AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Super grand-père est là ! [TnT]

Uriko
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Ven 9 Mar 2012 - 21:32

Uriko venait enfin d’acquérir une arme qui lui convenait, il le sentait, il devenait de plus en plus fort, à moins que ce ne soit qu’une impression (Oui sans doute…), mais bref, si il à cette impression… C’est qu’il est prêt à capturer un nouveau méchant pas beau et qui commet plein de crimes ! Il a déjà attrapé certains criminels auparavant mais il ne s’agissait que de personnes faiblardes… De vulgaires sous-fifres… Pour une fois il aimerait bien attraper un plus gros poisson comme on dit. Peut être quelqu’un de primé même ! Oui il peut le faire ! Après tout maintenant qu’il est armé de son super marteau il sent même apte à affronter des monstres géants ! C’est une bonne énergie qu’il montre même si on doute que posséder une simple arme permette d’accomplir des miracles…. Mais c’est l’esprit qui compte après tout !

C’est sur cette soudaine impulsion que notre jeune héros partit dans une des bases de la marine de la ville pour y chercher quelques affiches de recherches de certains primés de North blue. Une fois ceci accomplit, celui-ci s’installa contre un mur pour regarder chacun des avis de recherches dont il disposait, et force était de constater que…

« Ouaaah… Ils font tous peur ! »

Les critères de sélection de notre gamin était fondé sur des points plutôt anodins… Mais si au départ il se préoccupait principalement des apparences, il revint sur terre pour étudier les primes affichées… Les grosses primes étaient forte intéressante… Si jamais il réussissait à mettre la main dessus il pourrait s’acheter des bonbons probablement pour le reste de sa vie… Ou du moins un bon mois. Mais il y avait aussi de plus petites primes… Logiquement ça devrait être plus de son niveau… Il valait mieux procéder par ordre… Aussi se mit-il à ranger les fiches dans sa sacoche. Maintenant il fallait localiser les criminels, il n’a pas de cible définie, le premier qui lui tombera sous la main lui suffira. Ainsi allait débuter la recherche.

Uriko se mit à chercher dans les moindres recoins de la ville, longeant toutes les rues sombres et étroites, vérifiant au-dessus des toits, cherchant à l’intérieur des poubelles, fixant tous les passants pour les comparer aux têtes sur les affiches, grimpant dans les arbres, et ce, dans l’espoir de trouver peut être un des méchants… C’est vrai qu’un peu d’argent ne serait pas de refus… Il a encore de l’argent que lui ont donnés ses parents… Mais un enfant en pleine croissance ça coûte cher ! Surtout quand on voyage ! Tous les souvenirs qu’il n’a pas pu acheter ! Voilà une raison de plus qui le motive dans sa quête.

Uriko avait réfléchi à un moyen de localiser plus facilement les méchants. Fini la partie de cache-cache, il va demander aux gens ! C’est dur de chasser la prime quand même… Et puis il débute aussi… Il aurait dû demander a Jamy (Alias Jajam ou encore James) quelques conseils pour débuter dans le métier… Il a beau être chasseur de primes il n y connaît pratiquement rien dans le domaine…
Donc maintenant, Uriko il est obligé de se débrouiller tout seul… C’est malin… Demandant a toutes les personnes qu’il croisait si ils avaient vus les personnes sur les affiches ou avaient quelques informations… Bizarrement, les gens ne disaient rien ou répondaient à la négative… Pourtant il demande pas grand-chose… Les gens sont pas très informés…

Et dans sa quête d’informations, en pleine marche, notre petit garçon préféré eut un déclic ! En face de lui, un grand-père ! Les grands-parents qui sont très âgés (Qui ont les cheveux gris pour Uriko) ils sont trèèèès gentils et savent pleins de choses, ils ont beaucoup d’expériences et de sagesses même, et puis ils ont même des secrets super pratique comme : Les recettes de grands-mères ou les remèdes de mamies… Les grands-mères elles sont plus fortes que les grands-pères pour ce genre de choses d’ailleurs… Mais les grands-pères ils ont pleins d’histoires ! Euh… On voulait faire quoi déjà ? Ah oui ! Donc logiquement, comme cette personne est âgée il devrait obligatoirement avoir quelques précieuses informations ! Il n’en fallut pas plus au jeunot pour se précipiter en courant jusqu’à lui, l’interceptant dans sa marche, avant de lui agripper la manche pour le retenir et attirer son attention. Demandant d’une voix enjouée :

« Excusez-moi M’sieur grand-papa ! Bonjour je m’appelle Uriko, j’ai 14 ans et je suis un chasseur de primes ! J’ai même des papiers ! Et en fait, les personnes du troisième âge ils savent pleiiiiins de trucs ! Donc en fait, j’aimerais vous demander si vous avez déjà vu ou savez quelque chose sur ces méchants-là s’il vous plaît ! Merci d’avance ! »

Avec ce genre de présentation, ne nous étonnons pas pourquoi les gens restent sans voix… Mais ses parents lui ont toujours demandé d’être très poli, surtout avec les vieilles personnes… C’est pour ça qu’il a dit « personnes du troisième âge », c’est sa maman qui lui a appris cette tournure. Mais tout de même… C’est beaucoup de paroles quand un simple « Excusez moi auriez vous des informations sur ces personnes ? » aurait amplement suffit…
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Timuthé N. Tempiesta
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Lun 12 Mar 2012 - 10:17

Spoiler:
 

Manshon. Cette ville tristement fameuse pour l'incroyable quantité de famille mafieuse qui s'y trouvait était loin d'être un port de plaisance. C'était l'endroit idéal pour mener les recherches qu'avait demander le patron. Toute la mafia avait été déployée sur les 4 Blues. Le HMS Lucifer était vidé de ses spécialistes de l'infiltration. Les ordres du patron étaient formel. Ils devaient tous accordés aux pirates de Sam le Sérieux une priorité absolue.

