AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

L'Odyssée, chant IV : L'imposture.

Lilou B. Jacob
Lilou B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Sam 24 Nov 2012 - 14:39

Mademoiselle Jacob,

Nous nous excusons, vos supérieurs et moi, pour le temps que nous vous avons fait perdre. Finalement, votre présence à Kikai No Shima n’est plus requise, nous avons assez d’effectif sur place pour explorer le Laboratoire de Végapunk découvert par certains de vos collègues. Pourtant, vos services seraient un atout indéniable sur un autre de nos pôles de construction et recherches.

Nous espérons que ce détour ne sera pas trop embêtant pour vous, comprenez cela comme une autre mission, autrement plus important que Kikai No Shima.

Vous devrez vous rendre à Drum dans les jours qui suivent, en traversant Grand Line dans sa largeur. Là-bas, vous serez engagée dans les rangs du Contre-Amiral Fenyang, en tant qu’ingénieur dans son équipage. L’homme n’est, apparemment, pas averti de votre présence, notre messager n’est pas revenu de son expédition. Nous espérons néanmoins qu’il sera tenu au courant, ou sinon, vous pourrez lui donner cette lettre comme témoin de votre mutation.

Encore une fois, désolée de ce contretemps.

A bientôt,
Docteur Marry Curry.

Je pliai la lettre et la fourrai au fond de ma poche, avançant à grand pas vers les quartiers d’Enzo. Je l’avais plus ou moins averti de mon changement de direction, et maintenant que je connaissais son rôle ainsi que sa mission, Enzo me certifia qu’il devait me suivre, lui aussi, jusqu’à Drum pour veiller à ma sécurité. Je lui promis de ne pas dire que j’avais découvert sa véritable « identité », pour nous éviter, à tous deux, des ennuis.
Bee était resté dans ma chambre, se reposant et se remettant de l’affrontement avec le Minotaure. J’avais mis des jours à réparer sa structure endommagé, et les quelques ingénieurs du bateau qui nous menait jusqu’à Clockwork n’avait pas hésité à me donner un coup de main pour nous faire avancer plus vite. J’eus le temps de perfectionner ce que j’avais en tête, sous sa forme normale. J’avais pris la peine de forger un bouclier ainsi que de construire un arc télescopique avec les moyens du bord. Ce n’était pas parfait, mais l’armure souple prenait progressivement forme.

J’avais eu l’occasion d’observer qu’avec cette armure souple, Bee ne pouvait plus reprendre sa forme hybride. Il restait, lorsque je la portais pour l’entrainement, à côté de moi sous sa forme animale.

Je tapai à la porte d’Enzo. J’entendis, derrière la cloison, ses pas sur le parquet du navire, approchant et s’emparant de la poignée. Il ouvrit, m’invita à rentrer d’un geste de main. Je m’exécutai, froidement en m’avançant dans sa nouvelle chambre. Je me plantai au milieu de la pièce, la sondai un instant, avant de me tournai vers mon interlocuteur :

« Je crois que nous avons à parler, n’est-ce pas ? »

Il hocha la tête, mais je l’empêchai de poursuivre :

« Avant toute chose, je ne m’excuserai pas de m’être comporté ainsi. Tu le méritais, et j’étais en colère. Et non, je ne regrette absolument pas de t’avoir fait mal. Tu ne t’es pas gêné pour me rendre la pareille, n’est-ce pas. Je considère ça comme une trahison, autant de ta part que de celle de mes supérieurs. J’ai horreur d’être surveillé, j’ai encore plus en horreur qu’on se permette de sonder ma vie alors que ça ne concerne que moi. Je fais peut-être partie de la division scientifique, mais je veux qu’on me connaisse pour mon travail, non pas pour mes frasques passées.
Ensuite, je ne te permets pas de me juger sur mes réactions, sur ce que je retiens du passé, sur les leçons que j’en tire. Ce sont mes choix, ma vie, mes réactions. Et seulement les miennes. Et je ne permettrai pas à un lâche, voyeur, menteur de surcroit, se permettre de porter un avis sur ce que je peux ressentir, faire ou vivre. C’est l’hôpital qui se fout de la charité…

Maintenant… malgré tout ce que j’ai pu te montrer les jours d’avant, je ne suis pas un monstre, et je t’ai promis de t’écouter. Je peux tout comprendre, tout saisir avec le recul. Je comprendrai probablement, je ne sais pas si je te pardonnerai. On a tous nos limites, les miennes s’arrêtent lorsqu’on se permet de me mentir alors que je fais confiance.

J’ai mis ma vie entre tes mains, comme tu as mis la tienne entre les miennes. Je veux être capable de faire pareil dans les jours à venir s’il nous arrive quelque chose…

Mais je ne sais pas si je peux le faire.
»
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
Enzo P. Hisachi
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Dim 25 Nov 2012 - 18:10

Cela faisait déjà quelques jours que j'avais été mis au courant pour notre changement d'objectif, mais j'avais gardé l'information secrète, préférant attendre que Lilou l'apprenne de façon officielle. Cette modification n'influait en rien ma mission, et je devais toujours veiller sur la mécanicienne, d'autant plus qu'il me semblait qu'on aurait besoin de mes services secrets (kéhaha, humour toujours) à notre nouveau lieu d'affectation. Si j'étais déçu de ne plus pouvoir visiter d'anciens laboratoire du génie Vegapunk, je restais très excité à l'idée de travailler sur l'un des plus gros vaisseaux de la marine. Enfin, "excité", je l'aurais été en temps normal, mais la, c'était plutôt une sorte de calme mêlé à de la mélancolie qui se dégageait de moi.

