AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Le Fromage du Corbeau

avatar
Sebastian A. Mavim
••• Lieutenant-Colonel •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4410
Popularité: +430
Intégrité: 419

Sam 18 Aoû 2012 - 13:11

Cela faisait longtemps...
Longtemps que Maik n'avait pas croisé des gens potable. Longtemps qu'une occasion de bonne cuite ne s'était pas présentée. Longtemps quoi...
Et le retour de manivelle se faisait sentir à la sortie du bistro squatté pour la soirée. Maik tituba tant bien que mal jusqu'au coin du bâtiment. Appuyé contre le mur, l'inévitable lui sauta à la figure. Dormir avec l'estomac dans cet état allait être pénible. L'ivrogne d'un soir disparu dans l'ombre de la ruelle longeant le côté de l’établissement.
Et ressorti, en marche arrière et droit comme un i, faisant face à une paire de paires de bras musclés qui n'avaient rien d'avenant. En reculant, Maik heurta le buste siégeant entre deux autres membres plein de testostérone. Belle soirée n'est-ce pas ? Pour une fois que des gens potable croisaient sa route, il fallu que la balance fasse son boulot pour remettre la situation en place. Vive le karma.
L'apparition des trois hommes avait eu l'effet d'une douche bien froide sur la raie. Son esprit était assez clair pour analyser la situation alors qu'on l'attrapait depuis derrière. Les roublards n'avaient pas dit le moindre mot, juste des actes. Et pendant qu'un des trois homme ceinturait l'homme poisson, les deux autres faisaient déjà craquer leurs phalanges avec des sourires malsains.
Ils n'étaient donc pas là pour un racket, mais pour un passage à tabac en bonne et due forme. Voir pire ? Finir la soirée en bouchant un fosse ? Belles perspective pour Maik, qui n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit alors qu'une droite s'écrasait sur son visage. Un coup dans le ventre suivit de près le premier. Erreur qui fit surgir un instinct redoutable digne de tout soulard en fin de soirée: la purge. Un jet de gerbe s'écrasa sur l'homme qui venait de frapper. Ses amis avaient commencé de se foutre de sa gueule. Belle occasion pour s'échapper. Sans faire attention aux vannes que se lançaient ses tortionnaires, la raie envoya le jus.

- Stun -

Le type de derrière se mit à secouer. Dès que les décharges s’arrêtèrent il lâcha prise et recula de quelque pas. Laissant l'opportunité à sa proie de s'en prendre au connard de raciste propre. Avec une rapidité et une précision insoupçonnée pour quelqu'un qui avait bu tout son saoul, Maik colla son biceps droit sous le menton de son assaillant. La main gauche vint appuyer l'épaule du roublard afin de la faire passer sous l'aisselle de l'Homo Pisces, qui baissa tout le haut de son corps en avant pour mettre son adversaire à terre.
Plus qu'un, Maik se tourna vers le Gerbophile et évita le coup de poing porté à son visage en se baissant. Encore une fois, ses mains se placèrent exactement où il fallait pour faire perdre ses appuis au connard de raciste: une tirant derrière le genou, l'autre poussant la cheville vers l'intérieur. L'humain s'effondra sur le côté sans même comprendre où était passé sa cible.
En se relevant, Maik ne remarqua pas que le premier enculé, celui qui l'avait attrapé depuis derrière, était déjà en train de se relevé. L'ordure avait trouvé un morceau de bois trainant par là et porta un coup vers l'arrière de la tête du déchet qui n'avait pas voulu se laisser tabasser. L'arme s'approchait dangereusement, le coup ferait mal. Très mal.

À moins que..
.
http://www.onepiece-requiem.net/t7070-je-suis-la-loi-et-la-loi-c-est-moihttp://www.onepiece-requiem.net/t7289-mavim-et-ses-tours-de-manc
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Jeu 23 Aoû 2012 - 15:59

Perdre la trace de Maik, ça c'était vraiment con. Avec cette histoire de documents, ça commence à être intéressant comme histoire. Peut-être la médaille de la Traque sera pour une autre fois. Faut dire, suivre quelqu'un en filature, c'est déjà pas le rayon du marine, mais en plus si c'est un homme-poisson, ça devient vraiment compliqué. Surtout que ce dernier est vachement malin, et qu'il s'en sort plutôt bien navigation. Seule idée, peut-être se trouve-t-il sur cette île pas trop lointaine de la précédente. Ici, à Shimotsuki, c'est connu pour être assez calme, assez bien dirigé par les gens d'ici. Faut dire qu'une ville de bretteur, ça peut être assez impressionnant...

Mais bon, la vie avait voulu que Ryuu perde Maik. Et bon, à l'échec de la mission, c'est le mec au Scaphandre qui allait pas être content. Comment qu'il s'appelait encore... ? Ah oui, Meuler Tazzer. Assez inquiétant comme mec. Seule chose dont se souvient le Voyeur, c'est qu'il ne voulait pas que ça s'ébruite, surtout pas. Et qu'il démentirait si Ryuu le mettait dans un merdier, et que de toute façon, il avait de l'aide de plus haut. C'était assez bizarre comme affaire, mais semblait bien que Gakuen avait pas le choix. Il avait fait confiance au Vice-Amiral, et à plus haut aussi, et avait suivi cet homme-poisson sans se poser de question, en espérant avoir une médaille.

Mais maintenant, il se rendait bien compte que ce serait impossible pour avoir la médaille. Le Meuler l'avait roulé, et ça, ça allait se retourner contre lui. Gakuen n'aime pas qu'on joue avec ses pieds, qui aime aussi ?... Il faudrait donc faire quelque chose... S'allier avec la poiscaille aurait été une bonne chose. Mais bon, perdu. Alors comme pour se préparer au savon qu'il allait bientôt prendre, Ryuu allait aller prendre pour une fois une bonne cuite, avec de la bonne cuve. Se dirigeant vers le bar, il entend du bruit. Pourtant, les rues sont calmes. Mais il semble bien que ça vient du bar oui. Maintenant avançant d'un pas rapide, le marine arrive vite à hauteur du bar.

Ce dernier semble calme, mais dans la petite ruelle sur le côté, des bruits de combat. Un mec qui abat un bâton sur un autre. Rien à foutre de ces gens, ce soir, je bois. Gakuen continue son chemin. Mais il regarde quand même, et voit que le corps qui tombe... est celui de Maik. Du rouge écarlate sur sa tête. Bordel c'te chance ! Sautant sur l'occasion, le marine court et attrape le mec au bâton qui s'apprêtait à encore asséner un coup au poisson.

- Pas de ça avec moi.

Et un coup de poing dans la gueule du mec plus tard, il y a maintenant quatre corps sur le sol. Un seul intéresse le marine. Il vérifie s'il est toujours vivant... Oui. Un peu d'électricité comme ça quand le Voyeur le prend sur ses épaules. Il ne veut pas que son fuyard soit blessé. Et avec un truc comme ça à la tête, et les quelques connaissances du marine, il ne saura rien faire. Vite, trouver un médecin...

••••

Enfin un médecin trouvé, Maik a un bandage sur la tête, mais n'a pas grand chose. Le médecin a du mettre des gants en caoutchouc, car le civil semble bien assez... électrique. Peu à peu, il se réveille. Bientôt il se rendra compte de là où il est, il réagira à sa façon. Espérons que ce soit calmement. Pas de menottes ni rien pour le poisson. Il est juste allongé sur le lit. Lui laissant juste le temps d'écouter, Ryuu décide de jouer la carte de l'honnêteté.

- Yop, moi c'est Ryuuku Gakuen, marine. Je te suivais au départ, pour une mission donnée par... Meuler Tazzer. Maintenant, je lui en veux pour raison personnelle. Il a voulu me rouler. Je sais pourquoi il t'en veut, mais j'ai bien l'impression que tu pourrais m'aider dans tout ça. Oh et, on est chez le médecin ici, je t'ai retrouvé dans la rue hier, tu semblais bien amoché. Tiens, un verre d'eau...

Le verre d'eau, pour la gueule de bois de Maik. Mais ferait-il déjà confiance au Voyeur ? Il allait bien voir...
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Sebastian A. Mavim
••• Lieutenant-Colonel •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4410
Popularité: +430
Intégrité: 419

