AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Get Down !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Dim 12 Mai 2013 - 18:03

Precedently

Get Down ! Gintokisanta

Si je te dis que ça passe crème la fausse barbe et avec ce bonnet rouge, je suis fort à parier que l'on ne puisse pas reconnaître ma tête. Comment ça ? Tu me parles de notre navire là ? C'est pas bête de dire que s'il reste à sa place, on va se faire gauler par les pirates, mais tu crois vraiment que j'ai oublié de dire à mes hommes de déguerpir pour pas qui foutent notre mission en l'air ?

- Mushi Mushii... C'est votre commandant, ouep, les crevettes ont été délicieuses René, mais je te rappelles qu'elles ont été préparé par le Baratie, ouais, ouais... Un jour tu deviendras le meilleur cuistot et moi je serai le meilleur séducteur de tout le patlin, mais nos rêves à la con, les gens s'en foutent, ce qu'ils veulent voir, c'est de l'action, alors préviens le navigateur de déguerpir et de prendre le large.

- Bah venez déguerpir et prendre le large !

- Ah oui j'oublie ce détail, c'est moi le navigateur, bah t'as qu'à réveillé Max, je lui ai appris deux trois trucs, et non vous allez pas vous perdre, allez zou !

Je caresse ma barbe et commence à fixer bizarrement Smile...



- T'aurais pas pris du poids quand t'étais sur le Baratie ? Bref, va falloir se magner l'arrière-train, mettre les civils sous notre protection et informer les boutiques qu'ils vont jouer un rôle dans peu de temps. Et c'est quoi ton déguisement au juste ?
http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 12 Mai 2013 - 21:48

Get Down ! Bbxiddbzlftcqocq
L’échappé du navire ne fut pas choses faciles, mais notre merveilleuse smiley arriva à ses fins, puis une fois débarquer à terre ferme, il se mit à la recherche de son fidèle compagnon.
Le navire quant à lui, venait d’accoster au port de Cocoyashi, une place pour le moins festive, on retrouvait ici la plus grosse ferme d’orange au monde, mais se qui préoccupais Smile, n’était pas vraiment les fruits, il venait de dérober au pirate, un magnifique katana qui reposais dans leur salle d’arme ainsi qu’un chapeau de desperado. Avec le manteau de cuir précédemment trouvé, il avait un look des plus merveilleux, il ne lui manquait plus que la touche finale, choses qu’il trouva rapidement dans une boutique de vêtement, malheureusement celle-ci était fermer, il dut donc se contenter d’un brin de colle et deux trois brin de foin pour se fabriquer une magnifique barbe !

Un peu plus tard, les retrouvailles se firent en toute quiétude, tous deux avaient trouvé un déguisement, seulement celui de l’un était aux yeux de l’autre assez étrange.

- T'n’aurais pas pris du poids quand t'étais sur le Baratie ? Bref, va falloir se magner l'arrière-train, mettre les civils sous notre protection et informer les boutiques qu'ils vont jouer un rôle dans peu de temps. Et c'est quoi ton déguisement au juste ?

Ouais, le baratie, ils avaient fait un arrêt-stop sur ce bateau histoire de reprendre des forces, la nourriture y avais été succulente ! Franchement il y retournerait tous les jours si ça n’était pas du métier…

- Non je n’ai pas pris de poids ! j’ai mangé que mon dernier chèque de paye, ce n’est pas grand-chose, et leur travers de porc était les meilleurs, mais tu sais olive, mon rêve ce n’est pas de devenir cuisinier, je veux être un grand homme, voilà tout ! Pour le déguisement, j’me suis déguisé, en agent secret voyons ! Mais le tien par contre, je ne suis pas sûr que ça va le faire …

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mer 15 Mai 2013 - 15:28

- T'occupes, je suis très bien en papy, n'empêche, je t'avais cherché partout au Baratie, je pensais que t'allais m'attendre, t'as sûrement trouvé un autre navire pour t'emmener ici. Enfin bref, nous n'avons pas le temps de bavarder. On va devoir se faire une stratégie de la mort qui tue. Voilà le plan, l'un de nous va s'occuper d'informer les gérants des boutiques qu'ils vont se faire cambrioler tandis que l'autre devra prendre des affiches de primes que j'ai spécialement commandé à la petite base du coin.

On sait tous les deux que les deux jobs sont chiants, en particulier pour les affiches, alors on décide de le jouer au Shi Fu Mi. Ciseaux ! Pierre ? Merde, j'ai perdu, ok je vais aller voir les petits marines... C'est par où ?

Je marche un peu en m'éloignant de Smile qui s'en va pour sa mission et en chemin, je croise quelques civils et leur demande la direction pour aller sur la base marine. Arlong Park ? A l'ouest...


Enfin arrivé, je me fais arrêter par une horde de marine qui m'empêche d'aller plus loin. Je me frotte les cheveux et j'en perds mon bonnet, je les regarde un peu de travers et ils ont pas l'air d'apprécier cela. Il stipule que l'entrée est réservée à la marine. Bwarf, je leur dis que je suis dans leur camp, mais ils veulent pas me croire.

- Commandant Oliver Queen ! Oliver ! Regardez ma tronche, je veux un supérieur.

- Désolé, mais d'après mes informations, il n'y a pas de commandant Oliver Queen avec une barbe et un accoutrement pareil dans notre base de donnée.

- Essayez de voir, Lieutenant-Colonel Queen, peut-être que je suis monté en grade. Sérieux les gars, j'ai pas le temps de discuter...


J'aurai bien aimé enlever ma barbe, mais j'ai utilisé de la colle extra-forte pour palier le problème que j'ai eu avec ma moustache la dernière fois, du coup, il m'est impossible de l'enlever. Arf, c'est pas grave, je leur tourne le dos et les salut d'un signe de la main.

C'est pas tout, mais je vais contourner l'entrée et je vais escalader la façade pour m'introduire en douce, c'est parti ! Bon après moult mimiques et un air abattu en essayant à plusieurs reprises d'escalader en vain, je laisse tomber en mettant un coup de poing dans le mur... Ouille ! ça fait hyper mal !

Il faut que je trouve une solution à ce problème et vite...
http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Jeu 16 Mai 2013 - 0:31

Alors qu’Oliver laissait Smile derrière lui avec la méticuleuse mission d’informer toute l’ile de la future venue des pirates, une idée lui traversa l’esprit. Il saisit son escargophone, composa la touche de rappel afin de contacter Freddy Tatcher, un infiltré au sain d’un équipage pirate en voie de rejoindre le clan particulier des capitaines pirates de Silver Roger. Bref, ça sonnait et lui pendant se temps, se dirigeais à l’ombre d’une ruelle. L’attente était insupportable, mais lui laissait le temps de formuler ses phrases et trouver les bons mots.

- Tatcher, comment puis-je vous nuire, vandaliser, dépouiller de vos biens les plus précieux ?

- Bonjour, ici le plus beau gosse d’East Blue.

- …

- …

- Smile ? C’est toi imbécile ?

- Ouais, désolé, j’ai encore oublié le nom de code ! on peut discuter ?

- Oh mon dieu… Ouais, ta de la chance que je ne soie pas sur le pont toi !

- Héhé, j’aimerais bien te voir danser la dance des signes pourtant !

- Toi ! … qu’est-ce que tu veux ?

- Cocoyashi, tu peux contacter tes supérieurs pour leur demander de bloquer tout appel dans un rayon assez large ?

- Tu sais combien ça me coute de prendre une telle expansion dans nos moyens ? J’imagine que non … Pourquoi ?

- Je dois m’occuper de la population, les placer dans un endroit sur ou leur faire peur, je sais plus, mais je crois que la meilleure chose à faire est de simplement débuter le carnage, ainsi, quand vous arriverez, eux croiront que c’est simplement le reste de l’équipage, ils n’y verront que du feu ! Ensuite, quand la folie sera des plus totale, on débloque tout, les appels partent en direction de toutes les iles proche et tout tombe sur votre dos !

- Moustache c’est toi ?

- Smiley !

- Non impossible.

- Je mettrai ma main à couper que je m’appelle pas moustache pourtant…

- Idiot, ta pensé à sa tout seul ?

- Ouais !

- Alors c’est que c’est assez fou pour fonctionner. Je te donne le feu vert, n’oublie pas de crier haut et fort que c’est les Freddy’s pirate qui ont encore frappé !

- Super, maintenant raccroche.

Clic.

- La vache, je ne croyais pas qu’il raccrocherait…

Une fois la communication rompue, Smile partie tout simplement fière de lui, il lança des pierres un peut partout, vitrine, porte, gens… les réactions furent immédiate, plusieurs sortirent avec l’intention de faire enfermer le fauteur de trouble, mais il s’était déjà mis en route, oh oui, la plus haute maison, la plus grosse maison. Il comptait prendre un otage !

