AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Arachnophobia

Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Dim 5 Aoû 2012 - 15:30


Un petit matin, Ryuuku décide d'aller visiter l'île, seul. Les Sea Wolfs doivent attendre quelques jours sur cette île de Myriapolis, et la monotonie de l'attente donne "des ailes" à notre marin qui veut un peu d'aventure. Pas de temps à perdre pour lui, le temps passe trop vite pour qu'il soit gaspillé. A part si c'est pour dormir bien sûr. Mais peu importe, il décide donc de prendre un petit sac avec des vivres en tout genre, et d'aller faire une petite visite de l'île. Il ne prévient même pas ses coéquipiers qui ne se rendront sûrement même pas compte de son absence. C'est comme ça chez les Sea.

Marchant sur le sable, trois chemins s'offrent à Gakuen quand il arrive sur la terre ferme. C'est très sauvage ici, très boisé, la nature aurait pris le dessus sur cette île ? Les quelques infos que Gakuen a pu rassembler, étaient qu'il y a trois chefs sur cette île, dont un qui embête assez fort la marine. Ce serait les abeilles, à ce que l'on dit. Là, deux des chemins sont à travers des bois. Le troisième va à droite, et semble plutôt aller vers des sortes de montagnes. Une voix dans sa tête lui dit de ne surtout pas aller tout droit, et pourtant, c'est ce que fait le marine. Ce qui doit se passer se passe, ce chemin participe au futur du commandant d'élite.

Un petit chemin de terre à travers une grande forêt. Beaucoup de bruits, une grande chaleur. Les arbres retiennent la chaleur, tandis que la faune présente s'occupe du bruit. Des grésillements, grognements,... Tout ça donne la chair de poule à notre marine, qui décide de continuer son chemin. Il sait se défendre, et au pire, il se rappelle le chemin par lequel il est venu, il n'y a donc pas de problème pour le moment. Mais quelques dizaines de secondes plus tard, une énorme tigre blanc barre la route à notre marine. Il doit faire plus ou moins 200 kg pour 2 mètres de hauteur. Il est imposant et magnifique à la fois.

J'peux battre ça normalement.

Retroussant ses manches, Gakuen se concentre, se met en position. Ecarte les jambes pour plus d'appui, il regarde dans les yeux le tigre. Un regard de défi ? Non, un regard pour savoir qui attaquera en premier, qui sera le premier à charger. Quelques secondes, la tension règne. Le tigre attaque. Accompagné d'un rugissement, il saute d'un grand bon sur le voyeur. Ses muscles puissants lui permet de sauter à une vitesse impressionnante pour 200 kilos. Juste le temps de s'esquiver sur le côté, que le tigre arrive sur le sol. La poussière sur le sol qui se dégage montre que si Ryuuku se trouvait encore à cet endroit, il serait écrasé.

Pas de faux pas, pas le droit à l'erreur.

Le tigre repart à l'attaque, comme décidé. Il semble avoir faim. De la salive tombe de ses crocs acérés. Encore une esquive, encore une attaque, encore une esquive. Ryuuku n'a pas le temps d'attaquer. Même si le schéma d'attaque du tigre est toujours le même, il est trop rapide pour que le marine puisse prendre des risques. Quelques minutes plus tard, les deux s'arrêtent, soufflant fortement. Ça fatigue de se battre comme ça pour rien. Soudain, une idée lumineuse arrive dans la tête de Gakuen. Il attaque toujours d'un saut, alors pourquoi ne pas passer par en-dessous... Le marine sait qu'à l'usure le félin l'aura. Donc, il va falloir tenter ça.

Et comme prévu, le tigre d'un bon attaque. Il saute et Ryu lui avance en courant, puis glisse en-dessous. Le tigre n'a pas le temps de s'arrêter, il est en plein saut. Mais une des ses griffes arrive à écorcher un des bras de Ryuuku. Peu importe, ce dernier assène un coup violent dans le ventre du tigre, qui se retrouve couché sur le sol, crachant du sol. Il se relève avec peine et s'enfuit. Il a compris que cette proie était trop maine pour lui. Il trouverait ailleurs. Maintenant, regardons la blessure. Une grande égratignure, mais peu profonde. Pour l'instant, ce n'est pas dangereux. Ce qui est à espérer, c'est qu'elle ne va pas attirer d'autres bêtes.

La bête s'étant enfuie, un nouveau bruit se fait entendre dans un petit fourré juste à côté. Et ce qui en sort, c'est un homme. La quarantaine, mais déjà les cheveux gris. Sa peau semble montrer une vie bien active, mais la lueur dans les yeux de l'homme montre qu'il a toujours des projets et des idées dans la tête. Il porte une sorte de bambou à sa bouche, et...  une fléchette en sort à une vitesse trop rapide pour le commandant d'élite. Il n'a pas le temps de la voir venir. Ce qu'il voit juste, c'est la petite flèche dans son cou avant qu'il s'évanouisse...
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Ven 17 Aoû 2012 - 15:00

    Quelques heures plus tard...

    Se réveillant peu à peu, Ryuuku se rend compte qu'il est allongé sur une couche. Voulant délier ses muscles, il se rend compte qu'il est attaché. D'un coup frénétiquement, il essaye de bouger, se débat. Cette sentation de ne pouvoir bouger est horrible. Peu à peu, il se calme. S'énerver ne sert à rien. Il va falloir trouver de quoi s'en sortir, plus intelligemment. Le Voyeur regarde autour de lui dans la salle. Il n'y a pas grand chose. Un miroir, une penderie, sa couche... Le miroir ! Arrivant à bouger un minimum son bras, Gakuen le prend et le casse avec son coude. Il saigne un petit peu, mais c'est sans importance, avec un morceau de verre, le marine arrive très vite à enlever tous ses liens. Il se relève et devant lui apparaît soudainement un homme.

    - Yo mon grand. Alors comme ça tu as réussi à te défaire de tes liens. C'est bien, tu es assez malin pour ce que j'ai à te demander. Je m'appelle Dédé, Elbrodor Dédé.

    La cinquantaine, un visage rongé par l'effort et le temps, il semble pourtant quelqu'un de confiance. Mais bon...

    - Vous m'avez endormi non ?! Pourquoi, vous voulez que je vous arrête ou quoi ?
    - Voilà pourquoi. Tu vois, tu t'énerves déjà. Tu m'aurais parlé sinon ? Là, même endormi je ne t'ai rien fait. C'est dur de gagner la confiance des gens. Je peux t'expliquer en quoi j'ai besoin d'aide ? Ça pourrait t'intéresser.
    - Allez-y toujours...
    - Hé bien voilà : Depuis quelques semaines, y'a trois Araignées qui m'embêtent. Enfin, les gens sur cette île qu'on appelle les Araignées, car ils sont très amis avec ces petites bêtes, ils sont presque une grande et heureuse famille... M'enfin peu importe. Le truc, c'est que y'en a trois qui font du grabuge et qui embêtent les gens. Tout seul, je n'arriverai pas à les battre. Mais je t'ai vu combattre le tigre. Je pense que tu pourrais m'aider. Pourquoi m'aider ? Car ça embête Arachnée, ces trois énergumènes embêtent tout le monde, ils prennent des marchandises, font des mauvaises toiles un peu partout... Faut s'en occuper. Normalement après ça, Arachnée te remerciera. Et en plus, la marine sera contente de ce que vous aurez fait. Moi, ils m'embêtent aussi particulièrement... Ça vous irait monsieur... ?
    - Ryuuku, Ryuuku Gakuen. Oui pourquoi pas... Je ne savais pas vraiment ce que je venais faire sur cette île de toute façon.
    - En plus, je vais avant ça vous apprendre deux techniques de mon cru. Une que j'ai apprise durant ma carrière, les deux autres ici, à force de vouloir survivre, on se développe.
    - Bon bah alors allons-y tout de suite, je n'ai pas de temps à perdre.

    Ils sortent alors tous les deux du bâtiment où vit sûrement Dédé. Et devant eux se trouve une petite plaine, une sorte de petit jardin. Avec des mannequins. C'est sûrement sur eux que va s'entraîner Ryuuku, ou alors directement sur, ou avec Elbrodor. Tout de suite, il explique les bases. Son art se base sur le martial, l'art de prévoir le coup adverse et de se servir de ce coup pour l'avoir. Tout d'abord première technique. La Prise du Crabe. Dédé demande alors à Ryuuku de le frapper, avec son poing, bras droit en avant. Un coup banal, que tout le monde utilise. Gakuen s'exécute, et frappe. Mais Dédé va trop vite, il lui prend le bras, le retourne, et se retrouve derrière le Voyeur, maîtrisé.

    - Woaw, c'est tout simple en fait. Enfin, ça en à l'air.
    - Ouip, le truc, c'est de prévoir le mouvement. Après avec son bras/jambe/arme si tu en as le courage, tu peux toujours le/la retourner pour pouvoir déplacer le corps de ton adversaire jusqu'à le maîtriser totalement. Tu vas essayer sur moi.

    D'abord raté, Ryuuku se fait frapper. Il se relève. Deuxième coup, il lit les mouvements de son ennemi, comme s'il les avait prévu... Intriguant... Mais il continue, et à la troisième fois, il y arrive. Elbrodor lui dit que c'est bien, ne reste plus qu'à le maîtriser sur le terrain maintenant, et que ça, c'est encore autre chose. Maintenant, deuxième et dernière technique, celle qui est vraiment propre à Dédé. Pouvoir dévier tout objet, s'il n'est pas trop rapide, de la cible. Cette cible est Ryuuku. La Technique se nomme tout simplement "Déviation". Ce qu'il faut pour la comprendre, c'est de bien encore une fois prévoir. Prévoir la trajectoire du projectile, sa vitesse...

    Dédé va lancer des fléchettes sur le marine. Et il ne va pas devoir les éviter non, mais les dévier. Les premières touchent leur cible. Ensuite, Ryuuku se met à les éviter. Ce n'est pas ça, il n'y arrive pas... Ensuite, il se concentre. Il utilise ce qui lui a déjà servit, parfois, il arrive à prévoir les mouvements. Mais d'où lui vient cette force ?... Ne serait-ce pas? Déjà une nouvelle fléchette. Il la voit arriver au ralentit, il la prévoit, il la sent. Elle crée un courant d'air, une sorte de trou d'air qui suit une trajectoire bien précise. Ryuuk' voit cette trajectoire, et d'un coup de main, il dévie le projectile. Très fier, il regarde le vieil homme.

    - Je pense que c'est bon, on peut aller s'occuper de vos bonshommes.
    - Je pense aussi, mais rappelle toi, c'est toujours plus dur d'utiliser ces techniques sur le terrain. Elles te seront sûrement utiles aujourd'hui. Je vais préparer mes affaires, on se retrouve dans deux minutes ici, et on est parti pour s'occuper de ces brigands. Je te parlerai d'eux en chemin.

http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
Ryuuku Gakuen
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Ven 17 Aoû 2012 - 18:55

    Quelques minutes plus tard...

    - C'est bon, je suis prêt. Alors je vais te dire tout ce qu'il y a à te dire sur eux...

    Commençant à marcher, Ryuuku le suit. Il sait sûrement où aller.

    - Ils nous trouveront avant que nous les trouvions, ne t'inquiète pas pour ça. Il va falloir être attentif, car l'un de leur membre, la fille, manie des poisons. Elle tentera sûrement de nous en injecter un pour nous endormir. Ensuite, y'en a un qui est intelligent. C'est lui qui prépare tout les plans. Faudra faire attention, car il paraît qu'il attaque surtout en furt. Ensuite, il reste leur chef, monté sur une grosse araignée. La faiblesse des araignées, et Dédé allume son briquet devant sa tête pour donner un effet théâtral, le feu.
    - Mais d'où tu sais tout ça papy ?
    - De un, m'appelle pas papy, de deux, ils me causent beaucoup de problèmes car ils prennent mes marchandises au port. Ils volent beaucoup, et font les caïds dans la région. Ce sont des truands de bas étage, mais ils sont pas si mauvais que ça. Pour ça qu'il va falloir faire attention. Dernière chose, ce qu'il faut bien retenir pour les techniques que je t'ai apprises...

    Une boule noire fonce soudainement vers Elbrodor, qui la dévie de sa main.

    - C'est la perception des choses... Sortez de vos cachettes !
    Et là, deux personnes sortes de l'ombre des arbres. Une devant nous directement, et la fille sur le côté, sur un petit fil entre deux troncs d'arbres. Elle semble assez agile.

    - Kyahaha, vous voilà encore une fois Dédé, mais vous êtes accompagnés ? Comme si ce petit gars à l'air mélancolique pourrait faire quelque chose contre nous, pas vrai Baby ?!
    - Ayhahyahy, pas faux fréro.

    Deux ennemis en vue. D'abord, ce mec qui à l'air un peu fêlé, chevauchant une grosse araignée. Ensuite, la fille qui semble vraiment souple et rapide sur le côté gauche. Un regard de tête en direction de celui devant nous pour nous comprendre, on commence par lui. On fonce sur lui. Il tire les rennes de la bête, elle se cabre et nous montre son dard. Il passe sur la gauche, moi sur la droite. Elle se tourne de son côté, il recule, moi je saute pour lui donner un coup de pied, mais le mec au-dessus me donne un coup de pied et me fait jeter à terre. La bête se retourne vers moi, dans l'idée de bien m'endommager, mais Dédé de l'autre côté maintenant à le champ libre, un assène un coup dans le coup du mec qui chevauche la bête.

    Cette dernière, se rendant compte que son cavalier, et maître adorer vient de se faire mettre K.O., et qu'il vient de tomber au sol, s'énerve. C'est à leur tour d'attaquer, et Ryuuku et son compagnon sont dispersés, ils sont mal. La bête attaque Ryuuku, qui n'a le temps que d'esquiver le dard en se roulant sur le sol. La fille saute et sol, et commence à se battre aux poings avec Dédé, elle est rapide, mais lui aussi est doué. Pas le temps de s'occuper de ça, Gakuen doit s'occuper de l'araignée, et encore une fois, elle montre son dard. Roulé boulé en arrière, le dard frôle les cheveux du marine qui n'esquive le coup que grâce à la chance. Il donne un coup de pied dans les yeux de la bête qui la fait reculer.

    Mais ce n'est pas fini, elle veut donner un coup de patte, mais Ryuuku a une technique pour ça maintenant. La Prise du Crabe ! Le Voyeur prend la patte et la retourne de façon à entendre un petit craquement. Boîtant bizarrement, l'araignée part, elle pleurerait presque. Sans son maître, elle n'est pas douée. Ryuuk se permet de souffler et de regarder Dédé bien s'en sortir avec la fille. Mais il se fait brusquement prendre à la gorge, dans une prise qui prend ses bras, et il ne sait plus bouger.

    - C'est moi Caraknek, vous aviez oublié qu'on était trois ? Hikiikik

    Ryuuku s'est fait avoir misérablement se relâchant pendant un combat. Dédé le voit, et donne un grand coup à la fille qui se replie. Il arrive vers moi, et les deux adversaires se jugent. Je décide de donner un coup de pied en arrière, mais ça ne sert à rien. Je vois Elbrodor se concentrer... Il met les mains dans ses poches, et jette à toute vitesse un objet sur nous. Caraknek me lâche, et au dernier moment j'arrive à dévier le couteau sur lui. C'est gagné... Ou, pas encore ? On regarde autour de nous avec le vieux, et les arbres autour de nous sont tours reliés par des fils, nous sommes enfermés dans une toile. Et elle semble collante, puisque les mouches qui s'y sont aventurées n'en bougent plus.

    - Bordel, on s'est laissés déconcentrer.

    Dédé sort son briquet. Ils comprennent tous les deux que c'est la seule solution. Et ils mettent le feu aux toiles. Qui peu à peu, se consument. C'est un petit feu, et il fait trop humide pour qu'il s'étende, mais la fumée pique les yeux des deux hommes. Et des projectiles filent vers eux. Ils doivent sortir de là. Ils prennent les deux corps avec eux comme protection contre les flammes, et sortent de là. Ils courent, courent jusqu'à se retrouver en lieu sûr. Mais là, Elbrodor reçoit une araignée sur le bras. Qui la pique.

    - Merde. Je sais comment enlever le venin, mais faut que tu t'occupes d'elle !

    Gakuen dépose le corps qu'il porte, et se met en position de combat. Il est essoufflé, mais est prêt. Il attend qu'elle attaque, il se concentre. Encore une fois, cette technique de prévoir les mouvements. Il le sent, il ne le maîtrise pas, mais le sent quand ça arrive. Elle fonce, elle vient de la droite. Un coup de pied bien placé, et elle est mise hors combat. Gagné...

•••••

Nous arrivons à la toile, avec les trois corps de nos combattus. Il est assez fier de lui, et n'arrête pas de sourire. Un des trois est mort, mais les deux autres sont ligotés. Nous arrivons à la toile et montrant nos otages, on nous laisse arriver facilement jusqu'à Arachnée. Très impressionnante, elle nous toise de son regard et nous demande ce que l'on est venu faire.

- Bonjour, je suis Ryuuku Gakuen, Commandant d'élite dans la marine. J'aimerais savoir, nous avons arrêté les trois brigands de votre camp qui vous gênaient à ce qu'on m'a dit. Alors, je me demandais si on pourrait avoir une petite récompense...
- Je ne vous ai jamais rien demandé. Donc, pas de récompense. Mais vous, Ryuuku, je ferai part de vos bonnes actions à la marine. Quant à vous, vous me dites quelque chose... Ah oui, vous êtes le baroudeur qui vit dans la forêt. Vous voulez quoi vous ?
- Rien rien, j'accompagne juste mon coéquipier.

Ils repartirent assez vite, tous les deux contents d'eux. C'était une belle journée. Ils se quittèrent sans vraiment d'adieux. Ryuuku retourna sur son bateau content de sa journée, et Dédé allait continuer sa petite vie sur cette île...
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1