AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  

-46%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
205 € 379 €
Voir le deal

Grande dépression

Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 24 Déc 2012 - 20:24

Seul une nouvelle fois ? Dans la nuit glacée d'un hiver qui semblait ne plus finir Shoma je me retrouvais encore sans personne. La première fois remonte à plusieurs années. Je n'étais qu'un enfant et pourtant j'ai assisté à la mort de ma mère par les mains cruels de mon père. En revenant de mission mon père, pourquoi je l'appelle encore père ? Ce monstre tua ma mère, sa femme de ses propres mains ainsi que ma grand-mère et aujourd'hui je l'appelle père ? Non, c'est plutôt un monstre, maladie où pas. Cet épisode restera à jamais dans mon esprit, mais aujourd'hui est-ce moi qui le remplace ? Lui tua ma famille étant petit et aujourd'hui je refais les mêmes erreurs que lui ? Le dicton tel père tel fils est peut-être véridique finalement. Que sait-il passer pur que je me rapproche autant de ce monstre ?

D'ailleurs comment cette histoire à commencer ? Je me rappelle. Tout commença avec Yasmeen. Cette jeune femme avait un truc en plus, en sa présence je me sentais changer, c'est peut-être ce que les gens appellent une aura bénéfique, en tout cas quoi que cela puisse être, elle a été la première à croire en moi et ensemble nous étions invincibles. Le duo de South Blue. L'ange et le démon côte à côte. Nous en avions fait des coups ensemble, tellement que je n'arrive plus à les compter, tellement qu'elle me manque parfois. Non, maintenant que je suis seul je me rends compte qu'elle me manque énormément. Jamais je n'aurais imaginé un jour me sentir plus bas que terre. Attend pourquoi mon coeur bat-il aussi vite quand je pense à elle ? Etais-je amoureux d'elle ? Non, elle était comme ma soeur pour moi, alors la perdre me rappelle la perte de ma mère ?

Si c'est vraiment le cas, alors je comprends maintenant la peine que j'ai ressentie quand elle me dit qu'elle ne pouvait pas venir avec moi sur la seconde île de Grndline. J'aurais dû m'en douter, un ange ne peut naviguer avec un démon, mais alors pourquoi Valentino lui qui était comme mon frère décida aussi de me quitter. Lui aussi était l'un des maillons forts de ma famille. Tout deux nous en avions vécu des choses. La force et le cerveau de l'équipage. Quand l'un pensait à une chose, l'autre savait avant même qu'il ne parle ce qu'il ressentait, ce qu'il allait dire, mais pourquoi, pourquoi, je n'avais pas réussi à comprendre la mal-être des miens ? Suis-je vraiment une personne qui ne pense qu'à sa propre personne et dont l'ambition écrase les autres ?

*Pourquoiiiiiii ?*


"Pourquoi ?"

Après sa séparation avec les siens où plutôt son ancien équipage, Shoma avait dû quitter l'îlet près du royaume de l'absurde dans la barque qu'il avait volé. Une fois de retour à Wakopol, ville qu'il souhaitait détruire, mais qui par un concours de circonstance était resté intacte, chose que l'on ne pouvait pas dire des Red Spectres, quoi qu'il en soit une fois au port de Wakopol avec toutes ses affaires qu'il avait récupérés, Shoma entra dans un navire marchand et s'y planqua durant plusieurs jours et plusieurs nuits. Figée dans le temps telle une statue de marbre, l'ancien capitaine des spectres resta dans le noir sans dire un mot.

Mantle Shoma, un pirate redoutable, un assassin hors pair, un candidat au titre au post de seigneur des pirates. La liste était longue, mais c'était avant. Avant sa séparation. Plutôt que de prendre la vie de Valentino et de Lilith, Shoma décida de contrôler ses pulsions de meurtres et préféra tourner le dos à son équipage plutôt que de prendre la vie de ceux qui autrefois partager sa maison et ses ambitions. En épargnant ses hommes Shoma avait éviter de faire comme son père, mais se sentait inexistant. Une sensation qu'il avait du mal à gérer.

