AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Dix-septième rencontre ; Vous avez demandé un Cuisinier ? {Terminé}

avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Mar 27 Déc 2011 - 9:12

    Que faire un jour pareil ! Il fait beau à Logue Town, mais j'ai plein de paperasse sur se foutu bureau et je risque d'y passé l'après midi si je ne les tries pas ou si je fait rien avec tout ça. Timcampy ne cesse de virevolter dans le bureau se qui me stresse encore plus ! Je doit aussi m'occuper un peu du recrutement des Spirits of Seas, j'ai toujours pas eu de réelle demande j'espère que ça va venir il faut savoir attendre des fois, même si là ça fait déjà un paquet de temps … Mush Mush

    «  - Commandant Mashida, c'est le Vice-Amiral Teitoku à l'escargophone »

    «  - Ho bonjour monsieur, que me voulez-vous ? »

    «  - Merci d'avoir répondue à mon appel ! Maintenant venons en au sujet ... »

    La voix du Vice-Amiral avait légèrement changée et il commençais à toussoter pour s'apprêter à dire quelque chose.

    «  - Comme vous le savez … en ce moment les temps sont dures et il va falloir tourner une page Commandant Mashida ! Vous recrutez depuis quelques temps maintenant,mais aucune personne n'a vraiment postulez … c'est pourquoi … j'aimerais que vous laissiez de côté les Spirits ! Il va falloir tourner une page Commandant Mashida. En échange je vous propose quelque chose, un autre équipage cherche un cuisinier, comme vous par exemple, vous serez bien mieux en compagnie d'un grand équipage, franchement rejoignez-les ! »

    Alors les Spirits ça vaux rien c'est ça, tout comme son capitaine quoi autant le dire clairement à la fin. Merde fait chier il à raison, après tout je suis le seul idiot dans un équipage ça fait bien tient ! Je pensais pouvoir diriger un équipage de la Marine, comme les grands du nom comme le Capitaine Gharr Hadoc ou même encore Toji Arashibourei, ça donne une classe quand même. Mais bon, parfois il faut se faire une vérité, j'ai pas l'étoffe d'un héros moi tout ce que je peux faire c'est vivre ma vie, servir la justice et faire une belle carrière paisible et pleine d'aventure. En parlant de grand nom j'ai récemment entendue parler d'un Colonel qui prenait comme navire un certain '' Léviatan '' , enfin bon voilà. Sur un ton de déception je lui annonça :

    «  - Très bien monsieur ! J'irais voir si des équipages veulent bien de moi, ça doit pas être compliqué hun ! »

    «  - C'est très bien Mashida, rendez-vous au Q.G de Shell Town et demander le Colonel Alheïri Salem Fenyang vous verrez il sera quoi faire de vous ! Allez au revoir ... » Mush …

    Shell Town c'est ça, première fois que je vais y mettre les pieds. J'ai vraiment entendu que des bon échos sur la ville, de plus j'ai aussi entendu parler du fameux colonel qui dirige cette ville, mais alors c'est peut être lui qui prend les rennes du Léviatan ? Enfin bon pour ça faut que je trouve un moyen pour m'y rendre sans soucis et surtout sans payer parce que je suis ruinés ses temps-ci . Il y a ce navire marchand qui chaque jour à le courage de faire Shell Town , Logue Town et inversement. C'est parfait je vais lui demander de m'embarquer dans sa cale si c'est le prix à payer tant pis.

    Quelques heures plus tard …. Blamm

    Et bah, je te raconte pas le pilote ! Ce valeureux marchand a un mal de chien pour accoster son magnifique navire qui est devenue quelques peu cabossé, mais j'ai bien l'impression que cela signifie que nous sommes arrivés à bon port. Hé bien je ne suis pas déçu, au premiers coup d'œil Shell Town à vraiment de la gueule. Dans les rues, les gens sont heureux, il n'y cas voir leur visages ensoleillés et ces oiseaux chanteurs qui vivent en harmonies, je sens que cette ville paisible va me plaire. Je doit maintenant me débrouiller pour retrouver le Q.G de la ville, un Q.G ça se repère quand même c'est pas comme si ils étaient énormes avec écrits '' Marine '' dessus, ha enfin je crois avoir trouver le Q.G qui se trouvait enfaîte en face de moi. Timcampy, tout heureux, me suivait toujours et partait en éclaireur devant moi.

    L'intérieur était tout simplement sublime, les chandeliers était joliment dorés, les portes étaient toutes faites d'un bois peu ordinaire qui rendait superbement bien. Les Marines étaient tous à font dans leur boulot je vous assure que c'est la première fois que j'observe un Q.G qui est plutôt heureux de bossé, il y a énormément de bureau ici c'est la folie. Tient mais c'est quoi cette affiche sur le mur ? Hé mais ça à l'aire vraiment intéressant dit moi, allez hop je la prend Shraaacckk ...


    « Vous chercher un équipage ?
    Vous voulez embarquez sur le nouveaux Léviatan ?
    Alors venez postulez chez les Rhino Storms ! »

    Signez le Colonel Alheïri S. Fenyang.


    Alors comme ça notre fameux Colonel recruterais pour son nouvelle équipage les Rhino Storms . Classe le nom j'aime bien, j'essaye de m'imaginer, depuis que le Vice-Amiral m'en à parler, à quoi ressemble ce grand Marine … En tout cas je dois le trouver, il bosse ici ça doit pas être compliqué de le trouver, bon je vais commencer par aller voir à gauche dans le coul...

    Biimm

    Et merde je viens de bousculer quelqu'un et moi je viens de tomber comme une ***** sur le ***, ho la vache il est si grand et baraqué, ce mec à trop la classe en plus il est beau gosse, je l'ai jamais vue … mais c'est qui ?


Dernière édition par Taiten Mashida le Ven 30 Déc 2011 - 9:49, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Mer 28 Déc 2011 - 12:45

    J’étais débordé ! De la paperasse, de la paperasse et encore de la paperasse autour de moi. J’vous jure que je voulais mourir. Ces derniers temps étaient tellement absorbants que j’pouvais ne pas dormir pendant vingt-quatre heures au moins. C’est vous dire comment je souffrais ! Il me fallait valider les marines qui s’engageaient sur le Léviathan, leur refaire des dossiers, poser des tampons, régler les derniers problèmes de la base et de l’île… Enfin bref, faire tout un tas de choses aussi harassantes les unes que les autres, tant et si bien que j’ne croyais jamais en voir l’bout. C’est vous dire que j’étais presque mort…

    • Café Salem !

    Ketsuno venait d’entrer comme une bourrasque au moment où j’concluais le dernier dossier en presqu’une semaine de travaux intensifs. Faut dire que pour une fois, je n’avais pas chômée et mademoiselle était plutôt fière de moi, elle qui n’avait de cesse d’me dire que j’étais trop fainéant. Pour me faire plaisir et je le su au premier coup d’œil, elle avait porté un joli décolleté, bien plongeant comme je les aime, qu’elle me faisait voir avec toute la bonté suprême du monde. Autant dire que sa générosité me marquait fortement ; Même si ledit cadeau était un brin sadique. Toucher ses seins des yeux et non de mes mains…

    • C’est sadique c’que tu fais !

    • J’ne vois pas de quoi vous voulez m’parler colonel, disait-elle d’une voix presque chantonnante.

    • Depuis quand tu me vouvoies toi ?!

    • Buvez votre café tant qu’il est encore chaud colonel.

    • Bah, ça m’servira plus à rien j’ai fini de bosser ! Et n’évites pas ma question !

    Celle-ci comme pour ne narguer se mit à agrandir son décolleté en s’asseyant tout juste en face de moi. Malgré mes yeux rougis par la fatigue et les cernes que j’avais, j’me mis à loucher sa poitrine comme pas possible. Et malgré mon état, Pierrot eut la force d’être au garde à vous dans mon pantalon. Elle m’allumait grave. Comme à son habitude en fait. Et c’était bien la seule qui m’faisait autant d’effets alors que j’n’aimais pas poursuivre bien longtemps les femmes. Cette connasse… J’allais l’avoir un jour…

    • Grosse…

    • Oses broncher encore et je te retire c’qui fait ta fierté d’homme.

    • C’est bon, ça va… Pfff !

    Et puis Pierrot se dégonfla avant de rester bien tranquille dans mon boxer. Elle m’avait complètement refroidi la garce ! Mais dans le fond, c’était pas plus mal. A quoi me servirait-il d’être en rut si j’pouvais pas profiter tranquillement d’elle ? La bonne question ! Par la suite, j’pris piteusement mon café avant de le siroter doucement de peur qu’il ne me brule la langue. Pendant ce temps, la belle demoiselle aux gros seins se leva, contourna le bureau, et partit ouvrir les rideaux. L’coin fut soudainement assez lumineux et j’eus été quelques peu aveuglé…

    • Merde ! Tu ne pouvais pas m’prévenir avant ?

    • J’tavais dis de prendre des pauses en sortant un peu, mais tu ne m’as pas écouté… En voilà les conséquences, Môsieur l’Hermite…

    • Pfff, j’sors…

    • Mais…

    Ketsuno fut tout d’un coup désorienté par ma décision prise à l’improviste. Aussi voulait-elle s’excuser. Mais j’étais sorti. Très rapidement. En claquant la porte derrière moi. Ce qui eut pour effet de la contrarier. Et de la peine, elle passa à la colère et sortit à son tour en prenant un chemin autre que le mien. Pour ma part, je caressais ma chevelure distraitement en craquant mes vertèbres cervicales. J’ne regardais même pas devant moi, quand au tournant d’un couloir, j’télescopais quelqu’un…

    • Oh… ? Dis-je en reprenant mes esprits et en regardant au sol par reflexe. Tu vas bien mon garçon… ? Hu… ? Mais j’tai jamais vu toi… Tu viens ici pour le Léviathan ?

    J’avais commencé à sourire, avant de l’aider à se relever et à caresser sa chevelure blanche. D’emblée, il m’avait l’air assez sympathique l’petit gars. D’autant plus qu’il portait le manteau des officiers de la marine, ce qui n’était pas un rien pour un gusse de son âge. Un vice-lieutenant ? Un commandant ? Héhé ! Voilà qu’il titillait déjà ma curiosité. Malgré ma fatigue apparente, j’étais prêt à aller signer des papiers et tout pour l’accepter au sein de l’équipage. Un de plus ou un d’moins, ça me ferait pas grand-chose…

    • Suis moi !

    Aussitôt et sans avoir même eu sa réponse, j’avais agrippé sa main et j’m’étais retourné ! Direction mon bureau. Nous pressâmes le pas jusqu’à arriver quelques secondes plus tard à bon port où j’le fis entrer sans ménagements. J’refermais la porte derrière nous, l’fit asseoir sur un siège, avant d’aller m’asseoir confortablement sur le mien. Le soleil brillait très fort dehors au point que ses rayons traversaient facilement la baie vitrée derrière moi. Cela me gêna l’espace de quelques temps, avant que je ne me mette à reparler.

    • Hm… Du café ?
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Mer 28 Déc 2011 - 21:32

    Hun mais euh je voulais pas, je vous jure c'est que je cherchais et euh ... j'ai tourner et ... Bim dans vous ! Vous êtes si grand et si musclé j'ai vraiment pas envie d'me prendre une mandale par vos mimines qui peuvent facilement arracher, par ne cesserait-ce que un seul de leur balayage, se qu'on peut appeler ma tête ! Nan, nan ne me ... tripotez pas les cheveux ? Et ce grand sourire dévoilant sa blanche dentition, il n'est pas méchant enfaîte.

    - Suis moi .

    Hun ? Mais je le connais à peine et il me demande de le suivre, je suis pas du genre à suivre comme de bon copain un mec que j'ai jamais vue de ma vie. Bon celui là n'est pas comme les autres, il semble beaucoup plus différent rien que par son regard je sens vraiment en lui quelqu'un de gentil et généreux. Hé mais qu'est-ce qu'il fait pourquoi m'attrape t'il les mains ? Il m’emmène où comme ça, on vient de traverser tout le Q.G en moins de dix secondes pour finalement s'arrêter dans un bureau qui serait au nom de ...

