AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Le marchand de sable

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mer 7 Nov 2012 - 0:05

Comme depuis quelques jours, Shoma n'avait rien à faire et ne pouvait lever l'ancre, car ses nakamas étaient occupés à leurs affaires et comme depuis quelques temps quand ceux-ci s'occupaient de truc de "fille", Shoma ne pouvait intervenir et râler n'allait pas lui servir à grand-chose, alors pour faire passer le temps le jeune capitaine des spectres jeta son corps dans une taverne. L'alcool n'était pas très cher au royaume de l'absurde pour le plus grand plaisir du capitaine qui aimait boire à ne plus savoir quoi faire dans ce genre de situation. Alors que la journée venait à peine de commencer, Shoma en était déjà à sa quatrième bouteille. Heureusement pour son foie, l'alcool qu'ingurgitait le capitaine n'était pas fort. Assis sur son siège, Shoma observait les allés et venus des personnes qui entraient et quittaient la taverne.

Alors qu'il commençait à s'endormir sur sa bouteille, Shoma pose ses yeux sur un petit groupe de pirate qui venaient d'entrer dans la taverne. Contrairement à lui, les pirates semblaient fraichement arrivé sur l'île. Comment le savait-il ? Tout simplement, car ils avaient des têtes joyeuses et plein d'entrain, ce qui montrait à quel point il ne connaissait pas la folie qui régnait sur l'île. S'il y avait une récompense à donner à cette île, alors il s'agirait de l'oscar de l'île la plus mortel. Ici impossible de passer plus d'une semaine sans perdre la tête et c'était d'ailleurs un miracle que Shoma qui était ici depuis plus d'une semaine n'avait décidé de prendre un pistolet et se tirer une balle dans le crâne. Plutôt que de laisser le marchand de sable l'avoir, le jeune capitaine décida d'écouter ce qui se passait au niveau de la table des pirates, car on le sait tous, des pirates ne savent pas se tenir quand ils commencent à boire.

Après cinq minutes à observer, Shoma commençait à s'endormir, alors pour ne pas sombrer dans le royaume des rêves, le jeune capitaine décida de quitter la taverne afin de voir s'il n'était pas possible de trouver quelque chose de plus attrayant plus loin. Au point où il en était, Shoma était prêt à aller nettoyer son navire si une personne lui disait qu'en passant la brosse entre les pics de sa tortue il trouverait des parasites mangeur d'homme. Hé oui, même un dangereux capitaine pirate pouvait avoir une vie assez banale. Alors qu'il allait quitter la taverne sans payer sa consommation, le tavernier appela le capitaine pirate et lui demanda de payer avant de partir, mais plutôt que de sortir son argent, Shoma pointa le groupe de pirate et affirma qu'ils allaient payer pour lui. Un pirate qui se respecte n'accepterait jamais de payer l'addition d'un autre pirate. C'était d'ailleurs pour cette raison que Shoma avait désignée la table des pirates. La bagarre, voilà ce qu'il voulait, mais plutôt que de prendre les armes, le capitaine leva la main et dit au tavernier qu'il acceptait de prendre sur sa consommation ce qu'avait bu Shoma.

*Pfff Même pas capable de refuser...
pffff quelle journée de merde*


Plutôt que de voir jusqu'où pouvait aller la générosité du capitaine pirate fraichement arrivé, Shoma préféra tourner le dos à la taverne et s'en alla. N'ayant rien à faire le jeune capitaine décida d'aller roupiller sur son navire le temps que ses hommes reviennent de leur activité, mais comme un signe du destin, Shoma tomba sur une scène assez rare. Alors qu'il allait passer dans une ruelle qui était un raccourci afin de rejoindre le port il tomba sur un groupe d'hommes qui s'en donnaient à coeur joie de détruire une boutique. Curieux, le jeune capitaine décida de prendre un peu de hauteur et d'attendre que la situation ce calme. Lui qui était en quête d'action venait de tomber sur une scène "d'action", mais plutôt que de jouer les héros et aller se battre, ce qui au passage lui ferait passer ses envies d'adrénalines, Shoma préféra attendre la fin du déchainement de colère des casseurs.

Une fois le magasin sens dessus dessous, un homme qui était jusqu'à présent rester en retrait entra dans à l'intérieur et n'en sorti que plusieurs minutes plus tard suivi du reste des hommes. La tension baissée, Shoma quitta son point de vue et décida à son tour d'entrer dans ce qui restait de la boutique. Le propriétaire du magasin de navigation se trouvait en piteux état et demande au pirate de bien vouloir quitter son magasin, car "fermer" d'après lui. L'homme faisait pitié à Shoma, mais plutôt que d'enfoncer le clou dans la plaie et se moquer de lui, le jeune capitaine lui montra sa bourse et attrapa un objet qui ressemblait à un instrument de navigation qui se trouvait derrière le comptoir. Tournant la tête en direction de l'objet souhaité par le pirate, le marchand lui dit qu'il n'était pas à vendre et que ce que contenait la bourse ne représentait sans doute même pas la moitié de son prix de vente.


" De quoi s'agit-il ?"

"Je vous ai dit que je suis fermé."

"Il n'y a plus de porte, comment pouvez-vous être fermé."

"Quittez mon magasin."

"Hé le vieux tu sais qui je suis."

"Oui, mais...."

"Il n'y a pas de mais. Tu la fermes et tu m'écoutes. "


Voyant dans cette situation un moyen de s'amuser, Shoma demanda où plutôt força le marchand de lui raconter son histoire. N'ayant rien à gagner à mentir, l'homme raconta au pirate que l'homme qui venait de détruire son magasin était une personne très influente dans cette partie de la ville et que de nombreux commerçants lui donnaient une partie de l'argent en échange de sa protection. L'homme savait qu'il s'agissait de racket, mais devant la violence dont faisait preuve ses agresseurs et devant l'inactivité de la marine il n'avait d'autre choix que de payer, mais depuis peu les affaires ne tournaient pas aussi bien qu'il le souhaitait voilà pourquoi il n'avait pas réussi à payer son agresseur.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 12 Nov 2012 - 19:53

Mettant de côté son métier de pirate qui était contraire à celui de marin dont le but était clairement de venir en aide à la population, Shoma décida en accord avec son nouveau partenaire commercial de faire en sorte que la bande de crapule qui tenait le quartier n'ait plus aucun moyen de pression sur lui. Non content de menacer les commerçants par la violence, le chef de la bande avait réussi à faire signer un papier qui disait que les établissements des commerçant ne leur appartenait plus en gros le petit escrocs avait contraint les commerçants à signer des contrats de vente, mais bien sûr les commerçant ne touchèrent pas un seul berry de cette vente frauduleuse. L'arnaque était ancienne comme le monde, mais quand personne ne peut vous venir en aide, alors il est impossible de se défendre.

Dans un grand jour plein de bonté, Shoma força un peu la main du commerçant afin de lui demander des renseignements qui lui seraient utiles dans sa tâche. Même s'il ne savait pas ce que contait faire exactement Shoma, l'homme savait qu'en tant que pirate ses intentions n'étaient pas seulement bonne, mais pris à la gorge par un premier escroc il accepta de communiquer avec le capitaine. Le commencement de l'enquête du capitaine pirate allait avoir lieu au marché de la ville qui ne trouvait à cinq minutes de marche de leur position. D'après le commerçant, la bande de voleur ont pour habitude d'aller ramasser l'argent de leur méfait au marché après les commerces environnant. Bien que nouveau partisan de la libération du commerçant, Shoma avait comme arrière pensée de s'emparer de l'argent des bandits, car d'après ce qu'il avait compris les escrocs n'était pas à leur première essai, peut-être que l'argent qu'ils avaient accumulé en valait vraiment le détour.

Quittant le marchand d'objet de navigation, Shoma se dirigea vers le marché afin de débuter sa petite quête. En chemin le jeune capitaine se demandait intérieurement si ce qu'il entreprenait en valait vraiment la peine de se déplacer, car ce qui lui ferait plaisir serait de tomber sur un butin qui se compte en million et même si l'arnaque durait depuis des années, les chances pour que des millions soient entreposé dans la planque des voleurs est faible, car lui-même le sait quand on a de l'argent on aime le dépenser. Les questions et les doutes du capitaine se dissipèrent quand Shoma approcha du marché. La place du marché était grande, plus grande que ce qu'avait imaginé Shoma. Non content de se tenir sur une très grande surface, le marché était couvert et se passait aussi dans une sorte de grands chapiteaux qui empêchait toute surveillance depuis les toits.

* Je vais donc devoir changer mes méthodes d'espionnage.*

Une fois à l'intérieur du marché, Shoma se mit à marcher suivant le flot de passant jusqu'à un carrefour où le chemin se divisait en quatre directions possibles. Regardant dans toutes les directions, je jeune espion décida de prendre celle qui pointait en direction de l'est. Pourquoi cette direction et pas une autre ? Lui-même ne le savait pas, c'était un choix comme un autre. Profitant quand même de sa visite du marché, Shoma jetait de temps en temps un coup d'oeil aux stands afin de ne pas rater quelques objets qui pouvaient lui servir. C'était dans des lieux comme celui-ci que l'on pouvait trouver des objets forts utile qui sait, sans certaines épices la cuisine abord du navire n'aurait pas le même gout. Bon ce n'était pas vraiment le genre de choses que Shoma avait pour habitude de se payer, mais il le savait il ne trouverait ni bombe, ni arme lourde ici, alors autant prendre ce qui peut être utile au groupe.

Quelques minutes plus tard et un sac de fraise dans les mains, Shoma tomba de nouveau sur une intersection. Celle-ci proposait trois choix et encore une fois Shoma pris une direction au hasard afin de progresser dans ce grand marché. Plus Shoma avançait et regardait les différents stands et plus il en oubliais ce pourquoi il était venu, ainsi après des fraises, ce fut au tour de framboise, de jambon, de jus de pomme et bien d'autres aliments qui finirent dans le fond de son estomac. Mais comme la mémoire du meilleur des médecins n'était pas défaillante, Shoma retrouva l'objet de sa quête dans le marché quand il tomba sur trois personnes qui empêchaient les curieux d'entrer dans un stand où plusieurs personnes parlaient avec beaucoup de violence dans leur propos. Utilisant la foule qui avançait dans toutes les directions, Shoma avança feintant de ne pas être intéressé afin de comprendre de quoi il était question.

Avec un seul passage, Shoma ne put pas entendre bien ce qu'il se passait à l'intérieur de la tente, voilà pourquoi une fois assez loin du regard de la bande qui montait la garde il fit demi-tour et passa une seconde fois devant la tante. L'un des hommes qui surveillait la tante remarqua que Shoma n'était pas à son premier passage devant eux, suspicieux il se mit à avancer dans sa direction. Sa couverture peut-être en danger, Shoma décida de mettre toutes les chances de son côté afin rester qu'un passant parmi tant d'autre, d'autant plus que son visage était assez connu depuis que des affiches wanted lui donnait une grosse prime sur sa tête. Utilisant son ombre comme un obstacle, Shoma fit tomber l'un des passants sur l'homme qui tentait de lui mètre la main dessus et un autre passant directement sur un second gardien, ce qui lui permet de profiter de la cohue pour jeter un œil rapide quand l'un des hommes qui se trouvait à l'intérieur en sortir pour voir ce qu'il se passait.

Le temps que d'un instant Shoma remarqua une bourse d'argent assez pleine dans les mains d'un des hommes qui se trouvaient à l'intérieur, mais ce fut tout ce qu'il put voir avant quand les hommes qui étaient tombés au sol se relèvent et ne jettent les passants avec violence sur le reste des passants qui n'avaient rien fait et ne faisait que passer. Quittant comme il était venu la scène du crime, Shoma avait trouvé refuge plus loin dans un autre stand et attendait le départ des voleurs afin de commencer à les pister. Plus motivé que jamais par l'argent, Shoma était prêt à voler cette magnifique petite bourse.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Jeu 15 Nov 2012 - 23:42

Premier fruit de son travail en vue Shoma se frottait déjà les mains. Pour le moment l'argent qu'il avait sous les yeux ne représentait pas grand-chose, peut-être à tout craquer il devait y avoir quelques milliers de berry, peut-être moins, mais par temps de crise et surtout avec ce qu'il avait l'intention de faire, Shoma ne crachait pas sur l'argent. Tandis qu'il espérait trouver beaucoup plus d'argent dans la planque des bandits, le jeune pirate eu une petite idée. Il voulait faire une petite plaisanterie au voleur afin de voir leur réaction s'il parvenait à leur dérober leur bourse, alors qu'ils venaient à peine de détrousser un brave commerçant. Ce serait un peu le voleur voler. Pour mettre son plan à exécution, Shoma avait besoin de quelques complices, alors tout en gardant sa cible dans son champ de vision, le capitaine pirate stoppa un petit groupe d'enfant et leur donna quelques pièces afin d'aller se battre devant les types en question et de tomber exprès.

Amusé par le plan du pirate qui a su se montrer convaincant, les quatre garçons acceptèrent et une fois quelques berrys en poche, assez pour se payer quelques friandises après leur mauvais tours, ils se mirent au travail. Si utiliser des enfants dans un tel plan n'était pas responsable, car devant des crapules il était impossible de deviner comment ils allaient réagir, Shoma n'en avait rien à faire, après tout il avait sans doute bien plus de victime à son compteur personnel que tous ces escrocs de bas étages. Une fois leurs cibles doublé, l'un des garçons fit semblant de tomber au sol et se releva bien énerver, se mettant à crier et menacer ses camarades de les frapper en retour. La petite diversion marchait. Les petits étaient si bon comédien que les bandits et une vingtaine de passant se stoppèrent afin de comprendre la situation.

*Maintenant à mon tour*

Profitant du moment où tous les passants se collèrent sur les autres, Shoma décida de quitter sa position afin de faire un petit bain de foule. Poussant légèrement les passants sans trop les brusquer, le capitaine des spectres, réussi à atteindre celui qui était en charge de porté la bourse qu'ils avaient récoltée dans le stand où ils étaient sortis. Lentement, il décrocha la bourse sans que son propriétaire ne s'en rende compte, d'ailleurs personne ne le vit voler, normal il n'utilisa pas ses mains, mais son ombre qui subtilisa le bien incognito. Bourse en main, Shoma se dégagea du mieux qu'il peut et poussa l'un des hommes vers l'avant sans trop de force. Énerver de ce que venait de faire le pirate, l'homme dit au reste de sa bande qu'il allait s'occuper de la personne qui l'avait poussé et se détacha de son groupe. Quelques mètres plus loin, Shoma se fit arrêter par le bandits qui avait aussi réussi à quitter la foule. En colère il somma le pirate de se stopper, mais avant qu'il ne puisse en placer une, l'ombre du pirate se planta dans son corps ne lui laissant aucune chance.


"Tu..Tu"

"Chuttt"


La mission qu'entreprenait Shoma était comme une infiltration. Il ne devait par conséquent rester dans l'ombre et agir sans que personne ne ce rende compte qu'il était ici dans un but précis. Même si son but principal était d'aider le marchand, Shoma savait que pour être efficace il devait venir à bout des bandits, car une fois l'acte de vente récupérer, rien ne garantissait qu'ils ne reviendraient pas en plus grand nombre. Bon, certes Shoma ne serait plus sur l'île, mais c'était une question de principe. Une mission accomplie est une mission où les ennemis ne sont plus et que la personne ayant demandé les services de l'assassin ne serait pas en danger une fois celle-ci achever. Utiliser la lame d'ombre en plein marché était une erreur, voilà pourquoi Shoma utilisa son ombre comme petits projectiles et tira à bout portant sur sa cible, puis utilisa son ombre pour contrôler les mouvements du mort afin de le conduire là où personne ne le trouverait et ainsi se débarrasser du corps.

Afin de ne pas perdre de vue le reste du groupe Shoma ne fit que jeter sa première victime dans une ruelle à quelques mètres seulement de l'entrer la plus proche. Maintenant seul et libre, Shoma se remit en route et espérait trouver son petit groupe favoris, mais force est de constater qu'ils n'avaient pas voulu attendre leur camarade, ce qui n'était pas pour arranger les affaires du pirate. Alors qu'il se promenait dans le marché afin de trouver la bande de voleur, le pirate tomba sur une scène qui ne voulait pas manquer. Les voleurs en question se criaient dessus afin de savoir où était la bourse. Même s'il voulait rire un bon coup, Shoma garda son sérieux et quitta le marché afin d'aller se poser sur un banc entre deux hommes. De sa position il pouvait voir la scène qui était hilarante. De son siège, Shoma avait une superbe vue il ne manquait qu'un peu de son et quelque chose à manger devant le spectacle.


"Pas mal haha"
"De quoi ?"
"Je ne te parle pas."
"J'ai cru comprendre"
"Tu comprends mal l'ancêtre"


Tout se passait pour le mieux pour Shoma qui allait reprendre sa poursuite si une patrouille de soldat de la marine n'était pas passer par là. Ne pouvant être repéré, Shoma décida de rester assis et en profita pour parler avec le vieil homme qui se trouvait à côté de lui, même s'il venait de le rejeter quelques secondes plus tôt. Tournant la tête le plus possible afin de ne pas perdre sa couverture, Shoma réussi à ne pas se faire remarquer, mais perdu par la même occasion son groupe de voleur. Pour une raison où une autre, la marine avait un petit don, celui d'apparaître quand on ne souhaitait pas la voir. Dès que Shoma avait besoin de faire quelque chose, il fallait que des patrouilles se pointes et l'entrave dans ses plans. D'ordinaire la manière forte était de mise, mais exceptionnellement Shoma resta dans son coin en attendant que les choses se passent.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 17 Nov 2012 - 0:39

Forcé de rester dans son coin, Shoma laissa filer son groupe et dû recommencer son enquête à zéro. Sans aucune piste qui pouvait l'aider, Shoma ne pouvait compter que sur lui. Ne voulant pas laisser ses proies filer trop loin le jeune homme retourna dans le marché et se mit à traverser de fond en comble ce dernier afin de trouver un début de piste, un indice qui pouvait le mener directement aux agresseurs, mais rien. La petite troupe avait profité de la présence des hommes de la marine afin de filer à l'anglaise. Ne voulant pas baisser les bas si vite, Shoma se rappela le stand où il avait vu la petite bande détrousser un commerçant. Avec un peu de chance la victime serait au courant de quelque chose et pourrait éclairer sa lanterne qui avait bien besoin d'un petit coup de main.

En entrant dans le stand du marchand, Shoma remarqua le contraste entre le premier commerçant qui avait vu son établissement ravagé et le second qui n'avait que quelques bibelots à ramasser au sol. Une fois son petit rangement effectuer, l'homme pri Shoma comme un client ordinaire avant de le prier de ne pas tenir compte du bordel qu'il venait de voir. N'ayant rien à redire à cela, Shoma l'excusa sans aucun problème avant de faire semblant de s'intéresser à ses marchandises. Quelques secondes plus tard le commerçant demanda au pirate s'il y avait quelque chose qui lui ferait plaisir. A cette question Shoma lui répondit que oui, qu'il y avait bien quelque chose qui lui ferait plaisir. Content d'entendre cela, l'homme affichait déjà un grand sourire pensant réaliser une bonne vente, mais celui-ci disparu très vite quand Shoma lui expliqua ce qu'il voulait.

Gêner, le marchand fit semblant de ne pas savoir de quoi il était question, mais très persuasif, Shoma lui força la main prétextant un devoir de citoyen. Il était de sa responsabilité de tout lui dire afin que cela puisse se stopper un jour. Shoma ne cacha pas qu'il n'avait pas de mauvaises intentions quant à l'avenir des bandits une fois qu'il les retrouverait, mais inventa un petit mensonge afin d'alléger la peine et la culpabilité du commerçant qui voulait que tout cela se stoppe, mais ne voulait pas être responsable de la mort de plusieurs individus. Devant cette scène pitoyable, Shoma décida de changer de tactique, si le sens du devoir ne marchait pas, alors il allait utiliser une méthode où il était sans doute le meilleur. Approchant le vendeur de près, le capitaine des spectres lui posa une main sur l'épaule avant de lui dire qu'il comprenait ses remords et avant même que ce dernier ne puisse expirer, Shoma lui attrapa les couilles et les sera aussi fort que possible jusqu'à obtenir ce qu'il voulait savoir.


" N'oublie pas que j'ai essayé d'être gentil, mais tu m'as forcé à être méchant "

Après sa pression Shoma laissa le pauvre homme souffler avant de lui demander de bien vouloir parler afin d'éviter une castration forcée qui serait pour les deux hommes une opération difficile et très douloureuse. Le commerçant avait une fois de plus une porte ouverte au dialogue. Shoma avait dû faire usage de la force, mais n'avait pas tué le vendeur et lui offrait même une seconde chances de coopérer et ainsi garder toute sa virilité. Intelligent, l'homme se mit à table et dit au pirate le peu d'information qu'il savait concernant son groupe d'oppresseur. D'après lui, ses agresseurs avaient une maison située à l'entrer du quartier situé à plusieurs rues du marché. Cette maison était toujours gardée par deux hommes en arme quant au reste du groupe ils passaient leur journée à dépenser l'argent qu'ils avaient volé, mais qu'étant donner la date d'aujourd'hui ils étaient chargés d'aller récolter le loyer du mois.

Aujourd'hui était le jour du loyer, cette seule information suffit à faire sourire le pirate qui sentait la chance lui sourire. Maintenant qu'il avait eu les informations qu'il souhaitait, Shoma tua le commerçant de la même manière que le bandit qu'il avait jeté dans une ruelle. Quelques projectiles dans le corps, une élimination discrète qui ne laissait que des trous fins, le crime presque parfait. Une fois la balance achevé, Shoma se demanda pourquoi il avait assassiné le pauvre homme qui avait coopéré avec lui. Même après avoir donné sa parole, Shoma avait pris la vie du pauvre homme, mais cette fois-ci il s'agissait d'un accident, vrai de vrai. A force de tuer toutes les personnes sur son passage sans raison c'était devenu un réflexe pour lui. Ne pouvant pas déplacer le corps du commerçant à l'extérieur de sa tante, Shoma utilisa un tapis afin d'enrouler sa victime avant de le jeter au fond de cette dernière et le recouvrir d'autre tapis et carpette. Ni vu, ni connu, Shoma quitta la tante du marchand et s'en alla d'un pas déterminé.

* Décidément il faut que j'apprenne à me contrôler. *

Une fois à l'extérieur du marché Shoma décida d'aller en premier lieu repérer les lieux avant de tenter toute approche violente. Comme un bon espion le jeune pirate décida d'évoluer sur les toits. Avec la possibilité de voir sans être vu ce choix était le meilleur. Depuis l'arrière d'une cheminée, Shoma jetait un oeil discret sur une maison qui semblait être la bonne étant donnée la présence de trois et non deux hommes armés. Le marchand s'était trompé sur les chiffres, mais n'avait pas menti, les bandits avaient des hommes afin de surveillé leur quartier général. Avec un tel dispositif de défense une infiltration pourrait se faire facilement, mais il valait mieux attendre la fin de la journée quand les caisses des bandits seront pleine avant de passer à l'action. Se tournant afin de regarder le ciel, Shoma en déduit qu'il avait encore un peu de temps devant lui avant que le soleil ne se couche, alors afin de faire passer le temps il décida d'aller prendre un verre. Il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, mais dans ce genre de situation c'était presque du tout cuit.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Sam 17 Nov 2012 - 2:39

Une personne qui connaissait bien Shoma aurait pu dire qu'une personne comme lui ne pouvait être arrêté dans une mission où le crime était autorisé, mais aurait des doutes quant à la manière dont il accomplirait sa mission. Il est facile de tuer. Donner à un enfant une arme et demandez-lui d'appuyer sur la gâchette et s'il n'a pas froid aux yeux, alors il le fera sans problème et par la même occasion tuera la personne qui se trouve de l'autre côté du canon. Traquer une proie sans se faire découvrir est une autre chose et voilà pourquoi peu de personnes auraient misé sur une personne comme lui afin de réussir un tel pari et il y avait de quoi avoir des doutes. Shoma lui-même se fit une frayeur en découvrant qu'une personne située non loin du toit où il se trouvait le remarqua en train d'espionner. Réaction naturelle du bandit prendre son arme et faire feu. Devant l'optique de l'échec de sa mission, Shoma ne fit ni une, ni deux sauta dans le vide dans le but de tuer la cible avant que celui-ci n'arrive à retirer son arme de sa ceinture. L'un comme l'autre voulait la mort de cette personne hostile à leur égard.

Devant l'ombre de la mort que représentait l'intrus qui jouait les espions, le bandit vit le temps au ralentit et en l'espace de quelques secondes vit toute sa vie défilée devant lui. Sa naissance, son enfance, ses premiers amours, ses réussites, ses échecs et même le moment où il décida de suivre ses compagnons dans l'oppression des commerçants. De son côté Shoma n'avait aucune vision, aucun souvenir ne lui revenait en tête. Ni ce pourquoi il s'était engagé dans cette mission, ni ce qu'il espérait obtenir à la fin. Non, même si une personne pointait son arme dans sa direction il n'avait pas peur. La mort il la côtoyait souvent, pour ne pas dire qu'il vivait avec elle. A force de combattre, d'être pris pour cible, de voir des assassins sur sa route, le capitaine avait fait de la mort un de ces alliées et savait que quand son heure viendrait celle-ci viendra à lui comme une amie.

Pas de chance pour le bandit le vainqueur de l'affrontement en une manche fut Shoma qui réussi à stopper son bras avant que celui-ci ne puisse le mettre en joug. Bras entravé, l'ombre du pirate agit tel un poignard et s'enfonça d'une trentaine de centimètres dans son corps le tuant presque sur le coup. L'assaut fut brève, mais intense. Avec seulement quelques secondes afin de réagir, Shoma réussi désamorcer la situation. De l'autre côté aucun bandit n'avait remarqué Shoma, heureusement pour lui, ainsi sa mission n'était plus compromise. Pour le cadavre, cette fois-ci Shoma pris la précaution de le jeter dans une benne à ordure et de placer les sacs poubelles qui étaient en dessous sur la victime ainsi personne ne le retrouverait du moins pas avant le ramassage des ordures.

Les mains pleines de sang, Shoma remis à plus tard son verre de bière et décida de se mettre en planque jusqu'à la tomber de la nuit. Le temps paru long, mais quand il y avait une gratification derrière, Shoma pouvait rester des heures à ne rien faire. L'argent, que ne fait-on pas pour se remplir les poches. La nuit finie par arriver plus vite qu'il ne l'espérait et c'est à ce moment que l'ombre de la mort décida d'entrer en scène. Durant la journée où il était en planque, Shoma avait remarqué plusieurs va et viens du petit groupe du marché. Les hommes entraient dans leur base avec des sacs et en ressortaient les mains vides. En tous Shoma compta une bonne vingtaine de trajet. Pourquoi ne ramassaient-ils pas l'argent d'un seul coup, il ne le savait pas, mais maintenant qu'ils n'étaient plus en mouvement le moment était venu pour l'assassin des spectres d'entrer en action.

Quand le moment opportun arriva pour infiltrer la base des bandits, un homme fit son apparition et frappa à trois reprises à la porte. Le mystérieux inconnu regardait autour de lui presque toutes les secondes afin de voir s'il était suivi où observer. Profitant de la pénombre, Shoma était tellement bien planqué que l'homme ne le vit pas. Après avoir frappé à la porte, un homme en sortit avant de refermer la porte et revenir quelques minutes plus tard avec un coffre qu'il remit à l'homme mystérieux. La transaction effectuer les deux hommes se séparèrent. Intrigué par le contenu du coffret, Shoma décida de remettre à plus tard son attaque et suivi l'homme depuis les toits en prenant soin de ne pas se faire repérer et quand la voie fut dégagée Shoma descendit dans la ruelle qu'allait prendre le transporteur, se planqua derrière une benne et quand ce dernier passe le plaqua avant de lui mettre sa lame sous la gorge.

L'homme mit en garde le pirate que la cargaison qu'il contenait était destiné au nouveau responsable de la marine qui venait remplacer le Colonel Alphazoulou, mais malgré sa Shoma lui demanda de déposer au sol ce qu'il tenait et de partir. Comprenant que sa situation n'était pas négociable l'homme écouta le pirate avant de tenter une manoeuvre de contre, mais reçu un coup d'ombre en pleine main en guise de punition pour avoir désobéi. N'ayant pas une dent contre lui Shoma laissa le transporteur partir avant de lui donner comme message qu'il avait cinq secondes pour fuir, passer ce délai il le tuerais. Comprenant sa situation l'homme détala, mais en bon pirate Shoma ne respecta pas sa parole.


"Cinq"(Bruit sourd de silencieux)

Quatrième victimes de Shoma le transporteur mystérieux.

Une fois sa nouvelle victime exécutée, Shoma retourna sur ses pas avec son bien et le cacha non loin de la maison où se trouvait les bandits. Profitant d'une fenêtre ouverte, Shoma y envoya son ombre avant de changer de place avec celle-ci. Une fois à l'intérieur il la fit revenir et en profita pour tuer dans son sommeil l'un des hommes qui dormait paisiblement sur son lit. Dommage pour lui il ne se relèverait jamais de cette nuit. Après le couche tôt, Shoma ouvrit la porte et tomba dans un couloir. Progressant dans le couloir il y remarqua une autre porte entre ouverte où un homme était en pleine activité avec une jeune femme. Une fois de plus avec l'aide de son ombre il s'y glissa et envoya deux projectiles dans la tête des deux personnages. L'attaque n'avait laissé aucune chance de survie aux amoureux qui vécurent leur dernière nuit ensemble.

Ainsi de suite Shoma décima tous les habitants de la maison sans qu'ils ne se rendent compte de ce qu'il se passait. Au petit matin la maison n'abritait plus qu'une aucune personne vivante. Un assassin avait réalisé une razzia en une soirée et n'avait laissé que des cadavres et du sang sur le sol. Retournant voir le marchand qui lui avait donné sa mission, Shoma lui donna ce qu'il était parti chercher, les actes de vente qu'avaient les bandits en leur possession. Comme il lui avait dit, tout travail mérite salaire, alors une fois les actes donnés, Shoma attrapa l'objet de navigation qu'il voulait et quitta le magasin en disant à son employeur qu'il n'aurait plus besoin de payer maintenant, que cette histoire était de l'histoire ancienne.




FIN
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1