•••

Non loin de l’ile, c’est un capitaine dégageant confiance, terreur et force qui sortit sur le pont de son navire. Il cria haut et fort, que leur renommé ne saurais tardé, que leur équipage dépasserait bientôt celui des plus grands de se monde. Une petite foule bien mouvementée lui répondit d’un tonnerre d’applaudissements, tous heureux, confiant et envieux d’action. Un mousse demanda donc devant tous, la prochaine cible de se machiavélique équipage, puis Cocoyashi retenti, une fois, deux fois, puis sans arrêt.

Le navire pourfendait les eaux calmes, car comme disent si bien les pirates, il y a toujours un moment calme avant les tempêtes !

•••

Enfin arrivé devant la grosse maison, ce fut d’un coup d’épaule que le dangereux homme masqué pénétra la demeure d’un riche de la place. Sans se soucier des conséquences, il se déchaina dans la maison telle une tornade à la recherche d’une région à dévaster. Il faillit presque se perdre, mais tomba bien vite vers ce qui l’intéressait. Un homme assez grassouillet, drôlement vêtu et entouré d’une, non deux ! Jolies poulettes.

- Sacripant ! hihi hihi hi !

D’un bond, Smile se retrouva à quatre pattes sur l’homme ventripotent, l’empoigna au poignet et le ligota des draps mêmes de son lit, le tout avant de l’entourer telle une saucisse toute bien enrober de bacon croustillant ! Les deux filles, elle ne savait plus où se placer, puis d’un signe de la tête et d’un magnifique sourire, elle partirent empoignant un peignoir ou un morceau de peut importe se qui pourrais couvrir leur tenue d’Ève.

- Mous mavez mas ma mui mou mou me mrennez !

- J’entend rien j’ai mis une petite culotte dans votre bouche !

- Mous maller me mayer, mes marine mon menir mou mhercher !

- Toujours rien !

Sans non plus se concentrer sur les dire de l’homme, il le traina jusqu’à la porte, ou il exhiba sa prise devant la foule horrifiée qui s’était toute entassée perplexe devant l’énorme maison. D’un geste il révéla au peuple, son pistolet fraichement volé dans la maison en question. Puis, devant un soupir d’interrogation générale, il le plaça sur la tempe de cet homme toujours inconnue.

- Hé oh ! je suis le premier des Freddy’s Pirate ! Mon équipage s’en vient et nous allons mettre cette ville à feu et à sang ! Prosternez-vous ou bien subissez le courroux dévastateur des FREDDY’S PIRATE !
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Worth
Worth

♦ Localisation : Royaume de la Veine
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 1800
Popularité: -61
Intégrité: -37

Ven 17 Mai 2013 - 1:05

[HRP: Avec l'aval de Freddy Mercury (Queen) je m'incruste dans votre RP Smile/HRP]



Un bâtiment navale se rapproche de la côte. Aucun étendard accrochait en haut de son mât. Le bateau accoste enfin sur le port de....Logue Town. Le pont se déploie sur le quai et un quadragénaire, assez grand, débarque sur la terre ferme. Ah, Logue Town, la soit disant capitale d'East Blue. La ville natale du plus célèbre Pirate Gol D. Roger. Bizarrement, elle semble bien moins grande et bien moins peuplée de ce qu'on dit.
Le Docteur qui vient d'accoster se retourne, regardant le bateau qu'il vient de quitter. A son bord, un gamin et un vieillard. L'un au top de sa forme, l'autre au flop de sa forme. Les deux semblent faire signe à Worth qui ne réagit pas, se retournant à nouveau et s'éloigne du bord de mer. Un type qui vie pour la souffrance ne tape pas dans le sentimental.


Worth s'engouffre plus profondément dans Logue Town, ne savant pas quoi chercher en premier. Taverne? Maison Close? Potence? Il se déplace nonchalamment entre les villageois qui le regardent avec méfiance. Se rendant bien compte qu'il est observé, Worth arbore un sourire satisfaisant. Quand il est pointé du doigt ou qu'on prête attention à lui, il adore ça.
La ville est infestée de bandits et de pirates. Très peu de Marines dans les environs. Bon, c'est aussi bien, Worth va être tranquille pour répandre son culte. Mais avant ça, la potence où est mort le Seigneur des Pirates, devenu un lieu de tourisme pour toutes personnes passant par Logue Town. Le Docteur marche maintenant depuis une bonne heure, ne trouvant toujours pas son chemin. Commençant a être agacé, il décide de demander son chemin. Un groupe d'enfants semble jouer pas loin, ça tombe bien, Worth est très doux avec les enfants. Une âme paternel sûrement. Il s'approche doucement, arborant son plus beau sourire.

Get Down ! 8771841960


"Heeeee. Bonjour les enfants, vous savez où se trouve la potence où est mort Gold Ro....."



Pas le temps de finir ça phrase que les merdeux, apeurés par le visage d'ange de Worth, s'enfuient en appelant leurs mères. Quelques citoyens se demandant ce qui se passe se sont rapprochées du Docteur, marmonnant sur lui dans son dos. Un simple regard noir fit se dissiper les quelques langues de vipères qui s'étaient rassemblés. Continuant son chemin, un vieil homme interpella le Bourreau.



"Hey étranger. Je vous ai entendu tout à l'heure. Vous cherchez une potence? Il n'y en a pas ici. Vous devez sûrement parler de celle de Logue Town. Mais ici on est à Cocoyashi."

Voilà ce qui arrive quand on fait que boire, manger, sauter de la donzelle et découper de la chair. On en oubli de regarder les cartes et on se retrouve dans une ville de cocotier qui vend des mandarines, quelle connerie. Worth est pas du genre à se morfondre sur la situation, La Souffrance est partout, même dans un bled qui vit des bénéfices de la vente de fruits. Il continue de marcher, il rentrerait dans la première taverne qu'il trouverait, voulant noyer son malheur dans l'alcool. En voilà une. Sur la pancarte, "La Pustule alcoolisé". Parfait pour se désaltérait avec un bon grog.
Worth va pour pousser la porte mais, quelque chose l'interpelle. Du grabuge? Et il en fait pas partie? Il s'enfonce dans la foule, se retrouvant au milieu des citoyens de Cocoyashi, pointant leurs doigts vers un balcon. Un homme masqué semble tenir en otage un noble. Worth sourit, amusé par la situation. On peut l'entendre marmonner "Tir, tir,tir,tir,tir,tir".


Ce type, ferait partie des Freddy's Pirate faisant voile sur "Coco Beach" pour mettre l'île à feu et à sang. Voilà quelque chose qui intéresse Worth. Souffrance et Désolation, voilà qui risque de promettre.
Mais lui aussi aller devoir se déguiser. La raison? Aucune mais après ses actes à Fuschia, il ne voulait pas être reconnu. Un bain moussant, plusieurs pots de gels, bouteilles d'eau de cologne et boites de maquillages. Chapeau melon et botte de CIRE. Pif Paf Pouf et le voilà transformait en client de casino tombeur de ces Dames.

Get Down ! 2581539341


Dernière édition par Worth le Lun 24 Juin 2013 - 16:53, édité 1 fois
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Dim 19 Mai 2013 - 22:42

Dans l'impasse la plus totale, j'arrive quand même à trouver une solution, mais je doute qu'elle soit géniale, m'en fou tant que je suis convaincu, qui va dire que j'ai fais de la merde en prenant un cailloux et en le jetant par dessus le rempart d'Arlong Park. Ne pouvant pas visualiser à travers le mur car je n'ai aucun pouvoir magique, j'imagine quand même la scène par de là, surtout quand j'entends un Ouiiille bien prononcé, je crois bien que s'est tombé dans la caboche d'un marine, oups ! Maintenant que j'ai attiré leurs attention, ils vont sortir, essayer de m'attraper et je vais courir m'introduire dans la base et jouer à cache-cache.

Conformément à mon super plan, les marines sortent sauf qu'ils ne viennent pas vers moi... bizarrement, ils se dirigent vers la ville... C'est moi où ces gus sont complètement à l'ouest, enfin à l'est si on juge bon de la direction qu'ils prennent.

Qu'à cela ne tienne, l'entrée est sans protection, au moins mon plan n'a pas été totalement foireux, j'ai même évité la course poursuite. Je me demande bien pourquoi ils se sont barrés en ville, n'empêche. Je me frotte la tête, hausse les épaules et continue ma route en m'introduisant en douce dans leurs quartiers, le temps de checker où se trouve la laverie et par chance, je crois avoir trouvé... Tellement je suis pressé, j'enfile ce qu'il y'a, par peur de me faire surprendre, et malheureusement c'est pas la bonne taille et rajouter à cela, je crois que le bas est pas trop conforme, ça fait une sorte de jupe... Une jupe ?! Arf...

Pas le temps de prendre un autre uniforme, je dois faire vite avant que les pirates ne débarquent. Une sonnerie m'interpelle, je rentre dans un bureau et décroche le Den den...

- Colonel Chapman à l'appareil, j'aimerai avoir des renseignements sur un certain Clide du nom d'Edgar, nouvelle recrue qui effectue son entraînement sur votre île.

- Heu... Comment je peux vous avoir ça ?

- On est bien dans le bureau du recrutement et de la préparation physique des marines ?

- Oui, si vous le dîtes...

