AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[combat ~ event] Adrienne Ramba et Old Crow VS Black Templars

Adrienne Ramba
Adrienne Ramba
Soeur Marie-Thérèse

♦ Localisation : Helliday Island [Voie 3]
♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 6027
Popularité: 370
Intégrité: -164

Sam 2 Juin 2012 - 17:02

Je la lorgne davantage. Visage fermé, regard déterminé. Non. Elle est pas commode. Elle semble jeune ; elle est petite, peut être que je me trompe. Non. Elle paraît quand même jeune dans ses traits. Une gamine ? Ce regard assassin ! Quelle monstruosité on a pu lui faire subir pour qu'elle devienne ainsi ? J'ai bien l'impression qu'il n'y a plus une once d'amour en elle. Ce n'est plus qu'une arme humaine entrainée à obéir et à éliminer ses adversaires. C'est franchement horrible ! Comment peut-on faire subir ça à des enfants ?! Ça devrait être interdit et on devrait poursuivre en justice ceux qui s'abaissent à ces abominations. Mieux ! On devrait les tuer ! Il n' y a pas de place dans ce monde pour les êtres inhumains. Même enfermé, il y a toujours le risque de les voir ressortir ou de corrompre de pauvres innocents. Ils sont trop dangereux ; ils doivent être éliminés pour le salut des innocents ! Que faire alors pour les pauvres victimes de ces êtres dégénérés ? Doivent-elles trouver le repos éternel en passant par le fil des armes de leur sauveur ? Ce serait trop triste ! Il y a surement un espoir. Il y en a toujours un ! Je serais de ceux qui croiront en ce faible espoir ! Aucun enfant de ce monde ne vivra éternellement dans la souffrance ! Je saurais les faire revenir à la vie ! C'est mon devoir. J'en fais le serment. Cette fille sera la première à retrouver l'amour ! Ton amour !

Bon, j'ai du boulot. Il s'agit de pas faire de gaffe. Je regarde aux alentours ; personne semble s'intéresser à moi. Enfin, personne compte intervenir. Chacun prend ses distances avec la gamine. Elle doit avoir une sacrée réputation dans le milieu. Tant mieux. Enfin, c'pas bien ! Mais on évitera de me mettre des bâtons dans les pattes. Je me ferme un peu à l'environnement. Mon seul intérêt est celui qui me fait face. Son regard assassin ne cille pas et m'attend presque. Je ne veux pas la blesser. Je veux pas lui faire de mal. C'est impossible. Elle a dû être conditionnée par quelqu'un, ça ne fera pas grand-chose de tenter de la convaincre. Je tente le coup. On pourra pas dire que j'ai pas essayé.

T'as du vivre des sales trucs dans ta vie, mais c'pas la peine de devenir pire que ceux qui t'on fait ça ! Abandonne tes armes et viens avec moi ! Je saurais te redonner goût à la vie ! Tu n'est surement pas fait pour que tuer. Tu peux aussi aimer !


Je tends la main vers elle en geste d'apaisement. Elle me fixe sans ciller comme si je n'étais qu'un vulgaire moucheron. Peine perdue ? C'est bien triste, mais je l'amènerais avec moi. Quitte à devoir l'assommer et à abimer son visage de glace au passage. J'ai pas peur. J'affirme ma prise sur ma hache adorée. Elle lève son arme, prête à frapper. Elle n'a pas besoin de parler pour exprimer son envie d'en découdre. Elle fait froid dans le dos. Je pris un instant ma concentration en jetant un regard à Crow. Elle combat mister doré. Ça semble d'aller bien pour elle. Heureusement. Si ça avait été le contraire, j'aurais eu en permanence une pensée pour elle. Pas bon pour un duel qui s'annonce quand même compliqué. Je ne sais pas à quoi m'attendre avec elle. J'ai plus l'habitude d'affronter des armoires à glace avec deux sous de jugeotes. Allez. Je sors de ma tête Crow. C'est une grande fille quand même. Je la jauge du regard, elle fait pareil. Ou c'est juste du dédain. J'vais voir un peu ce qu'elle vaut. Je bondis en avant, hache en arrière et je mange l'espace nous séparant en trois secondes ; courir dans le sable n'est pas top quand même. Je fais pivoter mon arme cherchant à la faucher. Elle n’avait pas bougé. Elle bouge presque au dernier moment; C'est rapide ! Agilité et rapidité hein ? Ça va pas sentir bon ! Je me mets sur la défensive, mais c'est trop tard. Elle attaque. Les coups pleuvent et j'ai du mal à parer. C'est de la folie ! Jamais ne combattit quelqu'un d'aussi rapide ! Ah ! Je reçois plusieurs blessures mineures avec sa lame. Si je commence déjà à perdre pieds, ça va pas aller pour la suite !

Peut-être boire une potion de chance, finalement. Sauf que j'ai pas la place de le faire là ! Il me faudrait une accalmie dans ses attaques ! D'ici qu'il arrive, défense totale !


Dernière édition par Adrienne Ramba le Mar 25 Sep 2012 - 15:29, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2888-adrienne-ramba-fini-et-test-rp-postehttp://www.onepiece-requiem.net/t2984-fiche-de-la-buche
Old Crow
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Mar 12 Juin 2012 - 23:00

La nouvelle séparation avec son membre d'équipage préféré, Old Crow doit bien avouer que le jeu en valut la chandelle. Alors que devant, le tout doré se releva, s'essuyant les commissures des lèvres de son sang, reprenant ses épées en main, Adrienne tentait d'amadouer la jeune assassine qui séparait maintenant la Meneuse de sa Lance. Secouant la tête, Old Crow, du coin de l'oeil, ne crut pas ce qu'était en train de faire Adrienne. Vraiment, quelle idiote ! S'obstiner à tenter de convertir l'adversaire et ce en plein combat. Décidément, les Walkyries, avec à leur tête cette dingue de capitaine et comme infirmière la nonne bûcheronne qui se disait pacifique, il fallait dire que pour ces futures femmes qui chevaucheront bientôt les tempêtes, leur réputation de pirates étaient fortement émoussées. Old Crow, malgré tout ses efforts, était prise pour une gentille ; Adrienne, le contraire. Brutes et vilaines ? Plutôt câlines et coquines oui ! Enfin, les Walkyries, c'tait les Walkyries. Un point convergent des bonnes femmes qui voulaient un peu se faire voir... Enfin, pas qu'un peu, mais c'était le commencement d'un tout. Aujourd'hui, de leur poing et de leur hache, les Walkyries écraseraient les Black Templars !