Jeu 23 Aoû 2012 - 18:04

Lorsque Maik reprit ses esprit, il se trouvait être couché, sur ce qui semblait être un matelas. Gardant les yeux fermés et restant tout à fait immobile, l'homme poisson prit un instant pour analyser la situation. Quelqu'un l'avait frappé par derrière et l'avait assommé. Pourquoi ? Certainement pas pour l'amener gentiment sur un matelas. À moins que ce ne soit pour le garder en captivité. Cependant, aucun lien ne semblait entraver ses membres. Il devait donc y avoir quelqu'un pour surveiller cette proie. L'ensemble restait néanmoins suspect, pourquoi des connards de racistes voudraient capturer un être qu'il haïssent ? Pourquoi ne pas simplement le réduire en charpie et disperser les morceaux ?
L'hypothèse des connards de racistes semblait ne plus tenir la route. Il fallait plus d'information pour analyser correctement la situation. Doucement, Maik ouvrit les yeux et, toujours sans bouger le reste du corps, réussi à identifier l'intérieur d'une petite clinique médicale: tout était d'un blanc immaculé, des scalpels et autres forceps étaient disposés ça et là de manière bien ordonnée et des blouses pendaient aux crochets fixés sur la porte. Soudain, la raie eut un mauvais pressentiment. Allez savoir quel genre d’hurluberlu voudrait capturer un homme-poisson afin de le disséquer ? Il fallait vite trouver un moyen de savoir ce qu'il s'était passé. C'est à ce moment que la voix l'éleva.

...

Ryuuku Gakuen, l’Enflure, un marine. Meuler Tazzer, un nom de la liste, et un gradé donc. Les yeux de Maik s'étrécirent. Son père faisait partie de la marine lui aussi, et cette liste pouvait mener la progéniture au géniteur. D'une manière ou d'une autre, ce Tazzer devait savoir quelque chose. C'était un début de piste, et un bon. La raie allait devoir trouver un moyen de la remonter voilà tout.
Maik enregistra le reste de l’énoncé de Ryuuku. Ils étaient chez un médecin, ce qui pouvait être un mensonge. Ou un piège dressé par le marine pour dieu sait quelle raison, il allait falloir rester sur ses gardes, même si l'Enflure lui proposait une collaboration. Pour l'instant, l'objectif était clair, en apprendre un maximum sur Tazzer et trouver un moyen de l'approcher. L'homme poisson se redressa, s'assit au bord du lit, ignora le verre d'eau et fit face à l'homme qui l'avait pisté jusqu'ici.

"Tu veux la liste."

Ce n'était ni une question, simplement un constat résultant d'un raisonnement logique. Après tout, le gradé qui avait donné la mission y figurait et ce devait être une raison suffisante pour vouloir la faire disparaitre. Elle avait du rester introuvable jusqu'à ce que le vol ait été déclaré et on avait envoyé un sous-fifre en unif' pour la récupérer discrètement. Maik fixa Ryuuku droit dans les yeux et s'exprima de manière monocorde, sans hésitation, de la voix un peu rauque de la personne qui vient de se réveiller après une gueule de bois.

"Je veut bien te la donner à certaines conditions. Premièrement, je veux que tu me dise tout ce que tu sais sur ce Tazzer. Deuxièmement, je n'veux pas être mentionné comme un voleur ou un criminel dans ton rapport, j'ai trouvé ce papier et si j'ai posé des questions sur les noms qui y sont écrits, c'était pour retrouver son propriétaire. Troisièmement..."

Toujours garder un moyen de pression.

"...On verra d'après ce que tu me dis. Mais souviens-toi d'un truc, sans moi, t'auras du mal à trouver ce que tu veux."

Ce n'était absolument pas vrai. Un petit tour de l'île suffirait à trouver la Manta, fouiller le bateau ne prendrait pas plus d'une heure avec une équipe efficace et la liste émergerait bien d'une façon ou d'une autre. Bref, un bluff affin de s'assurer de rester en vie assez longtemps pour trouver un moyen de s'échapper au cas où il s'agissait d'un piège.
http://www.onepiece-requiem.net/t7070-je-suis-la-loi-et-la-loi-c-est-moihttp://www.onepiece-requiem.net/t7289-mavim-et-ses-tours-de-manc
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Sam 25 Aoû 2012 - 12:07

Il me d'mande si je veux la liste ? Il est pas naïf celui-là, il sait ce que les gens veulent, et apparemment ce qu'il veut aussi. Attitude d'un mec qui a toujours tout ce qu'il veut. Mais bon, je connais la faiblesse de ces gars-là... Un rictus sur le visage du Voyeur pour montrer qu'il écoute, et qu'il est content. Une collaboration, ça commence toujours pas des deals. Tout d'abord, il a refusé le verre d'eau, mais au moins il n'est pas fou et il ne s'est pas enfui tout de suite. Au moins, il discute. Niveau confiance par contre, ça n'y est pas encore. Ryuuku a vu ses yeux scrutant la pièce à la recherche de pièges ou autre. Alors, que va-t-il demander...

Premièrement, je veux que tu me dise tout ce que tu sais sur ce Tazzer.

Hum, intéressant. Quel rapport peut-il avoir entre les deux. Pourquoi les deux veulent des infos sur l'autre, each. Il est bizarre quand il parle de ce Tazzer, il ne semble pas surpris que ce nom soit sortit de la bouche du marine, il réfléchit...

