AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 Duel à l'aube : une belle journée pour mourir ?
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Jeu 7 Fév 2013 - 21:05


La nuit était vite passée. Normal, Joseph était sur excitée. Il ne tenait plus en place. Il fallait le voir envoyer des coups dans le vide et se passer l'affrontement à venir dans sa tête. Son shadow boxing était assez comique à voir, surtout les passages où il encaissait des coups fantômes. Toute la nuit ou presque, il s'était repassé le film des évènements précédents. Il avait tenté d'en tirer des leçons afin de mettre au point une stratégie pour se préparer à faire face au grand Jack Callughan. Rien à faire, l'homme lui était de trop loin supérieur pour qu'il puisse établir une stratégie digne de ce nom. Alors il frappait dans le vide pour tuer le temps et calmer son anxiété. Sur les coups de 3 heures du matin il avait été honorer sa chère Léna de sa présence. Une brave petite celle là décidément, pas farouche pour deux sous et totalement soumise à celui qu'elle appelait affectueusement "son champion". Il ne restait plus qu'à espérer pour Joseph que ce n'était pas la dernière nuit où il partageait sa couche. La Mort n'est pas une compagnon particulièrement chaleureuse et il doutait sérieusement qu'elle connaisse quoique ce soit à la Chose. Plus l'aube approchait et plus l'ex-agent se sentait devenir nerveux. Il avait un rendez vous important à honorer après tout, sûrement le plus important de sa vie.

"Qu'est ce qu'il fout ce con... Pourquoi il est pas encore revenu ? P'tain si jamais il a perdu Jack, je vais le retrouver et lui faire bouffer toutes ses dents une par une à ce pécore. Pas moyen que je loupe ce rendez vous... Pas moyen !"

Crack Joe était nerveux et quand il était nerveux, il tournait en rond, ressassait et finalement s'énervait. Pour un oeil étranger, on aurait dit qu'il s'apprêtait à partir en rendez vous amoureux : sparadrap en travers de son nez cassé, noirsacé impeccable, noeud papillon exemplaire et chaussures de marque contrefaite. Il s'était apprêté comme une midinette et était maintenant aussi stressé qu'un collégien boutonneux avant son premier rencard. Heureusement pour lui, alors qu'il entamait pour la cinquantième fois sa rengaine devant un barman et une Léna passablement épuisés, son attente fut abrégée. Un gamin des rues, aisément reconnaissable à ses vêtements maintes fois rapiécés, entra sans aucune gêne dans la grande salle du Goret qui Chante.

"M'sieu Joseph ? C'est la Fouine qui m'envoie vous faire son rapport"

*La fouine ? C'est qui celui là déjà ? C'est pas le chanteur que j'ai dessoudé la semaine dernière ? Mais non, j'suis con, c'est LUI !*

"Ouais, ouais, bah parle alors l'morveux. Il est où la Fouine là ?"


Le gosse tendit une main vers Joseph, la paume ouverte et tournée vers le plafond, le signe universel des quémandeurs. Le gamin se paya le luxe d'adresser un grand sourire au Champion, le genre de sourire qui signifiait un truc du genre "tout travail mérite salaire mon gars". Le message fut reçu 5/5 par le Champion qui d'un geste distrait lui fourra dans la main une poignée de pièces. Le môme loucha distraitement dessus puis secoua de nouveau sa main. De rage, Joseph rajouta une seconde poignée à la première, ce petit était dur en affaires.

"Bon ça suffit comme ça maintenant. Alors... Où est la Fouine ? Et surtout où est Jack ?"

"La Fouine l'est à la plage m'sieu Joseph. C'est lui qui m'a d'mandé d'vous l'dire et d'vous y emmener. Y perd pas le Jack de vue qu'il a dit. Même si y doit en crever qu'il le lâchera pas, qu'il a dit."

La plage, alors le duel à l'aube aurait lieu sur le sable chaud, à deux pas de la mer. Un endroit idéal, sûrement un des plus beaux de l'île. Parfait pour un duel de bon matin. Joseph suivit le gamin à travers les ruelles de Dead End. Au fil du parcours, il observait le ciel. Il y avait peu de nuages et un vent faible. Aujourd'hui allait être une belle journée. Bizarrement, maintenant qu'il approchait, il ne s'angoissait plus. Après tout, qu'est ce que cela aurait changé ? Le plan était simple comme bonjour : y aller et cogner, cogner et encore cogner. Ne jamais s'arrêter, faire changer d'expression le Jack et lui faire goûter au Kraak made in Patchett. Mais ça, c'était un but, pas un plan. Au fond de lui Joseph sentait confusément que son adversaire était bien trop fort pour lui,, que jamais il ne pourrait le vaincre mais il s'en foutait. Il ne pouvait pas passer à côté d'une chance pareille de se mesurer à quelqu'un de vraiment fort, de savoir ce qu'il valait réellement. S'il en mourrait et bien c'est que c'était son Destin. Pas de quoi en faire tout un fromage. Après tout c'était une belle journée pour mourir.


"L'est là bas M'sieu Patchett. C'est Jack Callhugan lui même. Je l'ai suivi toute la nuit et j'suis rincé moi... L'a pas arrêté de faire la tournée des bars et de crapahuter en plus. J'ai été bien hein ? Ca mérite bien une p'tite prime, hein ? Hein ?"

