AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Tout a un début !

avatar
Taroa Crowley

♦ Équipage : ETRANGERS

Feuille de personnage
Dorikis: 386
Popularité: -4
Intégrité: -5

Sam 26 Jan 2013 - 0:39

Voici l'intro de mon premier rp ! Je pense que vous pouvez la trouvé un petit peu chiante car il n'y a pas d'action... Mais c'était essentiel pour la suite alors... En espérant que c'est plaisant à lire !


Rencontre hazardeuse...


Musique d'ambiance: http://www.youtube.com/watch?v=SCAKJ_Xuuuc


Je ne savais pas quelle heure il était, encore moins le jour, ni la date d'ailleurs. Je venais seulement de me réveiller, à cause de ce foutu coq. Comme à chaque réveille, la tête dans le cul, je descendis toutes les marches en tombant. Arrivée à la cuisine, il n'y avait personne, sauf un mot sur une table de la port de Romario:

" Bien le bonjour sir. Je suis partis en vacance, je suis confus de ne pas pouvoir poursuivre votre entrainement mais un peu de repos vous fera du bien. Votre anniversaire arrive bientôt, je serai de retour à cette avec une surprise. Ça fera 16 ans, vous avez vraiment bien grandi. Sur ce, j’espère que vous vous tiendrez tranquille, il ne vous reste plus qu'un an d'entrainement. Profitez-en !"


J'eu la fainéantise de lire le reste et je jetai le papier à la poubelle. Je sautai de joie à l'idée de pouvoir dormir tranquillement et enfin d'avoir du repos ! Enfin je pourrais avoir le privilège de dormir sur mon lit pendant 12 h ! Aaaaah du pur bonheur ! Mais j'avais oublier un petit détail... Je ne savais pas faire à manger... Et encore moins ce que prenait Romario pour faire les courses... tant pis, je me gaverai de sucre.


Je sentis une odeur familière près du salon, c'était G-doc' en train de regarder la téléscargophone, et évidement ce n'était pas pour regarder des documentaires scientifiques...bien au contraire...

- Qu'est-ce que tu fous là ? Demandai-je sur un ton assez fort.
- Romario m'a demandé de te surveillé, puis de te faire à bouffer... Répondit Garshield en zappant les chaines.
- Aaaah d'accord... il est quelle heure ?
- 16h.
- Oh putain ! Oh moins j'aurais assez bien dormis héhéhéhé.
- Tient, prend cette liste de course et achète moi tout ça, c'est pour le repas de se soir !
- Non.
- Si salle gosse ! Bouge au moins ton cul de bourge ça te fera les pieds !
- Non.

- Arrête de dire que ça !
- Non.


Le scientifique se leva aussitôt pour me foutre un méchant coup de pied qui me fit traverser une pièce. Je me relevai aussitôt et lui dit:

[color=red- Bordel ! C'est pas moi le servant ici ! En plus t'es chez moi ! Puis regarde ça ! T'as fumé tous les cigares ![/color]
- J'suis un adulte au moins ! Allez bouge tes fesses ! Ou je te fous un chemical juggling !



Une heure plus tard, après avoir pris une douche et m'être changer, je pris une liste de course pour aller acheter des provisions. J'essayais d'éviter les quartiers dangereux et les endroits étranges comme ça. Pas envie d'avoir des ennuis. Je passai devant un discourt journalier d'un nouveau sergent en chef. Il parlait de la hausse des prix des nourritures et la taxe sur les matériaux précieux. Bien fait pour les plus pauvres ! Moi je rigolai car j'étais riche et ça me concernait pas ! Au pire, à la prochaine vague d'hivers il y aura plus de clodo' et ils iront tous crever !


J'arrivais près d'une rue, à quelque pas du super marché quand je vis une jeune femme entouré d'individu louche en voulant en son argent, ou qu'il voulait la violer peut-être ou un truc comme ça. Mais je m'en préoccuper guère. Elle hurlait au secourt quand elle me vit ! Et elle me suppliait de l'aider ! Puis avec ma toute franchise habituelle et de mon courage sans précédent, je l'ignorai et marchai plus vite.


