AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


C'était censé être vacances, et boulot tranquille ...

avatar
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Lun 7 Jan 2013 - 4:15



C'était une petite île bien sympathique, là où Brüno et son chien Sam' venait d'arriver.
Une île inconnue des cartes mais ils réussirent quand même à mettre les pieds.
Par chance lui qui faisait et fait toujours son petit numéro burlesque mêlant chant danse improvisé et imitation en tout genre notre petit artiste débarquait ici surtout pour l'air pur des plaines de South blue mais aussi pour l'activité grandissante de cette île en fin d'année.
Pour tout dire cette archipel, plutôt cet îlot était surtout habité en cette période.

Il n'y avait qu'un village et en temps normal à peine trois cents âmes y circulaient, mais avec cet évènement,
le triples, au moins !
Même si cette fête était annoncée par bouche à oreilles, sans vraiment de date précise, elle se passait toujours le dernier mois de l'année et durait une semaine, sept jours et sept nuits pour être exact.

Les voilà dont débarqué de bon matin, après un voyage assez éprouvant dans un bateau, plutôt une barque.
îlot isolée et peu connue, il fallait se démerder tout seul comme qui dirait, pas de panneau, aucune indication.
Le truc c'est que notre jeune artiste était venu ici un peu par hasard.
Il avait entendu parler de la fameuse fête connue par tous les gens du milieu, ici sur cette île qui ne porte pas de nom, à part le surnom de l'île de fin d'année.

Aucune information ni détails donc.
Peut-être qu'il y avait des inscriptions particulières, que c'était très huppé... peut-être même que c'était réservés à l'avance..
D'ailleurs c'est l'esprit un peu encombré que le jeune borgne avançait vers le seul chemin dessiné au sol, par les précédents trajets d'autres personnes..

L'îles était si petite, un village et de l'autre côté la mer, derrière Brüno la mer..
Même avec se seul chemin on ne pouvait pas vraiment se perdre dans cette plaine immense, seul détail à préciser, l'autre bord de mer.
Le rivage en face semblait rocheux, et il y avait quelques arbres qui bouchaient la vue.

Bref, pendant ce temps, quelques pas de plus, et Brüno n'avait plus rien à contempler, il se mit donc à chantonner en sautillant, le village n'était plus qu'à quelques pas.

Éclairé façon rustre, lanterne jaune et chanson paillarde, une bonne ambiance était de rigueur !
A peine pénétré dans le village que deux bon grassoullards venait à lui accompagné d'une choppe de bière chacun.

Le village devenu ville s'animait pour décoré d'un façon assez vieillottes bien que chaleureuses les lieux.

Hey bienvenue mon p'tit tu viens pour la fête ?

Laisse le respirer Gérard.

T'as raison mon Gilbert !
Aller prend donc un verre !


Et bien, il y a de l'ambiance pensa notre tout frais arrivant !

Gérard lui fila une choppe de bière sortir d'on ne sais où comme par magie !

Bonjour ! Oui je viens pour la fête, hop merci pour... la bière.

Les deux hommes parla au chien comme un bébé, et colla tout les deux une tape dans le dos du jeune homme, ce qui fit renversé un peu de bière sur les pieds de Brüno.

Entraîné par ces deux nouveaux amis, Brüno et son chien marchait joyeusement vers ce qui était probablement les préparatifs de la fête.

Une fois dans la zone de préparatif, le village s'ouvrait à la plaine, tout se construisait, restaurants téméraire à l'aire pur, estrade, plateau de danse.. le village se changeait en véritable foire, en cabaret à était naturel !
Fortement conseiller de d’asseoir sur ce banc, les deux habitués, ceux-ci s’expliquèrent,

On aime bien accueillir les gens de bon matin avec une bonne bière !
Oué une bonne bière !

Leurs choppes s'entrechoqua.
Alors t'es la pour t'éclaté ?

Tout apaisé, et enfin rassuré sur le lieu, Sam' s'allongea entre ses jambes, l'artiste en herbe tout aussi serein répondit tout en souriant,

En fait j'ai entendu dire qu'il y avait une fête et j'aimerais participer !
Brüno commençait à repenser aux inscriptions !
Au fait, il faut s'inscrire comment ça se passe ?

Ah cool un nouvel arrivant, un nouveau troubadour !
UN NOUVEAU TROUBADOUR !
cria Gilbert.
Il cria amicalement pour avertir tout le monde de sa présence.
Tous les gens qui s'hâtelaient pour mettre en place la fête lui firent un geste de la main, avec un sourire très chaleureux.

Hé hé on vas pas t’embêter plus longtemps, hein
Gérard acquiesça en buvant sa boisson comme de l'eau.

Mer..

Hum, oui c'est la première fois tu viens, inscrit toi au registre avec ce que tu veux faire, c'est la vieille là elle est gentille, elle connait tout le monde ici, chaque personne reçoit un pourcentage de la recette suivant le nombre de show fait ! Amuse toi, faut qu'on surveille les nouveaux !
A toute mon p'tit !

Gilbert fit un signe de la main accompagné par Gérard ainsi qu'une tape sur la tête.

Merci..
Un peu chamboulé mais content Brüno regarda autour de lui, son chien se leva, et se demanda qui pouvait être cette bonne vieille femme comme il disait.

En faisait un tour sur lui même il remarqua une petit veille assise avec des tonnes de papiers à sa table, ainsi qu'un gros coffre à ces pieds, était en train de les lire et y mettre des annotations, tout en serrant avec sa toute sa force entre ses cuisses comme pour tenir la coffre...

La vieille venait de le percevoir à son tour, lui afficha un sourire avec sa seule dent, et lui fit signe de venir stylo à la main.

...

Hop signé,
Brüno Esthyr et son chien, chanteur, danseur, imitateur.
Show pour boucher les trous, soyer disponible !

Voilà son contrat.
Assez louche... la vieille riait une fois la signature mise.. elle riait, mais pour se moquer vraiment.. enfin c'est l’impression qu’eut le jeune au chien...


Dernière édition par Brüno Esthyr le Mer 9 Jan 2013 - 0:49, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Mer 9 Jan 2013 - 0:00

L'île de la fin d'année où l'île qui ne possède pas de nom. Cette île bien que petite, pour ne pas dire très petite faisait partie d'un groupe d'île qui ne vivaient que par la fête et les évènements d'ordre festif. Quand avait lieu la période adéquat, cette île devenait une véritable fourmilière et grouillait de monde, mais le reste de l'année on pouvait très facilement compter le nombre d'habitant qui y résidait. Bien qu'étant une île de South Blue, donc une île sous le contrôle du gouvernement mondial, cette île était si peu intéressante que peu d'organisme répertoriant les îles ne la marquait sur leur carte, seul les habitué de la fête de fin d'année et quelques rares navires de transport connaissent la localisation de cette île.

Shoma quant à lui connaissait cette île, car ce n'était pas la première fois qu'il s'y rendait. Quand il était petit il était déjà venu voir l'une de ces manifestations qui durent une semaine entière, mais voilà aujourd'hui ce n'était pas pour cette raison qu'il se retrouvait sur cette île. La vie d'un pirate n'était pas facile, alors afin d'échapper à ses poursuivants, Shoma avait mis le cap pour cette île. Quelle meilleure planque pouvait-il trouver qu'une île qui ne se trouvait sur aucune carte où presque ? En se rendant sur l'île de fin d'année qui n'avait ni base de la marine, ni police il s'assurait d'être tranquille un moment.

*Et Merde, il manquait plus que ça.*

Bien qu'il connaissait l'existence du festival de fin d'année pour l'avoir déjà vécu, Shoma ne pensait pas une seconde revenir sur cette île durant cet évènement. Hé oui, s'il avait su une seconde qu'en arrivant sur l'île que tous les habitants étaient en train de préparer le festival, alors il aurait mis le cap pour une autre île, une île où il ne serait pas forcé de supporter non seulement les habitants débiles, mais aussi les tourismes ivres morts qui vomissent partout et sautent dans tous les sens.

* Pourquoi il a fallu que je tombe aussi mal.*

Imaginé un peu le tableau, une île avec des personnes possédants tous un langage datant de plusieurs siècles saupoudré d'alcoolique et de péquenot le tous plus énervant les uns que les autres, alors si votre esprit arrive à imaginer la chose sans vous donner une migraine, alors peut-être comprendrez-vous l'embarras de Shoma quand l'un des habitants de l'île le remarqua.


"Ch'est încriyabl'ye, jché kjai l'impression tch'avoir déjà vu."

*Oh putin, sa commence*

Pour ne pas attirer l'attention sur lui, Shoma neutralisa l'homme qui avait trouvé bon de venir troubler son moment de solitude qu'il appréciait pour l'accueillir. Avec son masque, Shoma était facilement reconnaissable et bien qu'il n'y avait aucun avis de rechercher sur cette île, il y avait quand même des journaux, voilà pourquoi après avoir forcé le sommeil de son nouvel ami, Shoma le posa dans sa barque avant de l'envoyer au large. Pour cet homme il n'y aurait plus de festival et peut-être qu'avec un peu de chance il finirait par arriver sur une île un peu plus civilisé et découvrait que jusqu'à présent il vivait dans un trou perdu, reclus, loin du monde.


"Un jour tu me remercieras."

Une fois débarrassée du premier problème, premier, car cette île en était remplie et bien que cela paraisse méchant, voir horrible, le salut de cette île repose dans un possible génocide, ce qui pourrait enfin mettre cette îlot sous le feu des projecteurs. Quoi qu'il en soit, Shoma retira son masque et entra tel un touriste sur l'île. Ni vu, ni connu il allait profiter s'il le pouvait du festival afin de se reposer et de préparer ses futures coups, car ce n'était pas en restant sur une telle île qu'il allait trouver des compagnons dignes de ce nom afin de le suivre sur Grandline. Au pire s'il voulait trouver des idiots bons pour la potence il se trouvait sur la bonne île, mais ce n'était pas le cas.

"J'espère qu'il y a un resto dans le coin, j'ai les crocs"
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Mer 9 Jan 2013 - 1:30

Une fois son contrat signé, Brüno se demanda vraiment pourquoi cette femme riait...
Quoi qu'il en soit, les préparatifs semblaient finis.
Il fallait donc qu'il aille vers sa scène, à ce moment une femme lui parla :

Tient c'est toi l'danseur machin chose, bon tu dois chanter trois heures. Là en face y'a le restau, tu essayes d'attirer le plus de monde tu regardes les gens et tu leurs donne envie de manger, tu te démerdes.

La femme bougre, reparti aussi vite qu'elle était venue, papiers en mains elle cherchaient vraisemblablement d'autre salariés...

Le jeune compris que, l'île n'était pas comme il 'avait perçu au premier abords, coté taf c'était très commercial...

Un peu sur le cul, Brüno nota ces musiques dans l'ordre de passage, avec à chaque fois une phrase pour attirer les gens à manger...

...

Le voilà sur scène avec une musique d'ambiance les gens étaient déjà amassé devant lui, l'île se remplissait très vite...

Bon on commence par Les esquimaux pensa il... pas vraiment enjoué mais il se mis en mode comédien et hop c'était partit.

Whouh
Quand il fait chaud..

Aller tous en coeur !

Whouhhhh ! J'aime sucer les esquimaux, hoyéé derrière vous se trouve un resto yhééé


Une bonne chose de faite, les alcolos et les débiles mental tournèrent tous leurs tête et fonçaient vers le restaurant... petite pause..

En descendant de l'estrade il remarqua un homme qui ne se fondait pas du tout dans le décor et dans l'acclimatation des gens environnants.

Un homme avec un masque semblait occupé par autre chose...
Intrigué par cette personne, le chanteur pensait trouvé ici que des paysans...

Même si il n'avait pas fait ces trous heures, le garçon démoralisé, voulait se dégourdir les pattes et prendre un kir accompagné de son chien.
L’assoiffé se dirigea vers le coin bar du restaurant juste devant lui à quelques pas.

Surtout que la bonne femme qui l'avait ordonné ces trois heures n'était pas dans le coin, c'était donc le bon moment , le moment parfait.
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Jeu 10 Jan 2013 - 0:36

La fête qui n'avait pas débuté à l'arrivée du capitaine pirate ne perdis pas de temps, car commença dix minutes après. C'était du rapide, c'était mal organisé, c'était signé l'île qui n'avait pas de nom si ce n'est l'île de fin d'année. Comment pouvait-on recruter des artistes au jour le jour. Dans n'importe quel festival qui se doit la liste des invités et des personnes amenées à se produire devant le public était établi plusieurs mois à l'avance et non quelques minutes à l'avance. Comment ce festival pouvait-il être viable ? Ce festival n'était qu'un gros château de carte et il suffisait d'un rien pour que cette île retourne dans l'ombre où plutôt n'arrive plus à faire déplacer des fêtards.

*Je pense que je ne resterais qu'un jour tout au plus.*

Se retrouvant très vite collé à des personnes qui débarquèrent de leur navire de transport où des navires de pêches déjà complètement alcoolisé, Shoma se demandait de plus en plus s'il avait sa place sur cette île. Ici, touristes et locaux avaient un même point commun, ils étaient déjà tous dans un autre niveau, l'alcool étant sans doute plus présent dans leur organisme que leur sang. Shoma avait beau tourner la tête il ne voyait que des gens quittant leur navire sous l'emprise de l'alcool où même des personnes rampant à terre tellement ils étaient défoncés et malgré leur état très avancé, ils avançaient en direction du podium. C'était fort, très fort même, mais tout aussi déplorable.

* Tout compte fait je pense que si je reste ici plus de trois heures je deviendrais fou où serait capable de faire un massacre. *

Le festival qui avait lieu sur cette île était déjà très moyen, pour ne pas dire nul quand Shoma était petit, mais maintenant qu'il avait grandi il le trouvait plus bas que terre. Le premier artiste, le premier chanteur qui monta sur scène ne trouva rien de mieux à dire que "J'aime sucer les esquimaux". Rien que cette phase était pour Shoma le début d'une semaine en enfer. Comment pouvait-on dire cela dans un micro et avec des hommes complètement saoul d'autant plus qu'il devait y avoir sur l'île une femme pour dix hommes, ce qui veut dire qu'ici des esquimaux il y en avait et il n'allait pas tarder à en voir.


* Il est plutôt cash celui-là.*

Tandis que le suceur d'esquimaux, il ne pouvait pas dire le contraire, c'était lui qui la dit et à haute voix en plus, tandis qu'il descendait de la scène afin de prendre un bain de foule dans sa direction, Shoma se tourna. Pourquoi il détourna le regard de ce pervers ? Pour la simple et bonne raison qu'il ne voulait pas qu'il le prenne pour un esquimau et qu'il touche à son esquimau. Ce genre de choses était proscrit chez lui et rien que l'idée d'y penser le rendait très mal à l'aide pour ne pas dire qu'il préférait encore la prison. Quoi qu'il en soit une fois le petit esquimautier près du bar, nouveau surnom qu'il donna au premier chanteur, le regard du capitaine pirate tomba sur la bourse d'une ivrogne qui criait à haute voix que lui aussi aimait les esquimaux.

* Visiblement ici tout le monde aime les esquimaux.*

De désespérant la situation était devenue comique, du moins tant que toutes ces personnes qui disaient qu'ils aimaient les esquimaux parlaient bien de la glace et non d'autre chose, il ne faudrait pas que la situation dégénère et que cela parte en orgie romaine, car à ce moment précis Shoma serait enclin à exécuter toute personne se trouvant sur cette île. Pas question qu'un jour on dise que Mantle Shoma sait retrouver mêler dans des enlacements entre homme. Ho que non.

*Autant profiter de la situation pour me faire un peu d'argent. *

Aussitôt penser, aussitôt fait. Feintant l'alcoolique, Shoma commença par subtiliser la bourse du premier mécréant qui avait osé répondre au chanteur qui suce des esquimaux. Avec cela en poche Shoma allait s'assurer des soirées chaleureuses dans des tavernes bien plus accueillante où utiliserait l'ensemble de ce qu'il aurait volé afin de payer un navire et dieu sait qu'il avait besoin d'un navire. Un capitaine pirate sans navire, c'était bien une première dans le monde de la piraterie.

Continuant son petit manège, Shoma réussi à retirer du pantalon où de la veste de client du bar et restaurant pas moins d'une trentaine de bourse, de quoi le rendre joyeux de se trouver en enfer et parmi ses victimes, Shoma pouvait compter sur le chanteur suceur d'esquimaux. Lui n'était pas saoul, mais c'était sa punition pour avoir chanté une telle chanson. N'importe quoi. A son âge chanter des chansons de la sorte. Où va le monde.


Dernière édition par Mantle Shoma le Jeu 21 Fév 2013 - 20:34, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
avatar
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Jeu 10 Jan 2013 - 9:49

A ce moment le fête venait de prendre sa route, elle venait de commencer.
Comment ? par la puissance de la chanson "sucer les esquimaux" oui cette musique à double sens avait conquis les clients de cette île tous bourrés et dotés de deux neurones ils étaient conquis.
Si bien qu'il ont tous tourner dos à la scène pour aller voir le restau proposé habillement dans la musique, comme un chien à qui on lance un os...

Enfin prêt pour se reposer...

Il n'était pas fainéant, mais dans cette ambiance, impossible de bien travailler, et surtout aucun plaisir...
Et pour notre chanteur, si il travaille, qui déjà pour lui n'est pas un travaille, alors sans plaisir, pas possible, pas vraiment motivé, et surtout de plus en plus déçu...
Pour la première fois il voulait même arrêté, s'en aller, s'échapper !

Non mais, faut pas abuser, il le prenait pour un c*on !

Bref, à ce moment voilà Brüno assis sur un tabouret à s'enfile des kirs, autant se bourrer la gueule... mais Brüno n'est pas bourré, il est rarement bourré, comment faire ???

Il ne pouvait pas rester indéfiniment là, assis comme un poltron du coin...

D'un coup il se souvint du jeune au masque, lui était là pour quelque chose d'autre que la fête, d'un coup de foudre dans sa tête, et sans savoir pourquoi il voulait le chercher, pas forcement pour lui parler, mais sans pouvoir décrire la raison le trouver !

Il tourna sa tête... quand, rapidement il le trouva.
Ce n'était pas si dur que ça.
Le seul homme qui tenait debout avec un peu de carrure, un minimum.
Et surtout il semblait très collé des fêtards... si près que, oups une petite bourse, oups ho mince une autre....
Donc bon, il volait.
Il semblait avoir une bonne technique, le chanteur bava tout en le regardant, en suivant le moindre de ces mouvements.

La bave de la bouche ouverte, il était bouche bée, le voleur ne s'arrêtait pas !
Une dizaine, une vingtaine ! ...

...

Quelques minutes après, il voulait par coup d'impulsion aller à sa rencontre.

Dans toute cette foule, par facile facile, mais en sachant sa position il fallait juste le suivre.
Là sans se faire remarquer et par discrétion, Brüno lui mis la main sur l'épaule,

Hey, t'es sérieux quand tu voles tout le monde ? Même moi ?! Lui adressa il de dos.
En même temps bourré comme ils sont, et comment ils m'ont traité pour faire leurs sale boulots...
Viens, t'es le seul debout et normal, vient on s'écarte...
*clin d'oeil*

Là Brüno s'impatientait, parler à un inconnu, en plein foule, hum les deux pas bourrés, fallait se mettre à l'écart ?

Après un instant le personnage mystérieux se fit connaître, une réponse de sa part ?


http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
avatar
Mantle Shoma
L'homme aux 1000 victimes

♦ Localisation : Grandline
♦ Équipage : Red Spectre

Feuille de personnage
Dorikis: 10189
Popularité: -688
Intégrité: -535

Jeu 21 Fév 2013 - 20:42

Alors qu'il venait de lui voler sa bourse, le jeune homme qui aime les esquimaux posa l'une de ses mains sur l'épaule de Shoma. N'ayant pas vu arriver ce geste qui à la fois le démasquait et mettait un terme à sa série d'invincibilité dans le domaine du vol de bourse, Shoma se tourna rapidement, assez rapidement pour attirer le regard curieux de personnes qui avaient entendu le petit homme aux esquimaux parler de vol. Le mot "vol" était un mot que personne n'aimait et encore moins quand il était dans une phrase avec "tout le monde" dedans. S'il ne la fermait pas vite, ce jeune sot allait mettre Shoma dans une délicate situation.

*Cet idiot m'a vu venir, il à l’œil.*

Alors qu'il pensait déjà à un plan B afin de s'extirper de cette situation qui pouvait à tout moment tourner au vinaigre si l'un de ses hommes vérifiaient s'il avait toujours ou pas son argent, le jeune chanteur proposa au pirate d'aller ailleurs. La première réaction de Shoma était de dire non. Suivre un homme qui chantait des chansons à la limite de l'invitation à coucher n'était pas une bonne idée, mais en voyant qu'il avait les mains liées, il revint sur sa décision et accepta de changer de lieux. Au moins ailleurs il pourrait s'occuper de lui à sa manière et le faire taire à jamais s'il pensait profiter de lui.


"Suis moi"

Plus loin, loin des regards des victimes de Shoma qui se demandaient peut-être où se trouvait leur bourse ou où se trouvait le petit voleur qui avait osé les voler, Shoma se tourna vers le chanteur et lui demanda ce qu'il lui voulait avant de lui faire comprendre qu'il n'allait rien obtenir de lui, du moins si tel était son intention.

*Attend c'est que ça ?*

Alors qu'il attendait la réponse du jeune pervers, réponse qui allait décider si oui ou non Shoma allait le faire taire à jamais, ce dernier remarqua qu'à l'autre bout, un coffre était transporté. Quittant l'estrade près de la scène, un groupe d'une dizaine de personnes suivaient ce qui semblait être la recette du festival.

*Intéressant !*


"J'ai pas de temps à perdre avec toi. Ciao"

Sans même prendre en compte qu'il était ici afin de parler avec le pervers, Shoma le laissa en plan et se mit en direction du petit groupe. Depuis qu'il était là il n'avait pas remarqué cette estrade qui servait à déposer l'argent provenant des différents stands tant elle semblait sans valeur et sans intérêt, mais maintenant qu'il avait vu un coffre, cela avait le don de l'attirer. Une île comme celle-ci ne générait pas des sommes astronomiques niveau finance, mais c'était sans doute un peu plus que quelques bourses pas plus grosse que son poing.

*Enfin de quoi égailler ma journée.*

Alors qu'il approchait de plus en plus le coffre qu'il désirait, Shoma oubliait qu'il avait laissé le jeune homme en plan et que peut-être il allait devenir une complication par la suite. C'était d'ailleurs à cause de ce genre d'erreur qu'il finissait toujours avec des hommes à ses trousses.
http://www.onepiece-requiem.net/t1129-mantle-shoma
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1