La Fouine parlait mais Joseph avait déjà cesser de l'écouter. Il le voyait au loin, assis dans le sable, le regard perdu dans le vague. Pas de singe en vue, la sale bête ne devait pourtant pas être loin de son maître. Il faudrait qu'il s'en méfie, c'était un animal vicieux. Jack était il en train de méditer ? Se préparait il mentalement au combat à venir ? Il était plus sûrement en train de cuver son vin mais ce n'était pas le genre d'idée qui pouvait venir à Joseph. Il était tout à son délire du "glorieux combat", tout à sa contemplation de celui qu'il érigeait déjà comme un adversaire sans nul pareil. Le soleil se levait tout juste au dessus de l'océan tandis que Crack Joe marchait lentement vers son Destin. Son nez lui faisait souffrir le martyr, c'était une sensation insoutenable, pire que de l'urticaire. Il avait une furieuse envie d'arracher son pansement mais surtout il mourrait d'envie d'envoyer son poing dans le pif du pirate. Plus il se rapprochait et plus cela le démangeait. Dans sa tête, leur rencontre de la veille repassait une fois de plus. Il n'avait rien pu faire face à la toute puissance du pirate. Aurait-il du fuir ? C'était suicidaire que de venir sur cette plage et il le savait. Pourtant il n'avait pu s'empêcher de venir. Le simple fait de voir la tête de Jack se rapprocher suffisait à faire accélérer les battements de son coeur. Il mourait d'envie de le rembourser dans les règles de l'art mais il sut se retenir. Puisant dans toute sa force de volonté, Joseph se contraignit à marcher d'un pas calme et régulier dans la direction de Jack. Il essayait d'avoir l'air zen et cool mais ses poings gantés étaient déjà fermement serrés, prêts à frapper. Dans sa tête, il était déjà dans le duel. Il ne restait plus qu'à entendre le gong sonner pour que celui-ci commence véritablement, il en mourrait d'envie. Il peinait à se retenir, c'était frappant. Sa main grattait furieusement son nez cassé, son regard était illuminé comme fiévreux. Etait il devenu fou ? Sûrement. Seul un fou oserait défier une nouvelle fois le Sans Honneur après sa raclée de la veille.

"Hey Jacky-boy, alors ta folle nuit à Dead End s'est bien passé ? T'as su apprécié les charmes de l'île et l'alcool local ? Non, non, réponds pas en fait. On est pas là pour ça pas vrai ? Un homme ça cause avec ses poings et tu me dois un combat."


Dernière édition par Joseph Patchett le Mar 12 Fév 2013 - 19:36, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Lun 11 Fév 2013 - 11:52


J'm'étais endormi, mais ses bravades me sortent du col'tar. Y me faut un p'tit temps pour resituer, puis ça revient. Dead End, Gang Python, Joseph Pratquequ'chose. Et bagarre. Oui, j'me souviens maint'nant. L'avait une bonne pêche y semblait. Et j'étais d'bonne humeur. C'est plus l'cas, comme toujours au réveil. Plus, j'ai les dents du fond qui baignent, et une haleine létal. Arf. Frappons, frappons. J'me lève.

D'un geste, j'signifie à Anthrax d'se carapater. Y fait la gueule, mais il obéit. Puis j'mire l'autre, le Joseph. C'est qu'j'en ai entendu parler du gus, cette nuit. L'une ou l'autre conversation capturée d'un coin d'pavillon, et j'savais tout. J'en ai oublié la majeur partie, mais deux ou trois trucs subsistent. C'est un cogneur, le genre violent et sadique. S'est fait une petite réputation, en grimpant les échelons du gang, du clan, gentiment. Apparemment, les troufions de basent l'évitent plus qu'ils le chérissent. Un mec bien sous tout rapport en somme. Seul hic, personne sait vraiment d'où y vient. D'habitude, les types un peu balaises qui débarquent sur c't'île on d'jà fait parlé d'eux. Lui, l'est inconnu au bataillon. Dans notre milieu, c'est jamais bon. ... Mais j'm'en fous. J'ai des fourmis dans les bras, et deux trois coups qu'j'veux tester. Alors j'suis chaud. J'souris, mauvais, à l'adresse du brave.

Faisons comme ça.


Je démarre. Pas au quart de tour. Au demi, à la limite. C'est le matin quand même. Mais le matin de Jack, c'est un début d'journée à douze cafés pour le pékin lambda. D'quoi surprendre. Le pékin. Est-ce que ça surprendra la père Joseph? On verra, puis on s'en fout. On s'amuse, merde. Je démarre donc. Impulsion du pied droit, suivie du pied gauche, pour amorcer la course. La distance se réduit mais l'sable à tendance à m'ralentir. Les pieds. Et les jambes. Le poing par contre, y s'porte bien. Pas d'chichi, pas d'surprise. Vu mon état, j'suis à quinze pour-cents d'mes facultés mentales. Alors on fait simple. Une droite, bien callée à l'épaule, prête à krapaxer sa tronche de blondinet! Puis comme j'suis pas chiche, on va planquer un jab du gauche, qu'viendra d'abord ouvrir sa jolie garde bien régulière, pour mieux faire passer la grosse. Ou le gros plutôt: le gros Krapax.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 12 Fév 2013 - 19:21

Si Joseph Patchett pouvait paraître stupide en de nombreuses occasions, quand il s'agissait de boxe, il savait faire preuve d'une intelligence redoutable. Il s'était arrêté exprès à cinq - six mètres du pirate. Autant dire que le boxeur eut tout son temps pour observer Jack se lever et lui sourire d'un air mauvais. Ce fut là le signal du départ. C'était l'heure de la curée et l'animal qu'était le Sans Honneur démarra au quart de tour. Mais à charger ainsi comme un taureau sur un drapeau rouge, le Rookie risquait fort d'avoir quelques surprises. Il ne fallait pas sous estimer Crack Joe. C'était un boxeur pro et il entendait bien se battre en tant que tel. Il s'était mis en garde à l'instant même où Jack s'était relevé, une garde haute classique, tout ce qu'il y a de plus académique. Il ne se ferait pas surprendre une seconde fois. Hors de question de subir une nouvelle humiliation comme celle de la veille.

*Viens Jack, approche ! Cette fois je vois tes coups venir. Là, une droite ! C'est quoi ce coup téléphoné sérieusement ? Tu penses vraiment que je vais me la prendre ? C'est mal me connaitre ça Jacky-Boy. Un coup pareil... ça se contre ! J'vais retourner ta force de monstre contre toi. Saisir le timing. Esquiver à la dernière seconde. Croiser ma droite par dessus la sienne. Je peux le faire ! J'vais te casser tes os !*

Quatre mètres... Trois... Deux... Jack prenait de la vitesse. Dire qu'il venait tout juste de se réveiller après s'être collé une cuite. Pas équitable de se battre comme ça ? Hey ! Sans cet handicap le malheureux Joseph n'arriverait même pas à tenir une minute. D'ailleurs arrivera-t-il vraiment à supporter plus qu'un unique coup ?

*Une gauche ? Un direct ? Non... un Jab. Il va envoyer un One Two. Son jab n'est là que pour mesurer la distance. Pas de quoi avoir peur. Serre les dents, tient ta garde.*

La gauche du Sans Honneur partit aussi vite qu'une balle de revolver. L'impact se répercuta dans les avant bras du boxeur. Il ne put que constater, ahuri, que sa garde avait été en partie brisée par un jab. Un simple jab ! On ne fait pas plus faible comme coup et pourtant chez Jack, même un jab devenait une arme mortelle.