- Bah... Dîtes, je suis obnubilé par votre incapacité à travailler avec efficacité

- Et vos paroles forment une réelle dichotomie


(y'a pas que lui qui sait utiliser des mots compliqués, pff...)

- C'est pas faux.

- Qu'est ce que vous avez pas compris ?

- Vous foutez p....

- Allo ?

- Allo ?


Non mais allo, c'est un Colonel et il m'a raccroché au nez... C'est comme si je te disais que t'es un Colonel et t'as pas de moustache, non mais.

Je pose ma main sur le bureau et fouille un peu pour enfin trouver un listing des boutiques, des recettes mensuelles... Qu'est ce que ça fout là ? Me dit pas que les marines tirent un bénéfice là dessus, ce serait intolérable et complètement injuste ! Soudain, je crois entendre un bruit, je relève la tête, fronce les sourcils et décide de voir si y'a personne dans le couloir avant de foncer vers une pancarte indiquant le petit coin des grands.. Une idée me trotte derrière la tête repensant à mon enfance sur Alabsta et aux premières conneries faîtes étant jeune dans les toilettes de l'internat... J'entre, me regarde un peu dans la glace et avec dégout, je détourne mon regard... Beurk, j'aurai dû faire attention à la tenue... Bon, 1... 2... 3... Et hop dans peu de temps, les toilettes seront bouchés.

Pendant que je me dirige vers la salle d'examen, je me fais surprendre, je sursaute et pousse un léger cri très féminin... Je ne me retourne pas...

- Vous là bas, pourquoi vous n'êtes pas à l'entraînement !

- Mais euh, c'est que je suis malade et que, que je vais... Que je vais aller voir le docteur.

- Vous voulez dire Madame Sheps, vous savez bien qu'elle déteste se faire appeler docteur.

- Oui oui...

- Bon filez et retournez vite à l'entraînement, n'oubliez pas la pause déjeuner de 10h. Epinard au beurre pour vous donner du tonus... vous avez l'air si frêle les jeunes de nos jours... Humph !

C'était moins une, sans la voix aiguë, j'aurai été dans la merde... Et qu'entend il par frêle ? Enfin bref, ne tardons pas et rentrons dans le cabinet où une magnifique femme se tient devant moi, le sourire aux lèvres et un regard moqueur... Mon coeur bat la chamade et j'ai bien peur que je ne fasse capoter la mission...

-Euuuh...Co.... Colin, le jeune recrue de ce matin, M'dame, hic !

- C'est la première fois en deux ans de carrière qu'un jeune homme barbu vient me solliciter en jupe.

- Mais M'dame, je suis en mi... En mi.. En !

Je me fous une claque avant de continuer...

- Pardonnez M'dame Sheps, mes camarades m'ont fait une mauvaise farce et j'ai pas trouvé d'autres habits

- Passons, je vous prie, ce n'est pas grave, je dois avoir l'uniforme de rechange de mon mari...

- MARIEE !!! Oh !

- ???

- Excusez-moi, c'est que je suis un peu troublé aujourd'hui, j'ai mal au ventre, j'arrive pas à lancer d'obus

Dis-je avec fermeté, sans aucune délicatesse... Elle est mariée, on s'en fout de la galanterie maintenant, qu'elle me file la dose de doc, j'ai pas que ça à faire, faut que mette sur la touche le reste des marins.

- Merci, mais je peux en avoir quatre, pour éviter de revenir...


Elle me file les sachets, sûrement par pitié... C'est moi qui devrait avoir pitié d'elle, quelle idée de se marier, sérieux ! Bon, maintenant la cuisine...

- Le pauvre, il a oublié l'uniforme de mon mari... Il va devoir subir les moqueries des autres, tant pis !


...


Shmitt ? Ouais, c'est le nom de la poudre qui va leur filer des sueurs froides.

Bref, leçon numéro 1 pour filer la chiasse à des marines :

- Bousculer un cuistot dans le couloir.

- S'excuser pour ensuite le frapper au visage.

- Prendre sa tenue et sa toque et le foutre au placard.

- Baisser le regard, faîtes comme si de rien n'était.

- Saupoudrer Shmitt à hauteur de deux mesures.
(Faut bien qu'il y'en ai pour tout ce grand monde, compter 15 min)

- Un peu de poivre pour masquer le goût dégueulasse.

- Un peu de sauce piquante et remuer le tout.

- Eviter de s'en mettre partout, mais ça on peut pas.

- Filer à l'anglaise avant que les gens ne trouvent votre barbe trop louche et peu marine.



Maintenant, je sors en me grattant les fesses et en espérant que Smile à bien fait sa part... J'oublie pas quelque chose ? Merde, les affiches de primes ! Tant pis, ce plan ne pouvait pas être parfait de base... J'oublie pas autre chose ? Mm... J'espère pas, au pire, ça me reviendra en ville ! Et oui, ça me revient, j'ai oublié d'enlever la tenue de cuistot que j'ai mis par dessus l'autre... J'essaye de l'enlever délicatement pour inter-changer car ça devient trop serrer, mais par maladresse, la première combinaison se déchire... Ma foi, c'est pas grave, je la mets quand même, c'est bien mieux que de me promener en femme... Mais la chance ne me sourit pas... Soudain, un chien qui sort des sentiers battus attrape avec force l'habit que j'avais à l'instant dans les mains... L'enfoiré, il me l'a piqué ! L'idiot de clébard, c'est sûrement à cause de la bouffe !

J'espère que t'auras la chiasse maudit clebs !

Je suis exaspéré, mais je keep cool, pas le temps de s'occuper de mon accoutrement, il y'a des priorités bien plus importantes...



Dernière édition par Oliver Queen le Lun 20 Mai 2013 - 0:25, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Dim 19 Mai 2013 - 23:59

Tout le monde continuait de se frotter les yeux, s’attaquer à un noble, devant tout le monde… S’il savait à quoi il se mesurait… C’était un fou, un malade mental détraquer et condamner à mort !

Bref, la marine surgie, munie d’armes pour rivaliser à une armée, il était donc clair à leurs yeux, qu’attaquer un noble ce n’était pas une mince affaire. Les hommes arrivaient munis de divers pistolets et de sabres, tous poings levés comme si la chasse aux sorcières recommençait.

De son côté, le gros bout du bâton en main, Smiley siffla, ouais il siffla super fort entre ses magnifiques dents blanches.

Fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit !

Silence.

- Hé les marins d’eau douce ! halte la, je tien votre paquet de viande spéciale !

Tous stoppèrent et puis, si vous n’avez jamais joué aux dominos, l’effet qui en suivit fit planer un petit air rigolo sur la place. La première ligne de soldat enclenchèrent les freins puis les autres firent la collision et ainsi de suite jusqu’à retrouver un groupe d’environ quarante marine effondrer au sol se lamentant sous le poids pesant de leur congénère.

- Je demande à votre chef de s’avancer ! et qu’il soie en sous-vêtement sinon je tranche la gorge de se cochon de lait !

- Mous Malé Me Megreter ! Me Muis Mu Moble !

- Du calme Jean-Pierre, du calme, tu ne seras pas un meuble, promis !

L’un des soldats s’avança, laissa ses armes et laissa tranquillement retomber, chemise et pantalon. Seul un drôle de sous-vêtement rigolo soutenue par deux bretelles et deux bas blancs remonter jusqu’au genou le gardait bien au chaud devant l’assembler, franchement il n’aurait jamais osé, mais un noble … S’il ne l’avait pas fait, c’était lui qui l’aurait tué une fois libre !

Il s’avança et demi-vêtue, il s’inclina pour démontrer la soumission, le peuple compris alors qu’il n’était plus temps de rire, mais bien de s’inquiéter.

- J’aurais aussi besoin d’un volontaire.

Smile scruta l’assistance et découvrit un homme aux airs malicieux, un peu bad-ass le genre de gars qui frapper le se relèvera et vous redonnera la monnaie de votre pièce.

- Toi la le blondinet au chapeau, j’aime bien ton style ! aller monte !

Worth, tel était son nom, avait démontré d’un simple regard la volonté d’intégrer la scène. Puis une fois monté, Smile lui demanda d’aller chercher deux ou trois paires de menottes, pour le noble et lui même, pas smiley, non plutôt l’autre le mec au chapeau, il les obligea a s’attacher ensemble et ouais. Les négociations pouvaient démarrer, il demanda une escorte personnelle pour lui et ses deux otages, puis demanda quelque chose de bien particulier.

- Je vous informais tout à l’heure que j’étais le premier d’un équipage. Je suis en fait ici en reconnaissance. Les Freddy’s pirates vont pas tarder, et mon capitaine, Freddy, il n’est pas commode, c’est un dur de dur un peu dur de la feuille. Donc vue la raclé prévue, je vous demande de jouer le jeu, il vous feront moins de mal si vous commencer à fuir dès leur arriver, il faux crier, sembler terroriser, et les fuir comme la peste, il aime être les étoiles de la place donc pour votre survie, faite comme ça. Ensuite, je veux un bon repas, j’ai faim. Une ou deux femmes, car me semble que j’ai un nouvel ami ici présent, et une chambre dans votre caserne.

