AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les mafieux sont de bons amis... contrairement à la marine!

Riuki
Riuki
Brigade Scientifique
Projet Pacifista Miniature

♦ Localisation : Bonne question

Feuille de personnage
Dorikis: 410
Popularité: 0
Intégrité: 0

Jeu 10 Jan 2013 - 2:22

Cette aventure commença par un petit robot, grand comme deux ballons de football qui se promenaient en quête d'idée innovante. Il ne cherchait pas d'inventions ou d'armes de destruction massive, mais une petite quête avec de l'action et des rencontres. C'est ce qui se produit :

C'était aux alentours du 3 novembre en soirée, la ville était calme et était enveloppée dans un voile de ténèbres. Tout le monde avait peur de sortir de leur petit chez soi, trop horrifier de tombée sur un bandit ou un malfrat. Les villageois connaissaient les risques... Mais pas les aventuriers. Riuki, communément appelé ZX 12 par le créateur, se promenait gaiement dans le noir absolu pour tomber nez à nez sur un escadron de la marine. Personne ne fit attention à moi, car, étant trop petit, je pouvais aisément passer entre leurs jambes, mais le chef de l'escadron, un peu trop zélé par rapport aux autres qui somnolaient déjà me vit passer. Ma carapace blanche ne m'aidait pas, mais je pris l'air le plus aimable du monde.

Bien le bonjour mon bon monsieur! Comment allez-vous en cette belle nuit froide?

Le général me regarda avec un air des plus grincheux qui soient :

Hey toi le tas de ferraille! Fais bien attention à ce que tu peux dire parce que je n’ai pas peur des technologies dans ton genre!

Il a probablement dû mal entendre, car il ne voulait pas être sympathique. C'est alors qu'un homme, vêtu de manière voyante, soit un gilet vert fluorescent, une paire de pantalons de la même couleur avec son sous-vêtement par-dessus ces pantalons. Il poussa un hurlement de toutes ces forces demandant de me relâcher et de me laisser partir sans faire de mal à personne.

*Non, mais quel idiot lui!*

La marine ne fit aucune illusion avant qu'il utilise les grands moyens. Il se donna un élan pour fracasser le nez d'un soldat pour se faire neutraliser deux secondes plus tard par le reste de la troupe. Je leur envoyai la main pour continuer mon périple quand le chef me voyant partir me retint par l'épaule. Mon bras droit se détacha, pas totalement réparé de la dernière excursion dans une école. Tout le monde se bidonnait à l'exception du jeune hippie essayant de prendre ma défense. Il s'est écrié larme à l'oeil : pourquoi faites-vous cela à un être sans défense?

Je pris une grande inspiration pour ne pas tuer le jeune garçon qui m'humiliait devant tout les hommes. Je repris mon bras à une vitesse prodigieuse et me plaça pour le réparer. L'escadron entier et le jeune pacifiste me regardaient voir avec une touche d'intrigue. Je n'eus aucun problème à le replacer, ce n'était qu'une pièce mal attachée. Je fixai le tout et regarda le groupe. Il me regardait à leur tour pour laisser l'occasion au hippie de décamper comme une poule en criant :

Paix dans le monde! Paix dans le monde! Paix dans le monde...

Trois hommes partirent ensemble pour le rattraper puis les autres profitèrent de l'excitation pour m'encercler. Je ne réussis pas à comprendre ce qui m'arriva, mais je réussis toutefois aisément à me débarrasser des hommes. Je sortir mon lanceur prêt à tirer et ils reculèrent. Je partis en direction sud de la ville lorsque j'apercevais un homme de taille moyenne. Je fis une brève analyse pour remarquer plusieurs traits : il lui manquait un oeil, plus précisément l'oeil gauche, un chien se promène près de lui, un léger sourire sur la bouche et la lune, maintenant pleine l'illuminait de mille feux. Je regardai autour de moi pour m'apercevoir que la marine n'était plus là.

*Je les retrouverais...*
http://www.onepiece-requiem.net/t6644-operation-tags-pret-pour-mon-test-rp#82034http://www.onepiece-requiem.net/t6822-fragment-de-memoire-partie
Brüno Esthyr
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Jeu 10 Jan 2013 - 12:08

Voilà la neige, le froid. Novembre ici à Manshon, cette nui là, pas de neige, une lune éblouissante, éclairait toute la ville, mais pas le son, on entendait tout, surtout que cette ville était assez bruyante.

Cette nuit, Brüno et son chien décida de marcher dehors, dans la rue, pour prendre l'air, marcher penser à tout et à rien...
Sans vraiment de but, juste marcher...

Même avec le froid, il était bien.
Avec son chien le sourire aux lèvres... Quand il pensa, il ne regardait même pas où il mettait les pieds et s’enivra dans ses mémoires.. Qui sait à quoi il pensait...?

Passer ce bref moment, un bruit suspicieux le fit revenir à la raison.

* Titudt titudt titudt *
Bruit du robot qui marche.

Il ré-ouvrit les yeux, Sam' son chien courait vers le bruit. Une petite masse qui bougeait au sol.

Wouaf wouaf !

Brüno se demandait ce que c'était ! Il s’approcha donc de son chien, un robot ?!

Le petit robot ! Oui un robot enfin c'est à quoi il ressemblait, métallique blanc, deux petites boules l'une sur l'autre.

Hey bonsoir, je suis un humain, toi être robot ?
Demanda le marcheur frénétiquement.

Un surpris d'une tel rencontre, il se demanda si une telle créature pouvais exister, bien qu'elle semblait technologique, il se posa plein de question, la petite chose animée répondit joyeusement !
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
Riuki
Riuki
Brigade Scientifique
Projet Pacifista Miniature

♦ Localisation : Bonne question

Feuille de personnage
Dorikis: 410
Popularité: 0
Intégrité: 0

Sam 12 Jan 2013 - 3:16

En voyant l'homme blessé à l'oeil gauche me parler comme un enfant, je décidai de garder mon sang-froid et de méditer pour trouver la réponse la plus... adéquate.

Pardon! Monsieur, je ne suis quand même pas idiot! Sur ce, passer une bonne journée!

Je repartis en direction sud pour continuer mon périple. Je me retournai à quelque reprise pour être certain de ne pas me faire espionner. Je réussis à percevoir quelque jappements, mais rien de concret pour savoir qu'il me suivait peut-être.

2h00 du matin, 1h00 après la rencontre.


Je réussis finalement à trouver ce que je cherchais : une petite boutique ouverte pour demander des renseignements. Le nom du magasin était écrit dans un dialecte étrangement similaire au nôtre. Je lus rapidement le mot "loup" et entra à l'intérieur. Dès que je posai mon pied sur le cadre de la porte, une troupe de mafieux vint m'entourer avec de petits pistolets, ne sachant quoi faire. L'un d'eux, plus habituer au métier, me lança un filet et me pris en otage. C'est alors que la chose la plus incroyable arriva : un homme tira sur ma carapace qui fit bondir la balle vers un homme qui tomba raide mort.

Un homme, plus vieux et très musclé arriva, cigare dans la bouche. Il prononça un langage inconnu dans ma mémoire. Il sortit sa machette et découpa le cordage qui me maintenait prisonnier et m'invita à descendre à la cale. Il remarqua que je ne parlais pas son langage et ajusta sa langue pour que je comprenne mieux. Il avait un fort accent qui lui donnait du pouvoir.

Je vais te montrer quelque chose, mais une petite question : travailles-tu pour la marine?

Moi ? Non non non au contraire ils veulent ma peau... ou mon armure!

Il sortit une petite clé qui ouvrit la porte camouflée derrière un cellier. La pièce était gigantesque, une trentaine d'hommes nettoyer leurs armes et plusieurs personnes était attaché avec de ridicules sacs de papier pour camoufler leur visage. Les hommes étaient étonnés de voir un petit robot entrer, car certains n'en avaient jamais vu de leurs yeux. Une petite troupe se forma autour de moi pour m'examiner ou me poser des questions comme : es-tu un homme ou as-tu eu une seconde vie? En trente minutes, je réussis à accomplir ce que personne n'avait probablement jamais fait : avoir le respect de la mafia de Manshon au grand complet!

Je me penchai pour examiner quelqu'un qui me sembla familier... Je m'écriai stupéfait :

Toi, mais comment!

L'homme qui était avec son chien se retrouva devant moi, par terre, mais sans blessure apparente.
http://www.onepiece-requiem.net/t6644-operation-tags-pret-pour-mon-test-rp#82034http://www.onepiece-requiem.net/t6822-fragment-de-memoire-partie
Brüno Esthyr
Brüno Esthyr

♦ Localisation : Hungeria.
♦ Équipage : Les Shinoryuu.

Feuille de personnage
Dorikis: 842
Popularité: 59
Intégrité: -64

Sam 12 Jan 2013 - 17:50

Les pieds sur cette île pour la deuxième fois, Brüno et son chien sa baladait dans les rues de la ville.
Il était dans les nuages comme d'habitude quand un bruit retentit, il s'en approchait et par surprise c'était un petit robot !
Intrigué le jeune borgne demande de façon un peu idiote et rudimentaire si il savait parler...
Sa réponse fut expéditive.
Pardon! Monsieur, je ne suis quand même pas idiot! Sur ce, passer une bonne journée!

Une peu choqué Brüno le laissa tranquille le pauvre, il semblait pressé...
Il reprit donc sa marche après un petit bloquage surveneu par la rencontre du robot, la tête dans les nuages, les yeux fermés...

...

vingt minutes ou peu être trente minutes plus tard, le temps passait vite de cette manière,
il entendait un bruit, son chien très fatigué, marchait tout en dormant...

Un peu pareil pour Brüno et là,

MAINTENANT! , gaffe au clébard !

Le noir, le vide, le trou noir...

Un peu K.O, Brûno se retrouvait inconscient dans un sac à patate, il s’évanoui d'un trait...
Son chien dans le même cas de figure...

Après un certain moment, il se retrouvait assis, sac sur la tête dans une espèce de salle, il ne pouvait rien voir, mais juste entendre, il ne semblait être seul, quelques bruits de respirations...

Brüno kidnappé reprenait ses esprits, dans le manque d'air survint, après une concertation, il repris le rythme d'une bonne respiration.

Quoi, comment où, pourquoi, combien de temps ? Toutes ces questions arrivaient dans son cerveau...

Sans pouvoir réfléchir d'avantage au répons, il ré-entendu un bruit commun.

* Titudt titudt titudt *
Bruit du robot qui marche ?

Son coeur accéléra brusquement, quelqu'un semblait se rapprocher...
Toi, mais comment!

Le robot !

Le robot ? Mais ? que fait tu ici ? tu es prisonnier ? tu as pas de gadget ?
Demanda le borgne tout surpris !
http://www.onepiece-requiem.net/t6544-bruno-esthyrhttp://www.onepiece-requiem.net/t6577-technique-de-bruno-esthyr
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1