AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Du sang, de la chique et du mollard [ avril 1623 ]

avatar
Aaron Nails


Feuille de personnage
Dorikis: 400
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 25 Fév 2012 - 0:00

Cette journée de soleil avait plutôt bien débuté avec ce bon vieux rhum à l'apéro du midi. Je me souviens que je l'avais pris dans ce bar tranquille posé sur mon comptoir et que y'avais l'autre barman qui me causait sauf que j'avais rien écouter de son monologue. Les quelques pochtrons qui se trimbalaient dans la taverne ne tenaient déjà plus debout, c'était pas les gars à qui fallait chercher l'embrouille car je sentais bien la baston arriver. Un p'tit groupe caché dans le coin de la grande, tranquille sur leur table, m'avais interpellé. D'après leurs apparences on aurait dit une sorte d'équipages pirates, au nombre de cinq ils sirotaient pépère leur boisson.

Il était rare que je sois d'humeur joyeuse comme je l'étais ce jour là, je me sentais bien, j'avais envie d'être jeune et de m'amuser comme un gamin. Déjà j'en profitais pleinement dans ce superbe bar qui était le plus tranquille que j'avais jamais côtoyer, seul le barman me cassait les pieds avec ses pseudo histoires de familles qui ne me regardais en rien et surtout qui me les brisaient plus qu'autre choses ! Houla je me souviens aussi de cette jeune donzelle qui était passablement rentrée dans le mauvais endroit, c'était surement pas là qu'elle voulait aller mais c'est là qu'elle à finit. La pauvre, elle était observé de tout les cotés par ces vieux loups de mers en chaleur qui n'attendent que ça, c'est plus leur femmes qui pouvaient leur offrir ce genre de chose. Enfin bon je guettais malgré tout, le moindre geste d'agression physique sur elle et je le découpais en milles morceaux !

Ho ha oui pourquoi j'étais sur cette île à ce moment là ? Et pourquoi t'a des questions stupides ? Ho puis tu m'emmerde j'y étais pour une autre affaire d’assassinat, en tout cas le voyage valais le coup car j’adorais cette île remplis de nombreux défis au sabre, si je ne trompe pas d'ailleurs j'y suis resté pour faire un stage de maniement au sabre mais là je suis plus très sur ... enfin bref. Shimotsuki restera à tout jamais une de mes îles préférés, y'a pas de doutes je pouvais rester des mois voir des années ici, putain de merde je kiffais grave cette île de ouf ... hum pardon je divaguais ! Donc pour en revenir à nos moutons je me suis retrouver ici tout simplement grâce au travail, car oui monsieur la révolution bosse aussi !

Donc voilà j'étais dans le bar, toujours un rhum à la main et je remarquais que les esprits se chauffaient doucement. Le jeune pirate qui faisait partit de la petite troupe dans le coin eu le malheur en se levant de renverser le breuvage d'un vieil ivrogne qui n'apprécia guère sa maladresse. C'est à ce moment là que tout partit en cacahuètes, des chaises volaient, des tables volaient, des ho .... des hommes !? Des hommes volaient, c'était devenu un bon bordel là-dedans, je reçu d'ailleurs un éclat de pied de chaise en pleine figure, ce qui m'obligea à me joindre à tout ce grabuge, coup de pied, coup de poing, du sang, de la chique et du mollard en veux tu en voilà. Un problème commença à arriver, les gens de dehors venait voir et même certains participait a cette bataille qui était totalement inutile, ça devenait n'importe quoi je me devais de sortir de là-dedans ...


Dernière édition par Renji T. Shûkurô le Sam 25 Fév 2012 - 0:24, édité 2 fois
avatar
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Sam 25 Fév 2012 - 20:25



Dojo Discipliné contre Auberge mal Fréquenté…


    Shimotsuki... Un nom qui avait bien fait rire le Prince lorsque ce dernier était arrivé sur cette île. Il n'avait jamais entendu parler de cette terre d'East Blue, mais il ne s'attendait surement pas à voir autant de Dojo et surtout autant de bretteur dans un même endroit. Ils étaient en effet partout, habillés de leurs traditionnelles tenues de combats blanches, avec quelques fois, des sabres en bois attachés à la ceinture.
    Des groupes entiers s'entraînaient à divers endroits : Dans les Dojos, évidemment, mais également dans d'autres lieux plus originaux tels que sur de grandes places en plein airs, dans les rues, et autres jardins aménagés.

    Cela ne faisait que quelques jours que le pirate était arrivé, mais il avait remarqué que chaque village possédait son Dojo et donc sa propre école avec apparemment, des coutumes un peu différentes pour chaque.
    Après avoir parlé à quelques citoyens, Howard avait donc eu divers renseignements intéressants sur les coutumes martiales de l'île et sur sa spécialité et ses connaissances sur tout ce qui touche aux sabres.
    C'était vraiment une chance pour lui d'être arrivé sur cette île. Sa technique de combat passait également par le maniement du sabre et celui qu'il possédait était vraiment en mauvais état...

    « Il faudrait que je trouve une armurerie... Je suis surs qu'ils doivent cacher pas mal de sabres impressionnants sur cette île et si je peux m'en procurer un, ça changerait pas mal de choses... Et je n'aurais surtout plus peur de casser ma lame à chaque combat. »

    Sa dernière phrase le fit sourire et il continua sa route. Il était arrivé le matin même dans le village d'Honnoji, après être passé le jour précédent par Nagaya où il ne trouva rien, à part des renseignements et quelques marines qu'il n'avait pas eu de mal à esquiver.
    Le village de Honnoji était différent : elle disposait davantage de commerces en tout genres et autres auberges.
    C'est d'ailleurs dans une de ces dernières que le Prince avait voulu faire une halte avant de continuer sa route où il était certain de trouver un armurier qui pourrait lui vendre un bon sabre, ou au moins réparer celui qu'il possédait déjà.
    Il était à peu près midi lorsque le pirate avait ouvert la porte de l'auberge la plus proche.
    Cependant, après avoir ouvert le battant de la porte, il avait esquivé, par un réflexe hors du commun, un homme qui avait été lancé par un autre individu vers la sortie. Ce dernier mangea la poussière à quelques mètres de l'auberge sous l'étonnement de quelques citoyens qui se trouvaient proche du bâtiment.
    Remettant ses pensées en place, Howard Prince tourna sa tête vers le brouhaha qui venait de l'intérieur de l'auberge : une énorme bagarre avait éclaté entre une bonne douzaine d'hommes. Des objets volaient dans tous les sens et personne n'aurait été capable de comprendre ce qui se passait là dedans.

    « Ohé ohé... Je vais faire comment pour obtenir des renseignements moi maintenant ? J'aurais bien aimé prendre un verre ou deux en plus... Ce comportement n'est vraiment pas... Princié.»

    Une grande déception était gravée sur le visage angélique du pirate. Mais ce dernier avait quand même décidé de rentrer. Après quelques esquives d'objets et de coups, le Prince asséna un grand coup de pied dans l'estomac d'un homme qui lui faisait face et qui cherchait, apparemment, un moyen de cogner le nouvel arrivant. Ce dernier fut éjecté sur 2 mètres et vint s'écraser, inconscient derrière le bar, dans un bruit de bouteilles brisés et de bois fendus, le tout sous le regard perplexe d'un barman à la mine chétive.
    Il s'assit sur un des tabourets restant au bar pendant que le spectacle continuait derrière lui.





Dernière édition par Howard Prince le Mar 13 Mar 2012 - 10:59, édité 6 fois
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 25 Fév 2012 - 22:11

Du sang, de la chique et du mollard
....................................................................................................................................................................................................................................................................................
Encore d'la baston ? J'dis pas non ! !

V'là maintenant, quoi, une poignée d'heure que je traîne sur cette île au nom de Shimotsuki. Quel nom à la con, il aurait pas pu trouver autre chose quand même ? Tu sais, on dirait ces vieux noms à la japonaise qu'on donnait autrefois, mais maintenant le temps est révolu, faudrait passer à autre chose ahah. Mais bon, on ne peut rien y faire, son nom restera inchangé à jamais. Mais bon, un nom de fait pas la personne comme on dit. Nous ne sommes jugés que par nos actes et non pas par l'être que nous sommes. Après, ça, c'est mon point de vue. Mais bon, j'vais pas m'éterniser à penser des conneries qui touchent à la philosophie ou toutes ces choses que personne ne comprends à part ceux qui s'en donnent la peine., mais ils ne sont pas nombreux. Bref, J'ai soif ! Le bar le plus proche me suffira ! Alcool ou pas, je sais pas si c'est le fait de parler dans ma tête qui fait que je n'ai plus de salive dans ma bouche mais j'ai la gorge sèche. Elle réclame breuvage ! Ahah ! * Tiens celui-ci, il m'a l'air bien sympa* J'me rapproche un peu plus de l'auberge et là, une chaise avec un mec dessus traverse la fenêtre.

