AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Bien loin des autres...
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Sam 2 Fév 2013 - 20:08

- Kof... Kof...

De l'eau dans les poumons qui sort. Du mal à respirer. De l'agitation tout autour. Pas d'image, mais des sons, des hommes. Grey est complètement étourdi, il a du mal à bouger. Il veut se lever, mais on le retient. Il ne comprend pas ce qu'on lui dit. Mais les bourdonnements lui donnent encore plus mal à la tête. Il tente d'ouvrir les yeux. Tout est flou. Il a de nouveau des sensations dans le corps. Il a froid. Il est trempé. Et une douleur. A la jambe. Et quelle douleur ! Il a l'impression qu'on la lui a arrachée ! Mais il ne peut toujours pas bouger. Deuxième tentative d'ouverture des yeux. Pas mieux que la première, si ce n'est que cette fois, il distingue plusieurs masses. Y'a pas mal de monde autour de lui. Il ouvre la bouche pour parler, mais il n'y arrive pas. Un gargouillis, au mieux. On l'attrape par les pieds et les bras. La douleur à la jambe empire. Il est soulevé du sol ! Cette sensation lui donne envie de vomir. Rarement il avait été dans un tel état. On l'emmène ailleurs, les secousses n'améliorent en rien son état. Puis on le pose. Sa jambe continue de lui faire un mal de chien. Les yeux ouverts une fois de plus, il compte trois personnes. Mais l'endroit où il est est sombre, il ne peut pas bien y voir. Grey lève un bras pour interpeller les types, son bras aussi le lance. On se retourne vers lui. L'un d'eux s'approche. Il a quelque chose à la main. Un couteau ? Non... Autre chose, mais il le plante bel et bien dans le cou du jeune homme. Soudain, les sons s'éteignent petit à petit, aussi rapidement que les yeux de Grey se ferment. Et d'un coup, il perd connaissance...


-------------------

Lorsqu'il se réveilla, il y alla mollo. Ouverture des yeux d'abord. Il les fit cligner plusieurs fois, comme pour s'adapter. Il voyait à peu près bien. Encore un peu flou, mais d'ici quelques minutes, ça devrait aller. Au début, Grey avait cru être dans une grotte, mais il s'était trompé. C'était la chambre d'un navire. Une bougie éclairait modestement la pièce. Le bateau ne tanguait presque pas. La mer était calme. Le garçon aux cheveux rouges se redressa, mais aussitôt, des tiraillement dans tout le corps l'obligèrent à reposer sa tête sur l'oreiller. Par bribes, il se rappelait son dernier moment éveillé. Enfin, majoritairement, c'était la douleur fulgurante de sa jambe dont il se souvenait. Du bout des doigts, il essaya de jauger l'ampleur des dégâts. Il sentait un bandage. Ce n'était donc pas très encourageant. Mais il en avait sur plusieurs autres parties de son corps aussi. Encore moins encourageant. Que s'était-il donc passé pour qu'il se retrouve dans cet état ? Pas moyen de trouver la réponse. Et ce fut à ce moment-là que la porte s'ouvrit.

Spoiler:
 

Un mec à qui Grey devait bien mettre une tête entra, pipe entre les dents et une assiette pleine de ragoût à la main. Les deux étaient aussi surpris de se voir l'un que l'autre. Mais le bonhomme se remit de sa surprise rapidement, et de la stupeur il passa à la joie. Un sourire fendit ses lèvres, tout content de voir que le comateux s'était réveillé.

- Hé ba ! Enfin ! T'auras mis le temps mon gars !

- Comment ?

Grey avait eu peur que les mots ne restent bien au chaud dans sa gorge. Mais en fait, il pouvait parler tout à fait normalement.

- Ca fait deux jours que tu dors ! Deux jours ! On commençait à se demander si finalement, tu reviendrais parmi nous.

- Je suis où ?

- Sur le Passeur. Navire marchand. Donc pas de quoi t'inquiéter. J'dis ça parce que quand on t'a repêché, tu n'arrêtais pas de t'agiter. T'as eu peur qu'on soit des pirates, hein ?

- Vous m'avez repêché... J'étais tombé à l'eau ?

- Bah, en général, c'est ce que veut dire repêché, ouais. On t'a ramassé alors qu'on quittait le Cap des Jumeaux. On t'aurait bien déposé là-bas, mais question timing, on était un peu short. En plus, la tempête se préparait donc bon. Tu sortais d'où comme ça ?

Grey ne répondit pas tout de suite. Il réfléchit d'abord. C'était une bonne question. D'où sortait-il ? Pourquoi avait-on dû le repêcher ? Qu'est-ce qu'il était en train de faire avant de tomber à l'eau ? Des images fugaces lui traversèrent l'esprit. Des esquisses de visages. Il était avec des gens.

- Je ne m'en rappelle plus.

- Ah, amnésie ? T'as dû prendre un sacré coup sur la tête alors. T'en fais pas, en général, ça revient rapidos. Tu te rappelles de ton nom, au moins ?

- Oui... Grey. Je m'appelle Grey.

- Grey ? Enchanté ! Moi c'est Dory Prane ! Mais à cause de l'accent d'un des marins, ça s'est transformé en Doly, donc sois pas étonné. Chui le Docteur du navire mon p'tit gars ! Hé ouais, c'est moi qui t'ait rafistolé. T'as dégusté sévère. Ta jambe était dans un sale état, ton bras, presque autant, et plein d'éraflures un peu partout. T'as d'la veine d'être en vie, moi j'te le dis !

Grey ne l'écoutait qu'à moitié. Il avait les yeux fixés sur l'assiette du Doc. S'il avait pu bouger convenablement, il aurait sans doute bondi sur la gamelle. Heureusement, Doly avait compris le message. Il souffla, mais tendit son plat au rescapé. Le jeune homme voulut prendre l'assiette d'une main, mais la grimace que cet effort lui arracha fit changer le Doc d'avis. Il allait lui faire manger... C'était pas agréable d'être assisté de la sorte, mais le plat était tellement bon, et il avait tellement faim... Quand il eut terminé, la fatigue le gagna. Le Doc sortit, et il se rendormit presque aussitôt.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finie http://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Dim 3 Fév 2013 - 16:37

Trois jours plus tard, la situation s'était bien améliorée. Non pas que Grey était complètement remis et se souvenait de tout, mais au moins, il pouvait quitter la chambre et respirer un peu d'air frais en marchant avec ses jambes. Enfin, il avait besoin d'une canne quand même. Sa jambe droite en avait pris un sacré coup. En tout cas, le Doc connaissait bien son boulot. Dommage qu'il ne puisse pas agir aussi sur la mémoire. Grey était bien embêté. De temps en temps, une image lui revenait, mais pas moyen de remettre un nom dessus. Il se souvenait avoir quitté son île il y avait un bon moment, avec pour but de devenir un pirate capable de protéger les siens rien que par sa renommée. Donc, est-ce que ces visages qu'il voyait étaient des compagnons ? Impossible d'en être sûr.

Le vent dans les cheveux, quelle agréable sensation. Le temps n'était pas mauvais aujourd'hui. Grey avait appris qu'il était sur Grand Line, le rêve des pirates. Un bon pas en avant dans sa carrière. Mais que faire ensuite ? Les marins lui avaient expliqué qu'une fois Reverse Mountain passé, il fallait s'orienter sur l'une des nombreuses voies maritimes qui composaient la première partie de GL. Le navire sur lequel se trouvait le jeune homme, le Passeur, n'avait pas encore de chemin définis. Et de toutes façons, les marchands avaient une affaire à conclure en mer. Selon eux, ils étaient d'honnêtes marchands, mais ils étaient aussi capable de trouver des "choses", plus ou moins légales pour leurs clients les plus généreux. Alors, sur l'océan, c'était plus simple pour ne pas se faire attraper.

- Ah, les voilà.

Le Doc était à côté de "Grey le boiteux" , sur le pont. Ils étaient assez loin de l'agitation du jour. Un bateau qui posait une planche sur le Passeur, histoire que les deux partis puissent se parler et se serrer la main. Dory expliqua au jeune homme que ce n'était pas la première fois qu'ils faisaient affaire avec ces gars-là. Et ce n'était pas parce que la marchandise n'était pas super légale que ça en faisait des brigands pour autant. Ils étaient même utiles apparemment. Ils étaient au courant de ce qui se passait sur ces mers dangereuses, et en informait les marins du Passeur.

- Et voilà la cargaison.

- Et voilà le paiement.

Petits commentaires sur les échanges. Transaction terminée. Le bateau commence à repartir, le Passeur, lui, ne bouge pas. Les marins tirent une drôle de tronche. Accompagné de trois hommes, le Capitaine vînt à la rencontre de Grey et du Doc. L'un des hommes leva son arme, et la pointa sur le garçon aux cheveux rouges. Grey fronça les sourcils. Il ne comprenait pas. Tout comme Dory.

- Qu'est-ce qui se passe Cap'taine ?

- Désolé Dory, mais il semblerait qu'on ait repêché un pirate. Un pirate recherché par le gouvernement.

- Comment ? D'où ça sort, ça ?

Le Capitaine lui tendit alors des papiers. Des affiches, avec des visages dessus. Des primes. Dory les regarda les unes après les autres, Grey aussi, par-dessus son épaule. Une demi-douzaine de bonhommes, primés entre 1 et 23 000 000. Les visages étaient ceux que le jeune homme voyait par flashs occasionnellement. Et dans le tas, il y avait sa tête. Grey, primé à 11 000 000 de Berrys. Ca donnait des réponses à ses questions, pas toutes, mais c'était pas mal. Il était partagé entre la joie d'en savoir plus, et l'appréhension, parce que sa situation actuelle n'était pas à son avantage. Il était sur un navire étranger, loin de ses compagnons, menacé par une arme, et blessé. Le Doc regarda l'affiche, puis Grey, et continua de passer de l'un à l'autre avec un air d'incompréhension. Le Capitaine prit alors la suite, en demandant d'escorter le jeune homme. Grey les suivit, un dernier regard pour Dory, qui le lui retourna, avec un air désolé.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finie http://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Lun 4 Fév 2013 - 11:10

Retour dans la chambre, mais elle a perdu de sa chaleur. Rien n'avait l'air différent pourtant, sauf le fait qu'à présent, il y avait un garde à l'entrée. Grey était un prisonnier. Il continuait de recevoir des soins du Doc régulièrement, mais il était devenu distant. Son travail était toujours aussi efficace cependant, le jeune homme se sentait de mieux en mieux. De temps en temps, le pirate essayait de le cuisiner, savoir où ils se rendaient, mais Dory ne lâchait rien, pas la moindre information. Dans tous les cas, Grey allait être remis à la Marine, quel que soit l'île. Et les marchands empocheraient 11 000 000, ce n'était pas rien.

Trois jours après avoir été enfermé, Grey se sentait suffisamment bien pour marcher à un rythme normal, comme si il n'avait pas de canne, ou presque. Il boitait encore un peu, mais c'était en bonne voie. Ce jour-là, le bateau tanguait beaucoup, la mer avait l'air agitée. Quand le Doc passa le voir, il lui demanda s'il était le genre à avoir le mal de mer.


- Mais bon, t'es un pirate, alors ça doit pas te faire trop d'effet.

- On dirait que tu m'en veux toujours. Pourtant, je n'ai pas changé depuis que vous m'avez recueillis. Il n'y a pas de différence.

- Si. Dans le journal, il y avait marqué que vous aviez tué un Colonel de la Marine, foutu le boxon sur une île de North Blue.

- Ah bon ? De sacrés pirates alors...

- Tu joues encore à l'amnésique. Dire que j'commençais à t'apprécier.

- J'ai vraiment oublié, tu sais. Par contre, je ne nie pas que j'ai choisi la piraterie...

- Ah ! Tu le reconnais !

- Mais j'ai mes raisons.

- Tes raisons... J'ai même pas envie d'en entendre plus.

- Je ne suis pas une de ces brutes qui boivent et qui tuent pour n'importe quel motif.

- Tu m'en diras tant...

Et le Doc sortit. Il avait un air de déception sur le visage. Grey ne lui connaissait plus que cet air depuis que la vérité avait éclaté. Il aimerait bien que sa mémoire soit entièrement revenue, mais ce n'était toujours pas ça. Du coup, pas moyen de s'expliquer clairement sur ses méfaits de pirate. De toutes façons, un pirate, quoi qu'il fasse en général, était vu comme le mal. Quelques heures plus tard, le bateau roulait dangereusement. Même de sa cabine, Grey entendait les hommes hurler un peu partout, des ordres, des commentaires, des plaintes. Ca devait vraiment être quelque chose sur le pont.

Plus les minutes passaient, et pire la situation devenait. A un moment, une vague avait été tellement grosse que le Passeur avait failli se retourner. Pour le coup, le garde qui surveillait la porte la défonça, à cause d'un équilibre perdu. Il se releva vite, mais il avait lâché son fusil, désormais aux pieds de Grey. Les deux se regardèrent un bon moment, avant que le garde décide de plonger aux pieds du pirate pour récupérer son bien. Mais Grey, qui voyait là une chance de s'en sortir, dégagea l'arme d'un pied et quand l'homme arriva tout près de lui, lui asséna un coup de tranchant de la main au niveau du cou. Assommé. Il n'y avait plus qu'à sortir à présent.


http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finie http://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
avatar
Grey

♦ Localisation : Armada

Feuille de personnage
Dorikis: 7131
Popularité: -434
Intégrité: -356

Jeu 7 Fév 2013 - 0:40

C'était pas commode de se déplacer en mode boiteux sur un bateau qui avait l'air de vouloir chavirer toutes les dix secondes. Grey manqua de tomber deux ou trois fois, mais arriva finalement à la porte qui donnait sur le pont. Là, il allait devoir jouer finement son coup. Il avait repéré à peu près où se trouvaient les canoës de sauvetage, l'ennui, c'était le monde qu'il y avait entre ces petits bateaux et le pirate. Parce qu'une fois la porte du pont franchie, c'était un autre monde ! On aurait dit que l'océan avait juré de couler le Passeur, et qu'il redoublerait d'efforts tant qu'il n'y serait pas parvenu. Le temps y mettait vraiment du sien. Vent, orage, éclairs, puis des vagues géantes...Déluge aurait été un mot trop faible pour décrire ce spectacle. Et les matelots, comme pour répondre à ce défi, bougeaient, criaient sans cesse des choses les uns aux autres, pour se dire où aller pour résister une minute de plus face à la Nature.

Jamais Grey n'avait vu pareil spectacle sur les Blues. Bien entendu, il avait écouté les rumeurs qui disaient que Grand Line était un tout autre monde, mais il avait pris cela pour de l'exagération de types qui avaient un peu trop picolés et qui voulaient se donner un genre, le genre d'être encore là pour en parler, vieux briscard, loup de mer... Force était de reconnaître qu'ils avaient raison.

S'étant remis de sa stupeur, le pirate prit le chemin qui menait aux chaloupes. Il avait pris le soin de dissimuler sa tignasse rouge sous sa capuche, histoire d'attirer un peu moins l'attention. Mais avec tout ce qu'ils avaient à faire pour ne pas sombrer, le pirate était le dernier des soucis des marins. Mis à part les secousses, et d'être presque tombé à l'eau une nouvelle fois à cause d'une vague de taille impressionnante, Grey arriva jusqu'à l'une des barques. L'avant-dernière en fait, les autres avaient été arrachées de force par la mer. Posant sa canne par terre, le garçon aux cheveux rouges commença à faire descendre la barque, en espérant qu'elle ne serait pas démontée au moment de toucher l'eau fracassante. Il fallait être fou pour vouloir embarquer dans ce petit machin en bois par un temps pareil. Mais quel autre choix y avait-il ? Si Grey restait, il était livré à la Marine.

Prêt à passer par dessus-bord, au moment de lever son pied blessé, un éclair aveugla le jeune homme. Ce flash agit comme une clé. Une clé pour redonner au garçon ce qu'il avait perdu. Sa mémoire. En un instant, des semaines et des semaines de passé perdu lui revinrent. Sa rencontre avec Drogo, le Capitaine des Bloody Sorrow, puis Galowyr, son rival, et Zarechi, et Hayato... Leurs aventures de pirates ! La raison de la prime de Grey ! Le Beer Festival ! La montée de Reverse ! Et la descente... Oui, ce moment-là... Après avoir repoussé les envahisseurs sur le bateau de pirates, le Susanoo, Grey avait aidé à évacuer l'eau puis à reboucher les trous. Mais à la fin, il avait voulu remonter pour prévenir Drogo que ce serait limite pour eux si ils voulaient ne pas couler. Sauf que la tempête avait grondé aussi, et après une terrible secousse, poussé par l'un des derniers abordeurs ennemis en déroute, il était tombé dans l'eau.

Retrouver tant de choses d'un seul coup lui fit un peu mal à la tête, et le paralysa, d'une certaine façon. Une fois remis de ses émotions, il recommença à passer son pied par dessus-bord, i devait rejoindre son équipage ! Mais fut vite ramené en arrière. Attrapé dans le dos, on l'avait tiré et projeté contre un pan de mur en bois qui composait la cabine.


- Non mais t'es pas bien ?! Tu veux mourir, ou quoi ? Par ce temps, c'est ce qui arrivera si tu files !

C'était Dory. Grey commença à se relever tant bien que mal. Sans sa canne sur laquelle s'appuyer, c'était difficile de bien rester debout. Il était obligé de se poser contre le mur. La bateau qu in'arrêtait pas de tanguer et la pluie qui s'abattait sur lui n'aidait en rien.

- Je n'ai pas le choix ! Si je reste, ça reviendra au même ! Une fois livré à la Marine, je suis condamné !

- Je... J'allais aller parler au Capitaine. Je me suis vite rendu compte que t'étais pas un tueur assoiffé de sang comme certains tarés dans les journaux ! Et si tu as oublié ce que tu as fait, ça pourrait être l'occasion d'un nouveau départ. Tu pourrais partir te cacher, et ne plus te montrer. Ou même, rester ici...

- Désolé Dory, mais la mémoire, je l'ai retrouvée.

Grey ne savait pas trop pourquoi il jouait cartes sur table comme ça. S'il avait menti, il s'en serait peut-être mieux sorti. Mais ce Doc qui voulait lui accorder sa confiance...

- Alors tu... tu te souviens. Bon, et après ? Tout le monde n'a pas à le savoir ! Ce sera notre secret. Reste parmi nous, et choisis une voie différente. Suffira de te cacher quand la Marine nous approchera de trop près.

Une proposition plus que généreuse. C'était vraiment une possibilité de tourner la page, de rentrer dans le rang et d'avoir une vie calme. Malheureusement...

- Non Doc, j'peux pas. J'ai déjà une voie, je dois la suivre ! En suivant vos pas, toi et les autres, jamais je n'accomplirai mon objectif !

Le Doc avait un air de profonde tristesse sur le visage. A cause de son job de médecin sans doute, il avait voulu sauver le jeune homme, tant physiquement que mentalement. Mais il avait compris que rien ne ferait changer d'avis son patient. Renonçant à tout argument, il fit un pas de côté. De toute évidence, il n'avait pas le coeur à empêcher le jeune de prendre la mer. Grey se précipita en avant pour quitter le navire, mais une fois encore, on le tira en arrière. Cette fois c'était plus violent, peut-être parce que c'était le Capitaine.

- Hé bien Dory. C'était moins une avant qu'il ne s'échappe. Vous faîtes toujours trop dans le sentiment. C'est un pirate, il ne mérite pas mieux que la prison.

Grey tenta de se relever, mais le Capitaine lui mit un pied bien en force sur le dos. Pas moyen de bouger dans son état.

- Arghhh...

- Capitaine, je...

- Ne perdez pas votre temps, j'ai tout entendu. Il n'a pas du tout renoncé à son envie de piraterie. Et moi, je ne renoncerai pas à mon envie de 11 000 000 pour un type qui ne regrette pas ses actes.

Puis, le pirate fut soulevé de terre par deux gros bras. Le Capitaine leur donna l'ordre d'attacher solidement le prisonnier, et de le ramener la cabine. Finalement, il aurait peut-être dû accepter la proposition du Doc, au moins temporairement.
http://www.onepiece-requiem.net/t2811-grey-is-coming-finie http://www.onepiece-requiem.net/t2977-grey-s-abilities
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1