AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Une suite de petits cailloux...

avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 30 Avr 2013 - 14:05


Quelque part sur Grandline, dans un centre de recherche.

Dans l'une des innombrables sales blanches de ce complexe se trouve un scientifique. De taille moyenne, il est habillé de la traditionnelle blouse blanche qui met en valeurs ses cheveux grisonnant, prouvant bien par là qu'il est un scientifique avec du vécu. L’œil vissé sur son instrument, Lou Ignace Pastor étudie. Lou n'a pas grand-chose à voir avec le célèbre Lou Trovahechnik si ce n'est leur connaissance du non moins célèbre formulaire B4, connu comme étant l'une des plus grandes armes de destruction massives de l'histoire de l'administration. En l'occurrence une partie non négligeable de ce formulaire permet de pallier à la bancalité de la table sur laquelle Lou I. Pastor travaille d'arrache-pied. Vu la taille dudit formulaire B.4, on peut dire sans se tromper que ce n'est pas une table bancale que le scientifique a, mais bien évidemment une table à trois pieds. Quatre en comptant le formulaire.

Mais là n'est pas la question.

L'intérêt de ce moment se résume dans les cris d'hystéries qui sont poussés par Lou. Il beugle à l'attention de son collègue et ami, Laï Denfroust, qui, lui, passe ses journées à observer des gouttes.

Laï ! Laï ! Viens voir ! Ça va révolutionner le monde ! C'est incroyable !


L'interpellé s'approche non sans souffler ostensiblement, montrant bien à son collègue qu'il est fatigué de ces crises.

C'est la dernière fois.
J'te jure ! Regarde !

Laï regarde. Il plisse les yeux, puis pose une question.

Hé … alors ?
Mais ? Mais ! Mais ça bouge ! Tu te rends compte de ce que ça implique !
Non.
Tu me déçois.
Ravi de l'apprendre.

Lou se remet à regarder, le visage illuminé par la soif de reconnaissance.

Tu sais, Lou, ce n'est pas parce qu'un truc bouge que c'est incroyable. Regarde Nick Cooper, du service d'à côté. On s'est bien foutu de sa gueule quand il nous a gueulé que son truc, là … il bougeait aussi.
Ça va faire répétition, on va aussi se moquer de toi. Et davantage que pour Nick.

Ah ouai ?

Lou semble soudainement déçu.

Tu crois que … ?


Ouai. Oublie.

Le scientifique baisse les yeux, attristé. Sans un regard pour son inestimable collègue, il s'en va prendre la boisson préférée du scientifique : un café. Laï le regarde s'éloigner et vérifie que celui-ci est bien parti avant de regarder à nouveau dans l'instrument. Un sourire s'étale sur son visage.

Je crois que le directeur sera ravi d'apprendre ce que j'ai à lui annoncer ...
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 14 Mai 2013 - 15:30

Dans ce même centre de recherche, une semaine plus tard.

-Je vous avoue monsieur que cet incident est plus que regrettable. Oui...

Bureau de directeur du centre de recherche. Un homme d'âge mûr arborant une moustache impressionnante et un crâne dégarni. Dans sa main : un den-den mushi. L'homme semble mal à l'aise comme si son interlocuteur l'impressionne.

