AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[FB 1621] Halloween Party

avatar
Mayaku Miso

♦ Équipage : Les Saigneurs.

Feuille de personnage
Dorikis: 4490
Popularité: -405
Intégrité: -349

Dim 3 Mar 2013 - 22:31


Au Cipher Pol, ils ne savent pas faire la fête. C'est bien dommage. Et c'est pour ça que Maya a prit quelques jours pour aller à la fête très renommée de Shimotsuki, sur East Blue. L'Halloween Party, annuelle, qui faisait étalage de l'inventivité et du talent des plus grands couturiers des Blues. Le seul critère ? Il fallait que ça fasse peur. Et bien entendu, tout le monde était invité à participer au concours, pas seulement les plus grands couturiers. Peu de novices gagnaient, mais c'était ainsi l'occasion de s'amuser, de se faire peur, et de manger des tonnes de chocolats et autres gourmandises. Bien entendu, c'était là la raison principales qui poussait la blonde à y participer.

Arrivée par un navire-taxi en fin d'après-midi, la borgne assistait aux derniers préparatifs avant le début de la fête. Elle sentait déjà, ayant à peine posé le pied sur le quai, les bonnes effluves des centaines de chocolat différents qu'il y avait. Elle n'était pas encore déguisée. Mais elle avait amené son déguisement dans un petit baluchon qu'elle portait sur son dos, avec deux tablettes de chocolats. Elle traversa rapidement la grande rue pour aller réserver une chambre à l'auberge. L'aubergiste, très amical, la conduisit même jusqu'à sa location, en lui souhaitant une bonne fin d'après-midi et en disant avoir grande hâte d'observer le costume qu'elle avait apporté.

Restée seule, la borgne commença de suite à se préparer. Elle avait vu grand, sur ce coup-là. Et ça faisait des mois, entre deux missions, qu'elle préparait sa tenue. Elle n'était pas très habile en couture et avait dû s'y reprendre à plusieurs fois avant d'obtenir son costume. Alors elle le sortit avec précaution et le déplia. Il s'agissait d'une robe de lin blanche, autrefois immaculée. On aurait presque dit une de ces robes que les femmes affectionnent de porter pour leur mariage. Elle avait soigneusement brodé la dentelle et les dorures sur les manches longues qui s'évasaient. Elle avait aussi rajouté des froufrous sous la jupe. Puis elle avait dû faire extrêmement attention en créant des déchirures. Comme ce décolleté qui pendouillait, ou cette traîne qui.. Et bien, qui traînait. Et puis elle avait soigneusement tâché le tissu, se servant de vrai sang pour cela. Elle n'avait pas eu de mal, cela dit, puisqu'elle était presque insensible, et qu'elle ne ressentait pas grand chose quand elle se coupait par accident, ou qu'elle plantait maladroitement son aiguille dans son doigt.

Le résultat de toutes ces heures de travail était saisissant. Après une bonne douche, la blonde enfila son costume. On aurait vraiment dit qu'elle était faite éventrer, qu'elle avait été mordue à de nombreuses reprises et qu'elle avait dû se débattre. Elle sortit une trousse à maquillage mise à sa disposition par l'auberge pour ce jour spécial, et mit au point les derniers détails. Elle pâlit beaucoup son teint, avant de mettre des touches entre le vert et le gris à certains endroits. Elle dessina des entailles nombreuses sur son corps (sur les parties découvertes). Elle n'eut même pas besoin de falsifier l'un de ses yeux pour faire effrayant, puisqu'elle était borgne depuis une petite année. Elle rajouta juste une sorte de traînée rougeâtre en dessous, et plusieurs cicatrices un peu partout. Soulevant ses jupons, elle enfila ses bas avant de les déchirer artistiquement et de les badigeonner de rouge-marronnasse. Et pour finir, après avoir chaussé des petites bottines blanches et tâchées de sang (qu'elle avait mises pour une exécution de Révolutionnaires), elle attacha soigneusement ses cheveux avec un diadème (en faux diamants) éclaboussé de sang. Elle enleva par la suite certaines mèches qu'elle emmêla, pour faire échevelée.

En se regardant dans le miroir, elle se fit le constat suivant :


_ Maya ressemblerait presque à une mariée-zombie.

Elle tourna sur elle-même pour admirer le travail, et sourit. Elle rajouta un petit sac en bandoulière, lui aussi personnalisé pour la fête, et y fourra ses deux tablettes de chocolat pur patienter avant le début des festivités.

Quand elle descendit dans la salle principale de l'auberge, plusieurs personnes étaient déjà déguisées, comme elle. On la complimenta sur son costume, et l'aubergiste lui offrit son repas parce qu'il trouvait que c'était sacrément bien réussit. Elle s'installa donc, une heure avant le début des festivités, pour se rassasier un peu en observant les gens et les différents costumes. Et il y avait de tout, en passant par le pirate "classique" jusqu'au lutin difforme.


