AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB Solo] 12 ans, dur dur

avatar
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Mer 9 Jan 2013 - 21:24

12 ans, ce fut l’âge où Aoko dû rejoindre la marine pour que ses parents puissent rester sur l’île du Quartier Général. Pour elle c’était une décision facile, elle rêvait presque envie de les rejoindre. Comme quoi la vie pouvait être juste des fois. Mais, sur la route vers la caserne, elle rencontra la plupart des marines qu’elle avait dû surement embêter auparavant. Ceux-ci ne firent même pas attention. Ils discutaient entre collègue de chose et d’autre. Ce qui fit qu’elle fut épargnée pendant ce petit temps. Les pas s’enchainèrent. La fatigue s’accumulait et comme l’île était assez grande, la caserne ne fut pas construite tout à côté du village. Aoko remarqua qu’il y avait de plus en plus d’activité. En effet, cinq escouades de marines passèrent à vive allure ne saluant même pas le commandant. Elle ne savait pas grand-chose sur ce qui se passait réellement, mais en se retournant, elle put voir un énorme bâtiment arborant le sigle de la marine. Ils étaient arrivés.

Ils rentrèrent dedans. Il y avait un de ces vacarmes à l’intérieur. On croisait de tout, autant des jeunes, des vieux, etc. Aoko n’en croyait pas ses yeux, elle n’avait jamais vu autant de marine dans un seul endroit. En plus, si l’on regardait la dimension de l’île, elle regroupait plusieurs caserne différente étant donné le nombre de soldat qu’il y avait de posté par ici. Elle ne connaissait pas encore grand-chose au nombre, mais cette gamine était assez intelligente pour savoir que c’était une place forte bien défendue contre tout assaut de pirate.

Trêve de bavardage, le commandant chercha pendant quelque seconde le bureau d’inscription. Ils enchainèrent un escalier, puis deux couloirs, ensuite quatre étages pour se retrouver de nouveau à l’entrée. Le commandant n’eut qu’à se retourner au départ pour voir que le bureau était juste derrière eux en arrivant. Aoko était fatigué de ce manège. Elle voulait voir au moins des armes de toute sorte. Mais on interdisait à tout enfant de moins de 14-16 ans de pouvoir y toucher. Cette réflexion passée, Elle remarqua que le commandant parlait à une femme derrière le bureau. Celle-ci était jeune, mais connaissait son boulot. Par la suite, Aoko devait remplir un papier pour donner son nom etc., mais le restant allait être envoyé chez ses parents pour consentement. Le commandant essaya d’outrepasser cela, mais malheureusement, le règlement c’est le règlement. Le papier rempli par Aoko fini sa route dans une farde avec plein d’autre document. Par la suite, le Commandant fit venir un caporal pour la prendre en charge.

Dans la journée, elle s’occupa de différentes tâches ingrates que personne ne voulait faire. Comme par exemple, le nettoyage des chiottes ou du couloir. Ceci lui pesait réellement sur le ciboulot, mais elle reconnaissait que cela faisait de l’entrainement physique. Par contre, ce n’était pas autant qu’elle l’espérait. Cette gamine fit quand même quelque rencontre intéressante comme une certaine Aiki qui vint à sa rencontre.


« Salut, ça fait bizarre de voir une fille aussi jeune dans la caserne, tu as quel âge? »

« 12 ans. »

« Aha, comment trouve tu notre caserne? Elle est à ton gout? »

« Non, elle est moche et ennuyeuse. »

« Aheum, oui, c’est peut-être mieux ainsi. Si tu as besoin de quoi que ce soit, hésite pas à venir me voir à la bibliothèque. Tu y apprendras plein de chose. A bientôt »

Aiki partit juste après faisant un petit signe à Aoko. Celle-ci ne répliqua pas tout de suite. Il fallut plusieurs rencontres avec cette personne pour qu’elle devienne une amie. Par contre, le commandant n’était pas du tout l’ami de la petite gamine. Elle devait se le farcir au moins deux fois par semaine ce qui n’était pas de tout repos. Il vérifiait sans cesse si elle faisait correctement son travail.

