AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Mer 26 Déc 2012 - 19:56

Cela faisait maintenant quelques jours depuis que j'ai dû faire escale sur cette île à cause de ma vieille barque qui menaçait de rendre l'âme à n'importe quel moment. L'île dans laquelle je me trouvais, était une petite île voisine de Shimotsuki, dénommé " beautiful island" qui était surnommé " paradis" par les étrangers. Malgré quelques magouilles et bandits qui salissent sa réputation, cette île est un lieu où il fait bon vivre, les gens n'hésitaient pas à venir y passer leur vacance et il faut noter que la plupart des produits, objets de valeurs ou objets rares, étaient exportés d'ici vers les autres îles.
Ayant envie de reposer mon pauvre corps, plein de blessure et qui avait atteint ses limites, j'étais installé dans l'une des hôtels dominantes dans le centre-ville afin d'au moins bénéficier d'un peu de confort. Mais Cependant, le seul problème était de trouver un bateau à vendre et de pouvoir reprendre la mer tranquillement, c'est là que l'argent était devenu une chose indispensable durant mon séjour sur cette île.

Ainsi donc, je m'étais mis à agresser et à voler quelques marchands mobiles ou immobiles de l'île, à des heures bien tardives de la nuit, lorsque seule la lune pouvait être témoin de mes méfaits. Et d'après le pactole que j'avais pu récolter et cacher sous mon lit, dans ma chambre d'hôtel, on pouvait dire que j'en avais assez pour acheter un petit bateau et au moins avoir quelques provisions.
Bref, j'étais présent dans la salle de réception de l'hôtel où une fête était organisée, vêtu d'une veste et d'un ensemble qui me donnait l'air d'être une personne influente dans ces environnement. Un accoutrement qui d'ailleurs me changeait de mes habitudes. Installé au bar, j'essayai de tuer le temps en buvant quelques verres d'alcool, en écoutant tranquillement le groupe de musique qui chantaient sur scène leur dernier morceau.

- Du rhum, le meilleur que vous avez.

Dis-je au barman qui s'éxécuta en m'amenant ma commande avant qu'un jeune homme qui était assis près de moi ne puisse m'adresser la parole.

- WooW ! Ils sont vraiment extra ces gars, n'est ce pas ?

Dit-il en parlant des musiciens qui se trouvaient sur scène. Je fis un léger soupir avant de prendre mon verre et de répondre à mon interlocuteur :

- Si tu le dis

Répondis-je en tournant le regard vers la scène, histoire de voir à quoi ressemblaient ces fameux musiciens. A peine avais-je vu la tête des personnes sur la scène qu'un petit sourire sournois se dessina sur mon visage, j'avais reconnu une personne dans ce groupe de musiciens. Décidément, on dirait bien que le hasard prenait à croiser nos chemins, car l'un des chanteurs qui se trouvait sur scène n'était personne d'autre que le blondinet que j'ai eu à combattre et à jouer un vilain tour quelques mois auparavant sur une île isolée de South blue.

Humm.... Les choses deviennent intéressantes.
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Jeu 27 Déc 2012 - 14:44

On est arrivé à East Blue depuis déjà deux ou trois semaines. Notre groupe commence à se faire pas mal connaître et à chaque nouveau concert on a de plus en plus de monde qui vient nous voir. C’est vraiment génial… Bon on en est pas encore au point de donner des autographes mais si ça continue ça devrait pas tarder. Enfin bref, il y a quelques jours, alors qu’on se produisait sur la place d’un petit village qui avait accepté de nous donner une chance, un gars est venu nous voir à la fin de notre prestation et nous a proposé de donner une soirée à l’hôtel dans lequel il travaille. Ni une ni deux on a accepté… Surtout qu’apparemment c’est pas un petit hôtel miteux comme ceux dans lesquels on joue normalement mais un hôtel de luxe. Nous voilà donc arrivé à Beautiful Island, une île où il fait bon vivre… enfin tout dépend pour qui. Pas d’embrouille, pas de taverne à ivrogne, rien de tout ça… Une île bien ennuyante pour moi, on est arrivé hier et je m’embête déjà comme un rat mort. Enfin, vivement qu’on commence le concert ce soir. Il y a des affiches un peu partout en ville : Ce soir, 21h, Hotel le Palmier, Cataclysme en concert. Le fait de voir ces affiches me fait sourire… En me baladant dans la rue on me reconnait pas dans la rue, mais je peux entendre des gens dirent qu’ils aiment bien notre musique et qu’ils vont venir. On a intérêt à assurer !!

Le soir venu on arrive donc dans la salle de réception pour installer les instruments, faire des tests sons et tout ce qui s’en suit. Le publique arrive petit à petit et la salle se remplit convenablement… Il y a vraiment des gens de tous les horizons : de riches bourgeois détestables mais aussi des jeunes avec un style rock ou alors tout à fait normal. C’est vraiment génial de voir que notre musique peut plaire à des personnes d’horizon aussi différent. 21h… Ca commence… Le type de l’hôtel nous annonce et la lumière s’allume sur nous. C’est un vrai concert ça ya pas à dire !! Je souhaite la bienvenue à tout le monde et on entame la première chanson. Ca a l’air de plaire… Le concert se passe particulièrement bien… Bon des fois les bourgeois sont un peu outragé par certaines de nos paroles mais c’est pas à eux que je veux plaire donc ça ne me dérange pas. Je me défoule sur scène, ça fait deux jours que j’ai pas vraiment bougé et j’ai besoin de me dépenser. On arrive à la dernière chanson de la soirée, je lance un regard à Morgan qui me fait un signe de tête.


Le mur du son by Les Shériff on Grooveshark

Spoiler:
 


Alors que je finis la chanson, je remarque quelque chose assit au bar, ou plutôt quelqu’un. J’ai du mal à le reconnaître avec ses fringues qui lui donne un air supérieur mais c’est bien lui : Kusanagi. AHHHHHHH ça y est je suis en rogne !! Qu’est ce qu’il fout là lui ? Heureusement que le concert est finit parce que sinon je l’aurais écourté juste pour pouvoir lui faire comprendre qu’il faut pas me voler. La dernière fois que nous nous étions vu on s’était battu dans une arène de combat à mort, la marine était intervenu et on avait finit par s’entraider pour s’en sortir. J’en avais profité pour voler un sac rempli de Berry et Kusanagi me l’avait volé avant de disparaître dans la nature. Moi qui pensais ne jamais le revoir, je vais enfin pouvoir me venger.

- Merci à vous et à bientôt !!

Un artiste se doit de toujours saluer son publique à la fin d’un concert non ? Mais là je suis pressé alors faut que je fasse vite… D’ailleurs Morgan se demande bien pourquoi je suis si rapide.

- Tu te souviens à Evil Town ? Regardes au fond c’est le type que j’avais combattu et qui m’a volé mon butin !!

Morgan regarde au fond et secoue la tête, déjà exaspéré par la situation…

- Je le sens d’ici, tu vas encore t’attirer des emmerdes…
- Je m’en tape, il m’a volé, il va le payer !! Je peux pas laisser passer ça…
- Dans ce cas là dépêche-toi, il est en train de partir en courant…
- Quoi ?

Je me retourne et voit qu’effectivement Kusanagi est en train de se barrer en courant et je sais pas pourquoi. Je laisse le reste du rangement à Morgan et fonce pour rattraper le petit voleur. Certaines personnes m’arrêtent pour me féliciter mais je ne prends pas le temps de m’arrêter, je lance des excuses en l’air et continue ma route. Le salaud est partit par un couloir et à commencé à monter les escaliers le l’hôtel. Je le suis à bonne distance et monte les marches quatre par quatre. Un autre type que j’ai jamais vu court aussi… Il me lance un regard et me dit, à moitié essoufflé :

- Vous le poursuivez aussi ?
- Il t’a fait quoi à toi ?
- Il m’a volé !!
- Toi aussi ?

Ahhh alors je suis pas le seul !! On continue à courser Kusanagi qui ne cesse de monter les escaliers… Mais jusqu’où il va nous emmener celui-là ? Je lui gueule :

- KUSANAGI !! ARRETE-TOI !!

