AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!!

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 7 Mar 2012 - 15:47

Trois jours après sa rencontre avec deux nouveaux pirates, qui font partie désormais de son équipage, Shoma se retrouvait sur l'île menotte. Une île au combien parlante, car sur cette île, la marine dirigeait d'une main de fer et était selon beaucoup de personnes l'île qui déportait le plus de prisonnier vers la prison de South Blue. Une aubaine pour Shoma, non pas qu'il voulait se faire capturer, mais, il voulait savoir où se trouvait cette prison. L'île était constituée de petits villages et d'un base de la marine. Attaquer la base serait un suicide, l'infiltrer, pareille, car le dispositif de sécurité de celle-ci ne laisse que peu de place à l'erreur. Après un jour de réflexion, Shoma arriva à une conclusion que s'il voulait savoir où se trouvait la prison, il allait devoir attaquer l'un des navires transporteur. Le mieux serait de le faire en pleine mer, loin des canons de la base, mais également des autres navires de la marine. Pour une telle mission, Shoma avait eu recours à un service de messager assez primitif, mais il ne pouvait laisser des informations sur ce qu'il comptait faire arriver aux oreilles de la marine. C'est donc un pigeons voyageur qui partit trouver Kingyo Zetsudai, l'homme-poisson de l'équipage des spectres.

Un homme-poisson pour une mission en pleine mer était vraiment la personne la plus apte dans ce genre de situation. Les deux hommes étaient les seuls capables de réussir une attaque de navire de la marine avec pour seul et unique navire un petit navire de pêche. En attendant l'arrivée de son nakama, Shoma avait caché son visage derrière un capuchon et avait infiltré la ville où les navires de la marine jetais l'ancre de leur navire. En prenant une chambre d'auberge avec vue sur le port, Shoma pouvait observer les va et viens des navires carcéral de la marine. Si les informations qu'il avait récoltées était bonne, alors dans deux jours à la tomber de la nuit, alors un navire lèvera l'ancre. A son bort une quarantaine de soldat et un arsenal capable de faire rougir n'importe quel navire pirate.

Bien sûr ce navire n'est pas destiné à lutter contre les pirates et autres dangers de la mer, mais en mer, il faut pouvoir se défendre en cas d'imprévu. Le navire que vise Shoma est un navire lent qui fait le tour d'une vingtaine d'île de South Blue afin de prendre tous les ordures capturé par la marine avant de les acheminer dans la grande prison du Sud. Pour réussir sa mission et ne pas être dérangé par le trop de souci, Shoma allait devoir attendre que le navire fasse le plein de bandit et une fois cette phase accomplie, alors il passerait à l'attaque. Il libèrerait les prisonniers. Prisonnier qui s'occuperait des soldats, tandis que lui et son nakama allait avoir la tâche la plus difficile. Ils allaient devoir faire face à un colonel ainsi qu'un commodore. Un plan étudié dans les moindres détails qui ne laissaient que peu de place à l'improvisation, mais s'ils y arrivaient, alors la récompense serait à la hauteur des risques encouru. Bien que le navire ne soit pas fait pour des opérations de grande envergure comme une guerre, le navire était bombé de munitions, assez du moins pour pouvoir se mettre assez d'argent en poche et bien sûr, le plus important, le lieu précis où se trouve la prison de South Blue.


Dernière édition par Mantle Shoma le Ven 27 Avr 2012 - 21:11, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Jeu 8 Mar 2012 - 23:55

Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!! Kisame%201Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!! Kisame%202Je veux le beurre, l'argent du beurre et la crémière!! Kisame%203


Ça faisait combien de temps que notre héros parcourait les mers ? Il avait progressé, étant un pauvre pugiliste pour ensuite devenir un combattant plutôt aguerrit, il avait prit de la maturité et de l'expérience : gare aux prochains adversaires de King . En parlant de ce requin à l'appétit énorme, il se trouvait encore une fois sur sa barque, les yeux fermés, il se reposait une fois de plus alors qu'il se trouvait en pleine mer, entre nous, qui voudrait vraiment lui chercher des noises . Il était tranquille, mais un élément contraignant vint interrompre sa sieste . Un vilain *splash* introduit une fiente de pigeon qui atterrit au nez de notre requin, cet animal s'arrêta alors au - devant de la barque, ce fut d'une surprise non dissimulé qu'il se retrouva recouvert de cette substance affreusement nauséabonde . Le pigeon portait un message, une lettre, enfin quand je dis lettre c'était plutôt un bout de chiffon . C'était un message, Shoma, le 'chef' de King, voulait qu'ils se réunissent sur une petite île du nom de menottes . Il chopa alors la bête, la serrant avec sa poigne d'homme-poisson, son sourire bestiale et froid faisaient de lui un horrible monstre. C'est ainsi qu'il prit la route vers cette soit-disant île, regardant l'horizon avec son air prétentieux et excité il dit d'une voix sèche et glaciale : «Île barreau ... Euh... Oui, c'est parti !»


Il arriva alors sur l'île, portant de ses bras sa petite barque, il la posa sur la terre ferme, il était temps de revoir son capitaine, mais ce dernier attendrait un peu avant d'expliquer ses plans . Il visita d'abord ce lieu, remarquant qu'il y avait une forte concentration d'esclaves et de prisonnier, cette ville, si l'on pouvait l'appeler comme ça, puait le vice et la fausse modestie, les marines, qui représentaient la justice, traitaient les gens comme de la merde ... en fait non, même l'excrément était plus respecté que les différentes marchandises . Un des marchands s'approcha du requin sanglant, il lui tapota ou plutôt essaya de lui tapoter le dos, il se mit alors à sourire de ses pleines dents jaunâtres et d'un air sympathique il lui dit : «Hé toi, tu es un homme poisson costaud, ça te dirait de faire partit de mes marchandises ?!» se retournant avec l'envie de tuer ce misérable insecte il se rendu  compte que l'homme était accompagné de trois personnes à l'allure puissante, il sourit alors nerveusement, il s'était promit de ne pas se battre avec des innocents, mais pouvons - nous décrire ces personnes comme des habitants saints ? Il pointa du doigt une position aléatoire pour crier : «Regardez un géant !» et il s'enfuit, laissant ces imbéciles articuler un énorme «OU CA ?»


Il fut enfin le moment de rejoindre Mantle, Kingyo marchait dans l'auberge, regardant toutes les bonnes personnes qui discutaient tranquillement devant un bon petit feu, il posa ses longs bras devant l'aubergiste et prit la parole : «Vous n'avez pas vu un homme ? Il assez grand et semble assez puissant !» il ne sut quoi dire, la description avait été assez floue, mais avec un esprit de grandes lucidités il put montrer la chambre du chef d'équipage . C'était un Requin qui marchait dans ce petit établissement, il était si minuscule pour lui qu'il devait baisser la tête à chaque porte, mais il arriva enfin dans sa chambre, ouvrant brutalement la porte il avait récupéré son air agressif ; aussi agressif que le regard d'une bête sur sa proie . Il se craqua d'abord le cou puis les doigts, enfin bref il se craqua toutes les articulations possibles et rétorqua d'une voix rauque :

«Que me veux - tu ? Tu sais très bien que ça me met en rogne quand on dérange mes occupations...»

Bref, encore une dure journée pour le requin que nous connaissons tous, une équipe se formait peu à peu, mais personne ne pouvait vraiment prédire s'ils seraient, dans le futur, assez fort pour changer les choses de ce monde, une dispute ou une trahison pouvait si vite arriver dans le monde des pirates et puis... n'oublions pas que notre héros est un visionnaire, il a des idées plus ou moins directs et sombres .
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Ven 9 Mar 2012 - 21:31

A peine parti à la conquête des mers, Shark se retrouva déjà prisonnier... Comme par hasard, il a fallu que la première île où il a accosté soit sous la tutelle d'un colonel réputé pour sa brutalité et connu pour avoir arrêté des centaines de pirates dans sa carrière.

Un jour auparavant, Shark avait décidé de quitter son petit quartier « tranquille ». Il prit le large le lendemain de cette décision. En remontant à la surface, il rencontra de nombreux navires voguant en direction de l'île des hommes-poisson. Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est qu'ils se dirigeaient tous en « enfer » ces enfoirés. Mouha ha ha !

Après quelques temps, il est arrivé à la surface de l'eau. Il a repéré une île non loin de sa position. En quelques brasses, il a atteint la rive où il remarqua la présence d'une ville. Il se rapprocha d'un pas sûr. Shark se préparait à maltraiter les habitants afin de gagner en renommée pour enfin être reconnu en tant que pirate à part entière. En rentrant dans la ville, de nombreux habitants frémirent en le voyant. Mais aucun d'eux ne cria. Cette atmosphère de terreur l'excité. Shark voulait jouer avec ces êtres inférieurs. Il se rapprocha donc d'un des humains. Il rapprocha sa main du visage de l'homme quand d'un coup, une voix rauque interrompit son geste.

