AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 A l'abordage!!!
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Lun 9 Juil 2012 - 17:23

J’en avais plein le dos. Ce monde, c’était vraiment de la merde... Tu pouvais pas te déplacer sans prendre ces bateaux de malheur. Et à chaque fois, l’effet était le même, vomissement, mal de crâne, sueurs froides et tout le tralala... Je vous épargne les pires détails. Fort heureusement, après quelques heures, ca s’estompe. Mais je ne me sens toujours pas bien. Je suis ronchon, désagréable,., mais je peux me remettre debout. Bon là, à ce moment là, ca ne s’était pas encore estompé. J’étais en train de reprendre mon souffle quand un mec s’est approché de moi.

-Bleeeuuuarrghhh !!!!! Ouh...Hou...
-Fermal-san ? Vous vous sentez bien?
- A ton avis..... connard! J’ai l’air d’aller bien ? Bleuuaarghh !

Il prit le temps de m’informer que nous accosterions à Tanuki d’ici sept ou huit heures, avant de s’enfuir rapidement. Ma batte lui frôla le haut du crâne et ce n’est que par un reflexe surprenant qu’il parvint à garder sa tête sur les épaules. La simple idée de rester dans cette situation pendant des heures encore me fusillait le moral. Si je continuais à vomir à cette fréquence pendant plus d’une demi-heure, j’allais finir par disparaître. On ne peut pas évacuer un certain volume de façon infinie. J’allais forcément finir par ne plus exister. Enfin sur le coup, ça me paraissait évident, mais maintenant que j’y repense, c’est pas hyper logique quand même. Bref, on s’en fout.

Toujours est-il que je me retrouvai entraîné dans cette galère pour tenter de rejoindre Tanuki, l’île où j’étais tombé directement de mon nuage. C’est aussi là-bas que j’avais laissé mon pactole, tranquillement enterré sur la plage et Sôren, un humain qui serait désormais mon compagnon de chasse de pirates. Mais le bateau que j’avais pris pour rentrer m’avait arnaqué et m’avait lâché à la première île, Hinu Town. J’y avais fait la rencontre d’une fille extrêmement désagréable et j’avais faillit y rester en plus. Donc là, à moins d’une tornade, je voyais pas bien ce qui pouvait encore me tomber sur le coin de la gueule.

Après quatre ou cinq heures, je pus enfin récupérer un petit peu de self-control. Je me retournai et m’assis, adossé à la balustrade. La tête penché en arrière, je regardais passé les nuages pour ne plus penser au tangage incessant. Alors que mes entrailles commençaient juste à se calmer, je sentis une violente secousse qui me cogna la tête contre la rambarde en bois. Le bateau venait de freiner très violemment, s’arrêtant presque net. Cela eut pour effet de faire revenir le sentiment de malaise au fond de mes tripes. Excédé, je me levai d’un coup et attrapai par le col le premier venu. Je le secouai comme un prunier en hurlant.

-Qu’est ce que c’est que ce bordel ?! On est pas arrivé, il me semble alors pourquoi vous vous arrêtez !? Je veux descendre de cet engin de malheur, tu comprends ça, humain ?!

Le bougre tenta de me répondre mais je le secouai alors tellement que c’était pas du tout compréhensible. Je lui mis un gifle et cessai de l’agiter pour finalement comprendre ce qu’il racontait.

-Dé.. désolé... Ce n’est pas de notre faute, des pirates nous attaquent... Nous allons tous mourir !!

Moi ? Mourir à cause d’une bande de pirates ? Hahaha ! Elle est bien bonne celle-là ! En plus maintenant, j’étais un chasseur de prime, c’était mon boulot de dégommer des pirates. Enfin, si j’avais bien compris le principe... Je jetai le mec par-dessus bord et sortit ma batte. On allait voir ça ! On ne retarde pas mon bateau sans s’en manger une bonne dans la gueule ! Je vis alors que l’autre ne me racontait pas des conneries, il y avait effectivement une autre embarcation, à quelques dizaines de mètres du notre avec une bande de gaillards très laids en train de brailler. C’était ça un pirate ? Un barbu de trente ans avec un œil arraché et une grosse cicatrice qui lui traverse la gueule ? Et lui là, avec son grand chapeau en cuir et son long revolver ? C’était ça les terreurs des mers, les tueurs de famille, les pilleurs de village ? Mais je lui souffle dessus et il tombe raide le mec !

Ils sont vraiment faibles ces humains, trembler des genoux devant des trous de balles pareils, c’est minable. Je fis quelques pas chancelants vers l’autre bord et regardai par le bastingage. Ils avaient jeté une sorte de harpon qui lié les deux bateaux ensembles. Plus moyen de se barrer maintenant, il fallait se battre ou se faire battre. La loi de la jungle, comme à Skypiea ! Ça, ça me branchais un max ! Je pris ma batte, mes réserves de balles et commençai ma petite partie de chamboule-tout avec la tête des pirates d’en face. Ils allaient gouter à ma puissance ceux-là !


Dernière édition par James Fermal le Dim 25 Nov 2012 - 16:08, édité 1 fois
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mar 28 Aoû 2012 - 3:28

*Encore une semaine, j'espère arriver à temps...*

Voyager seul n'était pas amusant, mais ses tentatives de recrutement avait été vaine, jusqu'à ce jour. Pas facile d'être le capitaine d'un navire pirate sans équipage. Au moins, il y a quelques jours, notre pirate, Noroma D. Seido, avait réussi à récupérer un navire, volé à une bande de pirate de bas étage. Seido leur avait rendu un grand service en s'appropriant de leur navire, ils n'auraient jamais pu aller bien loin. Mais voilà, il n'avait pas prévu tout le travail que demandait la manœuvre d'un bateau, même de petite taille. La fatigue s'accumula jusqu'à son arrivé à Tanuki, où il put enfin se reposer. Seido n'aimait pas trop se trouver cette île, ayant fait du grabuge ici il y a plusieurs mois. Vu sa renommée à l'époque, il était fort improbable que l'on se souvienne encore de lui. En plus, même si son look n'avait pas changé, seuls des marines de passage l'avait vu. Pas de quoi s'en faire, normalement.

Après une bonne sieste à l'auberge, le pirate alla faire une petite promenade, observant les beautés locales, finissant par atterrir dans un petit pub, le "Marchand de Sel". Un nom pas terrible, à la hauteur du bâtiment. Il n’y resta pas longtemps, juste le temps de boire une bière. En fait, le pirate s’en alla à cause de cette fameuse bière, de très mauvais goût. N’ayant pas grand-chose à faire il se dirigea vers le port pour vérifier l’état de son embarcation. Seido pensait faire le plein de vivre le lendemain, et prendre ensuite le large, direction Inari ! C’est alors qu’il remarqua une bande d’homme qui montait dans un navire, près du sien.