L'ancien chasseur de prime, malgré son visage toujours aussi impassible était réellement heureux. Les frissons de la chasse à l'homme lui avait manqué. La traque et la recherche d'un criminel, sa capture, les combats qui découlaient invariablement de la traque. Toutes ces choses qu'il avait adoré pratiquer dans sa jeunesse. Être renseigner, c'était une très bonne chose, mais pouvoir utiliser son savoir... C'était bien mieux.

Apparement, plusieurs primes interressantes s'étaient installée pour quelques jours dans la ville. La marine avait reçut pour instruction de ne pas chercher à les neutraliser à moins qu'il ne commencent à chercher les ennuis. Les conflits entre mafieux avaient prit des dimensions un peu trop importantes ces derniers temps, et les autorités préféraient ne s'occuper que d'un problème à la fois.

Il fallait rendre reconnaitre, depuis le recrutement des Targaryens, et l'enfermement récent de la moitié de ses troupes régulières, le patron avait donner un sacré coup de cravache à son réseau. Pas étonnant que la marine considère ses actes comme une priorité.

Le plus malheureux dans cette histoire, c'était qu'ils ne pourraient rien contre lui.

Neutraliser une organisation regroupée dans un QG c'était facile, mais que faire quand vos ennemis étaient nulle part, et partout?

On l'aggripa par la manche. Il se retourna violemment. La personne n'était qu'un pré-ado, sans doute quelqu'un qui n'avait pratiquement aucune expérience autre que l'éducation fournie par des gens ne sachant rien des difficultés du monde. Sa main se dessera de la crosse de son fusil à canon scié. Il n'avait jamais aimé tuer ceux dont l'âge était trop bas. C'était le seul droit qu'il accordait aux jeunes, le droit de vivre, malgré leurs erreurs.

En plus, le garçonnet se présentait comme un chasseur de prime à la recherche de proies. Il n'en croyait pas ses oreilles. Comment pouvait-on décemment faire autant d'erreurs en disant seulement trois phrases ? Et le pire, c'était que les cimetierres étaient plein de gens comme ce garçon.

Pendant quelques minutes, 2013 se contenta de contempler le jeune d'un air sévère. Un chasseur innocent, et très jeune. Un chasseur de prime qui n'avait pas encore l'envergure pour envisager de s'attaquer à un monstre comme son patron.

Une idée naquit dans l'esprit de l'agent le plus efficace de Don Tempiesta.

Le boss ne disait-il pas toujours qu'ils se devaient de trouver leurs remplaçant respectifs ?

Tu t'y prends mal mon garçon. A hurler comme ça ce que tu cherches, la seule chose que tu vas obtenir, ça sera la fuite de tes proies. Je ne suis pas sur que tu puisse te permettre de te priver des millions d'une prime. C'est ta première traque, je me trompe?

C'était une question rétorique, il connaissait la réponse. Lorsque l'on devenait chasseur de prime, on ne le faisait que pour deux raisons : pour retrouver quelqu'un, ou pour devenir riche. D'un manière ou d'une autre, toutes les nuances pouvaient être assimiler à ces deux points. Ceux qui avaient de réelles convictions devenaient révolutionnaires, ceux qui cherchaient leur propre grandeur devenaient pirates ou marine. Il n'avait jamais vu aucune exception.

Le vétran jeta un regard tout autour de lui. Personne ne semblait faire très attention à eux. Dans une citée comme celle-ci, on apprenait très vite à ne pas se méler de ce qui ne nous regardait pas. On ne pouvait jamais être sur que l'homme avec qui on s'était disputé la veille n'était pas le fils d'un Don mineur et caractériel qui se ferait une joie de montrer qu'il n'est pas que là pour lécher les bottes de celui qui est juste au-dessus de lui.

Après cette bref inspection, il planta son regard dans celui du garçon. D'une manière ou d'une autre, un tel gamin pouvait avoir un grand rôle à jouer dans le réseau du boss. Il suffisait juste de le guider un peu, et de veiller à ce qu'il survive.

Il avait de la chance, 2013 était par nature, un survivant, et ce, bien avant d'être un chasseur.

Je pourrais peut-être replonger dans mon passé et t'apprendre un peu à devenir un vrai chasseur, si tu le désir.
Uriko
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Ven 16 Mar 2012 - 14:57

Hmm… Monsieur Grand-papa il a pas l’air très gentil… Son regard lui fait un peu peur… Uriko avait même relâché son emprise de la manche du doyen. C’est peut-être un de ces fameux grands-pères super stricts qui tenait beaucoup aux valeurs, à l’ancien mode de vie et tous ces trucs dans le même genre qu’Uriko a toujours du mal à assimiler. Mais finalement, ce n’était peut-être qu’une impression, et comme Uriko le pensait, il s’agissait bien d’une personne très cultivé qui savait plein de choses, ses parents avaient raisons, les grandes personnes âgées, et bah elles savent toujours tout sur tout, l’expérience qu’ils disent. Pour preuve, il avait immédiatement deviné qu’il s’agissait de sa première chasse.

« Comment vous avez deviné ?! Oui c’est ma première fois ! Ah ! Mais je veux pas rater des millions moi ! C’est beaucoup un million même ! Comment que je dois faire ?»

