AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]

avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Sam 5 Fév 2011 - 19:41

Précédent post : Des nouvelles de Tequila

La souffrance de se savoir faible, de ne pas pouvoir se défendre ou défendre ses pairs, le besoin de devenir fort, de s'entrainer, de changer, d'évoluer... De devenir quelqu'un d'autre en somme. Cette appétit féroce et vorace conduisant à se rendre moins vulnérable dévorait littéralement Kana. Elle se sentait minable, pitoyable, et certainement pas à la hauteur. C'était le pire d'ailleurs, ce sentiment de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir protéger Hotaru, de savoir qu'il ne pouvait pas compter sur elle autant qu'elle comptait sur lui. La jeune femme avait vraiment des problèmes. Elle n'était pas ce qu'on pouvait réellement appeler une personne frêle, elle avait du courage à revendre, de la détermination, qu'elle avait d'ailleurs acquis très récemment et une manière de se battre qui pouvait paraître déstabilisante. Pourquoi donc la médecin avait été se foutre dans un merdier pareil ?!

Pourquoi hein ? Et bien, il paraît qu'une personne ne voit jamais ses qualités. Uniquement ses défauts. Cette phrase universelle mais pourtant pas tout à fait exacte convenait totalement à Suu. Cette dernière, au delà de se sentir inutile, se pensait en réel boulet, incapable de se défendre par elle même. Pour cela, il lui fallait quelque chose, capable de protéger son dos contre les attaques de ses adversaires. La médecin avait lu de nombreux livres au cours de sa vie et certains relataient l'existence d'une pierre extraordinaire qu'il était quasiment impossible d'obtenir. En effet, seuls la marine et le Gouvernement mondial connaissait les secrets de ce caillou, plus communément appelé granit marin mais il était de notoriété publique qu'il était extrêmement résistant et luttait contre les légendaires fruits du démon. Déjà gamine, l'albinos avait été envoutée par le mystère scientifique que représentait cette substance mais là en plus, la pirate était intéressée par sa résistance car si elle arrivait à l'intégrer à une quelconque armure, elle offrirait une protection optimale. Le désir d'obtenir ce granit si rare grandissait en Kana, de jour en jour, d'heure en heure, de minute en minute, l'emplissant intégralement au point qu'elle ne pensait presque plus qu'à cela.

Après être partie de Tequila Wolf en compagnie d'Hotaru, l'albinos était retournée sur South Blue. Là-bas, elle avait entendu parler par un marine peu gradé et pas très intelligent, d'une cargaison de pierre marine qui devait être transférée au Q.G. de cet océan Blue. La jeune femme avait suivie, traqué, le pauvre soldat durant plusieurs jours et avait élaboré un plan qui lui semblait parfait. Finalement, elle avait réussi à lui parler en seul à seule. Suu avait aisément sous-tiré des informations importantes à ce soldat de bas-étage, avec à l'appui quelques moyens de le faire souffrir. Ensuite, la pirate avait utilisé une plante possédant de puissantes propriétés qui rendait amnésique et qu'elle avait trouvé non sans difficultés après un jour entier de recherches précédé d'une étude approfondie sur le végétal en question, pour faire oublier au soldat tout ce qu'il savait sur elle. L'opération avait été un véritable succès qui couronnait brillamment les efforts de Kana.

Le granit marin, cette pierre que l'albinos voulait tant obtenir et ce depuis sa naissance, était à portée de main. Il avait bien sûr fallut convaincre Ayami. Pour cela, la médecin avait prétexté qu'ils devaient tous les deux devenir plus forts si ils voulaient un jour aller sur Grand Line. Hotaru s'était finalement laissé convaincre et avait prit un petit boulot sur l'Île du Karaté qui lui permettait de s'entrainer assez longtemps chaque jour. La médecin avait quand à elle une excuse toute trouvée pour mettre pied dans le Q.G. .En effet, la jeune femme avait découvert, sur un tableau d'annonce, un offre d'emploi intéressante, lui permettant de devenir femme de ménage. C'était le job rêvé ! Elle pouvait aller partout, circuler dans le moindre petit recoin de l'infrastructure marine, sans être soupçonnée. De plus, elle serait tout en bas de l'échelle et ne serait donc pas remarquée. S'enfuir une fois qu'elle aurait le granit avec elle serait d'autant plus facile que Kana savait que les autorités auraient beaucoup de mal à la retrouver.

Suu s'était donc présentée devant le gros navire qui partait pour le quartier général de South Blue. Les soldats revenaient de North Blue où ils avaient réalisé des missions de la plus haute importance ce qui faisait qu'ils avaient obtenu quelques jours de permission afin de se reposer. Il était prévu que le bâtiment marine resterait encore trois jours à quai, ce qui laissait à la pirate largement assez de temps pour s'organiser et se préparer à entrer dans la tanière des loups. Un subordonné avait accepté la candidature de la médecin sans hésiter, sans doute étaient-ils en manque de femmes de ménage ? Ça semblait très probable. Ainsi, durant le temps qu'il lui restait, l'albinos rassembla quelques affaires, ne prenant que le strict minimum et laissant le reste à Hotaru. Elle prit également quelques échantillons de la plante dont elle s'était servie pour faire perdre la mémoire au soldat qu'elle avait interrogé et des somnifères puissants. Ce fut donc uniquement avec sa grosse sacoche limée par le temps que Kana embarqua après que le laps de temps se fut écoulé.

Une sensation vraiment étrange s'empara d'elle lorsqu'après cinq heures de navigation, elle entra au sein du Q.G. à par entière. Avec elle il y avait trois autres femmes qui elles aussi postulaient pour les postes libres. C'était de toute manière plus réconfortant d'être à plusieurs. L'agneau était entrée dans le repère des loups, s'en sortirait-elle intacte ? Vivante serait déjà un bon début. Mais la prise de risque était à la hauteur de la récompense souhaitée. Il ne fallait pas que la jeune pirate lésine sur les moyens. C'était son rêve qui était en jeu. Enfin, un de ses rêves. Ce mystère scientifique que représentait le granit marin, la sensation de pouvoir enfin s'en approcher... Cela faisait monter l'adrénaline de l'albinos. Ce n'était pas un sentiment qu'elle avait l'habitude de croiser. Généralement, les combats la blasait mais cette impression de mettre sa vie en jeu à chaque seconde faisait battre son cœur un peu plus vite qu'à l'accoutumée.

Le premier jour de travail fut un peu compliqué. Directement après avoir débarqué du bateau, les quatre nouvelles avaient été assignée à leur tâche et on leur avait rapidement montré la chambre qu'elles partageraient ensemble. Laver les sols, nettoyer les toilettes, briquer les plans de travail, astiquer les lampes, dépoussiérer les meubles, il y avait là une dose de travail énorme, partagée entre des dizaines de femmes de ménage. En fait, c'était un métier beaucoup plus physique qu'il n'y paraissait. Chacun devait faire de son mieux mais les bâtiments restaient toujours trop grand pour être nettoyés intégralement tous les jours. Chaque jour, chaque personne du personnel d'entretien était assignée à un travail différent, plus ou moins complexe dans le but de varier la besogne.

Puis la routine s'installa. Les jours de pluie ou de beau temps se succédaient sans fin, laissant place à une monotonie sans égale. Déjà une des « colocataires » de Kana avait abandonné. Suu quand à elle avait des courbatures et ne pouvait pratiquement plus bouger le soir venu. Elle se contentait de s'allonger sur son lit en grimaçant puis ensuite de s'endormir. Quelques minutes suffisait pour cela généralement tellement la jeune femme était éreintée par ses journées. Ses muscles la tiraient chaque jour un peu plus. Il était d'ailleurs fréquent que la médecin n'aille même pas manger, tellement elle avait mal et ne pouvait plus se mouvoir. Les deux autres étaient aussi dans ce cas. Elles s'entendaient bien ce qui rendait le partage de la chambre plus facile. D'ailleurs, d'un accord tacite chacune s'était engagée à ne pas poser de questions dérangeantes aux autres. Elles avaient toutes leurs raisons pour être ici et n'avait en aucun cas à s'expliquer, à moins qu'elles le veuillent bien entendu. Comme on pouvait s'en douter, ce n'était pas le cas de l'albinos. Pour elle, il serait même dangereux de parler de son passé et de ses intentions de vol. Le granit marin étaient maintenant bien surveillé et était au Q.G. Depuis deux semaines, comme Kana en somme.

Une semaine supplémentaire suffit à Suu pour réussir à adopter le rythme des autres personnes du personnel d'entretien. Elle ne souffrait désormais quasiment plus et avait pût commencer à mettre en pratique une partie de son plan. La première partie à vrai dire. Cette dernière consistait à récupérer discrètement des informations sur les tours de garde. Ainsi, la pirate essayait toujours d'obtenir des travaux dans cette zone, en prenant d'ailleurs souvent les plus compliqués pour qu'on accepte ces dérogations. Afin que personne ne puisse faire le rapprochement avec le granit, la médecin ne faisait en sorte de n'y aller que deux jours par semaines, ce qui était peu mais suffisant. Elle marquait tout, les heures des rondes, des repas, chaque détail qui pourrait lui être utile. La jeune femme essayait à chaque fois de rester le plus longtemps possible, en faisant semblant de vouloir nettoyer le mieux possible, dans un bon élan de femme consciencieuse. La routine recommençait doucement à s'installer et Kana se sentait de plus en plus familière avec le secteur où se trouvait son objectif. Elle s'était imprégnée des moindres recoins et avait marqué le tout en s'essayant à la création de plan.

Au fur et à mesure que les semaines avaient passées, Suu avait emmagasiné des renseignements plus ou moins importants qui étaient tous consignés dans un carnet qu'elle avait récupéré sur un bureau, en faisant le ménage. Tous les soirs maintenant, elle retranscrivait ce qu'elle avait vu le jour même, les horaires des tours de gardes étaient déjà écrits mais la jeune pirate vérifiait quand même à chaque fois qu'elles correspondait bien. Parfois, la relève avait deux à trois minutes d'avance où de retard. La médecin devrait donc jouer avec une marge de cinq minutes. Il arrivait à la botaniste de penser à Hotaru, son frère, qui était si loin d'elle. Pensait-il des fois à elle ? Avait-il peur pour elle ? Que faisait-il à chaque moment de la journée ? Son entrainement portait-il ses fruits ? Parfois, rien que pour lui, Kana aurait voulut tout abandonner. Trouver rapidement un équipage et quitter South Blue, peut être pour rejoindre la route de tous les périls. Mais la facilité n'était pas la meilleure des options. Enfin arriva le jour fatidique où la médecin eu exploré chaque solution et noté chaque détail...

Cette journée-là s'annonçait radieuse et le soleil étalait d'ors et déjà ses rayons sur le Q.G. tout entier bien que la nuit ait seulement déclinée il y avait une heure. Ce matin-là, au lieu de se rendre aux tableau avec le reste du personnel chargé du ménage, Suu se fit porter pâle par une de ses colocataires, prétextant une douleur aigu au ventre qui laissait présager une journée à l'infirmerie. Comme la jeune femme l'avait prévu, elle ne fut pas remplacée pour le nettoyage de la zone alentours à la pièce où était jalousement gardée le granit marin. Tout se déroulait comme prévu, le plan de la pirate semblait parfait. Elle prit le chemin de l'infirmerie vers dix heures puis, après être passée devant plusieurs de ses collègues en feignant avoir très mal, s'était dirigée vers la buanderie. Sans problème elle avait trouvé une tenue de jeune coq, plutôt d'aide-coq d'ailleurs car les employés chargés de la lessive étaient de repos tous les jeudi. Après avoir revêtit la tenue avec la charlotte, qui heureusement se trouvait être opaque, Kana prit le chemin des cuisines en courant presque.

Une fois là-bas et après s'être fait passé un savon sur le fait qu'elle était en retard, ce qui était inadmissible pour un cuisinier, elle dût couper des légumes, éplucher des carottes et dresser des assiettes. Enfin vint l'heure du déjeuner. Le chef répartit ses aides pour aller le mener aux différentes sentinelles en faction un peu partout. L'imposteur ne reçut pas l'affectation souhaitée, ce qui aurait été un peu trop beau; mais eu la chance de tomber sur un endroit proche à aller servir, ce qui s'échangeait facilement. En effet, la jeune femme n'eut aucun mal à obtenir de l'autre aide qu'ils échangeassent leurs rôles. Moins c'était loin, et mieux c'était ! C'est comme ça que fonctionnait l'esprit de ces apprentis voulant à tout pris finir leur formation. Ainsi, l'autre avait accepté directement et sans se poser de questions. L'albinos saupoudra des somnifères au dessus de chaque plat après avoir quitté les cuisines et ce dans un petit coin sombre, assez retiré. Elle avait vraiment eu une bonne idée de les emmener. En fait, depuis toujours elle comptait faire ce qu'elle faisait en ce moment, elle avait donc paré à toutes les éventualités théoriquement. Il y avait le problème des escargocaméra mais il avait sans doute été résolut par l'introduction de la même substance qu'elle destinait aux gardes qu'elle s'apprêtait à aller servir que pour ceux qui regardaient les écrans de tout le Q.G.. Normalement elle aurait le temps de fuir avant que son vol soit repéré mais dans la logique des choses, même avec les caméras on ne pourrait pas l'identifier et ce grâce à ses vêtements actuels.

Kana arriva enfin devant la grande porte gardée par deux gardes. Son but était si proche ! Elle les servit en silence, gardant la tête baissée. Ces deux derniers engloutirent rapidement les plats, les uns après les autres tandis que Suu présentait et desservait chaque met. Les soldats commencèrent doucement mais surement à s'engourdir. Au bout de quelques minutes, ils tombèrent comme des masses. A partir de ce moment là, la médecin n'avait plus beaucoup de temps. L'aide qui servait les plats aux surveillants des caméras serait obligé de voir tomber les marines les uns après les autres. Il lanceraient surement une alerte en cuisine ce qui foutrait un sacré bazar dans la base. Mais pour le moment, il devait tout juste être arrivé à la salle de contrôle.

L'albinos trouva rapidement les clés qui était bien en évidence sur la ceinture d'un des deux marines. Elle ouvrit la grande porte le plus doucement possible après avoir craqué toutes les serrures et trouva enfin le granit marin. Il y en avait une bonne quantité dans une sorte de caisse en bois aux proportions titanesque et la jeune femme ne pourrait en aucun cas tout transporter. Elle remplit sa sacoche avec le maximum qu'elle pouvait prendre puis observa la pièce plus attentivement. Le plafond était bas, capitonné d'un enduit blanc immaculé. Dans un coin, sur une petite tablette reposait un étrange objet. Que ce que cela pouvait bien être ? C'était rond, d'un profond bleu turquoise zébré d'un joli vert. Kana l'empocha en plus du reste après s'être rendue compte que c'était un fruit. Il pourrait lui être utile de plus Suu avait envie de l'observer plus attentivement. La pirate referma ensuite le coffre et remit les clés à la ceinture du garde. Elle fit ensuite absorber à chacun d'entre eux un fragment la plante qui rendait amnésique. Ensuite, la pirate partit le plus naturellement du monde en poussant son chariot devant elle, comme si elle allait donner à manger aux soldats postés dehors.
Invité
Invité


Dim 6 Fév 2011 - 20:16

Shikki venait tout juste de rentrer dans les rang de la Marine qui avait été des plus accueillante malgré le fait que sa tenue vestimentaire les aient un peu surpris à première vue. C'est vrai qu'il n'était pas courant de voir un homme tout de noir vêtu avec un vêtement lui couvrant la partie inférieur du visage. Le jeune Shikki se confondait facilement dans l'ombre grâce à cette tenue qu'il aimait particulièrement, elle lui permettait de se sentir isolé, en sécurité face au reste du monde et cette croix sur le vêtement au niveau de sa bouche pouvait faire croire aux autres qu'il était muet ce qu'il apprécié d'autant plus car ce n'était pas dans sa nature d'avoir la langue pendu. Il reçut le titre de Lieutenant car les inspecteurs jugèrent sa force grâce à un test physique.

Il reçut sa première mission le lendemain ayant était convoqué par ses supérieurs , il s'y rendit sans dire un mot et, ils lui donnèrent la mission d'escorter une cargaison de granit marin jusqu'au Q.G de South Blue. C'était une mission de routine pour la Marine sans risque d'action majeure car qui serait assez fou pour vouloir combattre toute une armée de Marin. Les supérieurs lui dire alors de disposer pour qu'il se rende au lieu d'embarcation et Shikki se dissimula dans l'ombre pour disparaître de la pièce.

Arriver au lieu de rendez-vous Shikki contempla le bateau qui était assez imposant , il essaya de se souvenir s'il en avait déjà vu d'aussi grand mais son esprit était troublé et ne réussit qu'à obtenir un mal de crâne avait de tomber à genou. Il se releva quelques minutes après, ce genre de crise lui arrivait assez fréquemment ces temps-ci. Il se dirigea alors vers l'embarcation et au moment de monter sur le bateau un de ses coéquipiers sur cette mission se mit à lui parler

Alors c'est vous notre nouveau Lieutenant ? Ravis de te rencontrer je suis Kariya Ukayashi, Sergent à votre commandement.

L'homme tendit sa main en direction de Shikki pour avoir une poignée de main amicale et sûrement pour se faire bien voire de son supérieur mais malheureusement pour lui ce n'était pas la bonne personne à qui faire cela, Shikki n'aimait pas tellement les gestes amicaux et tout ce genre de trucs sentimentaux. Il se contenta de lui répondre.

...

Shikki passa son chemin sans faire attention à cet homme qui venait de lui parler pour se rendre directement dans ses appartements qu'on lui avait affecté. C'était une chambre assez petite mais Shikki s'en contentait largement. La sonnerie d'alerte du bateau retentit pour que personne ne se trouve à proximité du lieu de départ et pour que les retardataires se dépêchent d'arriver avant que le bateau ne parte.

Shikki passa son chemin sans faire attention à cet homme qui venait de lui parler pour se rendre directement dans ses appartements qu'on lui avait affecté. C'était une chambre assez petite mais Shikki s'en contentait largement. La sonnerie d'alerte du bateau retentit pour que personne ne se trouve à proximité du lieu de départ et pour que les retardataires se dépêchent d'arriver avant que le bateau ne parte.

A bord du bateau, Shikki passait inexistant car il ne se montrait quasiment jamais. Il n'avait pas envie de se retrouver une nouvelle fois face à un petit larbins et devoir lui parler. Il détestait parlé en revanche, il aimait lire un poème qu'il appréciait tout particulièrement, il s'agissait de Loveless, durant le voyage se fut ça seule compagnie. De temps en temps, une femme de ménage venait toquer à sa porte pour faire son travail. Parmi elles, il y avait une femme avec de long cheveux blancs. Ce qui était peu commun chez une femme de jeune âge. Mais son attention pour elle ne fut que de courte durée.

Le bateau débarqua après plus de deux semaine de voyage, c'est que pensait Shikki. Tout le monde entra alors dans le Q.G de South Blue afin d'accomplir leur mission. Les Marins devaient escorter la cargaison de granit marin jusque dans une pièce bien renforcée au niveau du toit et sur les côtés, seul la porte d'entrée était vulnérable aux attaques mais elle était très bien gardée par plusieurs marins. Shikki était chargé de la haute surveillance du convoi jusqu'à ce qu'il parte en usine pour se transformer en diverses objets.

Le temps passa les jours, les semaines. Shikki restait enfermé dans la pièce et ne sortait que la nuit profonde pour se ravitaillait en nourriture et faire d'autres besoins. Personne n'était au courant qu'il se trouvait là sauf les membres plus gradés que lui. Pourquoi cela m'était-il autant de temps pour que ces pierres partent à l'usine. Certe une petite partie partait chaque matin mais Shikki avait l'impression qu'il y en avait toujours plus.

Lors d'une journée sans savoir ce qu'il se préparé de l'autre côté du mur. La jeune femme de ménage élaborait un plan pour volait le convoi. Personne ne se doutait que quelqu'un puisse voler ces pierres. Une fois son plan en oeuvre, elle se fit passait pour une maitre coq et servit tout le monde en leur administrant un puissant somnifère. Puis elle attendit que tout le monde s'endorme gentiment et prit les clés de la porte. Elle entra en silence. Shikki avait entendu la porte s'ouvrir et s'était caché dans l'ombre pour observer la scène calmement. La femme prit quelques pierres qu'elle mit dans son sac et elle prit un fruit qui était également caché là. Puis elle repartit ni vue ni connu.

Shikki, devant faire son devoir de Marin, sortit également de la pièce sans faire de bruit et se dirigea vers la voleuse. Il passa discrètement à côté d'elle pour ne pas qu'elle le repère et une fois devant elle. Shikki sortit de sa cachette pour l'intercepter. Il constata en même temps que tous les autres hommes étaient dans les vapes. Il ne restait plus que lui et certainement les hommes dehors. Puis il s'exclama à elle avec des vers de Loveless

Des rêves du lendemain hantent l'âme blessée
Toute fierté est perdue
Les ailes arrachées marquent l'approche de la fin


Tout ceci était destiné à lui faire comprendre que son rêve de voler du granit marin allait être réduit à néant. Shikki ne faisait pas de distinction entre homme et femme. Un criminel restait un criminel, alors pourquoi ménager une femme criminel ? Ce n'était pas dans sa nature, lui qui voulait faire le mal par la nature allait être servit. Mais la force et les capacités de la femme lui restait inconnu. Il allait devoir faire très attention.

avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mar 8 Fév 2011 - 18:41

Kana accéléra la marche, ne souffrant guère rester encore ne serait-ce qu'un moment dans cet endroit vraiment trop dangereux pour elle. Comme elle avançait vite, une légère brise caressait sa peau et faisait bouger ses cheveux, très légèrement, sous sa charlotte. Suu avait froid. Pourquoi donc ? Son adrénaline était à son maximum, la jeune femme épiait chaque geste ou bruit d'un air plus que concentré. A vrai dire, la pirate aurait même été capable de tuer une simple fourmis si elle avait osé bouger. Tous les sens de l'albinos étaient en alerte mais paradoxalement, elle ne voyait rien tellement elle était concentrée sur des détails futiles. Le bruit de son pas sur le carrelage résonnait étrangement, cela en était presque irréel aux oreilles de notre petite héroïne. Cette cadence régulière la fit penser à son plan.

Combien de temps avait-elle déjà ? Pour trouver une barque, cela serait facile mais y entrer et commencer à s'échapper serait bien entendu une autre paire de manche. L'Île du Karaté n'était pas si loin. Kana pouvait le faire, elle réussirait. Dans son cœur grandit soudainement l'envie pressante de retrouver son petit frère. Comment avait-il vécu lui ? Allait-il bien ? Était-il devenu fort ? Toutes ces questions passaient au second plan face à l'envie de la botaniste de serrer le petit garçon dans ses bras. Il était sa raison de vivre si on pouvait le dire ainsi.

Un gars surgit sur la droite de la jeune femme, la faisant sursauter. Elle qui avait tellement surveillé, tellement scruté, comment n'avait-elle pas pu s'apercevoir d'une présence dans son dos ? Ses pensées l'avaient sans doute emportée un instant de trop. C'était un marine de taille moyenne, dans la norme donc. Il avait une sorte de masque qui lui cachait la bouche et qui devait être très désagréable à porter. Autrement, il semblait jeune, plus jeune que Suu en tout cas ce qui n'était pas compliqué aux vues de ses cheveux blancs. Que dire d'autre ? A oui, des yeux rouges. Hé bah, c'était pas le plus original ça puisque la médecin en possédait également. Les deux personnes avaient la même peau d'une blancheur maladive. Rien de très dérangeant en quelques sortes. Il semblait assez sûr de lui, du moins, c'était l'impression que la pirate ressentait de son allure et de sa posture. Ses gestes ne trahissaient pas la moindre peur alors que ceux de Kana, agités de sortes de spasmes, montraient tout le stress qui s'accumulait à l'adrénaline dans son corps.

Des rêves du lendemain hantent l'âme blessée.
Toute fierté est perdue.
Les ailes arrachées marquent l'approche de la fin.

Euh... Mais encore ? La botaniste n'était pas d'humeur à essayer de trouver ce que voulait dire son adversaire. Il fallait en finir vite, passer inaperçue était encore tout à fait possible. La jeune femme évalua ses solutions. Fuir en courant ne serait pas la meilleure option. Ça alerterait encore plus de monde... Au et... Ce type n'avait tout de même pas donné l'alarme ?! Cela eut été catastrophique ! Suu ne pouvait plus se permettre de perdre une seule minute, elle avait maintenant écoulé toute son avance et le plan parfait s'éloignait au fur et à mesure. Il était donc indispensable de battre et cela rapidement. Le plus rapidement possible. Kana s'éloigna de quelques pas, dans une position défensive aussi parfaite qu'elle pouvait. Bien que ce ne fut pas son fort, il fallait que la médecin fasse au mieux car elle ne pourrait pas se soigner. Le temps qui s'écoulait refermait un peu plus à chaque minute les portes de la liberté.

Et c'est ainsi que l'agneau entra dans le repaire des loups... Quel idiot.

La pirate ouvrit sa sacoche comme elle avait l'habitude de le faire cependant, en tâtant son intérieur elle ne trouva pas ses seringues. Paniquée, la jeune femme jeta un coup d'œil et vit nettement la pierre marine qui obstruait toute tentative d'accès aux étages inférieurs de la valise noire. *Bordel ! C'est pas possible ça !* La pirate avisa ensuite le fruit mystérieux qu'elle avait piqué dans le coffre. Il semblait empoisonné, cela ne faisait pas de doute... Peut être serait-il bien plus efficace qu'elle ne le soupçonnait... Mais en même temps... L'albinos aurait voulut l'étudier de plus prêt. Bon, qu'a cela ne tienne, si elle n'était plus en vie, cela n'avait plus aucun sens.

Kana s'empara lestement de son épée dans une main et de son fruit bizarroïde dans l'autre. Elle enchaina les coups au visage du marine qui lui faisait face et avait arrêté de réfléchir. Il arrivait à esquiver, de peu à chaque fois. Ainsi, Suu décida de porter son attaque sur le flanc gauche du jeune homme pour revenir plus tard à son masque. Ce fut une technique payante car ainsi le marine était concentré vers ce point précis. La pirate n'eut alors que trop de plaisir à lui arracher le bout de tissus qui lui couvrait la bouche. Il devait trouver ça assez curieux, comme façon de se battre mais l'albinos n'avait pas réellement d'autres recours. Elle enfourna l'étrange fruit dans la bouche de son opposant et s'éloigna de quelques pas en regardant, assez bêtement il fallait le dire, le résultat qu'on obtenait avec cette chose si étrange.
Invité
Invité


Mar 22 Fév 2011 - 15:48

La femme semblait surprise de voir une personne en face d'elle, elle qui avait tout préparé pour que tout soit parfait, elle n'avait pas vue Shikki arriver. L'effet de surprise que Shikki espérait était donc une réussite. Il était sûr de lui et de ses capacités. Rien ne pourrai le déstabiliser. Au contraire, le femme qui semblait plus vieille que Shikki, avait l'air de douter, elle avait de léger spasmes qui trahissaient son assurance. Elle était pâle très pâle de la même couleur de peau que Shikki et elle avait les mêmes yeux rouges que Shikki. Elle ne pouvait pas passer inaperçue parmi tous ces Marins mais comment avait-elle pu neutraliser tout le monde. Elle devait posséder une capacité, un don ou bien un fruit du démon qui sait. Shikki devrait se méfier lors de leur affrontement.

La femme ouvrit sa sacoche qu'elle portait autour de sa taille. En tâtant son sac, elle sembla paniquée, la jeune femme jeta un coup d'œil à l'intérieur. Elle s'empara de son épée dans une main et d'un fruit assez étrange dans l'autre. Soudain elle se jeta sur Shikki, en enchainant les coups vers son visage. Shikki esquivait, de peu à chaque fois. La femme décida de porter son attaque sur le flanc gauche de Shikki. La technique paya car Shikki fut concentré vers ce point précis. La pirate lui arracha le bout de tissus qui couvrait sa bouche. Shikki trouvait curieux, comme façon de se battre. Elle enfourna l'étrange fruit dans la bouche de Shikki qui ne compris pas sur le moment et avala sans prendre conscience des risques. Elle s'éloigna de quelques pas en regardant le résultat qu'allait donnait ce fruit.

Shikki ne sentit rien sur le début il essaya de rester concentré sur le combat mais un goût comme il n'avait jamais connu, un goût effroyablement dégoutant le fit tomber à genoux. Ce fruit était vraiment ignoble au goût. Était-il empoisonné ? Allait-il le tuer comme ça sans qu'il n'est eut vraiment le temps de se battre ? Son adversaire devait être comblé de le voir ainsi à genoux. Shikki criait et se tordait de douleur. Shikki ne bougea alors plus il était comme mort. Ce qui ravirait la femme pirate probablement. Mais malheureusement pour elle, Shikki se redressa petit à petit jusqu'à être complétement debout. Il regarda alors la femme avec un regard noir très noir.

La destinée est cruelle,
Il n'existe ni rêve ni honneur.
Tout ce qui t'attends est un sombre lendemain


Shikki la regardant et s'élança corps et âme dans la bataille, il n'avait que ses poings et ses pieds pour se battre. Il lui envoya un coup de poing direct au niveau du visage que la femme n'eut aucun mal à esquiver car il était encore un peu sonné par le fruit dégoutant qu'il venait de gober de force. Il enchaina alors coup sur coup sans trop de succès où alors il ne l'avait pas remarqué. La femme ripostait également aux coups que portait Shikki et elle semblait plus forte que lui ce qui le faisait assez enrager. Lors de ses crises de rage, les quelques objets au sol tremblotaient comme si quelqu'un de très imposant arriver. Shikki ne comprenait pas trop cela et il s'en fichait éperdument.

Le combat repris et Shikki retourna sur la femme albinos qui venait juste de l'envoyer bouler le plus aisément du monde. Shikki gardait la rage qui bouillonnait en lui et frappa l'albinos au niveau du ventre un direct dans l'estomac, elle esquiva et Shikki mit la main à terre pour lancer un fulgurant coup de pied qui échoua également. Elle était plus forte au corps à corps que lui. Elle contre attaqua en son pied dans les côtes du Lieutenant qui valsa quelques mètre plus loin. Du sang sortit alors de sa bouche. Comment une fille pouvait-elle être aussi forte ? Plus forte que lui qui s'était entraîné dur . Shikki ne pu retenir sa colère et hurla de rage le blanc de ses yeux devinrent rouge de sang. Il était dans un état second comme en transe. Il y avait des petits cailloux assez pointu sur le sol et sans s'en rendre compte l'un deux se souleva et fonça droit vers l'albinos. Shikki ne pu voir si cette objet qu'il contrôlé miraculeusement car il tomba sur les genoux. Il se regarda alors les mains. Comment avait-il fait ça ? Était-ce grâce à ce fruit qu'il avait mangé ? Était-il un fruit du démon dont il avait entendu parlé ? Il ne le savait pas. Il se redressa alors pour voir où était l'ennemi.


avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mer 23 Fév 2011 - 14:04

Ce fruit ? Que ce que cela pouvait bien être ? Kana avait peur, oui très peur d'avoir fait une grosse bourde, quelque chose qu'elle aurait à regretter par la suite... Ce n'était pas logique, non pas du tout. Si ce végétal avait été empoisonné... Oui, ce type serait mort, ou du moins il serait en train d'agoniser. Il était vrai que pendant un moment, il avait semblé assez mal, il avait crié et s'était roulé par terre, son visage exprimant tous les stigmates de la souffrance qu'il ressentait. Ce n'était quand même pas un hasard, si ? Mais depuis qu'il s'était relevé, le marine avait changé. Il avait cette rage de combattre, celle que Suu n'avait que si rarement pût observer chez les autres.

Pourtant, il ne bougeait pas assez vite, l'affrontement s'était presque transformé en danse pour la jeune médecin, une sorte de jeu si on pouvait le dire ainsi. Il attaquait, elle esquivait puis contre-attaquait. Ce schéma se répéta pendant deux à trois minutes puis l'albinos se décida à attaquer vraiment. Elle ne pouvait pas prendre le risque d'attendre encore car ce combat faisait relativement beaucoup de bruit, qui ne manquait pas d'alerter le reste des loups présents au Q.G. Or, la pirate n'avait pas la force nécessaire pour s'attaquer toute seule à cette meute. Au visage du gouvernement, elle n'était après tout qu'une proie insignifiante, un vulgaire mouton comme les autres avec un peu plus d'audace, ou de folie d'ailleurs. Encore, la comparaison entre Kana et un mouton était exagérée, elle n'était qu'un agneau, jeune et expérimenté, ayant risqué sa vie beaucoup trop tôt, sans aucune expérience.

Certes la jeune femme avait mené de nombreux combats mais le dernier en date, sur Tequila Wolf, lui était resté en travers de la gorge. La rancœur qu'elle avait accumulé depuis sa naissance envers le gouvernement mondial l'empêchait d'être objective dans un combat contre les forces de l'ordre. L'entrainement seul ne suffisait pas. La passion non plus, ni le rêve d'une vie libre et sans contraintes d'ailleurs. Ce n'était pas ainsi que Suu arriverait à évoluer avec un semblant de bonheur. Ce qu'il fallait, c'était de la maturité, qui, malheureusement, ne s'obtenait qu'avec l'âge. Tous les conseils du monde n'auraient rien pût y changer, la médecin n'avait pas encore atteint un âge où la fougue pouvait être contrôlée, où la rage devenait une force.

L'adversaire de Kana d'ailleurs n'était pas non plus assez vieux pour apprendre cela. Il dépensait inutilement sa colère en fulminant et en criant au lieu de la contenir et de se concentrer sur le combat. De toute façon, l'albinos n'avait pas réellement la volonté de battre ce type qui lui faisait face. Il semblait lui en vouloir... Mais pourquoi ? Non vraiment, la botaniste ne comprenait pas. Qu'avait-elle donc fait pour mériter cela ? Elle qui voulait simplement s'introduire dans la Q.G et repartir un mois plus tard avec du granit marin... Pourquoi donc ce marine en avait après elle ? Surtout pour une si petite quantité de pierre, comparé au stock total qu'avait le Gouvernement.

La destinée est cruelle,
Il n'existe ni rêve ni honneur.
Tout ce qui t'attends est un sombre lendemain.

La jeune femme sursauta. Mais qu'est ce qu'il avait ce gars avec ses phrases bizarres ? Sérieusement, on n'avait pas idée d'interrompre ainsi un combat pour sortir une de ses phrases sur laquelle on avait besoin de réfléchir pendant des heures et en plus qui déconcentrait vachement. Enfin, c'était peut être le but... Suu prit le temps d'observer son adversaire... Ses yeux, dont les pupilles étaient déjà pourpres, se tintèrent tout entièrement de rouge. Les globes oculaires maintenant entièrement couleur sang, il entra dans une sorte de transe, un des cailloux qui ne cessaient de bouger depuis un moment et auxquels Kana n'avait pas fait attention puisqu'elle réfléchissait s'envola, la prenant pour cible.

La jeune femme prise au dépourvue et un peu essoufflée de tous les coups qu'elle avait dût rendre et esquiver, ne se décala pas suffisamment vite et le petit bout de roche transperça l'extrême gauche de son bras, mordant la chair. Ce qui pouvait s'apparenter à une grosse éraflure saignait maintenant abondamment. Il y avait un bon nombre de vaisseaux sanguins à cet endroit, ce qui était donc plutôt logique. La médecin retint de justesse un cri de souffrance.

Comment ce marine avait donc t-il réussi à faire cela ? Il n'y avait pas vraiment beaucoup de solutions à cette question... La pirate se rappela avoir lut un livre sur des pouvoirs mystérieux, tous plus étranges les uns que les autres... Les fruits du démon... Mais bien sûr ! Ils étaient rares, très recherchés, tout concordait ! Où la botaniste avait-elle trouvé ce végétal ? Dans le même coffre fort que le granit marin, ce qui prouvait à quel point il était précieux de plus, c'était bien un caillou qui avait éraflé la peau de Kana et non pas une balle. Une pierre, même si ce n'était qu'un fragment, ne pouvait s'envoler ainsi. Toute logique était contre ce principe. Et puis, il y avait aussi cette apparence qu'avait le fruit... Vraiment, ça ne pouvait être que cela. Et quelle était la meilleure des armes contre ces puissants pouvoirs ? Le granit marin... Suu observa sa sacoche. Elle pouvait battre ce marine sans en utiliser, ce serait inutile, vraiment, un vrai gaspillage et puis, pour le moment la médecin ne s'était fait toucher que deux à trois fois.
Invité
Invité


Ven 25 Fév 2011 - 14:52

Shikki venait de constater un nouveau pouvoir qui devait être dû à ce fruit que la femme lui avait fait gober. Il se redressa alors et constata que son attaque avait toucher l'ennemi l'extrême gauche de son bras et le sang commençait maintenant à couler assez abondamment. Shikki pensa que la chance allait tourner pour lui grâce à ce pouvoir qu'il venait de découvrir. Il voulut attaquer une nouvelle fois l'ennemi pour ne pas lui laisser le temps de réfléchir et le prendre par vitesse et dépourvue. Il regarda donc un caillou au sol et essaya de le faire bouger en tendant son bras droit vers le rocher. Il se concentra assez fort pour faire bouger le morceau le pierre mais rien, il ne se passa rien du tout. Pourquoi ? N'était-ce qu'un coup de chance la première fois ou dans son inconscient il avait lancé le rocher avec une rapidité hors du commun. Il retenta l'exploit deux trois fois mais rien non plus le rocher ne bougeait plus, il allait devoir se battre à main nue comme il l'avait fait jusque là. Mais cette fois il y avait une petite différence, l'ennemi était blessé au bras, elle aurait donc plus de mal à le bouger et le contrer.

Shikki un peu déstabilise par ce qui venait de se produire, fonça à nouveau vers la femme, il essaya cette fois de mettre une stratégie en place pour toucher l'ennemi la où elle était faible, c'est à dire dans son bras pour accentuer la blessure et lui faire perdre ses moyens. Il courra vers l'ennemi et sauta dans les airs, le plus haut possible pour que l'ennemi lève la tête. Shikki redescendit tel un faucon fonçant sur sa proie le pied tendu vers la tête de la femme pour l'écraser de tout son poids. La vitesse de Shikki n'était pas assez élevé pour surprendre la femme qui esquiva sans encombre. Mais le jeune Marin n'en resta pas là, en atterrissant il glissa pour faire en croche pied obligeant l'ennemi a sauter à la verticale pour éviter le coup. La femme voulu tendit alors son pied pour écraser le corps de Shikki en retombant, elle réussit son coup d'ailleurs mais Shikki qui avait anticipé et prévu cela lui envoya son poing dans son bras gauche où était la blessure faisant reculer l'albinos. Elle se recula et observa sa sacoche. Pour quoi faire ? Qu'y avait-il dedans ? Shikki se souvenu qu'elle avait pris un morceau de granit marin. Il ne fallait surtout pas qu'elle s'en serve contre Shikki car si le fruit qu'il avait mangé, était bien un fruit du démon le granit marin le mettrais KO. Il devait lui retirer sa sacoche au plus vite.

Shikki avait donc un nouvel objectif, la pirate pouvait attendre, il fallait qu'il récupère sa sacoche coute que coute. Après le coup qu'il venait de se prendre, Shikki se frotta le torse car le coup avait était assez dur à supporter. Comment faire pour lui piquer sa sacoche à laquelle elle s'accrochait ? Le meilleur moyen serait de la couper à distance mais comment ? En utilisant la technique de tout à l'heure aurait été le mieux mais Shikki ne maitrisait pas ce pouvoir, pas encore, il restait quelque chose d'inconscient. Shikki était plongé dans ses pensées et en avait oublié son combat et son ennemi. Quand il regarda où était la femme, il constata qu'elle était à un mètre de lui poing tendu pour le frapper. Il ne pouvait pas esquiver se coup qui venait trop vite et aller se le prendre pleine tête. Il sentit alors une sensation, la même sensation que tout à l'heure lorsque que le caillou s'était levé. Le sol enfin les objets à terre sautillaient et juste avant l'impact, une sorte de mur vint se placer devant le poing de l'albinos parant le coup par la même occasion. Shikki ne comprenait pas tout de son nouveau pouvoir, comment devait-on faire pour le maitriser ? Ce n'était pas le moment de penser à cela, le combat était toujours d'actualité.

Le pouvoir de Shikki se révélait petit à petit, ce qui était assez bénéfique pour Shikki qui venait d'éviter un coup de poing qui aurait fait assez mal à son visage et l'aurait mis en mauvaise posture pour continuer le combat. La femme devait avoir assez mal à la main car les objets pris étaient assez durs. Comment allait-elle réagir ? Qu'allait-elle faire ? Sûrement sortir son granit marin. Pour l'instant non, ce qui ravisait Shikki qui avait plus de temps pour lui voler sa sacoche. Shikki reprit son souffle pendant quelques secondes pour être prêt pour la prochaine attaque. Hélas pour lui son ennemi avait mis la main dans sa sacoche. Allait-elle sortir le granit ou autre chose ? C'était à elle de voir maintenant.


avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Dim 27 Fév 2011 - 11:59

Il y avait vraiment un problème. Kana n'avait pas du tout géré la crise sur le coup et en ressentait les effets néfastes. Il semblait vraisemblable que ce marine ne sache pas encore contrôler son pouvoir et il ne fallait absolument pas qu'il apprenne à le faire, cela mettrait la jeune médecin dans une position plus que délicate... Cependant elle ignorait encore jusqu'à quel point son adversaire ignorait l'étendue de ses nouvelles capacités. A vrai dire, il semblait probable qu'il ne sache même pas comme il avait fait voler ce caillou, à ce moment là il était entré dans un état second et avait été parcourut par des sortes de spasmes. Le problème était de savoir si il avait agit tout en étant conscient et si oui, si il lui restait des souvenirs de ce moment. Comment Suu pouvait elle avoir accès à ces informations ? C'était impossible... Elle ne pouvait prendre le risque de le lui demander de but blanc, au risque d'éveiller les capacités du marine en stimulant sa mémoire. Non, l'albinos avait une force suffisante pour battre ce type, c'était évident. Mais encore fallait-il qu'elle se donne à fond...

La médecin ferma les yeux et réfléchit quelques secondes. Oui elle se battait mais pas réellement, tout du moins pas à son meilleur niveau. Pouvait-elle obtenir cette rage qu'elle avait vu à son adversaire ? Le Gouvernement Mondial... La Marine... Ces deux organismes qui s'étaient toujours mis sur sa route... Elle ne pouvait avoir de point de vue objectif, son passé le lui en empêchait totalement et c'était pourquoi, oui c'était pourquoi il fallait qu'elle se batte. Son histoire, ses souffrances... Le souvenir de sa mère, allongée dans la neige, toute vie quittant définitivement son corps et son père... Malade de chagrin, n'étant plus que l'ombre de celui qu'il avait été, le regard vide qui n'avait plus bougé de la caisse en bois où il avait tant pleuré le décès de sa femme... Et Kana enfant, en train de le regarder mourir à petit feu, sans pouvoir agir, lui redonner le sourire... De toute façon elle avait eu bien trop à faire avec ses petits frères et ses petites sœurs... L'image d'Hotaru parvint devant les yeux fermés de la jeune médecin... C'était pour eux qu'elle se battait. Oui, elle n'avait pas à avoir de craintes.

Deux larmes coulèrent sur le visage de la botaniste, après avoir roulés sur ses joues, elles dégringolèrent jusqu'au sol où elles s'écrasèrent en même temps, faisant résonner la tristesse qu'elles contenaient dans le silence qui avait empli le champ de bataille. Il n'y avait plus à tergiverser. Kana ouvrit les yeux, une lueur déterminée les avaient changé. Le rouge si doux des pupilles de l'albinos s'était transformé en étendue glaciale, sanguine et dévastatrice.

Tu sais gamin, je ne compte pas te tuer. Mais tu es actuellement sur mon chemin, alors je te ferrais comprendre que tu n'as pas le niveau contre moi, je te ferrais ravaler tes belles paroles. Oui, tu pourras te souvenir de moi. Hais-moi, déteste-moi, grandit avec le souvenir de t'être fait envoyé au tapis par une femme, deviens fort, oui, deviens très fort. Tu as du talent, ne le gâche pas inutilement. Tu peux encore avoir une vie libre et remplie de joie, si c'est cela que tu souhaites, quitte la Marine. Sinon, prépare toi à endurer toute la souffrance de ce monde. Je m'appelle Kana Suu, souviens toi de moi et de ce nom car je suis la femme qui va te battre. Je ne souhaite pas la mort pour tes amis mais parfois, sache que c'est inéluctable.

En disant ces belles paroles, la médecin, qui fouillait dans sa sacoche depuis qu'elle avait rouvert les yeux et retrouvé la volonté de se battre, sortit enfin un large rouleau de bande de lin dont elle coupa un morceau avec ses sabre avant de constituer un pansement très serré qui favoriserait la coagulation de sang sur sa blessure. La pirate s'empara ensuite d'une seringue. Oui, elle avait réussi à atteindre ses armes. Farfouiller à travers de la pierre n'était pas vraiment le plus aisé à faire mais bon, puisque la jeune femme refusait de faire usage de granit marin, elle n'avait pas vraiment le choix. Elle prit l'aiguille qu'elle enfonça sans plus tarder dans une de ses veines et ré-empoigna son épée avec une détermination à toute épreuve. Désormais, elle avait environ dix minutes pour battre cet avorton puis s'enfuir, son anesthésiant ne ferait pas effet plus longtemps.

Spoiler:
 


Dernière édition par Kana Suu le Dim 27 Fév 2011 - 18:19, édité 1 fois
Invité
Invité


Dim 27 Fév 2011 - 17:51

Shikki reprenait son souffle, il venait d'échapper à un coup de poing que la femme allait lui porter grâce à une sorte de mur de pierre. Comment avait-il réussit à faire ça ? Et surtout comment le refaire ? Il fallait absolument trouver un moyen pour contrôler cette technique nouvelle, Shikki savait que sans ça il sera incapable de battre l'albinos. Il réessaya de faire bouger un caillou et à terre. Sa dernière tentative n'avait pas était concluante mais cette fois, le caillou bouger un peu, il tremblotait sur place. Rien de génial mais c'était déjà un premier pas vers la maitrise de son pouvoir. Il ne s'occupait de la femme qui elle aussi devait réfléchir à une stratégie. Shikki fit encore quelques tentative pour contrôler l'objet et l'envoyer très vite mais il ne réussit qu'à le faire décoller du sol.

Pendant que Shikki essayait de contrôler son pouvoir la femme ferma la yeux et réfléchit quelques secondes. Shikki avait l'impression qu'elle ne se donnait pas à fond dans le combat. Deux larmes coulèrent sur les joues de l'albinos, puis il rouvrit les yeux. Son regard avait changé, une lueur déterminée apparaissait maintenant. Le rouge des pupilles de l'albinos s'était transformé en étendue glaciale, sanguine et dévastatrice. Elle regarda Shikki s'entrainant en plein combat et lui dit

Tu sais gamin, je ne compte pas te tuer. Mais tu es actuellement sur mon chemin, alors je te ferrais comprendre que tu n'as pas le niveau contre moi, je te ferrais ravaler tes belles paroles. Oui, tu pourras te souvenir de moi. Hais-moi, déteste-moi, grandit avec le souvenir de t'être fait envoyé au tapis par une femme, deviens fort, oui, deviens très fort. Tu as du talent, ne le gâche pas inutilement. Tu peux encore avoir une vie libre et remplie de joie, si c'est cela que tu souhaites, quitte la Marine. Sinon, prépare toi à endurer toute la souffrance de ce monde. Je m'appelle Kana Suu, souviens toi de moi et de ce nom car je suis la femme qui va te battre. Je ne souhaite pas la mort pour tes amis mais parfois, sache que c'est inéluctable

Après ceci, elle sortit de sa sacoche une bande qu'elle coupa pour en faire des pansement sur les blessures que lui avait infligé Shikki. Elle s'empara alors d'une seringue dans sa sacoche et se piqua. Elle devait sûrement être un pirate médecin car elle avait l'équipement pour soigner. Après ça elle se lança dans une course vers Shikki qui pris de vitesse ne pourrait pas esquiver. Il utilisa alors son nouveau pouvoir qu'il venait de maitriser enfin presque et utilisa la technique qu'il appellera plus tard Fujo Fujo no Pistol qui heurta Kana dans sa course mais il sembla qu'elle ne sentit rien, la piqure qu'elle s'était faite en était peut-être la cause, ça serait donc un anesthésiant. Shikki essaya donc de sauta pour esquiver l'attaque mais à sa surprise il ne pu bouger d'un poil

Quoi. . . !!??

Ses jambes n'avait pas répondu et il se pris le coup de sabre de Kana de plein fouet. Il avait maintenant une grosse blessure sur le torse l'attaque fut assez violente, Shikki n'en aurait pas pour longtemps si il continuait à se battre comme ça. Kana avait augmenté sa force par deux. Avant Shikki avait l'impression d'être de force égales mais là Kana le dépassé complètement, il ne pourrait pas rivaliser face à elle surtout maintenant qu'il avait cette blessure. Pourquoi ses jambes n'avait pas répondu pour esquiver ? Etait-ce la peur ? Non Shikki n'avait pas peur de Kana mais alors pourquoi ? Tant de questions qu'il fallait mettre au clair si jamais il s'en sortait vivant. Kana était maintenant dans le dos de Shikki et il voulu se retourner pour lui faire face et combattre mais à peine après s'être retourné, il reçut un énorme coup de poing de la femme qui le fit valsait dans les airs le faisait ratterir inconscient. Qu'allait faire Kana maintenant qu'elle avait vaincu son ennemi ?
avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Dim 27 Fév 2011 - 20:25

Après avoir enchaîné les coups, voilà enfin que ce marine s'écroulait. Oui, Kana avait mit du temps à se dire qu'il faudrait qu'elle combatte sérieusement mais maintenant, c'était chose faite. Le gamin tomba sur le sol d'un mouvement lent, comme l'étaient ses attaques. Suu réarrangea un peu ses habits puis regarda le corps de son adversaire. Il resterait inconscient une heure ou deux, grand maximum. Ce n'était pas dramatique, il survivrait. Ce sentimentalisme donna la nausée à la pirate qui alla vomir un peu plus loin. En était-ce vraiment la raison ? Elle n'en savait rien. Maintenant que la pression augmentait encore, passant au cran supérieur, Suu ne pouvait que se reprocher d'avoir infiltré cette base marine mais ce qui était fait était fait.

L'albinos n'avait plus beaucoup de temps, la relève n'allait pas tarder, enfin c'était ce qu'elle pensait car la médecin avait un peu perdu la notion du temps comme si ce combat s'était déroulé dans une dimension parallèle. La botaniste allait-elle se réveiller dans son lit bien au chaud près du poëlle de Tequila Wolf ? Les évènements s'étaient enchaînés si vite depuis qu'elle avait quitté sa terre natale que cela donnait un peu le tournis à la jeune femme qui récupéra son inséparable sacoche noire puis jeta un dernier coup d'œil au combattant qui était à terre.

Tout de même, tu aurais pû te retirer, tu aurais dût savoir que tu ne faisais pas le poids. J'aurais quand même aimé connaître ton nom...

La médecin s'élança ensuite vers la sortie la plus proche. Pour elle, la bataille n'était pas encore gagnée. Kana courut à travers les différents couloirs du Q.G., jetant de rapides coups d'œil à sa carte, dont elle avait planifié chaque seconde. Bien sûr, cela ne servait plus à rien car sa bataille avec l'étrange type aux yeux rouges lui avait fait avoir un retard considérable. La pirate jetait des regards anxieux à chaque croisement, l'adrénaline montait et la pression devenait écrasante, oppressante. Jamais l'albinos n'avait encore ressentie cette peur étrange. Elle grandissait en Suu, lui noircissant progressivement le cœur, effaçant tout autre sentiment. La jeune femme voulait juste sortir de là, revoir son frère et rire avec lui, qu'importe le prix à payer, elle voulait revoir la lueur d'un coucher de soleil, le goût si singulier d'une brochette de takoyakis, la joie qu'elle ressentait en courant, les rencontres au détour d'un bar, devant une grande choppe de rhum. Oui, c'est ce qu'aimait la médecin et ce qui lui faisait ressentir cette sensation noirâtre, c'était la perspective de ne jamais plus pouvoir y goûter.

Soudainement au détour d'un couloir, la chose tant redoutée arriva. Une petite troupe composée de cinq marines de bas-étage arrivait en courant. Ils repérèrent vite la pirate.

Hé toi là-bas, arrêtes-toi !

Très loin de ralentir, Kana accéléra le pas et lorsqu'elle arriva devant ses nouveaux adversaires, elle leur décocha une bonne droite chacun qui les envoya valser à deux trois mètres plus loin. Bien sûr ! La jeune femme aurait dût se douter que son combat au niveau sonore n'avait pas été nul. A moins que ce ne soit son précédent adversaire qui ait sonné l'alarme ? Bah, c'était peu probable et puis quoi de plus normal dans un Q.G. Marine de croiser des marines quand on se déplaçait ? C'était ainsi que la pirate essayait vainement de se calmer.

Enfin elle arriva à la petite crique où étaient amarrés tous les bateaux, du plus petit au plus gros. Elle se cacha dans l'un d'eux jusqu'à ce qu'il fasse sombre. Le doux craquement du bois lui faisait presque oublier sa peur, une odeur salée montait des cales. En restant ainsi sans bouger pendant deux heures, Suu pût reprendre des forces. Que s'était-il passé au sein du Q.G. ? Le marine aux pouvoirs bizarres s'était-il réveillé ? Avait-on remarqué le vol de l'albinos ?

La pirate s'étira et se releva. Il fallait maintenant partir et pour cela, la jeune femme avait tout prévu. Il y avait un tas de petites chaloupe sur ce genre de vaisseau de guerre sur-armé. Ainsi, après avoir revêtu sa cape noire et s'être enveloppée du manteau de la nuit, Suu se mit en quête d'une barque, rien de très grand mais avec des rames dedans. Elle en trouva une rapidement, toute proche du niveau de l'eau et put ainsi la poser sur la mer en silence. Après s'être glissée dedans, Kana entama sa dangereuse escapade en ramant. Il lui faudrait un peu de temps pour rejoindre l'île où était normalement Hotaru mais cela ne faisait rien, la sécurité primerait désormais.

Post suivant : Excursion sur l'île de Gaimon

Citation :
"s'être enveloppée du manteau de la nuit"
Je tire mon chapeau à celui ou celle qui trouve la référence de cette phrase !

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1