- Ah, mais enfin te voilà Simon ! Faut arrêter de passer tout ce temps à la taverne, le capitaine va finir par péter un câble !

- Mais, je …

Sans avoir le temps de finir sa phrase, on le poussa à l’intérieur du navire, pendant qu’un homme, plutôt corpulent et habillé en cuir, un vrai dégout pour les yeux, levait l’ancre. Une fois de plus, le pirate se retrouvait dans une drôle de situation. Lui qui croyait avoir un look unique en son genre, on le prenait encore une fois pour quelqu’un d’autre. Un jour ou l’autre, cela pouvait mal finir. Mais bon, il aimait bien son look et lorsque son nom sera connu, parce qu’il le sera, les gens auront peur qu’on le prenne pour lui ! Du moins, c’est comme ça qu’il voyait la chose. Les gens autour de lui s’agitèrent, alors que lui n’avait pas encore bougé d’un pouce, jusqu’au moment où un homme, trentenaire, un visage plus hideux que la tenue en cuir de l’autre, et accompagné d’un chien, aussi borgne que son maître, arriva. Comme le disait le dicton, qui se ressemble s’assemble !

- Silence, tas de mollusque ! *Silence* Selon mes sources, un navire marchand approche. Lenbrix, cape sud-est. Allons faire ce que nous faisons de mieux, piller !

Seido constata qu’il se trouvait sur un navire pirate. Pire, ce n’était pas lui le capitaine. Mais bon, ce n’était pas bien grave, tant qu’il pouvait en profiter. En effet, c’était son premier pillage, il était curieux de voir comment procédaient les experts en la matière. Le navire était plus grand que le sien, et mieux armé. De sa position, il voyait deux canons de chaque côté, et aussi un harpon. Des hommes les chargeaient déjà. Ils comptaient attaquer de loin ? S’inquiétant de leur stratégie, Seido travaillait sans s’en rendre compte. En effet, on lui passait des choses, qu’il remettait à son voisin. Il alla même à la barre quand on l’y appela, jusqu’au moment où la proie se fit voir.

- Feu !

Après ce bref signal, l’homme en cuir, posté près de l’harpon, le déclencha, et tira sur le navire ennemi. Le tir fit mouche, les reliant dès à présent. C’était assez astucieux. De cette manière, les autres ne pouvaient pas fuir. Inutile d’avoir un bateau rapide grâce à cela. Le capitaine ordonna ensuite à ces hommes de se préparer au combat, pas de quartier. Encore une bande de bandit sanguinaire assoiffé par la richesse et le sang. Se fondant dans la masse, il tira son revolver, et se retrouva à côté du capitaine. C'est alors que leur cible n'était plus qu'à quelques mètres que le capitaine le regarda, lui et son arme. Visiblement, Seido venait de se faire démasquer.

- Un intrus ! Capturez le, bande d’incapable !

Poussant un juron, Seido dégaina aussi son épée, et se prépara au combat. Il se félicita intérieurement d’avoir chargé son arme avant d’arriver sur l’île. Son premier coup de feu alla vers le gars en cuir, droit sur sa jambe. A peine la balle le toucha que la jambe du pirate prit feu, sous les regards ébahi de ces compagnons. Les flammes n'étaient pas forte, mais cela permit à Seido d'en profiter pour se frayer un chemin vers le bord du navire, et sauta sur l’autre, atterrissant tant bien que mal. Des gens le regardaient, abasourdi.

- Au lieu de me regarder, tranchez la corde de l'harpon et hissez les voiles !

- Trop tard.

Le capitaine avait quitté son navire.


Dernière édition par Seido D. Noroma le Ven 29 Mar 2013 - 9:36, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Jeu 30 Aoû 2012 - 18:25

J’en étais à deux yeux, quatre rangées de dents et un nez lorsque le sol vibra fortement me faisant tomber à la renverse ! C’était quoi ce délire ? Un tremblement de mer ? Je me relevai et regardai par-dessus la barrière. Mais ils venaient de nous tirer dessus ces cons ! Mais ils se prenaient pour qui franchement ? On tire pas sur les gens comme ça ! Enfin avec des balles de base-ball, si, on a le droit, mais pas avec ça, enfin !

Les deux bateaux étaient maintenant accrochés ensemble ! On était vraiment pas prêt de nous barrer d’ici maintenant ! J’étais un chasseur de pirate depuis à peine cinq jours et je commençais déjà à avoir la haine contre eux. Bande de cons, ils étaient en train de me forcer à rester sur ce rafiot qui me foutait la gerbe. Tiens, d’ailleurs… Blleeuuuaarrgggg !!!! Oh la vache, j’avais l’estomac complètement vide et ça commençait à me brûler méchamment.

Mais… ho, c’était le bordel en face dites moi ! Ils étaient en train de s’entretuer. Enfin en tout cas, c’était l’impression que ça faisait vu d’ici. Un mec avant un grand chapeau sortit un revolver et tira sur un des pirates. Et celui-ci s’est enflammé d’un seul coup ! Mais… Mais… Mais c’était tout simplement génial !!!! Il fallait absolument que je découvre comment il faisait ça, lui ! Sûrement un pyro-dial ! Alors il y avait des dials dans ce monde finalement ! Il fallait absolument que je monte à bord de ce bateau pirate pour lui piquer son dial ! Je me mis à courir sur le fil en essayant de garder mon équilibre. Je croisai alors le mec au long chapeau.

-Bonjour.

Une fois sur le pont du navire pirate, je me rendis compte que j’étais venu justement pour ce gars. Punaise, j’avais merdé là ! Je mis un coup de batte dans la gueule du mec le plus proche de moi et fit demi-tour en direction de la corde. Pourquoi il s’était barré juste en même temps que moi ? Je jetai un mec qui avait toute la jambe de pantalon cramé et une vilaine plaie suintante à la cuisse. Je l'achevai d'un bon Home-Run et montai sur le rebord. Je mis un pied sur la corde quand l’autre con lança :

-Au lieu de me regarder, tranchez la corde de l'harpon et hissez les voiles !