-Il est vrai que vos services sont beaucoup plus expérimentés que les miens. Et, surtout, votre avis est beaucoup plus écouté que le mien. Nous n'avons pas su démêler le vrai du faux.
-...
-Je peux vous dire qu'il n'essaiera plus jamais de nous embobiner avec ces théories farfelues. Prétendre que des gouttes puissent léviter aussi facilement et se mouvoir. C'est d'une absurdité !
-...
-Oui, hum... Nous l'avons cru parce que nous avions confiance en lui. C'est important, la confiance, n'est-ce pas ?
-...
-Oh… excusez-moi. Je ne voulais pas vous froisser.
Sinon, avez-vous reçu les autres informations de monsieur Cooper ? Je sais qu'il vous les a transmis. Je vous préviens tout de suite, le centre de recherche ne soutient en aucune mesure sa théorie encore plus abracadabrantesque que celle de monsieur Denfroust. Des charlatans ces deux-là. Je ne voudrais pas que la théorie fumeuse de monsieur Cooper ternisse la réputation de mon centre de recherche, voyez-vous ?
-...
-Ah… vous êtes sérieux ?
-...
-Vos services ont confirmé la théorie de monsieur Cooper ? Ah… Ah ! J'en étais sûr ! Je l'ai toujours soutenu ! Mais vous savez, il faut garder une certaine prudence quand de pareilles révélations sont faites et en bon directeur, j'essaie d'éviter d'aller trop vite, même si je savais au fond de moi même que monsieur Cooper était digne de confiance et que sa découverte reposait sur du solide. Par comme celle de monsieur Denfroust.
-...
-J'ai dit ça ? Ah bon ? Vous avez dû mal entendre… Mais sinon, cette découverte est dangereuse, n'est-ce pas ?
-...
-Oui... ne pas la divulguer à n'importe qui.
-...
-Oui, je vous fais confiance pour gérer cette information.
-...
-Je vous remercie. Ça me fait chaud au cœur de savoir qu'un homme de savoir aussi grand que vous porte mon centre de recherche en si haute estime.
-...
-Merci… Merci encore, Monsieur Vegapunk. Je saurais tenir ma langue !


*Clac*
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Ven 24 Mai 2013 - 13:34


Quelques jours plus tard, à Marinejoa, dans l'un des nombreux bureaux.


-Il y a deux jours, une impressionnante explosion a eu lieu au centre de recherche de l'Horvald. D'après les premiers éléments de l'enquête, des produits toxiques ont été mis en contact, produisant une réaction chimique hautement instable ayant entrainé une explosion qui aura réduit en morceaux un quart de ce prestigieux centre de recherche. Les secours sont rapidement arrivés sur place, mais ils n'ont pu que constater les dégâts et éteindre le petit incendie qui s'est déclenché. Malheureusement, l'explosion fut mortelle. Trois personnes ont perdu la vie et plus d'une trentaine de blessés sont à déplorer. Malgré l'état des corps, ils ont pu être identifiés. Ainsi, le directeur du laboratoire, monsieur Cochie Swarts et les scientifiques Lou I. Pastore et Nick Cooper ont péri lors de l'explosion.
Après une rapide investigation, un suspect a été arrêté. Il s'agit du professeur Laï Denfroust. D'après les enquêteurs, il aurait provoqué délibérément l'explosion, ceci par vengeance. Il aurait été au centre d'un canular scientifique particulièrement grotesque et, lâché par ses pairs, il aurait perdu la tête pour envisager un tel geste.

Le professeur Denfroust est actuellement sous les verrous dans l'attente de la fin de l'enquête…


Le journal est posé sur le bureau. L'homme qui lisait à haute voix s'installe plus confortablement dans son siège de cuir tandis qu'il balaie le bureau d'une main ayant une bague à chaque doigt.

C'est regrettable… cette histoire… N'est-ce pas ?


Il s'adresse à l'homme devant sa fenêtre qui contemple la vue, les mains jointes derrière le dos, droit comme un piquet. C'est à peine s'il se retourne.

Très regrettable, en effet… Paix à leurs âmes.


Un silence. Un instant. Puis soudainement, une ombre apparaît juste à côté de l'homme à la fenêtre. Le visage dissimulé par un tissu noir, son regard de fer s'arrête un instant sur l'homme assis qui se recroqueville soudainement. De peur ? L'homme à la fenêtre ne s'en aperçoit pas. Il ne détourne même pas la tête. Il se contente de sourire.

Bon travail, Noxe.
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mer 29 Mai 2013 - 11:24


Quartier Général de la marine, le lendemain matin
Bureau de l'amiral en chef


Êtes-vous sûr des conséquences possibles de cette … chose ?
Oui, Amiral Kenpachi

Le vieil homme se passe un doigt sur sa moustache d'un blanc immaculé. Devant lui, les documents s'accumulent. Trois individus lui font face. Le sous-amiral Larss donne un nouveau document à l'Amiral en chef.

D'après Végapunk, c'est très sérieux. Et c'est inévitable. La date n'est pas encore précise. La fourchette est entre deux semaines et un mois. Peut-être plus.
Mmh.

L'un des officiers s'avance. Il s'agit de Nagashimi Bayushi, vice-amiral du G5.

Cela veut dire que nous n'avons pas beaucoup de temps. Les conséquences seront grandes. Peut-être elles seront désastreuses. Il faut prendre les mesures qui s'imposent.
Je suis d'accord. Et d'après Vegapunk, le risque encouru mérite un plan d'action mondial.

Mh... Le conseil des Cinq est au courant ?


Le troisième homme toussote. Vladimir Konstantov, chef du CP0, affiche un sourire en coin.

Mint Figura est au courant. Il va surement en parler lors de la prochaine séance. Et d'après Genji Nakamura, vous n'avez pas à vous en faire. Ils approuveront votre action.

Un instant de silence. Kenpachi reflechit. Puis, soudainement, il se lève.

Bien. Nous allons donc agir.
Bayushi, je vous charge de contacter tous les officiers d'État Major et de leur transmettre la nouvelle. Que chaque officier soit au courant et fasse ce qui est nécessaire pour contrer cette chose. Larss, faites en sorte que la Section scientifique fournisse un appui technique de pointe aux officiers.


À ordres.

Vladimir, je parie que vous êtes déjà en action.


Il sourit.

En effet. Aucune fuite de l'événement n'a échappé aux Ciphel Pol. Et nous continuerons d'en faire de même pour protéger cette information capitale.
J'en prends note.

Je m'occupe personnellement d'en parler au commandeur Mallory. Je m'occuperais aussi d'avertir les corsaires même si Glutonny risque de profiter de cet événement pour s'approprier cette chose.


Un claquement de talons, les hommes sortent un par un. Sans attendre, l'amiral en chef décroche son Den-den Mushi.
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Dim 2 Juin 2013 - 22:24




Une semaine plus tard, dans le Nouveau Monde.
Le Glacier Trempé, navire du Seigneur d'Ivoire, Empereur Pirate.



Ce n'est pas bon, pas bon du tout !

Le poing du célèbre pirate s'abat sur la table faisant valdinguer en l'air tout ce qui s'y trouve. Les hommes s'enfoncent un peu plus dans l'ombre. La colère du Seigneur d'Ivoire est terrible, encore plus quand on lui apporte de mauvaises nouvelles.


Tu es sûr de ce que tu avances ?

L'homme venu lui apporter la mauvaise nouvelle hoche de la tête, sans peur. Il réaffirme ses propos.

Je tiens cette information de communication de la marine entre plusieurs officiers. De plus, les importants mouvements de troupes dans le monde confortent cette idée.

Un autre coup de poing sur la table, le seigneur Ivoire se lève.

Et je vraiment croire ça ? Croire que le ciel va nous tomber sur la tête ? Que tout va se transformer en flamme, avec un peu de malchance !

De la malchance, il en a depuis quelque temps. Harcelé par Manfred D. Teach, il n'est pas au mieux de sa forme. Le malvoulant l'assiège. Il n'est pas si loin de Vladimir Toreshky, en vérité.

Si les rumeurs sont vraies, c'est toute notre défense qui risque d'être désorganisée. Et Teach en profitera. Il passera nos défenses ! Et vous savez tous qu'il n'y aura pas besoin d'étoiles pour transformer cet endroit en enfer !

Belem, Commandant de sa seconde flotte hausse les épaules et d'un geste habituel chez lui lisse la courbe de sa moustache d'un air bravache,

Capitaine. Il ne faut pas se mettre dans des états pareils. Il y a moyen de contrer cela. Il suffit de tout repousser avant que ça n'atteigne le sol. Détruire en vol. Ou les … geler, par exemple …

L'Empereur le regarde un instant. Il semble moyennement convaincu. Il se rassoit tout de même.

Mouais … J'espère ...
avatar
Game Master
Fondateur
Juge arbitre


Feuille de personnage
Dorikis: 0
Popularité: 0
Intégrité: 0

Mar 4 Juin 2013 - 19:08

Pour beaucoup, cette journée s'annonçait banale. Dans le monde, les gens flânaient, travaillaient, s'entretuaient, etc, dans la joie et la bonne humeur, parfois, mais aussi dans la dépression et la mélancolie. La roue du temps continuait de tourner tandis que beaucoup d'âmes n'auraient jamais cru que cette journée puisse être aussi unique dans leur vie. Au milieu de ces êtres vaquant à leurs occupations, d'autres êtres, eux, étaient dans l'attente. Guettant les cieux, ils étaient au courant de ce qu'ils devaient se passer. Beaucoup étaient sous les ordres de la marine ou du gouvernement mondial, mais d'autres n'étaient pas de ce bord. Pirates, révolutionnaires ou simple opportuniste chanceux, ils avaient eu vent de la nouvelle et s'apprêtaient à profiter de l'occasion pour en tirer du pouvoir, de la force ou simplement de la richesse. Personne ne savait exactement à quoi s'en tenir, mais l'événement était suffisamment rare pour mettre tout en oeuvre dans son éventuelle exploitation.

Aux quatre coins du monde, une partie des êtres doués de conscience attendaient. Des scientifiques regardaient dans leur lunette astronomique, comme Nick Cooper l'avait fait, découvrant ce qui allait se passer. Personne ne pensait à rire. Plus maintenant. L'affaire était bien trop sérieuse. Et à l'approche de l'heure d'arrivée estimée, la tension monte.

L'objet de tant d'attention est tout proche. Au-dessus de nos têtes : le ciel, et plus loin, un territoire inconnu nourrissant énormément l'imagination. Là-haut. L'espace ? Quelque chose de bien abstrait. Et cette immensité céleste donne aujourd'hui un cadeau. Dans le jargon des scientifiques que personne ne comprend, on appelle ça une météorite. Une simple météorite.

Une grosse météorite. Plutôt.

Le monde est bien fait et cette météorite éclate en morceau à l'approche du monde à cause de choses encore plus mystérieuses. Les scientifiques ont des théories, mais tout le monde s'en fout. C'est pas comme s'ils pourront voir ça de près un jour.

La météorite, donc, explosa en une infinité de plus petit fragment, se dispersant à la surface du monde. À terre et sur les mers, les gens regardèrent dans le ciel, observant comme un deuxième soleil aux multiples reflets ; le premier astre illuminant les morceaux de météorites devenus simples petits cailloux.

Ou pas.

Partout, les cieux se remplissent de projectiles filant vers le sol ou vers les profondeurs des mers. On pointe du doigt, même si c'est mal. Les émotions sont multiples : la surprise, l'admiration, mais aussi la peur. Des mouvements de paniques s'enchainent à l'immobilisme de l'admiration. Au milieu d'un chaos de plus en plus grand, des individus de tout bord s'empressent de contrer les projectiles. Par des pouvoirs, par des talents ou par la force brute. D'autres s'empressent d'approcher les lieux des impacts afin d'y trouver leur eldorado sans connaitre d'avance ce qu'il sera.

Et au milieu de tout cela, on trouve toujours un petit enfant pour demander avec la plus grande innocence du monde à son grand-père adoré :

Dit ! Papy ! C'est quoi ?

Et le grand-père n'oublie jamais de lâcher un rire comme si pour lui, c'était évident, rire qui finit sur une quinte de toux, parce que le papy n'est plus très en forme.

Je ne pensais pas en voir un jour. C'est une météorite. C'est très rare et ces morceaux sont très recherchés.

Ah bon ? Pourquoi ?

Et bien, c'est rare ! On dit beaucoup de choses sur ces pierres célestes. Elles auraient des pouvoirs très puissants, parfois. On m'a même dit un jour que c'est une météorite qui a apporté les fruits du démon en ce monde...


Waaaaouuuuh !
Je me demande bien ce que ça sera !


Moi aussi, mon petit ... moi aussi ...
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1