Dernière édition par Mayaku Miso le Ven 3 Oct 2014 - 23:29, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t219-mayaku-miso-esprit-derangehttp://www.onepiece-requiem.net/t232-mayaku-miso-curriculum-vita
avatar
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Mer 20 Mar 2013 - 20:11

Ce jour était finalement arrivé, Uriko avait attendu l’évènement depuis un long moment, chaque année il l’attend avec impatience. L’enfant avait fait tous les préparatifs, car aujourd’hui avait lieu la très renommée Halloween party ! Une fête qui ravissait autant les jeunes que les plus vieux. Le petit garçon avait travaillé lui-même sur son costume avec l’aide de son frère. Une petite tenue toute simple malgré tout. Ainsi, le jeunot avait de petites cornes de béliers sur sa tête, une petite veste rouge à longue manche et un simple short noir avec cependant un grand nœud à froufrou sur le col, tandis que dans son dos étaient posés de petites ailes noires façon démon ainsi que la queue qui allaient avec. Pour finir, son dernier accessoire n’était autre qu’une petite canine de vampire qui dépassait de ses lèvres.

Et notre Uriko était fin prêt pour récolter un maximum de bonbons auprès de toutes personnes qu’il croiserait. Un privilège donné uniquement aux enfants. Son déguisement de petit démon n’était pas le plus effrayant… Mais son frère lui avait dit qu’il resterait tout mignon tout plein comme ça et que les gens lui donneraient plein de bonbons… La fête se déroulait dans les rues de Honnoji, la ville la plus peuplée de l’île. Mais elle ne commençait que la nuit. L’enfant était cependant beaucoup trop excité et impatient pour attendre la tombée de la nuit… Aussi avait-il prit la liberté (Après avoir demandé à ses parents bien sûr) de se rendre directement sur place. Là-bas, ses amis le rejoindraient par la suite. L’enfant s’arma de sa peluche d’halloween (Un lapin gris avec des yeux rouges et la bouche cousue ! Mais tout mignon parce qu’il a de gros n’oeinoeil et un nez de Yoshi… Bah oui c’important ces détails !) ainsi que de son panier citrouille (Pour les bonbons) et partit.

Ce n’était pas tout le temps qu’Uriko avait la possibilité de quitter son village seul pour se rendre dans les autres villes voisines. Cela ne renforçait qu’encore sa joie et bonne humeur. Sur le trajet, Uriko pu voir également d’autres personnes se rendant aussi à Honnoji. Certains étaient déjà déguisés tout comme lui, d’autres non. Hé hé… Mais son costume il est mieux fait ! Même s’il est simple ! C’est son grand-frère qui l’a fabriqué après tout ! Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire que le jeune garçon était déjà arrivé…. Il restait encore un peu de temps avant que les festivités ne commencent… Uriko avait promis à ses parents d’attendre dans un endroit bien chaud en attendant que l’évènement ne commence, ils lui avaient même donné quelques pièces pour s’acheter un chocolat chaud ou un jus de fruit pour patienter… Et pis après il pourra rejoindre ses amis. Et donc, le futur chasseur de primes partit rejoindre l’auberge la plus proche.

Une fois à l’intérieur, les yeux de l’enfant se mirent à briller… Wouaaah, il y avait tout plein de mooonde ! Il fallait dire que Kawai était un tout petit village calme comparé à Honnoji. Mais ce qui avait émerveillé l’enfant était la multitude de civils déguisés. Cette Halloween party allait recevoir beaucoup de monde, peut-être même plus que l’année dernière. C’est bien, Shimotsuki peut se faire de plus en plus connu comme ça ! Certains avaient des déguisements troooop classe et troooop beau ! Le petit bonhomme s’assit ainsi devant le comptoir commandant un jus de fruit. A ce moment, Uriko tourna la tête avant de voir une monstruosité, celui-ci sursauta légèrement.

« Ouaaah ! »

Pris de surprise, l’enfant en avait oublié la fête… Ah oui c’est vrai, c’est l’Halloween party, mais cette dame là, elle était drôlement bien déguisée ! Son costume est vraiment suuuper réaliste ! La chose la plus perturbante chez elle venait de son oeil manquant... Ouah, comment elle à fait pour qu'il soit si réaliste ? C'était une pro du déguisement elle ! Uriko rigola et tapota dans ses mains.

« Hé hé ! M’dame Princesse Zombie ! Il est troooop bian fait votre costume ! Moi c’est Uriko ! Et chuis un diabolique petit diable ! J’ai 111 ans, oui parce que les démons bah, ils vivent 100 fois plus longtemps que les humains normal ! Et pis j’viens de Kawai ! Et vouuus ? Ah, mais z’êtes pas une enfant, donc z’aurez pas le droit de demander les bonbons. Mais y aura ptet un concours ! Chuis sûr que vous pourrez gagnez ! Parce qu’il est trop bian votre costume et pis… Ah ! Mon jus de fruit ! Merciiiii ! Hmm troop bon ! »

On sait ce que vous pensez… Ca se dit « normaux » au pluriel. Mais normal ça sonne plus joli, d’abord. Brefouille, Uriko, une fois de plus, se révélait très bavard… L’effet de l’excitation sans doute. Après une dernière gorgée, l’enfant continua la conversation :

« Donc, m’dame zombie, je disais…. Euh… Ne disais quoi déjà ? Euh… Ah oui ! Desfois ! Quand y a plein de monde ! Y a un concours ! Et celui qui gagne il remporte un super prix ! Mais chais pas ce que c’est cette année… »

Uriko se mit alors à regarder aux alentours voir s’il y avait d’autres personnes avec un costume aussi beau que celui de la majesté princesse…. Et en se retournant, l’enfant sursauta de nouveau, effrayé de la personne dont il venait de croiser le regard…

« Ouaaaah ! Hé hé, M’sieur qui fait peuuur ! Il est troooop bian fait votre costume ! Moi c’est Uriko ! Et chuis un diabolique petit diable ! J’ai 111 ans, oui parce que les démons bah, ils vivent 100 fois plus longtemps que les humains normal ! Et pis j’viens de Kawai ! Et vouuus ? Ah, mais z’êtes pas un enfant, donc z’aurez pas le droit de demander les bonbons. »

Hmm… Il y a comme une impression de déjà vu non ?
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Jeu 18 Avr 2013 - 23:18

East Blue, île de Shimotsuki, ville de Honnoji. Selon les critères de l'irascible agent Joseph Patchett du CP5, il s'agissait d'une ville de merde. Pensez donc, la seule ville d'une île paumée où la principale source de revenus était liée aux sabres. Ah ça les touristes affluaient pour venir voir les fameuses écoles de Kendo de Shimotsuki, et les trois sabres par-ci et les lames aux quatre mains par là. Non mais fallait voir à se calmer un peu ! Et puis qu'est ce que c'était encore que ce délire d'Halloween Party ? S'il avait su de quoi il s'agissait avant qu'on ne lui confie la mission et bien il ne serait pas venu ! Joseph était en va-can-ces, en congés quoi. Et pendant ses congés, comme tout bon ripou qui se respecte, Crack Joe arrondissait ses fins de mois en bossant au black pour des gangs de Las Camp. Il avait toujours eu un faible pour les gitans de Las Camp et leur Tatane Club. Aussi quand Dyler, le Boss du Tatane Club, était venu lui demander de se charger d'un contrat à Honnoji pour la coquette somme de deux millions de Berrys, Joseph n'avait pas hésité. Éliminer un notable local en douce et encaisser l'argent, c'était dans ses cordes. Le type, un certain Kimura, devait un paquet de fric à Dyler mais il avait filé se mettre sous la protection des Yakuza de Shimotsuki. Il avait fallu plus d'un an à Dyler pour le retrouver et désormais il n'y avait plus aucune chance pour que celui-ci revoit ses thunes, maintenant l'essentiel pour lui c'était de se venger et c'est là que Joseph intervenait.

On lui avait fourni tout le matériel dont il aurait besoin à l'avance, flingue, poignard, corde de piano, navire de transport, photo de la victime et même le costume qu'il devra porter sur place. C'est là qu'il aurait du se méfier, le costume était carrément bizarre et la victime était habillée comme un vampire. Mais non, Maitre Joseph alléché comme il était par l'odeur de l'argent ne se méfia point. Dyler avait mentionné un truc comme la Halloween Party que Kimaru manquerait pour rien au monde alors Joseph ne s'était pas inquiété mais là, c'était trop pour lui.

Certes il avait enfilé le costume mais là, où qu'il tourne la tête, il y avait des gens costumés de façon loufoque. Mais le pire, c'était les enfants. Il y en avait partout ! Ils courraient dans tous les sens et brandissaient leurs sacs de bonbons devant les adultes en hurlant à leur briser les tympans "Des bonbons ou un sort !". Crack Joe aurait préféré subir mille morts que d'être ici. Il avait donc tenté de fuir jusqu'à une auberge pour trouver un peu de réconfort devant une bonne bière mais peine perdue, un gamin haut comme trois pommes déguisé en démon se tenait face à lui. Dans ses mains un lapin en peluche et un panier citrouille. Cette fois il ne pourrait esquiver l'adversaire, courage Joseph, sois un homme !

« Ouaaaah ! Hé hé, M’sieur qui fait peuuur ! Il est troooop bian fait votre costume ! Moi c’est Uriko ! Et chuis un diabolique petit diable ! J’ai 111 ans, oui parce que les démons bah, ils vivent 100 fois plus longtemps que les humains normal ! Et pis j’viens de Kawai ! Et vouuus ? Ah, mais z’êtes pas un enfant, donc z’aurez pas le droit de demander les bonbons. »

Il est vrai que le costume de Joseph faisait peur. Dyler l'avait bien choisit. Un grand manteau noir à large capuche laissait apparaître un masque de squelette fait avec de véritables os. Au fond du masque, les yeux de Joseph luisaient comme deux bougies. Le reste de son costume de Mort était fait du même bois. D'épaisses chaussures, des gants avec des os peints dessus afin de donner l'illusion qu'il s'agissait de mains de squelette et surtout une faux, sans doute piqué à un quelconque paysan. Quelle Mort Joseph serait il s'il n'avait pas sa faux tout de même ? Et puis comme ça il pouvait planquer ses armes sous son déguisement. Bref, Joseph faisait peur et maintenant qu'il ne pouvait pus fuir l'enfant, autant essayer d'être sympathique. Après tout, il avait encore du temps avant le début du concours et l'arrivée probable de sa cible.

"Bonjour Uriko. Tu sais que tu es très effrayant comme petit diable ? Très réussi le costume, si, si, je te jure. Et on ne dirait vraiment pas que tu as 111 ans, fou ce que les démons font jeune quand même ! Et pourquoi seuls les enfants auraient droit aux bonbons ? C'est injuste comme traitement... A Goa il n'y avait pas de Halloween Party..."

Sous le coup de la stupeur Joseph s'arrêta. Mince alors, il venait de se montrer nostalgique ? Ou même jaloux de ce gamin ? Mais c'était pathétique ça ! Indigne de lui, indigne d'un agent du Cipher Pol et d'un grand homme comme lui. Il n'avait pas le droit de se plaindre de ses origines, c'était grâce au Grey T. qu'il avait grandi, c'était le Grey T. qui l'avait fait tel qu'il était aujourd'hui. Se plaindre c'était pour les faibles. Vite, esquiver le gosse avant que celui-ci ne joue d'avantage sur les faiblesses du malheureux Joseph. Le distraire, comment ? La réponse était évidente, il fallait lui offrir des bonbons. Heureusement Joseph avait prévu le coup. Il plongea sa main squelettique à l'intérieur de son manteau pour en ressortir une poignée de bonbons qu'il jeta dans le sac citrouille d'Uriko.

"Tiens voilà des bonbons... Maintenant files tu veux ? Quoique... Dis voir, tu connaîtrais pas un certain Kimura ? Parait qu'il a gagné l'concours l'an dernier."

Bah quoi ? Les enfants faisaient des informateurs très compétent et en plus ils ne coûtaient pas cher, pensez donc, on pouvait les rémunérer en bonbons. C'était là l'occasion de récupérer quelques informations supplémentaires sur sa cible. Tant qu'à faire, Joseph préférait éviter de se tromper, il n'avait pas l'Oncle Genji pour nettoyer derrière lui s'il faisait des dégâts collatéraux cette fois.
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Mayaku Miso

♦ Équipage : Les Saigneurs.

Feuille de personnage
Dorikis: 4490
Popularité: -405
Intégrité: -349

Mar 28 Mai 2013 - 23:09

A peine avait-elle entamée son repas que Maya fut apostrophée par un petit diablotin loin d'être effrayant. Elle aurait même presque pu lui donner des carrés de chocolat, s'il avait demandé. Mais il ne l'a pas fait.

Esquissant un sourire, la blonde se rendit peut-être même encore plus effrayante. Son oeil d'émeraude caressait les formes du lapin Halloween, et elle répondit d'une voix étrangement douce par rapport à l'horrible costume :


_ Ah, merci ! Mais.. Tu es sûr ? Elle n'aura pas de bonbon ? Mince. Elle qui voulait plein de chocolats...

Elle prit un air déçu, avant de reprendre presque aussitôt après :

_ Mais s'il y a un concours, Maya espère bien le gagner. Avec un peu de chance, ce sera un grand colis de chocolat !

Elle se passa la langue sur la lèvre inférieur, son oeil brillant d'impatience.

_ C'est près d'ici Kawai ? Maya, elle, elle vient de l'île de Baterilla, qui est sur South Blue. C'est loin d'ici.

Même si le petit garçon s'était soudainement détourné, Maya imaginait toujours la tonne de chocolat à la clé du concours, et était déterminée à le remporter. Même si, bien sûr, elle ignorait le véritable prix à la clé.

Laissant le petit diable causer à la Mort qui venait d'arriver, Maya continua son repas un instant. Elle sortit aussi quelques carrés de chocolat, à grignoter en même temps, les mêlant à son repas. Le chocolat se mariait très bien avec tout, selon elle.

Puis elle observa le costume de la Faucheuse. Plutôt réaliste aussi. Surtout les os. Elle se dit qu'il risquait fort de gagner le concours, si concours il y avait. Elle décida alors de s'assurer d'une chose.

Se pointant derrière le petit Uriko, elle esquissa un grand sourire qui la rendit plutôt terrifiante.


_ Bonsoir ! Elle, c'est Maya. Ton costume est génial ! Si tu gagne le concours, et que c'est du chocolat en récompense, tu partagerais avec Maya, dis ?

Et elle dit ceci avec un ton plein d'espoir. Le plus naturellement du monde.
http://www.onepiece-requiem.net/t219-mayaku-miso-esprit-derangehttp://www.onepiece-requiem.net/t232-mayaku-miso-curriculum-vita
avatar
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Jeu 30 Mai 2013 - 23:08

Le m’sieur faucheur qui venait d’apparaître semblait très gentil aussi, vraiiiiment très gentil, il lui a donné des bonbons sans même demander ! C’est ses premiers en plus et la fête n’a pas encore officiellement commencé. Uriko avait ses yeux remplis d’étoiles, c’un chic type. Même si c’est dur parfois d’être un adulte vu que ni lui ni m’dame princesse zombie pourront avoir de bonbons gratuits. Visiblement il venait d’une île qui s’appelait Goa… Ouaaah un étrangeeer ! Tout comme m’dame princesse zombie en fait ! Ils sont venus rien que pour l’halloween party ? Alors, y a pas ce genre d’évènement ailleurs qu’ici ? Oooh… Les pauvres… Dans ce cas il faut absolument qu’Uriko leur montre tout ce qu’il y a à faire d’amusant durant cette fête ! En tant qu’habitué, c’est la moindre des choses, tant pis pour les amis qu’il devrait rejoindre, de toute manière ils savent s’amuser sans lui aussi !
Hmm ? Qu’est-ce qu’il a dit déjà ? Kimura ? Euuh…

« Euuh… Nan, j’le connais pas, moi suis du village de Kawai, pas d’Honnoji ! Pardon. »

Uriko agrippa alors le bras de la dame pour le tendre vers celui du nouvel arrivant. Bah oui, ils ne se connaissent pas donc il est important qu’entre étrangers de faire connaissance vu qu’Uriko veut leur faire faire le tour à tout les deux.

« M’dame princesse Zombie, ça c’est m’sieur faucheur ! M’sieur faucheur, ça c’est m’dame princesse zombie ! Comme z’êtes nouveau c’moi qui vais vous faire faire le tour d’accord ? »

Pas de discussion possible, et maintenant qu’ils étaient les nouveaux meilleurs amis du monde (pour aujourd’hui), Uriko agrippa les deux étrangers à l’extérieur. Il avait fini son jus de fruit et de plus, la fête allait enfin commencer, il était temps de récolter des bonbooons ! Et il devrait en avoir beaucoup plus que d’habitude puisque ses deux copains pourront pas faire la récolte. Dehors, les rues étaient bondés, les gens avaient fini par arriver, de vives lumières et des stands illuminaient aussi les rues et ce pour plaire aussi aux familles et adultes. Mais à peine que la fête commencé qu’une annonce retentit :

« Mesdames et messieurs, nous avons le plaisir de vous informer qu’au vu du nombre de personnes présentes pour notre traditionnel Halloween party, qu’un concours de costume aura bien lieu ce soir ! N’hésitez pas à vous inscrire ! Les récompenses pour le vainqueur seront un très gros lot de friandises et de chocolat importés de tous les coins du monde, 1 million de berryz et bien sûr, le trophée tant convoité ! Le tout sera remis en personne par le vainqueur de l’année précédente ! M. Kimura ! »

Les yeux d’Uriko s’illuminèrent de milles feux, un gros lot de friandises… Et quand ils disent gros, ça veut dire GROS ! L’année dernière il y avait de quoi durer 6 bons mois ! En plus avec pleins de friandises qu’on trouve pas sur Shimotsuki et certains étaient même de luxe! Il doit gagner ! Il doit tenter ! Uriko serra les poings, affichant un air déterminé sur son visage et se tournant vers ses camarades, malheureusement, pour cette fois, il ne pourrait pas leur faire faire le tour…. Cependant :

« Toutefois, cette année, les règles changent ! Le concours ne sera plus individuel, il s’agira d’un concours en équipe ! Les équipes seront constituées de 3 à 5 personnes ! Le déroulement sera détaillé plus tard dans la soirée à la fin des inscriptions ! »

L’annonce terminé, Uriko se retourna, les yeux brûlant de la flamme de la détermination.

