AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les voix du seigneur sont impénétrables

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 10 Oct 2012 - 23:50

Après avoir séjourné assez longtemps pour commencer à vouloir tout détruire dans Wakopol, Shoma décida de laisser ses hommes un instant et jouer les touristes. Le royaume était vaste et même si Wakopol était la plus grande ville du royaume, il devait sans doute y en avoir d'autre qui tout comme celle-ci était digne d'intérêt. Par digne d'intérêt, Shoma espérait vraiment tomber sur une ville que l'on pouvait qualifier de "normal", car la ville royale était tout sauf "normale". Comme qualifier une fille où les maisons pouvaient changer de forme de jour en jour ? Comment expliquer que les lois et les moeurs pouvaient être favorable aux pirates un jour et défavorable un autre. Si pour les habitants de la capitale cette ville était la meilleure, alors pour un étranger, cette ville était un enfer sur terre. Comment ne pas devenir fou et décider de pointer le bout d'un pistolet contre sa tête. C'était impossible, d'ailleurs Shoma et les siens n'attendaient qu'une chose, le rechargement de leur log pose pour quitter cette île.

Afin de se renseigner sur le chemin à prendre afin de quitter la ville, Shoma demanda son chemin à un passant. L'homme semblait ne rien n'avoir de pressant à faire et accorda un peu de son temps au pirate. Il lui indiqua un chemin à suivre afin de se rendre au niveau d'une station de transport qui effectuait des navettes pour les autres villes. L'homme lui indiqua que le prix était relativement bas, mais que de toutes les villes, celle-ci était la plus intéressante à visiter. Coupant très vite court à la discussion, Shoma quitta son hôte qui allait de mettre à lui parler de la beauté de la ville, alors que pour le jeune capitaine, cette ville n'était qu'un trou à rat.

Comme lui avait indiqué le passant, Shoma pris la première à droite, remonta la rue sur trois kilomètres, tourna ensuite sur la droite, redescendit deux rues, arriva devant une petite statue à l'effigie du roi, pris le carrefour en oblique, continua droit devant lui sur cent mètres, pris la seconde en direction du nord avant de passer par une ruelle étroite et finir.. finir dans un cul de sac où il n'y avait rien, rien à part une vielle boutique de voyance. Légèrement étonner de sa destination finale, Shoma décida de retourner sur ses pas. Peut-être s'était-il trompé et avait malencontreusement omis une indication. Peut-être avait-il tourner à droite à la mauvaise intersection, où avait-il continuer tout droit trop longtemps. Enfin bref il était responsable de son égarement.

Possédant une très bonne mémoire, Shoma fit demi-tour. Il passa dans l'étroite ruelle, pris la direction du sud, continua droit devant lui sur cent mètres, pris le carrefour dans la direction oblique arriva de nouveau devant la statue à l'effigie du roi, monta deux rues tourna sur la gauche, puis se stoppa. Jusqu'à présent Shoma était certain de la direction qu'il prenait mais après voir tourner sur sa gauche, il commença à douter de lui. Sa mémoire lui jouait des tours, mais il était pardonnable, le passant lui avait indiqué un chemin qui n'était pas vraiment facile. Afin de ne pas se retrouver perdu dans cette immense ville le capitaine des spectres se posa sur un petit banc et réfléchi au chemin qui l'avait conduit jusqu'ici. Il avait bien passé l'étroite ruelle, pris la direction du sud, il avait bien continué droit devant sur cent mètres, puis plus rien. Cette fois-ci sa mémoire le lâcha et plus il tentait de se rappeler et moins il se souvenait de son itinéraire.

Profitant du passage d'une jeune femme, Shoma s'empressa de la rejoindre afin de lui demander son chemin. Surpris par le pirate, la jeune femme lâcha son panier qui contenait des oeufs frais, panier aussitôt rattraper par Shoma qui en s'excusant lui demanda la route afin de rejoindre la compagnie de transport. Avant de lui répondre, la jeune femme demanda au pirate s'il était nouveau en ville, Shoma lui répondit avec un léger sourire que oui, il n'était en ville que depuis deux jours.

La jeune femme indiqua un chemin totalement différent que celui qu'avait dit le passant plus tôt au pirate. La jeune femme lui dit de passer droit devant, de descendre sur cent mètres, de tourner à gauche, arriver là il devrait voir une statue à l'effigie du chien intendant. Une fois au niveau de la statue Shoma allait devoir contourner la poissonnerie par la droite avant de traverser le marché. Une fois en dehors du marché, le jeune capitaine allait devoir prendre la première à droite, passer le carrefour en allant tout droit et enfin finir en continuant sur cent mètres et enfin il arriverait au niveau de la station de transport.

Après avoir noté cette fois-ci le chemin que venait de lui indiquer la jeune femme, Shoma la remercia avant de la quitter. Maintenant qu'il avait toutes les informations nécessaires afin de rejoindre la station de transport, le jeune homme suivi à la lettre les instructions qu'il venait de recevoir. Cette fois plus question de tourner dans la mauvaise rue où encore passer dans la mauvaise intersection. Après cinq minutes de marche, Shoma avait passé la poissonnerie, était entré dans le marché comme lui avait indiqué la femme, mais là où devait se trouver la station se trouvait une boucherie. Shoma ne s'était pas trompé. Cette fois ce n'était pas lui, mais bien la jeune femme qui l'avait induit en erreur. L'erreur est humaine, mais c'était quand même la seconde fois qu'il arrivait dans un lieu où il ne voulait pas se rendre et ça commençait à l'agacer.

Voulant à tous pris quitter cette ville, Shoma décida de tenter sa chance avec une troisième personnes. L'homme choisi par le capitaine fut un homme appartenant vraisemblablement à une classe sociale élevé vue son accoutrement et s'il n'avait pas envie de quitter cette ville, Shoma se saurait fait un plaisir de le dépouiller de sa montre de luxe sans parler de ses bagues. Stoppant le bourgeois en se mettant devant lui, Shoma lui demanda son chemin. Voyant qu'il n'avait pas le choix l'homme regarda autour de lui avant de poser une question au pirate. Comme la jeune femme le dandy lui demanda s'il était nouveau. Une fois de plus Shoma lui répondit que oui. Réponse donné, l'homme indiqua un chemin très différentes de celle de la jeune femme. Une fois notée, Shoma décida de voler la montre de son interlocuteur avant de le jeter contre un mur et lui arracher de force deux imposantes bague. Le dandy n'avait rien fait au capitaine, mais afin de rentabiliser tout le chemin qu'il avait fait il décida de changer d'avis et de lui prendre ses biens. Il était pirate après tout.

Butin en poche Shoma se rendit au lieu indiquer par le dandy et constata que celui-ci venait de se moquer de lui. Très énerve, Shoma attrapa par le col un homme qui passait dans la même rue que lui avant de le rouer de coup sous les regards effrayer de la population. Une fois une bonne série de coup donner dans son sac de frappe, Shoma se stoppa et se rua sur un autre homme et lui demanda pourquoi tout le monde ici n'arrêtait pas de l'induire en erreur. L'homme lui demanda s'il était nouveau ici. En entendant cette phrase Shoma balança le corps de ce dernier dans la vitrine d'une boulangerie avant de défoncer la porte avec son ombre et demander à sa victime qu'es que cela changeait s'il était nouveau où pas. Blesser et effrayer comme jamais le citoyen lui répondit que la dernière loi du roi était qu'il fallait donner la mauvaise direction à tous les étrangers de la ville. En gros s'il demandait la direction du château, leur donner la direction du port.


Dernière édition par Mantle Shoma le Jeu 11 Oct 2012 - 21:49, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 11 Oct 2012 - 2:35

Ce que l'homme venait de dire à Shoma était pouvait sembler loufoque, mais depuis son arrivée sur cette île Shoma avait remarqué qu'ici rien n'était fait comme ailleurs. Il fallait juste posé les yeux sur les habitations de cette ville pour comprendre qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas avec l'administration en place. Le roi était la personne responsable du problème et pour couronner le tout, Shoma avait entendu dire que le roi avait un chien pour l'aider. Certes le chien est le meilleur ami de l'homme, mais comment un roi peut-il arriver à placer un canin au même niveau que lui ? En y réfléchissant de plus près, cette situation pouvait être favorable à Shoma et les siens, du moins dans un avenir proche, mais pour le moment il avait d'autre chose en tête comme quitter Wakopol dans l'instant.

Afin de ne plus tourner comme un âne à travers la ville, Shoma décida de faire de sa victime son nouveau chien de compagnie. Après lui avoir fait comprendre qu'il était préférable pour lui de risque une peine de prison pour avoir enfreint une des lois du roi plutôt que de lui mentir, Shoma le força à le conduire directement à la station de transport la plus proche. N'ayant pas le choix, l'homme qui en plus de perdre sa liberté de mouvement conduisit le capitaine pirate tel un chien et marcha à quatre pattes malgré ses blessures à travers la ville. Cette fois plus de mensonge, plus d'entourloupe, il leur fallut une bonne demi-heure à travers la ville, mais les deux hommes réussirent quand même à atteindre leur destination finale.


"Voilà ce n'était pas difficile. Allez tire-toi!"

Devant la station de transport, Shoma laissa son chien retrouver sa liberté perdue et demanda au gérant de le conduire dans une autre ville. Qu'importe sa destination il voulait voir du pays. L'homme derrière le comptoir ne regarda avec un air étonné avant de lui demander une petite fortune. 200 000B Pour aller en campagne c'était du vol à tel point qu'en tant que client Shoma dû négocier à sa manière un rabais. Après plusieurs claques assez violentes, le responsable accorda une remise exceptionnelle de 30% au pirate, mais ce n'était toujours pas assez. Afin d'accélérer les négociations, Shoma lui tourna le pouce ainsi que le majeur. Pleurant la perte de deux de ses doigts le gérant accepta d'offrir au pirate un voyage dans le lieu de son choix gratuit à titre exceptionnel.

"D'habitude je n'accepte pas les cadeaux des inconnus, mais aujourd'hui je suis de bonne humeur, alors j'accepte."

"Deee.derien. "


Quittant l'office, Shoma entra dans la première calèche qu'il vit et montra son ticket de transport au chauffeur qui se mit en route. Ce n'est qu'après vingt minutes à travers la ville que la calèche quitta l'enceinte de la ville pour commencer à rouler à travers les chemins dit normaux, car chose étrange, les routes de la capitale étaient comme les maisons, elles étaient coupées et reconstruite à l'infini. Après avoir tourné en rond durant cinq minutes, le chauffeur expliqua à son passager qu'il avait dû revenir sur ses pas, car il n'était plus permis de passer par le chemin habituel, car celui-ci allait être détruit et qu'une autre voie venait de voir le jour et que d'après un décret du roi quand une nouvelle route est en cours de construction, alors il fallait absolument passer par celle-ci. Imaginé l'absurdité de cette loi et pourtant le chauffeur la suivait malgré tout.

Profitant de sa balade à travers le royaume, Shoma quitta son piège de passage afin de poser son derrière près du chauffeur. L'exercice n'était pas facile, mais quand on passe un examen de conduite avec Valentino comme chauffeur on comprend pourquoi Shoma réussi à se poser sans aucun problème près de ce dernier. L'homme surprit de la présence du pirate manqua de tomber au sol, mais c'était sans compter l'aide de l'ombre du maudit qui l'attrapa et le maintenu à sa place de conducteur. Après avoir remercié son passager de son geste, le chauffeur expliqua l'histoire du pays ainsi que les raisons qui le poussaient lui et toute la nation de suivre un monarque tel que celui qui était en place Wako dit Le Roi Fou.

Alors que les deux hommes approchaient de la prochaine ville, Shoma remarqua une bande d'homme qui courait derrière une jeune femme dans la forêt. Avec la vitesse du transport, le capitaine pirate n'était pas vraiment certain de ce qu'il venait de voir. Préférant ne pas donner suite à ce qu'il venait de voir, le jeune capitaine s'apprêtait à faire une blague à son nouvel ami quand un coup de feu retenti dans la forêt. Plus aucun doute, ses yeux ne lui avait pas joué des tours, il y avait bel et bien une femme et des hommes dans la forêt et du peu qu'il réussi à voir la jeune femme ne semblait pas connaître cette bande de sauvage.


" Stopper le convoi."

"Impossible. Loi L11 du transport. Il est interdit de venir en aide aux personnes dans... "

"Tssss."

"Où aller vous ? C'est interdit. "


Quittant la charrette en marche, Shoma dû utiliser son ombre afin d'amortir sa chute, puis courant comme un lion dans la brousse, il se mit en route pour le lieu où il avait cru apercevoir une jeune femme en détresse. Si cette île n'avait pas été d'un ennuie total il y a de fortes chances que Shoma n'aurait jamais quitté son transport, mais étant donné qu'il était en quête d'action ce qui pouvait et qu'il espérait qui se passait dans cette forêt allait lui donner un peu de piment dans son séjour bien triste. Après deux minutes à galoper comme un cheval, le jeune capitaine tomba sur un homme qui avait reçu une balle en pleine poitrine et qui attendait le retour de ses camarades le long d'un arbre. L'homme n'arrêtait pas d'injurié et proférer des menaces à l'encontre de cette "sainte".

Voyant que l'homme ne pouvait plus bouger, Shoma en profita pour lui voler sa dague avant de filer en direction des cris de jeune femme. Par chance il réussi à arriver avant que la bande de barbare ne puisse abuser de la fleur de la jeune femme. La scène était inadmissible et même si Shoma était le capitaine de Valentino qui est un violeur des plus redoutables et extrêmement dangereux pour la gente féminine, celui-ci s'interposa. D'un coup de pied il repoussa l'homme qui se trouvait au-dessus de la nonne et l'envoya la tête la première dans un buisson de fleur qui ressemblait à des orties. Avec un autre coup de pied, il brisa toute présence des testicules du second prédateur sexuel. Utilisant son effet de surprise, mais surtout du niveau pitoyable de ses opposants, Shoma jeta la dague en plein dans les mains du troisième homme, le forçant à jeter au sol son pistolet. Maintenant qu'il n'était plus question de plaisir avec la jeune femme, les deux derniers malfaiteurs qui n'avaient pas encore fait face à la bravoure du capitaine des spectres foncèrent sur lui armé de vulgaire couteaux pas plus grand que des couteaux de cuisine.

Amusé de la détermination des deux hommes, Shoma sortit à son tour son sabre aiguille et le pointa en direction des deux hommes. Il n'y avait pas photo, s'ils décidaient de foncer sur lui, Shoma n'aurait qu'à tendre le bras pour les pourfendre et en faire des brochettes. Certes il n'aurait pas les deux en même temps, mais ce n'était pas vraiment un problème pour lui. Deux, trois où même quatre, le nombre importait peu. Des bandits de bas chemins il en mangeait une vingtaine par jour. Les deux hommes se regardèrent avant de décider qu'il était préférable pour eux de prendre la fuite plutôt que de risquer leur vie pour une femme.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 11 Oct 2012 - 13:33

Que faire dans cette situation ? Laisser fuir ces deux violeurs où terminer le travail ? Devant la victoire écrasante certain aurait fait preuve de clémence, choix honorable mais écarté par le capitaine pirate qui préféra ne pas salir son sabre et ramassa le pistolet que l'un des bandits avait lâché, puis sans une once de remord tira deux balles en direction des deux hommes. Deux balles, deux détonations et les deux hommes tombèrent au sol. Shoma venait de leur tirer deux balle dans le dos, alors qu'il n'était plus armé. Ce geste lâche n'était pas habituelle du pirate, mais cette fois il pouvait bien se permettre un tel châtiment, car ces ordures étaient sur le point de commettre à leur tour quelque chose de bien plus lâche. L'affront lavé, le jeune homme se tourna et remarqua que le reste de la bande qu'il n'avait pas exécutée n'était plus au sol où dans les ronces, mais assez loin pour en déduire qu'ils tentaient de fuir.

Blesser physiquement les bandits avaient beau tenter de se presser, il n'en était rien. Avec un visage qui devait le démanger plus que tout et des parties intimes réduite en miette, deux des trois hommes ne pouvaient courir. Le troisième quant à lui le pouvait, seul sa main était embrochée dans une dague. Dieu de la mort expérimenté, Shoma pointa le pistolet dans leur direction et appuya sur la gâchette, mais sans munition le pistolet n'envoya que du vent. C'est alors qu'il décida qu'il fallait utiliser son sabre aiguille pour en finir rapidement, mais c'était sans compter sur la jeune femme qui tomba inconsciente, fonçant le pirate à revoir ses plans. Pour cette fois ils pouvaient s'en tirer.

Passant du mode grand méchant tueur de bandit, Shoma passa au mode gentlemen et rangea le pistolet ainsi que son sabre dans sa ceinture avant de porter la jeune femme dans ses bras. Il fallait le voir pour le croire. Mantle Shoma, sa tête était recherchée et une prime de 80Millions de berry était offerte pour sa capture et pourtant le pirate qui était décrit comme très dangereux marchait à travers les routes du royaume de l'absurde avec une jeune femme, comme s'il n'était pas comme la description que l'on faisait de lui. Après quatre minutes à marcher avec son nouveau colis, Shoma arriva à l'emplacement où il avait sauté de la charrette et se stoppa avant de s'énerver intérieurement. Même si venir en aide à une personne dans le besoin était interdit, le chauffeur aurait quand même bien pu s'arrêter afin de l'attendre. La vie dans ce pays était vraiment inadmissible, même un pirate se comportait mieux que la population.

Sans même bien pu s'arrêter afin de l'attendre. La vie dans ce pays était vraiment inadmissible, même un pirate se comportait mieux que la population. Sans même sans rendre compte à cause sans doute de son état, Shoma lâcha la jeune femme à terre, mais au lieu de tomber au sol comme on pouvait s'y attendre, la jeune none atterri accroupi avant de se relever poignard en direction du torse de son sauveur. Encore sous le choc de son agression, la jeune femme demanda à Shoma où se trouvait ses complices et s'il n'avait pas de dernière volonté avant que la colère de dieu ne s'abatte sur lui. Regardant la jeune femme avec un air ahuri, le capitaine des spectres lui demanda de bien vouloir ranger son petit cure-dent, car s'il sortait le sien et qu'il faisait un concours il la battait. Que ce soit en longueur où en épaisseur son "couteau" était bien plus grand.


"Vous n'êtes qu'un porc. Un sale pervers."

"Hin ? Quoi ?"

"Par Jasin vous ne posez plus les mains sur une femme."

"Hin ?Mais calmez-vous"


Voyant la jeune femme faire usage de son arme, Shoma permuta avec son ombre, laissant la jeune femme passer au travers avant de finir dans le vide. Pour une femme de religion, la jeune femme n'avait aucun scrupule à faire usage d'une arme. Peut-être au final était-elle responsable de la balle qu'avait reçu le premier brigand qu'il avait croisé en chemin. Croyant à une quelconque utilisation de magie noire, la jeune femme se jeta au sol, effectua une courte prière afin selon ses dires de recevoir assez de force pour abattre le sorcier avant de se relever se charger le pirate. Fatigué de passer pour le méchant de service, alors qu'il était quand même intervenu en héros, Shoma se décala et donna un croche-patte à la none qui fini par se cogné la tête contre un arbre.

Une fois de nouveau dans le monde des rêves, Shoma hésita à transporter la jeune femme. Que se passerait-il quand elle se réveillerait ? Allait-il partir en sucette une nouvelle fois ? Allait-elle enfin comprendre qu'il était son sauveur et non son agresseur ? Quoi qu'après ce qu'il venait de faire il n'était plus que son sauveur, mais bon c'était de la légitime défense, c'était elle qui avait décidé de lui faire la peau. Ne pouvant pas laisser la jeune femme seul allongé près d'un arbre après ce qu'il s'était passé, Shoma prit la décision de continuer à la transporter, mais cette fois pour plus de sécurité il la ligota de la tête au pied avec son ombre. Ficelle comme un saucisson la none ne pouvait plus rien faire si elle se réveillait en cours de chemin.

* Au moins maintenant tu resteras bien sage *

Fatigué de porte la belle au bois dormant sur ses épaules, Shoma décida de faire une halte contre un arbre. La belle était peut-être dans le besoin, mais elle ne pesait pas 10 kilos et à force ben elle pompait toute l'énergie de son transporteur. Affamé par l'effort, mais aussi parce qu'il n'avait pas mangé quand Valentino lui avait proposé de manger dans une auberge qui offrait le repas, Shoma décida d'entrer à l'intérieur de la forêt afin de trouver quelques fruits comestibles et pourquoi pas un peu de viande. Habitué aux plats déjà préparé Shoma n'était pas le genre de personne à pouvoir manger tout ce qu'il trouvait, c'était plutôt le contraire, s'il n'avait pas son assiette de steak mariné dans une sauce aux champignons, alors il ne prenait pas part au repas, mais se retrouvant loin de tout luxe il n'avait d'autre choix que de manger ce que la nature voulait bien mettre à sa disposition.

Une fois la partie de chasse finie, Shoma n'avait réussi à trouver qu'une poignée de baie ainsi qu'une bonne dizaine de grosses fraises bien sucré. Ce n'était pas le grand repas en forêt qu'il espérait, mais c'était quand même mieux que rien et puis si la jeune femme s'était réveillé, alors il n'aurait plus besoin de la porter et pourrait parcourir les derniers kilomètres qui le séparaient de la prochaine ville où il s'empresserait de remplir son estomac de plein de bonne chose. Arrivé à l'endroit où devait être allongé la belle, Shoma ne trouva rien, alors il se mit à regarder autour de lui afin de voir s'il y avait des traces de pas, mais il n'y avait rien, rien à part le tracer d'une très grande et lourde chenille qui tentait de fuir en direction de la ville. Visiblement la jeune none était plein de ressource et avait attendu que le pirate baisse sa garde afin de tenter une manoeuvre de fuite.

Remontant la piste de cette grosse chenille tout en mangeant ses fruits, Shoma tomba sur sa prisonnière. Déterminé comme jamais la jeune femme se tortillait dans tous les sens afin d'avancer avant que les liens qui la forçaient à avancer tel un insecte ne la libère et lui redonne sa liberté de mouvement. Fatigué par tant d'effort la none se stoppa et remarqua qu'elle n'était plus toute seule et que son geôlier l'avait retrouvé.


" Vous n'aurez pas mon âme vil créature ?"

"Tu délires none. Je suis celui qui à stoppé cette bande de brute de te violer."

"Qui me dit que vous n'êtes pas avec eux ?"

"Mise à part ma parole rien."

"Voilà tu t'es trahi ?"

"Tu es folle none.
Tien voici des fraises."


"Je ne me mange rien appartenant à un violeur."

"Tu es têtu, mais si tu veux pas alors il y en aura plus pour moi. "

http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 11 Oct 2012 - 17:11

Après un mauvais départ la jeune none décida de ne plus considérer Shoma comme l'un de ses agresseurs et décida qu'il était plus sûr pour elle de continuer à voyager avec Shoma plutôt que seul dans son coin. Très vite la jeune femme se mit à parler comme une pipelette et expliqua les raisons qui l'avaient poussé à marcher plutôt que de prendre les transports pour rejoindre la ville de Wakopol II. Wakopol II était une petite ville, rien à voir avec la ville de Wakopol, mais étant donné qu'elle n'arrivait pas à convertir les âmes perdues de la capitale la jeune femme s'était mis en tête de tenter sa chance dans une autre ville, mais voilà l'une des lois du roi interdisait les transporteurs de prendre les femmes les lundis ce qui expliquait que quoi qu'elle disait la jeune femme n'avait trouvé aucun autre moyen que de marcher pour se déplacer. En entendant cela Shoma n'était pas surpris, lui aussi avait dû faire face aux lois très étrange du roi, mais contrairement à elle, il avait su s'adapter à la situation.

Après vingt minutes les deux protagonistes arrivèrent enfin à Wakopol II et décidèrent de se séparer. Shoma avait plusieurs choses à faire tandis que la jeune femme elle était toujours en mission pour sa religion et devait tenter de convertir le plus d'âme possible. Comme un bon pirate qui se doit, le jeune capitaine se jeta en premier lieu dans une taverne. Après avoir marché à travers la forêt et avoir parcouru un long trajet il avait besoin de se désaltérer avant de jeter son corps dans un restaurant afin de remplir son estomac. Une fois dans la taverne Shoma commença une bouteille de rhum ainsi qu'une grande bouteille d'eau. D'ordinaire le jeune capitaine pirate prenait son rhum avec du sucre et du citron, mais aujourd'hui il voulait son rhum sec, histoire de décaper sa gorge avant de faire descendre un bon repas.

Tout aurait pu très bien se passer si alors qu'il levait son verre à la santé des personnes présentes dans la salle, l'un des hommes ne lui aurait pas demandé de baisser d'un ton, car il n'était pas d'humeur. Se tournant afin de voir la tête de l'homme qui venait de lui donner un ordre, Shoma remarqua un visage qui ne lui était pas indifférent. L'homme qui était de mauvaise humeur était celui qui avait reçu en correction un coup de pied du pirate dans ses testicules, pas étonnant qu'il n'était pas dans son assiette. Après ce qu'il avait vécu personne n'aurait été bien, il fallait le comprendre. Content de retrouver l'un de ses amis, Shoma quitta sa table laissant alcool et eau afin de poser son derrière près du prédateur sexuel et lui demanda s'il allait mieux.

Ne s'attendant pas à retrouver son agresseur devant lui, le bougre recula tout en oubliant qu'il était assis sur une chaise ce qui provoqua sa chute et une nouvelle douleur dans la zone qui lui faisait encore très mal. Se levant de sa chaise, Shoma se positionna accroupi près de son ami et lui demanda où se trouvait le reste de sa bande, car il n'avait pas fini de leur donner ce qu'il méritait. Devant le capitaine pirate, l'homme se mit à trembler tout en tenant son sexe et lui demanda de ne pas le frapper, car il ne le savait pas. Ils s'étaient séparés quand ils étaient arrivés en ville. Sans le savoir l'homme donna une précieuse information au pirate. Le reste de sa bande était quelque part en ville et comme celle-ci n'était pas grande, il n'allait sans doute avoir aucun mal à leur mettre la main dessus, du moins c'était ce que pensait Shoma avant qu'une bouteille ne s'écrase sur sa tête.

Un peu épuisé de tout ce qu'il venait de faire et affamé, Shoma ne résista pas à cette bouteille et tomba au sol en deux temps. En un rien de temps le terrible capitaine des spectres n'était plus qu'une serpillère au sol. L'homme qui venait de réaliser cet exploit n'était pas l'un des hommes qu'il recherchait, mais était le chef de leur bande de brigand. D'ailleurs celui-ci frappa Shoma non pas parce qu'il était responsable de la mort de plusieurs des siens, mais uniquement parce qu'il pensait son homme en danger. Ce n'est qu'une fois les explications de son subordonné donné que le leader des bandits compris qu'il avait vaincus le responsable des malheurs de ses hommes, mais pour une raison inconnue qui pousserait tout bandit de prendre la vie d'un homme dangereux immédiatement, celui-ci demanda à son subordonné d'aller chercher le reste de la bande afin de transporter le corps hors de la ville avant de le punir de ses crimes.

Comment réveiller un homme qui dort paisiblement ? Sans aucun doute lui jeter de l'eau sur le visage avant de le frapper avec un fouet et si votre victime ne se réveille toujours pas, alors recommencer jusqu'à qu'il comprenne qu'il est préférable pour lui d'ouvrir les yeux plutôt que de rester dans le monde des rêves. Shoma ne se fit pas prier au bout du second coups de fouet il se réveilla en sursaut et compris que le chasseur avait fini par tomber entre les mains de ses proies. Le chasseur chassé quoi. Ligoté à un arbre comme une vulgaire femme qui avait donné son accord pour un jeu de Sado-maso, Shoma se retrouvait jambes et bras écarté attaché à deux arbres tandis que ses chasseurs jouaient avec toutes ses armes sans parler de sa bourse qui contenait tous ses précieux berry. Évidement au vu de sa situation, sa bourse lui passait par-dessus la tête, mais quand même.


" Je vais vous tuer bande de... Ahhhhh"

Coup de fouet

"La ferme."

"Je vous le promet je vais vous. Ahhh"


Coup de fouet

"Je t'ai dit de la fermer."

"Allez y chef faite le souffrir comme il nous a fait souffrir. "

"Alors comme sa tu t'attaques à mes hommes ?"

"...$respire lentement$..."

"Répond."

"Je croyais que je devais la fermer ?"

"En plus du fait de l'humour ?"


La situation de Shoma n'allait pas aller en s'améliorant maintenant qu'il venait de se moquer ouvertement du chef de la bande et puis même s'il n'avait pas ouvert a bouche, nul doute que ses précédentes victimes n'allaient pas lui pardonner aussi facilement. Après un troisième coup de fouet, Shoma commençait à en avoir assez de se faire battre et allait passer aux choses sérieuses quand la jeune femme qu'il avait aidé plutôt dans la journée décida d'entrer en action un peu à la manière du prince charmant qui arrive quand la situation deviens ingérable et par sa seule présence arrive à dénouer le conflit. La jeune none tira un coup avec son pistolet et désarma l'un des hommes qui pensait faire de jolis trous dans le corps du pirate avec son propre sabre. Si la jeune femme n'avait pas été désarmée après avoir neutralisé le second bandit, Shoma aurait pu lui dire merci, mais au final c'est elle qui allait une fois de plus le remercier.

Content de revoir la jeune femme qu'ils avaient tenté de violer en début de journée les bandits se ruèrent sur elle et malgré tous ses efforts, la jeune femme ne réussi pas à tous les repousser et fini par se faire acculer contre un arbre. Profitant d'une ouverture, Shoma utilisa son ombre afin de permuter et retrouver sa liberté. De nouveau libre de ses mouvements le capitaine pirate sauta sur le dos du chef de la bande avant de l'étranger de toutes ses forces. Sans aucune pitié les mains du pirate se refermaient sur le coup du bandit qui ne laissa s'échapper qu'un dernier souffle annonçant la fin de sa vie.

Laissant le corps de sa victime tomber au sol, Shoma s'adonna une nouvelle fois à frapper le reste de la bande, mais cette fois il s'appliqua à ne laisser personne envie. Sa première victime fut le bandit qui se tenait sur la jeune femme et qui arrachait ses vêtements avec violence tout en bavant à tous les vices qu'il voulait lui faire. Pour cet homme la punition idéal fut un pieu d'ombre enfoncé dans la gorge laissant le diagnostic sans appel. Pour le second, celui qui avait été blessé une première fois au testicule, Shoma le frappa de nouveau dans la même zone sensible avant de le laisser au sol et s'occuper du dernier bandit.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 11 Oct 2012 - 19:53

Une fois la vengeance du pirate terminé, Shoma se posa contre un arbre situé en face de la jeune femme avant de baisser la tête et fermer les yeux. Ce n'était pas tous les jours qu'il finissait dans une position très indélicate afin de se faire fouetté. D'ailleurs c'était la première et dernière fois. Alors que plus rien ne le dérangeait, Shoma leva la tête lentement et regarda en direction de la jeune femme. L'action s'était passée si vite qu'il en oublia que la jeune femme venait de perdre toute la partie supérieure de ses vêtements, ce qui voulait dire que l'on pouvait voir sa poitrine. En voyant que son sauveur relevait la tête la jeune femme se mit à crier ce qui provoqua chez le capitaine pirate une réaction tout à fait normal. D'un bond il se leva et se cacha derrière l'arbre afin de ne pas jouer les voyeurs.

"Je suis désolé."

"Ce n'est pas grave ce n'est pas de ta faute."

"Comment m'as-tu retrouver ?"

"Je me faisait repousser par tous les habitants de cette ville et j'allais même me mettre en route pour une autre ville quand j'ai vu deux de ces hommes partir en direction de la forêt. Je les ai donc suivi et par chance je suis tombé sur toi.Au début j'ai hésité à intervenir, mais au final Jasin m'a dit de te venir en aide. "

"Je vois. Merci"


Alors que les deux protagonistes étaient en train de parler le bandit qui reçu comme simple correction un coup dans les parties rampait lentement afin de se soustraire de ceux qui venaient d'annihilé sa bande. Le bougre avait royalement joué le mort, profitant de l'oublie du pirate le concernant pour fuir, mais la chance ne le souri qu'un cout instant. L'homme croisa le chemin d'un sanglier qui était visiblement apte à procrée et un cri de détresse de sa part alerta la jeune femme de la présence d'un ennemi. Furieuse à cause de ce qui venait de se passer, la jeune femme se leva avec vigueur, attrapa son pistolet qui se trouvait au sol couru dans la direction du bandit et laissa toute sa colère parler à sa place. Tel un robot qui avait reçu comme ordre de tuer, la jeune femme exécuta l'homme sans remords. Ses yeux ainsi que son regard montrait combien elle n'avait aucun regret dans son geste alors qu'elle était une femme de foi.

Quittant son arbre afin de voir le résultat de cet acharnement, Shoma ne put constater que la none avait cribler la tête de sa cible de plomb. Pour une femme de religion, la jeune femme était très forte avec une arme à feu entre les mains, c'était à se demander si sa tenue de none n'était pas que du bluff, histoire d'attirer l'attention sur elle. Après avoir confirmé la mort du dernier bandit, les yeux du pirate dévia légèrement en direction de la poitrine ferme de la sainte, mais au lieu de s'attarder légitimement sur les détails de cette beauté, Shoma remarqua qu'un objet n'était pas à sa place. Ce n'était pas son sexe qui pointait anormalement vers le haut. Non, Shoma n'était pas ainsi. Non ce qui n'était pas à sa place était le canon du pistolet de la jeune femme qui pointait directement en direction du torse du pirate. Levant la tête en direction du visage de la none, Shoma remarqua que la jeune femme était légèrement agacée de ses yeux baladeurs et qu'elle n'aurait aucun mal à appuyer sur la gâchette.

Devant le sérieux de la none, Shoma leva les mains en ' afin de montrer à la jeune femme qu'il ne comptait rien faire de mal, mais cela ne suffit pas à la none qui se mit à tirer au sol afin de le faire danser, puis une fois son arme vide la jeune femme lui lança un grand sourire avant de le traiter une fois de plus de pervers. Visiblement ce mot faisait partie de ses préférer. Étant donner que la jeune femme ne voulait pas bouger d'un iota tant que Shoma ne serait pas aller en ville lui cherche un linge de rechange, Shoma décida de l'envelopper dans son ombre le temps pour elle de se rendre elle-même en ville afin de trouver chaussure à son pied. Il était préférable pour elle de se vêtir de l'ombre du pirate plutôt que de rester seule dans une forêt à moitié nu, après ce qui venait de se passer il valait mieux éviter de tenter les hommes qui pourraient la croiser.

Au début la jeune femme refusa, mais quand Shoma lui expliqua qu'il n'était pas un sorcier qui utilisait de la magie noire, mais plutôt un pirate qui puisait sa force dans le pouvoir d'un fruit du démon la jeune femme accepta de laisser l'ombre lui servir de vêtement le temps qu'elle puisse en acheter un autre. Une fois en ville, Shoma suivit la jeune femme jusqu'à l'entrer d'une boutique et se posa à l'entrer et attendit que son ombre revienne à lui une fois que la jeune femme aurait trouvé un tee-shirt où quelque chose qui lui plaise, mais au lieu de ça, la none ouvrit la porte et demanda au pirate de bien vouloir lui payer les vêtements qu'elle avait choisi, car d'après elle, une femme d'église fait vœux de pauvreté et ne possède donc pas d'argent à elle.

Ne voulant pas laisser la jeune femme avec son ombre pour toujours, Shoma entra dans la boutique et paya avec son argent tous les vêtements de la jeune femme et demanda à la vendeuse de lui donner aussi une cape pour lui histoire qu'il puisse cacher ses blessures de guerre. Heureusement pour lui, l'achat que quelques vêtements ne coutait pas cher et du coup avec ce qui lui restait d'argent, Shoma invita la jeune femme au restaurant de la ville histoire de passer à autre chose. Il n'était pas très porté sur la religion, mais n'était pas contre entendre l'histoire d'une femme d'église qui peut utiliser une arme à feu afin de retirer la vie plutôt que de la préserver. Ce n'était pas tous les jours qu'il voyait une none criminel. Et puis si ce qu'elle disait était vrai, alors elle ne devait pas avoir de quoi se payer un repas correct.

La discussion autour du repas tourna très vite autour de la motivation de la jeune femme. D'abord Shoma voulait en apprendre un peu plus sur la religion de la jeune femme, bien sûr n'étant pas très croyant, Shoma lui demanda de simplifier au maximum, car quand on parlait de religion il était souvent question de blablater durant des heures et des heures sans pour autant voir le bout de la chose, du mois c'était l'opinion du pirate. Après quoi Shoma demanda à la jeune femme combien de personnes adhérait à cette religion. C'était bien de vouloir convertir tout le monde, mais que faisait les autres disciples de ce dieu ? A cette question, la jeune femme répondit au capitaine que mise à part elle, alors il n'y avait personne qui croyait où qui connaissait cette religion. Shoma fini par dire à son invité qu'elle n'aurait jamais personne derrière elle si les personnes qu'elle tentait de démarcher n'avait pas un besoin à combler. C'était pourtant évident, une personne qui était heureuse et qui n'avait besoin de rien ne se tournerait pas vers une personne invisible qui n'a qu'il ait besoin.


" Que veux-tu dire ?"

"Du peu que je connaisse de ta religion, les Jasintistes ne possèdent ni temple, ni livre religieux, tu es en sorte la seule preuve vivante de l'existence de ta religion."

"Oui et alors ? Les voies du seigneur son impénétrables!"

"Daccord et pour le moment personne ne désire croire en ton dieu je ne me trompe pas ?"

"Oui et alors ?"

"Rien, rien."

"A force d'y croire j'y arriverais."

"Je te l'ai dit personne ne suit aveuglement une jeune femme dans une religion sans preuve où même quelque chose qui nous approcherait ne serait-ce qu'un peu du dieu que l'on prie et loue."

"Si je te suis et deviens ta nakama, alors j'aurais assez d'argent pour faire connaitre ma religion ?"

"Hum il est vrai que les pirates vivent bien, pour ne pas dire très bien, mais pourquoi prendrais-je une femme de religion avec moi ?"

"Je suis très forte et je t'ai aussi sauvé la vie."

"Hum $recrache un peu de ses ramens$ hum, tu as de bons arguments j'accepte."

"Par contre, ne t'avise plus jamais à me regarder nu $pose son arme sur la table$ , car comme tu la vus ma religion ne m'interdit pas de tuer."

"Reçu 5/5, mais tu sais que je suis le capitaine abord du navire ?"

"Sa ne chance en rien nos relations. Si tes yeux se posent sur mon corps pur, alors tu devras faire face à ma colère. "



*C'est Valentino qui va être content*

Après un très long repas, Shoma et la none se mirent en route pour rejoindre la Wakopol où Valentino, Opacho et les autres les attendaient. Bien qu'il était parti de Wakopol parce qu'il ne supportait plus la ville, son excursion en dehors de la capitale lui laissa un gout amer.



FIN
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1