Evidemment il ne m’écoute pas…

http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Jeu 27 Déc 2012 - 16:36

En assistant à la prestation de mon << Vieil ami>>, j'affichai un grand sourire de satisfaction en repensant à cette nuit à " Evil Town", lorsque j'ai joué un vilain tour au blondinet en lui volant son sac de berry avant de laisser le mec sur place, complètement atteint par mes attaques. héhé ! J'étais de bonne humeur rien qu'en y pensant.

Oh ! attendez une seconde ? C'est bien moi qu'ils étaient en train de regarder là ? On dirait bien que je m'étais finalement fait repérer. Mince et moi qui comptais filer en douce histoire d'éviter les problèmes, mais bon, essayons juste de faire bonne figure tant qu'on le peut encore.
Je levai mon verre en direction des musiciens, en le mettant bien en évidence pour qu'ils puissent le voir, puis je leur fis un clin d'oeil avant de le boire cul sec. Un geste qui visait à les narguer et à les mettre en rogne.

Cependant, alors que je faisais mon petit malin en essayant de me faire remarquer, ce fut un succès vu que la plupart des regards se tournèrent vers moi, mais cela allait s'avérer être une erreur de ma part. En effet, un vieillard qui était à quelques mètres de moi, s'avança vers moi puis avec la voix tremblante, il me pointa du doigt et s'écria :

- Vous ? C'est vous !! Je vous reconnais, vous êtes ce brigand qui m'a volé tout l'argent que j'avais réussi à avoir avec mon commerce.
Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] Hahaha10
En tournant le regard vers le soit disant victime, je sursautai à un tel point que je faillis tomber de mon tabouret. Je reconnaissais ce vieillard, il était l'une des personnes qui avaient eu le malheur de croiser ma route pendant la nuit et de voir leur richesse leur retirer. De plus comment pourrais-je l'oublié ? Il était de loin, celui qui m'avait le plus posé de problème parce qu'il ne se laissait pas faire, j'avais même été obligé de l'assommer pour prendre son argent.

- Héhé ! Vous devez probablement me confondre avec une autre personne.

Lui dis-je avant de me tourner vers le barman et de lui payer ma commande puis je me levai du tabouret pour m'éloigner le plus vite possible de ce vieil homme. Mais, il insista en affirmant que c'était bien moi et en me suivant.

- Voyou, j'oublis rarement les visages surtout quand ils sont vilains comme le tien. Espèce de télétubies à la con. Tu me prends pour un vieux con ou quoi ?

- Hein ?

-AU VOLEUR, AiDEZ MOI, CE VOYOU M'A PRIS MON ARGENT !!!

Cria t'il à l'attention des autres personnes dans la salle avant qu'un grand type baraqué qui faisait partie de la sécurité s'en mêle. Il posa sa main sur mon épaule afin de m'arrêter puis il me dit avec une voix rogue :

- Qu'est ce que tu as p..... "Argh"

Avant qu'il ne puisse finir sa phrase, je lui assénai un violent coup de poing dans la mâchoire. Le coup était parti tout seul, envoyant ainsi le pauvre type au tapis avant que je ne puisse prendre la poudre d'escampette direction les escaliers. Il était temps de se casser d'ici.
Lors de ma course, je remarquai deux personnes qui s'étaient mis à poursuite, l'un était le vieillard qui apparemment devait être très en forme pour pouvoir suivre mon rythme et un autre type qui n'était personne d'autre que Easton. Je décidai alors de me foutre de sa gueule histoire de rendre les choses encore plus palpitantes. De toute façon, je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi, je ne pouvais pas voir ce type cinq secondes sans me foutre de sa gueule.

- Heheey !! Regardez qui voilà ? Je vois que t'es toujours en vie... Fillette.

Lui dis-je en me moquant de lui. " Fillète" était un petit surnom que j'avais donné à Easton depuis notre premier rencontre. Un surnom qui d'ailleurs avait le don de le mettre en rage.
Bref, Quelques minutes plus tard, je rentrai dans ma chambre avant de la fermer à clef histoire de retenir mes détracteurs quelques minutes et de prendre le sac où se trouvait tout ce que j'avais pu voler, sous le lit. Munis ainsi de mon sac d'argent, j'essayai de me faire la malle en passant par la fenêtre pour me rendre discrètement sur le toit. Ainsi en marchant difficilement sur cette toiture, je m'éloignai tranquillement de la chambre en croyant désormais être à l'abri de toute menace quand soudain j'entendis quelqu'un m'appeler derrière moi. Je me retournai pour voir que c'était évidemment Easton. Humm... Décidément, on dirait bien que ce mec n'était pas décidé à me laisser filer :

- Aaaww !! Je vais finir par croire que t'es amoureux de moi à force de te voir me courir après. Sérieusement, t'a pas d'autres chats ou d'autres guitares à fouetter un peu plus loin ?
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Jeu 27 Déc 2012 - 18:09

- Heheey !! Regardez qui voilà ? Je vois que t'es toujours en vie... Fillette.

Fillette… Je vois qu’il n’a toujours pas oublié ce surnom ridicule… Tout en continuant à courir je lui réponds du tac au tac :

- Reviens ici espèce de pisseuse !!

J’hallucine… Le gars il doit avoir 5 ans de moins que moi et c’est moi la fillette. C’est qu’un gamin insolent qui se croit plus haut que tout le monde. Je le supporte vraiment pas !! Il tourne enfin dans un couloir et rentre dans ce qui doit être sa chambre. Il a de quoi se payer une chambre dans un hôtel comme celui-là ? Ah ben oui, s’il vole tous les gens qu’il croise c’est pas vraiment étonnant. J’essaie d’ouvrir la porte mais il l’a fermé… Je tape comme un malade contre la porte mais évidemment personne ne vient l’ouvrir. Le papy qui courrait arrive juste derrière moi… Je commence à en avoir marre. Je recule un peu et file un grand coup de pied à la porte qui s’ouvre d’un coup… Bon elle est cassé maintenant mais disons que c’est pour la bonne cause. Je pense pas que l’hôtel dise quoi que ce soit sachant qu’ils ont loué une chambre à un voleur. Je rentre, personne mais la fenêtre est ouverte. Je connais le gugusse il est plutôt agile, on est au dernier étage et ça m’étonnerait pas qu’il se soit enfuit par le toit… Je me penche au bord, regarde vers le haut… Ouai c’est possible !! J’ai plus qu’à le suivre !!

- Je ne vais pas pouvoir vous suivre jeune homme !!
- Tant mieux, tu m’aurais gêné pour lui donner une bonne leçon grand-père…

Je le laisse donc en arrière et grimpe vers le toit de l’hôtel… Lorsque j’y arrive je vois enfin Kusanagi, un sac sur les épaules. Je l’appel, il se retourne et me dit sois disant que si je le suis c’est parce que je suis amoureuse de lui… Je souris et lui répond :

- Je t’avais promis un nouveau combat non ? Pourquoi tu fuis t’as peur ? Et ça tombe très bien ce sac, tu vas pouvoir me rembourser ce que tu me dois !!

Sans attendre je fonce vers lui pour lui asséner un coup de poing… Il faut vraiment que je me renouvèle, il connait mon style de combat et n’a aucun mal à esquiver mon attaque. Seulement on est au bord du toit et je suis en plein élan… MERDE je peux pas m’arrêter, je vais tomber !! Faut que je trouve un moyen de rester sur le toit… Premier réflexe, m’accrocher à quelque chose… Mais pourquoi faut-il que je me raccroche à Kusanagi ? C’est pas un point fixe ? Au final je l’entraîne dans ma chute… Une chute d’au moins… je sais pas je me suis pas amusé à compter pendant que je tombais. On traverse le toit de l’immeuble d’à côté, et encore heureusement qu’il y avait un bâtiment adjacent à l’hôtel. J’ai super mal au dos avec ma connerie… Où est ce qu’on a atterrit… Je vois pas trop où je suis avec la poussière qu’on a provoqué. Je regarde à ma droite, il a Kusanagi et un type endormi entre nous deux. Autre précision, on est dans une boite… Non mais avec le boucan qu’on a fait pourquoi il s’est pas réveillé ? Je lui touche la joue avec mon index, il est tout froid. Une boite, un type endormi tout froid. HEIIIN ? Je me relève d’un bond et me casse la gueule par terre… Un cercueil… On a atterrit dans un cercueil…

http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Sam 29 Déc 2012 - 19:33

Ainsi, alors que je croyais pouvoir filer en douce sur les toits des maisons, content de m'en tirer avec un sac de berry en ma possession qui pouvait s'illustrer par les sifflotements que je faisais en chantonnant, voilà que mes chances de pouvoir fuir étaient désormais menacés par ce blondinet. Ahh ! Celui là, à en juger par l'expression sur son visage et sa façon de s'exprimer, on dirait bien que la façon dont on s'était séparé la dernière fois, lui était passé à travers la gorge. Pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant d'insultes ? Alors que l'on pourrait simplement, chacun faire table rase du passé et reprendre nos routes séparément sans pour autant devoir se crever les yeux ou se tirer les cheveux. Mais bon, cela était probablement hors de question pour Easton, il réclamait vengeance le bougre.

Peur ? Moi avoir peur d'un vulgaire perroquet des îles exotiques de son genre ? C'est qu'il avait à coup sûr forcé sur la drogue et l'alcool le jeune. De plus, il en avait après mon sac de berry, un sac que j'avais durement gagné en travaillant de tout mon âme et de tout mon coeur... Enfin.. Disons que c'était un travail un peu spécial, mais n'empêche, je m'étais donné à fond pour acquérir cette somme colossale qui se trouvait dans le sac.
En guise réponse à ce qu'il venait de dire, je posai la main droite sur mon visage avant de rire bruyamment des propos du jeune homme. Puis je levai le sac d'argent en hauteur avec la main gauche et je répondis à Easton en le dévisageant et en pointant du doigt le sac.

-Pourquoi ne pas l'avoir dit plutôt ? C'est ça que tu veux ? Hé bien ... Viens le chercher mon vieux.
Sans hésiter une seule seconde de plus, Easton fonça vers moi prêt à me casser les dents. Tsss ! Ses mouvements étaient trop prévisibles, j'avais déjà combattu le gaillard par le passé donc je savais à quoi m'en tenir. Je fis un mouvement à droite, laissant ainsi Easton passait à côté de moi en posant mon pied droit devant lui pour le déséquilibrer lors de sa course. Et cela s'avéra être un succès, vu qu'après cela, le jeune homme était sur le point de tomber et de s'écraser au sol telle une misérable mouche, hhahaaha ! J'étais de bon humour rien qu'en y pensant.

Ooh ! Mais... Qu'essayait-il donc de faire ? Punaise, il avait l'intention de m'entraîner avec lui dans sa chute. L'enfoiré, je n'allais pas me laisser faire.
Il se raccrochait à moi tandis que je me débattais en le traitant de tous les noms d'oiseaux pour qu'il puisse me lâcher. Mais malheureusement, l'inévitable se produisit, le blondinet m'entraîna dans sa chute avant que l'on puisse traverser le toit et avoir un atterrissage violent.

- Aiie ! Mon dos.... Put*in ça fait maaaal. Enfoiréé.

Dis-je en me tordant de douleur avant de me tourner vers le côté en mettant mes deux mains autour du cou de ce que je pensais être Easton afin de l'étrangler à mains nues,

- Loup garou à la graisse de renoncule, je vais te le faire payer... Oh !

Dis-je avant de me rendre compte que j'étais en faite en train de m'en prendre à un mort. Et.... attendez une minute... Bougres de faux jetons à la sauce tartare, mais... je me trouvais dans un cercueil ? vous entendez ? Un cercueil !! Qui d'ailleurs était en mille morceaux. Mais où avais-je atterri donc ?
Je me propulsai vers le côté, loin du cercueil et du cadavre avant de me lever pour faire face à une multitude de personnes, tous habillés en noir qui nous regardaient avec des yeux de psychopathe tandis que les autres avaient les yeux et la bouche grandement ouverte, étonnés par ce qui venait de se passer. Un silence de mort régnait dans la pièce, en même temps on venait d'interrompre des funérailles et pas n'importe le lequel, c'était les funérailles du fils du boss de la mafia locale.

- Désolé, je vais juste prendre ça et je m'en vais. Heu..... Mes condoléances en passant

Dis-je en me courbant pour ramasser mon sac d'argent qui était par terre puis je fis un pas en avant pour aller vers la sortie quand soudain :

" CRAAC CRAAC "


Toutes les personnes dans la pièce nous braquèrent avec des armes à feu, il y avait même une vieille dame au fond qui avait sorti de son sac à main, un petit poignard prêt à nous faire la peau. Merde on dirait bien qu'on était cuit.

Cependant, je remarquai qu'une seule personne dans la salle ne nous braquait pas et celui était un homme assez agée et il était assis sur un fauteuil devant nous. Il leva sa main puis il fit un signe avec ses doigts et tout le monde dans la salle baissèrent leur arme. A ce moment-là, je compris qu'il était le boss, le parrain.
Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] Be736d10
-Noon, c'est trop facile. Ces gens ont osé entrer dans ma maison sans ma permission et profaner le cercueil de mon fils. Je veux qu'ils souffrent, qu'ils soient découpés en milles morceaux puis grillés et donné à manger à mes chiens à un tel point que leur âme ne pourra pas rejoindre l'au-delà. Et ça, je le veux........ MAINTENAAAAAAANT !!!



http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Dim 30 Déc 2012 - 19:29

Je regarde autour de moi, la salle est pleine... Je crois qu'on dérange en pleine veillé funéraire ou quelque chose comme ça. Le cercueil est cassé, ça craint... On a pas du leur faire plaisir les pauvres. M'enfin c'est pas comme si on l'avait voulu, on a pas fait exprès alors ils devraient nous pardonner facilement non ? Kusanagi se relève aussi, s'excuse et ramasse son sac avant de se diriger vers la sortie. Il fait même pas un pas que toutes les personnes présentes sortent une arme et la braquent sur nous... Euh... C'est moi qui nous ait mis dans une telle situation ? Il semblerait que oui... N'empêche que je peux pas m'empêcher de rigoler... Voir une grand-mère avec un couteau, même les gosses ont une arme en main. Je sais pas qui ils sont mais en tous cas ils sont sacrément bien équipés !! Après avoir finit de rigoler je me retourne vers le papy assit dans son fauteuil, d'un seul geste de la main il calme tout le monde. Okay, c'est lui le chef de famille apparemment...

-Noon, c'est trop facile. Ces gens ont osé entrer dans ma maison sans ma permission et profaner le cercueil de mon fils. Je veux qu'ils souffrent, qu'ils soient découpés en milles morceaux puis grillés et donné à manger à mes chiens à un tel point que leur âme ne pourra pas rejoindre l'au-delà. Et ça, je le veux........ MAINTENAAAAAAANT !!!

Il est sérieux le grand-père ? Non mais franchement pour un cercueil !! Faut pas s'énerver pour si peu. On est dans la panade... Certains bloquent la sortie, impossible de s'enfuir par là. Toutes les personnes dans la pièce s'avancent vers nous et elles ont pas l'air contente. Je dirais même qu'à côté moi j'ai l'air d'un ange. Je lance un regard au cadavre... Ainsi donc c'est son fils... Il a pas trop l'air amoché on dirait enfin pour l'instant. Je chope le corps sans vie par le col et le remonte pour le placer devant moi... Puis le colle mon pistolet sur sa tempe. Oui je sais, c'est inutile dans le sens qu'il est déjà mort, mais c'est pas vraiment ça que je cherche à faire... Je m'adresse à l'assemblée :

- Si vous voulez pas que je le profane encore plus en lui explosant la cervelle je vous conseille de vous calmer !!

Tout le monde s'arrête sur place et se retourne vers le vieux qui semble réfléchir à la situation. Ça doit être dur pour lui, choisir entre le corps intact de son fils ou la vie de ceux qui l'ont humilié dans sa mort. J'aimerais pas être à sa place, un vrai dilemme comme je les aime pas. Je lance un petit coup d’œil à Kusanagi et l'incite à me rejoindre par un simple mouvement de tête... Comme la dernière fois, il vaut mieux pour dégager de là qu'on se serre les coudes... Mais cette fois-ci je me laisserais pas avoir à la sortie, du moins si on arrive à sortir vivant... Je dis à l'assemblée en rigolant :

- Après tout on est que de passage, on voudrait pas vous déranger plus longtemps alors laissez-nous simplement partir...
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Jeu 10 Jan 2013 - 22:07

L’ambiance était maussade dans la petite église des bas fonds populaires de la petite île. Un orgue résonnait, joué merveilleusement par un pauvre gars, ligoté à sa chaise, un bâillon sur la bouche relié à un bâton de dynamite. Terrorisé, ses genoux tremblaient violemment, mais il ne faisait pas la moindre fausse note. Le « padre » venait de réclamer une minute de silence pour que tout le monde puisse se recueillir sur la dépouille de Yang, le jeune cadet de la famille la plus influente de l’île.

Personne ne pleurait, tous avaient le visage dur et serré. Le parrain s’était déjà penché sur le cercueil pour embrasser son fils sur le front. Les frères du défunt, Law et Lee étaient restés pudiquement en arrière. C’était le tour des gardes du corps qui s’avancèrent, lamine basse. Ils avaient faillis à leur mission et devaient à présent endurer les regards sévères et lourds de reproches. Pour une fois, Paul gardait un silence aussi total que son frère Brandon. Soudain, des bruits de craquement résonnèrent au dessus d’eux. Tous portèrent la main à la poche, prêts à défendre cher leur peau.

Dans un fracas épouvantable, deux masses tombèrent dans le cercueil qui chuta au sol et se brisa. Deux garçons se trouvaient là, dans les décombres et la fumée.


°°Tiens, tiens, tiens, pile à l’heure…°° pensa le chef de la famille Ying.

En une seconde, tout le monde était prêt à abattre ceux qui avaient osé déranger la cérémonie. Des dizaines de revolvers s’étaient levés et attendaient la bénédiction du papa. Mais celui-ci leva une main pour les calmer. Une mort aussi rapide n’aurait aucun intérêt.

-Noon, c'est trop facile. Ces gens ont osé entrer dans ma maison sans ma permission et profaner le cercueil de mon fils. Je veux qu'ils souffrent, qu'ils soient découpés en milles morceaux puis grillés et donné à manger à mes chiens à un tel point que leur âme ne pourra pas rejoindre l'au-delà. Et ça, je le veux........ MAINTENAAAAAAANT !!!

Les armes à feu furent rangées et les sabres, couteaux et autres armes blanches furent dégainés en un instant. Lee s’avança, un sabre dans chaque main, un petit sourire aux lèvres. Il n’en pouvait plus d’attendre. Cela faisait des heures que cette cérémonie ridicule s’éternisait. Enfin, il allait avoir droit à un carnage. Mais Law le retint par l’épaule en secouant la tête. Le moment n’étais toujours pas propice à la confrontation. En effet, un des deux intrus, le blond, venait de s’emparer du corps de Yang et le braquait en hurlant qu’il n’hésiterait pas à le profaner si quelqu’un approchait. Un petit rire s’éleva dans la salle silencieuse et une main attrapa le revolver, le fit pivoter et désarma le blond. Le pistolet tomba au sol et Yang se releva en riant.

-HAHAHAHA ! Vous êtes si prévisibles, bande de Yakuza !

Remettons les choses dans leur contexte, la famille Ying et la famille Yakuza sont deux familles mafieuses rivales qui s’entretuent depuis des siècles. Une récente altercation s’était terminée par une fusillade au cours de laquelle Yang avait été gravement blessé. Les Ying avait alors fait courir la rumeur que celui-ci était mort et laissé filé l’information de la date et le lieu de l’enterrement. La famille Ying au complet en un même lieu, aucun doute que les Yakuza n’allait pas rater l’occasion de foutre le bordel. Et les voilà ! En plein dans le piège ! Yang sortit deux couteaux et les plaça sous la gorge du blond, tandis que Lee, voyant son frère hors de danger, se mit à avancer vers le brun, bien décidé à le faire souffrir atrocement.

-Papa ! Hé papa ! T’as vu comment j’ai bien joué la comédie ? Hein ? J’ai assuré, hein ? J’ai même pas bougé et tout! Même quand ils me sont tombés dessus, j’ai rien dit !

Le papa lui fit un signe de la tête, signifiant à la fois qu’il était fier de son fils et qu’il fallait en finir…
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Jeu 10 Jan 2013 - 23:44

Punaise, alors là on était carrément foutu. Les propos assez violents et un peu sadique qui sortirent de la bouche du traine-potence, communément appelé le padré, éveillèrent mes sens du danger. Je posais ma main sur la poignée de mon katana , prêt à dégainer la lame quand soudain, quelques chose d'autres attira mon attention. C'était Easton qui venait de trouver une idée disons un peu particulière pour nous sortir de cette situation. Humm.. Après tout on dirait bien qu'il en avait dans la culotte, la fillete.

Après ce geste du blondinet, j'enlevai les mains de ma lame avec un petit sourire sur mon visage qui illustrait ma satisfaction et en même temps servait à narguer nos adversaires. << héhé ! Alors bande de simili- martien à la graisse de cabestan ? On se la pête moins, hein ?>> Me disais-je avec un air de scientifique fou qui venait trouver un virus pour éradiquer toute la race humaine. Gniark gniark gniark !! C'est fou comme on était puissant à cet instant précis.

Quand soudain .. OOh !... Bougres d'extrait de crétins des alpes, c'était quoi ça ?

Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] Images10
- Heiiiiin !!! Quand, qui, Quoooooi ?


Le mort ? Il était soudainement, comme par magie, revenu d'entre les morts avant de tourner la situation à son avantage avec deux couteaux qu'il plaça sous le gorge du blondinet. Un des types s'avança d'un air sadique avec la ferme intention de me faire ma fête avant de donner un coup de poing vers ma mâchoire.

Heureusement, je pus esquiver son attaque à temps par l'extérieur en contrôlant son poignet et son coude. Je saisis sa manche puis je pris appui sur le sol avec ma main libre tandis que je croisai mes jambes pour préparer le ciseau de jambe. Je déclenchai, par la suite, le ciseau des jambes et contrôlai mon adversaire du jour au niveau des hanches et du creux poplité des genoux. Par une action combinée des deux jambes, je le projetai sur le dos avant d'enchainer au sol, prêt à faire pleuvoir les coups de poings sur sa gueule.
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Sam 12 Jan 2013 - 15:26

NANIIII ? Je crois que je viens de me faire désarmer par un mort... Non... En fait... un vivant. Je comprend plus rien. Le macchabée vient de prendre mon pistolet pour me l'arracher des mains puis, tout en m'insultant il place deux couteaux sous ma gorge. Leçon 1 par Easton Sharp : comment se retrouver en désavantage dans un combat en même pas dix secondes ? Tout d'abord, prenez en otage un mort qui se trouve être bien vivant et qui se démerde pas mal en combat. Sauf que je compte pas me laisser faire. Il croit qu'il peut m'insulter et me menacer en même temps, ça va pas le faire. Je suis déjà en rogne à cause de Kusanagi, mais alors là c'est le pompon !! Je veux bien leur accorder l'effet de surprise avec leur retournement de situation, mais faut pas abuser non plus !!

- YAKUZA TOI-MÊME !!

Et en plus il se vente auprès de son père le bougre !! Youhouuu, à la place de chercher les compliments, occupes-toi un peu de moi. C'est le moment d'agir, je lui donne un gros coup de pied dans le tibia avant de lui prendre les bras et de le faire balancer par dessus moi...

- Ça t'apprendra à m'insulter !!

Je recule jusqu'à l'endroit où on a exploser le cercueil, me baisse et ramasse une planche en bois. Le but ? Récupérer mon pistolet qui est tombé par terre... Parce qu'en plus idiot que je suis, j'en ais pris qu'un lors de ma poursuite avec Kusanagi... Le deuxième est resté dans la chambre d'hôtel... Il y des fois où j'ai vraiment pas de tête. Je lève le bâton et commence à courir vers l'ancien cadavre quand soudain je m'arrête à quelques mètres de lui, l'air perplexe :

- Au fait... ça veut dire quoi Yakuza ?

Bah c'est vrai... S'il faut c'est même pas une insulte, même si ça y ressemble. Faut avouer que 'bande de Yakuza' sur le coup je l'ai pas super bien pris mais avant de m'emballer j'aimerais quand même connaître la signification de ce mot, histoire de pouvoir l'employer dans un bon contexte plus tard. Kusanagi, lui, est en plein combat... A croire qu'à chaque fois qu'on se croise, on est obligé de s'allier pour se sortir de situation périlleuse... Est ce qu'un jour on pourra juste se taper sur la tronche sans être dérangé ? Je suis pas sûr, mais je garde espoir, je garde espoir ...
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Dim 13 Jan 2013 - 15:41

Par un magnifique mouvement d’esquive et de contre-attaque, Kusanagi parvint à mettre Lee au sol et s’apprêtai à lui offrir une salve de coups de poing faits maison. Mais Paul, en bon garde du corps courut et envoya voler le pirate d’un bon coup de pied dans le visage. Il ne supportait pas que qui que ce soit touche à ses maîtres. Il sortit sa mitraillette et en tira une rafale juste devant les pieds de l’intrus aux cheveux noirs.

-Héhéhé ! Fais pas trop le malin, sale Yakuza ! Je pourrais t’éliminer en un instant !

De l’autre coté de l’estrade, le blond était parvenu à se dégager en utilisant un stratagème méprisable, mais efficace. Si les Yakuza avaient eu le moindre sens de l’honneur, ça se serait su. Il réussit à envoyer valser le jeune Yang et se précipite vers son arme à feu qui lui échappé dans la bataille. Mais il s’arrête soudainement et regarde ses ennemis.

-Au fait... ça veut dire quoi Yakuza ?

Un membre de la famille d’environ douze ans sortit des rangs, posa ses lunettes sur le nez et sortit un immense bouquin de sa poche et se mit à réciter :

-L’origine du mot « yakuza » apparait sous le shogunat des Tokugawa (1603 - 1867)3. Il est tiré d'une combinaison du jeu de cartes japonais appelé Oicho-Kabu, proche du Baccara, qui est traditionnellement joué avec des cartes de kabufuda ou de hanafuda. À la fin d'une partie, les valeurs des cartes sont additionnées et l'unité de la somme représente le score du joueur. Le but du jeu est de s'approcher le plus de 9. « Ya » vient de yattsu, qui signifie huit (peut également se dire hachi), « ku » veut dire neuf (le mot kyu est aussi utilisé), et « za » est sans doute une déformation de « san » qui veut dire trois. Ya-ku-za est donc la somme de 8, 9 et 3, soit 20 et donc un score de 0, qui est une main perdante5. Ce nom signifie donc « perdants », « bons à rien ». Les yakuzas sont à l'origine issus des plus pauvres, des exclus de la société.

….

Voilà, ceci étant dit, reprenons. Le petit intello se tut et retourna dans la masse des Ying spectateurs. Yang se releva, fou de rage, prêts à égorger ce sale petit blond trop prétentieux ! Lee, de son coté, accepta très mal d’avoir eu besoin de son garde du corps pour se défendre et pris cela pour une humiliation. Il s’avance, un sabre dans chaque main, la vengeance l’obnubilant totalement. Mais Law s’avança et retint ses deux frères par le bras. Etant l’aîné, il avait une autorité indéniable sur eux et les frères obéirent, déçu et désorienté par cette demande. Law ferma les yeux et fit un mouvement des bras qui demandait à la famille de s’approcher. Il sortit un revolver de sa poche et braqua les deux pirates. La famille Ying forma un cercle complet autour d’Easton et de Kusanagi et les braquèrent à leur tour. Aucune échappatoire, un seul mot et ils étaient transformés en passoire.

-Vous êtes de valeureux adversaires. Vous méritez une fin honorable. Vous allez vous battre entre vous ! Le survivant aura l’honneur de m’affronter en combat singulier.

Ce faisant, il retira sa chemise et laissa apparaître une ribambelle de muscles tous plus saillants les uns que les autres. Les armes à feu pointées sur eux ne leur laissaient pas trop le choix. Ils allaient devoir se battre…
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Lun 14 Jan 2013 - 0:05

Je m'apprêtais ainsi à défigurer mon adversaire à l'aide de mes puissants et effrayants poings qui menaçaient de pleuvoir d'une minute à l'autre sur son visage quand soudain je fus interrompu dans ma démarche. En effet l'un des alliés de mon adversaire venait d'envoyer tel un ballon de foot, son pied s'écraser de plein fouet sur mon visage.

- AHHHHHHH !!! Fils de ... " argh"

M'écrais-je en me tordant de douleur par terre après avoir été propulsé vers le mur à cause de l'attaque. Mon amour propre avait été touché, ainsi que ce beau visage qui était le mien, avait été touché. Il était temps de montrer à ces macchabées d'eau de vaisselle à quel point je pouvais être effrayant. Grrr !! J'étais chaud bouillant, le monstre était sur le point de se réveiller et de tout ravager.

Malheureusement, alors que je me levai pour étrangler cet enfoiré de mes deux mains, il tira quelques rafales de balles, à l'aide de sa mitraillette, devant mes pieds histoire de me donner un genre d'avertissement. << Oula ! Kusa, je crois qu'on ferait mieux de se calmer... Pour l'instant. >> Me suis-je dis pendant qu'il me tenait à joue avec son arme à feu.
Ce ne fut qu'une question de temps avant que l'on ne soit tous les deux, Easton & moi, battu par nos adversaires. On finit ainsi au pied du mur avec une proposition qu'on ne pouvait vraiment pas refuser. J'allais devoir me battre contre le blondinet. Hummm... Les choses commençait à devenir intéressant.

- Non !

Dis-je avec un visage plus sérieux que jamais avant de continuer avec :

- Il est hors de question que je me batte contre lui. Malgré nos différends, il est comme un ami pour moi. On s'est embarqué dans cette situation de merde ensemble, on va s'en sortir ensemble donc c'est hors de question que je me batte contre lui.

Puis je me tournai vers Easton avec un visage de chien battu et une expression sur le visage qui illustrait très bien mon sérieux et mon honnêteté. Il ne manquait plus qu'une musique déprimante pour montrer à quel point cet instant semblait triste.

- N'est-ce pas camarade ?

Lui dis-je en lui tendant la main quand soudain

BaaM !!!


C'était surprenant, malgré toutes mes belles paroles, je venais d'asséner un violent et puissant coup de poing sur le visage d'Easton qui recula de quelques mètres à cause du choc de l'attaque. Son nez était en train de saigner.
Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] Face_p11
- Camarade mon cul. Prépare toi à recevoir la raclée de ta vie... FillèteEEEEE !!!!

Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] 30992811
- Hein !!!!!!!!!!!!!!!!


Crièrent les autres en même temps, surpris par le retournement de la situation et de mon changement soudain d'avis. Héhé ! Cétait soit lui où moi donc il était hors de question que je me mouille pour cet enfoiré, de plus c'est de sa faute si on était ici. Je m'occuperais plus tard de ces mafieux, mais avant cela, on allait d'abord s'occuper du blondinet. Banzaiiiiiiiiiiie, prêt ou pas, me voilà Eastoon !!!
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Lun 14 Jan 2013 - 10:39

Je suis pas sûr d'avoir tout compris les paroles du gamin, mais en clairYakuza ça veut dire perdant... Intéressant... HEIN ? Comment ça j'étais un perdant ? Pas question !! Il allait me le regretter de m'avoir insulter de ça... Je m'avance vers lui quand soudain j'entends des coups de feu sortir d'une mitraillette pour atterrir devant les pieds de Kusanagi. Ouch... C'est vrai qu'ils sont pas mal armé ces enfoirés !! Bon, on se calme... Enfin je sais pas si se laisser encercler est une bonne idée mais de toute façon c'est trop tard... Avec une vingtaine d'arme braquées sur nous on a pas vraiment le choix que de rester tranquille. Un type, qui semble avoir une certaine autorité, prend la parole :

- Vous êtes de valeureux adversaires. Vous méritez une fin honorable. Vous allez vous battre entre vous ! Le survivant aura l’honneur de m’affronter en combat singulier.

Attend... j'ai bien entendu ? Il veut qu'on se batte entre nous ? Je rêve ou quoi ? Mais c'est le paradis ici en fait !! Ils nous offrent une possibilité de nous battre jusqu'à la mort et ça sans être coupé en plein milieu ? Pincez moi je crois que je rêve vraiment... Kusa répond non... HEIN ? Mais il va pas bien ou quoi ? Pourquoi il refuse ? Il continue sur une phrase à deux balles en parlant d'amitié puis me tant la main en m'appelant camarade... Pfff... comme-ci j'allais le croire. C'est pas comme s'il m'avait déjà fait le coup !! La dernière fois qu'il m'a tendu la main cet abruti, il m'a volé mon sac de berry en me laissant à terre. Je me laisserais pas avoir...

- Comme-ci j'allais te croire tiens... t'es vraiment qu'un sale... BAAAAM

Menteur... Je le savais qu'il me ferait un coup pareil !! Et voilà, j'ai le nez qui pisse le sang maintenant. J'ai la rage, ce mec à le don de m'énerver je sais pas comment il fait. Mais de voir la tête des autres mafieux me remonte presque le moral et je me met à rire soudainement. Ils croyaient sûrement qu'on serait pas d'accord, que ça nous dérangerait mais on attend ce moment depuis tellement longtemps, du moins pour ma part, qu'en fait ça me fait réellement plaisir cette situation. Cette fois-ci aucun de nous ne pourra se défiler, la marine interviendra pas, on tombera pas d'un toit ou autre connerie du genre. Je me met en position de combat tout en disant :


- On va enfin pouvoir se battre sans être dérangé, il était temps !! Merci les gars !!

Puis je m'adresse cette fois seulement à Kusanagi :

- Fais attention à tes bijoux de famille, je serais bien foutu de recommencer...

Je fonce vers lui le poing levé, comme à mon habitude. Il doit s'y attendre de toute façon... Sauf qu'au dernier moment je me baisse, main appuyé sur le sol et jambe tendu que je fais pivoter avec la bonne intention de faire tomber mon adversaire. Et oui désolé gamin, cela fait quelques mois qu'on ne c'est pas vu, je me suis amélioré sur certains points. Je suppose que lui aussi, ça risque d'être fort intéressant... Je vais le défoncer, et après je défoncerais monsieur muscle pour enfin sortir de là...


http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Lun 14 Jan 2013 - 11:40

Mes mafiosos attendaient patiemment.
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 18 Jan 2013 - 1:01

Le combat venait de débuter. Malgré la situation dans laquelle on se trouvait, on était sur le point de s'entre tuer en laissant ainsi à nos adversaires un peu plus de chance de nous écraser en s'occupant après du vainqueur. C'était con de notre part, vous me diriez, mais cependant j'avais une idée derrière la tête.
Après avoir encaissé mon coup de poing, le blondinet ne se laissa pas faire et m'attaqua aussitôt avec une parade qui visait à me faire tomber.

Disait il alors que j'étais sur le point de trébucher. Je posai à temps mes deux mains sur le sol pour amortir ma chute puis je faisais aussitôt élever le bas de mon corps avec ma tête qui se trouvait vers le bas et mes jambes qui étaient brandies vers le haut. Et ensuite " Booum" j'abattis tel un marteau mes deux pieds sur le blondinet afin de lui fendre le crane. Mais heureusement pour lui, il anticipa l'attaque et l'arrêta en croisant ses deux mains :

- héhé ! Je vois que t'a progressé. C'est bien, parce que c'est aussi mon cas.

Lui dis-je avec un petit sourire sournois au coin des lèvres avant que l'on ne puisse se repousser mutuellement. Habité par on ne savait quel démon, Easton revint à la charge en enchaînant de puissants coups de poing, aussi rapide les uns que les autres. J'essayai tant bien que mal de les parer, mais le blondinet était un peu trop agressif pour que je puisse contrer toutes ses attaques. Du coup, je reçu quelques coups de poings dans la gueule avant de repousser le jeune homme avec un coup de pied au niveau de l'abdomen qui le fit reculer de quelques mètres. Résultat, j'étais blessé au niveau de ma lèvre inférieure et cela ne me plaisait pas du tout.

Je fonçai aussitôt vers lui avant de pivoter vers le côté pour passer derrière son dos. Après l'avoir plaqué contre moi pour casser la position de force qu'il avait et pour assurer un contre maximum sur sa personne, je fis une flexion des jambes avant de faire une extension qui décolla mon adversaire du sol puis j'effectuai une souplesse arrière pour projeter le blondinet derrière moi en l'écrasant violemment contre le sol.

Je marchai ensuite autour du cercle en narguant le blondinet afin de le mettre en colère et pour qu'il puisse encore une fois foncer vers moi sans réfléchir, car il fallait le dire, ce mec était impulsif. Tout cela visait à m'aider à atteindre un but qui faisait partie de mon plan.( Patience, vous allez comprendre.)

- Alors fillète, on dirait bien que je m'étais trompé. En fin de compte, t'es toujours aussi mou, t'a tes règles ou quoi. Allez viens et montre moià quel point tu es déterminer à me battre. Je veux voir ce mec fougueux de la dernière fois, pas une vulgaire bonne de ton genre...... Alors ? Je t'attends, fillète.

Ce fut un succès, Easton ne pu s'empécher de s'énerver et de foncer vers le tas afin de m'atteindre. Un large sourire se dessina sur mon visage, car mon plan était sur le point de se réaliser. Alors que Easton fonçait vers moi, je fis un saut en posant le pied sur sa poitrine puis j'escaladai son torse avant de poser les deux pieds sur son visage et d'y prendre appui pour ensuite faire un salto en arrière.
En écrasant un malheureux spectateur, j'attéris derrière une personne qui n'était personne d'autre que le parrain de la mafia, le padré, qui comme les autres essayait d'assister à notre combat. D'un geste vif, je dégainai mon meitou que je lui mis au niveau de la gorge puis je m'écriais je :

- Changement des règles du jeu les gars. Un seul mouvement, chuchotement ou respiration de votre part et le vieil débris que voici aura la gorge tranchée.

Leur dis-je avec un sourire moqueur au visage. Ils avaient commis l'erreur de me laisser mon meitou et désormais ils allaient en payer les frais.

- Hey, le blondinet ! Rends toi utiles pour une fois, tu veux bien ? Ramasse mon sac d'argent qui se trouve au sol et viens me rejoindre.


Dis-je à Easton en reculant avec le boss de la mafia qui était désormais mon hotage et les gens qui reculaient en nous laissant passer. A la moindre tentative de leur part, je comptais mettre fin à ses jours et cela n'était pas une blague.


http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Sam 19 Jan 2013 - 12:23

Je suis vraiment aux anges... Une occasion pareille de le démonter ça ne se présente pas à tous les coins de rues... Aucun de nous n'a d'échappatoire et on est obligé de se taper dessus. De toute façon, ni lui ni moi n'avons envie de cesser le combat qui prend des proportions plutôt intéressante. Les échanges de coups sont de qualités et je vois bien qu'on c'est amélioré chacun de notre côté. Déjà moi j'arrive à le toucher, ce qui est déjà un miracle en sois, mais j'arrive aussi à esquiver ses coups les plus violents. Jusqu'à ce qu'il me foute à terre pour se foutre de ma tronche. Il déconne ? Il adore ça j'ai l'impression tourner autour de moi pour se payer ma tête... Mon sang ne fait qu'un tour et franchement, je ne répond plus de rien. Les pires tortures passent les unes après les autres dans ma tête et elles lui sont toutes réservées !! Je me relève et fonce vers lui, bien déterminé à mettre fin à ce combat. Il saute sur mon torse et fait un salto arrière en s'appuyant sur ma tête... Yo... Teme... Tu m'as pris pour un escalier ou quoi ? Je manque de tomber en arrière mais arrive malgré tout à rester debout... Il est passé où l'enflure ? Je regarde en face de moi et le vois derrière le papy en train de le menacer. Qu'est ce qu'il fout bon sang ?