Ne vous inquiétez pas, il est toujours comme ça. Mais ce que lui avait dit l’inconnu l’avait intrigué, il semblait vraiment en savoir beaucoup sur le sujet, et puis il lui à donner quelques conseils… Mais… Il est sûr d’avoir agi dans la plus grande discrétion pourtant… Fallait être encore plus discret ? Mais c’est pas possible ! Comment il est censé faire pour trouver les méchants si il pouvait même pas demander aux gens ? Heureusement, super Papi est là, et il va guider notre jeune héros dans sa quête ! En plus il parle super cool ! (C’est pas français ça…)

« Oh oui je veux bien ! Les grandes personnes âgées elles savent toujours plein de choses ! Je veux devenir un grand chasseur très connu ! Comme ça grand-frère il sera fier de moi ! Ah… Mais faut pas le dire à mes parents par contre ils savent pas encore… »

Non, on s’en fiche de ta vie mon petit, mais revenons sur le vif du sujet, il se demande bien ce que peut lui enseigner cette vieille personne. D’ailleurs, il aimerait bien mettre un nom sur sa tête, et ce n’est pas la seule chose qu’il aimerait savoir.

« Dites… Vous vous appelez comment ? Vous êtes un chasseur de primes aussi ? Chuis sûr que vous en avez attrapé plein non ? Ah mais au fait z’avez pas répondu à ma question ! Sur ces méchants-là, vous en connaissez quelques-uns ? N’importe lequel, n’importe quelles primes ! »

Uriko lui s’est présenté convenablement, et en tant qu’ainé, ce bon monsieur devrait en faire autant et montrer l’exemple au jeune. Et puis ce serait quand même plus pratique que si Uriko l’appelait sans cesse m’sieur grand-papa ou personne du troisième âge non ? Quoi qu’il en soit, peut être qu’ils feraient mieux d’aller ailleurs, car en plein milieu de la rue, ils risqueraient de gêner le passage (C’est bien d’être aussi consciencieux des choses…). Aussi Uriko l’attrapa de nouveau par la manche pour le forcer à marcher sans pour autant le trainer bien entendu, juste le temps de quelques secondes pour qu’il se décide à marcher de par lui-même. Il était prêt à écouter le bon monsieur sérieusement et attentivement.

« Je vous écoute ! Qu’est ce qu’il faut que je fasse pour devenir un vrai chasseur ? Je mange déjà tous mes légumes, je bois du lait pour devenir grand, je joue pour avoir la forme, je m’entraîne beaucoup pour être fort, et pis chuis un gentil garçon. »

Il avait beau être un adolescent il se comportait comme un véritable enfant bébé, son environnement à beaucoup jouer aussi mais… Il faut dire aussi qu’il joue beaucoup de son apparence très gamine. Malheureusement, ce n’est pas un rôle qu’il se donne, mais bien sa mentalité réelle… Peut être que ce vieil homme ne sait pas encore à quoi il peut s’attendre…


Dernière édition par Uriko le Dim 29 Avr 2012 - 15:52, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Timuthé N. Tempiesta
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Sam 17 Mar 2012 - 11:09

L'ancien écouta patiemment cet enfant tout juste sortit du berceau. Son innocence, sa douceur, son expensivité, il pouvait en faire des armes très puissante. De très nombreux prédateurs ne s'illustraient-ils pas par leur capacité à tromper leurs proies jusqu'au moment de la capture ? Il pourrait faire de ce jeune garçon un chasseur incroyablement doué. Plusieurs des pirates qu'il cherchait étaient en ce moment même dans la ville. Pourquoi ne pas tester un peu pour voir ?

Il suivit tranquillement le garçon dans un endroit calme. Tout comme Rushianovsky, il avait apprit à être patient et contrôlé dans ses réactions. Certes le petit faisait preuve de peu d'égars, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne fallait pas être un minimum méfiant. La plus redoutable des tueuses du patron n'était qu'une gamine de onze ans...

Appelle-moi 2013. Et oui, en mon temps, j'ai su capturer un gros paquet de criminels. Pour ne pas te mentir, j'ai toujours été très doué pour ça.

Ce fut à son tour d'attraper le garçon. La ruelle où ils étaient, était involontairement, mais idéalement bien placée. Juste en face il y avait un bar. Depuis que l'homme s'était regroupé en société, c'était le lieu idéal pour récupérer des informations, et ce de manière relativement discrète. La chose était d'autant plus vrai dans une cité comme Manshon, une cité ou la notion de sécurité reposait bien plus sur le fait de ne pas être impliqué dans les ennuis plutôt que sur l'absence d'ennuis.

Pour son baptême du feu, le garçon allait commencer par un duo relativement dangereux, et qui risquerait d'être assez compliquer à vaincre sans utilisation d'un minimum de ruse.

C'était là la vie que devait apprendre le garçon. Un chasseur de prime était rarement en position de force lors d'une capture. Au contraire, la plupart du temps, il se trouvait en position de faiblesse, vu que la nature de la plupart des chasseurs faisaient qu'ils étaient des solitaires, là ou la majorité des pirates et criminels étaient en groupe. Et puis, manifestement, à moins d'avoir des muscles gonflables, le gamin ne semblait pas entrer particulièrement dans la catégorie de ceux qui pouvait enfoncer un mur à main nue...

Il se trouve en effet que deux personnes de ta liste sont en ville. Et qui plus est, j'aimerais énormément qu'ils soient capturés aussi. C'est un duo : Chapi Kachu et Chapo Terie. Pour le reste, ça va être à nous de nous débrouiller pour apprendre comment et où les trouver.

Un geste de la tête pour désigner la batisse, Un coup d'oeil sur les côté pour vérifier que personne n'écoutait, et l'homme repris son cours.

