AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

♣ Par delà les murailles...

Maréchal Jezal
Maréchal Jezal

♦ Localisation : Vogue parmi mes pensées

Feuille de personnage
Dorikis: 1221
Popularité: 1
Intégrité: 55

Sam 18 Fév 2012 - 17:09

1623 - Quelques jours après l'arrestation de Lord Mounbatten dans sa demeure.

"Le Conseil 5 étoiles s'inquiète de la dangereuse montée en puissance des agitateurs après l'attentat contre White Basara: la situation sur East Blue n'est pas reluisante. D'après nos informations la Révolution s'apprête à prendre le contrôle de Fushia pour en faire une base rapprochée du Royaume de Goa. La conjoncture est mauvaise et nous devons impérativement garder un oeil sur le plus puissant royaume d'East Blue. Par conséquent, l'un des membres du conseil, par l'intermédiaire de moi-même vous demande de prendre le contrôle de la défense de cet état et d'en assurer la pérennité.

*Un travail monstrueux et risqué mr X. M'a-t'on choisi pour mes compétences ou bien parce que si j'échoue , avec le fiasco Celdéborde ça fera assez d'éléments pour m'écarter... De toute façon je ne peux pas refuser alors allons-y. Cela fait bien longtemps que je n'ai pas frissonné.*

-Comment dois-je procéder ? Demande-je simplement.

-Vous disposerez d'un accès illimité aux banques de données des Cipher Pol et de la Marine et nous laissons Tuuk et Reale vous seconder.

*Fantastique, les bases de données vont effectivement m'être utiles.*

-Merci, je vous recontacte une fois la mission terminée monsieur." Je raccroche l'escargophone et me plonge dans les bases pour gérer au mieux la situation.




La base de donnée était protégée et nécessitait une connexion avec un code, code fournit quelques minutes plus tôt par Mr X. Le Maréchal l'entra dans le terminal :
Citation :
Identifiant : W O L F A N G J E Z A L
Code : • • • • • • • • • • • • • •
et les informations apparurent devant ses yeux. Pas les bonnes évidemment. Le flux de données empêchait une bonne réactivité de la base et Jezal dut s'y reprendre une bonne dizaine de fois avant d'éliminer toutes les renseignements superflus.
L'agacement laissa place au soulagement quand pour son plus grand bonheur il arriva sur le Royaume de Goa : il le connaissait déjà assez bien pour avoir enquêté sur son sol mais ignorait tout de ses dirigeants.
Il déroula la liste et nota quelques noms et nombres sur une feuille.
    Roi Gregor/3 enfants/moyennement aimé de la population
    Chef de la police des quartiers bourgeois : Jig Johnston
    Chef de la garde du roi et de la défense : Arnold Frutheram / très populaire
    Sous-chef de la police : Rip Pou
    Nobles puissants : ...

Cette tâche de renseignement effectuée, Jezal décida qu'il lui fallait du repos et qu'un plan s'imposerait à lui pendant son sommeil. [...]

Jezal dormait dans une auberge de la ville moyenne réservée aux bourgeois. Elle était petite et toutes les chambres étaient au rez-de-chaussée ce qui n'était pas pour déplaire au Maréchal.
Au petit matin, il partit poser ses jalons dans le "Town Center". Les pavés n'étaient que faiblement éclairés par la lumière de l'aube et le Maréchal manqua de trébucher plusieurs fois. Il resta observer les alentours: l'auberge était entourée par des bâtiments peu hauts taillés dans la pierre, à la fois chics et austères, sans doute habités par des bourgeois moyens qui ne lui serviraient à rien. Quelques arbres parsemés dans les larges rues de son quartier constituaient de bons postes d'observation : ils n'étaient ni trop grands ni trop petits et pourraient aisément dissimuler un homme de taille moyenne. Le Maréchal se demanda quelques instants pourquoi on les avait planté là, mais ne s'attarda pas trop et fit le tour du pâté de maison. Il prit plusieurs notes et s'arrêta devant un palace.

*Celui qui vit là-dedans à de l'argent. Beaucoup. Curieux que son adresse ne me dise rien.*

De nombreuses fenêtres permettraient d'entrevoir un luxueux intérieur et....
Le Maréchal fut arrêté dans son analyse qui devenait très indiscrète par deux hommes en noir qui le saisirent par les épaules et l'amenèrent dans le palace en question. Ses murs intérieurs étaient couverts de marbre et un tapis gigantesque recouvrait le sol. Poussé par les deux hommes Wolfang n'eut que quelques secondes pour remarquer les commodes en bois précieux aux senteurs exotiques, le lustre brillant suspendu au plafond, les colonnes portant la voûte de l'entrée et les rambardes dorées d'un escalier en colimaçon menant à une mezzanine.

"Aller avance. Dit le premier homme.

Il portait un costume sombre un peu trop large d'épaule pour lui et des lunettes de soleil recouvrant la quasi-totalité de son visage. L'autre portait des vêtements similaire à la différence près qu'il semblait beaucoup plus musclé.

Allez plus vite Monsieur.

*Plus vite plus vite. Vous ne savez pas dans quelle pétrin vous venez de vous fourrer. Dîtes adieu à votre poste, petits merdeux.*

-Lâchez moi et je ferais l'effort d'aller plus vite.

Ils se regardèrent un instant et jugeant que le Maréchal ne représentait pas de danger, le relâchèrent.
Après quelques pas, l'agent du gouvernement arriva aux premières marches de l'escalier.

