AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 [FB solo] 13 ans, déjà Sniper???
avatar
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Dim 13 Jan 2013 - 6:41

Aiki fêta l'anniversaire d'Aoko dans sa chambre, ce n'était pas grand-chose, mais ce fut grande-ment apprécié par celle-ci. Elle n'aimait pas les grandes fêtes. La gamine aurait bien voulu voir ses parents, mais c'était impossible. Son passage en tant que mousse la rendait toute joyeuse. Son entrainement lui avait rendu service pour ce passage. C'est plus tard qu'elle se rendit compte que c'était bien plus embêtant que ce qu'elle pensait. Maintenant, elle s'occupait des corvées de ménage et aidait dans la cuisine. C'était une histoire de fou. Elle soupira alors qu'Aiki sorti de son sac un petit gâteau à la crème. Son préféré. Aoko fit de grand yeux et un très beau sourire. Elle était contente et en profita pour serrer bien fort la bibliothécaire dans ses bras. On pouvait la considérer comme une seconde maman. Celle-ci adorait les enfants et aimait leur faire plaisir. Cette soirée allait rester gravée dans la tête de cette petite fille, pour le moment.

Au petit matin, elle se réveilla fatiguée de la veille. Il fallait dire qu'elles n'avaient pas chômé toutes les deux pour organiser cette petite réunion. Cela trottait encore dans sa tête et un sourire s'afficha sur son visage. Son lit se situait toujours au même endroit dans le grenier. On pouvait supposer que passer mousse ne suffisait pas pour demander une autre chambre ou bien de pouvoir rester dans le dortoir des soldats femmes de la marine. Si tant qu'il y en aurait un.

Elle descendit de son grenier, marche après marche. Elle trébucha sur quelque chose. L'objet qui se trouvait là par pur hasard avait été posé par quelqu'un de suspicieux. Cet objet n'était rien d'autre qu'un fusil. C'était vachement dangereux en tenant compte que les marines ne sont pas autorisés à apporter d'arme avec eux dans les dortoirs.

Aoko n'y prêta pas trop attention au départ, cela semblait être une arme assez ordinaire. Mais, ses yeux virent quelque chose d'intéressant. Un accessoire était installé sur le dessus de celui-ci, quand elle regarda dedans, elle vit bien plus loin que la normal. Comme des jumelles. C'était très intéressant pour elle. Cela pouvait lui servir, peut-être s'en servirait elle pour apprendre à mieux tirer de loin ? En tous les cas, le sujet ne fut plus en discussion dans sa tête. Un marine passa quelques secondes plus tard.


« ah le voilà »

Il regarda Aoko avec un air interrogateur.

« Euh..., t'es qui ? »

« Aoko, je suis ici depuis un an, tu dois être nouveau ? »

Pafff, direct et sûr d'elle. En ayant un air interrogateur, elle fit frémir le marine. Ses yeux jaunes le regardaient d'un air interloquer. Qu'est-ce qu'un petit gars comme lui venait faire dans la marine. Il n'avait rien d'exceptionnel.

« C'est quoi ces questions ? T'es trop petite pour comprendre, dégage »

Il prit le fusil et tourna le dos à Aoko. Grosse erreur. Deux secondes plus tard, il se retrouva à terre. La gamine était sur son ventre le regardant droit dans les yeux. Elle devenait terrifiante. Le marine se libéra facilement de son emprise. En se relevant, il essaya de lui foutre une raclée. La petite bagarre dura quelque minute. Aoko fut un peu essoufflé, mais l'autre était par terre inconscient.
Le caporal Reichter entra dans la pièce découvrant l'horrible spectacle qu'était devant lui. Un pauvre malheureux marine battu par une fillette de treize ans.


« Aoko, Qu'est-ce... mais... C'est pas vrai. T'a foutu en l'air un type qui devait rejoindre le groupe de sniper... Tu iras à sa place pour punition et t'y restera la journée ! File ! »

« Yes Sir ! »

Elle prit le fusil qui traînait par terre et fila vers... quel endroit en fait ?

« Euh... Reichter, il se trouve où le groupe ? »

Les yeux du Caporal se dirigèrent vers le plafond. Il réfléchit un moment avant de répondre.

« Je crois que leur lieu de rassemblement est le long de la forêt nord. »

Et Aoko, sans répondre, y fonça directement sans se préoccuper du reste.
Les hommes de l'unité de sniper étaient tous présents. Le sergent-chef de celle-ci n'arrêtait pas de gueuler sur eux pour tel ou tel trucs qu'ils auraient oubliés. Il vit la petite gamine arrivait et fit une de ces têtes, inoubliable pour tous les marines à côté de lui qui se retinrent de rigoler. Elle était arrivée avec l'arme à la main et fit un gros sourire au sergent-chef. Celui-ci se mit en face de la gamine.


« C'EST QUOI CE CIRQUE ? »

http://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshot http://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
avatar
Aoko Longshot
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Localisation : Dans le cimetière

Feuille de personnage
Dorikis: 2321
Popularité: +154
Intégrité: 132

Mer 16 Jan 2013 - 4:47

*On m’a dit de venir, je suis venu c’est tout*

Elle ne pensait pas à mal de venir ici pour faire de l’entrainement, mais ce n’était pas de l’avis du sergent. *Je lui ai rien demandé moi, j’ai trouvé ce fusil et un gars qui se prenait pour je ne sais qui.* Le temps de penser à tout ça faisait filer le temps. Le vent dans les arbres et le soleil qui continuait son petit train-train quotidien. Une aventure fantastique l’attendait dans la forêt, mais le sergent parti voir l’officier responsable d’Aoko. Il n’eut pas à aller loin. Le commandant mangeait à l’extérieur du bâtiment et appela le sergent qui s’y rendu de suite. De loin on pouvait observer la scène du sergent qui allait devoir ravaler son désespoir et la prendre avec lui. De son côté, Aoko fit connaissance avec ceux qu’elle ne connaissait pas encore.

« Je m’appelle Aoko, je suis venu ici pour remplacer un incapable, hihi »

Les marines se regardèrent l’air de dire : « mais c’est quoi cette gamine prétentieuse ». *Je me demande bien ce qu’ils vont me rétorquer, de toute façon ils n’auront pas le choix de me prendre pour cette journée Hihi* L’un des marines s’approcha d’elle, posant sa main sur son épaule et lu dit.

« Hum, bienvenu dans la team pour aujourd’hui je suppose, l’incapable que tu remplaces, comme tu le dis si bien a un nom, mais il est un imbécile. Enfin, il se nomme Kairu. Si tu fais bien ton travail, je suis sûr que le sergent serait même ravi de le remplacer à nouveau. Si ton supérieur l’autorise bien sûr. »

Le temps que le marine finisse sa phrase, le sergent fut de retour avec d’autre nouvelle. Le commandant lui avait formellement ordonné de la prendre avec lui. Il avait un de ses visages à faire peur maintenant. *Bon ben, j’aurais plus cas remercier le commandant de m’avoir laissé jouer avec ces armes* Mais le sergent s’adressa quand même avec une voix forte et autoritaire vers Aoko. Il ne perdait pas le sens de son devoir qui était d’instruire son unité.

« Alors gamine, tu crois que t’es de taille à passer ne serais-ce qu’une journée avec nous? C’est ce que l’on va voir, Unité en avant et au pas de course. »

« Oui Sergent ! »

« A vos ordres Sergent ! » Répondit Aoko avec une voix d’enfant au début de l’adolescence.

Les envies d’Aoko de vouloir accomplir de grande chose fut très fort, malheureusement on lui priva de tout ce qu’elle put faire réellement. Dans le parcours que le groupe entamèrent, il y avait de tout comme animaux à surveiller ainsi que des plantes à analyser. La plupart du temps, ils couraient tous pour s’entrainer en endurance ce qui ne suffisait pas pour le restant qu’il devait faire. Après une longue route à travers les bois du nord, ils arrivèrent dans une clairière où l’on put distinguer des cibles tout au bout.

*Pfffouaaaa… épuisééééé* De son côté, Aoko ne fit pas attention tout de suite à ce qui se passait. Épuisée par la course effrénée, elle se plaça sur la pelouse pour pouvoir masser ses pauvres jambes. Mais le sergent la releva de suite.

« C’est Quoi Ça Hin? Déjà fatigué gamine? Va retourner dans les jupons de ta mère si t’es pas capable de suivre. Si tu veux rester, prouve le que t’en es capable, Va faire cinq fois le tour de cette prairie et au galop ! »

*Il veut vraiment que je me mette en rogne Grrr, ou bien il me teste… Mais oui il me teste, je ne vais pas me laisser faire*. En faisant le garde à vous et d’un vif ton, elle répondit au sergent.

« Je vais vous montrer de quoi je suis capable Sergent. »

Et elle partit au galop, enfin à une vitesse plutôt ralentie au vu de sa fatigue. Pendant ce temps, le groupe fit les exercices habituels de pompe et combat à main nue. La prairie quant à elle, n’était pas si grande que cela. Aoko put finir tous ses petits tours avant qu’ils ne commencèrent les tirs sur les cibles. Elle s’écroula de fatigue morte de fatigue, mais elle avait encore l’envie de continuer tant qu’il lui restait encore de l’énergie. *j’espère qu’il me laissera participer*. Avant même qu’elle ne put dire quoi que ce soit, le sergent lui gueula dessus.

« C’est quoi tout ce temps que t’as pris? Et t’appelle ça courir? Ah, Va te mettre au banc de tir avant que je ne trouve une excuse pour te renvoyer »

Elle fit de grands yeux. Elle se leva avec ses dernières force et failli vaciller. A ce moment même, elle alla prendre son fusil à lunette et s’installer. Tout d’un coup, après s’être installée, Elle eut un réflexe. Les autres n’eurent même pas le temps de tirer que cinq coups partirent. Aoko était maintenant allongée par terre. N’ayant plus d’énergie, elle ne put se relever. Le sergent s’avança en demandant aux autres de ne pas tirer. Les cinq cibles avaient été touchées. Pas à des endroits sensible, mais au moins atteinte. A partir de là, Aoko ne se souvint plus vraiment de ce qui c’était passé, mais elle se réveilla dans son lit à la caserne.

Plusieurs mois plus tard, elle eut la visite du sergent durant son travail. Cela devait être une mauvaise nouvelle peut-être.
*Mais j’ai pourtant dis que je m’excusais.* Elle était en cuisine à ce moment-là. C’était l’heure d’après repas du midi donc peu de marine. Elle s’occupait de laver le restant de la vaisselle. On pouvait assez bien remarquer sa nervosité à force que le sergent s’approchait. Il fut à côté d’elle en un rien de temps. Il posa sa main sur l’épaule de la petite et il prit une voix non autoritaire cette fois.

« J’ai demandé au commandant de te faire passer marine 1ière classe pour que tu puisses suivre mon entrainement et c’est uniquement si t’es d’accord gamine. Alors qu’en dis-tu? »

*Nnnnnonnnnn, impossible qu’il me fasse ça*
« Je prends, je prends, je prends, je prends, je prends, je prends, je prends,…. Merci » Fit-elle en finissant avec un joli sourire. Au final, elle restait encore sous les ordres du caporal jusqu’au passage de ses 14 ans et elle passerait de grade pour pouvoir faire l’entrainement spécial Sniper.
http://www.onepiece-requiem.net/t6664-aoko-longshot http://www.onepiece-requiem.net/t6717-aoko-longshot
Page 1 sur 1