Si la rousse avait du faire appel à ses connaissances en mécanique pour remettre sur pied son robot, moi j'avais du utiliser mes connaissance en mécanique humaine et animale pour me soigner, et c'était relativement plus douloureux. J'étais celui qui était ressorti le plus cabossé de l'affrontement avec le minotaure, et An me suivait de près. Les infirmiers et médecins du bateau nous transportant avaient bien voulu nous aider à nous soigner, et ils s'étaient trouvés assez surpris par mes compétences en auto-médication. Au final, Anko et moi avons fini couvert de bandages et un peu dans les vapes. Oui, nous étions tout cassé, mais ce n'était rien d'insurmontable, et nous finirons par nous remettre tôt ou tard. Ce n'était pas la chose qui me préoccupais le plus pour le moment, non... Ce qui me pesait sur l'esprit, c'était la confrontation avec Lilou qui approchait à grand pas. Je ne savais vraiment pas comment cela allait se terminer, et ça me faisait peur. D'autant plus que j'étais habité par une désagréable sensation, peut être due au fait que j'appréciais les moments de sympathie qu'il y avait entre nous, et que tout cela était définitivement perdu. Quelque chose que je trouvais agréable m'avait été enlevé, ça, j'avais l'habitude, mais c'était beaucoup plus rare que le responsable à l'origine de cette perte soit moi...... Moi et une satané volaille qui fourrait son bec dans les valises des autres.

Je faisais les cents pas dans ma chambre, incapable de lire, incapable de préparer, incapable de penser à autre chose, en compagnie d'Anko qui dormait sur mon lit, incapable de trop bouger vu son état, et d'un escargophone normal et un blanc reliés l'un à l'autre, et rangé dans un placard, somnolent, en attendant le moment où je viendrais les tirer de leur sieste. Parce que que je le veuille ou non, il était grand temps pour moi de faire mon rapport sur la mission à mes supérieurs, et celui ci dépendrait énormément de comment se passerait ma conversation avec ma "partenaire". Et puis, le moment fatidique arriva. Quelqu'un frappa à la porte, et une fois cette dernière ouverte, une chevelure rousse fit son apparition et pénétra dans la pièce, d'un air si froid qu'elle aurait pu laisser du verglas derrière elle. Bon, une chose était sur: ma boite de calmant ne passerait pas la semaine. Lilou ne me laissa pas le temps de parler, elle commença, et elle se lança dans une longue tirade, que j'écoutais attentivement, tout en m'asseyant sur mon lit, près de ma malheureuse amie à écaille. Une fois que la demoiselle eu finit son discours, je fermai les yeux quelques instants pour bien choisir mes mots, avant de commencer à répondre, d'un ton calme, assez pour ne pas paraître stressé, mais pas trop pour éviter d'avoir l'air insolent ou suffisent.


-Tout d'abord, tu as bien raison de ne pas t'excuser, je n'avais même pas envisagé que tu le fasse. Par contre, pour ce qui est de te rendre la pareille, sache que je suis loin de t'avoir fait subir ce que je considère comme le minimum en matière de revanche pour la merde dans laquelle tu m'as propulsé. Mais bon, ça serait particulièrement stupide de ma part de vouloir continuer à être belliqueux envers ta personne. Faut savoir faire des compromis. Pour ce qui est de la trahison....

Je comprends que tu ne supporte pas que l'on fouille dans ta vie, comme tout le monde il y a des choses que tu aimerais bien garder secrètes....


Je m'arrêtai un moment, pensant aux deux petites boites de médicaments planquées dans l'estomac d'Anko. Deux petites boites que j'essayais tant bien que mal de cachet....hum, de cacher aux yeux du monde. On avait tous nos petits secrets honteux et inavouables, sans exception....


Et bien, j'aurais voulu pouvoir dire autre chose, mais j'ai décidé d'être le plus honnête possible avec toi: si c'est légitime que tu vois ça comme une trahison, va falloir commencer à t'y habituer. Le monde est tout sauf rose, c'est quelque chose qu'il ne faut pas oublier, et les grosses organisations influentes le sont encore moins. Surtout dans le terrible monde de la science, les choses comme la jalousie ou le désir de réussir fait qu'on hésite pas à employer les moyens les plus bas pour obtenir ce qu'on veux, j'ai une très bonne amie qui en a fait les frais.... Je ne sais pas ce que tu envisage de devenir dans la marine Lilou, mais prépare toi dès maintenant à tomber sur les pires ordures qui soient, et le plus beau concentré de mesquinerie qui existe..... Par contre, pour ce qui est de notre cas actuel, tu devrais plutôt bien prendre la chose. Ne te focalise pas sur le coté surveillance, mais plutôt sur la partie "protection". Après tout, des gens hauts placés ont vu assez de potentiel en toi pour te coller un agent du CP9 en guise de garde du corps, et ça t'as déjà rendu service plus de fois que tu ne le pense, n'est ce pas mademoiselle "on m'a volé mon ombre"?