Hein ? Heu… Non ? Non, non, non, non !!!!! Ah les cons ! Ils allaient le faire ! Je me mis à courir sur la corde avant que les humains n’atteignent la limite de leur temps de réaction et ne coupent cette satané corde. Mais il y avait un mec devant moi ! Je le poussais violemment et celui-ci atterrit directement sur le pont tandis qu’un petit asiatique avec une toque sur la tête sortit un couteau de cuisine et trancha net la corde. Je sautai en avant pour attraper le bout de la corde. Je la saisis in extremis et m’explosai violemment le nez contre la coque du bateau. Poussant un soupir, je me répétais en boucle que je détestais décidément la navigation humaine. Je me hissai ensuite pour remonter avant de me redresser fièrement. Bon, deux pirates face à moi, sachant que les deux ne sont pas ensembles, plus moi. Ça faisait un combat à trois, chacun pour sa gueule. C’était rare ça, j’aimais bien ! Je sortit ma batte de mon dos et me préparai à en découdre.


Dernière édition par James Fermal le Mer 5 Sep 2012 - 20:13, édité 1 fois
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Lun 3 Sep 2012 - 22:24

.
Alors que Seido se préparait à affronter le pirate ennemi, un inconnu vint se joindre à eux, sortit d’on ne sait où. Le mec, visiblement pas content, s’arma d’une grosse batte de baseball, sport que Seido avait pu essayer dans sa jeunesse. Et si ses souvenirs étaient corrects, un coup bien placé avec une telle arme pouvait des dégâts. Au moins, le gars en question, qui semblait être aussi hostile au pirate vu son regard agressif, avait une particularité qui n’échappa pas au sens d’observation du doc.

Une paire d’aile blanche n’était pas une chose qui passait vraiment inaperçue, aussi. Sinon, il était plutôt classe, le genre de mec qui ne devait pas avoir de souci auprès des femmes, si on oublie sa drôle de tête. Seido pouvait aisément voir les symptômes d’un mal de mer, pauvre gars. Mais ce n’avait rien à voir avec la situation actuelle, sauf pour le mal de mer. Un chacun pour soi, alors qu’on était trois, c’était jamais simple, surtout en sachant que l’un d’eux avait une poignée d’homme qui devrait bientôt se joindre à lui, à moins que ça soit une bande d’imbécile sans cervelle ou qu’ils veuillent faire crever leur capitaine. C’était des choses qui arrivaient, dans la piraterie.

N'ayant que son revolver en main, Seido dégaina aussi son sabre. Son style de combat, à deux armes, lui serait utile si les deux hommes lui fonçaient dessus. En effet, le pirate se sentait plutôt à l'aise dans un combat contre plusieurs personnes, enfin, contre plusieurs ennemis. Au bout de quelques interminables secondes, personne ne fit un mouvement, à part prendre ces armes en mains. On dirait que le jeune doc allait devoir faire le premier pas. Il pointa donc son revolver vers l’autre marine et lui tira dessus, un rien trop tard.

Au même moment, lui aussi réagit, attaquant Seido. La balle ne fit donc que lui effleureur la jambe. Le doc esquiva la lourde épée, se rapprochant de l’autre homme. Ne sachant pas trop comment ce dernier allait réagir, il frappa son premier adversaire à l’aide d’une coupe horizontale, qui pouvait s’éviter avec un pas en arrière. Là, Seido voulait simplement le tenir à distance un bref instant, car il comptait négocier en vitesse avec le beau gosse.

Tu as l'air costaud en plus d'être élégant. Une partie de "massacrons des pirates" te tentent ?

Une astuce assez simple, visant à le rallier à lui en usant une petite dose de flatterie. Il fallait voir si le gars allait être de son côté, maintenant..


Dernière édition par Seido D. Noroma le Ven 29 Mar 2013 - 9:51, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Mer 12 Sep 2012 - 23:14

La vache, de près, ce flingue tireur de mini-pyro-dials avait de la gueule !! On m’en avait beaucoup parlé de ces « armes à feu » mais j’en avais encore jamais vu ! Ça portait vachement bien son nom ! Ces armes étaient plutôt efficaces puisque le mec avait été la cuisse toute cramée comme une saucisse de porc-ailé. Il fallait absolument que je lui pique ce truc !! Il prit un sabre à sa ceinture et se prépara au combat. Mais c’était de la triche !

-Hey ! Mais t’as pas le droit d’utiliser deux armes en même temps ! Tu triches !

L’autre capitaine pirate portait un tire-bouchon à la place de sa main gauche et une scie à métaux à la place de la main droite. Punaise, deux armes aussi ! C’était qui ces mecs ??! Moi j’avais qu’une arme, ma fidèle batte ! Il fallait que je me trouve une seconde arme si je voulais pouvoir les concurrencer. Je jetai rapidement un coup d’œil autour de moi et finis par trouver ce qu’il me fallait. Ça provenait probablement du mec que j’avais balancé à la flotte. Je m’en saisis et me redressai, pour reprendre le combat. Armé de ma batte et de ma chaussure, ça allait chier ! Et HOP, c’était partit, le capitaine s’approcha du grand mec mais celui-ci le repoussa d’un coup de sabre. Une balle perdue s’explosa sur le sol dans une gerbe de flammes. Il semblait pas trop vouloir s’en prendre à moi.

-Tu as l'air costaud en plus d'être élégant. Une partie de "massacrons des pirates" te tentent ?
-Ouais, tu peux rajouter, beau, classe, intelligent et charismatique mais c’est déjà pas mal. Casser du pirate, c’est mon métier justement ! Alors ca me va ! Mais euh… t’es pas un pirate toi aussi ?

C’était bizarre ça, un pirate qui me demandait de lui péter la gueule. Alors que c’était justement mon intention en plus. Mais allez, acceptons son alliance pour le moment, il serait toujours temps de nous affronter une fois le troisième larron hors service. Je serrai ma batte et frappai violemment le pirate barbu qui l’arrêta avec son tire-bouchon en le plantant dans le bois de mon arme. Profitant de cette rapide immobilisation de son bras, je lui mis une grosse gifle avec la semelle de la chaussure. Cela le… vexa, visiblement, puisqu’il se mit à rougir. Je lui mis alors un gros coup de pied dans le ventre pour le repousser.

-Hey ! Ba fais quelque chose, me laisse pas tout le boulot ! Utilise ton machin qui tire des flammes !

Ça servait à quoi d’avoir un truc trop cool si on s’en servait pas ? Je voulais voir ce dont il était capable. Ça pouvait enflammer un navire ? Invoquer les flammes de l’enfer ? Ou même pire, des démons !!! Ha non, pas des démons !!! J’ai peur des démons !!!!!!
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mer 31 Oct 2012 - 15:47

Pour ce qu’il avait compris, le beau gosse était un chasseur de prime. Pour le moment, le type se montra ouvert à une alliance, mais ce n’était bien sûr que temporaire. Seido le savait, et le gars aussi. Ce dernier attaqua le premier leur ennemi commun, qui bloqua à l’aide d’une sorte de crochet, que le pirate n’avait pas eu le temps de voir correctement. Après avoir porté quelques coups supplémentaires, le chasseur s’écarta, ayant sans doute prit peur face au regard mauvais du capitaine. On dirait que Seido ne pouvait pas rester sans rien faire.