Que ceci soit ta première leçon. Ne cours pas derrière les informations, attends qu'elles viennent à toi. Vu ce que tu es, les gens te feront naturellement confiance, ils évoqueront de nombreux sujets sans faire attention à toi, le plus important étant où trouver tes cibles. Ceci sera ton premier test. On va rentré là-dedans, et tu vas te débrouiller pour approcher les gens pour écouter leurs conversations.

Ah ces mots, l'agent mafieux s'avança vers la taverne. Il y avait de fortes chances que le garçon fasse quelques erreurs, mais la meilleure méthode d'aprentissage était de se tromper. Au pire, il avait largement les compétence pour éviter au petit des problèmes trop délicats. Le jeune garçon était un lien potentiel avec le seul milieu pour l'instant inaccessible au patron, il se devait donc d'en prendre soin. Et puis, et orientant un minimum le jeune homme, il pourrait surement en faire un contact d'exception.

La balle était entre les mains du garçon, à lui de briller.
Uriko
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Sam 24 Mar 2012 - 1:01

L’étrange vieil homme finit enfin par se présenter, et il se prénommait donc 2013… Voilà une réponse à laquelle il ne s’attendait pas… Il savait pas qu’on pouvait donner des chiffres comme nom… mais ça sonne pas très bien à ses oreilles… Le pauvre, il avait du avoir beaucoup de mal à porter ce nom… Mais cela pose problème pour Uriko, ce genre de nom ne lui convient pas et ne sonne pas vraiment naturel… Peut être était-ce un super code secret entre les chasseurs de primes ? Quoi qu’il en soit il devait lui trouver une appellation ! Car on le sait tous, Uriko aime les surnoms. Aussi avait-il fait une fixette sur son nom, il avait fait à peine attention au reste, à savoir qu’il était doué pour la capture de criminels… Et heureusement, sinon il aurait eu droit à un speech d’Uriko ayant pour sujet son admiration envers M’sieur grand-papa et une demande d’autographe en bonus.

« 2013… Deux mille treize… Deux… Mille… Treize ? J’ai trouvé ! Demitri ! »

Avant même qu’il ne puisse se réjouir du nouveau surnom qu’il venait tout juste de trouver que notre cher protagoniste se faisait maintenant emmener devant un bar, ils allaient boire ? Chouette, il à bien envie d’un jus de fruit, parler ça donne soif… Hélas, ce ne fut pas le cas, Demitri l’avait amené ici pour une tout autre raison… La recherche d’information, alors c’était dans ce lieu qu’il allait pouvoir s’entrainer à devenir un véritable chasseur de primes ? Uriko écoutait attentivement les paroles du grand-père, alors il devait récolter des informations sur un duo de méchant… Duo de méchant dont les noms étaient très drôles, il avait déjà souri lorsqu’il avait regardé les fiches dans son coin auparavant. Mais cette tâche que lui avait confiée Demitri… Cela l’excitait, le jeunot se contentait d’hocher la tête joyeusement aux paroles du vieux. Avant de se mettre en position de garde-à-vous, comme signe de son départ ! Ce n’était pas lui qui devait chercher les informations, mais les informations qui devaient venir à lui. Il avait bien compris cette phrase ! Et donc, il entra dans le bar, une fois dedans, il plaça son poing devant son visage avant de relever son index et son majeur avant de murmurer :

« Nin nin ! »

Rien qu’avec ces simples mots, on pouvait s’attendre au pire, une fois de plus, notre pauvre jeune homme avait interprété les choses à sa manière. Aussi se mit-il dès lors à longer les murs, avec la plus grande des discrétions possibles… A savoir aucune. Car forcément, un gosse qui longe les murs sans aucune raison c’est très suspect… Mais reprenons, le garçon longeait les murs et se cachait derrière tous les objets mis à disposition, tels que des tonneaux, barils, caisses et autres chaises qui traînaient. Mais bon sang, à quoi jouait-il ?

« Hé hé, c’est amusant, j’ai toujours rêvé d’être un ninja ! »

Oh… tout s’explique. C’était admiratif de la part de Demitri d’avoir de si grandes attentes envers notre jeune et innocent petit garçon, sachant qu’il a encore peur du noir, confond les hommes-poissons avec des extra-terrestres et qui ne peut pas tuer une mouche sans lui faire de funérailles… Mais qui sait, sa méthode va peut-être porter ses fruits après tout ? Ou pas… Le voilà qui se met à genoux devant une table de trois personnes, avec un carton sur la tête (Sorti d’on ne sait où…), comme si cela pouvait le cacher…

« Euh… tu connais ce gosse ? »
« Pas vraiment… Est-ce que tu as besoin… De quelque chose ? »
« Ah ? Non non merci, faites comme si j’étais pas là ! S’il vous plaît. »

Dur d’agir de la sorte quand quelqu’un se comporte de manière aussi étrange, en fait ce fut pire, il y eut même un long silence… Mais, étrangement, notre protagoniste se sentait fixé, quelle sensation désagréable, il était temps de changer de table, aussi se mit-il cette fois devant une table de deux braves hommes… Dont les réactions n’étaient pas tellement différentes que précédemment. Et au bout du compte, Uriko laissa tomber, lâchant le carton qui lui servait de cape d’invisibilité, puis se dirigea vers son grand-père préféré.

« Grand-papa Demitri ! C’est dur ! Vous pouvez pas me montrer un exemple ? Ou vous avez pas des objets de camouflage ? Ou me donnez des indices sur comment que je dois faire ? S’il vous plaîiit…. »

Et qu’il fasse très attention à ce qu’il lui montrera où lui dira, de la part de ce gosse, on pouvait s’attendre à tout… et c’est dans ces moment- là qu’on se dit que sa méthode précédente n’était peut-être pas si mauvaise que cela…
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Timuthé N. Tempiesta
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Mer 11 Avr 2012 - 15:00

La situation était particulièrement délicate, contrairement à ce qu'il avait espéré au départ, le garçon se montrait passablement inefficace, voir profondément dangereux. Vu son attitude, le gamin avait réussit à les faire repérer immédiatement. Voilà qu'il se trouvaient maintenant prit au piège. Qui plus est, les deux pirates qu'ils avaient choisit pour cible disposaient de gros contacts parmis la marine. Voilà qu'une patrouille se présentait devant la porte.

Ils étaient condamnés, fichus, destinés à tomber.

2013 attrapa le garçon. Il n'avait qu'un seul choix pour s'échapper vivant de cette situation. Uriko devait tomber.

Alors qu'il braquait son fusil sur le visage du...

Euh excusez moi.

Oh, 2013, c'est pas souvent qu'on te voit de ce côté du récit, qu'est-ce qui t'arrive donc ?

Ben figurez-vous que j'avoue être relativement contre le déroulement actuel de l'action. Voyez-vous, le titre du rp est "Super grand-père est là!", et en l'état actuelle des choses, je suis forcé de supposer que le super grand-père, c'est moi. Or, si je ne m'abuse, un super grand-père, c'est sensé corriger vos bétises, assurer vos arrières, voir éventuellement vous protéger, pas vous condamnez à la mort. Et puis en plus je ne suis pas sur qu'Uriko apprécie spécialement qu'on trucide son personnage alors qu'il n'a que peu rp depuis sa création....

Ah oui, mais tu comprends, c'est des questions de marketing, tout ça. Les gens, en voyant le pseudo Timuthé N. Tempiesta sur un rp, s'attendent à des massacres des innocents torturés et vendus, et un peu de sexualité très finement introduite au milieu d'un déferlement incroyable de testostérone, pas une séance de paternalisme à la noix !

Ah mais si tu veux, du sang dans le rp, je peux me faire une joie de te péter les genoux, t'exploser le nez, t'arracher les yeux, et de manger tes intestins en salade. Je peux même faire du pâté pour chien avec ton phallus, si tu tiens vraiment à la partie sexuelle.

...

...

Bon, à la réflexion, tu as raison, c'est pas correct pour le pauvre Uriko. Amis lecteurs, je vous prierais de bien vouloir faire comme si vous n'aviez absolument pas lut le début de ce post, on va dire que l'action s'est déroulée comme il va suivre.


2013 regardait donc de manière protectrice le petit garçon qui essayait tant bien que mal de se rendre digne de son éducation. Il était forcé d'avouer, c'était particulièrement surprenant de voir un être d'une telle innocence dans ce monde. Ah priori, on pouvait même parler de naïveté incroyable à ce niveau, le terme innocence impliquant quand même une certaine connaissance du monde vous entourant. Le petit Uriko avait manifestement besoin de beaucoup d'aide s'il voulait atteindre le sommet. Heureusement, pour lui, 2013 avait besoin d'un successeur. Il le formerait.

Profitant de son expérience, l'homme décida de tirer partie du garçon. Il était tranquillement installer au bar pendant que le petit s'amusait à jouer au ninja. Il avait apprit à toujours se fier aux barmen, surtout quand ceux-ci vous connaissaient comme un vieux client, et comme un agent de celui qui prétendait prendre le contrôle de la criminalité de votre île.

Vous ne trouvez pas étrange ce petit garçon monsieur ? Je sais pas ce que fond ses parents, mais il ne me semble pas très sage de le laisser jouer ici...

C'est juste le neveu d'un vieux camarade, il a toujours voulut devenir agent du Cipher Pol. Ne faites pas attention, au final, il ne fait rien de mal, et je suis sûr que tout le monde sait que j'aime laisser les enfants libres.

Je ne remets pas en doute les connaissances de la plupart de mes clients régulier monsieur, au contraire, sinon, nul doute que le petit serait déjà dehors. Mais, On raconte que le duo Chapi Chapo a été vu à l'extérieur de la ville. Apparement, ils auraient installer leur navire, le manège enchanté, au Nord de l'île. Et il y a fort à parier qu'ils ne connaissent pas votre réputation. Le petit risque d'avoir quelques problèmes...


Un hochement de tête, et l'ancien tourna son visage vers le garçon, qui revenait avec un vieux carton. Dans la famille improbable, il atteignait des sommets. Puisque cela semblait être la mode de donner des surnoms, 2013 devait forcément lui en trouver un aussi. Voyons qu'est-ce qui pourrait aller à un type qui sortait des cartons sales de sa poche (beaucoup trop petite)pour se dissimuler au milieu d'une taverne. Pourquoi pas Mary Popins.

Je suis toujours là, et je te laisse trois seconde pour me virer cette partie du récit.

Bon d'accord, pourquoi pas Solid Snake ?

2...

Archimède le Clochard ?

1...

gloups...

Bon, ben on va dire que 2013 étant un super héro, il n'avait pas besoin de trouver des surnoms, le simple fait qu'il s'adresse à Uriko était le plus beau surnom qu'il pouvait lui trouver. Parler avec 2013 s'était un honneur incroyable.

Cependant, il décida qu'en effet, il devait montrer l'exemple au jeune homme, et maintenant qu'il avait utiliser son meilleur informateur pour trouver ce qu'il fallait, il n'avait plus besoin de rester ici. Il allait montrer au petit une véritable séance d'infiltration. Il allait lui montrer comment on était réellement invisible.

Ne t'inquiète pas Uriko, il te manque juste un peu de... Mesure, pour y arriver. Viens, suis moi vers le Nord de lîle, je vais te montrer comment on est discret. On va faire un tour de manège.

Admirez donc cette magnanimité incroyable du grand 2013 ! En plus d'être supérieur à tous, il démontrer une incroyable capacité à comprendre et entretenir le moral de ses compagnons. A-t-il seulement un défaut ? Est-il possible d'être aussi parfait ?

Je déteste la flatterie.

Ah, t'es encore là?
Uriko
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Ven 13 Avr 2012 - 18:49

Spoiler:
 

Ah bah finalement on recherche plus d’informations dans le bar ? Bon… Après tout peu importe le lieu tant qu’il peut apprendre c’est tout ce qui importe, mais il aurait bien voulu savoir comment être discret dans un endroit comme le bar… A l’extérieur c’est plus facile, on peut se cacher derrière un buisson ou dans un arbre, il a fait ça presque toute sa vie même. Mais d’après grand-papa Demitri, quelque chose manquait… De la… Mesure ?

*Est-ce qu’il dit que chuis petit ? Eeeh ! Méchant papi !*

Ca, c’était ce qui avait traversé l’esprit d’Uriko, il allait bien entendu le retransmettre de vive voix cependant, un détail avait suffit pour que le jeunot se taise, les yeux pleins d’étoiles, il s’était déjà fait pardonner, oui il avait bien entendu les mots : « tour de manège », et vous vous doutez bien que vu la mentalité du gosse, il n y avait rien qui aurait pu lui faire plus plaisir… A part peut être un robot lapin mécanique qui distribue des bonbons… Maiiis… C’est une autre histoire….

« C’EST VRAIIII ?! OUAIIIIIIIIIIS !!!! ♥»

Quand Uriko est heureux, il ne cache pas sa joie, si bien que tous les gens du bar s’étaient retournés vers lui, c’est qu’il avait une voix encore aigu le petit, on se demande quand est-ce qu’il va bien pouvoir muer… Aussi dans un élan d’affection celui-ci se mit à enlacer le grand-papa. Mais faut pas s’attarder sur les gestes d’affection, après tout, c’est pas ça qui va nous amener au manège. Aussi, lui agrippa t-il le bras et le traîna à la sortie de la taverne, direction, le nord de l’île ! Malgré les apparences, il a un bon sens de l’orientation !

« Demitri c’est le grand-papa le plus cool du moonde ! J’ai toujours rêvé de faire du manège comme dans les parcs d’attraction ! Maman elle me racontait pleiiins d’histoire sur une île avec un parc d’attraction ! A Shimotsuki y en a pas… Je savais même pas que y avait un manège ici ! Dis dis c’est où ? »

Oui c’est bien beau d’aller vers le nord mais c’était pas très précis… Mais il ne s’arrête pas pour autant de marcher, accélérant même le pas, entraînant avec lui 2013. Tout de même, il se demande bien quel est le lien entre un tour de manège, le fait d’être discret et la recherche d’information… Peut être qu’on pouvait travailler et s’amuser en même temps ?! Y a pas à dire, c’est un vrai super grand-père ! Il en sait ptet même plus que son vrai grand-papa !

« Promis, après je travaillerais dur pour attraper les méchants ! Dis dis ! C’est quoi comme genre de manège ? Ah ? Euh… On est sorti de la ville… Hmm… C’est encore loin dans le Nord ? »

Il était vraiment facile à motiver, des qu’on lui propose quelque chose qui a un rapport avec ses centres d’intérêts, il réagit activement. Finalement, il relâcha son emprise sur le vieil homme avant de regarder aux alentours… Un manège ça doit forcément pouvoir être vu de loin non ? Dans ce genre de situation il faisait preuve d’une concentration exemplaire... Ou pas...

« Chuis sûr que si je monte sur le dos de papi bah je pourrais mieux voir ! »

Activation du mode regard de mignon petit chien battu, abandonné sous la pluie, couinant et en besoin d’affection. Il pourrait pas lui refuser cela, avec son regard larmoyant rempli d'envie, mais après mûre réflexion ce n'était peut être pas une bonne idée... Demitri est une personne âgée, il pourrait se faire mal au dos en le portant. Au contraire, c'était aux jeunes de prendre soin des ainés ! L'idée de porter 2013 lui effleura l'esprit... Heureusement, seulement un court laps de temps...
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Timuthé N. Tempiesta
Timuthé N. Tempiesta

♦ Localisation : Dans ses chaussures
♦ Équipage : Gun an Gun's

Feuille de personnage
Dorikis: 3100
Popularité: -411
Intégrité: -369

Jeu 3 Mai 2012 - 10:35

Il comprenait mieux pourquoi il n'avait jamais eut d'enfant. Il comprenait beaucoup mieux. Un môme, ça courrait partout. Un môme, ça passait son temps à vous solliciter. Un môme ça n'était pratique que dans un seul cas : quand vous aviez besoin de faire une diversion correct.

Hélas pour notre cher 2013 qui n'aurait pas du partir de mon bureau, le titre du rp ne laissait pas cette possibilité à l'agent. Il devait s'occuper du gamin qui n'avait ni la force, ni l'expérience pour gérer deux criminels comme ceux qu'ils avaient prit en chasse. Bon cela ne l'empêcherait pas de l'entrainer correctement, même au combat, mais au final, cela risquait de prendre énormément de temps. Beaucoup plus qu'ils n'en avaient.

Mais de bonnes choses pourraient être tirées de cette rencontre.

Un bateau, l'argent des primes de pas mal de pirates, les premières relations avec des chasseurs de primes. Il faudrait qu'il en parle au boss, mais nul doute que TnT saurait apprécier l'idée de la fondation d'un centre permettant la formation et la communication avec les chasseurs de primes. Il fallait lui rendre honneur. Il était jeune, mais il savait écouter ses alliés expérimentés. Il n'avait déjà pas hésiter à confier à 2013 la direction d'un navire, et il lui demander régulièrement son avis.

C'était ça qui faisait de l'albinos un dirigeant d'exception, bien plus que tout ses haut-faits et sa sauvagerie.

Mais revenont à notre morpion Uriko.

Avec son flegme et sa patience à toute épreuve, le vieil homme avait réussit à supporter de se faire trainer jusqu'à la sortie de la ville. Il avait également réussit à garder son calme, et ce malgré l'incessant flot de paroles que débitait le chasseur de prime miniature. Mais là ce n'était plus possible, il s'arrêtait jamais ? A la conception, ses parent avaient oublier de mettre un bouton d'arrêt d'urgence. Et bien sûr, un coup sec derrière la nuque serait considéré comme de la maltraitance à coup sur... Foutu politique moderne qui faisait des enfants rois !

Oh et 2013 écoute bien, je crois que tu n'as pas suivit...

Hey ! C'est pas ma faute s'il veut monter sur ton dos, me tue pas pour ça ! Si tu as un problème, ben, je sais pas moi, égorge le, fracasse le sur un arbre. Ou bien utilise son entrainement pour lui apprendre à ne pas monter sur les gens.

Enfin, pas sur les petits vieux du moins...

Quoi ? Oui je sais je suis génial, mais pourquoi ? Comment ça je verrais ? Oh mais tu te prends pour qui ? C'est moi le narrateur de l'histoire ! Normalement je suis au courant de tout ce qu'il se passe dans mes rps non mais ! D'où tu fais un truc sans me le dire ? Si tu continue, je vais t'invoquer une nécropole sur le coin de la figure ça va pas trainer.

BLAAAM

Mon genou....

Il y a bien mieux à faire Uriko. Tu vois, il y a une bande de pirates un peu plus loin. Sur leur navire, ils ont placé un immense manège. Il va falloir qu'on arrive à les voir sans que eux ne puissent nous voir. Ça te tente de faire un jeu et qu'on voit lequel de nous deux arrive en premier là bas sans que les pirates ne nous voient ?

Mouais, pas bête. Je suis sûr que j'aurais put le trouver aussi si tu m'avais pas lâchement éclaté la rotule. Puis hein, si jamais le gamin fait l'idiot et se fait chopper hein, tu feras quoi ?

Parce que hein le titre c'est super grand père, pas super vilain grand père. Commence à en avoir marre, tout le monde passe son temps à faire comme si de rien était et après...

BLAM BLAM

*En raison du meurtre violent et sauvage de notre narrateur nous sommes obligez de mettre fin à notre programme. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser, et nous laisson le récit à Uriko. Soyez sûr que nous allons essayer de trouver un remplaçant à notre narrateur dans les plus brefs délais.*
Uriko
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Sam 19 Mai 2012 - 20:12

[Retard, pardon... éè ]

Uriko avait mieux saisi la situation à présent. Alors voilà la raison pour laquelle ils avaient abandonné la recherche d’informations, Grand-papa Demitri avait déjà obtenu des renseignements sur les pirates en question. Et chose révoltante, c’était eux qui étaient en possession du manège, garder quelque chose d’aussi précieux rien que pour eux sans le partager… Décidément la cruauté des pirates n’avaient aucune limite. Le jeune garçon avait immédiatement saisi le plan, ils allaient devoir attraper les pirates avant d’avoir le droit de faire du manège, qu’à cela ne tienne, Uriko aime son métier de chasseur de primes de toute manière ! Et là encore, le Grand-papa venait d’apprendre une leçon très importante à notre jeune homme. Il fallait alors associer le jeu et le ludique lors d’une chasse ? Associer plaisir et travail pourrait ainsi améliorer les résultats de notre débutant en matière de chasse ? Ca lui plaît beaucoup en tout cas ! Quoi qu’il en soit, lorsqu’on propose un jeu à Uriko, celui-ci ne refuse jamais ! Surtout si c’est un jeu où y a un gagnant ! Il est le meilleur dans ce domaine ! Et c’est les yeux remplis de petites étoiles qu’il accepta la proposition du senior.

« Oui ! Oui ! C’moi qui serait le premier d’abord ! Parce que moi chuis suuuper rapide et agile ! Les grands-papas ils peuvent pas bouger rapidement en plus donc c’moi qui vais gagner ! C’est sûr ! »

Et sans plus tarder, le petit homme fila, se séparant du vieil homme. D’après ce que ce dernier avait dit, le manège est installé sur leur navire, donc ce devrait être un bateau plutôt imposant, et forcément, un bateau ça voyage sur l’eau ! Ce qu’il pourrait faire c’est simplement longer les bords, jusqu’à repérer le bateau ! Ah… Mais il ne fallait pas qu’il soit repéré… Dans ce cas un endroit en hauteur devrait être parfait. Mais c’est une compétition de rapidité… Si il va au hasard, alors le Papi peut avoir la chance de trouver avant lui… Il fallait réfléchir davantage… Hmm… Les pirates ce sont des méchants… Si lui c’était un méchant comment il ferait ? Il se cacherait, logiquement… DONC ! Ca veut dire qu’ils sont dans un endroit à l’écart ou peu visible des gens !

En tout cas, il n y avait pas 36000 solutions, Uriko regarda aux alentours, il y avait quelques arbres ici et là, quelques buissons également, ils étaient situés en hauteur par rapport à l’océan… Peut-être qu’il pourrait profiter de la hauteur d’un arbre pour voir tous les alentours ! Et sans perdre de temps, le jeunot passa à l’action. L’enfant possédait malgré les apparences un très bon équilibre et une agilité impressionnante, et c’est aisément qu’il réussit à grimper dans l’arbre. Lorsqu’il était plus jeune, il aimait grimper dans les arbres de son village cueillir des fruits, se cacher ou encore chercher des nids d’oiseaux. Bref, le gamin s’était assis sur une branche épaisse capable de soutenir son poids, sachant qu’il ne pèse pas bien lourd de toute manière. Et petit à petit, il avança le long de la branche en prenant appuie sur ses mains pour faire bouger son corps vers l’avant, tout en restant en position assise. Uriko avait expressément choisi un des plus grands arbres des alentours. Profitant ainsi de la hauteur, il observait attentivement le moindre détail qui se présentait sous ses petites pupilles rouges. Et sur l’étendue d’eau qu’il voyait, il ne voyait malheureusement pas de bateau ou autres… Le fait étant que la vision d’Uriko sur l’océan était lointaine. Si le navire des pirates étaient amarré ou proche de l’île, il ne pouvait pas le voir…

Et c’est alors que quelque chose attira l’attention de notre jeune enfant ! Un petit point sur terre qui ressemblait fortement à la silhouette d’une personne se déplaçait dans cet endroit pourtant désert de monde ! Il était bien probable qu’il s’agisse d’un des pirates de ce navire non ? Il fallait profiter de cette occasion ! Bien que le plan « super vision d’un grand arbre » ait échoué, il pouvait procéder au nouveau plan de secours « suivons le grand méchant loup ! ». Nom de plan pourri mis à part, l’idée en elle-même n’était pas bête.

Uriko descendit rapidement de l’arbre où il était perché et se mit à se diriger vers cette fameuse personne qu’il avait vu de loin, rapidement afin qu’il ne le perde pas de vue, étant donné qu’il l’avait vu de loin… Il fallait également ne pas se faire repérer, après tout, Grand-papa Demitri lui avait bien dit qu’il ne fallait pas se faire voir, c’est un peu comme un jeu de cache-cache en fait. Et de nouveau il avait l’impression d’être comme un ninja ou encore un espion. Finalement il avait réussi à se rapprocher suffisamment, assez loin pour ne pas qu’il se fasse repérer, mais assez près pour voir la silhouette entière de la personne… Tout ce qu’il lui restait à faire c’était de le suivre bêtement jusqu’à ce qu’il soit mené vers le bateau pirate sans réfléchir.

Le jeunot se cachait dans les divers buissons présent, derrière tous les rochers qui traînaient ou encore derrière les arbres sur le chemin en faisant très attention de rester suffisamment loin. Ce qui faisait qu’il ne pouvait pas très bien voir si il s’agissait des deux primés ou de leurs sous-fifres… Au bout d’un certain temps, à le suivre sans se soucier de la direction et du chemin pris, Uriko finit par avoir le navire pirate dans son champ de vision ! Son plan avait marché ! Il devrait maintenant attendre son instructeur ! Mais… Il n y avait aucun point de rendez-vous non ? Comment savoir qui était le premier à savoir qui a repérer le bateau ? Et puis… Si il s’était perdu en route ? Il pourrait très bien attendre longtemps… Evidemment, vous aurez deviné que l’enfant est du genre impatient d’autant plus que 2013 ne lui avait pas dit de l’attendre et de se rejoindre ou interdit de faire quoi que ce soit… De ce fait, il était lourdement tenté d’agir avec en arrière pensée d’étonner le vieil homme. C’était décidé !

Tant que le supposé pirate était encore dans son champ de vision et suffisamment éloigné du navire pour ne pas être repéré, il allait l’assommer et le capturer avant de lui demander des informations ! L’endroit était bien placé pour être à l’abri des regards, presque parfait. Uriko sorti son petit marteau aux allures de jouets. Il va tester sa nouvelle arme pour la première fois ! Soudainement Uriko fonça vers sa proie, oubliant toute discrétion, il fallait agir vite avant qu’il ne s’échappe ou autre ! Une fois assez proche de la silhouette il bondit prêt à donner un coup puissant sur la tête de la victime ! Tête qui semblait familière… Vêtements qui semblaient familiers…. Mais… C’était…

« Grand-papa Demitri ?! »

Hasardeuse coïncidence, la personne qu’il avait prise pour un potentiel pirate n’était autre que son allié… Du coup, c’était lui qui avait gagné le jeu en trouvant le navire le premier… Bref, sur le coup, Uriko allait devoir stopper son action tardivement, ce qui eut pour effet de tomber pitoyablement sur le sol, faisant une jolie pirouette par la même occasion. Le jeunot était à terre.

« Ugh…. Hmm…. Bouuuh…. »

Récapitulons, il s’était fait mal en tombant, il avait perdu le jeu, il était fier de lui de savoir qu’il avait fait une superbe filature avant de découvrir qu’il s’agissait de 2013 et enfin, son plan de capture ne pouvait pas être mis à terme. Inutile de préciser que le môme était au bord des larmes, lançant un regard larmoyant vers le vieil homme. C’est qu’il pleure facilement le petit bout de chou. De ce fait, il fallait faire attention à ce qu’il ne se mette pas à pleurer de vive voix.
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1