AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB solo] Qui est assez fou pour voir en un autre?

Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8001
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Lun 23 Avr 2012 - 0:32

Jeu: Aucun, je reste tout simplement moi-même. Donc, je suis Aoi D. Nakajima

Milieu d'année, 1617

16h00
Et voilà le cimetière d'épaves. Qu'est-ce qu'on peut en raconter dessus... C'est vrai que voir tous ces vaisseaux entassés les uns sur les autres donnait la chair de poule. Enfin... pour les trouillards. Si j'enfonçais fièrement dans cette partie du globe, c'est pour une seule et unique raison et rien d'autre! Je cherchais un certain Biach Clever. Selon les sources que je disposais, il pouvait m'être extrêmement utile à l'avenir. Se serait une occasion en or d'avoir un tel homme sous ma coupole. Seulement, il était du genre introuvable dans son environnement. Les malheureux qui s'aventuraient ici, n'en ressortaient pas entier à défaut de revenir vivant! On disait de lui qu'il agissait pour le chaos uniquement. Un être infâme n'ayant pas spécialement de but, mais de semer la discorde et le trouble. Une belle pagaille! Je le respectais profondément pour ce qu'il était. C'était très rare que je considérais quelqu'un à part moi. Les gens affirmaient que c'était un vrai fou. Je pensais qu'on était deux. Nul oserait venir en ces lieux et ne souhaiterait croiser sa route.

Je ne voulais pas risquer mon navire et les êtres-humais qui s'y trouvaient. Je fis préparer la chaloupe. Je voulais le rencontrer seul. De plus, si je voulais le contacter, il me serait plus facile d'agir en solitaire.

- Tu es sûr que je ne peux pas t’accompagner, maman?

- Non, mon trésor. Je préfère que tu protèges l'Inferno durant mon absence. Ne t'inquiète pas, je sais ce que je fais. Tu es encore trop petit pour ce genre de choses.

- D'accord. Nous surveillerons ton signal, nous serions prêt à te récupérer. Fais vite. Je n’apprécie guère cet endroit...

Je commençai à descendre. J'avais ma torche pour l'appel et ma gunblade. Je ne voulais pas remarquer ma présence dans cette brume. Elle était plutôt épaisse.

- Maman?

J'avais la barque sur l'eau. Je m’apprêtais à ramer.

- Je t'aime!

Je ne répondis pas. Je n'avais pas peur pour eux. Ils étaient tous bien protégés à bord du vaisseau. Et j'avais confiance en eux. Je naviguais entre épave et débris. Il y en avait partout. Parfois, il y avait quelques récifs. C'était une vraie boucherie de navires. Les pauvres. Tout était calme. Soudain, venant de nulle part, j'entendis un croassement. Je me retournai pour comprendre de quoi il s'agissait. Seulement, je ne voyais rien. Il n'y avait strictement personne. Pas chat. Je me méfiais régulièrement les arrières, j'avais l'œil aux aguets.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Mar 30 Oct 2012 - 14:02, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8001
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Jeu 26 Avr 2012 - 22:10

Cela faisait maintenant 10 bonnes minutes que je sillonnais le cimetière d'épaves. Il y avait toujours cette brume. De temps à autre, je devinais vaguement la présence d'individus sur des carcasses de navires. Il était l'heure d'aborder. Dans cette partie de la zone, je pouvais me faufiler de bateau en bateau. Il y avait moins de brouillard, ici. Je me méfiais toujours de quoi que ce soit. Soudait une ombre passa rapidement derrière ma nuque sous les bruits de battement d'ails. Il m'avait surpris. J'en déduisais qu'il agissait tout bêtement d'un volatile. Mais pourquoi, vola-t-il si près de moi brusquement? Je ne fis guère attention et je continuai ma route tout en faisant attention. Il croassait.

*Maudit piaf! Tu vas me faire repérer!*

Aoi, ne le savait pas, mais l'oiseau l'avait aidé d'une certaine manière, indiquant une menace imminente. En effet, des hommes de Biach Clever s'approchaient dangereusement. Ils étaient bientôt près de la femme. Était-ce lui ou elle qui avait alerté les matelots? Quoi qu'il en était, la pirate pouvais subitement se retrouvait dans une mauvaise posture. Les marins l’entouraient derrière les débris en se cachant. Il étaient au nombre de six et ils souhaitaient la capturer, car leur capitaine avait décidé qui était préférable ainsi.

