AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Trosième chapitre, verset 2 ; Yokuke VS Taiten

Invité
Invité


Dim 26 Fév - 12:37


    Yokuke Titzaru, cuisinier en chef, 450 dorikis.

    Laisser la cuisine pour entrainer c’petit morveux de Taiten ? Boarf. Ça n’le bottait pas des masses, faut dire. Pourtant, fallait avouer que le colonel Fenyang lui avait fait plaisir en abattant le monstre marin du cap des jumeaux. Ça en faisait des kilos de viandes et ça économisait le budget concernant la bouffe. Ce pourquoi il allait s’plier aux ordres du big boss. Mais pour cette fois seulement. Parce que les histoires d’entrainements, c’était vraiment, mais vraiment pas sa tasse de thé. Fallait l’comprendre : Lui n’était fait que pour la cuisine… Et accessoirement pour les tâches ménagères et autres conneries de ce genre. Mais apprendre à un gamin à cogner dur ? L’était pas fait pour ça. Quoique c’était pour la bonne cause. C’qui n’arrêtait pas de se répéter, comme lorsqu’il se répétait qu’il devrait arrêter de fumer…

    • MAIS BORDEL ! FAIS ATTENTION A LA VIANDE !

    Ok, ok. Yokuke, c’était un râleur, ça c’est vrai. Néanmoins, il était un peu comme un père pour tous les cuisiniers, et il ne leur gueulait pas dessus pour rien. Il exigeait de ses subordonnés, rigueur et professionnalisme. La cuisine n’était pas d’la plaisanterie pour lui, ce pourquoi il mettait un point d’honneur à bien faire tout c’qu’il entreprenait. D’autant plus que sa mission était de haute importance, puisqu’il s’agissait de nourrir et de maintenir en forme, tous les soldats du Léviathan. Une tache ardue dont il s’acquittait chaque jours avec à sa charge, la p’tite vingtaine de cuisiniers. En passant derrière l’un d’eux, il n’hésita point à lui tirer les oreilles, avant de prendre les restes de poissons que l’un de ses apprentis s’apprêtait à jeter. Il les émietta, en fit des boules succulentes ensuite, et les introduit finalement dans le bouillon qui mijotait…

    • J’me demande si j’fais bien de vous laisser seuls… M’enfin bon ! TAITEN, ON Y VA POUR TON ENTRAINEMENT. REJOINS-MOI DEHORS !

    Tous ses cuisiniers lui firent un salut respectueux, avant qu’il ne hoche la tête silencieusement, les yeux fermés. Il était décidément le patron des cuisines et nul ne pouvait remettre en cause son hégémonie. Pas même les cuistots plus âgé que lui. Autant il était plutôt bon dans les bagarres –Bien qu’il demeurait un pacifique extrême qui n’aime pas tellement la violence- autant, il était excellant dans l’art de la cuisine. Ce savoir faire lui viendrait du restaurant mondialement reconnu, le Baratie situé à East Blue, où le grand Zeff le rouge avait officié. C’était là bas qu’il s’était formé avant de devenir un petit pirate qui à la première occasion, se convertit en marine. Fenyang avait été comme une révélation pour lui, bien qu’il ne se mente pas à lui-même pour dire qu’il ne profitait pas du laxisme de son capitaine…

    Pour l’occasion, Yokuke avait troqué ses vêtements de chef cuistot pour un accoutrement de matelot. Il avait néanmoins noué un bandana bleu à l’effigie de la marine autour de sa tête et avait gardé un senbon dans sa bouche pour éviter de fumer. C’truc pourrait certainement lui servir dans le combat d’entrainement puisqu’il était conscient qu’en plus de son grade d’officier, Taiten lui était nettement supérieur au combat. Cependant, l’petit pourrait avoir des surprises quand aux compétences de son mentor au niveau culinaire. Yokuke après être descendu du navire, avait choisi un terrain tout près de l’eau et du Léviathan. C’était le terrain le plus proche des habitations locales et éloigné des gigantesques cactus. Un coin ou ils pourraient s’tataner à l’aise. C’est en pensant à cela qu’il entendit des pas approcher de lui, avant de se retourner…

    • Cet espace dégagé va être notre lieu d’entrainement, gamin ! Allez, approche voir et montre moi c’que tu sais faire en dehors de la cuisine !

    L’cuistot en chef leva un pied devant lui. Tout comme Taiten, il était lui aussi un spécialiste des coups d’pieds.
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 26 Fév - 19:29


    Mouha la vache, je suis où là ? Sur un bateau !? Ha oui c'est le Léviathan j'me souviens on c'est fait attaquer par les hommes poissons mais euh je me suis fait défoncer la tronche mais euh les autres ils auraient gagnés alors, le bateau est redevenue calme et comme avant. Mais, alors ça veut dire que quelqu'un m'a ramener là. Ho capitaine là-bas, je suis content qu'il aille bien, d'ailleurs j'aurais peut être du essayer de me transformer maintenant que j'ai manger le fruit, mon zoan m'aurait peut être permis d'être en meilleur état !

