AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Troop Erdu] Egomania - Insel ohne Hoffnung [FB 1623]

avatar
Tahar Tahgel
PNJ
Chien fou
♦♦♦ Ombre de Ravrak ♦♦♦

♦ Équipage : Ca se mange ?

Feuille de personnage
Dorikis: 12 000
Popularité: -1200
Intégrité: -1150

Jeu 22 Mar 2012 - 14:30

Ah putain !

Ah putain !

AH PUTAIN PUTAIN !!

T’as d’jà vu c’t’entrée en matière. C’tait pas classe à l’époque. Ca l’est pas aujourd’hui. Mais j’y peux rien. Ca m’reprend. J’le sens. Deja-vu. Sans les accents. Avec l’accent. Insulaire l’accent. Du nord. D’là où qu’y fait gris. D’là où les femmes sont blanches et malfoutues. A cause du soleil. Qu’y a pas. Accent d’Lonn d’Eaune. C’coin paumé. Déjà-vu donc. Resucée. Enfin. J’aimerais bien.

A l’époque j’avais les flics du monde au cul. Jvenais d’me rapp’ler qui j’étais. Et d’buter un adjudant. C’tait l’grand début. D’ma s’conde vie.

Là j’ai personne. Juste moi. Juste ma putain d’grande tronche de gros méchant pas net. Qui tue des mecs. Et des poupées. Et des chiards. Sans trop savoir. Pourquoi. Des pulsions, c’te sort’ d’dark passenger qu’ont les vrais tarés qui font ça par plaisir. Ou pas. Tuer ou être tué. Ou pas. Les deux. Ou pas. Rien a d’sens. Rien fait sens. Juste jsuis là. Et jtue. Parfois. Souvent. En grosses quantités. A l’insu d’mon maugré.

Mais pas là. En pause le méchant. Dans ma cabine. Non jte r’fais pas l’coup des bisounours. Mais derrière moi, derrière juste ma putain d’tronche de gros méchant pas net. Derrière y a mes putains d’méninges. Qui jactent. Qui soufflent. Qu’exhument des trucs. Des trucs qu’j’aime pas. Des trucs qu’j’ai aimés. Des gens. Des Jenv.

Qu’imaginent si elle était pas cannée.


Calm Belt. Même île que là où. Plein d’cons sont réunis. Comme l’jour où. On l’a cramée. Y a nous. Enfin. Y a elle. Et moi, pas loin. Pis eux. Les autres. La météo est pas la même. Fait beau c’te fois. Pas une goutte d’bruine ou d’écume. La mer est calme. Calm Belt, la vraie. Et tout l’monde mont’ ses dents. D’devant. Avec un rictus. Ptain, qu’est-ce qu’y z’ont ces glands !? Ah non. C’le sourire. C’rituel social. Et pas d’Flermet en vue. C’lui qui réchauffe, c’soir, ou bien ? Non, on flambe personne, ’nifestement. Où y peut être alors… ? Ah. Red. Y saura lui. Red !? Putain d’merdier. A tous les coups l’est là pour moi. Faut qu’jme tire.

Hep hep hep, te tire pas Colonel. C’est trop tard, t’y es. Et t’inquiète pas, j’ai les anneaux.
Hein ?
Les anneaux, je les ai. T’inquiète pas.
Hein ?!
Toi tu m’as pas écouté hier, Colonel. Je t’avais dit pourtant que c’était pas une bonne idée, de continuer tout seul après la soirée qu’on t’a faite. Mais on écoute jamais le bon copain Red. On compte sur lui pour penser à tout mais on écoute jamais ses conseils avisés, hein ? Ca m’énerve, ça… C’est parce que j’ai pas d’épaulettes comme toi, c’est ça ?!
Euh…
Hum. Désolé, ouais. C’est ton mariage et c’est moi qui fais ma crise. Bon, reprenons : dans quel bar sordide de Marie-Joa t’es allé t’échouer pour te finir, encore ? Et me dis pas La Dernière Erreur, c’est là qu’on était avant que tu te tires.

Bon, viens avec moi Colonel…

Putain mais putain ! Mon mariage ? Avec Jenv ? Mais… Mais… MAIS !

Okay. D’acc. Je prends. Keep going on. Mais il est où l’Flermet, donc ? L’gars Red m’tire par la manche. M’tire par le col. Et m’balance à la flotte. Cinquante toises plus bas. La mer. L’océan. Calm Belt, version humide. L’enchosé. Jvais me l’faire. J’me l’fais. Pas. J’remonte et on discute. Bizarrement jsuis déjà sec à peine j’arrive en haut. L’soleil dardant, sûrement. Mais on discute. J’écoute pas. J’écoute. Oui j’ai décuvé. Flermet, j’me souviens pas ? Ce salaud révolutionnait dans son coin. Voulait faire tomber sa femme à sa place. Comme le bon fumier qu’il était. Alors on l’a pendu.

Et elle ? Six mois d’attente. Pour les conventions. Pas se montrer trop pressés. Et voilà. J’la mire. D’ici. Elle, elle est là-bas. M’regarde pas. Tape la Cosette avec l’amiral en chef. La causette, mauvais réflexe. Lui m’regarde. Ca cause de moi. Ptetre. Amiral Tahgel ? Héhé. Ptêtre. Elle est. Comment y disent déjà. Radia… Radieuse, v’là. Elle est radieuse.

Ouais.

Jolie aussi. Jolie à s’marier. C’est beau. Ca. L’mariage. L’îlot. Le parterre de cons. Les manteaux blancs qui claquent au vent. Les cloches. Y a des cloches, forcément. Les moutons des vagues. L’albatros qui s’croit fin là-haut. Le brouillard au loin. Ding dong. Y avait des cloches. Tout l’monde s’rapproche. S’rassemble. S’rameute. Autour d’nous. Autour d’elle. Et d’moi. Et du vieux. Qu’est pas encore si vieux. Sentomaru Kenpachi. La classe en personne. Maît’ de céré milouf pour union d’miloufs. Il en jette à c’te tâche. Ca lui f’ra une reconversion pour quand il en aura marre d’plus rien foutre de ses journées dans son bureau à Marineford. Arf. Y m’lit. M’a lu. M’sourit plus. Sorry amiral, tu lances la suite ? Un dernier r’gard au brouillard moins loin du sud et la suite arrive. Silence total.

Bon, tu l’fais ton discours, amiral ? T’as un trou ? T’es vieux déjà en fait ? M’étais planté ? Vieux tendance sénile ? Jte lance stu veux, r’garde. R’garde moi avec ton œil unique, et lis sur mes lèvres : nous sommes. Voilà. Nous sommes. Nous sommes réunis en ce jour. Nous sommes réunis en ce jour pour célébrer l’union d’Super-Femelle et d’Super-Mâle, le Super-Couple de c’monde de dégénérés, v’nu sur la planète pour y montrer comment qu’on fait les choses super-biens. Et pendant que les Super-Vilains font leurs super-méchancetés d’super-méchants, réjouissons-nous de c’qu’un homme et une femme de bien arrivent encore à se rencontrer, à s’aimer, et à former des partenariats aussi intenses que ces deux-

Oh !

Sauf ton respect, grognard, pourquoi t’embraies pas ? T’veux qu’jle fasse moi-même, c’ça, t’as la flemme ? Hé ! Pourquoi tu bouges pas ? Et pourquoi les autres aussi vous bougez pas ?! Oh ! Jenv ! Red ! C’te brume. Saloperie, c’est elle la responsable ? Raaah ! Okay, on oublie l’discours, on oublie les Super-Gentils, on passe aux anneaux. Les anneaux et c’est bon, tout r’prend. J’ai bon ? J’ai bon. Putain, les anneaux. Red ! Red ! RAAAAHHH



Boum.


Dernière édition par Tahar Tahgel le Lun 22 Oct 2012 - 10:00, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2249-http://www.onepiece-requiem.net/t2280-
avatar
Tahar Tahgel
PNJ
Chien fou
♦♦♦ Ombre de Ravrak ♦♦♦

♦ Équipage : Ca se mange ?

Feuille de personnage
Dorikis: 12 000
Popularité: -1200
Intégrité: -1150

Jeu 22 Mar 2012 - 14:33

Boum ?



Quand jte disais. Que. Qu’ça m’reprenait. Bordel. Quoi ? Qui frappe ? Non, vos gueules, jveux voir personne. Décarre ! –ez. Stu veux. Y avait qui d’ailleurs, là ? Josh ? Dart ? Will ? Marisa ? Ouais, c’pour quoi ? V’faites la quête pour l’chœur de fin d’année ? J’ai une tête à donner pour ces conneries ? On a une tête à donner pour ces conneries ? Putain, r’tournez lire vos bouquins à la con où les pirates sont des mecs sympas qu’aident les nécessiteux, et m’faites pas chier avec vos rêves d’gentillesse. Jsuis pas un gentil. Personne ici est gentil. Sauf vous. Pourquoi jvous garde à bord alors ? Pour t’emmerder. Ca t’va comme raison ou t’en veux une autre d’un pied d’long dans l’fondement ? Ben ouais, allez, barrez-vous. Et r’venez pas pour ça. J’aurais aut’ chose à foutre d’mon pognon si j’en avais t’façon. Quoi ?

Tu verras.

Pas.

Y aura qu’moi qui verrai. Moi et l’monde, mais plus tard. D’ailleurs allez, cassez-vous tous. Nay, Noah, pas maint’nant. Legault. Legault ! Ouais. Tu m’fais signe à Linus d’rabouler son boule avec la Santa ? T’es bien urbain. Noah, j’t’aime bien, mais t’es grand et j’ai dit ta gueule. Ta gueule tout l’monde d’abord. Jvous laisse. Deux. Trois s’maines ptet. Si jveux. Ouais, z’êtes des mecs, des vrais. Presqu’ tous. On s’retrouve là où on s’retrouve. Jvous r’trouverai. Quartier libre. Hop. Salut Linus. Ouais, t’ai fait mander. T’fais ton sac, tu r’montes sur l’Ecume. Ouais, pareil, Colm et Geese. Et comme d’hab, c’l’Jack qui gère. Allez, ciao l’peuple. Bye, à toute, see ya.


Ouf, du calme. Enfin.

Bon. Et c’est par où now ? Snurf. Snurf snurf. Par là. Vivent les liens d’avec la terre natale. Hn. Terre natale, hein… Allez, les voiles, la barre. L’air marin expérimenté. L’rgard au loin. S’recaler. Peinard. Les doigts en éventail. Siffler l’temps au goulot d’la vie. D’l’eau d’vie. R’penser. R’tourner dans c’te rêve à la con. Jenv. T’es là ? Oh ? Non ? Putain. Bon, tant pis, trop bon pour s’revivre à tous les coups. S’raconter une histoire pour glander.

Tahar Tahgel était un pirate très méchant. Hum. Non, ça fait connard avec deux crochets, une barbe longue d’une paume, pas d’œil gauche et une jambe en bois, ça. On rature. En guise de mains il avait des mains. Ouais, pas d’crochets non. Nan mais jviens d’dire des mains, ça veut dire pas d’batteur à œufs, eh. T’vas t’calmer mon cancer du bulbe, ouais ? Bon, mauvaise idée aussi l’histoire, donc. Tu déconnes mon canard. Tu déconnes. Pionce, ça ira mieux d’main. Pioncer ? Pioncer. Pioncer… Pion


Hola, voyageur !
Gmrbl
Oh, tu vas te réveiller, bougre de con ?
Hm, boss, z’êstes bein sûr qu’f’lui patat’ les costales c’m’vous faistez, là ? D’jà qu’j’sommons grimpés su’l’batal sans c’qu’y s’dise d’acx, moi j’le prendrions pô masse a’c amour…
Bon, Jick, tu connais les manières d’la ville, toi ? Non ? Alors ta gueule, jsais c’
Heuhrm. Ouais c’moi. Tahgel. C’qu’tu m’veux connard ?

Ptain quelle pâteuse. A boire tavernier ! Nan, t’es pas tavernier ? Arf, mais jsuis où là ? La Santa ? Mais. Qu’est-ce vous foutez à bord, vous ? Z’êtes qui putain ? Jvous ai invités ? Non, jme souviendrais d’vos trognes si c’tait l’cas, au minim-Toi, l’péteux derrière l’coincé du fessier, réponds !

Ahlala, boss, jvous l’avois dit qu’l’allait mal l’prend’ ! Ah crévind
Oh, t’m’as pas entravé ? Réponds tu veux.
Pardon pardon mon bon sire. Tahgel, qu’z’avez dit ? J’estions l’brave Jick, et lui c’l’patron Ne. Tahgel ?! Boss !
Quoi ? Parle au lieu de gémir !
Nequoi bordel, t’v’as finir tes phrases un jour ?
Tahar Tahgel patron ! C’Tahar Tahgel !
Peut-être bien, et ? … Oh put
Ouais, ouais, c’moi, enchanté blah blah. Et vous, z’êtes qui putain ? Jvais m’énerver si v’m’ignorez ’core. Z’êtes prév’nus.
Ahum. Treuh. Boss. Jvous laiss’ l’honorabilité d’faire connoyence.
Eh, Jick, reviens ! Me laisse pas seu-agrafkofkof
Hep hep hep. Te barre pas toi. Stu veux quj’te lâche le colback pour pouvoir respirer t’vas m’répondre bien sag’ment. Et après ptet tu pourras r’joindre ta nounou à la baille.
J-Je suis Nekke, Nekke Junior ! Me tuez pas jvous en priiie !
Nekke ? Junior ? Sérieux ? Oh mais.

Jsuis arrivé alors ? Mais combien d’temps j’ai comaté bordel ? Et toi, c’bien toi ? Nekke Junior. Ptain, j’y crois pas. La dernière fois qu’j’t’ai vu ton paternel m’foutait une rouste et toi t’avais tes langes sur l’cul encore, eh. Va bien Nekke le rouge d’ailleurs ? Toujours aussi con ? Et tes miches ? Et tes marâtres ? Et le monde ? Oh putain, jsuis d’retour.


Dernière édition par Tahar Tahgel le Lun 22 Oct 2012 - 10:03, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2249-http://www.onepiece-requiem.net/t2280-
avatar
Tahar Tahgel
PNJ
Chien fou
♦♦♦ Ombre de Ravrak ♦♦♦

♦ Équipage : Ca se mange ?

Feuille de personnage
Dorikis: 12 000
Popularité: -1200
Intégrité: -1150

Jeu 22 Mar 2012 - 14:35

Ecoute mon canard, faut qu’on discute. Ouais, rien à carrer qu’tu discutes proportions avec Reauddin, laisse-le faire son boulot et laisse-moi t’poser la question qui m’taraude l’entrecéphale. C’est bon, tu t’écoutes ? Bien. Bon.

Dis moi pourquoi t’es r’venu maintenant ? Chiérie de merde, quel coin à la con ! Une nuit à peine qu’t’es là et déjà faut qu’jme sente mal. Le Bois. La Forêt. Le Lac. Putain. Les plaines insensibles du sud. L’grand rien du nord. Les pelés d’l’ouest. Grah. Et jte parle pas d’l’est. Non, l’est on en parle pas, t’iras en pèlerinage stu veux mais sans moi. Sans personne, qu’on t’voie pas non plus. Manqu’rait plus qu’ça. Non, t’iras pas, hein. Jpensais bien. Bon. Et pourquoi, donc ? C’est quoi donc c’te lubie à la mords-moi-l’zob de soudain t’faire tirer l’portrait par un tailleur d’pierrailles ? Okay t’as l’ego en rut, jcomprends, l’dream avec Jenv ça t’a s’coué. J’srais pareil à ta pla-Wait. J’y suis, à ta place, vu qu’jsuis toi.

Mais jcomprends, donc, disais. Mais pourquoi ici ? Pourquoi ?

Y a plein d’endroits mieux. Là. Là. Et là encore. Un buste d’toi au Cap des Jumeaux par exemple. Ca ça en jetterait. Ouais, vas-y, fais ça. Quand l’mec a fini, là. Ben tu prends l’machin. Et tu l’fous sur la Santa. Mais si l’plancher résistera. Et tu vogues, tu vogues longtemps, tu vogues durement, et tu r’joins l’Ecume. Et après, paf, Reverse, Grand Line, le Cap. Et hop tu poses les quinze tonnes de ta tronche en pierre de West Blue. Non ? Non. Mais pourquoi bordel !? T’es fier d’venir d’ici ou quoi ? Jsais bien c’est important, les racines, les origines, tout c’merdier qui fait bien dans les bios mais sérieusement, y a des limites. Tiens, à propos d’limites, moi, tu vois, à la limite, c’que jte propos’rais bien. Ouais, c’que j’te propos’rais bien, même, c’est d’t’inventer une naissance dans un coin super classe. Genre. Genre ?

Genre, je sais pas, moi, tu pourrais réfléchir avec moi, ça aiderait, déjà. Genre Inari, tiens. North Blue, parfaitement. T’y as jamais foutu les pieds qu’une fois ? Et alors ? On dira qu’tu t’es enfui quand t’étais ptit, et puis voilà. Ou qu’t’as été embarqué par des voleurs, vendu comme esclave et entraîné sur West, voilà. Non ? Non mais si tu fais ton difficile aussi, on va y passer l’mois, là. Je sais pas… Sur West, Ohara, tu préfères ? Ca t’donne un passé tragique, c’est vendeur et bien classieux, ça, l’drame. Ou Hinutown, tiens, c’est un chouette coin, Hinutown, pour être né. Y a du classieux aussi là-bas, du bon port altier comme y faut. Bon, c’pas l’même style et ça tranche un peu avec ton côté, scuze-moi, un peu charr’tier sorti d’son désert social, mais on peut justifier ça par l’côté rebelle d’ta personnalité. C’ui qui t’a fait tourner d’bord en 1615. Non plus ? Mais bordel, t’es buté toi. Et tu m’dis pas pourquoi en plus. Tiens, bouge sur la gauche, voir, l’mec veut ton profil. L’artiste, ouais. Haha, l’artiste. T’as vu ta gueule sur l’roc, mon canard ? Ah ça ouais, y t’a pas loupé.

C’est tout dans l’regard surtout qu’il a mis ton essence quintessencielle : un vrai connard. Qui fait rien qu’à m’ignorer.

Que j’aille me faire mettre ? Non mais tu veux t’battre, enfin ? Non ? T’aurais l’air con à te foutre des beignes ? Ouais. Fin c’est pas la première fois non plus, et comme ça tu t’frait griller auprès des locaux. Qui a peur d’un singe qui s’autofile des mandales, hein ? Et là j’aurais gagné. Ouais jvais faire ça. Allez la patte gauche, fous-lui une torgnole, qu’on s’marre.

RAAAH !
Euh, q-quelque chose vous déplaît monsieur ?
T’occupe. Finis-en vite, c’tout. Et t’auras pas b’soin d’moi pour la Faucheuse au-d’ssus, c’ça qu’tu m’as dit, hein ?
O-Oui monsieur. Enfin non, pas besoin. La mort penchée au-dessus de vous, main gauche sur votre épaule droite et faux tenue dans son autre main, lame en l’air et extrémité contre le sol. C’est bien ça monsieur ?
Bon, c’est bon, t’as ret’nu comme y fallait. Jfrai une pause quand tu t’mettras à c’te partie. Tiens, faudra qu’j’te cause d’un truc d’ailleurs, pour son visage…
Un truc ?
Ouais, un truc… Jvois qu’tu t’débrouilles plutôt pas mal avec ton maillet…
Oh, merci monsieur.
Ca va, ça va. Ouais, et les belles femmes, tu sais faire aussi ? Genre les belles amirales ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2249-http://www.onepiece-requiem.net/t2280-
avatar
Tahar Tahgel
PNJ
Chien fou
♦♦♦ Ombre de Ravrak ♦♦♦

♦ Équipage : Ca se mange ?

Feuille de personnage
Dorikis: 12 000
Popularité: -1200
Intégrité: -1150

Jeu 22 Mar 2012 - 14:38

Junior, descends !
Nan !
Mais descends donc, bougre d’animal !
Nan, jveux pas !
Bon écoute Junior. Si t’es pas descendu à cinq, je te pèle les roustons. Un. D
Tu voulais m’voir P’pa ?
Bon garçon, tu vois quand tu veux... Il est parti de toute façon, tu crains plus rien.
Parti parti ?
Parti parti.
Ah ah, la lopette.
Oui fais attention quand même, on sait jamais avec un type pareil. Il serait capable de revenir rien que pour te represquenoyer, comme il a fait hier en débarquant.
Urgh. J’ai rien dit monsieur Tahgel, rien de rien ! Vous m’entendez monsieur Tahgel ? Dites ?
Mais tais-toi imbécile, tu vas aggraver ton cas. Donc je disais, il est parti. Mais y a un truc qu’il veut que tu fasses.
Moi ?
Oui toi… Il a bien insisté là-dessus, quand il a, mh, croisé Ma-Mayr.
Il a croisé Maman ?! Où ça ?
Oui, enfin… Bref, écoute. Il a dit ça, écoute bien. "S’il arrive le moindre truc à ma statue, je défonce ton fils. Tu lui diras."

Alors mon fils, je te le dis. T’es désormais responsable en chef de la sécurité du monument aux morts du nord de l’île. Tiens, il nous a même donné un panneau à placarder à côté.
"Qui que tu sois, si tu tentes de bouger ou d’abattre cette statue, je te retrouve et je te pète les dents." ? Mais si la Marine débarque sans crier gare comme l’année dernière…
On verra à ce moment-là, fiston. D’ici-là, crois-en ton vieux père, surveille cette satanée statue comme si c’était ta chair.
Oui P’pa.
Et cherche pas à te sauver, hein. Non seulement il nous raserait l’île en représailles s’il s’en apercevait, mais en plus il te retrouverait. Les gens comme lui ont le flair pour retrouver les gens comme toi.
Oui P’pa.
Bon, suis-moi maintenant, la vieille a eu une idée d’business et veut nous causer.
http://www.onepiece-requiem.net/t2249-http://www.onepiece-requiem.net/t2280-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1