« Ne t'avises surtout pas à toucher un seul cheveux de mes citoyens. »

Shark se retourna, surpris. Il n'avait même pas remarqué la présence de cet homme assit sur la branche d'un arbre à 10m. C'était un marine imposant. En regardant son grade, je m'aperçus qu'il était colonel. Le requin comprit donc pourquoi aucun des humains n'avaient, ne serait-ce qu'un peu beugler.

Rien n'effrayait encore Shark donc avec ardeur il lui répondu :

« Sinon quoi ? Je vais avoir des problèmes ? De toute façon, c'est justement ce que je cherche ! »

« Ha ha ha ! Tu me fais bien rire, gringalet ! »

Je m'approchai de lui pour l'avoir dans mon rayon d'action. Mais, juste le temps d'un battement de cil et il était déjà descendu de l'arbre et se tenait debout devant moi. A cette distance, je pouvais observer les nombreuses balafres qui parcouraient son corps ainsi que la musculature qui y était présente. C'est aussi à ce moment-là, que j'ai remarqué la longue épée qu'il portait à la ceinture. Comme son adversaire était à portée de coup, autant l'attaquer maintenant, c'était l'occaz'. Shark tenta alors de lui assener un énorme coup de poing mais, le colonel disparu encore. Pris de vitesse encore une fois, le requin chercha autour de lui la trace de son ennemi. C'est alors qu'il reçut un énorme coup de manche de sabre dans la tempe. Shark s'étala directement au sol.

Inconscient, il se réveilla dans une cellule. Il passa le reste de sa journée à se maudire.

« Etalé en un coup ! Comment puis-je être aussi faible ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 10 Mar 2012 - 2:07

Dans sa chambre depuis plus d'un jour, Shoma passait l'ensemble de son temps à élaborer un plan afin de faire siens le navire. Au bout d'une longue réflexion, il fini par mettre au point le meilleur plan possible. C'est d'ailleurs à ce moment, qu'un homme décida d'entrer sans frapper dans sa chambre. Le monde était truffé de personnes qui avaient perdu le sens de la politesse. L'homme en question, ou plutôt l'homme-poisson en question était un ami de Shoma. plus précisément son nakama. Il avait donc reçu le message qu'il lui avait envoyé, c'était une bonne chose. L'homme aux pigeons voyageurs allaient pouvoir rester en vie. Dire que Shoma avait du mal à le croire quand ce dernier lui avait dit que quelques sois le lieu où se trouvait le destinataire du moment qu'il avait quelque chose qui avait l'odeur de la personne qui devait recevoir le message, alors son oiseau le trouverai. Vraiment, rien à dire sur ces services.

King, petit diminutif de Kingyo semblait plutôt remonter. Il n'avait pas perdu de sa fougue légendaire, mais devant le ton employé par celui-ci, Shoma ne put s'empêché de prendre l'air surpris et questionna ce dernier sur ce qu'il avait de si important pour ne pas être dérangé. Ok, il lui avait dit que l'équipage ne se réunissait pas avant deux semaines, mais de là à avoir des choses si importantes à faire, c'était étrange. Après un petit blanc, une idée assez étrange lui remonta. Il venait de trouver ce que son nakama avait de si important à faire pour ne pas être dérangé par son capitaine, capitaine qu'il avait choisi de suivre de son plein gré. Il devait être en train de batifoler avec quelques poulettes de son espèce. C'était la seule chose qui lui était venue en tête. Bien qu'il imaginait mal ce dernier en train de draguer une femme, même une femme-poisson, vu son caractère et ses pulsions assez incontrôlable, si c'était le cas, alors cette dernière devait aimer les activités déviantes, tel que le sado-maso. Comme un vieil homme lui répétait, les goûts sont dans la nature.


Panda6 Razz Razz Petit coquin!!!!! Razz Razz Panda6

Après cette petite parenthèse hilarante, qui lui vaudrait sans doute un coup sur la tête, Shoma tourna le dos à son compagnon avant de pointer la mer. Bon ce n'était pas vraiment la mer, mais bien le navire qui se trouvait juste en dessous du bout de son doigt. De leur position, même les navire de la marine étaient assez petits, bien qu'en face ils soient assez imposants. Se tournant en direction de son nakama, Shoma lui expliqua ensuite le pourquoi du comment. Pourquoi un navire qui était moins équipé que ses camarades aux quais, simplement, car cette fois ils attaqueraient un navire de transport de prisonnier et s'il l'avait dérangé en pleine fornication où pire encore, c'est qu'il avait besoin de ses facultés d'homme-poissons. Lui qui aimait l'action, alors il allait en avoir s'il décidait de se joindre à lui dans cette aventure. L'attaque d'un navire de prisonnier avait un réel but, but qu'il lui expliqua. Maintenant, il était libre de faire son choix. Shoma était comme ça. Il n'aimait pas imposer ses choix, d'ailleurs la plupart du temps il était contesté et s'était souvent le plan B qui passait pour le plan A.

Qu'il décide de le suivre ou pas allait être une étape importante dans la réalisation de son plan, car le plan A était basé sur un travail d'équipe entre les deux hommes. Le travail d'équipe, bien que les deux hommes ne s'étaient vus qu'une fois et que cette même rencontre fut aussi l'enrôlement de l'homme-poisson, s'ils voulaient voguer à travers les mers de Grandline, alors ils étaient forcés de renforcer, améliorer et entretenir cette flamme de confiance qui liait capitaine à membre d'équipage.

Au moment où Shoma entra dans la phase la plus technique de son explication, le navire en question leva l'ancre et quitta le port. Le moment était venu pour King de faire son choix, car maintenant que le navire commençait à s'éloigner de l'île, il était également temps pour eux de se mettre en route. Bien qu'il affiche un air furieux, Shoma avait l'intuition que son compagnon ne lui ferait pas faux bond et serait également de la partie. Il aimait l'action tout autant que lui, c'était d'ailleurs l'une des raisons de sa présence au sein de son équipe.

Quittant l'auberge toujours capuché, Shoma se dirigea vers le port. Profitant de la nuit, il poussa son navire et se mit en route pour son objectif. Il attaquera au moment où le navire quittera sa première île chargée de prisonnier. Maintenant la mission impossible pouvait commencer. Avec lui deux bouteilles de rhum et le vent dans les voiles, rien ne pouvait venir lui gâcher sa nuit. Tant qu'il avait le vent dans son côté, alors il pouvait se laisser aller à boire. Dans le pire des cas il demanderait à son compagnon de prendre les rames, du moins s'il accepte.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Lun 12 Mar 2012 - 21:27


« Nous sommes tous sur la même barque, promis au même naufrage et il n’y aura aucun survivant. »

Quel capitaine aux ambitions étranges, il voulait attaquer un bateau pour ensuite sauver de pitoyables pirates et criminels ? Il n'en avait pas assez d'une brute comme Kingyo ? Il voulait donc d'autres abruties à bord . Notre héros réfléchit quelques secondes, regardant l'horizon tout en pensant à l'avenir de l'équipage . Pourquoi sauver des gens qui n'ont pas eu  la force de s'échapper ou de battre des marines ? L'homme - requin dit d'abord : «Pourquoi veux-tu de faibles personnes ? Je ne veux pas appartenir à un pitoyable équipage et tu devrais savoir que la quantité n'est pas si importante !» Il accepta tout de même cette requête mais il allait apporter une petite touche de sa personnalité dans l'action qu'il devait réaliser . Ils partirent alors chacun de leurs cotés, l'un capuchonné et l'autre libre comme le vent, il n'avait pas peur de se faire attaquer ou reconnaitre : de toute façon il n'était même pas connu . La nuit commençait à tomber sur cette petite ville pleine d'innocence, alors que les simples personnes retournaient dans leur demeure, les délinquants sortirent de leur tanière pour s'occuper des affaires :


«Bon et bien... on y va !»


Il plongea délicatement dans l'eau, observant lentement sa proie il la suivait jusqu'à la première île : c'était en fait le plan de notre cher dirigeant des Red Spectres . Ce fut d'abord long de suivre le navire, mais King se retenu, il ne voulait pas déranger au plan de départ . Il patienta jusqu'à la première, laissant ensuite le temps au bateau de s'éloigner pour ainsi éviter les renforts contraignant . Après quelques minutes le requin fonça sur sa proie, s'attaquant déjà au bas du bateau il était en train d'arracher une bonne partie de la coque, rendant le navire complètement inutile, un homme poisson avec une grande force pouvait retourner des maisons, les hommes poiscailles un peu moins fort n'était pas faible, il ne pouvait que déplacer d'énorme rocher ou briser des murs à la seule force de leurs mains . Les marines paniquaient, ils courraient partout tout en essayant de régler la situation, il faut dire que notre Requin n'aidait pas les choses, de la ou il était, il pouvait faire fortement tanguer le bateau :


«Bordel il se passe quoi ?!»