-Montez."

Le Maréchal s'exécuta, mais après quatre marches tomba. Il fut rattrapé de justesse par "lepoli" -qui s'adressait à lui en le vouvoyant- et "lemalpoli" -qui le tutoyait comme un criminel des bas quartiers- et commença à apercevoir la fin du colimaçon.

*Enfin. Ce n'est plus de mon âge. Quelle idée saugrenue d'installer un tel escalier dans un palace pareil.*

Arrivés à la somptueuse mezzanine, les deux acolytes et Jezal attendirent debout quelques instants, jusqu'à l'arrivée de ce qui semblait être le patron. D'un geste de la main, il désigna un fauteuil rapiécé et s'assit en face du Maréchal.

"Et bien qu'avons nous là ? Une vermine, un vieillard ? Votre visite imprévue vous désavantage face à mes vifs et vigoureux vigiles. Croyiez-vous qu'ils ne vous verraient pas vagabondant autour de ma vaste villa ? Stupide pensée, susurra-t'il à l'oreille du Maréchal. Je ne crois pas que vous sachiez qui je suis. Je me présente : Sir Vorfiver. Conseiller Spécial du très noble Roi Gregor depuis quelques mois seulement.
Qui êtes-vous et que voulez-vous ?

*Pourquoi n'est-il pas dans ma base de donnée...
Donner sa véritable identité ou la taire ? Si je la donne il me laissera tranquille et me fera un lot d'excuses plus hypocrites les unes que les autres. Dans le second cas, je risque de ne pas sortir sans plaies et bosses, à moins de jouer le vieux gâteux.*

Le Maréchal porta la main à son oreille et fit semblant de n'avoir rien compris.

-Hein ? Qu'est-ce que vous voulez jeune homme ? (le conseiller devait avoir la soixantaine). Vous habitez au pôle nord depuis 18 mois maintenant ? Mais enfin, nous sommes au royaume de Goa ici !

D'abord indécis, il regarda "lepoli" et "lemalpoli" et pris un air amusé.

-Monsieur, mes gardes ne se sont sûrement pas trompés, alors ne vous montrez pas plus stupide que vous ne l'êtes. Rétorqua-t'il avant d'ajouter froidement : ne jouez pas avec moi.

*C'est un piège ou alors, dans le pire des cas, il a déjà des informations sur moi.*

-Mais enfin que me voulez vous ? Le Maréchal prit sa canne difficilement et commença à taper doucement sur la tête du conseiller. Mais laissez-moi partir !!! Mais enfin... Les jeunes de nos jours...

Le Conseiller, de plus en plus sûr de lui, attrapa la canne et l'expédia dans un coin près d'un tableau.

-Assez joué. Que me veut le Gouvernement Mondial, Maréchal ? Pensiez-vous sincèrement que je n'étais pas au courant de l'arrestation de Mounbatten et que j'ignorais votre identité ? Vous me vexez. Pardonnez ces deux marins d'avoir été aussi brusques mais ils ne savaient pas à qui ils avaient affaire. Mais enfin... il marqua un silence ironique. Vous auriez pu le leur dire... Il chercha ses mots quelques instants. J'exige de savoir ce que vous faîtes encore sur notre sol. Un rictus méprisant déforma son visage.
Nous appartenons au gouvernement mondial, mais nous n'avons jamais accepté de recevoir d'agents sur notre territoire sans en avoir été prévenus. Si c'est une mission secrète, elle a misérablement échoué agent Jezal. Il tourna son fauteuil et ajouta : nos services de sécurité suivent de près ou de loin tout les visiteurs inopportuns et quand nous vous avons vu arriver nous avons été ravi de pouvoir vous inviter à nous parler de vos motivations. N'est-ce pas Jig ?

Une porte s'ouvrit derrière Wolfang et le chef de la police des quartiers bourgeois entra. Le Maréchal n'avait pas encore eu l'occasion de traiter avec lui, mais sa prise du contrôle lors du concert lui avait sans doute beaucoup déplu. Après quelques pas, Jezal le vit distinctement. C'était un petit brun rabougri à la forte corpulence et face à lui, le conseiller faisait figure d'allumette peu commode.

*Quel rassemblement de comiques.*

Le Maréchal ne laissa rien transparaître et attendit encore un peu avant de passer à une offensive verbale. Sir Vorfiver reprit.

-Toute cette affaire remontera plus haut que vous ne le pensez. Le Roi de Goa ne laissera jamais passer un tel affront du gouvernement Mondial, et vous subirez son courroux.
-La police est déjà en train de perquisitionner votre domicile Maréchal. Le sous-chef de la police m'informe à l'instant qu'il vient de retrouver des preuves accablantes. Veuillez vous lever Maréchal. Vous êtes en état d'arrestation.
-Voyez-vous messieurs, je n'ai nullement l'intention de me plier à vos ordres. Je ne suis ici que pour de courtes vacances, en simple visiteur. Vous ne savez même pas où j'habite. Votre tentative de déstabilisation est pathétique.
-Nous avons assez de preuves pour le faire arrêter monsieur le Conseiller, dit le chef de la police à Sir Vorfiver.
-Très bien, arrêtez le donc et présentez lui ces preuves, cela lui fera fermer son bec.

Le policier montra quelques images de son domicile à l'agent Jezal. Ils y avaient trouvé des explosifs et un ordre de mission contre le Roi de Goa.

*Ca c'est pour le moins problématique.*




Page 1 sur 1