AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


L'enfant enlevé

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Jeu 6 Déc 2012 - 23:42

Ma venu sur l’île d’Inarie était plus pour le coté touristique qu’autre chose. On m’y avait conté de fabuleuses rencontres et la découverte d’un monde nouveau enfoui en moi, un monde qui allait me permettre de rencontrer Goudou le grand prophète ! On m’avait aussi promis de grande prière et un soutient illimité auprès de personne en mal de guide spirituel. Le grand Goudou, sage de la maitrise du hula hoop, allait m’apprendre les préceptes de la concentration par les hanches… Bon en gros un illuminé m’avait clairement fait la vente de son culte et mise à part la sauce religieuse, l’intérêt de découvrir l’endroit était réel. Endroit étrange puisque le principal n’était pas la ville basse, mais le caillou flottant qui se nommait Boru Bodur. Le lieu des cultes en tout genre ! C’était sans aucun doute là bas que la découverte allait être la plus intense. Mais pour le moment, je me trouvais a l’entrée de la ville, enfin, une des entrées. Malgré la taille importante de ce lieu, le plus impressionnant était la roche planante au dessus de ma tête. On y apercevait des semblants de maisons et de traces de vie. Tout autour il y avait un ballet d’invention volante plus ou moins douteuse ou carnivore d’ailleurs… Les grosses chaines qui maintenaient la seconde île étaient solidement attaché au sol, et mise a part un groupe de géant, je n’imaginais personne réussir à détacher l’accrochage. J’arrivais à apercevoir des gens grimper sur cette chaine pour tenter de monter à la seule force des mains… Beaucoup de chute et peu de réussite vue le monticule de cadavres qui jonchait le sol…

Et ce brouhaha si assourdissant même ici ! Il y avait déjà des hommes et des femmes en tout genres prêts à me vendre une solution d’acheminement à la dite île haute ou quelques babioles religieuses. Beaucoup d’étalages de fortunes faisaient office de boutique pour permettre la vente rapide. On y trouvait aussi des contrats d’adhésions qui promettaient monde et merveille et à tout les prix… Euhhh tout les montants de dons… En allant vers la direction du centre de la ville, la cohue était moins forte. Il y avait une multitude de maisons assez bien entretenues. Elles n’avaient rien de très luxueuses, mais elles montraient la richesse de cette manne touristique. Au pied de ses maisons, beaucoup d’étales plus travaillées que tout a l’heure qui vendaient fruits, légumes et autres produits de consommation indispensable à la vie de tout les jours. Ici les vendeurs étaient beaucoup moins agressifs. Le calme était de mise et c’est non sans soulagement que j’ai profité de cet instant.

Pendant que je regardais mon futur repas en négociant les prix, un homme en chaise roulante passait non loin… Je n’avais pas remarqué sa présence, lui non plus sans doute, et je ne le savais pas encore, mais mon passage ici allait être étroitement lié à lui… Plus étrange encore, au loin, un homme vêtu d’une sorte de tenue noir, proche d’une robe de prêtre, mais moins ample, portait un enfant endormi. Il courrait vers notre direction, presque à bout de souffle. L’enfant ressemblait à une petite fille. Elle était habillée d’une robe rose et de petites chaussures, mise a part le fait d’être brune, rien ne pouvait la distinguer de plus pour le moment. Là non plus je ne savais pas encore que ce croisement de chemin entre nous allait faire naître une histoire bien étrange…
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Invité
Invité


Ven 7 Déc 2012 - 11:59

L’ange du jugement continue sa route sur ce monde et tente de répandre tous les jours un peu plus de justice. C’est l’ile d’Inari qui reçoit notre homme pour quelque temps. Pourquoi une telle île l’attire ? Les prêcheurs de bonnes paroles sont nombreux, un de plus ou un de moins cela ne changera rien. Le borgne est juste venu pour comprendre le système de lévitation de l’ile. S’il arrive à comprendre cela il pourra mettre au point son projet de cyborg-ange.

Accompagné de son acolyte Devil Yatsu, notre homme découvre ce paysage. Cela lui rappelle Skypea. La belle enfance auprès de sa mère. Un moment de nostalgie le touche. Il est totalement déconnecté. Ça ne se remarque pas car sous son tissu le peu de visage que l’on peut voir nous rapporte que très peu d’informations sur son état d’âme. Pendant ce temps le blond (Yatsu) fait quelques achats pour préparer encore de nouvelles armes et autres mécanisme dont il a le secret.

Une petite boutique qui contient tout est n’importe quoi. On trouve des œufs, des pendentifs, des sceptres, des masques, des robes, des jouets. Enfin de tout. Il semble que dans cette rue il y a deux autres touristes. Quelques mètres plus loin un petit restaurant assez coquet avec un homme qui négocie le prix du repas. Surement un pauvre voyageur… Puis un autre individu qui passe par là. Celui-ci semble arrogant avec une longue épée dans le dos.

Avec tous ces prêcheurs, le bruit doit être une habitude dans cette zone. C’est comme un concours de celui qui se fera le plus entendre… C’est pathétique. Une voix inhabituelle entre en scène avec des propos loin des autres concurrents.

-O voleur! Il a volé ma petite fille chérie!

Il y a un homme plutôt sinistre, vêtu de noir qui coure avec la fille sur les épaules. Derrière lui, à une dizaine de mettre, un homme tout à fait normal lui coure après. C'est lui qui vient de crier. Il a la tête à monsieur tout le monde. C’est typiquement le genre d’individu qu’on peut multiplier dans une foule sans que personne ne s’en aperçoive.

Il faut agir. Ivan reprend ces esprits suite à cet appel. Mais il ne réagit pas directement ! Il a comme une sensation. Comme si quelque chose cloché dans cet appel à l’aide.
*Oui c’est bien ça. Cet appel à l’aide est un mensonge !*
Jack Archer
Jack Archer
••• Agent du CP8 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 475
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 8 Déc 2012 - 15:50

Ces derniers temps-ci, quelques meurtres effroyables et un peu sataniques avaient eu lieu dans l'ile d'Inari et d'après les enquêtes et les preuves qu'on avait pu collecter sur les scènes de crimes, ces meurtres nous conduisaient qu'à une seule et unique coupable... La cabale.
En effet, en l'espace de quelques semaines, trois meurtres ont été rapportés dans le centre-ville et ceux-ci n'étaient rien d'autre que l'acte du mouvement extrémiste dénommé <>, vu qu'il y avait toujours leur initial sur les scènes de crimes. Tsss ! De vrai sauvage, ces gens-là.

Ainsi donc, après avoir reçu l'ordre directement de mon supérieur hiérarchique, ma présence sur cette ile n'avait que pour but principal, d'enquêter et d'intercepter des membres de la Cabale si possible.
Vêtu comme un jeune rebelle, un look d'ailleurs qui n'illustrait pas du tout mon appartenance à la marine, j'étais installé dans un restaurant modeste du coin, près d'où l'un des meurtres avait eu lieu, avec une cigarette sur les lèvres et un petit café qui me tenaient compagnie. J'essayai de rester vigilant afin de ne surtout pas rater n'importe quelle chose qui pourrait m'être utile dans ma mission.
Soudain, j'entendis crier :<< O Voleur ! Il a volé ma petite fille chérie>> , je tournai aussitôt la tête en direction des cris pour m'apercevoir de la scène. Un homme, un peu louche, vêtu de noir s'éloignait avec une fille inconsciente dans ses bras, tandis qu'un autre type, environ la cinquantaine, lui courait après dans le but de reprendre ce qui semblait être sa fille à lui. Hummm .... On dirait bien que le devoir était en train de m'appeler. Ceci est une mission pour << Super Jack>> .

Tout à coup, sans crier gare, je me levai de ma place avant de grimper brusquement sur les tables pour atteindre rapidement la sortie. Un geste qui n'était pas du tout indispensable, mais bon disons simplement que j'essayai de jouer au super soldat de la marine histoire d'avoir mon petit moment de gloire. héhé !
Bref, après être sorti brusquement du restaurant, je me mis à la poursuite du kidnappeur tel un lion à la quête de son petit déjeuner. Mais cependant, une chose attira mon attention. En effet, la propriétaire du restaurant dans lequel je venais de sortir, essaya de m'interpeller en courant derrière moi avec un balaie à la main avant de crier :
L'enfant enlevé Grand_10
- Voyou ! Tu pense que tu peux partir comme ça sans payer l'addition et laisser mon restaurant dans un tel bordel ?

Disait-elle tandis tandis que je continuai de courir tout en ayant mes yeux braqués vers elle. J'essayai de lui expliquer la situation.

- Retourne dans ta baraque à frittes vieille femme, tu parles à un soldat de la marine en plein mission !

- JE M'EEEEEEN FOOOOUT !!!

Cria-t-elle en me faisant bien comprendre que ce n'était pas son problème. A partir de ce moment je compris que c'était chaud pour mes fesses.

- Meeeerdeuuh !!!

Je me remis à regarder devant moi en courant plus vite afin d'attraper le voleur, mais aussi afin d'échapper à cette vieille folle. Alors que le kidnappeur venait de tourner à gauche, je fis de même en étant toujours en vitesse maximum, quand soudain l'incroyable se produisit. N'ayant pas eu le temps de le voir, je heurtai violemment un lampadaire avant de retrouver au sol, en me tordant de douleur.

