AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[combat ~ event] Midas / Kuro Takena / Rydd Steiner / Reyson D. Anstis [Plage]

Reyson D. Anstis
Reyson D. Anstis

♦ Localisation : Jaya
♦ Équipage : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 8955
Popularité: -712
Intégrité: -600

Mer 23 Mai - 17:13


    La pluie tombait sur le champ de bataille. Ces gouttes voulaient-ils prendre part à la bataille en s'écrasant sur nous, ou essayaient-elles de nous arrêter en rendant nos vêtements plus lourds ? Mais malgré sa rage, la violence du combat l'emportait. Les pirates continuaient d'avancer sur la plage, perçant les rangs des chasseurs, tandis que derrière eux, des marines les suivaient. Il n'y avait que deux choix : foncer tout droit ou retourner en arrière. Et la pluie ne pouvait empêcher aucun des deux affrontements, les cris des non-chanceux couvrant aisément le son de l'averse. La sueur et l'eau se mélangeait, on ne pouvait plus les différencier. Cependant, le sang restait toujours reconnaissable, couvrant peu à peu davantage de corps. Tant de ce liquide rougeâtre coula sur la plage que cette pluie aurait pu être en sang, on n'y verrait pas la différence. A la façon des combats de gladiateurs, le sang était ce qui restera à la fin du combat, absorbant paisiblement le sang qu'on lui offrait en offrande. A la différence près que, comparé aux gladiateurs, nous n'avions pas de public. A moins que ce vieux porc de Midas constituait le public ? Vu sa corpulence, il le pouvait, et il ne semblait en aucun cas enclin à rejoindre la bataille. Laisser les autres se battre et se remplir la panse devant un tel spectacle, on reconnaissait bien là sa cruauté et son cœur de pierre. Mais pierre ou non, je le transpercerai, son cœur !

    Me laissant de plus en plus emporté par l'adrénaline qui coulait dans mes veines, j'avançais inévitablement vers la falaise sur laquelle le paresseux se perchait. Comparé aux autres pirates qui prenaient le temps d'affronter et d'achever tous les ennemis autour d'eux, je me contentais de me frayer un chemin tout droit, toujours accompagné par les deux agents de Timuthé. Et je devais avouer qu'il recrutait bien ses membres, ils arrivaient à suivre, tant bien que mal, mon rythme. Remarquez, une fois que j'avais envoyé valser le chasseur qui bloquait la route, il leur suffisait de protéger leurs flancs et d'avancer. Bien que si je voyais bien, des gouttes de sangs perlaient sur leurs bras et leurs jambes. Je les poussais au-delà de leurs limites… Et ce bref moment d'inattention n'était pas bon pour moi non plus, la lame d'un chasseur manqua de me trancher la gorge et finit sa course en arrachant un bout du lobe de mon oreille. Tandis que ce bout de chair tombait au sol, l'importun rejoignit le sable comme tant d'autres.

    L'attention, voilà la chose la plus importante sur un champ de bataille. Dans un duel, c'était le plus puissant, le plus agile et le plus rusé qui l'emportait. Mais dans une guerre, c'est comme une partie d'échec, il n'y a que la concentration qui prime. C'est le premier qui la relâche qui tombe. Tout comme ce bout d'oreille, prix pour avoir voulu connaître l'état de mes gardes du corps. Ici, c'était chacun pour soi, il fallait penser à sa propre vie et ne regardait que devant soi, que ses ennemis. Un jeu auquel Midas devait être un champion, mais sa couronne de roi ne tiendra pas éternellement.

    Arrivant devant le chemin qui menait à ma cible, je reprenais ma respiration tandis que les agents arrivèrent à mon niveau. Devant nous, plusieurs chasseurs nous barrèrent la route, ultime obstacle avant Midas. Il couvrait toujours ses arrières… Ravalant ma salive, je repris ma garde à deux mains, prêt à reprendre cette lutte incessante, au moment où la terre se mit à trembler. Le souffle d'une explosion monumentale était perceptible de la plage, l'inclinaison de la chute de la pluie changeant un bref instant. Le bruit de cette déflagration marqua une petite pause dans la bataille. Surpassant les cris, un silence interrogateur s'installa. Mais celui-ci fut éphémère, et très vite les belligérants brisèrent ce court moment de paix pour reprendre là où ils en étaient.