King monta alors à bord, parcourant dans l'ombre et dans la panique le long de ce lieu, il se dirigea vers les prisons, rien qu'en entrant dans cette pièce puante, on pouvait voir toute la détresse et le vice de ces gens en cages . Il ne comprenait pas ... pourquoi son capitaine voulait de tel faiblard ? Il n'avait même pas eut la force de s'échapper d'un endroit aussi miteux que la chambre d'un pirate alcoolique . L'un des nombreux prisonniers voulait sortir d'ici, il prit la parole d'une façon peu silencieuse : «Hé ! Toi ! Je veux pas mourir, ouvre moi la porte !». Cela rendait malade un homme aussi fier que Zetsu, comment pouvait - on être aussi chlinguant et égoïste, c'était de trop, Kingyo était le seul à avoir le droit de jouer les bourrins de la bande, pour lui, l'équipage auquel il appartenait devait être exemplaire, unique et flamboyant : il n'avait pas envie de rentrer dans un cliché d'équipage géant. D'un air froid il rétorqua : «Je ne sais pas qu'est-ce qu'il vous veut, en fait je m'en moque éperdument, je ne souhaite pas de perdant autour de moi ... j'espère que vous savez respirer sous l'eau !» C'est alors qu'il balança la clef dans une direction aléatoire, à vrais dire il se moquait bien de la vie de ces misérables .


Il s'apprêtait à sortir de cet endroit de malheur, mais une main plus ou moins glaciale se posa sur son épaule le faisant basculer vers l'arrière, en gros, il se fit plaquer comme une mouche sur une vitre, l'homme à la cagoule et portant l'insigne de la marine dit une chose comme: «Déchet de pirates, tu seras exécuté ici - même » . Quelque chose me dit que la mission ne se passait pas du tout comme il aurait fallu !
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Mer 14 Mar 2012 - 16:48

Valentino venait d'être transporté de sa cellule miteuse à une autre cellule encore plus pourave, celle du bateau de la marine qui l'emmenait vers l'enfer des pirates, Impel Down. Sa vie avait était courte... Shark observa tout d'abord ce qui l'entourait. Dans sa cellule, il y avait une grande planche en bois sur laquelle était disposé en boule, un chiffon déguelasse. Il en déduisait donc que ça devait être un « lit ». Voilà, il avait déjà fait le tour de ce qui était présent dans sa geôle. Ce ne lui avait pas pris longtemps... Il se dirigea alors vers les barreaux pour observer ce qu'il y avait. Il vu un marin en train de nettoyer le plancher immaculé de sang. Il se dit que quelqu'un venait sans doute de se faire passer à tabacs.

Soudain, des chuchotements se firent entendre dans la prison, jusqu'à se transformer en un gros brouhaha. Il regarda ce qui était en train de se passer. Il vu une grande ombre s'avancer dans ce couloir de la mort mais il ne semblait pas enchainé. Peut-être venait-il de se libérer de ses chaînes avec je ne sais quel miracle ! Cependant, il détenait les clés et se moquait de tous les prisonniers en leur montrant celles-ci. Puis pour les faire encore plus rager, il les balança. Par chance, elles tombèrent à quelques pas devant Shark. Le requin passa alors son bras entre les barreaux mais ne réussissant pas à l'atteindre, il se maudit encore une fois.

Le marin qui nettoyait le sang fut alerté par les cris des prisonniers. Il se rapprocha alors de l'individu qui n'arrêtait pas d'insulter tous les prisonniers de « faiblards » ou de « perdants ». Et il s'apprêtait à l'interpeller lorsqu'il vu le colonel chargé de ce navire plaquer l'homme au sol. Pris de panique, le marin s'enfuyait en criant pour ne pas se faire prendre dans la bagarre.

Le marin courait dans la direction de la cellule de Shark. Il allait donc être à porté de bras. C'était l'occasion ou jamais de pouvoir ramasser les clés grâce à ce poltron. Au moment où cet idiot passa devant la cellule de Valentino, il fit passer son bras entre les barreaux et il put attraper le marin au niveau du poignet. Le marin lui jeta alors un regard haineux mais en même temps plein de peur. Il regarda ensuite à sa ceinture. Il s'y trouvait une épée. Mais avant qu'il n'ai pu faire un geste, Shark l'étreignit plus fortement. Il lui dit alors :

« Tu vois la clé à côté de toi ? Donnes-la moi et je ne te ferais aucun mal ! Seulement si tu tentes quelque chose de louche, je te tue sur le champ ! »

Contraint l'homme passa la clé à l'homme-poisson. Content d'être en possession des clés lui assurant la liberté, Shark explosa de rire et brisa le bras du marin. Il se libéra ensuite et tua cet idiot. En sortant de sa cage, Shark vu que l'homme que le colonel était en train de tabasser était un homme-poisson. Sa haine, pour les hommes, resurgie alors. Au moment de se ruer sur le colonel, il aperçut l'ombre d'un homme se rapprocher du combat. Cela intriguait le requin car il avançait sereinement et semblait se moquer de l'homme-poisson en difficulté tout en ayant comme cible le colonel. Il devait donc être un allié de cet homme-poisson. Puis il entendu du bruit derrière lui. Plus le temps de se préoccuper de l'autre combat car six marins qui avaient contourné l'accrochage se rués sur Shark. Il fallait qu'il agisse. Cette fois, le requin ne perdra pas contre ces enfoirés.
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 14 Mar 2012 - 21:00

Comme prévu, King refusa de ramer pour son capitaine. Qui l'aurait cru ? Mais grâce à sa bonne étoile, Shoma eu dut vent tout le long de sa mission. Son navire n'était pas aussi imposant que celui de la marine, mais étant un navire de transport lourd, celui-ci n'allait pas vite, contrairement à un petit navire de pêche à vide. Suivant le sillon du navire de la marine et abordant aucun pavillon hostile, Shoma réussi à suivre le navire jusqu'à la prochaine île sans se faire remarquer et puis dans le noir, il est très difficile de repérer un petit navire. King, contrairement à son capitaine décida de suivre le navire depuis la mer. Être un homme-poisson avait certain avantage, dont celui de pouvoir vivre dans l'eau, contrairement à Shoma qui, s'il tombait dans l'eau se retrouvait vingt mille lieues sous les mers. Vouloir nager est incompatible pour un homme qui ces vu octroyer une puissance surhumaine par le biais d'un fruit du démon.

Le lendemain, alors que le navire de la marine faisait le plein de prisonnier, Shoma remarqua une personne qui lui tapa à l’œil. Il s'agissait d'un homme-poisson. Contrairement aux autres prisonnier, celui-ci était plus fermement attaché. Le double, non trois fois plus de chaîne. Shoma n'était pas le seul à savoir que les membres de cette espèce ont à la naissance, une force bien plus puissante que les hommes. Sécurité oblige, il était bien entravé. Même lui ne pourrait retiré ses liens par sa seule force physique. Le défilé de prisonnier n'en terminait plus, alors après une longue nuit de voyage, Shoma se coucha sur le pont de son navire et se reposa. Il était tellement fatigué qu'une fois qu'il se réveilla, le navire de la marine avait déjà repris la mer. Heureusement pour lui, depuis sa position il pouvait encore voir le bâtiment. Libérant sa voile principale, le jeune capitaine repris sa traque. L'heure de l'action allait enfin arriver. Navire de la marine, le voilà.

Le retard qu'il avait accumulé en dormant rendait l'abordage du navire impossible. La mission allait être un fiasco, mais grâce à l'intervention de King, le navire commença à perdre de la vitesse, permettant ainsi au navire de pêche de rattraper son retard. Après avoir perdu de la vitesse, le navire ne bougea plus. Il restait complètement immobile, comme s'il avait des problèmes sous la surface de l'eau, car l'aspect supérieur du navire était intacte. King était vraiment l'homme de la situation, l'homme du match comme qui dirait son grand-père. Très vite, Shoma remarqua que les marins qui se trouvaient abord du navire commencèrent à paniquer et à se préparer au pire. C'était le moment pour lui d'intervenir.

Approcher un navire qui n'avance plus est une bonne idée quand on souhaite monté abord, mais approcher un navire de la marine en état d'urgence est une tout autre manoeuvre. Même s'il n'était pas l'auteur direct de cette attaque, Shoma dut esquiver de nombreux tirs de canon afin de ne pas se retrouver sous l'eau et puis il connaissait bien son nakama, avec lui un navire est une proie facile, assez facile pour l'envoyer rejoindre les monstres marin, donc s'il perdait sans moyen de locomotion, il serait condamné à couler et donc mourir. Tel un véritable héros, Shoma réussi à placer son navire dans le dos du navire de la marine, loin des canons qui se trouvaient sur les flans. Depuis cette position, il sauta sur l'artimon. Maintenant qu'il se trouvait sur le bâtiment, il devait faire le plus vite possible afin de trouver la personne qui était au manette et lui faire cracher le morceau. Sa mission dépendait de sa vitesse d'action.