    Mouha je peux me lever, aiee ! Ouai bon c'est sur j'aurais des cicatrices de ce combat je me suis encore fait laminer ça va pas ça ! Peut être que je devrais me bouger un peu et montrer dans un entrainement que je peux réussir à faire quelque chose nom de dieu ! Bon avec tout ça j'ai pas pus allez voir les cuisines, je suppose que les combats non pas été jusque là ! - MAIS BORDEL ! FAIS ATTENTION A LA VIANDE ! Ha super je vois que Yokuke va pour le mieux, ce vieux ronchon n'a pas perdu sa bonne humeur sur le cap de jumeaux, peut être pour une autre fois alors !

    - J’me demande si j’fais bien de vous laisser seuls… M’enfin bon ! TAITEN, ON Y VA POUR TON ENTRAINEMENT. REJOINS-MOI DEHORS !

    Allez ils vont bien faire tes ptit's gars ! Franchement celui-là on le changera pas il aura toujours les miquettes quand y'a de la bouffe en jeu.. aiie mon dos me fait super mal j'ai vais devoir y allez doucement parce que sinon je vais jamais finir en plusieurs morceaux. Bon allez Yokuke va dessécher sur place faut peut être que j'aille lui botter le cul comme ça il prendra moins d'assurance sur moi.

    - Bon moi voilà Chuck Norris ! Tu devrais y aller molaud vieux crouton tu va te briser en deux !

    C'était bien sur de l'ironie, surtout que actuellement c'est moi qui pouvais me briser en morceaux, puis Yokuke est pas si vieux donc voilà ... ho merde c'est qu'il a sortit le smoking rien que pour moi c'est cool, en plus il utilise lui aussi le style de la jambe noire donc cette entrainement va être mortel je le sens. Ouh il est chaud le Yokuke, mais il va pas faire long feu j'vais lui montrer c'est qui le patron sur notre magnifique terrain vaste d'entrainement. Tient prend ça dans t'es dent l'capichef ... Merde il est où pourtant j'lai pas lâcher des yeux, pourquoi je vois flou aussi ? Ha ma tête me fait trop mal. Ha punaise c'était quoi ce mal de crane qui dure que deux secondes hun j'ai attaqué un poteau !? Merde je vais vraiment pas bien mon combat à surement été plus violent que prévu.

    - Bon heu je déconnais je savais que c'était un ... un ... un poteau !


    Spoiler:
     


Dernière édition par Taiten Mashida le Sam 3 Mar - 16:25, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Jeu 1 Mar - 21:23

    Chuck Norris ? C’était quoi cette référence foireuse, hm ? Parce que ouais, Yokuke n’connaissait personne de ce nom. P’être parlait-il d’un marine très renommée dans les rangs ? C’qui l’étonnerait tout d’même malgré sa récente intégration dans les rangs d’la marine. Toujours était-il que ce n’était pas l’plus important, non. L’plus important, c’était la position qu’avait adopté Taiten, sans doute prêt à en découdre. C’qui s’annonçait plutôt intéressant puisqu’il saurait, si ou non, l’clown qui était devant lui méritait son grade plutôt notable d’lieutenant-colonel. Parce ouais, fallait quand même l’faire pour être aussi gradé à cet âge.

    Et d’un seul coup, sans crier garde, Taiten s’élança. Yokuke eut la mine assombrie en se mettant plus que jamais en garde. Vu comment il fonçait, l’mieux était p’être d’éviter. Qu’il s’était dit. Avant d’sauter, sans s’poser des questions. Il crut que Taiten l’rejoindrait dans les airs, mais fut plutôt surpris d’le voir tamponner un poteau qui trônait dans les parages. Par la suite, l’cuistot en chef fronça ses sourcils. C’était quoi cet air distrait ? Avait-il bu ? Minimisait-il les capacités de son supérieur dans les cuisines ? En tout cas, Yokuke avait maintenant une idée en tête. Réveiller cette enflure qui semblait être constamment dans les vapes.

    C’est dans cette optique des choses qu’il effectua sa descente tout juste devant Taiten. Et sitôt fait, le cuisinier cinq étoiles enchaina des coups de pieds au visage de son disciple au point d’lui faire cracher quelques gouttes sanguinolentes. Son enchainement était à la fois rapide et violent. D’quoi casser une mâchoire à un simple matelot du Léviathan. Nonobstant, monsieur était en face d’un pro malgré son bas âge. Une pensée qui l’galvanisa à lui enflammer l’bide d’un dernier coup d’pied véhément, c’qui l’fit propulser à des mètres plus loin. L’pauvre s’ramassa la gueule sur une bonne partie de son trajet « forcé. »

    • QU’EST-CE QUE TU FOUS TAITEN ?! RÉVEILLES-TOI, ON EST PAS LA POUR RIGOLER, PETIT FAIGNANT !