    Cette fois, l'ennemi fut plus rapide à reprendre l'affrontement, l'un des chasseurs s'avançant vers l'agent à ma droite, sa hache levée. Mais avant qu'il n'ait le temps d'atteindre sa cible, je me jetais machinalement sur lui, tranchant ses bras menaçant, faisant ainsi tomber sa hache sur son propre corps, mettant fin à ses hurlements. Mais pour cela, je m'étais avancé sans aucune précaution, et un autre chasseur fonça vers moi. Heureusement, le second agent parvint à parer le coup avec sa propre lame. Prenant rapidement la parole, il m'incita à avancer pendant qu'ils s'occuperont de cet endroit.

    Hochant de la tête, je me lançais à travers la brèche formée par la perte d'un des chasseurs. Je continuais de courir le long du chemin sans me retourner, ne voulant pas savoir s'ils s'en sortaient ou non. Je devais continuer de regarder devant, continuer d'avancer, pour revenir ensuite les récupérer. J'ignorais s'ils étaient de taille contre les chasseurs qui les entouraient, ils étaient déjà fatigués, mais j'espérais qu'ils s'en sortent. L'un d'entre eux m'avait sauvé la vie, je me devais de lui rendre le même service. Mais si le destin en voulut autrement, leur sacrifice ne sera pas vain, j'en fais le serment !

    Mes pensées tournées vers eux, je ne me questionnais même pas sur l'absence d'ennemi ici. Aucune marine, les chasseurs se trouvant derrière moi, sur la plage. Tout ce que je savais, c'était que le temps m'était compté. Arrivant enfin en haut, trempé jusqu'à l'os, d'eau et de sueur, je levais mon bras armé en direction de Midas. Bien que quelques mètres nous séparaient, et malgré la pluie battante, j'apercevais aisément tous les détails monstrueux de sa morphologie. Ma lame pointée vers sa tête voulait tout dire. Un léger silence s'installa, avant que je ne décide de le briser.

    " Te souviens-tu de mon visage ? Je croyais que tu avais péri sous les décombres de ta guilde, mais je te promets que mon visage sera le dernier que tu verras cette fois ! "

    Je ne pouvais laisser un tel homme en liberté. Les agents qui m'accompagnaient me permirent d'arriver jusque là, et je comptais bien leur donner raison de m'avoir fait confiance. Cependant, Midas et moi n'étions pas seuls, un autre homme que je ne connaissais pas me regardait d'un air ténébreux.

    " Si tu tiens à la vie, n'interfères pas. Je n'en ai qu'après Midas. "

    Malgré ma remarque, le chasseur ne bougea pas. Tant pis, au moins je l'aurais prévenu…
http://www.onepiece-requiem.net/t862-reysondanstis-le-pirate-assoiffe-du-sang-de-la-marinehttp://www.onepiece-requiem.net/t946-reysondanstis-le-pirate-met
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Mer 5 Sep - 22:21

    Le combat s’intensifie, les pirates affrontent des chasseurs de primes enivrés par la perspective de gains nombreux. La plage se macule de plus en plus de sang. Les vagues charrient des hommes vers le large tandis que la bataille perdure. Le brouhaha est total, les cris des uns font face aux hurlements des autres, les lames s’entrechoquent, les pistolets soulèvent une forte odeur de poudre et crachent des flots de feu et de fumée. L’on s’effondre par dizaine sur le fin sable de l’île mais chaque victime de ce macabre affrontement semble directement remplacé par une nouvelle recrue.

    Les célébrités de nombreuses mers rivalisent d’adresse et d’audace pour se tailler une part de gloire. Et l’une de ces célébrités est sans conteste Rydd Steiner, le furieux Tigre de Saint Urea, le chasseur de primes tant redouté aussi bien par la piraterie que par ses propres confrères. En ce moment il s’affaire à tailler en pièce des pirates un peu trop téméraire. L’exercice semble aisé, trop aisé même. Peu à peu un cercle vide s’érige autour de lui, une ligne imaginaire semble s’être dressée et la mise en garde est simple, franchir la ligne c’est périr. Le sabre de Steiner est écarlate mais il reste pourtant impassible. Le Tigre n’affectionne que très peu abattre les agneaux mais l’exercice est périlleux, se retirer serait un aveu de faiblesse. De ce fait il taille, tranche, éviscère pour le spectacle ! Mais le cœur n’y est pas, seul le côté théâtral subsiste.

    Non loin de lui un groupe singulier de pirate se fraye tant bien que mal un chemin à travers le rideau de traqueurs. Les individus gravissent la pente douce qui mène vers le pseudo état major du groupe de loqueteux que sont les chasseurs de primes rassemblés en contre bas. Pas de doute, les pirates en ont après Midas, l’infâme gros porc qui traque sans le savoir le mentor de l’un de ses meilleurs éléments, Rydd lui même. Il y a bien longtemps que la coqueluche de Saint Urea rêve de saigner Midas en place publique mais le moment n’est pas encore bon. Le soleil est encore trop bas pour abattre un chef. Mais les pirates en question ne sont peut être pas si intéressé par la dimension divertissante de la mise à mort...

    Steiner ne pouvant décidément pas laisser un autre que lui même tuer Midas, il s’élança à sa rescousse. Cruelle ironie que celle de défendre la personne qu’on souhaite voir mourir depuis si longtemps, celui qui contraint un homme à vivre dans l’anonymat et la comédie perpétuelle.

    Le groupe de pirate s’amenuise à mesure qu’il gravit les marches pour atteindre le dieu de la plage, Midas lui même ! Pourtant un homme parvient à arriver au but et nul besoin d’être grand physionomiste pour comprendre que le combat est la seule option possible. Rydd se dépêche donc, il repousse ses frères d’armes et met à genou ses ennemis avec célérité. Mais le temps manque tandis que le pirate est déjà si près ! Fort heureusement le gros porc n’est pas réputé pour sa bêtise et bientôt se dresse devant lui un pseudo garde du corps dont la noirceur de la tenue n’a d’égale que la noirceur de son aspect.

    Trop lentement à son gout Rydd parvient à atteindre le monticule et invective aussitôt le pirate. Sabre tendu dans sa direction, il l’interpelle, excédé.

      -«Qu’est ce que tu penses faire en t’avançant jusque devant Midas ! Je t’annonce tout de suite, le maitre de la guilde des chasseurs de primes n’est pas destiné à mourir aujourd’hui !»

http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Mac Finnegan
Mac Finnegan
PNJ
Maitre de guilde véreux

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 23 Sep - 0:49

Un verre dans une main, un cuissot dans une autre, Midas regardait ce qui se passait en contrebas comme on pouvait regarder un spectacle comique sur une place publique, à grand renfort d'éclat de voix et de doigts pointés sur des individus en particulier. Il se faisait plaisir le Midas. Tout cela était son oeuvre. Ils étaient tous des jouer entre ces mains. Sans lui, rien ne serait arriver. Les morts et les honneurs, tout lui revenait. Midas s'aimait. Il était vraiment un chic type pour avoir organiser un divertissement aussi riche. Il avait repéré les blacks templar dans la masse qui semblait affronter deux femmes plutôt forts. Ces dernières donnaient pas mal de grains à moudre aux deux chasseurs de primes. C'était plaisant. Il avait aussi lorgner sur Jimmy l'Embrouille qui, fidèle à lui même, ne faisait pas dans le subtil. Ces rayons alcoolisés faisaient des ravages. Tout était parfait. Midas avait bien rouspeter un peu contre la pluie dense qui s'était abattu sur l'ile, mais finalement, ça avait son charme. Ça donnait davantage de chaos à la scène comme si le ciel lui-même voulait participer à cette orgie de combats et de morts. Ayant fini ce qu'il avait en main, Midas se mit à agiter ses mains tel un chef d'orchestre s'adressant à ses musiciens. Les clameurs des hommes. Les échos des lames. Les détonations des pistolets. Les explosions des boulets. Tous les instruments formaient une cacophonie qui était symphonie aux oreilles du leader des chasseurs de primes. Et au travers de ce bruit, il pouvait percevoir le doux son des berrys qui allaient tomber dru grâce à cette merveilleuse opération.