Devant le passager clandestin qui venait de faire irruption abord de leur navire, les soldats de la marine se préparèrent au combat. Cinq, puis dix contre lui, mais que faisait King. La mission n'était pas une attaque solitaire, mais bien une attaque collective. Il lui avait dit de libérer les prisonniers le plus vite possible, alors pourquoi n'étaient-ils pas encore en pied et poing libre ? Un moment d'hésitation, puis Shoma sera les poings. Têtu comme il était, il avait dû préférer modifier le plan et agir seul. Seul contre tous, c'était bien un plan digne de lui.

* Razz J’espère qu'il n'a pas fait la peau aux prisonniers, je vais le tuer, celui-la. Razz *

Alors qu'il se demandait ce que King pouvait bien faire, deux soldats décidèrent de mettre fin à cette mascarade en attaquant conjointement le pirate qui pensait être cher lui sur un navire officiel de la marine. Il est vrai que rêvasser en plein milieu d'un combat n'est pas une chose à faire, mais crier afin de se donner du courage avant de charger est une mauvaise idée. En criant, les deux hommes rappelèrent au capitaine pirate qu'il n'avait pas le temps d'avoir un égarement. Il devait maintenant s'occuper des marins avant qu'ils n'utilisent leur Den Den Mushi afin d'avertir des renforts.

En réponse à l'attaque en duo des soldats, Shoma utilisa son sabre afin de parer les coups avant de frapper l'un des hommes au niveau des parties intimes et le pousser sur son camarade. Une fois les deux hommes sur le côté, l'impitoyable capitaine utilisa les corps de ses premières victimes comme tremplin. Une, deux, il attrapa un cordage et coupa le bout qui le retenait afin d'être propulsé le plus haut possible. Le but de cette manoeuvre ? Non, il n'était pas fou, non, il n'était pas suicidaire, il ne voulait pas non plus jouer au boulet humain, mais simplement atterrir de l'autre côté du navire, car là où il se trouvait il était complètement encerclé et avait près peu de chance de se mouvoir avec aisance. Voilà comment utiliser l'environnement à son avantage. Même sur un navire ennemi, il restait insaisissable et imprévisible.

Maintenant qu'il avait plus d'espace et qu'il se trouvait au niveau de l'entrer de la cale qui devait sans doute mener vers les parties inférieures du navire, Shoma y glissa son ombre. Non pas qu'il s'inquiétait pour King, mais il avait quand même envie de savoir ce qui lui prenait autant de temps. Il s'agissait d'une mission d'infiltration, ce qui signifiait qu'il n'avait pas de temps à perdre, c'était du tac au tac et pour le moment, la mission ressemblait plus à un picnic qu'à autre chose. L'ombre du pirate progressa dans le navire jusqu'à découvrir la position de l'homme-poisson. En avançant dans la direction de King, l'ombre croisa la route du second homme-poisson, mais au lieu d'être derrière les barreaux, celui-ci venait de se défaire de ses entraves, comme quoi King avait tant bien que mal, fait une partie de sa part de la mission. Mais, l'homme-poisson était le seul libre, car les autres prisonniers étaient encore dans leur cellule. Au fond, deux hommes semblaient être en désaccord, plus que cela, ils étaient même en conflit. Si King était en mauvaise posture, alors c'était à l'ombre de lui venir en aide.

L'ombre en question était dos à l'ombre, ce qui était très mal, car depuis sa position, l'ombre n'aurait aucun mal à l'exécuter, mais connaissant King, vaincre son adversaire à sa place aurait été très mal pris, donc au lieu d'exécuter le marin, l'ombre se faufila entre les deux hommes et repoussa le marin dans la direction opposée. Maintenant qu'il était libre de ses mouvements, King était en mesure de faire payer à son agresseur l'affront qu'il avait subi. Dans le pire des cas, si le pirate n'était pas à la hauteur, alors l'ombre du pirate prendrait part à l'affrontement.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Jeu 15 Mar 2012 - 8:19

Tout était chamboulé, King ne savait pas vraiment ou il était, un homme était sur le point de le massacrer quand soudain une ombre vint pousser le marine, c'était Mantle Shoma, son capitaine . Notre requin se releva regardant d'abord l'ombre qui venait surement de lui sauver la vie, il cria d'une voix sèche : «Bordel ?! Tu fous quoi toi ?!» Il scruta les différentes personnalités du navire pour ensuite voir un frère des mers, c'était un homme - poisson, certes faible puisqu'il avait été capturé, mais c'était quand même un homme poiscaille . Crachotant alors du sang, il se frotta premièrement le nez pour ensuite dire à son adversaire : «Bon allez ! Je vais en finir maintenant !» il planta ensuite ses mains sur le dur bois du bateau pour réaliser une action complètement irréalisable, le marine en face de lui imaginait bien quelles choses idiotes il s'apprêtait, il se mit à rire, prenant alors la parole d'un ton moqueur :

«Tu veux faire quoi ? Détruire le bateau ? Laisse - moi rire»


Alors que King continuait de pousser comme une brute, on pouvait entendre des craquements au sol, le sourire précédemment affiché sur le visage du marine commençait peu à peu à disparaître, avançant de deux ou trois pas l'opposant du requin se jeta sur ce dernier, Kingyo cria pour ensuite tordre tout l'avant du navire : «A GENOU HUMAIN», l'homme supervisant ce bateau recula de quelques mètres, certains hommes étaient carrément tombés dans l'eau, c'était la puissance d'un homme poisson, quand ce genre d'animal rentrait dans une espèce de folie, il pouvait tout ravager . Zetsu se précipita vers sa proie, l'emmenant aussitôt dans l'eau, il avait retrouvé son sourire de prédateur, le tapant d'abord dans l'abdomen et le projetant un peu plus dans les profondeurs des mers, l'homme vint se perdre dans le néant qu'était une mer en pleine nuit :


«Allez ! Revenons sur la précédente île !»


Un tas de barques partait vers l'île précédente, ils voulaient s'enfuir comme des lâches, mais ça ne marchait pas comme ça avec Kingyo. Il fonça tout d'abord vers celles qui étaient les plus proches, il les coula, les uns après les autres, laissant quelques survivants derrières lui, après tout ils n'allaient pas nager à une vitesse proche d'un homme poisson pour rejoindre la rive . Tout allait si vite, les barques coulaient comme de simples rochers, puis, après les avoir tous éliminés, un silence macabre fit place sur ce petit courant marin .


Il remonta sur le navire, fixant l'horizon il aimait le silence après le combat, une petite impression de victoire et de règne . La journée avait été quand même bien animé, après une petite ballade sur l'île menotte, Kingyo avait revu son capitaine, ce dernier avait des ambitions biens secrètes mais pour notre héros ce n'était d'aucune importance, coulait des bateaux, enlever des vies... ça n'avait plus de sens quand on était pirate . Cependant, revenons à nos moutons, Kingyo se trouvait sur cette épave anciennement considérée comme un transport de la marine, il se retourna soudainement, observant les dégâts de ses propres attaques, puis remarqua qu'il restait un être en vie, c'était un homme – poisson avec des menottes : ce n'était peut – être pas un marine, sauf si dans ces derniers avaient des pratiques plus ou moins sales .


Il ignora son frère des mers, il avait assez frappé des cranes pour aujourd'hui, non, ce qu'il voulait faire pour le moment c'était une bonne sieste sur la barque . Il en avait fait des choses, son expérience au combat s'affinait de jour en jour et un grand destin l'attendait surement . Qu'est-ce qu'il pouvait faire dans le futur ? Il voyait dans sa vie un avenir radieux, il n'allait pas être qu'un sous – frire même si cela voudrait dire qu'il devrait affronter les plus forts et s'attirer les foudres des puissants du monde . Avant de partir se reposer, King se stoppa net, il prit une dernière fois la parole pour dire à son confrère : << Que comptes-tu faire ? Déchet...>>
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Ven 16 Mar 2012 - 17:10

Les six marins semblaient être très énervés. Il ne s'attendait sûrement pas à ce que deux individus s'infiltrent dans leur bateau et qu'un prisonnier puisse s'échapper. Ils étaient tous bien armés et semblaient maintenant être prêt à en découdre. Un des marins se rua alors sur moi, mais Shark n'eu pas de mal à l'envoyer valdinguer sur deux de ses collègues, ce qui réduisit le nombre d'ennemi par deux. Car oui, un marin balancé sur deux autres marins ça fait trois marins au tapis. Et six moins trois ça fait trois, ce qui fait qu'il ne reste plus que trois marins en état de se battre (C'était : « apprendre à compter en s'amusant avec des marins »). Prêt pour la suite du combat, Shark s'apprêtait à bondir sur ses autres ennemis mais le bruit d'un craquement retenu son attention. Il se retourna un instant et vu l'homme-poisson, tout à l'heure en difficulté, en train de tenter de détruire le côté droit du navire. Le temps pris pour observer le bruit derrière moi failli lui être fatal. Car pendant ce temps, un des marins s'est rapproché de lui et tenta de lui assener un coup de sabre. Avec un bond sur le côté il put esquiver de justesse son traitre coup. Seulement, il se sentait bizarre, il avait beau avoir une détente de ouf, il ne touchait toujours pas le sol depuis un petit moment. Et c'est là qu'il senti une sensation familière, comme quand un homme reprend une bouffé d'air frais, il venait de rejoindre son élément : la mer. Tous ses sens reprirent éveille. Mais il ne savait pas ce qui venait de se passer... Il était en face de trois marins et là il se retrouve à la mer libre comme l'air. Il regarda alors tout autour de lui et remarqua que le bateau était brisé en deux. C'est l'homme-poisson de tout à l'heure qui avait dû faire ça. Il était plus fort que Shark, le requin devait donc en apprendre de lui pour progresser davantage.

