AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Training Day [ Flash back : 19 novembre 1623]

avatar
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Dim 20 Jan 2013 - 23:53

Cela fait un bon moment depuis que j'avais commencé mon voyage à travers les différentes régions du globe en tant que hors la loi confirmé. J'avais bien débuté dans ce petit milieu qui était la piraterie en exécutant de petits délits tel que le vol ou l'agression histoire de monter progressivement les échelons et de finir par m'habituer à cette vie de renégat. Mais cependant en tant que pirate, je passais les 3/4 de mon temps à me battre, soit contre la marine pour ma liberté ou soit contre un confrère pirate pour ma propre survie et dans ce domaine des combats, il s'était avéré que j'avais encore un long chemin à faire.

C'était dans ce genre de contexte que j'avais fait escale, à bord de ma barque, sur l'île de Shimotsuki qui était réputé pour ses écoles du maniement du sabre afin de m'améliorer un peu dans ce registre. Après avoir amarré ma barque au quai, je foulais la terre ce territoire inconnu en ayant qu'une chose en tête qui était de trouver une école de sabre digne de ce nom et de m'y inscrire.
Munis de mon sac en bandoulière, une écharpe rouge autour du cou et d'une brindille posée sur les lèvres, je me baladais dans les entrailles de cette île tel un homme perdu qui était à la recherche de son chemin et il fallait dire que c'était effectivement le cas. En scrutant chaque coin et recoin de la ville, mes yeux finirent par s'arrêter sur une vieille dame qui était en train de faire les cent pas devant une boulangerie, l'air inquiet. Bingo ! J'eus l'idée de lui demander mon chemin. Je me dirigeai ainsi vers elle avant de l'interpeller :

- YoOo ! Vieille cruche, tu ne saurais p...

- Ooh ! T'es un étranger toi, c'est ta premiere fois sur l'île

Me demanda-t-elle en m'interrompant

- Heu..... Oui !

- Ca tombe bien, on aime pas les fainéant sur cette île alors tu seras très bien pour ce petit boulot.

- Hein ?!? Qui, quoi, Quaaaaand ?

Avant même que je ne puisse comprendre, il s'agrippa à mon écharpe et se mis à me trainer de force dans la boulangerie avant de me jeter dans une petite pièce un peu isolé.

- Hééhoo ! Te fous pas de moi, vieille cruche. Tu sais qui je suis ? Je suis un pir..

- Je m'en foOOOUS ! Tiens, enfile ça. Espèce de mérinos mal peigner.

Répondis elle en me jetant un uniforme à la visage et en blessant, par la même occasion, mon amour propre avec cette insulte tout pourris. Tsss... ! Moi, mal peigner ? C'était qu'elle devait avoir besoin de lunettes cette vieille vipère. La bouche grandement ouverte et les yeux écarquillés, je tenais l'uniforme entre mes mains en regardant la vieille dame avec une expression qui illustrait tant bien que mal, mon étonnement et mon esprit confus dans une telle situation.

" Biiim "


Un coup de cane dans les entre jambes de la part de la vieille dame, me fit reprendre mes esprits, mais il me fit aussi atrocement mal. D'ailleurs ce fut le coup de grace qui me fit capituler face à cette vielle sorcière.

- Alors, c'est pour aujourd'hui ou demain ?

- " Argh" Mes couilles ! ....... c'es...C'est pour tout de suite m'dame.

Quelques minutes plus tard, j'avais fini par succomber aux demandes de la vieille dame et j'étais ainsi en train de travailler dans le restaurant en tant que serveur. Tsss... ! Vie de merde.

J'étais en même temps le vendeur et celui qui cuisinait le pain, en effet il fallait souligner que ma patronne du jour n'avait pas du tout de personnelle. En même temps, ça ne m'avait pas surpris vu le caractère qu'elle avait. Après quatre heures de long et dur travail, installé sur mon tabouret, je m'étais endormi, la tête sur le comptoir avec la bouche qui était grandement ouverte en bavant sur ce qui me servait de coussin. Tout allait bien jusqu'au moment où je reçu ce client. C'était un jeune homme de 19 ans, habillé en mode samurai, mais disons un peu plus moderne et cool, avec des lunettes d'intello sur les yeux et des cheveux bruns. Munis de deux sabres qui se trouvaient au niveau de sa ceinture, Il s'avança vers le comptoir avec une démarche fière et cria en frappant sur le comptoir:
Spoiler:
 
- HoOO ! La belle au bois dormant.