....

Ah, oui, je ne te l'avais pas encore dis: je bosse pour le CP9. Ça ne sert plus à grand chose de te le cacher maintenant....

Pour ce qui est du lâche, du menteur, et du voyeur, je veux bien..... Enfin, moins pour le dernier, je n'ai jamais été observer plus loin que je ne le devais....


Le visage d'un certains pervserker apparut pendant une seconde en tête, suffisamment longtemps pour que je sente une pointe de colère monter en moi. Mais elle disparut aussi vite que la tronche de l'autre abruti, la situation actuelle ne me donnait pas envie de me fâcher.

-Par contre, tu ne pourras jamais m'empêcher d'avoir un avis sur le monde qui m'entoure, comme tu dis, c'est mon choix, ma vie, mes réactions. Surtout à propos d'un sujet que je connais plus ou moins bien.... Surtout que, Lilou, toi tu ne t'est pas gênée pour porter un jugement sur ma personne, alors que tu possédais encore moins d'information que moi. Si un hôpital se fout de la charité sur ce sujet, c'est plutôt la clinique Jacob, pas la clinique Hisachi. Et, même si tu es outré par mes propos, tu devrais tout de même les prendre en compte. Ou plutôt, prendre en compte les critiques en générales, quel que soit la sensibilité du sujet. Ce n'est pas parce que ça frustre ou que ça énerve que c'est forcément faux...

Pour ce qui est de comprendre un jour les raisons de mes agissements, de ceux de mes supérieurs ou des tiens, et bien, j'aimerais qu'il arrive le plus vite possible, dans ton intérêt. Après tout, la personne qui pourra mieux avancer grâce à cela, c'est toi. Pour ce qui est de ton pardon..... Encore une fois, j'ai promis d'être honnête, alors je ne vais pas mentir: ça me ferais plaisir.... ça me ferais vraiment plaisir de l'obtenir. Je dois admettre que j'ai plutôt apprécié le temps qu'on à passé ensemble et qui était sous le sentiment de la sympathie... Mais je suis une personne qui n'est pas particulièrement utopique. On dit même que je dramatise facilement, et c'est assez vrai. Mais la, je pense me montrer réaliste en avouant que je ne vois pas cet évènement arriver. Pour que tu haïsse tant la trahison, c'est que tu as du beaucoup en souffrir. Et si en premier lieu tu as considéré ma personne comme une traîtresse, alors tant pis pour moi, une autre fois peut être.... Dommage, c'était.... agréable de passer du temps en ta compagnie. Désormais ça risque d'être beaucoup plus froid et professionnel.... Enfin, je t'assure de faire mon maximum pour réussir ma mission, et t'escorter jusqu'au léviathan en un seul morceau!

Et encore une fois, si tes limites se place au niveau du mensonge, alors prépare toi, parce que les gens qui vont les briser sont légion. Les miennes sont ailleurs.... il faut dire qu'avec ce que j'ai vécu autrefois, la confiance c'est quelque chose que je n'ai réussi à sincèrement accorder qu'un nombre ridicule de fois. Les personnes possédant la mienne peuvent se compter sur une main.... Enfin, on est pas la pour parler de ma vie pourrie, mais de ce voyage. Donc, pour ce qui est d'accepter de mettre ta vie entre mes mains, et bien, comme je te l'ai dis, j'ai bien l'intention de réussir ma mission, et je compte bien faire mon maximum pour qu'il ne t'arrive rien..... et c'est la le problème. Je suis désolé de te le dire, mais j'aurais toujours une certaine appréhension s'il s'agit de faire l'inverse, surtout avec les évènements récents. Je serais toujours incapable de me persuader à cent pour cent que tu seras prête à tout pour m'aider. Alors, je te le dis dès maintenant: si tu veux t'assurer que je ne recule devant rien pour te protéger, alors arrange toi pour ne jamais laisser paraître que tu compte me poignarder dans le dos. C'est stupide et suicidaire de dire ça, peut être, mais même si je ne peux pas faire confiance à cent pour cent à quelqu'un, j'ai toujours la possibilité de le faire à une moindre dose. Lors de notre affrontement avec le minotaure, j'ai réussi à bâtir en moi ce pourcentage plus léger, et je peux recommencer. Mais c'est une construction particulièrement fragile, et un rien pourrait suffire à la faire tomber. je suppose que c'est similaire pour toi, alors, si on doit continuer ce voyage, arrangeons nous tous les deux pour maintenir cette illusion assez longtemps pour s'entraider à survivre.


..... Au passage, excuse moi de changer comme ça de sujet, mais.... depuis quand tu sais te servir du Haki?
http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
Lilou B. Jacob
Lilou B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Dim 25 Nov 2012 - 19:15

Merde, merde. J’y suis pour rien, moi, s’il t’a trouvé. Je lui ai pas filé ton adresse pour qu’il te pète la gueule, hein. J’aurais pu, mais… Je ne suis pas si rancunière.

Après tout, mentir est une chose, mourir est une autre. Et même si je n’aime pas qu’on me mente, je n’aurais pas non plus envie de te voir mort.

Mh…

Je… Je voudrais te demander quelque chose, mais tu n’es pas obligé d’accepter… Enfin… Si tu n’as pas noté tout ce que je t’ai dit à… à propos de mon père… est-ce que tu peux le garder pour toi ? Je ne veux pas que ça finisse dans mon dossier, qu’on puisse penser que ça aura une quelconque influence sur moi, alors que je ne connais pas cet homme, qu’il ne m’a pas élevé et que je ne le fréquente pas. C’est peut être mon père… Mais nos relations sont difficiles à expliquer, je ne préfère pas qu’on puisse, pour l’instant du moins, faire le lien entre lui et moi. Je te demande ça comme une faveur, tu n’es pas obligé d’accepter. D’ailleurs, tu pourras en faire part à tes supérieurs lorsque tu jugeras que c’est le bon moment… Mais si c’était possible de garder ça secret, encore un temps, je t’en serais reconnaissante…

Concernant le reste, je préfère penser autrement. Je préfère me dire qu’il y a du bon en chacun, et qu’on trahit toujours pour une bonne raison. Je n’ai pas envie de me méfier de tout le monde, d’être paranoïaque en me demandant qui va me poignarder dans le dos lorsque je sortirai de chez moi. Oui, j’ai déjà fait l’expérience d’une traitrise, voire même de plusieurs. Mais si je ne garde pas cette naïveté avec laquelle j’ai grandi, si je change pour me braquer contre le monde… Si je ne suis pas capable de placer ma vie aux creux des bras d’un collègue lors d’un combat… Qu’est-ce qui me définirait, en fin de compte ? Seulement mon histoire ? Ou la façon dont mon passé m’a forgé ?
Alors, je comprends pourquoi tu as fait ça, Enzo. Je comprends tout à fait. Mais c’est mon passé, c’est ma vie. Et je préfère garder ça sous clefs le temps que j’arrive à prendre assez de distance avec ce qui m’a fait… souffrir, disons. J’ai des choses à réparer, et je ne veux pas qu’on puisse voir ou j’ai failli. Pas pour l’instant.



Mais je peux t’assurer une chose : Je n’ai jamais lâché un camarade lors d’un affrontement. Et j’ai toujours veillé à sa survie lorsqu’on me l’a demandé. Et je n’ai pas l’intention d’en changer. Face à Astérios, je ne t’aurais pas laissé te faire tuer, il n’en était même pas question. Sinon, je ne serais même pas venue te chercher. Je ne veux pas vivre avec du sang sur les mains, encore moins du sang d’un ami que j’aurais pu sauver.
Un ami m’a appris qu’il vaut mieux « regretter quelque chose pour l’avoir fait que regretter d’avoir laissé passer sa chance ». Alors, tu peux compter sur moi, jusqu’à Drum. Et même après Drum. Après tout, peut-être que tu voudras rester, aller jusqu’à Marie-Joie, et explorer le Leviathan. Il parait que ce Navire est magnifique… Mais qu’il mérite quelques… Retouches, disons.

Est-ce que… tu peux me parler du Docteur Vegapunk actuel ?



Le Haki ? Je… ne comprends pas, désolée.

Enfin, si… mais… Je n’en sais rien. Je t’avoue que j’ai du mal à saisir ce qui se passe, quand je l’utilise. Je suis énervée, et… Et tu connais la suite.

http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
Enzo P. Hisachi
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Dim 25 Nov 2012 - 21:46

Je dois admettre que je t'accorde une certaine admiration pour le coup Lilou. Malgré ce que tu sais, tu veux continuer à avancer dans la vie, en restant le plus immaculé possible. En temps normal j'aurais trouvé ça stupide, mais force est de constater que Dame Fortune t'as tendu les bras et que tu es encore debout aujourd'hui. Au final, tu as un objectif similaire au mien mais une façon de procéder différente. Je ne pourrais pas dire laquelle est la meilleur, mais j'espère que tu conserveras la tienne le plus longtemps possible. J'aimerais pouvoir faire comme toi, vivre avec l'esprit aussi léger, soulagé, mais pour mon cas, c'est trop tard depuis un bon moment....

Kéhé....

Ne pas parler de ton père? Humpf, c'est un gros service que tu me demande la. C'est sur que mes supérieurs seraient ravi de découvrir que tu es lié à lui. Et si jamais je le leur révèle, tu finiras par te retrouver transformé en appât pour l'attraper.... Alors j'accepte de ne rien dire. L'altruisme n'est pas vraiment ma plus grande qualité, mais pour le coup, je préfère ne pas t'embêter avec cette histoire. Aussi spéciale que peut être votre relation, ça ne concerne que vous deux. Par contre, un jour ou l'autre, ça finira par se savoir, méfie toi.... M'enfin, jte dis juste bonne chance avec ton paternel, profite bien, c'est pas tout le monde qui en a un.


Quand à ta vie, ton passé, hé bien comme je te l'ai dis, on a tous nos petits secrets. On a tous dans le roman de notre vie, des chapitres dont on est pas particulièrement fier. Je comprend totalement que tu veux garder ça pour toi, surtout si tu as encore la possibilité de réparer certaines erreurs. J'espère que tu trouveras des gens pour t'aider à y arriver.... Réhéhé, encore une fois, pour moi, c'est trop tard, bien trop tard.....


Pfiouuuuuuuu...
Merci. Merci de me rassurer sur ce sujet. Toi tu as réussi à ne pas sombrer dans la paranoïa, mais moi, par contre, j'y suis jusqu'au cou, alors franchement, je préfère entendre ce genre de discours. Même si dans un coin de ma tête j'aurais toujours la sensation qu'il est faux, ça.... ça me calme. Parfois fuir la réalité même quand on en est conscient, ça a du bon. Et je ne peux que te donner ma bénédiction si tu veux vivre sans tuer. Moi, j'ai les mains couvertes de sang, sang qui a coagulé depuis longtemps vu l'époque où le principe de mort est devenu quelque chose de normal dans ma vie.... C'est peut être effrayant comme vision des choses, mais c'est pourtant avec cette idée que j'ai grandis. Et sans ça, je pense que j'aurais déjà perdu la tête depuis un bon moment.... Enfin, plus....... Bref! Parlons Haki maintenant!


Alors ça, pour connaitre je la connais la suite. Je la sens encore...... Bon, après avoir vu cette drôle d'aura autour de ton poing, j'ai questionné de façon détournée un de mes supérieurs, prétextant que j'avais vu feu Asterios s'en servir. Tout ce que j'ai pu obtenir comme information, c'est que cette chose s'appelle le Haki et c'est une puissance que seules certaines personnes peuvent utiliser. Ne me demande pas comment par contre. Quoi que.... De ce que j'ai compris, on a pas besoin de se mettre en colère pour s'en servir. Je pourrais t'obtenir plus d'information dessus une fois à Drum. Tu ne connais personne que tu pourrais contacter et pouvant t'en dire plus dessus? Je dois avouer qu'après avoir vu et subis les effets de ce "Haki", je suis assez intéressé....



Vegapunk?

Tu veux dire Vegapunk Vegapunk? Comme dans "Vegapunk le plus grand scientifique du monde"? Krakrakrakrakrakrakra....kra.....kra..... Fffffffff...... Lilou, tu vise haut, la, tu vise très très haut. Je ne sais pas grand chose de lui, à part les informations connues de tous, et je ne l'ai jamais rencontré.Enfin, si, une fois, plus ou moins, je l'ai entendu en pleine discussion par escargophone avec un agent haut gradé..... Un original ce type..... M'enfin. il t'intéresse donc ce Vegapunk? Ou plutôt, sa place t'intéresse, n'est ce pas? Hum, hé bien, comment dire..... Pour l'instant, je n'ai pas accès à grand chose niveau information, mais une fois à Drum, hé bien..... je pourrais m'arranger pour en obtenir.... Enfin,c 'est toi qui vois. Je veux juste une chose en échange: si jamais un jour en matière de science, j'ai besoin d'aide, j'aimerais que tu n'oubli pas que tu m'en dois une.


Compter sur toi après Drum? Hé bien, moi qui était persuadé que tu me donnerais à bouffer aux monstre marin dès que possible..... Enfin, encore une fois, ça me rassure de savoir que ta rancune à une limite, que ça soit vrai ou non..... Je préfère me persuader que ça l'est, j'aurais du mal à dormir sur mes deux oreilles sinon.... Quand au Leviathan, j'ai entendu beaucoup de rumeurs dessus, ce navire m'intrigue pas mal.... En réalité, c'est quoi ces fameuses "retouches" dont il a besoin?
http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
Lilou B. Jacob
Lilou B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Dim 25 Nov 2012 - 22:31

Merci, Enzo.

Tu m’enlèves une sacrée épine du pied. Je n’aurais pas apprécié d’être un appât pour le gouvernement. Et même si mon père peut être un putain de fumier quand il s’y met, je n’aimerais pas forcément le voir derrière les barreaux. C’est mon père, après tout. Et de toute façon, il est trop rusé pour se laisser attraper, il ne me donne les points de rendez-vous qu’au dernier moment et ne s’y rend que s’il pense qu’il a le champ libre. Je ne pense pas que ce soit un gars qu’on attrape avec un piège aussi vulgaire. La première fois que je l’ai retrouvé, j’ai mis des mois à mettre la main sur lui, et je suppose qu’il m’attendait un peu…
Je te promets que si un jour ça doit être dévoilé, je ferais tout pour que ton nom ne ressorte pas de cette affaire. Je dirais que tu n’étais pas au courant, et que je n’ai pas jugé bon de t’en parler, à l’époque. En espérant que ça marche…

Au sujet de Haki… Je suppose que ça va mériter quelques recherches et entrainements pour le perfectionner. Je verrais en arrivant à Clockwork pour trouver quelqu’un qui pourra me renseigner, le temps que tu ais tes infos de ton côté.