Shark pu observer les talents de meurtres de son congénère. Il était fantastique ! Il devait avoir un don pour ça. Il coula à une vitesse spectaculaire tous les navires qui tentaient de fuir son courroux. Leur race était vraiment supérieure. Vitesse, force, ... Ils avaient tous pour dominer le monde !

Le requin devait parler à cet homme-poisson pour en connaître plus sur lui et pour tenter d'acquérir de lui, de nouvelles techniques. Il examina la trajectoire de celui-ci et comprit qu'il revenait vers l'épave. Shark remonta alors à bord du navire et trouva des menottes avec lesquelles il jouait ne sachant quoi faire en attendant le retour de l'autre homme-poisson. Après quelques secondes, escalada la carcasse du bateau et passa à côté de Shark. Soudain, son congénère sembla s'intéresser à lui et lui dit :

« Que comptes-tu faire ? Déchet... »


Il était pris au dépourvu. Shark ne s'attendait pas à ce qu'il lui parle comme ça... Comme il savait qu'il était plus faible que l'autre il prit sur lui (pour l'insulte qu'il venait de lui lancer). Et dit alors :

« Vu que je n'ai rien à faire et que je suis seul pour l'instant, je ne sais pas »

« Tu es surtout faible ! »

« C'est vrai que je suis moins fort que toi, mais je suis loin d'être faible ! Et si tu es si fort que ça, tu pourrais me prendre sous ton aile et m'aider à devenir plus fort. Non ? »

« Hahaha ! T'entraîner ? C'est la chose la plus marante que j'ai entendu de la journée ! Traite de plaisanterie ! Je n'entraîne pas les déchets ! »

« Et si on faisait un petit combat pour que tu puisses évaluer ma force ? Si tu considères que je suis apte à devenir ton disciple, je te suivrais où que tu ailles, mais si tu estimes le contraire, tu ne me revéras plus jamais ! »

« Tu m'intéresses de plus en plus ! Avorton ! »
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 16 Mar 2012 - 22:01

Après le changement de position de leur cible, les soldats de la marine se ruèrent en direction de l'avant du navire, là où se trouvait le pirate clandestin. Cette fois-ci, Shoma n'avait rien pour se déplacer aussi rapidement que la dernière fois. L'affrontement était inévitable. Seul contre tous, Shoma n'allait pas baisser les bras, il ne l'avait jamais fait et ne commencerait pas maintenant. Cette fois, s'en était trop, ne sachant pas ce qui se passait sur le pont principal, un homme fit son apparition. Contrairement aux autres matelots, celui-ci était vêtu comme un noble, mais avec une veste qui portait l'insigne de la marine. Pas de doute possible. Shoma l'avait repéré sur l'île Menotte, il était le responsable du navire, bien qu'un colonel avait été affecté à la mission. D'après les informations qu'il avait recueilles, cet homme était le cerveau de l'opération. Il connaissait l'emplacement de la prison de Sout Blue. Maintenant que le poisson venait de mordre à l'hameçon, il fallait le sortir de l'eau.

Une fois sa cible repérer, Shoma se mit à avancer en direction des soldats afin d'en finir au plus vite, mais alors que plus déterminé qui lui, il n'y avait pas abord du navire, un bruit de craquement important se fit entendre. Shoma, mais également les soldats de la marine se stoppèrent et observèrent le bâtiment. D'où venait ce bruit. Les soldats dirigèrent leur regard en direction de la cale des prisonniers, lieu où leur colonel s'était rendu. En voyant le regard des soldats en direction de l'intérieur du navire, Shoma fit de même et pensa à son nakama qui avait causé des dégâts interne au navire. Non, pas encore lui. Il était vraiment pas possible. Même s'il savait qui était le responsable de ce qui n'allait pas tarder à devenir un problème, Shoma espérait que King, l'homme-poisson de son équipage n'était pas en train de préparer encore un mauvais coup.

Laissant de côté les problèmes du navire, le jeune capitaine se concentra sur son objectif. Plus question de se laisser distraire par les activités de King, il était libre de faire ce qu'il voulait. Alors qu'il pointant son sabre en direction des soldats afin de les provoquer, Shoma remarqua son ombre revenir sur le pont principal et quelques secondes après un puissant jet d'eau. *"Oh merde."* Tel pouvait être les pensées d'un homme normal qui voyait que l'eau gagnait de plus en plus le navire, mais dans le cas du capitaine des Spectres, ce fut la phrase *"Je vais le tuer"* qui lui vit en tête.

King était un homme-poisson, lui pouvait vivre dans la mer, mais lui ne le pouvait pas. Pire encore, la mer est sont plus grand ennemi. Si jamais il entre dans l'eau, alors il se retrouverait privé de ses forces et coulerait. Très vite, le combat entre les soldats passa au second plan. Avant tout il devait sauver sa peau. Elle avait plus de valeur que tous. S'il y avait une personne sur ce navire qui ne pouvait y laisser sa vie, c'était bien lui. Après le jet d'eau, ce fut au tour du navire de faire des siennes. La quantité trop importante de flotte qui s'était infiltré dans le bâtiment commençait à le faire chavirer. Vraiment, ce King était insortable, mais au moins avec lui, le massacre ne laisserait aucune preuve. Pas de prisonnier, pas de marin, donc pas de rescapé. Ne pouvant changé les choses, Shoma trouva relativisa sa situation.


"Je suis désolé, mais je vais devoir vous quitter."

"Tu n'iras nulle part pirate. Soldat je vous l'ordonne, capturez cet homme et plus vite que ça."

"Mai..mais le navire prend l'eau."

"C'est un ordre soldat."


Le navire prenait l'eau, mais l'orgueil du commodore était tel qui préférait couler avec son navire en sachant que la personne responsable de ce désastre y passe, plutôt que d'ordonner à ses hommes de quitter le navire. Malgré le danger que représentait le navire qui coulait, les soldats se ruèrent sur lui. S'il ne bougeait pas, Shoma se retrouverait une fois de plus acculé par les soldats, alors profit d'un mouvement de bascule du navire, Shoma se dirigea en direction de la mer. Il sauta sur un cordage avant de couper la base de celui-ci, ce qui l'envoya au-dessus de la mer avant de contourner les soldats par un mouvement rotatif de la corde. Une fois tous les soldats contournés, Shoma lâcha la corde et lança une attaque de sabre. Puissante et rectiligne, l'attaque du pirate sectionna en deux parties le navire.

La partie du navire où se trouvait les soldats commença à s'enfoncer dans l'eau et ne pouvant plus réaliser le dernier ordre de leur chef, les soldats lâchèrent au plus vite les barques de survie. Ils étaient battus et sans aucun moyen de défendre leur honneur, ils optèrent pour la meilleure des solutions : sauver leur vie. De l'autre côté, Shoma n'avait pas de temps à perdre, il avait beau avoir sectionné en deux le navire, la partie où il se trouvait n'allait pas tarder également à s'enfoncer dans la mer. Seul avec le pirate, le commodore dégaina son sabre et se jeta sur Shoma. Le soldat avait beau avoir un grade honorifique, il était plein d'ouverture, assez pour permettre à Shoma de le calmer rapidement. Deux esquive, puis un crochet du gauche dans les dents et voilà comment calmer un homme qui ne sait pas combattre et qui plus est, est de petites natures. Le seul coup que lui porta le capitaine pirate lui brisa deux dents et lui fit perdre connaissance.

Attrapant le corps du responsable du navire à l'aide de ses bras, Shoma sauta sur son navire de pêche et coupa la corde qui liait les deux navires pour ne pas que sa petite embarcation ne soit entraîné au fond de l'eau. Les deux hommes étaient en vie, comme les marins qui même en barque décidèrent de prendre en chasse le pirate. Une bataille navale, c'était une bonne idée, du moins avant qu'un missile humain ne décide de faire la razzia sur certains de ces navires. Ils coulèrent les uns après les autres. D'un côté, c'était une bonne chose, mais voilà, répandre beaucoup de sang dans une mer infesté de seigneur des mers n'était jamais bon pour le moral. Devant le massacre sous-marin, certaine barques décidèrent de fuir et laisser leur supérieur aux mains du groupe de pirate.

Une partie du navire qui avait coulé remonta à la surface, sans doute qu'une grande quantité d'air qui s'y trouvait avant de couler était la cause de son retour à la surface. Avec une partie du navire, Shoma remarqua la présence d'un homme, plutôt un homme-poisson, ce n'était pas King, mais celui qu'il avait vu monter abord enchaîné. Il avait survécu à l'attaque, mais il était le seul parmi tous les pirates, bandits et voleurs que comptaient le navire. Après avoir lié les mains et les pieds de son prisonnier, Shoma vit que son nakama était lui aussi sur les décombres du navire et parlait avec son confrère. Au lieu de prendre part à leur petite réunion entre frère, Shoma préféra rester sur son navire de pêche et voir comment les choses allaient se passer. Il connaissait le tempérament de son compagnon. S'il trouvait ce dernier faible, il ne perdrait pas de temps et lui prendrait la vie et si ce n'était pas le cas, alors ce dernier pourrait être considéré comme l'un des leurs.


"j'ai ce que je voulais, on continue de parler, où l'ont met les voiles ?"
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Dim 18 Mar 2012 - 9:35

HRP : Un conseil Valentino, là y a pas de problèmes vu que mon perso aurait surement répondu ça, mais dans tes futurs RP évite de jouer le personnage de l'autre joueur, enfin quand je dis ça je veux dire le jouer directement, pour faire avancer un rp tu peux très bien faire avancer ton personnage en présumant que l'autre joueur te suit ou t'écoute . Comme je le fais avec Mantle ou toi je présume que tu nous suis (Ou pas) . santa


Il voulait donc s'entrainer avec notre jeune héros, ce dernier n'était pas du genre à prendre un apprenti, s'il voulait devenir fort il devra le faire tout seul . Après cette petite discussion, King se mit à rire, il fallait dire qu'il n'avait pas de talent pédagogique, l'entrainement se serait surement résumé à un abandon dans un faussé remplit de monstres géants . Mantle arriva, il était paniqué, il ne savait pas ou allait et c'était surement dû au fait qu'on était entouré d'eau en ce moment même . 'Fichue possesseur de fruits du démon', s'il n'avait pas eu les yeux plus gros que le ventre il ne serait pas une honte pour la mer . Il était pressé, il avait peur de mourir, peur de couler, ça n'aurait pas dérangé notre cher King de le voir se noyer un petit peu, au moins il y aurait eu une animation plus que divertissante . King marchait le long de l'épave qui était anciennement un navire de la marine, il regardait l'horizon, il avait un sourire aux lèvres et une vision du futur bien explicite . Se retournant une dernière fois vers son confrère des mers il dit d'une voix rapide :


«Choisit le camps des plus forts ou crève»

Puis après avoir balancé cette phrase il se tourna vers la petite barque de son capitaine, il enclencha donc une course, non pas par peur de se faire taper par son chef, ce n'était qu'un humain, mais par envie de rentrer dans une chambre bien chauffée avec de la bonne nourriture sur la table . Plongeant dans l'eau gelé au goût de sang, Kingyo ne prit pas en compte l'homme - poisson sur l'épave, s'il était vraiment un bon requin, il saurait comment les rejoindre, s'il n'était pas assez dégourdit pour suivre le petit groupe il n'aurait qu'à aller en enfer, enfin... c'était la pensée de King . La journée avait été gratifiante, King avait pu encore une fois s'entrainer avec de bons et grands marines, il aimait le combat et avec un équipage comme celui-ci, il serait surement servi . Après leur départ il n'y eut quasiment plus aucun mot prononcé, aucun bruit, il y avait encore les cadavres flottants et bougeant aux grès de petits courants, l'épave s'enfonçait alors dans les profondeurs de la mer, ne laissant plus aucune trace du massacre à part quelques petits bouts de bois et les insignes des marines déchiquetés .


«Voilà l'enclume on est arrivé !»

Il lança la barque sur la terre ferme, il n'y avait pas grand monde sur le quai et ceux qui osaient regarder l'équipage de King baissait automatiquement les yeux, c'était comme un réflexe dans ce monde, les gens c'étaient habitués à ne pas se mêler d'histoire dont il n'était pas lié . King continua à marcher en direction de l'hôtel de la dernière fois, il voulait dormir et c'était devenu une nécessité, tout être voulant s'opposer à son sommeil devrait subir sa rage légendaire et si peu connu, il n'attendait pas que son capitaine ait l'intelligence de le suivre, de toute façon Mantle savait surement ou le trouver, maintenant, qu'il le suivre directement ou pas ce n'était pas vraiment important . Ouvrant la chambre qui lui avait été anciennement réservée, l'homme - requin s'effondra soudainement sur son lit, il était peut - être puissant ça ne l'empêchait pas de tomber et puis comme on dit : Humbles et puissants sont égaux tant que dure leur sommeil
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Lun 19 Mar 2012 - 18:22

HRP : C’est compris King ;)

Valentino se préparé mentalement au combat. Il se disait qu’avec de la chance il pourrait s’en sortir avec juste quelques fractures et des côtes cassées. Il se mit donc en garde. Son congénère le regardait en souriant. Puis, il sembla s’intéresser à un homme qui s’approchait de l’épave à bord de sa petite barque. Shark voyait que l’homme n’était pas très confiant. L’autre homme-poisson se rapprocha alors de la barque et avant de partir, il dit à Shark :

«Choisit le camps des plus forts ou crève !»

Cela voulait-il donc dire qu’ils étaient censés représenter les plus forts ? Qu’ils l’invitent à les rejoindre ? C’est alors que son congénère s’enfonça dans l’eau puis accrochant la barque il l’a tracta.

Shark ne voulait plus être seul, il voulait rester avec eux. Il plongea alors dans l’eau et les suivis. Seulement l’autre homme-poisson avait beau tiré une barque, il était extrêmement rapide et Shark en a bavé pour les suivre. Décidément, l’autre requin le bâtait en tous points.

Enfin arrivé sur la terre ferme, Shark, exténué, s’étala sur le sol. Avant de s’endormir à cette endroit, il aperçu la silhouette de son confrère s’évanouir dans la pénombre. Le lendemain, il se réveilla la bave aux lèvres. Ca voulait dire qu’il avait bien dormis. Puis, en se relevant il cru apercevoir de loin Shoma se rapprocher.
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 19 Mar 2012 - 23:49

Une fois le travail terminé, King et Shoma quittèrent les lieux de l'affrontement afin de retourner sur l'île d'où ils étaient venus, l'île Menotte. le navire qu'il avait coulé avait eu le temps de passer un appel de détresse et il n'était pas impossible pour la bande de pirate de tomber sur un navire de la marine, mais étant donné que les navires en question ne penseraient sans doute pas une seconde que les coupables se dirigeraient vers une île contrôlée exclusivement par la marine, ils avaient de grandes chances de ne pas se faire arrêter et puis quel navire irait penser qu'un navire de pêche serait responsable de l'attaque d'un bâtiment de la marine. Imaginé un peu la honte qui pèserait sur leur réputation. Scoop, un navire de pêche coule un navire de transport de prisonnier appartenant à la marine. Jamais au grand jamais, cette histoire doit être divulguée à la presse. Le navire en question avait coulé, ce qui ne laissait aucune trace de l'incident et malgré le nombre de victime assez important, il ne s'agissait que de prisonnier condamné à la prison à vie, donc pas de quoi en faire un drame. Pour la vie des deux officiers qui étaient abord ainsi que les membres d'équipage qui avaient perdu la vie, c'était une autre histoire.

Tandis que les deux homme-poissons évoluaient dans l'eau, l'un tractant le navire, l'autre le suivant, Shoma lui tentait de réveiller son passager. Hé oui, il avait fait captif un commodore de la marine. L'homme se réveilla, comme s'il était sorti d'un cauchemar dont il se serait bien passé, mais en voyant qu'il se trouvait sur un navire de pêche, main et pied lié, il tomba de nouveau dans les pommes. Visiblement, jamais dans sa carrière d'officier il n'avait imaginé un jour finir captif. L'homme recommença le même scénario durant trois fois, avant de comprendre qu'il n'était pas dans un mauvais rêve, mais bien dans le monde réel. Dommage pour lui, ce n'était pas son jour de chance.

Comment mener un interrogatoire en pleine mer ? Très simple, plonger la tête de votre victime sous l'eau jusqu'à lui faire perdre toute la quantité d'air dans ses poumons. Une fois, deux fois et ainsi de suite jusqu'à qu'il comprenne que toute tentative de résistance est veine. Bien Sûr, un homme de son rang connait les règles à adopter en cas de capture, en tout cas s'il ne le savait pas, alors il jouait bien le jeu. Négocier avec un pirate, il préférait mourir. De toute manière, il n'avait pas le choix, il parlerait, puis allait devoir rendre l'âme. Pas d'autre issue possible. Si le manque d'air ne lui faisait aucun effet, car aussitôt sorti de l'eau, il s'empressait de refaire le plein d'air, Shoma passa à l'étape suivante qui consistait à jouer avec chacun des doigts de son prisonnier. Contrairement à certaine personne qui n'osaient pas faire de mal à leur prisonnier de guerre, en raison d'un certain accord, va savoir qui. Shoma lui était de l'ancienne école, celle qui disait que la fin justifie les moyens. Un par un il brisa les doigts de son prisonnier, il avait beau souffrir, le capitaine pirate continuait et même quand il comprit que ce dernier allait craquer et parler, Shoma en profita pour lui briser les trois derniers doigts. Il n'y avait pas de bluff possible, il devait parler et tout avouer, un point c'est tout.

Une fois la séance de torture terminée, Shoma laissa cinq minutes à son prisonnier afin de reprendre des forces. S'il voulait la jouer guerrier, il s'agirait de ces cinq dernières minutes, s'il passait à table, peut-être allait-il pouvoir prolonger son espérance de vie, même si cette option n'était que fort peu envisageable. En prenant son air le plus sérieux, le jeune pirate proposa un marché au commodore, ses informations contre sa vie. A bout de nerf et sur le point de craquer, il accepta le marché à condition de se voir les pieds et poings de nouveau libre. Pourquoi pas. Shoma coupa les liens de son prisonnier, mais fixa son ombre à la sienne. Il n'était pas stupide non plus. Une fois libre, il voulait tenter de le rouler dans la farine. Il préférait mourir que parler, certes, mais il mourait après avoir parlé. Voyant que son plan échoua, le muet devint plus bavard qu'un perroquet et chanta, cria, avoua tout ce qu'il savait. Il avait d'ailleurs même une carte sur lui. C'était la première fois qu'il se rendait à la prison de South Blue, c'était d'ailleurs à cause de cela qu'il y avait un autre officier abord du navire. Il venait d'être promue.

L'homme lui dit que la carte était sous son corsaire. En entendant le mot, Shoma cru comprendre qu'il avait devant lui, le premier marin effémine. Loin de savoir que ce genre de vêtement était également porter par les personnes de la bourgeoisie, même du sexe masculin, pour lui, un corsaire était uniquement réservé aux femmes. Une fois qu'il avait ce qu'il voulait, Shoma s'occupa du cas du commodore. Il n'avait qu'une parole, mais ce dernier en essayant de le rouler s'était lui-même condamné. Il ne le tua pas, du moins pas directement. Il le frappa à la tête afin de l'endormir, puis avec son sabre, découpa la chair de l'officier afin d'y tailler le symbole de son équipage. L'officier succomba inévitablement de ce tatouage un peu spécial. Si la marine retrouvait ce corps, alors elle saurait vers qui se tourner. Laisser une carte de visite était normal pour un pirate tel que lui. Shoma en avait gros après certains officiers de la marine, notamment Red et ... Avec ce message, il leur faisait comprendre qu'il n'attendait qu'une chose, leur prochain combat.

Les trois hommes retournèrent sur l'île. Ils avaient navigué durant une journée sans faire de pause. Bien que n'ayant pas ramer, Shoma avait bien besoin de repos. C'était le genre d'aventure qui vous épuise un homme. Une journée à glander ne serait pas de refus. Une fois de plus capuché, il retourna à l'auberge, mais comme il le pensait, la marine était en ébullition et des navires allaient et venaient. Heureusement pour lui, ils passèrent inaperçu dans ce flux de pêcheur qui rentraient d'une rude journée en mer. Comme des parasites, King et le nouveau venu de la bande décidèrent de dormir dans sa chambre, comme s'ils n'avaient pas de quoi se payer une chambre. Il n'y avait qu'un lit en plus. Tel un sauvage, ce dernier (King) sauta en premier sur le lit, laissant le parquet et le sofa aux deux autres. Rapide comme jamais quand il s'agit de confort, Shoma opta pour le sofa, après tout, il n'allait pas dormir sur le sol dans une chambre payer avec son argent.

Ayant eu le moins de choses à faire sur le chemin du retour, Shoma se réveilla le premier et décida d'aller faire quelques coures. En revenant, il avait avec lui trois bouteilles d'alcool ainsi que de la nourriture, assez pour remplir l'estomac de cinq personnes. Le repas allait être composé exclusivement de pain et de viande salé accompagné avec du saké. Ce n'était pas le grand luxe, mais de quoi remettre d'aplomb des ventres vides. Approchant le second homme-poisson, anciennement prisonnier, Shoma lui proposa une bouteille. Ses yeux étaient ouverts, alors autant briser la glace et en apprendre plus sur lui. Quant à King, s'il avait soif il aurait sa part à son réveil.


"Alors qu'à tu fais pour te retrouver sur ce navire ? "
*ouvre sa bouteille de saké*
"Tu as de la chance, si nous n'avions pas attaqué ce navire, tu serais sans doute au plus mal en ce moment, en train de moisir dans une prison."
*Bois une gorgée*
"Que vas-tu faire de ta vie maintenant ? "
*pose ses pieds sur une petite table*
"Je ne connais pas ton histoire, mais si tu cherches l'aventure, alors que dirais-tu de devenir l'un des nôtres, je veux dire par là, de me suivre à travers les mers. La mort est sans doute au rendez-vous, mais comme tu le vois, on ne recule devant rien."
Bois une autre gorgée
"Ha oui, tu peux m'appeler Shoma... Capitaine Mantle Shoma *Pointe du doigt King* et lui c'est King Zetsugai, mais tu peux l'appeler King, ça lui donne un côté bad-boy, enfin d'après lui. " Panda6


http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Mar 20 Mar 2012 - 18:33

Shark prit gentiment la bouteille que lui proposa Shoma. Puis après avoir écouté tout ce qu’il avait à lui dire, Valentino lui dit :

"Tout d’abord, pour atterrir sur ce bateau, il a fallut que je tombe à ma première île, sur celle gardé par un colonel réputé dans tout South Blue. Il me ridiculisa donc en un rien de temps. Je te dis ça franchement. Je ne suis pas quelqu’un qui se crée des illusions pour fuir la réalité. Moi je suis quelqu’un qui accepte ses faiblesses. Cependant, je ne reste jamais sur un échec c’est pour cela que je vais m’entrainer dur et quand je serais assez costaud, j’irais lui rendre la monnaie de sa pièce."

*Avale de grande gorgé de saké*

"Ensuite je vous remercie pour votre intervention qui ma rendue ma liberté."

*Montrant la bouteille à Shoma*

"Ainsi qu’à la boisson et à la nourriture. J’ai donc une dette auprès de vous."

*avale de nombreux morceaux de viande*

"Puis, pour mon histoire, pas besoin de s’attarder dessus. Mais concernant ta proposition, je suis carrément partant ! Car en t’aidant, je pourrais payer ma dette. En plus, j’étais justement à la recherche d’un équipage."

*reprit la bouteille*

"Donc pour les présentations, moi, je m’appel Valentino mais vous pouvez m’appeler Shark. Car comme on le voit je suis un requin, un vrai !"

*prend une gorgée*

"Sinon comment ce fait-il que tu recrutes des homme-poissons ? Tu n’as pas peur ? Et comment s’appelle ton équipage ? Je sais, ça fait beaucoup de questions. Mais il faut passer par là pour apprendre à ce connaitre, non ?"
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 21 Mar 2012 - 0:38

Les deux hommes se mirent à parler. Shoma avait toujours une place de libre pour un homme-poisson dans son équipage. Pourquoi refuser une personne qui n'avait nulle part où allé et qui plus est était un rébus de la société tout comme lui. Même s'il avait déjà King avec lui, comme représentant de cette race, augmenter son équipage avec un membre de plus n'était pas de refus. Même s'il était un homme-poisson, ce dernier lui avoua qu'il avait vite perdu un combat contre un officier de la marine. La grenouille voulait être plus grosse que le bœuf, en tout cas s'il avait fini dans ce navire, c'était parce que le bœuf lui montra qu'il ne fallait pas le prendre à la légère. Résultat des courses, un voyage en prison. Ne passez pas par la case départ et ne touchez pas à la population locale. Même si son voyage avait pris une mauvaise voie, cela lui permit de rencontrer l'un de ses frères ainsi qu'une nouvelle famille. C'était sans doute son destin. Sombrer dans les abysses avant de relever la tête et défrayer la chronique avec une bande de pirate plus fou les uns que les autres.

Très à cheval en ce qui concerne l'immense service qu'ils venaient de lui rendre en libérant de ses chaînes, l'homme-poisson, sans doute de la race des requins, expliqua à Shoma qu'il allait le suivre et faire en sorte de payer la dette qu'il a envers eux. Shoma ne voyait pas cela de cet œil, mais s'il voulait une quelconque raison afin de faire équipe avec eux, pourquoi pas, il était libre de se trouver un justificatif à son choix de vie. De toute manière avec ce qui venait de se passer, il n'allait pas survivre seul très longtemps. La marine ne resterait sans doute pas les bras croisés quand ils trouveraient le corps, du moins s'ils retrouvent le corps du commodore.

Il était un requin un vrai, heureusement que King dormait quand celui-ci prononça ces paroles. Un requin un vrai et pourtant il était enchaîné comme un prisonnier, un vrai. Mais Shoma était bien placé pour le savoir, petite chenille deviendra un grand papillon. C'est dans le cycle des choses, simplement qu'il avait choisi la mauvaise île et affronter le mauvais adversaire. Entre deux gorgées d'alcool et trois tranches de viandes, Shoma se donnait le temps pour répondre aux questions de ce dernier.


"Peur, peur de qui ? De quoi ? Hahaha, sans doute que le combat dans la cale qui à causer autant de dégât au navire et où je n'ai pas pu assister t'a laissé croire que j'étais plus faible que ce gros dormeur, :07: mais je préfère cacher mon jeu et puis les batailles navales ne sont pas mon fort. King, lui est un adepte du combat aquatique, alors quand il en à l'occasion il laisse libre court à ses pouvoirs au combien effrayant. Je n'ai peur de personne, ni des homme-poisson, ni de personne. Je vise le sommet, King aussi et si je dois le faire, alors autant être accompagné de personne qui cherchent à être le plus fort possible. Suis moi si j'avance, aide moi si je trébuche et tue moi si je recule. Voici en quelques mots ce qui me fait avancer dans la vie. "

Après sa première réponse, Shoma lança l'un des oreillers qui se trouvait près de lui directement sur le lit où dormait King. La journée était déjà bien entamée et ils n'avaient pas de temps à perdre. Fatiguer où pas, une fois la nuit tomée, ils allaient devoir mettre les voiles. S'ils n'avaient pas oublié, les rendez-vous tant attendus allaient bientôt arriver, alors pas question de glander sur cette île un jour de plus.

"Nous sommes les RED Spectres. Un équipage pirate qui vise le sommet. King n'est pas le seul membre de mon équipage, il est même la dernière recrue en date. Les autres membres se trouvent actuellement aux quatre coins de South Blue et n'attendent qu'une chose pour se réunir, il s'agit du jour J. Dans quelques jours, nous nous réunirons afin de prendre d'assaut la plus grande prison de la mer du sud avant de mettre les voiles pour Grandline. Autant te dire qu'il y aura de l'action. "

Dans le but d'en apprendre plus sur son nouveau membre d'équipage, les deux hommes continuèrent à parler durant encore une heure. Ainsi, l'un et l'autre découvrait la personnalité de leur prochain. Humain et Homme-poisson était sur un même pied d'égalité. Alors que le temps passait et que l'alcool et la viande diminuait. Un navire arriva au port, ce qui activa la fourmilière. Les soldats de la marine couraient dans tous les sens et tous se rendaient au même endroit, le lieu où le navire venait de jeter l'ancre. Le corps du commodore fut retrouvé. Il manquait quelques bouts de son corps, tels qu' un bras et ses deux pieds, l’œuvre d'un monstre marin. Les morsures étaient formelles et ne laissait aucune autre piste, mais son visage était encore reconnaissable. Il faisait bien partie de l'équipage porté disparu. De plus, il avait une certaine marque sur le ventre. La mer avait dégradé le dessin que lui avait fait Shoma, mais il restait déchiffrable. Pas de doute possible, Shoma était encore impliqué dans cette affaire.

La marine avait été plus rapide qu'il ne le pensait. Maintenant ils n'avaient plus de temps à perdre, ils allaient tous devoir partir aujourd'hui même et afin de ne pas éveiller les soupçons, chacun allait devoir partir de son côté. Avant de partir et de réveiller King afin de lui dire ce qui se passait à l'extérieur, Shoma confia à son nouveau Nakama, le lieu où il allait devoir se rendre dans quelques jours. C'était un au revoir et non un adieu. L'île qu'il avait choisi comme point de rendez-vous n'était pas difficile à trouver, mais ils allaient devoir le rejoindre à la date indiquée, car il n'attendrait personne. L'heure c'est l'heure, après l'heure ce n'est plus l'heure.


"Bon, je part en premier ! Bonne chance et n'oubliez pas le point de rendez-vous.
l'île du Papillion, retenez bien cela, nous nous rencontrerons de nouveau sur l'île du Papillion"


Une fois le message passer, Shoma s'éclipsa et laissa les deux hommes dans la chambre.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Invité
Invité


Mer 21 Mar 2012 - 7:01

HRP : Fin du rp pour moi aussi

Un nouvel individu vint s'ajouter à l'équipage, Shoma devait être heureux, ce n'était pas tous les capitaines qui pouvaient s'entourer de personnes puissantes . Après quelques heures de discussion le groupe du se séparer, des marines aller entourer l'auberge, le capitaine s'en alla en premier, quel lâche, heureusement que notre bel héros était toujours dans la pièce, le deuxième requin se serait surement fait arrêter . Se levant doucement de son long sommeil il observa la situation, on pouvait entendre les pas des marines à plusieurs mètres de leurs interventions , King aurait bien voulu dormir encore quelques heures, mais c'était soit ça, soit la prison assurer : ça aurait put être amusant de tuer quelques prisonniers et s'évader d'un des bâtiments de la marine ... Fin bref ce n'était pas le programme du requin des Red Spectres . Les marines ouvrirent les portes, rentrant et fouillant les chambres les unes après les autres, Zetsudai attendait patiemment que l'un de ces clowns ouvrent la porte, il voulait en chopper un en flagrant délit, se craquant peu à peu les articulations il ne fallut que quelques secondes pour que l'un des soldats ouvre la porte :


«Plus un G...»

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'homme - poisson des Red lui attrapa le cou violemment, il le traîna au sol, le balançant ensuite par la fenêtre créant en même temps un énorme bruit à l'étage : «Ils sont en haut» s'écria un des autres marines, Kingyo se tenait sur le rebord de la fenêtre, il se retourna observant son nouveau acolyte et prit soudainement la parole, il faut dire qu'ils n'avaient pas le temps de se taper une petite discussion ici : «Bon c'est à mon tour de dégager, tu as intérêt de progresser, si on doit te trainer là-bas je n'aimerais pas tuer de sang-froid un de mes confrères» après avoir dit ce qu'il avait à dire l'homme que nous connaissons comme un poisson à l'appétit sanglante se laissa tomber dans le petit jardin de l'arrière de l'auberge, il courut tout d'abord dans les rues de la ville, mais se rendit vite compte que la marine entourait la zone, il n'y avait donc plus qu'un moyen d'échapper à cet enfer :


«Non... Me dit pas que je vais rentrer dans ces... égouts... Mantle je te tuerais ...»


Il rentra donc dans ce qui pouvait s'apparenter à des égouts, il n'était pas du genre à aimer la puanteur mais c'était le seul moyen d'échapper à ces vers, parcourant les eaux sales et visqueuses il pensait encore à ce qu'il allait se passer dans le futur, Mantle était motivé et il venait de recruter l'une de ses dernières recrue, l'équipage allait enfin passer à l'action et ce n'était pas pour déplaire à notre protagoniste favoris, Bref les choses s'accéléraient dans l'histoire de la piraterie, alors que King le 'grand' requin disparaissait dans les ténèbres des catacombes un autre équipage s'apprêtait à sortir de l'ombre .
Valentino De La Rose
Valentino De La Rose

♦ Équipage : Red Spectres

Feuille de personnage
Dorikis: 2209
Popularité: -167
Intégrité: -158

Jeu 22 Mar 2012 - 19:17

Il ne restait plus que King et Shark dans la pièce vu que leur capitaine avait déserté plus vite que son ombre (petit jeu de mot).

En quelques secondes, les marins étaient arrivés et nous recherchaient dans toutes les pièces. King en tua même, un, qui venait de pénétrer dans notre chambre.

Ensuite, ce fut à son tour de partir. Il sauta par la fenêtre. Je me retrouvai donc seul. Et comme le soldat que King tua fit du bruit avant de mourir, les autres se ramenaient par ici. La galère… Shark devait donc faire vite avant d’être encerclé. Il passa sa tête par la fenêtre pour étudier combien de mètre il y avait jusqu’au sol. Il n’y avait que 2, 3 mètres, c’était simple.

C’est alors que Shark a commencé à avoir un énorme mal de ventre. Il s’est alors rappelé qu’il venait de manger de la viande… Et Shark ne supporte pas la viande à cause de sa maladie. Il fallait donc que Shark se grouille car il se sentait vraiment mal. Il sauta d’abord par la fenêtre puis couru en direction de la plage. Puis venant d’une rue perpendiculaire au chemin de Shark un soldat lui bloqua le passage. Seulement le marin n’eut même pas le temps d’alerter ces alliés, qu’il reçu de la bouilli de viande mélangée à du saké en pleine face. A cause de l’odeur nauséabonde le marin tomba dans les pommes. Shark dit alors :

« Le pauvre… Mais en tout cas j’me sens mieux, c’est l’essentiel ! »

La voix dégagée, Shark rejoignit la mer facilement puis plongea dans son élément. Maintenant, il avait une famille, des personnes sur qui compter et surtout un lieu de rendez-vous qu’il ne devait pas manquer !
http://www.onepiece-requiem.net/t4096-valentino-de-la-rosehttp://www.onepiece-requiem.net/t4291-fiche-technique-de-shark
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1