Je me relevai aussitôt en sursautant et en m'écriant << AHHHHH ! Je m'y mets tout de suite vieille dame, ne vous fâchez surtout pas>> car j'avais été un peu plutôt traumatisé par cette vieille cruche qui n'arrêtait pas de me foutre de violents coups avec sa cane pour me motiver. Mais bon, je fus un soulagé quand je me rendis compte que ce n'était pas elle.

- " Hrumpg" " ... T'es qui toi ?

- L'homme que tu dois à présent servir... Fainéant !!

Répondit-il sur un ton hautain. Evidemment, je n'aimais pas sa façon de me parler et sa tête non plus donc je le pris par le col avant de le rapprocher vers mon visage puis je lui dis avec une tête terrifiante digne d'un film d'horreur.

- Comment tu viens de m'appeler ?

- héhé ! Parce que t'es sourd en plus d'être con ?


- AHHHHHHHH !! Enfoiré, je vais te défoncer ta troonc......

" Biiim "


Avant même que je ne puisse terminer ma phrase, un violent coup de cane que je reçu sur le crane vint nous interrompre et évidemment cela n'était personne d'autre que cette vieille sorcière. Tsss.... il ne manquait plus qu'elle.

- Lache le jeune homme, morveux.

- Aiie ! Occupe toi de tes affaires grand mère, ceci est une discussion entre homme.

" BiiiM "


Elle m'asséna un autre violent coup sur le crane

- Je m'en fooOOOOUS !!!

- " Argh " D'acc.. D'accord !

Je lâchai aussitôt ce type arrogant et à cause de cette vieille sorcière, il ne me servira pas de punch ball. Grr ! C'était fou comme je la détestai

- Veuillez l'excuser, il n'est pas du tout habituer à l'atmosphère de l'île. Que pouvons nous faire pour vous silvousplait, Danté ?

- Je comprends. J'aimerais silvousplait avoir une dizaine de kilo de pains.

- Ookay ! T'a entendu morveux ? Allez satisfait le client.

- Tsss .. !

- QU'EST-CE QUE TU DIS ???

S'écria-t-elle en brandissant sa cane vers le plafond, prêt à me fendre la crane.


- tout de suitEEEEEEEE !!!

Dis-je avant de m'éclipser rapidement pour aller exécuter la commande et la donner au client avec un sourire forcé qui était imposé par la patronne. Le type me fit en retour un léger sourire au coin des lèvres pour me narguer avant de s'en aller. Grrr ! Il ne perdait rien pour attendre.

Quelques instants plus tard :

Je me trouvais toujours à la boulangerie, installé sur le tabouret en m'ennuyant avant que la vieille dame ne puisse me rejoindre pour faire savoir que j'étais désormais libre de partir. Apparemment selon elle, j'avais suffisamment et très bien travaillé aujourd'hui :

- Allez, tu peux y aller maintenant. T'a bien travaillé aujourd'hui en plus j'ai pas du tout envie que tu fasses fuir ma clientèle.

Disait-elle à travers une voix qui montrait de la sympathie pour ma personne. Elle me remit une bourse d'argent avant de m'indiquer le chemin pour rejoindre l'ancien temple Toriyama qui selon elle, était l'école où je devais me rendre si je voulais vraiment m'entraîner au maniement de l'épée. Après l'avoir remercié, je repris la route, direction l'ancien temple Toriyama. Il était temps de rencontrer mon destin.

Après un petit moment passé à imaginer ce dont ça allait être ou à quoi ressemblait le maitre de cette école, j'arrivai enfin à l'école des lames aux quatre mains. Je m'introduis à l'enceinte du temple et apparemment c'était un bon timing vu que j'arrivais juste à temps pour assister à un entrainement. Des individus munis de shinai (sabre composé de quatre lattes de bambou attachées en elles) donné des coups dans le vide, sous les ordres d'une personne qui les dirigeait
Mais cependant, je tombais de haut en voyant celui qui les dirigeait. En effet celui-ci n'était personne d'autre que l'intello de la boulangerie, le type qui me cassait les noix de coco un peu plus tôt. Merde c'était quoi ce bordel ?
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
avatar
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Ven 25 Jan 2013 - 13:06

Bougres de faux jetons à la sauce tartare, se pourrait-il donc que ce zouave interplanétaire puisse être le sensei de l'école de sabre la plus réputée de l'île, l'école aux quatre lames ? Nan naan, ça m'étonnerait, mais si c'était vraiment le cas alors là on pourrait dire que je ferais mieux d'aller chercher une autre école parce que j'allais être refusé d'office dans celle-ci vu les événements qui ont eu lieu un peu plutôt à la boulangerie. héhé ! Pauvre de moi, j'étais mal barré mon vieux.

- Toi ?!? Que fais tu ici ?

Dit-il à mon égard en ordonnant aux autres, avec un simple signe de main, d'arrêter l'entrainement. Je haussais les épaules avant de lui répondre avec un sourire forcé :

- hé baah... Tu vas en rire, mais figures toi que je suis ici à cause de la recommandation d'une vieille femme qui m'a dit que cette école était la meilleure de toute l'île.

- Hé bien comme tu peux le voir, je suis pas en train d'en rire.

- Ouaip ! Je comprends. à l'instant où j'ai vu ta gueule de merde, j'ai compris qu'on m'avait certainement fait une mauvaise blague.

- Pardon

A la minute où j'avais terminé ma phrase, l'expression sur le visage de mon interlocuteur changea. En effet, on pouvait voir à travers son visage qu'il était énervé à cause de ma remarque et donc il essaya d'avoir ce regard intimidant, mais sauf qu'au lieu d'avoir cet effet intimidant sur moi, cela a eu l'effet inverse. Punaise, j'aurais juré qu'il était constipé le mec et donc je ne pus m'empêcher de m'éclater de rire.

- Hahahahah !!! hey désolé, mais c'est le mieux que tu peux faire ? Comprends moi, je n'essai pas de me foutre de ta gueule, mais c'est juste que.... Est-ce que tu essayerais par hasard de m'intimider ? Parce que c'est de la merde là. héhé !

- Grr !! Je ne peux tolérer un comportement de ce genre à mon égard....... SABRE !!!

Grogna-t-il avant de demander un sabre qui lui fut envoyé et qu'il attrapa en plein vol avant de se mettre en position de combat. Apparemment, le bon-homme souhaitait laver l'affront que je venais de lui faire, en versant mon sang. Humm... Intéressant. Avec un sourire sournois au coin des lèvres, je dégainai ma lame avant de la pointer vers sa direction en disant :

- Bonne idée, réglons cela avec nos lames et comme cadeau, je te laisserais lire sur le tranchant de mon katana histoire de faire connaitre ton sort.

- Huun !! J'arrive.

A peine eu-t-il terminé sa phrase qu'il fonça vers moi à toute allure, le sabre brandit vers le ciel prêt à me fendre en deux.

" ClaaAng ! ClaaAng ! ClaaAng ! "


Nos lames s'entrechoquèrent à plusieurs reprises, créant par la même occasion des étincelles à cause de la puissance des coups de lame qui étaient assez violentes. Mon adversaire du jour réussit à me surprendre. En effet, ce bougre en plus d'être très rapides à travers ses mouvements et ses parades, était plutôt pour manier ce sabre qui se trouvait entre ses mains. Punaise, j'arrivais à peine à le suivre, on dirait bien que je l'avais un peu trop sous-estimé le type.

Après une fraction de seconde à croiser le fer, il réussit à m'administrer une petite coupure au niveau de la joue droite. Je me propulsai automatiquement vers l'arrière afin de mettre un peu de distance entre mon adversaire et moi histoire de me protéger, mais aussi afin de mieux analyser la situation. Il me fallait revenir en force.
Mon adversaire revint à la charge, je saisis de mes deux mains la poignée de mon meitou dans le but de générer un peu plus de puissance lors de la contre attaque et " ClaaAng ", Une fois de plus nos deux lames se rencontrèrent dans un fracas métallique avant que nous puissions nous repousser mutuellement.

- Huun ! C'est tout ce dont t'es capable ? hé bien, je suis un peu déçu.

- Parle pas trop vite, du con. Ceci n'était qu'un vulgaire échauffement pour moi, laisse moi à présent te faire une démonstration de ma vraie puissance.

- Huun !

En lui laissant pas le temps de se préparer, je fonçai vers sa direction avec la lame tenue horizontalement, au niveau du ventre, la pointe dirigée vers le côté. Mon adversaire donna un coup de lame dans le vide qui visait à me décapiter d'un seul coup vif, mais heureusement j'anticipai le coup en me courbant. J'essayai par la suite de lui taillader le ventre, mais ce dernier fit une feinte vers le côté puis essaya de me découper en deux avant que je ne puisse contrer son attaque et encore une fois de plus, nous croisions le fer à plusieurs reprises.

Mon adversaire réussit à avoir l'avantage en recevant ma lame, c'est-à-dire à esquiver le coup tout en mettant sa lame au contact de la mienne afin de la contrôler et que je ne puisse pas frapper à nouveau. Les deux lames glissaient l'un contre l'autre, c'était pas du tout bon pour ma poire donc je repoussai le bougre avec un coup de pied au niveau du ventre qui le fit presque tomber. C'était là l'occasion idéal pour lui porter le coup de grâce, je fonçai donc vers lui, le katana tenu pointe en bas, la poignée au niveau du bassin, prêt à frapper en diagonale vers le haut. héhé !! C'était sûr, j'étais sur le point de gagner.

Quand soudain, surgit de nulle part, un vieillard, cheveux blancs avec un cache oeil sur le visage, s'interposa entre nous deux avant de saisir d'un geste vif la poignée de ma main,ce qui arrêta mon attaque et de poser la paume de sa main sur la poitrine de mon adversaire comme pour lui dire de se calmer.

-Sen... Sensei !!

Dit mon adversaire en baissant les yeux et en même temps sa lame. Sensei ? Se pourrait-il alors que... ? Ooh !! Ca ne pouvait être que cela, ce vieillard était le maitre de cette école.
Spoiler:
 


Dernière édition par Kusanagi le Ven 1 Fév 2013 - 22:05, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
avatar
Kusanagi

♦ Équipage : Les ombres du chaos

Feuille de personnage
Dorikis: 5173
Popularité: -332
Intégrité: -319

Dim 27 Jan 2013 - 1:58

Un silence de mort régnait sur les lieux tandis que tous les regards étaient braqués vers ce vieillard qui venait de mettre fin à l'affrontement d'une façon aussi simple et incroyable. Alors que je m'apprêtais à porter le coup de grâce à mon adversaire, ce vieil débris avait réussi à me maitriser en saisissant la poignée de ma main, malgré la puissance que j'avais investie dans cette attaque. Cela ne m'étonnerais pas qu'il puisse être le maitre de ces lieux vu ce dont il était capable de faire, malgré son âge très avancé.
Je fis un bond vers l'arrière afin de mettre un peu de distance entre ce drole de personnage et moi. L'expression sur mon visage illustrait tant bien que mal les nombreuses questions, par rapport à ce vieillard, qui traversaient mon esprit.

- Dante, as-tu oublié tes bonnes manières par rapport à nos invités ?

Dit-il sous un ton calme et très amicale à mon adversaire de tout à l'heure en affichant un large sourire sur le visage, il était zen le monsieur. Le présumé Dante, tel un chien qui venait de se faire gronder par son maitre, baissa les yeux afin pour ne pas rencontrer le regard de son interlocuteur puis il répondit :

- Mes sincères excuses maitre Jubei, mais ce jeune brigand m'a délibérément manqué de respect.

- Brigand toi même. Tss....

Répliquais-je à travers une voix pleine d'hostilité avant que Jubeï ne puisse se retourner vers ma personne. Son regard resta quelques instants scotché sur ma précieuse lame (Il avait probablement remarqué que celle-ci était un meitou, Ryu no shirokuro, le dragon noir) avant de finalement me regarder droit dans les yeux avec toujours cette attitude zen. Il m'adressa la parole :

- Quel bon vent vous amène par ici, jeune ami ?

- Je veux m'améliorer dans l'art de manier le sabre, voilà pourquoi je suis venu vers vous

- Humm.. je vois. Dans ce cas que dites-vous de cela, vous me faites bouger à l'aide de votre katana d'un seul pas de ma position et je vous prendrais automatiquement dans mon école.

- Maitre ?!?

S'écria Dante qui n'était pas du tout d'accord à l'idée de m'intégrer dans son école. Je me mis en posture d'attaque, le sabre tenu lame vers le haut, la poignée au niveau de l'épaule, prêt à frapper. Avec sourire sournois au coin des lèvres, je répondis à l'invitation de mon interlocuteur de cette façon :

-J'accepte volontier, ça ne devrait pas être difficile pour un bretteur de ma trempe de vous faire déplacer. héhé !

- Espérons le bien, mon jeune ami.

Dit-il avant de faire signe à un type qui balayait près de là de lui prêter le balaie pour quelques secondes. Apparemment, il avait l'intention de me confronter avec ce balaie. Tss... Il m'avait pris pour qui celui là, s'il pensait pouvoir venir à bout de ma personne avec un vulgaire balaie, alors c'est qu'il devait vraiment me sous-estimer.

- Nous pouvons à présent débuter.

- Haye !! saa ikimashoo !

Je faisais aussi un sprint en zig zag vers le maitre Jubeï avant de donner à plusieurs reprises des coups de lame dans le vide dans le but de l'atteindre. Il réussit aisément à éviter toutes mes attaques avant de bloquer la dernière tentative en contrôlant la lame à l'aide du balaie pour par la suite écarter la lame par un mouvement de rouleau, ce qui créa l'ouverture et me fit lâcher ma lame par la même occasion.

" Biiim "


Il m'asséna un puissant coup de balaie sur la tête qui me fit m'asseoir par terre puis il me dit

- T'as perdu !!

Punaise, c'était vraiment la honte. Comment avais-je pu échouer dans la tentative de faire bouger un simple vieillard ? De plus j'avais l'avantage sur les armes. J'avais vraiment honte et pour ne pas arranger les choses, les autres personnes présentes riaient de ma situation en se moquant de moi. Tss... Tout compte fait, je n'allais peut être pas rester dans cette école, ils me cassaient les couilles ces enfoirés.
Bref, je me relevai, l'air de rien pour aller ramasser ma précieuse lame avant de me retourner vers la sortie afin de m'en aller de ce trou à rat quand soudain le maitre Jubeî m'interpella en criant, alors que j'étais à quelques pas de la porte :

- Et où compte tu allais comme ça ?

- ça se voit pas ? Je me casse d'ici, j'ai perdu.

- Un bretteur ne dois jamais faire la difference entre une défaite et une victoire, l'important c'est de s'être battu courageusement. Ceci était ton premier leçon en tant qu'élève de cette école.

Bougres de faux jetons à la sauce tartare, était-ce que je pensais ? Oui, on dirait bien que malgré cet échec face à son soit disant test, le maitre Jubeî avait quand même choisi de me prendre sous son aile.

- Est-ce que ça veut dire que vous acceptez de devenir mon maitre ?

- Oui ! Bienvenu parmis nous.

Et c'est ainsi que je fus accepté dans l'une des écoles de sabre la plus réputée et la plus puissante de Shimotsuki. A ce moment, je ne le savais pas, mais un nouveau chapitre venait de s'ouvrir dans ma vie de pirate.

Fin... !!!
http://www.onepiece-requiem.net/t4836-kusanagi-les-tenebres-en-personnehttp://www.onepiece-requiem.net/t4889-fiche-de-kusanagi
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1