« N'entrer pas si vous tenez à la vie ! »

« Quoi ? Y'a d'la baston là dedans ? » que j'lui répond tout en m'avançant dans le bar.

« J'vous aurais prévenu... ah... »

Le type, essouffler, tombe dans les vapes alors que je me dirige aux portes du bonheur. Ma silhouette fait de l'ombre à l'entrer, qui, cette même ombre, se prolonge tout au fond de la salle, atteignant le bar directement. Ah, une bonne baston ! Ziwahahahahah ! Un drôle de type à l'oeil qui tourne fonce sur moi, la bouteille à la main. Qu'est ce qu'il veut ? J'en sais strictement rien. Moi c'qui m'intéresse, c'est ce qu'il possède. J'lui fou un mandale puis récupère la bouteille. Une chaise accompagnée d'une table se trouvait dans un coin, à l'écart de tout ce beau monde. Je m'y installe et déguste le contenant. A ma grande surprise, du rhum. Brun, légèrement sucré, il en reste une demie bouteille, ça fera parfaitement l'affaire pour étancher ma soif ! GNuh,GNuh,GNuh...Mouafffff ! Quel bon alcool, j'ne saurais m'en passer Ziwahahahah ! Mais alors que l'alcool m'accompagnait, et qu'une jolie spectacle se proclamait devant moi, un individu rentra. Habillé de vêtement en cuir rouge (à vrai dire), deux katanas dans le dos, une cagoule du même type que ses fringues, c'est le type de Torino ... !

« Quoi ?! Mais qu'est ce que tu fiches là toi ! : O »

[Bon désolé du poste, mais j'avoue, et Prince peut vous l'dire, j'ai eu beaucoup d'mal pour ce texte T_T]


Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Jeu 24 Mai 2012 - 19:06, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Dim 26 Fév 2012 - 1:04

    Shimotsuki était une des îles des Blues a nécessairement visité. Rydd connaissait deux îles d’experts, l’île du karaté sur South Blue et Shimotsuki sur East Blue. L’une recueillait en son sein ce qu’il se faisait de meilleur dans les Blue en matière de pratique de combat à mains nues tandis que l’autre excellait dans la découverte de grands bretteurs. Le chasseur de primes qui aimaient être un combattant complet désirait donc ardemment visiter de font en comble les deux îles. Il se retrouva donc par voie de conséquence sur l’île des épéistes afin de visiter les différents dojos et de rencontrer des maitres aux techniques redoutables.

    Comme de coutume les maîtres ne pouvaient refuser des duels contre des adversaires ou des collectionneurs d’enseignes. Mais Rydd n’était pas réellement là pour cela, il voulait juste s’imprégner des lieux et acquérir plus de forces pour se faire un nom et engranger un maximum de Berry. Car oui le Tigre Rouge était avant tout un homme qui aimait bien vivre ! C’est dans cette optique très épicurienne qu’il chercha avec intérêt un lieu dans lequel il pourrait se sustenter tout en se divertissant un maximum.

    Alors qu’il était en pleine recherche il tomba fortuitement sur un bar où l’activité semblait plus que soutenue. Il entendait de nombreux éclats de voix, des bruits étranges et très familiers. Pas de doute l’endroit devait être dans la tourmente car bientôt Rydd vit un homme faire un magnifique vol plané en passant par la porte d’entrée. Le gaillard était parfaitement parallèle au sol et resta dans cette position sur plusieurs mètres avant de s’écraser de tout son long. Steiner ne put s’empêcher d’éclater de rire en voyant une envolée si spectaculaire. N’y tenant plus il se dirigea vers le bar et y entra.

    A l’intérieur c’était le capharnaüm le plus complet, l’on se battait dans tous les sens et a grand renfort d’instruments prélevé sur le bar lui-même. Certains usaient de chaises, d’autres plus costauds de tables et les plus malins avaient opté pour des culots de bouteilles de verre. Tout ce petit monde s’affrontait dans un grand fracas. Mais les hommes tombaient comme des mouches et il n’y allait bientôt plus y avoir grand monde tenant debout dans ce bar. Rydd, qui était d’humeur bagarreuse, jugea qu’il était temps d’intervenir avant que tous les potentiels adversaires s’étalent définitivement sur le parquet du bar.

    Il décida donc de provoquer les hommes encore debout et suffisamment valides pour le suivre.

      -«Hep ! Vous ! Si vous avez encore de la réserve je vous invite à venir m’affronter dehors ! On fera un peu de spectacle en ville et c’est très bien parce que j’ai l’impression que ceux de dehors se demandaient ce qu’il se passait ici. Alors autant sortir et leur faire un récapitulatif de la chose.»

    Sans voir s’il était suivit, Rydd fit demi tour et resta devant le bar où se trouvait une petite place circulaire d’environs vingt mètres de diamètre. Le chasseur de primes décida de se faire un peu remarquer afin d’attirer un peu de foule, il s’adressa à un jeune garçon non loin tout en lui jetant un berry dans la main.

      -«Hey petit, préviens dans les environs qu’un chasseur de primes va se battre ici et qu’il va y avoir du spectacle !»

http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Invité
Invité


Lun 5 Mar 2012 - 15:25

      « Alors Flo', qu'est-ce que tu viens faire à la 9eme division et surtout à Shimotsuki ? »

      C'était la question que venait de me poser un des marines présent sur l'île. C'était un ancien de de Kage Berg qui avait été muté il y a peu de temps et avec qui je n'avais jamais eu de problèmes particuliers. J'étais assis, disons plutôt que j'étais affalé, dans le canapé de la salle de repos de sa garnison et je n'avais plus qu'à répondre à cet ancien collègue qui était arrivé dans un endroit sûrement moins ennuyant que celui où je me trouvais.

      « Ah bah, je suis en perm quelques jours, du coup je me suis dis que ça serait cool de me perdre dans le coin pour voir. Pour s’entraîner y'a pas mieux. Bon, après y'a d'autres endroits, surtout pour moi, ici c'est plus des fans du sabre que de mon style de combat, mais le sabre ne me rebute pas. Puis ça peut être marrant d'affronter un sabreur avec mon fouet pour lui mettre une dérouillée... Ouais, fin bon.. je viens profiter de l'endroit, de son calme tout en m'entraînant quoi. Puis je suis mieux ici que sur Kage Berg... »

      « Ils t'ont toujours pas proposés de mutation ? »

      « Malheureusement non... Et comme je suis de moins en moins apprécié par les officiers locaux, je vais sûrement me faire virer, ils attendent juste un débordement de conduite. De toute façon, quoi que je fasse maintenant, c'est trop tard, sauf si je suis muté d'ici là, mais j'ai l'impression qu'on me bloque. M'enfin pas grave, je vivrais de ma musique ou de mes fleurs. Je suis encore jeune, donc ça va. »

      « D'ac. Bon, je vais devoir te laisser, ma pause va être terminée. Si tu veux t'éclater, va à Honnoji, y'a pas mal d'alcool là bas, et y'a un style de combat intéressant. Sur ce, bonne journée vieux. »

      Le voyant partir, je laissai échapper un soupir. Pour ma part, j'avais toujours choisi mon temps de pause. Mais il faut dire que j'avais un peu le choix sur mon île. A part quelques échappées de vaches, il ne s'y passait pas grand chose. Ici il y avait un peu plus de grabuge. Je suivis donc le conseil de mon ami et je quittais la garnison de Nagaya afin de me diriger vers cet endroit dont on venait de me vanter quelques particularités. J'espère en tout cas faire un peu d'exercices là bas, histoire de devenir un peu plus fort, et impressionner les filles. J'avais beau être un fainéant, je faisais du sport tous les jours. Une bonne condition physique me permettrait de vivre longtemps et de draguer encore plus de demoiselles. Les nanas et moi, c'était une jolie histoire. Je constatais d'ailleurs en sortant d'ici qu'il y avait un grand nombre de jolie minois qui se trimbalait dans la rue, me lançant des regards timides mêlés a des joues rougeâtres quand j'esquissais un sourire charmeur dans leurs directions. Néanmoins, je préférais aller directement dans cet autre village pour draguer quelques filles.