J'étais au milieu d'un pont quand j'entendis du bruit. Oui, je ne suis pas tout seul. À cause de cette satanée créature! Finalement, vu qu'ils étaient plus discret, ils m'encerclaient en sortant de leur cachette. Je vis des hommes armés de sabre et d'épée. Je ne savais pas qui ils étaient, mais je pouvais comprendre une seule chose: ils me gênaient! L'un d'eux s'approcha de moi.

- Rends-toi, ma mignonne. Tu ne peux pas t'en tirer.

Sans répondre et sans leur avertir avec la parole je dégainai Senkō kirameku kasai. Je savais que si j’agissais maintenant, l'effet de surprise sera de tel, qu'il ne verront pas ce coup venir, et ainsi, je pourrais me retrouver dans une meilleure positon. Donc, il était pas question de perdre du temps avec ces misérables... Je ne voulais pas non plus usais de la seconde lame, pour le moment. Je pouvais me débrouiller seulement avec ma première arme.

Je venais de découper le mec qui avait osé me donner un ordre. La lame glissant sur l'air horizontalement, tournait vers la droite. L'homme fut également pris au dépourvu, mais il me bloqua machinalement. Cependant, j'avais une plus forte puissance et fut gravement blessée. J'avais fini de pivoter quand les hommes avaient enfin compris ce qu'il se passait. Trois se jetèrent sur moi tendis que le dernier mijotait quelque chose. Arf, c'était faisable, mais pas si facile que cela pouvait laisser croire. Je reculais pour éviter les coups et parfois je faisais des pas chassées sur un côté pour pas me prendre leur frappes. Quand je le pouvais, je renvoyais leur attaque après avoir bloquée avec ma gunblade. Et de un.

Maintenant, je pouvais combattre plus aisément. Malheureusement, celui qui était en retrait entra en jeu. Il avait une chaîne et la fit sifflait près de mon oreille. C'était moins une! S'il tentait de m'attraper, cela signait qu'une seule chose. Et cela, je ne pouvais pas me laisser capturer. Je profitai de son tire manqué pour retourner la situation à mon avantage. C'était désormais moi qui s’acharnait sur les deux nigauds. Je ne voulais pas user de mes balles, car j'étais suffisamment assez repérée comme ça. Il n'était pas question d’accroire ce genre de problème. Je tuai celui de gauche. Je sautai pour esquiver la chaîne minable de l'autre et d'un geste violent, je rabattis ma main pour que le feu chatoyant le coupe dans le sens de la hauteur. Ses deux parties tombèrent de part et d'autre. Il en restait plus qu'un maintenant.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Ven 27 Avr 2012 - 19:05, édité 6 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8001
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Ven 27 Avr 2012 - 1:26

Croa CROa! CrOa crOA!!

Ce corbeau m'énervait. Il me voulait autour en faisant de plus en plus de bruit. Quel agitation!! Moi qui voulais être discrète, me voilà confrontée à un nouveau problème. Décidément, j'étais assez mal partie. Bon, de toute façon, il restait plus qu'un homme. Cependant, celui-ci avait étrangement le visage sûr de lui. Si j'étais à sa place, j'aurais paniquée.

Soudain, une chose venait à toute vitesse par le haut. Une autre personne avait sauté depuis le pont supérieur. Sans réfléchir, je roulai parterre pour esquiver ce coup mortelle. Je me relevai aussitôt pour voir mon adversaire. À en juger sa tête, je devinais qu'il s'agissait bien de Biach Clever. Je ne l'avais jamais vu auparavant, mais je n'avais pas de doute. Comme une sorte de sentiment instinctif. De toute façon, il se présenta devant moi.

- Qu'est-ce que tu me veux, l'étrangère?

Il m'engagea le combat, je n'avais le temps de replie. Il était incroyablement fort. Il me parlait pendant qu'on croisait le fer. J'avais du mal à tenir le rythme. Il m'enchaînait de manière impeccable. J'avais du mal à lui faire communiquer que je voulais juste qu'il me rejoigne.

- Alors, tu te croyais à ma hauteur? Il en faudra plus pour me surpasser.

- Je suis bien obligée. C'est toi qui m'a forcé la main. J'étais venue à la base pour parler.

- Ahahah. Tu es rigolote. Tu pensais vraiment qu'il était si simple de réclamer audience avec moi? Fadura revenir un autre jour...

Je bloquai ses attaques, je n'arrivais pas à renverser la situation. J'étais pitoyable. Je ne pouvais pas me faire à l'idée que c'était moi qui combattait. Néanmoins, j'avais par moment des occasions que je prenais sans hésiter. Je repoussais sa lame, mais ce n'était jamais assez. Quelle plaie!