Haussant les épaules, Old Crow se tourna vers son adversaire de l'heure. L'armure semblait avoir pris le choc difficilement, quoique encore solide. Plus difficile à ébrécher qu'elle ne le pensait, l'or. Mais une fois en morceau, Old Crow en récupérerait les morceaux et les vendrait. Sur le marché noir, ça devait sûrement valoir quelque chose de bien. Pas tous les jours que les marchands vicieux parvenaient à dégoter ce style de protection — surtout que la réputation du chasseur était assez haute pour associer l'armure d'or à Klife Lannister "Jet" ! Se craquant les jointures de nouveau, la belle pencha légèrement la tête sur le côté, grommelant à travers sa pipe. Puis ses lèvres de se mouvoir.

« Gamin, on dit que t'es l'plus fort d'ton groupe non ? Chais pas d'où que j'tiens ça, mais j'me rappel toujours de ceux qui dise d'avoir une bonne poigne. Ghuhuhu, on va bien s'amuser toi et moi ! Viens gamin, Maman va t'donner la fessée ! »


Old Crow avait quelques techniques qu'elle n'avait encore jamais utilisée sur personne. Quoique confiante en sa force et sa maîtrise de son art de frappe, c'était toujours mieux de pratiquer ses recettes sanglantes que de les laisser sur papier. S'appuyant sur sa jambe, elle se propulsa immédiatement après son discours, ne laissant même pas le temps à Klife de capter. Glissant rapidement, ce ne fut non pas son poing ou sa jambe qui voulut rencontrer le chasseur de prime mais sa hanche. Bang! Bang! Hips! et un coup de hanche, un ! Le coup était rapide mais peu fort, or, qui aurait put se douter que ce coup était une attaque. Rares étaient les adversaires capables de s'en prévenir... Quoique l'impact était plutôt repoussant et non blessant.

Dans son mouvement, Old Crow ne put s'empêcher de regarder, le sourire déjà imprimé sur son faciès, vers sa protégée. L'horreur se lut dans les yeux de Crow, alors que Julia surmenait complètement Adri'. Au même instant, elle reçut un coup dans le dos qui la poussa au sol, complètement déconcentrée. Avant d'affronter Klife, elle allait devoir aider Adrienne ! Roulant sur la sable évitant une attaque du chasseur doré, Old Crow bondit et engloba toute la distance entre Julia et elle, se propulsant à la dernière seconde vers la pluie qui martelait son visage et abattant sa jambe d'un Biguhiru magnifique. Le coup ne visant pas particulièrement à blesser l'assassin, Old Crow ne s'étonna donc pas lorsque son talon fit éclater une gerbe de sable, sans se demander si elle avait touchée l'autre. Son but était d'offrir une chance à Adrienne de charger et de comprendre que l'heure n'était plus au pacifisme...

« TOUCHE À MON CHATON ! »


Merde. Maintenant, Old Crow s'étant attaquée à Julia et Klife, elle pouvait dire qu'elle avait deux adversaires d'un coup... Pas que ça lui déplaisait, elle allait juste en baver un coup.


Spoiler:
 
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 14 Juin 2012 - 17:07

Une main devant la bouche, Julia bailla poliment en arquant un sourcil face aux paroles de la bucheronne. Elle secoua la tête, tandis qu'autour d'eux les combats faisaient rage. Non pas que les mots d'Adrienne fussent aptes à la chambouler, mais elle lui laissait le temps de comprendre que le combat était inéluctable. Elle fit tourner sa lame entre ses doigts et se prépara à la confrontation, son visage toujours inexpressif. D'immenses cernes couraient sous ses yeux, donnant à son visage satiné une allure cadavérique. Depuis quand n'avait-elle pas dormi ? Elle ne comptait plus les alternances entre le jour et la nuit depuis longtemps. Son monde était autre. De sa main droite, elle tira un long katana de sa ceinture tout en foudroyant la catcheuse du regard. Puis vint l'assaut. Formée par l'un des assassins les plus reconnus de ce monde, elle en avait emprunté tous les vices. Lorsque la hache se fendit vers elle, elle s'écarta d'un simple pas, laissant le métal frôler son joli minois. Un rictus s'empara alors de ses traits, puis elle fondit à travers l'ouverture dans la garde de la bucheronne. Ecartant le manche de l'imposante arme de sa dague, elle frappa du talon à plusieurs reprise avant de la forcer à reculer et d'enchainer diverses passades. Son adversaire para admirablement une majorité de ses coups, montrant par là qu'elle maitrisait admirablement son arme, mais bien vite la rapidité de l'Ensorceleuse prit le pas sur la puissance tranquille de la nonne. Si bien que quelques estafilades commencèrent à marbrer ses bras, de plus en plus profondes. Jusqu'au moment où elle aperçut du coin de l'oeil une autre femme, visiblement Crow, qui lui fonçait dessus. Se ramassant sur elle-même, Julia esquiva l'attaque en se projetant dans les airs.

Klife, quant à lui, se relevait péniblement du fait du poids de son armure. Il avait été pris de court par cette femme deux fois, et ne l'appréciait visiblement pas. Il avait pu seulement lui asséner un coup de pied dans le dos, alors qu'il était toujours à terre et qu'elle regardait ailleurs. Elle était douée, la bougresse. Il offrit un regard amusé à Julia qui esquivait avec une facilité feinte l'attaque de Crow, puis joignit ses deux mains, réalisant un triangle avec ses doigts, prenant pour cible les deux femmes. Un léger sourire se peignit sur ses traits alors qu'il sentait les plaques de son armure mordorée vibrer d'énergie. Contenir trop longtemps la puissance des reject dials était insensé, quand bien même il en subirait le prix de leur utilisation. L'Ensorceleuse atterrit sans bruit à ses côtés, lui montrant du menton le pied de Crow qui s'enfonçait dans le sable. Le temps était venu de leur montrer ce qui signifiait les termes "force de frappe". Ajustant ses cibles entre ses doigts, Jet inspira à fond.

"Klife, fenêtre de tir." lâcha Julia, aussi insipide qu'à son habitude.

Comme s'il avait besoin de son feu vert.

"En avant."

