AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Les débuts d'un petit voleur

Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Mar 29 Jan 2013 - 20:49

Spoiler:
 
Le temps était plutôt frais, les journées étaient pour moi longue et difficile. Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais en cavale, car oui j’étais en cavale... Bon techniquement je ne risquais pas grand choses, mais à cette époque la peur me parcourait par moment l’esprit... Petit esclave de 15 ans, autant dire que les doutes sur ma culpabilité était faible. Qui pourrait croire que j’ai tué mon maître et que je me suis évadé de chez lui... J’étais à peine connu dans le monde ou je vivais et je l’étais encore moins maintenant. Vêtu de vieille fruste un sabre en main, je ne pouvais inspirer que de la pitié au gens... Quoi qu’il en soit, je voyageais d’ile en ile, le tout clandestinement bien entendu. Je n’avais pas d’argent, comment aurais-je pus payé la moindre chose et surtout comment aurais-je pu m’offrir une place sur un navire... la réponse est impossible, il m’était impossible pour moi de gagner quoi que ce soit... je ne savais pas lire et écrire à l’exception de quelques mots et de mon nom et le sabre que j’avais avec moi servais plus de décoration car je maîtrisais que moyennement cette outil... Enfin à l’époque bien entendu.

Quoi qu’il en soit, me voilà sur une ile d’apparence plutôt calme et bien Bourgeois... D’un côté on avait les paysans vivant de leur récolte et de l’autre les riches vivants... De ce qu’ils ont déjà... Moi enfant de la rue je n’avais rien et je ne connaissais que deux solutions pour me nourrir... La première est de trouver dans la nature et la seconde était de voler. Pas la peine de comprendre que celle que j’utilisais le plus était le vol. Il n’est pas toujours facile de trouver un endroit ou la nourriture est à tout le monde surtout sur les petites îles comme celle-ci... le vol était ma seule option, je n’avais que 15 ans et cela devais faire au mieux 1 mois que j’avais quitté mon maître... Mais en un seule moins j’avais réussi à devenir un assez bon voleur... Mais aujourd’hui la faim m’aveuglais et me forçais à prendre des risques. Un marchand de fruit accompagné de son épouse sans doute se trouvait au milieu de la place du village tentant de vendre leur récolte de la semaine... Je voyais une belle pomme juteuse mais aussi la bourse du marchant me faire de l’œil... Bien que la faim était mon besoin premier, je me disais que prendre la bourse allait me permettre d’ensuite m’offrir un repas décent et aussi un lit douillet depuis le temps que je n’avais pas dormit autre part que dans les cales d’un navire ou sur un arbre.

C’est d’une vitesse qui m’était propre que je volais une pomme au marchant pour ensuite glisse ma main sur sa bourse. Mais le marchant avait l’œil et me repéra la seconde après le larcin en disant :


Marchant : Voleur !!! Reviens ici tout de suite.

Une course poursuite eux alors lieu... Mais cette course fut des plus brèves. En effet en quelques minutes je tombais sur un croisement qui finissait en cul de sac. Coincé je n’avais pas d’autre solution que de me battre contre le marchant. Je ne voulais pas le tuer, je n’avais pas encore véritablement l’instinct du tueur. Mais après une minutes d’affrontement je réussi à l’attraper par la tête et le faire tomber pour qu’il se fracasse plutôt violemment le crane sur le sol. J’étais plutôt faible à cette époque, je ne connaissais pas encore le combat au corps à corps ou au sabre de façon convenable. En bref, je n’avais pour le moment que ma petite taille et mon agilité comme arme... Mais face à un type banal cela faisait largement l’affaire... Mais j’étais beaucoup moins sur face à un soldat de la marine...
http://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttp://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
David Wimund
David Wimund
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : East-Blue
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 910
Popularité: 5
Intégrité: 8

Jeu 31 Jan 2013 - 3:05

1622, Sirup.

A cette belle époque, comme on dit; David venait juste de passer officier subalterne. Il reçu alors, par ses supérieurs, le grade de Sous-Lieutenant. Un bon titre, il faut l'dire. Le jeune marine venait de faire escale sur la petite île de Sirup avec quatre de ses hommes. Ils n'étaient pas vraiment en mission, mais ils devaient surveiller le petit village, qui était sans défense et qui pouvait rapidement tomber entre les mains d'une bande d'infâmes pirates. Du coup, le supérieur de David lui ordonna de mettre les pieds sur cette île, accompagné de quelques soldats plutôt coriaces, pour pouvoir protéger la population. Notre héros n'avait que vingt-quatre années mais cela n'empêchait pas qu'il soit robuste. Sinon, il ne serait guère arrivé au statut de Sous-Lieutenant. Pour lui, c'était un grade prestigieux. Pour d'autres, c'étaient juste un truc d'merde que tout le monde pouvait passer facilement. David avait pourtant mit pas mal de temps a monter cet échelon. Mais, Sous-Lieutenant le rapprochait de plus en plus de son objectif principal ! Devenir Amiral.

A son arrivée sur Sirup, le jeune homme put déjà remarquer le beau temps qu'il y faisait. Un beau soleil y donnait sa chaleur et un très léger vent, quasi inexistant, lui donnait sa fraîcheur. Le ciel était si haut, si bleu, si beau ! Il n'y avait que quelques nuages qui se déplaçaient dans les airs, lentement. David aperçut directement en pénétrant dans ce sublime village, les agréables maisons en toit de chaume, abritant des familles. On pouvait voir des champs à perte de vue avec des agriculteurs cultiver la terre dessus. Il y avait là aussi un grand bâtiment qui n'était autre que la mairie principale du village. Juste à côté, le marché était grand ouvert. Ici, tout les habitants venaient faire leurs petites courses. Acheter, des provisions etc...

A priori, il n'y avait aucune base de la marine. C'était sans doute pour cela que ses supérieurs lui ont ordonné de venir sur cette île au plus vite. Le jeune Sous-Lieutenant se balader dans le village avec ses coéquipiers. Il observa longtemps les manoirs des nobles en pensant qu'ils étaient magnifiques. Le petit groupe de marines souriait aux villageois, qui se sentaient rassurés d'avoir la protection de l'armée du Gouvernement Mondial. Certains étaient mêmes surpris de les voir. Comme si ils n'en avaient jamais vu de toute leur existence. En même temps, il n'y avait aucune base de la marine chargée de la défense de l'île. Il faut dire, qu'à cause de cela, les pirates étaient les bienvenus ici. Ils pouvaient à leur guise bloquer le port, faire régner la terreur sur toute l'île, demander de la nourriture pour les mois à venir. Enfin bref, ils étaient totalement libres. Il fallait remédier au plus vite à cet énorme problème !

Soudain, David entendit le cri d'une personne. Criait-elle au secours ?

Voleur !!! Reviens ici tout de suite.

C'était sans aucun doute le cri d'un marchand qui demandait de l'aide. On le voyait poursuivre le voleur pendant quelques minutes. Comme il était un peu gras au niveau corpulence, il fut rapidement fatigué mais réussit à rattraper le voleur. David s'approcha le plus vite possible de la scène. On entendit des cris, des boums ! Puis on voyait le marchand, étalé au sol, après s'être pris une raclée. L'agresseur était un adolescent. Mais comment un adolescent pouvait contenir en lui une telle force. Mais on aurait dit qu'il était misérable. Alors, David, sans faire de gestes brusques, s'avança et prit la parole avec une voix des plus douces possible.

Bonjour jeune homme. Tu sais que ce n'est pas bien ce que tu viens de faire. Je suis le Sous-Lieutenant Wimund. Appelle-moi David d'accord ? Allez, viens avec moi doucement. Ne t'inquiètes pas, tout va bien se passer.


Dernière édition par David Wimund le Ven 1 Fév 2013 - 6:01, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6802-david-wimundhttp://www.onepiece-requiem.net/t7017-fiche-de-david-wimund
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Jeu 31 Jan 2013 - 21:35

Alors que je venais de naitre, mais vie n’était que celle d’un enfant esclave. J’avais beaucoup de chance car ma mère était douce et chaleureuse avec moi et malgré les taches ingrates que je devais faire, je n’étais pas si malheureux... Je n’étais pas libre mais j’étais dans un sens bien... Des fois c’est simplement l’amour d’une mère qu’il nous faut... Mais aujourd’hui j’étais pour ainsi dire libre, mais je ne vivais pas mieux. J’étais seul, je devais me battre pour vivre, me battre contre toute chose et dans un sens j’étais malheureux... Mais le bonheur, je ne savais pas que ce c’était... Ou plutôt je ne savais plus... ma mère était morte et je n’avais aucun repère. Comment pouvais-je bien finir ? Aucune chance.

Le vol est une chose si simple, mais comportant beaucoup de risque... Comme cette fois, voler un type est une chose lui échapper est autre choses... Sans compte qu’il fallait le battre... L’homme devait bien faire le triple de mon poids et la différence de taille était presque le double on aurait cru... A cette époque je ne devais faire que 1m65 maximum et j’étais déjà pratiquement à la fin de ma croissance... enfin bref, cela avait pris quelques minutes, mais j’avais réussi à battre le type sans trop de problème encore. Il faut dire que j’avais réussi à mettre exploiter sa forte corpulence contre lui... Je croyais que c’était grâce à un talent cacher, mais dans le fond, aujourd’hui, je me dirais plutôt que c’était surtout un coup de chance.

Mais ce qui n’en n’était pas une était surtout l’arrivée d’un autre homme légèrement plus inquiétant... Sous-Lieutenant Wimund, c’était son nom. Même si je n’étais pas très malin, je pouvais comprendre qu’il devait être de la marine et c’était la première fois que j’avais affaire à un homme de cette trempe... Je l’écoutais parler, mais ses paroles en apparence douce ne m’empêchaient pas d’être sur la défensive... Je n’avais pas confiance avec les forces de l’ordre surtout qu’il devait y avoir une enquête sur moi... Ou tout du moins sur la mort de mon maitre. Bon peu de chance que cette affaire aboutis ici... Surtout que c’était presque un délit mineur comparé à certains crimes fait par des pirates ou des brigands.

Quoi qu’il en soit, je savais qu’il voulait une réponse, il ne me demandait pas mon nom mais juste que je le suive sans faire d’histoire. Chose qu’il devait se douté je n’allais pas répondre oui sans lutter... D’ailleurs je me demande si quelqu’un c’est déjà rendu sans lutter. Enfin bref, j’avançais doucement vers lui avant de lui dire :

Tout est une question de point de vue non ?

C’est sans un mot de plus que je me lançai à l’assaut. Je savais qu’avec lui la chance et le talent ne suffiraient pas, il fallait se montrer surtout plus fort. C’est donc avec une maitrise encore incertaine que je sortais mon sabre pour lancer un coup à l’horizontal sur cet homme... J’espérais que mon attaque surprise le touche ou au moins me permette de le faire lâcher prise, mais s’il était le soldat qu’il disait être je n’avais strictement aucune chance de le faire abandonner.

Je ne tiens pas à perdre ma liberté, je n’irais pas en prison ou quoi que ce soit, ce n’est pas vous ni personne d’autre qui m’arrêtera.

Je ne savais pas si je pouvais gagner, mais je me disais que vu la situation, la meilleur chose que je pouvais faire c’était attaquer. Je n’avais pas encore assez de force dans les poings ou dans les jambes... Sauf si c’est pour faire des cabrioles. Je devais donc attaquer avec mon sabre... Même si je devais le tuer. J’ai déjà assassiné mon maitre, je pouvais bien assassiner cet homme, je n’étais plus à ça prêt... Même si la mort n’était pas encore vraiment dans ma nature.

J’étais déterminer à le combattre, mais sans formation, sans instructeur pour m’apprendre comment bien tenir une arme, bloquer un coup et j’en passe, pouvais-je vraiment gagner... Je n’en savais rien, mais je devais essayer... Coute que coute.
http://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttp://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
David Wimund
David Wimund
•• Lieutenant ••

♦ Localisation : East-Blue
♦ Équipage : /

Feuille de personnage
Dorikis: 910
Popularité: 5
Intégrité: 8

Ven 1 Fév 2013 - 0:18

Visiblement, le jeune garçon ne voulait en aucun cas se rendre. Chose que le jeune officier remarqua en attendant la réponse de l'adolescent. On pouvait comprendre rien qu'en l'observant qu'il était pauvre. En effet il avait un aspect relativement misérable. David n'allait quand même pas emmener un petit bonhomme de force, c'était une question de principe. Il ne fallait même pas y songer selon lui. C'était un bon marine et les bons marines ne sont pas des monstres mettant derrière les barreaux n'importe quel criminel qui a commis de mauvais actes même si ce n'était qu'un gosse. Notre héros ne ferait jamais une telle chose. Ou alors il le ferait mais pas de son gré. Le simple fait de penser à cela faisait tressaillir le jeune marine. Ses jambes vacillaient et il ne savait plus quoi faire. Soit il attendait la réponse du gamin, soit il se mettait à l'attraper de force et à l'emmener avec lui. Mais pendant ce temps, ses partenaires soldats virent à se rencontre petit à petit. David jeta un coup d'oeil au pauvre marchand qui était allongé sur le sol. Le sang ruisselait de son visage, ce qui créa une hémorragie qui ne pouvait guère s'arrêter. Cet homme avait grandement besoin de soins, ou il allait bientôt baigner dans son propre sang. Heureusement il ne ressentait aucune douleur, car il était totalement inconscient après les violents coups que lui avait administré le jeune voleur. Finalement, le gamin s'avança doucement et prit la parole.

Tout est une question de point de vue non ?

Avec la réponse qu'il venait de balancer à la gueule de l'officier, tout était désormais sûr. Il ne voulait pas se rendre. Il était déterminé à ne pas reculer, il faisait face au soldat de la marine. Pourtant nombreux sont les petites frappes qui ont mouillés leur pantalon rien qu'en causant avec le représentant de la justice. En effet, il avait une carrure extrêmement impressionnante et une musculature plus que développé. Et aussi niveau taille il était hors du commun. Il sortait largement de lot car il mesurait plus de deux mètres ! Alors comment un petit gamin qui venait certainement tout juste d'avoir la quinzaine pouvait se dresser devant un tel homme. Dans la tête du jeune David, il était hors de question d'attaquer le gamin. Peut-être qu'une simple et douce gifle suffirait ? Mais même cela était trop violent et risquait de blesser le gosse. Celui-ci avait l'air d'être quand même un p'tit combattant. Un bretteur carrément. Etant donné qu'il avait avec lui un long et magnifique sabre qui montrait qu'il devait être plutôt expérimenté en ce qui concerne le combat à l'arme blanche. Plutôt le style à l'épée. Mais n'oublions guère que l'officier subalterne refusait catégoriquement d'attaquer l'adolescent.

Soudain, celui-ci tira son sabre du fourreau d'une traite et asséna un violent coup avec le côté tranchant de la lame à David dans l'espoir de le blesser. Le petit venait à l'instant de démarrer le combat. Un combat où le jeune marine n'allait sûrement que se défendre. Seulement, l'attaque fut assez prévisible et David en profita pour esquiver avec une certaine aisance le coup du gamin. Il ne savait peut-être pas très bien tenir son arme mais le coup qu'il venait de donner à l'officier était sincèrement d'une grande puissance. Un gamin prometteur, n'est-ce pas ? Puis, on entendit la voix de l'adolescent.

Je ne tiens pas à perdre ma liberté, je n’irais pas en prison ou quoi que ce soit, ce n’est pas vous ni personne d’autre qui m’arrêtera.

C'était tout juste un jeune homme qu'il employait déjà de grands termes tels que la liberté et la prison. A croire qu'il se considérait véritablement comme un bandit. Alors pour le calmer, David attrapa l'adolescent par le col et l'envoya valser contre un mur sans utiliser toute sa force. Est-ce que son attaque venait de faire mouche ? David se retourna quelques secondes et aperçut ses coéquipiers arrivaient en courant. V'là que toute l'équipe se mêlait à l'affaire.
http://www.onepiece-requiem.net/t6802-david-wimundhttp://www.onepiece-requiem.net/t7017-fiche-de-david-wimund
Yumi Matsu
Yumi Matsu


Feuille de personnage
Dorikis: 2492
Popularité: -106
Intégrité: -92

Sam 2 Fév 2013 - 1:12

C’était sans doute le manque de finesse, d’expérience et d’allonge qui devait peser lourd sur moi. La différence était vraiment de taille. J’avais l’impression d’être un enfant face à un géant... Ce qui était peut-être un peu le cas dans un sens. Mais devais-je abandonner pour autant ? Jamais, il n’était pour moi hors de question d’abandonner. J’avais fait trop de sacrifice pour vivre libre, j’étais allé trop loin pour me faire arrêter comme ça. Alors au diable cette pseudo justice et vivre le combat pour la liberté... J’étais un esclave et si je me faisais capturer je savais que je risquais gros. Esclave libéré ? Evadé ? Si je me retrouvais capturer la question allait sans doute se poser pour ses hommes de la marine... Mais il n’y avait pas que ça comme problème. Si cela s’arrêtais à simplement se problème. J’avais aussi une pierre précieuse caché autour du cou. Une pierre brillante comme le soleil ayant probablement une grand valeur financière, une pierre rouge d’une valeur sentimental immense pour moi. Si j’étais capturer, sans aucun doute que ceux-ci la prendrais... Sans doute en imaginant que je l’avais volé. Mais ce n’était pas le cas, cette pierre était à moi depuis ma naissance et était surtout le dernier souvenir que j’avais de ma mère.

C’était pour toutes ses raisons et même si je savais que la chance était contre moi, que je continuais à me battre. D’autres hommes venaient ce qui ne faisait qu’empirer les choses mais tant pis. Je les affronterais tous sans exception, je me battrais jusqu’as ce que je trouve un moyen de quitter cette ile libre... Mais il était pour moi hors de question de me rendre. C’est pour quoi, après ma tentative d’attaque ratée, mon vol plané sur un mur pour atterrir dans quelques vieilles caisses et carton sale, je me relevais. Je ne voulais pas le laisse m’avoir et donc malgré un choc moyen, je fis mine d’avoir rien sentit. J’étais plutôt robuste de toute façon, même s’il était plus fort que moi je savais encaisser... C’était l’avantage d’avoir été esclave, j’avais appris à encaisse des coups plutôt rudes.

Quoi qu’il en soit, je devais trouver un moyen de contre-attaque. L’autre homme était plutôt lourdeur et cela avait été à mon avantage. Lui c’était diffèrent, il était plutôt grand... Trop grand même. Je me mettais alors à penser à une stratégie. Je pensais profiter de ma vitesse et de ma petite taille pour le surprendre. Son corps grand et massif devais être le gêner quand il devait se baisser rapidement. Je pouvais donc rapidement me glisser sous ses pieds et le prendre par surprise.

C’était donc mon plan et j’espérais bien qu’il allait marcher. Je courais donc vers mon ennemi à toute allure tout en gardant une posture plutôt basse. Le forcer à se baisser pour qu’il m’attrape comme l’autre fois. Une fois baissé je pouvais le surprendre avec ma vitesse en esquivant son attaque en glissant sous ses jambes pour l’attaquer par dernière. Il était grand et je pensais que les premiers reflex qu’il aurait serait de se baisse pour m’attraper et non de fermer ses jambes. Apres tout, plus les jambes sont droite, plus il est difficile de se baisse complètement. Une fois derrière lui, j’avais prévu de l’attaque par derrière après avoir bondis assez haut pour être au-dessus de son dos. J’avais confiance en mon plan et je pensais bien qu’il allait marcher. Je risquais de le tuer, mais je le préférais mort que moi en prison... Mais pouvais-je y arriver, j’avais beaucoup de courage, mais je manquais d’expérience... Ce qui n’était pas le cas de mon adversaire qui lui devait sans doute avoir beaucoup plus d’expérience que moi.

Cela durait un petit moment, mais finalement je ne pouvais pas gagner. Je finissais prisonnier tout ça pour un simple vol. Mais cela se serait simplement contenter d’une simple tape sur les doigts si je n’avais pas eu ma pierre précieuse sur moi. Certain soldat voulait me faire avouer que je l’avais volé. Mais en guise de réponse ils avaient le droit à des menaces qui se transformait en tentative... Evidemment enchaîner comme un animal je ne pouvais rien faire et c’était ce qui était le plus rageant...

Je passais exactement une semaine dans leurs cellules, certains soldat qui m’interrogeait n’hésitait pas à utiliser la manière forte pour le faire parler. Mais rien n’y changeait, je ne parlais pas sauf pour les menacés ou insulter. C’est finalement l’homme qui m’avait arrêté qui me libérait en me rendant ma pierre précieuse. Il en profitait pour l’expliquer qu’il croyait mon histoire sur la pierre... Logique vu que personne ne la réclamer et qu’il espérait que je ne recommence plus... Je quittais la base de la marine en leur offrant un doigt d’honneur signe de ce qu’ils disaient j’en avais rien à foutre.

http://www.onepiece-requiem.net/t6338-yumi-matsuhttp://www.onepiece-requiem.net/t6395-yumi-matsu
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1