    Ho non je crois rêver, alors voilà le grand et fameux colonel Alheïri Salem Fenyang c'est bien lui que je viens de bousculer comme un porc sans pouvoir m’excuser ... la honte ! Celui-ci me proposa de rentrer dans son humble demeure. A part son bureau, tout le reste était admirablement bien rangé je sentais bien que lui aussi avait besoin de repos. Là-dessus on avait un point en commun, le surplus de paperasse ! Sous les rayons du soleil traversant la baie vitrée il m'indiqua la chaise de l'autre coté de son bureau.

    - Hm… Du café ?

    Du café ? Euh j'ai jamais bu de se breuvage bizarre. On m'a toujours appris à essayer les nouvelles choses, bon dans ce cas là ça m'arrange car j'ai toujours voulu essayer sans en avoir l'occasion.

    - Euh ... oui avec plaisir !

    A peine ais-je finis ma phrase que j'avais sous le nez une tasse de café dégageant sa forte odeur de ... euh ... café ! Paré pour commencer l'expérience numéro 1359, on commence par prendre la tasse par lance, on l'approche tout doucement de ses lèvres et on fait tranquillement coulée le long de sa gorge son contenue ... au final j'en tire comme conclusion une chose immonde qui m'a brulé le fond de la gorge, mais l'air de rien je dis, avec les yeux légèrement humides :

    - Il est bon !

    Plus jamais je prendrais cette horreur, c'est infecte et amer mais je ne vais pas dire ça à un colonel. Heureusement il y avait un petit carreau de sucre que discrètement je grignotais par faim. Maintenant il fallait passé au choses sérieuses, le colonel ne m'avait surement pas emmener ici pour seulement boire un café, j’entamai la vraie discussion :

    - Ho ... je m'excuse je ne me suis même pas présenté ! Je suis le commandant Taiten Mashida, le grand Vice-Amiral du nom de Fuku Teitoku m'a conseiller de venir vous voir ici même pour intégrer votre équipage. Alors Colonel Fenyang, qu'elle que soit le poste, accepté vous de me prendre ... non pas pour époux mais bien dans votre équipage ?

    Tentant en vain de me détendre, j'avais essayer d'utiliser l'humour mais sur le coup je paru plus idiot que drôle, j'étais un peu honteux sur le coup. J'attendais malgré tout une réponse du Colonel qui s'attendait surement à cette question lorsqu'il m'a vue arriver pour la première fois ici. On parlais de mon avenir au sain de la Marine, une raison de plus pour que je stresse à en mourir .
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Jeu 29 Déc 2011 - 0:00

    Il aurait pu refuser mon offre. Cela ne m’aurait pas offusqué, et bien au contraire. J’pouvais comprendre que les jeunes puissent ne pas aimer le café. C’était même compréhensible. Celui que m’avait servit Ketsuno était particulièrement fort. Assez fort pour m’avoir un tant soit peu réveillé en tout cas. J’lisais dans l’expression du jeune officier que le café n’était ce qu’il aurait vraiment voulu avoir comme breuvage. Mais malheureusement, je n’avais que ça. J’allais moi-même lui servir une tasse quand il s’empressa de se ruer sur la mienne que j’avais à peine vidée. J’voulais même lui dire que c’était chaud, mais trop tard, il avait déjà avalé l’contenu…

    J’eus un sourire quand j’le vis boire et je pu aisément deviner qu’il n’aimait définitivement pas le café. A la toute fin de sa dégustation, sa réponse me fit pouffer de rire ce que je n’avais pas eu à faire depuis quoi… Deux semaines au moins non ? Ouaip, c’est ça. A force de boulots j’vous jure. Heureusement que je prenais la mer bientôt, sans quoi, j’pèterais surement des câbles et pas que. J’me renfrognais à cette idée et commençais à caresser ma chevelure quand le jeune prit parole de nouveau pour m’assurer que le vice-amiral Teitoku m’avait recommandé à lui. La pincée d’humour me fit une fois de plus pouffer de rire. Décidemment, il m’faisait bonne impression c’petit gars !

