AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Le Fenrir [Battle à l'amicale]
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Ven 7 Jan 2011 - 20:35


    *Et voilà que la mer a décidé de s'en mêler* c'est ce que pensa Ryuuku, après avoir commencé le combat.

    Mais revenons-en un peu plus tôt, quand les vagues étaient encore tranquilles, quand le soleil pointait le bout de son nez, derrière d'énormes nuages menaçants. A ce moment là, le pont était calme, comme un peu à l'habitude. Juste le colonel Toji, encore en train d'affuter son arme. Comme d'habitude en fait. Pendant ce temps là, Hiro était introuvable aux yeux de Ryuuku. Ryuuku lui, essayait de regarder une vague. Sans la perdre des yeux. Exercice difficile, mais bon pour la concentration. Tout cela, formait un vide, que seul les vagues contre la coque éteignait le son du silence.

    Mais quelque chose bougea. Sûrement un poisson, ou autre. Aucune importance, car tout le pont se remis à vivre. Les hommes commençaient à bouger. Une tempête approchait donc. Ryuuku, ne faisait rien. Hiro sortit de l'auberge du navire. Toji se releva, et Hiro vint à la rencontre de Ryuuku. Ils avaient l'habitude de parler entre eux. Ryuuku prit la parole en premier.

    -Hey, je m'embête quand même pas mal. Toi aussi nan ? Et c'est pas cette tempête qui approche, qui va nous embêter. Si on se faisait un petit combat à l'amiable comme d'habitude. Ou mieux, si on s'attaquait au Colonel, enfin au patron. En tout cas, moi j'y vais, j'ai envie de m'amuser. Toi, fais ce que tu veux.

    Il aquisiça. Ils préparèrent quelques techniques à eux deux. Chacun attaquerait à son tour pour le fatiguer, et ensuite pouvoir le mettre à terre, en faisant leur malin. C'était un bien joli plan, oui, mais l'ennemi était très fort également. Ils partirent à l'assaut. Hiro devait tout d'abord lancer Ryuuku, avec un chewing rocket, pour m'envoyer directement sur l'ennemi. Mais avant, je parlai :

    -Hey Toji ! ça te dit un combat à l'amiable ? Juste pour s'amuser, mais cette fois, nous deux contre toi, ce sera plus équitable !

    N'attendant pas la réponse de Toji, Ryuuku fut expulsé à pleine vitesse sur Toji. Il savait très bien, que Toji était toujours chaud pour combattre, surtout quand il s'agissait de ses alliés... La tempête était maintenant presque sur eux. On pouvait sentir des gouttes de pluies puissantes, qui faisaient mal. Le combat serait rude, mais serait sûrement un bon entraînement. Et peut-être même, une vengeance de la dernière fois... Ce combat ne rimait à rien, mais il était pour le plaisir.

    -C'est partit !

    C'est ce que pensa Ryuuku avant de se prendre un poing sur l'épaule gauche. Une de ses faiblesses. Le colonel les connaissaient, mais pas toutes, et surtout, il ne connaissait pas encore les techniques de Ryuuku...


Spoiler:
 


Dernière édition par Ryuuku Gakuen le Mer 12 Jan 2011 - 14:45, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuen http://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mar 11 Jan 2011 - 22:16



« Hey Toji ! ça te dit un combat à l'amiable ? Juste pour s'amuser, mais cette fois, nous deux contre toi, ce sera plus équitable ! »

*Hum ?... De quoi ?*
L'interpellation de mon second me raccroche de la réalité à laquelle je m'étais échappé un instant. Tourné vers la mer qui commence à gronder, je laissais mon esprit errer tandis que mes mains s'occupaient par habitude avec la lame de mon poignard.


Le temps que je ne réalise réellement ses paroles, le voilà qui me fonce dessus à toute vitesse, projeté avec force par l'autre asticot. Voyant que mon esprit n'est pas encore totalement au courant de la situation, mon corps décide d'agir de lui-même. Dans ce genre de situation il a toute ma confiance.

Mon poing gauche se lance donc par pur réflexe vers cet objet qui file vers moi, réflexe de survie bien ancré dans chaque fibres de mon corps. Mes phalanges percutent alors à la volée l'épaule de Ryuuku, l'envoyant s'écraser dans une pile de cordages !
Putain... Heureusement qu'il m'a attaqué sur ma gauche, car dans ma main droite se tient mon poignard. Mon courageux second vient d'échapper à une malheureuse éviscérassions ! J'aurais eu du mal à m'en justifier devant l'amirauté... On a eu de la chance tous les deux.



Un combat ? Voilà donc ce que complotaient mes deux officiers depuis tout à l'heure ? Pourquoi pas après tout. Un combat serait loin de me déplaire, surtout s'ils se mettent à deux contre moi. Il va falloir que je la joue serrée si je veux conserver l'avantage.
Sentant une ambiance belliqueuse s'instaurer, l'ensemble de l'équipage file se réfugier à l'intérieur, nous laissant seuls sur le pont. Mais il est facile de voir leurs regards intrigués scruter les évènements depuis les hublots de l'habitacle. Vilains petits curieux huhuhu.



Je range mon poignard avant de resserrer ma ceinture. Si baston ils veulent, baston ils auront. Quelques craquements de doigts plus tard je suis prêt au combat. Entre temps mon esprit combatif s'est aussi bien aiguisé que ma lame. Qui sera le premier ?... Un mouvement de hiro le désigne pour avoir cet honneur.

« Alors Commandant Shima ? On veut se dérouiller un peu ? Voilà qui est ... »

Tandis que je capte son attention par mes paroles, je lui lance en plein visage la pierre à aiguiser de toutes mes forces. Avec son bout pointu elle pourrait ainsi passer à travers un mur !

Profitant de l'occasion créée je bondis avec vivacité sur lui, m'appliquant à lui décrocher un magistral coup de poing dans le sternum. Nul enchainement cette fois-ci... Juste la phénoménale force d'un coup direct allié à une puissante détente !


http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei http://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Hiro Shima

♦ Localisation : South Blue...Tu connais ?

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: 294
Intégrité: 240

Mar 11 Jan 2011 - 22:55

J'avais projeté Le Lieutenant Colonel Ryuuku en étirant mon bras et en le propulsant vers le colonel, malheureusement il se prit un coup et atterrit tout droit dans le filet. Sans attendre je vis le patron en rogne normal après cette provocation. Une petite vengeance de toutes les corvées de patates qu'on avait subit et le bizutage, mais en réalité c'était juste un petite moment où l'on pouvait se défouler et fuir la mer enragé. La tristesse de la vue, que de l'eau à perte de vue et puis quoi de meilleur qu'un entrainement avec le colonel.


« Alors Commandant Shima ? On veut se dérouiller un peu ? Voilà qui est ... »


Après ces quelques mots, il m'envoya une pierre en pleine poire, j'avais donc mis toute ma concentration pour l'éviter, par réflexe je m'étais pencher, mon dos était à l'horizontale, parallèle au sol ( à la matrix). Profitant de ma posture le Colonel se jeta sur moi et m'envoya un coup de poing lent et fort dans le sternum. Je l'avais pris de plein fouet et cette fois ci j'étais totalement parallèle au sol et bien plus, j'étais collé au par terre du bateau.

Cela m'avait bien ménagé, je tournais la tête vers le Lieutenant Colonel et je lui fis signe d'attaquer. Et ouais quand le patron m'avait mis le grappin dessus, il avait un peu oublié Ryuuku qui s'était relevé de ce coup et qui allait tout en douceur lui donner un bon coup dans le dos.


Tu va voir...Patron !

Ah mince, il aurait pas du crier ça. Il doit se douter de quelque chose, et dire qu'on allait enfin lui donner un coup au Boss. Dommage, dans le prochain round, j'allais essayer de m'enfuir en douce et de grimper sur la vigie, lorsqu'il me quittera des yeux. Mais qu'est ce qui nous avait prit de s'en prendre au boss déjà, ah ouais, on s'ennuyait de se tourner les pouces. Faudrait que je marque dans un coin de ne plus faire ce genre de bêtise, car il allait surement nous mettre une bonne raclé, et s'il nous bat alors là, je n'oserais pas imaginer ce qu'il va se passer. Enfin bref, si on gagne, on aura son estime, c'était important de l'avoir, on devait lui taper à l'oeil et lui montrer qu'on est vraiment des Sea Wolf !
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t296-
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mar 11 Jan 2011 - 23:27



*Par les lolos de sainte madone !*

J'avais oublié que l'autre asticot avait le fruit du caoutchoutier ! Quel imbécile je fais, c'est même pour ça que je l'ai embauché dans les Sea Wolf. Alors que j'aurais dû sentir ses os se plier sous mon poing, celui -ci s'est enfoncé dans son ventre mou, fendant les planches du pont derrière son dos. Mais lui, indemne ! Je pourrais le marteler autant que j'en ai envie, je n'arriverai à rien comme ça.

Mais hors de question de le laisser gagner pour autant ! Ils ont voulu faire les malins, grand mal leur en fasse. Tout en le maintenant au sol avec mon poing encore enfoncé dans le pont, je tends mon autre main en arrière afin de me saisir de mon poignard de combat. Quelques cicatrices en plus ne lui seront pas fatale non ? Je dirais plutôt pédagogique.



Main avant que je n'ai le temps de le poinçonner au sol, Ryuuku me coupe dans mon élan. Se jetant sur moi dans un cri aussi honnête qu'inutile, il a la visible intention de me décrocher un bon coup de poing à la mâchoire. Quel réflexe stupide ce cri ! La main qui se trouve alors dans mon dos a vite fait de se tendre vers sa main, lui saisissant le poignet au vol.

« Roue Karmique »

Profitant de son impulsion et de ma force d'homme-poisson, je le fais basculer au-dessus de moi comme un fétu de paille que j'écrase directement sur son camarade encore à terre ! D'habitude il aurait aussi écopé d'un crochet du droit, mais celui-ci est bien trop occupé à maintenir hiro au sol. Au dernier moment je retire vivement ma main pour que les deux hommes se percutent de toute ma force.

Mon second s'écrase ainsi dans une gerbe d'eau pluvieuse et de débris de bois, m'obscurcissant la vue un instant. Je ne sais pas encore si j'ai réussi à écraser hiro au passage, mais si les deux comparses se trouvaient rassemblés à terre face à moi, ce serait l'idéal.

Dans le doute je donne un puissant coup de point dans la masse informe qui est devant moi !
Je n'ai aucune idée sur qui je suis en train de taper, mais la vie m'a apprise une chose :
Tant que ça bouge... frappe encore !

http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei http://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Hiro Shima

♦ Localisation : South Blue...Tu connais ?

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: 294
Intégrité: 240

Mar 11 Jan 2011 - 23:57

C'est qu'il ne fallait pas sous estimé le colonel, il me retenait au sol, c'était un malin. Son coup de poing m'avait certes fait un chouïa mal. Mais ça n'allait pas me tuer, j'avais vu bien pire dans ma vie. Au moment où Ryuuku allait frapper le patron quand soudain il le maîtrisa et le projeta à terre. Des débris de bois et de la poussière s'étaient incruster dans cette vue. Ah oui, je m'étais échappé du maître de bord. Un moment d’inattention et je m'accrochais au mât, puis la poussière m'avait permis de monter sans me faire repérer. Pauvre Lieutenant Colonel qui se prenait un coup de la part du patron.

Ce dernier semblait ne pas bien voir son adversaire, ses coups étaient imprécis. Le navire commençait à basculer, de grandes vagues allait se former une tempête allait être là, il fallait se préparer au pire, le vent soufflait et des nuages d'orages se formaient. Même avec ce temps, il fallait faire face à l'adversaire et le mettre K.O. quoi qu'il en coûte. Mais on allait faire comment sans Capitaine de bord, si jamais il y'avait une tempête. Ah j’oubliais qu'on avait le second. D'ailleurs où était-il. Positionné devant le colonel en posture de combat, il allait donner une bonne droite à ce poiscaille, il regarda en haut et il me souria. Oup's il aurait pas du faire ça, le colonel allait surement le remarqué et ma couverture allait être rompue. Bon quelle est la meilleure solution pour venir à bout du patron...

Une combinaison de mes attaques avec celle de Ryuuku, le boss allait en baver, cette fois ci il ne fallait pas lui donner l'occasion de riposter.


Gomu Gomu...

J’atterrissais derrière Ryuuku, à cet instant je déclenche rapidement ma technique, mon signe de la tête lui avait fait comprendre qu'on allait faire comme au début, on allait combiner nos attaques.
Gomu Gomu no Bazoooka
J'étirais mes bras en arrière et j'avais propulser par la suite Ryu qui enchaîna avec un [b]Back Flipck !

Il était positionner de manière à être stable, et tout en étant projeter il se retourne d'un quart et prend la puissance de sa rotation plus celle de la propulsion pour frapper le patron avec ses poings...Qu'allait donc faire Toji face à cette combinaison d'attaque qui surement allait s’enchaîner car les deux jeunes marines n'allait pas s'arrêter en bon chemin. Mise à part cette tempête ou un ordre direct du Colonel rien n'allait les arrêter.
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t296-
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mer 12 Jan 2011 - 11:14



Courageux second... Malgré les deux trois mandales qu'il vient de manger en pleine poire, le voilà qui se redresse encore fièrement devant moi. Son état lamentable n'entache en rien la détermination qui semble l'habité, laissant encore dans ses prunelles cette pointe de malice qu'on lui connait.

Par contre l'autre asticot... J'ai perdu sa trace durant le choc des deux hommes. L'ai-je seulement touché ? Peu importe ! Avec son fruit du démon il n'aurait pas senti grand-chose. Je pourrais le chercher du regard, mais cela m'obligerait à quitter l'autre gamin du regard... une bien mauvaise idée. Mais voilà que Ryuuku me fait une seconde fleur ! Un simple coup d'œil derrière moi... ce pourrait être une feinte, mais je crois plutôt que l'asticot est en hauteur derrière moi. Mais que fout mon second ?! C'est la deuxième erreur dans ce genre qu'il commet aujourd'hui ! On dirait qu'il n'est pas vraiment lui-même durant ce combat.


Le temps que je finissent mes questions existentielles, Elastic-boy vient de faire sa réapparition derrière Ryuuku, Recommençant la technique que j'ai parée par réflexe tout à l'heure. Pauvres idiots ! La première fois a été un échec, pourquoi la seconde marcherait ?
Mais au moment où mon officier s'envole vers moi, c'est par un subtile changement de posture qu'il parvient à me feinter. Mettant en avant un de ses points faibles, il a réussi à anticiper ma parade. Foutu morveux ! Il est malin !
Je n'ai plus le temps de l'intercepter, ni même d'esquiver. Que faire alors ? Comme d'habitude, serrer des dents et encaisser comme un homme !


Ainsi, je place juste à temps mes deux paumes croisées devant mon visage et je me prépare à amortir le choc... C'est étrangement à ce moment-là que lui revint en mémoire une parole de son ancien supérieur, Jack O'Bannon...
"Tu es trop fier Toji, un jour ça te jouera des tours." Mais contrairement à d'autres, j'ai toujours été bien trop têtu. Mais d'ailleurs... quel rapport avec la situation présente ? C'était stupi*... VLAM !!

Le coup me percute plus fort que n'importe quel autre que j'ai pu me prendre depuis plusieurs mois ! Le dos de mes mains me heurtent violemment la mâchoire, projetant ma tête en arrière, puis rapidement tout mon corps. Mon imposante carcasse d'homme poisson glisse de pas moins de sept ou huit bons mètres, avant de heurter violemment la base du grand mat... Deux traces de pieds encore fumantes forment des sillons dans le bois là où mes rangers ont vainement tenté de me retenir.
Sous la force du choc la mature se met à vibrer de tout son long, faisant trembler cordage et voilure ! Dans un craquement singulier plusieurs cordages cèdent, laissant s'abattre la grande vergue sur moi. RE-VLAM !!


Submergé par les cordes, mat et autres voiles, Je disparais sous les débris. Le silence reprend peu à peu le navire, laissant réapparaitre les sons de la tempête qui se rapproche de plus en plus. L'immense amas de toile qui se présente aux deux officiers est tout ce qu'il y a de plus immobile.
Puis petit à petit, un grondement se laisse entendre... D'abord tout menu, mon rire guttural enfle peu à peu pour finir par occulter le bruit assourdissant de la pluie et du tonnerre qui gronde !

« Mwouahaahahhahahahahahhahahahahahahahahahahahah ! »

Dans un crissement déchirant, la pointe de mon poignard apparaît au centre de la toile, l'ouvrant en deux dans un grand mouvement montant. Je me redresse alors de toute ma taille parmi les débris, un grand sourire sur le visage et du sang au menton.

Du revers de la main j'essuie le sang qui me coule du coin de la bouche... mauvaise idée. Une douleur me traverse la mâchoire, me faisant clairement comprendre qu'elle est fêlée. Foutus morveux ! Qu'un humain arrive à me péter ma si volumineuse gueule frôle l'impossible, mais malgré tout ils l'avaient fait ! Ça c'est des bons Sea Wolfs !
Par contre, je ne donne pas cher du poignet de mon second... il a dû tout autant morfler héhéhé. Ma nuque me fait bien mal, mais ce n'est rien en comparaison. Je continue donc malgré tout à me masser la mandibule, comme pour montrer à mes adversaires que tout ne va pas si mal, cela aussi ça fait partie du combat psychologique.

« Bon les mômes on passe aux choses sérieuses maintenant. »


Par de rapides moulinets je fais tournoyer ma redoutable lame dans ma main droite, tandis que je les invite de la main gauche à venir à moi. Bien campé en garde, je suis cette fois prêt à les recevoir. Ils m'ont prouvé qu'il fallait les prendre au sérieux, je vais leur prouver qu'il faut encore moins me foutre en rogne !

Au-dessus de nous un énième éclair éclate, déchirant le ciel. Bien que la tempête soit sur nous d'un instant à l'autre, je ne m'en préoccupe pas le moins du monde. Tornade, grêle, typhon... Le Fenrir en a vu d'autres ! Pour l'instant seule compte la correction que je réserve à mes garnements.


http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei http://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Hiro Shima

♦ Localisation : South Blue...Tu connais ?

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: 294
Intégrité: 240

Mer 12 Jan 2011 - 14:25

Ah, c'était un beau spectacle, je ne pouvais pas réagir après, c'était du grand art. Le coup de poing qu'avait prit le colonel et comment il avait été projeter vers le mat, les filets et la voile sur lui. Quelques secondes plus tard, on pouvait apercevoir sa lame, qui bougeait verticalement en déchirait cette voile. Sa silhouette réapparaît devant nous. Avec du sang sur son visage, d'ailleurs c'était la première fois qu'on l'avait vu dans cet état. On était souriant et fiers de notre coups, mais les ennuis commençait à peine.

« Bon les mômes on passe aux choses sérieuses maintenant. »


Un éclair retentissait comme un signal d'un gong qui annonçait le deuxième round, la tempête était très proche. Le Lieutenant Colonel Ryuuku me chuchota à l'oreille. C'était risqué, cette fois ci, on allait pas combiné nos attaques même si cela c'était avérer efficace. Notre adversaire n'aura pas l'effet de surprise tant attendu. Il était en rogne le bon patron et vu son était et comment ses yeux brillait face à nous. On allait passer un sale quart d'heure, si on ne s'activait pas à passer à l'offensive.

On allait lui faire une belle surprise, je souriait face au plan ingénieux du second. C'était quelqu'un de très stratège, j'avais pu l'apercevoir en combat. C'était sympa de se battre de nouveaux côte à côte. J'avais utilisé une de mes techniques préférer le Chewing ballon. Elle me permettais de grossir face à l'adversaire comme un gigantesque ballon. Tandis que derrière moi, Ryu se préparait à mijoter une de ses attaques surprises, je soufflais au sol et je jetais l'air qui était en moi, me projetant vers le mat toujours ce mât. J'espérais que cet acte pouvait surprendre le patron et s'il me suivait de son regard le Second pouvait attaquer par le flanc. Et oui, il s'était dirigé vers le coté droit de l'adversaire quand je faisais ma technique tandis que moi, j'allais du coté gauche. Rien de mieux que de troubler la vision de l'adversaire.

De nouveau sur le mât, je ne m'arrêtais pas là, je passais à l'attaque sans me préoccuper du sort de Ryu. J'avais le Colonel Toji dans ma ligne de mire. Sans dire un mot, juste chuchotant mon attaque, j'armais mon poing. Je puisais toutes mes forces et je sautais sur le boss.

Gomu Gomuuu nooo Rifle
J'enroulais mon bras vers l'arrière en le projetant vers l'avant avec une grande allure. Cette fois ci, j'allais le broyer et son couteau ne pouvait rien face à cette vitesse de frappe. Et si je n'allais pas le toucher, j'allais surement mettre en pièce le sol. J'aurais du faire gaffe quand j'avais lancé cette attaque. C'était surement les nombreux éclairs qui m'avait donné du courage. En attendant la réaction du colonel, je priais pour que Ryuuku se montre et qu'il enchaîne à nouveau.
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t296-
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Mer 12 Jan 2011 - 14:39


    Ryuuku en avait fait des erreurs. Mais son deuxième plan était en train de marcher à la perfection. Il avait peu réfléchi pour le moment, mais sa technique était basée dessus. Tout d'abord faire beaucoup d'erreur. Ryuuku avait crié bêtement, alors qu'il aurait pu frapper le colonel, sans problème. Ils devaient maintenant tous croire que Ryuuku avait bêtement foiré, alors que tout ça était prévu. Ensuite...

    Ils avaient pu attaquer, si Ryuuku se souvenait bien. Il n'avait pas beaucoup de temps pour reprendre maintenant se esprits, mais il avait mal a sa mâchoire. Un mal terrible, sûrement qu'elle était dégommée pour un certain temps. Il ne pourra sûrement pas manger avec un ou deux jours. Pas grave. Maintenant, il avait fait ce qu'il voulait.

    *J'ai même réussi à faire saigner ce poisson de diable, mais maintenant, c'est ma main droite qui a pris un coup. Je vais quand même encore tenter un dernier truc avec Hiro, puis je trouverais bien quelque chose d'intelligent. En fait, j'ai déjà trouvé...*

    Le colonel Toji se relevait, déchirait la voile. Ce pauvre bateau ne tiendrait pas longtemps avec le colonel. Enfin bref, la voile déchirée, le combat pouvait continuer. Mais maintenant, un coup pouvait signifier la mort. Le colonel allait enfin s'amuser, le plan de Ryuuku était parfait. Le couteau faisait partie de ce plan. Par contre, le plus dur serait encore à venir.

    Ryuuku passa son plan à Hiro, un nouveau avec une de leur technique. Mais il ne passa pas celui qui se trouvait derrière tout ça.

    *Putaing, juste en frappant ce poisson, je meurs de mal !*

    Ryuuk se positionna derrière Hiro, qui se transforma en homme ballon. RYuuku s'était caché derrière, peut-être peu discret, mais efficace. Quand ils arrivèrent, Hiro s'envola, et tournant son corps pour s'envoler à quelques mètres du sol. Ryuuku se trouvait là, devant Toji. Il essayait de focaliser son attention. Il fallait juste essayer que sa main droite et cette arme blanche ne le touche pas.

    Notre homme avança en marchant. Il se positionna de façon à pouvoir parer des coups. Juste des coups de mains. Ryuuku avançait lentement, très lentement. On pouvait entendre un léger sifflement dans l'air. Ryuuku était maintenant au bon endroit.

    Ryuuku cria :


    Je réfléchis toujours une fois en plus que toi, ne l'oublie jamais.

    Toji fonça sur lui, comme prévu. Il se le prendrait en pleine face, maintenant, il devrait laisser la place à Hiro pour les coups, sinon, Ryuuku ne pourrait sûrement plus jamais pouvoir aller chier....

    Ryuuku parait le premier coup de couteau, et fit exprès de prendre un autre coup, pour ne pas que le couteau le touche. Ryuuku fut à son tour expulsé de plusieurs mètres. Mais cette fois, pas sur ses pieds, mais bien en longueur. On entendait un sifflement qui se rapprochait très fort maintenant.

    La dernière chose que vit Ryuuku avant de recevoir un nouveau coup de Toji en pleine tronche, c'était Hiro, venant du ciel, sifflant, en imitant le bruit d'une bombe qui allait bientôt exploser...

    Seul problème, Ryuuku n'avait pas prévu ce dernier coup, qui lui dégomma littéralement, et pas que littéralement la mâchoire. Elle n'était plus. Mais cela ne l'empêchait pas de réfléchir. Toji regardait au ciel, pensant Ryuuku sonné. Mais surtout Toji avait un pied sur Ryuuku.

    Ryuuku essaya de son couteau en essayant vainement de lui tordre le bras. C'est à ce moment qu'Hiro devait arriver, pour faire ce qu'il devait faire.
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuen http://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mer 12 Jan 2011 - 20:03



« Je réfléchis toujours une fois en plus que toi, ne l'oublie jamais. »

Mais qu'avait donc voulu dire le gamin ? Pour sûr il réfléchissait bien... Mais à l'heure actuelle cela risquait de ne plus lui servir à grand-chose. Un cri rageur et quelques coups échangés entre lui et moi m'ont suffit pour l'envoyer bouler au sol. Tandis qu'il relève la tête pour me faire face, je lui fais profiter d'un violent coup de talon dans la mâchoire, lui broyant probablement la mandibule. Voilà qui devrait lui apprendre à ouvrir sa gueule pour dire des âneries.

Je pose alors mon pied sur sa poitrine afin de m'assurer par une pression que son compte est bon. Réflexe de ma vie précédente de gladiateur, elle symbolise tout autant ma victoire. Pour l'instant mon plan ne se déroule pas trop mal. Éliminer l'individu le plus faible physiquement, surtout si c'est le cerveau du duo. Ensuite se concentrer sur le reste des adversaires. N'importe quel prédateur du règne animal vous le dire, cette stratégie porte souvent ses fruits.



Mais je ne dois pas me reposer sur mes lauriers, il est grand temps de calmer l'asticot avant qu'il ne se croit invincible. Son fichu corps élastique lui a pour l'instant permis de se tenir hors de ma portée, mais cela ne saurait durer. Du regard je le cherche dans les hauteurs, là où il s'est déjà réfugié dans le passé. Je tourne la tête juste à temps pour le voir au-dessus de moi, étirant son bras en vrille afin de me faire passer au travers du pont. Par les tétons de Lucifer, il m'a pris pour qui ?!

Son allonge lui est très utile, mais frapper d'aussi loin me donne assez de temps pour préparer une contre-attaque, là où je n'aurais même pas vu un coup à bout portant. Je n'ai qu'à attendre le bon timing pour lui taillader le bras d'un coup de lame, tandis que je me décale d'un pas. L'attaque ne tarde d'ailleurs pas, filant sur moi dans un sifflement inquiétant.


Je commence donc à me décaler d'un quart de tour, prêt à faire jaillir mon imposant poignard. Mon regard ne quitte pas le bras de mon adversaire, prêt à le cueillir au vol. Le temps semble se mettre au ralentit...
« Je réfléchis toujours une fois en plus que toi, ne l'oublie jamais."
Mon bras part. Mon bras part ?... Non ? Qu'est-ce que ?! Ce foutu Ryuuku s'y accroche de ses dernières forces, tentant vainement de m'empêcher de frapper. Lui ? Une telle crevette essayer de bloquer ma force titanesque d'homme-poisson ?! Laissez-moi rire !
Mais alors que le point de Hiro se rapproche à toute vitesse, je suis obligé de constater avec surprise que mon second arrive tout de même à me ralentir. C'est qu'il a de la force au fond de lui ce gamin ! Après quelques heures à pousser de la fonte avec moi, je saurais en faire un véritable guerrier. Un petit sourire s'affiche sur mon visage buriné, se faisant une place tant bien que mal entre mes diverses cicatrices.

Mon bras droit se dégage finalement d'un seul coup, mais trop tard pour mettre mon plan à exécution. Ce n'est alors qu'en dernier recours que je projette en arrière mon épaule gauche, cible du poing de Hiro. Le Gomu no rifle me frappe sur le pectorale, glissant sur le muscle avant de heurter l'épaule. Sous la puissance du choc le poing continue sa route en ricochant dessus, laissant une étrange odeur de bruler là où les chaires se sont frottées.
Aouch ! Cet asticot n'est pas en manque de force non plus ! Encore un peu trop jeune, mais après quelques mois d'entrainement ce sera un véritable tueur ! C'est donc partagé entre la douleur et la fierté que mon regard se braque sur lui... Bon, à mon tout maintenant.


Avec ma main gauche libre j'agrippe d'une poigne de fer son poignet, avant de pivoter sur moi en un rapide demi cercle. Afin d'accompagner le mouvement, je tire d'un coup sec le bras de mon adversaire ! Emporté par l'élan, celui-ci est projeté d'un coup sec vers la mer ! Mais ce morpion n'a pas dit son dernier mot. Allongeant son deuxième bras, il arrive de justesse à se raccrocher au garde fou.

« Tssss ! Si tu vas pas à la flotte, c'est moi qui irait. »

Tout en resserrant ma terrible étreinte sur son poignet, je plonge alors d'un bond dans l'océan en furie. Je ne lâcherai ma prise sous aucun prétexte, foi de « Père Tempête ». Comme un élastique, son bras s'étire sous mon poids, faisant une terrible traction sur caoutchouc-boy ! Je doute qu'il ait la force de me remonter à bord à la seule force du bras.

Plouf !




http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei http://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Hiro Shima

♦ Localisation : South Blue...Tu connais ?

Feuille de personnage
Dorikis: 1720
Popularité: 294
Intégrité: 240

Ven 14 Jan 2011 - 1:58

Je m'étais projetté sur le patron, avec mon attaque chewing vrille, il allait peut être subir un échec ce valeureux poiscaille. Malheureusement ce n'était pas le cas, nos techniques une, deux ne fonctionnais pas, mais les techniques doubles étaient magnifiquement joué avec un peu d'entrainement on allait lui faire sa fête.

J'avais frappé le boss sur le pectorale, mon poing glissait sur le muscle avant de heurter l'épaule. J'avais réussi à porté un coup puissant qui continuais d'heurter le patron. Suffisamment pour surprendre le Colonel. Heureusement que Ryuuku était là et avait réussi quelque peu à empêcher le maitre de bord des Sea Wolf à me causer de sacré dégâts. Fallait pas s'enflammer, c'était juste un petit échauffement qu'allait faire part les Sea Wolf plus souvent durant leur temps de pause. Et oui, on s'ennuie facilement de la mer et de l'horizon immuable à nos yeux. Quoi de mieux qu'une bouffé d'air frais en pleins combat.

Après ce coup, le Colonel tomba à l'eau, ouille c'était son point fort. Dans ce terrain là, on était foutu, il avait réussi à prendre mon bras. Il avait plus d'un tour dans son sac, il voulait me couler sachant que j'étais un détenteur de fruit du démon et que l'eau était ma cryptonite. J'allais pas faire long feu, heureusement que j'étais en caoutchouc, mon corps me permettait de m'allonger à des centaines de mètres. Dans un saut d'espoir et une rage, le patron avait cru m'avoir, mais j'étais pas né de la dernière pluie, qui plus est, cette dernière s'abattait, la tempête était là. J'avais réussis à m'accroché au rebord du bateau, mais je n'allais pas tenir bien longtemps. Il m'était venu à l'idée de me gonfler, prendre toute l'air possible et prendre la forme d'un ballon, cela pouvait m'aider à prendre de la hauteur et être léger, avec ce vent j'allais sûrement faire lâcher la prise au patron.

Mais il était bien plus fort que moi, c'était un fait et seul, je ne pouvais rien. Il me semblait qu'il nageait vers le fond à mes derniers souvenirs, car certes il avait réussis à me mettre à l'eau, j'avais perdu conscience et pour la deuxième fois, je m'étais sorti vivant, encore un echec valorisant la force du Colonel et mon idiotie à prouver que je suis plus fort qu'un homme poisson, un jour j'apprendrais leurs faiblesses et je les vaincrais ! Parole d'Hiro Shima.
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t296-
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Ven 14 Jan 2011 - 17:21



D'une rapide accélération de ma nage, je me propulse sur le pont du Fenrir dans une grande gerbe d'eau. Dans ma main droite se trouve le corps encore inconscient de l'asticot à moitié noyé. Finalement ça aura été plus rapide que prévu... Moi qui pensais que mon nouvel officier montrerai plus d'acharnement à me résister, me voilà déçu. Bon, j'dois avouer qu'ils se sont bien défoncés pour m'avoir ces deux zigotos. Ça faisait un bon moment que des subordonnées ne m'avaient pas fait mordre la poussière. Mwouahahah cette fougue fera l'effet d'une brise rafraichissante sur mon équipage de vétérans. Bien bien bien...

Voilà d'ailleurs les autres Sea Wolfs qui font leur réapparition, sentant bien que les risques de dommages collatéraux semblent écartés. Comme une mécanique bien huilée ils s'affairent aux tâches du bords, se dépêchant de remettre le bateau en état avant que le plus gros de la tempête ne soit sur nous. En silence, ils s'activent sur le grand mat avant de prendre la barre.

Le sergent Karl vient quant à lui à ma rencontre, attendant mes ordres quant aux deux hommes inconscients qui sont à mes pieds. A défaut de médecin qualifié, c'est toujours lui qui a jusqu'à présent fait les soins à bord du Fenrir. Ses onguents ne sont pas fameux, mais c'est mieux que rien. Au pire ils passent assez bien au petit déj' sur des biscottes.



Je pourrais mesquinement lui demander de commencer par moi, juste pour emmerder les garnements qui ont oser me défié, mais je n'en ferais rien. Ils ont eu un courage que peu ont eu avant eux. De plus, leur travail d'équipe démontrait un esprit de corps qu'il faut savoir récompenser. Ce soir ce sera double rations de rhum pour fêter ça !

« Commencez par... Aouch ! »

Putain ! A peine ai-je ouvert la bouche qu'une vive douleur s'est élancée dans toute ma mâchoire ! Ces couillons me l'ont bel et bien fendu ! Héhéhéhé du bon boulot moussaillons. Reprenant un visage impassible devant mon sous-officier, je recommence en articulant tant bien que mal.

« Cohencez pah Ryhuhu. Enhuite, hous herez hes hoins à l'ahicot. Hoignez hes hiens hergent, h'est hompris ? Hassez enhuihe he voih dans ha cahine, ohé ? »




Tandis que mes chers Sea Wolfs gèrent le navire comme ils savent si bien le faire, je jette un dernier regard à mes officiers immobiles avant d'aller traiter ma douleur avec un verre de gnôle et un bon cigare. Héhéhé, j'y suis vraiment pas aller de mains mortes avec eux ! Surtout Hiro Shima... Privé des capacités élastiques de son fruit une fois immergé, j'en ai profité pour lui infliger pas mal de violents coquards et d'hématomes. J'en aurais pas forcement l'occasion très souvent, alors autant marquer le « coup ».
Mwouahahahahahahhaha !



http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashibourei http://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1