Sauf qu'au lieu d'entendre d'autre supplice de la victime, j'entendis des bruits étranges, comme des gens tabassés. Je me retournai aussitôt pour voir ce qui était passé et vit les corps des agresseurs, immobiles.
Je sentis une lame sous mon coup. Puis une douce voix me parla.

- Tu ne veux pas mourir je suppose... comme chaque personne vivant sur cette archipel de merde je suppose hein ? J'essaye de gagner ma vie comme il le faut, la situation est de pire en pire et je suis fauché, un peu de charité serait le bienvenue de la part d'un homme avec des allures de riche ? Alors ?
- Tu veux combien pour que tu me laisses tranquille ? J'étais un peu terrifié et je pleurai...
- Tout ce que tu as !
- J'ai 100 milles B sur moi....
- Ça suffira...


La personne m’entraîna dans une ruelle sombre, où personne ne nous verraient. Elle me poussa contre un mur, je me retournai et vis mon agresseur qui était la femme victime de tout à l'heure. C'était une adolescente qui avait environ mon âge, elle avait le visage fin, une peau blanche, des lèves remplis de rouge à lèvre, des cheveux très long noirs. Elle avait des yeux bleus magnifique. Elle portait une tenu assez courante, un chemisier à carreau rouge avec un jean moulant. Son corps était plus ou moins mince , mais elle avait une poitrine bien imposante.

- Quoi une femme ? Oh j'ai honte... Me lamentai-je à mon propre sort.
- Hein ? Envoya la femme.
- Bah c'est vrai, en plus tu m'as l'aire d'être une foutu voleuse qui s'est prostitué ou je ne sais quoi et qui cherche du fric pour avorter !
- Quoi ?
- Vite des marines aux secours ! Aidez moi !


Mon agresseur sursauta en entendant ce mensonge. Je la poussais et je couru de toute mes forces pour m'échapper du guette à pan. Elle découvrit très vite la feinte et se jeta sur moi pour me plaquer au sol. J’esquivai sur la droite mais je glissai sur un déchet et tombai sur la femme. Puis d'un coup, elle balança un mot étrange "soru"puis elle se retrouva juste derrière moi et m'écrasa avec son pied. Sauf qu'au lieu de m'achever, elle balança son couteau et s’assit par terre, puis elle souffla:

- J'en ai marre de tout ça... Je veux rentrer chez moi...
- Mes fringues... elle a salit mes fringues... oh la pute...M'énervai-je.
- Tu vas te calmer oui ! Saloperie de riche ! Va t'en d'ici... j'ai assez d'emmerde comme ça avec la marine.
- Je peux y aller ?
- Vas-y... et me saoul pas...
- Juste comme ça, c'est quoi tes emmerdes avec la marine ?
- Je suis en train de poursuivre l'agent du CP 5 recherché.
- Hein ? quoi ? La fille sur l'avis de recherche ? M'fin on voit pas trop c'est qui...
- Je suis l'une des ses collègues... elle m'a trahit moi et l'organisation... Je dois la poursuivre, pour l’amener à la marine.
- Tu fais parti du CP 5 ? Pourquoi aurais-tu des emmerdes avec la marine alors ?
- J'ai été injustement inculpé dans ces histoires louches de cette endroit... je suis arrivé ici il n'y a pas longtemps en plus... Même je crois que tout les CP 5 sont recherché... mais je me demande ce qu'elle a fait cette garce. Mais qu'est-ce que tu veux en tirer de ça ?
- J'ai des emmerdes avec la marine, et... moi aussi je suis à la recherche d'elle !
- Toi ahahah ! Mais t'es un froussard ! Et faible en plus !
- Tu ne me connais pas malheureusement héhé...
- Et qui es tu alors ?
- Taroa Crowley !
- Tss nom de corbac' ça, moi c'est O'konelle Chirei !


Dernière édition par Taroa Crowley le Jeu 7 Fév 2013 - 22:59, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6793-taroa-crowley-the-crowhttp://www.onepiece-requiem.net/t6999-taroa-crowley-the-crow-vul
avatar
Taroa Crowley

♦ Équipage : ETRANGERS

Feuille de personnage
Dorikis: 386
Popularité: -4
Intégrité: -5

Mar 29 Jan 2013 - 22:32

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=zYIsinlKLVw


Le lendemain après-midi, après la courte discussion de Chirei, elle voulait qu'on se retrouve dans un bar. L'idée ne m'enchantait guère... En effet je détestais les bars, c'était un endroit pour les classes populaires. Des pauvres qui claquaient leurs tunes pour de l'alcool et du tabac pour oublier leur misérable vie, aaaah, ce n'était point un coin pour ma noble personne.


J'entrai dans le bar, quelqu'un m’interpella, c'était effectivement l'agent du CP 5 qui avait pris une table, il y avait déjà deux verres.


- J'ai pris deux verres de bière, ça te convient j'espère ? Demanda la brune.
- Non pas du tout... je tiens pas l'alcool, ne me prend pas pour l'un de ses misérables cas sociales, non mais ! Me justifiai-je.
- Vas-y, tu t'prends pour qui gamin ? Et le merci il est pour qui ?
- Celle qui a essayé de me volé...hum hum...
- Bon c'est vrai, maintenant t'veux quoi comme info ? T'es sur de ce que tu veux faire ? Tu seras contre la marine et les agents CP 5 un peu farouche qui cherche la cible.
- Ouais bah d'ailleurs et si c'était pas toi la cible hein ?
- Pourquoi moi ! Non mais !
- Bah justifies-toi, prouve-le... avant que je cris comme une femme en détresse ce léger soucie à la marine ...
- Déjà, la cible s'appelle Gucci, c'est une blonde aux yeux verts, elle a 18 ans, d'une taille moyenne, de corpulence assez fine, son doriki est de 800.
- C'est quoi les dorikis ?
- En gros sont les niveaux de puissance de chaque personne, perso le mien est de 900.
- Bah ça va alors ! Tu peux la vaincre sans problème non ?
- Plus ou moins... Le problème c'est qu'elle est très doué pour se cacher... et elle est très futé avec un mental d'acier... je me demande ce qui s'est passé avec elle pour qu'elle fasse se genre de connerie.
- Aaah j'comprends maintenant, on a d'autre gens avec nous,ou des trucs comme ça ?
- Si, un seul, un gars fort du CP 5, Charles, son doriki est de 1000.
- Cool !
- Tient il faudra payer l'addition, j'ai pas trop de tunes et...
- Attends je reviens, j'vais aux toilettes...depuis tout à l'heure j'ai envie, et je n'arrive pas à me retenir !
- Ouais reviens vite pour payer.



Je sortis de table et avançai doucement en direction des WC. Puis au dernier moment je me mis à accélérer vers la sortit. En faite, je voulais pas débourser un sous pour ce genre de connerie aussi futile que ça puisse paraitre... surtout que je n'avais pas pris un verre. J'entendis un gros : « connard ! » qui sortit profondément du cœur de Shirei. Comme quoi, les ruses les plus simples sont les meilleurs... enfin plus ou moins...


J'étais enfin sortit du bar sourire au lèvre, fière de moi. Mais l’atmosphère changea aussitôt, devenant beaucoup plus sombre. Puis j'entendis une voix grave et sombre qui me terrifia et me paralysa de peur.

- J'espère que tu es fière de toi ? Bientôt, dans un an, tu verras un destin pas très commode, et crois moi... ça va être un beau spectacle...


Je me retournai et vis rien. Ça m'avait vraiment foutu les jetons et franchement, je n'avais vraiment pas compris ce qui c'était passé... Par contre je vis Shirei furax courant à pleine vitesse vers moi. Elle tendit son pied droit en avant et je me le pris de poing fouet.

- Enfoiré ! T'as cru me rouler comme ça ! Cria le brune.
- Je...t'emmerde ! Voilà je t'emmerde ! Ça te vas ! J't'emmerde, j't'emmerde, j't'emmerde. Envoyai-je.
- Frappe moi pour voir alors si tu as autant de cran !
- Attends tu vas voir... mmmh...
- Bah alors ? Tu vas pouvoir me prouver quoi comme ça ! Fait le ! Serais-tu un faible ?



Je mis toute ma force dans poing et le colla sur le visage de Shirei. Mais au lieu que soit elle qui devait souffrir, ce fut moi.

- Que 300 doriki... mouais...j'mattendais à mieux venant de toi là. Souffla-t-elle en se moquant.
- On se calme les enfants ? Envoya une voix inconnu.
- Aaah Charles, t'as enfin bouger ton cul.
- Mais... non pas lui... je le reconnais ! C'est toi qui m'a botté le cul il y a un an ! Criai-je.
- Hein ? C'est toi que j'ai rousté avant qu'un enfoiré de clown me...



C'était un homme blond, avec une barbichette, il avait environ la vingtaine, d'un aire assez posé, très décontracté, même pas du tout sérieux...

- Boh toute façon j't'en veux pas... Repris Charles très fatigué.
- Quoi tu te fous de ma gueule ! Je t'ai rien fait et t'as faillit me buter ! C'est moi qui t'en veux ! Hurlai-je.
- Si tu le prends comme ça, bah pardon... faut dire j'suis un peu nerveux, puis j'ai cru que t'étais un gars un agent du gouvernement avec ton costume... On est un peu rechercher pas tout le monde.
- Et il se fout de moi en plus !
- Bah... Charles est fort, mais il n'a jamais été intelligent... Murmura Chirei
- Mais j'comprends pas tout moi...mais, je me suis fais poursuivre par la marine, alors faut p'tête y aller non ?
- T'es vraiment débile ! Grogna la brune.



Évidement il fallait que la marine arrive... un petit groupe, mené par trois sergents chefs. Je pensais que ce n'était pas si dangereux que ça, or quand je me retournai, les deux agents du CP5 s'étaient barré avec l'une de leurs capacités étranges... Sur le coup je me suis sentis très con, mais vraiment très con.... La marine m'avais vu avec les cibles, et portant un costa-cravate, les soldats me confondirent avec les agents du CP 5. Donc, ils tirèrent tous sur moi sans aucune hésitation. Je criai à mainte reprise : « Non c'est pas moi j'ai rien fait ! Au secours ! ». Mais c'était plus utile de courir...
L'un des sergents chefs avait un arc, il tira une flèche qui transperça ma veste, et qui s'accrocha à un mur. J'étais bloqué face à la paroi en brique et vis l'autre soldat de même grade armé de poings américains en métal foncé sur moi. Il envoya son poing sur moi, je l'esquivai de justesse, mais il brisa quand même le mur d'une facilité déconcertante. Puis, le dernier arriva avec une épée assez impressionnante qui me trancha au ventre. Je fus projeté contre un autre bâtiment qui s'écroula sur moi.

- Bon, un de moins... que fait-on ? Demanda celui à l'arc.
- Il était faible pour un membre du CP5. Envoya l'épéiste.
- Arf, quand il y en a un, il y a toujours celui qui t'attaque en fourbe. Ajouta le boxeur.



Je restai cacher sous les décombres du bâtiment. En moins en me cachant, j'étais sur qu'il pourrait s'en aller et pouvoir fuir de mon côté... héhéhé...


Mais que je faisais là ! Je ne pouvais rien faire face ses trois gars, j'étais faible... Comme toujours, comment je pouvais améliorer avec ça... Bordel qu'est-ce que je devais faire ! Qu'est ce que je devais faire !


Musique de combat : http://www.youtube.com/watch?v=f-n3wKKAtjM


Je sortis aussitôt des décombres, avec un air triomphant, je sentais un sentiment de fierté, et quelque chose du genre qui n'était pas de mon habitude, était-ce du courage ? Non pas possible, mais je me sentais bien ! Je pointai du doigt vers mes adversaires, en hurlant : « Vous là ! Personne ne m’arrêtera dans ma quête ! Je deviendrai le plus fort possible pour tous vous vaincre ! Vous entendez le plus fort possible ! Yaaaaaaaaaaha ! ». Il y a un moment de silence, et uniquement le soldat à l'arc répondit : « il a dit quoi ? ». J'eu un moment de panique, ne sachant pas quoi faire...et le premier coup partit...


Je bondis sur celui à l'arc, je l'envoyai quelques coups mais il les esquiva en reculant en arrière. L'autre aux poings américains attaqua sur les côtes, je bloquai en mettant mes bras à l'avant. L'impact me projeta vers le décors. C'était au tour de l'épéiste qui envoya un coup latérale qui me trancha vers l'épaule. Puis une flèche fut tiré me perçant au ventre. Pour moi, il fallait impérativement battre l’archée, et ensuite celui aux poings américains. Je foncés désespérément dans le tas, j’esquivais les deux brutes du corps à corps. Je plaquai le l'archée au sol, pris l'une de ses flèches et le transperça avec. J'en pris une avec moi en la mettant sur ma bouche. Celui aux poings américains me fit un enchaînement de boxeur. Je parais presque tous les coups avec des baffes. Et, au moment opportun, pris ma flèche et l’enfonça dans la gorge. Puis je ripostai d'une rafale de coup de poings, et je le finis par un uppercut au menton. Ce qui l'avait tué était les flèches... et non ma force...dommage...


L'épéiste arriva et me fit un coup droit qui me trancha une foie de plus. Et si je me faisais trancher encore, je pourrais pas le supporter. Je partis en courant, cherchant une autre solution. Je circulais dans des ruelles les étroites possible et lui balançai des objets pour le ralentir. Puis au dernier moment, je ramassais une barre en fer, la chance avait tourné en ma faveur ? Du coup,je me rapprochai et j'attaquai directement par un coup horizontal. Il contra et riposta d'un coup de pied. Je fis un demi tour puis donna un coup de barre sur le bras et il lâcha son arme. Je shootai violemment ensuite sur ses testicules, la douleur le fit tomber et se recroquevilla sur lui même. Il leva un peu la tête et j'en profitai alors pour le massacrer la tête à coup de barre en fer. Je lâchai mon arme, tomba en arrière, et souffla un grand coup. Dans quel pétrin j'allais me fourrer ?


Dernière édition par Taroa Crowley le Mar 12 Fév 2013 - 19:59, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6793-taroa-crowley-the-crowhttp://www.onepiece-requiem.net/t6999-taroa-crowley-the-crow-vul
avatar
Taroa Crowley

♦ Équipage : ETRANGERS

Feuille de personnage
Dorikis: 386
Popularité: -4
Intégrité: -5

Jeu 31 Jan 2013 - 21:43

Thème de Taroa: http://www.youtube.com/watch?v=SCAKJ_Xuuuc


Cela fait un jour depuis ce combat contre ses sergents, et que les membres du CP5 avaient disparue. Je ne savais pas du tout où ils s'étaient planqués... Mais ceci n'était pas mon plus gros problème...


- Comment ça ? Tu as encore affronté la marine comme un fifou, tu manigances des trucs en fourbe avec des ex-agents du CP5 ! Qu'est-ce que tu fous mon petit ! Cria G-doc' énervé qui me gifla dans tout les sens après lui avoir tout dit !
- Je t'ai tout dis ! Lâche-moi maintenant tu me fais très mal ! Envoyai-je
- N'm'fait pas chier ! T'as compris ! En plus l'autre vioc' va rentrer dans deux jours et va m'engueuler parce que t'es blessé !
- Apprend moi le chemical juggling bordel !
- Je le maîtrise pas à fond ! Mais si t'insiste vraiment... de toute façon si tu crèves ça sera d'ta faute !


Après cette discutions calme et paisible, je sortis faire un petit tour en ville. J'avais pris soin de prendre avec moi un peu de musique pour me détendre. Du bon rock ça faisait du bien. Mais j'avais en penser toutes ses conneries... J'allais devoirs affronter la marine, et trouver cette blonde qui savait plein de choses sur ce qui c'était réellement passé... et une blonde en plus, mais où allait le monde ? Devenir plus fort, il fallait vraiment que je le deviennes pour pouvoir affronter cette fameuse Gucci, prénom aussi étrange par ailleurs. Leurs styles étranges ne m'aidaient pas non plus... Mais j'avais vraiment la nette impression qu'il y avait un truc qui clochait. Un membre du CP 5 avait participé à la monté au pouvoir de la marine... Elle trahit son organisation, et bizarrement elle était recherché, puis c'était la même pour tous ses autres collègues. La marine agissait comme ça aussi radicalement ? Il y avait quand même quelqu'un derrière tout ça, je ne savais pas qui, mais il y a quelqu'un c'était sur... puis ce Mephistos, bordel c'était qui lui, il était quoi dans cette histoire !


musque d'ambiance: http://www.youtube.com/watch?v=PLyi5xHtkb0


- Je penses que tu devrais t'arrêter tant qu'il est encore temps... Envoya un inconnue.
- Qui moi ? Qu'est-ce que j'ai fait encore ? Soufflai-je.
- Non pas toi, l'amiral en face de toi...
- Quoi un amiral ! Où ça !
- Laisses tombé...

Je me retournai et vis une jeune femme blonde, yeux verts, au costume et chapeau noire, signe qu'elle faisait partit d'un clither pool. Elle s'appuyait contre un mur, tête baissé, on avait beaucoup de mal à reconnaître son visage... C'était bien la description de Gucci qu'avait fait Chirei.

- Toi ! Oui toi ! Salle garce ! Qu'est-ce que tu fous là hein ! Tu veux me tuer hein ! Hurlai-je.
- Part de cette île, ce n'est pas un endroit pour toi ! Répondit Gucci.
- Tu es venu pour me dire ça, et bah... moi...je... reste ici... pour savoir ! Oui pour tout savoir !
- Tu veux vraiment tout savoir ? J'ai aidée à faire introduire le premier chef marine dans le conseil de cette île en menaçant l'autre qui avait la place, ensuite j'ai fais la même chose pour tout les autres. Après, j'ai aidé à donner tout les noms de tous les pirates sur cette archipel, qu'il soit ancien, rookie, ou venant d'un descendance comme toi. Peu de temps les massacres eurent lieu ! Le but est de tout ceci est de purifié toutes ses îles, le gouvernement mondial veut, grâce à la marine et les agents, de conquérir les îles politiquement et militairement. Cette "purification" permet de supprimer les pirates, les éradiquer, pour éviter d'avoir de nouvelle ères Pirates toujours plus sanglante ! En tuant la source du problème, la paix pourra être fait !
- En massacrant les gens innocents, ruiné leurs vies ? C'est la justice ? Hein ? Pourquoi ? Pourquoooi ! Toutes ces conneries incessantes ! Dis-en plus ! Je veux savoir ! Tu as servis de chien pour le gouvernement mondial et pour la marine, et tu décides de les quitter en trahissant des amis du CP 5!
- Je ne peux t'en dire plus... J'ai vraiment honte d'avoir fais ses choses croit-moi ! J'avais mes responsabilités, j'étais menacés... je n'étais plus qu'un pantin... tu ne peux pas savoir ma souffrance !
- Cela ne me suffit pas ! et sache une chose... Ma souffrance ! Est plus grande que la tienne !
- Tu te laisses envahir par ta haine d'un coup ? Hein ? Malheureusement tu ne pourras pas accomplir ta vengeance... mais juste... fuis Mephistos, quitte tout de suite cette île... sur ce, adieux, à jamais !


D'un coup elle disparut, j'étais tellement en colère que je ne m’arrêtais pas de frapper le sol à en gicler le sang. Mes réponses n'étaient pas toutes répondus... mais j'avais une ambition encore plus grande ! Je deviendrai plus fort possible ! Pour tous les vaincre !
http://www.onepiece-requiem.net/t6793-taroa-crowley-the-crowhttp://www.onepiece-requiem.net/t6999-taroa-crowley-the-crow-vul
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1