    L’étais presque vers la rive. A croire que Yokuke n’avait pas fait dans la dentelle. C’était un pour l’faire bouger. Et ça allait sans doute avoir du bon. Taiten aussi altruiste qu’il soit, n’allait certainement pas apprécier tous ces traitements d’faveurs. Et l’idée faisait sourire Yokuke qui reposa son pied droit au sol. C’était la preuve qu’il n’fallait pas l’sous-estimer, aussi vieux soit-il. Enfin… Vieux, fallait pas exagérer non plus. Et c’est à c’moment qu’il s’rendit compte que tout n’était que d’la faute de Taiten. A force de le surnommer l’vieux, l’avait lui-même fini par s’croire vraiment vieux. Sa mine se renfrogna aussitôt. Avant qu’il ne s’mette à se ruer vers l’coq…

    • DEBOUT LA D’DANS ! DÉFENDS-TOI !
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 3 Mar - 22:19

    Bon allez, terminé les clowneries. J'avoue franchement que de me foutre fasse à mon supérieur pour m'entrainer me tentais pas plus que ça mais je me devais de le faire pour une simple et bonne raison … ma survie. Les quatre petites mers d'où je venais n'étaient rien à coté de cette immensité qu'on nomme aussi '' La route de tout les périls '' , j'avais entendu de millions de rumeur, lorsque je travaillais prêt de Logue Town cette grande ville de East Blue, comme quoi GrandLine ne serait surement pas une partie de plaisir. Quand on réfléchis bien, j'ai pas été gâté dans les Seas Blues mais rien qu'à voir notre arrivée sur le Cap des Jumeaux j'me dis que je vais en chier !

    D'ailleurs ça me faisais surement pas de mal d'en baver un peu, certes je m'attendais pas non plus à être dans un état à moitié comateux, mais ce combat allait me permettre d'enfin sortir du fond du trou, puis après jour et nuit je continuerais à m'entrainer et je deviendrais encore plus connu dans l'histoire de la Marine je serais même respecté et enfin je pourrais dormir fière de moi ! Pour cela je devais déjà m'en prendre au vieux Yokuke. Le vioque est fourbe et m'attaque justement par surprise, j'ai pas le temps d'esquiver et je me retrouver dix mètres plus loin la gueule écraser sur le sol. J'ai quand même faillis oublier son style de combat qui ressemble fortement au mien puisqu'il s'agit de la jambe noire tout comme moi. Bordel il en a dans les jambes Le Yokuke quand même !

    - QU’EST-CE QUE TU FOUS TAITEN ?! RÉVEILLES-TOI, ON EST PAS LA POUR RIGOLER, PETIT FAIGNANT !

    Feignant oui mais j'ai mes raisons quand même. Enfin bon c'est vrai qu'en ce moment je devrai me bouger un peu plus, je vais finir par faire du lard si ça continue ! Bon on va essayer de le bouger aussi le vieux cuistot, ça lui fera du bien de s'extérioriser un peu toujours à bosser, je vais le divertir y va pas être deçu.

    - DEBOUT LA D’DANS ! DÉFENDS-TOI !

    Hé ho c'est bon j'arrive et si il veut vraiment que je lui montre du combat, du vrai, je vais lui en donner moi ! Mon cher Yokuke bienvenue dans l'univers de la castagne. Je dois avant tout me relever parce que je viens quand même de bouffer une tonne de sol dure comme du béton, mais ça va pas durer j'ai de la ressource moi et puis je ne sens plus ma blessure ce qui va beaucoup m'arranger pour lui flanquer une raclé. Allez prends moi ce pied dans la fasse vieux Yokuke. PAAF . Ho merde j'y suis peut être allé un peut trop fort, j'espère que ce vieux crouton m'en voudra pas j'ai mis la gomme là !

    - Hé Papi, ça va tu t'est pas fais mal ?


    Apparemment ça allait plutôt bien, mais je voyais dans son regard que ça lui plaisait pas de se faire battre par un de ces employé, ou alors ce faire battre par quelqu'un tout court, à vrai dire je n'en sais rien. Que faire maintenant que je lui ais fait comprendre qui était le patron sur le terrain ! Yéeeh alors qu'est-qui va nous faire le vieux, parce que je commence à le connaître il trouve toujours une astuce pour ce sortir du pire des scénarios, rien que pour ça j'le respecte ! La dernière fois il nous à fait un plat de poisson sans poisson, y'a vraiment que lui pour faire ça ! Je me m'est en garde au cas où il contre-attaque, cette fois il m'aurait pas nom de dieu !

