AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB] L'entraînement en musique!

Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 31 Mar 2012 - 0:23

À voir l'ambiance qu'il y avait dans cette île, il n'y avait pas de doute, les gens ne parlaient que de tournois ou de combats organisés. Ceux qui ne voulaient pas se battre, il était clair qu'ils n'avaient rien à foutre ici. De nature, Wohrwèlch n'est pas du genre à créer des emmerdes qui engendraient des situations en baston général. La raison pour laquelle il décidait de rester dans la ville c'est qu'il cherchait à s'améliorer. Il avait par plusieurs moments perdu contre diverses personnes, plus au moins méchante. Et cela, Wohr ne le supportait pas. Il se disait sans cesse que si des pauvres innocents avaient trouvé la mort lors d'un conflit avec un être démoniaque qui cherchait à tuer tout le monde à cause de son incapacité à s'interposer le traumatisais particulièrement. Il aurait dû s'engager dans la Marine!

Cependant, l'historien séjournait ici afin qui devient plus performant si d'autre occasion se présentait. Il détestait l’échec. Au moins pour les malheurs qui n'avaient pas la chance de se défendre... Ce jour-là, il désespérait un peu de ne point trouver de changement positif dans la maîtrise de ses sabres. Tapait des poteaux à longueur de journée ne l'aidait guère et il n’appréciait pas du tout ce genre de méthode. Lui qui aimait le contacte humain, il souhaitait avant tout de rencontrer des hommes ou des femmes ne serait-ce pour se sentir moins seul. Certes, il détestait particulièrement de se battre avec la gent féminine, que ce soit pour un entraînement ou parce que les circonstances le demandaient...

L'archéologue quitta le dojo dans lequel où il passait du temps à s'échauffer. Il avait un peu marre. La tête dans les genoux, il marchait en traînant le pas sans trop regarder devant lui. Il réfléchissait à ce qu'il pouvait faire. Quand l'homme encapuchonné ne faisait pas attention à l'instant présent, fallait prévoir à ce qu'il y ait danger! C'était souvent qu'il pouvait mettre en périls sa propre vie de cette façon-là. Il suffisait qu'il rentre de plein fouette contre le type qu'il ne fallait pas énerver pour qu'il en prenne plein la gueule ou qu'il s'entravait dans les escaliers pour ne plus ressemblait à rien après la chute. Là, il percuta un jeune homme sans le voir. Il s'excusa:

- Oups! Pradon monsieur. Oh, vous êtes musicien?


Dernière édition par Wohrwèlch le Lun 16 Avr 2012 - 15:44, édité 1 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Invité
Invité


Mar 3 Avr 2012 - 14:00

    Et voilà que j'étais parti sur l'île du Karaté pour pouvoir apprendre un peu plus sur le combat à mains nues que j'aimais assez étant donné que mon art martial y était lié. Et ouais, le Zui Quan était une des formes d'une kung fu assez compliquée à réaliser, mais j'maîtrisais, donc no problem ! M'enfin j'étais quand même venu dans le coin pour m'entraîner, mais surtout pour défourailler de l'adversaire à vitesse grand V ! J'étais pas un mordu de combat, mais là c'était différent, c'était pour présenter ce combat et montrer que j'étais plus fort que certaines personnes dans le coin. J'étais d'ailleurs... en train de me battre contre un mec en pleine rue qui m'avait défié. J'avais évidement refusé le combat dans une premier temps, mais cet imprudent m'avait frappé en me disant que vue mon allure je n'étais qu'un bon à rien. Je n'avais sérieusement rien à foutre de ce mec, mais j'avais pas apprécié qu'il me frappe. De toute façon il n'avait pas frappé assez fort pour que je ressente la moindre douleur, j'en avais connu d'autres. Nous étions déjà entouré d'une vingtaine de personnes qui commençaient à parier sur le vainqueur. C'était trop tard pour s'enfuir d'toute façon, ils formaient un parfois cercle autour des deux combattants.

    Je fis donc signe à cet homme qui troublait ma journée de venir vers moi. Esquivant ses coups un à un, je passais à l'offensive quelques instants plus tard après une chute volontaire et une balayette effectuée rapidement. L'adversaire se retrouva le cul par terre, surpris, et quelque peu honteux. De plus, l'assemblée venait d'éclater de rire en le voyant dans cette position. Se relevant énervé il me fonça dessus tête baissée sans réfléchir. Me baissant en avant afin d'esquiver son coup de poing, je me relevais brutalement afin de lui asséner un magnifique coup de tête dans la sienne, ce qui eu le mérite de le mettre K.O. Je fus applaudis, mais cela ne me réconfortait pas vraiment. Sur ce genre d'endroit, si tu battais quelqu'un, un autre viendrait te défier, et ainsi de suite. C'était un sacré cercle vicieux, et ça ne serait pas plaisant, il était préférable pour ma personne de me faire petit le reste de cette visite. Premièrement, il fallait que je trouve un maître pour m'enseigner de nouvelles choses où bien que je participe à un tournoi, vue qu'il y en avait assez souvent, ça ne serait pas difficile. Ensuite, j'étais ici en tant que marine durant un transfert de quelques semaines donc.... il fallait tout de même que je fasse mon boulot, mais autant profiter de ce lieu. Je n'avais pas reçu d'ordre m'interdisant de faire ce que je voulais.

    M'ouais, c'était pas trop le moment de penser à la marine, je me permettais une petite pause, allors autant me promener en ville. Ils vendaient pas mal de choses intéressantes, mais trop peu de magasins de deux de mes passions, les fleurs, et bien sûr la musique. Je devais être le seul pelot dans cette ville à se promener avec une guitare. En fait ici, à part se diriger vers un dojo pour s'entraîner pas grand chose à faire il y avait. Et en parlant de ce lieu il y en avait un non loin d'ici, un peu réputé, mais peut être qu'ils pourraient me renseigner ou bien aurait-il quelque chose à m'enseigner. Me rapprochant, un homme encapuchonné en sortit et s'approchait de moi, n'était pas spécialement réactif sur le moment je fis un pas de côté pour esquiver cet imbécile qui marchait sans faire attention. Néanmoins il réussit à décaler et à me rentrer dedans. Lui aussi il cherchait la bagarre ou quoi ? Ah... non, il venait de s'excuser et me posa donc une question en rapport à ma guitare, si j'étais musicien.


    « Euh... Non non, j'aime me trimbaler avec une guitare pour frapper les gens qui me percutent dans la rue. Bah évidement que chui musicien ! M'fin...vous êtes le premier à me faire la remarque aujourd'hui... à croire qu'à part se foutre sur la gueule, ils aiment rien d'autres ici. »

    Je venais d'entamer la discussion avec un parfait inconnu mais c'était pas très gênant étant donné qu'il semblait un peu différent des hurluberlus qui pouvaient se trouver sur ce caillou. Donc je me dis que quitte à entamer une discussion autant aller jusqu'au bout et faire connaissance.

    « Alors, vous aussi vous venez ici pour vous entraîner ? »

    Une question dont la réponse était évidente mais fallait trouver un point où commencer et il y en avait un meilleur. Je lui tendis ma main et repris une nouvelle fois la parole :

    « Vice-Lieutenant Flower, ravis de faire votre connaissance monsieur. »


Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Mar 3 Avr 2012 - 19:30

- J'imagine que vous l'êtes aussi. Ça tombe bien.

Le jeune homme face à lui enchaînait tellement vite qu'il ne préféra pas l'interrompe et peut-être plus tard lui demandais de l'aide pour son entraînement. Visiblement, tout le monde cherchait à s'améliorer ici!

En entendant ces dernières paroles, il changea de comportement. Il se redressa quasi immédiatement. Il s'adressait à un Marine et attention pas n'importe lequel. "Monsieur. Ce n'est pas souvent, j'en suis content. En plus de ça, il est ravi de faire m'as connaissance. Moi, le parfait inconnu. Ya moins pour qu'on reparte avec un bon souvenir. En plus de cela, il me rappelle quelqu'un. Sören et son gentil petit chat. Sören Hurlevent, c'est ça." Il reprit la parole, mais fut encore bafouillé:

- J'en suis également tout honorer, monsieur l'officiel. Vous devez certainement être relativement doué en matière de combat, non? Voyez-vous, je quitte à peine ce dojo, car je n'ai pas ressenti la moindre progression. Peut-être avez-vous des choses que vous pouvez m'enseigner?

Il s'arrêta net. Il réfléchissait à ce qu'il disait et continua:

- Oh pardon! Vous êtes certainement en mission, désolé de vous avoir dérangé.

Wohrwèlch se sentait particulièrement gêné. Il en avait presque honte. Heureusement qu'il n'y avait personne aux alentours. Il baissa la tête. Néanmoins, il espérait une réponse, même si elle était négative.


Dernière édition par Wohrwèlch le Lun 16 Avr 2012 - 15:43, édité 2 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Invité
Invité


Ven 13 Avr 2012 - 13:04

    Ma première phrase avait à peine été finie que l'homme en face m'avait déjà répondu, il était assez perspicace et avait deviné que j'étais moi aussi ici pour m'entraîner. Mais après tout, quoi de plus normal que de venir s'entraîner dans ce lieu où les arts martiaux dominaient. Un tel lieu devrait être un endroit serein où le calme devrait régner en maître mais je ne pense pas que ça soit le cas étant donné le nombre de tournoi et autres combats qui s'organisaient ici, et tout ceci était bien dommage. Passant ma main sur mon menton pour le caresser, me donnant un air pensif, je considérais l'encapuchonné en face de moi, il avait une bonne carrure, un adversaire qui pourrait être intéressant. Toutefois... dans un combat tranquille car j'avais pas tellement envie de me fatiguer.

    En tout cas, il fallait noter le fait que mon interlocuteur s'était redressé immédiatement quand j'avais dit mon grade. C'était toujours drôle à faire, même si au final mon titre je m'en lavais les mains. Mais voir les gens se redresser comme ça, c'était un petit plaisir. C'eut était très inconscient de ma part s'il avait été un pirate... Il y aurait sûrement eu un combat immédiat dans ce cas, quoi qu'il m'semblait sympathique le bougre.


    J'avais en face de moi quelqu'un de très poli et c'était assez plaisant, ça changeait de beaucoup de personne en ce vaste monde. Il venait de m'appeler l'officiel. J'allais devoir lui dire de m'appeler par mon nom, étant donné que je ne voulais pas tellement qu'on m'appelle par mon grade toute les trente secondes. Ca allait se remarquer à force je pense. Bien que je me ferais peut être remarquer en combat. En parlant de cela, l'homme pensant que je pouvais lui apprendre quelque chose, c'était très flatteur. Soudainement il baissa la tête et s'excusa car l'idée que je sois en mission avait parcourue son esprit...

    « En mission ? Non pas tellement. Je suis habillé en civil là ! Puis bon, à cause de mes frasques je n'ai plus tellement de mission où autre, ils font tout pour que je sois viré dans ma garnison. Du coup j'me casse de temps en temps. »

    Ma réponse était assez spontanée et j'espère qu'elle lui plairait. Maintenant fallait juste que je parle de deux ou trois autres choses avec lui, d'entraînement, de combat. En tout cas si nous nous battions ça serait avec nos poings et nos pieds, les armes n'étant pas appropriées pour cette île de combat à mains nues. Je n'avais pour l'heure qu'à réponde à ses précédentes questions.

    « Sinon... je pourrais vous apprendre mon style de combat... Mais il est très particulier. Ca vous dirait pas de discuter de ça ailleurs, tranquillement plutôt que dans la rue ? Ah.. et appelez moi Flower. »

    Dorénavant nous n'avions plus qu'à trouver un endroit un peu plus calme, un dojo pourrait faire l'affaire, mais le temps était magnifique, donc être dans un zen pourrait être plus approprié, et ça une certaine sérénité nous accompagnerait durant nos conversation. Amenant une main dans ma poche afin de chercher une clope et la consommer, je repris parole :

    « Vous n'connaissez pas un endroit calme ici ? »
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Lun 16 Avr 2012 - 15:42

Quelques mots qui sortaient de la bouche du gradé choquaient intérieurement Wohrwèlch. De tous les officiers qu'il avait pu avoir la chance de rencontrer, jamais aucun d'eux parler de manière plus plaisant. Limite si le jeune homme qui l'avais en face de lui, le parler comme un ami. Jamais il aurait cru que cela pouvait arrivait et qui plus est à lui.

Il s'imaginer le Vice-Lieutenant faire des fugues en pleine nuit et que les soldats le couraient après avec des chiens pour qu'il rentre à la base. Il se concentrait pour pas jaillir un éclat de rire. Ce pourrait être plutôt gênant. Un officier musicien. Cela ne pouvait être que bénéfice pour l'historien. Il l'écoutait attentivement comme un élève sage et discipliné. De plus, sans ce rendre compte, il avait beaucoup d'affection pour son interlocuteur. Il lui répondit.

- Oh oui, bien sûr monsieur. Euh Flower. Je connais un lieu assez tranquille. Enfin... du moins, c'est ce que ça laisse paraître. Je n'ai fais que longé cet endroit remplie de magnifique fleur. C'est un peu en retrait de la ville. Euhh, d'après mes souvenirs, car cela remonte à trois jours, ça doit être par-ici. A propos de fleure. Flower ça ne veut pas dire fleur? Enfin, si je peux me permettre...

Ils se dirigèrent tous deux dans la prairie que l'archéologue avait déjà vu avant. Ce dernier posai sa sacoche sur l’herbe fraîche. Il n'y avait personne. Il y avait seulement les oiseaux qui chantaient leur doux mélodies en bordure de forêt à côté. C'était un endroit idéal pour faire un combat un main. L'encapuchonnée planta Erx et Zaaraïn sur le sol. Avant de se mettre en position de garde il lui adressa une parole.

- Je ne vous ai pas parler en chemin, mais il y a une chose à savoir sur moi. Je ne sais pas si vous vous posez la question pourquoi je garde constamment cette capuche sur moi, c'est que je ne suis pas beau à voir. J'ai une maladie qui dégrade ma peau. Donc, n'ayez pas peur si jamais par malheurs vous voyez ma lèpre. N’hésitez pas à mettre les coups, je veux apprendre votre style. Ça peut être très utile de se battre à main nu si jamais on se retrouve désarmé.

Il se dressa et mit ses bras en avant pour protéger son visage.

- Vous êtes prêt? Dans ce cas, en garde!
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Invité
Invité


Jeu 10 Mai 2012 - 2:12

    L'homme me faisant face me répondit par l'affirmative. C'était assez plaisant qu'il connaisse un endroit calme où tout mon art pourrait s'exprimer. De plus, si après notre entraînement, l'inspiration me venait, je pourrais peut être pousser la chansonnette. Alors que mon interlocuteur continuait à parler, sous une tirade assez longue, à propos de mon nom, du moins le pseudonyme que je portais déjà depuis plusieurs années, je pris quelques instants pour répondre. C'était la première fois que quelqu'un me faisait cette remarque, ce qui était fort intéressant.

    « En effet, cela veut dire Fleur. Moi vrai prénom est aussi le nom d'une fleur. Mais il est dans mon intérêt de cacher ma première identité... De plus j'ai choisis ce pseudonyme car je suis aussi botaniste, et mon tatouage de rose me va si bien. Et vous ? Comment dois-je vous appeler ? Car il est assez gênant d'être en face d'une personne ayant notre patronyme sans avoir le sien. »

    Et toc ! Fallait lui apprendre la politesse en plus ! Non, je rigolais, il était très courtois et ceci était rare chez les personnes de toutes les générations. Je faisais d'ailleurs partis de ces enfoirés qui se moquaient de tout, toutefois quand quelqu'un se trouvait poli et agréable avec moi je n'avais aucune raison de l'envoyer braire. Tout en ayant ceci en tête, nous arrivâmes dans une petite prairie qui semblait assez plaisante, mais cela me gênait malgré le bon nombre de jolie plantes s'y trouvant. J'aurais préféré un lieu avec quelques décor traditionnelles mêlés à un petit plan d'eau.

    L'homme me faisant face planta ses armes dans le sol. Je fis de même, du moins je mis mon fouet à l'écart, ainsi que ma guitare et tous les affaires inutiles que j'avais sur moi. Je me débarrassais aussi de mon haut, me retrouvant torse nu face à ce personnage. Je me mis en garde par réflexe car nous étions là pour nous battre et nous entraîner à l'origine. Mais il se contenta de m'adresser la parole rapidement avant de passer à l'action et de se mettre à son tour en garde. Il était moche ? Et bien... une solution, pourtant simple, pouvait me venir à l'idée. Je lui répondis alors :

    « Et bien... Pour votre côté esthétique, je préfère les choses plaisantes à voir, et si vous êtes si hideux, il y a un moyen simple de palier à ceci. Un masque ! Oui mon cher ! Un simple masque, bien esthétique qui pourrait vous donner un charisme un peu plus poussé. Maintenant, le Zui Quan, la boxe de l'homme ivre... Normalement nous n'attaquons pas en premier, mais je vais y faire exception. »

    Sans prévenir, je m'avançais vers lui vivement d'un pas chancelant propre à mon art et sans crier gare je m'écroulais d'une manière très souple vers le sol, atterrissant sur mes mains et en effectuant un mouvement rotatif afin de lui asséner un coup de pied dans les jambes. C'était la meilleure chose à faire étant donné qu'il se protégeait le visage. Après ceci je continuais ma phase offensive en effectuant une roulade sur le côté afin d'éviter une réplique à mon coup, tout en me relevant promptement tout m'avançant souplement vers cet être pour tenter de toucher son visage avec un coup de paume dirigé vers son le milieu de son visage, soit son nez. Qu'il me contre ou non, ceci devrait logiquement diminuer son temps de réaction vers mon prochain qui se ferait en même temps que ce coup de paume puisqu'en effet de mon autre main j'avais effectué une vicieuse attaque destinée à frapper son torse.

    Je reculais par réflexe grâce à quelques pas chassé, me mettant à distance d'une réplique instantanée. Cependant s'il me suivait rapidement il pourrait me frapper aussi vite. Un manque de réaction de ma part pouvait être une grave erreur comme dans beaucoup de combat. Sans faire attention à quoi que ce soit je pris quand même la parole pour lui expliquer quelques choses :


    « Des gestes imprévisibles en mimant un homme ivre. Voilà le combat que je pratique. Étrange, n'est-ce pas ? Donnez tout ce que vous avez, c'est un combat. »
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Ven 11 Mai 2012 - 0:04

Effectivement, cela avait complètement surpris Wohrwèlch. D’ailleurs, malgré les explication de Flower, il ne comprenait toujours pas. Il en était bouche bée. Comment allier les techniques de combat et le comportement d'un homme ivre? Il avait la réponse sous ses yeux! Trop de question lui venait à l'esprit. De plus, il voulait tant lui les poser, mais il préféra s'abstenir. Il apprenait mieux en pratiquant et en observant. Il voulait d'abord continuer dans les analystes. Ainsi, en faisant soi-même l'apprentissage, on adhérait mieux. Il était vraiment intéressé par ce style.

Sans plus attendre, il se laissa traquer par son camarade, le laissant pleinement agir. L'historien tenter d'esquiver sans trop de succès. Il était vrai, qu'être imprévisible n'aider pas beaucoup. Au contraire, cela le désavantageait. Il se prenait plusieurs coups, mais il persévérait. En se prenant les poings et les pieds, il cherchait à comprendre un peu le mécanisme afin de le reproduire après.

Et un autre ici, un autre là. L'archéologue reculait, faisait des pas chassées. De plus, il profitait de sa situation pour s’entraîner dans son art d’acrobatie. Alors que l'ancien Marine lui allait donner un directe, le lépreux fit une roulade sur le côté. Il progressait un peu. Des fois, il lui arrivait d'être prit au dépourvue alors qu'il était en plein saut.

En se relevant, le lépreux demanda cette fois, que son maître lui enseigne plus tranquillement. Lui expliquer comment on peut devenir si imprévisible tout d'un coup. Comment faire pour parer les attaques adverses dans une positon peu commode. Ou encore, comment assénait-il dans cette attitude? Lui il était précis, mais Wohr visait à côté...

Le jeune homme tentait de reproduire quelques techniques qu'il avait mémorisé. Il voulait au moins reproduire, les deux qui avait apprécié. Le combat était repartie.


Dernière édition par Wohrwèlch le Sam 12 Mai 2012 - 19:38, édité 1 fois
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Invité
Invité


Sam 12 Mai 2012 - 1:48

    Suite à mes paroles, je m'étais mis le plus promptement sur une position de garde me permettant une contre attaque rapide, mais je ne savais pas si cela serait le plus facile à exécuter, je n'étais pas un maître non plus, rien qu'un pratiquant. Certes j'évoluais depuis quelques années déjà dans cet art, mais je n'étais pas en passe d'être surnommé le petit dragon. Après avoir attendu l'attaque de mon partenaire je fis un mouvement par la droite, qui autre aussi venir de la gauche étant donné que j'avais juste basculé au dernier moment, et ainsi je lui portais un coup à la poitrine.

    Mon adversaire me laissait faire, et cela me fit douter de ses attentions. C'était un tank ce type ou bien ? Car me laisser agir pouvait être dangereux, et il me faisait réfléchir et trop réfléchir dans un combat n'était pas la meilleure des choses à faire. Je pensais qu'il avait quelque chose en attente dans son esprit qui pourrait me battre d'un geste vif, je ne savais pas trop. Je frappais sans cesse, mais de moins en moins fort, afin de préserver cette force au cas où il décidait d'agir, d'une quelconque manière. Tout ceci était louche, et c'était à moi de doser mon art afin de ne pas trop en dévoiler. En effet, bien que je voulais bien lui montrer tout ceci, il y a certains de mes coups que je préférais garder pour moi. L'apprentissage de ce style se faisait majoritairement seul, étant donné que nous somme le principal instigateur des mouvements que l'on porte.

    En tout cas, on pouvait dire qu'il était agile comme un singe ce type. Il esquivait de mieux en mieux mes coups. Je ralentissais alors mes mouvements, après tout... je lui montrais ce qu'il fallait faire, donc il était inutile de le frapper à mort ou jusqu'au sang. C'était qu'un entraînement, et il fallait que je commente un peu mes actions... D'ailleurs il me demandait justement de le faire.


    « Il est pas facile d'esquiver un combattant imprévisible, et ce que tu fais es pas mal. L'esquive est la pièce maîtresse ici. Car nombreux sont les gestes de contre attaque. Une de tes esquives devraient être l'équivalent d'une de tes attaques. Tu es agile, tu es largement en mesure de le faire. »

    Je lui tendais un peu la perche pour qu'il me frappe. Mais j'avais foi en ses capacités, il n'avait pas l'air d'un pecno sorti de sa cambrousse et qui ne savait que se battre contre trois vaches et quatre brebis. Il progressait pas mal en me ré attaquant encore et encore.

    « Il faut aussi donner beaucoup de confiance à ton adversaire, laisse lui croire qu'il peut te toucher car tu n'as pas l'air de bien tenir sur toi même. N'hésite pas à tomber et à te rattraper au dernier moment et soit aussi rapide que l'éclair ! »

    Oh putain ! Cette phrase ! Ca y'est, j'entraînais un mec, et je me prenais pour un maître. Là, à ce moment précis je voulais avoir une longue moustache et pouvoir passer ma main dessus pour faire genre j'étais « The Master ». Malheureusement ce n'était pas le cas et je perdais énormément de concentration sur le coup, ce qui laissait une grande opportunités à mon adversaire de se défendre.
Wohrwèlch
Wohrwèlch

♦ Localisation : Avec Seido D. Noroma
♦ Équipage : The Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 3295
Popularité: -145
Intégrité: -21

Sam 12 Mai 2012 - 20:02

Wohrwèlch écouter attentivement son "maître" d'entraînement. Il appréhendait avec le sourire ce qu'il lui enseignait. En plus d'apprendre cet art de combat qu'il ne connaissait pas, il cherchait aussi à perfectionner ses talant d’acrobatie. En observant bien Flower, il trouva une de ses techniques assez sympa et essaya de la faire également. Il avait copié Eat Dat de Flower. En plus de ce petit plaisir personnel, il fit ce que lui demanda le musicien en ce qui concernait les méthodes à retenir pour le Zui quan.

L'archéologue bougeait comme il faut. Il devenait imprévisible! Il comprenait assez vite. Certes, cela lui faisait pas pour autant un expert dans la matière. Cependant, il réalisait relativement bien certain mouvement pratique. D'habitude, dans un combat, l'historien aimait mieux savoir où il allait frapper, ou plutôt être en mesure de prévoir les coups de son adversaire. Il était vrai qu'avec la boxe de l'homme ivre cela rendait difficile, voir impossible de déduire les intentions de son ennemi.

Par contre, le lépreux repensait au parole de son compagnon. Comment faire, pour donner l'illusion de victoire tout en étant sûr qu'au dernier moment on riposterait sous un effet de surprise? Là, où était la problématique. Toutefois, le malade tenta de mettre en œuvre ces manières de combattre.

En tout cas, le jeune homme sentit qu'il avait nettement progressé. C'était une autre façon de se battre, certes. Mais vu qu'il était curieux, cela pouvait lui donner d'autres flèches à son arc. En un entraînement il ne pouvait pas tout apprendre d'un coup, certes, mais le peu qu'il faisait pourrait lui être sacrément utile par la suite.

Wohrwèlch remercia pour l’apprentissage. Il avait vraiment apprécié ses bons moments, un peu à la manière d'un fumeur tâtant doucement sa cigarette. Il demanda d'arrêter le duel. Il en avait fait assez pour aujourd'hui. Tout en se dirigeant vers ses armes, il demanda à son nouvelle ami.

- Mais dites-moi, est-ce que cela vous gêne si vous me jouez un petit morceau? Après une chanson où deux, je serais hélas obligé de vous laisser. Il faudra que j'y aie, malheureusement. Quoi qu'il en soit, je vous remercie du fond du cœur pour tout cela. Je suis navré de rester plus longtemps en votre compagnie.
https://www.youtube.com/user/Xotokss
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1