« Hey. Le vieux. On a de la visite. »


L'interpellé se retourna vers Kuro Takena. Si l'adversaire avait été faible, il l'aurait éliminé sans rien dire. Pour qu'il le prévienne, il s'agissait d'un gros pigeon. Midas s'approcha et découvrit l'identité du pirate qui s'approchait dangereusement, accompagner par une petite bande d'inconnus.


« Ah ! Mais ça serait pas le petit Reyson ? C'est un gros bébé que voilà ! »


Il recula en souriant de toutes ces dents. Si les grosses primes venaient à lui, c'était tout bénef. Il alla s'installer vers sa table garnie de victuailles qui maintenant baigner dans de larges flaques d'eau. Le spectacle s'annonçait palpitant. Bien vite, Le pirate arriva en haut de la falaise, face à Midas. Takana se plaça entre Midas et lui, la main sur son sabre. La menace était claire. Mais Reyson s'en moquait royalement. Il commença avec les menaces. Pathétique. Midas sourit davantage. Il se mit même à rire.

« Hé hé hé ! Ou lala ! Je tremble de peur ! Au secours ! Le grand pirate Reyson veut me faire du» mal !

Il se plaça les mains devant son visage comme s'il était véritablement terrorisé.

« Je veux pas ! Je veux pas ! Au secours ! C'est ce que tu veux entendre, non ? Hé hé. Tu es venu trente ans trop tôt pour avoir ma tête. Je compte bien encore vivre un paquet d'années. Par contre, toi, tu vas surement pas passer la journée ! »

Reyson allait attaquer. C'était évident. Il devait être de force équivalente au chevalier noir. De toute façon, s'il échouait à le défendre, Midas avait d'autres atouts dans sa manche. Un instant après et c'est un atout imprévu qui fit son apparition : le tigre rouge était arrivé et menaça Reyson. Midas observa le nouveau venu avec intérêt. Ça promettait d'être intéressant. Au niveau de Reyson, ça ne semblait pas l'inquiéter. Ces larbins étaient derrière lui, il ne se sentait plus. Foutue jeunesse, plus aucune conscience des réalités. Évidemment, le pirate attaqua. Toutefois, Kuro était visiblement un cran en dessous de son niveau. Il était rapide. Très rapide. Ou alors, il utilisait le pouvoir de son fruit. C'est quoi déjà ? Midas avait oublié. Ou il s'en foutait. Royalement. Rien ne l'inquiétait. Mais Takena ne parvint pas à contrer Reyson et ce dernier allait frapper Midas. Le tigre rouge était tout aussi battu. D'un claquement de doigt, Midas allait faire venir l'un de ces atouts en mains, mais une personne apparut à nouveau dans son champ de vision. Il sourit alors. Tout le monde s'invitait, c'était la fête. Au dernier moment, Maria, la plus puissante des Blacks Templar arriva et contra l'attaque du pirate qui recula. Le chevalier noir vint se placer aux côtés de Midas qui venaient d'éclater de rire. Le pirate était vraiment dans la mouise et ça lui faisait plaisir. Face à Maria, Kuro et le tigre rouge, rien ne pouvait réussir dans sa manifeste envie de tuer Midas. Ça semblait avoir fait son bonhomme de chemin dans la caboche de Reyson. Derrière, ces potes qui avaient suivi son attaque s'étaient fait défoncer. Kuro qui aurait changé de cible ? L'autre chasseur de primes ? Qui sait. Midas s'en moquait de la piétaille. Toute son attention était concentrée vers Reyson.

Le pirate devait se sentir en infériorité large. Il lança quelques menaces du genre « qu'importent tes hommes, j'vais te tuer », etc. Le discours mélodramatique classique. Midas essuya une larme invisible à l'écoute de ce discours.

« Mais oui. Mais oui. C'est ça. Passionnant. Tu en parleras à tes compagnons de cellules. Ils seront très heureux de tout ça ... »

Déjà, il l'écoutait plus. Midas n'aimait pas ça. Surtout quand il dominait si largement. La raison de ce comportement ? Un escargophone. Reyson échangea quelques mots avec avant de raccrocher. Pas moyen de savoir de quoi il parlait, mais il semblait contrarier. Il répliqua un deuxième couplet épique plus dans le « je reviendrais te tuer ». Midas en fut déçu. Quoi ? Il abandonnait la partie ?

« Mais qu'est ce que tu me fous ? Tu fais ta lopette ?! Allez ! Viens ! Montre-moi que t'as des tripes ! Kuro ! Montre-les-moi ! Il m'a donné l'eau à la bouche. Héhé. Je veux pas qu'il parte sans respecter ses promesses ! »

Reyson lança un dernier regard vers Midas avant de s'enfuir assez rapidement pour suspecter à nouveau l'influence de son fruit. Midas jura. Il n'aurait pas son combat si intéressant. Rageur, il balaya la table de sa main et la nourriture tomba au sol dans un bruit de vaisselle brisé. Les trois chasseurs de primes restèrent là, sans réagir. Le Gros Porc darda un regard haineux vers eux.


« Kuro. Hors de ma vue. Maria. Retourne sur la plage et va me capturer des primes. Allez ! »


Il n'était vraiment pas de bonne humeur. Les deux chasseurs de primes disparurent rapidement. Seul restait le tigre rouge. Midas l'observa un instant et un sourire timide se dessina sur ses lèvres.

« Alors ? Je me doute que ce n'est pas pour me draguer que t'es monté jusqu'ici alors qu'il y a tant à faire en bas. On se soucie de moi ? Ahah ! ... Dépêche-toi. Je suis pas d'humeur ! »
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t316-
Rydd Steiner
Rydd Steiner
Le Tigre Rouge
Bounty National Agency

♦ Localisation : Karantane
♦ Équipage : B.N.A

Feuille de personnage
Dorikis: 6156
Popularité: +520
Intégrité: 115

Sam 6 Oct - 21:24

    L’affrontement, inévitable, survint. Il fut brutal et incontestablement visible. Les différents protagonistes se battaient avec fureur et chaque coup, chaque déplacement entrainait une déferlante de violence. Les contacts entre les différents adversaires créaient des ondes de choc qui soulevaient terre, poussière et sang. Midas affichait un air satisfait devant une telle démonstration de force de ses chasseurs de primes. Malheureusement Kuro Takena et Rydd Steiner semblaient ne pas pouvoir tenir tête à Reyson bien longtemps, les deux traqueurs perdaient en vivacité à mesure que le combat s’éternisait, à l’inverse Reyson semblait toujours aussi frais et redoutable. Le Tigre Rouge jouait un double jeu qui le rendait nerveux ; il aurait préféré se ruer sur Midas mais avec Kuro non loin il valait mieux jouer double jeu et surtout il ne fallait pas laisser la mort de Midas à Reyson. Seul Steiner devait ôter la vie du rival de son maitre.

    Alors que Reyson allait prendre le dessus sur ses adversaires, du renfort arriva sur la butte où siégeait l’imposant Finnegan. Maria des blacks templar vint rétablir la situation. Après de brefs échanges la tendance s’inversa clairement et la défense de Midas verrouilla les opportunités d’attaques. Le pirate cracha donc quelques menaces avant de prendre la fuite devant les trois chasseurs de primes.

    Le combat fut exténuant pour Steiner qui avait livré toutes ses forces pour ne pas être blessé. Plus encore c’est psychologiquement que le tigre était atteint, jamais il n’avait imaginé défendre celui qu’il devait abattre. Le réputé traqueur de Saint Urea regardait donc avec nonchalance le combat qui se déroulait en contrebas. Mais c’est alors que l’inattendu s’invita au sein de cette petite fête. Probablement rasséréner par le dernier combat, Midas congédia sa petite troupe de gardes du corps si bien qu’il se retrouva seul avec un Tigre Rouge toujours armé.

    Le maitre de la guilde des chasseurs de primes invectiva Rydd qui n’en crut pas ses yeux. Déjà sa main renforçait sa prise au niveau de son sabre, ses yeux se firent plus perçants, son ouïe plus fine. Il voyait le visage de son maitre, Manfred Tigan, qui lui susurrait doucement à l’oreille « tue », « tue ! ». L’homme pour lequel Rydd avait été formé pendant tant d’années se dressait là, en face de lui, et ne semblait plus capable de prévenir une attaque. Alors la question ne se posa même pas dans l’esprit de Rydd, pour la première fois il mit la main sur son masque rouge et le fit lentement glisser. Il révéla peu à peu sa chevelure rousse et ses yeux avides de meurtre. Midas reconnu rapidement les traits de celui qu’il attendait inconsciemment, l’homme dont il avait obtenu la signalisation il y a bien des années de cela et dont il connaissait les sombres desseins. L’intelligent Finnegan comprit alors à quel point l’identité du tigre rouge semblait s’associer à Manfred Tigan. Mais il était trop tard pour comprendre, trop tard pour frapper le premier.

    «Manfred t’envoie ses amitiés…»
    Et Rydd s’élança vers Midas avec une fureur incommensurable, il balança son sabre avec toutes les forces qu’il avait encore en réserve. La lame dansa sur le torse de Midas et créa un profond sillon rougeoyant.

    Avec cette action d’éclat, le Tigre Rouge allait surement pouvoir prétendre à un poste de leader au sein de la guilde des chasseurs de primes car, en définitive, Midas n’était apprécié de personne…


Dernière édition par Rydd Steiner le Lun 14 Jan - 22:12, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3468-rydd-steiner-terminehttp://www.onepiece-requiem.net/t3753-rydd-steiner
Mac Finnegan
Mac Finnegan
PNJ
Maitre de guilde véreux

♦ Localisation : South Blue

Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 7 Oct - 12:59

Le masque tomba, révélant un visage que Midas n'avait vu depuis un paquet d'années. Ça remontait à cette époque bénie ou il était frais et plein de santé. Il avait manigancé pour prendre la relève de Manfred Tigan, son prédécesseur. Il l'avait poussé à casser sa pipe. Ce fut un plan maitrisé à tous les niveaux, un de ces chefs-d'oeuvre. Midas esquissa un sourire à l'évocation de ce souvenir. Le bon vieux temps. Toutefois, il revint rapidement à la réalité. Le type qu'il avait en face de lui était l'un des disciples de ce Manfred. Dans ses souvenirs, il ne l'aimait pas beaucoup. Vraiment pas. Logique, après ce qu'il avait fait. Il avait tenté de le tuer aussi. Ah. Fougueuse jeunesse. C'était tout de même incroyable que le tigre rouge s'avérait être ce Rydd. Ou pas. Maintenant qu'il connaissait la réalité, une certaine ressemblance dans les actes liait les deux côtés du personnage. Il aurait pu y penser trop tôt. Bwaf. Midas pensait alors que ça n'allait pas avoir d'importance.

« Steiner ! J't'avais cherché partout ! C'est une surprise ! Tu veux un truc à grignoter ? »

Dans son esprit, il ne risquait rien. Il avait trop d'alliers dans le secteur. Il avait certes congédié Maria et Kuro, ils n'étaient pas si loin. Ce dernier devait se cacher dans l'ombre tandis que Maria venait juste de partir. Et puis, il avait bien d'autres cartes dans ses larges manches. Non. Il était bien. Il prit un plat rempli de fruit baignant dans leur mélange d'eau de pluie et de jus dans une attitude mêlant une sympathie manifeste et une certaine prestance digne de son rang de leader des chasseurs de primes. Il pensait toujours que Rydd allait lui manger dans la main. C'était lui le chef. Rydd avait beau avoir fait parler de lui sous son masque de tigre rouge, il n'était rien. Il ne pouvait rien sans lui.

Il ne s'attendait vraiment pas à ça. D'un bon, Rydd se propulsa dans sa direction, tirant sa lame de son fourreau. En un éclair, il était sur Mac Finnegan et la lame trancha le corps immonde du Gros Porc. Une plaie béante fut faite sur toute la diagonale de son corps hors norme. Midas tomba au sol en portant ses mains à sa blessure qu'il ne pouvait couvrir. Il se roulait sur le sol, souffrant le martyre.


« AAAAAAAAH ! Putiiin ! Ça faaaaiiiiit Maaaaal ! »

Sortant de l'ombre, Kuro attaqua. D'autres chasseurs de primes apparurent. Maria tourna la tête et se précipita une nouvelle fois au secours de son chef. Leurs forces combinées parvinrent à faire reculer l'agresseur malgré sa fureur meurtrière. Pendant ce temps-là, Midas parvenait à mettre à genou au sol et à relever sa tête en direction de Rydd. Son visage était défiguré par la haine et la souffrance. Les chasseurs de primes s'arrêtèrent, attendant les ordres de leur chef. Ils n'attendaient qu'un seul geste pour sauter à la gorge du Tigre Rouge.

« Steiner … Enfoiré ! J'aurais pu te faire gagner un max … Mais t'es vraiment … aussi borner que cette incapable de Manfred. Même si t'arrives à t'échapper... J'vais te traquer... T'auras aucun échappatoire... Tu finiras à mes pieds … Et j'te jure que je t'égorgerais comme un porc … »

Les yeux injectés de sangs, Midas fit un signe de main sans équivoque du pouce autour de la gorge.

« Capturez-le ! »

Comme un seul, les chasseurs de primes s'élancèrent sur Steiner. Malgré son art du combat, il ne pouvait rivaliser avec autant d'adversaires. Il cracha une dernière fois son venin, comme Reyson avant lui et battit en retraite. Les chasseurs de primes hésitèrent à le suivre, mais Midas les inonda d'injures ; il le voulait à ses pieds et il le voulait rapidement. L'essentiel des chasseurs de primes sauta à la poursuite de Rydd qui disparut bien vite dans la foule des anonymes. Les gens le connaissaient sous les traits du Tigre Rouge, pas sous celui de Rydd Steiner. Midas resta presque seul à sa place. Son médecin personnel s'était précipité à ses côtés pour le soigner. Malgré la mauvaise humeur de Midas, ses protestations de douleurs et ces menaces de mort, il fit un bon travail, arrêtant rapidement l'hémorragie. Un de ses hommes vint l'avertir de la disparition de Rydd dans la foule. Midas laissa juste échapper un juron. Il allait le retrouver. Il avait des centaines de chasseurs de primes expérimentés pour lui courir après. Ce n'était qu'une question de temps. Et la vengeance est un plat qui se mange froid. Comme l'a fait Rydd pour Midas, justement. Une autre nouvelle lui parvint. La bataille était sur la fin. Les pirates fuyaient. Rydd allait surement s'enfuir ainsi. Le chasseur de primes espérait que les primes étaient bien tombées. On parlait de Jimmy l'Embrouille. Et d'autres encore.

Il était bientôt temps de compter les bénéfices de cette affaire.
http://oprannexe.onepiece-forum.com/t316-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1