« M’dame princesse zombie, m’sieur faucheur… Faut troooooooop qu’on participeuuuuuuuuuuh ! Tous les trois ensemble ! Faut vite s’inscrire ! Dîtes ? Dîtes ?!»

Il ne s’agissait pas d’une demande, ils ne pouvaient possiblement pas refuser, ils avaient de super costumes et avec ces deux-là, le futur chasseur de primes aurait plus de chance de remporter la victoire. Sa chance lui à encore souri, deux excellent partenaire rencontré en avant-première avant l’annonce du concours d’Halloween qui se déroulera cette année en équipe. Croyez-vous aux coïncidences ?
Ce qui est sûr, c'est que la concurrence se ferait rude, le million de berries attirerait sans aucun doute la grosse majorité de la population tandis que les friandises plairaient davantage aux plus jeunes.
http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Dim 28 Sep 2014 - 15:05

La poisse, cette vieille amie n'avait pas manqué de se rappeler au bon souvenir de l'Agent, présentement en vacances, Joseph Patchett. Jamais elle ne le laissait tranquille et là il faut dire ce sa vieille amie avait fait fort. Le malheureux homme pensait avoir réussi à se débarrasser du diablotin en lui refilant des bonbons. Que nenni ! Le sale gosse avait réagit de la façon inverse. Il ne le lâchait plus et il avait même réussi à embarquer une marié-zombie. La Faucheuse lança un regard plein de désespoir à la zombie mais il n'y avait aucun salut à espérer de ce côté là. La Zombie souriait comme une folle en croquant dans ses carrés de chocolat. Maya qu'elle s’appelait la chocolate-addict. Marrant comme coïncidence, Joseph semblait vaguement se souvenir d'une agente du CP5 du même nom ayant une passion pour le chocolat et les pigeons. Cela dit, il n'y avait aucune raison pour qu'une agente du CP vienne sur cette île paumée pas vrai ? Bon... Joseph mis à part bien sûr, mais lui ne comptait pas, c'était un pourri.

Le gosse les traîna jusqu'au cœur de la "ville", là où la fête battait son plein. C'est là que la Déesse de la Chance prouva une nouvelle fois que l'Agent Joseph Patchett ne figurait décidément pas dans ses petits papiers. Il avait été plutôt heureux d'apprendre que ce brave Kimura viendrait remettre le trophée en personne, celui lui éviterait d'avoir à le chercher partout. Il pensait pouvoir s'en tirer à bon compte mais c'était là une grave erreur. Les yeux du gosse flamboyaient d'une lueur qui fit reculer Joseph. Il avait déjà vu une telle flamme au fond du regard d'hommes décidés à mourir pour leur cause. On ne pouvait rien refuser à une personne qui avait ce genre de regard.

"Le concours hein ? Euh... Oui, pourquoi pas..."

A peine avait il prononcé ces mots que le malheureux agent Patchett le regrettait déjà. Dans quoi c'était il encore embarqué ? Autour de lui, tous les habitants se précipitaient déjà vers le stand pour s'inscrire. De là où il était, la Faucheuse entendit quelque chose comme "présentation scénarisée des costumes". Oh merde... Histoire de mettre leurs costumes en valeur ils allaient devoir jouer une sorte de pièce de théâtre ? Vite, fuir loin d'ici, éviter le ridicule. Se raccrocher aux branches, jamais la zombie ne souhaiterait participer à ce concours... Pas vrai ?

"Enfin j'aurais aimé mais je crois que Mamzelle Zombie est ..."

Non... Aucun secours à attendre de ce côté. La mariée zombie était dans le même état d'excitation que le gosse. Pas de doute, il s'agissait là de l'effet chocolat. Son oeil unique flamboyait d'un éclat qui aurait inspiré de la terreur au Malvoulant lui même. Joseph était fait, il allait devoir participer à ce fichu concours. Bon... Foutu pour foutu, autant gagner ce fichu concours et profiter de la remise du prix pour suriner Kimura. La Faucheuse se força donc pour tâcher de sourire de son mieux, un spectacle particulièrement glauque compte tenu de son costume.

"Héhé... Je... Oh puis merde, allons nous inscrire."
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Mayaku Miso

♦ Équipage : Les Saigneurs.

Feuille de personnage
Dorikis: 4490
Popularité: -405
Intégrité: -349

Mar 30 Sep 2014 - 16:23


L'annonce du concours passionna Maya. Quand on parlait de chocolat, en même temps... Le fric, elle s'en fichait. Elle avait son salaire qui tombait tous les mois, et ça lui suffisait amplement pour vivre et manger. En plus, elle le gagnait en torturant et en capturant des criminels. Quoi de plus gratifiant ? Elle avait carte blanche sur les moyens à employer. Et les siens, de moyens, réussissaient toujours à faire parler les gens. Même quand ils étaient innocents. Mais ce cas de figure était rare.

Tandis que le petit diable demandait aux deux adultes si ça leur disait de participer au concours, la blonde zombie hocha frénétiquement la tête. Elle était totalement partante, pour sa part. Elle regardait alors le Faucheur avec le même regard pétillant de joie enfantine qu'avait Uriko. L'attrait des bonbons et du chocolat. Il ne faut jamais sous-estimer les friandises.

Et il finit par accepter, après avoir tenté d'esquiver. Sautillant sur place, Maya frappa dans ses mains, comme une petite fille à qui on aurait annoncé que son anniversaire serait fêté tous les jours de l'année.


« Aaaah, chic ! Venez par ici, on va être les premiers inscrits ! »

En effet. Après l'annonce, les gens semblaient pris au dépourvu. Ils cherchaient du regard des partenaires potentiels pour empocher les gains. Quelques uns tentèrent un mouvement vers le trio, composé d'une Faucheuse très réaliste, d'un petit diablotin et d'une mariée ressemblant à une princesse des zombies. Mais un regard à l'oeil unique de cette dernière dissuada les plus volontaires. Ils frissonnèrent en la regardant, et commencèrent à se dire que la concurrence allait être rude.

En s'approchant du présentateur du concours, la blonde prit les devants.


« Bonjour ! Nous souhaiterions nous inscrire au concours, en tant que trio. Alors. Il y aura un petit diable de 111 ans nommé Uriko... Une mariée princesse des zombies appelée Mayaku et une Faucheuse qu'on connaît sous le nom de... Euh... »

Maya tourna alors la tête vers le dernier membre du trio, tandis que l'organisateur interrompait sa plume, levant un regard interrogateur vers l'homme en noir.

« Alors, la Faucheuse, quel est votre nom ? »

Maya esquissa un sourire, à mi-chemin entre l'amusement et la curiosité. C'est vrai, il connaissait son nom, et celui du diabolique diablotin. Mais eux, ils ne le connaissaient que sous "La Faucheuse". C'était injuste, non ?

En attendant, une file commençait à se former, timidement, derrière eux.
http://www.onepiece-requiem.net/t219-mayaku-miso-esprit-derangehttp://www.onepiece-requiem.net/t232-mayaku-miso-curriculum-vita
avatar
Joseph Patchett
Crack Joe

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Saigneurs du Crack

Feuille de personnage
Dorikis: 5670
Popularité: -617
Intégrité: -428

Lun 6 Oct 2014 - 11:37

L'agent Joseph Patchett n'avait jamais eu de chance. Il s'en était souvent douté mais désormais cela était prouvé. Il n'y avait plus aucun doute possible, la mariée zombie était en réalité la chocolate addict du CP5, Mayaku Miso. Quelle poisse de tomber sur une collègue ! Il allait devoir ruser s'il voulait éviter d'être repéré. Il n'était pas supposé se trouver là.

"Je euuuh. John"

"C'est bien noté Monsieur Jeeuh-John. Votre trio est donc la première équipe.

Sous son costume, le Crack mourrait de honte. Cela faisait huit ans qu'il travaillait pour le Cipher Pol et il n'était même pas capable d'inventer un nom crédible quand on le lui demandait. Heureusement pour lui que Séparou n'entendrait jamais parler de cette histoire. Heureusement aussi que les autochtones semblaient particulièrement stupides ou peu regardants sur les noms.

"Euuuh... Est-ce que ce Monsieur est avec vous ? Vous pouvez tout à fait être quatre si vous le souhaitez."

Joseph se retourna pour voir un homme déguisé en zombie en train de faire du gringue d'une façon pas du tout dissimulé à la mariée zombie. Il déblatérait sur le fait que les zombies devaient rester ensemble, qu'elle serait bien mieux dans son équipe et qu'un aussi joli bout de fille ne pouvait pas rester avec un gosse. Le genre de propos à deux berrys qu'on entendait dans la bouche de tous les séducteurs opérant dans des festivals de seconde zone comme celui-ci. Joseph sentait monter en lui une vague de résignation et d'abattement. Quelle îe à la con.

"Non... Connais pas."

"Ah ? Bon d'accord. Du coup, votre équipe de trois a-t-elle un nom ?"

Nouveau battements de cils étonné suivi d'un nouveau soupir de désespoir avant que la voix d'outre tombe ne réponde, avec un semblant d'hésitation.

"Euuuuh. L'équipe infernale ?"

"Oh je vois, rapport à vos costumes. Très bien trouvé ça. Entre nous, vous saviez déjà que le concours de cette année se déroulerait en équipes hein ? C'est pour ça que vous êtes venus en famille et que vos costumes sont si bien accordés."

"Hein ? Mais non, on..."

Avant que le malheureux Joseph n'ait put répondre quoique ce soit, l'homme chargé des inscriptions adressa un clin d’œil et lui fit signe de s'éloigner. Il faut croire que la file d'attente qui s'allongeait sous ses yeux lui avait fait passer l'envie de continuer à tailler le bout de gras avec la joyeuse petite famille. Bon... Ne restait plus qu'à attendre les explications concernant les règles du concours et à prier, très fort, pour que tout se passe bien. Un coup de main divin ne serait pas de trop vu le mauvais pressentiment qu'avait Joseph. Il regrettait déjà d'être venu et les épreuves n'avaient pas encore commencé.
http://www.onepiece-requiem.net/t6519-joseph-patchett-en-attente-de-validationhttp://www.onepiece-requiem.net/t6586-crack-crack#80645
avatar
Uriko

♦ Localisation : Shimotsuki ~
♦ Équipage : La Team Rocket !

Feuille de personnage
Dorikis: 3560
Popularité: +188
Intégrité: 113

Mer 22 Oct 2014 - 18:27

Famille ? Famiiillleuh ?! Haan cette idée lui plaisait juste trooop. Attrapant d’une main celle de m’dame princesse zombie et de l’autre celle de m’sieur la mort, le garçon paraissait maintenant comme l’enfant des deux. Il était sûr que comme ça, ils avaient juste l’air trooop bien vu. Juste attendre que les autres candidats finissent de s’inscrire et le concours allait pouvoir commencer. Attendant au milieu de la foule, le jeunot en profita pour leur trouver de beaux surnoms, il pouvait décemment pas continuer à les appeler « m’dame princesse zombie » et « m’sieur la mort » indéfiniment. Tenant toujours la main des deux adultes, l’enfant s’exprima joyeusement :

« Donc toi c’est Mayouuu ! Et pis toi tu sera euh… Johny ? Jonnou ? Jo.. Joh…Ny ? Nii ? N’ai trouvéé ! Tu seras le grand frère ! Donc Jojo-nii ! Jojo en bref ! »

Les présentations finalement faîtes, après de longues minutes d’attente à parler de tout et de rien, de nouveau l’animateur de la Halloween Part prit la parole, s’adressant à tous :

« Mesdames, messieurs et chers enfants, nous avons le plaisir de vous annoncer que le concours va maintenant pouvoir débuter. Nous commencerons cette première épreuve par une présentation théâtrale de nos équipes participantes ! Nous vous laissons une petite demi heure pour vous préparer, l’ordre des passages est annoncé sur les divers tableaux d’annonces en villes. Les équipes qui n’auront pas su convaincre le public se verront retiré du concours. Alors, faîtes de votre mieux pour donner envie aux spectateurs ! »

Se retournant vers ses deux camarades, l’enfant, les yeux encore plein d’étoiles étaient tout excité, prêt et avait juste hâte que tout cela commence. Par chance, ils avaient un thème commun dans leurs costumes !

« Il va falloir trouver un slogan, des poses et pis et pis ne sais paaas ! On peut faire quoiii ? Danser ? Chanter ? Vous savez faire quelque chose en particulier vouuus ? Moi j’propose que chacun dise une phrase du genre trooooow classe pour se présenter chacun son tour et pis après on commence à faire un slogan ensemble !  Ca vous vaaa ? Ah, mais avec nos costumes, j’pense on est plutôt bon ! »

Pas comme si le trio avait le choix, n’ayant pas d’idée sur quoi faire, autant faire dans le classic, à la manière super héros, power ranger ou encore Team Rocket. Ils n’étaient que trois sur les cinq maximum par groupe, ils devraient en profiter justement pour faire connaître leurs individualités au public. Uriko demande dès lors à ses deux coéquipiers de le fixer attentivement. Se mettant alors dos à eux, l’enfant prit une inspiration. Puis se retournant avec un grand sourire aux lèvres, l’enfant se mit à agiter les bras d’une manière extravagante.

« Le démon farceur surgissant des ténèbres, celui agissant dans l’ombre ! C’est moi Diaboriko ! »

Pose finale, l’enfant fit un « V » horizontal avec son doigt devant son visage, suivi d’un clin d’œil. On pouvait aller jusqu’à voir l’illusion d’une étoile qui apparaissait suite à cela. Reprenant alors une attitude normale l’enfant regarda ses compagnons !

« Ce sera ma phrase de présentation à moi ! Faudra trouver les autres ! Chacun son tour on se présente puis on fini avec une phrase en chœur comme euuh… A nous trois, nous répandons le mal car nous somme… L’équipe infernaaale ! Ou un truc du geenre ! »

Uriko prêt, bien sûr il est ouvert aux suggestions. Et eux ? Qu’en pensaient-ils ?

http://www.onepiece-requiem.net/t3394-uriko-lhant-encore-un-boulet-en-plushttp://www.onepiece-requiem.net/t3484-uriko-lhant
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1