    • Taiten Mashida tu dis… Hm… Attends…

    Je me levais. Non pas pour sortir mais pour me diriger vers une armoire qui contenait pleins de dossiers. Ce nom… Si j’me trompais pas, j’l’avais déjà vu quelque part. N’était-ce pas dans la récente missive que le vice-amiral concerné m’avait envoyée ? Sans doute, sans doute. Quand je trouvais enfin la chemise que je cherchais, soit une minute plus tard, j’revins à ma place, sourire aux lèvres et j’ouvris le dossier devant lui. J’me mis à parcourir minutieusement la lettre du vice-amiral qui m’demandait effectivement de bien vouloir accepter celui qui semblait être son petit protégé. Moi personnellement, ça ne m’posait pas de problème… D’autant plus qu’il m’était sympathique, le p’tit !

    • N’importe quel poste tu dis… ? Mais j’vois ici que tu as des aptitudes culinaires… Ça tombe bien, moi qui cherchait un cuisinier digne de ce nom ! Mais bien avant de t’accepter, j’te testerais moi-même, histoire de ne pas regretter mon choix. J’t’aime bien Taiten, mais il va falloir au moins que tu passes cette épreuve. D’habitude, j’me contente de remplir les papiers et mes lieutenants veillent à l’essai, mais vu que le vice-amiral Teitoku semble te faire confiance, j’te m’en chargerais moi-même.

    J’pris la tasse de ses mains, la vidait sans gêne avant de me relever rapidement et de contourner mon bureau. Une fois encore, j’saisis l’un de ses bras et l’entrainait avec moi hors de mon bureau. Pour me rendre où ? En cuisine pardi ! Nos cuisiniers n’étaient pas tellement bons, il fallait le reconnaitre, ce pourquoi je ne les emmenais pas avec moi jusqu’à MarineFord. Mais si lui réussissait à me bluffer, j’le prendrais sans hésiter comme chef cuistot du Léviathan ! Nous dévalâmes plusieurs marches d’escaliers avant d’arriver cinq minutes plus tard dans les grandes cuisines de la base. Là, j’le poussais à l’intérieur sous les yeux questionneurs des autres cuisiniers qui s’attelaient à préparer le déjeuner des troupes…

    • Les gars, j’vous présente le commandant Taiten Mashida, cuisinier comme vous ! j’vous prierais d’être sous sa disposition, c’est lui qui régale ce midi ! taiten, voilà ton équipe. A toi de me montrer que tu es vraiment digne de confiance ! Prépares moi quelque chose de bon, d’original et rapportes moi un plat à midi ! Sur ce, j’vous laisse messieurs ! Bonne journée et bon courage pour le travail !

    J’fis un clin d’œil à Taiten et le laissait entre les bras des quinze cuisiniers qui étaient sur place.

    […]
    Midi avait sonné. Pour ma part, j’étais dans mon bureau, confortablement allongé sur un fauteuil, écoutant les fameux disques de l’ex star planétaire Brook… Et il me hâtait de gouter aux plats du jeune commandant. Au moins, j’serais vite fixé…

    Spoiler:
     
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Jeu 29 Déc 2011 - 20:10

    -N’importe quel poste tu dis… ? Mais j’vois ici que tu as des aptitudes culinaires… Ça tombe bien, moi qui cherchait un cuisinier digne de ce nom ! Mais bien avant de t’accepter, j’te testerais moi-même, histoire de ne pas regretter mon choix. J’t’aime bien Taiten, mais il va falloir au moins que tu passes cette épreuve. D’habitude, j’me contente de remplir les papiers et mes lieutenants veillent à l’essai, mais vu que le vice-amiral Teitoku semble te faire confiance, j’te m’en chargerais moi-même.

    La cuisine hun ! C'est parfait, la cuisine est moi ça à toujours collé. J'ai jamais vraiment montré mes talents, car faut le dire là ça relève du pure talent, pour tout ce qui est culinaire. Je me demande d'ailleurs qui est le cuisinier en chef de l'équipage, j’espère qu'il ne va pas être trop méchant avec moi je stresse encore rien cas l'idée de faire mes preuves, je joue quand même la grosse carte là ! Être dans l'équipage d'un grand colonel comme Fenyang c'est quand même la classe en plus je suis sur qu'ils sont tous sympa là dedans. Le colonel poussa deux portes battantes qui donna directement dans la cuisine personnel du Q.G, Alheïri S. Fenyang s'exprima :

    - Les gars, j’vous présente le commandant Taiten Mashida, cuisinier comme vous ! j’vous prierais d’être sous sa disposition, c’est lui qui régale ce midi ! Taiten, voilà ton équipe. A toi de me montrer que tu es vraiment digne de confiance ! Prépares moi quelque chose de bon, d’original et rapportes moi un plat à midi ! Sur ce, j’vous laisse messieurs ! Bonne journée et bon courage pour le travail !

    Hun ! Mais c'était pas prévue que je dirige direct quinze cuistots dans "les" cuisines du Q.G de Shell Town, Monsieur Alheïri il doit y avoir ... celui-ci s’éclipsa en direction de son bureau après m'avoir fait un clin d’œil. Le compte à rebours avait déjà commencé, avant tout je devais bien observer la cuisine pour m'y familiariser, elle était diviser en trois : alors à droite se trouvait cinq cuisiniers qui s'occupait de la cuisson, mélanges et etc ... des aliments. A gauche on avait les cinq gars qui eux préparait dans les assiettes les ingrédients puis après les avoir tendrement sélectionnés ils passent aux gars à droites. Puis il reste les cinq dernier qui s'occupent, au centre de la pièce, de la présentation et de la finition.

    - Bonjour à tous ! Avant de vous proposez le menu d’aujourd’hui j'ai une question à vous posez : Le Colonel aime qu'elle genre de choses ?


    Un des cuistots s'approcha de moi et mis son torchon sur son épaule, il retira sa toque et laissa paraitre son crane luisant car celui-ci était chauve, sans hésiter il me dit :

    - Bah euh les femmes, monsieur !

    Ok les gars je sens qu'on va vraiment bien se marrer, je ne tenta même pas de reformuler ma question et me contenta de cette très bonne, hum , réponse ! Mais si ça me donne une superbe idée, j’espère juste que notre cher Colonel va apprécier :

    - Alors aujourd'hui en entrée y aura Sushi de requin, pour cela il vous faudra du riz, de filet de requin et un peu d'algues de nori; vous savez faire des sushis et bien c'est exactement pareil avec du requin ! Pour le plat principale ce sera ce que l'on appelle " le repas de l'amour ", pour cela il vous faudra découpez des morceaux d'anges adorables venue des îles célestes, 1 fruit dorée, 2 œufs dorés et 3 matsusakés dorés. Et pour finir en dessert il y aura petits morceaux de melon frais nappé d'une sauce caramel tous cela dans une coupe. Je m'occupe personnellement du dessert du Colonel le reste je vous laisse le faire à votre rythme ! Ayez- finis pour midi s'il vous plaît et bonne chance !

    Toute la cuisine était en mouvement, enfin j'avais eu ma revanche ! Si je ne pouvais pas diriger un équipage comme les Spirits of Seas et bah alors je pouvais quand même diriger quinze cuisinier... Tout ce passait pour le mieux et on commençais à voir les assiettes remplis et surtout bien présenté, plus cas espérer que ça soit bon ! Quand à moi je vais commencer le dessert. Je pris un melon que je découpa en deux puis retira la peau laissant apparaitre sa chaire orange, à coté de ça je fis fondre le sucre en caramel. Sur une assiette je disposa les deux melons cotes à cotes et grâce à l'appareil adapté je fis une silhouette de femme en remplaçant les deux seins par les melons. Voilà le travail, simple très rapide mais délicieux ... bon il ont l'aire d'avoir finis les nombreuses assiettes qu'il faut distribuer.

    - Bon maintenant vous allez bien servir à chacun dans le Q.G sans oublier de leur expliquer se qu'il s'agit, compris ! Allez bonne chance à tous, bravo et merci pour votre boulot, moi je vais voir le Colonel !

    Le dessert coincé dans le plis de mon bras droit avec l'entrée sur l'avant bras puis le plat de résistance dans la main gauche à la façon des grands serveurs. Je me dirigeais donc vers le bureau de Alheïri Salem Fenyang qui en se rapprochant laissé filer comme une chanson de rock ... aucun doute c'est bien le live de Soul King, le célèbre musicien des mugiwaras !


    Je frappa et poussa avec peine la porte avec la même qui tenait l'assiette.

    - Vous aimez Soul King ? Très bon choix monsieur, j'aime beaucoup aussi !


    Je m'approcha de son bureau qui était désormais prêt à accueillir trois assiettes et lui expliqua le choix du chef :

    - Alors vous avez entrée des Sushis de requin pour commencer tranquillement se délicieux repas, suivit du plat principale qu'on appellera " le repas de l'amour " pour finir en apothéoses avec votre propre dessert que j'ai moi même nommé " la femme du Colonel " . Voilà pour vous monsieur régalez-vous et donner moi s'en des nouvelles.

    Je lui fit à mon tour un clin d’œil et me recula en attendant le verdict de Alheïri, alors infâme ou délicieux ce repas ?
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Ven 30 Déc 2011 - 0:54

    Ah enfin ! C’était pas trop tôt là. Rien qu’à penser à la nourriture, j’avais une faim de loup pas croyable. J’salivais en l’voyant poser les assiettes sur le bureau, sans trop m’occuper de son avis sur la petite note de musique qui s’élevait dans mon bureau. On n’était pas là pour se jouer aux mélomanes hein ! Automatiquement donc, je m’étais levé avant d’aller rapidement m’asseoir à ma place. J’ne tenais plus. J’espérais aussi qu’il m’ait concocté plein de bonnes choses ; Car ce repas me servirait tout d’abord à tester ses compétences, mais aussi à me remplir la panse comme c’est pas permit. Parce que j’me voyais pas courir sous ce chaud soleil chercher un restaurant. J’n’avais pas la foi pour…

    • Hein ? La femme du quoi ?!

    J’avais soudainement relevé mes yeux, complètement interloqué par le nom du plat ou plutôt, du dessert qu’il me proposait. A vrai dire, je ne l’avais écouté que d’une oreille distraite, mais la dernière partie m’avait fait l’effet d’un coup de poing en pleine tronche. Et puis j’m’étais mis à froncer mes sourcils en voyant mon dessert. La femme du colonel avait-il dit ? Mais c’était quoi ce bordel ?! J’avais la berlue ou quoi ? Il était un possesseur d’un fruit du démon capable d’hypnotiser ou quoi ? Parce que ouais, voir une la silhouette d’une femme apparemment nue dans votre assiette, c’était presque friser la folie là. Vous imaginez si jamais j’le racontais à mes collègues… Que penseraient-ils de moi… ?

    • Heu…

    Doute. Gros instant de doute. Pour m’assurer que je ne devenais pas bête, j’me mis à toucher le dessert d’mon index droit avant d’en dessiner les contours et m’apercevoir que je ne divaguais pas. C’petit chenapan l’avait correctement exécuté. J’levais ma tête vers lui, puis la replongeais sur l’assiette, avant de recommencer à regarder Taiten quelques secondes plus tard, et ainsi de suite… Haussant mes épaules et sans plus chercher à savoir qui lui avait donné cette idée de faire un truc pareil -C’que je devinais aisément- j’me mis à entamer mon repas puisque mon ventre criait famine. Et force est de constater que le jeune avait plutôt bien travaillé ce matin. Il s’débrouillait pas si mal que ça en tout cas…

    • Hmmmm…

    J’ne donnais pas immédiatement mon avis, mais j’me contentais de soupirer comme pour lui montrer que j’appréciais énormément ses efforts, ses plats. Ce n’est que lorsqu’arrivé à mon dessert que je pris une mine plutôt réfléchie. Caramel et melons ? Forme de femmes aguichantes ? C’pas pour dire mais ce petit allait me plaire. Même si l’idée de « femme » concernant le titre était ce que j’avais le moins aimé dans l’histoire. J’finis par dévorer ma dernière assiette, avant de me vautrer confortablement sur mon fauteuil en rotant légèrement. « Aaaah putain ! C’était très bon ! » J’croisais mes bras sur la poitrine, essayant de me remettre de mes émotions. C’était un menu de qualité et complètement excellent !

    • Cher Taiten, te voilà engagé ! T’seras le cuisinier second du Léviathan. Si tu promets à mes hommes de tels mets chaque jour en mer, j’ne pourrais que te remercier et te bénir ! Tu fais officiellement partie des nôtres ! Ah d’ailleurs, Jones !–Un commandant qui avait soudainement fait son apparition devant le bureau qui était entrouvert- Quelles sont les nouvelles au réfectoire ?

    • Très bonnes colonel ! Il y a bien longtemps que nos hommes ne s’étaient pas aussi bien régalés ! Ils en redemandant même !

    • Je vois, disais-je avec un sourire assez sincère. Pourrais-tu s’il te plait trouver une chambre de libre pour le commandant ? Il faudrait qu’il se repose, j’l’ai pas beaucoup ménagé… Veille à ce qu’il ait un minimum de conforts et de tranquillité. Quand à toi, ne t’en fais pas, tu es maintenant dans l’équipage des Rhinos Storm. J’ai déjà anticipé sur ta prestation en t’inscrivant pendant que tu préparais… Tu peux partir tranqui… Zzzzzzzzzz…

    Et hop, Morphée venait de me rendre une visite assez inattendue. P’être parce que j’avais le ventre rond. Mais toujours est-le que le commandant cuisinier était désormais l’un de mes éléments. L’avenir promettait…
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Ven 30 Déc 2011 - 9:33

    - Hein ? La femme du quoi ?!

    Ho non je le savais, je n'aurais pas du faire ça c'était une grosse erreur mais même au début dans ma tête c'était pas à ça que je pensais. Voilà j'ai ruiné ma carrière en faisant un truc complètement idiot, si j'avais réfléchis deux secondes j'aurais pensé à quelque chose de mieux. Je voyais bien dans son regard qu'un truc clochait :

    - Heu ...

    Bah oui ça se voit en plus c'est pas que le dessert, c'est tout ! Qu'elle idée de faire des sushis au requin avec des algues en plus ! Ne parlons pas de mangé des poissons venues des îles célestes même si à vue d’œil tous ça doit être superbement bon, je ne vois pas se qui pourrait être pire. Le colonel à presque terminer son repas alors il va pouvoir m'en donner des nouvelles..

    - Hmmmm…

    Ha non je le savais en plus de ça la nourriture n'est pas bonne merdeee j'ai tout ruiné ! Je vais m'en prendre plein la gueule si ça continue, le vl'a qui passe au fameux dessert ! Le colonel était intrigué par ce dessert assez spéciale mais celui-ci le dévora comme en loup enragé ... Voilà que tout avait été mangé, maintenant il était l'heure de la punition ...

    - Aaaah putain ! C’était très bon !

    Hun quoi comment ça bon, mais bon bon ou bon ... bon ? Euh alors enfaîte c'était bon tout ça ! Je pensais vraiment que le repas que j'avais confectionné était dégeux et qu'il n'en voudrait pas à bord du Léviathan ...

    - Cher Taiten, te voilà engagé ! T’seras le cuisinier second du Léviathan. Si tu promets à mes hommes de tels mets chaque jour en mer, j’ne pourrais que te remercier et te bénir ! Tu fais officiellement partie des nôtres ! Ah d’ailleurs, Jones !

    Hun moi c'est Taiten pas d'Jones !? Ha d'accord Jones c'est celui que j'ai pas vu arriver !

    - Quelles sont les nouvelles au réfectoire ?

    - Très bonnes colonel ! Il y a bien longtemps que nos hommes ne s’étaient pas aussi bien régalés ! Ils en redemandant même !

    - Je vois. Pourrais-tu s’il te plait trouver une chambre de libre pour le commandant ? Il faudrait qu’il se repose, j’l’ai pas beaucoup ménagé… Veille à ce qu’il ait un minimum de conforts et de tranquillité. Quand à toi, ne t’en fais pas, tu es maintenant dans l’équipage des Rhinos Storm. J’ai déjà anticipé sur ta prestation en t’inscrivant pendant que tu préparais… Tu peux partir tranqui… Zzzzzzzzzz…


    Hé ho Colonel vous êtes là ? Euh bon bah bonne nuit monsieur vous semblez très fatigué alors reposez-vous. Alors tout le monde avait apprécier mon repas et voilà que j'étais cuisinier second sur le grand navire restauré. Hé bah j'en reviens pas, je ferrais mieux d'aller vite me coucher je suis crever ! Merci Jones pour la chambre, tranquillement je m'allongea dans mon lit et pensif je me rappela que ... j'avais oublie la boisson , tant pis une prochaine fois..

http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1