Le supérieur ne comprit pas tout, mais regarda la foule et leur demanda s’ils étaient capables de faire les marionnettes ? Ouais, ils acceptèrent tous, sauf un petit garçon d’environ huit ans, mais sa mère lui promit un gâteau, donc il rentra dans la majorité…

Ensuite, le petit groupe se mit en marche vers la caserne, ou sur leur chemin, une femme à barbe arriva en courant, révélant un peu trop ce qu’elle avait sous sa jupe !

- OH MY GOD ! JE SAVAIS QUE LA LÉGENDE DES OKAMAS EXIBITIONISTE ÉTAIT VRAIE !

Tout en criant, Smile lâchant ses prisonniers et courut dans le sens inverse, il n’était pas question de se faire attraper par cette légende vivante ayant traumatiser milles et un enfant de se monde…



http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Worth
Worth

♦ Localisation : Royaume de la Veine
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 1800
Popularité: -61
Intégrité: -37

Lun 20 Mai 2013 - 2:32

[HRP]Pour des raisons purement professionnel, je passe mes récits à la première personne. [/HRP]


Après m'être changé dans une chambre d'un hôtel miteux, je retourne sur la place. La situation ne semble pas avoir changé, la tension est devenue même palpable. J'avance dans la foule en faisant clin d'oeil et faisant semblant de tirer avec mes doigts en direction de donzelles touchées par ma beauté temporaire. Me voilà au centre de la foule qui semble horrifiée et apeurée de ce qui se trame sur le balcon. Souffrance et désolation grandissant dans leurs esprits faibles.

"Voici la mort du ciel en l'effort douloureux
Qui lui noircit la bouche et fait saigner les yeux.
Le ciel gémit de Souffrance, tous ses nerfs se retirent,
Ses poumons près à près sans relâche respirent."


Voilà que la Marine arrive enfin, encerclant la bâtisse et demandant à la plèbe compact de se reculer pour laisser un champ d'action libre aux forces de l'ordre. Continuant à malmener le Noble, le Pirate des Freddy's me pointa du doigt, voulant que je monte le rejoindre. Okay, cool, j'adore être sur la scène lors des spectacles. Je m'avance, la foule s'écartant à chacun de mes pas. C'est au tour de l'armée de la Marine de s'écarter, au début réticente puis s'exécutant quand leur chef, à moitié nue, fit signe de me laisser passer. Je marche lentement, prenant mon temps. J'adore ce genre de situation théâtrale où le public ne regarde que moi. Enfin dans le manoir du noble. Belle baraque, mais sacré bordel dedans. Le Pirate a dû lui en faire baver au richard. Je monte les escaliers et arrive sur le balcon où le malfrat et le notable me regardent, des larmes apparaissant dans les yeux de ce dernier. Avec une voix suave et sensuelle, je m'adresse au Pirate.



"Mon nom est Worth D. Guisé."

Il n'a pas l'air d'y faire attention et me demande d'aller chercher plusieurs menottes pour m'attacher au noble. Euh, il est bien gentil de m'avoir invité mais d'une, être attaché, pas trop mon truc et de deux, il aurait pu me le dire avant que je monte. Je regarde le ciel, m'adressant à mon Seigneur. Ah Looz, tu a mis sur mon chemin un être qui me fait déjà souffrir mentalement.

Je descends et remonte avec deux paires de menottes et une clé bien caché dans la doublure de ma veste.
Me voilà attachais à ce gros porc, puant la transpiration et le surplus d'eau de cologne ou es-ce moi. Sa masse pondérale m'entraînant à chacun de ses déplacements trop brusque. Le Freddy's Pirate nous emmène en direction de la Caserne de Marine, voulant une chambrée en attendant le reste de son équipage.


Nous sommes sortis de la ville. Sur un petit chemin de terre, traversant une fôret, une ombre s'approche dans notre direction. Une femme à barbe sort de la pénombre. Le Pirate, criant, lâche l'emprise qu'il a sur le noble et moi-même. Dans la confusion, je pousse à plusieurs reprises le citoyen, nous éloignant du Pirate, de la Marine et de cette étrange femme à barbe.
Vite, je cherche la clé que j'ai cachée dans la doublure de ma veste pour m'enlever ses chaînes devenant insupportable. Je ne la trouve pas, elle a dû tomber dans la confusion. Pas le temps de réfléchir, heureusement pour moi, j'ai toujours une scalpel sur moi. Je le prends et commence à mettre de petits coups rapides au niveau du poignet du Noble. Des cris atroces sortent de sa bouche.


"Le sang s'écoule de mes veines,
Lorsque j'ai de la peine.
Ce mal être psychique,
Devient alors physique.
Je peux sentir et pleurer,
Cette douleur qui me fait si peur."


Du sang gicle sur mon visage et mes vêtements, les cris ont cessés et se sont transformés en tremblement et convulsions. Je pense avoir assez charcuté le poignet de ce pauvre homme. Je tire un coup sec sur la menotte, sa main s'arrachant de son poignet avec un bruit de craquement. Me voilà enfin libéré de cette situation qui devenait ennuyeuse. Je laisse le noble par terre en position fœtale , pleurant de douleur.

"Vous vous êtes retrouvé accroché au mauvais mec."



Je retourne en direction de la ville, en espérant que les Freddy's Pirate soient arrivés.


Dernière édition par Worth le Lun 24 Juin 2013 - 16:59, édité 2 fois
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Lun 20 Mai 2013 - 3:29

Nom d'une fripouille ! C'est moi où le petit Smile vient te me traiter d'Okama ! Ouh, ça chauffe dans la caboche, ça brûle, ça crame, je tapote du pied, je m'énerve, c'est pas dans mes habitudes, mais je deviens incontrôlable... Et en plus de ça, il file vers les bois d'à côté. Je serre mon visage avec la main et j'en perds ma fausse barbe, qui se décolle parce que j'ai des sueurs froides, j'assiste à une horrible scène sous mes yeux écarquillés, un blondinet vient se libère de ses menottes en esquintant méchamment son compagnon... Accroché au mauvais mec comme dit l'autre qui prend ses jambes à son cou en direction de la ville...

Rajouté à cela les autres marines me pointent leurs fusils au lieu d'aller courser les deux. Là je crois que je vais exploser, y'a même de la fumée qui ressort de mes narines.

- T'es le gus de tout à l'heure avec la barbe, celui qui voulait rentrer !

Je réponds pas, j'affiche juste un regard noir et une colère qui se fait sentir... Puis le gars à poil me regarde comme si j'étais le bon bouc émissaire et me dit...

- Les mains en l'air !

- Stop là ! Tu vas en prendre pour ton grade, ça suffit la comédie. Je suis le Commandant Queen.

Les marines ne savent pas comment réagir, mais ils sont loin d'être con.

- Amenez vite le pleurnichard voir Madame Sheps, regardez il tourne de l'oeil !

Là ils sont rassurés après avoir entendu le nom de leur toubib, mais restent méfiants...

- Quand je vais raconter ça au Colonel Chapman, vous allez en prendre pour votre grade !! Et toi pourquoi t'es à poil ?

- Il m'a forcé mon Commandant.

- Qui ça ? Et tu t'es pas rhabillé ?

- Bah le membre des Freddy pirates et il me l'a pas demandé...

- Arrêtez de trembler, emmener le vite voir le doc. Prenez la pause, allez manger un bout, je m'occupe des pirates, depuis le temps que je les traques.



Je sais plus où donner de la tête, ma couverture est foutu, je vais sûrement avoir des ennuis quand on va faire une enquête sur la contamination du régiment et la condamnation des chiottes de la base sans oublier le fait d'avoir agressé un cuistot de la marine... Qu'est ce qui faut pas faire pour essayer de capturer la coalition de Silver Roger... La galère.

Tandis que ma tension grimpe d'un cran, je saisis mon den den et appelle Freddy...

- Moustache à l'appareil.

- Manchot, j'écoute.

- Vous pouvez passer à l'action dans une vingtaine de minutes... Le temps que les troupes marines de l'île soient occupés à faire autre chose. Rien de grave, ils vont juste être un peu malade et prendre quelques heures de congés.

- Autre chose ?

- J'ai récupéré quelques informations sur les boutiques du coin, dont la Belmer Corp avec un bon capital, mais je pense que les marines tirent profits d'une part des bénéfices de cette entreprise, ils doivent leur faire subir des pressions ou je ne sais quoi, c'est louche, c'est des suppositions, mais c'est louche. Ma foi, dirigez-vous vers le champ d'oranger, vous pouvez pas le louper.

http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 21 Mai 2013 - 23:05


    -Il me semble que ce sont des mandarines non ? Ou alors il y a aussi un champ d'oranger ? C'est un peu confus non? Ce n'est quand même pas pareil...

    Enfin ce n'est pas grave, nous arrivons. Sans les marines il sera facile de débarquer et de filer vers la Belmer Korp pour tout piller. Par contre, est ce que vous avez rencontré Nojika ? C'est la patronne de la Belmer Korp. Et d'aprés mes renseignements, elle pourrait poser probléme...