- Changement des règles du jeu les gars. Un seul mouvement, chuchotement ou respiration de votre part et le vieil débris que voici aura la gorge tranchée.

Alors là !! J'arrive pas à le croire... En fait c'est de sa faute, c'est lui qui a jamais voulu de vrai combat sans interruption... Une raison de plus de le tuer. Bon faut avouer qu'il a pas tord, même si j'avais battu l'autre musclor après, tous les autres me seraient tombés dessus et j'aurais pas pu en réchapper vivant du moins je suppose. N'empêche que ça m'énerve !!

- Ho!! C'est de la triche le combat est pas terminé !! T'es vraiment qu'une enflure !!

- Hey, le blondinet ! Rends toi utiles pour une fois, tu veux bien ? Ramasse mon sac d'argent qui se trouve au sol et viens me rejoindre.

Alors c'est comme ça qu'il me répond l'autre... Il veut que je ramasse son sac d'argent !! DANS TES RÊVES... Je croise les bras et me met assis sur le sol. Ouai c'est tout à fait ça, je boude et je bougerais pas tant que j'aurais pas mon combat. Mais attend une minute... Il est obligé de tenir le papy pour pas que les autres interviennent et me demande de ramasser le sac d'argent... Je retrouve presque le sourire les gars !! Je vais pouvoir lui faire le même coup qu'il m'a fait. Je me lève, ramasse le sac et me dirige vers la sortie, le sac sur le dos. Arrivé à la hauteur de Kusa je lui dis :

- Irrattrapable je te jure... Allez je te laisse t'occuper du reste... A la prochaine !!

Puis je me met à courir comme un dératé vers la sortie en laissant mon adversaire, quelques fois coéquipier mais toujours rival se démerder tout seul... Alala... Les joies de l'amitié...

http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mer 23 Jan 2013 - 23:00

Le combat entre les deux supposés membres d’une faction adverse était très amusant. Lee aimait particulièrement voir ces deux alliés devoir s’entretuer. La cruauté mentale était presque aussi jouissive que la physique. Yang sautillait sur place en mimant les coups de poings que se donnaient les protagoniste. Quelle surprise se fut pour la famille Ying que de voir ceux que l’on pensait contraints se mettre joyeusement sur la gueule. On aurait presque pu penser que cela leur faisait plaisir de s’affronter. Le combat dura assez peu longtemps toutefois, malgré quelques beaux mouvements. Ces deux là n’en était pas à leur premier combat, c’était une évidence. Impassible, Law observait l’affrontement en essayant d’analyser le style propre à chacun. Il n’oubliait pas qu’il allait affronter en duel le vainqueur.

Mais un retournement de situation totalement imprévu eu lieu. Grâce à une pirouette, Kusanagi parvint à se retrouver derrière le Padre et à le menacer de son sabre. Les Ying s’immobilisèrent en un instant. Cet homme n’avait donc pas la moindre once de fierté. Jamais un véritable combattant ne devrait se jouer ainsi des règles de l’honneur. Law leur avait offert une occasion de s’en sortir, est-ce ainsi qu’ils les remerciaient ? Il s’approcha du preneur d’otage, son arme braquée sur son front.


-Chien ! Comment oses-tu menacer mon père ? Je vais te faire souffrir !

Deux membres des mafiosos se retournèrent et attrapèrent Easton qui voulait s’enfuir. Law lâcha son revolver et sortit deux longs katanas. Il se mit à charger, son père n’aurait jamais accepté être sauvé en laissant un sale Yakuza s’en sortir. Une explosion retentit soudain derrière Kusanagi, suivit d’une autre, près du mur où se tenait le cercueil quelques temps auparavant. Des gravas volèrent dans tous les sens, explosant le crâne de certains Ying. Un incendie se déclara et un groupe pénétra dans l’église avec une musique dramatique.


Spoiler:
 

Une musique classe, une musique du genre « tintintinnnnnn !!!!! ♫ », avec un vrai orchestre derrière. Le chef du groupe s’avança, armé d’une arme à feu à répétition et hurla.

-Ying ! Je savais que je vous trouverai là ! Vous êtes finis !
-Yakuza ! Vous ne vous en sortirez pas aussi facilement ! On a vos deux gars en otage !

Ce n’était pas réellement vrai, Kusanagi n’était pas vraiment menacé mais il fallait faire pression. Le chef partit d’un rire tonitruant et se mit à tirer sans relâche dans la salle. Les balles fusèrent. Pendant ce temps, le feu gagnait du terrain dans la salle. Les autres Yakuza foncèrent dans la salle, sabre au poing, taillant tout ceux qui se trouvaient sur leur chemin.
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 25 Jan 2013 - 14:14

Yes ! A ce moment précis, je me sentais puissant. J'avais réussi à déjouer le plan de mes ennemis et le parrain de la mafia s'était retrouvé être, à l'espace d'un instant, mon otage. Qu'aurais-je pu souhaiter de plus ? A par la tête de cet enfoiré d'Easton qui comptait s'enfuir avec mon oseille et me laisser me débrouiller tout seul contre ces espèces de mitrailleur à bavette. Tss... Décidément, ce type m'aura toujours exaspéré.

Compte tenu de leur réaction, on pouvait dire que ces mafieux avaient fortement été affectés par ma démarche et le type qui avait mis en place ce petit combat entre Easton et moi, semblait être en rogne tel un chien qui s'apprêtait à vous sauter au cou d'une minute à l'autre. Ils ne comptaient pas tolérer mes actions et cela ils comptaient me le démontrer dans quelques minutes.

-Chien ! Comment oses-tu menacer mon père ? Je vais te faire souffrir !

Je me plaçais un peu plus derrière l'otage de sorte à ce qu'il soit mon bouclier humain puis je répondis avec un large sourire moqueur sur le visage :

- héé baah viens, je t'atte.. "argh"

Avant que je ne puisse même terminer ma phrase, une chose incroyable vint interrompre notre discussion. En effet, une explosion qui eu lieu derrière moi, nous envoya, le parrain et moi, faire un vol plané avant d'atterrir d'une façon violente au sol. Le boss de la mafia s'était écrasé au sol le premier en amortissant ainsi ma chute alors que je me retrouvais sur lui.
Soudain, après avoir repris mes esprits, je remarquais un liquide gluant et rouge qui se propageait sur notre position de chute. Vous l'aviez certainement compris, ce liquide n'était rien d'autre que du sang et ce sang appartenait au boss de la mafia. En effet, vu que ma lame se trouvait sous la gorge du parrain, celle-ci fut maladroitement tranché à cause de l'explosion et de la chute. Punaise, je venais de refroidir ce vieil débris, le boss de la mafia. Il fallait dire que j'étais plutôt doué pour commettre des bêtises.

Pendant que je me relevais, deux ying me prirent pour cible. Ils foncèrent vers moi avant de s'acharner à donner des coups de lame dans le vide afin de m'atteindre. Ils veillèrent tous les deux à attaquer vers les deux côtés (Gauche & droite) dans le but de ne pas me donner un moment de repit. A l'aide d'un violent et puissant coup de pied que j'envoyai au niveau de l'abdomen de l'un des gars qui fut propulsé a quelques distances en arrière avant de rouler par terre, je me rapprochai suffisamment de l'autre type de telle sorte que lorsqu'il essaya de me fendre le crane avec sa lame, j'avais déjà maîtrisé son bras armé. J'ouvris la manche vers le haut et l'avant pour obtenir un déséquilibre avant, mon pied d'appui s'était placé entre les jambes du type. Après avoir armé ma jambe pour préparer le fauchage interne de la cuisse du type par l'intérieur, à l'aide de ma jambe, je lui fauchai d'un coup puissant sa cuisse par l'intérieur pour projeter mon adversaire sur le dos. Puis d'un geste rapide et efficace je saisis sa tête de mes deux mains avant de lui briser le cou.

Désormais, je combattais pour ma survie.
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Easton Sharp
Easton Sharp


Feuille de personnage
Dorikis: 1644
Popularité: -63
Intégrité: -38

Ven 25 Jan 2013 - 15:56

J'allais me barrer quand deux types me rattrapent et m'empêche de partir... Bah maintenant on a un otage des deux côtés sauf que je pense pas que Kusanagi soit autant attaché à moi que ces types le sont envers le vieux. Mais peut-être qu'il est attaché à son argent et ça c'est une bonne chose... Ça voudrait dire qu'il serait bien capable de me délivrer pour sauver son oseilles. Je suis sauvé !! Ou pas... Alors qu'un des Ying s'avance vers le gamin une explosion survient derrière Kusanagi suivie d'une autre à côté du cercueil. Mais qu'est ce qu'il se passe à la fin ? Le mur vole en éclat et je manque de me prendre une pierre sur la tronche … Un mettre de plus et je perdais la tête... Je me retourne, c'est un de ceux qui me tenait en joug qui vient de se la prendre, tandis que l'autre ne baisse pas sa garde pour autant. Un groupe rentre, alors c'est ça un Yakuza... Ils ont pourtant pas une gueule de perdant !! L'autre gamin c'est carrément foutu de ma tronche en fait... Le Ying dit qu'il a deux des leurs en otage... Je regarde autour de moi mais il n'y a bien que ma personne qui est menacé. Attend... ça veut dire que quand il m'insultait de Yakuza c'était parce qu'il pensait que j'étais dans leur groupe ? Ahhh mais je comprend mieux maintenant pourquoi ils voulaient vraiment nous faire la peau.

- Je crois qu'il y a eu un léger mal...

Pas le temps de finir la phrase, le chef Yakuza éclate de rire et tire dans le tas. Je plonge par terre, entraînant avec moi mon agresseur. J'en profite pour lui exploser la tête sur le sol... Au moins je suis libre mais vu la bataille qui vient de commencer je risque de pas rester en vie pendant longtemps. Je sais pas où est Kusa mais je compte pas rester là une seule seconde de plus. C'est pas trop mon genre, mais comme leurs histoires de famille ne me regardent vraiment pas, je vais prendre la fuite. Je rampe vers la sortie qui se trouve, vous l'aurez compris, de l'autre côté du champ de bataille. Je reste assez éloigné et me faufile sous les bancs d'église pour éviter de me faire taille en pièce. Un type tombe par terre, j'en profite pour ramasser son pistolet. Rappelons que le mien est tombé un peu plus tôt !! Les deux familles s'affrontent sans merci dans l'église de la ville... manquerait plus que la marine intervienne et c'est la fin. Quoi que, sur le coup, je suis plutôt une victime dans cette affaire. Pour une fois que j'ai rien fait !! Mais je suppose que l'argent de Kusanagi à été volé, donc si la marine arrive il sera confisqué... Bon ok, faut que je sorte de là avant que ça dégénère vraiment. Je le sens d'ici que je vais encore me faire engueuler par Morgan moi... Mais pour une fois il a rien dit quand je suis parti. C'est fou, il râle beaucoup moins quand les concerts sont finis...
http://www.onepiece-requiem.net/t6407-easton-sharphttp://www.onepiece-requiem.net/t6472-easton-sharp#78993
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Sam 2 Fév 2013 - 12:47

C’était un véritable chaos qui était en train de s’installer dans l’église. L’incendie gagnait du terrain et obligeait tout les combattants à se rapprocher des Yakuza qui bloquaient l’accès à la sortie. Paul, complètement hors de lui en voyant que son maître venait de trépasser, avait sortit ses deux pistolets mitrailleurs et tirait dans le tas. La fumée qui commençait à envahir le bâtiment empêchait de savoir sur qui les tirs étaient dirigés, mais cela ne faisait plus la moindre importance à présent. A situation désespérée… Il se contentait de tirer dans la direction des Yakuza.

Brandon, lui, avait vu Kusanagi décapiter le parrain et fonça vers lui. Le regard dur, le visage froid, il avait déjà dégainé son katana et se mit à tourner sur lui-même.


-Twister Blade !

Sa rotation accéléra, encore, encore et encore, jusqu’à ressembler à un certain diable de tasmanie. Sa lame fendait l’air très rapidement, le tout dans une maîtrise parfaite. Il se déplaça vers Kusanagi, le repoussant vers les flammes au fur et à mesure que le pirate parait les coups. En voyant son acolyte se battre avec le pirate, Paul se retourna et se mit à canarder en hurlant !

-Je vais te trouer la peau, enfoiréé !!!!!

Les Yakuza, de leur coté, continuaient à tirer sans réfléchir, n’ayant que des ennemis en face. Le chef des Yakuza vit son bras droit s’effondrer, probablement atteint par une balle de Paul. Furieux, il sortit un détonateur de sa poche intérieure et appuya rageusement sur le bouton. Deux nouvelles explosions retentirent dans l’enceinte religieuse. Easton fut soufflé au moment même où il allait s’enfuir et fut renvoyé à l’intérieur. Un éboulement bloqua définitivement l’accès à la sortie de derrière.

Seule la grande porte permettait de s’échapper du bâtiment et elle était gardée par le groupe de Yakuza. Lorsqu’Easton releva la tête, il était entouré par les trois frères Ying qui le regardaient de haut. Lee avait un léger sourire, probablement un tic nerveux et gardait ses mains près de ses sabres, prêt à dégainer. Law montrait un profond dégoût pour ceux qui avaient tué son père alors qu’il leur avait offert une mort honorable. Yang était moins stoïque. Une larmichette à l’œil, il mit un gros coup de pied dans le visage d’Easton et lui fonça dessus, poignards sortit, aussitôt suivi par ses frères.


-Pour notre honorable père !
-Pour la mort violente et sordide de notre père !
-Pour notre papounet !

La puissance de Law, la fourberie de Lee et l’acharnement de Yang s’abattirent sur Easton. Pendant ce temps, la toiture commençait à se fissurer, affaiblie par les explosions et la grande chaleur que dégageait à présent l’incendie. Les balles continuaient de rebondir un peu partout.
Kusanagi
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Jeu 7 Fév 2013 - 22:21

Soudain j'eus comme une sensation qui me parcourue le corps en essayant de me mettre en garde contre quelques choses, je tournai ensuite la tête vers l'autre côté pour m'apercevoir du vrai danger qui n'était personne d'autres que l'un des hommes de la mafia, Brandon. En effet, le bougre envahi par une rage dévastatrice se jeta sur ma personne avant d'essayer de m'atteindre avec sa lame en faisant une rotation sur lui-même tel une toupie.

J'essayais tant bien que mal à parer ses coups qui devenaient de plus en plus rapides et puissants avant de perdre le contrôle et d'encaisser une coupure au niveau de la joue. Pfiiou ! Ce fut juste, un centimètre de plus et je perdais la tête.
Starsky & Hutch : la version pirate et complêtement déjantée [ Pv Easton Sharp] Ee5f0810
Je fis un bond vers l'arrière afin de mieux me positionner quand, surprise, je remarquais un autre type à quelques distances de ma position qui s'appretait à me fusiller tel un vulgaire un canard. Punaise, une solution s'imposait aussi vite que possible.

Je reçu brandon qui gardait toujours le même rythme en me baissant pour lui donner un coup de poing dans le ventre histoire de le rendre immobile pendant quelques secondes avec la douleur. Je lui administrai par la suite un violent uppercut sur le menton avant d'enchainer en saisissant le haut de ses habits pour le tirer vers la trajectoire de son acolyte afin qu'il puisse me servir de bouclier humain.

" Taaa ! Taa !! Taaa !! "


Paul ne pu arrêter ses coups de feu qu'un peu plus tard en voyant ce que j'essayais de faire, mais malheureusement ce fut trop tard vu que ses tirs avaient touchés Brandon au lieu de m'atteindre. Je repoussais Brandon vers le côté pour effectuer cette technique à distance sur Paul :
# L'appel du dragon noir
A l'aide de sa chaine qui va lui permettre d'effectué des attaques à distance avec son meitou, Kusanagi envoie sa lame transpercer la poitrine ou l'épaule de son adversaire puis il tire la lame vers lui. Ce qui va avoir comme effet d'attirer l'adversaire vers soi avant de lui planter un kunai au niveau de l'abdomen.
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant