AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Ambition ! Pratiques scientifiques !

avatar
Taroa Crowley

♦ Équipage : ETRANGERS

Feuille de personnage
Dorikis: 386
Popularité: -4
Intégrité: -5

Lun 11 Fév 2013 - 16:54

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=UCXzLasYAgA


Quelques jours plus tard, Romario fut rentré, et mit très vite au parfum avec mes alliés du CP 5. J’eus le droit à mes coups de bâton... Maintenant, c'était le jour de mon anniversaire, mes 16 ans. C'était une petite fête simple, où mon Major d'homme m'avait préparé un magnifique gâteau puis un cadeau mystérieux. G-doc' était venu, avec un bon paquet de cigare. Tout deux prirent de l'alcool, tandis que moi du cola...

- Aaah c'est l'heure du cadeau ! S'exclama Romario.
- Yaaaahaaaa mon cadeau ! Je le veux, je le veux ! Criai-je !
- D'abord, le miens héhéhéhé ! Rigola joyeusement le clown.
- Qu'est-ce c'est ! Qu'est-ce c'est ! Excité, je déchirai l’emballage, et vit des bouquins.
- Des livres, sur les sciences..etc... mais un sur les gaz, qui te permettra de mieux utilisé le Chemical Juggling ! Car les entraînements seront théoriques et pratiques !
- Aaaah ? Aaaah, j'ai hâte de commencer l'entrainement.
- Bon le miens maintenant !


Romario, me montra une boite en bois sans emballage. Dessus, il y avait l'emblème de ma famille, un corbeau sur un "T" majuscule en argent. Je sentis un sentiment de nostalgie en touchant l'objet. Evidemment je l'ouvris, et vis une canne noire, avec comme pommeau l'emblème de ma famille, un corbeau. Des larmes sortirent de mes yeux... je reconnaissais la canne de mon père, qui était donné par mon grand-père. Elle était donné de génération en génération. Je murmurai un "merci" à travers mes sanglots. Je partis de la salle puis de la maison. Les adultes comprirent et me laissèrent en paix.


- Vous allez voir, je vous vengerai ! Je deviendrai plus fort ! Je suis devenu le chef de famille maintenant ! Je ne vous décevrai pas ! Parlais-je tout seul à la canne.
- Quelle triste mine tu fais mon p'tit corbarc ! Rigola une douce voix féminine.
- Non c'est faux, qui ose se moquer de moi ! Relevai-je le tête en reniflant un filet de morve.
- Bah alors ? Tu te souviens pas de moi ? Joyeux anniversaire ! Envoya Shirei.
- Snif... Merci beaucoup... comment tu sais ça... puis surtout que me vaut l'honneur de ta visite ?
- Ce n'est pas parce que tu ne me voix pas que forcement je ne t'observe pas ! Sinon, disons que j'avais envie d'te voir, m'fin surtout que j'ai pas vue Sharles d'la journée, puis j'ai une info inintéressante à te donner ...
- Me disais aussi...
- Bon changeons de coin veux-tu ? Et cesses de chialer...
- C'est partit alors ! sniiiiiiiiiiiif



Nous partons aussitôt pour nous promener en ville, Chirei prit aussitôt une cigarette. Il n'y avait grand monde, c'était vraiment désert... Pas un marine, pas un brigand mettant le bordel, pas même un simple citoyen marchant en sifflant à tu tête ?

- Il faut que je te dise un truc... au sujet de Gucci. Souffla-t-elle.
- Ouais bah quoi ? Demandai-je.
- J'lai vu quelque part, dans une base scientifique sur l'une des îles de l'archipelle... Mais bizarrement, j'ai trouvé quelques lieutenants du gouvernement mondiale, faudrait faire bien gaffe...
- Je suppose qu'on va y aller tout les deux pour voir si elle là-bas non ?
- Ouais en gros, mais tu seras seul pour l'instant, j'ai un truc à faire !

- Hein tu me laisses en chien pour ça ! Mais comment je vais faire ça moi !
- Je pourrais t'aider quand j'aurais finis mon p'tit problème...hum... Mais je sais qu'il y a des gens sur l'île qui sont sélectionnés sur l'île pour y aller, si jamais t'arriver à chopper une de ses invitations ça pourra le faire... Enfin pour toi... Moi je sais comment me débrouiller...
- T'es drôle toi ! Et c'est quoi ta mission top secrète ?
- Quelqu'un nous espionne, Charles était partit voire ça il y a quelques semaines mais il n'est toujours pas revenu...
- Oulaaah qu'est-ce que c'est ce merdier...dans quoi je m'embarque...
- T'es scientifique, tu devrais pas trop faire tache, puis ton pote clown est un scientifique aussi non ? Donc je pense que tu sais ce qu'il te reste à faire...
http://www.onepiece-requiem.net/t6793-taroa-crowley-the-crowhttp://www.onepiece-requiem.net/t6999-taroa-crowley-the-crow-vul
avatar
Taroa Crowley

♦ Équipage : ETRANGERS

Feuille de personnage
Dorikis: 386
Popularité: -4
Intégrité: -5

Jeu 28 Fév 2013 - 2:14

[url= http://www.youtube.com/watch?v=_AHUnMUEFXQ]Musique d'ambiance[/url]


Quelques jours plus tard, dans une rue abondante, où cette fois-ci on avait l'impression que tout le monde c'était rassemblé. Bon, à vrai dire, c'était le marché de la semaine, c'était à peu près normal que les rues étaient bondés. J'étais avec la compagnie de G-Doc' pour mon apprentissage du chemical Juggling.

- C'est chiaaaaaaaant, et le carrosse ? C'est fait pour les chiens ! Hurlai-je.
- Ferme là ! C'est pas discret comme ça ! Puis d'où ton sors ton carrosse ? Envoya Garshield.
- J'sais pas en faite... mais ça serai plus simple ! Sinon, t'as entendus parler du camp de Scientifique sur l'une des îles de l'archipel ?
- Ouais, on ira pas là, si tu veux y aller pour te faire plaisir avec la Marine, append le chemical juggling et t'feras ce que tu veux, ok ? Au moins pour devenir plus fort.
- D'accord... mais sinon rien de spécial sur cette endroit par hasard ?
- Bah, ils font des expériences chelou, mais c'tout...enfin de c'que j'sais en tout cas !


On arrivait sur un pont puis traversais jusqu'à une autre île de l'archipel qui était déserte. Une grande plaine paumé où les gens venait rarement. G-doc' se posa et mit son sac par terre. Il sortit des cibles et les planta un peu partout, puis ensuite une fiole qu'il me balança. Je l'attrapai de justesse et j'observé étrange sa couleur jaune verdâtre vive entouré de violet.


- Euh c'quoi ça ? Demandai-je
- Bois ça, , grâce à ça, tu pourras faire le chemival juggling, donc bois le ! J'préviens que...

Aussitôt je bue le liquide étrange d'un coup. Ma tête commença à tourner, des vertiges commençais à venir... Puis d'un coup, un goût affreux et amer me parvint, tellement dégoûtant que j'ai faillis vomir mes intestins.

- Mais c'est dégueulasse ! Pire que de la merde !
- Et encore, la merde ça peut avoir un bout, tout dépend comment on l'a fait bouillir !
- Euh....T'es pas un peu trash toi ?
- Non... changeons de sujet, maintenant créer une boule de feu !
- D'accord ! Mais comment on fait ?
- Regarde bien comment je fait ooooooh aaaaaaaaaaah oooooooui !
- les bruitages sont obligés ?
- Ce que tu dois faire, c'est éjecté du gaz de ta main puis contrôler la bonne dose OK ? Et envoyer du gaz, c'est comme....euh...
- Envoyer une flatulence ?
- Voilà c'est exact, comme si tu devais péter, mais par les mains ! Même pour pousser plus loin la comparaison, tu dois en faite lâcher une caisse, la plus forte possible, mais en maintenant sans faire de bruit et en évitant que ça se finisse en déjection d'excrément surprise, tu voix le délire ?
- Euh, c'est scatophile mais compréhensible.



Le clown me fit signe de le regarder, il fit apparaître plusieurs boules de feu de couleur jaune-violet, en disant: "Chemical juggling", puis elles partirent à une vitesse impressionnantes sur des cibles. Puis il fit apparaître une grosse boule de feu, de même couleur avec l'impression d'un smiley qui était dessiné, le "mass juggling".


Il m'expliqua par la suite les atouts et surtout les inconvénients, notamment qu'on était pas invulnérable à ces flammes et de surtout d'être pas trop près d'une explosion d'un "mass juggling".


Après ça, la première étape pouvait commencé, elle dura en tout une semaine. J'essayais de faire des boules de feu d'une taille raisonnable. Pas facile au début, mais j'y arrivais à peu près. Mais dans ma tête il y avait des images pas très net à cause du discours de Garshield. La plupart du temps elles ne ressemblaient à rien où elles éclataient. Petit à petit, je m'adaptais un peu mieux et j'arrivais à faire une boule stable et correct.

Ensuite, je devais en créer plus de huit autour de moi, une tache qui n'était pas du tout aisée. Au début, j'en fis deux. Ça pouvait aller. Je testais trois, un peu moins mais ça pouvait le faire. Quatre, ça tenait encore le coup. Cinq, là je commençais à galérer, certaines explosaient, d'autres tombaient sur moi. Après six, même constat qu'avec cinq mais en pire. Du coup j'essayais à mainte reprise en faire apparaître proprement cinq. Quand je réussis ça, j'en fis six parfaitement, puis sept. Mais à huit, même problème. Je persévérai encore et encore en les faisant apparaître un par un à chaque fois. Puis beaucoup plus tard, j'arrivais à faire ces huit boules de feux. Puis une idée me viens, j'essayais d'en faire neuf, sans problème, puis même dix ! Mais j'avais atteins ma limite car après ça foirait tout le temps quand j'augmentais. J'avais réussis à faire le "chemical juggling", mais étrangement, mes boules de feu étaient d'une couleur différente, elles étaient bleus ciels entouré de rouge.


Pour finir, je devais faire le "mass juggling", une tache différente, dans le sens où c'était très casse couille. Je devais former une boule enflammé d'une taille impressionnante, le problème si elle était trop grosse, elle explosait, et trop petite, ça serait pas un "mass juggling" donc ça servait à rien ! J'avais mis énormément de temps pour trouver la taille adéquat. Il faut vraiment doser pour avoir la corpulence au millimètre près. J'avais des crampes sur des moments puis à la fin des courbatures. C'était vraiment pénible, ça m'avait pris plus de deux heures pour ça.


Semaine suivante, tire au canard, m'enfin, des planches en bois. Je devais toucher les plus petites avec le "chemical juggling" et je pouvais cramer les grosses planches avec le "mass juggling". Ou même des arbres ou des temples sacrés voire des tombes, mais c'était pour le plaisir de passer pour un très gros connard.


Ça durait sur un mois au total cette seconde étape. Au début, je faisais des cibles à cinq mètres maximum. Puis à chaque fois je reculais de mètres en mètres . Ensuite, le mois d'après, je commençais au double dix mètres, mais plus dur, je reculé tout les cinq mètres. Pour au final atteindre cent mètres ! Mais c'était assez dur... L'autre jour, je tirais tout en avançant ou en donnant des coups d'épée.


Mais sur le coup je fis une découverte intéressante. C'était en faisant des "chemicals juggling" dans tout les en attaquant des cibles avec ma canne-épée. Puis en étant barré dans un délire, je fis une boule enflammé avec la main où il y avait mon arme. Et...et ben du feu sortit de mon épée ! C'était impressionnant ! Je me renseignais au près de Romario et aussi à G-doc'. Mon épée pouvait laisser passer du gaz, notamment celui qui créer le "chemical juggling", et là ça devenait intéressant. Car au dernier mois, j'eu réussi à combiner le "chemical juggling" et technique d'épéiste. Et bah ça avait de la classe héhéhéhé.



Et enfin, le moment du test arriva ! C'était sous un beau jour ensoleillé, dans la grande place de l'île principale. Je mangeais avec G-doc' dans un resto' délicieux. La vue était magnifique, vue sur l'océan infinie avec le soleil de 15h qui tapait plus ou moins fort sur la gueule. Parfois c'était marrant de voir des gens en train de couler sur la plage ou se faire croquer par un seigneur des mers, un beau spectacle qui ne faut pas louper sous aucun prétextes ! Voir tout se sang qui gicle avec les membres déchirés, une véritable boucherie ! M'enfin j’exaltais en y repensant, mais à chaque fois que je voyais ça je vomissais ou tombais dans un coma - qui est le connard qui m'a traité de fou ? -, triste histoire... Quel beau délire, l'extase, tout ça parce que je pensais trop quand je goûtais une délicieuse entrecôte.


- Tu tires toujours une gueule chelou quand tu manges de la viande... Balança le scientifique.
- Ta gueule, l'entrecôte est super délicieuse, pas comme ta merde chimique que tu m'avais servis à bouffer ! Criai-je avant de me prendre une bonne tarte bien garnis.
- Bon sinon, faut trouver un test...hum aide moi toi au lieu de bouffer !
- Non.
- Arrête avec ça !
- C'est à toi de me trouver un test, pas ma faut si tu as fait un bad trip !
- Euh... chut... Tient tu voix la meuf qui se fait agresser ? Tu choppes le voleur en le bombardant de chemical juggling ? ok ?
- Non.


D'un coup je vis le serveur arrivé, surement pour payer l'addition, sur le coup je me mis à réfléchir et à partir aussitôt pour sauver cette demoiselle en détresse, j'entendis un gros: "enculé" venant du fond du coeur. L’agresseur tenait un couteau et il était en train de prendre le sac, assez banal comme situation.

- Euh monsieur pouvais arrêter s'il vous plait... plus vite ça finit et mieux ça sera... Demandai-je timidement à travers les appelles à l'aide de la femme.
- Quoi ? Que tu me veux toi ?* Dit le voleur en frappant la femme qui tomba par terre.
- Aaaah bah c'est mieux quand ça s'arrête !
- Complément d'accord avec vous, sur ceux au revoir !



L'homme partit en courant avec le sac de la femme. Malgré tout, je devais quand même l'arrêté ce monsieur car je ne peux supporter la présence de voleur, c'est un acte de pauvre ça ! Non mais ! Comme ça, je vais lui foutre sans sa gueule ! Mes nouvelles techniques !


Je pointai mes deux doigts en avant sur l'ennemi et une boule de feu bleu ciel sorti ! Elle s'explosa sur le pied du voleur qui tomba d'un coup ! Et vue qu'il était par terre, j'en profité de lui envoyai, non une, mais dix boules de ! Le voleur finit en feux et courut le plus vite possible pour plonger dans l'eau, il était neutralisé héhé ! Et comme dans tout bon manga, j'allais sortir le nom de cette technique: " Infernal Magnum ", car je trouvais que chemical juggling ça faisait pas classe. Puis d'un coup, le reste la bande du gars qui était venu , avec le gros mastoc de trois mètre qui faisait une tonne muscle, avec comme arme, une jolie chaîne en fer bien rouillé. Je murmurai tout en prenant une pose classe: " Death Sunsmile !". Des boules enflammés sortirent de mes paumes pour former un genkidama une sorte de mini soleil d'un mètre de rayon, de couleur bleu ciel avec des contours rouges sombres, on pouvait même voir un sourire qui se formait ! C'était le mass juggling, mais mon nouveau titre faisait plus classe héhé. J'envoyai mon balle enflammé géante qui explosa et balaya tout les malfrats ! Il ne restait plus que le gars de trois mètre de haut qui était terrifié ! Il m'avait pris pour un sorcier où je ne sais quoi ! Ou même le diable héhé ? Je pris ma canne, sortit ma lame, la mis en arrière, en prenant une pose tout aussi classe. La lame s'enflamma, grâce chemical juggling. Je fis un coup dans le vide, et une sorte de trait enflammé percuta à une vitesse phénoménal le brigand. La petite explosion projeta le molosse contre un bâtiment, qui finit brûlé comme une merguez ! C'était une technique que j'avais crée, le redoutable: " Scream aim fire !". J'avais en faite envoyé une boule de feu grâce à mon épée, la quantité de flamme émise est supérieur au simple chemical juggling, mais inférieure au mass juggling, tout comme la puissance. En revanche, la vitesse dépassais largement les deux autres techniques.



Je m'en allais pour voir G-Doc, qui était non seulement impressionné mais super énervé contre moi car il avait payé ma part pour l'addition ! Sauf que j'avais oublié quelque chose d'important: le sac de la victime.





Ps: * c'est fait exprès, du patois en gros.

Puis la dernière technique n'est pas une lame d'air, c'est juste un chemical juggling envoyé par une épée.
http://www.onepiece-requiem.net/t6793-taroa-crowley-the-crowhttp://www.onepiece-requiem.net/t6999-taroa-crowley-the-crow-vul
Page 1 sur 1