AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le dernier geste de Rachel

avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:03

    Non, Toji ; tous ne jubilent pas.

    Il y a là, entassés, une bonne cinquantaine de révolutionnaires qui avaient tous des rêves, des envies, des récriminations. Que personne n'a écouté. Il ne leur restait plus que le combat pour se faire entendre. Et c'est sous les ordres d'Anarchistes avides de pouvoirs qu'ils se sont laissés entassés dans ces monts ; sur cette île volante. Et c'est toujours sur ordres d'hommes comme Potemkin ou Kayla qu'ils se sont laissés aveuglés. Qu'ils se sont jetés sous le feu nourri et les sabres d'un équipage de Marins impitoyables, qu'ils ont décidé de mourir pour des idéaux qu'ils ne verront jamais accomplis. Puisqu'ils ne peuvent l'être. Et une nouvelle fois ils se laissent entasser parmi les rocs de l'île de Yasmeen, par ceux qui les ont défaits.
    Et il y a là, masqués par les mines graves, des femmes et des enfants. Très peu, peut-être une dizaine. Les autres sont déjà morts. Tous les autres sont déjà morts. Ils pleurent la centaine des disparus tendis que les Sea Wolves pleureront leurs trois trépassés. Quelle amère comparaison.

    Rachel tâte son épaule. Tout ça pour ça. Tout ça pour détruire une île. Comme un signal enflammé au milieu de la nuit, Toji ne cherche qu'à attirer l'attention de Drake. Lui dire qu'on est à ses trousses. Notre faucheuse avait beau avoir appris qui il était, ce fameux Drake, elle n'arrivait pas à comprendre comment ils avaient pu en arriver à tuer femmes, enfants, considérés comme innocents. La présomption d'innocence n'existe pas chez les Sea Wolves. C'est d'ailleurs étonnant que Toji ait choisi de prendre sous sa cape une vingtaines de marines corrompus.
    Elle avait voulu devenir une terreur pour les pirates. La Faucheuse. La faucheuse de Pirates. Les vrais monstres. Elle aussi en était un, elle l'avait vu dans le regards des perdants qu'elle croisait. Mais elle n'était que la vengeresse pour les âmes perdues des Pirates. Et c'était le droit chemin qu'elle pensait leur éclairer. En les fauchant.

    Pas en fauchant les femmes et les enfants de jeunes fous bercés d'illusions.

    C'est pour cette raison que lorsque Toji donna des indications claire quant à la marche à suivre, elle tourna les talons pour déserter le groupe d'hommes qui répandaient allègrement du liquide inflammable. Dieu savait ce que c'était exactement, mais elle, s'en fichait. Elle s'éloigna à grands pas, le visage figé sur une mine déterminée. Dans son dos, la créature toute d'ombre s'effilochait.

-Lieutenant, où allez-vous ? C'est de l'autre côté que le Capitaine nous a demandé de...
-Écoutez-donc Toji ! J'ai à faire. Ajouta-t-elle en laissant sur place le marine immobile et interloqué.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:07

    Lin réparait-elle un appareil des fous-volants ou s'assurait-elle que Potemkin était bien attaché lorsque Rachel s'arrêta à sa hauteur ? Qu'importe ; au milieu des gravats, notre faucheuse lui tendit sa faux. Elle avait retrouvé un visage assez tranquille. Elle chassa un roc flottant d'une pichenette alors que la charpentière saisissait le manche de l'arme gargantuesque. Et devant sa mine interrogative, Rachel sourit vraiment.

-Je te l'échange contre ton marteau. Je vais en avoir besoin un moment.

    Il y eut une tension dans l'air. Comme si Lin savait que Rachel ne comptait pas obéir pleinement aux ordres de Toji. Derrière elles, Potemkin gémissait de terreur, les yeux révulsés. Ce devait être lui le plus proche de l'enfer...
    La seconde des Sea Wolves sortit la Bosco de ses pensées en lui demandant pourquoi elle le voulait. Et un nouveau silence s'installa. Pesant. Rachel avait plongé son regard au fond des yeux de Lin, alors elle ne put s'empêcher de la sonder avant de répondre. Déjà, certains Sea Wolves venaient dire au Capitaine qu'ils avaient fini leur part des ordres. Alors poussant un maigre soupir, elle sourit doucement à la tigresse.

-Comme tout le monde ici, je cherche à obtenir le sentiment du devoir accompli.

    Allez savoir si cette réponse satisfit la jeune rousse, mais elle s'en contenta, car, certes à contre-cœur, elle lui tendit à son tour le marteau. Que Rachel saisit avec reconnaissance. Et la Lieutenant de rajouter qu'elle n'en aurait pas pour longtemps.
    Pourtant, en tournant les talons, elle vit remonter vers les tas de ferraille des fous volants un pingouin bandé de noir. Le Pingouin Ninja accepté par tous les membres des Sea Wolves. Encore une preuve de la folie de l'équipage. Pourtant, sa vue rendit le sourire à Rachel. Était-ce la robe noire et blanche de l'animal tâché de rouge qui lui donnaient des allures de Rorshar ou bien était-ce les quatre rats qu'il traînait par une ficelle dans son dos qui la fit sourire ? Peut-être la queue qui gigotait d'entre ses dents...

-Je ne t'aurais jamais cru carnivore.
- C'est un Sea Wolf.
-C'est sensé être une évidence ?
Haussement d'épaule.
-Je ne mange pratiquement que des fruits, tu sais ?
- C'est parce que t'es encore nouvelle.
-Si tu le dis...

    Et Rachel disparut de nouveau


Dernière édition par Blacrow L. Rachel le Lun 14 Mai 2012 - 4:36, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:08

    Devant le tas de civils et de révolutionnaires, le Lieutant Blacrow se tenait droite et immuable. Les gens à terre la toisaient et certains, sûrs de leur sort, se montraient plus agressifs encore. Elle reçut quelques paroles acides, quelques insultes, et après deux minutes à les fixer, impassible, il y eut quelques mots réclamant pitié.
    Pourtant, le regard de notre faucheuse n'était pas dur comme quand elle avait affronté cheveux gras et nez cassé. D'ailleurs, son regard errait sur le groupe de personnes, assis sans s'arrêter ni sur aucun homme, ni sur aucune femme.

    Sept enfants. De moins de quinze ans à peu près. Une nouvelle génération encore blanche. Bien qu'elle risque d'être rapidement colorée par la sauvagerie de cette journée sanglante. Certains ont le regard vide de ceux qui ont vu des horreurs et dont le cerveau œuvre déjà à en effacer les images et les sons. Deux plus petits pleurent dans les bras de leurs parents. Une est seule, dans un coin, recroquevillée et pourtant, le regard vissé sur Rachel. Elle n'a pas seize ans mais à déjà les cheveux blancs.

    Devant ces mines aussi diversifiées que pouvaient l'être les mers de ce monde, Rachel inspira à fond puis expulsa tout l'air emmagasiné. Déterminée, la voix aussi dure que son regard, elle s'écria par dessus les bruits de fonds qui faisaient vrombir l'air autour d 'eux.

-Je prends les enfants !

    Et les parents de répliquer, et les enfants de pleurer, pour certains du moins, et les marines de la regarder d'un œil torve. Sans oser lever le petit doigt. Il y eut des protestations, des heurts en hurlant qu'ils n'avaient pas de cœur. Séquestration, Parcage, Séparation, Cruauté. Tels furent les mots qui jaillirent d'une foule en colère. Toujours aussi stricte, Rachel scanda une nouvelle fois son ordre. Et il fallut l'aide des trois Marines en faction pour séparer les enfants des adultes. Seule la jeune fille aux cheveux blancs s'était levée seule. C'était aussi la seule à n'avoir aucune attache. Oui. Seule était le bon mot.

    Elle ne le serait plus longtemps.

    Placée debout entre le petit groupe de jeunes, serrés les uns contre les autres comme transis de froid, Rachel constituait désormais le rempart entre adultes et enfants. Adultes tout de cris, de larmes et de poings. Mais le Lieutenant Blacrow venait de jeter la clé de son cœur. Aussi tout cela lui passa au dessus de la tête. Du coin de l’œil, elle repéra la jeune fille aux cheveux blancs, accroupi, rassurant les plus jeunes. Une fois encore à part, elle semblait impatiente... et curieuse.
    Avec un effort de volonté, notre faucheuse se tourna vers les remous des civils et révolutionnaires remontés. Plus tôt calmes et résignés. Elle répéta une nouvelles fois ces mots qui sonnait comme un glas aux oreilles maternelles.

    « Je prends les enfants... »

    Et comme elle s'éloignait une énième fois, suivie par les jeunes enfants, des coups de feu claquèrent dans son dos pour mâter les protestations.
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:09

    La délégation improvisée traversa les champs de ruines. Que personne n'avait pris la peine de ranger. Pourquoi faire, après tout. Le plan de Red et de Toji ferait d'une pierre deux coups. Descendre les révos vivants sans se salir les mains, nettoyer un champ de bataille et de mort, détruire un QG Révolutionnaire et un abris encore exploitable par l'ennemi. Feraient-ils la même chose avec la Gueule de Requin, plus loin sur la voie ? Avec ces deux là, tout était possible. Ils feraient tout pour faire taire les revendications révolutionnaires de cette voie. Pour obtenir les honneurs et la gloire. Les honneurs... la gloire... Elle aussi les amasserait, non, en faisant route avec eux ?

    Il y eut un frémissement. L'air fut charrié un instant, et la tête haute, le clan de gnomes qui la suivait dut doubler sa vitesse de croisière pour ne pas perdre le Lieutenant qui marchait maintenant d'un bon pas.
    Y'a pas à dire, une motivation supplémentaire, ça fait la différence.

    Alors les gamins la suivent sans rechigner. Pas trop. La fille aux cheveux blancs les exhorte au silence et à la marche rapide. Elle avait un petit garçon sous le bras et une jeune fille sur les épaules. Qu'importe qu'ils ne sachent pas où ils allaient, ils y allaient. Ça ne pouvait de toute manière pas être pire que ce qui les attendait avec les adultes. Des unités de marins les dévisageaient comme ils les croisaient, mais Blacrow restant silencieuse, ni les marines ni les enfants ne purent en apprendre plus. Ces derniers ne ralentirent pourtant pas. Jusqu'à ce que le dos de la jeune femme devant eux se rapproche alors qu'elle bridait l'allure. Pivotant lentement, elle présenta aux rescapés ce qui les attendait.

    Presque dissimulé parmi les rochers, une voile, roulée en boule. Une voile d'un des navires qui était tombé à pic, sûrement. Toujours sans un mot, Rachel les pressa de se rapprocher. La jeune fille aux cheveux blancs déposa ses charges à terre et fut celle qui se rapprocha le plus. L'un des enfants commença à pleurer. Rachel lui décocha un sourire rayonnant qui le désarçonna et le fit taire. La faucheuse, elle, retourna à sa voile. Que d'un coup sec elle dégrafa, révélant une nacelle aux tailles relativement grandes. Trois canots et annexes agencés de manière à former un nid pour ces jeunes pousses. Pour elles et pour la gigantesque voile repliée. Une amarre retenait encore le tout à Yasmeen. Rachel se tourna finalement vers le groupe d'enfants. Et c’est à la jeune fille aux cheveux décolorés qu'elle s'adressa. Celle qui semblait plus éveillée. La seule qui semblait assez lucide et âgée pour comprendre. Celle aux yeux écarquillés. Elle avait compris. Avec un sourire elle lui parla d'une voix de conspiratrice. Chacun son tour chez les Sea Wolves.

-Prenez-le. Il est enduit de gel. Lorsque les effets arrêteront de faire effet, tu largueras la voile et vous devriez planer jusqu'aux mers bleues. J'ai ici un onguent pour les premiers soins. Oui, aux marrons, mais ne le mangez pas, je vous fournis un peu de vivres aussi. Avec de la chance, vous devriez survivre, vous.
Vos parents n'ont pas eu le choix...


    Mais le temps presse. Les moteurs au loin se mettent à vrombir de plus belle. La jeune fille aux cheveux blancs grimpe à bord sous l'impulsion de Rachel et ses encouragements pressés. Le Lieutenant lui passe tous les enfants, les six autres, et largue les amarres avant de repousser le tout d'un coup de pied énergique.
    C'est là qu'elle remarque les yeux rouges de la jeune fille qui s'éloigne avec sa portée dans les bras.

    Bon courage.

http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:11

    A en perdre haleine, Rachel court comme une dératée au milieu du champ de ruine. Et même le sol se fissure sous ses pas tant il redoute ce qui va se passer d'ici quelques secondes. Ce n'étaient que quelques secondes qu'il restait à vivre à cette île. Deux minutes tout au plus. Les pierres et les cailloux volaient en tout sens comme Rachel se frayait un passage jusqu'au dernier engin des fous volants à partir, là où elle retrouva Red, Lin et Toji, dégustant un cigare de son cru. Elle avale les derniers mètres et bondit à bord, le sourire aux lèvres d'« avoir fait son travail comme il se doit », aussitôt suivie par Toji et de son cigare. Et à peine son pied se décolle des pierres de l'île que la carcasse brinquebalante reprend son envol.

    Le Lieutenant à la faux se retrouve face à Lin. Elle ne sait pas quoi lui dire, ne sachant pas ce qu'elle savait. Ni si les deux bras de l'équipage savaient également. Alors Rachel esquisse un sourire tandis que Toji jette son cigare par l'ouverture et s'installe confortablement ou presque dans son fauteuil, direction le Fenrir.
    Blacrow tend à la charpentière et seconde le marteau qu'elle lui a prêté qu'elle échange contre la faux puis qu'elle range sans un mot. Rachel la remercie puis se penche par l'ouverture comme Red le fait de l'autre côté. Pas question de revivre la première traversée. La nausée, ça va une fois. Cette fois, elle voulait profiter de l'air et de la vue. Non ; pas de la vue. Du spectacle.

    Cool guys don't look at explosions...

    Pourtant, Rachel, elle, se délecte de cette vision. De cette île gigantesque ravagée par une coulée de flammes comme seul un volcan devrait être capable de produire. Le vacarme est assourdissant, mais il ne parvient pas à surpasser les voix unies des Sea Wolves dans les appareils voisins. Une joie qu'un torrent de flammes ne peut qu'attiser. Car c'est de leur fait. Et ils en sont heureux. Ils viennent de mettre fin à une planque de révolutionnaire ; à eux les honneurs pour avoir coupé un membre à cette gangrène. Et tant pis pour les vingt femmes qui ont péries par les flammes.
    Rachel, elle, bien que souriante et mine de rien assez fière aussi, ne peut s'empêcher de se demander si tout ça était bien nécessaire. Si elle ne se trompait pas d'adversaire.

    Qu'importe ! Elle faisait ce qu'on lui ordonnait de faire, point barre ! Il fallait bien que quelqu'un s'occupe des cellules de la révolution. Et si passer par ces étapes cruelles, violentes et sanglantes était indispensable, alors elle le ferait. Elle ne portait pas un uniforme pour rien. Un uniforme de la marque SW qui plus est. Elle s'en montrerait digne. Et puis... en y réfléchissant, c'était en matant la révolution qui faisait rage sur Grand Line et surtout sur la quatrième voie qu'elle avait le plus de chance de se faire bien voir par le gouvernement en place. Et bientôt, d'une simple signature du Commodore Arashibourei, elle serait propulsée à la tête d'Impel Down. Elle n'en avait jamais été aussi proche.

    Alors qu'elle retrouvait le sourire, elle vit dériver une embarcation soufflée par l'explosion. Une embarcation volante où se trouvait tout ce qu'elle avait pu faire pour ces civils.

    Sauver la jeune génération.

    [...]
    "Tout le monde à son boulot en met un bon coup
    Avec un cœur joyeux.
    On dit que l'amiral est très content de nous
    Et tant pis pour les envieux,
    Tout va pour le mieuuuuuuuuuuux. "


Dernière édition par Blacrow L. Rachel le Lun 14 Mai 2012 - 4:37, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
avatar
Blacrow L. Rachel
♦♦♦ Colonel d'élite ♦♦♦

♦ Localisation : Thriller Bark
♦ Équipage : La Valkyrie

Feuille de personnage
Dorikis: 8527
Popularité: +490
Intégrité: 631

Lun 14 Mai 2012 - 4:12

    Sur l'île principale où le Fenrir est de nouveau appareillé par les ordres scandés de la Lieutenante Bosco, l'effervescence est à son comble et nombre de civils les adulent. Des enfants hurlent leur joie, des fleurs sont jetées à Lin et Rachel qui ont étrangement perdues la mémoire sur les affaires masquées de la bosco. Toji, lui, est déjà à l'intérieur du Fenrir, sûrement à rédiger son rapport. Le sergent Ralph refait le plein de marron vu les caisses qu'il transporte à bout de bras. Tout le monde est occupé. Lin retape un brin le Fenrir et un détachement spécial est allé faire emplette d'un Smoke dial géant qui a tapé dans l’œil du Commodore. Mais il reste pourtant une chose à faire, encore. Une chose toute simple mais que beaucoup oublient.

-Red ? Tu veux bien aller en ville chercher le courrier ?
http://www.onepiece-requiem.net/t816-rachel-la-grande-faucheuse#8700http://www.onepiece-requiem.net/t889-fiche-de-rachel-100
Invité
Invité


Lun 14 Mai 2012 - 9:07


    -Sur, pas de soucis...

    Comme à son habitude Red ne fait pas grand chose. La navigation comme le commandement c'est pour les autres, mais il n'a rien contre filer un coup de main de temps en temps, surtout si c'est Rachel qui demande.

    Et puis ça lui donne une occasion pour lui glisser quelques mots pendant qu'il n'y a personne à portée de voix. Quelques mots sur ce que Rachel a fait sur l'ile, et que Red a vu puisque l'agent Red voit tout, voit tout et se tait toujours, muet comme une vieille tombe pleine de secrets encore plus moches et puants que les Allods. Mais il n'y a plus d'agent Red maintenant, juste un lieutenant qui peut discuter comme il veut d'un truc que lui aussi a déjà fait autrefois.

    -Tu sais que quand ils seront grand ils ne bruleront que de nous faire la peau ? Tu t'es préparée à ça ?

    Red n'y avait pas réfléchi à l'époque, pas au début en tout cas. Et s'il attend encore qu'un môme vengeur débarque pour lui faire la peau il sait aussi que c'est inévitable. Et que ce jour la il se battra pour rester en vie. Il esquisse un sourire, se dire qu’après une multitude de travaux sales au service du gouvernement on peut se faire tuer pour les quelques actions éthiques qu'on a semé sur le chemin est plutôt marrant. Pour qui aime l'humour noir évidemment...
    D'un signe de main il interrompt la réplique cinglante qui doit monter aux lèvres de Rachel, ce n'est pas une critique qu'il vient de faire, juste un constat.

    -Mais t'as eu raison. Et je ne parle pas de se donner bonne conscience ou de conneries de sens moral ou d'honneur. Parce que je sais pourquoi t'as fait ça. Et t'as eu raison...

    Les secrets rongent les gens, ça aussi l'agent Red en sait quelque chose. Mais quand on est plusieurs à le connaitre, ce n'est plus un secret...

    Et laissant Rachel un peu moins seule sur son bateau, Red part faire un tour à la poste..
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1