AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Ramdam à Shimotsuki

avatar
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3300
Popularité: -225
Intégrité: -170

Dim 26 Aoû 2012 - 1:21

La journée commence bien, il fait beau, peu de vent, Bref, une journée agréable. J’ai enfin mis le pied sur les terres de Nagaya. La traversé à été vraiment pénible avec tous ces idiots de commerçants…Le port est remplit de marin qui travail. Ils font peu attention à moi, du moins je le crois. Ils portent un regard suspicieux et au final l’un d’eux vient vers moi.

Marin : Dis-moi l’artiste ! Tu es venue faire quoi ici ? Je ne te vois pas avec les autres marchands !

La question sonne comme un interrogatoire… et je n’aime pas trop ça… malgré tout je dois éviter les problèmes. Il y a de bon gaillard parait-il dans le coin, trop gros en tous cas.

Yuan : Ulcky vas-y, moi je risque de foutre le boxon.


Ulcky : Bonjour, je n’ai pas de réelle raison d’être ici, je souhaite simplement visiter.

On m’avait dis que c’était dure d’être accueilli, j’allais le savoir. L’homme en face de moi fronce les yeux. Les plis sur son front se creusent et je sens l’agression venir…

Marin : Ne fait pas de vieux os ici, dégage du coté de Honnoji, ici on n’a pas besoin de gêneur qui ne serve a rien… Là-bas, tu pourras trainer quelques jours…

Yuan : Un gêneur hein ? Je vais me le faire…

Ulcky : Non laisse, on évite les problèmes, tu m’as demandé de gérer, je gère.


Ulcky : J’y vais de ce pas, merci pour vos conseils.

Je baisse un peu le torse et la tête pour affirmer ma bonne écoute. Au moins de ce coté là, j’ai évité un soucie. Le loup de mer tend à présent le bras et son doigt indique la direction à suivre. Je prends un pas assuré légèrement rapide. Je ne veux pas rester ici trop longtemps et la route pour aller vers la petite cité commerçante est longue.

La chemin est comme ma première impression en arrivant ici. J’ai le temps et personne n’est en vue. Après quelques heures dans les terres volcaniques, j’arrive enfin aux portes de la commune. Là il y a de tous, je suis pourtant à peine arrivé, mais déjà la foule est présente. Et à la différence de tout à l’heure, ici il y a des personnes de tous horizons. En déambulant dans les allées, je remarque que malgré un florilège d’objets et de nourriture sur les étales, Il n’y avait pas la moindre trace d’article de valeur ou d’une quelconque rareté. Le pays des sabres et surtout de leurs apprentissages est bien fermé aux étrangers…

Même si je ne suis pas un expert dans le domaine, je sais reconnaitre une lame de bonne facture. Et le roublard devant moi avait des choses sympathiques chez lui.


Yuan : Je négocie là !

Ulcky : très bien


Yuan : Salut ! Dis-moi, n’aurait-tu pas une arme pour moi et pas du n’importe quoi je le verrais ! Ah ah !

C’est ce que j’ai dis en riant, j’aime plaisanter sur mon bandeau. Mais, L’homme ne fait même pas attention à ma façon de lui parler. Il a l’aire plus occupé à vouloir me vendre des choses.

Marchand : Oui… Mmm, j’ai ce magnifique sabre, il est bien équilibré. Il coupe bien et … Bon c’est un bon sabre quoi. Pas non plus un des grands coupes gorges de ce monde, mais il te serait utile.

Je penche la tête vers la droite, le visage mécontent.


Yuan : Je trouve ça trop encombrant… tu n’aurais pas autre chose de compact. J’aime garder les mains libres… Mais qui me permette de taper plus dure ?

Après quelques instant de réflexion, il fait mine de trouver mon bonheur et cela allait être vrai.

Marchand : Tiens, j’ai cette chose qui me vient d’assez loin. Enfin l’idée … ahah ! Un de nos maîtres à eu un adversaire qui se battait avec ça.


Marchand : Tu porte l’arme comme une bague à chacun de tes doigts et avec ça, tu va faire plus de mal !

L’arme me semble parfaite, rien d’extraordinaire, mais assez efficace pour me rendre plus fort avec peu de contrainte.

Yuan : Et tu le vends combien ?

Entre temps du monde entre également dans l’échoppe pour trouver son bonheur.

Marchand : 50 000 berrys et ce n’est pas chère ! Une affaire avec l’entretient que je lui donne.

Je commence à le regarder comme si il me prenait pour un con… Ma tête tombe d’un cran devant le prix il. Il vend son service derrière son importation… Laisse-moi rire. Et dans ma poche ? 20 000 berrys à peine… Je dois trouver une solution et vite.


Dernière édition par Ulcky Yuan le Jeu 4 Oct 2012 - 20:38, édité 2 fois
avatar
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Ven 7 Sep 2012 - 17:59

Plus qu'une dernière touche sur ma coiffure et je serais prête à affronter le regard des beaux garçons dans la rue, à me faire siffler et de les envoyer chier ! La douce brise du matin, effleure ma peau qui se refroidit, un frisson m'envahit et la pensée qu'une belle journée s'offrira à moi me fait sourire et me rend toute choses. Cette sensation de chaleur me possède peu à peu et me fait oublier ce léger froid. Je sors avec ce sourire dans les rues de Shimotsuki. Trois jours que je suis sur cette île, ma barque m'a amené ici et les courants m'ont été favorables. Là je suis dans une ville assez agréables, les villageois sont pas agressifs et me trouvent sympathique.


J'ai pas encore pris de petit déjeuner et je commence un peu à avoir faim, mais un maître de Dojo avec qui j'ai discuté la veille, m'a dit de venir aux aurores. Ce petit sacrifice pourra peut être m'apporter un bon sabre. Surtout lorsqu'il a vu ma manière de combattre avec un bâton. Peut être qu'il m'enseignera quelques techniques pour me défendre, cela me rend toute rose. Mais avant je décide de faire du lèche vitrine et vais chez un marchand qui vend quelques armes...Il y'a de beaux katana's, un comme je l'aurai toujours voulue. Je rentre en adressant des formules de politesses et voit quelques personnes dont un qui m'intrigue et qui essaie de marchander pour un coup de poing américain...C'est nul comme arme. Surtout quand on a peur d'utiliser ses mains.


-Moi je vous l'achète ce poing à 50.000 Berry's ! Je vous en donne même 100.000.
Dis-je une voix innocente pour observer la réaction de cet homme.






P.S. Mizukawa Sutero, c'est mon D.C. et il ne fera pas ce rp ^^
http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
avatar
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3300
Popularité: -225
Intégrité: -170

Lun 10 Sep 2012 - 22:56

Si on pouvais décrire mes yeux, on les auraient vue étonnées devant la petite bonne-femme... Un sacrée culot qu'elle a eu le gueuze ! A peine pointé qu'elle veux mon future bijou de castagne... Mais mon esprit pervers commence à faire naitre une merveilleuse idée !

*** Yuan : C'est pour moi ça. ***

*** Ulcky : Toujours ? T'es lourd avec tes idées... ***

Je laisse un grand sourire parcourir mon visage. Des traits tirés tellement haut que cela déformaient presque mon visage.

J'avais complétement abandonnée mon vendeur de tapis pour me focaliser sur la gamine. J'ai ouvert mes bras et j'ai enlacé chaleureusement la jeune inconnu en collant ma joue contre la sienne.


Yuan : Oh sœurette ! Tu est trop mignonne. Mon anniversaire approche, mais quant même...

Je laisse un espace entre nous pour marqué un sentiment de gêne surjoué... Bras sur le front et tête un peu à la renverse.


Yuan : J'en pleurerais... Comment refuser... Impossible !

J'ai attrapé rapidement l'arme convoité en laissant la petite plus surprise par ma comédie qu'autre chose. Je regarde le marchand a présent. Ce dernier semblait ravie de la suite des événements, pour lui c'était vendu de toute manière...

Yuan : Merci à vous pour nous avoir aider dans notre recherche d'arme. Grâce à vous, nous allons être tout deux heureux... Moi avec mon arme et ma sœur en claquant son fric... Mhmm Ses économies d'anniversaire du grande frère adoré qu'elle aime !

A tout a l'heure à la maison tite'soeur !


Et c'est un peu à la vas-vite que je commence a prendre le pas vers la sortie. La surprise était réelle, mais je n'étais pas encore sortit de l'auberge... de l’échoppe plutôt...


PS : Désolé je n'avais pas saisi que c'était un DC. ;)
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1