AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB 1623] Errance et voluptée ...

avatar
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Sam 14 Jan 2012 - 22:32

Crimmson venait d'être relâché de la base marine qui l'avait retenu une vingtaine de jours prisonniers suite à une affaire de manipulation orchestrée par la révolution. Il sortit avec l'argent gagné de sa mission et toutes ses affaires. Il n'en croyait pas ses yeux. Il regardait le ciel depuis Grand Line, respirait l'air de Grand Line, foulait le sol d'une île de Grand Line ... Bref il était sur la route de tous les périls. Pour un marine qui avait moisi si longtemps dans un Q.G d'une Blue c'était un peu comme la rencontre avec le Saint Graal personnifié. Sa joie retomba rapidement quand il apprit sur les quais de la base que l'équipage des Sea Wolfs avait déjà levé l'encre. Lui qui s'était tant réjouit de rejoindre une formation d'élite si reconnue pour parcourir cette voie retombait soudainement de haut. Il se retourna vers la base et tendit son poing en grinçant des dents. Ces salauds l'avaient trop fait trainer. Il voulait dégager de ces lieux le plus rapidement possible.

Il avait perdu assez de temps comme ça. Il se dit que c'était peut être un peu tôt Grand line pour lui et choisit d'interpréter tout ceci comme un signe, une bonne claque pour le remettre à sa place. Après tout, il n'était plus enchainé au Q.G de West Blue. Il pouvait se faire une expérience plus variée en restant sur les Blues quelques temps avant de se jeter sur Grand Line. Il demanda le rapport des entrées et sorties des navires sur le quai de la base à un jeune Caporal qui le lui remit hésitant. il lui arracha presque des mains et lut qu'un navire qui allait rentrer vers West Blue après sa mission de ravitaillement partait cet après midi. ce qui l'attira le plus c'était le fait qu'à sa tête, il n'avait qu'un Lieutenant. Cela voudrait dire qu'en s'invitant au voyage, il deviendrait maitre à bord, chose dont il rêvait depuis des années. Il courut en direction de la base pour récupérer une autorisation officielle pour diriger ce trajet et rentrer sur West Blue. L'après midi, il regarda les matelots qui formeraient son équipage pour la traversée monter à bord. Il monta à son tour quand avant d'arriver sur le pont, une ombre le recouvrit. Il y avait là un type un peu maigre mais grâce au couché du soleil, son ombre s'étalait indéfiniment.

-Heu hum, excusez moi mais, puis je vous demander qui vous êtes et ce que vous venez faire sur ce navire de ravitaillement qui ...
-Je suis le Commandant de ce navire, et vous ?
-Comment ça le Commandant ? Excusez moi mais jusqu'à nouvel ordre, je suis celui qui dirige ce navire et je suis le Lieutenant Frifemol.
-J'ai ici une autorisation en règles, lisez plus tôt. Répondit Bounty en tendant le papier que le chef de la base lui avait remit.
-Je veux bien vous croire Commandant mais il est étrange qu'on ne m'ait pas avertis d'un tel changement et je suis au regret de ...
-Au regret de quoi ! Pousses toi de mon chemin ! Tu vas laisser ton supérieur sur le pont d'amarrage encore combien de temps Chiffe Molle ?!
-Ne le prenez pas sur ce ton, et je suis le Lieutenant Frifemol, et non pas ...
-Où est ma cabine.
-Bon sang mais allez vous une seule fois me laisser terminer mes phrases où bien vous ... Qu'est ce que vous faites Commandant je ...
-Ecoutes moi bien petit gars. Commença Crimmson après avoir saisit son homologue par le col et l'avoir soulevé bien au dessus du sol. Je suis le Commandant de ce fichu rafiot que ça te plaise où non. Le retour du bâtiment sur West Blue est désormais de ma responsabilité et j'aimerais que tu te mettes ça dans le crane est ce que c'est clair ?
-Reposez moi immédiatement ! Je n'ai jamais entendu parler d'un Commandant avec de telles manières ! Je peux faire un rapport à l'inspection et vous mettre dans la panade pour de tels agissement vous n'imaginez Haaaaaaaaaa !

Le "Haaaaaaaa !" C'est à cause du fait que Moujuu Hige venait de le jeter avec désinvolture, comme une canette vide par dessus son épaule et par conséquent par dessus bord. *Et ça Trou d'uc t'en avait jamais entendu parler non plus ?* Pensa l'homme en montant sur le pont sou les regards ahuris de ses nouveaux soldats. Un denden muchi très sonore se fit entendre depuis la cabine centrale du navire. Bounty entra et alla décrocher.

-Bon sang mais Crimmson je rêve ? On vient me voir pour me dire qu'il y a un différent entre vous et le Lieutenant Frifemol, je tire mes rideaux pour voir par ma fenêtre de quoi il s'agit et j'assiste au spectacle de l'un de mes officiers volant ? C'est n'importe quoi. Je vous veux dans mon bureau immédiatement vous m'entendez ?
-Je ne suis pas sourd. Fit Bounty de l'autre côté de la porte du Contre Amiral en charge de cette base qui reposa son combiné sans bien comprendre, les yeux toujours rivés vers le navire du Commandant qui entrait dans son bureau.
-Je connais bien les exigences des supérieurs qui qu'ils soient, je savais dès le début de notre conversation que vous voudriez que je vienne. Les procédures sont souvent longues dans la marine vous ne trouvez pas ?
-Alors vous êtes rapides pour anticiper les ordres mais pour les accomplir vous faites des histoires. Si vous étiez assez intelligent pour prévoir tous les ordres que pourraient vous faire vos supérieurs ça m'arrangerait bien. Je ne peux pas vous laisser raisonnablement à la tête de l'un de mes navires. Je vais vous envoyer une inspectrice sur le dos et vous m'en direz des nouvelles. Je met votre grade entre parenthèses le temps de cette traversée. Selon son rapport, vous garderez votre rang où vous serez dégradés c'est bien clair ?

ce fut un véritable choc pour le grand brun d'apprendre que sa condition était remise en cause. Il n'en revenait pas. Pour si peu, après ce que cette base lui avait fait subir, après tous ses efforts pour en arriver là, un seul connard pouvait tout remettre en question sur un simple coup de tête ? C'en était simplement affolant. Pour une fois, certainement à cause du choc, le Fauve blanc ne répondit rien. Peut être aussi parce que cette fois ci son supérieur était largement plus gradé que lui et pouvait certainement lui faire traverser les 10 étages qui le séparaient du sol. Il demanda s'il pouvait disposer et sortit du bureau. Il marcha l'air pensif et partit rejoindre son navire. Là il remonta sur le pont, ses hommes étaient au garde à vous et une silhouette se détacha du groupe. Les ennuis allaient commencer ...
avatar
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Dim 15 Jan 2012 - 19:22

Le soldat qui était sortit des rangs et qui venait de faire un salut militaire impeccable était en réalité une jeune femme. De taille normale pour une jeune femme, elle paraissait assez petite à Bounty qui la toisait de haut. Son regard transpirait l'intelligence et l'on sentait dans ses mouvements qu'elle était à la fois vive et pleine de vie.

-Je suis Deborah Niandal, le Contre Amiral de la base a dût vous avertir, je suis l'inspectrice du gouvernement en charge d'analyser et de jauger la qualité de votre Commandement. Toute incohérence dans vos décisions seront scrupuleusement notées et... Sévèrement punies.

On sentait dans sa voix qu'elle faisait un effort de gravité inhabituel et qu'elle venait de se débarrasser d'une formalité ennuyeuse à ses yeux.

-Une inspectrice ... Ceux qui viennent avec leurs petits blocs notes vérifier si les marines sont tout à fait lobotomisés et prêts à mourir pour les intérêts de leurs supérieurs enfin, je veux dire, de la justice ... Qu'ils incarnent ... Qu'ils prétendent euh ...

-Très bien ça ira comme ça. De toutes façons je n'ai pas besoin de votre identité, puisque j'ai ici votre dossier, pas très reluisant d'ailleurs. Je vous laisse prendre les commandes, faites comme si je n'étais pas là.
-Vous croyez vraiment que je suis assez con pour leur parler comme si je n'avais pas le crayon d'un inspecteur prêt à me charcuter le dos ?

la jeune femme ne répondit rien et se mit à prendre des notes d'un air grave.

-Bon sang ... Fit il en se retournant vers les matelots au garde à vous l'air gênés. Bon alors euh... Nous allons mettre les voiles vers West Blue et... Bordel mais vous allez arrêter de gratter votre papelard ?!Rugit il en se tournant l'air agacé vers la jeune Gouvernementale.
-Gardez votre calme je vous pris, commença la jeune inquisitrice avant de reprendre en dirigeant vers le male un regard noir et glacial. Je ne suis pas le Lieutenant Frifemol et je n'ai jamais eut l'intention d'aller vérifier l'état de la quille de ce navire est ce bien clair ?

Bon sang mais qu'est ce qu'elle avait celle là. Bounty avait tant d'assurance quand il s'agissait de remettre les autres à leurs places et là il se faisait dresser comme un tigre transformé en chaton nouveau né. Il avait beaucoup plus de respect pour la gente féminine, aillant observé qu'il y avait chez les femmes beaucoup moins de stupidité et de bassesses dans leurs comportements et de ce fait, il les tenait généralement en estime mais celle là le décontenançait, sans compter qu'il avait son grade de Commandant en jeux.

Le bateau mit les voiles, l'encre fut levée et le Capitaine du navire regardait l'île s'éloigner. L'équipage avait été brièvement rencardé sur la marche à suivre et les instructions et tous se mettaient activement au boulot, après avoir comprit qu'il y avait du gaz dans l'air chez leurs supérieurs. Ils n'aimaient pas spécialement la démarche de Crimmson mais rapidement, ils comprirent qu'ils étaient plus en sécurité avec le Fauve à bord que leur ancien Lieutenant. Bounty partit inspecter les réserves et demanda un compte détaillé. Il fit faire un inventaire précis de chaque parties du bâtiment et finit avec une attention particulière par l'infirmerie. Deux jours passèrent sans accrocs. Il paraitrait qu'un monstre marin avait pointé le bout de son nez mais tous les canons à babord avaient rugis en même temps et une intervention éclaire de l'inspectrice avait mit fin à la vie de serpent écailleux.

Le Commandant était dans sa cabine personnelle, réfléchissant à sa conduite. il n'avait rien fait ni dit de louche mais cette peste restait trop souvent sur ses talons à l'épier et notait beaucoup trop de choses sur son carnet. il avait pensé à lui subtiliser mais elle avait une manière de le glisser dans son décolleté qui le dissuada de toutes tentatives. La gueuse avait aussi vue venir le coup de l'empoisonnement. Du moins de la solution soporifique que Bounty avait discrètement glissée dans son assiette avant qu'on ne la serve. cette dernière choisissait toujours un gouteur parmi les marines de sa table. Ses quartiers étaient impénétrables, fermés à double tours quand elle entrait et quand elle sortait. De plus, l'officier repéra un petit papier glissé dans la porte. S'il venait à l'ouvrir, elle le saurait même s'il refermait la porte car il ne pourrait jamais remettre le papier exactement comme elle l'avait placé.

Le soir du 3ème jour, l'équipage prépara la mise en fonctionnement des roues à aubes. Calm Belt était juste devant et quand d'un seul coup le navire se stoppa, la mécanique bien huilée de la marine se mit en place pour prendre le relais et faire avancer l'équipage. C'était certainement la quille en granit marin qui permettait au bateau d'avancer sans être inquiété par les Rois des Mers mais ce qui faisait que Bounty gardait une attention constante sur l'horizon, était la présence des Pirates; Les équipages de Grand line n'étaient pas les même zozyos que sur les blues et un si modeste équipage de marines était une proie idéale. Entrer sur Calm belt était de ce point de vue là sécurisant voir rassurant. West Blue s'approchait à mesure que Grand Line s'écartait. Dans combien de temps reviendrait il ? pas avant d'avoir récupéré son grade et qui sait, peut être même après être devenu Lieutenant Colonel. Pour l'heure, il devait accomplir sa mission pour préserver son poste et jusqu'ici, il sentait que tout se passait bien.
avatar
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Lun 16 Jan 2012 - 19:51

Alors qu'il pensait avoir laissé le plus gros derrière lui, Bounty comprit qu'il avait sous estimé la mer plate. En effet, bien que le Granit marin écarte les monstres du navire, ces colosses nageaient non loin du bâtiment et cela rendait tout l'équipage extrêmement tendu. Des ombres gigantesques passaient sous les navire et des morceaux de nageoires sortaient parfois de la mer, la fendant en deux et créant des vagues effrayantes. Toute cette activité marine hors norme attirait tant et si bien l'attention que même l'inspectrice en oubliait de noter ses observations sur le comportement du Commandant.

Crimmson eut une initiative ludique. Il voulait dédramatiser la situation et, vue la mer dans laquelle ils étaient, il prépara des séances d'entrainement à l'intérieur du navire, sans trop se soucier de ce qu'il y avait autour. Au contraire, il voulait en détourner son équipage qui s'inquiétait comme lui inutilement. Ces monstres ne leurs feraient rien. Une vigie et un groupe de quart restreint pour la navigation enfin, la surveillance du cap et du bon fonctionnement des roues suffirait. Le blindé se transforma en parcours du survivant géant dans lequel s'entrainaient et, avouons le, s'amusaient les soldats. Sa méthode marcha si bien, que sur demande des matelots, l'inquisitrice se prêta au jeu avec quelques résistances mais finalement de bon gré.

Les activités à l'intérieur du navire se multipliaient, et tous ne sortaient sur le pont qu'au moment de relever l'équipe du quart précédent. Certains s'occupaient de recoudre les hamacs pour mieux dormir la nuit, d'autres nettoyaient et rangeaient, d'autres encore étaient en cuisine et enfin, un groupe se mit en tête d'aller récupérer leur drapeau de la marine car les 2 présents su le navire s'étaient un peu décrochés à cause de l'absence du vent. L'un des noeuds qui les tenaient en haut du mas s'était un peu détaché et au lieu de se contenter de le remettre, ils décidèrent de le descendre pour le nettoyer et repeindre en plus visible le symbole de la marine si cher à leur coeur. Bounty apprécia la manoeuvre, quel jolie coup de pub pour la gratte papier en chef !

Il alla lui même cherche l'un des deux pavillons en grimpant agilement au bastingage. D'en haut il fut prit d'un vertige en voyant une masse hallucinante passer sous le navire. Il rapporta le bien à son équipage qui le nettoya et recousu ses bords avec application pendant que d'autres fabriquaient une espèce de peinture bleue. Deux jours passèrent ainsi et alors que la vie de l'équipage battait son plein à l'intérieur du navire, un bruit d’obus glaça tout le monde à bord. Le projectile s'écrasa dans l'eau non loin de la coque et d'autres arrivèrent. Le Commandant sortit en bondissant sur le pont et hurlant de changer de cap. la manoeuvre fit virer de bord le navire ce qui lui permit "d'esquiver" en quelque sorte l'attaque qui lui était destinée.

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, un équipage de pirates les avaient pris pour cible, au beau milieu de ces mers désolées. Crimmson donna l'ordre d'armer les canons mais ils subirent une nouvelle pluie de boulets dont certains vinrent s'écraser sur le pont d'où une épaisse fumée noire s'échappait. La marine riposta juste derrière, échouant à toucher les pirates qui viraient de bord eux aussi pour les rattraper et répliquèrent avec les canons de l'autre façade de leur navire en un temps record. Un boulet percuta le côté du blindé puis un autre déchira la proue sans figure.

-Allé du nerf ! Répondez leur bon sang ! Hurla Bounty exaspéré. Ses hommes répliquèrent mais sans succès. L'eau était pourtant calme mais ils n'étaient pas préparés au combat et la pression soudainement revenue les déstabilisaient. Les pirates en profitèrent et leur 3ème volée détruisit la base du mat principal et déchira le gouvernail. Leur chance était presque insolente pensa le grand brun dégouté.
-Très bien, puis qu'à distance nous sommes dominés, montrez leur vos talents au combat rapproché ! Et pas de magouilles cette fois ci ! Je vous veux tous sur le pied de guerre sur le pont dans la minute !

Les soldats accoururent et tandis que les pirates s'approchaient dangereusement, ils armèrent leurs fusils et attendirent en ligne. Les forbans resservirent les justiciers en herbe d'une rafale de canons qui éventra littéralement le navire, le secouant dans tous les sens et obstruant la vue des marines dont certains avaient perdus l'équilibre.

-Reprenez vos positions ils vont passer à l'abordage ! Tirez dans la fumée à la première ombre que vous verrez !
Le bruit des cordes tendus indiquaient que les pirates approchaient. Les ombres apparurent dans la fumée épaisse et les soldats les criblèrent de balles sans hésitation. Le carnage aurait été assuré si au bout de chaque corde n'était pas attaché le cadavre ballant de marines certainement tués lors de précédents combats. Cette vision d'horreur choqua les marins qui eurent un instant de dégout du fait d'avoir criblés de balles les corps de leurs collègues. Cette vision d'horreur fut de courte durée puisque les malfrats surgirent enfin de la fumée dégagée par le blindé qui coulait. Ses roues à aubes à l'arrêt, il ne tiendrait pas longtemps au dessus des flots.

Les pirates foncèrent sur les soldats qui en prenaient pour leurs grades dans cette bataille d'une violence extrême. Bounty les laissa venir à lui et décida d'opérer une petite remontée de morale qu'il comptait offrir à ses troupes déprimées. Le premier pirate qui fonçait sur lui perdit subitement sa main qui tenait son arme avant de se prendre un violent coup de coude qui lui fit mordre la poussière. Celui qui le suivait fut choqué par la rapidité et la violence de la scène. Il regretta rapidement d'avoir laissé sa bouche bêtement ouverte puisque la lame du Commandant s'y enfonça, ressortant de l'autre côté de sa nuque. C'était trash mais aussi efficace pour le morale de ses troupes qu'expéditif pour ses ennemis. Il bloqua deux pirates qui abattirent leurs haches en même temps sur lui en tenant sa lame avec une seule main.

L'autre libre se ferma et vint attraper le col de l'un des 2 mécréants qu'il jeta par dessus bord comme un vulgaire chiffon salle. l'autre fut repoussé d'un geste vif l'obligeant à poser un genoux à terre et avant qu'il ne puisse se relever, l'officier le décapita d'un coup sec. La bataille faisait rage sur le pont et la jeune membre du gouvernement ne resta pas en reste, dégainant sa propre lame, elle repoussa avec vigueur 3 pirates qui regrettèrent amèrement de s'en être pris à la seule femme du groupe. Les marines reprenaient espoir, voyant leurs officier coller une rouste comme dans les règles de l'art à leurs assaillants.

Bounty qui sortait du corps d'un nouvel ennemi son katana salis par leur sang sentit comme un froid autour de son poignet. Un gars avec un masque et un air louche lui avait jeté une chaine robuste qui s'était enroulé autour de son poignet droit. Il tira avec une violence inattendue dessus, faisant voler Crimmson jusqu'à l'autre bout du navire où il s'écrasa lamentablement. Son épée elle était tombée à l'eau. il l'avait laché dans un instant de surprise. Il se releva et se retrouva en face de celui qui semblait être le capitaine du navire, l'air pas très commode, certainement furieux d'avoir perdus plusieurs de ses compagnons d'infortune. Le Commandant se sentit nue sans sa précieuse lame. Il allait devoir l'affronter de ses propres mains et vue la force qu'il venait de déployer, il craignait déjà le pire.

Spoiler:
 
avatar
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Mar 17 Jan 2012 - 18:41

Bounty sentait son sang affluer à son cerveau. Cette vermine venait de signer son arrêt de mort. Il ne tolérait pas l'existence de ce salopard masqué ni de ses sous fifres. Ses gars passaient un salle moment entre les mains de ces pirates sanguinaires.

-Baaah tu es le Sencho dur ce rafiot de mes deux ? Péhéhéhéhé ! Tu te croyais en sureté sur ces eaux hein marine de mes deux ! Et comme tous les autres tu t'es fait avoir comme un mes deux.

-Hoy ta dernière phrase ne veut rien dire crane d'oeuf de cyborg. Tu es en train de me dire que tu n'en es pas à ton premier coup d'essais. Très bien, raison de plus pour t'éclater ta tronche de raté en mémoire de mes collègues.

Aussi tôt dit aussitôt fait du moins c'est ce qu'avait prévu le Commandant qui fonçait déjà sur le capitaine qui le voyait venir et se mit en position de combat en faisant tournoyer son armes prêt de lui.

-Tu ne devrais pas venir te jeter dans les bras de la mort si rapidement, nous les écumeurs de Calm Belt n'avons aucunes pitiés pour les uniformes ...

Crimmson dut esquiver un coup de chaine si violent qu'il enfonça le sol du pont arrière du navire. Il en profite pour fondre en un saut périlleux sur son adversaire qui stoppa son coup de pied mal habile d'une seule main avant d'en profiter pour lui saisir la cheville et de le faire tourner jusqu'à l'envoyer valser contre son propre mât un peu plus loin. Le choc fut si violent que la structure en bois pourtant relativement massive commença à lentement s'effondrer en décrochant uns à uns les bastingages du navire pour enfin venir s'écraser sur le côté avec une lourdeur et dans un fracas qui surprit tous les combattants sur le pont.

Les marines comprirent rapidement que c'était leur meneur qui venait d'être envoyé valser lorsque le rire pesant du Pirate retentit à l'arrière du navire. Même l'inspectrice trahit une inquiétude dans son regard à la perspective de la défaite du Commandant sur lequel elle devait rédiger son rapport. Un bruit de bois raisonna dans la fumée épaisse soulevée par les déboires du marine et Moujuu Hige se redressa avec quelques difficultés. Il venait de prendre un lourd tarif de blessures et son dos le lançait mais il restait impassible. Son visage était traversé par une lourde trainée de sang qui contrastait avec le bleu de ses yeux. Sortant sans un mot de la fumée pour traverser la zone de combat soudainement figée, il se dirigea avec un air des plus déterminés vers son ennemie trop rieur. Un pirate voulut profiter de ce t instant pour l'attaquer par derrière mais il fut arrêté par Deborah qui s'était agilement impliquée entre les deux hommes pour arrêter net le vil forban.

Le Commandant continua son chemin vers celui qui venait de lui faire mordre la poussière. ce dernier était en hauteur et reprit la parole :

-Baaaah, t'as la peau dure de mes deux toi ! Mon salaud t'aurais mieux fait de rester couché là bas comme un clébard boiteux Péhéhéhé ! Tu n'as pas l'air de savoir qui nous sommes, nous les pirates de Calm Belt n'avons jamais subit de défaite et les marines qui passent par ici et se croient en sureté grâce à leur granit marin déchantent rapidement Péhé !
-Alors vous êtes les pirates de fer ? Intervint subitement Deborah. Une belle bande de loosers qui sévissaient sur Calm Belt Sud jusqu'à ce que vous rencontriez les Amazones et qu'elles vous obligent à fuir. Depuis vous opérez sur l'autre bande de Calm belt et vous êtes auto proclamés maitres des lieux mais vous n'êtes que des lâches.

La capitaine s'était soudainement arrêté de rire. Sa tête était devenue presque terrifiante. Sans même prendre la peine de répondre, il fonça vers elle, suivit de la chaine qu'il trainait et lâcha dans un élan de colère :

-Qu'est ce que t'as à l'ouvrir petite garce tu nous fait un cours d'histoire maintenant ? Je vais t'écla ...

Il ne put terminer sa phrase puisque Bounty avait saisit la chaine qu'il trainait et l'avait tiré vers lui d'un seul coup avec force, lui faisant perdre l'équilibre. Le pirate avait décollé du sol et le marine le saisit par son masque de fer, manque de techniques de combat, et lui écrasa la tête contre le sol dans un bruit sourd avec dans son regard, cette même lueur de détermination inébranlable et ce calme olympien.
avatar
Crimmson Bounty

♦ Localisation : West blue
♦ Équipage : -

Feuille de personnage
Dorikis: 1146
Popularité: 47
Intégrité: -45

Sam 21 Jan 2012 - 16:36

Alors que Bounty écrasait la face répugnante de ce pirate dans le bois craquant de son pont, il fut déconcentré par un crie de détresse venant de derrière lui. 5 ennemis venaient de capturer sa jeune inspectrice avec d'autres chaines, c'était visiblement la mode dans cet équipage. Ils venaient de réussir à la tirer en la trainant sur le pont. Ce moment d'hésitation fut bénéfique pour celui qui mordait pendant ce temps la poussière. Il put donner un coup de coude dans le bras de son oppresseur qui fut déséquilibrer et chuta en avant. Le type malveillant s'extirpa en roulant sur le côté avant d'envoyer un coup de pied dans le côtes du marine d'une violence abusive, si bien qu'il sentit ses côtes céder sous la pression de cette frappe inhumaine. Le Fauve décolla du sol un moment avant d'y être réinstallé par un courtois coup de poing dans le ventre.

Il s'enfonça dans le bois du pont déjà esquinté par sa précédente attaque et finit même par le traverser ce qui prouvait la puissance démesurée du manieur de chaines. Il tomba donc dans la cabine qui servait d'infirmerie, voyant au dessus de lui le ciel à travers le trou qu'il avait créer dans sa chute. Son adversaire ne tarda pas un instant à lui suivre et il bondit la jambe dressée dans le but de l'abattre sur le Commandant qui y voyait un peu trouble. Il eut tout juste le temps de tourner sur lui même, souffrant alors un instant à cause de certaines de ses côtes brisées ou au moins fêlées. Le pied massif de son agresseur s'abattit juste à côté de lui. Il se releva aussi vite que sa condition physique le lui permit. Il reconnut rapidement l'endroit où il exerçait sa fonction de médecin et eut l'idée brillante de prendre une seringue de calmants chargée pour endormir ce Capitaine un peu trop turbulent à son goût. De plus sans épées, il constatait qu'il n'était bon à rien. Ce gros lard l'avait privé de son atout, ce n'était pas lâche de s'en trouver un nouveau en exploitant ses talents en médecine.

Il dut tourner le dos au malfrat un instant cherchant du regard sa nouvelle arme; Elle était dans le buffet derrière lui. Il bondit vers cet endroit mais malheureusement, il fut prit de vitesse par l'homme masqué qui bondit également, et bien plus vite, l'attrapant par l'arrière du crane et le jetant dans le mur face à eux. Il passât au travers au grand désarrois de son corps qui tombait en miettes. A nouveau par terre, il se sentait brisé. Heureusement pour lui, cette manoeuvre avait bousculé le buffet si bien qu'il s'était retourné et avait laissé sortir de ses tiroirs un grand nombre d'outils qu'il contenait. Profitant de cet instant de calme, ne se laissant pas abattre, l'ancien infirmier attrapa une, puis deux seringues et les essaya en les faisant cracher l'une et l'autre, une petite lichette de leur calmant. Le Capitaine arriva à pas lourds devant lui, l'air ravie. Le bateau qui coulait devenait de plus en plus bancale mais cela n'avait pas l'air de le surprendre. Il se jeta sur Crimmson et l'immobilisa au sol pour de bon.

Bounty lui planta l'aiguille grâce à son poignet libre dans la main qui lui serrait l'avant bras et hésita à lui injecter le produit mais le pirate retira vivement son bras, surprit par la piqure ce qui libéra les gestes du marine qui se pencha en avant pour planter l'aiguille directement dans le coup de la brute avant de la presser pour y injecter tout son liquide. Afin d'être tout à fait sure de son plan, il saisit l'autre seringue et répéta l'opération. Son adversaire lui décocha un coup de poing pour l'écarter mais sa frappe fut si molle qu'elle n'eut pour effet que de replacer le brun au sol avec lourdeur et sans trop de dégâts. Ses yeux se révulsaient, il avait déjà l'air idiot mais là c'était beau à voir; Enfin, il s'écroula de toute sa masse sur le côté. Le Commandant hésita, il voulait l'accrocher quelque part en utilisant sa propre chaine mais Il avait un impératif, sauver la jeune femme en détresse. Il avait déjà perdu énormément de temps. Il se rendit aussi vite que son état le lui permettait sur le pont et fit face à une vision d'horreur. Tous ses hommes baignaient dans leur propre sang et Deborah était ligotée au mat, dans un état lamentable. Les pirates amassés autour d'elle attendaient le retour de leur capitaine pour savoir quoi en faire mais à leur grande surprise, ce fut Bounty qui ressortit seul des entrailles du navire qui avait accueillit leur rapide duel.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1