Deuxièmement, je n'veux pas être mentionné comme un voleur ou un criminel dans ton rapport

Gakuen l'écoute. Pourquoi donc ne voudrait-il pas être mentionné dans le rapport de cette façon ? Sûrement veut-il qu'on le laisse tranquille, ce qui va bien avec le personnage qu'est Maik. Retrouver son propriétaire... Hum, ça devient intéressant cette histoire. Mais il semble avoir une troisième demande. Hum, du chantage. Comme prévu, on va mettre de côté cette troisième option et le concentrer sur les deux premières dans un premier temps.

- Hum. C'est d'accord. Tazzer, je sais presque rien de lui. Il m'a rencontré un jour à Marie-Joa, je ramenais un papier, je sais plus bien. Il m'a attrapé dans un couloir, et m'a demandé si j'étais dans la marine pour servir mes intêrets ou ceux du peuple. J'lui ai dit que ça le regardait pas. Il a semblé satisfait, et m'a proposé tout ça contre une médaille. Mais il m'a roulé, y'a pas moyen d'avoir de médaille avec ça. Alors je lui en veux. Tout ce que je sais sur cette homme, c'est que personne connaît ce qu'il y a sous son scaphandre, car oui, il se balade toujours en scaphandre. Paraît il tourne autour de l'île des poissons en s'occupant des pirates qui passent dans le coin, j'en sais pas plus...

Bon, ça c'était fait. Ensuite.

- Voilà. Sinon, je veux bien t'aider, mais va falloir que tu m'expliques un peu plus toute cette affaire. Je comprends pas grand chose, et quand c'est flou je m'embrouille. Alors dis-en moi plus et je t'aiderai sur ce niveau-là. C'est tout ce que j'ai à dire.

Ryuuku le regarde avec ses grands yeux. Il essaye de le percer jusqu'à la chair pour voir ses mimiques, ses expressions, pour voir s'il va mentir au marine ou pas dans ses réponses...
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Sebastian A. Mavim
••• Lieutenant-Colonel •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4410
Popularité: +430
Intégrité: 419

Mar 11 Sep 2012 - 13:11

Maik pinça ses lèvres. L'Enflure tournait autours du pot sans répondre à sa question. Typiquement le genre de chose qui l'énervait au plus haut point. Pas de grade, pas de description, rien. Seule l'information sur sa localisation se montrait un temps soit peu intéressante. Sans lui laisser le temps de le recentrer sur la question, Gakuen enchaina avec une question.
Point sur la situation: un marine a traqué Maik pour récupérer une liste disparue. Que cherchaient-ils à trouver ? La liste ou la personne qui la portait actuellement ? Officiellement la lettre mais rien ne prouvait que d'autres objectifs se cachaient derrière cette façade. Option: réaffirmer son innocence serait une erreur, cela pourrait faire remonter des soupçons. L'Enflure veut y voir plus clair, il veut des infos. Sur quoi ? Comment est-ce que la raie le saurait ?
La réflexion ne pris qu'une fraction de seconde au terme de laquelle Ryuuku se retrouva avec les yeux de son interlocuteur rivés sur les siens.

"De quoi tu parles ? J'sais pas d'quelle affaire tu veux parler et j'ai pas envie d'me r'trouver impliqué."

Maik se leva du lit, prêt à réagir en cas où l'Enflure tenterait de l'en empêcher.

"J'vais chercher ton papier et j'veux pas que tu m'suives. Si t'arrives pas à me faire confiance tu l'trouveras jamais."


Puis, après avoir quelques pas vers la sortie, l'homme-poisson s'arrêta et, sans regarder directement le marine, s'adressa une dernière fois à lui.

"Faut qu'tu captes une chose, j'vis pas sous l'eau et avec ma nature, ça m'force à toujours être sur mes gardes. Dans deux heures, derrière la taverne, t'auras la liste. Si t'y va avant, j'considère que t'as pas confiance."

Maik poussa ensuite la porte et sorti du bâtiment. Ses intentions étaient simples, deux heures lui suffiraient à faire l'aller-retour vers la Manta et cacher la liste tout en lui laissant une avance confortable pour quitter l'île. Récupérer la liste, la mémoriser, la cacher, mettre les voiles. Rien de plus, rien de moins. Si un quelconque doute lui venait quant aux agissements de l'Enflure, un type louche qui suivrait sa trace ou autre chose durant les deux prochaines heures, la liste partirait en fumée.