Un son gras émergea de l'ensemble de l'armure, pareil à un vrombissement éclatant. Dans un premier temps, une gerbe de sable éclata tout autour de lui, puis d'un pas, il se propulsa à la hauteur des deux femmes. Julia, de son côté, avait bondit derrière elles. Elle fit mine de les attaquer, mais leur coupa simplement la route, fouettant l'air de son katana. Klife, quant à lui, se tenait à présent face à Crow, toujours les mains dans la même position. L'Ensorceleuse lui adressa alors un signe de la tete, puis elle bondit dans les airs, dirigeant une série de dagues vers les deux jeunes femmes. Le Lannister, quant à lui, ouvrit ses deux mains en direction de la plantureuse poitrine de la Walkyrie qui cherchait tant à protéger sa pupille. Puis il tendit les bras, générant un craquement dans l'armure. Deux légères renflements étaient à présent visibles sur la paume de ses mains.

"Jet."


L'air vibra, se tordit. Craqua. Klife fut projeté en arrière avec violence, tandis que le flot d'énergie des Reject Dials générait une onde de choc sous la forme d'un cône. Trois pirates se tenant à quelques pas de là furent happés par ce dernier, et leur carcasse s'écrasa une quinzaine de mètres plus loin tandis que Julia se réceptionnait habilement aux côtés de l'autre Black Templar. Elle l'aida à se relever d'une main, tandis qu'il essuyait le flot de sang qui coulait de son nez. Un sourire imbécile se peignit sur ses traits, alors que l'endroit où siégeaient les deux Walkyries n'était plus qu'un chaos de sable où plus rien n'était discernable. L'Ensorceleuse soupira, puis secoua Klife. L'heure n'était pas à la contemplation.

"Je n'ose imaginer combien de dégâts collatéraux tu as fait, Klife." lâcha Julia, aussi froide que la pierre.

"Je n'ose imaginer ce qu'il serait arrivé si je n'avais pas balancé ça dès le départ." grommela-t-il, reprenant peu à peu ses esprits.

"De toute manière, nous n'avons plus qu'à aller récupérer ce qu'il reste d'elles, Maria elle-même serait en piteux état après pareil assaut." lui répondit l'Ensorceleuse, ignorant le ton sarcastique de son camarade.

"Ce ne serait pas la première à en survivre. Argh ... ça m'a bien secoué en tout cas. Vas les chercher, toi." lui demanda-t-il, retombant à terre en se tenant les côtes.

La jeune femme haussa les épaules puis se tourna vers la scène de carnage, où l'on commençait peu à peu à voir ce qu'il se passait. Ses armes toujours en main, elle paraissait néanmoins beaucoup plus sereine.
Adrienne Ramba
Adrienne Ramba
Soeur Marie-Thérèse

♦ Localisation : Helliday Island [Voie 3]
♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 6027
Popularité: 370
Intégrité: -164

Sam 16 Juin 2012 - 19:54

Esquive. Esquive. Pas de côté. Parade. J'enchaine. Toute la science du combat que j'ai pu apprendre au cours de ma vie trouve son utilité dans ses instants. Elle est bien décidée à me trucider et elle en est capable. C'est la première fois que ça arrive. À un tel niveau, j'entends. Il y a bien eu des jours ou c'était tendu, mais ça c'est plutôt bien déroulé. Là, j'ai plutôt l'impression que je suis surclassée. Non. Pas l'impression. Je me fais surclasser. Une nouvelle attaque. Je pars au dernier moment. Fichu terrain. J'ai à peine à avoir une emprise solide. Les lames ripent. Aussi rapide que l'éclair, elle tente une percée. Mon arme est battue. Je vais me faire trancher. Pas le choix. Je m'avance et j'arme un coup. Elle recule. Elle a bien fait. Elle aurait mangé sévère. Moi aussi. Là, j'ai juste une coupure mineure de plus. Pas la joie non plus. Une autre attaque. Évidemment, elle s'endort pas ! Pas moyen d'avoir une accalmie ! Elle semble pas du tout fatiguée ! C'est alors que j'vois Crow chargée ! Ah ! Elle en a fini avec l'autre. Autre regard. Ah non. Bon, c'est déjà ça, de la voir me sortir de ce mauvais moment. Crow déboule donc pied en avant dans l'assassine qui préfère battre en retraite. Elle est pas folle. Le bond qu'elle fait est véritablement impressionnant. J'arriverais pas à faire un truc pareil. Elle atterrit à côté du type en or qui semble avoir pris cher avec Crow. Ça fait déjà un truc de bon. Moi aussi je le suis un peu. 1 à 1. On reprend tout.

Je reprends un peu mes esprits et j'éponge la sueur qui perle mon front. Les deux chasseurs de primes semblent préparer un truc pas net. Déjà que l'un tout seul, c'est grave dur, mais si c'est un truc à deux, j'préfère pas prendre de risques. Il me semblait que la gamine avait plutôt l'air d'agir seule. Un coup à deux, ça doit valoir le coup.

Sarah. Fais gaffe. Ils vont faire une attaque combiner, ça sent fortement la mouise ! Couvre moi, j'vais tenter un truc.

Je lorgne aux alentours et je repère mon sac. Il a un peu valdingué avec la baston. Je le récupère et je reviens derrière Crow, à l'abri. Les deux chasseurs de primes s'agitent. Mais qu'est ce qu'il se passe ? Ils se séparent ? Ils passent à l'assaut ? Pas bon ! Vite ! Surtout que le type doré semble préparer un de ces trucs pas top ! J'ouvre mon sac et j'en tire une des potions de chances. Allez, cul sec. Pas de chichi. Ça a un goût… pas terrible. C'pas la mort non plus. Crow me regarde. Elle doit se demander ce que je peux bien foutre à boire une fiole en plein combat. Pas le temps pour les explications. J'ai le temps que de lui crier quelques mots après en avoir fini de boire.

Laisse-toi faire ! Quand j'y vais, vas-y aussi !