Et pour Vegapunk… Disons que j’ai peu de considération pour l’actuel en charge de la brigade scientifique, et les quelques informations qui filtrent dans les journaux ne sont pas pour me rassurer à son propos. Juste que ça a tout l’air d’un type bizarre. Peut-être un peu trop louche pour que j’aie envie de le « servir ». Je n’ai pas l’intention de tenter quoique ce soit d’illégal mais… Les quelques études que j’ai pu mener à son propos ne sont pas… « fameuses ». Du moins, c’était du déjà vu, pour moi. Et s’il y a moyen de prendre sa place avec classe et charisme, je ne vais pas me gêner…
Bref, je trouve ça louche qu’on affrète d’urgence un ingénieur au Leviathan. On m’a vaguement parlé de réparer des canons, dont un à laser, l’armement serait à revoir, mettre au point le réacteur pour lui permettre de voler… Enfin, du boulot. Je trouve ça incroyable qu’on l’ait laissé partir avec autant de trucs à revoir et à réparer. Ce n’est pas pour me gêner, comme tu sais, ça me fera même plaisir de revoir le Contre-Amiral Fenyang…

Mais, ne t’inquiète pas. Si tu as besoin de quelque chose, Vegapunk ou pas, je pourrais probablement t’aider. Tant que ça reste dans la limite du légal et que c’est pour une cause juste, ça ne me gênera absolument pas.

Dis… Tu resteras, après ? Je veux dire, une fois que je serais arrivée à Drum ? Tu seras encore là ?

Pas que tu me gênes, ce n’est pas du tout ce que je sous-entends. Juste, que ça me fera bizarre de voir un compagnon de route partir juste après. Et puis, peut-être qu’il y a quelque chose pour toi, sur le Leviathan, non ?

Et CP9… comme CP9 ? Spécialisé dans le meurtre et l’infiltration ?… Tu m’étonnes que t’ais du sang sur les mains et que ça soit choses usuelles… Je ne sais pas comment tu fais, je pourrais presque te plaindre. Sauf si tu aimes ton métier, ou là, je pourrais être contente que tu ais trouver ta place.

http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
Enzo P. Hisachi
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Dim 25 Nov 2012 - 23:38

Hé bah..... Il m'a l'air encore plus parano que moi ton papa.... Mais qu'il se méfie du gouvernement, ils n'hésitent pas à utiliser les méthodes les plus fourbes qui soit quand c'est nécessaire, je peux en dire quelque chose.... M'enfin, ça m'a quand même l'air d'être un sacré numéro ce Shell...... Quand j'entends ce genre d'histoire, j'me dis que c'est ptet pas plus mal pour moi de pas connaitre mes parents, rahahahaha!

Et merci d'essayer de me rendre étranger à cette affaire. Par contre, si jamais ça se passe mal..... Hé bien je pense que tu pourras toujours venir me demander un coup de main. J'pourrais ptet faire un truc pour arranger les choses...

Quand au Haki, ouais, va falloir combiner nos trouvaille sur le sujet.... J'ai déjà deux trois idées pour savoir où chercher....

C'est vrai que Vegapunk à l'air assez spécial, mais bon,c 'est pas forcément une mauvaise chose. Par contre, je sais que le Leviathan est un des gros projets de la marine, si leur plus grand scientifique s'amuse à laisser le travail à moitié terminé, alors où ils ont eu les yeux plus gros que le ventre, où...... où il y a quelque chose de pas net qui se trame derrière....

Quand à savoir si je reste.... Fiouuuuuuuu, aucune idée. Ça dépendra complètement de mes supérieurs. Même si..... Bon, désolé de pas te l'avoir dis, mais ma couverture tenait encore quand on me m'a appris: ça fait quelques temps que je suis au courant pour notre changement de cap, et lorsque l'on m'a annoncé la nouvelle, j'ai eu l'impression.... que cette histoire ne te concernait pas uniquement. Comme si on aurait besoin de moi la bas..... Qui sait? En tout cas, c'est pas forcément une bonne nouvelle.... Par contre, oui ça fait toujours bizarre de voir disparaître d'un coup un visage que l'on avait l'habitude de croiser régulièrement... Même moi j'ai encore du mal à passer au dessus de ça. Enfin, personne n'est parfait, et je suis pas non plus un connard insensible, c'est même plutôt le contraire.


Par contre, en ce qui concerne les morts que j'ai pu provoquer..... Erf, ça remonte à avant mon entrée au CP9..... J'ai fais beaucoup de conneries dans le passé, et j'en fais encore pas mal aujourd'hui... La différence, c'est que la c'est payé. C'est un cruel principe qu'est celui qui dit qu'une vie doit parfois être sacrifié pour qu'une autre continue, et pourtant, ce satané concept m'a suivit depuis ma plus tendre enfance.... Tuer, infiltrer, mentir, ce ne sont pas des choses que j'aime faire.... Mais elles sont devenue normales à mes yeux. En fait, pour tout de dire, j'ai rejoins le CP9 il y a plus de deux ans. C'est pas bien gros, et pourtant, on m'a dit que j'avais le profil idéal..... Au final, ce que je souhaite avant tout, c'est vivre.... plutôt sur-vivre, et pour cela, j'ai bien compris qu'il fallait avoir une bonne place dans la société, de l'argent, et une certaine force. En temps qu'agent, j'ai réussi à réunir les trois à la fois, en me contentant d'appliquer des principes que je considère comme normaux.......

Ça doit être difficile de comprendre mon point de vue, même moi j'ai du mal à le saisir par moment, mais pour répondre simplement à ta question, on va dire que pour quelques contraintes, ce métier m'apporte beaucoup d'avantages, et il en découle un certain bonheur..... Avant, j'étais homme à tout faire. Maintenant, je suis homme à tout faire, mais pour le gouvernement.

Krakrakra, qui sait, ptet qu'un jour je comprendrais vraiment où ce trouve ma place, et j'arriverais à y accéder, mais pour l'instant, j'vais continuer à travailler et à parcourir le monde, on verra bien où ça me mènera.


Par contre, tu l'as déjà rencontré le contre-amiral Fenyang? Je croyais que tu n'avais travaillé qu'avec l'équipage des Ghost Dog....
http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
Lilou B. Jacob
Lilou B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Lun 26 Nov 2012 - 6:43

Je ne sais pas quoi te dire, Enzo. Si pour l’instant, ça te va, je ne rajouterai rien à ce sujet. Après tout, ce sont tes choix, ta vie, tes décisions, et je ne peux pas y faire grand-chose. Ton travail, c’est ton travail. Le gouvernement en place juge cette filière nécessaire pour garder « l’équilibre » du monde. Si c’est vrai, qu’est-ce que je peux faire contre ça ? Je ne suis pas vraiment sure qu’une vie vaille plus qu’une autre, mais si certains le pensent, et si en plus ils sont assez intelligents pour avoir du galion, ce n’est pas de mon ressort. Enfin, pas encore. Gnéhéhéhé…

J’ai peut-être trop d’ambition, hein ? J’veux dire, je vise quand même le sommet du sommet. Un beau statut. Un putain de titre, même. Tu penses qu’en y arrivant, je pourrais vraiment changer quelque chose ? Ça, ça serait chouette. Même si c’est foutrement utopiste et naïf, ça serait chouette.

Mh, désolée, je m’égare en pensées inutiles et réflexions du même genre. Je dois te souler, avec tout ce que je balance depuis tout à l’heure. Je pense qu’on arrive au bout de cette discussion, et on a l’air plutôt toujours entier. Pas de bras en moins, pas une seule baffe distribuée… On fait des efforts, on est doués, même. Je résume, pour bien faire ? Je résume, donc.

Tes supérieurs t’en diront plus sur le Haki et Vegapunk ? Et dès que tu sauras, tu viendras m’en parler ? Moi, je vais me concentrer sur le travail qui m’attend, commencer à mettre au point un plan pour abattre rapidement le travail que j’ai à faire. On garde notre entrevue pour nous et on peut continuer à s’entraider jusqu’à Drum, et après Drum. Finalement, on peut même dire que je te pardonne un peu pour toute cette fichue histoire. Vrai que je me suis emportée, mais, ce n’était pas dans le but d’être méchante. Au moins, ça nous a permis de nous expliquer, et même si t’es un agent secret forcément réputé pour être facétieux et mystérieux, je pense que nos relations sont limpides à présent…

Mh ?

Déjà rencontré ? Fenyang ? Héhéhéhé, ça c’est une question adorable pour un agent censé être renseigner sur sa mission. On voit que ça travaille dur, dans le coin…

Héhéhéhé.

Bien sûr, que je le connais. On est ami, il parait, même. Bons amis. Il m’a sauvé la vie, je lui ai sauvé la vie. On a arrêté ensemble un braquage de banque et démantelé un réseau de trafic d’armes sur Logue Town et Shell Town il y a un an, à peu près. Ce bougre a même essayé de faire de moi une de ses innombrables conquêtes, mais j’ai résisté, figure toi ! Non, mais, vraiment ! Je n’ai pas fini dans son lit, ce qui fait qu’à présent, on peut se considérer comme des amis. Je sais beaucoup de choses sur lui, et même s’il n’en sait pas autant sur moi, on sait qu’on peut compter l’un sur l’autre.

Je dois dire que je suis fière de bosser sous la coupe d’Alheïri Salem Fenyang, ouais ! Et si tu ne le connais pas encore, attend toi à voir un sacré bonhomme !

Il vaut le détour.

Mh… On en a fini ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
Enzo P. Hisachi
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Lun 26 Nov 2012 - 22:23

Vouloir changer le monde, hein? Viser une place quasi inaccessible hein? Si c'est possible, je ne sais pas, par contre, je sais que ça n'est pas impossible. Après tout, il y a encore quelques années bon nombre de choses dans ce monde me semblaient inimaginables , et pourtant, le destin m'a prouvé le contraire. Alors tout ce que je peux te souhaiter, c'est bonne chance. J'ai hâte de savoir si tu vas réussir ou pas à atteindre tes objectifs!


Rahaha, oui, on est entier, on est entier.
.....
Je dois t'admettre que j'avais pas du tout imaginé cette discussion comme ça. Je me sens plus léger pour le coup.... Ça fait du bien. Heureux de savoir que je pourrais encore compter sur toi, et vice versa. Pour tout ce qui est Vegapunk et Haki, comme tu l'as dit, on en reparlera sur Drum.


Hey, te moque pas, j'ai reçu que très peu d'info pour le moment sur l'équipage du Leviathan. M'enfin, oui, ça doit être un gars sympa ce Fenyang si tu l'apprécie autant.... Par contre, savoir que c'est un homme à femme.... Grrr, ça me rappelle de mauvais souvenirs. Enfin, moi, au moins je suis hors de danger! Encore un original à rencontrer, c'est pas plus mal!


Et oui, j'pense qu'on à plus grand chose à dire la..... Argh, je sais pas ce que tu compte faire, mais moi, j'vais rester ici me reposer un peu. Mon Tekkaï à pas réussi à me protéger complètement des baffes de l'autre bovidé, j'ai le corps en compote. Allez, bonne soirée....... Et merci de m'avoir écouté.

Oui, oui, le ferais gaffe, allez, ouste, laisse moi dormir maintenant!

http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
Enzo P. Hisachi
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Lun 26 Nov 2012 - 22:24

Et la jeune femme quitta ma chambre en refermant la porte derrière elle. Je restai immobile quelques secondes, assis sur mon lit, à attendre qu'elle s'éloigne. Et puis, je me levai, douloureusement, avant de me diriger vers l'un des placards de la pièce pour en sortir l'escargophone et l'escargophone blanc que j'y avais mis un peu plus tôt. Je lançai la communication, et, au bout d'un petit moment, le visage du gastéropode changea, prenant un air sérieux, et des yeux complètements blancs, comme si la personne au bout du fil portaient des lunettes teintées.

-Pourquoi Sarah ne peut elle pas ramasser son sac?

-Parce qu'elle n'as pas de bras.

-Toc toc, qui est la?

-Surement pas Sarah!

-Agent Hisachi, c'est bien vous, parfait. L'équipe médicale du navire c'est elle déjà occupée de vous?

-C'est fait depuis longtemps monsieur.

-Alors je vais être direct: êtes vous en état de poursuivre la mission ou non?

-Est ce que je....? Mais bien sur monsieur que je peux poursuivre la mission! J'en ai déjà vu des pires voyons!

-Ecoutez agent Hisachi, vous vous êtes battus avec un pirate primé à 80 millions, réputé pour sa force physique incroyable, et en plus possédant, selon vos dires, le Haki de l'armement. Je ne remets pas vos capacités physiques en question, mais comprenez bien que je ne peux pas me permettre de laisser un agent à moitié cassé sur le terrain!

-Je saisis parfaitement monsieur, et je vous le répète: je suis apte à poursuivre la mission, si jamais l'avenir me prouve le contraire alors j'en prendrais l'entière responsabilité!

-D'accord agent, c'est vous qui voyez. Et la cible? Mademoiselle Jacob? Comment vas t'elle? J'espère pour vous qu'il ne lui est rien arrivé durant la bataille, nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un élément aussi prometteur!

-Elle va bien, elle va très bien. Beaucoup mieux que moi. C'est bibi qui s'est pris tous les coups dans la gueule, pas elle.

-Le mage noir de Final Fantasy IX?

-Non, l'autre.

-Ah, oui, je vois. Vous avez joué les boucliers humains pour la protéger donc... Bien, au moins, ça à du lui faire vous accorder une certaine confiance. D'ailleurs, avez vous obtenu de nouvelles informations sur elle? Des choses qu'elle nous aurait caché? Ou encore quelque chose sur ces mystérieuses quatre années où elle a disparut de la circulation?


J'eu l'impression que le temps c'était suspendu pendant quelques secondes. Beaucoup d'informations défilaient dans ma tête, beaucoup de pensées, beaucoup d'émotions. Et puis, d'un coup, l'une d'entre elle domina les autres. Et c'est avec un ton enjoué que j'entamai ma réponse.

-Pas le moindre mot! J'ai toujours cru que les femmes étaient de vraie pipelettes, du genre à raconter leur vie pour un oui ou pour un non, par contre, celle la, dès que ça tombe dans un sujet trop personnel, elle se transforme en tombe.

-Je vois.... Vraiment rien donc...

-Ah, si, elle connait le contre amiral Fenyang.

-J'étais déjà au courant agent Hisachi.... Puisque vous en parlez, lorsque vous accosterez au port, quelqu'un vous remettra des informations utiles sur l'équipage du Leviathan.

-Dois-je en déduire qu'on aura besoin de moi la bas?

-.... Vous en saurez plus lorsque cela sera utile..... Mais sinon Hisachi, pourquoi cette joie soudaine dans votre voix? Quelque chose vous dérange?

-Bah, en fait, lorsque vous avez parlé d'avoir des informations sur le passé de mademoiselle Jacob, ça m'a fait penser à une blague et

-STOP! C'est bon, je comprends mieux, et non je ne veux pas l'entendre. Ah, excusez moi, mai je suis demandé, je vous recontacterai plus tard pour la suite du rapport agent Hisachi! Et ne perdez pas de vue votre mission! *clic*


Je regardai l'escargophone, me demandant si mon humour était vraiment aussi terrible que ça. Une fois les deux Den den débranchés, je me tournai vers An, qui venait de se réveiller. Lui grattouillant un peu la tête, je dis bien assez fort pour qu'on puisse m'entendre de l’extérieur de la salle:

-J'ai tenu parole. Rassurée maintenant?

Et pour toute réponse, j'entendis des bruits de pas s'éloignant rapidement de ma porte.

Confiance, confiance..... l'accorder à 80% ce n'était pas si mal.... Et ma boite de calmants tiendra plus longtemps que je ne le pensais au final!


FAIM FIN
http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1