AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres

Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Sam 7 Avr 2012 - 20:10

Jeu: Aucun, je reste tout simplement moi-même. Donc, je suis Aoi D. Nakajima
Il y a juste un passage avec Miyako Satô
"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Fille-feu-3154904288

Milieu d'année, 1615

9h00
- Yaahh! Aaahh, ça fait du bien de s'étirer.

Aoi D. Nakaijma venait de se réveiller, elle avait la gueule de bois. Disons qu'elle avait les horaires un peu décalés ces derniers temps. Elle avait aussi fait la fête la veille. Chose un peu insensé pour quelqu'un qui travaille au Cipher Pol 5, et surtout pour le lendemain. Elle se chaussa les pieds et se dirigea vers la salle de bain et ensuite s'habiller.

Bon, j'avais mis une belle longue robe sur moi. Je vérifia ma tenue et mon maquillage. Oui, j'étais prête. Manque plus que mes armes quotidiennes. Quelle idée d'avoir fait autant la jeune à prendre des cuites à tout va hier. Je ressentais un mal de crâne pas possible. J’espérais pouvoir être en forme tout à l'heure. J'imaginais déjà la tête de mon collègue.

Aoi imite son collègue en prenant une grosse voix
- Eh bien vous avez une de ces mines mademoiselle Miyako. Vous avez encore agi comme une gamine dimanche soir en buvant des alcools le long de la nuit? Vous voulez souiller l'image du Gouvernement, c'est ça?

Ahah, ça me faisait déjà rire, mais bon. Il ne faudrait pas que je fasse la conne, se serait extrêmement ballot... J'avais quand même besoin de ce poste, car ce n'était pas le théâtre qui va nourrir Yumi et Ichimaru même si c'était bien payer. Que penseraient-ils s'ils voyaient la mère indigne que j'étais? Enfin bon. Il fallait pas que je traîne. Avant de sortir, je vérifiai si mes équipements étaient sur moi et je m'adressa à Rose, ma servante.

- Je ne mange pas à la maison ce midi. Alors, prépare le mangé pour mes gosses. Je ne sais pas quand je rentre. Veille à ce qu'ils fassent leur devoir et leur entraînement quotidien. J'y vais.
À tout à l'heure.


Je pensais que je passerais encore une journée monotone dans mon bureau. J'avais envie de bouger plus, moi. J'étais une vraie anguille qui ne se tenais jamais sur place. Du moins, je me concentrais pour que cela ne se ressente pas. En gros, j'avais intérêt à me tenir à carreau. J'avais un peu de paperasse à faire. Une journée de merde, quoi.

Je marchais dans la rue sans trop faire attention à ce qui se passait. Je passais dans le port pour rejoindre mon lieu d’affection. Il y avait un monde fou. Je regardais les différents navires qui étaient amarrés. Il y en avait un qui visiblement attirait du monde. Curieuse, je me dirigeais alors vers le bateau "populaire". Les gens faisaient la queue.

*Mais que diable pouvait-il y avoir d'aussi intéressant pour s’amasser de la sorte?*

En me rapprochant de plus près je compris qu'il s'agissait d'un bâtiment particulier du nom de "La Vénus des Océans". Je crois que j'avais dû lire dans le journal que ce dernier proposait des pièces de théâtre à son bord. C'est drôle, je ne refusais rarement de voir une pièce en étant à la place du public. Je devais être ivre à ce moment-là... Un peu comme faisait les personnes du cirque, ils viennent un temps dans une ville et repartent dans une autre. Original. C'est dommage que je devais aller à mon travail, car je serais bien aller voir ce que cela valait...

- Diantre!

Je demandai alors à un type qui attendait pour savoir combien de temps le brick resterait à Logue Town. Il me répondit qu'il serait là encore trois jours. C'était parfait. J'avais une petite idée qui fleurissait soudainement dans ma tête diabolique. J'allais le voler. Pourquoi une agent du CP5 ferait une chose de telle? N'oubliez pas que je travaillais avant tout au nom de l'argent et je savais déjà ce que j'allais faire une fois en ma possession. Auparavant, je n'avais jamais eu de remord sur les nombreux crimes que j'avais accumulée dans l'ombre. Pourquoi continuer ainsi? J'étais fatiguée de me cacher. Agir en public serait beaucoup plus comique. De plus, on gagnait de la tune plus facilement. Je me voyais déjà comme dans une pièce de théâtre, répétant mon texte par cœur. Ahah, c'était tellement drôle. Mais avant que cela ne vienne, il va falloir que les gens oublient Aoi ou encore Miyako pour ceux qui savaient son existence. J'aurais largement le temps quand je serais sur "La Vénus des Océans".

Après avoir longuement réfléchis en me dirigeant au Cipher Pol, j'arrivai enfin devant l'épicerie où on avait créé des bureaux dans l'arrière boutique. Quel astucieuse idée, qui aurait cru que le CP5 possédait des postes à cet endroit-là?


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 29 Sep 2012 - 18:01, édité 8 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Sam 7 Avr 2012 - 23:49

Après que le mec au comptoir ait identifié ma trogne, il m’ouvrit la porte. Un des rayons au fond de la salle coulissa sans un bruit, ce qui permettait de laisser libre l'accès vers le Cipher Pol 5. Un escalier descendait dans une sorte de cave. Le béton n'était pas recouvert d'enduit sur les murs. Cela faisait un peu une ambiance lugubre. En bas, il y avait une porte blindé avec seulement un hublot. Je toquai trois fois. Un homme apparu dernière la vitre. Bien sûr, je ne pouvais pas le voir distinctement. Il me demanda le code. Le fait qu'il y ait une porte secrète, suivi d'un sas où on doit dire une phrase sans de réel sens faisait du CP5 un vrai bunker! Cette triple sécurité valait ce qu'elle valait, mais pour moi je la trouvais ridicule.

Je m'installai dans mon bureau. Il était 9h23. J'avais à peine posé mon cul sur ma chaise que mon collègue me donna les nouvelles choses à faire. Je n'étais pas spécialement à la bourre dans mon travail, mais j'avais du mal à recevoir encore une tâche à faire. J'aimais bien finir tranquillement ce que j'avais en cours avant de passer à autre chose. Et oui, c'était comme ça.

J'avais parmi la pile de papier le journal. Je vis sur la une, la photo de "La Vénus des Océans". Je lisai alors en vrac l'article le concernant. Je savais déjà à peu près ce qu'il y avait. Le capitaine semblait être assez populaire pour qu'il ait autant de monde qui viennent voir ces pièces de théâtre. À propos, je n'avais pas franchement fais gaffe au thème qu'il traitait. Il était plus dans l'art de la tragédie ou bien de la farce? Disons que je me posais cette question sans vraiment chercher à en trouver la réponse. Après tout, je le saurais tôt ou tard.

Il était 14h quand j'avais enfin fini de trier mes papiers. En plus j'avais la dalle. Je ne pensais pas manger à la base, mais finalement mon estomac me réclamait de quoi se nourrir. Je réfléchissais comment j'allais organiser ma journée. Satané ventre! Je n'avais pas à succomber à tes caprices! Je mangea vite fait un morceau en ville après avoir demandée congé pour cet après-midi. Finalement, j'étais trop curieuse de voir l'intérieur de cette fameuse "Vénus". Pendant toute ma matinée, l'idée d'allait jeter un coup d'œil m'habitait sans cesse. Je devenais de moins en moins concentré pour faire mon job. En plus de ça, j'étais un peu fatiguée.

Il était maintenant 15h. J'étais sur la place du port. Il y avait la même activité que ce matin. Impressionnant. Je fis donc la queue comme tout le monde, même si cela me démangeait. J'avais la sainte horreur d'attendre, surtout quand cela commençait à faire long. Finalement, c'était à mon tour parmi d'autre de monter à bord. J'étais plus qu'heureuse. J'avais un grand sourire qu'on pouvait lire sur mes lèvres. C'était l'heure! Je paya. C'était pas une somme très élevé, mais je présumais vu le nombre de citoyen qui venaient que le capitaine allait gagner gros.

*Enfin, je vais pouvoir voir à quoi ressemble ce voilier. Déjà, il m'a l'air vraiment pas mal. Je vois déjà ce que je vais faire quand il sera à moi. Ahah, c'est comme quand on visite une maison à retaper. On projette au fur et à mesure la disposition des futures pièces.*

Le capitaine interrompit mes pensées. Il venait d'arriver, je ne l'avais pas vu. J'étais en train de regarder l’ensemble du bâtiment. Il s'adressa à notre groupe:

- Bien le bonjour, je vous souhaite à tous la bienvenue à bord de "La Vénus des Océans". Je me présente. Je suis le capitaine Huo l'intrépide. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire dans l'amphithéâtre qui se trouve dans la cale inférieure.

Et voilà, c'était enfin parti. J'avais halte de voir ce que ça valait.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 14 Avr 2012 - 16:11, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Dim 8 Avr 2012 - 11:39

*Me voilà extrêmement surprises. Il a bien dit amphithéâtre? J'imaginais que la pièce se ferait sur le pont. Quelle sotte. Cela doit être énorme alors! J'ai halte de voir ça!*

- Par ici, s'il vous plait. Nous n'avons que 50 minutes de séance à chaque fois.

*Il faut que je trouve un moyen de m'éclipser du lot si je veux voir à quoi ressemble le reste du navire. C'est important. À la limite, se sera pas trop dramatique si je rate le début. C'est toujours chiant de toute façon...*

- Allez-y monsieur, dame. Prenez vos places dans le calme s'il vous plait.

*Ouais, je vais faire comme ça... Nan mais c'est quand qu'il a fini de parler celui-là?? Il m'empêche de pensée, il m’énerve déjà!*

Gloup, je ne me rendais pas compte quand on avait descendu, mais je venais d'arriver dans la salle d'amphi. C'était gigantesque!! Il y avait de la place pour 150 personnes en plus de l'équipage au moins! Peut-être même 200. La poupe avait une forme de demi cercle que je n'avais pas fait gaffe à l'extérieur. Il y avait de grandes baies vitrées. C'était fichtrement bien pensé. Maintenant, j'allais voir le reste. Si ça se trouvait, dans les équipements, en plus des costumes et tout le tralala, il y avait peut-être aussi des armes?

Aoi D. Nakajima ne le savait, elle se posait des questions. Effectivement, il y avait quelque sabre et fusil, mais ils étaient très bien cachés. À vrai dire, ils étaient rangés dans un coffre planqué dans la cabine du capitaine. Et elle avait beau fouiller partout, elle ne trouverai pas facilement.

Pendant que la foule s'installait, je m'engageai dans le bâtiment. Au niveau où je me situais il y avait des chambres alignées sur ma droite et sur ma gauche jusqu'à la poupe. Je regardais salle par salle. Je mémorisais globalement comment s'était fait. Je me dessinais le plan dans la tête. J'arrivai alors au bout. Et beh je me suis trompée, il y avait les sanitaires, l’infirmerie et la cuisine avec son cellier. Je m'attendais à voir du monde, mais il semblerait que toute la troupe était mobilisée pour le théâtre...

Je rentrai dans une des pièces. C'était bien aménagé. Je me demandais si j'allais garder les cabines des matelots. Ahah, non! Ils n'auront qu'à dormir dans des hamacs ou des matelas à mène le sol. Bref, j'avais maintenant une bonne évaluation du lieu. Il manquait plus que la dernière cale...

Pour commençait, il fallait que je retourne sur mes pas pour trouver l'escalier. Une fois descendue, je regardais la salle immense. Il n'y avait absolument rien de chez rien. Vide. Quelle déception. Je m'attendais à mieux. Ou au moins un endroit pour stocker... Je remontai alors pour regagner ma place.

Désormais, il s'agit de bien compter le nombre d'homme en espérant qu'ils étaient tous ici. Il fallait que je réfléchisse à un plan. Voyons voir, trois, cinq et six. Hmm, il y avait peut-être encore d'autres dans les coulisse. Le mieux, c'est que je restai quand tout le monde partira. Je ferais celle qui s'est perdue. Ahah. Je me demandais combien il y a encore de séance...


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 14 Avr 2012 - 15:55, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Dim 8 Avr 2012 - 18:06

L'idée de base était bien sympa, mais il aurait pu choisir une pièce de théâtre un peu plus mature que ces vieilles farces ennuyeuses... C'était trop classique et lourd à mon goût. Pff, quelle perte de temps. De toute façon, c'était ce soir que ce bateau sera mien! Encore quelques heures, ma petite Aoi. Ça y était, c'était enfin fini! Je n'avais absolument rien suivie. Je regardais plutôt l'amphithéâtre, enfin je l'admirais. Oui, c'était le mot. Je me faisais déjà des plans sur la comète. Je me voyais déjà sur les mers en train d'y semer la terreur et le sang. Ahahah.

Tout le monde applaudissaient, j'étais certainement une des seules à ne pas le faire. Je n'avais pas vu le rideau qu'il s'était baissé. Merde, j'étais restée sur mon compte sans en chercher davantage. Déception! Il eut fallu que je fasse preuve de plus de ruse. J'avais l'impression de faire la gamine de 16ans, quelle sotte! J'attendis que la foule se lève pour m'éclipsais à nouveau à l'intérieur en attendant dans une cabine. Si on était 15h tout à l'heure et qu'une séance dure environ 50minutes, ça voulait dire qu'il restait encore trois autres. Je devais rester goûte que goûte sur le navire... Je rejoindrais les gens qui parterait seulement au moment où se sera la fermeture. Et là, je pourrais toucher deux mots au capitaine.

'¯\,~~'O"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Simple12"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Masque11°"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Masque10°"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Masque12"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres 02171210O,~~'\_,


Et voilà, la cloche du navire sonnait. Il était enfin 18h. C'était l'heure des renseignements. Je sortis tranquillement de la cabine où je m'étais cachée. Je rejoignis vite fait les gens qui remontaient sur le pont. Quelques individus m'avaient vus, mais je voyais dans leur yeux qu'ils devaient se dire que je faisais partie de l'équipage... Je trouvais Huo, mais il y avait déjà des fans qui lui posaient des tas de questions. Grrr, je devais encore une fois tuer le temps!! J'entrais dans la file qui était longue comme d'ici à demain. Certains exprimaient leur mécontentement, mais je leur montrais qu'il valait mieux pour eux de se taire. Je doublais une dernière fois un mec devant moi. C'était le premier, enfin plus maintenant.

- Hé, vous ne pouvez pas attendre comme tout le monde?

Trouver une excuse valide et vite histoire de faire une meilleure impression. Ce type m’énervait déjà. Il faudra que je parvienne à lui tirer les vers du nez...

- Désolé mon bon monsieur, j'ai un rendez-vous urgent. Si je n'y vais pas, je risque de passer un sale quart-d'heure!

Mais que c'était bidon! Je disais vraiment des trucs nuls quand je m'y mettais. C'était presque pathétique. J'enchaînais pour pas lui laisser du temps. Bon, il fallait que je trouve un prénom à la con et bien cette fois-ci.

- Je me présente, je suis Scarlette McJones. Hmm, je voulais savoir si je pouvais joindre votre équipage. Je suis aussi actrice. Et je pratique très bien tous genres.

- Quoi? C'était pour un recrutement? Ahah, vous ne manquez pas de cran! Hélas, jeune fille, nous sommes déjà au complète.

Zut, il ne m'avait pas dit combien ils étaient. Il fallait que j'insiste.

- Même pas une toute petite place? Je sais aussi faire la cuisine et le nettoyage!

- Ecouter, je ne sais ce qui vous motive, mademoiselle, mais nous sommes déjà huit. Ce qui est largement assez. De plus, je n'ai pas de temps avec une énième personne.

Et voilà, j'avais le nombre exacte! L'heure de leur départ je le connaissais déjà. J'avais spécialement vu d'homme ou de femme susceptible capable de me nuire tout à l'heure. C'était parfait. Je pouvais enfin partir. En jouant la femme pressée, je lui remerciais à la halte et je descendais sur le quai. Je courrais en direction de chez moi. J'allais faire une belle surprise à Yumi et à Ichimaru. J'allais pouvoir vérifier s'ils font leur devoir sous le regard de Rose. Je passa leur acheter un cadeau et je rentrai.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 14 Avr 2012 - 15:45, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mer 11 Avr 2012 - 10:44

Il était maintenant dans les eaux de 19h quand je rentrai dans l'appartement. Finalement, ce n'était pas si différent de l'heure où je rentrai de boulot. Enfin pour une heure ou deux, ça ne changeait rien pour moi, quoique. Rose ne préparait le repas quand je rentrais, donc elle ne devrait pas m'attendre.

- Maman! Maman! Bonjour, maman.

Ah, c'était la voie de ma petite Yumi chérie. Je la portais dans mes bras pour l'embrasser.

- Hrnf, qu'est-ce que tu es lourde. Je t'ai manquée? Où est donc ton frère?

Je me tournais vers Rose, ma gouvernante, car en réalité cette question lui était plus adressée qu'à ma propre fille. C'était elle qui était à la charge de s'en occuper. Elle était responsable de tout ce qu'il se produisait avec eux. Je n'avais jamais eu de problème avec cette servante. Je pouvais la faire confiance. D’ailleurs, c'était avec elle que cette nuit on déménagerai. Si on appelait des déménageurs, cela pouvait griller notre couverture. Et oui, si on apprenait que Miyako disparaissait de la surface et que sa domestique s'enfuyait avec en plus des enfants que je n'avais pas déclarées, cela risquait d'être fort contraignant...

- Il est sous la douche. Vous rentrez bien tôt. Avez-vous passée une bonne journée, madame?

- Oui et vous de votre côté? J'ai justement des choses importantes à dire et pour tout le monde. Aller préparer le repas, je vais aller dire bonjour à mon fils.

Je déposais ma fille. Je lui adressai la parole à son tour.

- Regarde Yumi, voici pour toi un joli cadeau. Elle est belle, n'est-ce pas? Aller, tu peux aller jouer, maintenant. Qu'est-ce qu'on dit à sa maman adorée?

- Merci maman.

Je me baissa et elle m'embrassa sur la joue. Elle partit dans sa chambre jouai avec sa nouvelle poupée.

- Ah, j'aime les voir heureux. Cela me rassure. Je les aime plus que tout.

Pendant que Rose alla faire le repas, je débarrassai mes affaires dans mon bureau et je me dirigeai ensuite voir Ichimaru.

Toc TOc! tOC tOc!! toc! tOC!!!

- Chéri? C'est maman. Tu me laisses entrée?

- Maman? Youhouuu!! Attends, je prends ma serviette. Et voilà, tu peux entrer.

- Tu vas bien mon cœur? Tiens, je t'ai achetée quelque chose pour toi. Il te plais?

Je lui tendis un magnifique fourreau, puis il m'embrassa.

- Tu peux jouer avec ta sœur en attendant le repas. Mais après il faudra bien suivre les instructions de mademoiselle Rose. Je dois repartir cette nuit. Je t'expliquerais tout cela en détail à table.

Je repartis dans le salon. Je m'installai dans le canapé en écoutant de la musique. Je sirotais un fond de whisky en regardant la pendule. J'avais très faim. Et je pensais que mes enfants devaient aussi avoir la dalle.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Sam 14 Avr 2012 - 15:09, édité 8 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8080
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Mer 11 Avr 2012 - 10:44

On était maintenant tous à table. La bouffe avant. Après les explications. Je demandais ce que mes enfants avaient fait dans la journée à par bosser et s’entraîner. Je voulais savoir s'ils avaient pu jouer un peu, se relaxer paisiblement. Je n'étais pas une brute au point de les faire trimer à fond. Tout le monde avait besoin de repos, moi la première.

- Alors, vous avez passé une bonne journée? Moi, oui.

- J'ai fait tous mes devoirs.

- Ma chérie, je te parle de ce qui t'a rendu heureuse. Il y a un temps pour le boulot et un temps pour le divertissement. Je veux savoir si vous avez passé de bons moments toi et ton frère. Et toi Ichimaru?

- Je n'ai pas fait grand-chose.

- Oh, tu t'es ennuyée? Dans ce cas, je passe directement à ce que je voulais dire de si important.

Rose qui nous apportait le plat de résistance m'interrompit. Elle était visiblement à la fois intriguée et intéressée par ce que je disais.

- Quel est le lien avec le désœuvrement de votre fils et ce que vous voulez tant nous dire?

- Justement, il y en a une. Assis-toi aussi. Alors, écoutez-moi tous.

Pendant qu'on mangeait, je commençai alors à expliquer. Je leur disais que nous partirons dès ce soir vers notre point secret.

- Quoi?!

Ils étaient assez surpris. Faire du jour en lendemain ses bagages n'était pas facile, surtout quand on vivait la belle vie dans un si grand appartement. Tout le monde avait de l’attachement pour Logue Town. Seulement, il le fallait.

- Maman, j'aime bien cette maison.

- Ne discute pas mes ordres! Nous allons partir un point c'est tout. Ce n'est pas toi et ton frère qui voulait vivre l'aventure? Vous allez être servi. Maintenant, manger et vous préparer vos valises comme si on allait à Luna Sand quand on prenait des vacances.

Je m'adressai ensuite à Rose.

- Vérifie bien que tout soit prêt. Vous partez cette nuit.

Bon, je leur avais tout dit. La raison du comment du pourquoi. Bref, en ce qui me concerne, je me reposai un peu sur mon lit pour être en forme à 3h00. Eux, ils allaient partir à notre point de rendez-vous à vers 00h00. Un navire les attendra. Cela me rendait triste, car je ne les reverrais plus d'ici quelques mois. Avant mon départ, je devais faire un kidnapping en douce, maintenant. Je vais aller dans un patter de maison plus loin et je n'aurais juste à remplacer le corps qui dormira profondément. Ensuite, je brûlerais l'appartement. Les autorités croirons à un accident.

"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Image_11


"La Vénus des Océans" - Chapitre n°1 Un bâtiment pas comme les autres Signat10
Aoi D. Nakajima



http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1