Dernière édition par Maik L. Enderal le Mar 23 Oct 2012 - 14:45, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7070-je-suis-la-loi-et-la-loi-c-est-moihttp://www.onepiece-requiem.net/t7289-mavim-et-ses-tours-de-manc
avatar
Ryuuku Gakuen

♦ Localisation : Par là
♦ Équipage : Sea Wolfs

Feuille de personnage
Dorikis: 3552
Popularité: 380
Intégrité: 464

Dim 23 Sep 2012 - 17:01

Il est méfiant... Il veut savoir tout, il remet tout en question, ce mec n'est vraiment pas là pour faire ami-ami. Il veut pas faire partie de l'affaire, d'accord mon petit gars. T'aurais pu être dans le coup, mais on fera sans toi. Il se lève. Ryuuku ne bouge pas, ne bronche pas. Seules ses pupilles se déplacent. Sa tête ne bouge pas d'un pouce. Il parle du papier, Gakuen se concentre et écoute... Confiance... C'est lui qui parle de ça, alors que y'a quelque minute, le poisson montrait bien que la confiance ne régnait pas.

Puis une dernière fois il s'adresse au marine. Se dernier s'est retourné et le regarde de dos. Pourquoi pas l'arrêter maintenant ? Non, il faut garder le premier plan en tête. Il est honnête sur le coup au moins, il dit qu'il est sur ses gardes. Deux heures, la taverne. De quoi préparer un plan, ou alors, de simplement faire ce qu'il demande... Faudra y aller qu'à ce moment-là. Pourquoi juste ce moment là.

Il sort. Que va-t-il faire... Quel est son plan. Pourquoi ne pas lui demander directement tiens.

- J'ai pas tout tout compris pour être honnête avec toi, lance Ryuuku à travers la porte, mais je te fais confiance. Sache que je sais qui tu es, et que si c'est pas moi qui aura la liste, je m'en fous pas car ça la fera mal pour moi, mais que toi, le prochain à te suivre sera peut-être moins sympathique.

Simplement. Et sans rien avoir préparé, en ayant juste demandé aux marines de rejoindre le bateau. Pas pour traquer la poiscaille, non. Mais car ils partiraient bientôt. Que ce soit en possession de cette liste, ou non. Et les deux heures ayant passées, Ryuuku se rend derrière la taverne. Une silhouette dure à reconnaître. Est-ce l'homme-poisson ou pas... A-t-il la liste... Et quel est ce bout de papier dépassant de cette poche... Tant de questions...


Dernière édition par Ryuuku Gakuen le Mar 23 Oct 2012 - 17:56, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t99-rp-donwload-100-100-ryuuku-gakuenhttp://www.onepiece-requiem.net/t146-ryuuku-no-fiche
avatar
Sebastian A. Mavim
••• Lieutenant-Colonel •••


Feuille de personnage
Dorikis: 4410
Popularité: +430
Intégrité: 419

Mar 23 Oct 2012 - 15:03

Le vagues clapotantes contre la coque de la Manta, Maik mettait les voiles vers une destination encore inconnue. Son esprit travaillait sur les informations reçues de l'Enflure. Dans la marine hein, c'est là que son père se trouvait. Il lui faudrait trouver un moyen de s'en approcher...

La silhouette que Ryuuku avait prise pour sa proie n'était qu'une outra à vinasse gisant contre le mur de la taverne. Un ivrogne ayant passé une nuit mémorable, ou plutôt immémorable. Il ne se souviendrait pas en tout cas du blanc-bec sur lequel il s'effondra, endormi. Maik l'avait ensuite trainé dans l'ombre où le soldat de la marine devait retrouver sa liste. Le papier dépassait d'une poche, l'oeil averti d'un traqueur attentif ne pouvait pas le rater.
Et s'il n'était pas le porteur de cet oeil averti, tant pis pour lui.

Classant l'Enflure dans la catégorie "types pas nets", l'homo piscus continua de réfléchir sur ses choix à venir. Peu importe l'angle avec lequel le problème était abordé, une seule solution venait à son esprit. Ce n'était quelque chose qui lui plesait, mais elle simpliefirait énormément la chasse de son père. Se remémorant la carte d'East Blue, la raie fit virer son catboat et prit le cap de l'île la plus proche du QG de cet océan.

[justify]Il lui faudrait entrer dans la marine.[/center]
http://www.onepiece-requiem.net/t7070-je-suis-la-loi-et-la-loi-c-est-moihttp://www.onepiece-requiem.net/t7289-mavim-et-ses-tours-de-manc
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1