*C'était quoi ça ? Un Jab ? Pas le temps, sa droite arrive. La contrer ! Non, ai perdu le timing. Pas le choix, je dois l'esquiver !*

Heureusement pour l'ex-agent du Cipher Pol, la trajectoire du Krapax de Jack était tellement évidente qu'il aurait pu l'esquiver les yeux fermés. Son esquive était déjà prévue, esquiver et contrer vont de pair. Alors que le Krapax arrivait tel un missile sur la tête blonde, celle-ci sortit de la trajectoire. Au lieu d'heurter de plein fouet la tête de Crack Joe, la droite de Jack lui effleure seulement le côté droit du cou. Une esquive au millimètre, comme dans les manuels de boxe. Un bref instant Joseph s'autorisa un sourire mais juste un instant. Là où la droite de Jack l'avait frôlé, il sentit comme une brûlure intense. Pas de doute, les poings de cet homme étaient puissants.

*C'était quoi ce coup de malade ?! Si je m'en prends un comme ça je suis mort. Mais c'est pas ça qui va m'arrêter. J'dois encore te rembourser ta beigne d'hier. C'est le combat que m'offre le Destin, je serai à la hauteur !*

Là où plus d'un homme aurait sombré dans la peur, Joseph lui versa dans l'extase. C'était ce qu'il attendait. Ce combat il l'avait voulu, il l'avait souhaité. Il était face au Dieu de la Violence incarné, Jack Sans Honneur, hors de question de reculer. Profitant de l'élan acquis par son esquive, Joseph fit tourner son bassin tout en ployant sa jambe gauche. Son bras était déjà armé, un crochet du gauche bien puissant qui partit à toute vitesse vers les côtes offertes de Jack.

LIVER BLOW !
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Jeu 14 Fév 2013 - 13:59

Il encaisse le jab, sévère, mais esquive le krapax. Malin, salvateur même. Et comme un bon boxeur discipliné qu'il est, il fait suivre l'esquive d'une contre-attaque. Mes côtes coté droit sont nues, y s'en va les briser. Dans ma trogne, ça tourne vite. J'pourrais protéger mon flanc avec ma patte gauche, libre. Ou alors j'pourrais profiter qu'elle soit toujours près de sa face pour... Va pour ça. J'inspire profond, gonfle mes muscles, tout en poignant d'ma sinistra les beau tif' permanentés du Joseph. Dans l'même temps, il abat, avec passion j'dois l'dire, un claque sévère dans mon flanc. Arg, ça fait mal et je sers les dents. Mais le flanc, c'est comme le pif, ça casse souvent et on s'habitue. M'faut tout d'même un effort pour oublier la douleur, et r'venir à mes brebis. D'ma gauche, j'rabats sa tronche vers moi, d'ma tête, j'imprime un mouv' de balancier pour venir lui fracasser l'nez, en coup d'boule!

Ça doit faire krak, mais dans c'genre de combat, on entend moins les bruits. Les pavillons focalisent pas là-dessus. En tout cas, ça fait r'culer l'vaillant, d'quelques pas au moins. J'profite d'l'espace pour amorcer une nouvelle attaque. Le gus a du punch, et j'veux continuer d'jouer! Pas encore le moment d'sortir la grosse artillerie, surtout maint'nant qu'il est au jus. Au jus du krapax. J'ai cru mirer un lumière d'crainte quand il l'a esquivé, le genre qui dit "ouf". J'aime quand ils sont sur la défensive. J'aime en profiter.

La méthode.


C'est très calme qu'j'amorce le cadeau. Mes panards dansent sur leurs appuis, la distance se réduit, tandis que les pattes commencent à battre l'air, puis la chair. C'est un tempête de pains vicieux et désordonnés qui l'assaillent. Amuse toi donc avec ça! D'autant qu'une fois à portée, les jambes s'y mettent aussi. Quoi d'mieux qu'pour mettre la pression que quelques shoot des g'noux, lui qui voulait travailler au corps, il est servi. Et puis, si tout passera pas, c'qui passera sera déjà une bonne farce! Hahaha! Qué plaisir mé bons!
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Jeu 14 Fév 2013 - 22:33

Je te casse les os, tu me casses les os, nous nous cassons les os. Que ces bruits de craquements étaient doux aux oreilles de Joseph; des craquements légers pour les côtes de Jack et un autre plus sourd pour son propre nez. Il n'avait pas eu le temps de profiter. A dire vrai, il n'avait pas le temps d'avoir la tête à autre chose qu'au combat. Toute son attention y était consacrée. Chacune des fibres de son être participait au combat. Joseph venait de se prendre un vilain coup de boule qui lui avait de nouveau cassé le nez. Deux fois en moins de 24 heures c'était un record. Mais le pire était encore à venir car Jack, lentement mais sûrement, accéléra le rythme. Ce fut vite une véritable avalanche de coups, tant de poings que de genoux, qui s’abattit sur le malheureux Champion.

A ce niveau là, ce n'était plus tant la force qui jouait que la volonté. Les coups étaient désordonnés, vicieux, imprévisibles. Il faisait de son mieux pour parer et esquiver mais certains passaient quand même. Crochet du gauche dans sa face, coup de genou dans le bide et ça continuait. Mais Joseph savait s'y prendre pour encaisser les coups. Il accompagnait le coup d'une rotation de la nuque dès que c'était possible, il essayait de maintenir la distance entre eux. Mais tout ça ne ne représentait qu'un gain de temps. Il allait finir par céder, immanquablement il allait finir par être submergé. Que faire ? Montrer que lui aussi s'y connaissait en coups tordus. Le Jack avait tout un tas de flingues à sa ceinture et à travers la pluie de coups, une idée germa dans la cervelle de Joseph.

Après avoir encaissé un énième coup de genou, il profita du corps à corps que lui offrait le pirate pour s'emparer d'un des flingues. Le Sans Honneur l'avait il remarqué ? P'tet ben que oui, p'tet ben que non. Dans tous les cas il boucla sa Méthode par un direct du droit bien puissant. Le coup fit littéralement voler Joe en arrière. D'ailleurs, il ne le projetait pas "trop" loin ? Joseph n'aurait il pas accompagné le coup en se projetant de lui même en arrière afin d'en réduire la puissance ? Et ce serait pas le revolver de Jack que le Champion tiendrait dans sa main, braqué sur la gueule du-dit Jack ? Ah bah si, c'était exactement ça.

BANG !

Jack esquiva la balle sans problème, facile pour Jack d'éviter les balles en mode Matrix. Mais le but de la manoeuvre n'était pas de le toucher avec une arme à feu. Il s'agissait de reprendre la main. Le Sans Honneur avait à peine esquivé que déjà Joseph était sur lui, sa droite brandie bien haut lancée à toute puissance. Il sortait déjà son coup le plus puissant mais l'adversaire était d'une toute autre trempe que ceux à qui il s'était mesuré jusqu'à présent. Il fallait y aller à fond pour ne pas avoir de regret. Il fallait y aller à fond pour en profiter autant que possible. Ce con de Joseph souriait. Il allait au devant de la mort et il souriait. A croire qu'il prenait vraiment son pied à échanger des coups avec le Saigneur.

KRAAK !
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mar 19 Fév 2013 - 13:18


Alors qu'il part en arrière, je vois l'flingue. Le mien. Héhé, c'mec commence à plaire. Il tire!

J'évite, d'une roulade, surpris. J'ai tendance à oublier, parfois, qu'les coups d'pute, tout l'monde peut en faire. Et un coup d'pute vient jamais seul. J'relève la tronche. Confirmation. Le Jo est d'vant, en position d'force, le pain au zénith. Y tombe.

KRAAAK!


Mon corps quitte le sol, sur plusieurs mètres. Et je pense, bras croisé, je pense: hahahaha! Quelle claque messieurs, quelle claque! J'me suis pris d'sales mandales parfois, des plus vilaines, des plus fortes qu'celle-là. Voir des colorées au haki aussi. Mais celle-ci, elle a c'je-n'sais-quoi! Elle a ... le panache! C'est chargé d'violence et d'amour! Haha, plaisir de voir qu'y a encore sur c'te monde des gens de bien, des types qui s'investissent! Mon corps toujours en apesanteur amorce la descente, et j'roule-boule arrière pour m'réceptionner sur le sable, à g'nou. Je crache le sang qui coule dans ma bouche sur le sable, en me relevant. Krak Jo est triomphant d'vant moi. Sourire jusqu'aux oreilles. Et y perd pas de temps. Déjà, il amorce un mouv'ment, 'stoire de garder la main. Héhé. Prendre la main. J'ai la technique parfaite pour ça, il la connait.

D'un geste rapide, mes deux pattes plongent vers ma ceinture. Elles se saisissent des flingues qui y reste, trois pour être précis, vise, et tire! Ça pétarade dans tout le coin, mais lui tient bon! J'laisse pas d'temps mort. Quand y sont vides, les gun's servent de projectiles, lancés droit à sa tronche! Non content d'ça et les mains à nouveau libres, j'décroche d'mon dos mon canon portatif! La munition est déjà d'dans, et c'est la seule que j'ai! Suffisant? Pitié non! On commence à s'amuser, seulement. Je cible le Jo, puis en fait non, j'cible le sable, juste devant ses pieds! Tu vas voler mon ami! Je presse la gâchette.

BOOM !


Le souffle de l'explosion est assez rude que pour qu'j'doive me cramponner à mes appuis, mais ça va. J'balance le canon, et tente de repérer la silhouette du Jo... Elle est là, gentil, qui s'envole vers les airs. Ses mains croisée d'vant sa gueule, pour s'protéger. Ni une ni deux, j'y vais!

Run this way!


J'file vers lui, le dépasse alors qu'il amorce la pente descente et m'prépare! Ma guibolle droite est tirée sur l'arrière, prête à shooter! Il va arriver à porter. J'expire!

Kick Away !
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 19 Fév 2013 - 14:36

Y avait il chez les pirates une règle officieuse qui disait qu'il fallait toujours avoir un plus gros flingue que l'autre ? Sûrement. Joseph avait réussi à prendre la main grâce à un flingue mais Jack la lui avait aussitôt reprise avec trois flingues. Trois flingues pour deux paluches, il était fort ce Jack quand même.

Résister au pétardage qui avait suivi, c'était facile. Les balles étaient bien moins dangereuses que les poings de Jack. Se prendre les flingues en pleine tronche, ça aussi c'était pas bien difficile. En même temps il l'avait pas vu venir le coup des flingues lancés en pleine figure. D'ailleurs c'était pas la seule chose que Joseph n'avait pas vu venir. Les flingues ça devait pas être suffisamment gros, alors Jack a dégainé un canon portatif. Un putain de canon quoi ! Quel genre de type se trimbalerait avec un machin pareil accroché dans son dos franchement ? Il y avait sûrement du besoin de compensation caché là dessous. Mais pas le temps de faire l'analyse psychologique du Jack, fallait se préparer à prendre cher.

BOOM !

Le souffle de l'explosion envoya le Champion voler à plusieurs mètres au dessus du sol. Les bras en croix devant son visage, il observait son adversaire. Il était évident que Jack avait fait exprès de viser le sable. Le pire restait donc à venir. La preuve, le fringant pirate vient se positionner au point de chute de Joseph, l'attendant la jambe levée bien haut. Ses intentions étaient évidentes, il allait shooter son adversaire comme une vulgaire balle de baseball.

Etait ce fini ? Coincé dans les airs, le malheureux Joseph ne pouvait il que chuter vers son cruel destin ? Certes mais pas seulement. Mettant à profit les quelques instants que durait sa descente, il fit en sorte de se tourner pour faire face à la jambe du Sans Honneur. Les bras en croix devant lui, les jambes ramenés autant que possible, il fit en sorte d'augmenter au maximum sa défense. Mais plus il approchait et plus il la sentait mal cette jambe, ça allait faire bobo... Pas le choix, il allait devoir L'utiliser. Il allait falloir serrer les dents.

BAAM !

Le coup de pied rotatif de Jack frappa et ça fit mal. Joseph avait beau s'être protégé, il fut projeté à plus d'une dizaine de mètres en arrière. Chose surprenante, il se réceptionna parfaitement. Accroupi, les bras toujours croisés devant lui, il respirait péniblement mais semblait presque indemne. Ce fut d'une voix rauque qu'il s'adressa à son adversaire

"C'est tout c'que t'as ?"

Bon là, il venait de se suicider. On ne provoquait pas Jack Sans Honneur de la sorte sans prendre très cher très vite. Certes, c'était assez surprenant qu'il ait été capable d'encaisser un kick pareil sans subir de vrais dégâts. Dommage qu'il ne puisse faire ça qu'une fois par combat, mais ça Jack l'ignorait, alors autant se la jouer non ? Splash. Le boxeur cracha un glaviot sanglant par terre tandis qu'il se relevait lentement, laissant ses mains traîner près du sol. Ramasser une bonne poignée de sable ça peut toujours servir. Alors deux vous pensez bien...

Et il faisait bien de se préparer car il allait devoir retourner au charbon, une fois encore, car Jack arrivait à toute allure sur lui. Il chargeait sans réfléchir comme un vrai taureau. Ca aurait pu avoir de la gueule ce combat. Dommage que ce soient de fieffés salopards. Joseph leva sa droite comme pour cogner mais une fois Jack arrivé à portée, ce fut la main gauche qui frappa. Et hop, prend toi le sable dans ta gueule ! Momentanément aveuglé, la droite du pirate manqua sa cible. Il n'en fallait pas plus pour que Joseph reprenne l'avantage.

"SHOTGUN !"

Chacun son tour d'envoyer une pluie de coups. Et avec le sable qu'il avait dans les yeux, le Jack risquait d'avoir du mal à les éviter.


Dernière édition par Joseph Patchett le Mar 19 Fév 2013 - 15:15, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mar 19 Fév 2013 - 15:02

Il encaisse, presque sans problème. Impressionnant. Même si ça pue l'foin. J'veux dire... si le monde encaissait mes shoots sans 'blème, j'aurais jamais pris les ch'mins ascendants. J'aurais stagner, larvaire ... Me comprend. Alors, comme j'le vois qui s'rattrape facilos, insolent, j'continue sur la lancée. Je charge. Comme un gros bœuf. Stupide le bœuf. Du coin d'l'oeil, j'le mire qui gratte le sol, comme un rat. A la différence du puant rongeur, l'Jo a des pouces. Il garde c'qu'il grippe. Héhé. Le coup du sable. Un classique. Une pratique. J'peux qu'encourager, mais j'voudrais pas non plus qu'on m'prenne pour un amateur. Une buse. Parce que moi, je le connais le truc. J'le sais, comment qu'on évite le lancer de sable. Note bien, c'est un tips totalement inédit: tu fermes tes mires, mec. Ouais.

J'clos donc les miroiteux, tout en continuant à cavaler. Vers lui. Et j'oublie pas d'pousser l'épaule vers l'avant, comme un bélier. Dans l'même temps, Jamie Lee Croquette susurre à mon oreille.

C'est tout ce que t'as Jack? Tout ce que t'as?


T'inquiète mon ami imaginaire monomane. J'ai entendu. J'ai noté. Et j'envisage.

SHOTGUN!


J'me mange plusieurs coups, vils, rapides! Ca r'ssemble à ma méthode, en plus ordonné. Assez rapide en tout cas qu'pour striker plusieurs fois avant qu'mon épaule n'défonce sa poitrine, emmenée par ma course! Y r'cule et accuse, tandis qu'j'sers les dents. Le tableau du Joseph affiche plusieurs clean shot, je les sens. Il m'use. Temps d'égaliser. J'm'arrête, solide, sur mes appuis. Ma garde se met en place, je vise sa tronche. Une droite, une gauche, vives comme des voleuses au lend'main.

Flying Krapax. Double Môk!


Deux patates en ondes de choc partent vers le Jo'. Presque invisibles, juste une déformation d'l'air. Et pourtant. C'est ta tronche qu'elles vont déformer. Haha.
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 19 Fév 2013 - 15:50

Le coup du sable dans les yeux méritait d'être tenté mais c'était pas à un vieux singe comme Jack qu'on allait apprendre à faire des grimaces. Un vieux singe ou un gros bélier bien violent, ça dépendait de quel côté on se plaçait. Parce que le coup d'épaule de Jack bah il avait fait mal. Fallait quand même mettre le paquet pour interrompre le Shotgun de Joseph mais il y était arrivé sans difficulté. Si le combat s'était déroulé sur un ring, Joseph aurait clairement eu l'avantage aux points. Mais pas d'bol, ils étaient sur une plage et le Sans Honneur était pas du genre à se satisfaire d'une victoire aux points. Y'avait du K.O. dans l'air.

Après vingt ans de castagne en tout genre et sur quasiment tous les terrains possibles et imaginables, Joseph avait développé une sorte de sixième sens. Le genre alarme qui vous gueulait à l'intérieur du crâne "DANGER ! DANGER !" quand la merde s'apprêtait à voler. Et là alors qu'il regardait Jack se mettre en garde, à deux mètres même pas de lui, toutes les alarmes s'enclenchèrent. Ca sentait pas bon du tout là, une tempête de merde s'annonçait.

Flying Krapax. Double Môk!

Ouais, c'était la merde, la vraie, la pure. Deux putain d'ondes de choc fonçaient sur lui. Les éviter ? Pas le temps. Il avait tout juste quelques secondes devant lui. Il allait devoir encaisser et pour ça, la garde en croix était toute indiquée. Plus résistant que ça il n'y avait pas. Tant qu'il tenait sa garde et restait fermement sur ses appuis, i pourrait tout encaisser. Il pourrait...

BAAM ! BAAM !

Il pourrait surtout s'en prendre plein la tronche oui. Avec cette attaque Jack avait clairement haussé le niveau. Il n'était plus question pour lui de continuer à jouer, il voulait marquer des points et là il avait réussi son coup. La garde avait été solide, les appuis au sol aussi. Le résultat était assez frappant. Joseph avait plutôt bien résisté au début. Il avait reculé sur 5 mètres, propulsé par les ondes de choc, avant de voir sa garde exploser. Résultat des courses, il avait été projeté dix mètres plus loin par la puissance de l'impact. Fin du combat ? Pas encore ! La gueule en sang, les jambes flageolantes et les bras encore un peu tremblants, pas évident d'encaisser un Double Môk volant, le Champion se releva. Au niveau du check up interne, on dénombrait plusieurs fêlures, des os cassés et même une épaule démise. Mais tant qu'il gardait sa morgue, rien n'y paraitrait. Il cracha un nouveau glaviot sanglant au sol avant de s'adresser à Jack.

"Le décompte n'est pas encore fini !"

Soyons honnête, c'était une pure bravade qui risquait de lui coûter cher. Mais il s'en fichait. Plus, il en voulait plus. Il ne serait satisfait que si Jack se donnait à fond. Le Sans Honneur en avait encore sous le coude, ça se sentait. Fallait juste le mettre dans les bonnes dispositions, faire appel à son tempérament de boeuf. De la main gauche, Joseph fit signe à son adversaire d'approcher. Un rien provocant mais surtout très calculé. S'il voulait avoir une chance de coller encore une belle mandale dans les chicots de Jack, cela passait par un contre et surtout par un corps à corps. Il aurait toutes les peines du monde à encaisser d'autres Flying Krapax. Qu'il charge donc, il était prêt à le recevoir. Ou prêt à mourir à en juger par le sourire, ensanglanté, qu'il arborait.
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mar 19 Fév 2013 - 16:32


Debout sur l'sable, la tronche en cube et la palabre en râde, Joseph est un exemple. Un héros des jeunes. C'est la fierté qui l'pousse, l'envie d'savoir. Dans c'te monde décadent, où les hommes puent l'dicton et les femmes l'emmerdent, ça fait du bien d'voir qui a encore de humains d'principes. Ouais puis parfois j'raconte des conneries. C'est la cogne ça, ça galvanise, t'en viens à croire qu't'sais penser. T'jours est-il qu'lui est là à m'faire signe d'approcher même si y tient plus sur tuteurs.

J'suis pas revêche. Si on dit s'il-vous-plait j'dis merci. J'approche donc, urbain. Puis rapide. Et on entre en collision! J'balance la première beigne, lui aussi. Les pains tombent, s'multiplient. C'est chrétien. C't'une valse qui commence. Une farandole de tatanes! Mes coups vicieux et tordus se heurtent aux siens, presque orthodoxes. Y a de la sueur qui éclabousse le sable. Le sable et la mer. Les piafs tout autours font plus de bruits, comme si y s'mangeaient entre eux. Ça nous sort pas d'la ronde, pourtant. On continue! Je place un g'nou dans son bide, accuse une droite sur l'arcade. Y tape et vide les réserves, d'sorte qu'chacune d'ses claques sonnent en KRAAAK. Mais tout ça ,'a qu'un temps. Faut en finir. J'ai vu c'que j'voulais voir, faudrait pas qu'me lasse. J'consens quand même à lui faire un dernier cadeau. Pour partir en panache. Suis comme ça. Profitant d'une s'conde de répit dans notre échange, je crane:

Y t'manque la maitrise, celle des pro'. Laisse moi t'montrer!

J'bondis d'un pas en arrière, ma main droite s'arme à mon épaule gauche. Ma paume est tendue, ma patte est ouverte, elle part! Tandis qu'elle s'accélère droit vers la bajoue du Joseph, j'inspire profond, m'concentre. Je focalise la violence. J'la fait d'venir vrai! Tu vas gouter à l'aura noir l'ami! Au panache des vrais tueurs! Tiens, observe, la puissance du haki des combattants!

clac.

Jo' fait un drôle de tronche. Moi aussi. ... Car, rien ne s'est passé. Je l'ai juste.. Je l'ai giflé. Juste giflé. Et le haki? L'est jamais v'nu. ... Merde! J'croyais pourtant avoir maitrisé c'truc! Pourtant.. Mes mires arrivent pas à quitter ma paluche. J'ai giflé un homme. Comme une rosse. Comment.. Un déplacement d'air m'fait tourner l'regard. J'identifie à l'aise. Bas oui. L'autre il a pas attendu. Y prend sa chance. C't'une belle droite ultime qu'y file vers ma face. Et moi, j'suis là, comme un con, bras ballants. Et j'ai très mal quand son poing entre en contact avec ma gueule.


Dernière édition par Jack Calhugan le Sam 7 Déc 2013 - 21:00, édité 2 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 19 Fév 2013 - 18:50

Ce qu'il y avait de bien avec les taureaux c'est qu'ils mettaient un point d'honneur à toujours charger le chiffon rouge qu'on leur tendait. Jack ne fit pas exception, il chargea vers cette main qui lui faisait signe d'approcher. Le reste fut un peu plus brouillon. Les coups volaient à très courte portée. Il avait voulu un corps à corps, il l'avait eu. Maintenant c'était quitte ou double et Joseph jouait son va. KRAAK par-ci, KRAAK par là. Frapper et être frappé, il n'y avait plus que ça qui comptait. Finie la beauté des gestes, terminée les grandes stratégies. Ce n'était plus qu'une histoire de force et de volonté à présent. Bon et p'tet un peu de mécanique aussi car si Joseph était une voiture de course, Jack était une putain de fusée. Et à force de balancer des KRAAK et de se manger des coups de tous les côtés bah le carburant finissait par manquer. Alors bien évidemment il finissait par s'essouffler et ça se voyait. Mal à respirer, la gueule de travers et du sang sur ses fringues. Le Joseph en menait pas large.
"Y t'manque la maitrise, celle des pro'. Laisse moi t'montrer !"

Les merdes ça vole en escadrille. Quand t'en as pris une dans la tronche, tu peux être sûr que les suivantes sont pas loin derrière. Et à en juger par le tintamarre que ses alarmes internes faisaient, le revers de la main de Jack s'annonçait salé. L'aura de Violence qui l'entourait semblait se condenser autour de son poing, bon d'accord Joseph hallucinait peut être un peu mais il n'en restait pas moins impressionné. Le Flying Krapax Double Môk représentait un 10 sur l'échelle de danger interne de Joseph mais là il évaluait le danger à un 12/10. Ainsi c'était la fin ? C'était comme ça qu'il allait mourir ? Ca avait été un beau combat et il aurait réussi à forcer Jack à être sérieux. De toutes les manières il était vidé. Jack pouvait frapper, il était prêt à rejoindre l'autre monde.

clac.


Le résultat fut pour le moins surprenant. Joseph en resta comme deux ronds de flanc. Après ce sublime échange de beignes d'un niveau légendaire, voilà que Jack lui envoyait... une gifle ?! Il fallait voir à pas abuser de la situation. Jack ou pas Jack, il y avait des limites à ne pas franchir. On se foutait pas de sa gueule comme ça. Il avait tout de même mérité une mise à mort digne de ce nom. Jack s'était foiré en balançant son coup ultime ? Joseph allait lui montrer ce que c'était qu'un punch qui a du jus. Le Sans Honneur contemplait sa main sans comprendre, bon pour Joseph ça. Il ne perdit pas un instant de plus et arma une droite. La dernière, sa dernière putain de droite. Il mit tout son poids, tout ce qui lui restait d'énergie et toute sa volonté de briser les os du Sans Honneur dans ce coup. Il allait imprimer la marque de son poing en travers de la tronche du Sans Honneur.
KRAAK !

Le KRAAK touche sa cible, normal Jack était les bras ballants, trop abasourdi pour ne serait ce que songer à éviter. Là il avait eut mal ouais, là il avait pris cher. Joseph avait bien sentit sa gueule sous son poing. Quel bruit magnifique ! Le Sans Honneur vacilla, il recula d'un pas puis finit par mettre un genou à terre. Victoire ! Ca comptait comme un Down ça ! Maintenant, il fallait poursuivre, enchaîner les coups, continuer de frapper. Joseph le savait mais il ne pouvait forcer son corps à lui obéir. Celui-ci refusait de bouger, il avait donné tout ce qu'il avait. Un rictus ressemblant très vaguement à un sourire apparut sur son visage tandis qu'il contemplait la gueule désormais un peu plus cabossée du Sans Honneur. Intérieurement il riait, sa propre tête devait avoir l'air bien pire. Léna le reconnaitrait il seulement ? Quelle question stupide. Ce n'était pas comme s'il allait pouvoir repartir de cette plage vivant. Il voulait savoir ce que c'était que d'être fort. Il voulait se mesurer au meilleur et il l'avait fait. Il savait désormais ce qu'il valait et c'était tellement frustrant. Il aurait voulu continuer, encore et encore mais il savait que c'était fini. Ne restait plus qu'à partir avec classe. Joseph Patchett's Way.

"Allez Jack, reste pas à terre. Montre moi ce que c'est que la maîtrise des pros. Allez, envoie moi ton meilleur coup ! A moins que cette gifle de femmelette soit ton arme secrète ?"


Avait on déjà mentionné le fait que le comportement de Joseph Patchett soit suicidaire ? Sûrement. Mais il est toujours bon d'avoir des preuves de ce qu'on avance. Sa dernière tirade était, à ce point de vue, plus que suffisante. Histoire de bien montrer son intention, Joseph laissa retomber ses bras le long de son corps, abandonnant totalement sa garde. De toutes les manières il parvenait à peine à rester debout, maintenir une garde serait inutile. Autant partir avec classe.

"Frappe !"
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Jack Calhugan
"Wrath"
♠♠ Capitaine Corsaire ♠♠

♦ Localisation : Grand Line. Voie 3
♦ Équipage : Seul.

Feuille de personnage
Dorikis: 7818
Popularité: +760
Intégrité: 90

Mar 19 Fév 2013 - 19:21


Ben boila. Fa m'apprenbra. Eurk ? Crasssshé. Foila.. humhum. Voila. Ça m'apprendra disais-je. C't'une leçon, que je connaissais pourtant. Trop d'confiance et t'voila eu. Contre qui qu'ce soit. Faut jamais faire le mariole. Jamais jouer, avec ça proie. Jo' vient de me le rappeler, et maintenant j'dois laver mon Sans Honneur. Parce que ouais, c'est pas parce que t'en as pas qu'ça prend pas les taches. J'ai merdé en beauté. Il en a profité.

En face, j'vois bien qu'il en peut plus. J'vois bien qu'il est raide. Mais surtout j'vois bien qu'y m'carre comme un branque. Et ça...

Allez Jack, reste pas à terre. Montre moi ce que c'est que la maîtrise des pros. Allez, envoie moi ton meilleur coup ! A moins que cette gifle de femmelette soit ton arme secrète ?


... Y beugle. Jack, Jack. L'est gentil, on a pas élevé les porcs-poulets ensemble. C'te familiarité. J'le vois qui sue, qui sue du sang et qui crache du glaviot. J'le vois qui en crève pour une fin honorable, qu'lui ai promis. J'ai envie d'lui dire:

Tu sais, dans la vie, on a pas toujours c'qu'on veut.


Mais j'me r'tiens. La dernière fois qu'j'ai fait l'malin j'me suis auto-humilié la face, alors ouais. J'me r'tiens.

Frappe !


Woh! Oh! Calmos l'enfant gâté. Calmos, j'vais t'la mettre ta rouste, t'inquiètes. Mais soit tranquille, c'est l'matin pour tout l'monde aussi. J'expire bruyamment. Je redeviens un peu sérieux, un peu classe. Le toise des mires.

Mon arme secrète, hein?


Je commence à avancer lentement vers lui. Dans l'même temps, je change. Mes panards s'enfoncent plus profondément dans le sable, à m'sure qu'ma carrure double, qu'j'prends du centimètre. Puis y a toujours la peau, qui s'couvre de poil. Quand j'arrive à un mètre de lui, je suis en semi-gorille, et je lui fais de l'ombre. Je brandis mon poing, et c'coup-ci, j'me rate pas. Je concentre, je sens. J'vais chercher des sentiments noirs, honnêtes, les vrais, au plus profonds. Pas pour frimer. Pour tuer. Maint'nant ma paluche serrée, d'la taille d'une tête, suinte d'aura noir, elle coule presque. Voilà où j'avais merdé. Le Haki, c'est pas pour jouer. Pas chez moi.

C'est que... j'en ai pas qu'une.


J'abats mon poing sur Joseph, de haut en bas. C'est violent, c'est entier et il s'écrase sur le sable. Puis j'l'écrase aussi un peu. Je mire sa face. C'coup-ci, il est out. J'profite d'ses peut-être dernières s'condes de lucidité pour l'informer:

Si tu survis, j'ai des projets pour toi. Si tu meurs... tu meurs.


J'sais pas si il a entendu, j'sais pas si il a compris. Moi, en tout cas, je pars. L'temps d'prendre mes armes éparpillées partout, puis, les deux doigts dans l'bavoir, je siffle, Anthrax réapparait. Ramène ta tronche sale bête, je te laisse plus seul près des blessés. Il vient s'loger sur mon épaule, tandis qu'je r'deviens humain. Enfin, à l'extérieur quoi. Héhé. Un sourire fend ma gueule. En même temps, Jamie Lee, ma conscience mauvaise comme Anthrax, me susurre:

C'était même pas ton meilleur coup...
http://www.onepiece-requiem.net/t2380-jack-sans-honneur http://www.onepiece-requiem.net/t2407-jack-sans-honneur
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Mar 19 Fév 2013 - 21:09

"Mon arme secrète, hein?"

Joseph avait voulu voir ce que le Sans Honneur avait dans le ventre et il n'avait pas été déçu du spectacle. Le Champion tenait à peine debout, face à lui Jack approchait calmement, un pas après l'autre, sans se presser. A chaque pas qu'il faisait, le sourire de Joseph disparaissait un peu plus. A chaque centimètre avalé par les pattes du Sans Honneur, celui-ci devenait un peu moins humain. Le diagnostique était simple : un utilisateur de Fruit du Démon. Comme si un type comme Jack avait besoin d'un Fruit du Démon pour gagner en puissance. C'était purement pour le style ça, y'avait pas à douter, c'était seulement de l’esbroufe. Il ne pouvait pas frapper plus fort que ce qu'il avait déjà fait pas vrai ? Pas vrai ?! Par contre il était sacrément grand maintenant. Déjà que Jack n'était pas petit et rachitique de base, là il avait quasiment doublé de volume. Le résultat était pour le moins impressionnant. Crack Joe faisait désormais face à une véritable montagne de muscles. Niveau d'alerte interne : 14/10.

Le pire c'est que ça, c'était la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle c'était que le poing de l'homme-gorille changeait de couleur, il se recouvrait de noir. Joseph avait suffisamment roulé sa bosse pour savoir ce que ça signifiait: Haki. Tout son corps lui criait de fuir très loin et de s'enfouir la tête dans le sable. Niveau d'alerte interne : 20/10. S'il avait eu l'impression d'être dans une mauvaise posture avant, ce n'était rien comparé à ce qui allait lui arriver. Jack était enfin sérieux et, bizarrement, ça rendait Joseph heureux. Il gardait les yeux rivés sur cet énorme poing gorgé de Haki, un sourire gravé sur le visage. C'était donc de ça les capacités du Sans Honneur.

"C'est que... j'en ai pas qu'une."

Et la droite tomba. Joseph se serait pris un navire de guerre en pleine figure que ce n'aurait pas été pire. Il ne fut pas projeté au sol, il y fut amené par le coup du Sans Honneur. Il ne fut pas mis à terre, il fut écrasé. C'était clairement un coup venu d'une ligue supérieure. Jack et lui ne jouaient pas dans la même division. Son visage était à moitié aplati et tout son corps n'émettait plus qu'un seul signal : Douleur. Souffrance à tous les étages, dégâts de tous les côtés. Il ne pouvait pas se plaindre, c'était lui qui l'avait voulu. Par contre là tout de suite, il se sentait terriblement fatigué. D'ailleurs il faisait tout noir. C'était pas sensé être l'aube ? Le soleil s'était couché rapidement aujourd'hui...

"Si tu survis, j'ai des projets pour toi. Si tu meurs... tu meurs."

Ça il avait entendu et bien enregistré. Il aurait voulu lui répondre, lui dire d'aller se faire foutre, que Joseph Patchett n'était pas le genre de type à crever pour si peu mais il n'y arrivait pas. Son corps ne lui obéissait plus. Faut dire que les poings de Jack étaient sacrément lourds. C'étaient pas des poings de femmelette, oh que non. Pourquoi est ce qu'il l'avait défié déjà ? Ah oui... Savoir ce qu'il valait, savoir ce que c'était que d'être vraiment fort. Il avait bien senti la différence. Il se pensait Roi du Monde, il n'était qu'une grenouille jouant les terreurs dans une mare. Si Joseph voulait se hisser dans la division supérieure, il allait devoir évoluer. Le haut de l'affiche... Il semblait si loin désormais.


...


"M'sieu Patchett ? Z'êtes toujours vivant M'sieu ?"

Une voix familière se fit entendre aux oreilles de Joseph : la Fouine. Ce rat était toujours dans les parages, il avait du assister à l'intégralité du combat et maintenant il venait à la rescousse de son Champion vaincu. C'était pas beau à voir ? Enfin à la rescousse, il fallait le dire vite. Pour le coup il lui faisait surtout les poches. Pas de bol pour le détrousseur, Joseph n'avait pas grand chose sur lui, de la menue monnaie, rien de plus. Par contre la voix l'avait réveillé. Au prix d'un terrible effort de volonté, il parvint à ouvrir un oeil et à grogner, l'articulation des paroles c'était pas pour tout de suite. Surpris par ce soudain retour à la vie, la Fouine fit un bond en arrière.

"Ah mais c'est que vous êtes toujours là ! Z'êtes mal en point v'savez... J'me demande ce qui s'passerait si j'vous laissais là tout seul. Ah que devrais je faire, que devrais je faire ?!"

"Doc... Docteur. Ré... Récompense."

"Ah mais M'sieu Patchett, vous me l'avez déjà fait ce coup là... Qu'est ce qui m'dit que vous allez bien me la donner ma thune hein ?"

Puisant dans le peu d'énergie que son bref passage dans le coltard lui avait permis de retrouver, Joseph se saisit du poignet du sbire. L'enserrant dans une poigne qui n'était pas celle d'un mourant. Il lui aurait cassé le bras plutôt que de le laisse partir.

"Amènes... moi... chez... le... Doc'... Maintenant !"

Serait ce dû à la promesse d'une récompense sonnante et trébuchante, à l'autorité naturelle dans la voix de Joseph ou alors à la pression de sa main sur le poignet du malfrat ? Allez savoir. Toujours est il qu'après un long et profond soupir, la Fouine se décida à soulever le Champion vaincu du sol. Un bras autour de l'épaule et en avant vers le Hibou de Nuit.

*Des projets pour moi ? C'est quand tu veux Jack. C'est quand tu veux...*
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validation http://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1