    Manchot te brosse en quelques mots le portrait de la dirigeante de la plus grosse entreprise locale, et effectivement, elle semble tout à fait du genre à prendre les armes pour repousser elle même les pirates à la place des marines. C'est un probléme. D'autant plus si les rumeurs sont vrai et qu'elle est vraiment parente avec la célèbre Nami...

    -Le mieux, ce serait de la convaincre de se battre contre moi et de perdre. Comme ça je passerais encore pour un héros aux yeux de mes hommes... Et une fois que nous aurons pillé et que je l'aurais vaincu, vous arriveriez avec la marine pour la sauver et je me replierais avec le butin...

    Comme ça, vous passerez aussi pour des héros...


    Le den den se détourne, Manchot doit étre en train de donner des instructions à ses pirates en fonction de ce que tu viens de lui apprendre.

    -Il vous reste moins d'une heure. Je compte sur vous et sur Dentier !
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 22 Mai 2013 - 4:21

Dans un pays fort, fort lointain, un pays isolé de toute chose rationnelle, on raconte l’existence possible, l’histoire improbable, la légende invraisemblable, de LA LÉGENDE DES OKAMAS EXIBITIONISTE.

Selon les coutumes, il veut mieux ne pas raconter cette histoire aux enfants, mais il y a déjà trop longtemps et pourtant pas encore assez, le jeune Smiley Smile, fringant et heureux garçonnet entendit cette machiavélique histoire. Blake la corne rouge, vilain dictateur et exhibitionniste en chef !

- Ahhhhhhh, non je dois arrêter de penser à tout ça… C’est que des mauvais souvenirs …

Smile, dans un élan de folie, s’était tellement recroquevillé dans ses traumatismes internes qu’il en eut rapidement et littéralement perdue le nord. Une chose peu plaisante que d’êtres en territoire inconnu sans rien pour s’orienter.

Maintenant entouré d’arbre et de verdure par chacun des angles de sa vision, il en vint a se demander quoi faire. Retourner dans le sens inverse en espérant rattraper son otage, le mec étrange qui sentait le phoque mal camoufler et le tout nue un peu trop joyeux ? Ça non, ça impliquait de peut-être recroiser l’Okama, et ça non. Il ne lui restait donc qu’à explorer les environ et essayer de se repérer ou de retrouver Oliver, se pauvre compagnon tout aussi mal organiser que lui devait aussi être dans une situation plus que cocasse. Situation qui secrètement, devrait être pire pour lui, pas smiley, Oliver, comme ça il passerait moins pour un con. Fallait pas réduire à néant tous ces efforts quand même, il tenait à devenir un grand espion !

Bientôt exténué, le jeune arriva en face d’un léger cours d’eau, comme un cheval assoiffé après une course, il se laissa donc tomber tête première dans l’eau. Eau qui avec le peu de courant réussit à faire disparaitre le seul point central de son déguisement, la moustache.

Glops, Galoup belup.

Mmmm, que l’eau était bonne, rafraichissante, le marine ouvrit les yeux et scruta le fond rocailleux, un ou deux petits poissons trop curieux s’étaient approcher, il leur sourit.

Erreur.
Glop boa, Glops arg. ber houarf.

- Hé ne vous noyez pas ! Dis une voie féminine en tirant le bougre de la flotte.

Smiley reprit son souffle avant de se laisser rouler sur le côté, quel idiot, il venait de faire fuir ses nouveaux amis.

- Je n’étais pas en train de me noyer ! je fessais connaissance avec mes nouveaux amis les poissons !

- Oulla, je crois que ta bue une tasse de trop mon vieux !

- Je ne suis pas vieux ! Je suis Smiley !

- Haha, je t’aime bien toi, moi c’est Nojika, enchanté Smiley. Dit, tes pas du coin ?

- Non, je suis en mission.

Smile se releva, tordit un peu ses habits avant de jeter un coup d’œil en direction de la séduisante et charismatique voix qui venait de le sauver d’un bain un peu trop dangereux. Jolie, pas trop grande et drôlement vêtue, ouais le genre de fille avec un caractère bien tremper qui ne rigoler pas trop d’elle pourrait vous jouer un mauvis tour ! En plus, elle disposait d’une magnifique canne à pêche avec une petite bouée en forme d’orange et un crocher au bout.

Nojika
PDG de la Belmer Corp

Get Down ! Tank-girl-by-mufflednoise-imagesia-com-5t5z_imagesia-com_5t70_large

- En mission spéciale pour le gouvernement !?

- Ouais comment tu sais ?

- Haha, les poissons me l’ont dit ! aller Vien j’habite tout près, je vais te donner un ou deux vêtements secs.

- Merci, me faudrait aussi une moustache pour ma mission, t’n’aurais pas sa en stock ?

- Haha, je suis tombé sur un clown c’est sa ?

- Non ! je n’aime pas les clowns, ils ont une fraise coller sur le nez, ce n’est pas très propre, en plus on n’est jamais sur de se qu’il utilise pour peinturer leur visage, et je parierais ma chemise qu’il rembourre leur soulier !

- Moi, j’ai l’habitude de dire qu’il doit bien y avoir une ile ou les gens ont tout simplement de grands pieds.

- Ah, logique j’aurais due y penser !

- Haha, Oulla, un vrai comique et a voir ta tête je te croirais presque !

- Et toi Nojika, t’étais a la pêche ?

- Oui ! c’est ma journée de congé ! je dirige la Belmer Corp. et j’avais envie de me relaxer un peu au bord du ruisseau, c’est la que je t’ai sauvé.

- Ouais, merci hein, mais j’aurais survécu, ses petits poissons m’on distrait, une fois je promets, de faire attention a l’avenir ! Hé ! mais tu ne rigoles pas, t’es la reine de la plus grosse compagnie de l’ile !

- Haha, ouais si on veut !

- Alors j’ai un service plus grand à te demander, maintenant que j’ai perdu ma couverture et que tu as découvert mon identité, je peux te parler librement, pas vrai ?

- Euh, ouais, j’imagine.

- Bon alors voilà, les communications ont été coupé et le gouvernement nous donne le feu vert pour l’opération, d’ici la fin de la journée, un équipage bison de pirate vont venir saccager l’ile ! faudrait ton aide !

- QUOI ?

- Bah ouais, ton aide, sinon je n’aurais pas ma promotion et finit ma carrière d’agent secret !

- QUOI ?

- Quoi, quoi ?

- Tes un agent secret ? Dit-elle avec un brin d’hésitation dans la voix.

- Oui ! pour la marine et les pirates, on doit les pousser vers la gloire afin de capturer un plus gros poisson.

- Oh…

- Alors je peux compter sur toi ?

- Pour faire quoi, je te connais à peine que j’apprend que tu es tombé du ciel et maintenant je devrais te croire sur parole ?

- Croix de bois Croix de fer, si je ment je vais en enfer !


Alors que Nojika entrait en réflexion, le Den Den mushi de Smile sonna, probablement Oliver ou Freddy, l’attaque devait être sur le point de débuter…
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mer 22 Mai 2013 - 13:46

Quel enfer, plus qu'une heure pour essayer de convaincre cette fille. Nojika ? Des relations avec Nami ? Un champ de mandarine ? Bon sang, je croyais vraiment que c'était des oranges... Je prends le document qui est placé dans ma poche arrière et je lis la description complète... Ah oui ! Des mandarines, j'aime ce fruit... Huhuhu, j'ai un point en commun avec elle. Mes yeux scintillent et je m'imagine déjà en train de lui parler et de succomber à son charme.


Je me file soudainement une claque pour me réveiller, car le temps n'est pas à la rêverie, je n'ai qu'une heure pour effectuer à bien cette mission et en plus de ça, je dois retrouver Smile, sacre bleu, qu'est ce qu'il lui a prit de prendre la poudre d'escampette en me traitant d'okama. Je vais faire simple et l'appeler via le den den...


- T'es où !

- Dans ton cul ! Huhuhu

- Tu paiera pour cet affront... T'enfuir en me voyant, ta crise d'adolescent m'a tapé sur le système, plus jamais tu dis que je suis un okama ! PLUS JAMAIS ! Bref, on essaie de se retrouver à la Belmer Corp, faut que je cause à une certaine Nojika



-... Ok, j'arrive bientôt alors et comment ça elle est à côté de toi ? Passe la moi steuplait.

Le den den à l'autre bout du fil a soudain les sourcils ré-haussés et un petit sourire charmeur au coin des lèvres.


- On m'appelle moustache, je suis du côté du peuple et du vôtre. Je ne suis pas ici pour vous jouer un mauvais tour, mon but n'est pas d'être plus riche que n'importe qui. Afin de défendre le monde de la dévastation, afin de rallier tous les peuples à notre nation. Afin de dénoncer l'amour et la vérité, afin d'étendre notre pouvoir jusqu'à la voie lactée. Moustache plus rapide que la lumière, rendez-vous dans un dix minutes. ''Gatcha !''



Je range le den den et m'apprête à foncer expliquer la situation à cette jeune femme.

http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Worth
Worth

♦ Localisation : Royaume de la Veine
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 1800
Popularité: -61
Intégrité: -37

Mer 22 Mai 2013 - 23:22

De nouveau en ville et l'atmosphère a complètement changé. Alors que quelques heures plus tôt, les citoyens pullulaient dans la rue, maintenant, chaque recoin de Cocyashi semble vide. Les habitants sont rentrés chez eux, attendant dans le désespoir, l'arrivée de ce Freddy et de son équipage Pirate. J'avance tranquillement dans l'une des rues principales de la vile devenue complètement déserte. Le bruit des vendeurs et de la populace laissant place à celui du vent, faisant tournoyer la poussière devant moi.
Aucune idée de savoir quand ces forbans vont débarqur sur le sol ferme. Aucun bar ou Taverne d'ouverte. J'arrive devant l'un des endroits de divertissements de la ville. "Bar Icadé" qu'il s'appelle ce piteux établissement. Je tape plusieurs fois à la porte en bois, faisant tremblées les gonds dans un bruit de métal. Je pose mon oreille contre la surface rugueuse du bois, entendant des chuchotements et gémissements apeurés derrière.
Pas besoin d'insister. Dans quelques heures, voire minutes, ils sortiront rongé par la peur et la Souffrance. Ils s'enfuiront se cacher dans des trous comme les misérables souris qu'ils sont. Sur une vieille table à l'extérieur du bar, une bouteille remplie d'un breuvage ambrée. Du Rhum bas de gamme mais je m'en contenterais pour cette fois. Une chaise légèrement bancale accompagne la table. Je m'y assois, le regard en direction de l'horizon de la mer, cherchant du regard un quelconque point noir sur cette masse infini de bleu azur.

Ah, Tord-Boyau; confort qui laisse à désirer; Future offrande à Looz. Voilà une bien belle journée. D'ailleurs, je n'y est pas encore prêté attention mais le soleil est agréable aujourd'hui. Ses rayons chauds et doux réchauffe mon corps froid et macabre. Sans m'en rendre compte, j'ai déjà finit la bouteille et ses effets me monte légèrement à la tête. Ce mélange d'alcool dans l'estomac et de chaleur sur le corps me fait tomber dans les bras de Morphée. Saleté de Divinité, c'était pas le moment pour m'emporter.

Je me réveille en sursaut et transpirant. Il faut dire que la chaleur du soleil à quelque peu aidé. J'ai dormi combien de minutes? Je me lève de ma chaise et passe ma main sur mon visage. Tiens, je sens une main sous mon nez et un doigt dans l'une de mes narines. Je regarde en bas et une enfant d'à peu près cinq ans est accroché à cette main. Elle avait dû essayer de voir si j'étais mort pendant mon sommeil et avait dû rester accroché quand je me suis levé.
Saleté de marmot. La pire chose au monde après les fourchettes et les verres. Ces trucs ça se glisse de partout; ça chougne; ça chie; c'est dépendant et pour quoi en retour? Pour que dalle. Bien belle connerie qu'est la reproduction humaine. Qui à avoir un héritier, suffit d'adopter une personne de 20 ou 30 ans et c'est réglé. Enfin, je m'égare. Je la tiens fermement par le poignet, enlevant son doigt de mon naseau puis la secoue fortement.

"Qu'est-ce que tu veux Gamine?"
"Maiheuuuhuuu....fuuuufuhfuhuuuuu bous vesbiriez bluhuuuhhuh."

Rien compris de ce qu'elle m'a dit. J'entends un cri d'horreur en direction de la porte de la Taverne. elle est entrouverte et une vieille femme se trouve devant le pallier. Elle ne semble pas horrifié par moi ou la situation mais, elle montre du doigt quelque chose au loin. Un bateau au loin. Enfin, les Freddy's Pirates en vue. Je m'avance en direction de la vielle femme et lui tend la fillette, que je tiens comme un vulgaire bâton. Après qu'elle l'ait attrapé, je me r'assois, impatient que le bateau accoste.


Dernière édition par Worth le Lun 24 Juin 2013 - 17:09, édité 2 fois
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Ven 24 Mai 2013 - 16:20

J'arrive enfin sur le lieu de rendez-vous et j'affiche une grimace pas possible en observant Smile et la petite donzelle toute fraîche en train de discuter avec lui. Plus je m'approche, plus je fais un pas, et cette expression évolue en une série de grimaces désagréables, pas trop comique, tu peux limite me voir en train de souffrir. Cela me fait extrêmement mal. Non, pas de les voir ensemble, non du tout, tu n'y es pas, j'ai vraiment mal et je m'en fous du jolie minois de la petite dame, faut que tu saches que j'ai traversé des ronces et maintenant j'ai une épine dans le pied et je n'arrive pas à l'enlever... Pitié, aide-moi je souffre. Tu fais quoi là haut dans le ciel ? Tu comptes les oiseaux ? Je crois en toi, j'ai la foi. Tu sais très bien que pas une fois je t'ai demandé de l'aide, mais là ça urge, j'ai bobo au pied, enfin bref, c'est pas grave, je me débrouillerai.

C'est sûrement ma destinée comme celle de parvenir jusqu'ici en face de la demoiselle, j'essaie de me mettre au garde à vous en essayant de retenir ma respiration et d'oublier la douleur endurée.

- Commandant Oliver Queen, j'ai une épine dans le pied, vous pouvez me l'enlever s'il vous plait.

Elle ressent la peine que j'éprouve et décide gentiment de m'aider et je commence à crier comme une fille jusqu'à ressentir un état d’apaisement. Je suis soulagé et reprend le fil de la conversation.

- Merci d'avoir accepté de nous aider dans cette mission, franchement c'est cool.

- QUOI ??! J'ai rien accepté du tout.

Je regarde Smile qui veut dire un mot et l'en empêche, je vais gérer, laisse-moi. Je peux le faire.

- M'dame, je suis au courant de tout !

- Tu en as pas l'air, toi et ta moustache ridicule, lui il est agent secret et toi Commandant de la marine, c'est parce que je suis aimable que je reste écouter vos bêtises et surtout parce que c'est mon jour de congé et je n'ai rien d'autre d’intéressant à faire.

Je l'attrape par les épaules et la fixe dans les yeux, je ne rigole pas, elle le voit, je suis complètement sérieux, c'est rare de me voir comme ça, tellement qu'on pourrait en rire.

- 30 minutes, c'est le temps qu'il nous reste pour amener cette mission à bien. Je vous demande juste d'écouter mes conditions et d'y réfléchir pendant deux secondes, pas plus. ok, 5 secondes.


- J'accepte, lesquelles ?

- Dans peu de temps un pirate du nom de Freddy viendra sur vos terres et vous défiera, vous allez essayer de le chasser, mais il faut que vous perdiez gentiment, il prendra votre butin et nous arriverons au final pour l'attraper, mais il s'enfuira.

- Vous bossez avec des pirates ? Vous êtes pirates ?

- C'est top secret, je peux rien dire d'autre.

- Cherche pas, ton pote m'a tout raconté...

- Alors on va devoir te tuer...

- QUOI ??

- Je plaisante bien sûr. Plus sérieusement, dix millions de berry's dans la caisse ? C'est ce que vous avez ? Et vous savez que vos employés se font racketter par une bande de troufions de la marine ? Ouep, j'ai dégoté quelques infos, quelques papiers laissés avec des fiches de comptes. Heureusement que je suis tombé sur ça, au début je pensais que c'était des mots croisés... Mais je vois que vous habitez juste à côté, on pourra y discuter tranquillement.

- Comment ??

- Je suis marine et je refuse que l'on vous extorque du fric aussi facilement.

- J'y crois pas. ''Dit-elle en nous ouvrant la porte de chez elle.


Je fais quelques pas en arrière ouvre le placard pour y prendre une brique de lait, finalement j'ouvre celui d'à côté et puis l'autre pour enfin trouver de quoi étancher ma soif. On dit bien étancher ? Enfin bref, je ré-ajuste ma moustache avant de croiser les bras sur mon torse et de donner mon argument de fin.
'-Acceptez et je ferai en sorte de vous rembourser le double de l'argent perdue ainsi que de vous débarrassez des petits troufions qui volent vos petits gars.


Nous verrons bien ce qui va se passer et soudain, c'est l'apocalypse au moment même où j'attendais sa réponse, que je la voyais en train de mimer les phrases avec ces lèvres avant de s'exprimer, je vous dis pas l'explosion dans mon visage, même Smile est complètement surpris et moi de même, je suis dégoûté ! C'est du lait à la fraise, avec plus de calcium !!

Get Down ! Dc004605f510e24a8ec2eb3


http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
PNJ Requiem
PNJ Requiem


Feuille de personnage
Dorikis: XxXxX
Popularité: +/-XxX
Intégrité: +/-XxX

Mar 28 Mai 2013 - 21:31


    -Mais enfin il ne faut pas boire ça, c'est pour l'exportation ! Il faut prendre celui aux mandarines il est bien meilleur...

