AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les Mafioso, c'tous des gigolos d'abord ...

Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 15 Déc 2012 - 11:47

Les mafiosos, c'tous des gigolos ...


Direction Grand Line maintenant. Les informations concernant la plume céleste sont enregistrés, il ne manque plus qu'à s'en aller. Prenant la direction de la sortie du magasin, il aperçoit deux bidons d'essences derrière le comptoir qu'il vient d'explosé quelques minutes avant. Soudain, une idée lui vient, ne laisser aucunes traces. Aspergeant toute la surface de vente en plus de la cave servant de repère, il ne laisse aucuns recoins sec. Une boite d'allumette dans la vitrine est à vendre, mais plus pour longtemps. D'un coup de masse la vitre et son étagère de brise laissant tomber l'objet. Le ramassant, Juusei se positionne à l'entrée du magasin, allume une des brindilles et la balance dans la flaque d'huile principale. Ce qui propage le feu de part et d'autre du magasin, en se faufilant dans la cave pour brûler les nombreux corps présent.

L'incendie ravage immédiatement les lieux, ne laissant qu'une ruine dans un tas de poussière en un temps limité. Mais Juusei n'est pas là pour le voir, car aussi tôt le feu démarrer, il part en direction de son bateau pour prendre la mer le plus vite possible. Mais des agents de l'organisation le retrouve et le poursuit lui tirant dessus comme un lapin en détresse. Il vient de tuer leur supérieur, tu m'étonnes qu'ils sont vénères. Les balles fusent abimes les façades de quelques maisons. De retour au marché, les coups de feux attirent les regards des citoyens, mais les effraient tout aussi bien. Créant un mouvement de panique générale, les billes de plombs touchent bon nombres de personnes aux côtés de Juusei.

Courant entre les étales de fruits et légumes, le phénix se faufile près du stand à pastèques. Les mafieux, scrutant la place du marché, cherchent l'homme aux masses. Lui derrière son étale, ramasse deux des fruits verts à côtés de lui et les balance sur eux Deux d'entre eux se les reçoivent et les 3 autres se retourne immédiatement vers lui. Tirant à bon portant, Juusei est dans l'caca. Les billes transpercent les cagots et explosent tous les fruits présent. Le pirate en balance une dernière, déséquilibrant l'un d'eux et saute vers eux, les armes en mains. Les deux avec une pastèque sur la tête se font désarmé ainsi qu’assommer sur les lieux. Les 3 autres c'est un peu plus compliqué. L'un d'eux se fait désarmé par un coup de pied rotatif, alors qu'il combat les deux premier. Un coup de massue latérale sur le visage et il n'est plus. Les deux autres s'enfuient lâchant leur arme, apeurer par la personne qu'ils ont en face d'eux. "Bon, c'est leur choix après tout. Mais un peu plus d'action n'aurait pas été de refus."


Soudain, un homme approche, ou plutôt fait du bruit depuis sa cachette. Juusei s'arme d'une de ses massues et la balance sur lui, ayant pour cible le mur derrière lui. Le marteau lui rase le côté droit du visage et s'enfonce dans le bloc de béton. Marchant vers lui pour récupérer son arme, le pirate le prévient.

    Si t'es un mafieux sort de là et part, sinon montre toi. Dans l'pire des cas t'as rien à perdre...


Là, un adolescent sort la peur au ventre. Il s'est sans doute réfugié là, durant le combat. Juusei récupère alors son arme et lui demande de partir le plus vite possible. "Ils vont revenir ..." Mais un autre homme débarque, les cheveux sur les yeux, et s'adresse au phénix.








Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Dim 16 Déc 2012 - 14:27, édité 3 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Sam 15 Déc 2012 - 16:00

North Blue... 1623

Manshon... Une nouvelle étape pour nous... Enfin je veux dire moi et Morgan. On a encore prit une chambre dans une auberge toute pourrie, mais il est pas plus riche que moi alors on a pas trop le choix j'ai envie de dire. C'est pas grave, je commence à avoir l'habitude de vivre dans le besoin, mais on rigole bien quand même. On commence à s'améliorer niveau musique et on est pas mal apprécié. Du coup on a décidé de quitter Inu Town pour percer ailleurs. On espère bien avoir quelques tickets ici, il y a pas mal de taverne quand même. Dès notre arrivé l'aubergiste nous a mis en garde, sur cette île faut pas faire de grabuge. Après avoir été menacé pendant dix minutes par Morgan qui me prévient que si je fous le bordel il s'occupe de moi personnellement je décide de me tenir à peu près à carreaux. Pigé chef que je lui avais dit. Ça me fait quand même bien rire, moi, rester calme. Il va me falloir pas mal de bouteille de rhum pour y arriver... M'enfin aujourd'hui je décide d'aller un peu visiter la ville, en plus il y a le marché alors autant voir ce qui s'y passe. J'arrive sur les lieux, tout le monde à l'air heureux... Ça me ferait presque déprimé... Mais qu'est ce que je fous là ? Je regarde les différents étals du marché... il y en a aucun qui m'intéresse vraiment... Je m'arrête devant un stand de chocolat. J'adore le chocolat, c'est mon petit péché mignon, après l'alcool évidemment. Je m'apprête à craquer quand soudain...

Mais c'est quoi ce bordel ? Il y a des coups de feu partout !! Je me retourne pour voir ce qu'il se passe : un type se fait courser par d'autres mecs en renversant tout au passage !! Je me fais bousculer et tombe à la renverse sur l'étal... Tout le chocolat se retrouve par terre. Je serre les poings !! L'enfoiré, je sais pas qui c'est, mais IL VA MORFLER !! Comment on peut gâcher autant de chocolat en une seule fois ? Ce mec là qui se fait poursuivre, je vais le trucider !! Je me relève, j'ai la chemise toute sale à cause de lui !! Je pique une tablette pas trop abîmée au passage et commence à la bouffer tout en avançant. Ils sont passé à une vitesse, va falloir que je cour pour les rattraper. J'ai un pistolet dans une main, mon chocolat dans l'autre... Pas compliqué de les retrouver, il suffit de suivre le bazar qu'ils ont foutu. Puis d'un coup je m'arrête... Si je m'en mêle, Morgan va me tuer à coup sûr... J'imagine déjà la scène, il va me péter ma guitare sur la tronche, puis m'enfoncer une de ses baguettes de batterie dans l'oeil. J'en frissonne rien que d'y penser. Mais d'un côté, je me suis retrouvé au milieu de tout ça sans le vouloir et c'est pas moi qui l'ai provoqué ce combat après tout. Donc normalement j'ai une bonne excuse... Et puis il a bousillé tout le chocolat merde !! Si ça c'est pas une bonne raison pour intervenir, je sais pas ce qu'il lui faut à ce percussionniste de malheur !! Raaah et puis tant pis, c'est vraiment trop excitant faut que je rentre dans le tas sinon je vais devenir une statue de pierre totalement ennuyeuse.

Je me met à courir... Ce type, faut que je le retrouve absolument !! Je m'arrête, il est là, je peux le voir !! Il balance des pastèques sur ses poursuivants. Drôle de façon de combattre... La suite est plus intéressante, il sort de sa cachette, fonce vers eux et les maîtrises en moins de deux. Génial !! Je sens que je vais bien m'amuser !! Les deux derniers s'enfuient... Quel bande de lâche franchement, fuir devant quelqu'un juste parce qu'il a des marteaux dans les mains. C'est pas ça qui va me faire peur !! Faut que je lui apprenne les bonnes manières. Je m'approche encore alors qu'il est occupé avec un adolescent terrorisé. Je me fous face à lui et lui dis, complètement énervé et gueulant à moitié :


- Hey toi !! T'as foutu en l'air tout le stand de chocolat je vais pas te le pardonner !!

Je croque le dernier morceau de la tablette que j'ai déjà englouti sans même avoir le temps de savourer. Je laisse tomber l'emballage par terre et fonce vers l'autre le poing levé, je m'apprête à lui foutre une bonne dérouillé. J'ai rangé mon pistolet, je m'en sers que quand j'ai la flemme, mais là je suis gonflé à bloc !!


Dernière édition par Easton Sharp le Dim 16 Déc 2012 - 12:20, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Sam 15 Déc 2012 - 17:36

Poste 2


Un homme assez jeune se présente devant Juusei, une tablette de chocolat dans les mains. D'après son regard et sa façon de respirer, il doit poursuivre, les mafieux et le pirate depuis un moment déjà. Son regard est haineux et sombre. Mais après qui en a t-il ? Surement après ses mafieux, car Juusei lui, n'a rien fait. (Pour une fois). Il ne voit pas pourquoi il reste planté devant lui, après tout, combattre et réfléchir c'est difficile. On peut pas tout faire quand même ... Mais ce mec est bizarre et pour un des rares fois dans sa vie le phénix réfléchit ....... pas, encore une fois. Sans conscience, il lui dit que les hommes de mains sont partis dans telle direction, mais lui ne semble pas l'entendre de cette façon. Le cadet de ses soucis semble être, bel et bien, notre ami. Le fixant depuis son arrivé l'individu annonce la couleur.

    Hey toi !! T'as foutu en l'air tout le stand de chocolat je vais pas te le pardonner !!

Pour du chocolat il fait la gueule ? Mais c'est un gamin ou quoi ? Il chiale pour du chocolat ...Pfff, remercions la nouvelle génération hein ! On est pas sortit de l'auberge. Mais c'est qu'il est vraiment énerver, puisqu'il fonce sur Juusei le poing serré, un pistolet à la ceinture. Le coup lui vient, il l'esquive puis le prend la main fermer, pour le rapprocher le plus de lui. Armant sa jambe, il l'a plie pour enfoncer son genoux dans son estomac, puis il lui redonne un coup de poing en pleine face, laissant glisser l'individu sur le sol.

    Écoute moi bien petit, le combat c'est une chose, savoir se battre en est une autre. Si tu veux du chocolat, j'peux te donner l'argent nécessaire pour acheter un bon paquet de friandise. Mais ne te mêle pas des affaires des grands tu veux ...


Ce gamin ne sait surement pas ce qu'il fait pour vouloir emmerder Juusei de la sorte. La discussion se termine très vite, puisque les deux jojo's se ramène avec tout l'gratin d'la mafia. Et merde, on est pas dans l'pétrin. Le truc, c'est qu'il y a un civil avec le pirate et ça risque d'handicaper le pirate. Mais il ne peut pas le laisser crever ici. Il faut au moins le mettre à l'abrit. Même si il est une machine de guerre pur et dur, Juusei possède des sentiments. Mais pas tellement pour la survie. Il a donc le choix, laisser mourir ce civil ou le prendre avec lui ... Une dernière pastèque reste à terre, devant le phénix. Il lui reste donc une dernière carte à jouer. A sa gauche une petite ruelle. Au milieu de cette ruelle, une porte si ils arrivent à les rattrapés. Bon, il a une petite idée de comment ça va s'passer. Mais il ne réfléchit pas aux conséquences et c'est trop tard de toute façon. Il shoot dans la pastèque qui éclate sur les premiers types au devant du groupe. Durant cette diversion, de quelques secondes, Juusei s'éclipse en vitesse et se dirige dans la ruelle.

    Allez salut ! Pour moi les affaires repennent !


La porte est proche et l'ennemi arrive beaucoup trop vite dans la ruelle, et les détonations éclatent de nouveaux. La poignée semble fermer de loin, et lorsque Juusei essaie, il a sa réponse. Il lui faut un moyen d'entrer et ressortir ses armes pour ça prendrait beaucoup trop de temps. Une idée lui parvient soudainement. Alors il saute sur la porte et, les murs des deux batiements voisins étant proches, Juusei saute de mur en mur en diagonale pour escalader la façade. En un rien de temps, le voilà sur le toit. Notre héros nous étonnera toujours dit donc ...




Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Dim 16 Déc 2012 - 14:29, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 16 Déc 2012 - 0:29


    Sur le toit, deux hommes regardaient les flammes finir de dévorer le bâtiment incendié un peu plus loin.

    -Et ceci, monsieur Wondermarh, déclara le plus petit des deux en indiquant d’une main graisseuse la colonne de fumée, va nous offrir un très beau sinistre, si du moins la milice civile ne l’arrête pas avant. Toutefois, le strict respect de la vérité me contraint à le confesser : je doute qu’aucun de ses habitants ne soit en position d’en savourer pleinement les charmes.
    -À cause qu’y sont morts, vous voulez dire, monsieur Krupp ? s’enquit son compagnon.
    Il mangeait quelque chose qui avait pu être un chiot jadis, et, avec son coutelas, taillait dans la carcasse de larges tranches qu’il enfournait en les mâchant à peine.
    -À cause, comme vous le faites remarquer avec tant de pertinence, ami sagace et avisé, qu’ils sont morts.

    Et voici comment l’on distingue les deux individus qui s’expriment : en premier lieu, M.Vondhermar mesure deux têtes et demie de plus que M. Krupp.
    En deuxième lieu, M.Krupp a des yeux d’un pâle bleu de porcelaine, tandis que M.Vondhermar les a marron.
    En troisième lieu, si M.Wondhermar a façonné avec les crânes de quatre corbeaux les bagues qu’il arbore à la main droite, M.Krupp ne porte aucun bijou apparent.
    En quatrième lieu, M.Krupp savoure les mots, tandis que M.Wondhermar a toujours faim.
    Et également parce qu’ils ne se ressemblent en rien.

    Les Mafioso, c'tous des gigolos d'abord ... Tumblr-m9hqcqxpiq1rdy8wko1-1280_imagesia-com_47d2_large

    -Et que pensez vous monsieur Wondhermar de notre fort peu délicat incendiaire qui, comme je l'avais présagé viens de choisir la voie des airs pour tenter d'échapper à ses pléthoriques mais hélas parfaitement inefficaces poursuivants ?
    -Je pense qu'il a fait une erreur monsieur Krupp.
    -Oh je crois que je peux sans crainte vous rejoindre dans cette audacieuse et néanmoins peu spécieuse affirmation. Il est évident que cela va sans dire monsieur Krupp. Notre jeune ami ici présent à fait une erreur. Que vu les circonstances on pourrait aisément qualifier de dramatique. Voire de mortelle...
    -Rapport qu'on va lui faire mal ?
    -Précisément....
Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 16 Déc 2012 - 1:12

Poste 3


Grimpant au dessus des toits, Juusei y arrive sans trop de difficultés. A son arrivée, il regarde derrière lui et plus précisément en bas, au niveau de la petit ruelle. Les hommes de la mafia, lui gueulent après et essayent tant bien que mal de faire comme lui, sans résultat. Mais à son arrivée, quelqu'un l'attend de pied ferme. En faite, ils sont deux. Deux types, surement de la mafia eux aussi de par leur costume haut de gamme. Un p'tit gros aux yeux bleu et un grand dadet, les yeux marrons et les bagouses en forment de têtes de mort aux doigts sont devant lui les poings fermés.

    -Oh je crois que je peux sans crainte vous rejoindre dans cette audacieuse et néanmoins peu spécieuse affirmation. Il est évident que cela va sans dire monsieur Krupp. Notre jeune ami ici présent à fait une erreur. Que vu les circonstances on pourrait aisément qualifier de dramatique. Voire de mortelle...

    -Rapport qu'on va lui faire mal ?

    -Précisément....


Ils veulent lui faire mal ? Et bien ils devront d'abord le toucher avant de lui causer des dégâts. Sentant l'atmosphère hostile se dégageant des deux individus, Juusei décroche ses massues du dos et les serres de vives mains tout en lâchant un Je vois soucient de la suite des évènements. Sans réfléchir, il faut en finir au plus vite avec eux et ça étonnerait beaucoup le pirate qu'ils le laissent s'enfuir si facilement, alors le plus simple est de les battre. Ils foncent vers eux les armes en mains, saute dans les airs et pointent ses armes vers le sol.

    Crushing By Club !!!



Dernière édition par Phoenix D. Juusei le Dim 16 Déc 2012 - 14:30, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Dim 16 Déc 2012 - 11:43

Je m'apprête à lui donner mon poing fatal... Voilà que l'autre esquive, me choppe pour m'attirer vers lui et me donne un gros coup de genoux dans le ventre. Ça fait mal, ça fait vraiment mal... Et puis c'est pas ça qui va m'aider à digérer ma tablette de chocolat. C'est déjà la deuxième fois qu'il fait un truc qui faut pas, et il s'arrête pas là, il me donne un autre coup bien placé au visage. J'atterris au sol complètement impuissant. Fallait s'y attendre aussi, il arrive à échapper à toute une troupe qui lui court après. Il commence à me faire la morale, à me traiter de gamin et à me demander de pas me mêler de ses affaires. Je veux pas m'en mêler, je veux juste lui péter la tronche !! S'il croit que je vais rester là sans rien faire, que je vais abandonner au premier coup il se fourre le doigt dans l’œil. Je vais pour me relever tout en disant...

- J'ai pas finis...

… quand soudain une autre vague de gugus se ramène, avec en première ligne les deux qui s'étaient enfuis. Non franchement ils ont besoin de tout ça pour le maîtriser ? Je crois bien que c'est un pirate, ou du moins quelqu'un qui est pas dans la légalité. Enfin bref, le pirate leur balance une dernière pastèque et court dans une ruelle à gauche pour tenter de s'échapper. Les autres essayent de le rattraper, m'oubliant complètement et me laissant en arrière. Non mais pas croyable !! Hey oh !! J'existe moi aussi !! Youhou je suis là !! Ils peuvent m'oublier c'est pas très important en fait, le plus important c'est qu'ils veulent la peau du briseur de chocolat et que je les laisserais pas faire. C'est moi qui le défoncerait et personne d'autre. Je le vois qui monte sur un toit en sautant sur les murs. Impressionnant !! Comment il arrive à faire ça ? Mais il a toujours les autres à ses trousses, sauf qu'ils arrivent pas à suivre. Bon déjà on peut dire qu'on est débarrassé d'eux... Faut que je trouve un moyen de monter, je suis pas sûr d'y arriver comme lui. Je réfléchis... Je regarde autour de moi... Une des maisons adjacentes à celle sur laquelle il est monté à un balcon et il semble assez facile d'accéder au toit. Faut pas que je me fasse choper par les poursuivants, manquerait plus qu'ils ait la même idée que moi. Je fonce vers l'entrée de la maison qui, heureusement pour moi, est ouverte. J'entre et je dérange une petite famille en plein jeu de société.

- Faites pas attention hein, je fais que passer !!

Je monte les escaliers, j'arrive au balcon... J'escalade avec plus ou moins de difficulté pour enfin arriver sur le toit, complètement essoufflé. C'est vraiment pas fait pour moi ce genre de prouesse... Jouer de la guitare et chanter toute la nuit ça ne me dérange absolument pas, mais là c'est pas le même niveau sportif si vous voyez ce que je veux dire. Je suis à une quinzaine de mètre de ma cible qui n'est pas toute seule. Décidément il en a du monde après lui. Deux zouaves se tiennent en face de lui et ne semble pas lui vouloir que du bien. Il y a un petit et un grand, un mince et un gros, et en prime ils ont pas l'air des plus commodes. Peu importe... Ce que j'avais pas vu, c'est qu'il y a un trou de trois mètres environ qui sépare les deux toits. Avec un peu d'élan ça peut le faire mais on verra plus tard. Avant ça je sors mes deux pistolets, ben oui tout à l'heure j'en ais sorti qu'un parce que j'avais déjà le chocolat dans une main, et je les pointes vers les deux ennemis.

- Hey vous !! Je vous interdit de le toucher il est à moi ok ?


Avant même de recevoir une réponse le pirate les attaques avec ses massues... Autant participer... C'est un peu à mon tour de m'amuser. Je tir avec chacune de mes armes sur les deux gaillards, on verra bien si ça touche... J'ai jamais été trop mauvais au tir mais bon ils ont l'air d'avoir du niveau quand même. Je recule pour prendre mon élan, court et saute pour arriver sur l'autre toit... Inutile de vous dire qu'avec l'élan, arriver debout c'était impossible pour moi, donc je suis effondré par terre mais je me relève relativement vite, enfin façon de parler...
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 18 Déc 2012 - 20:15


    Le gros est rapide, très rapide, surtout pour un type de sa corpulence. Il se déplace souplement à la rencontre de Phoenix et l'intercepte, encaissant le coup de massue du pirate dans l'épaule sans lâcher autre chose qu'un grognement de douleur la ou un homme normal aurait eu le bassin brisé.
    Et avant que la deuxième massue ne s'abatte a son tour il frappe, bloquant la seconde attaque de phoenix pour lui coller en plein visage un coup de poing brutal alourdi par une série de bagues surement pas en os.

    Puis profitant de son gabarit et de l'allonge supérieure que lui confère sa grande taille il lui décoche un coup de pied qui le cueille dés qu'il touche le toit... Renvoyant Phoenix vers sa précédente position au bord du toit.

    Il s’apprête à poursuivre quand la première balle d'Easton le frappe dans le bide. La deuxième, visant l'autre costard n'atteint elle jamais sa cible, dévié par un rasoir qui vient d'apparaitre subitement dans la main du petit gros qui lance au nouveau venu un regard lourd de méchanceté...

    -Il y a quelque chose qui m'interpelle dans cette acrobatique intervention. Quel en est le sens profond ? Si votre intention est de combattre cet homme, il serait judicieux de le faire sans nous chercher querelle. Nous ne sommes pas gens qu'il est agréable ou recommandé d'avoir comme ennemis. N'est'il pas vrai monsieur Krupp ?

    Et pendant que le petit homme darde vers toi un regard qui te fait soudain penser à celui d'un vautour tournant autour d'une proie à l'agonie, le dénommé Mr Krupp de son coté est en train de passer le doigt dans le trou de son gilet, vérifiant probablement la profondeur de la blessure avant de relever à son tour la tête pour te regarder. Un regard de loup... Féroce, avide et meurtrier...

    -Il a troué mon gilet...
    -Allons monsieur Krupp, il ne pensait probablement pas à mal. Et souvenez vous que nos chers employeurs ont étés on ne peu plus clair sur les modalités de notre contrat... Nous ne serions pas rémunérés pour celui la...
Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Dim 23 Déc 2012 - 19:58

Poste 4


Les deux massues prisent à pleines mains, le choc va être terrible. L'élan prit par Juusei va faire du corps d'un des deux mafieux. Le p'tit gros se déplace rapidement, et atteint la zone d'attaque du pirate c'est à dire entre eux deux. Poussant son coéquipier sur le côté, il arme sa garde mais se fait fracturer l'épaule par le coup du Phénix. L'autre masse atteignant de nouveau sa cible, le mafieux prend le temps de coller une droite à Juusei, bien placé, pour le faire revenir à sa position initiale. Survolant les deux toits, il vient s'écraser contre un mur, qu'il ne tarde pas à exploser. Du sang coule sur la moitié droite de son visage, témoignant de la violence du coup. Ses différents membres flageolent sur le moment mais se rétablissent très vite. La douleur ressentit ne dure pas longtemps elle aussi. Juste le temps à Juusei de retrouver ses esprits pour y mettre toute son énergie. Se relevant, un genoux à terre, grâce à l'aide de l'une de ses armes, Il regarde ses ennemis les yeux noirs de haine. La colère et l'agacement de Juusei vis à vis de ces types commencent à prendre pas mal d'ampleur et ce, pour le malheur de certains ... Mais des coups de feu retentissent, freinant la frénésie future de l'homme. C'est le civil de tout à l'heure, il vient de refaire surface, tirant à bout portant sur les cibles du pirate. L'un d'entre eux se fait toucher mais la blessure ne l'affecte pas plus que ça. Faut il s’inquiéter ? Surement.

A vue d'oeil, les deux guignols semblent ne pas vouloir du mal au civil, et l'ignore tout en l'excusant. Sont ils déterminés par leur cible et se moquent ils des autres autour d'eux ? Bah, faut dire que oui, a priori. Mais pendant qu'ils sont tous les deux retournés vers le tireur présumé, Juusei en profite pour leur envoyer une attaque frontale.


    /Gavotte Bond Avant/


Se propulsant de toutes ses forces, le coude en avant Juusei vise le grand dadet pour se retrouver face à face avec celui qui venait de l'envoyer valser. Le coude touchant la nuque de celui ci, le mafieux se retrouve expulsé de sa place en une fraction de seconde, grâce à l'attaque du pirate. Dans le feu de l'action, il en profite pour faire un 180 pour se retrouver face à son adversaire pour lui donner un coup de pied latérale. Son pied s'écrasant dans la graisse qui lui sert de joue, envoie valdinguer le p'tit gros sur le toit de départ d'où vient Juusei. Fier de son attaque, il se redresse, face à lui.

    - Ahahah ! Si vous souhaitez vous battre, venez, j'vous attends...... *héhé*


Mais un bruit de gravillon retentit derrière le pirate, le civil vient de débarqué.

http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Lun 24 Déc 2012 - 13:29

Ma première balle atteint le grand, yes !! En plein dans le ventre… La deuxième par contre n’arrive pas à destination, l’autre la dévie avec un rasoir. Balèze le type !! Je sais pas dans quoi je me suis encore fourré mais bon je commence à avoir l’habitude des embrouilles. Le petit me parle, me demandant pourquoi je les attaquais à eux et me faisant comprendre que ce n’était pas des personnes qu’on voulait avoir en ennemi… Il est pas logique, il me conseille de m’attaquer directement au pirate…

- Question de logique, si vous l’attaquez alors vous êtes en travers de mon chemin. Je vais le démonter, mais si vous me mâchez le travail c’est pas intéressant…

Le grand qui s’appelle Krupp me lance un regard noir, j’en frémis presque, mais presque… Il se plaint que j’ai troué son gilet. Euh… Et sinon la blessure que je lui ais faite il s’en soucis pas ? Ce sont de vrai psychopathes !! D’ailleurs c’est qui ces gugusses ? Pourquoi ils pourchassent le pirate ? Oh et puis je m’en moque !! Il est où le gâcheur de chocolat ? Je regarde autour de moi et l’aperçois enfin au bord du toit. Il c’est quand même pris une belle raclée et si ma balle avait pas fait mouche il serait peut-être plus là. Hors de question de je les laisse faire ça !! Comme j’ai dis, c’est moi qui vais le mettre au sol et personne d’autre. Faut pas toucher au chocolat, c’est sacré bordel !! Le petit décide que j’en vaux pas la peine, sois disant que je suis pas dans leur contrat. C’est sûrement des chasseurs de prime, et ça veut dire que celui que je poursuis est assez fort pour avoir une prime sur la tronche assez importante pour que ces mecs le poursuivent. Surtout qu’ils ont pas l’air faible. C’est pas grave, je trouverais bien un moyen de gagner, je perd pas espoir… Le pirate profite que les deux chasseurs soient fasse à moi pour les attaquer et leur dit qu’il est l’homme qu’il leur faut s’ils veulent se battre. Je commence à m’énerve, j’en ais marre qu’on m’ignore depuis le début. Je me fais sous-estimer royalement et ça me gonfle. Je m’approche et me retrouve derrière le pirate. Je lui dis :

- Je crois que t’as pas compris… Ton adversaire c’est moi !! Si je dois les tuer pour que tu comprennes c’est pas un problème.

J’ai toujours mes deux pistolets avec moi… Je me concentre sur celui que j’ai déjà touché et lui retire dessus deux balles avant de courir vers lui pour tenter de lui foutre une patate. Ca sert à rien de se battre contre le pirate maintenant, même si on commence quelque chose, les deux autres viendront forcément se mettre entre nous et tout gâcher. Autant s’en débarrasser maintenant…
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 31 Déc 2012 - 17:04


    Il y a des gens qui ne comprennent des trucs que quand on leur enfonce dans le crane à grands coups de marteau... Heureusement que Wondhermar se moque tout à fait de l'absurdité complète du raisonnement du pirate... "Je veux me battre avec toi donc je vais plutôt taper les gens qui se proposent de me laisser faire"... Incompréhensible...

    Enfin, ce genre de réflexion est plutôt du domaine de monsieur Krupp qui se plait à croire qu'en toutes circonstances la raison doit dominer.

    Wondhermar de son coté est nettement plus simple. Et ne voit pas d'inconvénient à faire mal à un type sans être payé pour ça. Surtout quand le type le demande si obligeamment en se jetant sur lui...

    Encaissant les deux balles sans manifester plus de surprise ou de douleur qu'un mur de brique qui aurait pris un coup de poing, le colosse laisse venir le jeune pirate et ne se met à bouger que juste avant le choc, révélant une vitesse de mouvement totalement improbable pour un type de sa corpulence...
    Son poing se lève et profitant de son allonge il colle un direct puissant qui atteint Easton en plein milieu du front. Stoppant net l'assaut du pirate et lui laissant dans la bouche un gout de sang et l'impression confuse d'avoir mis un coup de boule dans une porte blindée...

    Et voila que la main baguée file vers le cou de Sharp, dans l'intention évidente de le choper et de le serrer à mort tout en soulevant le jeune homme pour le rouer de coups de poings...


    De l'autre coté, Mr Krupp s'est remis sur pied, et lèche avec délectation et une langue anormalement longue et pointue le sang qui coule de sa bouche...

    -Voila qui nous change agréablement des corrections et passages à tabac de vulgaires truands bas de gammes et autres misérables inconscients de leurs erreurs. Je dois bien avouer que... Malgré la saine satisfaction du devoir accompli, même les plus humbles travailleurs comme nous finissent par se lasser de leur immuable routine...

    Ouvrant son gilet Mr Krupp y attrape une canne au pommeau orné du même crane que les bagues de son acolyte. Et il la déplie d'un coup sec en la faisant siffler dans l'air d'un mouvement fluide...

    -Venez donc mon jeune et impatient adversaire. Il est temps de vous apprendre à connaitre vos limites... Et je me fais fort de vous le prouver...
Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Mer 2 Jan 2013 - 22:02

Poste 5


Ennemis neutralisés. Juusei peut respirer avant de se reprendre le revers dans la gueule. Car oui, si il a réussit à les envoyés à différents endroits du toits, les conséquences de son acte vont pas tarder à tomber. Pour le moment, le civil montre le bout de son nez derrière le pirate et commence à lui parler calmement malgré son énervement envers lui pour la destruction du stand de chocolat. (Même si pour des chocolats, faut pas tout en faire un plat ...)

    "Je crois que t’as pas compris… Ton adversaire c’est moi !! Si je dois les tuer pour que tu comprennes c’est pas un problème."


A son tour et calmement il lui répond que si il l'aide à se débarrasser des deux gigolos, il lui offre la possibilité de se combattre. Au vue de sa réaction ça veut dire oui. En un éclair, il reprend ses flingues et envoie deux bastosses vers la girafe. Et ça fait mouche. Elles se logent dans le corps d'un des deux mafieux. Ouais c'est des mafieux et c’est surement c'qui les ramènent à casser la gueule de Juusei. A vrai dire, ils ont la même tenue que les 5 types que le pirate a buter.

Le plus grand se prend donc les balles mais enchaine vite en évitant le coup de poing du civil pour lui en donner un à son tour en plein front. Le pirate le regarde traverser le toit en direction de l'autre petit gros. Mais un détail manque. Où est il ? Prit de panique il regard tout autour et le retrouve sur le même toit que lui. S'étant relever des débris, il marche vers le truand la langue pendu à la bouche, léchant les sang en coulant. Tout en marchant, il fait des compliments à son adversaire, le remerciant de ne pas être un ennemi bas de gamme comme tous ceux qu'il a pu voir jusqu'ici. Il le remercie.

L'homme sort une canne à tête de mort et demande à Juusei d'approcher, impatient comme il est. Il prétend que son adversaire est faible et veut le prouver. Et bien c'est se qu'on va voir. Courant vers lui, le pirate frappe à tout va, mais véridiquement,il avait un peu raison. Esquivant les attaques du mercenaire comme de rien, il frappe une fois dans le ventre de l'ennemi le stoppant net dans son élan. Puis un nouveau coup se porte à son visage le propulsant sur plusieurs mètres au loin. Le phénix se relève, montrant qu'il ne se laisse pas démolir et essuie le sang à sa bouche. Affirmant qu'il fait partit des ennemi les plus puissant qu'il a combattu jusqu'à maintenant, il s'arme de ses armes à son tour et lui confirme que lui aussi, va tester les limites de son adversaire.

Courant vers lui, il balance l'une de ses armes et profitant de l'attention que son ennemi porte à la première arme atterrissant à quelques centimètres de lui, il saute vers lui l'arme en l'air et frappe. Malheureusement, il bloque son coup avec sa canne

http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Lun 7 Jan 2013 - 16:33

Le grand bronche pas en recevant mes balles. A croire qu'il est pas humain ce type... En espérant qu'il craigne plus les poings que les balles. On sait jamais, il a peut-être une résistance accru aux armes à feu. Autant essayer... De toute façon j'ai rien à perdre, si je meurs pas ici c'est Morgan qui me tuera quand je rentrerais... Je sais pas comment il fait, mais il est tout le temps au courant de mes conneries et aujourd'hui ne doit pas faire exception je suppose. Il m'avait bien dit que j'avais pas intérêt à faire parler de moi sur cette île. Mais au moins je m'amuse bien. Alors que je m'apprête à le frapper il se met à bouger à une vitesse incroyable et je vois rien venir, il contre-attaque avant même que je ne puisse l'effleurer. Il me touche au front et j'ai sacrément du mal à pas m'évanouir sous le choc. J'ai rarement reçu un coup aussi puissant que le sien... J'ai juste la sensation d'avoir foncé droit dans un mur, tête la première. Il ne me laisse même pas reprendre mes esprits qu'il me chope à la gorge et commence à serrer dans le but de m'étrangler... Je m'amuse moins bien sur le coup, mais c'est les risques hein ? Quand on joue faut parfois accepter de perdre... Sauf que moi je suis pas un bon perdant, ça à tendance à me foutre sur les nerfs. J'arrive plus à bien respirer... Il va falloir que je trouve une solution surtout que j'ai lâcher mes flingues lors du choc. C'est pas bon du tout, je commence à voir flou. Vite, réagir, réagir, c'est le plus important !! Tu réfléchiras après Easton, pour l'instant il y a une belle ouverture sur l'entre-jambe du monsieur et même si je déteste faire ça, c'est une question de vie ou de mort, faut pas réfléchir aux principes dans ces cas là. Je donne un gros coup de pied dans les bijoux de mon adversaire qui me lâche aussitôt... Un coup dans les roubignoles c'est jamais agréable.

Je tousse comme un dingue en essayant de reprendre ma respiration... Un peu plus et je me serais endormi pour l'éternité. Mais j'ai pas le temps de me reposer, il faut pas le laisser me retoucher. Sa prochaine attaque pourrait bien m'être fatal et c'est une chose que je dois à tout prix éviter, surtout si je veux combattre le pirate. Je plonge sur un de mes pistolets au sol, l'attrape et vise la tête de l'autre fou furieux. Je pense pas qu'il soit insensible à un impact en pleine tronche... Je tire...
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 14 Jan 2013 - 23:20


    Insensible à un impact en plein tronche. Effectivement c'est peu probable, d'ailleurs ton adversaire pense la même chose et au lieu de continuer à jouer les insensibles il te saute dessus sauvagement, son bras immense fond droit sur ton flingue et en attrape le canon au moment ou tu presses la détente. Détournant le tir juste assez pour que la balle lui passe en sifflant à coté de l'oreille avant de t'arracher ton arme pour la balancer loin sur les toits.. Loupé...

    Pas le temps de t’appesantir sur ce nouvel échec que l'autre main du monstre s'abat sur ton crane, te donnant l'impression qu'on vient de te coincer la tête dans un étau. Te chopant comme si tu n'étais pour lui qu'une vulgaire boule de bowling, et malgré les coups que tu donnes pour te dégager, il te soulève et te balance presque négligemment à l'autre bout du toit. Droit vers une quille nommée Phoenix...


    Phoenix qui vient de porter un coup a son adversaire et qui s’apprête à remettre ça quand il s'aperçoit qu'un projectile blond d'au moins soixante kilos lui arrive dessus à pleine vitesse... Le temps de se décider à reculer d'un bond et Mr Krupp en profite lâchement, et balance sa canne entre les jambes du pirate qui loupe son esquive... Et...

    Et découvre que la canne de Monsieur Krupp n'est qu'un fourreau pour une longue pointe de métal à l'air terriblement dangereuse et pointue...

    Et pendant que Phoenix peine à se libérer de la canne et qu'Easton lui atterrit sur les bras, Mr Krupp frappe...


Dernière édition par PNJ Requiem le Sam 16 Fév 2013 - 18:20, édité 1 fois
Phoenix D. Juusei
Phoenix D. Juusei
Le Phénix

♦ Localisation : Grand Line 4eme Voie- Kikai no Shima
♦ Équipage : Ex-Capitaine 1re flotte des Red Spectre | Futur Corsaire

Feuille de personnage
Dorikis: 6060
Popularité: -307
Intégrité: -312

Ven 18 Jan 2013 - 21:23

Poste 6


Le bruit de deux fers s'entrechoquant résonne sur le toit. L'attaque que vient de porter Phoenix a échoué. Les deux armes prononcent quelques tremblements suite à la violence du coup et les deux propriétaires restent de marbre. N'attendant pas la saint glinglin, Juusei porte immédiatement un nouveau coup sur le mafieux mais sans succès. Ouais, un boulet de canon vient le percuter juste à ce moment là et l'envoie valdinguer dans le décor avec la tête blonde dans ses bras. Le truc qu'il a pas fait gaffe, c'est que la canne du gros vient lui taper le paquet. Et ouais ça fait mal. Mais il a même pas l'temps d'y faire attention qu'il vole avec.

Mais ce n'est qu'une couverture, car la canne renferme en fait, une lame qui à vue d’œil, doit être dangereuse de son tranchant. Encore sonner par le coup qu'il vient de recevoir, le pirate se relève tout comme le civil et se repositionne en posture de combat. Malheureusement, son ennemi vient tout juste d'apparaitre devant lui et lui envoie sa lame en plein visage. Visant le blondinet, jussei l'écarte de lui et se protège avec sa main. Bien que ce ne soit pas du tout efficace pour contrer une lame en acier. Elle lui traverse la main de quelques centimètres et du sang en gicle directement, en laissant un flux assez important tomber par terre. Dans l'action, il retire sa main du danger et donne un coup de pied léger à son adversaire afin de le séparé d'eux.


    Hey écoute ... Choppe tes flingues et canarde les un maximum de temps. Moi j'fais l'tour.


Les détonations retentissent soudainement et juusei saute du toit le temps de passer de l'autre côté de la rue pour apparaitre derrière ces deux gusses. Mais il compte. Six balles dans chaque pistolet, deux pistolets. Ok, il est déjà à son troisième tire de chaque côté, il faut pas perdre de temps. Grimpant rapidement sur le toit. Les coups de feu cessent, il est à court de munitions. Les deux mafioso sortent de leur planque et marche vers lui. Mais ...

Un pied vient s'écraser sur la tête du plus grand l'envoyant valsé à quelques mètres. Juusei surgit alors sur le deuxième individus et l'assène de coup. Qui lui, réplique avec sa lame blessant légèrement mais un bon nombre de fois le pirate. Contrant tant bien que mal l'homme, dans un souffle sortant tout droit du fond de ses poumons, le phénix.

    Allez l'blondinet, on en fini une bonne fois pour toutes avec ces guignols !!!!

http://www.onepiece-requiem.net/t3581-juusei-d-phoenix-la-renaissance-du-volatile-a-validerhttp://www.onepiece-requiem.net/t3798-fiche-de-phoenix-d-juusei
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Ven 8 Fév 2013 - 11:35

Spoiler:
 


Je n'eus même pas l'occasion de le toucher que l'autre bourrin me sauta dessus, déviant la trajectoire de mon tir tout en balançant mon pistolet à l'autre bout du toit... Il m'attrapa la tête comme si je n'étais qu'un simple ballon. Appuyant sur mes tempes, sûrement en le faisant exprès, je commençais vraiment à me sentir mal. C'était douloureux, un peu trop à mon goût et le moment où il m'envoya valdinguer sur le pirate fut presque une libération à mes yeux. L'atterrissage n'en fut pas moins éprouvant... J'allais me relever quand ce fut autour du pirate de m'envoyer valser sur le côté. Non mais... c'est pas bientôt finit oui ? Vous m'avez tous pris pour un ballon de handball ou quoi ? Je finissais par me relever, légèrement sur les nerfs je devais l'avouer !! Je savais pas dans quoi je m'étais fourré, mais j'allais m'en sortir c'était certains. C'est pas un crétin en armure et deux types bizarres qui m'empêcheraient de vivre ma vie... D'autant plus que j'avais comme projet de défoncer le premier et pour cela il fallait défoncer les autres... Donc tout allait bien non ? On était en plein avantage tactique, stratégique, physique... psychique... euh... diplomatique ? Bon ok je sais, je raconte n'importe quoi !! C'était juste histoire de me rassurer parce qu'en réalité on était dans de beaux draps c'est moi qui vous le dit !! L'autre débilos se retourne vers moi et me dit :

- Hey écoute ... Choppe tes flingues et canarde les un maximum de temps. Moi j'fais l'tour.

Euh... Il était sérieux dans ce qu'il racontait là ? Je n'eu même pas le temps de lui répondre qu'il avait déjà disparu... Non mais... IL ETAIT SERIEUX ? Nani ? Récupérer mes flingues ? Il était aveugle ou quoi ? Il voyait pas là que je ne pouvais pas les récupérer ? Le premier était juste au pied de l'autre dingue qui jouait au bowling avec ma tête, et l'autre était encore plus loin, de l'autre côté du toit... Comment voulait-il que je les récupère ? Je me sentais déjà assez nu comme ça de ne pas avoir d'arme, mais en plus il fallait qu'il enfonce le couteau dans la plaie celui-là. Une raison de plus de le défoncer !! Sauf que j'avais deux types bien plus fort que moi en face de ma petite personne qui se pissait dessus... Non, pas au sens premier, n'allez pas imaginer n'importe quoi !!

- Il est pas un peu débile ? … Vous trouvez aussi hein ? C'est bien ce qu'il me semblait...

Allaient-ils m'attaquer ? Il fallait que je gagne du temps pour l'autre... En espérant qu'il n'allait pas mettre trois plombe à faire le tour.

- Alors vous êtes aussi là pour le défoncer... En y réfléchissant, ça aurait été peut-être plus bénéfique pour moi que je m'allie à vous plutôt qu'à lui... Et plus logique aussi...

D'un côté c'était pas faux du tout... Les deux gugusses commençaient à se rapprocher dangereusement de moi... Moi, je continuai ma tirade comme si de rien n'était...


- Mais c'est vrai que je ne suis pas vraiment quelqu'un de logique... et lui non plus...

Sur ces derniers mots, je pointais celui qui se tenait derrière moi et qui envoya un gros coup de pied dans la tronche du grand et s'attaqua presque immédiatement au petit... Moi, je grimpai sur le bord du toit, histoire d'avoir une meilleure vue...

- Allez l'blondinet, on en fini une bonne fois pour toutes avec ces guignols !!!!

- Ouai ouai...

Je lui fis un léger signe de main avant de me laisser tomber dans le vide. Vous y avez cru ? En fait, je m'accrochai au rebord et pétai la fenêtre juste en dessous moi. J'étais enfin à l'intérieur... L'autre pirate avait dû croire que je comptais m'enfuir mais loin de là, j'avais un compte à régler avec lui !! Par contre, me battre sans arme n'était pas du tout une bonne idée, surtout vu la puissance de nos adversaires. Il fallait que je retrouve mes pistolets et vite... Je traversai le bâtiment pour atteindre une fenêtre de l'autre côté... J'étais essoufflé mais rien d'étonnant vu le sprint que je venais de me taper. Je remontai sur le toit, le combat était bien de l'autre côté... Au moins, mon sens de l'orientation n'était pas bidon, c'était déjà un truc pour moi. Je ramassais mon flingue qui se trouvait non loin de là et me dirigeais vers le deuxième. Une fois mes deux bébés en main, je retirais de nouveau dans le tas, essayant quand même de ne pas toucher mon futur adversaire... il serait dommage qu'il crève avant même que notre combat ne commence.
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 16 Fév 2013 - 19:05


    Croire que ton ennemi va te laisser récupérer tes flingues sans réagir est vraiment naïf. D'autant plus quand l'ennemi à montré qu'il était bien plus rapide, plus fort, et en meilleur forme que toi.

    Et quand tu plonges vers ton deuxiéme pistolet il fait la même chose et bondit à ta rencontre. Et au moment ou tu tends la main vers la crosse de ton arme pour t'en saisir il retombe droit dessus. Frappant le sol si fort qu'il en troue le toit. Et qu'avant de voir ton arme chuter dans l'étage que tu viens de traverser tu peux constater qu'il en a même plié le métal. Rendant ton flingue aussi utile qu'un vulgaire bout de fer...

    Et encore une fois il te met la main dessus avant que tu n’aies le temps de te mettre hors de portée pour jouer les tireurs. Une main sur ton bras d'arme il te colle dans la gueule un coup de coude qui te fait cracher du sang. Puis saisissant ta chemise il te balaye les jambes d'un coup de pied et te fait littéralement tourner dans les airs. Tu te sens comme un enfant malmené par un adulte. Et bien que tu tires plusieurs balles sans réussi à voir si tu le touches tu es incapable de l’empêcher de finir son action et de te balancer tête la premiére dans le trou qu'il vient de faire dans le toit...

    Tu t'écrases illico sur un joli parquet sans te faire beaucoup plus mal que ce que tu souffres déjà. Plus inquiétant est le second objet qui tombe après toi par le trou. Une grenade...

    Voila ce qui arrive quand on veut jouer dans la cour des grands...
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Mar 19 Fév 2013 - 10:05


Alors que je m'apprêtais à plonger sur mon deuxième pistolet, mon adversaire fit de même mais avec légèrement plus de violence et de conviction que moi. Je n'étais qu'à quelques centimètres de mon objectif lorsque le pied du grand s'écrasa sur mon arme, trouant le toit au passage. Mes yeux s'écarquillèrent devant la scène... On pouvait vraiment casser un mur avec sa propre force ? Je pensais soudainement que s'il avait attéri sur mon bras, j'aurais pu dire adieu à ma carrière de musicien. Impossible de tenir une guitare avec une main en bouillie... Je regardais mon pistolet, complètement déformé par le choc, tomber à l'étage en dessous. Et dire que j'étais passé par là quelques minutes plus tôt... Je m'étais mis dans une situation que je n’appréciais pas... Je n'aurais jamais pensé que ça pourrait être aussi compliqué de battre ces types... Et l'autre qui s'en sortait plutôt pas mal, j'aurais aussi du mal à lui défoncer la tronche. Déjà il fallait que je m'en sorte en vie ce qui n'était pas une mince affaire !! Le type m'attrapa encore, par le col cette fois-ci, et me releva. D'une main il tenait mon bras encore armé, de l'autre ma chemise... Il m'asséna un coup de boule dont je me souviendrais longtemps... Si je n'avais pas le nez cassé c'est que les miracles existaient. En tous cas une de mes lèvres était en mauvais état et j'avais un sale goût de sang dans la bouche, sans compter celui qui coulait de mon pif... Autant dire que j'avais une tête à faire peur. L'autre me fit une magnifique balayette avant de me faire tournoyer dans les airs. Ça me donnerait presque la gerbe son truc... Je tirai plusieurs balles à l'aveugle dans l'espoir de le toucher, mais je ne pouvais pas savoir si ma cible fut atteinte. Et si elle l'était et bien on peut dire que ce grand bonhomme n'était pas très réactif aux coups de feu.

Alors que je pensais qu'il me balancerait encore à l'autre bout du toit il fit autrement cette fois-là et il visa le trou préalablement fait dans le toit. Je m'écrasai dos le premier sur le sol... J'eus l'impression que mes poumons se décollèrent à cause du choc et je rebondis avant de retomber. J'avais du mal à respirer, la tronche en sang et je devais avoir quelques os cassés. Mais encore, tout ça n'était rien comparé à ce qui allait peut-être m'arriver. Alors que je restais là, pratiquement dans l'incapacité de bouger un seul de mes membres, l'autre taré me lance quelque chose sans même prendre la peine de lancer un regard vers moi. Lorsque je compris ce que c'était, une peur incroyable m'envahit. Moi qui pensais être intrépide, voilà que je paniquais... peut-être était-ce le fait que c'était la première fois que j'approchais la mort de si près ? Quoi qu'il en soit, tout ceci n'empêchait pas la grenade de tomber dans ma direction. Quand on a peur ce qui est bien, c'est qu'on a l'adrénaline qui monte, et l'adrénaline est un excellent anti-douleur qui vous booste le corps. Ajoutez à cela l’instinct de survie... Si je n'avais pas eu ces deux facteurs, je serais mort actuellement. Mais voilà, j'avais trouvé la force d'échapper à ce funeste destin... Alors que la grenade arrivait à portée de main, je donnais un coup dans celle-ci... Ou plutôt, je forçai mon bras à bouger, le faisant s’entre-choquer avec la petite bombe qui alla rouler un peu plus loin dans le couloir. Ce ne serait pas suffisant... Avec difficulté je me retournai pour me mettre à plat ventre et ramper à l'opposé de ma mort. Je ne pus faire que quelques mètres avant l'explosion dont le souffle me fit traverser le couloir à vive-allure...

J'étais encore au sol, brûlé à certains endroits, bien égratigné à d'autres, mais au moins j'étais en vie. Par miracle, mon pistolet avait aussi été projeté par l'explosion et s'était retrouvé non loin de moi. Mais est-ce que j'avais assez de force pour l'utiliser ? Je sentais tous mes muscles meurtris me crier de ne surtout pas bouger. Ma tête aussi me faisait mal... Chaque parcelle de mon organisme m'ordonnait de rester là. Une mise en garde de mon propre corps que je voulais pas écouter. L'autre pirate était encore en haut en train de se battre et il avait maintenant les deux contre lui. Je ne voulais pas qu'il soit tué par eux, c'était à moi de le torcher, pas à ces zigotos qui n'étaient fait que de muscles. Cet enfoiré avait gâché mon chocolat ne l'oublions pas, quant à mon adversaire, il avait bousillé un de mes pistolets auquel je tenais tant. Il fallait que je m'en trouve un autre maintenant... Non sans aucun doute, ma colère envers lui avait doublé. Je ne pouvais pas le laisser s'en tirer comme cela... Certaines personnes arriveront à se relever en pensant à protéger leurs amis, leur honneur ou leurs principes... Moi c'était la colère qui m'aidait, la volonté que quand j'avais décidé de péter la gueule à quelqu'un, je faisais tout pour y arriver. Ne pas abandonner, ne pas baisser les bras. J'arrivai à me remettre à genoux, je me tenais l'épaule avec ma main tandis que l'autre venait se poser sur mon visage. J'avais même du mal à porter ma propre tête... Pathétique... J'avais peur de la mort, mais je ne pouvais pas laisser cette peur prendre le dessus sur ma colère. J'étais Easton Sharp, je pétais les dents des autres et non l'inverse !! Il fallait que j'y retourne.

Après quelques minutes à rester là à tenter de retrouver mes forces, je me décidai à me relever. J'attrapai mon pistole que j'avais même du mal à garder dans mes mains tant il me semblait désormais lourd. Je m'aidai du mur pour me redresser, les bras pendants, la tête aussi... Je ne marchais pas droit et ma tête tournait. Ce n'était pas une sensation inconnue, j'avais l'habitude de me battre en ayant bu et je me disais que ce n'était pas si différent, excepté la douleur. Je montais les escaliers qui menait au toit, chose que je n'avais pas faite tout à l'heure puisqu'il avait fallu que j'arrive au plus près de mes armes. Les escaliers furent très long à monter, chaque fois que je devais soulever un pied, j'avais l'impression qu'on me demandait la lune. Au final j'y étais arrivé, j'étais sur le toit... Je ne savais pas ce que je voulais faire, mais j'allais le faire. Je levai les yeux à défaut de pouvoir lever la tête, je l’aperçus, l'autre grand. Une boule de colère bouillonna en moi, envoyant des ordres à mes membres que moi-même je ne comprenais pas. Je rassemblais les dernières forces qui me restait... Je devais avoir l'air ridicule, traînant des pieds pour avancer, boitant et étant blessé de partout. Mais lorsque j'arrivai à quelques mètres de lui, le peu d'énergie que j'avais encore s'activa, me permettant d'accomplir mon dernier mouvement, ma dernière tentative. Je m'élançai sur lui, le poing en avant, lui faisait penser que j'allais encore attaquer de front... Seulement je n'étais pas suicidaire, il fallait que j'improvise autre chose. Au dernier moment je me baissai, une jambe pliée et l'autre tendu, une main au sol... Je balayai l'espace dans la clair intention de le faire tomber... En même temps je tendais la main qui tenait mon pistolet et tirait sur lui... Je n'avais jamais usé d'autant de stratégie dans un seul geste... D'un côté, je n'étais pas du genre stratège mais plutôt fonce dans le tas. J'apprenais aujourd'hui que ce n'était pas suffisant. Si je voulais survivre il allait falloir commencer à faire marcher mes neurones... Après le coup de feu, je ne pus même pas savoir si j'avais réussi que je m’effondrai, complètement épuisé. J'avais bien dit que ce serait ma dernière tentative... Il fallait que je me repose un peu si je voulais pouvoir me relever... Je comptais sur l'autre pirate pour se débarrasser de son propre adversaire... Et de toute façon, si j'avais raté ma cible, sûrement qu'il allait me tuer avec un de ses coups de pieds dans la tronche... C'était quitte ou double... Sa mort, ou la mienne... Je le saurais bien assez tôt...

http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 24 Fév 2013 - 19:36


    Quand tu émerges d'une désagréable et douloureuse inconscience tu es incapable de savoir s'il est passé des heures ou juste quelques minutes depuis ton assaut de la derniére chance. Tu n'arrives même pas à te souvenir vraiment de ce qui s'est passé tout à la fin, c'est le noir complet...

    Tu es toujours sur le toit, il fait toujours jour. Et aux bruits autour de toi la ville a visiblement retrouvé son calme. Tu jettes un oeil autour de toi, plus trace de ton adversaire, ni des deux autres. Il n'y a que le trou dans le toit et ton flingue broyé qui signalent que tout ça s'est bien passé. ça et le fait que tu as si mal partout que tu as l'impression qu'un régiment de cavalerie t'as piétiné pendant des heures. Ouille...

    Tu te relèves très lentement pour vérifier les dégâts quand tu remarques le papier qu'on t'a agrafé sur la cuisse. Agrafé au moyen d'une lame de rasoir très moche qu'on t'a enfoncé dans la jambe. Un papier de bonne qualité taché de sang sur lequel un type a pris le temps d'écrire un message d'une écriture aussi habile que soignée

    Citation :

    Cher inconnu,

    Bien que j'ai conscience que dans les circonstances présentes, "cher" ne soit guère qu'une convention épistolaire atrocement banale et fort peu appropriés je n'ai guère le temps de chercher une formule de meilleure gout, j’espère que vous saurez me pardonner...

    Comme le disait le poète, Pouvoir sentir la faim et la douleur est un signe de vie. Ce qui, dans le langage si frustre mais néanmoins si direct de mon cher monsieur Wondhermar pourrait se traduire par, "il est encore vivant, pourquoi on ne lui fait pas plus mal ?"

    Car voila bien, du moins je le suppute, la question qui vous taraude actuellement l'esprit. Pourquoi donc cet efficace duo que j'ai sauvagement et sans raison aucune agressés et cherché à tuer m'a t'il laissé en vie ?

    J'avoue avoir moi même longuement tergiversé devant votre corps inconscient, et si, malgré les suppliques de mon inénarrable et si définitif compagnon vous êtes encore parmi les vivants, disons que c'est parce que vous bénéficiez de notre tarif spécial création de clientèle. Après tout, si nous devions tuer tous les jeunes inconscient qui se mettent en travers de notre route nous perdrions un temps considérable. Et, cela nuirait sans nul doute notre réputation d'efficacité.

    Cela dit, et ceci est une promesse tout ce qu'il y a de plus formelle. Si d'aventure vous veniez de nouveau à entraver nos projets, je m'engage sur ma vie a ce que vous n'y surviviez pas...

    Avec nos sentiments les plus respectueux...

    Messieurs Krupp et Wondhermar, élimination de nuisibles, suppression d'obstacles, ablations de membres gênants et dentisterie traditionnelle.

Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1