      Je pris donc le chemin d'Honnoji... Marcher, qu'est-ce que c'était chiant. De plus ça donnait quelque peu soif, j'avais déjà une idée de ce que j'allais faire en y arrivant. J'avais économisé pas mal d'argent pour ma permission, j'avais de quoi acheter pas mal d'alcool, mais bon, tant qu'à faire, sur l'île du katana, autant en acheter un. Ca ferait jolie à ma ceinture, et ça serait peut être un petit plus pour draguer les filles. Cependant, mon fouet m'allait bien pour le moment. Evidement j'avais parfois des remarques sur mes préférences sexuelles à cause de celui-ci, certains me prenaient pour un sadomasochiste, ils avaient tort. J'aimais juste être un peu différent sur ma façon de combattre. Le combat était d'ailleurs ce qui allait bientôt me tomber dessus dans le savoir. Mon arrivée à Honnoji se fit sans encombres majeurs, et je fus rapidement dans un bar, à discuter avec trois nanas que j'avais repéré dans l'enceinte de ce bâtiment remplit d'alcooliques un peu louches, certains se vantant même d'être des pirates, d'ailleurs les demoiselles avec qui je me trouvais avaient l'air d'être acoquinées à ces individus. Mais c'était pas grave, elles étaient mignonnes, je n'avais donc aucune raison de ne pas les séduire. Quelques verres furent commandés pour la rousse et les deux brunes, ainsi que pour moi. Alors que je les charmais de plus en plus, je pris ma guitare afin de jouer un morceau pour leur montrer de quoi j'étais capable. C'est à ce moment là que les choses devinrent un peu plus mouvementées dans le coin. Je n'avais même pas eu le temps d'entonner un accord que des hommes commencèrent à se battre.

      Mon verre n'arriva jamais jusqu'à moi, ce qui me déçu profondément, j'assistais à ce triste spectacle.. Un homme entra en furie dans le bar et frappa un autre qui frôla au passage le serveur qui portait ma bière. Celle-ci tomba des mains du pauvre homme qui n'avait rien demandé. Elle était morte sur le coup. Ma tristesse était incommensurable, et je voyais le fautif de cet assassinat s'asseoir comme s'il était tout innocent dans ce meurtre impardonnable. Toutefois, je pensais encore aux jeunes filles avec moi, qui se serrait toutes les trois autour de moi afin de s'écarter de la bataille. Ca m'excitait un peu et j'avais envie d'avoir la classe auprès d'elles. En amener trois en même temps dans mon lit, c'était un exploit que j'aimerais bien accomplir. Je fis un sourire charmeur à l'assemblée de demoiselles m'accompagnant et je commençais enfin à jouer mon morceau :

      ♫ I push my finger into my Eyes, It's the only thing that slowly stops the ache, But it's made of all the things I have to take, Jesus it never ends.... ♫

      Je ne pus continuer ma chanson car un homme s'approcha de mes conquêtes et, optionnellement de ma personne afin de me défier et de me dire que ce n'était pas le moment de chanter, mais de se foutre sur la tronche. Il était bien gentil lui, mais je n'avais pas envie de me battre contre un pochtron. Le seul mec qui m'intéressait, c'était celui qui avait renversé mes bières. Celui avec son bandana et son air malicieux. Toutefois je ne pouvais m'approcher assez rapidement, l'homme me provoquant tenta de m'asséner un coup de poing que j'esquivais en utilisant mon style de combat bien particulier. La boxe de l'homme ivre était un spectacle à voir, surtout à ce moment. Plus qu'une esquive, je donnais à la foule l'impression d'avoir titubé et d'avoir eu une certaine chance en esquivant ce coup de poing. Il essaya de m'en donner un autre mais je fis un pas sur le côté afin de l'éviter puis je me saisis du bras de ce déchet et le fis passer par les airs afin qu'il rejoigne le sol, assommé par la violence du choc entre sa tête et le parquet. Un second, visiblement énervé que je vienne de maltraiter son ami fonça vers moi en tentant de me mettre un coup de pied. Toujours en utilisant le Zui Quan, j'esquivais en tombant par terre puis me relevant en effectuant une petite roulade et l'homme se prit trois rapide coup de poing dans le torse et un coup de la tranche de ma main dans le cou, ce qui le fit tomber par terre, sonné par cette attaque. Puis je vins tranquillement au bar m'asseyant près de l'homme au bandana :

      « Hey toi... Par ta faute les bières que j'avais commandés pour les trois demoiselles là bas se sont vidées par terre. Avant de balancer quelqu'un, il faut éviter de le faire tomber n'importe où mon ami, j'exige réparation, je les ai payées ces bières. »

      En vérité, je ne les avais pas encore payées, mais il n'était pas sensé le savoir. Ce fut toutefois à ce moment que deux nouveaux loustics firent leurs apparitions. Le premier entrait dans le bar afin de combattre les alcooliques présents, tout en s'asseyant à une table afin de piquer une bouteille de rhum qui traînait ici. Il fut néanmoins surpris par l'arrivé d'un... énergumène assez spécial, étrange. En le voyant je pensais avoir affaire à un as du fétichisme. On pouvait dire de moi avec mon fouet, mais lui... il était tout en cuir rouge, c'était ridicule. Il venait juste défier tous les mecs présents pour venir se battre à l'extérieur. La plupart des hommes ici, de fiers pirates ou bien des combattants émérites qui n'aimaient pas être défiés, sortirent afin de répondre à ce personnage, je dis alors en gueulant assez fort pour être entendus :

      « Il a raison, nous n'allons pas abîmer le bar de ce pauvre homme qui n'a rien demander, il est mieux de ce battre dehors, y'a plus de place. »

      Je pris une bouteille d'un alcool fort se trouvant sur une des tables encore debout et je rejoins les trois filles avec qui j'étais quelques secondes plus tôt afin d'aller admirer le spectacle dehors, tout en lançant un regard au jeune homme assis au bar, lui montrant les bières répandues sur le sol, pour bien lui faire comprendre que je voulais être remboursé. Puis je vins prendre les filles par la taille et me dirigeai vers la sortie. Une fois à l'extérieur je me mis dans un coin pour apprécier le combat, tenant deux des filles par la taille tandis que la troisième, devant moi, était adossé à mon corps. Soudain, mon regard revient sur l'homme en rouge, qui se fit encerclé par quatre brigands qui ne lui voulait pas du bien apparemment. Cela me fis sourire et je voulus prendre la parole, mais je fus devancé par un de ces soûlards.

      « Alors, tu crois que tu vas réussir à tous nous battre ? Allé les gars, on va l'faire pisser dans son froc ! »

      A mon tour je m'écriais :

      « Hey, le village people, tu veux mon fouet, ça ira mieux avec ta tenue, ils seront encore plus intimidés. »

      Les filles m'accompagnant gloussèrent alors que je rigolais un peu timidement à ma blague. Le spectateur que j'étais s'amusait à défier les quelques acteurs ici présent, mais je ne voulais pas me battre le jour de ma perm. M'amuser était mon seul objectif de la journée, boire, traîner avec des filles, tout cela était fort plaisant.


Dernière édition par Narcisse Chibana le Mar 13 Mar 2012 - 14:21, édité 1 fois
avatar
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mar 13 Mar 2012 - 13:40



    Howard Prince était toujours à la taverne d'Honnoji, à Shimotsiki. Un coude sur le bar, il discutait tranquillement avec le tenancier, qui partageait des informations plus ou moins intéressantes avec le pirate. Il était intéressant de comparer, d'analyser le contraste, le paradoxe entre cette scène de discussion tout ce qui avait de plus banale entre ces 2 hommes et la scène de bagarre qui s'était maintenant propager dans toute la taverne. Prince paraissait en effet en dehors de ce diorama, comme ci ce dernier était intouchable de toutes autre chose. Un grand sourire était affiché sur ses lèvres et cette joie semblait toucher le tavernier qui arrivait également à sourire malgré l'inquiétude qui parcourait clairement les traits de son visage.
    Pendant qu'il demandait à être resservis en rhum, un homme entra dans la taverne soudainement : ce dernier portait un étrange costume rouge et noir ainsi qu'une sorte de cagoule portant les mêmes couleurs. C'était bien la première fois que Prince voyait un individu de la sorte et ce n'était pas pour lui en déplaire. Il adorait en effet l'originalité dans ce monde et ce genre de choses ressortait toujours cette curiosité présente en lui.
    L'individu masqué regarda un court instant les personnes de la taverne et lança devant cette « assemblée » :

    «Hep ! Vous ! Si vous avez encore de la réserve je vous invite à venir m'affronter dehors ! On fera un peu de spectacle en ville et c'est très bien parce que j'ai l'impression que ceux de dehors se demandaient ce qu'il se passait ici. Alors autant sortir et leur faire un récapitulatif de la chose.»

    Pourquoi provoquait-il les hommes de la sorte ? Voulait-il prouver quelques-chose à quelqu'un ou à lui-même dans cette ville ? En tout cas, cela plaisait vraiment au Prince qui regardait à présent le nouvel arrivant avec un sourire large... Il aimait ce genre de type et malgré cette annonce un peu « puérile », il sentait que ce gars-là ne rigolait pas et que ce n'était pas un simple plaisantin.
    En tout cas, son intervention avait marché, car en quelques minutes, beaucoup de ceux qui se battaient dans la taverne avaient cessés. Ils s'étaient regardés quelques secondes avant de commencer à se diriger vers la sortie du bâtiment et, apparemment, rejoindre le mystérieux homme masqué.
    Le pirate se retourna vers le barman qui semblait un peu perplexe par ce qui venait de se passer, mais apparemment rassuré par la fin des hostilités dans son lieu de travail :

    « Hum, c'est assez original de porter un accoutrement pareil... Mais au moins, je crois que ce type vient peut-être de sauver votre taverne. Vous le connaissez ? »

    Le tavernier ramassa une bouteille et quelques verres qui n'avaient pas cassés lors de l'agitation qui régnait encore quelques secondes plus tôt et en les remettants en place, répondit à son interlocuteur :

    « J'ai entendu ce matin qu'un chasseur de prime était arrivé sur l'île de Shimotsuki... Je ne veux pas m'avancer, mais cela pourrait être ce mystérieux types que vous venez de voir. Et si ces informations étaient vraies, il serait même question du célèbre Rydd Steiner, le « Tigre Rouge ». Pour faire court, un chasseur de prime reconnue et qui ne fait pas dans la dentelle si vous voyez ce que je veux dire... »

    Howard Prince n'avait jamais entendu parler de ce Steiner, du moins il n'en avait pas le souvenir.

    « Pourquoi un chasseur de prime ici, à Honnoji ? Quelqu'un aurait demandé de l'aide à un type dans son genre ? »

    « Je n'en sais pas plus malheureusement. Mais je ne comprends pas pourquoi un type comme lui est ici je dois avouer... Il n'y a pas de problème particulier et je n'ai pas entendu parler de quelqu'un ayant demandé de l'aide... Il a tout simplement peut-être fait escale sur cette île. Allez savoir. »

    Tout cela intéressait vraiment Prince qui remercia le tavernier avant d'ajuster correctement son long manteau sur ses épaules.
    Il voulait voir ce chasseur de prime à l’œuvre et voir de quoi était capable ce « Tigre Rouge ».

    Plaçant ses mains dans ses poches de pantalon, il sortit à l'extérieur du bâtiment.






Dernière édition par Howard Prince le Mer 23 Mai 2012 - 19:06, édité 1 fois
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 17 Mar 2012 - 23:31

Du sang, de la chique et du mollard
....................................................................................................................................................................................................................................................................................
Encore d'la baston ? J'dis pas non ! !


J'en reviens pas ! Rydd Steiner, le tigre rouge ! Le fameux chasseur de prime connu de South Blue que j'ai rencontré sur l'île de Torino 'y a quoi,..., quatre mois maintenant ... Et le voilà qui se pointe sur Shimotsuki. Moi qui, à première vue, ne croyais croisé personne que je connaissais, c'est bien la dernière personne à qui j'aurais pensé. Il ne m'avait pas donné son nom ou même son pseudonyme sur l'île de Torino car nous n'en avions pas eu le temps, mais suite à ces mois de bonnes aventures, j'ai pu tomber sur de nombreuses personnes le connaissant. Bon nombre d'entre elles me disaient que cet homme était un des meilleurs chasseurs de primes aujourd'hui et que si un pirate voulait rivaliser avec lui, il devrait automatiquement avoir une puissance supérieure à la sienne. J'aimerais bien vérifier ça tu vois ... A peine entrer dans l'auberge, il défia la totalité des pirates présents à l'intérieur. Complétement déchirer chacun d'entre eux se porta volontaire et sortit du pub, suivant l'homme au coulant rouge. Tsss, ils vont s'faire dégommer c'est tout c'qu'ils vont réussir à avoir. Quelle belle bande de crétin, j'te jure. Qu'est c'qu'ils veulent obtenir en s'attaquant à plusieurs sur un seul homme ? Le pire, c'est qu'ils ne se doutent de rien, pour eux, il est seul, il va s'faire troncher. J'te l'ai dis, c'est une belle bande de crétin, une bande de bon à rien. Un homme affrontant près de cent personnes est sûr de lui. Sinon pourquoi mettre sa vie en danger ? Ce serait totalement absurde, même si je me laisserais bien tenter è_é. Bref, tout ce beau monde se retrouvait à l'extérieur du bar, je ne suis plus que le seul client à l'une des tables encore sur ses quatre pieds. Je fini cul-sec ma bouteille de rhum et m'empresse de tous les rejoindre.

- Hey ! Payez avant de partir ou j'appelle des officiers de la marine !!! -

- Sur la table t'inquiète pas... Tu m'offre un bon alcool, j'te paie, t'en fais pas ... -

Question de principe, c'tout ... Je récompense les gens qui me font plaisir et ces manières, je trouve ça normal. Je viens de lui laisser pile poil le prix de la bouteille en plus d'un généreux pourboire avec le quel, il pourrait se payer deux bouteilles de plus. Je viens de passer un agréable moment dans cette taverne et si jamais je suis de nouveau confronté à être sur East Blue, Shimotsuki sera la première île à recevoir ma venue. Non pas pour son nom nul à chier, mais pour son rhum ! Ahahah ! J'vais aller voir c'qu'il se passe à l'extérieur du bar pour voir si la tigresse est morte. A mon grand plaisir, elle est vivante et a envoyé pas mal de ces connards hors d'états de nuire. Beau travail, rien à déclarer. C'ets propre, soigné. Félicitations. J'en connais un qui va se faire les poches aujourd'hui. Au passage, je profiterais bien de prendre une bonne poignée de berrys moi... Il vient tout juste d'en finir avec les derniers, je dégaine alors les armes. Une massue prenant appuie sur une de mes épaules, l'autre se laissant porter vers le sol, je me tenais prêt à en découdre. Il restait pas mal de type sur pied dont certains qui attirent mon attention plus que d'autre. Ne me demande pas pourquoi, j'saurais pas te l'dire. Un type au bandana et un autre, qui s'la pète un peu beaucoup avec trois femmes à ses bras.

- Tsss, ça fait pitié ... Allez Rydd, j'espère que tu te souviens de moi ?? On s'est toujours pas prit cette murge ensemble. Mais avant j'veux bien tester de te mettre à terre, rien qu'pour le plaisir. Tu en penses quoi ?? Ziahahahahah ! Allez, j'arrive !-

J'ai les armes en mains, je m'apprête à la frapper aux genoux et à l'abdomen. Les autres vont ils se joindre à nous ? Ce serait cool, un combat à quatre nan ?!


Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Jeu 24 Mai 2012 - 19:04, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Lun 26 Mar 2012 - 11:42

    Haranguer une foule était un exercice que Rydd pratiquait régulièrement. Il avait rapidement appris avec le temps que se faire remarquer était la meilleure solution pour gagner en réputation. C'était un procédé extraordinairement simple mais redoutable d'efficacité. Le chasseur de primes venait en quelques mots de provoquer une nouvelle bagarre en pleine rue, bon moyen de faire savoir aux éventuels clients qu'il est sur l'île. Il fallait néanmoins faire bonne figure et écraser ses déchets de taverne.

    Sur sa sortie le Tigre Rouge entendait quelques personnes railler sa tenue, d'autres mieux informés citaient son nom ou son pseudonyme. Le traqueur de têtes se stoppa au milieu de la place qui se situait devant la taverne, c'était un endroit au sol de terre qui était assez vaste. Derrière lui progressait déjà de nombreux hommes plus ou moins avinés. Ils avançaient avec calme, d'autres semblaient animer d'une plus grande fureur tandis que certains titubaient totalement sur place. Rydd désigna l'homme le plus près de lui et l'invita à s'approcher d'un geste délicat de la main.

    Aussitôt, un, deux, trois, cinq personnes s'élancèrent vers l'impudent qui pensait pouvoir tous les mettre à terre. Rydd se mit en garde et attendit que le premier adversaire arrive à son hauteur, une fois chose faite il lui administra un solide coup de poing avant de passer à un autre adversaire. Les coups pleuvaient avec régularité et puissance, le Tigre montrait toute l'étendue de son agilité face à de ridicules ennemis. Les bagarreurs commençaient à s'amonceler sur le sol se tordant de douleur et gémissant. Steiner fut alors interpellé par un homme qui s'adressait à lui comme un égal, il l'invita curieusement à prendre un verre avec lui avant de manifester l'envie de s'élancer dans un affrontement.