*J'ai foiré quelque part ? Oui, j'ai dû rater quelque chose, mais quoi ? Quoi?????*

Dans son état, Shoma représentait un patient idéal pour un médecin spécialiste des traumatismes, car non content d'être immobile, Shoma se mettait à trembler toutes les minutes. Régler comme une horloge, l'ancien capitaine se retrouva très vite frappé de trouble de la personnalité, quittant toutes les minutes et pour une minute son état végétatif pour se parler à lui-même et faire de grands gestes au beau milieu des marchandises. Le spectacle avait de quoi effrayer toute âme posant le regard sur lui et s'en était même triste, mais cet homme, ce fou, ce malade était autrefois un ancien grand capitaine.

Allongé au beau milieu des fruits et légumes destinés à la vente sur Astérion, Shoma se mit à manger, tout manger, tout jusqu'à ne plus rien laisser. Durant toute la traversée, pensant que rien de plus nuisible qu'un navire pirate ne pouvait troubler leur voyage, aucun matelot ne vit inspecter la cargaison, mais ce qu'il ne savait pas était qu'un pirate s'était infiltré et faisait main basse sur leur précieux bien.


"non"
"Non"
"NOn"
"NON"
"J'AI DIT NON"


" Capitaine qu'est-ce que c'est ?"

"Je n'en sais pas plus que vous ! Prenez trois hommes et allez inspecter la cale au plus vite."

"A vos ordre capitaine."

"Il ne faudrait pas qu'il arrive quelque chose à la cargaison, alors que nous venons d'arriver."
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Mar 25 Déc 2012 - 19:11

Je ne me rendis même pas compte que trois hommes entrèrent dans la pièce où je me trouvais. Trois hommes, trois ombres, trois cadavres, qu'importe ce que c'était, je ne voulais pas être dérangé. Je ne voulais pas, oui c'était ça. Je ne voulais pas, j'exigeais, je souhaitais, alors pourquoi ils continuaient à parler dans mes oreilles ? Si j'avais voulu donner suite à toutes les questions, accusations et autres remarque qu'ils m'envoyaient je leur parlerais, mais ce n'était pas le cas, alors fermez vos bouches. Bordel, je vous ai dit de vous taire. J'ai mal au crâne, j'ai l'impression de tomber dans un puits sans fond et le plus étrange dans toute cette histoire est que je sais que je ne suis pas dans un puits, alors pourquoi mon univers s'écroule, pourquoi cette salade me crache dessus et me met du sel sur la tête ? Elle aussi se pense supérieur à moi ?

Elle aussi se pense supérieur à moi ? Ne me mange pas, j'ai dit que je ne veux pas finir dans le ventre d'une salade et encore moins une salade de trente centimètres, attend comment est-elle passer de trente centimètres à un mètre ? Je ne rêve pas, elle vient encore de grandir. Une salade de trois mètres, une salade spéciale ? Oh mon dieu une salade va me manger. Après tout serais-ce le châtiment de tous ceux qui mangent une fois dans leur vie une salade ? Finir manger par le roi salade ? Si c'est le cas allez viens roi vert, je vais m'occuper de toi, je n'aime pas la verdure, mais avec toi je ferais une exception. Abat la laitue, abat toutes les salades. Allez arrête de me mettre du sel et du poivre et viens si tu es un homme et puis même si tu n'en n'est pas un, je t'attends.


"Allez viens Salade king ?"

"Il parle à qui ?"

"Aucune idée. C'est un passager clandestin, il faut le capturer et le conduire auprès du capitaine."

"Attend, son visage ne te rapelle rien ?"

"Son visage ?"

Oui, regarde attentivement, même s'il ressemble à un fou, il me dit quelque chose. "

"Jamais une salade n'aura raison de Mantle Shoma"


En entendant Shoma se nommer lui-même, alors qu'il était dans une phase de folie, les trois hommes comprirent qu'ils n'étaient pas en face d'un simple passager clandestin, mais bien d'un des pires capitaines pirate de Grandline. La terreur qui parcourra le corps des trois hommes étaient telle qu'ils ne savaient pas quoi faire. Pour le moment Shoma ne leur parlait pas, mais malgré ça, il savait qu'ils étaient dans la pièce. Que faire ? S'ils bougeaient il allait peut-être décider d'en finir avec eux, comme avec toutes ses victimes, mais s'ils ne bougeaient pas ils allaient très certainement mourir, c'était une évidence.

" On devrait aller avertir le capitaine ?"

"Tu es fou, il nous tueras avant qu'on ait pu quitter cette salle."

"Tu proposes quoi ? Il nous tuera de toute façon."

"Je pense que." "Je t'ai dit que je vais te tuer salade de merde."

"Courrez"


Avant qu'ils ne puissent quitter la pièce où ils se trouvaient, les trois matelots se retrouvèrent crucifié à de nombreux pics d'ombre. La colère de Shoma avait pris le dessus et même si son adversaire n'était qu'une salade qui ne demandait qu'à être mangé par une personne qui aurait l'obligeance de dépenser quelques berrys pour son achat, l'ancien capitaine des spectres se croyait vraiment en face à face avec un monstre et fit usage de son pouvoir sur le navire. Sur terre l'attaque du capitaine pirate était redoutable face à n'importe quel adversaire, mais dans un navire qui vogue sur les flots cette attaque n'avait réussi qu'à détruire toutes les fondations du navire, créant des fissures si grande qu'il était impossible de réparer le navire. Non content d'avoir provoqué la destruction du navire, Shoma envoya toute la marchandise par le fond.

"Capitaine le navire prend l'eau."

"J'ai vu, mais d'où provienne ces pics ?"

"Aucune idée"

"Préparez vous à évacuer le navire. "


Alors roi des salades ? Je pensais que ton attaque allait me tuer ? Je ne sais pas comment tu t'y es pris pour connaître mon point faible, mais tu ne m'auras pas aussi facilement. Si l'eau de mer est le point faible des utilisateurs de fruit du démon, il faut réussir à m'y jeter. Hin quoi, pourquoi il y a autant de salade autour de moi. Je vois, tu as appelé tous tes soldats. Le combat n'en sera que meilleur, mais tu apprendras à tes dépends que ce n'est pas parce que vous êtes plus nombreux que vous allez réussir à me vaincre. Je ne vais certainement pas me laisser toucher par vos attaque à l'eau de mer.

"Venez soldat salade"

"Capitaine il délire".

"Ne t'occupe pas de lui et pense à ta vie, si tu ne veux pas mourir quitte le navire."

"Ok"

"Tous aux barques. "

" Je vais vous tuer "


Une fois de plus Shoma fit usage de ses pouvoirs pour se défaire des monstres qui n'étaient que le fruit de son imagination, quoi qu'il en soit après ses dernières paroles, le capitaine pirate détruisit entièrement le navire sur lequel il se trouvait. En quelques minutes la totalité de l'équipage marchand tombèrent sous les coups du pirate, tandis que lui se retrouvait sur une barque avec ses affaires ainsi que la salade qu'il n'arrivait pas à tuer. Plutôt que de s'en remettre une fois de plus à sa puissance, Shoma décida de louer allégeance au roi salade avant que leur embarcation ne touche le sable fin d'une plage de l'île d'Astérion.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Ven 4 Jan 2013 - 18:36

Une fois sur le sable fin d'Astérion Shoma et la salade se mirent en route. Quelle était leur destination ? Personne ne le savait, d'ailleurs Shoma qui tenait la salade en main ne savait pas lui-même où aller, il cherchait un potager, le potager sacrée, celui que son capitaine cherchait, peut-être avait-il perdu quelque chose las-bas. Une femme salade, un trésor de salade, enfin quelque sois ce qu'il cherchait dans ce potager c'était las-bas qu'ils se rendaient.

"Quoi je ne peux pas couper ces plantes ? Il s'agit de votre oncle ? Vous en êtes certain mon capitaine ? "

Ne voulant pas désobéir à son capitaine, Shoma chercha durant plusieurs minutes un moyen de passer à travers ce qui semblait être une muraille de plante. La muraille était taillée comme si des jardiniers venaient régulièrement lui donner une petite beauté, ce qui voulait dire qu'il y avait forcément un passage que ces hommes utilisaient afin d'entrer à l'intérieur et bien sûr en sortir. Une heure passa et Shoma n'avait toujours pas quitté la plage, alors il eu une idée.

"Fermez les yeux mon capitaine "

Bien qu'une salade n'ait pas de globe oculaire, dans son délire, Shoma en avait même inventé trois à la salade. Une fois les yeux clos, Shoma en profita et fit une porte d'entrer dans la muraille avant de jeter la partie qu'il avait sectionné loin du regard de la salade. Une fois finie, l'ancien capitaine des spectres attrapa son capitaine et lui montra qu'il avait réussi à leur trouver une porte sans blesser l'oncle de ce dernier, mais visiblement le capitaine salade ne tomba pas dans le piège.

"Bon je l'avoue je l'ai taillé. Quoi il suffisait de demander ? Pourquoi vous ne me l'avez pas dit ? Quoi, c'était un test ? J'ai donc échoué ? "

Tandis qu'il se faisait enguirlander mentalement et qu'il suppliait son capitaine de bien vouloir passer l'éponge sur le fait qu'il avait sectionné une partie d'un membre de sa très longue famille, un homme sortit de la muraille de buisson et interrompit le pirate. Au début curieux de savoir à qui Shoma parlait l'homme le stoppa, mais quand il remarqua que l'homme qui se trouvait en face de lui était un pirate renommé et très craint il pris ses jambes à son cou laissant sur la plage boussole et carte.

"Le rattraper ? A vos ordres capitaine."

Ramassant carte, boussole et salade pirate, Shoma se mit à courir derrière l'homme qui n'arrêtait pas de crier en lui demandant de ne pas le tuer, car il était trop jeune pour mourir. Même s'il n'avait pour le moment pas reçu l'ordre de mettre fin à la fin du fuyard, Shoma ne lâchait pas le morceau et gagnait même de plus en plus de terrain sur sa cible, du moins jusqu'à un carrefour où ce dernier profita de la chute du pirate pour disparaître dans ce qui semblait être un énorme labyrinthe.

" Il a réussi à nous fausser compagnie. Quoi je suis puni de 4h ? Mais je n'en mange jamais ! De dîner ? Non pas de dîner. Non, je n'ai rien dit. "

Maintenant qu'il n'avait plus personne autour de lui, Shoma tenta de trouver une ville, un village où du moins un lieu où il pourrait trouver une trace d'activité humaine, mais plus il marchait et plus il ne trouvait en face de lui que des culs de sac. Il avait beau prendre des chemins différents à chaque fois qu'il retournait sur ses pas, il finissait toujours devant une longue étendue de feuille et arbuste. Ce n'est qu'une heure après la fin de sa poursuite qu'il comprit qu'il se trouvait au beau milieu d'un labyrinthe géant, si grand qu'il ne serait pas étonné de trouver un, voir deux cadavres sur le sol. En parlant de cadavre, après un croisement le pirate et la salade tombèrent sur les ossements d'une personne. L'homme était couvert de feuillage et de toile d'araignée.

" Quoi si je ne trouve pas une ville je vais fini ainsi ? C'est peut-être mon destin, je n'étais peut-être pas un bon capitaine, peut-être était-il aussi un capitaine, un pirate incapable de garder ses hommes auprès de lui.... "

Les secondes, les minutes, les heures passèrent et Shoma et la salade ne trouvèrent aucun moyen de quitter le piège d'arbuste. Plus le temps passait et plus la conversation entre les deux pirates ressemblaient à de la démence, bien que parler avec une salade était déjà un signe de folie. La nuit tomba très vite sur l'île coinçant les pirates, les forçant à dormir à la belle étoile. Le froid et le bruit du vent qui soufflait dans le labyrinthe rendait l'atmosphère très tendue et dès qu'une ombre passait près de Shoma celui-ci utilisait son ombre dans le but de se défendre contre un adversaire invisible et invincible.

"Ne vous en faites pas capitaine, je vous protégerais de la vermine. Personne ne touchera mon capitaine. "

Durant toute la nuit Shoma veilla sur le brin de salade qu'il avait choisi comme capitaine. Il prit tellement son devoir à coeur qu'il ne ferma pas l'oeil une seconde. Toujours sur la défensive, le pirate s'attaque à toutes les branches du labyrinthe qui approchait de lui à cause de l'effet du vent, ainsi quand le soleil se leva et qu'il était possible de voir un peu plus loin que le bout de son nez, Shoma constata qu'il avait réussi à abattre en toute une nuit deux chouettes, trois rangé de buisson, quelques rats et beaucoup, beaucoup de vide. Ce n'était pas sa meilleure prise, mais au moins il pouvait se sentir fier d'avoir permis à une salade de dormir sur ses deux oreilles.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 7 Jan 2013 - 16:36

La mâtiné passa très vite du moins pour les habitants de l'île d'Astérion, mais pour Shoma qui n'avait pas fermé l'oeil de la nuit ce fut une épreuve de force digne des plus grands jeux télévisé ou les candidats perdus sur une île déserte doivent se débrouiller avec les moyens du bord afin de trouver de la nourriture, de l'eau, faire du feu et subvenir à tous les désirs, mais voilà s'il savait qu'il n'allait pas réussir à trouver une ville où un village avant que le soleil ne tape sur le sommet de son crane, Shoma aurait pris avec lui la vermine qu'il avait tué dans la nuit afin de mettre quelque chose dans son estomac, car cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il n'avait pas mangés et cela se ressentait de plus en plus sur son attitude.

Au rythme où allait les choses, ce n'était qu'une question avant qu'il ne craque, si ce n'était pas déjà fait. Quoi qu'il en soit toujours solide comme le roc, le pirate continua de marcher à travers le labyrinthe encore et encore. Une heure, deux, trois et ainsi de suite jusqu'à ne plus avoir de force dans ses jambes et quand il ne pouvait plus avancer grâce à ses jambes il se mit à ramper. Dix minutes, quinze, trente, puis il se stoppa. La difficulté était trop élevée et même s'il était plein de bonnes volontés, il n'avait plus assez de jus pour poursuivre sa route. Cette île était vraiment un enfer pour les pirates et les étrangers.


"Capitaine nous avons échoué, il n'y à pas âme qui vive sur cette île. Sans eau et nourriture, nous n'allons pas tenir un jour de plus. "

Se retrouvant au bout du rouleau, Shoma et le bout de salade qui n'était déjà plus très frais se couchèrent sur le sol et restèrent ainsi durant toute la journée. Quand la nuit tomba, Shoma s'appuya contre la paroi du labyrinthe et monta la garde comme la nuit dernière, mais tomba de fatigue au bout de quelques minutes. Après plusieurs jours sans manger, ni boire et en manque de sommeil, l'organisme du forban le lâcha et ne lui permit de se réveiller qu'une fois le soleil haut dans le ciel le lendemain. Une fois réveillée une seule chose hantait l'esprit de Shoma et cette chose était la nourriture. Son estomac réclamait quelque chose, sa bouche lui ordonnait d'avaler un aliment et son esprit lui dictait de mettre fin à cette période de famine.

"Manger.. Manger.. Man.ger.."

Alors qu'il ne pensait qu'à calmer son estomac, le regard du pirate tomba sur la salade qui perdait d'heure en heure son aspect verdoyant. Bien qu'il s'agissait de son "capitaine", une pensée étrange parcourra le corps du pirate. Il savait qu'il n'allait pas trouver de quoi manger s'il ne pouvait bouger et s'il ne pouvait bouger, ben il allait mourir lui aussi, dans tous les cas c'était la mort, alors il devait prendre une décision et puis c'était lui où la salade dans tous les cas seul l'un deux allaient pouvoir rester en vie. Ce n'était pas ce qu'il voulait, mais c'était une situation de crise. La fin justifiait les moyens ? Dans le cas présent, Shoma n'avait pas le choix. Il avait apprécié le peu de temps qu'il avait passé avec la salade, mais le temps de leur séparation était arrivé.

"Je suis désolé capitaine, on se verra en enfer. "

Tel un pervers qui sautait sur une jeune femme qui effectuait son jogging dans un parc tard la nuit, Shoma fit de même, mais sur le morceau de salade. Croquant dans sa chair avec tellement de violence que quelques feuilles tombaient au sol. Affamé, Shoma ne laissa pas une seule miette, pas un centimètre de la salade ne resta en vie, quant aux feuilles qui se pensaient en sécurité sur le col à cause de la poussière et de la terre qui se trouvait dessus, Shoma n'en tenu pas compte et les mangea comme si de rien n'était.

" J'ai encore faim, mais je vais pouvoir tenir quelques minutes je pense, sinon je serais forcé de me manger un bras. "

Alors qu'il terminait son festin qui était pour le moins pas très frais, mais quand même riche en bonnes choses pour le corps, Shoma vit l'homme qu'il avait croisé le jour où il avait fait un trou dans le labyrinthe. Le jeune homme n'était pas seul contrairement au jour de sa rencontre avec le pirate. Avec lui deux personnes, une femme et un homme le suivaient.

"Vous n'avez pas entendu une voix ? "

"Je ne pense pas ma douce, c'est votre imagination je suppose. "

"Vous savez madame, l'île est un véritable labyrinthe et il n'est pas rare que certaine personne qui ne veulent pas payer un guide se perdre et ère à jamais, mais ne vous en faites pas je suis l'un des meilleurs guides de cette partie de l'île, je vous conduirais en ville en un rien de temps, faites-moi confiance. "

"Voilà un jeune homme comme je les aiment."


N'ayant pas assez de force pour marcher et pister le petit groupe qui visiblement ne l'avait pas vu allonger sur le sol, Shoma envoya son ombre à la poursuite du petit groupe. Même s'il était en piteux état il savait que cette chance n'allait pas se reproduire s'il la laissait passer. C'était tout où rien. La délivrance où la mort.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Mantle Shoma
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10717
Popularité: -696
Intégrité: -543

Lun 7 Jan 2013 - 17:44

Après dix minutes de filature, l'ombre de Shoma réussi à trouver un village. Le guide, l'homme qui avait fuis en laissant derrière lui carte et boussole conduis le petit groupe jusqu'à une auberge où d'après ces dires ils allaient passer la nuit avant de reprendre la route vers la capitale. Un village, c'était tout ce don avait besoin Shoma qui en avait plus que marre de rester dans ce trou perdus. Quand l'ombre de Shoma changea de place avec lui, Shoma se retrouva au beau milieu d'une cuisine. Alors qu'il allait avancer, Shoma remarqua ce qui semblait être pour lui un bon morceau de jambon fraichement créer, alors ni une, ni deux il mordit le jambon avec une telle force qu'il aurait pu en retirer toute la chair, mais voilà ce qu'il avait pris pour un jambon n'était rien d'autre que le bras d'un dodu cuisinier.

" Mais qu'es ce que.. Sa fait mal. "

"Manger"

"Dégage sale chien."

"Manger..."

"A l'aide.. "

"Manger "


D'un coup de casserole le cuisinier envoya Shoma au sol. Saignant et perdant beaucoup de sang le cuisinier quitta sa cuisine afin d'aller trouver une trousse de secours. Quelle que soit la personne qui l'avait mordu ce dernier ne voulait pas tomber malade où attraper un quelconque virus, car ce n'était pas tous les jours qu'un homme agissant comme un chien vous mords. Profitant du repli du cuisinier, Shoma rampa jusque dans la réserve et se jeta avec l'énergie de la fin sur les vivres. Après des jours sans manger, il allait refaire son stock de graisse et d'énergie pour un moment.

"Je veux ça, et çà, çà aussi, je vais tout manger. "

Dix minutes, c'est le temps qu'il faut pour faire chauffer des pâtes, c'est le temps minimum afin de zapper toutes les chaînes du câble, c'est aussi le temps qu'il faut afin de nettoyer et soigner une blessure causée par un homme qui prend votre bras pour du jambon, mais c'est aussi le temps qu'il fallu à Shoma pour manger l'intégralité de ce qui se trouvait dans les réserves de la cuisine. Tel un ogre, le pirate qui s'était déjà fait son capitaine salade envoya au fond de son estomac jambon, tomate, saucisson, raisins, pommes, porc fumé, poisson fumé, pâté, rhum, bière, eau, cola et un nombre incalculable d'autre petite chose à petite teneur calorique.

" Tropppppp bonnnnnnnnnnnnnnnnnn! "

Après avoir mangé comme un monstre, Shoma se sentait de nouveau frais. Son corps était de nouveau réactif, ses muscles opérationnels, il était frais comme un gardon. En quittant la réserve, le capitaine pirate tomba nez-à-nez avec le cuisinier qui était venu avec le patron de l'établissement en renfort. Prêt à en découdre si jamais ils le désiraient, Shoma eu même le culot de leur demander s'ils n'avaient pas un lit de libre pour lui. De leur côté, en voyant que la personne qu'ils étaient venus jeter hors de l'auberge n'était nul autre qu'un dangereux pirate, un pirate dont le seul nom arrivait à faire trembler des villes entières reconsidérèrent la chose et se plièrent en quatre dans le but de le satisfaire.


"Veuillez excuser notre entrer pour le moins incorrect."

"Nous ne savions pas que vous étiez parmi nous."

"Pas grave, je vais aller me reposer."

"C'est... c'est un plaisir de vous avoir parmi nous."

"Ok, cool!"

"Mais vous êtes fou ? Il aurait pu nous tuer."

"Je ne savais pas que c'était lui. "

"Quel idiot, j'ai levé la main contre Mantle Shoma. "


Une fois dans le hall, Shoma pris les clés d'une chambre, qu'importe si elle était confortable où pas, il ne voulait qu'une chose, dormir un moment dans un bon lit. Allongé le pirate tomba directement dans les bras de Morphée tandis que le patron de la taverne alertait la marine de la présence de l'homme célèbre qui avait décidé de venir dormir dans son établissement. La cupidité humaine était sans limite. En alertant la marine le propriétaire de la taverne espérait gagner un petit pourcentage de la prime du pirate quand la marine lui mettrait la main dessus. Bien que cette information était capitale, la marine ne débarquerait pas dans le village avant le lendemain matin, distance oblige. Quoi qu'il en soit Shoma dormi sur ses deux oreilles et rien ne se passa pour le contrarier.

Après une bonne nuit de sommeil, Shoma se réveilla. La nuit lui porta conseil et bien que cela fut dur à avaler, il se remit de son affrontement avec Valentino et Lilith. La page des Red Spectres était fini pour lui. Il n'était plus leur capitaine et n'était plus leur leader. Toute cette histoire était derrière lui à présent, mais malgré tout il n'allait pas renoncer à ses idéaux et allait poursuivre son aventure en solitaire, peut-être était-ce la meilleure solution.



FIN
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1