AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Et le lion fit fuir le pigeon... [PV avec The Sea Lion]

Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Jeu 26 Jan 2012 - 18:45

Je viens d’arriver à Suna après quatre jours de voyage en mer. Voyage qui, au passage, m’a couté un bras et a mis ma patience à rude épreuve. En plus, d’être long et inconfortable, ces idiots ne m’ont servi quasiment que du poisson et il n’y avait pas une seule goute de lait à bord. Bref, maintenant c’est fini, je n’ai plus à les supporter.
Lorsque j’arrive dans le port, je remarque qu’il n’ait pas du tout comme les petits ports que j’ai connus durant ce premier mois d’aventure loin de ma famille adoptive. D’ailleurs je vois même un bateau entrain de s’approcher de l’île mais il est encore loin, de toute manière, j’ai besoin de me reposer un peu sur terre avant de reprendre la mer. Je ne porte donc que très peu d’intérêt à ce qui se passe au port.

Pour l’instant, je ressens le besoin irrépressible d’aller mettre mes pieds dans l’eau car, après tout, j’ai vécu 20 ans en me baignant tous les jours, je suis donc en manque de cette sensation. Je prends donc la direction de la plage, assez loin du port, et me trouve un endroit isolé pour y déposer mes affaires, enlever mes bottes et remonter mon pantalon à hauteur de genoux puis je me dirige vers la mer. A peine rentrée dedans, je sens déjà les bienfaits de ce contact si apaisant : je sens partir toute ma colère accumulée des derniers jours. J’ai envie de me baigner totalement, mais je sais très bien que je ne pourrai pas surveiller mes affaires si je le fais, du coup je me retiens mais me promets de le faire une fois que j’aurai trouvé une auberge ou poser mon fardeau.


Après ces quelques minutes de détente, je m’arrache enfin de cette mer que j’aime tant et reprends je chemin de la ville. Je passe devant le parc aquatique dont j’avais vaguement entendu parler sur le navire qui m’avait conduit ici. *Ҫa a l’air trop bien !!! Faut absolument que j’y aille au moins une fois !*
Toute excitée à cette idée, j’ai du mal à me concentrer sur ma recherche d’auberge, je perds donc un peu de temps à flâner sans trop m’occuper de ce qu’il se passe autours de moi. Pour dire, je remarque à peine que, comme toujours, les personnes que je croisse me regarde. Je fini tout de même par retrouver un semblant de sérieux et trouve une auberge où j’entre sans hésitation.

- Bonjour, je souhaiterai vous louer une chambre.

- Et bien, il m’en reste plusieurs, ça vous fera 9.000B la nuit.

Ayant toujours la tête un peu ailleurs, je sortie mon porte feuille et commença à compter la somme : *Mille, deux milles, trois milles, quatre milles, cinq milles… Merde ! C’est tout ! Raaaa, tout ça c’est de la faute à ces satanés rapaces du navire !* Je sens la colère me reprendre petit à petit, mais fais de gros effort pour garder le dessus.

- Haha, je suis désolée, mais je ne possède malheureusement pas une tel somme…

- Hum, je peux descendre à 8.000B mais c’est mon dernier prix ! J’ai besoin de gagner ma vie tout de même !

- Je comprends bien… Je suis désolée de vous avoir déranger pour rien…

Blasée, je le salue et pars.
De retours dans la rue, je marche sans but. Soudain, une pensée vient achever mon moral *Si ça se trouve, je n’ai même pas assez pour entrée au parc aquatique…*. Bref, je fini par arriver au centre ville. Je m’arrête un instant pour regarder le ciel, en quête d’aide, mais bien sur, rien ne vient. Faisant le tour des solutions, j’en viens à me dire *De toutes manières, je n’ai pas d’argent donc soit je dors dehors et ça je suis totalement contre, soit je trouve un pigeon pour me payer mon séjour… Ou sinon ! Je trouve une forge où proposer mes services ! Ҫa me parait bien ça !*

Je repris espoir et commence à chercher une forge, mais au bout d’une demi heure à tourner en rond, je ne trouve toujours rien. Prise un peu au dépourvu, je me pose sur un banc pour me reposer un peu et réfléchir. *L’idée était pas mauvaise je pense, encore aurait-il fallu qu’il y ait une forge… En tout cas, s’il y en a une, elle est bien cachée !*
Soudain, j’interromps le fils de ma pensée car je remarque que quelqu’un m’observe, un homme plus précisément. Il est assez beau dans l’ensemble, mais son expression est vraiment malsaine. De plus, il ne fixe pas mes ailes comme la majorité des passants, mais à l’air plutôt concentrer sur ma poitrine.
Il me répugne et j’ai envie d’aller lui mettre une bonne raclée, mais je me dis qu’il pourrait bien devenir mon pigeon. Prenant ma décision un peu à contre cœur, je le fixe à mon tour, essayant de l’attirer vers moi, ce qui marcha à merveille, même si l’homme a eu du mal à se décoller les yeux de mes seins.

- Et bien, ma jolie, que fais-tu seule ici, aussi bien équipée ?

Je comprends très bien la remarque perverse qui se cache dans cette phrase, et m’efforce de ne rien laisser paraitre. Je m’apprête à lui répondre lorsqu’un autre homme débarque de nulle part avec un air de preux chevalier et s’interpose entre mon pigeon, maintenant prêt à s’envoler, et moi.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Ven 27 Jan 2012 - 16:12

Nous voilà arrivé au port de Suna en ce temps plus que beau… je dirais paradisiaque ! C’est le genre de journée que j’aimais passer à la plage quand je terminais mon travail au port. Bon j’y étais tous le temps à la plage, mais j’avais une préférence pour ce genre de jour. Le soleil illumine toute l’île, le sable est tout chaud. C’est limite si on arrive à marcher dessus ! Bref, un jour chaud et mais heureusement qu’il y a constamment une petite brise de vent à Suna pour nous soulager. À sec de toile, j’arrête le galion qui avançait tout doucement et l’amarre le long du quai. Le Blue Moon est enfin arrêté et nous devons maintenant retrouver les autres de l’équipage qui doivent être chez moi normalement. Enfin, quand je dis « nous », je parle de Yuki, Tôda et Toki, parce que personnellement, je dois me rendre au centre-ville pour acheter de la boisson pour la fête que je prévois ce soir ! Au faite, maintenant que j’y pense, personne ne sait où j’habite dans cette partie de l’équipage !? Je rejoins Tôda pour lui expliquer où est-ce qu’il doit emmener Mizu et les nouveaux.

- Eh Tôda… Quoi ? Tu fais la tête pour tout à l’heure ? Aller oublie tout ça, j’ai un service à te demander. J’aimerais te confier Mizu et les autres. Je vais aller nous acheter de l’alcool pour ce soir, on va fêter l’arrivée des nouveaux chez moi ! Regarde, tu vois là maison là-bas ? Pas celle-ci unh… Celle qui est tout au fond là-bas... C’est là que sont Katsu, Lulla et les autres. On avait prévu de se retrouver là-bas tu te souviens ? Voilà, comme ça Lulla pourra s’occuper de Mizu et vous, vous reposer tranquillement. A toute à l’heure.

Avant de prendre la route du centre-ville, je passe à l’atelier où j’avais l’habitude de prendre ma pause alors que je travaillais encore ici. Je croise Shinji et lui demande s’ils ont bien emmené le reste de l’équipage chez moi comme prévue, puis il me répond que oui. Rassuré de savoir que tout est en ordre, je commence à marcher paisiblement vers le centre. Je croise deux trois vieilles connaissances qui me font perdre un peu de temps en me posant des questions sur ce que je deviens depuis le temps, mais leurs demande de ne pas en parler trop car je suis quand même recherché par la marine, bien que ces derniers ne savent pas à quoi je ressemble. Chercher quelqu’un, mais ne pas savoir à quoi il ressemble, c’est quand même con !

Cinq minutes de marche et me voilà arrivé à destination. Il n’y a pas vraiment de monde ici, les gens sont surement à la plage ou au parc, comme d’habitude quoi. Soudain, je reconnais un type que je n’aime pas vraiment. Enfin, un sale porc qui ne sait pas comment s’adresser aux femmes, qui ne respecte pas la gente féminine et qui n’hésite pas à les droguer pour des fins malsaines. En gros, un « gros enculé » comme j’ai l’habitude de dire. D’ailleurs, je l’avais surpris un fois en flag-en délit alors qu’il mettait une pilule dans le verre d’une fille. Du coup, j’étais intervenu pour lui mettre la raclée de sa vie en public. Ce genre de gars m’insupporte tellement que je suis prêt à en tabasser à longueur de journée si ça peut nous en débarrasser une bonne fois pour toute. Bref, ce même type que j’avais envoyé en infirmerie était là, devant moi en train d’aborder une f… qu’est-ce que c’est que ça ? Des ailes ? Hmmm, j’ai déjà entendu parler des anges, mais ils ne vivent pas sur terre à ce que je sache. C’est surement un déguisement, mais cela n’empêche qu’elle est d’une beauté… à vous faire fondre les yeux. Je ne peux pas le laisser s’approcher plus de cette lady plus longtemps, il risquerait de lui faire du mal. Comme toujours, je marche le buste bombé et j’ajoute à ma démarche une expression méchante au visage, un regard perçant comme j’aime le faire !

- Eh toi !
- T’es qui to… Unh ? Tu es… Oh non, je croyais que tu étais partie !
- Eh non, tu vois, je suis revenu voir si personne ne dérangeait les jolies filles sur Suna.
- Je…je te jure que je n’ai pas recommencé ! Je lui demandais juste l’heure je te jure ! Bon, je dois rentrer. A plus.

Hahaha, je lui ai fait si peur que ça alors ? Rien qu’en me voyant il est devenu tout blanc. Pauvre type va. Il croit m’avoir dupé avec son histoire d’heure en plus… et la montre que tu as au poignet elle te sert à quoi ? Pffff, laissons le tomber pour le moment. Je me tourne vers cette merveille aux cheveux rouge pétant ! A-t-elle les yeux rouge aussi ? Ah non, c’est le reflet de sa chevelure. Bon, elle n’a pas l’air content de mon intervention, mais je compte bien apprivoiser le renard !

- Je ne pouvais résister de voir une déesse ou devrais-je dire, un ange de votre beauté se faire aborder par une pourriture mal intentionné de ce genre. En tout cas, je suis ravis de voir qu’il n’eut le temps de salir votre radieux visage. Permettez-moi de me présenter, je m’appelle Kan. Je ne vous ai jamais vu ici auparavant, êtes-vous de passage sur Suna ?


Dernière édition par The Sea Lion le Ven 27 Jan 2012 - 18:41, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 27 Jan 2012 - 18:12

- Eh toi !

- T’es qui to… Unh ? Tu es… Oh non, je croyais que tu étais partie !

- Eh non, tu vois, je suis revenu voir si personne ne dérangeait les jolies filles sur Suna.

- Je…je te jure que je n’ai pas recommencé ! Je lui demandais juste l’heure je te jure ! Bon, je dois rentrer. A plus.