    L'individu semblait plus redoutable que les autres, cela résidait majoritairement dans le fait qu'il avait avec lui des massues contrairement à ces homologues. Mais l'expérimenté chasseur de primes savait rapidement évaluer la puissance d'une personne et il constata qu'effectivement la force de l'homme était bien supérieure à celles des autres. Malheureusement pour lui il était encore loin d'avoir la force de Rydd.

    L'homme attaqua à l'aide de ses massues en deux endroits différents. Steiner effectua un saut en arrière pour se mettre hors de portée de ces attaques relativement dangereuse. Il dégaina alors ses sabres et afficha une position bien plus agressive qu'auparavant.

      -« Que l'on se batte à mains nues pour le plaisir est une chose mais tu devrais faire attention lorsque tu sors une arme. Tes intentions peuvent être mal interprétées par les autres. »

    Et le rougeoyant chasseur de primes attendit la prochaine attaque avec la ferme intention de calmer les ardeurs des plus balèzes et d'ainsi renforcer encore sa réputation au sein de l'île.
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Invité
Invité


Mer 28 Mar 2012 - 1:55

    Et voilà, ces sauvages n'avaient pas attendu très longtemps avant de combattre. Tout ceci était tellement cliché. Se battre à l'extérieur d'un bar après s'être provoqué à l'intérieur. Et comme par hasard, un des protagoniste présent en connaissait un second et ils voulaient se battre ensemble. Ils oubliaient simplement qu'ils n'étaient pas seul. Oh, non pas moi, évidement, j'avais autre chose à foutre que de me battre contre un fétichiste en cuir rouge et un mec qui sort ses armes comme ça en provoquant l'autre. Toutefois, malgré qu'il ait l'air plus puissant que les quelques incapables à terre suite à leurs attaques sur l'homme cramoisie, il n'avait pas autant de prestance que ce dernier. Le combat semblait un peu déséquilibré, mais je m'en contrefichais royalement. J'étais aux bras de jolies demoiselles, j'avais bu un coup, un sourire aux lèvres. Trop heureux pour chercher le combat avec ces olibrius. Je tournais mon visage vers l'entrée de la taverne pour voir si je pouvais entrer et continuer à boire un petit peu, mais l'enfoiré qui avait causé la chute de mes verres étaient là devant, il venait à peine de sortir et il avait les mains dans les poches comme si de rien n'était. Avec ses manières de nobles. Me saoulait un petit peu.

    Un autre homme retint aussi mon intention, il était de blanc vêtu avec un fourreau et son épée sur son côté gauche, dégageant une certaine aisance au combat, fin c'était pas un débutant j'veux dire. Vous voyez l'genre ? Mais il avait quelque chose, je ne saurais dire quoi, de louche, qui le rendait aux aguets de ce qu'il l'entourait. Un combattant trop méfiant, ou trop débutant peut être. Pas beaucoup plus vieux que moi et pas repoussant, il s'écartait de tout le monde, peut être timide, mais la main sur le pommeau montrait autre chose. Trop étrange pour que je ne m'intéresse pas à son attitude. Je relâchais donc un peu les filles pour m'approcher de l'individu et lui parler, me remarquant, il eut un sourire vicieux et une main plus ferme sur son arme. Ah okay... en fait, il était pas vraiment stressé, il avait juste une envie de tuer. Fallait foutre ce genre de taré derrière les barreaux. Bon, j'allais p'tête faire mon boulot de marine aujourd'hui après tout.

    Toutefois le fait que je relâche les magnifique donzelles m'accompagnant n'était pas au goût de tout le monde. Un gras du bide, barbu qui se grattait les cheveux aussi sales que son falzar et qui devait sûrement possédait une haleine aussi acariâtre que celle d'un bouquetin ayant ingurgité une grande quantité d'alcool, me gueula dessus les quelques paroles suivantes :


    « Hey toi Don Juan ! D'où tu laisses tomber les filles de l'équipage des Barabat ! J'vais t'saigner connard ! »

    En plus d'avoir la gueule, il avait le titre. C'était un pirate comme on en fait de moins en moins, puant, gueulant et provoquant n'importe qui du moment qu'il pouvait le tuer. Mais moi, non, on me tue pas ! Mais je m'en branlais un peu de ce crétin de seconde zone. C'était l'autre type là qui m'intéressait. Seulement, l'autre loup de mer là, il était pas okay, il venait de sortir un flingue à silex et de dégainer une épée courbe et s'approchait de moi d'un air déterminé.

    « Bon écoute le moche, j'allais discuter avec l'autre taré derrière, pas besoin de m'en coltiner un deuxième. J'ai pas envie de me battre, je suis en repos, je suis là pour visiter ! »

    J'espèrais pas qu'il me lâche, c'était même une provocation ça. Traiter une brute de taré, et il amène toute sa bande et il te parle ça comme, et t'entrave que dalle à c'qui jacte ! Le seul petit problème, mais qui avait quand même une importance. C'est qu'il était à une dizaine de mètres de moi, avec un flingue. Et que moi... bah, j'étais à dix mètres de lui, une arme à feu pointée sur moi et que je comptais sur ma super esquive. Pas trop le temps de réfléchir, il venait déjà de tirer. J'avais pas vraiment bouger vue que j'avais même pas réagit au fait qu'il était déjà prêt à tirer. Que faire ! J'étais tellement un pro des balles que j'avais esquivé celle-ci sans bouger. Je m'étais déjà pris assez de balles comme ça l'an dernier de toute. Par contre, le tir n'allait pas plaire au mec au bandana qui se trouvait les mains dans la poche devant le bar. Celui avec ses manières de nobles efféminés là. Le projectile s'était enfoncé dans le bois du montant de la porte à quelques centimètres de sa tronche.

    « Hahaha, t'as vu l'esquive ! NINJA STYLE! »

    Venais-je d'hurler tout content de ma performance. Néanmoins, j'appréciais pas trop qu'on essaie de me tirer dessus, et cet enfoiré allait payer. Je me mis dans une position de combat offensive, et je m'approchais du gros barbu aussi vivement que le vent de la tempête ! Et d'un geste prompt je lui asséna un coup de paume dans le visage, ce qui le fit tomber net, le nez complètement pété. K.O par un coup aussi simple ? en fait c'était une merde ce mec. C'était assez dommage. Pris par le moment, je ne pus retenir un « FACEPALM ! » en le frappant. Ce qui fit rire quelques personnes. Toutefois l'alcolo se releva et voulut me faire comprendre que c'était pas fini, mais il avait du mal à parler. Il tenta un coup d'épée, que je pus esquiver, puis un second, que je réussis à dévier, je ne sais pas trop comment, en mettant un coup de poing sur le côté de sa lame. Je fis alors un salto arrière tout en lui mettant joliment mes pieds dans la tronche. Là, il venait simplement de perdre.

    Après ce petit spectacle je repris la direction du mec louche avec son katana qui avait l'air d'avoir envie de tuer quelqu'un. Et pendant ce temps, les deux autres protagonistes avaient commencés à se battre, tandis que l'autre devant la porte... bah je savais pas ce qu'il foutait. Mais ce qui était sûr c'est que sur les mecs venant du bar à l'origine, on était pas beaucoup à encore être debout.
avatar
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Ven 6 Avr 2012 - 12:09



    Sortant de la taverne, Howard Prince s'était attendue à voir beaucoup de personnes à l'extérieur du bâtiment. En effet, après l'intervention du chasseur de prime, la plupart des hommes qui étaient en train de se battre à l'intérieur et qui, surtout, étaient encore en état de continuer, avaient répondu à l'appel du « Tigre Rouge ». En quelques secondes seulement, le bâtiment était passé de complètement plein et agité à vide et calme. Ce n'était évidemment pas pour en déplaire au tenancier qui avait maintenant pas mal de boulot en ce qui concernait le nettoyage de son enseigne... Mais le pirate fut vraiment étonné par l'amas de gens présents devant lui. Apparemment, d'autres citoyens s'étaient joints à la scène, soit pour se battre, soit, tout simplement, pour admirer le spectacle qui allait avoir lieu.

    Des cris résonnaient dans toute la rue et Prince passa à côté de deux types assez costauds et barbus qui lançait des injures vers le chasseur de prime. Alors que le pirate passait tout proche des deux gaillards, un d'eux donna un petit coup d'épaule au pirate sans le faire exprès (probablement sans le faire exprès disons...).
    Prince s'excusa poliment, mais cela ne suffit apparemment pas à calmer les gorilles qui attendaient surement une occasion pour taper sur quelqu'un :

    « Hey ! C'toi qui vient de pousser mon pote enfoiré ?! Tu vas voir qu'il ne faut pas nous chercher nous deux ! Tiens prends-ça la gueule d'ange !!! »

    Les deux hommes s'étaient lancés comme un seul sur le pirate, envoyant leurs poings vers la tête de ce dernier. Cependant, Howard n'eut aucun mal à esquiver ces deux gaillards, qui, en plus de ne pas êtres très agiles, devaient apparemment avoir pas mal abusés de la boisson à la taverne tellement que leurs mouvements paraissaient maladroits.
    Reculant de deux pas, Prince attendit la prochaine attaque, admirant ses deux adversaires déjà essoufflés :

    « Ohé, arrête de bouger hein ! On n'arrivera pas à te toucher sinon...»

    Un sourire presque moqueur était venu s'afficher sur le visage du pirate tellement la scène était comique. Puis, un des deux hommes attaqua : il lança son poing de toutes ses forces vers le visage du Prince qui n'eut qu'à faire un pas de côté pour esquiver. L'agresseur perdit l'équilibre et avec l'élan que ce dernier avait prit, le pirate n'eut qu'à donner un petit coup de pied dans le derrière de son adversaire. Ce dernier s'écrasa par terre de tout son long, soulevant par la même occasion, un fin nuage de poussière. Howard ferma les yeux et souffla de dépit... Cela devenait un peu gênant de se battre contre deux énergumènes de la sorte... Surtout pour... un Prince.
    Le second encore debout surpris cependant le pirate en l'agrippant par derrière :

    « Héhéhé je te tiens et crois moi, je ne te lâcherais pas !!! »

    Pendant que celui-ci le tenait, l'autre qui venait de tomber par terre s'était relevé et s'approcha du pirate afin de lui faire payer sa petite chute dont il venait d'être la victime.
    Évidemment, ce n'était pas cela qui allait arrêter Howard Prince : envoyant son coude dans l'estomac de l'homme qui le tenait, il réussit à ce sortir de l'étreinte juste à temps pour éviter un coup de poing du second agresseur qui venait en sa direction. Le poing fini, malheureusement, dans la tête du deuxième qui fut expédié à terre. Profitant de la confusion le pirate envoya un coup de pied dans les côtes de son adversaire restant, apparemment toujours paralysé d'avoir frappé son camarade. Il vola sur quelques mètres avant de s'écraser à terre.
    Prince réajusta son long manteau noir qui tenait sur ses épaules et tout en passant la main dans ses cheveux, il s'avança vers le centre de la rue, à l'endroit ou avait lieu les combats contre le chasseur de prime.

    Jetant un coup d’œil sur les deux gorilles qu'il venait de corriger, il se rendit compte que plusieurs personnes le regardaient et s'écartaient de son passage, étonnés parce qu'il venait de faire précédemment. Au moins, cela dissuaderait surement les prochains types de ce genre... C'est tout dû moins ce qu'il pensait.
    Arrivant à proximité de la zone de combat, il se rendit compte que les gens qui regardaient la scène étaient de plus en plus nombreux et formaient un cercle autour de cette dernière.
    Le pirate eu donc un peu de mal à se frayer un chemin afin d'être aux premières loges de ce spectacle qu'il ne voulait pas manquer. Usant de sa politesse « Princière », il se heurta à un homme qui n'était pas prêt à se pousser pour lui laisser une place :

    « Ohé dégage de là, c'est ma place okay ?! Espère ce conn... ».

    Le pirate venait, en un éclair, de placer le canon de son pistolet à silex dans la bouche de l'homme qui, sans attendre, leva les mains en l'air tout en paniquant.
    Howard sourit et redemanda gentiment :

    « Je m'excuse d'insister ainsi mais puis-je avoir une petite place monsieur ? »

    L'homme, toujours avec le canon dans la bouche, fit un oui de la tête avant de se pousser. Il attendit de ne plus avoir l'arme dans sa bouche pour prendre la fuite en criant de peur.
    Il venait de gagner une place parfaite pour regarder le combat. Regardant rapidement autour de lui, il reconnu le chasseur de prime qui était bien présent, au-dessus d'un grand nombre de combattants à terre, qu'il avait éliminé. Il avait sorti un sabre pour se battre contre son adversaire qui, lui, torse nu, utilisait des sortent de massues pour... « Juusei ???! »

    Howard Prince venait de reconnaitre un pirate qu'il avait connu il n'y a pas si longtemps de ça. Il leva la main en l'air et aborda un grand sourire. Il cria vers l'homme qu'il connaissait :

    « Hey Juusei ! C'est toi ? Qu'est-ce que tu fais là ??? ».





Dernière édition par Howard Prince le Mer 23 Mai 2012 - 19:07, édité 1 fois
avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 7 Avr 2012 - 17:10

Du sang, de la chique et du mollard
....................................................................................................................................................................................................................................................................................
Encore d'la baston ? J'dis pas non ! !


▬ Allez, amène toi la danseuse ... ▬

C'est donc un chasseur de prime hein ??! Pas d'problèmes. Danseuse, chasseur de prime ou couguar, c'est la même. Cet exhibitionniste nous a provoqué pour un duel en dehors de l'auberge. Et moi, du rab en baston, j'dis pas non ! Ça sera donc pirate contre chasseuse de tête, intéressant ! J'me d'mande s'il est toujours aussi fort que la dernière fois. Comme ça, un p'tit défi ces temps-ci pour me dégourdir les muscles ne me fera pas de mal. Mais il vient d'aligner une bonne vingtaine, voir même plus, de pirate enchaîné. Alors, 'faut pas faire le con. Il m'attend. J'viens de le provoquer à mon tour, mais à son habitude, il continue avec sa morale à deux balles...

▬ Que l'on se batte à mains nues pour le plaisir est une chose mais tu devrais faire attention lorsque tu sors une arme. Tes intentions peuvent être mal interprétées par les autres. ▬

C'pas grave, qu'elle soit bien interprétée ou pas, mon intention sera la même dans cette situation. Je sers mes paumes de mains contre les manches de mes massues et m'apprête à frapper. Je réfléchis à que faire, mais au moment où je décide de la tactique que j'allais employer, un homme cri mon nom.

▬ Hey Juusei ! C'est toi ? Qu'est-ce que tu fais là ??? ▬

Je me retourne et constate.

▬Nan !!!! Prince ??! Ziwhahaha ! Ça fait longtemps dis moi ! Mais désolé, j'ai pas l'temps de discuter, j'dois botter l'cul d'ce clown ! Si tu veux bien m'aider, on ira boire un coup et on parlera, tu veux ?▬

AH ! ça m'fait du bien d'voire des connaissances un peu ! Car être seul comme ça, c'est v'là chiant à la fin. Mais je n'ai pas l'temps de taper la causette avec le jeune Howard, même si ça m'fais plaiz' d'le voir, faut que j'me concentre sur mon objectif. Mes deux marteaux en main, j'fonce vers Rydd.─ A nous deux ... ─ Je saute le plus haut possible et frappa avec mes deux armes en direction des collants moules bites.



Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Jeu 24 Mai 2012 - 18:59, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Dim 15 Avr 2012 - 18:04

    Manifestement l'opposant de Rydd ne semblait pas montrer une volonté extraordinaire de combattre. En effet, il se stoppa net pour s'adresser à un individu qui était non loin. L'échange fut bref mais Steiner écarquilla les yeux derrière sa cagoule, quel était ce grotesque personnage qui remettait son ouvrage de côté à la moindre distraction ? Heureusement que le chasseur de primes ne l'avait pas prit réellement pour cible car ce moment d'inattention eut certainement été suffisant pour l'abattre. Mais Steiner était friand d'affrontements et voulait vraiment se faire remarquer, il valait donc mieux laisser trainer le combat que de le résoudre rapidement.

    Fort heureusement son adversaire, un certain « Juusei » se reprit rapidement et se dirigea une nouvelle fois vers lui. Le gaillard portait des masses de belles tailles et avait un corps musculeux. Rydd, loin d'être en reste sur le physique, était ravi de réaliser un combat contre un adversaire de ce type. Mais un échange à l'aide d'armes tranchantes et contondantes demandait plus qu'une simple force physique, il fallait de l'adresse, de l'expérience et une technique certaine. Et de technique Juusei semblait en être totalement dépourvu ou tout du moins bénéficiait d'un style propre et tout en lourdeur. Il sauta en effet afin d'abattre lourdement ses masses sur un Rydd qui avait évidemment déjà disparu lorsque les deux armes s'enfoncèrent dans le sol. De telles armes n'étaient pas nécessairement les meilleurs pour affronter un adversaire aussi agile que Rydd. Le chasseur de primes n'avait pas été surnommé le tigre exclusivement pour sa force physique mais aussi pour la vivacité de ses attaques et l'agilité de son déplacement.

    La démonstration commença donc dès les premiers mouvements d'attaque. Le tigre rouge effectua un rapide mouvement de recul soulevant la poussière autour de lui. Il serra ses mains sur la garde de ses sabres et s'élança vers son adversaire. Il courrait rapidement et arriva sur lui en quelques secondes, Rydd envoya un jet de terre dans la direction de son adversaire à l'aide de son pied. Profitant d'un éventuel aveuglement il attaqua de taille à l'aide de ses deux sabres, l'attaque était destinée à atteindre le flan de son adversaire.

    Aux alentours de plus en plus de personnes s'étaient amassées pour regarder le combat. On entendait de ci, de là des commentaires enflammés de certains villageois et les noms « Rydd Steiner », « Tigre Rouge » ou « Le chasseur de Saint Urea » s'échappaient de plus en plus de la foule. Les bagarreurs déjà battus jonchaient le sol ou rampaient pour se sortir de cette situation. En effet de nombreuses personnes semblaient s'inquiéter de la tournure du combat qui venait de passer du simple affrontement de bar à un affrontement aux armes bien plus meurtrier. Certains pacifistes convaincus de la foule avait déjà prit l'initiative d'appeler les forces de l'ordre et il y avait fort à parier que le combat allait devenir de plus en plus complexe. Mais Rydd pensait sincèrement que, compte tenu de la force de son adversaire, le duel ne durerait pas suffisamment longtemps pour que l'on voit apparaître une quelconque patrouille pouvant en modifier l'issue.
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Invité
Invité


Sam 12 Mai 2012 - 1:17

    Je ne faisais plus attention au combat qui se déroulait autour de moi depuis un petit moment déjà. Ce n'était que des brutes sans le moindre intérêt qui était ici dans un combat de taverne bien cliché. Non, moi ce qui m'intéressait sur le moment, c'était cet homme qui ne m'inspirait pas confiance du tout. Il avait par ailleurs remarqué que je me dirigeais vers lui. Et de toute manières les trois combattants restant, à part cet homme au katana et moi, n'avait pas l'air d'avoir remarqué ma présence. C'est vrai que je n'avais aucune caractéristique qui pouvait faire en sorte que je me démarque de la foule.

    Je pris à ma ceinture le sabre que j'avais acquis récemment histoire de faire honneur à ce bout de caillou et je me dirigeais vers l'homme à la soif de sang. Il était déjà en garde à m'attendre avec son sourire malfaisant. Je ne pus résister au frisson qui parcourait mon corps, il ne me faisait pas peur, c'était juste son être. Rahh... J'allais devoir faire mon boulot de marine, en plus sa tête me disait quelque chose. Bon au pire, je lui casse la tronche, je l'arrête, je l'amène au poste, ils me disent un truc du genre, « C'est Jean-Abdoul Boulboure, un criminel rechercher, voici 10 000 000 de berry's pour vous ! ». N'empêche s'était pas rien tout ce pognon, mais là je me mettais un peu à rêver, il ne dégageait pas l'aura d'un type dont la tête avait cette prime.

    Pas besoin de tergiverser pour un oui ou pour un non... Il l'avait compris puisqu'il me fonçait dessus avec son arme avant que je le fasse moi -même. De toute façon c'était mieux comme ça vue que j'avais aucune intention d'attaquer le premier. Et ça montrait tout le professionnalisme de la marine. Flower qui parle de professionnalisme, c'était un peu le comble là. Hahaha. Je parais tranquillement l'attaque qu'il venait de me porter. Soit il me testait, soit il était plus faible qu'il ne paraissait. Je mis alors un coup à mon tour, et il 'esquiva. Bon, au moins il savait esquiver. Je pouvais prendre ça un peu plus au sérieux, après tout, un katana ça coupe, et je tiens pas plus que ça à finir estropié moi. Flower qui perd son membre, ce n'est plus Flower quoi !

    Quelques échanges de coup d'épée tranquille... Non, en fait on tapait de plus en plus fort en se cherchant l'un l'autre. Mais je dominais légèrement, et ça me suffisait. Un coup d'estoc puissant dans le poignet lui fit perdre son arme. Je plantais alors la mienne rapidement dans le sol et je fis un geste de mon art martial préféré afin de lui mettre un coup puissant dans le torse, le projetant en arrière et l'empêchant quelque peu de respirer. Je me dirigeais donc vers cet adversaire et pris mon fouet afin qu'il serve de menotte, le tout en m'écriant :


    « Vous êtes en arrestation car vous m'avez l'air louche ! Le sous-lieutenant Flower vous a arrêté ! Hahaha, c'est un peu con, j'arrête rarement les gens c'trop fatiguant. »

    Je fis signe aux autres combattants pour montrer que je m'en contrefichais de leurs tronches, puis de toute façon ils étaient trop concentrés pour faire attention que je me cassais avec cet homme que j'amenais à un poste de la marine.
    Une fois amené là où je voulais... On m'appris qu'il s'agissait d'un jeune engagé dans l'armée des rebelles. Je fis évidement mine d'être au courant et ce fut le motif de son arrestation. Ne recevant pas d'argent pour cette arrestation on me dit juste ceci :


    « Vous êtes un soldat du gouvernement mondial, c'est votre devoir ! »

    Fais chier, même pas une petite prime, vraiment des radins... Après ceci je quittais l'endroit pour me consacrer à l'entraîner au sabre et aussi à la drague de jolie minette sur cette île. Héhéhé.


    Spoiler:
     
avatar
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mer 23 Mai 2012 - 19:05



    Alors que Juusei allait effectuer une attaque sur son adversaire, il entendit son nom sortir de la bouche d'une personne dans la foule qui le stoppa net dans son action. Après avoir passé son regard sur diverses personnes, le pirate aux massues reconnu Howard Prince, une ancienne connaissance et surtout quelqu'un qu'il appréciait énormément.
    Les deux hommes vouaient en effet, l'un pour l'autre, un respect sincère du, notamment, aux événements compliqués qu'ils avaient dû surmonter ensemble lors de précédentes « aventures ».
    La vie et le destin permettait ce genre de rencontre, des rencontres pour lesquelles le simple fait d'exister n'était pas si mal que ça... C'est en tout cas ce qu'avait pensé Prince, en voyant le sourire s'afficher sur le visage du guerrier :

    « Nan !!!! Prince ??! Ziwhahaha ! Ça fait longtemps dis moi ! Mais désolé, j'ai pas l'temps de discuter, j'dois botter l'cul d'se clown ! Si tu veux bien m'aider, on ira boire un coup et on parlera, tu veux ? »

    Réajustant son long manteau noir sur ses épaules, Howard Prince fit un signe de main pour faire comprendre qu'il n'y avait aucun problème. Oui il n'y avait pas de soucis à se faire... Juu' avait l'air en pleine forme et cela faisait plaisir à voir.

    Sortant de ses pensées, le pirate profita donc du spectacle : en venant ici, il s'était attendu à voir ce que pouvait bien valoir ce « Tigre Rouge », mais si en plus son adversaire était Phoenix D Juusei... C'était encore mieux ! Il allait réellement pouvoir mesurer la force du chasseur de prime et, par la même occasion, constater les progrès de son ancien ami :

    « J'espère au moins que tu t'es entraîné pendant tout ce temps Juusei... Ahah. »

    Le pirate guerrier attaqua son adversaire, massues dans les mains. Il utilisait la force physique, sa puissance pure même, afin de remporter le combat rapidement : c'était en effet son style, qui, en regardant bien, était le contraire même de celui du Prince...
    Les massues frappèrent le sol avec une énergie et une fermeté incroyable et des fragments de terres volèrent dans les airs. Cependant, le chasseur de prime envoya rapidement un jet de terre vers son adversaire qui fut ébloui quelques instants qui suffirent à ce dernier à perdre toute concentration : le "Tigre Rouge" en profita pour frapper avec ses deux sabres vers Juusei.

    Un bruit sourd de choque métallique résonna... La poussière disparaissait peu à peu laissant entrevoir aux spectateurs une scène figée : un sabre venait de parer les deux armes du chasseur de prime ne laissant pas à ce dernier concrétiser ce qu'il voulait apparemment faire... L'ombre qui tenait le sabre apparut également : les yeux fermés et affichant un large sourire, Howard Prince venait de protéger son ami...
    Il ouvrit alors doucement les yeux et leva légèrement son deuxième bras : il pointa le pistolet à silex qu'il tenait vers la tête de Steiner avant d'envoyer avec le plus de fermeté possible :

    « Hey... Ce que tu viens de faire là n'est pas très... Gentleman... »


    Une arrivée Princière...




avatar
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Jeu 24 Mai 2012 - 18:56

Du sang, de la chique et du mollard
....................................................................................................................................................................................................................................................................................
Encore d'la baston ? J'dis pas non ! !


Les armes coincées dans le sol, le chasseur de prime venait de contré mon attaque. Un petit cratère se forma, laissant quelques morceaux de terre s'échapper du par terre. Mais merde, elles sont coincées ... Alors que je tire de toutes mes forces, il en profite pour gesticulé et me balancer de la poussière en plein visage. Un aveuglement court , mais assez dur ... Mes yeux me piquent et me brûlent, j'ai mal. La douleur est une chose et le combat en est une autre. Je dois rester concentré sur mon objectif. Mais alors qu'un nuage de poussières nous entoure, Rydd Steiner « Le Tigre Rouge », arrive droit sur moi, les armes en mains ... Je le sens... Si je me prends un coup maintenant, c'est fini pour moi.

De plus en plus de gens se forment autour de nous assistant à la scène. Ils vont assistés à mon trépas ...
GLING ! Mais qu'est-ce que c'est ? Ouvrant les yeux après l'entente de ce bruit, je découvre une lame, qui ne m'est pas inconnue. Prince ! Il vient de contré sa tentative contre moi. Un pistolet à silex dans l'autre main, il vise le chasseur de prime, prêt à tirer. Je ramasse doucement mes armes pendant qu'ils tapent la discute, les range et m'apprêt à m'enfuir.
    ▬ Hey... Ce que tu viens de faire là n'est pas très... Gentleman... ▬

C'est pas l'tout mais faut s'casser d'ici avant qu'un de ces civils n'appelle les forces de l'ordre.
    ▬ Howard, c'est bien de discuter mais là faut s'casser !!! ▬

Juste après ces quelques mots, je tape dans les abdomens de Rydd de toutes mes forces et attrape le bras de Prince, l'entraînant avec moi dans ma fuite. Heureusement pour moi, il était occupé à parler et n'a pas pu voir mon coup arrivé. Sacré Rydd ... Mais fuir était la seule solution possible. Et comme je l'avais prédis, la marine arriva, quelques minutes après, secourant le chasseur d'Urea. Cachés dans un coin, je suis avec Prince.
    ▬ Désolé Prince, mais notre route se sépare ici, je dois fuir de cette île, car si on me trouve c’est la mort assuré. Tu sais, maintenant ma tête est mise à prix. Mais je ne saurais jamais comment te remercier ... Allez, à la prochaine, et cette fois ci, j'espère qu'on pourra discuter ! ▬

Sur cette petite phrase de remerciement, je quitte Prince et cette île d'East Blue.

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
avatar
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 24 Mai 2012 - 19:59



    Le chasseur de prime semblait un peu décontenancé par la parade que venait d'effectuer Howard Prince. Il est vrai qu'on ne pouvait pas directement voir les expressions de Steiner derrière son masque, mais d'après les ombres de cette même « cagoule »... Imaginer quel genre de tête il faisait après une telle parade était plutôt facile.

    En tout cas, le pirate gentleman avait réagi assez vite pour sans doute éviter la mort prématuré de Juusei' qui était resté en retrait.
    Alors que le « Tigre Rouge » poussait sur ses deux lames, Prince tenait bon et le gardait à l'écart avec son propre sabre, dont le frottement des lames provoquait l'apparition de quelques étincelles de temps à autre... Il arborait toujours son sourire si fier et pointait toujours, avec son autre main, son pistolet en direction du chasseur de prime : la situation était en quelque sorte bloquée.

    Contre toutes attentes, c'est Juusei qui passa à l'action pour débloquer tout ça : profitant que Steiner était bloqué, il lança un coup de poing puissant dans l'estomac de ce dernier qui émit un gémissement sourd avant de tomber au sol à plusieurs mètres.
    Prince fut vraiment surpris de ce qui venait de se dérouler, car ce n'est pas du tout à quoi il s'attendait... « Son surnom de « Démolisseur » lui va en tout cas comme un gant... Sacré Juusei, il m'étonnera tou... »
    Il fut sortit de ses pensées par le même Juusei qui le tira afin de s'échapper le plus rapidement possible.

    Le pirate voulu alors répliquer et dire quelque chose, mais la force qu'exerçait sur lui son ami était tout bonnement incroyable. De plus, ce n'était pas le style de Juusei de fuir un combat comme ça...
    Cependant, en regardant derrière lui, il comprit : la marine était arrivée, surement prévenu par les citoyens et les hommes de la justice étaient déjà en train de chercher les malfaiteurs dans divers recoins...
    Après quelques minutes de course, les deux pirates s'arrêtèrent, complètement essoufflés, dans un endroit isolé, afin d'éviter d'être repérés.
    Jussei s'avança vers Prince et, tout en arborant un sourire sincère, remercia son ami :

    « Désolé Prince, mais notre route se sépare ici, je dois fuir de cette île, car si on me trouve c'est la mort assurée. Tu sais, maintenant ma tête est mise à prix. Mais je ne saurais jamais comment te remercier ... Allez, à la prochaine et cette fois-ci, j'espère qu'on pourra discuter ! »

    Howard Prince sourit à son tour et serra la main de Juusei avant d'ajouter :

    « Hop hop hop, ne dis rien ! Tu sais très bien qu'on va se revoir et très vite... Tu auras des occasions de me rendre la pareille t'en fais pas pour ça ! En tout cas je te souhaite une bonne route mon ami et au faite... évite de te faire tuer avant nos retrouvailles héhéhé »

    Ils rigolèrent ensemble, de bon cœur, pendant quelques secondes et leurs routes de séparèrent : Jussei s'en alla de l'île afin de continuer sa quête, quant à Prince, il allait peut-être rester encore quelques jours avant de reprendre la mer pour continuer son voyage.

    En tout cas il espérait une chose : revoir ce chasseur de prime pour pouvoir finir ce qu'il venait de commencer avec lui... car il était avant tout... Un Prince !



avatar
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Dim 9 Sep 2012 - 16:19

    Le « duel » se transforma bientôt en véritable mascarade lorsqu’un autre protagoniste fit son apparition. N’hésitant pas à intervenir dans un affrontement singulier dans lequel il n’était manifestement pas invité. Rydd constata dès la première parade que son adversaire était loin d’avoir le niveau suffisant pour prétendre être d’un quelconque secours. Néanmoins le chasseur de primes n’était pas venu sur cette île pour distribuer des fessées aux ivrognes du coin. Les deux hommes tentèrent de s’enfuir ce qui fut aisément facilité par un Steiner passif qui ne désirait pas se lancer à la poursuite de délinquants. Bien rapidement la marine fit son apparition, une petite patrouille comportant des soldats à la limite de l’obésité. Un chef de patrouille à l’air perdu interrogea Rydd sur les tenants et aboutissants de cette histoire, en effet de nombreuses personnes gémissaient encore sur le sol.

    Rydd rengaina ses armes avec adresse et se tourna vers le chef de patrouille. Il ne pu réprimer un rire en voyant les autres patrouilleurs déjà en âge après une très certaine petite course jusqu’ici. Il gratifia l’épaule du chef de patrouille d’une tape amicale et entreprit de clarifier la situation.

    -«Je suis Rydd Steiner.»

    Le tigre s’attendit à une expression impressionnée de la part du soldat mais celui-ci ne broncha pas. Le traqueur se gaussa une nouvelle fois devant un militaire qui manifestement en savait bien moins que certains villageois de l’assistance.

    -«Qu’importe ! Je suis un chasseur de primes et ce que vous voyez n’est rien qu’une bagarre d’ivrognes qui a un peu trop dégénéré. Quant aux deux fuyards que vous avez probablement aperçu, ce sont deux individus qui, à coup sûr, ne voulaient pas s’expliquer sur le fait de me sauter dessus.»

    Les hommes de la patrouille affichèrent des expressions interloquées, c’est que le chasseur de primes avait le verbe un peu trop haut pour eux. Steiner s’en rendit rapidement compte et rectifia donc le tir.

    -«C’est juste deux idiots qui voulaient montrer leurs armes fraichement acquises. Pas de grand danger de ce côté là, je pense que la tâche majeure pour eux sera encore d’apprendre à rengainer. Enfin pour la population il n’y a rien à craindre, à la vitesse où ils courent ils tiennent du lâche que du dangereux malfaiteur. Bref sur ce… Je vous prie de bien vouloir m’excuser.»

    Et sans plus attendre Rydd se dirigea une nouvelle fois vers le bar et on l’entendit, alors qu’il passait la porte, s’exclamer bien haut.

    -«Du rhum pour moi l’ami !»
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1