    Et effectivement il est bien meilleur.

    Entre vos allures de types naïfs et viscéralement incapable de mentir et cette nouvelle révoltante qu'une bande de ripoux menace ses employés Nojika n'hésite pas longtemps et accepte de marcher dans votre plan. Elle va combattre le faux pirate et faire semblant de perdre...

    Et comme les autres types de l'équipage sont eux des pirates tout ce qu'il y a de plus vrais elle sort la tenue de combat, casque, lunettes, protections, et un curieux bâton métallique articulé...

    -Je vais combattre ce Freddy et dire à tout le monde de filer sans résister. Mais vous avez intérêt à protéger les gens de ces pirates !

    Et évidemment, c'est à ce moment que vos den den se mettent à sonner pour afficher la tête du dit faux capitaine.

    -Moustache? Dentier ? Ici Manchot ! On vient de débarquer et je me dirige vers les locaux de la Belmer Corp, mais il y a un probléme. Le type que j'ai du nommer second est un ancien habitant du coin et il a décidé de se venger de sa propriétaire qui l'a expulsé il y a dix ans. Il a pris des hommes et ils veulent lui faire la peau, vous devez empêcher ça !

    Nojika fronce les sourcils d'un air méchant... C'est le moment d'étre convainquant et efficace.
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mar 28 Mai 2013 - 22:34

Je lâche la brique de lait et prend le verre de jus de mandarines qui m'a l'air mousseux, c'est peut être à cause de la situation et de toute cette tension. Ce qu'on le peut retenir, c'est qu'elle a accepté et rien que pour ça je souris.

Tandis que Smile saute sur le plancher affichant fièrement sa victoire, cette dernière n'est pas prête à montrer le bout de son nez, car l'appel que nous recevons simultanément nous ôte tout goût, toute saveur de cette bataille ''gagnée"... Cet appel efface mon sourire et une expression vide se lit sur mon visage... Je n'arrive même plus à boire correctement.

Get Down ! Scaled.php?server=338&filename=551386


Je pose le verre et regarde avec détermination la belle Nojika, je m'approche d'elle et lui frotte les sourcils en essayant de les positionner d'une manière particulière puis lui caresse la joue, lui touche délicatement les lèvres et dessine un sourire sur son visage, elle voit des flammes dans mes yeux et il ne manque plus que le baiser pour conclure cette scène tout à fait romantique, mais au lieu de ce geste d'amour, une grosse poigne bien ferme vient me frapper la tête, je recule et aperçoit une douce Nojika en rogne, elle a même des yeux rouges, vrai de vrai !

- Je vais empêcher ce pirate d'agir, je sauverai la propriétaire. Parole du Commandant Queen sinon je m'appelle plus Queen et ce serait King, mais qu'importe King ou Queen, Roi, reine, empereur, impératrice, je préfère Queen.

Dis-je en lui adressant un clin d'oeil discret avant de prendre Smile par le cou et de le traîner à la sortie pour qu'on puisse intervenir en ville.

- Souris Smile, le peuple a besoin de nous. La Justice Absolue, nous sommes les héros de notre nation. Je compte sur toi pour localiser, traquer et chasser ces pirates avec moi, cher second.

Je me mets l'index dans le nez et commence à courir à la vitesse de ce petit mousse.
http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mar 28 Mai 2013 - 22:54

La situation devenait périlleuse, le temps défilait et les troupes s’étaient déjà mises en route vers le village pour causer un carnage monstre. Entre Olive dénoyauter et son lait à la fraise ce n’était toujours pas réglé, un combat psychologique fessait rage entre le choix d’abandonner le liquide au gout d’excrément et passer pour une fillette, ou bien d’en prendre une autre gorger pour démontrer sa virilité et peut-être avoir à affronter un autre combat plus tard… Smile n’avait pas de parti pris, mais se sentait bien mal pour son ami. Smile devait trouver un plan, il ne restait que lui de lucide entre les deux hommes et la détraquer qui fouillait dans un vieux coffre pour s’équiper telle une guerrière, il courut donc dans se qui lui sembla être une demi-cuisine à air ouvert, un peu mal décoré et trop jaune à son gout, dont les tapisseries devaient assurément dater d’il y a une décennie, puis ouvrit un tiroir, puis un autre. Alors que la fille s’armait jusqu’aux dents, qu’Oliver se la coulait douce en buvant le nectar pour le moins dégelasse, Smile trouva se qu’il cherchait. Ciseau extrêmement coupant. Tan, tan, tannnnn.

- Oh monde cruel, pardonne-moi d’avance, mais ils sont d’argent et mes cheveux sont d’or, si je dois les garder faits en sorte que cet outil démoniaque ne casse contre ma parure royale ! Dans le cas contraire je continuerais à manger des travers de porc, peu importe le prix, la région et la qualité ! Amen !

Clic. Merde, malgré son chant divin qui pourtant était du tonnerre, la mèche fut coupée net. Il devait arranger le tout, lui qui avais les cheveux longs jusqu’aux fesses n’accepterais pas d’avoir une coiffure dépraver, il devait rajouter un brin d’égalité dans sa coupe, il les coupa donc généreusement jusqu’aux épaules tout en versant un torrent de larmes, mais il ne sanglota pas, il resta fort et souriant pour son auditoire médusé. Selon lui, c’était la seule façon valable de se représenter devant les pirates sans se faire reconnaître. Une tactique qui les prendrait sans l’ombre d’un doute par surprise. L’action lui demandait tellement de force qu’il en oubliât de prêter attention a la scène devant lui, pourtant il aurais adorer voir le commandant courtiser la demoiselle.

- Hé les mauviettes du gouvernement, on part en guerre !

Elle avait un caractère bien tremper la demoiselle en armure, mais malgré tout ça, le mousse doutait de ses facultés à se défendre, surtout contre une armada de faux pirate qui croyait dur comme fer être de vrai bandit. En plus cette canne ne semblait pas faite pour le combat, elle était ridicule même, mais elle ressemblait plutôt à un drôle d’objet qu’on utilise dans le domaine scientifique, le genre de choses qu’on rentre dans le cul d’un cheval vous voyer… Smile frissonna juste à s’imaginer l’objet pénétrer les défenses ennemies.

Les trois amigos s’apprêtaient à partir, puis de bonté de cœur, Smile fouilla dans le garde-manger pour que son ami n’ait pas le subtil arôme de la fraise en bouche. Il trouva un ingrédient spécial qu’il s’empressa de fourrer dans la bouche de son compagnon ! Il était fier de sa trouvaille, ainsi, le combat se déroulerait pour le mieux et son compagnon n’aurait pas de haut-le-cœur. Quelle idiote quand même de garder un tel liquide dans sa maison. Elle ne savait donc pas tous les risques qu’elle prenait ?

Get Down ! Bbaecxazxfrtnbkx

Radis Power.

Puis sans attendre de commentaire ou de remerciement, le soldat super agent secret pris les devants, devant qui se retrouva bientôt être le derrière, car Oliver trop content de son geste lui offrit sa main, il la plaça gentiment sur son cou pour qu’il n’aie pas trop froid avec le changement minime, mais quand même important de température. Ce n’est pas tout les jour qu’on perd un mètre de cheveux hein. En plus, il se fessait une joie de pouvoir affronter quelques pirates, en mettre quelques un hors d’état de nuire serait plus réaliste pour l’effet global de la mission, il se devait de mener ses pirates jusqu'à se super méchant dont il ne se rappelait malheureusement plus le nom.

Bref. Baston dans cinq minutes.

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Worth
Worth

♦ Localisation : Royaume de la Veine
♦ Équipage : Les Grognards

Feuille de personnage
Dorikis: 1800
Popularité: -61
Intégrité: -37

Mer 29 Mai 2013 - 2:33

Des voix bizarre sont perceptibles de l'autre côté de la porte. La voix de plusieurs personnes bien distinctes. Un homme passe dans le couloir, tout près de cette porte close. Il semble faire partie du personnel de cette hôtel. Intriguait par ce qu'il entend il s'arrête devant, posant son oreille contre la parois en bois. Les voix continuent, discutant entres elles.

"Mhm, vous êtes très en beauté ce soir, Madame."
"Oh, vous me flattez, Monsieur."
"Je vous assure, Madame, même votre appendice de mâle est très en beauté."


Cette dernière phrase vient de perturber l'homme se reculant de quelques pas de la porte. Il sort rapidement un petit carnet de sa poche, là où tout les noms des personnes utilisant les chambres sont répertoriés. Chambre 222....Chambre 222...Ah, il remarque que la ligne se répertoriant à la chambre 222 est complètement vide et ne devrait pas être utilisé.
Il s'approche de la porte, doucement et toque à celle-ci fortement, demandant si il y a quelqu'un. Il pose de nouveau son oreille sur l'entrée. Toujours les voix similaires chuchotant les mêmes phrases. L'homme sort maintenant un trousseau de clé et insère l'une d'elle dans la serrure. Après avoir déverrouillé la porte, il pose sa main sur la poignet. Des sueurs froides commencent à le prendre. Qu'allait-il trouver de l'autre côté? Il tourne la poignée et pousse la porte doucement. Cette dernière s'ouvre lentement dans un grincement incessant.

Dans un coin de la pièce, devant une glace, se trouve un homme, éclairé par quelques rayons de soleil traversant la fenêtre. Cette homme est nue comme un ver, une sorte de foulard de plumes roses entourant le haut de son corps squelettique. Il n'y a personne d'autres avec lui.



Get Down ! 6928654633



Ayant entendu le bruit de la porte, il se tourne et avec une grimace de dégoût, il s'approche  de l'homme qui vient d'entrer. Avec une voix rauque, il s'adresse à ce dernier.

"Occupé"

Et d'un coup de pied dans le plexus, il l'envoi retourner dans le couloir, percutant le mur d'en face. Puis, il ferme la porte derrière la chute du pauvre homme.


Spoiler:
 


Mhm, j'ai pris mon temps pour me changer. En  fin de compte, je ne suis pas à l'aise avec ses bains et ses autres fioritures. Je suis mieux comme à mon habitude.  Je m'approche de la fenêtre et regarde dehors, soulevant le rideau d'un mouvement fluide du bras. L'hôtel où je me trouve est tout près du port et le navire des Freddy's Pirates vient juste d'accoster.
Plusieurs dizaines de pirates y descendent, criant et riant de leur futurs crimes. Le groupe semble se scinder en deux. L'un se dirigeant vers la Belmer Corp, l'autre se dirigeant vers le centre ville.
Je descend rapidement les escaliers trois par trois et rejoins le groupe partant en direction de la Ville. Discrètement, je me place derrière le groupe de pirate, me faisant passer pour l'un deux.


Dernière édition par Worth le Lun 24 Juin 2013 - 17:13, édité 1 fois
Oliver Queen
Oliver Queen
••• Lieutenant-Colonel •••

♦ Localisation : Navarone
♦ Équipage : Rhino Storms

Feuille de personnage
Dorikis: 2320
Popularité: +188
Intégrité: 164

Mer 29 Mai 2013 - 20:21

Bougre c'est à toi de poster, mais oui regarde y'a machin qui l'a déjà fais. Attend, je t'arrêtes là, comment tu peux me dire ça dans ma tête. On est deux. Je suis tout seul, je le sais. T'as fumé. Fumé quoi ? L'épicier. L'épicier ? Oui, chez l'épicier qui t'as remis de la colle sur ta fausse barbe et qui t'as fais tiré une latte de sa pipe. Pourquoi j'ai fais ça ? Tu voulais essayer un truc occidental. Oui, vrai que ma maison, c'est un peu l'orient. Vrai de vrai... On fais quoi ? Bah tu dois sûrement entendre la même chose que moi. Oui, des cris de villageois paniqués, Smile est avec nous et il souris toujours. Toujours faut croire. Bon maintenant t'es gentil, tu me laisses tranquille. C'est toi le chef...


Non ! Merde, je suis sorti de ma propre tête et j'ai laissé l'autre moi... Qu'est ce qui risque d'arriver au cours de cette mission. J'aurai pas dû fumer, pourtant je le sais, c'est une de mes grandes faiblesse. Dire que j'ai bu du lait de vache à la fraise juste avant. Deux putains de talon d’Achille. Maintenant, c'est certain, mon subconscient, gardien de mes réelles pensées va tout déballer, je suis totalement désinhibé, ce qui va sortir de ma bouche sera vérité, strict vérité...

J'ai bien peur que cela ne commence maintenant, au revoir mon moi. Je contrôle tout ce que tu vas pouvoir voir et entendre. Les ondes que vous allez percevoir seront troublées, les verticales et les horizontales, toutes. Bienvenue au delà du réel

- Dit vieille dame, à qui appartient la maison à 4 blocs. Regardez là bas ! Y'a même des pirates qui s'apprêtent à y entrer.

- Mémémé... C'est à Lady Vi... Enfin anciennement, comme tout le monde, elle a emménagé, pour faire sa vie avec ce brave Pitt, il est charmant à souhait, on l'inviterai tous les jours pour le thé ce petit gars...

- Ta gueule, la vieille. Elle se trouve où la Lady Vi.

- Oh ce n'est pas des manières, jeune homme !

- Rien à faire, je suis là pour vous sauver les miches, alors déballe ton sac.

- Heu... Mémémémé.... La lady Vi habite juste en face à 1 pâté de maison.

- Allez décampe vite avant que je ne te dise merci...


Mais je ne vais pas le faire. Hahaha. Pff... J'ai failli être impatient sur ce coup. D'un regard, j'incite mon co-équipier à me suivre. On va camper chez la Lady, lui dire de se casser d'ici et on fera comme dans ce conte de la fille au chaperon rouge. On sera les loups et eux les filles. Ouais, parce que les pirates, c'est tous des okamas. On va leur casser la gueule, les fendre et ils retourneront pas chez leurs mamans, car on les mettra au trou et ils resteront comme des cafards.

C'est ça les pirates, une espèce de cafard.



http://www.onepiece-requiem.net/t6384-oliver-queenhttp://www.onepiece-requiem.net/t6557-oliver-queen
Smile
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mer 29 Mai 2013 - 20:57

Le monde c’est étrange parfois, certain sont assez drôle et d’autre son simplement ennuyeux, mais la Smile ne savais plus quoi penser d’Oliver, il l’avait suivi jusqu’ici, car c’était son devoir de mousse que de répondre à un comandant, mais l’idiot semblait être dans les limbes. Plus aucun geste cohérent ni de paroles qui ont de sens. Surement une tactique… Pour quoi faire ? Impossible à savoir.

Smiley décida de ne pas entrer dans la maisonnette, il regarda par contre son compagnon y sauter comme si le sol était devenu de la lave. La jolie fille et son armure eux s’étaient enfuis dans une autre direction, probablement qu’elle avait une casserole sur le feu. Il restait donc une super grosse situation a géré et le mousse ne devait pas paniquer. Il sortit sa plus grosse voix et débuta sa course folle dans les rues, hurler après qui voulait bien l’entendre.

- Fuyez vous réfugier, les hommes de Freddy le terrible vont tous vous tuer !

Aussitôt, les villageois les plus peureux s’évadaient en direction de la forêt, certains le dévisageaient, mais ils n’avaient aucune chance de le reconnaitre maintenant qu’il ne portait plus son déguisement. Smile évitait donc les attaques merdiques des pirates, jouait la comédie afin de ne pas se retrouver encercler, il ne devait pas s’engager dans un combat contre une dizaine d’homme sinon qui surveilleraient les civils ? Certainement pas Oliver, sacré lait aux fraises, il savait qu’en boire n’était pas bon, mais le pauvre serais probablement hors service un bon moment…

Tout semblait bien aller, les civils se réfugiaient dans diverse cachette de l’ile et les pirates eux progressaient, heureusement aucun blessé grave ou de victime n’avait été trouvé par le marine, mais un truc ou deux le dérangeais. La situation n’était vraiment pas nette. Aucun marine n’était intervenu, tant mieux d’un côté, mais c’était tout de même étrange. Ensuite les pirates s’était mis en route de créé une grosse chaine humaine jusqu’à leur navire afin d’emporter bien de valeur et tout se qui pouvais se revendre. Un vrai carnage.

Tout ça n’était pas dans la manière d’être de notre blondinet, mais pour être un agent secret, il fallait assurément faire des sacrifices. Tout aurait fonctionné, mais un acte immonde le rapporta à sa vraie nature, devant ses yeux alors qu’il venait d’aider une famille à s’échapper des flammes de leur maison, un grand blond au regard sombre commis l’irréparable. Il s’en prit à une vieille personne, heureusement Smile était la.

Courant de toutes ses forces, le marine percuta l’homme de plein fouet, le choc fut assez important, mais ne devais pas avoir cassé quoi que se soit à se pirate trop téméraire. L’ennemi roula au sol puis se releva aussitôt, ce qui laissa le vieux sen tirer, mais là son expression n’était pas des plus ravissante. L’affrontement était inévitable. Puis comme ça, sans raison, Smile se rappela de se visage, se mec, s’était un vrai pirate ! Pas un idiot qui ne fessait que jouer les méchant, son nom lui échappait, mais il ne pouvait pas le laisser faire, l’arrêter était prioritaire et le fait d’être dans un coin désert du petit village faciliterais les choses.

- Pirate d'eau douce, tu n’es pas l’un des Freddy je me trompe ? Tu es le premier d’entre eux à démontrer un réel plaisir et non d’un sourire, je le prends très mal ça !

Sans plus attendre, il prit une posture offensive, plaça sa main sur sa hanche droite. QUOI ? Son katana n’y était pas ! Il devait l’avoir laissé chez Nojika ! L’étonnement devait se lire sur son visage, mais son sourire intense venait toujours brouiller les idées de ses adversaires. Celui-là, il devrait l’avoir à la force de son poing. Paré à toute contre-attaque, Smiley fit signe à Worth de commencer les hostilités.

http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant