AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


On l’appelle petit Yama

Yamamoto Kogaku
Yamamoto Kogaku
••• Commandant d'élite •••

♦ Équipage : The Dawn Swift

Feuille de personnage
Dorikis: 8888
Popularité: +1136
Intégrité: 1058

Mar 18 Déc 2012 - 20:41

Apres mon retour de… « L’ile dont je n’ai jamais connu le nom » (oui elle s’appelle comme ca..).Je chopai, une maladie peu connue qui m’envoya garder le lit pendant un certain temps, la marine préféra attribué cette maladie à la guerre sur South … je n’en ais toujours pas compris la raison (peut-être pour l’assurance) ( *gné*) (un … truc qui paye à ta place si t’es malade) (*sont cons héhé*).

Dés que je pus me tenir relativement sur mes jambes (*avec des barres en bois*) (oaui oaui…).Des types me convoquèrent (*chienchien*) …. Me convièrent (*soumis héhé*)…Je convoquai des types dans leur bureau (ce qui n’est pas faux…comme ils doivent aussi y être).
Dés qu’ils m’expliquèrent la raison…de leur présence, j’oubliai mon envie de leur foutre un pain (*et leur arracher faces*), ils avaient des paroles mielleuses mais je n’étais pas dupe. Apparemment, Mandrake, l’homme qui avait volé ma proie, aurait été vu à St-Urea, et on m’envoya le chercher, dés que je serais rétabli…Mais pas dans trop longtemps.

J’y allais directement…Dieu pardonne moi pas, je n’allais quand même pas le laisser s’enfuir et cette fois c’est moi qui l’aurais par surprise (*c’est bon les kinder surprise…*). Je pris Yugure mon meitou, quelques ghosts-wings et mon poignard, j’aurais bien mis des lames dans les béquilles…mais j’avais la flemme et pas vraiment le temps.

On me confia un petit navire rapide, normalement utilisé pour l’interception, avec à son bord, Le meilleur commandant de la marine, un loup,46 steaks, 65 Donuts, une trentaine de marins 6 tonneaux d’eau, 63 boites de raviolis, 16 cannons et 3 mousses (classé par ordre d’importance).On fila sans grand problème vers Urea, juste un peu de menu fretin…

C’était une ville imposante, séparée par trois remparts .Je débarquais avec mon loup dans les docks, et vit une affiche avec une vieille fumeuse et alcoolique « I’am watching you » (I see your ugly face…).

Je me dirigeais vers une borne destinée aux touristes, je tirais sur la petite poignée, elle s’ouvrit sur un petit théâtre d’automates.
« Ting, Ting, Ting
Nous vivons heureux à Urea.
Tous le monde y est sympa
La,la,la,la,la,la,la,la,la
La bonne dame nous protège
Nous aimons les trois chiens
On n’aime pas l’ombre
La,la,la,la,la,la,la,la,la
Il faut toujours beau à Urea
Jamais on n’à froid
Nous sommes libres
La,la,la,la,la,la,la
Les enfants sont intelligents
Les adultes sont honnêtes
UREA est un monde paaaaarrfaaaaaait
O Yeah»
Un air enfantin avec des voix de gamins et à la fin une voix de mec.
Je pus aussi admirer, des oiseaux volant dans un ciel bleu autour de la vielle junkie, pendant que des enfants dansaient en ronde autour d’elle, que trois mecs tabassait un vieux et que deux adultes se passaient des bourses….et enfin un sorte de Johnny…Une photo sortit où on me voyait moi et mon loup tirer une tête de con…Une fois mon envie de vomir passée, je repris la route.

*Faudrait faire une loi contre ca*

*Au, moins on aura un souvenir…t’as une idée*

*Je les chopes, leur arrache la jambe et tu les faits passer à table*

*Je ne pense pas qu’ils auront faim … ils approcheront de leur fin…*

Grand éclat de rire, les passants nous prirent pour des cinglés (*seulement toi héhé*)

*Je pense que je vais demander gentiment*

*mwoaui…rien vaut une bonne tarte…coucou tu sais où est Mandrake?...c’est à chier*

Je laissai le loup parlé tout seul…(*méchant*)

Je rentrai dans un boui-boui, le bar était gras et une odeur de vinasse flottai dans l’air et quelques poivrots dormaient dans leur chope (sérieux les gars il est 10 heures du mat…ah non 8h42) (*43*).même pas capable de mettre une horloge qui marche…barman inutile. Le mec en question se trouvait derrière le bar, avec un tablier sale couvrant sa bedaine et nettoyant un verre avec un chiffon sale…ah non son bandana…(faudrait des lois contre ca aussi)
Un homme était attablé, dans le fond de la salle, il était mal rasé, était armé, et portait un imper sale…avec du sang dessus.

Je m’assis face à lui.il me fixa…ah non il louche…

-Quoi Gamin

*j’peux lui arracher la gorge ?*

-J’ai deux trois question…

-Tu paye, je bois, je parle…WHYSKY

*une jambe alors ?*

Le barman « parfait » lui déposa un verre et une bouteille, je lui passais un billet. Il vida la moitié de la bouteille et rota (sacré descente).

*Une main ?*

-sais tu où es Mandrake ?

J’augmentais mon ouïe et mon odorat, son cœur battait de plus en plus vite.

-Stop…ca porte malheur, il pourrait nous entendre lui ou la marine, soit pas fou et rentre chez toi
Il restait lucide…et ne mentait pas, il était terrorisé.

-pourquoi t’es couvert de sang et armé, t’es pas un civil ?

-Ah ca… j’avais oublié que je saigne du nez quand je bois un cocktail Rhum-vodka-fraise-vin-saké-sel-bière-chocolat chaud-fromage…Ya pas à dire c’est une boisson d’homme… (Hein…c’est comestible ca…) ma religion m’oblige à porter une arme factice elle est en plastoc

Il vida le reste de la bouteille.

BOooooMMmm !! ZZZzzz

Bonne nuit, je me levais et quittai le bar.

*drôle de type*

*drôle de types…surtout le gros*

Je me massais, les tempes j’avais un léger mal de tête et les oreilles qui sifflaient un peu. Je regardai les imposantes murailles qui assombrissaient la ville, cela ne devait pas être marrant tous les jours…Les rues était sales et de la fumée noire s’échappait de pas mal de toits.
Les gens dans les rues ne semblaient pas heureux, ils trainaient les pieds, je passai devant une place où l’on voyait des corps pendu qui se secouaient avec le vent et faisaient grincer les cordes « Révolutionnaire vous voila prévenu »

*faudrait faire une loi contre ca*

*Pays de merde…*

Je me rendis sur les docks, âpres tout, cela ne servait rien de demander autant chercher.
Je fis de nombreux tour et détour profitant des effluves pestilentielles du port. Je tombais sur un groupe de mec à l’air peu recommandable qui semblait avoir passé leur temps à se bagarrer dans un pub.

-T’cherch’ kek’chose p’tit

-Mandrake

-T’va perdr’ té dent

Ils me foncèrent dessus, il n’était pas à jeun c’est sur. Si j’étais en forme j’aurais pu me les faire en nouant ma cravate mais ce sera chaud la. Je m’appuyai sur une béquille et envoyai l’autre dans un sternum, l’homme s’accroupit en soufflant. J’en écrasai ensuite la trachée d’un deuxième que j’avais envoyé au sol. Mais ils m’envoyèrent à terre et brisèrent mes béquilles et me rouèrent de coups, ma grand-mère aurait frappé plus fort mais bon, une dizaine de grand mère ca fait un peu mal. Ils assommèrent mon loup et une fois qu’ils furent fatigués ils s’en allèrent.

-T’facon Mandrake il é au cim’tièr’ d’épav’, pas vrai Boss

-Oaui s’a s’trouve

J’attendis quelques minutes avant d’essayer de me relever sans succès, j’avais pas mal de plaies qui semblait sérieuse.

*J’peux monter sur ton dos ?*

*non*

Il m’attrapa par la manche et me traina jusqu’au navire…l’enfoiré.
http://www.onepiece-requiem.net/t2499-yamamoto-kogaku-dit-lame-fini-test-rp-finihttp://www.onepiece-requiem.net/t2619-fiche-de-yama
Page 1 sur 1