-Hey ! Ba fais quelque chose, me laisse pas tout le boulot ! Utilise ton machin qui tire des flammes !

Le pirate mit quelques instants à comprendre à quoi il faisait allusion, occupé à esquiver l’assaut du capitaine. Au lieu de charger celui qui l’avait attaqué, le gars s’en était pris à Seido. Habillement, le gars, tout en attaquant, empêchait Seido d’user son revolver, qui ne contenait cependant plus aucune de ces fameuses balles incendiaires. Pour cela, il devait changer de barillet, mais cela n’était pas évident, voir impossible, à l’heure actuelle. De plus, la puissance de ces balles n’était pas aussi incroyable que le chasseur imaginait. Grâce à un mélange de produit alchimique, il avait produit un liquide très inflammable, qui s’incendiait grâce à l’étincelle de la détonation, ou par friction. Si les flammes avait été forte lors des coups précédant, ce n’était que par pur aubaine, ayant touché des surfaces inflammables. Un jour, peut-être, la puissance de ces flammes arriverait à déchainer l’enfer, mais ce n’était pas pour aujourd’hui.

Face à une arme capable d’endommager sa lame, le pirate ne pouvait pas parer, ce qui était assez chiant. Ainsi, dès que le moment se présenta, il frappa le pied de son adversaire, arrêtant net son mouvement. Dès que Seido passa sur le côté, son compagnon provisoire passa à l’attaque, frappant violemment l’épaule gauche du capitaine, sourire aux lèvres. Le pirate, lui, profita de cet instant pour changer de barillet, optant pour des balles classiques, et tira immédiatement dans la jambe de leur adversaire. Avec une épaule et une jambe endommagée, le combat allait être rude pour le borgne, mais il ne se découragea pas, loin de là. En effet, telle une bête, il attaqua le beau gosse à l’aide de sa scie, avec l’intention de lui trancher un membre ou l’autre. Cette fois, Seido observa la scène, revolver prêt à l’emploi. Si le gars était un chasseur, il devait réussir à faire face à un pirate blessé…. Ou pas.

Besoin d'aide peut-être ?


Dernière édition par Seido D. Noroma le Ven 29 Mar 2013 - 9:51, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Dim 25 Nov 2012 - 16:16

Mon partenaire de combat provisoire n’était pas super utile, mais c’était mieux que rien dirons nous. Moi, avec ma batte fragilisée par le tire-bouchon, je pouvais pas trop forcer. Heureusement que j’avais ma chaussure en main et que je pouvais marteler le gros pirate avec. Mais ce que j’attendais, c’était que le pirate au chapeau tire avec son pistolet de flammes et qu’il fasse rôtir ce gros débile. Ca aurait été vachement drôle, et puis c’est festif. Mais bon, apparemment il voulait pas me faire plaisir…

Déçu, j’attendis que le capitaine se concentre une seconde sur l’autre et je lui explosai ma batte sur l’épaule en rigolant. Difficile d’évaluer qui a fait le plus de bruit en éclatant, ma batte ou son épaule ? Putain… Ma batte était toute morte maintenant. Si j’avais su, je lui aurais juste mis un coup de boule dans les gencives. L’instant d’après, un grand BANG retentit derrière moi, me faisant sursauter.

-AAHHHH !!!

Je me retournai et vis le canon du pistolet qui fumait. La vache, il m’avait fait super peur ! Je portai la main à mon cœur qui avait pris un rythme digne d’un solo de guitare électrique de Brook ! Je sentais les pulsations à mes tempes et soufflai lentement pour tenter de me calmer.

-Ca va pas de faire un bruit pareil sans prévenir ? Tu veux que je fasse une crise cardiaque ou quoi ?

Je m’approchai de lui et lui mis un coup de chaussure sur la tête. Non mais oh ! Une fois mon souffle revenu à la normale, je décidai de reprendre le combat. Ce n’est qu’alors que je remarquai que le capitaine pirate était blessé à la jambe. Visiblement, ce « revolver » ne faisait pas que cracher des flammes ! C’était un truc multi-dial ou quelque chose dans ce genre là. C’était peut-être pour ça que je le voyais tourner un truc de temps en temps. Il devait sûrement changer de dial ! C’était vraiment pas bête comme mécanisme.

Ma vision s’obscurcit et pendant une seconde, je vis le monde en gris. L’instant d’après, je revoyais normalement et une lame de scie me passait à ras du visage. Par réflexe, je fis un bond en arrière ce qui me permit de ne pas me faire éventrer par le seconde assaut du mec au bandeau sur l’œil. S’il m’avait touché, mes entrailles se seraient répandues sur le pont du bateau et je me serais encore fait engueuler comme quoi je dégelasse tout. Bref, je l’avais échappée belle.

-Besoin d'aide peut-être ?

Argh ! Stupide pirate totalement inutile ! Attend un peu que je me sois occupé de celui-là, tu vas voir ! Esquivant les coups de scie, je cherchais une ouverture pour le mettre définitivement hors d’état de nuire. Heureusement qu’avec son épaule et sa jambe en moins, ses mouvements étaient lents, sans énergie et imprécis… Une seconde ! Mais oui, c’est ça ! Voilà où se trouvait son point faible ! Une fois ceci établit, je sautais vrs lui et l’attrapai à la gorge. Sa tête cogna contre le sol et l’assomma, si bien que je n’eus pas besoin de l’étrangler… Tant pis.

-Un ange n’a jamais besoin de l’aide d’un humain !

Je sortis les petites fiches avec des têtes dessus qu’on m’avait donné quand j’étais devenu un vrai chasseur de prime. Tous les gens qui valaient des sous avaient leurs têtes dessinées sur ces feuilles. Pas de chance, celui là, il valait rien du tout. Discrètement, je regardai pour l’autre, avec son revolver. Et…. nan, rien non plus…. Ces deux guguss ne valait pas le moindre petit berry. C’était pas ce jour-là que j’allais m’en mettre plein les poches.

-Bon ba on a qu’à le refoutre à la flotte, il nous emmerdera plus. Choppe ses jambes, je prend les bras !
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Lun 17 Déc 2012 - 23:09

Le gars ne semblait pas avoir besoin d’aide, dirait-on. Mieux, d’un mouvement, assez similaire à celui d’un lion bondissant sur sa proie, le chasseur plaqua leur ennemi au sol, l’assommant. En réalité, Seido ne vit pas bien la scène, car le beau gosse était devant, mais il supposa que le choc n’était pas assez violent pour tuer quelqu’un. Le gars sortit ensuite quelques choses de sa veste, ce que Seido n’arrivait toujours pas à voir. Le pirate en profita pour changer le barillet de son arme, optant pour celui contenant encore deux balles fumigènes. Il devait bientôt penser à renouveler son stock, commençant à voir la fin de ces précieuses munitions.

-Bon ba on a qu’à le refoutre à la flotte, il nous emmerdera plus. Choppe ses jambes, je prends les bras !

Hochant la tête, le pirate s’exécuta, rangeant ses armes. Dans une autre situation, Seido ne l’aurait jamais fait, pour la simple et bonne raison que le troisième pouvait en profiter pour l’attaquer. Ici, cependant, le gars ne semblait pas être adepte de ces pratiques vicieuses, pour ce que le pirate avait pu voir. La plupart du temps, le style de combat reflétait le gars qui l’employait. Ce dernier avait un style agressif, mais pourtant sincère, ne faisant pas de détour pour fracasser le crâne à son adversaire. Ainsi, les deux mirent leur adversaire vaincu à la mer. Ils n’eurent pas à se préoccuper des autres pirates. Seido poussa alors un soupir. Une chose était réglée, mais il en restait une autre, plus compliquée que la précédente : affronter le chasseur.

Son instinct lui disait que c’était une mauvaise idée de l’affronter, surtout qu’il aurait ensuite du mal à rejoindre la terre ferme pour récupérer son navire. Mais alors, que faire ? Sentant le regard de l’autre sur lui, les méninges du pirate essayèrent de trouver une astuce qui finit par se montrer sous la forme d’un plan au taux de réussite non certifiée. Seido retira sa chapeau, se gratta la tête, et soupira une nouvelle fois, plus fort que la dernière fois.

Mince, j’ai pas vérifié ma liste des primes … Moi qui ai besoin de berry …

L’ex-chasseur sortit alors une série de prime de sa veste, dépassée depuis quelques temps déjà, et fit mine de les consulter, avant de les ranger. Cela consistait à faire croire qu’il était un chasseur lui aussi, n’ayant pas encore affirmé son appartenance au groupe des pirates. Seido ne reprit pas la parole de suite, histoire de laisser à l’autre le temps de penser s’il devait fracasser le crâne de quelqu’un ou pas, mais finit quand même par briser le silence.

Au lieu de glander, on devrait aller rassurer les autres passagers, non ?


Dernière édition par Seido D. Noroma le Ven 29 Mar 2013 - 10:37, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Jeu 17 Jan 2013 - 17:36

Avec l’aide de l’autre gus, je parvins à balancer l’enfoiré de pirate par-dessus bord. Il disparut dans un « plouf », pendant que moi je faisais un « ouf ». C’est qu’il était lourd, ce con ! Je me tournai alors vers l’autre mec bizarre qui venait juste de me faire penser à quelque chose. Il allait regarder sur ses fiches si celui qu’on venait de faire valser n’avait pas une prime sur sa tête. Sinon, on aurait l’air con. J’avais pas du tout d’argent humain et une prime, ça se refusait pas là. Ainsi donc, c’était un chasseur de prime lui aussi. Et s’il vérifiait ses primes seulement après que nous n’ayons plus le pirate en notre possession, ça voulait dire qu’il était au moins aussi débile que moi.

-Ouais ! Bonne idée ! Moi aussi, je vais y jeter un coup d’œil.

On pouvait toujours plonger pour le repêcher au cas où. Le premier de nous deux qui trouvait la fiche gagnerait la prime ! Je me mis à feuilleter à toute vitesse. Après en avoir fait trois fois le tour, je devais reconnaître que le gros barbu avec son tire-bouchon n’était pas dans le lot. En revanche, un portrait d’un mec avec un grand chapeau et deux revolvers me disait vaguement quelque chose. J’étais persuadé de l’avoir déjà vu. Je levai les yeux et regardai celui qui se trouvait devant moi. Bizarrement, il avait l’air mal à l’aise.

-Au lieu de glander, on devrait aller rassurer les autres passagers, non ?
-Attends, attends, attends ! Une seconde.

Mon regard fit des aller retours entre le mec et la fiche. Mais… Mais… Putain ! Mais c’était lui ! C’était un autre pirate ! Et celui-là, il valait des sous en plus ! Je pris ma batte et la fit rebondir contre le sol. Il allait voir de quoi je me chauffais ! Et c’était pas du fuel !

-T’es un pirate, toi aussi ! Viens te battre !

Il faisait moins le malin, là ! Il fallait juste que j’évite de finir complètement brûlé comme un marshmallow et tout se passerait bien. Enfin, normalement… Je tendis ma batte droit devant moi et me mit à tournoyer sur moi-même. La technique du « vade retro » avait déjà fait ses preuves !
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Dim 3 Fév 2013 - 10:30

-T’es un pirate, toi aussi ! Viens te battre !

Seido ne comprenait pas ce qui arrivait. En regardant ses fiches, le gars avait vu celle de Seido et voulait maintenant le mettre hors d’état de nuire pour récupérer l’argent. Cette partie était assez simple, mais depuis quand le pirate avait-il une prime ? Bon, au bout d’un an, il en avait fait des choses, mais rien de bien méchant. Et puis, s’il en avait une, il le saurait ! Le pirate était confus… Mais l’heure n’était plus à la réflexion ! En effet, l’autre s’était soudainement mit à tourner sur lui-même, imitant une toupie. Si le pirate rentrait en contact avec lui, l’un des deux allait avoir mal, oh oui !

Le pirate chercha un angle de tir, mais cessa bien assez tôt. Il était fort possible qu’en tirant dessus, la balle soit déviée de sa trajectoire. Voilà ce qu’il se passait avec l’emploi de petite balle ! Ainsi, Seido usa d’une autre option, qui l’arrangeait. En effet, avant de balancer l’autre pirate à la mer, le pirate avait eu la bonne idée de changer de munition, optant pour ces précieuses balles fumigènes. Le chasseur de prime allait être surpris.

- Allez, arrête-toi ! Le combat est fini, pas besoin d’en faire plus.

L’envie de combattre ne manquait pas au pirate, mais s’il combattait, revenir à terre allait être difficile. L’autre semblait se ficher de l’annonce du pirate, et se rapprochait. Pointant son revolver en direction des pieds de l’homme, Seido tira une unique balle, qui réalisa sa tâche à merveille. Dès qu’elle toucha ses pieds, ou le sol, difficile à dire, une épaisse couche de fumée apparu. Comme elle se situait à la base même de la rotation, au lieu d’être rejetée, une partie la fumée entra et gêné par celle-ci, le chasseur de prime s’arrêta, en toussant. Ayant prévu cette réaction, le pirate s’était rapproché et pointait maintenant son revolver à quelques centimètre de la tempe de son adversaire.

- Si tu ne veux pas être carbonisé, je te conseil de m’écouter. Regarde mieux tes fiches et tu verras que je n’y suis pas. Allez, regarde !

N’ayant pas de balle incendiaire dans son revolver pour le moment, mais une unique balle fumigène, Seido bluffait, ce que l’autre ne pouvait s’avoir. Il avait des choses plus utile à faire que de combattre une tête brulée, comme réapprovisionner son stock de munition..


Dernière édition par Seido D. Noroma le Ven 29 Mar 2013 - 10:39, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Jeu 7 Mar 2013 - 14:30

Je n’avais pas réfléchit avant d’utiliser cette technique. Déjà que le bateau avait tendance à me rendre très facilement malade, le fait de tourner à toute vitesse sur moi-même n’arrangeait absolument pas les choses. Je voyais un coup la mer, un coup le bateau, un coup le pirate, et ainsi de suite. Ca tournait, encore et encore. Je sentais une boule monter et commençai à ralentir. De toute façon, j’avais la tête qui tournait. Soudain, je sentis une odeur hyper désagréable qui me pénétra les narines avant de venir encrasser mes poumons. C’était super désagréable. Je me mis à tousser, ne tenant même plus debout sur mes jambes. Je crus que mes poumons allaient sortir tellement je toussai fort. Un genoux à terre, je dus poser une main contre le sol pour me stabiliser.

-Si tu ne veux pas être carbonisé, je te conseil de m’écouter. Regarde mieux tes fiches et tu verras que je n’y suis pas. Allez, regarde !

Lorsque je relevai la tête, je me retrouvai nez à nez avec un rond noir. En me décalant légèrement, je me rendis compte que c’était l’orifice du canon de son arme. Merde, s’il tirait, j’aurais beaucoup de mal à l’esquiver. Mais d’après ses paroles, ce n’était visiblement pas son intention. Je me relevai brutalement. Trop brutalement. Je ne pus réprimer le haut le cœur qui m’assaillit et je vomis en pleine figure du pirate. Une vague fit tanguer le bateau et je me vidais à nouveau avant de tomber en arrière sur les fesses.

-Heu… Pardon…

Regardant sur mes fiches, effectivement, personne ne ressemblait à cela. Ce pirate était étrangement verdâtre avec des tâches un peu partout. Je me relevai et m’approchai de lui. Son arme semblait inutilisable à présent. J’étais épuisé et toujours un peu nauséeux. Un membre de l’équipage passa à coté de moi et je l’attrapai par le col. Je lui déchirai son t-shirt avant de le balancer par-dessus bord. Le mec hein, pas le t-shirt. Je tendis le vêtement au pirate afin qu’il ne s’essuie et lui demandai de but en blanc.

-Hey ! Tu peux me montrer comment tu fais du feu ? Et de la fumée ? C’est vraiment trop cool !
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Ven 29 Mar 2013 - 9:22

Une seule et unique chose était présente chez le pirate : un profond dégout. Durant sa carrière de médecin, il en avait vu des choses immondes, mais pourtant, recevoir de la gerbe les dépassait largement. Heureusement pour lui, son manteau remontait jusqu’à son nez et ne réceptionna pas une grosse quantité du liquide sur le visage. Mais bon, ça restait immonde. Son revolver avait été touché également, ce qui n’était pas très beau à voir. Devoir le démonter pour le nettoyer embêtait un peu Seido, mais cette tâche était obligatoire pour ne pas abîmer l’engin. Sachant reconnaître une personne atteinte du mal de mer, le jeune doc ne se fâcha pas et resta calme face à ce chasseur de prime à la tête brulée. Bien qu’il apprécie que ce dernier lui passa de quoi s’essuyer, Seido trouva un peu exagéré de balancer un homme par-dessus bord. Question de goût, peut-être ?

- Tu crois vraiment que je vais te donner ces infos après ça ? T’es un gars optimiste.

Tout en parlant, le pirate s’essuya, mais l’odeur restait, et c’était insupportable. Ainsi, Seido ôta son manteau et son chapeau, et les posa par terre. En t-shirt, il faisait un peu froid, mais cela restait supportable. Le gars ne semblait pas très satisfait de la réponse du pirate, s’attendant sans doute à une réponse avec toutes les données à ce sujet. Seido feignait d’être vexé d’avoir été pris pour un pirate, alors qu’il était, en réalité. Mais en fait, il ne voulait tout simplement pas donner ses secrets au premier venu, surtout si celui-ci était un chasseur de prime, un ennemi ! D’un autre côté, son grand-père lui pensait qu’il fallait toujours transmettre ses connaissances pour ne pas qu’elles soient perdues. Seido partageait cette vision des choses. Ainsi, il décida de donner une meilleure réponse à son interlocuteur, alors que le navire se rapprochait de plus en plus du port.

- En réalité, j’use l’alchimie, un procédé qui permet de créer diverses choses grâce à certains produits.

La pirate devait maintenant attendre la réaction de l'autre, et voir s'il devait enfiler son costume de professeur, ou non. Le gars ne lui semblait pas assez malin pour ça, mais bon, on ne jugeait pas un livre sur son couverture !
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Lun 6 Mai 2013 - 15:01

C’est fou ce que les pirates peuvent être susceptibles de nos jours ! A peine tu leurs vomi dessus, ça y est, ils le prennent mal et font la tête. C’était quand même pas de ma faute ! C’est pas moi qui ai inventé la mer ! Ni les bateaux ! Ni les vagues ! Ni le roulis ! Ni le tangage… Ni cette affreuse sensation de… de…. BLLLEEUUUUAARRRRGGGGGG !!!!! Ho non pas encore… C’était vraiment affreux, ça me brûlait la gorge à force. Mon interlocuteur n’avait pas l’air de vouloir livrer ses secrets aussi facilement.

-Allllezzzzz steuplait !!!!!!! Si tu me le dis, je te donne un milliard de berrys !!

Bien sûr, j’avais croisé les plumes derrière mon dos, mais de toute façon, il ne semblait pas intéressé. Il avait du comprendre que je mentais. Je me demandais comment il avait fait, c’était pourtant vachement crédible. Il enleva son manteau et son chapeau avant de les poser contre le sol. Oulalalala !!! Je crois qu’il y a un gros problème là… Je fis un pas en arrière et secouai la tête.

-Euh… Non, non ! Je veux savoir, je suis même prêt à te filer un peu de sou, mais je ne vais pas aller jusqu’à là ! Rhabille-toi Je ne m’interesse qu’aux angelettes, moi !

Il me regarda et je sentis une cruelle déception dans son regard. Non, mais oh, je ne me vends pas pour si peu, hein ! Malgré tout, il changea d’avis et commença à m’expliquer. Enfin… Façon de parler.

-En réalité, j’use l’alchimie, un procédé qui permet de créer diverses choses grâce à certains produits.




Hé ben, merci de l’explication, c’est beaucoup plus clair comme ça ! Comme quoi, rien n’est bien difficile quand c’est bien expliqué. En gros, il suffit de mettre certaines substances sur les balles et ca formait automatiquement autre chose. Voyons voir. Je pris une de mes balles de base-ball et la plaça par-dessus la barrière du bateau. Une vague vint l’asperger d’eau de mer. Voilà, à présent elle était recouverte d’un « certain produit ». Je regardais alors le pirate avec un air perdu. Ca ne marchait pas…

-Et maintenant, je dois faire quoi pour que ça flambe ?
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Mar 14 Mai 2013 - 23:39

Seido resta incrédule face à l’action de son interlocuteur, visible très sérieux. Bon, globalement, il avait quand même compris qu’il fallait des choses, même si vouloir user de l’eau afin de créer du feu, ce n’était pas malin, même un enfant le savait. Le prendre comme élève était dangereux pour sa santé mentale et sa patience, mais, voilà, un peu d’argent lui ferait du bien. Avant toutes choses, il lui expliqua les produits avaient un impact différent en fonction de ce qu’on voulait obtenir, et que l’eau ne faisait pas bon ménage avec le feu. Bref, le pirate accepta de le prendre comme élève, sous quelques conditions.

1- Tu dois m’appeler Maître et faire tout ce que je te dis
2- Tu achèteras tous le matos et ma chambre et mes consommations seront à tes frais
3- Tu dois me verser un salaire avant

- Tu es d’accord ?


Les deux hommes se mirent d’accord sur un prix au bout d’une bonne quinzaine de minutes, n’arrivant pas à se mettre d’accord, alors que le navire arriva au port. Seido, ramassant ses affaires, attendit son compagnon près d’un panneau indiquant le chemin vers le centre. Bien sûr, le pirate n’avait pas l’intention d’apprendre l’alchimie à un débutant aussi près des habitants, risquant de tout faire sauter. Non, il fallait un coin à l’écart, mais pas trop non plus, vu que Seido ne voulait pas se farcir la présence du chasseur de prime du matin au soir sans le contact d’autres êtres humains.

*Je sens que je vais le regretter... Mais je vais tenir parole Papy, comme promis*

Trouver un endroit adéquate n'avait pas été facile, mais les deux hommes finirent par le trouver, sous la forme d'une ancienne ferme, où le propriétaire louait des chambres. L'autre semblait avoir un peu de talent en négociation, réussissant à se faire louer la grange. Seido n'avait pas vraiment écouté la conversation, occupé à regarder une vitrine pleine d'arme à feu en tout genre. Selon ses souvenirs, l'île avait été attaquée par une bande de pirate, causant de lourde perte. Depuis cet incident, les effectifs marines avait été augmenté, et Seido espérait que les regards de ceux-ci ne se portent pas trop sur lui.
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Mar 28 Mai 2013 - 15:38

Ca n’avait pas été sans mal mais j’avais fini par comprendre le principe. En fait, il ne fallait pas mettre « n’importe quelle » substance sur les munitions. Ca me rappelait grandement les leçons sur les explosifs. Il y avait une substance par effet désiré. Parce qu’en plus, ça nécessitait de réfléchir avant d’agir ? Ca commençait vraiment à sentir le roussi toute cette histoire… Je me demandais si cela valait vraiment le coup. Enfin, au moins pendant ce temps, nous étions arrivé à terre. Après de nombreuses délibérations, nous étions tombé d’accord sur un salaire annuel de dix-huit berrys quatre-vingt quatorze. C’était un peu cher, mais admettons. C’était quand même pas tous les jours que je pouvais avoir des balles en feu !

-Okay maître à grand chapeau, on y va !

Il avait insisté pour qu’on se prenne une petite ferme isolée du reste des habitations. Décidément, plus le temps passait et plus j’avais l’impression que ses intentions n’étaient pas du tout… non sexuelles ! Je suis désolé, je ne trouvais pas d’autre mot. Enfin, je décidai de le suivre tout de même, mais je gardai ma batte à proximité, au cas où. On ne sait jamais. Celui qui s’appelait Seido me proposa de prendre une petite chambre à louer. Nan, là, ça commençait vraiment à puer méchamment ! Je me précipitai vers le propriétaire de la ferme et lui sortit une pleine bourse de piécettes.

-Je vous donne 10 000 berrys mais je vous en supplie, laissez nous utiliser la totalité de la ferme. Je ne veux pas passer la nuit dans la même chambre que ce malade ! Il veut que je l’appelle maître ! C’est un taré ! Pitié !
-Crévindiou ! Je peux comprendre ça, mon gars ! Allez, je vais pas te laisser t’faire passer une mauvaise nuit par c’gars là !
-Merci ! Merci !

Le vieux attrapa la bourse et la mis dans sa poche avant de s’en aller d’un pas rapide. Il ne voulait visiblement pas rester trop dans les parages. Nos entrâmes dans la ferme et nous mîmes à observer les différentes pièces. C’était très spacieux. Je pourrais facilement m’enfuir en cas de problème. Je me tournai vers lui et lui demandai.

-Bon alors ? Comment on fait pour que les balles fassent du feu, de la fumée, de la glace ou de l’électricité ? Moi je sais faire des explosions déjà!

Il fallait bien qu’on commence les leçons au bout d’un moment.
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Jeu 13 Juin 2013 - 11:20

Le chasseur avait envie d’apprendre, c’était déjà un bon début. Mais voilà, avant de commencer la création, il fallait apprendre les bases, et ce n’était pas très amusant. Cette étape était obligatoire dans l’apprentissage, et sera fondamentale lors de la phase pratique. Sans une bonne connaissance théorique, la pratique n’est pas possible, sans risquer de mettre sa vie en jeu. Une simple erreur de dosage pourrait faire exploser une maison, ce n’était pas une chose à prendre à la légère.

- Les éléments peuvent être sous 3 formes, solide, liquide et gazeux. Via divers procédés, on peut passer de l’un à l’autre…

Ainsi commença le premier cours, qui ne passionna pas vraiment l’autre, mais il fallait faire avec. Vu qu’un élément pouvait avoir un impact différent selon sa forme, on devait savoir comment passer de l’un à l’autre. Seido lui conseilla fortement de prendre des notes, au cas où sa mémoire lui ferait défaut plus tard. Le professeur parla ensuite des différents matériaux, métaux et non métaux, illustrant leurs aspects et leurs caractéristiques, sans oublier les divers symboles réservés à l’alchimie. Bref, c’était assez chiant à écouter. Le jeune homme arrêta parfois l’une ou l’autre explication pour répondre à une question, ou réveiller un peu son étudiant.

- Le langage alchimique est un instrument d'une extrême souplesse, qui permet de décrire des opérations avec précision tout en les situant par rapport à une conception générale de la réalité. C'est ce qui fait sa difficulté et son intérêt.

- Bien, voyons voir si tu as tous compris, faisons donc un test. Illustre-moi les caractéristiques des sept métaux, et n'oublie pas les symboles.


Le prof s’assit sur une chaise en attendant la réponse à son interrogation, affichant un regard neutre et impassible en direction de son élève, bien qu’il fût fort amusé intérieurement. Il en profita aussi pour décider la prochaine étape de son cours. Citer tous les instruments n’étaient pas possible, ne les connaissant déjà pas tous vu que chacun avait sa propre technique, mais il devait quand même lui citer quelques-uns. Heureusement, il avait un mini-kit avec lui
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
avatar
James Fermal


Feuille de personnage
Dorikis: 4530
Popularité: +256
Intégrité: 121

Dim 14 Juil 2013 - 16:51

Wouha ! Il m’avait trop embrouillé la tête ! Je n’arrivais même plus à réfléchir normalement, c'est-à-dire pas du tout. Cette histoire d’alchimie était encore plus compliquée que la fabrication d’explosifs. Et pourtant, j’ai cru que on cerveau allait fondre durant cette apprentissage. Les prochains jours risquaient de ne pas être une franche partie de rigolade… Néanmoins, j’écoutais le grand type avec attention. C’était qu’un mauvais moment à passer. Après je serai capable de faire griller les gens et on pourra commencer à s’amuser. Mais, en attendant, je devais potasser… Les métaux… Qu’est ce qu’il avait dit déjà ?

-Déjà, il y a l’or. C’est jaune et ça brille. Et ça vaut un max de pognon. Le symbole, c’est une grosse pépite jaune sur un fond noir ! Il y aussi le cuivre et l’argent. Ca vaut moins de pognon, mais ça se vend plutôt bien quand même. Le premier est orange, marron alors que le deuxième est gris. Symbole Cu et Ar.

Facile à retenir, c’était les deux premières lettres du mot. Ca c’était mon rayon. Très tôt sur mon arrivée sur terre, j’avais cherché ce qui valait le plus de thune, héhé ! On ne m’avait parlé que de l’or pourtant. Mais il avait dit qu’il y en avait sept. Il me les avait pourtant tous bien expliqué il y a à peine une heure.

-Ha oui, le fer aussi ! C’est gris, ça brille pas et c’est de la daube. On fait des armes et des armures avec ça. Symbole : Fe.

J’assurais un max ! Je me souvenais aussi de mes anciennes leçons.

-Le mercure ! On peut en faire des explosifs ou des poisons ! Symbole… Euh…. Me ? Et puis il y aussi le thym ! Ou le tain. Un truc comme ça. Mais je sais plus à quoi ça sert. Et l’Euplon aussi. C’est ça, j’ai bon ?

Je le regardais avec un grand sourire. Réfléchir à ce point m’avait donné chaud. Je m’installai confortablement dans un fauteuil et me fis de l’air grâce à mes ailes. Je ne voyais pas trop en quoi savoir tout ça allait me servir pour la suite, mais je décidai de lui faire confiance et de le suivre.
avatar
Seido D. Noroma
~ The Desperados ~

♦ Localisation : GL - Innocent Island
♦ Équipage : Desperados

Feuille de personnage
Dorikis: 4300
Popularité: -229
Intégrité: -65

Lun 11 Nov 2013 - 15:44


Son étudiant lui avait donné une grande partie de bonne réponse, plus qu’on aurait pu s’y attendre, en fait. Seido lui donna quand même un complément d’information, comme lui expliquer que l’Eulpon n’existait pas, mais que c’était le plomb, un élément usé en métallurgie, et relativement toxique. Mais voilà, ce gars était un bon élément, pour le moment. Ilspassèrent le reste de la journée sur de la théorie, concernant les non-métaux et les divers états de la matière, sans oublier d’expliquer comment on pouvait passer d’un à l’autre, bien sûr. Sa capacité d’assimilation de nouveau élément était notable. Une fois qu’il assimilait une chose, le chasseur de prime la retenait, mais il fallait parfois lui expliquer plusieurs fois avant de bien lui faire comprendre.

La soirée se passa sans que les deux hommes aient une interaction. De son côté, Seido profita de la fraîcheur de la nuit pour revoir le maniement de son sabre, en réalisant une série de mouvement et d’enchaînement, de plus en plus rapidement. Suite à cela, vu la sueur accumulée, le pirate prit un bain… C’était un terme un peu exagéré, mais il avait réussi à se laver, c’était déjà bien. La nuit se passa sans encombre majeur, on devait s’habituer aux bruits des animaux, ce qui pouvait être compliqué pour certaines personnes.

Les deux hommes se retrouvèrent le lendemain matin, autour du petit déjeuner, ou Seido entra directement dans le vif du sujet, quelques minutes après les politesses habituelles " Bonjour, ca va ? tu me passes la confiture ? "

«- Je te proposes un défi. Chacun de notre côté, on devra créer 10 ballons d'eau, en usant seulement certains éléments pour les faire; On se retrouvera à une certaine heure, et on fera une bataille. Le perdant paie un repas à l'autre.

Ça te tente ?»


C'était simple vu comme ça, mais non. Seido avait en tête d'user les cours d'hier, en fournissant des éléments qu'il fallait changer, adapter, ou ne pas user du tout, même si on pourrait le croire aux premiers abords. En attendant la réponse de son interlocuteur, il tartina son pain, avec de la confiture de fraise.
http://www.onepiece-requiem.net/t3076-noroma-d-seido http://www.onepiece-requiem.net/t3195-noroma-d-seido
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1