J'vais pas être plus claire. Quand on y va, on fonce dans le tas généralement. La potion fait effet. C'est bizarre. Je me sens plus euphorique. Je me sens bien ! Comme si tout allait bien ! Et tout ira bien ! Surement ! Une énorme vague de jesaispasquoi nous fonce dessus tandis qu'une série de dagues est lancée dans notre direction. C'est comme si je voyais un peu à l'avance ce qui allait se passer. Je change mon pied de place et vient se coller sur un caillou assez gros qui se trouve là. Coup de peau ! Je prends Sarah sous les bras et je prends appui sur mon pied bien fixé. Alors que tout fonce sur nous, je me propulse sur le côté. Je sens tout le merdier nous frôler. Enfin, pas tout. Une dague vient se planter dans mon épaule. Je sais pas pour Crow. En tout cas, on évite de se faire dépecer par l'attaque combiner. Un peu le but, non ? Plutôt pas mal cette potion de chance. Enfin, peut-être que j'aurais fait pareil sans ça. Qui sait ? Si un truc vraiment énorme c'était produit, j'aurais pu en redire, mais là, non, rien. 'fin, j'vais pas cracher dessus. Ça a quand même couté des soussous.

Le sable soulevé forme un sort de brouillard. Tiens, pourquoi pas en profiter ? Je fais tournoyer mon arme tout autour de moi, créant une sorte de nuage avec Crow et moi en son centre, alors que le reste tend à se disperser. Et j'y vais. Je fonce. Je charge. Crow suit. Évidemment. Dissimuler par le nuage provisoire, on arrive à s'approcher suffisamment des deux chasseurs de primes. Au même moment, on traverse le nuage, arme et poing brandi, prêt à en découdre. J'ai Kliff devant moi. Ahah ! Vengeance ! Je lui fous un de ces coups de hache dans le torse. J'ai bien l'intention de lui briser le coffre à ce type ! Faudra pas que ça dur trop longtemps. Aïe. J'ai quand même cette blessure à l'épaule. On donne tout !

Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t2888-adrienne-ramba-fini-et-test-rp-postehttp://www.onepiece-requiem.net/t2984-fiche-de-la-buche
Old Crow
Old Crow
• Sergent d'élite •

♦ Localisation : Navarone

Feuille de personnage
Dorikis: 3020
Popularité: -189
Intégrité: -18

Lun 25 Juin 2012 - 22:16

Pour sûr, Adri' avait mangé du lion aujourd'hui. Malheureusement, ce n'était pas vraiment le cas pour Crow. Étant venue sauver sa protégée, elle se rendait compte avec peine que leurs adversaires étaient fort puissants, voir un peu trop pour les deux Walkyries. Peut-être qu'en combat singulier contre Klife, Old Crow parviendrait à le faire mordre la poussière, mais avec sous le bras la nonne et comme autre adversaire l'assassin fillette, ce n'était pas comparable. Déjà, la force du gamin était bonne, le poids de son armure aidant beaucoup. Le simple coup de talon entre les omoplates de la belle suffisait à la faire grogner, car c'était assez contraignant. Une sorte de malaise dans le haut de son dos, comme la marque de sa bottine sur sa peau nue. Mettant ses poings sur ses hanches, de nouveau au côté de sa Lance Invincible, la Meneuse de Fauves prit pour une de ses rares fois le temps de réfléchir. Cependant, le temps n'était pas propice et la belle ne parvint pas à esquiver plusieurs des dagues qui pleuvaient sur elles, tandis que sa compagne l'arrachait du sol. Comparée à Adrienne, Sarah, en plus des nombreuses lacérations, le souffle de l'explosion invisible en plein les rotules, ce qui lui détruisit le moral et son équilibre, une fois en sécurité au creux de ce nuage de poussière. Cependant, sa hargne et son goût de combattre à leur paroxysme, elle se fichait maintenant bien de son objectif premier — soit de se faire du fric grâce à la rumeur de la présence du One Piece — et voulait juste écraser ces deux visages désagréablement ennemis. Se craquant la mâchoire, la belle but une longue lampée de son alcool préféré !

Elle immergea au même moment qu'Adrienne, profitant du moment de surprise pour fondre sur Julia. Alors que sa bûcheronne tentait d'éclater l'armure dorée de Klife, Old Crow préféra feinter un coup de poing, pour ouvrir la garde de son adversaire. Elle la savait rapide et agile. Or, la brute avait pour elle son expérience et son poids qui, avec l'effet de surprise, pouvait très bien surclasser les deux atouts de son adversaire. Malheureusement, l'issu de cet enchaînement était inconnu pour Old Crow, qui visait d'avantage à parvenir à ne pas flancher de suite plutôt qu'à songer à celui-ci. La pluie lui barbouillant la figure, l'aveuglant, la belle ouvrit les bras grand par instinct et les referma vivement, tentant d'attraper Julia. Une dague lui mordit une nouvelle fois l'épaule, tandis que sa cible se prenait lentement dans l'étau. Ses bras n'étaient pas tout à fait refermé si bien que Julia pouvait encore s'en échapper.

« First Step : Câlin Ravageur ! »


Si cette technique marchait, alors, Old Crow éteindrait de tout son amour, de toute sa brutalité, de toute sa violence la jeune Julia — pour lui transmette l'esprit maternel. Elle enchaînerait ensuite avec le « Second Step : Ecartèlement Paralysant », qui ferait qu'et Old Crow, qu'et Julia seraient paralysées, mais que l'assassin serait totalement sans défense à une attaque venant d'Adrienne. En cas contraire, Old Crow avait sa propre technique finale, qui achèverait sûrement l'assassin.
Sauf qu'encore, Julia devait se faire pendre par le câlin !
Adrienne Ramba
Adrienne Ramba
Soeur Marie-Thérèse

♦ Localisation : Helliday Island [Voie 3]
♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 6027
Popularité: 370
Intégrité: -164

Dim 2 Sep 2012 - 21:55

Tout devient flou. Limite lumineux. C'est l'armure ça, ça envoie comme des éclairs de lumières dans les yeux, c'est pas top, mais faut pas croire que ça va m'emmerder longtemps. J'ai zieuté ou il fallait taper et je compte bien le faire. Je lève bien haut ma cher et tendre et d'un coup aussi rapide que sauvage, j'l'envoie vers le bas, pile sur mister dorée. J'sens le contact de ma hache sur son armure au travers des vibrations qui secouent tout le manche de mon arme. Ça a cogné dur. J'vois le gus s'écroulait au sol. Blessé ? Pas blessé ? Mort ? Non, pas possible quand même. Sauf qu'il va devoir reprendre une seconde pour s'en sortir. Voir plus. Si je l'ai bien zigouillé avec ce petit coup bien sympathique. Et puis, si la chance a marché pour moi, ça a peut-être influencé mal l'autre ? J'espère bien. M'enfin, ça doit pas être une science exacte, le machin du professeur … truc. J'irais peut-être revoir plus tard c'est quoi son nom. Ça pourrait être utile de le retrouver un jour prochain. Et lui causer d'augmenter les doses, parce que j'ai pas trop senti la chance quand même. C'était pas transcendantal. C'toi qui fait ça seigneur, aussi. J'vais pas utiliser trop de trucs païens, je sais. Ça a quand même l'avantage d'agir ! Parce que quand on demande l'aide de certains, on a l'impression qu'ils ont les oreilles pas propres. Tss.

J'compte bien refoutre quelques mandales à l'autre, mais je zieute Sarah, histoire de pas la retrouver les pieds devant par absence de surveillance. Elle a attrapé la gamine et la maintient immobile. Enfin, elle se débat et avec sa force et son agilité, j'vois pas comment elle ne s'est pas encore sorti de c't'histoire. Une demi-seconde de réflexion. L'autre gus brillant est à terre, autant s'occuper à deux de l'autre. Ni une ni deux, je m'élance vers Crow. J'lui gueule un bon coup dessus.

J'arrive Sarah !

Histoire de pas croire que c'est un autre gus qui vient la prendre par-derrière. L'attaquer. Nanmého ! Tsss. Avec une énergie hors du commun, Crow parvient à se tourner pour m'exposer la gamine directe. Elle s'agite en tout sens et je me dis direct que j'vais éviter la hache. Pourquoi ? Je pourrais foutre un coup, qu'elle esquiverait et je foutrais alors mon coup direct dans la tête de Crow. Pas bien sympa alors que je veux la garder entière. Du coup, on va jouer à la charge. Hache en main, je cours dans leur direction, épaule opposée en avant. C'est pas bien compliqué comme technique, mais ça fait son effet. Je perturbe la fille de derrière alors qu'elle est compressée par Sarah. Crow a vu le coup arriver et à maintenu sa position. Ça fait le marteau sur l'enclume. Outch ! Ça doit faire bobo ! J'voudrais pas être à sa place. Sarah a plutôt bien encaisser, peut être pas les os de l'autre. Je me retourne rapidement vers son compère. Il s'est peut-être relevé, j'vais pas lui laisser mon dos à lui, moi !
http://www.onepiece-requiem.net/t2888-adrienne-ramba-fini-et-test-rp-postehttp://www.onepiece-requiem.net/t2984-fiche-de-la-buche
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 3 Sep 2012 - 14:38

Hmpf.

Bruit sourd, tombe à terre. Le Chevalier d'Or s'affale lentement, sourire aux lèvres. Il sent la hache lui fourailler les côtes, deux cèdent face à la force de l'impact. Mais aussitôt un vrombissement vient se substituer au son du métal contre le métal. Jet demeure sur le dos, les yeux mi-clos. Au loin le son des cloches, le tintement du Jugement Dernier. Et au beau milieu du Purgatoire, résonne le glas de ses ennemis. Bercé par cette illusion auditive n'ayant pour origine que le fait qu'Adrienne venait de lui sonner les cloches, sans mauvais jeu de mot, Klife inspira un grand coup, semblant émerger du royaume des morts. Une douleur lancinante lui foudroyait le flan. Il y porta sa main et l'en ressortie poisseuse, la bucheronne avait réussi à percer son armure ! Et le métal lui rentrait à présent dans la peau. Il roula sur son autre côté et se releva dans le même mouvement. Et du coin de l'oeil, il aperçut la timide Julia, dans les bras de l'autre matrone. Il arqua un sourcil, et ouvrit la bouche pour rester coi ne sachant que dire. Il entendit au loin le terrible craquement qui en résulta et un frisson lui parcouru l'échine. Non, pas elle !

~~~

"Sais-tu depuis quand je n'ai pas dormi ?" murmura doucement l'ensorceleuse au creux de l'oreille de l'odieuse femme qui l'enserrait dans ses bras.

Et alors que l'étau se resserrait, la jeune femme dégaina son wakisashi dans un mouvement si fluide qu'il en était presque invisible. Elle plaça la garde contre son flanc et laissa Crow l'enserrer, cherchant inéluctablement à la capturer entre ses gros bras velus - ou pas. Puis la lame perça durement la chair, tandis que Julia demeurait entre les pattes de la matrone. Elle sentit son corps se tordre sous la force de son adversaire, mais d'un tour de poignet, elle tordit durement sa chair et mit à mal son abdomen. Un sourire malsain se dessina sur ses traits, jusqu'au moment où elle entendit une voix derrière elle. "J'arrive Sarah !" Sarah ? Elle regarda Crow droit dans les yeux, tourna la tête autant qu'elle le put pour apercevoir la bucheronne. Puis elle se rendit compte qu'elle avait largement sous-estimé son adversaire. D'une part, ils avaient réussi à se tirer indemne de l'attaque de Klife, ce qui n'était pas rien. D'autre part, même avec sa lame en travers, elle ne la lâchait pas ! Elle tenta de faire pression pour se libérer, rien à y faire ! Elle sentit son dos craquer, craquement qui résonna dans tout son corps. Une grimace de douleur se peint sur ses traits, alors que la pluie tombait drue. Elle entendit le son métallique de la hache de la bucheronne puis ...

"Fus ... ro dah !"

Un éclat doré jaillit de derrière Adrienne. Les mains tendues, Jet venait de relâcher une violente décharge, prenant forme d'un cône de moindre format que le précédent. L'attaque gagnait cependant en précision, concentrant l'énergie sur un point plus précis. La déperdition d'énergie était moins importante par rapport à la longueur du cône. Le sable s'écarta des deux côtés de la trajectoire du tir, droit vers la femme qui levait haut sa hache. Un sourire malicieux s'étirait sur les lèvres de Jet, puis il tituba légèrement, avant de chanceler. Interloqué, il posa la main sur son flanc, grimaçant. Une décharge dorée s'échappa alors de celui-ci, suivit d'une explosion qui le propulsa sur le côté. Puis une série de vrombissements s'exhalèrent de l'armure, et Klife tomba à terre, crachant du sang. Le coup d'Adrienne avait complètement détraqué son armure, et le retour d'énergie avait été bien plus dur que prévu.

Profitant de la diversion, Julia mordit Crow et frappa du coude, à fin de se dégager de l'étreinte de la matrone. Elle ne perdit pas de temps à récupérer son wakisashi, et s'écarta d'un bond majestueux. Prenant appui sur le genou de la belle, Julia réussi à atterrir aux côtés de l'autre Black Templar. Le côté droit de son dos était totalement écorché, résultat de l'attaque de son confrère, mais elle ne lui en voulait pas. Il lui avait permis de se libérer. Même s'il avait été crétin de ne pas prendre garde à l'état de son armure avant de se livrer à pareille attaque. Tirant deux poignards de sa ceinture, l'ensorceleuse pris le pouls de Jet des deux doigts de sa main droite. Il perdait du sang, mais ses jours n'étaient pas en danger. Bien. Ne restait plus qu'à s'occuper de ce qu'il devait rester des deux gamines. Définitivement ...

Adrienne Ramba
Adrienne Ramba
Soeur Marie-Thérèse

♦ Localisation : Helliday Island [Voie 3]
♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 6027
Popularité: 370
Intégrité: -164

Jeu 6 Sep 2012 - 19:43

Waouh ! Heureusement que je me suis retourné. L'autre chasseur de prime s'est relevé et a eu tout le temps de préparer un coup fourré pendant qu'on faisait sa fête à sa copine. C'est son armure qui semble préparer un truc, en fait. Elle vibre. Elle s'illumine. Houla ! Il y a de la mécanique dedans ! C'est pas juste un truc pour se protéger et se faire remarquer ! J'ai bien vu tout à l'heure qu'il avait fait un truc pas net. Il va recommencer ? On aura bien besoin de chance dans ces cas là. Je regarde un instant aux alentours pour savoir comment faire. Crow est toujours au corps à corps avec l'autre. Impossible de la protéger ; il faudrait faire de même avec l'autre et ses coups de poignard n'ont pas l'air si gentil que ça. Sarah doit tenir que grâce à sa résistance de femme au foyer. Surement. Il y a peut-être une possibilité que la gamine se prenne tout sur la gueule si la cible est Crow. Il prendrait pas le risque de blesser sa copine, surtout vu l'état dans laquelle on l'a mis. Mais alors … c'est moi, la cible ?!

Je saute de côté. Avec la hache en hauteur, ce n’est pas le truc le plus sympa à faire. Du coup, je la lâche et elle tombe au sol. J'espère que tu seras pas abimé, ma choupinette... mais c'est pas le moment de s'occuper que des autres. Ça arrive ! Ou pas. J'entends comme une explosion et je détourne la tête en direction de l'origine du bruit. Il semble y avoir un problème avec l'armure du type. Il s'écrase au sol, à moitié fumant. Ah ! J'ai dû bien l'amocher ! C'est ça, de vouloir m'affronter ! Je frappe fort ! Je me retourne vers Sarah pour voir comment ça se passe chez elle et c'est là que douille. Ouille. J'ai esquivé le tir, mais pas totalement, ça m'a tranché au niveau des mollets, limite bruler. Je me relève et je sens que ça va avoir son petit effet, ce machin. La douleur est supportable ; à voir si ça va pas empirer davantage. Les gouttes de pluie qui tombent dru sur les blessures sont comme des gouttes d'acides sur ma peau. Chaque contact réveille la douleur un peu plus.

Chez Sarah, ça n'allait pas fort. Elle s'écroula au sol. Visiblement, les coups ont porté ! En parlant de la petite, elle est venue voir son coéquipier. Sarah kaput. Goldman kaput. On dirait que ça va se jouer entre moi et la petite. Impressionnant comme elle a l'air indemne malgré ce qu'on lui a fait subir ! Elle a dû suivre un entrainement de choc et sait certainement maitriser la douleur. C'est là qu'on voit le gouffre qu'il y a entre moi et elle ! Rah. J'aurais peut-être dû être plus assidu aux entrainements, je ne serais pas dans cette situation. Seigneur, ça serait le moment du coup de pouce, non ? Et récupérer ma hache. Mais l'autre attaque. Merde ! Avec ces deux poignards, elle est rapide. Elle m'éloigne de ma hache. Désarmé comme ça, je ne peux que reculer. Je balance quelques patates, mais elle esquive aisément. Ça ne fait qu'éloigner l'inéluctable. Elle va me planter !

Il y a peut-être pas de solution, mais j'ai bien une idée. Nan, pas de potion de chance. Impossible de la boire dans ses conditions. Déjà, j'essaie de retourner vers ma hache, mais c'est pas simple ! Puis, je me remémore les gestes dans la tête. Sarah, ce coup ci, il est pour toi. Pendant ce temps, je récolte une bonne dizaine de blessures légères. J'ai le corps tailladé de partout. Et elle semble toujours aussi efficace ! J'attends le bon moment, enfin, je pense, et j'agis promptement. Je me propulse en avant alors que j'ai toujours reculé. Et là, je fais exactement la même technique que Crow tout à l'heure : je me mets au contact et avec mes bras, je prends la chasseuse de primes dans un étau solide. J'ai évité une dague, mais pas l'autre : elle vient se planter sévèrement dans ma chair. Je retiens un cri de douleur ; c'est pas le moment de flancher ! Je sens la haine de mon adversaire. Elle remue sa dague dans mon corps, c'est insoutenable !

Prenant appui sur mes jambes, je saute en arrière tout en exécutant un demi-tour. Du coup je retombe rapidement au sol, mais c'est la gamine qui est entre le sol et moi. Et BAM ! Double étau ! Je l'écrase sur le sol comme entre le marteau et l'enclume. J'ai bien content de moi ! Je roule sur le côté pour m'éloigner d'elle ; sa dague ressort de mon corps et je pousse un gémissement plaintif. Une vie pour de l'antidouleur ! Je vois pas le résultat sur mon adversaire, mais je vois le mien, et il est pas fameux. Heureusement, j'suis revenu à mon sac et ma hache, pas loin. D'un mouvement aussi rapide que saccadé, je chope la potion de chance. J'espère qu'elle va être efficace. Je sens que les secondes à venir vont déterminer si je suis destiné à mourir ou non sur cette plage. Allez, Seigneur, fait pas ton radin !


Spoiler:
 
http://www.onepiece-requiem.net/t2888-adrienne-ramba-fini-et-test-rp-postehttp://www.onepiece-requiem.net/t2984-fiche-de-la-buche
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 22 Sep 2012 - 16:02

Mon nom est Julia Himlong Tazim. Et toi, à quoi tu joues ? D'une main, la tigresse entoura la hampe de la large hache de la musculeuse blonde qui menait l'assaut. Son adversaire était puissance et bravoure là où elle n'était que hargne et adresse. Si Adrienne était un ourse, Julia était un serpent dont le pervers venin s'insérait et frappait malicieusement. Sa dague se glissait entre les failles de son adversaire et mordait sans répit sa chair. Elle admirait la ferveur de cette femme qui n'avait pas frémit en voyant sa Capitaine sombrer, qui ne flanchait pas face à la douleur et au sang. La clameur de la bataille était étouffée par la pluie qui tombait drue et collait les cheveux filasses de l'ensorceleuse sur son front. Un véritable spectacle de fin du monde, où les cieux crachaient leur haine à l'ensemble des hommes et des femmes qui siégeaient sur cette île. La jeune femme profita d'un instant de grâce pour lever les yeux et sentir l'eau glacée lui fouetter le visage. Un frisson lui parcourut l'échine, depuis quand n'avait elle pas fermé les yeux ? Le fracas régulier des gouttes sur la peau lui était insoutenable, comme une caresse sur une peau à vif. Le sable volait autour d'elle et ses collait en grains irritants sur ses vêtements, son corps. Elle se risqua un regard vers Jet, qui respirait à peine. Et sa colère se raffermit. Juste assez tôt pour se retrouver à nouveau dans de puissants bras. Mais cette fois, l'ensorceleuse n'y était pas préparée. Elle esquissa un hoquet de surprise, puis lâcha son wakisashi pour faire remonter une dague contre la chair tendue de sa partenaire de jeu. Se contorsionnant, elle parvint à se libérer juste assez de son emprise pour faire couler son sang, grognant sous l'étau de ses bras. Mais cette fois, Jet n'était pas là. Bloquée, la chasseuse de prime vit sans avoir le temps de le comprendre le sol se rapprocher d'elle. D'un coup de hanche, elle augmenta l'espace entre elle et son adversaire. Profitant de ce maigre champ de manœuvre, elle se retourna dans les airs, pareille à un chat. Lâchant son arme, dégagea ses bras de l'étreinte d'Adrienne, pour se retrouver face au sable. Elle se prépara à se réceptionner.

La bodybuildeuse roula sur le côté, laissant Julia face contre terre, les bras écartés. D'une simple passade, la jeune femme se releva, comme si de rien n'était. Son visage était maculé de sable, décorant son faciès en une grotesque imitation sculpturale. Pour seule couleur, un léger trait carmin s'exhalait de ses lèvres tordues par un rictus de haine. De ses deux mains jointes, elle chassa le sable, puis s'essuya la commissure. Elle avait pu amortir le choc grâce à la tonicité de son corps, mais le poids d'Adrienne avait fait des ravages, bien qu'on n'en demandât pas tant à une lady de son gabarit. L'ensorceleuse la vit alors attraper le même genre de potion que ce qu'elle avait usé auparavant. Aussi vive que l'éclair, elle tira une dague d'un de ses caches. Elle ne savait pas ce que ça faisait, mais Jet en avait fait les frais ! Certainement un fortifiant ou autre : la bûcheronne avait été capable de détruire l'armure de Klife en un seul coup après ça ! Lançant avec succès l'écharde de métal, elle frappa durement la fiole, qui viola en éclat sous le coup ajusté de l'ensorceleuse. Elle avait pris soin de la lancer à l'envers, de façon à ce que la garde de l'arme s'écrase sur le verre de la fiole. Puis elle s'avança, féline, vers sa proie.


"Tu ne m'auras pas avec tes tours, petite. Tu n'as eu que de la chance, et ça ne se reproduira pas."
grogna-t-elle, ramenant son wakisashi à sa hauteur de la pointe du pied.

Julia attrapa la garde de son arme et leva la lame au niveau de ses yeux, dévisageant amèrement Adrienne. Elle était à peine blessée, alors que son adversaire souffrait déjà des tourments d'un combat antérieur. C'était peine perdue, tout était fini pour elle.

"Mais toi, ce ne sont pas les geôles qui t'accueilleront ... je vais te tuer. Je vais te saigner. Soeur Carnage sera heureuse de ce sacrifice ... à défaut d'avoir celui de Yusuf Tazim !" menaça-t-elle, levant haut son arme.

Cette seconde sembla durer une éternité. Et même alors, son coup parut d'une rapidité hors norme. La lame chanta et cria sous les éléments qui se déchainaient. Condamnée à mort, le coup se voulait fatal. C'était fini.

"Walkyrie un jour ..."
"... Walkyrie toujours !"


Le cri résonna sur le champ de bataille. Deux paires de bras s'étaient soudainement dressées sous celle de Julia. Le choc des lames fut cinglant et elles ne furent pas trop de deux pour contenir la rage de l'ensorceleuse. Puis ce fut une suite de coup qui la frappa durement au ventre. L'une des deux Walkyries lui maintenait les bras, tandis que l'autre tentait de la mettre au tapis. D'une passade, Julia abandonna son arme et se libéra, sautant plus loin. Elle atterrit en roulant, se tenant le ventre. Un filet de sang perlait à travers ses doigts et ses lèvres. Elle toussa et se releva en titubant. C'était ... imprévu ! Elle glissa sa main vers ses dagues, pour ne plus en trouver une seule. Elle était désarmée ! Grognant elle leva le poing, attendant ses adversaires. Mais elles ne semblaient pas décidées à se frotter à elle. Les deux nouvelles arrivantes avaient l'air plus frêles que ses deux précédents adversaires, mais l'effet de surprise avait été total et été passé à deux doigts d'un point vital. Malheureusement, Julia était profondément handicapée pour la suite du combat : l'épéiste lui avait presque ouvert le ventre. Mais quelle était donc cette chance insolente qui aidait temps son adversaire ?!
Adrienne Ramba
Adrienne Ramba
Soeur Marie-Thérèse

♦ Localisation : Helliday Island [Voie 3]
♦ Équipage : Etrangers

Feuille de personnage
Dorikis: 6027
Popularité: 370
Intégrité: -164

Mar 25 Sep 2012 - 15:27

Bordel ! Oups. Pardon. C'est sur l'émotion. Je le pense pas. Mais ça fait franchement chier… c'est embêtant de m'avoir cassé ma potion. Est-ce que je l'ai bu ? J'sais pas. Peut-être. Peut être pas. Ça m'avance à pas grand-chose. Du coup, j'attaque, j'attaque pas ? Mais au fait, pourquoi je me pose c'te question ? Comment je peux le savoir si ça va marchait, si au moins ça marchait ?! La chance, ça va bien un moment, mais c'est les tripes qui comptent au final ! J'vais me la faire ! J'vais la faire payer ! Je sortirais victorieuse et puis c'tout ! J'essuie les morceaux de verres qui ont giclé sur mon visage avant de reprendre la hache en main et une position bien stable prenant en compte toutes mes douleurs pour les minimiser. Et c'est vachement important. On est dans des conditions où on peut pas faire en s'en foutant royalement de toutes les petites douleurs. 'fin, c'est des grosses là, difficile de s'en foutre. J'vais avoir franchement besoin d'un médecin une fois au calme... Et c'est moi. La tuile. En face, ça semble déterminer à en finir. Ça semble aussi indemne. Pas bon. Ça semble aussi convaincu de vouloir ma mort. Pas bon du tout. Bah, j'allais faire de mon mieux. Avec la peur de mourir derrière, je pouvais toujours sortir des trucs énormes. Fallait compter là-dessus.

Et elle finit par attaquer. C'était mort. J'suis pas pessimiste, mais ça se voyait qu'elle était trop rapide. Je tente de me mettre en position, déplaçant mon lourd corps avec une lenteur qui me surprend. Ça a vraiment de gros effets, les blessures ! Un coup d'oeil suffit pour m'indiquer que ça allait pas passer. Chié. Seigneur, tu me fais une fleur ?

Non ? Oui ?

Et il me fit une fleur.

Keira ! Enaro !


Alors ça, je m'y attendais pas ! En même temps, je les avais complètement oubliés, elle. Elles ont débarqué, mais on est un peu parti tout seul dans le tas avec Crow. Keira devait s'occuper des gosses. Enaro devait dérouiller ses lames. Qu'elles aient foncé tête baissée dans ce combat à mort, je devais paraître bien fragile. C'est pas glorieux. Keira se retourne vers moi, inquiet, mais je lui adresse un sourire positif. On m'enterre pas encore. Eux non plus, visiblement. Quel enchainement ! Elles l'avaient complètement repoussé, et même désarmé ! C'était brillant ! L'effet de surprise sans doute. En tout cas, ça faisait plaisir. J'avais maintenant une chance.

Elle est encore dangereuse. Allez chercher Sarah et emmenez là vers la mer, on y sera plus au calme.

Elles échangèrent un regard avant d'approuver. C'est le plus raisonnable. Même désarmée, la gamine restait une adversaire de taille. Fallait pas risquer une perte à cause d'un excès de confiance. Avec ma hache en main et toute la détermination qui me restait, j'allais en finir avec elle. Pas moyen que j'échoue. J'attends un moment pour permettre aux deux Walkyries de quitter les lieux et ainsi éviter un coup perdu, ça serait con. Mais ça ne dure pas longtemps et je me prépare déjà à frapper dans une attaque décisive et dévastatrice. En face, ça attend. Elle doit compter sur son agilité et sa vitesse. J'vais faire parler ma lame, il y a que ça de vrai. Encore un instant d'attente, je retiens mon souffle, elle fait de même. Et j'y vais.

Ou pas. Il y a comme une voix dans ma tête. Ça me perturbe, déjà, parce qu'une voix dans la tête, c'pas sein, mais aussi par le sens des mots.

« Pourquoi te bats-tu ? »

Ça, c'est une grosse colle qu'on me fout là. Je m'arrête brusquement dans mon attaque ; j'ai à peine esquissé un pas. En face, on attend ; elle doit penser à une feinte. Et nan, je réfléchis vraiment à c'te question. Pourquoi je me bats ? En y réfléchissant, j'suis en train de faire une grosse connerie. Pourquoi je cherche à la combattre ? Elle nous a attaqués ? Elle a blessé Sarah ? En même temps, on débarque avec des pirates et Sarah est une pirate. Et en plus, j'suis dans son équipage ! Même si j'en suis pas une, on me considère comme telle ! Du coup, que l'on m'attaque, c'est normal. C'est ma faute même. Elle, c'est une chasseuse de primes. Elle traque les pirates pour l'argent. Certes, une véreuse, c'pas top, mais elle traque les pirates ! Elle traque les méchants ! Pareil pour l'autre gus ! Si je les blesse, ça ne fait que réduire le nombre de gens prêt à combattre le mal.

Pourquoi je me bats ? Pour rien en fait. Juste pour me battre. Et ça aussi, c'est mal. C'est un truc de méchant. Se battre pour se battre. C'est la porte ouverte à tuer pour le plaisir de tuer ! Faut que j'arrête ! J'ai pas ma place dans ce combat. Il n'a pas lieu d'exister !
J'abaisse ma hache. Mon adversaire semble se détendre sans comprendre.

Restons en là. Va aider ton camarade. L'heure n'est plus à s'entretuer.

C'est la consternation chez la fille. Elle ne doit pas le croire. J'imagine. Déjà que je fais la gueule pour m'être ainsi emporté. Je récupère mes affaires sans toutefois abandonner ma hache de ma main. Il faut pas que je combatte, mais faut pas non plus se laisser poignarder dans le dos. Je la regarde ; j'sens sa haine dans son regard, mais elle doit douter de sa capacité à vaincre. Désarmé, blessé. Et il y a toujours les deux autres qui peuvent rappliquer. Et les conditions météo sont pas joyeuses. Ça le fait pas. Je m'éloigne à reculons, mais ça semble bien se passer. Pas de coup fourré. Par contre, j'sens qu'on se reverra un jour. Elle me lâchera pas. Elle va surement vouloir régler ce combat avec moi. J'espère que je serais prête, ce jour qui arrivera surement. Et Sarah, Enaro ou Keira ne seront pas là pour me sauver la mise.

Repartant vers la plage, suivant de prêts Keira qui aide Crow a marché tandis que Enaro élimine tous ceux qui s'approchent d'un peu trop près, je me demande soudainement d'où venait cette voix que j'ai entendue. Ma conscience ? Une autre personne ? Impossible. Et puis, j'eus la révélation.


Serait-ce toi, Seigneur ?

http://www.onepiece-requiem.net/t2888-adrienne-ramba-fini-et-test-rp-postehttp://www.onepiece-requiem.net/t2984-fiche-de-la-buche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1