    Hum, ce combat il m'a donner trop faim, j'ai mon ventre qui arrête pas de gargouiller vite faut que je choppe un fruit ou un truc dans le genre, j'ai vais bien trouver ça t'façon …

http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Lun 5 Mar - 23:22

    Yokuke courait rapidement vers Taiten encore et toujours au sol. Il s’permit même de pester. C’petit était bien trop fainéant. L’chef cuisinier restait p’être un pacifiste, mais il n’était pas dit qu’il restait immobile quand il s’agissait d’se défendre. Ce pourquoi il n’comprenait toujours pas pourquoi l’jeune restait toujours au sol. Et puis zut ! Il n’restait plus qu’à lui flanquer des coups et encore des coups. Jusqu’à c’qu’il daigne réagir pour enfin comprendre qu’ils n’étaient pas là pour rigoler, mais bien pour s’améliorer en vue des péripéties qui les attendait sur la route de tous les périls. Au point où ils étaient maintenant, l’heure n’était plus à la rigolade, mais bien à la castagne !

    • Que… ?

    Yokuke n’le vit pas venir. En fait, il n’en avait pas eu le temps. Taiten avait été rapide. Bien trop rapide même. Il écarquilla ses yeux quand il vit le pied du jeune homme venir rencontrer sa face, avant d’fermer ses yeux par pur reflexe, tout en sentant une douleur vivace remonter le long de son nez jusqu’à… Et puis merde… L’impact du coup d’pied de Taiten l’envoya valser quelques mètres en arrière, bien avant qu’il ne mange le sol caillouteux. C’était bien sa veine là. Sans trop tarder, il se redressa légèrement mais resta tout d’même à quatre pattes avant de secouer sa tête dans tous les sens comme un clébard. L’petit l’avait saigné. Preuve qu’il s’était réveillé…

    • ME TRAITE PAS DE PAPY ABRUTI !!! COMBIEN DE FOIS J’VAIS TE RÉPÉTER QUE J’AI QUE 30 ANS, HEIN ?!!!

    Et c’est reparti. Yokuke l’râleur faisait une nouvelle fois surface. Comme pour marquer une pointe d’humour dans ce combat qui prenait de plus en plus d’consistance. Il se releva vite fait et décrivit une moue avant d’adopter une nouvelle fois sa position de combat. Malgré l’attaque de Taiten qui l’avait plus ou moins sonné, Yokuke n’avait que peu d’égratignures. Fallait pas non plus qu’il finisse totalement amoché, sans quoi les cuisiniers s’débrouillerait seuls pour la cuisine, c’qui n’était pas forcement une idée qui l’réjouissait, hm. M’enfin, c’était aussi pour la bonne cause, donc, il n’avait pas à s’poser des questions mais à pousser l’petit au-delà de ses limites afin qu’il progresse ne serait-ce qu’un peu… L’objectif était aussi simple que ça, héhé.

    • C’est pas fini Taiten, défends-toi !

    Le combat reprit de plus belle. Yokuke s’mit à courir vers Taiten, l’visage dur et ferme. Il récupéra le senbon dans sa bouche et le balança vers le jeune lieutenant-colonel. Ce dernier savait pertinemment que cette aiguille aussi fine soit-elle, pouvait gravement le blesser. Il suffisait qu’elle s’plante bien profond dans l’une de ses carotides et il était bon pour l’cimetière. C’est d’ailleurs ces parties-là qu’il visait. Et vu qu’il savait que son adversaire avait les capacités d’éviter sa petite arme, il n’se fit pas de soucis. En fait, l’homme cherchait à profiter de l’esquive. C’qu’il fit. Lorsque l’jeune évita l’senbon, Yokuke et on n’sait par quel miracle se retrouva derrière lui, aggripa son habit et balança à toute vitesse l’un de ses talons dans la tronche du jeune…

    L’lieutenant-colonel l’esquiverait-il ?

    La suite au prochain épisode !
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Sam 10 Mar - 12:58

    Yokuke était une fois de plus entrain de râler, ce vieux râleur en avait justement marre que je le vieillisse avec mes répliques à deux francs six sous ! Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais pris la fâcheuse habitude de l’appeler " le vieux " ou quelque chose du genre. En réalité ce cuistot quatre, que dis-je, cinq étoiles n'avait que la trentaine, je pensais pas d'ailleurs qu'il était si jeune c'est bien pour lui ça lui laisse le temps d'avoir une belle carrière dans l'histoire des cuisiniers Marins .

    • C’est pas fini Taiten, défends-toi !

    Halala ce qu'il peut être agressif, c'est fou ça hun ! Hum il court dans la direction qu'est-ce qu'il à l'intention de faire encore, hé mais il vient de prendre ce senbon qu'il garde depuis le début du combat dans sa bouche. Il le lance vers moi, merde si je l'évite pas je vais finir directement dans les entrailles de la terre y'a pas de doute il n'a pas hésitez à tirer en direction d'un point mortelle de mon corps ! Heureusement je peux l'éviter sans soucis, je me baisse accroupis sur mes deux jambes et je dois tout de suite contre-attaquer ...

    C'est quoi ça !? Yokuke n'est plus en face de moi, mais où est-il passé je ne le vois plus !? Ho non, il s'est infiltré dans mon dos en profitant de mon inattention pour venir me sauter dessus et m'accrocher le vêtement. Son talon était prêt à venir droit dans ma face et si je ne faisais rien c'était sur et certains que j'avais le nez pété ! Ça y est il le lance à pleine vitesse et je ne peux strictement rien faire PIIMM

    Aaaiiee, ha non merde je viens de m’écraser comme une merde sur le sol et j'ai jamais autant bouffer de terre de m'a vie, j'en ais même avalé c'est dégueulasse. Puis mon nez qui saigne comme y'a pas, faut que je me remette dedans sinon je vais rester sur le carreau avec ces conneries. Hum ... pourquoi Yokuke me regarde comme ça, on dirait qu'il à vu un fantôme. Le cuistot pointa du doigt mes mains ... c'est une feinte j'en suis sûr je me ferais pas avoir ! Pourtant Yokuke à l'air sérieux, je l'ai jamais vu comme ça ... ?

    Ho non c'est pas vrai mes mains ! Elles étaient totalement faites de terre, non elles n'étaient pas recouvertes de terre mais belle est bien recouverte de terre ! Est-ce que ça serait mes pouvoirs du fruit ? Mais si je peux me transformer en matière sur ton mon corps ça veut dire que ...

    - HO YOKUKE ! J'ai bouffer le logia de la terre, énorme j'ai manger un logia ! OUAIII !

    La douleur dans le nez m'avait complétement quitté, maintenant je pensais que à mes nouveaux pouvoirs ... mais une minute ! Je suis pas totalement fait de terre alors c'est impossible que ce soit un logia que j'ai mangé. Je crois que ça vient de se que j'ai manger tout à l'heure. Pourquoi je me suis transformer en ce que j'ai mangé peut être qu'il sait Yokuke !


    - Hé dit Yokuke, j'me suis peut être tromper sur le fruit ! Ta pas entendu parler d'un fruit qui permet de se transformer en se qu'on mange ?


    Cette hypothèse était le plus probable si on recollait tout les morceaux, l'expérience qu'avait Yokuke m'aidera peut être il doit en connaitre pas mal sur les fruits du démon, c'est un cuistots alors il connait les fruits, non ? J'étais impatient de savoir ce qu'il savait sur ça, alors quel est le verdict ?

    Spoiler:
     

http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Mer 14 Mar - 21:39

    Le bruit résonna fort. Très fort. L’talon de Yokuke s’était profondément enfoncé dans la joue du jeune Taiten qui n’put rien faire. Vraiment rien. Au point où l’chef cuistot s’posa dans questions à la seconde même ou le lieutenant s’mangea la gueule à quelques mètres plus loin dans le sable, suite à l’attaque. Yokuke finit par atterrir sur ses deux pieds en soupirant une énième fois, puis il concentra son regard sur le nouvel nuage de fumée qui naissait tout autour de son coq. Taiten était-il malade ? Ou bien trop imbu de lui-même ce qui expliquait son inattention tout au long du combat ? Autant de questions qui le taraudaient…

    Alors que la poussière se dissipait peu à peu, Yokuke ouvrit l’une des poches de son pantalon, avant d’en sortir un senbon qu’il glissa entre ses lèvres, histoire de se parer pour le combat qui l’attendait encore une fois. Il s’mit encore une fois en tête qu’il recommencerait l’attaque précédente, si nécessaire. Tel qu’il voyait Taiten en ce moment, sûr et certain que l’initiative allait encore une fois porter ses fruits. Cependant, il sentit une sérieuse brulure au niveau de son nez. Son adversaire avait le pied dur et un filet de sang coulait de ses narines. C’est de là qu’il fut conscient que l’adonis avait un avenir prometteur. Pas étonnant que le colonel Fenyang l’ait pris sous son aile…

    La poussière disparut enfin et c’est de là que Yokuke vit de loin une image plutôt inhabituelle. Les mains de son jeune apprenti étaient totalement recouvertes de terres. Était-ce dû au fruit que l’petit bouftou avait ingurgité ? Parce que ouais, Yokuke savait l’histoire, sans savoir néanmoins de quel fruit il s’agissait. Il alla même jusqu’à pointer les mains de Taiten d’un regard plutôt sérieux, jusqu’à ce que celui-ci lui sorte une belle connerie. Logia ? N’importe quoi. Si c’état vraiment Logia, il y a longtemps qu’on l’aurait su. C’que s’disait Yokuke intérieurement. Ne serait-ce que parce que ses coups d’pieds n’auraient pas eu de succès… Non, c’était un autre fruit… Et ça, l’cuistot en chef l’aurait parié…

    • En fait, il y a bien un fruit dont j’ai déjà entendu parler, en tant que cuistot, mais dans l’temps où j’étais encore un pirate, dit-il soudainement en commençant à s’approcher de Taiten, mains en poche. On l’appelle le fruit du glouton. D’après ce que j’ai entendu dire, il permet de bouffer n’importe quoi. Et si c’est vraiment c’que tu as comme pouvoir, on va vite le savoir… Tiens… Tu vois cette branche là bas ? Affirma t-il en lui pointant une branche pas très loin du rivage… Essaye de la mâcher. Et si tu réussis à la mâcher sans problème, essaye même de l’avaler ! On verra c’que ça va donner ! Tu risques rien à essayer de toute façon…
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Ven 16 Mar - 22:03

    • En fait, il y a bien un fruit dont j’ai déjà entendu parler, en tant que cuistot, mais dans l’temps où j’étais encore un pirate, Yokuke marchait vers moi, la main dans la poche. On l’appelle le fruit du glouton. D’après ce que j’ai entendu dire, il permet de bouffer n’importe quoi. Et si c’est vraiment c’que tu as comme pouvoir, on va vite le savoir… Tiens… Tu vois cette branche là bas ? Son doigt se pointa sur une branche quelques pas plus loin. Essaye de la mâcher. Et si tu réussis à la mâcher sans problème, essaye même de l’avaler ! On verra c’que ça va donner ! Tu risques rien à essayer de toute façon…

    Alors là, je pensais pas en arriver jusque-là ! Certes certains de mes supérieurs, plus dingues les uns les autres, me donnaient des ordres plus loufoque qu'un phoque ! Mais jamais on m'a demandé de bouffer une branche d'arbre ! Jusque là notre entrainement était plutôt banale, il est vrai que je n'étais pas à fond dedans et que résultat est sans contester en la faveur de Yokuke mais savoir que j'ai désormais des pouvoirs assez bizarre me donne carrément envie de les tester sur mon chef cuistot.

    Comme me l'avais proposer le vieux, je prends la branche de cet arbre tout fin et léger comme une plume. J'appréhende le fait de devoir manger du bois comme ça, mais si je ne le fait pas je ne serais jamais quelles sont mes véritables pouvoirs. Je m'est la bout de la branche sur ma bouche et commence à croquer tout en grimaçant, en réalité je sens pas le goût du bois enfin je connais pas le goût du bois mais aucune saveur n'est au rendez-vous. Crounsh Crounsh. Beurk je vais devoir m'habituai à ça, manger des choses impensables je le ferais pas tout les jours de la semaine.

    Mince je crois que ça marche pas son truc il vient de me faire bouffer une branche pour rien, mais je vais l'exploser papi ! Rahh, je suis sur qu'il c'est foutu de moi, il à tout inventé pour me faire bouger un peu pour la peine je vais rien foutre et remettre en place mes cheveux … Aie c'est quoi qui vient de me planter le crane un truc tout dur vient de me faire très mal. Ho merde mon index ! Je viens de me transformé en arbre humain, mon index et devenus un véritable bout de bois. C'était donc vrai je peux vraiment changer une partie de mon corps en ce que j'ai manger.

    Si je réfléchis bien je vais pouvoir faire plein de choses avec ça, comme des boucliers ou des flingues avec mon corps. Je sens que je vais m'amuser, je crois que je prendrais le temps de fabriquer des combos de la mort qui tue. En attendant j'ai un combat à finir … avec un doigt en bois.

    - Regarde bien papi, avec un doigt en bois je vais t'écrabouiller ! C'est pas ça que tu voulais ?

http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Sam 17 Mar - 23:15

    • COOOOOOOOOMMBIEN DE FOIS VAIS-JE TE RÉPÉTER QUE J’NE SUIS PLUS TON PAPYYYYY ???!!!!

    Yokuke bouillonnait comme une théière sur le feu. C’était pas possible ! Comment pouvait-on être aussi dur d’la feuille ? Il le faisait exprès ou quoi ?! Nan mais franchement quoi ! Yokuke n’aura jamais vu un être plus borné que celui qui lui faisait face. Il grinça des dents d’ailleurs avant de s’élancer à pleine allure vers le coq dont il était déjà proche. Il sauta et n’lui laissa même pas le temps de réagir puisqu’il lui kicka automatiquement la face, avant que celui-ci n’aille trainer plus loin, vers le rivage. N’disait-on pas que les utilisateurs des fruits du démon courraient un grand risque s’il venait à plonger dans l’eau ? Hmmm… Mieux valait qu’il s’calme. C’qu’il s’était dit en inspirant profondément et calmement.

    • Ooook ! On se calme ! Zen Yokuke, zen !

    Yokuke finit par reculer avant reprendre une mine plus ou moins détendue. Ceci dit, il fallait avouer qu’il était plutôt surpris que Taiten ait réussi à manger ce fruit. Pour un cuisinier, c’était plutôt une sacrée coïncidence. D’autant plus que ce fruit allait décupler ses capacités combattives, mais aussi culinaires. Vu qu’il était devenu un véritable bouftou. L’idée plût à Yokuke qui finit même par sourire. Même s’il n’connaissait pas les détails de l’obtention de ce fruit et même ce fruit ne lui permettrait plus de nager, l’homme était plutôt content pour Taiten. Le lieutenant-colonel était en pleine mesure de s’affirmer sur le Léviathan et sur Grand Line ! Ce petit promettait vraiment. L’une des futures gloires de la marine !

    • Ceci dit, j’suis content que tu saches de quel fruit il s’agit. Personne ne pourra t’entrainer à le maitriser cependant. A toi d’en faire bon usage Taiten ! Mais notre entrainement n’est pas fini, alors concentres-toi !

    Pour faire bouger l’petit qui rêvait trop, Yokuke voulut passer à l’étape supérieure. Pour ce faire, l’homme sortit de ses poches une multitude de senbons tous aussi dangereux les uns que les autres. Il y en avait de toutes dimensions et cela n’était pour faire plaisir, mais bien pour saigner l’adversaire vu qu’il manquait de volonté et d’initiatives dans cet entrainement. « Si tu n’veux pas finir comme un porc-épic, défends toi et attaques moi sans retenue ! » Car aussitôt dit, Le cuisinier-en-chef du Léviathan se mit à lui balancer ses armes presque toutes en même temps. L’nombre de senbons était indéchiffrable et vu que certains étaient extrêmement fins, ces derniers risquaient de toucher, voire même blesser notre lieutenant-colonel.

    S’il ne décidait pas de devenir sérieux !
avatar
Soul
• Sergent d'élite •


Feuille de personnage
Dorikis: 3435
Popularité: 10
Intégrité: 0

Dim 18 Mar - 12:45

    - Ceci dit, j’suis content que tu saches de quel fruit il s’agit. Personne ne pourra t’entrainer à le maitriser cependant. A toi d’en faire bon usage Taiten ! Mais notre entrainement n’est pas fini, alors concentres-toi !

    Au sein de ma courte carrière jamais personne avait pris soin de moins comme le fait aujourd'hui Yokuke, si en vérité il y avait le grand Vice-Amiral Fuku Teitoku, mais là c'était différent le lien ne relevait pas de l'ordre professionnel j'avais l'impression qu'on se comprenait. Je m'en étais pas trop rendus compte avant et je regrette car j'aurais pas été aussi pacifiste durant l'entrainement. Un revenant fit son apparition soudaine, Timcampy était revenue de je ne sais où d'ailleurs, il était tout heureux et semblait vouloir assister à la fin de l'entrainement. Dans ce cas très bien regarde c'que Taiten va lui faire, Yokuke fouille encore dans sa poche apparemment il prend …

    Ho ho des centaines et des centaines de senbons, il les lancent dans ma direction simultanément créant une vague artificielle de senbons qui risque de faire très mal si je reste là à les regarder.« Si tu n’veux pas finir comme un porc-épic, défends toi et attaques moi sans retenue ! » . La vague géante arrive j'ai maintenant pas le choix je vais faire quelque chose d'idiot mais au moins je pourrais facilement tous les esquiver. L'arbre de tout à l'heure était à seulement quelques mètres de moi c'est pourquoi je grimpa au toute vitesse au sommet de celui-ci, mais les senbons qui arrivaient rapidement eurent le dernier mot entre eux et le tronc de cet arbre. Du coup j'me casse la binette et en me relevant un dernier que Yokuke avait pris le soin de lancer après les autres vint se planter tendrement dans mon épaule.

    - La vache Pap ... Yokuke tu serais fourbe maintenant, t'inquiète pas ça me fais rien du tout ton truc.

    Tu parle ouai je voulais pas qui crois que son truc me faisait hyper mal, mais je peux vous assurez que là ou il l'a planté son truc fait super mal ! Faut que je trouve quelque chose à '' manger '' dans le coin pour innover mon répertoire de technique ça se fète un pouvoir comme ça ! Pourquoi j'y ait pas penser plutôt, je vais essayer de manger le poteau que je me suis pris au début de notre entrainement. Je court vite à coté et tente de grimper jusqu'en haut, une fois arriver j'ouvre le plus grand possible ma bouche elle devient même gigantesque et je peux manger la lampe du poteau puis finir avec le reste, un peu croustillant tout ça, mais le goût n'est pas si mauvais finalement.

    Timcampy qui découvre en direct mes pouvoirs n'en reviens pas, il commence à virevolter dans tout les sens sans comprendre ce qu'il se passe. Yokuke déjà roder sur mon fruit est un peu moins surpris, mais il semble un peu bouleverser quand même. Je doit faire quoi maintenant bon je vais essayer de faire une massue avec le poteau à la place de mon bras et la lampe au bout. «  Baku-Transformation » . *Blurp Blurp* Ouha la vache mon bras et une vrai massue, c'est parfait je vais pouvoir en finir avec cet entrainement, un bon coup de massue sans trop l'égratigner et j'aurais gagner ce combat !

    C'est partit !!!! Qu'est-ce qu'il m'arrive pourquoi je vais aussi vite on dirait la technique des agents du Cipher Pol ?! Nan c'est impossible je n'ai quand même pas fait ça ? Yokuke est à quelques mètres de moi tient prend toi ça dans le ventre, yahhh ! *Pong* Oups j'y suis peut être aller un peu fort il vient de voler comme un jeune oisillon, puis cette technique en plus elle m'est venue instinctivement tout se dont j'avais envie c'est d'envoyer le cuistot au tapis rien d'autre. Vu son état je crois que c'est terminer pour aujourd'hui, Yokuke se relève avec mal, alors je m'approche est lui tends la main avec un grand sourire :

    - Merci beaucoup pour cet entrainement … Chef !
http://www.onepiece-requiem.net/t1448-mashida-taiten-dobutsu-no-kenri-terminhttp://www.onepiece-requiem.net/t9586-soul-silver
Invité
Invité


Dim 18 Mar - 13:38

    Ses senbons partaient à vive allure vers Taiten. Vu qu’il savait le lieutenant-colonel plus ou moins rodé en termes de combats, Yokuke ne s’inquiétait pas trop mais un peu quand même. Jusqu’à c’qu’il finisse par sourire quand le jeune homme partit se percher intelligemment sur un arbre, tout près. Ses aiguilles, elles, avaient fini leur course sur le tronc dudit arbre qui ne résista point à ce assaut aussi véhément. Mine de rien, ses armes étaient plutôt redoutables et quiconque n’y faisaient pas gaffe pouvait finir six pieds sous terre. Taiten l’avait bien compris et il avait excellemment bien réagi. Même si la fin de l’action laissait plutôt à désirer puisqu’il tomba en même temps que l’arbre se couchait dans un fracas assourdissant…

    • C’est pas fini !

    Yokuke s’évertua à lancer ses derniers senbons que Taiten n’put malheureusement évitere. Heureusement qu’il avait seulement visé ses épaules, sans quoi, il aurait pu tuer le jeune coq. C’était la preuve même que malgré sa grande force, l’héritier des Mashida était encore bien trop inexpérimenté. Grand Line n’avait qu’à bien s’tenir, ouais, mais n’empêche qu’il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter un peu pour l’jeune marine. L’colonel Salem avait bien fait de lui remettre la charge d’entrainer l’albinos. Cet entrainement avait renforcé les liens qui l’unissaient à Taiten, sans compter qu’il allait pouvoir faire un rapport complet sur ce jeune marine qui courrait vers le poteau. Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’il, qu’est ce qu’il… C’est pas vrai… Il n’allait tout de même pas…

    • Que… ?

    Bowdel ! Taiten venait littéralement de bouffer ce truc avec une facilité déconcertante ! Avait-il compris comment son pouvoir fonctionnait dorénavant ? Apparemment. C’qui fit légèrement sourire Yokuke. Sourire qui disparut très vite néanmoins quand il vit son bras se transforma en une sorte de massue ou j’ne sais quoi. Là, ses yeux s’écarquillèrent avant qu’il ne recule d’un air d’effroi. Mais où était-il passé d’ailleurs ?! Yokuke n’le savait pas… Il n’le savait plus. Mais alors qu’il tournait sa tête dans tous les sens, l’homme sentit soudainement une violente douleur au ventre et gigantesque impact l’faire décoller du sol… L’attaque de trop puisqu’il cracha quelques gerbes sanguinolentes avant de tomber violemment au sol à quelques mètres plus loin. Taiten venait de conclure l’combat. Il avait gagné…

    • KEUF KEUF KEUF !!! J’pense bien que j’ne serais bientôt plus ton chef… KEUF KEUF !!! Lieutenant-colonel Mashida…

    C’était une minute plus tard, lorsqu’il avait réussi à reprendre correctement ses esprits, tout en essayant de se lever comme il faut. Yokuke en grande difficulté, finit tout d’même par se relever à l’aide de la main tendue de Taiten qu’il agrippa avant de se hisser laborieusement sur ses deux pieds. Il finit par passer un bras autour des épaules d’son jeune coq, et prit appui sur lui pendant qu’ils reprenaient la route vers le Léviathan distinguable de loin. Pendant qu’il marchait, Titzaru eut un sourire. Finalement, la force du bonhomme compenserait surement son manque d’expérience, sans compter qu’il apprendrait auprès du colonel Fenyang. « Tu deviendras un grand marine un jour, j’en suis persuadé Taiten… » Et à cette pensée, le cuisinier en chef finit par s’évanouir complètement, le sourire toujours aux lèvres…

    L’avenir promettait !
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1