Et voila, comme prévu mon pigeon prend la fuite… En plus, il n’avait pas l’air très intelligent avec son excuse de « je lui demandais juste l’heure » vu que moi, je n’ai pas de montre et lui si, le berner aurait surement été simple, quel gâchis !
Ceci étant, à cause de cet homme qui se croit tout permis, je me retrouve une fois de plus au point de départ… Cette île est vraiment maudite, ou c’est moi qui n’ai vraiment pas de chance car entre le fait que je ne trouve pas de forge, et ce mec qui fait fuir mon alternative, ce n’ai pas très glorieux. Bref, je ferrai peut être mieux d’en repartir au plus vite…

Bizarrement, je n’ai pas envie de le prendre pour pigeon. Quelque chose en lui me perturbe, mais je ne saurais pas dire quoi, je suis vraiment troublée et pas mal énervée par ce qu’il vient de ce passer. Adieu le parc aquatique, adieu la plage… Et re-bonjour la mer et son immensité, voilà ce qui m’attend, et tout cela par sa faute, quelle injustice ! En plus, avec ce temps, j’aurai pu tranquillement aller me baigner, mais je suis coincée sur la terre ferme avec tout mon bordel.

- Je ne pouvais résister de voir une déesse ou devrais-je dire, un ange de votre beauté se faire aborder par une pourriture mal intentionné de ce genre. En tout cas, je suis ravis de voir qu’il n’eut le temps salir votre radieux visage. Permettez-moi de me présenter, je m’appelle Kan. Je ne vous ai jamais vu ici auparavant, êtes-vous de passage sur Suna ?

Il se la joue séducteur maintenant. J’ai bien envie de l’envoyer balader, voire de lui crier dessus, mais il y a cette chose que je ne cerne pas, qui m’empêche de le faire… Cette chose que j’a l’impression de connaitre, une impression de déjà vue…
Du coup, je décide de me débarrasser de lui délicatement, mais ma colère s’immisça un petit peu dans ma réponse et ma main continua de tapoter la garde d’une de mes épées, geste que je faisais sans m’en rendre compte depuis son intervention.

- Vous n’aviez pas besoin d’intervenir, je sais très bien me défendre contre les importuns.

Me rendant compte de mon agressivité contre mon sauveur indésirable, je reprends sur un ton plus doux en arrêtant discrètement de tapoter mon arme.

- Enfin, je suppose que ça vous fait du bien au moral de vous dire que vous avez sauvé une demoiselle qui demandait rien à personne… Bref, je m’appelle Izya et, oui, je suis juste de passage à Suna. Je pense en partir dès que j’aurai trouvé un bateau pour me conduire ailleurs.

Avec ça, il devrait comprendre que je ne vais pas rester longtemps, et si j’ai de la chance, il va se décourager et aller voir ailleurs. Et puis, avec mon comportement il a peut être pris peur, qui sait ? En tout cas, il faut vraiment que je me sépare de lui au plus vite, je n’arrive pas à comprendre ce qu’il a de spécial et ça me gonfle !
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Ven 27 Jan 2012 - 19:28

J’ai remarqué pendant que je lui parlais qu’elle tapotait son épée, comme si elle s’attendait à se faire agresser. Aurait-elle prit peur aussi en me voyant ainsi ? Peut-être que mon regard lui a fait peur aussi ? Naaan, quand même… je ne l’ai même pas regardé dans les yeux avec mon air méchant tout à l’heure. En tout cas niveau compliment, j’ai bien mis le paquet hahahaa ! Bon et puis de toute façon c’est sincère tout ce que je lui dis, elle est magnifique comme fille. Une perle rare comme le disait une certaine personne ! Mais… elle ne porte pas que des épées… un marteau ? Où est-ce que j’ai déjà vu un marteau comme ça déjà ? Hmmm, j’en sais rien… ce n’est pas important pour l’instant je pense. En tout cas, elle n’a pas l’air d’être une fille comme les autres car… Oh, j’ai rêvé ou son aile a bougé ?

- Vous n’aviez pas besoin d’intervenir, je sais très bien me défendre contre les importuns.

Ouu mais c’est qu’elle s’énerve vite ! Je viens de lui éviter de se faire empoisonner ou je ne sais quelle connerie et elle s’énerve ? Ok, je vois elle a du caractère ! Et puis, ce qu’elle dit ne doit pas être totalement faux, elle doit bien savoir se défendre avec ses épées et son marteau. Après ses paroles, je lève les sourcils d’un air mécontent de sa réaction, puis elle change à nouveau d’air. Il y a quelques instant elle était prête à exploser et là, c’est comme si une épine s’était planté derrière et avait laissé sortir l’air.

- Enfin, je suppose que ça vous fait du bien au moral de vous dire que vous avez sauvé une demoiselle qui demandait rien à personne… Bref, je m’appelle Izya et, oui, je suis juste de passage à Suna. Je pense en partir dès que j’aurai trouvé un bateau pour me conduire ailleurs.

Ces propos me font sourire, elle a vraiment du caractère ! Il est vrai que j’ai joué le super héros, mais c’était justifier. Elle croit peut être que je vais partir après tout ça ? Hmmm, encore une qui connait mal le lion.

- Hmmm, je vois. Ne me prenez pas pour un petit joueur. Si je suis intervenu, c’est bel et bien que cet homme est un danger potentiel pour toute jeune fille de votre genre. Enfin c’est ce que je pensais jusqu’à ce que vous me menaciez avec votre épée. Vous avez dit vouloir repartir avec un bateau. Je comprends donc par-là que vous voyagez seule. Je voyage également avec mon galion, mais je ne le fais pas seul. Si je vous inspire confiance, ce qui n’en a pas l’air pour le moment, je pourrais vous emmener là où vous voulez si c’est sur notre chemin.

Elle a l’air d’avoir du mal à me croire. Pourtant le lion ne ment jamais ! Je remarque qu’elle garde toujours une distance de sécurité. Donc première étape pour l’apprivoiser : Lui faire enlever son bouclier. La suite vient tout seul de toute façon. OH !! Mais je n’ai pas rêvé tout à l’heure, ses ailes bouges vraiment ! Non non, ce ne peux être un ange ! Ou peut-être bien que si ? En tout cas, je commence vraiment à croire que ça en ai une. Cela justifierait cette beauté. Je… je pense que séduire un ange ne dois pas être si facile qu’une humaine dite normale. Mon père m’avait dit une fois que plus beau qu’une femme, c’était les anges. J’en ai la preuve formelle. Etant donné que je respecte beaucoup les femmes, je dois faire encore plus attention à mes faits et gestes afin de ne pas l’offenser. J’ai du mal à y croire, mais je verrais ça plus tard au pire. Les gens ont dût lui en poser des questions à propos de ses ailes et je ne voudrais l’ennuyer avec tout ça. C’est vrai quoi, si je me met à sa place, je serais surement blasé à chaque fois qu’une personne me pose la même question que tant d’autres.
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Ven 27 Jan 2012 - 20:49

- Hmmm, je vois. Ne me prenez pas pour un petit joueur. Si je suis intervenu, c’est bel et bien que cet homme est un danger potentiel pour toute jeune fille de votre genre. Enfin c’est ce que je pensais jusqu’à ce que vous me menaciez avec votre épée. Vous avez dit vouloir repartir avec un bateau. Je comprends donc par-là que vous voyagez seule. Je voyage également avec mon galion, mais je ne le fais pas seul. Si je vous inspire confiance, ce qui n’en a pas l’air pour le moment, je pourrais vous emmener là où vous voulez si c’est sur notre chemin.

Mon dieu, je viens de remarquer ! Cette chose qui me perturbe depuis tout à l’heure, cette impression de déjà vu. Pendant qu’il parlait, je l’ai bien observé : il a des cheveux châtains, surement un effet de la lumière, et son visage est assez beau. Mais ce sont ses yeux qui me perturbent! Ce Kan a les mêmes yeux que Léo, mon défunt fiancé ! Comment ai-je pu être aussi aveugle pour ne pas le voir… A croire qu’il commence petit à petit à disparaitre de ma mémoire. *NON ! Je refuse !* Je ferme mes yeux et me le remémore quelques secondes, passant mon bras droit autour de mon ventre créant un contact avec le tatouage de dragon que je porte dans le dos, juste entre mes ailes, un autre souvenir de Léo que je conserverai à jamais sur mon corps. Lorsque je reviens à la réalité, je remarque que Kan parait légèrement inquiet. Faisant mine de rien, je me rappel sa demande et lui répond enfin :

- Vous, posséder un bateau ? J’ai du mal à le croire… Pardonnez moi mais je ne peux faire confiance à un homme que je viens à peine de rencontrer. En plus de ça, je n’ai pas de chance aujourd’hui alors, pourquoi ça changerai d’un coup !

Je sens que mes yeux sont un peu humides. *Reprends toi Izya, faut pas montrer tes faiblesses à cet homme !* J’espère juste que le ton de ma voix n’a rien laissé paraitre… Le pauvre, déjà que je l’agresse après son intervention, si en plus il vient à croire qu’il m’a faite pleurer, il va se sentir bien mal ! Mais d’ailleurs, pourquoi je prends sa défense d’un coup, il a ruiné mon plan ce bougre… En même temps, il pensait bien faire… Rhaa, trop d’émotions bizarres en moi ! Enfin, si seulement il disait vrai pour le bateau, ça m’enlèverai une grosse épine du pied… Bon, après faut aussi qu’il aille vers Gran Line… J’ai vraiment besoin de savoir d’où je viens moi ! Nan parce que supporter les regards des gens ça va bien cinq minutes, et le pire c’est quand ils commencent à me poser des questions, et je me retrouve comme une idiote à pas savoir quoi répondre. Bon, si jamais il dit vrai pour le bateau, je lui ferrai confiance pour la suite, qui sait, il pourra peut être me trouver un endroit ou vivre sur à Suna. En plus, il à l’air de connaitre le coin… Bref, j’attends de voir son bateau avant de me précipiter tête baissée…
Après c’est vrai qu’il n’a pas l’air méchant, et il a l’air plus intelligent que l’idiot de tout à l’heure. Mais ça reste un homme, à mon avis, il ne m’a pas secouru juste pour la forme… Sauf, si c’est juste qu’il ne supporte pas ce type… Bon je suis entrain de me perdre dans mes pensées là ! Je fais le vide et me reconcentre sur la conversation.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Sam 28 Jan 2012 - 9:47

Je n’arrive toujours pas à y croire que je suis en pleine conversation avec un ange. Un ange un peu égaré on dirait m’enfin bon. C’est bien la première fois que je vois un ange et je ne suis pas prêt de laisser passer l’occasion de la connaitre mieux. C’est vrai quoi, ce sont des êtres de légende, des êtres qui rendent les humains jaloux d’eux-mêmes. Tiens ? Elle ne va pas bien ? Je la regarde d’un air suspect et inquiet en même temps. Je ne sais pas si j’interviens à nouveau… ah la voilà qu’elle redevient normal. Hmmm, elle est bizarre je trouve, peut-être malade ?

- Vous, posséder un bateau ? J’ai du mal à le croire… Pardonnez-moi mais je ne peux faire confiance à un homme que je viens à peine de rencontrer. En plus de ça, je n’ai pas de chance aujourd’hui alors, pourquoi ça changerai d’un coup !
- Hmmm, ça va changer parce que je suis apparu ! Voilà ce que je vous propose puisque vous ne me croyez pas. Le port est à cinq minute d’ici, alors suivez-moi et je vous montrerais mon navire. Comme ça vous verrez que je ne suis pas mal intentionné ni un menteur.

Ma proposition à l’air de lui plaire et si j’en crois son signe de la tête, elle accepte. Je me retourne, attends qu’elle se mette à mes côtés et commence à marcher. J’en profite pour lui poser deux trois questions histoire de faire passer les cinq minutes.A notre arrivée au port, je pointe fièrement du doigt le Blue Moon.

- Regarde, j’ai construit ce galion de mes propres mains ici même. A l’époque, il nous servait de moyen de locomotion pour se déplacer d’une île à l’autre avec mon père. Aujourd’hui, il est au service de mon équipage. Regarde là-haut… le pavillon de l’équipage pirate... Shinoryuu ! Tu me crois maintenant alors ? Sinon, je peux te le faire visiter si tu ne veux toujours pas me croire !?

http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Sam 28 Jan 2012 - 22:16

- Hmmm, ça va changer parce que je suis apparu ! Voilà ce que je vous propose puisque vous ne me croyez pas. Le port est à cinq minute d’ici, alors suivez-moi et je vous montrerais mon navire. Comme ça vous verrez que je ne suis pas mal intentionné ni un menteur.

Je lui fais un signe de tête affirmatif, après tout c’est ce que je veux et je suis toujours un peu perdue. Par contre, je ne sais pas trop comment je vais pouvoir être sure qu’il ne me mente pas, car au port il y a énormément de bateau et ce serait assez simple pour lui de me montrer un bateau et de me dire « C’est le mien ».
Pendant le trajet, il me pose quelques questions auxquelles je réponds simplement car je cherche toujours un moyen d’être sur de ne pas me faire berner. Bon, je suppose que s’il me propose de le visiter, c’est que c’est vraiment le sien. Ah, nous voilà arrivé au port, je vois Kan montrer du doigt une embarcation que j’ai l’impression d’avoir déjà vu plus tôt. Je le regarde de haut en bas, et, mais, c’est une voile noir en haut ? Hola… Ce serait un pirate ?

- Regarde, j’ai construit ce galion de mes propres mains ici même. A l’époque, il nous servait de moyen de locomotion pour se déplacer d’une île à l’autre avec mon père. Aujourd’hui, il est au service de mon équipage. Regarde là-haut… le pavillon de l’équipage pirate... Shinoryuu ! Tu me crois maintenant alors ? Sinon, je peux te le faire visiter si tu ne veux toujours pas me croire !?

Bon bah j’ai ma réponse, c’est bien un pirate… Mince alors, dans quoi est-ce que je m’embarque encore ? Enfin, ce Kan ne ressemble pas à l’idée que je me fais des pirates. En plus il m’a dit la vérité et me propose même de rentrer à l’intérieur de son navire. Bon je ne vais pas insister pour en voir plus, ça ne servirai à rien, je le croie.

- Pas la peine, de toute manière je le verrai bien si je dois voyager dessus.

Je lui souris. Finalement, j’ai peut être vraiment eu de la chance en le rencontrant, grace a lui je vais peut être pouvoir voyager à l’œil… Enfin, jespère que les membres de son équipage sont aussi sympa que lui car il n’est pas question que je voyage avec une bande de pilleurs, enfin ça, au pire je m’en fou un peu, mais si c’est des violeurs, là, c’est juste hors de questions !
Soudain, je sens un courant d’air titiller mes ailes, comme si des gens venaient de s’arrêter derrière nous. Vu l’air que j’ai reçu, ils ne sont pas que deux ou trois… Si ça se trouve, ils viennent pour Kan, des marines peut-être ? Bref, je préfère anticiper avant qu’il nous aborde vraiment. Kan n’a pas l’air d’avoir remarqué, tant pis, il va surement croire que je suis encore plus bizarre qu’il ne le pense déjà. Posant mon sac de voyage au sol, j’attrape mes épées en disant.

- Bon, tu m’as montré ton bateau, je te croie à présent. D’ailleurs, comme preuve de confiance, laisse-moi te montrer quelque chose : regarde, quand tu colles les gardes de mes épées et que tu tournes légèrement comme ceci, elles forment plus qu’une ! Je te présente Futago no Ken, ma création.

Sur ces mots, je me retourne subitement et fais face à la menace qui nous guette. Comme prévu, ils sont nombreux, une dizaine à vu d’œil. Je reconnais l’un d’eux qui n’est autre que mon pigeon fuyard. Ils ont l’air assez surpris de ma réaction mais se reprennent aussitôt. Kan aussi s’est retourné. D’un ton très agressif je leur lance :

- Qu’est ce que vous nous voulez ?

Mon fameux pigeon s’avance afin de se démarquer du groupe, donnant un effet de « C’moi le chef ». Il a un air un peu sadique et très sur de lui.

- Ne t’inquiète pas ma jolie, nous reprendrons là où nous nous en sommes arrêtés une fois que je me serais occupé de lui ! Cet homme qui s’amuse à me gâcher la vie.

Il avait dit cette phrase avec un air si pervers que j’en ai presque la nausée. Finalement, j’ai vraiment de la chance d’avoir rencontré ce pirate car même en temps que pigeon, je ne pense pas que je l’aurai supporté.

- Désolée, vraiment, mais je suis pas du tout intéressée par les pecnos dans ton genre !

Ma réflexion ne lui fit ni chaud ni froid, enfaite, il ne m’écoutait même plus, trop concentrer à attendre la réaction de Kan. Du coup, je regarde rapidement la bande qui se trouve derrière lui et remarque vite qu’ils sont tous plus où moins aussi pervers que lui, leur yeux fixée sur mon décolleté. Cela a le don de me mettre hors de moi ! Mais par respect pour mon coéquipier, j’attends, bouillonnante de rage, de savoir ce qu’il veut faire. Après tout, c’est lui qui les connait…


Dernière édition par Izya le Dim 29 Jan 2012 - 14:32, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Dim 29 Jan 2012 - 1:11

Bon apparemment, elle me croit enfin. Tant mieux parce que j’en ai vraiment marre de faire visiter le navire aux nouveaux de l’équipage, alors s’il faut que je le fasse aussi avec elle… Bon en même temps, je le connais par-cœur ce navire donc bon, il est normal que j’ai à effectuer cette tâche. Enfin passons, j’ai réussi à gagner la confiance d’un ange et ça c’est juste quelque chose qui me rend vraiment fière ! Tiens, mais qu’est-ce qu’elle… elle reprend ses épées en mains ? Mais pourquoi donc ? Elle veut ma peau ou quoi ?

- Bon, tu m’as montré ton bateau, je te croie à présent. D’ailleurs, comme preuve de confiance, laisse-moi te montrer quelque chose : regarde, quand tu colles les gardes de mes épées et que tu tournes légèrement comme ceci, elles forment plus qu’une ! Je te présente Futago no Ken, ma création.

Waouw ! C’est génial ça. Mais attends, sa créat… ça veut dire qu’elle l’a faite elle-même ? Non non, quand même… une femme forgeron et puis quoi encore ? Et qu’est-ce que je dis moi, c’est un ange, alors c’est encore pire, jamais je n’imagine un ange être for… ehh mais enfaite si, ça s’explique. Elle porte un marteau sur elle, c’est donc vrai ? Eh bien en voilà une rencontre intéressante. Au moment où je veux y jeter un coup d’œil de plus près, la voilà qu’elle se retourne d’un air défensive. Nan mais qu’est-ce que… ces mecs, ce sont… ahh salopard, la raclée de la dernière fois ne lui a donc pas suffit ?! Eh bien qu’il en soit ainsi, je vais me défouler un peu avec ses connards. A moins que ma vue ne me joue des tours, ils sont environs dix. Mais celui qui m’intéresse est ce sale porc. Je vais lui faire tellement mal qu’il n’osera même plus regarder les femmes. Ah tiens, en plus il a rassemblé tout ce monde juste pour moi ? Eh bien amusons nous alors ! Je regarde autour de moi et aperçois des caisses sur ma gauche. Tout en faisant semblant de les ignorer, je marche tranquillement vers ces dernières et me pose dessus. Tout le monde me regarde bizarrement, c’est compréhensible.

- Il se fou de nous les gars, montrons lui qui nous sommes. Il va payer pour tout ce qu’il m’a fait !
- Eh bien, qu’est-ce que vous attendez pour m’attaquer ? Auriez-vous peur que je manigance quelque chose ? Hmmm, c’est bien ce que je pensais, vous êtes tous des gringalets !

Un peu de provocation et voilà qu’ils chargent comme des boulets. J’ai eu le temps de repéré les différentes armes qu’ils ont. Rien de bien méchant à vrai dire, juste des barres de fer, des planches de bois et le fameux porc qui a un couteau. Un bras en appui sur une caisse, les jambes croisées et la tête levé vers le ciel, j’attends le dernier moment pour contre-attaquer. Ils se stoppent tous d’un coup juste devant moi voyant que je ne bouge toujours pas. L’un d’entre eux m’insulte tellement je suis arrogant et lève sa planche de bois pour la frapper sur moi. J’avais bien entendu anticipé un éventuel coup comme celui-ci, c’est pourquoi, toujours en position tranquille, je frappe avec mon pied dans la planche qui s’abattait sur moi pour la briser en deux. Le mec tien une partie dans sa mains mais est étonné après ce qu’il vient de se passé. Je repose l’air de rien ma jambe sur l’autre mais cette fois-ci avec un regard moqueur. Deux possibilités : Soit il va avoir peur, soit il va s’énerver encore plus. Apparemment, c’est la deuxième. Il essaye de me donner un coup direct avec le morceau qui lui reste dans les mains, mais malheureusement pour lui, je m’enlève des caisses comme si je n’avais rien vu et en profite pour lui mettre un coup d’épaule qui le déséquilibre.

- Alors c’est tout ce dont vous êtes capable les gars ?
- Ahhhh !!!

Le bonhomme avec qui je me suis amusé à l’instant me fait un placage au niveau de la ceinture et nous tombons tous deux à terre. Le salaud, il m’a eu ! J’essaye de me libérer de ses bras qui m’enlacent, mais rien à faire il tient bien. Là, deux autres arrivent pour me frapper avec leurs armes. L’un réussi à me frapper à deux reprises sur le corps alors que je me débats. Rien à faire, ce connard ne veux pas lâcher… ah si il vient de me lâcher, mais pourquoi si soudainement ?

- Aie ! Mais ce n’est pas moi qu’il faut frapper bande d’imbéciles.

Hahaha, quelle bande d’incapables. Bon assez joué comme ça, je commence à ne plus être trop crédible en me faisant taper dessus. Il est temps de riposter sérieusement. Je me relève et attrape celui qui m’a mis les deux coups et lui fait ma technique que j’appelle « Head shot » ! Tu m’as mis deux coups, je t’en mets dix ! J’ai un peu mal au crâne après tous ces coups de boules mais bon, au-moins je suis sûr qu’il ne se relèverait pas pendant un bon moment. *BAM* Une seconde planche s’éclate sur mon épaule. Ahh, je commence à en avoir ras le bol d’eux ! Je saute sur lui le pied en l’envoi directement dans l’eau. Un de moins ! J’entends le sifflement de la barre de fer d’un autre et l’esquive de justesse, il a failli me la mettre dans la tête l’enflure ! Je lui arrache des mains et commence à le frapper aux genoux avec jusqu’à ce qu’il tombe. Tiens ? Izya se mêle au combat aussi ? Je vais la laisser se débrouiller pour le moment et m’occuper de se sale goret ! Où c’est qu’il est d’ailleurs ? Je sens un bras m’enlacer à la gorge et vois une lame s’approcher de mon torse. Il veut me tuer merde ! Je bloque tant bien que mal son bras avec la barre afin de l’empêcher de me planter son arme, puis fait glisser cette dernière vers l’extérieur pour heurter sa lame et lui faire lâcher mais ça ne marche pas ! J’attrape donc son poignet et le retourne. Il me lâche et j’en profite pour lui ôter de la main ce foutu couteau. Ouf, j’ai failli y passer ! Lâche comme il est, il commence à s’enfuir mais malheureusement pour lui, je le prends en chasse.

Pris par la peur, il trébuche et s’explose la tête contre le sol. Tant mieux, je n’avais pas envie de jouer au chat et à la souris. Je l’attrape de la main gauche et le soulève avant de lui mettre un coup de genoux aux bijoux ! Il souffre, c’est bien… mais ce n’est que le début ! Je le balance à nouveau à terre et lui écrase une main.

- Alors, tu voulais me dire quelque chose ? Va s’y je suis là ! Tu peux me dire ce que tu veux.

Je peux lire dans ses yeux l’effroi, oui il sait… Il sait combien je vais être méchant avec lui, combien l’erreur qu’il a faite va lui couter cher. Je me mets à sourire et libère sa main. Suite à quoi, il rampe en arrière pour s’éloigner mais à quoi bon. Soudain, j’entends des bruits de pas rapide se diriger vers moi. C’est surement un autre type. Toujours le couteau en main, je me retourne et lui lance de toutes mes forces. Ce dernier se plante en pleine cuisse de l’homme qui s’écroule. Bon revenons-en à nos poules. L’autre connard rampe toujours en arrière mais se retrouve dos-à-dos avec une caisse. Je m’avance vers lui et lui fait mon enchainement « Free kick ». Ligaments au genou brisés, tête en sang il hurle comme il n’a jamais dû le faire. Je retourne prendre le couteau de la jambe de l’autre gros derrière et reviens vers celui-ci.

- Qu’est-ce que je t’avais dit la dernière fois ? Quoi ? Je ne comprends pas arrête d’hurler sale porc ! Bon, je vais te le rappeler parce qu’apparemment, tu as la mémoire courte. Je t’avais dit que si tu recommençais à aborder les filles comme ça, que tu leur faisais du mal, je te retrouverais et te couperais la queue ! Tu ne M’A PAS ECOUTE !!

J’attrape sa ceinture et la découpe avec mon couteau plein de sang. Puis, je le défroque avant de commencer à jouer au boucher ! Je… je ne me contrôle plus, vraiment je suis en furie ! J’ai failli perdre la vie bêtement à cause de lui et il m’insupporte vraiment ! Ses cries sont tellement forts que du monde commence à s’approcher au loin. Après lui avoir découpé un testicule, je remarque que j’ai tâché ma chemise.

- AHH fait chier ! Tout ça à cause de toi !
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Izya
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Allods d'Akeem

Feuille de personnage
Dorikis: 9947
Popularité: 849
Intégrité: -628

Dim 29 Jan 2012 - 12:18

Kan réagit enfin en … s’éloignant ? A non, j’ai eu peur, enfaite il prend juste un peu de hauteur sur des caisses un peu éloignées. Il se la joue arrogant, il a bien raison ! Ce n’est pas cette bande de bon à rien pervers qui va nous gâcher la journée.

- Il se fou de nous les gars, montrons lui qui nous sommes. Il va payer pour tout ce qu’il m’a fait !

Et bien sûr ces crétins se prêtent bien au jeu, quelle bande d’abruti…

- Eh bien, qu’est-ce que vous attendez pour m’attaquer ? Auriez-vous peur que je manigance quelque chose ? Hmmm, c’est bien ce que je pensais, vous êtes tous des gringalets !

Je vais enfin pouvoir décharger ma rage contre ce gang de gros porc ! Ces idiots se sont tous dirigés vers Kan en même temps, et aucun n’a jugé bon de me surveiller. Tant mieux, je vais pouvoir les prendre en sandwich. Je cours après le dernier et saute dans les airs pour lui faire ma techniques de « Broyeuse Pédestre », enfin comme il me tourne le dos, ce sera la broyeuse de jambe ! Bon comme il est lui-même entrain de courir, ce n’est pas très pratique de viser, du coup je ne lui transperce pas le mollet mais lui fait tout de même une belle entaille. Ce nabot tombe à terre en hurlant, alertant les autres. Cinq d’entre eux se retourne vers moi et me fonce dessus. Je m’écarte un peu de Kan en faisant deux sauts de mains arrière et me mets en garde. Avant qu’ils soient à ma portée, je prends une grande inspiration et me concentre sur mes prochaines actions. J’ai de la chance, ils ne vont pas tous à la même vitesse. Lorsque le premier arrive suffisamment près, je plante mon épée dans le sol et lui fait mon fameux « Flying Kick ». Ne s’y étant pas préparé, il est éjecté au sol.

*Plus que quatre.* N’attendant pas mon reste et profitant de l’effet de surprise créé, je me jette devant le suivant et l’engage en lui donnant un gros coup d’épée dans le ventre. Il tente maladroitement de me dévier avec sa planche de bois, mais celle-ci se fait trancher en deux en même temps que la chair et fait ouvrir. Ne réfléchissant pas, j’attaque directement le suivant. Malheureusement, celui-ci a eu le temps de ce remettre de sa surprise et réussi à me parer avec sa barre de fer. En même temps je me prends un coup de planche dans le flanc gauche, m’éjectant au sol. La douleur est intense à un endroit précis. Je regarde rapidement mon agresseur et remarque que sa planche est couverte de sang… avec un énorme clou de cinq centimètre qui en dépasse ! Ce ne sont pas que de simple planche finalement !

Encore plus énervée qu’avant, je roule sur le sol pour éviter un second coup porté par le troisième mec, puis je me remets sur mes jambes. La douleur que je ressens n’est pas insupportable à ce moment même, j’arrive presque à l’oublier tellement je suis en colère ! Ces trois idiots m’encerclent, voulant en finir, je me prépare à faire une « danse des lames » en attendant qu’ils soient tous à portée. Le moment venu, je tourne sur moi-même, et me prends un deuxième coup de planche dans le mollet droit cette fois ! Toujours ce fichu clou ! Cela m’arrête dans ma lancée et me met genoux à terre. Bon je vois que ma technique en à tout de même touché un. Ils sont donc plus que deux mais je commence à être vraiment mal au point.
Cependant, je ne m’arrête pas pour autant dans mon attaque frénétique car je sais que la surprise est ma meilleure alliée dans ce combat ! Toujours genoux à terre, j’agrippe férocement mon arme et la plante tel une lance dans la jambe de l’homme à la planche à clou. Celui-ci hurle de douleur et lâche son arme. Mon autre adversaire s’est stoppé, il ne regarde plus le combat et est devenu blanchâtre. J’en profite pour lui asséner un coup d’épée dans le ventre, l’ouvrant du bas vers le haut. Il hurle à son tour. Je vérifie que l’homme que j’ai planté juste avant n’est plus en état de combattre, ce poltron est entrain de fuir en chialant. Enfin, je me regarde ce qui a distrait mon cinquième ennemis.

Mon dieu, je vois Kan entrain de couper le deuxième testicule de ce connard de pigeon ! Il a sa chemise tachée de sang et à l’air vraiment furieux. Ce spectacle me donne la nausée, mais il l’a bien mérité ! À la place de Kan, j’aurai été plus direct et lui aurait sans doute tranché gentiment la gorge. Mais cette punition la est, de loin, bien plus horrible ! Finalement, je m’intéresse à mon propre état… Je ne suis pas très belle à voir, toute recouverte de sang. Je commence à bien ressentir la douleur de mon flanc et ma jambe. Puis, un choc à la tête me laisse échapper un petit cri de surprise… Tout devient noir et je perds connaissance.
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Lion
Lion

♦ Équipage : Shinoryuu

Feuille de personnage
Dorikis: 4620
Popularité: -227
Intégrité: -207

Dim 29 Jan 2012 - 14:13

Maintenant que ce sale pervers a eu la punition de sa vie, je lève et recule en le regardant d’un air de dégout. Dire que je n’étais jamais arrivé à ce point de violence jusqu’aujourd’hui ! Je jette un coup d’œil bref du côté d’Izya pour voir si elle s’en est sorti. Qu’est-ce que… il y a du monde à terre et… un type la plote alors qu’elle est au sol ? Mais putain mais c’est quoi ces types ? Ils ont une secte ou quoi ? Je cours en sa direction de toute mes forces, ce dernier remarque mon arrivé et se lève pour s’échapper, mais trop tard pour lui. Le genou à hauteur de sa tête pendant mon saut, je le frappe droit à la bouche et l’éjecte dans l’eau. Ça n’est pas suffisant, je vais lui faire comprendre à lui aussi. Je saute à nouveau sur lui, tant pis pour mes habits s’ils vont être mouillés. Celui-ci apeuré se gigote tel un dauphin, mais à quoi bon, j’atterris cette fois-ci non pas avec un mais deux genoux sur son crâne déjà en sang. S’il y’a bien une chose que je déteste dans ce monde, ce sont les traitres. Osé faire des attouchements à quelqu’un d’inconscient… espèce de mange-merde ! Je le remonte un peu à la surface et commence à le cogner enragé comme je suis. Coup de poing, coup de tête, coup de coude… au bout d’un moment, je me rends compte qu’il ne bouge plus et le relâche en essayant de récupérer mon souffle. Il faut que je me reprenne… Izya vite ! Je peux entendre les cris de souffrance des mecs sur le quai, ils ont mal et c’est bien fait pour eux. J’aperçois un des types que j’avais envoyé dans l’eau au début du combat s’échapper au loin, tant pis pour lui. En remontant sur le bord, je vois du sang tout autour d’Izya.

- Izya !! Merde, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Merdeuhh merdeuhh ! Qu’est-ce qu’il m’a pris de la laisser toute seule ? Je suis con, vraiment con ! Après avoir pris son corps dans les bras, je me débrouille pour ramasser ses épées et commence à courir en direction de chez moi. Quelque chose me perturbe pendant ma course, quelque chose qui n’arrête pas d’attirer mon regard sur elle. Du coup, je cherche et m’aperçois qu’enfaite, lorsque je cour, le bond font bouger sa poitrine et… mon dieu, mais elle est vraiment sexy comme femme ! Oh, mais qu’est-ce que je fais là, merde elle saigne de partout, ce n’est pas le moment de regarder n’importe-quoi ! J’arrive très vite devant chez moi et ouvre la porte avec mon pied.

- LULLAAA !!! LULLAA !!! VITE !!!

La suite, c'est par là !!
http://www.onepiece-requiem.net/t2877-fiche-du-lion
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1