AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB 1623][Q.G secret de la Brigade Scientifique] Attention, il y a des poils de chat qui trainent par terre ! [Pv Baph']

avatar
Cross Jones
•• Commandant ••

♦ Localisation : Grand Line.
♦ Équipage : Rhino Storm.

Feuille de personnage
Dorikis: 1282
Popularité: -55
Intégrité: 34

Ven 24 Fév 2012 - 19:12

Attention, il y a des poils de chat qui trainent par terre !

Allongé sur la table d'opération, le DX-0 ne disait rien, il était imperturbable, cela faisait maintenant quatre mois qu'il servait de rat de laboratoire aux équipes du Docteur Vegapunk alias Sengoku Jr, un Okama complément fou, mais possédant un brillant esprit scientifique. Les savants qui se trouvaient autour de la table demandaient au trentenaire de rester immobile malgré la douleur de l'implantation des prothèses cybernétiques dans ses chairs cautérisées. La douleur fut si vive que Jones se cambra le dos, grimaçant et hurlant tel un animal. Une fois cette épreuve terminée, l'homme aux lunettes de soleil pouvait de nouveau utiliser ses membres, il se leva de la table d'opération, voulant sortir de la pièce, mais les savants lui en empêchèrent. Le cyborg devait rester ici pour attendre un haut dignitaire de la Brigade Scientifique, apparemment des tests plus poussifs allaient être organisés. Mais le marin n'aimait pas qu'on le maintienne comme un lion en cage, il voulait sortir, prendre l'air, cela faisait quatre mois qu'il n'avait pas vu les rayons du soleil, sa peau était d'un blanc inquiétant, ses cheveux commençaient à perdre de leurs éclats naturels. Voyant que le DX n'était pas d'humeur à coopérer comme il le devrait, l'un des scientifiques administra un tranquillisant à Cross par derrière. L'homme à la barbe brune commença à avoir la tête qui tournait, et d'un coup il tombait à la renverse, mais il fut rattrapé par les mains agiles de l'équipe scientifique. On allongea l'homme sur la table, mettant sur son torse des pastilles blanches qui étaient reliées à des appareils mesurant son rythme cardiaque, respiratoire.

Dormant profondément Jones ne pouvait savoir ce qui se passait autour de lui. Les savants faisaient les quatre cents pas, leurs mines étaient pensantes, à quoi pouvaient-ils bien penser ? Soudain, une porte s'ouvrit et un homme lui aussi en blouse blanche s'avança dans la pièce immaculée de blanc. « Est-il prêt ? » Disait l'inconnu qui venait d'entrer dans la salle. « Oui et non, nous avons dû lui administrer un tranquillisant, mais la dose devait être trop importante, il s'est endormi sur-le-champ. Si vous voulez on peut l'amener au bloc C-0 ? » Répliqua le scientifique qui avait piqué notre héros. « Faites ! Il faut que le DX-0 commence ses tests dans une demi-heure, réveiller-le de n'importe quelle façon ! » Ordonnait le haut dignitaire de la brigade scientifique. Dans un claquement de mains, plusieurs savants attrapèrent l'officier pour le conduire au fameux bloc C-0. Le trentenaire était lourd et cela était dû à ces prothèses de métal qui rendait son poids bien plus important alors qu'avant, il ne pesait que soixante-quinze kilos. Ses pieds traînaient par terre, toujours inconscient le combattant ne savait pas qu'il était en train de se déplacer, Cross était plongé dans un rêve pouvant faire pleurer les chaumières. Le futur commandant de la Marine revivait le jour où il fut tué avec sa femme, lui promettant qu'ils quitteraient ce monde ensemble et que personne ne pourraient les séparer. Le cerveau de notre homme avait quelques défauts, car les puces qui furent incorporées lui faisaient rêver toujours le même songe. Mais ce problème ne préoccupait personne dans la brigade scientifique, le DX était une machine, on se moque si ses souvenirs sont douloureux à vivre.

L'équipe scientifique accompagnée de Cross Jones inconscient arriva devant les portes de fer du bloc C-0., sur ces dernières étaient marquées en lettre capital : ATTENTION, ZONE EXTRÊMEMENT DANGEREUSE ! Le chef de cette petite Team, mis la paume de sa main sur un boitier et les portes s'ouvrirent. Devant les yeux des savants se trouvait une zone aride faisait des dizaines et des dizaines de kilomètres carré. Il n'y avait pas de ciel, mais un toit fait de métal. Le Quartier Général de la Brigade Scientifique était un lieu bien mystérieux se trouvant sur une île déserte. Jones commença à reprendre ses esprits, voyant que notre héros n'allait pas tarder à se réveiller le chef demanda à ce que l'on dépose le plus rapidement possible le DX-0 dans la zone C-0. On balança le corps du marin comme un vulgaire détritus, les portes du bloc se refermèrent. Le cyborg se redressait et fut surpris de l'endroit où il se trouvait, il demanda des explications. « Où suis-je ? Que m'avez-vous fait ? » Soudain une voix se fit entendre dans l'immense zone aride. « Bonjour DX-0, aujourd'hui nous allons faire des tests assez particuliers. Pendant une journée entière, vous allez être soumis à un programme de survit, ce dernier à pour objectif de vous tuer. Vous l'aurez donc compris, pour sortir d'ici vous dever survivre, si vous mourrez, bah vous êtes déjà mort une fois, vous connaissez la musique ? Nous mettons à votre disposition un pistolet en série limitée. Gardez ceci en mémoire, dans cette zone se trouve des munitions, pièges, rations pouvant vous aidez dans votre survis. Bonne chance. » Cette voix était la même que celle de l'inconnu de tout à l'heure.

L'officier ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver, il posa ses mains sur ses hanches et senti que quelque chose avait été accroché à sa ceinture. Il posa donc sa paume dessus et remarqua qu'il s'agissait d'une arme sans doute cette du pistolet édition limitée. Le trentenaire poussa un long soupir, la lumière de la zone l'aveuglait, il n'aimait pas cet éclairage artificiel, fermant les yeux quelques instants ses lunettes noires recouvrirent ses yeux. Le cyborg était torse nu, ses prothèses brillaient de mille feux à cause de cette lumière, puis son regard fut interpellé. Il remarqua qu'un petit pilonne haut d'un mètre venait de sortir du sol aride, ce dernier se trouvait un vingt mètres de notre homme. Un petit bruit jaillissait de cette boite de conserve. BIIIPP BIIIPP DÉTRUIRE ! Une sorte de rayon laser sorti de la machine, heureusement pour le veuf le tire fut très mauvais, mais la musique était lancée, Jones devait tenir vingt-quatre heures. « Je sens que cette journée va être très longue. » Disait l'homme à la barbe brune.
http://www.onepiece-requiem.net/t3605-demande-de-validation-cross-jones-100http://www.onepiece-requiem.net/t3843-commandant-jones
avatar
Baphomet
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 27 Fév 2012 - 0:21

Fuir!

Un instinct primaire activait chacun des membres de l'adjudant-chef Baphomet, qui courait à perdre haleine à travers les couloirs de la base scientifique. Il était revenu pour une remise à niveau, une "update" de sa base de donnée selon son créateur... Créateur que le Marine avait réussi à sournoisement éviter depuis son arrivée, avec la bonne intention de faire de ce fait une vérité appliquée à l'intégralité de son séjour. Nan mais oh! Il n'allait pas aller se faire tripoter par ce cornichon d'Okama qui allait prendre son pied en sifflotant on ne sait quoi.

Qu'on lui donne la force et la persévérance de survivre à ce terrible destin!!! Les poumons en feu, la langue pendante, Baphomet tentait maintenant de mettre autant de distance possible entre Sengoku Junior alias le nouveau VegaPunk et lui... parce que de tous les couloirs de cette satanée base, il a fallu que scientifique se retrouvât au détour de celui-ci... Misère! Horreur, malheur, petit pot de beurre!!!

Finalement, le Marine eut une idée de génie. Faisant appel à ses bases de données, il fit appel au plan du QG pour tenter de planifier une route la plus rapide et pourtant la plus tortueuse possible pour semer l'humain à ses trousses, qui le menaçait à coup de roucoulements et autres cris d’effraie.
Tiens, un nouvel ajout au système de ventilation? Etrange, pourquoi faire? Le vieil entrepôt qui se trouvait au fond de cet étage... il était totalement désaffecté... ou pas... Voilà qui allait faire d'une pierre deux coups: échapper à son adversaire en passant par les passagers internes à la base et participer à la mise à jour des données de la Marine.

Et hop, ni vu ni connu, Baph monta aux murs, toutes griffes dehors - notant que des coussinets ventouses seraient une bonne chose, à méditer... - s'engouffra dans la première bouche ouverte et trottina dans les tuyaux, la queue relevée en satisfaction d'avoir semer son poursuiveur. Et au bon du tuyau, il déboucha sur un espace qu'il n'avait jamais vu auparavant.
Une longue étendue de sable.

Une litière géante!!!!

On lui avait construit une litière géante!!!

Baph cligna des yeux, se lécha une patte, cracha une boule de poil et alla inspecter cette fameuse pissotière. Hum, du sable au grain fin, avec quelques gravillons pour maintenir la texture. Pas mal. Pourrait mieux faire... allez, soyons large, ça valait bien un 6 sur 10. Baph serait prêt à monter à 7, si le sable avait été odorant...

Après avoir marqué son territoire sur plusieurs coins, et testé la capacité absorbante d'autres coins, Baphomet décida qu'il était sage de rester ici. Les probabilités que Sengoku Jr vînt ici frôler le zéro absolu, quel que fut le "ici". Car, oui, il savait que ce n'était pas une litière pour lui. Mais c'est connu: les chats sont curieux...

Ils sont aussi feignasses. Après plusieurs minutes de vadrouille sans trouver quoi que ce fut de très intéressants, le félin décida que son horloge interne venait d'enclencher le mode sieste. Il se trouva donc un empilement de trois rochers, projetant juste assez d'ombre pour son plaisir, patouilla un peu le sable et s'étendit comme une guimauve de trois kilomètres sous le "soleil", entamant par là sa troisième sieste de la journée.
- « Ronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronronron--- »
http://www.onepiece-requiem.net/t7345-baphomet-ii-le-retourhttp://www.onepiece-requiem.net/t3985-fiche-de-baphomet
avatar
Cross Jones
•• Commandant ••

♦ Localisation : Grand Line.
♦ Équipage : Rhino Storm.

Feuille de personnage
Dorikis: 1282
Popularité: -55
Intégrité: 34

Dim 18 Mar 2012 - 12:07

Attention, il y a des poils de chat qui trainent par terre !

Caché derrière son rocher afin de ne pas subir les attaques dévastatrices de la tourelle, le DX-0 soupirait en regardant ses bras de fer. La brigade scientifique c'était bien joué de lui, jamais il n'aurait cru qu'il deviendrait un cobaye pour des savants. Aujourd'hui, il devait survivre dans une zone des plus hostiles, tous les ennemis qu'il rencontrera auront comme ordre de mission : le tuer. Cela ne servait à rien de rester cloitrer derrière son rocher, car il se doutait bien qu'à un moment où un autre, une machine viendrait le débusquer de sa cachette. Alors, le trentenaire se redressa légèrement, il jeta un rapide coup d'oeil en direction de la tourelle qui au moment où elle le vit commença à tirer son rayon laser. Le cyborg réédita l'expérience quatre fois et en convenu que la machine avait un temps de repos de cinq secondes entre chaque salve. L'intervalle était court, mais notre homme savait qu'il pouvait détruire cette arme, il avait confiance en son matériel. Pour la cinquième fois, il regarda la tourelle qui lança son attaque, une fois faite, Cross courut en direction de la boite de conserve, et planta d'un geste vif son épée dans l'oeil de la bête mécanique. Le DX-0 recula de quelques mètres, car la tourelle était sur le point d'exploser. BOUM. L'explosion n'était pas très forte, mais elle fit lever un nuage de poussière. Une fois que le nuage se dissipa, il n'y avait plus que des débris, l'homme aux lunettes de soleil s'avança devant les restes de la machine. Il prit une des pièces qu'il regarda avec beaucoup d'attention, pourquoi faisait-il cela ? Mystère. Soudain une voix jaillissait du complexe, c'était la même que celle de tout à l'heure. « Bravo DX-0, vous avez compris la mission qui venait de vous être confiée. »

Les poings de Jones se contractèrent lorsque cet homme prit la parole derrière son micro. La pièce de métal que venait de prendre le jeune homme venait d'être réduite en bouillit par la grande force de pression du cyborg. Il regarda dans l'une de ses poches s'il avait son paquet de cigarette ainsi que son briquet, malheureusement il n'avait que son briquet. « Vingt-quatre sans fumer ça va être dur ! Tant pis, au moins mes poumons cybernétiques ne seront pas encrassés. » Dit-il avec un léger sourire au coin du visage. Cross n'avait pas d'autre choix, il devait se mettre en route, affronter tous les ennemis qui se dresseraient sur sa route et quand les vingt-quatre heures seront terminées, il pourra se reposer.

Dans le centre de contrôle, la brigade scientifique examinait toutes les données que venait de transmettre le cyborg, d'ailleurs ce dernier était surveillé par un grand nombre d'escargophones qui offraient plusieurs plans du DX-0. Soudain, l'un des moniteurs commença à clignoter, car il venait de repérer quelque chose. L'un des savants fit un zoom pour voir de plus près et il fut surpris de voir un chat dans ce désert aride. Il appela aussitôt le chef de service qui accourut. « Zoomez encore un peu plus. » Demanda-t-il d'une voix ferme. Le scientifique s'exécuta et zooma davantage. « Un chat, mmhh, il me dit quelque chose. » « Monsieur, je peux vous certifier qu'il n'est pas une arme de la zone C-0, il vient de l'extérieur. » Répliqua le savant. Plongé dans ses pensées, le chef de la brigade réfléchissait. Au bout d'une bonne minute de réflexion un sourire se dessina sur son visage. « C'est Baphomet ! Bon autant faire une pierre deux coups, envoyé le CX-8. » Ordonna-t-il à son subalterne. « Bien monsieur ! » Dit le scientifique qui appuya sur un bouton rouge.

Une porte s'ouvrit laissant apparaître une machine ressemblant à un loup, du moins au niveau du caractère. AHOUUUUUUUUU. Cria la bête. Ce hurlement ce fit attendre dans toute la zone étant donné qu'elle se trouvait dans un espace clos, il y avait beaucoup d'échos. Jones entendit le rugissement de cet animal de métal. « J'ai l'impression que celui-là doit être un gros morceau, je dois rester sur mes gardes. » Dit-il d'une voix posée. Le CX-8 se mit à courir à la recherche de ses proies allait-il tomber d'abord sur Cross ou sur Baphomet ?

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3605-demande-de-validation-cross-jones-100http://www.onepiece-requiem.net/t3843-commandant-jones
avatar
Baphomet
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 19 Mar 2012 - 20:43

    Quoi? Comment? Que fais-je? Où vais-je? Sur quelle étagère?

    Baphomet se réveilla en un sursaut en entendant un rugissement bestial et pourtant totalement artificiel. Mais qu'est-ce que c'était encore? Impossible de faire une petite sieste tranquille dans cette base... Le cyborg fit le dos rond et cracha, avant de se rappeler qu'il était humain... Et qu'un humain ne feulait pas. Un peu de tenue, tout de même...

    Bon, ce n'était pas que cette litière puait, mais bon... De toutes les façons, c'était l'heure de sa pâtée. Baphomet piétina sa couche éphémère, enterrant du mieux qu'il pouvait sa présence ici et utilisa sa carte interne pour se rediriger vers sa sortie... Mouais... Un chat noir, dans un désert jaune-blanc, à découvert donc... Mouaiiiiiiiiis.

    Que faire? Retourner se coucher? Pas une mauvaise idée. Surtout que les bases de données internes de Baph venaient d'identifier la nature du cri. Génial... Du coup, pas difficile de comprendre où il se trouvait réellement. Une aire d'entraînement. Tout ce dont il avait rêvé. Franchement, journée pourrie.

    Tapi sur le haut des rochers qui lui avait précédemment fait de l'ombre, Baphomet balançait ses options. Tenter une sortie éclair vers la bouche d'aération? Rester ici? ou, comme son instinct lui soufflait de plus en plus fort, de trouver les ou la personne en train de s'entraîner. Pas la peine de compter sur les chefs, ils avaient dû se rendre compte de sa présence et s'en tamponnaient l'oreille avec une babouche!!!!
    Au mieux, l'autre et les autres pourraient le défendre. Au pire, ils seraient plusieurs dans la merde. Autant partager.

    Avec précaution, Baph descendit de son abri et s'orienta selon le plus probable: près de la porte. On the road again, comme ils disent....

[je te laisse gérer la bestiole, ne sachant pas ce que tu veux en faire...]
http://www.onepiece-requiem.net/t7345-baphomet-ii-le-retourhttp://www.onepiece-requiem.net/t3985-fiche-de-baphomet
avatar
Cross Jones
•• Commandant ••

♦ Localisation : Grand Line.
♦ Équipage : Rhino Storm.

Feuille de personnage
Dorikis: 1282
Popularité: -55
Intégrité: 34

Dim 8 Avr 2012 - 21:01

Attention, il y a des poils de chat qui trainent par terre !

Le hurlement de la bête rendit notre cyborg tout sauf serein, il était sur ses gardes observant tout ce qui se passait autour de lui. Il rangea ses deux sabres afin de garder un certain effet de surprise s'il venait à rencontrer la boite de ferraille qui avait poussé ce terrifiant hurlement. Étonnamment, cette pièce émettait des courants d'air on avait l'impression de se trouver dehors ce qui n'était pas le cas du fait que cette zone se trouvait enfouit à des dizaines et de dizaines de kilomètres en dessous de la surface de l'île tenue secrète. Soudain deux tourelles jaillissaient du sol, dès que Cross les vit il plongea sur le sol afin de ne pas se faire toucher par leurs rayons lasers. Comme l'autre de tout à l'heure pour émettre un nouveau rayon les boites de conserves devaient attendre cinq secondes pour recharger. Le DX-0 tira une salve de huit balles en direction des deux machines et ces dernières explosèrent. Le veuf était étonné que ces dernières explosent en si peu de temps surtout qu'il n'avait pas utilisé ses sabres, mais de simples balles. Tant mieux se disait l'homme aux bras de fer, mieux faut affronter des machines peu résistantes qu'indestructibles. Rangeant son pistolet, le futur commandant de la Marine continua sa route dans cette zone aride, tout en espérant ne pas rencontrer le monstre qui hurlait depuis plus de cinq minutes.

Pendant ce temps, les scientifiques faisaient marcher le CX-8 grâce à une console composée de plusieurs boutons, écrans de contrôle et joystick. « Chef, je fais quoi ? » Demanda un scientifique à son supérieur. « On va un peu joué avec eux, je veux que la nuit tombe et qu'il y ait de la brume autour du CX-8. » Ordonna le chef de la brigade. Les petites mains des savants se hâtèrent à faire les réglages demander par le chef d'unité.

La nuit tomba d'un coup plongeant la zone C-0 dans une obscurité totale, mais elle fut éclairée par une lune artificielle ainsi que par une constellation d'étoiles. Le loup mécanique quant à lui fut recouvert par une brume épaisse s'étendant sur des centaines de mètres carrés. Jones était surpris de la situation, il ne s'attendant pas à cela. Ne voyant plus grand-chose à cause de ses lunettes de soleil, le cyborg les enleva et les mit dans sa poche, il regarda le ciel étoilé avec nostalgie. Cela faisait plusieurs semaines qu'il n'avait pas revus une vraie nuitée, lui qui avait l'habitude les soirs de pleines lunes de faire une balade avec sa femme sur la plage. Quelques larmes naquirent dans ses yeux, mais il les essuya avec ses mains froides et métalliques. Le DX-0 continua sa route et fut interpellé par une silhouette. Il dégaina rapidement l'un de ses sabres, s'approchant à petit pas vers cette ombre, retenant sa respiration, était-ce la créature qu'il avait entendue plus tôt ? Jones allait avoir la réponse dans très peu de temps. Il s'approcha de la chose et une fois qu'il fut près d'elle, il se lança sur cette dernière plantant son sabre dans la roche qui se trouvait derrière la silhouette. Cross venait de tomber nez à nez avec un chat, son nez touchait le petit museau de la bête. Le veuf dans un mouvement sec dégagea son arme du rocher pour se tenir droit, puis il dit à voix haute pensant que l'animal ne pouvait le comprendre. « C'est donc cette chose qui faisait ce boucan du diable, je me suis fait du soucis pour rien. » Dit l'homme aux poings de fer.
http://www.onepiece-requiem.net/t3605-demande-de-validation-cross-jones-100http://www.onepiece-requiem.net/t3843-commandant-jones
avatar
Baphomet
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 800
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 30 Avr 2012 - 20:24

    Purée, la barbe. Baphomet soupira lourdement en s’asseyant sur son arrière-train, le temps de compiler les nouvelles données et agir en conséquence. Cabotins de scientifiques… La nuit, les étoiles, la brume, et une horreur technologique qui s’époumonait depuis bien trop longtemps. Quelqu’un en blouse blanche avait usé et abusé des mauvais films de série B. Nan, mais sincèrement…

    En tant que “chat”, le cyborg n’avait absolument aucun problème avec la baisse de luminosité. Ou peut-être était-ce dû plus à sa nature de robot que de félin? Ah, question philosophique par excellence: est-il chat avant d’être cyborg ou le contraire?
    Puis soudain, Baphomet se secoua les puces – électroniques, à défaut de véritables organismes vivants. Il était humain, humain et pas autre chose. Ouais, c’était chaud à voir à première vue, mais il était et restait humain. Cogito Ergo Sum, avait dit un grand crétin au cerveau embrouillé par la fumette. Donc voilà, il était…

    L’Adjudant-chef continua de trotter dans le sable qui se refroidissait de plus en plus, maudissant ce *** de $$$$ de ¤¤¤¤¤ de brouillard qui, à défaut de gêner sa vision, humidifiait son poil. Ça lui faisait un style ébourrifé, genre pelote-hérisson, et ça, ce n’était pas la classe.
    Finalement, il s’accorda une pause sur un rocher, profitant de cette nouvelle surface en hauteur pour scanner – en vain – les environs et procéder à des recoupements de trajectoires. Il n’y avait pas des millions d’entrées dans cette salle, si on en croyait les plans téléchargés et trouvés sur la base de données. Il était possible de calculer les différents scénarii, variant les portes d’où venait le monstre hurlant et le ou les pauvres demeurés testés. Sa plus forte probabilité restait encore et toujours dans ce coin, aussi, très…. Pareussement, le chat campa sur ses positions, raffinant encore et encore ses calculs, ajustant les paramètres et ---

    Et se fit surprendre par le DX-0, qui n’avait pas respecté ses schémas de prédilection. Il aurait dû, normalement, logiquement – tout ce que Jones n’était pas, mais ça, il ne le savait pas – arrivé par le nord-est. Dommage pour Baph’, l’humanoïde déboula par l’ouest, et tentant de lui retoucher la coupe – qu’il avait en mode ébourrifé genre pelote-hérisson, rappelons-le.
    « C'est donc cette chose qui faisait ce boucan du diable, je me suis fait du soucis pour rien. »
    - « Non mais ça va pas ta tête, crétin des Alpes? Tu as failli me couper en deux avec ta lame!!! Range-moi ça avant de blesser quelqu’un d’important… genre moi… » éructa Baphomet en sursautant et en comptant ses abattis. Toujours couché en sphinx sur son rocher, le bout de sa queue agité de soubresauts énervés, le Marine ne cachait pas l’acide dans sa voix. - Et surtout, reste bien debout, bien visible, pour que la machine infernale te repère encore plus facilement!! Mais on n’a pas idée d’être aussi couillon, j’vous jure… Bon… à part une lame que tu agites dans tous les sens et que tu émousses bêtement sur les rochers, tu as quoi d’autres, en stock? Et tu sais faire quelque chose d’utile, sinon? ….. Ah, à propos, tu peux m’appeler Baphomet. Adjudant-chef d’élite Baphomet. Pas pour te servir… »
http://www.onepiece-requiem.net/t7345-baphomet-ii-le-retourhttp://www.onepiece-requiem.net/t3985-fiche-de-baphomet
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1