Je sentais le corbeau faire des va et viens? Je ne comprenais absolument pas ce qu'il me voulait! Je perdais de la concentration et de la force. C'était le moment de fuir. Oui, j'irais le revoir ultérieurement. De toute manière, je n'étais pas pressée. Soudain, il m'envoya valser au travers du bateau, je replongeai sur ma barque dans un fracas pas possible. Je sentais la douleur dans mon ventre. Je saignais. J'avais les yeux qui plissaient. J'avais l'étrange sensation de m'endormir. Quoi? Était-il en train d’utiliser sa capacité d'hypnose sur moi? Et dire que j'avais besoin de lui pour ça... Je n'avais pas la force de parler. Je mourrais ou je dormais? Quoi qu'il en était, c'était un peu la même chose. Je cherchais à chasser toutes les pensées de mon esprit. Je voulais être sereine...

- On se retrouvera en enfer, ahahah!

- Certainement pas... On se reverra beaucoup plus tôt que tu ne le penses.


Dernière édition par Aoi D. Nakajima le Ven 27 Avr 2012 - 19:12, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Nakajima D. Aoi
Nakajima D. Aoi
La Reine Rouge

♦ Localisation : L'Île des Morts, Grand Line.
♦ Équipage : Les Ombres du Chaos.

Feuille de personnage
Dorikis: 8001
Popularité: -1070
Intégrité: -828

Ven 27 Avr 2012 - 13:23

Aoi était complètement dans les vapes. Les courants l'avaient emmenée peu à peu jusqu'au navire. Il faisait désormais nuit quand la chaloupe percuta doucement l'Inferno. L'oiseau semblait avoir de l'attachement envers la femme. Pourquoi? Nul ne le savait. Il croassait pour indiquer que la pirate était gravement blessée.

La maman était toujours inconsistante lorsqu’elle fut remontée. Biach Clever croyait qu'elle serait morte dans son sommeil. Il l'avait en quelque sorte hypnotisé pour qu'elle meurt en silence et non pour lui faire abstraction des douleurs d'agonies.

Aoi avait malheureusement échouée dans ce qu'elle souhaitait obtenir. C'était très important pour elle, mais tant qu'elle ne quittait pas les mers des Blues cela ne pouvait pas être si dramatique. Elle avait bel et bien l'attention de rangeait dans ses rangs ce fou pour la simple et bonne raison qu'elle avait décidée de se servir de l’hypnose contre Iwao, son ancien tuteur. Elle se disait que c'était pas si grave et qu'elle arriverait plus tard à persuader l'homme qu'elle cherchait.

Elle resta pendant quelques jours dans sa cabine pour soigner ses plaies. Le navire reprit le large. Elle réfléchissait. Elle n'avait pas appréciée cet échec. Il fallait revenir plus tard avec plus d'hommes et non pas en solo. Maintenant, elle voulait quitter les environs de cet endroit lugubre. Ce sera pour une autre fois...

En sortant de mon lit, je vis un corbeau sur un perchoir. Je me demandais ce qu'il foutait là. Je ne l'avait pas vraiment remarquée ces derniers jours. À vrai dire, j'étais restée au plumard depuis un bout de temps sans bouger. Il n'avait pas fait de bruit jusqu'à là. À croire que me voir en pleine forme l'avais soudainement excité de bonheur. Je me dirigeai à la porte et je le sentis se mettre sous mon épaule. Alors que j'ouvrais, je m'adressais à lui.

- Tu me fais honte! C'est des perroquets et non un piaf comme toi qui dot être sur moi.

Tout le monde éclatait de rire, soulageais de me revoir en forme. Une personne du groupe m'adressa la parole.

- En fait, c'est "elle" et non "lui". Cet oiseau semble t'avoir sauvé la vie et avoir beaucoup d’affection pour toi.

*Cela me fait une belle jambe! Il ne va pas rester éternellement en ma compagnie, si? Eh bien soit...*

Il fallait que je lui trouve un nom à celle-là, maintenant. Je pense qu'Isis fera l'affaire.

[FB solo] Qui est assez fou pour voir en un autre? Image_11


[FB solo] Qui est assez fou pour voir en un autre? Signat10
Aoi D. Nakajima



~FIN~
http://www.onepiece-requiem.net/t4364-la-reine-des-masques-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t4495-les-loges-de-la-reine-des-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1