Le soir, elle allait généralement se coucher en lisant un livre. Elle en apprenait beaucoup sur la marine, la justice, les différentes mers et les armes en générales. Ce qui n’était pas pour lui déplaire. Le sommeil gagna rapidement ses petits yeux qui se fermèrent petit à petit. Elle s’écrasait assez rapidement sur son lit après ses journées de fou. Elle devait faire ses études et le travail. Fatiguant.

http://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttp://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
avatar
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Jeu 10 Jan 2013 - 8:10

Après toute ces journées fatigante, Aoko eu un petit congé. Elle en profita pour visiter un peu l’autre côté de l’île. Celui-ci était moins patrouillé par la marine et donc il se pouvait que parfois des méchants pirates viennent y établir un petit campement.

D’ailleurs, ce jour-là, il y avait une bande de pirate sur la plage. Cette petite gamine se cacha dans les arbres pour ne pas se faire voir. Encore heureux, c’était de pur andouille. Ils ne regardaient généralement pas ce qui pouvait passer par ici. La petite fille quant à elle attendait la patrouille de marine. Elle était journalière et faisait attention au moindre mouvement suspect. Malheureusement, Aoko ne vit rien arriver. C’était sans espoir, la patrouille avait peut-être eu des problèmes. Il était vrai que la caserne n’avait pas les meilleurs des aliments. Ils avaient peut-être fait une indigestion et durent rester à la base?
En tout cas, le soleil lui n’attendit pas pour se coucher. Madame la lune se leva de bonheur et était pleine aujourd’hui. On pouvait remarquer qu’elle brillait de mille feux. Ceci dit, Aoko ne brillait pas de mille-feux. Elle bavait et dormait profondément. A un moment donné elle failli tomber de l’arbre. Puis une deuxième fois, mais à la troisième fois, elle tomba. Cette gamine n’avait pas de chance. Les pirates vinrent sur elle et la ligoter entièrement.


« Hey Robert, on fait quoi de la gamine? »

« Ben on l’amène au chef pardi! »

« Le navire revient que demain matin, on va dormir un peu maintenant qu’on a trouvé la personne qui nous observer. »

« Ouais bonne idée ! »

Les deux pirates s’endormirent sans plus attendre ne faisant plus attention à Aoko. Mais dans les buissons, il y avait une autre ombre qui les observer. Celle-ci était mystérieuse et la gamine ne l’avait pas senti malgré son sens affuté. Il faut dire qu’elle essayait de penser à s’échapper plutôt que de savoir si quelqu’un ou quelque chose la voyait.

Quelque heure plus tard, ne sachant pas dormir, Aoko essaya la technique de l’escargot. Cela consista à ramper par terre jusqu’à un endroit sûr pour pouvoir enlever ses cordes. Elle aurait sa revanche contre ces maudits pirates plus tard.

Elle passa à côté d’un arbre pour s’y planquer, mais une pierre tomba sur sa tête et elle s’évanouit. Ahhhh, quel malheur, enfin pas réellement parce qu’en tombant, la gamine fut caché par un buisson se trouvant là tout à fait par hasard. Le lendemain matin, elle se réveilla en baillant bien fort. Cela faisait tellement longtemps que cette chipie n’avait pas dormi assez. Le soleil était très haut dans le ciel, on va dire qu’il était plus ou moins treize heure. Elle dénoua facilement les cordes qui la tenait. Puis, en se frottant les yeux, Aoko remarqua que les pirates n’étaient plus là. Il y avait aussi plusieurs trace de pas dans le sable.


*C’est sûrement une patrouille qui vient de passer et qui les ont envoyés en prison*

Mais, par pur bonheur, il y avait quelque chose qui trainait encore sur le sable. Un petit coffret en bois tout moche. De très mauvaise facture à première vue. Les yeux de la gamine s’ouvrèrent tout grand. C’était la première fois qu’elle pouvait se faire plaisir en imaginant ce qu’il pouvait y avoir dedans. Des Sabres miniature ou des armes à feu à échelle réduite. Quel plaisir, qu’elle aurait à les peindre.

Elle ouvri…. Gnnnn…. Hin??? Aoko avait des difficultés pour ouvrir cette foutu boîte. C’était elle ou la boîte. Un duel phénoménal se préparait. La gamine retroussa ses manches et se jeta sur la boîte. Celle-ci répliqua avec un violent coup sur la tête. Aoko fut sonnée sur le coup, mais elle repartit de plus belle. Un coup droit puis gauche. La serrure se défendit comme elle put. Elle se résigna après un effort d’une heure de la part de la gamine pour l’ouvrir. Et oui, quand une enfant veut ouvrir quelque chose, elle utilise tous les moyens.

A l’intérieur de cette boîte se trouvait… Un papier. Il y avait comme des pointiller indiquant un chemin vers une croix ou un X. Cela dépendait bien sûr du point de vue de la personne qui lirait ceci. Aoko était déçu, mais elle n’allait pas lâcher l’affaire. Elle remonterait la piste de cette feuille de papier.


Dernière édition par Aoko Longshot le Ven 11 Jan 2013 - 3:41, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttp://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
avatar
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Ven 11 Jan 2013 - 3:27

Après être retournée à la caserne, Aoko prit soin de cacher sa carte au trésor. Car oui, s’en était une. Au début, elle ne le remarqua pas tout de suite, mais en y repensant, elle compara avec des histoires qu’elle avait lues auparavant pour le comprendre. Cette gamine était sacrément intelligente. Le sujet qui l’intéressait maintenant était de savoir où se trouvait exactement ce petit trésor. Elle fut déçue de ne pas avoir accès à la prison. Cela aurait été marrant d’aller voir les deux pirates prisonniers pirates pour les questionner. Ils doivent déjà s’en vouloir de l’avoir perdu, autant que leur liberté.

Aoko ne se découragea pas. Elle alla voir la bibliothécaire Aiki. Celle-ci se trouvait comme d'habitude lisant des livres derrière son bureau. La bibliothèque était assez grande, ce qui faisait que l'on pouvait trouver absolument de tout. La gamine piochait assez souvent dans la rangée réservé pour les armements de tout type. C'était son passe temps favori de pouvoir les étudier. De même que tout ce qui concernait la navigation. Elle ne connaissait pas encore Grand Line. La petite fille qui se baladait dans les rangée de bouquin entendait généralement des rumeurs sur ce qui pouvait se trouver dans cet océan. Elle avait hâte de pouvoir sortir de son île. Rien que pour trouver son petit trésor, elle ferait n'importe quoi.

Aoko atterri devant le bureau et engagea la conversation avec Aiki. Celle-ci baissa les yeux pour la voir, elle afficha un sourire de voir sa petite amie venir lui rendre visite.


« coucou Aiki, dis tu sais ce que c'est? »

La feuille de papier avec son X sortit doucement de la poche de la gamine. Elle voulait poser des questions à Aiki pour connaître une possible île qui pourrait ressembler au dessin. Il fallait dire que la bibliothécaire avait beaucoup de connaissance, bien plus qu'Aoko qui était bien plus intelligente que la plupart des gamins de son âge. Aiki vit le bout de papier et le prit d'un coup le regardant sous son bureau pour que personne ne le vit.

« Aoko, ne sort pas ce genre de chose ici, cela ressemble assez bien à une carte, que veux tu en faire? Et d'ailleurs, où l'as tu trouvé? »

« Ben euh, ce sont des amis qui me l'ont donné... »

Aiki prit le temps de regarder droit dans les yeux d'Aoko. Celle-ci détourna la tête rougissant un tout petit peu. La bibliothécaire savait qu'elle mentait. Elle se rapprocha d'elle doucement ne lui faisant aucun mal et glissa quelque mot dans son oreille.

« Revient demain et je te dirais tout sur l'île que pourrait représenter cette carte »

Elle fit un clin d’œil à Aoko qui partit tout sourire faire le restant de son service. Au soir, la gamine s'endormit sans grande difficultés. Elle savait que le lendemain serait merveilleux pour elle. Quant à partir de l'île sans prévenir, c'était impossible. Le commandant voyageait toujours et la surveiller. En revenant voir Aiki, elle eut sa réponse. L'île qu'elle cherchait était le royaume de Luvneel. Cela allait s'assombrir pour plus tard pour elle.

Sur le restant de ses douze ans, elle continua son travail habituel. Elle commença également à s'entrainer sur le côté comme une vraie marine gagnant un peu en force et en maitrise. Cette gamine était impressionnante et réussissait même à gagner le respect de certain marine.
http://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshothttp://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1