AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Partenariat ou Match A Mort ? [PV : Toji]

avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Ven 7 Jan 2011 - 21:30

J’en avais maintenant fini avec cette salve meurtrière des derniers marins présents face à moi. Akira et moi-même étions maintenant dos à dos, prêt à recevoir d’autres petits matelots de troisième classe, mais pourtant, l’air se rafraîchissait, une menace était présente, une menace force et renommée. Les vagues de marins s’étaient calmés, de moins en moins arrivaient, les cabines de ce mastodonte s’étaient vidées, on pouvait maintenant entrer, pour essayer de détruire ce gigantesque bateau en frappant à des endroits stratégiques, où l’on pourrait facilement le faire tomber.

- Je descend, peut être que la concurrence sera plus intéressante.

Je marche vers la trappe menant aux cabines, et j’entends déjà d’autres marins arrivés par une autre trappe, bizarre, où menait celle-ci alors ? Je m’enfonce dans le noir, tenant fermement l’échelle menant dans les tréfonds du bateau, m’attendant à rencontrer des ennemis puissant je commence à mettre dans un endroit facilement accessible de mon manteau mes liasses de billets, me préparant à user de mon sens de la négociation en matière d’argent, j’opte pour le partenariat, mais sait-t-on jamais, j’allais peut être tomber sur un de ces fanatiques des règles, qui vous sors la page et l’article du code du gouvernement, pour enfin vous sauter dessus et vous égorger sans que vous ne voyez ce qu’il se passe, et vous vous retrouvez au paradis, à jouer aux échecs avec des anges, dans la seconde qui suit.
Non, j’esperais vraiment que je n’allais pas tomber sur une personne comme cela, enfin, pas là où j’allais. Je pensais plutôt rencontrer Shi, ou Kori, les plans dans la main, pour pouvoir en finir sans avoir peur de les avoir laissé dans le champ de ruines.

Je suis maintenant pied sur les planches épaisses de bois, prêt à explorer ce bateau. Je me tiens sur le mur, pour la simple raison qu’en haut, Akira fait tellement de mort que ça bouge ici. Je m’enfonce dans le ventre du mastodonte, je regarde derrière chaque porte, prêt à frapper le premier venu, mais personne, toute cette partie était vide, tout les marins étaient partit en haut, pourtant, un bruit me taraudait, un bruit de pas, un bruit faisant peur, un bruit qui venait d’une personne puissante, un bruit que je commençais à aimer. Ce bruit commençait à se rapprocher de moi, j’étais attentif à tout, tournant la tête à chaque intuition, quand, devant moi, je commençais à voir des oreilles pointu, un visage bourré de cicatrices, une personne torse nue, à la musculature imposante, et sur son pantalon, des étoiles de colonel ! Mon premier reflex fut de me mettre en garde, puis d’engager la conversation.

- Quel est votre nom, homme poisson ?!






http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Mar 11 Jan 2011 - 19:30



Seul dans le noir, je m'immobilise un instant. Au-dessus de moi je perçois facilement une multitude de piétinements, vibrassions et autres râles de douleurs. Quelque-chose est donc bel-et-bien en train de se passer sur le pont du Léviathan... et pourtant nulle sentinelle n'a donné le moindre signal ou alerte. Encore un exemple du laxisme dont sait faire preuve le Capitaine Vargas ! Je saurais le signaler dans mon rapport acide.

En tout cas il est grand temps de foutre le brans-le-bas de combat dans cette forteresse flottante ! Si les intrus pensent pouvoir s'en tirer facilement, la véritable petite armée qui séjourne à bord aura vite fait de les ramener à la réalité. Quelle bande de fous ! Comme d'habitude les Sea Wolfs présents vont se faire un plaisir d'entamer la thérapie.



Toujours seul dans les plus sombres entrailles du navire, je m'adosse à une paroi d'acier le temps de sortir mon escargophone de ma poche. Après un cour réglage, j'arrive à obtenir la communication avec mon second.

« Mushi mush ?! Ryuuku ? T'es là gamin ?! […] Bien. Il semblerait qu'une bande d'intrus soient en train de faire les zouaves sur le pont. Tu vas prendre Hiro avec toi et vous allez m'y mettre le holà en vitesse. Ah oui... tu m'lances l'alarme aussi tant qu'à faire.
Par contre, inutile de déranger le Capitaine Vargas. Si il ne réagit pas à l'alarme tant pis pour sa gueule. Terminé. »


Tant pis pour lui mais tant mieux pour moi ! Si cet ivrogne reste endormi sur sa bouteille, il aura le plus grand mal à se justifier si la situation tourne au vinaigre huhuhu.



Mais alors que je range l'appareil dans mon treillis, un grincement tout juste perceptible vient titiller ma curiosité. Immobile, j'attends de voir si mes oreilles ne m'ont pas joué des tours... Deuxième grincement, un peu plus fort encore... huhuhu on dirait qu'une petite souris se dirige vers le chat.

Attend voir ma mignonne... Au son, elle doit se trouver juste au dessus, dans le compartiment 47-B. En passant par cet escalier je devrais l'intercepter sans problème. C'est donc les plans du bâtiment en tête que je m'élance à la poursuite de l'intrus. Chaque pas me rapprochant un peu plus de mon but ultime... la confrontation.



Moins de deux minutes plus tard, je perçois au fond d'une coursive la silhouette svelte de ma proie.
Ralentissant le pas, je me rapproche d'elle, sortant tranquillement de la pénombre au profit d'une lampe d'alarme. Comme toujours, je savoure cet instant de calme avant la tempête, en profitant pour examiner sans gène mon adversaire.

Malgré le côté insalubre du décor, l'homme ne manque pas de classe. Propre sur lui, le visage déterminé et le regard droit, on voit du premier coup d'œil qu'il ne s'agit pas d'un homme lambda. Bien bien bien.... Son regard d'ailleurs... je n'ai que très rarement vu dans ma vie des pirates avec un tel regard. Pas celui d'un chien fou avide de sang ou de liberté non non ! Plutôt ceux d'un homme déterminé à se faire sa place dans le monde, par la ruse et la force de sa volonté... ceux d'un homme profondément sûr de son destin. Un peu comme les miens en somme.

Plutôt que de dégainer et de me traiter de chien du gouvernement, l'homme à la bonne idée de vouloir nouer le dialogue.
Sage décision... Faisons encore un peu durer le plaisir de cette rencontre atypique.

« Quel est votre nom, homme poisson ?! »

« Toji. Colonel Toji.
Et toi gamin ? Je reconnais pas ta tête. Ne m'dis pas que t'es pas encore recherché, ça m'ennuierai passablement. »


En effet, combattre les pirates, le crime et tout le tralala c'est bien... Mais si je n'en tire aucune gloire cela perd tout son intérêt.
Ne resterai que le plaisir du carnage...

*Pffff... Avec ma chance je suis encore tombé sur un Rookie aux dents longues mais sans la moindre prime...*


http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Jeu 13 Jan 2011 - 20:23

-Toji. Colonel Toji. Et toi gamin ? Je reconnais pas ta tête. Ne m’dis pas que t’es pas encore recherché, ça m’ennuierai passablement.

Nous de d’là, j’étais tombé sur un Colonel, et en plus, un colonel homme poisson ! C’était vraiment pas ma veine, je venais juste pour prendre des plans moi, et en plus, mon flair n’avait pas détecté d’argent, il fallait donc que je me batte pour rien, je le dis et le répète, c’était vraiment pas ma veine. En plus, il se croit tout permi avec ses médailles, je le savais bien que je n’étais pas recherché, mais de là à dire que ça l’ennui, il devait être de ces marins cupides, peut être qu’il était corruptible, peut être pas ?

Enfin l’heure n’était pas à ça, je savais très bien comment ne pas perdre de l’argent bêtement, avant de lui montrer ne serait-ce qu’une liasse de Berrys, il fallait que je le jauge, mais pendant que j’élaborais un plan, en haut, c’était vraiment bouleversé, on entendait les marins tomber durement sur les planches en bois épais, impossible de se concentrer. Je réfléchissais maintenant à la façon de faire pour le jauger, comment ? Quelle attaque ?

La seule façon de le toucher serait de contre attaquer, car lancer une offensive sur le front face à un homme poisson était perdu d’avance, car il se dit qu’ils possèdent 10 fois plus de force qu’un humain, mais ça reste à voir, car il faut déjà qu’il sache l’utiliser. Enfin je ne devais pas le sous-estimer, car il n’avait pas eu son grade de Colonel en nageant avec des sirènes, il doit être très fort.

- Dollar

Technique de base, je m’élance sur lui à grande vitesse, sentant l’air se collé à ma peau, je lève la jambe, la plie, et la déplie rapidement, celle-ci semblerait fendre l’air, mais ce n’est qu’une illusion, mon coup de pied se dirige maintenant vers son torse écailleux et plein de cicatrices, digne d’un Colonel.

- Pour répondre à ta question, non, je ne suis pas recherché, mais la prime ne signifie pas que je fais parti du menu-fretin mon cher Colonel Toji
http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Ven 14 Jan 2011 - 1:45



« - Pour répondre à ta question, non, je ne suis pas recherché, mais la prime ne signifie pas que je fais partie du menu-fretin mon cher Colonel Toji »

Une remarque pleine de fierté que celle-ci. Après un bref examen de ma personne, voilà que mon invité surprise se précipite sur moi à pleine vitesse. Sous ses airs offensifs je sens dans tout mon être que mon adversaire cherche à établir ses stratégies. Peut-être cherche-il a me jauger, peut-être cherche-il juste à gagner assez de temps pour trouver une échappatoire... Dans tous les cas notre conversation tourne court à ma plus grande surprise. Au moins il a du cran celui-là !



Par contre pour ce qui est de la stratégie il repassera ! Une attaque directe, venant de loin... Il me prend pour un bleu ou quoi ?! Envoie-moi une lettre recommandée avant tant que t'y est !
C'est donc serein et un peu irrité que je vois ce pirate se jeter sur moi avec toute sa fougue. Mais l'air de rien il va plutôt vite le loustic... Dans un coin de ma cervelle je me dis qu'il va tout de même falloir être prudent sous peine de récolter de mauvaises surprises.

Sans perdre une seconde je réduis alors au dernier moment l'écart qui nous sépare d'une rapide impulsion, me décalant d'un pas en avant vers le côté. Bandant mes muscles costaux au maximum, j'amortis ainsi de mon mieux la puissance de ce coup de pied dont la distance vient d'être faussée. Me frappant avec le haut de la cuisse plutôt que le pied, le coup a ainsi perdu la moitié de sa force, et pourtant... Refrénant une grimace de douleur, je pivote sur moi-même à l'énumération de ma technique :

« La Roue Karmique. »

La force centrifuge - alliée à celle de mon bras et de la vitesse de mon adversaire- a vite fait de projeter à toute vitesse mon opposant contre une des épaisses parois métalliques du Léviathan !
Au passage, j'en ai bien entendu profité pour lui décrocher de mon bras libre un surpuissant crochet directement dans le flanc, alors ouvert à mes attaques ! Mais l'intrus a des réflexes plus qu'acceptables. Se sentant partir, il n'a pas hésité un instant à amortir mon coup de poing en se propulsant loin de moi, un pied sur mon torse. Mon attaque a donc elle aussi perdu la plus grande partie de sa puissance. Ce qui m'étonne encore, c'est que malgré une bonne sensation au niveau de mon poing, je ne crois pas lui avoir brisé trop de choses, voir rien du tout. Étonnant pour un humain de East Blue vraiment...

Par contre sa réaction n'a fait qu'augmenté sa vitesse, diminuant ainsi ses chances d'amortir ma projection dans le mur.
Le « Boing » métallique se répercute alors dans les sombres corridors du navire comme les cloches du jugement dernier.
Ah, que j'aime ce son huhuhu.




Tandis qu'il se relève sans montrer d'éventuelles blessures, le vestige de sa cigarette roule quant-à-elle à mes pieds. Le filtre couleur doré est reconnaissable entre mille. Une "Golden skull". Marque de qualité, appréciée par les amateurs de la vie dont je fais partis. C'est la même marque que je fumais avant de me mettre aux cigares. Ce gamin est donc un hédoniste tout autant que moi... Je l'aurais parié ! L'air de rien j'l'aime bien ce blanc-bec. C'est donc pour profiter encore un peu de sa compagnie que je n'enchaîne pas mes attaques comme à l'accoutumée.

Au lieu de ça, je sors deux magnifiques cigare Num.8 (« Grand Line », long et fin, mais corsé) de ma poche arrière, m'en allumant un au bec avant de lancer le second à mon adversaire. Après avoir profité de ma première bouffée je m'adresse de nouveau à lui.

« Donc si je comprends bien t'as pas de nom c'est bien ça ? Dommage... Comment veux-tu que je sache quoi mettre sur la prime qui va bientôt t'arriver sur le coin de la gueule ?
Pourtant t'a pas l'air du genre timide mon gars... Aller, fais pas ta sucrée, dis-moi au moins ton nom et pourquoi t'es là Huhuhu. »





Dernière édition par Toji Arashibourei le Sam 15 Jan 2011 - 14:07, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Sam 15 Jan 2011 - 14:03

-Pour répondre à ta question, non, je ne suis pas recherché, mais la prime ne signifie pas que je fais partie du menu-fretin mon cher Colonel Toji

C’est d’un air fier et moqueur envers son nom et son grade que je lui lança cette réplique pleine de bon sens, tout en courrant vers lui, prêt à dégainer ma jambe, un sourire s’affichait sur son visage, comme ci, il m’appréciait, j’allais sûrement pouvoir effectuer un partenariat lucratif avec lui, qui me permettrait de construire mon empire commercial sans grande résistance. Je me rapprochais de lui, de plus en plus proche, son sourire s’effaça, avait-t-il peur ? Comprenait-t-il enfin que je n’étais pas l’un de ces pirates d’eau douce qui vole des sacs à mains dans leurs villes natales ? Prenait-t-il enfin conscience qu’il pourrait être en danger de mort ? Je ne savais pas. L’écart n’est plus très grand entre nos deux êtres, à ce moment stratégique important, il effectue un pas diagonal, en espérant contenir sans broncher mon coup simple et efficace à l’aide de sa cuisse.
Bizarre, si il avait frapper avec le pied, il aurait subit moins de dégâts, il cachait quelque chose mais quoi ? Pendant que je réfléchissais, cette énergumène m’avais pris la jambe, pour me faire tournoyer et m’envoyer contre le mur en métal épais du couloir tout en murmurant le nom de sa technique très explicite : La Roue Karmique. Mais cet enflure de marin en avait profité pour faire quelque chose d’autre, essayer de m’envoyer un coup de poing, mais ce n’était pas si facile, je lui aurait répété en criant si il le fallait, je ne suis pas un pirate de bas étage ! J’en profitais pour amortir le choc en m’appuyant sur son torse et me projeter à une distance respectable de lui. Quoi que respectable, un peu trop, il y avait un mur derrière, et évidement, trop proche, de plein fois je me le pris, affichant une grimace je me relève, ma cigarette tombé, je m’en remet à ressortir mon paquet, pour enfin prendre l’une des divines tiges se battant à l’intérieur pour que j’aspire leur breuvage, l’heureuse élu fut allumer en un temps record, car pas le temps en combat ! Encore une fois, un sourire s’affiche sur son visage écailleux, en regardant la cigarette tombée à ses pieds. Comment ne l’avais-je pas remarquer, lui aussi fume, mais pas la même chose, digne d’un bon vieux bougre, il fume des cigares. Et maintenant j'étais fixé, il m'aimait bien, ou alors il était empoisonner, mais il me lance un cigare. Le problème, c'est que j'avais déjà une clope dans la bouche, mais ça se rallume. Je l'éteins en me baissant et l'écrasant sur le sol, j'attrape le cigare, l'allume et aspire son breuvage plus rustre que celui de la cigarette, puis, je toussote.

- Donc si je comprends bien t'as pas de nom c'est bien ça ? Dommage... Comment veux-tu que je sache quoi mettre sur la prime qui va bientôt t'arriver sur le coin de la gueule ?
Pourtant t'a pas l'air du genre timide mon gars... Aller, fais pas ta sucrée, dis-moi au moins ton nom et pourquoi t'es là Huhuhu.


- Si c’est pour une prime, je veux bien te le donné mon nom tient, Satoshi Noriyaki, de South Blue, tu as du en entendre parler, c’est moi qui ai détruit le Soul’n’Blues à Logue Town. Maintenant, que dirais-tu d’un partenariat, quelque chose de concret et de lucratif, cette chose est simple, je t’informerais de la position de chaque pirate que je croiserais, en échange ? Je souhaite devenir un riche homme, et construire des Casinos est le meilleur moyen, je voudrais que tu me laisses les construire, aussi, je voudrais qu’il règne un pacifisme complet entre nous, ce contrat restera actif jusqu’à la fin de Grand Line, si tu le veux bien.
http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Dim 16 Jan 2011 - 20:45



Satoshi Noriyaki ?... Ce nom ne me dit rien. Ce blanc-bec est donc bel et bien un jeune ambitieux aux dents longues. Voilà bien ma veine, sa capture ne comblera même pas les blâmes que j'ai accumulés ce moi-ci. Mais voilà que ce petit opportuniste me lance de but en blanc une proposition des plus osées ! Si j'avais été un tant soit plus honnête je l'aurais bien corrigé à grands coups de couteau dans les tripes. Mais voilà, je ne le suis pas huhuhu.

A vrai dire j'ai toutes les raisons du monde d'accepter sa proposition :
* Sa capture immédiate ne me fera rien gagner, alors que plus tard, quand il aura une belle prime... J'vais me charger de ça... A la manière d'un éleveur d'oies, je sais parfaitement engraisser les pirates dans l'attente des jours de fête. Plus sa prime sera grosse mieux ce sera pour moi.
* Avoir un contact diligent parmi la piraterie m'a toujours été d'une grande aide durant toute ma carrière. Mes associés tiennent rarement la distance, mais celui-là semble être d'une bien autre trempe. Plus ambitieux, plus malin... un partenaire idéal.
* De plus, il me parle de putains de casinos ! L'argent, les lumières, les femmes ! Par mes écailles cet homme sait choisir ses mots !

Par contre, il est hors de question d'accepter sans broncher sa proposition. Ça serait se mettre sous sa coupe dès le premier entrevu. Les règles, c'est moi qui vais les dicter ! A vrai dire, je vais me contenter de reformuler ses propres phrases.



« Mwouahahahah tu manques pas de cran gamin ! Putain qu'j'aime ça ! Voilà ce qu'on va faire. Je vais te laisser t'enfuir d'ici et je vais m'assurer que tu parviennes à Grand Line sans problème. Je vais te donner un moyen de communiquer avec moi, je te préviendrais ainsi des poursuites à ton égard. De ton côté, tu me donneras tout autant d'info sur les autres équipages de pirates. Ça plus une place VIP dans tes futurs casinos devraient compenser. Honnête non ? »

Je prends une légère pause dans mon laïus, en profitant pour étudier ses réactions. Au petit sourire qu'il affiche en coin je me dis qu'on a trouvé notre terrain d'entente. Reste la cerise sur le gâteau.

« En plus de tout ça, je vais te faire une fleur. Comme tu sembles ambitieux, je vais t'aider à te faire un nom qui soit craint. Fais-moi confiance pour ça. Pour commencer je vais te dire comment réduire cette foutu coquille en un tas de cendre. Fais pas cette tête et écoute ! Loin d'être un piège c'est une occase en or que je t'offre ! J'ai quelques intérêts à faire ça, mais parlons plutôt du comment... »

Devant son regard mêlant étroitement méfiance et ambition, je lui indique du doigt une coursive non gardée.

« Au bout de cette passerelle tu tomberas sur le secteur Z-98. C'est la salle des machines. Une petite explosion se répandra à l'ensemble du navire comme une traînée de poudre. Faisant exploser le tout en moins d'un quart d'heure. A condition bien sûr que les portes anti-explosion soient toutes ouvertes sans exception huhuhu. Je sais où est leur panneau de contrôle et je suis prêt à les relever si tu es d'accord pour notre petite association. Une occasion en or j'te dis ! »

Dans un grand sourire qui se veut le plus accueillant possible, je lui tends une de mes énormes mains calleuses. Juste avant, j'ai tracé avec un doigt une croix en son centre. Il s'agit là d'une coutume mafieuse très répandue dans tout East Blue. Par là, je lui signale mes connaissances des us et coutumes du monde de l'ombre, ainsi que du respect de la parole donnée.
Après un instant d'hésitation compréhensible, le pirate fait le même signe de croix en prenant l'air le plus confiant dont il est capable. Avec un sourire malicieux il place sa main dans la mienne avant de la serrer. L'accord et conclu. Je saurais le respecter à la lettre. Par contre...




« Mais en attendant gamin il va falloir que notre rencontre soit crédible aux yeux de mes supérieurs. En plus j'ai jamais pu résister à l'appel du combat avec un mec de ta trempe Mwouhahaha ! »

Il ne faut qu'une fraction de seconde pour que ce malin de Satoshi ne réalise vraiment le sens de mes paroles, mais il est déjà trop tard. Je serre alors sa main dans la mienne tel un étau d'acier avant qu'il n'ai le temps de l'enlever, manquant de peu de lui broyer les doigts avec ma force d'hybride.
Tandis qu'il commence à exécuter un mouvement de dégagement, je déclenche l'ensemble des cellules électro-productrices de mon avant-bras ! 500 Volts se répande instantanément dans tout son corps par notre poignée pas si amicale que ça ! Sous la force du choc électrique son corps se raidit comme du bois, l'immobilisant un instant.

"Décharge électrique !"

Mon adversaire n'est pas du menu fretin, ça il me l'a bien fait comprendre. Bien bien bien... je n'aurai donc pas à me retenir ! En fait j'ai plutôt envie d'y aller de toutes mes forces pour faire plus vrai. Si un témoin nous voit nous croiser sans une égratignure cela sera très dur à expliquer, alors que là... A vrai dire, je l'aurais aussi fait uniquement pour le plaisir huhuhu !

C'est donc tel un météore que mon autre poing profite de cet instant de faiblesse pour s'abattre de toute sa puissance sur le thorax de mon adversaire/partenaire ! Dans celui-là je mets tout le poids et la rage dont je suis capable. Un puissant hurlement guerrier l'accompagne dans sa course mortelle ! Putain que j'aime mon Job !

« RAAaaaaaah ! »


http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Mer 19 Jan 2011 - 14:33

- Si c’est pour une prime, je veux bien te le donné mon nom tient, Satoshi Noriyaki, de South Blue, tu as du en entendre parler, c’est moi qui ai détruit le Soul’n’Blues à Logue Town. Maintenant, que dirais-tu d’un partenariat, quelque chose de concret et de lucratif, cette chose est simple, je t’informerais de la position de chaque pirate que je croiserais, en échange ? Je souhaite devenir un riche homme, et construire des Casinos est le meilleur moyen, je voudrais que tu me laisses les construire, aussi, je voudrais qu’il règne un pacifisme complet entre nous, ce contrat restera actif jusqu’à la fin de Grand Line, si tu le veux bien.

Même après lui avoir dit ce que j’avais fais, rien, il s’interrogeait toujours, creusant au plus profond de sa mémoire si il avait déjà entendu parlé de moi, mais rien, il n’avait rien, il ne savait pas qui j’étais, après quelques secondes de réflexion il semblait être complètement ailleurs, car un sourire revint sur son visage.

-Mwouahahahah tu manques pas de cran gamin ! Putain qu'j'aime ça ! Voilà ce qu'on va faire. Je vais te laisser t'enfuir d'ici et je vais m'assurer que tu parviennes à Grand Line sans problème. Je vais te donner un moyen de communiquer avec moi, je te préviendrais ainsi des poursuites à ton égard. De ton côté, tu me donneras tout autant d'info sur les autres équipages de pirates. Ça plus une place VIP dans tes futurs casinos devraient compenser. Honnête non ?

Quelle vulgarité dans ses mots, cet homme ne sait donc pas se comporter en Gentleman… Il s’arrête respire, j’en profite pour sourire et acquiescer de la tête, lui, reprend une inspiration et reprend son discours.

- En plus de tout ça, je vais te faire une fleur. Comme tu sembles ambitieux, je vais t'aider à te faire un nom qui soit craint. Fais-moi confiance pour ça. Pour commencer je vais te dire comment réduire cette foutu coquille en un tas de cendre. Fais pas cette tête et écoute ! Loin d'être un piège c'est une occase en or que je t'offre ! J'ai quelques intérêts à faire ça, mais parlons plutôt du comment...

L
es mots qu’il utilisait était devenu moins brute, il avait touché au point sensible, en effet mon but était la Gloire, le Pouvoir et l’argent, si il allait m’aider à faire ces trois choses primordiales, que pouvais je faire d’autre qu’accepter ses conditions. Enfin, il s’était encore arrêter dans son discours, mais il reprend, tout en montrant du doigt dans la direction d’un couloir.

- Au bout de cette passerelle tu tomberas sur le secteur Z-98. C'est la salle des machines. Une petite explosion se répandra à l'ensemble du navire comme une traînée de poudre. Faisant exploser le tout en moins d'un quart d'heure. A condition bien sûr que les portes anti-explosion soient toutes ouvertes sans exception huhuhu. Je sais où est leur panneau de contrôle et je suis prêt à les relever si tu es d'accord pour notre petite association. Une occasion en or j'te dis !

Il y avait toujours un hic, c'était comme si, il voulait me mettre à l’épreuve, que je prouve que je suis bien celui que je dis être, il était méfiant, mais fort. Ca allait donc être le début de notre partenariat. Un sourire s’affiche sur son visage habituellement brutal, puis une main vient à moi, sa main rugueuse, s’avoisinant à la couleur jaune du soleil, il l’ouvre, ses doigts collés me répugnent, mais, il fau savoir faire des sacrifices. Je m’apprête à la serrer, puis j’aperçois une croix au centre de sa paume, tel la tradition de la mafia le dit, c’est le Parain d’East Blue qui l’utilise le plus, comment cet homme poisson aurait pu savoir ça ? Voilà qu’il me fait part de ses connaissances envers ce monde dans le quel je faisais partit autrefois, le monde sombre dans lequel différente magouilles et meurtres interviennent, le monde Mafieux. Je me décide alors à faire de même, je dessine une croix dans ma paume, puis je colle ma main dans les siennes, c’était fait.
[color=indigo]
-[/color] Mais en attendant gamin il va falloir que notre rencontre soit crédible aux yeux de mes supérieurs. En plus j'ai jamais pu résister à l'appel du combat avec un mec de ta trempe Mwouhahaha !

Sans que je ne le voie venir, ce machiavélique Toji Arashibourei, me broie la main, il m’était impossible de la retirer, la force d’un homme poisson était donc réellement aussi grande ? Ma main commence à lancer, je voie mes veines se gonfler, vont-elles exploser ? Qui sait ? Mais ce n’était pas fini, il fallait vraiment que je me retire ! J’y étais presque, le supplice allait prendre fin, mais voilà qu’une décharge électrique vient me paralyser, mon corps de répondait plus, je ne pouvait plus bouger, le choc était grand, mais lui, il sourit ! Et voilà que maintenant, cet enflure charge son poing devant moi, sans que je ne sache où est-ce qu’il va frapper, il sert son poing tel un marteau, et celui-ci vint s’écraser sur mon thorax, venant me fracturer un os, et cet affront vint avec un hurlement de douleur monstrueux, un hurlement que je n’avais pas eu depuis bien longtemps…

- RAAaaaaaah !

[color:54fb=orange]C
’est maintenant que la paralysie s’estompe, mon corps redevient plus léger, mes muscles se décontractent les uns après les autres, une sensation de bien être parcours mon corps, mais pourtant ma poitrine me fait toujours aussi mal, il avait frapper avec une brutalité sans égale, si j’avais été un simple pirate, mon torse aurait été déchiré, littéralement, son poing aurait pu traverser ma poitrine sans défense. Il n’était pas tendre. Malheureusement je ne suis pas un pirate de bas étage, je ne fais pas partit du menu-fretin, comme je lui avais dis plutôt. Je me relève donc, prêt à lui mettre la rouste de sa vie.

- Kaze

J
e m’élance sur lui, courrant à vive allure, plus vite que tout à l’heure, mais cette technique ne s’effectuait pas de front, elle se faisait de dos, je change de direction, après être aller à une distance respectable de lui, puis, je frappe aux articulation des genoux, espérant qu’il pose celui-ci au sol. Mon enchaînement allait être réussi à partir de ce moment précis, enfin, peut être.

- Livre [£] !

Je fonce sur lui, m’accroupis pour être à la bonne hauteur, puis effectue un large coup de pied vertical. Il se pourrait que je gagne ce combat, mais cet homme, allait-t-il respecter son engagement, rien n’était dit, pour un marin de sa trempe, même si je pense qu’il le respectera uniquement pour son instinct de combattre, il pourrait très bien le rompre n’importe quand, par contre, les casinos, ça marche plutôt bien pour les alliances apparemment. Pourtant, dans mon élan je repense au coup qu’il m’avait donné tout à l’heure, mon instinct me dit qu’il aurait pu frapper beaucoup plus fort, pourquoi alors, pourquoi ?


http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
avatar
Toji Arashibourei
Thunder F.

♦ Localisation : GL
♦ Équipage : Ex-Sea Wolf

Feuille de personnage
Dorikis: 11 400
Popularité: -1200
Intégrité: -750

Jeu 20 Jan 2011 - 22:41



Voilà qui est fait huhuhu ! Une belle patate directement dans le thorax ! Largement de quoi vous mettre les idées en place ! Ça me démangeait depuis que des intrus ont pénétré dans mon territoire, alors je vous dis pas le soulagement de pouvoir enfin mettre la main sur l'un d'entre eux. Surtout un gaillard qui a encore la force de se relever après le traitement que je viens de lui infliger.
Le pire c'est qu'il est encore d'attaque le Sato-kun ! Un éclair de vengeance dans le regard, le voici qui fonce sur moi avec une vitesse admirable. J'ai rarement vu des types aussi vifs dans tout East blue ! Dans quelques mois ce sera une proie de choix, j'y veillerai.



Feintes, pas de côtés, le voilà qui se décale grâce à son jeu de jambe sur un de mes flancs afin de frapper dans mon angle mort. Mais l'étroitesse des corridors jouent en sa défaveur... D'un coup d'œil je l'aperçois sur mon flanc droit, préparant une volet de coups de pied sur le côté de mon genou. De tels coups pourraient déboiter une rotule sans problème s'ils la frappent avec le bon angle. Heureusement pour moi, j'ai tout juste le temps de me tourner vers lui tout en bandant mes muscles au maximum. Alors bien campé sur mes appuis je n'ai aucun mal à amortir le choc.

Mais tandis qu'un sourire mesquin se peint sur mon visage buriné, le voilà déjà qui profite de ma position basse pour passer en un éclair devant moi, bien décidé à me propulser sur orbite. Dans la position où je suis, je n'ai aucun moyen d'esquiver la vitesse de son attaque. Hum... L'avait-il prévu, ou bien n'est-ce qu'une opportunité qu'il a su saisir ? Dans tous les cas je dois me préparer à en manger une belle ! Afin de minimiser au maximum le choc, j'essaye de me cambrer en arrière... Le seul effet que j'obtiens c'est d'offrir à son talon mon volumineux menton.

Vlam !

Sous la violence du choc je suis propulsé comme une toupie dans une série de soleils, qui ne se termine que par un impact brutal contre une épaisse paroi d'acier.

Sbonnnng !...


Keuf keuf ! Il n'y est pas allé de main morte non plus ce foutu gamin. Passant une main sur ma nuque, je prends peu à peu conscience de la douleur qui me lance dans tout le crâne. Putain, me vlà bon pour un sacré lumbago... Extirpant mes deux mains du métal tordu où j'ai élu domicile, je m'en extirpe péniblement avant de me laisser tomber lourdement au sol sur mes deux pieds. Je peux alors constater d'un coup d'œil en arrière l'empreinte de mon dos sculpté dans le métal de la paroi.

« Mwouahahah* keuf keuf !..ahahah... parfait. Voilà qui devrait suffire à sauver les apparences. Tiens gamin, ça te sera utile. Il est réglé sur ma fréquence. Avec ça tu pourras me joindre sans trop de problème. A toi d'en faire bon usage. »


Après avoir ramassé péniblement mon cigare au sol, je sors de ma poche un escargophone civil des plus banals que je lance à mon nouvel « associer ». Un sourire énigmatique aux lèvres, je ne le lâche pas du regard. Je lui fais ensuite comprendre par un petit mouvement de tête vers le corridor Z-98 qu'il est grand temps de mettre « notre » plan de destruction en action.

« Et ben alors, qu'est-ce que t'attends pour y aller ? Si tu restes planté là, j'vais encore être tenté de t'mesurer à moi huhuhu. »






Dernière édition par Toji Arashibourei le Dim 23 Jan 2011 - 13:10, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t115-marine-toji-arashiboureihttp://www.onepiece-requiem.net/t154-fiche-de-toji
avatar
Satoshi Noriyaki
PNJ
Greed
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Juicy Berry
♦ Équipage : Les Truands

Feuille de personnage
Dorikis: XxxX
Popularité: 800
Intégrité: 10

Sam 22 Jan 2011 - 22:34

Et voilà que mon coup lui touche le menton, une sensation fabuleuse que je n’avait pas eu depuis quelques semaines, un vrai combat, avec une intensité remarquable, quelque chose de vraiment intéressant qui continuera je l’espere, enfin, tandis que je le vois partir vers le plafond d’acier, je me recule d’un pas, sachant pertinamant qu’un coup comme celui là ne l’aura pas amocher tant que cela, et qu’il pourrait contre attaquer à un moment inattendu, après tout il reste un marin, et un beau, son caractère sournois et sa capacité à jouer dans les deux camps est remarquable, il sait se faire détester tout en faisant un bon travail, cet homme me fait pensé aux histoires qu’on me lisait, particulièrement celle où Luffy arrivait ici même, cherché Zoro Roronoa, son premier Nakama. Celui à qui Toji me faisait pensé n’était d’autre que le plus gradé des lieux à l’époque : Morgan. Dans les livres, il était dit qu’il était l’un des plus cruels, étrange et répugnant marin de cette ère, avec son bras remplacé par une hache, et ses cigares qu’il enchaînait un à un.

Dans un petit toussotement, l’homme poisson retire ses mains calleuses des parois en aciers du plafond de ce bateau pour retomber lourdement sur ses grosses bottes, mon dieu qu’elles sont grandes, quelles tailles font les lacets qui parcourent toutes la longueur de ses bottes ?! Il est maintenant sur le sol, se tenant la nuque avec l’aide de sa main de poiscaille, puis regarde en l’air, étonné de la trace de son dos, et moi aussi, qu’est ce que j’avais tapé fort de diou !

- Mwouahahah* keuf keuf !..ahahah... parfait. Voilà qui devrait suffire à sauver les apparences. Tiens gamin, ça te sera utile. Il est réglé sur ma fréquence. Avec ça tu pourras me joindre sans trop de problème. A toi d'en faire bon usage.

Ce machiavélique homme poisson ramasse son cigare tombé au sol tel un vieillard, difficilement il se redresse et fouille au fin fond de sa poche pour sortir un escargophone tout à fait normal, qu’il me lance tout en me fixant, qu’est ce qu’il fait peur ce gars là, mieux vaut l’avoir dans son camps, j’ai bien fait non de d’là ! D’un signe difficile de compréhension de la tête, il m’indique le couloir Z-98 dont il avait parlé plus tôt, un couloir assez sombre, dont on ne voyait pour l’instant pas le fond.

- Et ben alors, qu'est-ce que t'attends pour y aller ? Si tu restes planté là, j'vais encore être tenté de t'mesurer à moi huhuhu.

N’ayant aucune envie de me mesurer à lui encore une fois, je prends le chemin indiquer, et m’enfonce dans ce canal sans fin, disparaissant dans le Léviathan.
http://www.onepiece-requiem.net/t100-termine-satoshi-noriyakihttp://www.onepiece-requiem.net/t109-greed#772
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1