- AHHHHHHHHH !! Enfoiré de lampadaire

- Ahh ! Enfin je te rattrape voyou.

Dit la vieille femme qui venait de me rattraper avant de faire pleuvoir les coups de balaie sur ma personne.

- Aie, aie ... " Argh "

Criais-je alors qu'elle continuait de se venger de moi à travers ses violents coups de balaie. Ainsi, le kidnappeur continuait de s'éloigner petit à petit de ma position tandis que j'espérais qu'il sera intercepté par une autre personne.


Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Mar 11 Déc 2012 - 11:23

Quel remue-ménage dans cette petite rue ! Je mangeais tranquillement la nourriture que je n’avais pas payée et le vendeur lui, n’avait pas eu le temps de me reprendre ou de m’engueuler entre le transport express d’enfant et le martellement d’homme bizarre par une vieille dame. En même temps, on était tous les deux un peu bête de regarder ce spectacle. Entre temps, l’homme à la chaise roulante avait continué sa course folle telle un pilote de navire en mode « Davy Back Fight ! »… Plus sérieusement, il s’était avancé juste derrière Ulcky. Et comme je ne l’avais pas vue, au moment où j’ai fait un pas en arrière pour mieux rire de la situation, je me suis pris les pattes sur les reposes pieds de l’handicapé. Chute ridicule et du genre où tu te sens partir, mais rien ne se passe dans ta tête, alors tu te viande comme un gland au sol…

Yuan : Aïh, aïh…. Pourquoi moi…

Je me grattais la tête et j’ai ouvert les yeux pour entre apercevoir le visage de mon agresseur ! Oui violent bonhomme sur roulette, qui soit avait un problème sérieux, soit devait mal dormir car il semblait avoir une mine vraiment merdique. Imaginez la situation… Ici ceux qui font la loi ce sont les plus faibles !


Yuan : Tu n’aurais pas un pro…

BIM !!!!

C’est le bruit que fait un homme qui cours avec une enfant dans les bras et qui se prends les pieds dans le corps d’un individu au sol… Oui j’avais servi de croche pied géant à l’homme vêtu de noir qui n’était plus a bout de souffle car évanoui au sol à mes cotés… La petite aussi était encore dans les vapes et l’homme qui criait un peu plus tôt arriva à notre niveau.

L’homme : Merci jeunes gens, vous avez sauvé ma fille. J’en suis heureux… Ces gens de la cabale… J’ai eu si peur…

Ulcky : Mais de rien voyons… J’ai juste écouté mon courage et mon envie d’aider la populace… Quant a cette estropié… Enfin … A cette personne en difficulté motrice définitive, sachez qu’il a été la pierre angulaire de notre réussite !


Bon a ce moment plus personne ne m’écoutait, mais j’avais envie de me faire mousser un peu. De temps a autre… C’est agréable. L’homme qui semblait être le père de l’enfant s’en alla presque aussi rapidement qu’il était venu. Ce qui ne me choqua pas, car j’en avais un peu rien à faire, mais cela avait semblé gêner d’autres personnes. Jack est arrivé juste après. On lui expliqua la situation le plus simplement du monde et on mettant à l’honneur toute l’histoire ! Car oui, n’oubliez pas que je n’avais toujours pas payé mon repas sur le dos du marchand et je ne comptais pas le faire… Mais d’un seul coup, l’homme en noir qui se réveillait complètement paniqué...

L’homme en noir : Marie ! Ou est-elle ??? Aidez-moi !!! La cabale !!! Elle me l’a prise !!!! Qui êtes-vous ??? Qu’avez-vous fait bordel !!! Ma fille va être sacrifiée !!!! Au secours !!!!!!!!

*****

Nous apprenons a ce moment que l’homme en noir s’appel Eric, il est membre d’un culte religieux prônant la discrétion et explique pourquoi il est vêtu de noir. Son enfant a été la cible de la cabale, car ses derniers profitent de la discrétion de ce culte, pour enlever les enfants afin de les sacrifier. La cabale pense échapper à la rumeur en ayant choisi ce genre de cible…

*****
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mer 12 Déc 2012 - 17:43



Sombres présages...


    A Inari, les jours passaient avec une extrême lenteur pour le pirate Howard Prince... Est-ce que cela avait un rapport avec le climat qui, froid et sec, paraissait figer les choses ? Ou parce que les évènements intéressants arrivaient très rarement ? L'homme au tricorne n'en savait strictement rien, mais, aujourd'hui, il connaissait pratiquement tous les recoins de l'île principale... Les interventions de la Cabales et ses tentatives d'assassinats à son égard avaient beaucoup diminuées ces derniers temps, mais, d'après certaines rumeurs, la secte s'organisait autour d'un nouveau loisir : la capture d'enfants. Pourquoi faisaient-ils cela ? Qu'est-ce qu'ils projetaient de faire ? Evidemment, cela ne présageait rien de très poétique...

    Posant son tricorne sur la petite table ronde qui trônait face à lui, Prince, assis sur un fauteuil confortable, juste à côté de la grande cheminée qui crépitait à intervalles irréguliers, savourait cette douceur, cette chaleur, que lui procurait l'auberge du "For Rhum", enseigne qu'il affectionnait tant depuis son arrivée. Tandis qu'il tournait les pages du journal, une voix qu'il connaissait bien arriva jusqu'à ses oreilles : c'était le vieux Toshiki, qui, en train d'essuyer un énième verre devant son bar, profitait qu'il n'y ai quasiment personne dans son bâtiment pour parler au pirate :

    « Des évènements bien troublants que voilà... J'espère au moins que ces gamins ne sont pas morts... Les familles doivent être dans de tels états. »

    Laissant échapper un souffle d'impuissance, le vieil aubergiste, rangea le verre avant de continuer :

    « Toi qui as pu les approcher plus d'une fois... Tu n'as rien pu savoir à ce sombre sujet ? »

    Prince, qui laissa tomber le journal sur la table, croisa les jambes... Son regard semblait chercher des réponses tout en scindant le vide, devant lui. Après quelques instants, il releva les yeux et regarda le vieux Toshiki :

    « Malgré ces plusieurs faces à faces, ces types n'ont jamais parlé de ce genre de plan... Non. A mon avis, cela va plus loin que leurs simples tentatives d'assassinats... Ohé le vieux, tu as quelques informations sur l'enlèvement de ce matin ? Ils ne le mentionnent pas sur le journal du jour... »

    Apparemment et à ce que disaient certains citoyens d'Inari, un nouvel enlèvement avait eu lieu en milieu de mâtiné, dans les rues de la ville, tandis que cette dernière était bondée d'individus. Au départ, les premiers avaient eu lieu seulement la nuit, mais petit à petit, la Cabale commença à enlever les enfants même en plein jours, sous le regard de la population.

    Tandis que le pirate allait continuer, dans sa conversation avec l'aubergiste, un homme, assit à l'autre bout du bâtiment se leva. Ce dernier se dirigea directement vers le pirate qui, instinctivement avait sortit son pistolet à silex de son ceinturon, pour le braquer, sous la table, à un endroit ou l'individu ne pourrait le voir.
    Sans demander quoi que ce soit, l'homme, qui ne paraissait pas très vieux, mais dont le visage était salement ravagé par la fatigue, posa une petite bourse sur le journal que lisait, quelques secondes plutôt, l'homme au tricorne et lança, bouleversé :

    « Vous êtes Howard Prince... Certaines personne parlent de vous depuis quelques jours... Je... S'il vous plait... Je ne sais plus à qui m'adresser... Sauvé mon fils de la Cabale !!! »

    Une demande inattendue...



Invité
Invité


Jeu 13 Déc 2012 - 11:57

Pendant la course poursuite assez étrange, Ivan s'est étourdi pendant quelques instants. Comment? Lorsqu'il percuta l’homme avec un bandage sur ces yeux, le coude de l’individu frappa la tête. Ne sachant plus trop ce qu’il fait, où il est, il resta silencieux pendant quelques instants. Une fois en pleine possession de ces moyens, il entendit l’homme vêtu de noir parler de sa fille et de sacrifice. Ce qu’il dit est la vérité. La petite est bien ça fille. Malheureusement toutes les personnes ici présentes ont participé au kidnapping. Le sort s’acharne sur le pauvre Eric. Les autres ne doivent plus trop savoir qui ment et qui dit la vérité. Il faut faire quelque choses et vite.

-Les amis. Ce que dit cet homme,
montre du doigt le père, est la vérité. Sa fille vient d’être kidnappée à cause de nous.

Ce sont des inconnus, pourquoi croiraient-ils à un pauvre handicapé ? Il faut leur révéler. Il met ses bras sur les accoudoirs et reprend avec sa douce voix.

-Je me nomme Ivan, Ivan De Cimitiero. Je possède un pouvoir. Celui du fruit du démon. Grâce à cela je peux percevoir qui ment et qui dit la vérité. Il attrape son tissu et le rabaisse pour mieux caché la partie calcinée du visage

Malgré les bonnes intentions des individus, l’ange préfère ne pas révéler l’autre parti de son pouvoir. Il vaut mieux garder quelques atouts dans sa manche. L’heure n’est pas à la discussion. Plus le temps de réaction serra long, plus les chances de survie de la fille baisseront. L’handicapé tend la main droite.

-Je compte aller la sauver. M’accompagnerez-vous?

Rappelons que l’ange est méfiant et prépare souvent c’est coup à l’ avance. Pour lui la probabilité qu’un complice est parmi cela est assez élevée. Les réponses ainsi que les réactions qui suivent lui permettront de connaitre leur camp. Si tout se passe bien il y aura cinq personnes pour le sauvetage. Le jeune qui se fessait frappée, le jeune qui se fait percuté, le père et pour finir le calcine et son compagnon.
Jack Archer
Jack Archer
••• Agent du CP8 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 475
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 15 Déc 2012 - 19:19

- Daccord daccord, je vais vous payer !

Dis-je à la vieille femme en me relevant pendant qu'elle continuait à faire pleuvoir ses coups de balaie sur moi. Elle s'arrêta au bout d'un moment, le balaie brandit vers le ciel prêt à me fendre le crane, en attendant que je lui donne son argent. Je sortis une bourse pleine pièce de ma poche de jean.

- Putain, qu'estce que les gens ne feraient pas pour avoir de l'argent ces temps-çi

Murmurais-je à l'égard de la vieille femme, parce que j'étais un peu énervé du fait qu'elle s'était mise entre le kidnappeur & moi.

Elle m'asséna un coup de balaie sur le crane en disant :

- Tu va me rembourser oui !

- Aiie ! C'est bon, c'est bon... Je suis sur le point de le faire là.

Je me mis à fouiller dans la bourse afin de prendre quelques pièces et de les donner à cette vieille sorcière quand tout à coup, elle arracha, avec une vitesse incroyable, la bourse de mes mains. Je levai les yeux de ma main vide pour la regarder d'un air étonné :

- Heu...... Hein ?!?... " Argh" ...Pu-tain, mes couilleeeus !!

Sans me donner une explication, elle m'administra un coup de pied dans l'entre jambe puis elle s'en alla loin de moi en mormonant.

- Tsss..... Morveux.

Je ne vous cache pas que l'effet de son attaque fut désastreuse, c'était comme si, j'avais été électrocuté, tellement la sensation qui avait traversé mon corps entier était extrême. Sniff ! C'est fou comme la vie peut s'acharner desfois sur les braves personne, c'est pas juste.

Quelques secondes plus tard, je me relevai difficilement du sol, tel un phoenix qui était en train de renaitre de ses cendres.....heu.. Enfin... Disons plutôt, tel un guerrier qui venait de retrouver sa virilité avant que je ne puisse me rendre compte de la situation avec le kidnappeur. Apparemment la course de ce dernier venait de prendre fin à la rencontre d'un obstacle au sol qui n'était rien d'autre qu'un jeune homme probablement pas bien dans sa tête vu sa gueule. Super, maintenant j'allais pouvoir procéder à l'arrestation de ce brigand, il était temps pour << Super Jack>> de passer à l'attaque. Banzaaaai !!!!
Sur le trajet pour me rendre sur la scène du crime (Si on peut l'appeler ainsi), je croisai le père de la victime avec sa présumé fille dans ses bras qui s'éloignait de la zone et d'après l'expression sur son visage, il semblait être pressé et nerveux. Humm... C'était bizarre. Mais bon, ne nous attardons pas sur ces détails et allons cueillir ce misérable bandit.

Arrivé à leur position, j'y trouvai << L'attardé mental>> avec le bandeau rouge et le handicapé de service qui m'expliquèrent la situation. Je pris une grande respiration puis après avoir gonflé ma poitrine en montrant que j'étais fier de ma personne, comme si j'étais celui qui avait arrêté le bandit, je sortis les menottes pour les lui mettre.

- Allez, toi tu viens avec moi. Je suis sûr que tu as beaucoups de choses à me raconter

Dis-je avant qu'il ne puisse reprendre ses esprits et voir qu'il avait été capturé. Tout à coup, effrayé, le prisonnier se mit à déblatérer des choses incroyables à propos d'une certaine Marie qui allait être sacrifié et de la Cabale. Pff.... Classique, s'il pensait vraiment pouvoir s'en sortir avec des mensonges de ce genre alors c'était pas du tout gagner.

- Ta gueule !

Lui dis-je avant de lui asséner aussitôt un violent coup de poing en plein visage qui le rendit inconscient, une fois de plus. Au moins, on ne pourra pas dire que je n'ai pas fait mon job.

-Les amis. Ce que dit cet homme est la vérité. Sa fille vient d’être kidnappée à cause de nous.

Dit le handicapé qui se mêla de la situation en nous révélant que le soit disant kidnappé disait la vérité. Merde, comment pouvait il savoir cela ? Et évidemment ce bonhomme du nom de Iwan possédait un fruit du démon qui n'était rien d'autre que le fruit de la vérité. Humm.. intéressant. Mais comment pouvait on en être sur ? Bingo ! J'avais une idée.

- Prouve le. Mon frère a tué mon père, estce la vérité ?

Dis-je à l'égard du handicapé avec un grand sourire afin d'essayer d'influencer sa réponse à travers mon expression. Mais contre toute attente, il répondit que c'était la vérité. Punaise, on dirait bien qu'on avait foutu le bordel. Merde ! Je le savais tout à l'heure qu'il y avait un truc qui clochait. Je répondis oui à la proposition du handicapé en lui disant que j'étais son homme.
Je me penchai vers le pauvre type encore inconscient au sol, je le saisis par le collet puis je lui dis.

- héhoo !, reveille toi, je suis vraiment désolé pour le coup de poing, c'était pas..heu.. fait exprès. Ta fille est en danger, bordel de merde.

Et oui, vaut mieux partir sur de bonne base tant qu'on le peut encore. En plus s'il venait à se plaindre auprès de la marine, cela pourrait bien être ma fête, une fois de retour à la base.
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Lun 17 Déc 2012 - 13:34

~~~~ *** ~~~~

Après avoir été une nouvelle fois assommé et s’être une nouvelle fois réveillé. Notre père de famille nous aida dans notre enquête. Il nous avait expliqué que la cabale commettait leur enlèvement principalement dans la ville. Mais que leur base secrète, ou dans tous les cas, l’une d’elle, était dans les hauteurs de Boru Bodur. Le nouveau petit groupe avait donc deux choix. Soit aller directement à la source, soit tenter d’attraper un des membres en plein méfaits.

~~~~ *** ~~~~

La situation était assez drôle. Nous avions un fièr membre de la marine qui était plus proche du clown que du héro, une personne limité mais ayant tout de même une sorte de garde du corps, le rendant plus difficile à maitriser en cas de problème et qui plus est porteur d’un fruit du démon !!! C’est d’ailleurs sur ce point qu’Ulcky resta bloqué un moment…

Ulcky : La chance !!!! Mais comment as-tu eu ton fruit ? C’était bon ? Il parait que non d’après la légende. Et tu sais si on dit vrai ou faux alors ? Tiens … Tiens…

***

Ulcky : Et si on lui jouait un tour ?

Yuan : Comment ça ?

Ulcky : Tu vas dire la vérité, mais ta vérité ! Et on va voir sa réaction…


***

Ulcky : Moi aussi je veux faire un test ! Alors mon affirmation qui peux être fausse est … Je suis de nature calme et réfléchis…

Ce que disait Ulcky était la vérité et Ivan le confirma rapidement, en ayant tout de même un peu de lassitude à jouer à ce jeu… Puis Ulcky retenta…

Yuan : Je suis impulsif et speed…

Là, l’homme en chaise roulante fit un temps d’arrêt… L’homme au bandeau devant lui venait de lui dire deux choses diamétralement opposés qui ne pouvaient refléter la personnalité d’un même individu. Il devait donc y avoir une affirmation de fausse. Mais là… Les deux étaient vrai… Peu de chance qu’Ivan comprenne pourquoi l’étrange pitre devant lui arrivait a contourner le pouvoir immense de son fruit…

***

Ulcky : T’a vu sa tête ? Tu ne dis rien pour le moment… C’est assez drôle…

Yuan : C’est tordant ton truc…


***

Le père de famille : Vous pourriez peut-être y aller là non ?

A faire le con, j’en oubliais ce qu’on avait promis. A la question d’Ivan, j’avais répondu présent ! On avait quant même bien merdé. Et la moindre des choses était de trouver et de sauver cette petite fille… Accessoirement de foutre une dérouillé à une guilde aussi ! La perspective était intéressante. A réfléchir, cela m’ennuyais d’attendre un autre méfait. J’ai donc annoncé mon choix.

Ulcky : Pour ma part, je vais aller voir directement sur le caillou volant ! Ca a l’aire trop intéréssant en plus. Dis moi papa, tu sais où ce trouve leur cachette ?

Le père de famille : Pas vraiment non… Mais vous trouverez bien des personnes informés sur leurs cachettes. Elles sont nombreuses là haut parait-il.

Ulcky : Très bien !!!


C’est comme ça que j’avais pris le pas vers les grosses chaines à l’entré de la ville. Je me suis souvenu qu’un bon nombre de personne proposait des solutions plus ou moins fiables pour aller nous percher dans les hauteurs de Boru Bodur. J’avais quant même esquissé un sourire en imaginant devoir emmener notre groupe entier… Un mec gaffeur et une personne à mobilité réduite… Ca annonçait un sacré challenge pour grimper ! Nous ne savions pas encore que bientôt, ce n’est pas à quatre, mais bien a cinq que notre périple allait continuer…
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Jeu 27 Déc 2012 - 16:10



    L'homme avait l'air désespéré et surtout, complètement abattu... Son visage fatigué et creusé par une exténuation trop présente, enlevait tout doute sur une pseudo comédie, une mascarade ayant pour finalité de tuer le pirate au tricorne... Chose qui avait été mainte fois orchestré par la Cabale, ces derniers temps... Cependant, ce type était sincère, cela était clairement affiché à l'intérieur de ses yeux... Se mettant alors à genoux devant le hors-la-loi, il continua sur sa lancée :

    « S'il vous plait... Je vous en supplie monsieur... J'ai déjà discuté avec la Marine, qui, bien que mobilisé sur cette affaire, ne semble pas avancée... Plusieurs chasseurs de primes sont tombés ces derniers temps, de la main noire de cette secte et plus aucun ne semble prêt à se lancer contre elle. »

    Les larmes commencèrent à couler le long de son visage, tandis, que, serrant les dents, l'homme semblait lutter de toutes ses forces pour ne pas exploser... Il était à bout, comme exténué après un long voyage, une lutte trop importante pour lui. Cela devait également être honteux de devoir s'afficher de la sorte devant un pirate... Une véritable humiliation peut-être. Collant alors sa tête sur le plancher du bâtiment, il ajouta :

    « Je... Lorsque j'ai appris que vous étiez en ville, j'ai pensé que vous pourriez m'aider... Je ne sais pas pourquoi, mais les gens ne parlent pas de vous en mal... Vous êtes... mon dernier espoir monsieur Prince !!! »

    C'était bien une des premières fois que Prince voyait un type à genoux, devant lui, pour lui supplier quelque chose... Lui, un hors-la-loi, un mécréant pour certains et surtout... un pirate aux yeux du monde... La scène pouvait sembler ironique, mais le drame qui enveloppait toute cette affaire ne pouvait laisser place à ce genre d'esprit simple ou tout autre sarcasme. C'est en tout cas ce que pensa Howard Prince, qui, tout en prenant son tricorne pour le remettre sur sa tête, se leva dans son fauteuil confortable. Fermant les yeux, ce dernier souffla de dépit, avant d'attraper la bourse, que l'homme avait posé sur son journal. Ses pas résonnèrent alors sur les lattes de bois de l'enseigne toujours vide, jusqu'à arriver devant le maître des lieux qu'il questionna sans préavis :

    « Ohé le vieux... Tu ne connaîtrais pas un ancien de la maison Boru Bodur qui pourrait me donner quelques renseignements sur la façon d'aller là-haut ? »

    Toshiki, de dos, qui était en train d'installer de nouvelles bouteilles derrière son comptoir, réfléchit quelques secondes. Le vieil homme s'était fait quelques relations intéressantes à l'intérieur d'Inari, des relations qui lui permettaient de connaitre à peu près tout ce qui se passait sur l'île.

    Se retournant vers son fidèle client, le vieux barman répondit alors simplement :

    « Zaracas Magoon... Tu le trouveras au Nord Ouest de la ville, probablement dans un lieu de culte. »

    Un large sourire s'afficha alors sur le visage angélique du pirate, comme un réel et chaleureux remerciement avant que ce dernier ne dépose la bourse sur le bar :

    « Tiens, offre un peu de repos à notre nouvel ami, ainsi qu'un peu de nourriture... Je me charge du reste. »

    Prenant le chemin de la sortie tout en replaçant son long manteau noir directement sur ses épaules, pour se préparer au froid extérieur, Howard Prince s'arrêta devant la porte et, sans regarder l'homme toujours à terre, demanda à ce dernier :

    « C'est quoi le nom de votre fils ? »

    C'est tout ce qu'il avait besoin de savoir...



Invité
Invité


Jeu 27 Déc 2012 - 17:11

Le test du pouvoir de l’ange semble les amuser. Avoir des personnes débordantes d’énergie fait plaisir à voir. Il faut espérait qu’ils sont aussi doués qu’énergique. L’abus de question est assez logique. C’est sans doute la première fois qu’ils voient un détenteur de fruit du démon. Leur réaction étudiée par Ivan ne lui permet pas d’affirmer s’ils sont des espions ou non. L’un s’est excusé du coup de poing et c’était vrai. Il est réellement désolé. Mais ça ne permet pas d’être sur à cent pour cent. Puis l’autre qui demandait où se trouve la cachette. Rien de tout ce qu’il a dit ne permet d’affirmer quoi que ce soit. Il vaut mieux rester vigilant.
L’heure est venue au sauvetage. L’homme étrange qui possède des comportements opposés prend les devants. Mais il ne semble pas savoir comment monter. Peut-être envisage-t-il d’y aller à la force de ces bras ? Une méthode bien rudimentaire.

-Monsieur. Vous connaissez un moyen pour monter sans danger ?


-Oui il y a des mécanismes, un système complexe de nacelles à vapeurs accrochés aux chaines d'amarrage du lieu saint. Mais le problème c’est que ça coute cher. 50 000B par personne. C’est un bisness… Mais une rumeur raconte qu’un homme se nommant Zaracas Magoon aide quelque personne à monter. Mais il est préférable de le connaitre sinon c’est plus compliqué. Il serait au nord-ouest. Pour le lieu où il serait, aucune idée.

*C’est intéressant. Mais ne sachant pas quand a lieu le sacrifice, il vaut mieux prendre la méthode la plus rapide. Réfléchi, et monte le puzzle…. Oui c’est sans doute la meilleure option.*
-Je propose de prendre la nacelle la plus proche. Je payerais si nécessaire. Si gaspiller des Berrys augmente nos chances de réussite. Je le ferai sans aucun doute.


C’est sans doute la meilleure option. De plus dire qu’il prend en charge le transport devrait ravir les individus. Une personne qui ne voulait pas payer un petit repas. L’autre qui voulait grimper sans gaspiller un rond. Il ne reste plus qu’à se diriger vers la nacelle.

-Petite question. Pourrais-je connaitre vos noms ?

Il est bien beau de partir à l'aventure mais c'est plus agréable de savoir avec qui.
Jack Archer
Jack Archer
••• Agent du CP8 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 475
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 4 Jan 2013 - 15:36

Cela semblait vraiment absurde, mais c'était vrai. Moi, Jack archer, j'avais maladroitement participé au kidnapping d'une petite et innocente fille de la région donc cela ne devrait surprendre personne, si je m'étais porté garant pour aller secourir la fille en question. Bougre de faux jetons à la sauce tartare, je ne donne pas cher de ma peau si cela venait à atteindre les grandes oreilles de mon boss, ça allait surement être ma fête. Mais bon, espérons juste que tout va rentrer dans l'ordre.
Après un petit moment passé à nous renseigner sur la situation et à jouer à vérité ou mensonge avec l'autre ectoplasme à roulettes là, on fut fixé sur notre prochaine destination et celle-ci n'était rien d'autre que le caillou volant qui se trouvait au-dessus de nos têtes. Héé puis merde, tout ce remue ménage m'avait bien stressé, d'ailleurs c'était l'une des principales raisons qui avaient fait qu'à cet instant précis, j'étais en train de fumer une cigarette. Ahh ! C'était fou, comme ça me faisait du bien

- Arashibourei.... Toji Arashibourei.

Lui- répondis en tirant sur ma clope et en le dévisageant comme ci j'attendais une certaine réaction de sa part quand soudain, je fis un bond vers l'arrière puis je pointai du doigt le handicapé avant de crier :

- HA !!! Alors là je suis sûr que tu t'y attendais pas, hein ? hé oui Toji n'est pas mon vraiment nom... Hahahha !! Il a buggé ton pouvoir, n'est-ce pas ?
L'enfant enlevé 30992810
HEEEEEEEEEEEEEIIIIIIN ??????

Firent les gens qui étaient autour de nous, qui finirent par me traiter de con, parce que je leur avais foutu la trouille pour des histoires de gamin.

- Héhé ! Je pense qu'on va bien s'amuser..... Mon nom est Archer, Jack Archer.

Lui dis-je avec un large sourire sur le visage en lui tendant la main.
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Dim 6 Jan 2013 - 19:00

Amusé, c’était le mot juste. Jack était un drôle de phénomène. Et cela faisait rire le grand gaillard au bandeau. Ivan avait été plus que généreux à nous offrir le voyage jusqu'à là-haut. Nous nous dirigions donc vers la machine qui devait nous emmener vers les cieux.

Ulcky : Moi, c’est Ulcky Yuan. Je suis un simple voyageur. Heureux d’être tombé sur vous les gars. Surtout toi Ivan.

Dis-je en riant. Car pour Ivan, c'était un terme utilisé au sens propre. Je n’avais pas pris la peine de serrer les mains, car d’une c’était chiant et de deux c’était long… Mais un simple signe de main avait fait l’affaire. N’empêche on avait été un peu vache de ne pas se présenter plus tôt, comme Ivan l’avait fait. Je commençais à tourner autour de son acolyte en me demandant pourquoi un tel silence… Le mec c’était un zombie… Il ne parlait pas, suivait notre encapuchonné et voilà…

Ulcky : Et lui ? Il est qui ? Quoi ? Enfin, je dis ça… Ta moitié ? Pfff…

Là, c’était encore de la moquerie gratuite… J’avais apposé mes mains sur ma bouche pour empêcher le rire d’éclater. Puis, nous sommes arrivés devant la fameuse machine à vapeur. Et à voir nos gueules… Enfin celle de Jack et la mienne surtout, on avait la bouche ouverte en ayant une confiance tellement proche du néant fasse a ce mécanisme que… Que l'on a réfléchis à deux fois avant de laisser Ivan payer le péage. Une fois dedans… Comment dire… Déjà on était un peu serré. La chaise d’Ivan prenait de la place. En plus, le bruit était un peu désagréable. Mais en même temps, c’était le plus rapide. Le temps de la traversé, nous avons continué à apprendre à nous connaître.

Ulcky : Vous étiez venu pourquoi faire d’ailleurs les gars ? Perso, j’avais juste eu envie de voir cet étrange caillou volant dont on m’avait parlé. Mais je ne savais pas qu’il n’y avait autant de personne… Bizarre … C’est dingue toute cette religion… Au fait vous avez une idée pour trouver notre gars là haut ?

Il fallait le dire, nous n’avions pas vraiment de plan… On avait décidé de grimpé et puis voilà. Mais pas de réelle piste, Mise a part le fait de connaître le visage de notre gars. Une idée me vint à l’esprit. Ivan allait nous être plus qu’utile.

Ulcky : Ivan, ce serait bien de pouvoir utiliser ta capacité pour trouver rapidement un de leur repère. Je ne connais pas réellement ton pouvoir, mais il t’est possible de lire les pensés ?

*****

Yuan : Idiot, tu l’as testé tout à l’heure et tu as bien vus qu’il ne nous avait pas grillé…

*****

Ulcky : Mmm, Non oublie ma question. Il faudrait trouver un de leur groupe, et après avec un peu de force… il répondra à nos questions…

Je me suis tourné vers Jack.

Ulcky : Enfin si tu ferme les yeux la dessus…

Nous sommes ensuite arrivés en haut. A peine le pied posé, la sensation de déplacement était quasiment identique. Il y avait une légère houle presque imperceptible… Mais presque. Et autour de nous, il y avait de multiple bâtiments tous plus étranges les uns que les autres. Formes, couleurs, tout l’ensemble était un patchwork. Mais plutôt que de s’émerveiller trop longtemps, nous devions commencer nos recherches…
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Mer 9 Jan 2013 - 19:14



    Dans une petite église d'Inari, quelques dizaines de minutes plus tard...

    Après avoir pénétré dans le bâtiment de culte, Howard Prince fut happé par le calme, le silence chimérique qui y régnait... Le bruit des lourdes portes qui s'étaient alors refermées, se répercuta pendant de longues secondes dans l'édifice religieux, tandis que le pirate observait l'intérieur avec un émerveillement certains : six longues colonnes soutenaient le bâtiment et d'innombrables petites bougies donnaient à ce dernier, une atmosphère magique et illusoire. Ces dernières étaient placées sur les piliers, dans des alcôves, où, directement, à même le sol. Néanmoins, personne n'était présent... Pas un fidèle et encore moins de prêtre.
    Soufflant de regret et déçu de ne pas avoir trouvé la personne qu'il cherchait, le pirate au tricorne allait faire marche arrière et tandis qu'il avait placé sa main sur la grande poignée d'acier, une voix rauque et frileuse raisonna dans tout le lieu de culte :

    « Tu pars déjà... Tandis que ton esprit est habité par de nombreuses questions ? »

    Se retournant doucement, Prince aperçu, face à l'autel, une silhouette, encapuchonnée dans une sorte de longue robe obscure. Le pirate mit alors quelques secondes avant de se décider à avancer, stupéfait de cette soudaine apparition qui n'était pas présente, il y a encore quelques instants.
    Sans préambule, Prince lança alors, en direction du nouvel arrivant :

    « Pardonnez ma spontanéité, mais je suis à la recherche de Zaracas Maggon... »

    Un long silence s'installa alors, tandis que la voix du Prince resta comme figé dans le bâtiment religieux :

    « Je sais. »

    « Hum... Et savez-vous où je peux trouver cet... »

    « Oui. Je sais. »

    Prince resta perplexe face à la situation... A plusieurs reprises il voulu quitter le bâtiment... Mais :

    « Hum... Je vais peut-être sembler insistant, mais pouvez-vous m'indiquer où se trouve... »

    « Je sais. La vérité est parfois plus simple à déceler qu'on pourrait penser, jeune homme... Je sais. Je sais. »

    Perdant patience, le pirate au tricorne haussa le ton, il n'avait pas la journée et détestait perdre du temps lorsque des gens attendaient après lui :

    « Ohé ! Arrêté de tourner autour du pot, vous allez finir par... »

    « Approche... Tu es envoyé par Toshiki... Je sais. Je sais. »

    Surpris, Prince se demanda comment cet homme pouvait savoir pour Toshiki... Le vieux l'avait-il prévenu de sa venu ? Ou arrivait-il à connaitre ses propres pensées, à lire son esprit ?
    Cela semblait peu probable, mais le pirate au tricorne s'avança, ses pas résonnant inexorablement, dans l'ensemble du lieu de culte.
    Arrivant juste à côté du mystérieux type encapuchonné, Prince regarda d'abord l'autel, sur lequel était posé de petites bougies, ainsi que de petits coffres, remplis de vivres, plantes et autres ornements... Ses yeux passèrent alors sur l'inconnu : sa tête, bien que retiré dans l'ombre exposait rides, crevasse et autres signes de vieillesse. Une longue barbe blanche courait le long de son torse et de fines mèches grisonnantes sortaient de sa capuche... L'érudit, dont les yeux ne quittèrent pas l'autel devant lui, était également appuyé sur une canne, sur laquelle trônait une petite tête de mort...

    « Je sais. Je sais pourquoi tu es ici... Je sais que tu veux trouver un moyen d'aller "Là-haut". »

    Prince, une nouvelle fois stupéfait par les propos du vieil homme, resta sans voix, hébété qu'un inconnu puisse savoir ses motivations avant même qu'il n'ait dit quoi que ce soit :

    « C'est le vieux qui vous en a parlé ? »

    « Je sais... C'est tout. »

    Le vieil homme posa alors ses yeux sur le pirate : des yeux complètement blanc, mais si profonds, qu'un simple d'esprit aurait pu si perdre... Il enchaîna alors :

    « Suit moi jeune homme. Je sais. Je sais. »

    Le vieux prêtre "Je-sais-tout" emmena alors Prince dans un renfoncement, derrière l'autel : après avoir fait tomber une bougie, le mur bougea quelques secondes, avant de laisser apparaitre une ouverture. Un passage secret ? S'en suivit une longue descente silencieuse, sur un interminable escalier de pierre. Ici aussi, des bougies permettaient aux utilisateurs de voir où ils mettaient les pieds.
    Enfin, les deux individus arrivèrent dans une grande salle circulaire, soutenue, une nouvelle fois, par une série de piliers sculptés.

    « Je sais. Par ici s'il te plaît. »

    La salle était globalement composée d'objets de cultes, de chaises, tables et autres livres poussiéreux et qui s'entassaient là, dans le plus grand désordre... Néanmoins, le prêtre invita le pirate au tricorne jusqu'à une sorte de mannequin, habillé d'une tunique de prêtre blanche, ajustée, esthétique et richement décorée. Cette dernière capta l'attention de Prince qui resta un instant à la regarder :

    « Je sais. C'est la tunique je que portais lorsque j'étais encore là-haut. »

    « C'est la tunique des prêtres du Boru Bodur n'est-ce pas ? J'ai pu en voir quelques-uns qui montaient dans les nacelles à vapeur pour se rendre sur l'île flottante... Vous étiez donc... »

    Le prêtre coupa alors Prince :

    « Je sais que tu souhaites aller là-haut. Tu veux comprendre... Savoir quelles sont les motivations de la Cabale. Je sais. Grâce à cette tunique, tu pourras accéder à l'île sans aucun problème... »

    « Pourquoi m'aidez vous vieil homme ? »

    Le silence régna quelques secondes, avant que ce dernier ne réponde :

    « Nous avons le même ennemis et la même préoccupation concernant ces pauvres enfants. Je sais. Mais je ne peux intervenir... L'âge et la vieillesse sont des barrières naturelles infranchissables... Je sais. Je sais que toi, Howard Prince, tu peux faire bouger les choses... »

    L'enfant enlevé Assass10
    Quelques minutes plus tard, Prince sortait de l'église, habillé de la robe des prêtres du Boru Bodur, avec un nouveau nom : Zaracas Maggon.





Dernière édition par Howard Prince le Ven 15 Fév 2013 - 23:00, édité 1 fois
Invité
Invité


Jeu 10 Jan 2013 - 13:45

Les répliques des deux hommes ne l’agaçaient pas. Ivan sait qu’il aura besoin d’eux. Chacun a son comportement, chacun a vécu une vie plus ou moins rose. Il sert donc la main du jeune avec sa cigarette du nom de Jack Archer. L’autre se présente à son tour mais semble un peu plus distant. Mais qu’importe. L’ange ordonne à son compagnon de partir enquêter sur l’objet de leur venue, ce qu’il fait aussitôt.

Une fois à la nacelle, l’handicapé s’approche du responsable et lui demande combien il lui doit pour les quatre personnes ici présentes. Celui-ci a une tête peu commune. Un sourire sournois avec les cheveux qui parte dans tous les sens. Ce n’est pas le genre de personne qui inspire confiance. Mais cela ne gêne point notre juge qui ne prend pas en compte mais ce que contient le cœur.

Spoiler:
 
-Tu veux monter hein ? Toi les deux gars avec la bouche ouverte et l’homme habillé en noir.* C’est surement des touristes huhuhu*. Ça fait 400 000B. Le prix est 100 000B par personne. Il tend la main pour recevoir l’argent comme si de rien était.

-Le prix est de 200 000B pour nous quatre. Inutile de mentir. Donc je te propose un marché. Soie je te paye le prix normal, soie je te laisse régler ça avec les deux types derrière moi.

C’est vrai que la vue des deux hommes ne l’a pas rassuré. Il est comme pris d’une certaine panique. Le regard des deux autres semble le pétrifier. C’est vrai qu’ils commençaient à s’impatienter. Une simple transaction ne devrait pas prendre autant de temps.

-Aller c’est bon pour 200 000B mais c’est bien parce que je suis de bonne humeur.
Le groupe monte dans la nacelle. L’ange prend pas mal de places avec son véhicule tandis que le responsable se fait discret.

-La raison de ma venue ? Étudier le système de lévitation. Enfin c’est mon compagnon qui s’en chargera. Si c’est des informations qu’il nous faut, je peux m’en charger

Lire dans les pensées, non je ne peux faire cela. Mais ne t’inquiète pas il suffit de trouver une personne avec la connaissance des lieux de sacrifice ou des zones ou se rejoigne les fanatiques pour que je trouve les informations qui nous seront utiles.

Une fois arrivé en haut… Une vision du chaos. Ici c’est l’anarchie. De nombreux temples sont ici avec des fidèles plus ou moins fous. Un groupe crie Dieu et se tape le torse. Des vrais fanatiques. Des bagarres ont lieu entre des groupes différents de religions. Ils se disent tous croyant mais il se comporte comme des sauvages. Ivan surpris regarde attentivement tout se massacre. Comment un tel bordel peut exister dans ce genre d’île ? Il pensait trouver des hommes dignes ici mais il tombe sur un ramassis de fou. Ce genre d’individu avec qui le dialogue est inutile. Ce genre d’individu qui veut vous imposer sa vision des choses et qui se moque bien de ce que vous allez leur dire. Ici la plupart des Hommes sont comme ça.
Le groupe se rapproche d’un homme tenant un livre.

-Paix et salut à vous voyageurs. Puis-je vous aidez ?

Une personne bien agréable face au vacarme causée par tous les autres.

-Paix et salut. Nous cherchons le lieu où se recueille la Cabale.

-Maudit soie Satan ! Il sort ça croix et la dirige vers nous. Purifiez-vous avant le jugement dernier !

Finalement ce n’est qu’un fanatique. Mais la réaction montre la réputation qu’a cette secte. Trouver des informations risque d’être difficile avec des hommes comme lui. Mais le temps est compté. Ivan accompagne sur quelques mètres l’homme et se sépare du groupe. Une fois qu’il n’est plus visible par le groupe il s’approche de l’homme et le tend la main.

-Je suis désolé. Mais nous ne cherchons pas à intégrer la cabale. Nous voulons sauver une petite fille. Merci pour les informations, l’homme lui serre la main et Ivan ne le lâche plus, enfaite ou se trouve la cabale ? Donnez moi-même une mauvaise direction cela fera l’affaire pour les autres.

L’homme surpris par une telle question répond alors avec l’intention de dire un mensonge.

-Donc il suffit d’aller vers la grande tour là-bas, montre du doigt, et une fois sur les lieux chercher le bâtiment tout blanc avec aucune décoration. L’ange lui lâche la main et le remercie.
Mais qu’avais vous fait ? L’homme hurle. De la sorcellerie !! Puis part en courant.

Personne ne peut mentir a Ivan lorsqu'il y a un contacte physique. L’ange part rejoindre ses camarades et leur donne les informations.
Jack Archer
Jack Archer
••• Agent du CP8 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 475
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 13 Jan 2013 - 14:09

Quelques minutes plus tard, après avoir discuté de tout et de rien, on se dirigea vers la nacelle afin de rejoindre le gros caillou qui se trouvait au-dessus de nous. On fut accueilli par un type un peu crade, doté d'un sourire sournois et d'une attitude qui en disait long sur sa personnalité. A peine avait-il posé les yeux sur nous que le bougre avait déjà en tête de nous plumer, mais c'est qu'il ne savait pas à qui il avait à faire le mec. D'ailleurs l'ectoplasme à roulettes remédia à ce petit problème, d'une façon, disons, très approprié à la situation.

Au moment où il dit cela, je fis passer mon pouce au niveau de ma gorge en tirant la langue avant de laisser sortir un léger << Couic ! >> de ma bouche. Un geste qui réussit à faire attendre raison au responsable des lieux vu qu'il changea d'avis à propos du prix. Au moment ou l'on montait sur la nacelle, je passai à côté du type avant de lui tapoter la joue avec un grand sourire sur le visage puis je lui dis :

- J'aimerais pas te voir de mauvaise humeur, dans ce cas.

Puis je continuai mon chemin avant de monter sur la nacelle avec les autres. Contrairement à Ivan, je restais vague sur le but de ma présence sur cette île en leur disant que j'étais un soldat de la marine qui était apparemment au bon endroit, au bon moment.

Quelques instants plus tard, on débarqua enfin sur le caillou volant. L'atmosphère était vraiment étrange et différent là haut. En effet, avec les sectes et les soit disant religieux qui occupaient les lieux, on se croirait à un spectacle de théâtre qui était sur le point de partir en couille. Comme d'habitude on restait à l'écart en laissant Ivan nous faire une démonstration de ses talents hors du commun en cuisinant quelques-uns des habitants de ces lieux. L'interrogation porta ses fruits et Ivan revint vers nous avec L'emplacement exact des brigands que l'on recherchait. Décidément, ce petit bon-homme m'intriguait, ça doit être cool d'avoir un fruit du démon. Humm .. Je devrais essayer un de ces jours.

Bref, on se dirigea ainsi vers le bâtiment en question qui, vu de l'extérieur, était tout blanc et ses murs semblaient avoir besoin d'un petit coup de brosse, parce qu'ils étaient un peu sales. Alors que mes camarades étaient en train de mettre sur pied un plan pour s'introduire dans le bâtiment, je m'éloignai discrètement d'eux, cigarette sur les lèvres et les mains dans les poches puis j'assénai trois violent coups de pied sur la porte qui finit par céder avant de finalement s'ouvrir. Il faut dire que je n'étais pas ce que l'on pouvait appeler un jeune homme patient.

- BANZAAAAAAAAIIE !!!!! Bande d'enf... foiré.... What the fuck ?!?

Criais-je en fracassant la porte en ne finissant pas correctement ma phrase à cause de ce dont j'assistais. En effet, Dans cette pièce sombre, plusieurs hommes vêtu de noir étaient autour d'un autel, éclairé par quelques bougies posées sur celui-ci, tandis qu'ils récitaient des trucs sataniques. Mais ce qui me troubla, était que sur cet autel se trouvait un nouveau né et il était sur le point de se faire sacrifier avec le leader de ce secte qui s'apprêtait à lui prendre la vie avec un poignard qu'il brandissait avec ses deux mains.

Baang Bang bang !!!

Je dégainai aussitôt mon flingue avant de tirer quelques coups de feu vers le plafond afin d'attirer leur attention et heureusement cela fut un succès. Je m'avançai ensuite vers eux, très énervé, afin de leur foutre une bonne raclée.

- Jeune homme, je vous conseille de sortir immédiatement de c.. " Argh"
L'enfant enlevé Face_p10

Dit l'un d'eux avant de s'affaler par terre en prenant de plein fouet un puissant coup de poing dans la mâchoire. L'un deux pris l'enfant et essaya de s'enfuir par derrière tandis que les autres m'encerclèrent afin de me retenir.
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Dim 13 Jan 2013 - 14:59

De la chance ? Une véritable maitrise de nous-même ? Du talent simplement ? Impossible de comprendre notre réussite, mais le pouvoir d’Ivan avait eu raison de nos recherches. Nous savions approximativement où était le dit bâtiment de la cabale, enfin l’une d’elle. Nous nous sommes donc hâté d’y aller en regardant avec un regard étrange, les divers murs et couleurs qui parcouraient les rues que nous empruntions. Arrivé devant le bâtiment, je me suis arrêté pour discuter avec les gars, afin de trouver un moyen d’entrer discrètement. Mon cul posé sur un sol aussi coloré que les autres édifices qui nous entouraient. J’ai commencé à réfléchir avant de me prononcer…

****

Ulcky : Bon, nous n’avons, pas beaucoup d’options. Peu de fenêtres ou trop haute et donc peu de sortit.

Yuan : De plus la porte n’est pas très large, notre ami à roulette n’est pas sûr de passer.

Ulcky : Donc il attend ici ?

Yuan : Bah, on n’a pas trop le choix… au pire il continue à glaner des infos ? Si seulement son pote avait été là...

Ulcky : Si il se sont séparé pour garder leur relation secrète... C'est gagné.

Yuan : Peut-être mais cela ne nous dis pas comment on va rentrer…

****

Pendant que je réfléchissais, Ivan cherchait depuis un moment à attirer mon attention sur la fracassante entré de notre ami marine… J’étais assis, le regard dans le vide et juste devant mes yeux, le bras d’Ivan faisait de petit vas et viens plutôt lent sans trop dire de mots… La tête agacé de son de l'homme devant mon manque d’expression, s’amplifiait avec les secondes qui passaient.

BIM !

Petit coup furtif sur la tête de la part d'Ivan pour me réveiller et m’apercevoir de l’entrée fracassante de Jack.

Yuan : Oh le con !

Sans trop réfléchir, je me suis relevé et j’ai attrapé les poignées de la chaise d’Ivan. Je l’ai ensuite tracté le plus rapidement possible vers le bâtiment en ne le laissant pas me donner son avis. Pouc, pouc… Voilà le bruit des roues d’une chaise roulante qui tape contre le bâti d’une porte… Pouc, pouc, pouc… Non vraiment, malgré mes 18 tentatives de passage en direct… Il n’y avait rien à faire… Solution de rapidité oblige. J’ai empoigné l'homme encapuchonné, le nôtre bien entendu, pour le porter comme un sac à patate et j’ai franchi l’entré. Ivan semblait me dire des choses, mais d’une, je n’entendais pas vraiment et en plus j’avais laissé son outil de déplacement auprès de la porte, donc si il cherchait à me demander de le poser... il devrait se traîner...
La pièce finement éclairé de bougie nous avait laissé un spectacle intéressant. Jack était encerclé par de multiples personnes… Au loin on entendait des cris d’enfant. Je me suis retourné pour laisser Ivan contempler le problème et soudainement… La lumière du plafond haut, qui nous était invisible jusqu’alors, s’alluma ! On avait devant nous, des hommes non pas de noir vêtus, mais plutôt une sorte de bleu très sombre. L’un d’eux avait dans ses mains un cône glacé… Dans le fond de la pièce une personne tenait un enfant… Sur les murs, on pouvait lire « Gloire aux cônes glacés ! ». Devant l’absurdité de la situation… Et bien j’ai parlé.

Ulcky : On vous tient monstre de la cabale…

... ... ... ... ... ... ... ... ... ...Grand silence... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... Très grand silence... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

Partisan des cônes glacés : Si vous cherchez ces personnes… Il faut aller deux maisons plus haut…

Nous nous regardions étrangement et bientôt la gêne prit place…

Ivan : Il dit la vérité…

Ulcky : Ah ah… Bah merci et salut alors…

Nous sommes donc sortit têtes basses, comme des enfants qui auraient fait une connerie… Enfin surtout Jack et moi. C’est en fait un lieu de culte des glaces qui badigeonnait les nouveaux nées de parfum d’eau de glace… A cause de la faible lumière et de la forme du cône, Jack avait imaginé le pire… Bon au moins nous n’étions pas loin du repaire de la cabale, quelques centaines de mètres, pas plus… Et nous avions une idée différente de notre prochaine approche… Ce que nous n’imaginions pas, c’était l’arrivée d’une nouvelle personne…
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Howard Prince
Howard Prince

♦ Localisation : Dans ton Coeur...
♦ Équipage : Pirates de Prince

Feuille de personnage
Dorikis: 6025
Popularité: -372
Intégrité: -212

Lun 14 Jan 2013 - 22:32



    Pendant ce temps...

    « Désolé monsieur, mais même pour quelqu'un comme vous, la taxe reste la même... Vous devez me payer 200 000 Berrys pour vous rendre sur le Boru Bodur. »

    Prince, caché sous son nouvel uniforme religieux, tenta alors une nouvelle fois de faire changer d'avis l'homme, qui s'occupait de l'acheminement des nacelles, vers l'île flottante :

    « Pardonnez mon insistance, monsieur, mais il doit y avoir une erreur... Je suis Zaracas Magoon de l'ordre de la lumière du Baku, ancien grand représentant au conseil des fidèles. Je dois absolument me rendre sur le Boru Bodur pour régler une affaire importante au conseil et, de ce fait, je... »

    « Je comprends tout à fait monsieur Magoon, mais les temps ont changés voyez-vous et désormais, tout le monde doit payer... Même un ancien du conseil ! »

    L'homme avait appuyé sur le mot "ancien", comme pour conclure la conversation, ce qui n'empêcha pas d'agacer le pirate, qui du lutter contre lui-même pour garder son calme... Jurant intérieurement, Prince ne s'était pas attendu à rencontrer des complications aussi rapidement... Le vieux lui avait-il donné toutes les informations nécessaires ? Car si cela commençait ainsi, il était quasi évident que l'île flottante serait encore pire...
    Payant le gardien et après s'être incliné devant lui pour le saluer, poliment, Prince pénétra dans la nacelle : des mécanismes se mirent en branle, tandis que de la fumée s'échappait du sol et de divers tuyaux... Le pirate, un peu inquiet, s'accrocha sur une des nombreuses rambardes qui entouraient l'intérieur de l'habitacle.
    Puis ce fut la montée : un à-coup soudain faillit lui faire perdre l'équilibre, alors que la nacelle commençait son ascension, lentement, sans un seul bruit... Seul quelques sons métalliques sortaient, à intervalles irréguliers, de l'énorme câble noir sur lequel la nacelle se mouvait.

    « Quel bijoux de technologie... Moi qui voulais aller sur cette île flottante depuis mon arrivée... »

    Puis, c'est un panorama extraordinaire et magnifique d'Inari qui s'offrit à lui : petit à petit et tandis qu'il prenait de l'altitude, l'ensemble de l'île apparut à ses yeux, comme un trésor chatoyant... Malgré le temps maussade, gris et froid, cette vue paraissait merveilleuse et, d'un certain sens, chaleureuse... Un tableau, une peinture, bientôt embellie par les éclats brillants d'une masse bleuté, gigantesque et colossale : North Blue.

    Après quelques longues minutes, un nouveau tremblement signifia au pirate son arrivée sur l'île flottante, le Boru Bodur... Sortant de la nacelle, qui semblait encore bourdonner, Prince, portant désormais la tunique de l'ordre du Baku, sembla déstabilisé par la nouvelle vision qui s'offrit à lui : partout ou son regard passait, des temples, églises et autres basiliques, de tailles plus ou moins impressionnantes, exposait leur splendeur. Néanmoins, quelque chose troubla le pirate... En effet, les bâtiments religieux semblaient tous très différents les uns des autres : certains disposaient d'une architecture tout à fait normal, tandis que d'autres étaient plus... "exotiques"... en forme de fleurs, renversés, ou encore construits à l'envers... Un endroit vraisemblablement très spéciale...
    De plus, un nombre impressionnant de fidèles, de telle ou telle maison, pullulait un peu partout dans les rues ou devant les bâtiments ecclésiastiques : cris, invocations et prières assez... "étonnantes", se dégageaient de cet endroit, comme un fabuleux foutoir symphonique. Quelques individus, habillés de simples caleçon, ou d'autres courants dans tous les sens tout en scandant des noms inconnus, semblaient même tout droits sortis d'un asile...

    « Mais qu'est-ce que c'est que cet endroit... »

    Marchant dans les rues de la cité volante, Prince devait désormais trouver un indice... une piste, qui pourrait l'amener jusqu'à la Cabale.



Invité
Invité


Mar 15 Jan 2013 - 12:32

Ivan vient d’assister à un véritable fiasco. Le marine fonce tête baissée et Ulcky rêvasse. Puis il semblerait que le garçon avec le bandeau aux yeux prenne l’ange pour un détecteur de mensonges. Le porté comme un sac de patates, ce n’est pas très élégant, mais il semble que ça soit la meilleure solution pour qu’Ivan assiste aux évènements et les renseignes grâce à son pouvoir. Enfin, le porteur ne semble pas trop écouter les conseils.

Le groupe sort donc et l’handicapé regagne son siège. Il réfléchit donc à une méthode pour maitriser les deux phénomènes. Mais il ne trouve pas réellement d’idée. Peu importe ce qu’il dit, l’un des deux entrera forcément par la force… Pendant qu’il se dirige vers le lieu l’ange réfléchi, réfléchi puis.

-On devrait faire ça plus en douceur. Si l’un de vous entre d’une manière fracassante il se pourrait que les membres de la cabale fuient par une sortie de secours. Là on pourra dire adieu à la petite fille.

L’handicapé le semble pas tellement écouter. Les autres son entrain de penser à on ne sait quoi. Un groupe d’individus vêtu de blanc entoure le bâtiment qui semble être le repère de la cabale. Ils sont blancs de la tête aux pieds. Leurs visages sont masqués par un tissu qui finit en pointe vers le haut. Avec eux il y a une énorme croix en flamme.
Spoiler:
 

-Satan habite ces lieux ! Vous devez fuir ou mourir à ces côtés. Dieu vous pardonnera vos pêchers si vous le suivez. Par contre si vous restez avec le maudit, vous serez maudit et vous ne gouterez point au jardin d’Eden. Votre demeure sera un enfer qui a pour combustible l’homme ! Vos cinq sens seront torturés.

Des religieux qui tente de sauvé d’autre religieux. C’est logique.

-Fermez là ! Arrêtez de venir nous harcelez bande de damnée !

Une phrase qui semble les toucher. On entend un OH ! de tous les individus en blanc. Puis ils font un signe étrange avec leur bras. Il descend du haut du torse vert le ventre puis d’une épaule à l’autre.

-Dieu délivrez nous du mal !

Puis les religieux se mettent à partir. Un individu avec un tricorne apparaît. Il était caché par tout ce monde. Vu son accoutrement, ce n’est qu’un voyageur comme notre groupe. Il n’y a donc pas besoin de le prendre en considération.

Ivan devance ses amis et frappe à la grande porte blanche. La porte s’ouvre brusquement

-J’ai dit dégager bande d’enf…. Hein ? Ils sont partis ? Bon débarras !

*Vlam*

Il claque la porte. L’ange ne s’est même pas fait remarquer. Comme s’il est inexistant. Il retape mais aucune réponse. Aucun bruit. Comme si le bâtiment est vide. Ce manque de réussite risque de poussée les autres à agir. Espérons qu’ils seront se maitriser cette fois.
Jack Archer
Jack Archer
••• Agent du CP8 •••


Feuille de personnage
Dorikis: 475
Popularité: 0
Intégrité: 0

Lun 21 Jan 2013 - 20:59

Grrr ! Les enfoirés, que comptaient-ils faire de ce pauvre bébé, je ne pouvais fermer mes yeux sur ce genre de pratique. Une seule chose était indispensable dans ce genre de situation, c'était de faire mon job en arrêtant toutes les personnes suspectes ou dangereuses pour autrui.
En position de combat, je m'apprêtais à faire usage de mes armes à feu quand soudain la pièce fut éclairé et surprise, on s'était ou plutôt j'avais fait un énorme erreur concernant ces personnes. Et oui, ce n'était eux que l'on cherchait. Mais bon, membre de la cabale ou pas, ça n'excusait pas leur pratique et évidemment, je ne pouvais pas m'en aller aussi facilement et les laisser vaquer à leur occupation.

- Que diable, étiez vous en train de faire à ce bébé ?

- On était simplement en train de le baptiser enfin qu'il puisse être un membre complet de notre secte

Répondit l'un d'eux. Le type que je venais d'envoyer par terre avec un violent coup de poing dans la mâchoire, se releva et avec la lèvre inférieure en sang, il gueula à mon égard :

-Espèce de mérinos mal peignés, regarde ce que tu m'a fais, abruti. SorteEEEZ D'ICIII !!!!!

Aussitôt avait-il terminé sa phrase que l'expression sur mon visage changea en ne laissant rien d'autre qu'un terrifiant et intimidant visage. Comment ça, j'étais mal peigné ? Il s'était vu sur une glace lui . Tss... En tout cas, il venait d'atteindre mon amour propre.

- Comment tu viens de m'appeler toi ?!?

- Quoi t'es sourd du con ? Dégage d'ici, oust !!

L'enfant enlevé Images13
- AHHHHHHHH !!! Alors toi je vais te défoncer ta troonc......

Disais-je en m'avança vers lui et en retroussant mes manches prêt à lui foutre une bonne raclée. Mais heureusement, ulcky vint m'attraper à temps par la veste avant de me trainer de force à l'extérieur du bâtiment afin que je ne puisse pas commettre une bêtise. Grr !! Il pouvait remercier le pirate ce mec , ou sinon je lui aurai bien botté le cul. Tss.... Moi, mal peigné ? Non mais, il devait être myope le type.

Bref, quelques minutes plus tard, après avoir été sermonné par Ivan et instaurer une petite règle afin de mener cette mission à bien, on finit par arriver devant le soit disant planque de ce qui avait capturé cette pauvre fille. Docteur << Je connais la vérité alors pas la peine de mentir >> essaya cette fois-ci de diriger les opérations et d'aller frapper à la porte du bâtiment où se trouvaient nos énemis du jour. Malheureusement cela fut un grand échec. Hummm... C'était désormais à super Jack de tenter sa chance.
Je m'avance vers la porte puis je frappe à la porte à cinq reprise, mais personne ne vint ouvrir.

- Humm... Je sais que tu vas pas aimer, mais c'est la seule solution, mon grand. A présent, c'est à mon tour d'essayer mon truc.

Lui dis avec un petit sourire puis je me retournais vers Ulcky en lâchant un << Tiens toi prêt, pirates. C'est le grand jour pour ces enfoirés >> avant de tourner vers la porte en question.
Après avoir pris une grande inspiration, je frappais de toute ma force à coup de sabot la porte avant qu'elle ne puisse céder à ma puissance brute et s'ouvrir sur une scène assez incroyable. En effet, après avoir défoncé la porte, on apercevait à l'intérieur, un type assis une chaise, munis d'un poignard et vêtu de noir avec un groupe d'environ une vingtaine de personnes qui étaient debout à côté de lui, de gauche à droite, en nous tenant en joue avec des armes à feu.
Je levai aussitôt les deux mains pour les mettre bien évidence en disant :<< Oups ! Alors là, on est dans la merde les gars " Gloups ">>

L'enfant enlevé Portra10
- Ainsi vous êtes les étrangers qui veulent nous voir ? Je vous en prie mes jeunes amis, venez me rejoindre et faisons un peu plus connaissance.

Dit le type assis sur la chaine avec un sourire assez pervers sur le visage. Hummm... On était vraiment dans la merde, cette fois-ci.
Ulcky Yuan
Ulcky Yuan

♦ Équipage : Les Ombres du Chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 3372
Popularité: -225
Intégrité: -170

Jeu 24 Jan 2013 - 8:22

La situation avait changé suite à notre erreur… Une porte fermé devant notre homme sur roue, et enfin ouverte devant le pied ravageur de notre homme de la justice. Le fracas avait bien entendu donné notre position et la création d’une embuscade surprise avait encore une fois virée à l’échec… Jack, notre courageux Jack, c’était lancé en premier dans cette grande pièce et après quelques pas et des mains levées vers le ciel, il s’arrêta… Je poussais gentiment la chaise d’Ivan et nous étions arrivés au pas de la porte d’entré, un peu en retrait d’Archer. A première vue, nous étions dans une situation similaire à avant. Un enfant, plein d’hommes étranges, des ustensiles aux formes étranges dans une pénombre toujours omniprésente.

****

Yuan : C’est quoi ce délire de rester dans le noir comme ça… Ils ont tous peur de la lumière ou quoi ? C’est quoi leurs soucis !

Ulcky : Mmm, je pense que c’est à cause d’un trouble de leur gourou pendant sa jeunesse… Un traumatisme irréversible qui le pousse à la manipulation et à ce cacher dans des zones noir… Nous aurions pu… devenir ainsi…

Yuan : Gné ? Bon je préfère notre propre problème… Au moins, on est sûr de ne pas être tombé dans un coin tout noir… … C’est glauque… J’imagine les matins où on a la tête dans le cul et …

Ulcky : Stop… J’ai compris, mais non je ne crois pas que ce soient leurs problèmes…

****

J’avais toujours cette impression de connerie en cours d’exécution. Bon, le gourou venait de nous dire qu’on le cherchait, mais comment savoir pour lui, si nous étions bien les personnes a qui il pensait ? Et alors, dans ce cas, nous serions deux groupes à chercher deux sectes différentes dans un même endroit ? Ou alors c’était une ruse pour que nous pensions… que je pense cela… Et puis était-ce encore des glaces entre leurs mains ?

« Click »

Reflexe que j’avais pris depuis peu, allumer la lumière. Et devant nous… Des hommes, armes braqués sur nous et un enfant qui n’était pas menacé par un couteau, mais qui devait s’attendre à une fin peu enviable… Dans tout les cas, sa fin était plus lointaine que la notre et à ce moment je souhaitais plus être à sa place qu’à la mienne… Et puis pour qui, pour quoi… J’ai eu un reflexe… Un reflexe bizarre mais humain…

Ulcky : Messieurs bonjour, je vais vous laisser, je ne suis que le pousse-poussier !

Ivan : Le pousse…

Ulcky : Pousse…


Et j’ai poussé… Oui j’ai commis un acte horrible, mais j’ai lâchement envoyé Ivan en direction de notre agresseur dans une course folle, car malgré tout, sa bécane était bien huilée et il ne fallait pas forcer beaucoup pour tracter ou éjecter son fauteuil. Et bien sûr, entre lui et nos agresseurs, Jack, qui ne pouvait se douter de son sort. Il se retrouva assis sur les genoux atrophiés de notre ami masqué. Je supposais a ce moment que la dernière fois qu’il avait eu la chance d’être assis sur un homme c’était avec le père noël… En tous cas, le fauteuil allait droit devant nos ennemis… J’ai coupé la lumière pour rendre la pénombre… et j’ai refermé la porte.

****

Yuan : On fait quoi ??? Ein ?? On est des meurtriers ? Non, mince un Marine et un infirme… Mais on à l’air de quoi ???

Ulcky : Pas de panique… On fait le tour du bâtiment, on z’yeute à une fenêtre si on en trouve une, et si ils sont moins nombreux genre… Deux et sans arme, on y va, sinon… Bah écoute, je pense bien vivre avec ce problème sur la conscience, donc si tu à du mal on sera à plus de cinquante pourcent à bien supporter la chose et bon, c’est la vie…

Yuan : Des fois tu me fais peur…

****

Je me suis donc haté d’aller faire le tour du bâtiment pour tenter de réparer mon reflexe de survie…

PS : Jack : a ce moment de la vie de mon perso, je ne suis pas encore pirate. ;)
http://www.onepiece-requiem.net/t5567-ulcky-yuanhttp://www.onepiece-requiem.net/t5632-ulcky-yuan#67959
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant