AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


[Solo] Mon royaume pour un Wotan

Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Mer 22 Mai 2013 - 20:51

West blue, au port de Las camp……
An de grâce 1625 – 11h15

Petite devinette : je suis une ville qui j'abrite 95 % d'ripoux et 5 % d'honnêtes gens, où mes rues sont aussi serrées qu'un cul d'chatte qu'on n'sait même pas s'il fait jour ou nuit et qui tient le titre de ville la plus chaude des blues. Je suis, je suis........Las camp, bonne réponse !! Ben figurez-vous que c'est cette même ville que j'ai choisi comme destination ! Oui c'est bien LE Las camp, ce trou à rat dominé principalement par les gangs locaux dictant leur unique loi : la loi du plus fort ! Un putain d'endroit sordide dont l’espoir est quasi inexistant pour tous ces pauvres déshérités. Le QG de la marine sur cette île est pratiquement fortifié et coupé de la ville tellement le crime pullulent en ville, en plus d'être dirigé par ce sergent qui n'vaut pas mieux que ces merdeux d'forbans. Comment il s'appelle déjà....Ah oui, Mogaba ! Bref, pour faire simple c'est l'paradis des criminels de tous bords ! Si chuis ici ce n'est pas pour faire du tourisme de l'extrême, mais bien pour mettre sous les barreaux le fameux Wotan dont m'avait parlé Marc, hier soir. Bwarf Grosseclaque. Si j'fais ça ce n'est pas seulement pour un service entre vieux amis, c'est aussi pour neutraliser cet ennemi de la paix. À vrai dire je n'ai jamais vu de Wotan de mes propres yeux, néanmoins j'ai pensé à m'renseigner sur ce genre d'individu sur Bliss, auprès du sixième passant que j'avais interpelé. J'peux vous dire que j'ai été étonné d'apprendre qu'un Wotan était en gros un mélange entre un géant et un homme-poisson ! Au moins j'risque pas d'me casser la tête pour l'repérer vu qu'un truc pareil ne court pas dans les rues, encore moins celles de Las camp tellement elles sont étroites. Même un semi-géant n'pourrait même pas s'balader, alors un Wotan.......

Ce qui veut dire qu'il doit s'trouver quelque part dans la périphérie d'la ville ! Sauf bien sûr s'il s'appelle Houdini.


À peine les pieds posés au quai que tous les manutentionnaires interrompent le déchargement des marchandises sur les navires garés et m'fusillent de leurs regards vicelards, l'genre qui t'fais rappeler que tu n'es pas l'bienvenue ici, mais pas que ça ! Oh que non ! L'étonnement et la peur sont palpables chez certains. Moi j'fais profil bas en quittant le quai pour vadrouiller en dehors de la ville. Comme j'peux le constater il y a une absence total de marine, ou bien ils se déguisent en civils pour mieux passer inaperçus. Du coup, moi aussi j'ai opté pour une tenue « adéquate » afin de n'pas attirer des suspicions aux civils pour mon appartenance à la marine. Un vieux futal troué comme du gruyère et d'un gilet en jeans, assortie d'une paire de ranger marron et d'un couvre-chef qui m'va à ravi. Une tenue que j'ai gagné d'un duel de bras d'fer face à un confrère trop confiant rencontré deux semaines plus tôt sur Shell Town, lors d'une pause déjeuner. D'abord ce fut son gilet puis son futal, ensuite ses chaussures et enfin son chapeau. À la fin, le pauvre s'est retrouvé à poil. Ouais je sais que c'est salaud, mais c'est lui qui avait insisté !

Bref ! Je réajuste la sangle de ma ceinture puis j'démarre ma traque en jetant un regard observateur aux alentours. Pour l'instant, aucune trace du Wotan, pas même une empreinte de pas. Juste des passants qui s'écartent loin d'moi pour ne pas finir en jus d'tomate. J'espère qu'il ne sait pas fait la malle........ Je préfère me fier à mon instinct plutôt qu'aux passants, ces derniers n'osent même pas lever leurs têtes pour m'zieuter. Jusqu'ici no souçaille ! Tout l'monde m'prend pour un pirate, donc c'est bon signe !

- Oï monsieur l’géant !!!

Mum !? C’est qui qui m’appelle !? Ça vient d’en bas ? Non ! Alors sur l’un des toits des bâtisses ? Ah, la voilà ! C’est une gamine qui doit faire dans les 10 ans matrice de friandises. Ça s'voit avec ses bonbons accrocher sur ses cheveux coiffée en queue d’cheval ! Ses fringues en disent autant sur sa vie d’enfant des rues.

Spoiler:
 

- Oui oui, c’est à vous que j’cause ! Vous cherchez quelqu’un ?
- Je t’en pose des questions ? Ça n’te regarde pas p’tite ! Ta mère t’a jamais appris de n’pas parler avec les étrangers ?
- Ben nan puisque je n’en ai pas ! Elle tire une moue légèrement tristounette et penche légèrement sa tête. Moi j’vis dans l’orphelinat de Grelotte la douce, tout comme la plupart de mes camarades en fait ! Elle relève sa caboche vers moi, affichant une mine plus positive. Tous restes là-bas, car Grelotte nous dis que les grands dans les rues sont très méchants, kidnappent les enfants pas sages puis les manges. Moi j’y crois pas à ces histoires, alors je quitte souvent le pensionnat en cachette pour regarder les gens et jouer toute seule !
- Pourquoi tu m’racontes ta vie ?
- Ben parce que j’vous trouve bien ! Tee hee hee ! Vous n’êtes pas comme ces vilains messieurs qui font mal aux autres pour des choses de grandes personnes. Je m’sens plus en sécurité avec vous qu’avec ce grand monsieur pas beau tout bleu qui n’arrête pas d’dires des gros mots !
- Et ce monsieur, à quoi il ressemblait ?
- Ca je ne vous l’direz pas ! Vous ne m’avez pas dit que vos affaires ne m’regarder pas, alors je fais pareille que vous, nan !

Qu’est-ce qu’elle peut être chiante cette gosse ! Mais tout compte fait, j’ai peut-être généralisé un peu trop la populace de c’bled ! Ses paroles sur moi et sa vie m’ont l’air sincère et dénué d’hypocrisie, sinon j’aurais eu l’ombre d’un doute, même infirmes soit -il ! Après tout, la vérité ne sort-elle pas de la bouche des enfants ? Je suppose que si ce qu’elle dit est vrai, elle doit connaître Las camp comme sa poche et que le « grand » monsieur tout bleu n’est d’autres que le Wotan ! Alors, autant me jeter à l’eau ! Ça m’permettra également d’ôter ce penchant pour cette vie de solitaire pure et dure en mettant les conseils de Marc en pratique !

- Ugh ! Bon d’accord, en gros chuis à la recherche d’un Wotan qui est censé se terrer ici.
- Un Wotan ? C’est quoi, ça se mange ?
- Non ! Si tu préfères, c’est un grand monsieur comme moi, mais qui possède une peau écaillée ainsi que des branchies sur le cou. Tu sais, comme les poissons !
- Aaaah d’accord ! Bah justement c’est le monsieur pas beau qui est venu, il y a un mois !
- Tu l’as vu !?
- Oui, mais il n’est pas aussi grand que vous, je crois qu’il devait faire la moitié de votre taille. Je sais aussi qu’il lâche beaucoup d’prouts très puants ! beurk !! C’est un gros dégueulasse ! Lui il est plus méchant que les autres messieurs, car il les écrase avec sa grosse massue comme ça. Je ne sais pas pourquoi, mais il est toujours en colère et parle très fort.
- Je vois ! Et tu sais où il est ?
- Bien sûr, il vit encore sur l’île ! Par contre, je vous dirais où il se trouve en échange d’un service !

Je savais bien qu’elle me demanderait quelque chose en retour……..
J’ai pris des risques en m’confiant à une gamine de Las camp, alors autant en assumer les conséquences et d’poursuivre mon objectif jusqu’au bout !

- Okay, et c’est quoi ton service ?
- Il y a un bateau appartenant au gang des lames, accosté sur le flanc ouest de Las camp, qui transporte plein de bonbons volés ! Je le sais, car j’ai espionné leur chef discuté avec un autre monsieur avec une peau bizarre. Un homme-poisson je crois. Je VEUX ces bonbons à tout prix ! J’ai même vu leur chef en sortir un de sa poche, en disant qu’il y en avait des milliers d’autres dans la cale. Vous aurez vu comment il était gros ! Aussi gros qu’une main ouverte ! Mhuum, j’en bave d’impatience !! Bref, Votre mission : botter leurs le cul et voler tous leurs bonbons ! Vous m’faites ça et je vous montre où se cache le Wotan ! Marcher conclut !? Elle tend sa main ouverte vers moi.

La balle est dans mon camp ! Reste plus qu'a faire le bon choix.......


Dernière édition par Jormungard Sovereign le Sam 8 Juin 2013 - 14:39, édité 21 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttp://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Ven 24 Mai 2013 - 23:24

- Muum….Marché conclu p’tite ! T’as intérêt à tenir ta parole, autrement ça va chauffer pour tes miches.
- YESS !! Mershi beaucoup monsieur l’géant, vous n’le regretterez pas ! Au fait on ne s’est pas présenté, je m’appelle Tonilia Scheetz ! Et vous !?
- J..Johnny Bildiaz !
- Ravi d’faire votre connaissance Johnny !

C'est ça, j'allais quand même pas lui filer mon blase comme ça à une gamine que j'risque pas d'revoir avant un bout d'temps, voir jamais ! Dans les deux cas elle m'aura vite oublié et je n'serais plus qu'un souvenir éphémère dans les méandres de son cerveau. Et puis ce n'est pas vraiment l'endroit idéal pour s'identifier avec tous ces passants qui nous zieute, nous épient comme si on portait le mauvais oeil. Déjà que chuis pas super discrèt avec ma taille, alors causer tranquillement avec une gamine sur un toit à Las camp je l'suis encore moins ! J'crois même avoir aperçu l'ombre de quelqu'un qui nous espionnait dans l'angle d'une ruelle, à deux pas d'ici ! Et croyez-moi ce n'est pas mon imagination qui m'joue des tours ! Alors j'attrape la chipie d'service entre mes doigts pour la poser sur mon épaule puis j'me dépêche d'aller rejoindre le rafiot du gang ! Et comme chuis trop grand pour m'faufiler dans les rues bah chuis obliger d'contourner les quais ! Ah oui, j'tâche aussi d'faire attention à n'pas faire de la confiture avec ces moustiques trainant sur mon chemin ! Broom ! Désolé m'sieur l'dockaire, pas fait exprès ! Bruuum ! Nan mais c'est bon, pas la peine de m'cracher tes poumons sur moi pour une charriote à la noix, toute façon elle était moche ! Spluarsh ! Génial, sur quoi j'ai marché encore ? Snif, snif ! Mais c'est........

- Grrr, du fumier ! Je hais l’fumier !

Même si le tas d’excréments fait l’envergure de mon pouce, j’tente de retirer cette merde collée sur le bout d’ma semelle en râpant la chaussée. Crrrr, crrrr ! C’est bon, j’peux reprendre mon chemin maintenant, juste au moment où un gus m’peste dessus en m’insultant de tous les noms ! J’me contente de l’ignorer, ça vaut mieux pour lui et pour moi……..

- La ! C’est dans c’bateau que s’trouve mes bonbons ! Elle pointe du doigt un navire de taille moyenne au look rustique.

Bon ben déjà j’peux constater que cette partie du port a l’air d’être bien animée près d’ce rafiot ! D’ici j’compte au moins 80 marins dont la moitié décharge des caisses qu’ils entreposent parmi leurs sœurs empilées un peu plus loin, tout près d’un entrepôt ! Y a vraiment des bonbons à l’intérieur de ces caisses !? Ce ne serait pas plutôt des bijoux, des berrys ou produits d’luxe procuré au marché noir !? Finalement, j’me demande si j’ai bien fait d’accepter la proposition d’la gamine, mais je n’ai pas l’temps de m’poser ces questions que l’comité d’accueil qui vient nous accueillir. Celui qui semble être le contremaître ressemble plus à un fonctionnaire avide de formulaire qu’au sous-chef patibulaire et ventripotent ! En tout cas il a l’courage de jouer l’porte-parole !

- Que fais-tu ici géant !? Cette zone est notre territoire !
- Je voudrais parler au trafiquant d’bonbons de la maison !
- Quoi !?
- Oui il fait beau, c’est l’été, on a envie d’descendre quelques trafiquants d’bonbon !
- Non mais tu sais qui tu menaces, blanc bec !? Chuis l’émissaire de O’clayne en personne ! Il suffit que tu touches à un poil aux intérêts de mon patron pour t’attirer les foudres de mon boss ! Alors si j’étais toi j’irais voir AILLEURS !!! Et puis que veux-tu dire par « on » ?……Mais qu’est-ce que….
- Beeuuh !!! Lui tire la langue tout en posant un doigt sur un œil
- TOI !!! Alors c’était donc toi qui est derrière tout ça !?
- Qui a-t-il monsieur ?
- Vous voyez cette sale morveuse sur l’épaule du géant, hein !? C’est Tonilia Scheetz ! Ca fait un moment que cette peste m’espionne dans mes transactions ! Mon boss s’est chargé d’envoyer ses hommes de main venir lui régler son compte, mais aucun n’a réussi à la faire sortir de son trou !

Poum poum poum poum !

C'que vous entendez n'est ni plus ni moins que mon pied droit qui montre bien que je n'en ai rien à battre de ses menaces tout comme de sa vie de CON !! D'ailleurs une poignée d'hommes le remarque et ils stressent de voir un géant impatient, surtout quand il tire un regard à glacer l'sang ! Sauf l'autre pipelette, limite casse-burette, qui n'est même pas le contremaître de cette équipe de bras cassés. Je suppose alors que ça doit être l'autre avec son bandana qui se démarque des autres par ses biscoteaux travaillés.

- Bon ! Ce n’est pas que j’m’ennuie les filles, mais j’aimerais bien discuter avec votre chef si ce n'est pas trop vous DEMANDER !!!
- Mon boss est en train d’faire une sieste et il ne veut surtout pas être dérangé ! Si vous voulez lui parlez va falloir attendre…..
- NON !
- Okayyy ! Monsieur veut jouer les gros durs, c’est ça !? Les gars, vous savez quoi faire !?
- Mais m’sieur !........Vous n’êtes quand même pas sérieux là !? Ce type n’est pas comme nous, c’est un putain d'GÉANT !!!
- Ouais ! Il va nous massacrer comme des….BANG !!!!

L’pauvre type s’est fait faire un deuxième trou d’balle entre les deux yeux par une balle tirée par l’contremaître. La charogne !

- Y a-t-il d’autres volontaires !?

Aucune réponse ne sort de leurs bouches.

- C’est c’que je voulais entendre ! Alors A l’ATT…..SBLOARTCH !!!

Voilà une merde en moins sur cette planète ! Rien de tel qu’un coup semelle pour s'débarrasser d’un emmerdeur, simple et efficace! Ou presque, puisqu’il est encore en vie, mais plus pour très longtemps ! Sa respiration est entrecoupée de spasmes périodiques, les yeux révulsés et le corps presque difforme.

- Dites à ma femme que... C'EST UNE SALOPE ! Glouarrgh !!

Et bah il en a mis du temps pour crever ! Et vu qu'il est mort, ses anciens hommes de main hésitent encore à vouloir m'attaquer. Tant mieux, toute façon chuis là uniquement pour les bonbons et puis rien ne m'assure que ces types soient des malfrats ou non ! Ça peut tout aussi bien être des civils gagnants leurs vies du mieux qu'ils l'peuvent, même si c'est illicite ! Dans c'cas là je n'leur en veux pas, j'aurais fait pareil si j'vivais dans cette ville du crime. Mais c'est juste une seconde chance que je leur donne maintenant qu'ils ont l'choix, après quoi j'appliquerais la loi au pied d'la lettre !


- Toujours partant !?
- Mais qu’est-ce que tu attends !? Tue-les !
- Écrase, tu veux ?

SHBLANG !!!

Mumm !? Tiens donc voilà que la sieste du chef touche à sa fin ! Et visiblement il a l’air d’être en pleine forme vue la façon dont il a ouvert la porte dans un claquement vachement bruyant.

Des bruits d’pas lourds résonnent ! Il arrive…….


Dernière édition par Jormungard Sovereign le Mer 29 Mai 2013 - 15:57, édité 5 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttp://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Dim 26 Mai 2013 - 0:44

Spoiler:
 

- Qu'est-ce que c'est que ce raffut !?

Pour du costaud ça c’est du costaud ! Le chef du gang est vachement grand pour un humain lambda ! Un peu trop même ! Il m’rappelle un peu Thorvald avec sa taille qui doit faire cinq fois celle d’un être humain, sauf que celui-ci à tout du gaillard qui n’faut absolument pas chercher et encore moins s’amuser à faire des blagounettes ! Muumm….Ça, c’est d’la gueule de bonhomme ! Une trogne bien grasse sans le moindre poil sur l’caillou, un regard de guerrier spartiate viennent s’accoupler avec sa stature carrure de buffle sous overdose de testostérone ! Que dire aussi au look de ses lames si ce n’est qu’elles sont pour le moins originaux !? En tant qu’ancien forgeron d’carrière, j’avoue que ses armes ont d’la dégaine ! Pas étonnant qu’tous les hommes du gang paniques ! Une bonne partie tremblote d’effroi et leurs teints devient pâles comme un linge en apercevant leur chef débarquer ! Pour foutre une pétoche pareille à ses hommes, ce gars-là doit être une grosse pointure ! Évidemment, chuis bien l’seul type qui reste de marbre face à lui. Je m’contente juste de l’fixer droit dans les yeux, sans révéler le moindre signe d’intimidation de sa part. Muum….C’est étrange, sa tête m’a l’air familière, comme si je l’avais déjà croisé auparavant ! Son regard me dit vaguement un pirate que j’ai neutralisé et mis en taule durant ma période de chasseur de prime. Qui ça peut bien être ? Le voilà qu’il m’examine de bas en haut après quoi il écarquille ses yeux qui s’remplie d’haine pure !

- Je n’pensais pas pouvoir revoir un jour ta sale gueule, Jormungard ! Surtout à Las camp !
- Jormungard !? Ca n’serait pas c’taré d’géant chasseur de prime qui aurait décimé tout l’équipage de Jozé bauvé par hasard ?
- Apparemment ouais, mais je n'pense pas qu’il soit chasseur de prime. Moi j’ai entendu dire qu’il était dans la marine……..
- Johnny Bildiaz mon œil ouais ! Alors t’es donc ce fameux géant que raconte Grelotte toutes les nuits, comme quoi t’aurais massacré des équipages entiers d’équipages ?

Putain de couille borgne de la mule de Crom, ma couverture tombe à l’eau !! Ugh, faut croire que j’allais être démasqué tôt ou tard, mais ça n’a plus aucun important maintenant ! Je m’souviens enfin de l’identité du semi-colosse : Cratoz Hurlesang ! C’est l’un des rares pirates que j’ai envoyé croupir en taule sans avoir eu besoin d'lui ôter la vie, que j’ai vaincue 10 ans plus tôt pour m'avoir étancher ma soif de combat. Comment ai-je pu l’oublier celui-là !? Pourtant c’est un dur à cuir qui m’avait filé du fils à retordre ! D’un côté il a bien changé depuis que je l’ai vu la dernière fois ! Dans mes souvenirs il n’avait pas la boule à zéro, ses biscoteaux étaient plus fins et il n’avait pas cette poignée de rides qui ornent sa figure. En tout cas il n’est pas enthousiaste de nos retrouvailles et cela ne m’étonne guère ! je dirais même que c’est tout l’contraire rien qu’à voir la tête d’enrager qu’il affiche, le nerf strié sur la tempe, les lèvres retroussées à fond et les paluches serrées à mort !! A là c’est clair qu’il n’est pas content !

- QU’EST-CE QUE TU VIENS FOUTRE ICI !!?
- T’emballes pas mon gaillard, chuis juste là pour les bonbons que tu transportes dans ton rafiot ! Si tu m’les donnes gentiment j’te promets de n’plus t’faire chier !
- Non, mais j’t’assure que tu n’manques pas d’toupet !!! Après tout ce que j’ai vécue en taule à cause de toi tu crois que je vais te donner ma marchandise comme un bon samaritain !? TE FOUS PAS D’MA GUEULE FILS DE CHIEN !!! Tes bonbons tu peux t’les mettre bien profond dans ton *** !! Tu n'auras rien ! Zéro, pingas, peau d’balle !!!

Il s’arrête de m’vomir sa haine en tapant un bond magistral sur son navire pour atterrir sèchement sur le quai ! Boum ! Un cratère de son envergure s’est formé sous ses pieds qui m'font arquer un sourcil. Puis il fait craquer ses cervicales, toujours en maintenant son regard agressif et hautain.

- J’ai beaucoup changé depuis notre dernière rencontre, loin du pleutre que t’avais en face ! Tu vois ce cratère sous mes pieds, hum ? C’est un avant-gout de ma puissance ! Puissance que tu vas vite déguster lorsque je vais t’étrangler avec tes boyaux, t’en faire un joli collier à ton cou, avant d’me servir de ta carcasse comme punching-ball et te rendre toutes les merdes que j’ai eu par TA faute !!
- Bon très bien ! Au moins j’aurais essayé......

Fin d’la discussion et place à la où j’excelle le mieux : la castagne ! D’abord j’saisis la p’tite Tonilia que j'dépose au sol et j'lui fait signe de la tête d’aller s’planquer. Elle obéit sans discussion. Puis j’dégaine aussitôt ma claymore d’un geste vif de ma main droite, puis à deux mains, pour ensuite l’abattre brutalement sur Cratoz. BOOOM !! L’enfoiré d’première esquive mon attaque avant d’faire un bond inhumain vers mon abdomen pour y planter ses lames ! Aargh l’batard ! Aussitôt, j’lui assène un violent coup d’plat de ma main gauche sur lui, en train d’escalader mon torse ! Vlam ! Et telle une mouche écraser par une tapette il chute pour venir s’écraser au sol ! Blam ! Sauf que ce gros cafard se remet debout par un relevé carpé facilement et évite par la suite la semelle de ma botte pour tenter une nouvelle fois de m’lacérer mes jambes de part en part ! Sans déconner, il ne mentait pas quand il disait qu’il était devenu plus fort ! Comme j’ai l’habitude de ce genre d’habitude chez les humains, je n’ai pas d’soucie à lui foutre un coup d’genou dans son élan vers ma cuisse pour l’faire valser en l’air ! Puis, tel un joueur de baseball, je penche mon épée derrière ma nuque et j’enchaine en lui faisant goutter sèchement le plat d’ma lame ! DIING !! Je l’expédie directement dans l’mur de l’entrepôt qui s’effondre sur lui et l’ensevelit dans des gravats d’béton ! GRRAAOUM !!!Un beau trou s’est formé près du tas d’bétons. Les hommes de Cratoz ont tous leurs bouches entrouvertes, tellement médusées que toute tentative de vouloir m’attaquer s’est annihiler chez eux, et tant mieux !

Je souris puis j’me tourne vers le rafiot afin de m’emparer des friandises en détruisant ce navire à coups d’épée. Ugh ! Sauf que d’abord, je plaque une main sur la plaie au torse qui m’ronge de douleur. Tain il n’y est pas allé d’main morte ! Celui-là m’a fait plus mal que Jozé bauvé et Shira réunis, mais vu l’morceau qu’il fait ça n’a rien d’étonnant ! Quoi qu’il en soit c’est ter……..

BRROOM !!! RHAAAAA !!!

Quoi !? Comment est-ce possible !? Cratoz a encore suffisamment d’énergie pour se libérer sauvagement du tas d’gravats dans un cri tonitruant ! Il respire comme un fauve enragé tout en m'dévisagent avec ce qui a de mieux en matière de regard enragé ! Malgré les longs traits sanglants qui trainent le long d’son corps, comme de ses bras, il a encore la force de tenir debout et d’pouvoir entamer une nouvelle contre-attaque !

- Keuf…..Le combat n’est pas terminé, Jormungard ! Keuf ….Tu pensais pouvoir m’débarrasser d’mon aussi facilement, hein !?.....Dommage pour toi j’ai encore de l’énergie à revendre…Keuf…..Et avec cette volonté inébranlable de te faire la peau, je n’suis pas près d’abandonner MAINTENANT !! Keuf keuf KEUF!!!

Mais c’est qu’il me plait bien celui-là ! Décidément il n’a pas du tout changé en 10 ans ! Toujours aussi têtu comme une mule ! Et c’est reparti pour un tour, le p’tit colosse charge sur moi de la même manière qu’un taureau fonce sur le tissu rouge d’un toréador, bras tendus de chaque côté ! De mon côté j’analyse la situation instinctivement, ensuite j’assène un énième coup d’estoc circulaire en plongée sur Cratoz ! Il anticipe l’attaque et l’esquive par un bond dans les airs, parfait ! À peine le coup partir que j’lui flanque un nouveau coup d’plat en sa direction ! Fais chier ! Il l’a évité de justesse grâce à un looping aérien et profite de ma position accroupie pour s’élancer sur moi puis m’lacérer la tronche ! Putain, il va trop vite !

- UGGGHH !!!
- C’est ça, hurle ! Je veux t’entendre souffrir comme un pourceau !

Ce sale flagomeur m’a flanqué une entaille diagonale sur la joue gauche ! Je l’rate encore en tentant de l’écraser comme tout à l’heure, tandis qu’il grimpe sur mon dos pour lacérer et planter ses sabres sur cette partie d’mon corps qui fut maintes fois attaqué ! Je m’effondre lentement au sol, poussant Cratoz à arrêter son attaque pour s’approcher de ma poire et l’escalader, jusqu’à atteindre le sommet. De cette position d’soumis j’peux voir tous ses hommes de main braquer leurs mirettes vers lui !

- Après tout ce temps....Le moment que j’ai tant rêvé est enfin arrivé ! Je vais pouvoir en finir avec toi une bonne fois pour toute, Jormungard ! Une dernière volonté avant d’mourir !?
- Ouaip ! Je survivrai, mais pas toi !
- Ah ah très drôle ! Dans ce cas laisse-moi t…WhooHOOOO !!!!

Ha ha ! Il ne s’attendait pas ça le gredin !? D’un geste immédiat et spontané de ma nuque vers le haut, j’expédie Cratoz haut dans les airs !. Règle n°1 dans l’art de la puputerie : faire semblant de s’faire dominer par son adversaire pour mieux l’carotter par-derrière ! S’il n’était pas tant obnubilé par ce désir de vengeance il aurait su que chuis pas l’genre d’homme à courber l’échine aussi facilement ! Ce con vient d’signer son arrêt d’mort, et c’est dans son envol que mon arme s’abreuve du fluide vital de mon ennemie en l’tranchant en deux…….

SHUKKK !!!


Un salopard en moins sur cette planète ! Sa carcasse séparée s’écrase lourdement sur la chaussée du quai dans un bruit de chairs et d’os bien gore. Shplork…Shplirp… ! Les membres du gang eux, restent figé la, tétanisé par la mort de leur chef. Je n’en dirais pas autant pour les yeux innocents de la môme témoin de cette mort que l'on peut classer dans l'domaine du trash ! Mais bon, que voulez-vous que j’y fasse, hum !? Bref, je m’contente de supporter la douleur de mes plaies tout en pointant la sortie du quai aux membres du gang des lames.

- Disparaissez d’mon champ d'vision !

Un ordre simple et on n’peut plus direct ! Tous hochent la tête et s’empressent de quitter l’endroit au plus vite. En même pas 1 minute, tous l’secteur s’est vidé ! Tonilia est la seule présence humaine et c’est devant elle que je m’amuse à démolir le rafiot du gang dans un défoulage Jormungardesque ! BRUUUM…BRRAAOUUM…BRRIIMM !!! D’abord le mat, puis le pont, la cabine et enfin l’étage inférieur complètement dévaster au bout d’une bonne dizaine de coups bourrins ! Certes il flotte encore sur l’eau, mais avec la gueule de travers qu’il fait, ce n’est plus qu’une épave en ruine. On aurait dit qu’un cachalot aurait confondu le bateau avec une femelle et aurait tenté de s’accoupler avec ! J’rengaine mon arme puis j’déblaye les gros débris. J’aperçois des couleurs flashiez et varier entre deux gros pavés que j’écarte ! BINGO, voilà l’magot !! Un énorme tas de friandises se dévoile et l’amatrice de sucrerie s’y jette corps et âme, imitant ces gens qui s’amusent à nager dans une piscine en pièces de bérrys ! Elle crie d’joie et s’enthousiasme, puis elle remonte à la surface du monticule sucré.

- Ça y est, t’es contente ?
- Et comment que je l’suis !!! Merci mille fois Jormungard !! Tu n’as pas la moindre idée comme j’ai toujours rêvé d’nager dans une piscine de bonbon ! Non, mais regarde-moi ça, j’ai largement d’quoi faire des réserves pour tenir une demi-année !!
- Bien ! Maintenant que j’ai tenu ma part du contrat, c’est à toi d’tenir la tienne en commençant par m’emmener à Bwarf ! Et tout d’suite !
- Ah euh….Oui, je n’ai pas oublié ça, hé hé hé !!
- Tonnilia…….J’espère vraiment pour toi que tu n’as pas raconté des conneries !?
- Meuh nan, ne dis pas d’bêtises gros bêta, je sais bien où il se cache ! C’est juste que…...J’ai un p’tit trou d’mémoire ! Oh rassure-toi, ça n’a rien de grave, hi hi hi. Elle pousse un rire nerveux tout en s’grattant l’arrière du crâne. Alors, euh…..Comment ressemblait l’endroit déjà ?

Je n’sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’étrange sensation d’avoir fait une grosse boulette en faisant confiance à cette gosse……..



Dernière édition par Jormungard Sovereign le Mer 29 Mai 2013 - 16:36, édité 21 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttp://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Dim 26 Mai 2013 - 19:08

La p'tite miss candy se plonge dans son moment d'réflexion tandis que je reste là, bras croisés et les mirettes collées sur elle. Elle espère m'faire croire qu'elle a la situation en main alors que j'vois bien que ses gouttes de sueur qui perlent sur son front trahissent son pseudo-calme ! Les signes du stress ne trompent pas non plus : elle se gratte le dessus du crâne tous les 2 minutes et fait les cents pas en cercle sur le tas d'cochonnerie. Admettons qu'elle a un trou d'mémoire, soit, ce n'est pas bien grave ! Et vu son attitude « olé olé » j'veux bien la croire, mais au bout de 10 longues minutes à rester là en piqué en voyant le temps qui passe, la ça commence à BIEN FAIRE ! Du coup, J'émets des doutes quant à la fiabilité de sa promesse et j'ai l'sang qui bouille d'impatience ! Tonilia l'remarque et n'arrange pas son calme. Si ce qu'elle m'avait dit s'avère vraie alors elle a une mémoire de poisson rouge, cependant ça n'est pas pris en compte à notre contrat même si c'est une gamine ! Elle voulait jouer dans la cour des grands, alors je lui montre un avant-gout de ce que c'est que de n'pas respecter ses engagements dans ce monde impitoyable où l'on vit ! Comme ça, quand elle sera plus mature, elle y réfléchira à deux fois avant de se lancer tête baisser dans des affaires qu'elle ne maîtriserait pas et finir ainsi sa vie tragiquement d'une mort funeste.

- BON ALLER ! Je n’ai pas qu’ça à foutre ! Ça fait dix minutes que j’poireaute ici à regarder l’herbe jouir ! Où se terre Bwarf !?
- Meuh J’y peux rien si j’ai du mal à m’souvenir où est-ce qu’il s’planque ton gars !! Ce n’est pas comme si je m’amusais à l’espionner 24 heures sur 24 ! Et puis….
- Rien à foutre de ta vie, un contrat c’est un contrat, POINT ! Et si t’as du mal à t’en souvenir, dans ce cas laisse-moi te rafraichir la mémoire !!

J’accompagne le geste à la parole en saisissant tout l’tas d'bonbons dans ma poigne et je tends ensuite vers la mer. Et déjà un lot d’sucreries vient rendre visite aux poissons, provoquant une hystérie aiguë chez la môme qui tombe à genoux. Les larmes aux yeux.

- NAAAN !!! Pas mes bonboooons !!! Pitié, tous mes pas mes bonbons !
- Ça y est, tu t’souviens !? Non !? Alors, dépêche-toi de t’rappeler, sinon tu peux dire au revoir à tes friandises ! Et fait vite, j’ai le bras qui fatigue……….
- Bon d’accord, ça vaaa !! Uuugh ! Sur la partie ouest de la ville, tout près d’la mer, il y a une toute petite île ! Elle est loin mais il est possible de la voir à l’œil nu ! En son centre, il y a une grotte creusée artificiellement par le Wotan, bah c’est là où il habite ! Voilà, je t’ai tout dit, maintenant, RENDS-MOI MES BONBONS !!!!
- Ah ben voilà quand tu veux !

Maintenant que j’ai eu ce que je voulais, je peux déposer le tas d’friandises à côté d’elle et me tirer d’ici ! Quant à la gamine, je n’ai pas besoin d’elle pour me guider, je sais m’démerder comme un grand ! Et je n'souhaite pas la blesser, voir même de la tuer, accidentellement ! Si ses informations ne sont pas fausses ? Nan je n’crois pas, elle a bien raison pour l’île, car je l’ai bien vu au cours de mon trajet vers le port de Las camp, ainsi qu’un monticule de pierre qui ferait une excellente planque pour un Wotan.

Une fois retourné à mon point d’départ, j’embarque sur la caravelle de marine déguisé par mes soins et j’me sers de mon épée dégainer pour ramer vers le côté ouest des côtés de la ville. Toujours en ignorant les regards douteux des passants. La mer est tranquille, du coup je n’ai pas d’souci pour naviguer à l’endroit prévu ! À mi-chemin j’vois bien un point noir, le même que j’ai vu avant d’arriver ici. Yeap, c’est bien l’île, ou plutôt l’îlot ! Hop, j’accélère la cadence et en un quart d’heure de rame, j’accoste à destination ! J’pose pied et je m’approche vers cette petite montagne. En faisant le tour de la p'tite montagne j’vois une grosse porte rudimentaire faisant la moitié d’ma taille. Évidemment, ça n’peut être que la planque de Bwarf, et la première chose que j’fais……

BLAAANG !!!

C'est d'la faire voler en éclat à coup d'pompe ! Ceci fait je me mets à quatre pattes et je m'y faufile avant d'me relever et d'analyser l'endroit. Il fait aussi sombre que dans l'crâne d'un gogol, mais la lumière de l'entrée règle ce problème visuel et me permet d'pouvoir constater que cet endroit est VIDE ! Pourtant l'endroit est aménagé pour un être faisant la moitié d'mon envergure, ce qui veut dire qu'il s'est absenté ! Pouah ! Et si j'en crois la carcasse squelettique de ce monstre marin fraichement dévoré par terre, ça n'fait pas longtemps qu'il est parti ! Cela empeste le poisson pourri, mais un truc de fou ! En tout cas ça m'laisse le temps de fouiller son foutoir, voir s'il n'aurait pas quelque chose d'intéressant à prendre. Quoi !? Y a quoi d'mal à voler un hors-la-loi !? Ce n'est pas comme si cette pile de sabres près d'ce hamac lui appartenait puisque ce sont des sabres de soldats tombés sous ses pieds ! Facile pour un forgeron averti comme moi de différencier un sabre de marine à celui d'pirate ! Bref, je me mets à fouiller cet énorme coffre primitif en os sur ma droite, aussi gros qu'ma caboche ! Voyons voir......Des piles de tonneaux remplies d'binouze, des castagnettes, un calendrier SW (Seas Wolf) dont j'ignore les initiales, une revue d'presse de « vivement la fin »....Pfff, rien d'intéressant à prendre ! Tout l'reste c'est qu'des babioles.......

Quoique ! Il y a bien un médaillon en or au fond du coffre ! Je l’ramasse et je l’examine de plus près. Mais....Non, c’est impossible !....Ces motifs et d’inscription runique que j’reconnais entre mille……Ça n’peut pas être…….. Bordel de dieu de milliards de merdes, QUE VIENT-IL FAIRE ICI !!!? OU L’A-T-IL EU !!? Si chuis en colère ? Et comment que je l’suis !! Mon rythme cardiaque fait un bond en avant et ma respiration se fait plus féroce, plus bruyante ! Tous mes muscles se bandent à l’extrême, strié de veines épaisses, surtout au niveau d’ma main tenant le médaillon trop familier pour être sans importance !

J’entends des pas qui s’approche et qui s’empresse brutalement !

J’vais l’éclater….J’vais l’exploser….J’vais lui faire la tête à l’envers……J’VAIS FAIRE UN MALHEEEEUR !!!!

BROOOOONNG !!!!!

LA J'élargis d'force le mur d'entrée d'un coup d'poing rageur, sauvage et brutal !! Plein d'gravats gros comme mon poing volent en éclat et un panache d'poussière se forme ! le tous dans une bourrasque aussi brève que puissante et dans un boucan à réveiller un sourd ! Elle s'dissipe rapidement et j'vois enfin l'blase de cette face de thon devant moi, arrivant à peine au niveau d'mes bourses et d'ses fringues qui ressemblent plus à un patchwork de chiffons et d'morceau d'épaves de rafiot ! Il a raison de tirer cette tronche d'ahurie, car j'ai mon ragomètre à fond ! Chuis même tellement vénère que j'ai d'la salive qui dégoulinent aux coins d'mes lèvres ! Personne avant lui ne m'avait mis dans un tel état de rage depuis mon premier souffle ! PERSONNE !!! Ça va chauffer pour son cul !

Spoiler:
 

- HEEE !! Toi quoi faire chez…...BAAF !!!

J’lui fais déguster une châtaigne monstrueuse qui l’étale vingt mètres plus loin ! Mes pas claquent férocement le sol vers l’Wotan qui peine à s’relever, tout en plaquant une main sur son pif explosé. Il tente de m’aveugler en m’balançant du sable sur mes yeux, mais j’ai l’réflexe de fermer les yeux et d’bloquer la trajectoire de son gourdin manuellement pour l’plaquer violemment au sol, à plat dos ! Et là j’lui fais déguster les 5 fruits et légumes par jour : une pêche (VLAM !), une poire (BLAM !), une prune (SHBIM !), un marron (SHBLAM !) et une châtaigne (BAFF !) ! J’stoppe la castagne pour tirer sa grosse barbe hirsute verdâtre vers moi, de sorte qu’il puisse bien m’viser droit dans mes yeux rougis par la rage !

- QU’AS-TU FAIT À MON FILS, SAC À FOUTRE !!!? RÉPONDS-MOI, SINON JE FAIS GICLER TES YEUX DES ORBITES ET JE PISSE DANS TON CRANE !!!!



Dernière édition par Jormungard Sovereign le Mer 29 Mai 2013 - 16:58, édité 14 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttp://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Jormungard Sovereign
Jormungard Sovereign
•• Lieutenant d'élite ••

♦ Équipage : Aucun (anciennement : les Irons Marines)

Feuille de personnage
Dorikis: 3660
Popularité: 169
Intégrité: 99

Lun 27 Mai 2013 - 23:57

- Pffhhh….Moi savoir….Où cacher fils….Pffhh !
- ALORS DIT MOI OU IL EST !!?
- Pffhhh….Lui pas être loin….Pffhh !

Je rapproche ma tête vers lui !

- OÙ ÇA !!?
- Pffhhh….Dans ton cul ! ….Pffhh !
- MAUVAISE RÉPONSE !!!

BLAM !!

Rhaaa la sale ordure !! Il m'a flanqué un coup d'boule en pleine mouille et m'déstabilise !! Attend voir que j'te.....VLAM ! Aaargh !!! Voilà que c'con en profite pour s'libérer et m'donner un coup d'gourdin au bide ! Forcément ca m'retourne l'estomac et m'oblige à m'courber !! J'peine à redresser ma tête pour apercevoir l'salaud qui s'est déjà éloigné d'moi pour s'remettre de mes coups ! L'aurait mieux fait de m'répondre plutôt que d'mettre de l'huile sur le feu ! Il m'a peut-être étourdi, mais mon état d'berserk m'a fait oublier la douleur engendrée par ses coups ! Tous c'qu'il a faits s'est d'me mettre plus en rogne et de l'cogner tellement fort que même sa mère n'pourrait plus l'reconnaître ! Oooh oui......Je vais lui faire du mal......Tellement mal qu'il va en chialer sa grand-mère, puis j'me délecterai de ses larmes pour les lui recracher à la gueule !

- TOI T’EST UN HOMME MOOOOOOORT !!!

Et comme chuis pas du genre mollasson, je me remets debout et je m’élance aussitôt vers lui à la manière d’un boulet d’canon, dans un cri hargneux qui surprend même l’Wotan ! Ce dernier tremble de peur, il chie dans son froc à tel point qu’il tente de contre-attaquer avec son arme contondante à la noix que j’éclate d’un coup d’punch bestial dedans ! SHCRAACK !! A pu d’gourdin la poiscaille ! SBIIM !! Coup d’poing retourné du poing avant qu’il mange sévère dans ta face ! Et HOP, un chasser bien violent qui lui fait faire un triple salto arrière avant de s’casse la gueule la tête la première ! Et ce n’est pas fini puisque j’empoigne ses jambes à deux mains, je l’soulève au-dessus- d’ma tête comme une vulgaire poupée de chiffon……..

BOOOMM !!!


Et je lui fais mordre le sable de l'îlot en m'servant d'son corps à la façon d'un fouet ! Du coup, il encaisse un horrible choc de plein fouet, et comme je suis submergé par mes passions brutales bah j'réitère l'acte une fois ! BOOOMM !! Deux fois ! BOOOMM !!! Trois fois ! BOOOMM !!! Et ainsi d'suite ! Pour finalement l'faire virevolter en l'air avant de l'envoyer s'écraser sur la montagne dans une brutalité barbaresque au bout d'la cinquième fois ! BRRAAOUMMMM !!! Un bon quart de la montagne s'effondre sur lui dans un bruit d'éboulement bien « rock'n rolls » ! Un nuage de poussière s'élève et plane sur le lieu de l'impact pendant un bref instant avant d'apercevoir la moitié d'ses jambes dépasser des gravats ! Mais chuis toujours pas calmé, NON ! J'veux lui faire apprendre ce que c'est de s'en prendre à MA famille ! J'avance lourdement vers lui, j'prends son mollet d'une main et j'fais sortir de l'éboulis un Wotan qui fait d'beaux rêves et que j'tiens suspendue vers le sol !

Je l'dévisage et l'envie de m'en servir comme défouloir me tente à ravir, mais vraiment ! Mon bras se tend vers l'arrière, poing serrer au maximum et braquer sur sa trogne de thon ! NON ! Faut que j'me calme ! Je risque d'annihiler toute chance de revoir un jour mon fils si j'élimine la seule personne pouvant m'indiquer le lieu d'son emplacement ! D'autant plus que j'ai promis à Slayton de mettre ce barbu poiscailleu sous les verrous, ce qui donne une seconde raison qui m'pousse à n'pas l'tuer ! Il va donc falloir que j'lui tire les vers du nez et pour cela rien de tel qu'un interrogatoire musclé dans une prison de West blue ! D'ailleurs ça tombe bien, j'ai entendu dire récemment qu'il y avait une nouvelle cellule spécialement conçue pour enfermer un géant. Tant mieux, ce n'est pas loin d'ici !

J’le pose sur mes épaules, j’glisse un poing sous mon nez pour enlever les filets d’sang s’échappant d’mes narines et j’me casse d’ici le plus vite possible en rejoignant ma caravelle ! Muum…Mouais, ça va être limite pour l’transporter avec ce rafiot d’merde qui vacille sur les côtés. Vaut mieux que j’fasse pas d’mouvements brusques ou d’conneries, déjà qu’il accueille défilement un géant alors accueillir un Wotan en plus……….


******
10 heures plus tard. Sur le QG de la marine de West Blue ********


L'astre solaire s'éclipse sur l'horizon sans fin de la mer ! Une vue magnifique que savourent trois soldats en train d'se taper leurs énièmes tours de poker depuis l'début d'la journée. Comme tous les autres jours d'ailleurs, et c'est valable pour la plupart de leurs camarades qui ne branlent presque rien d'la journée ! L'un fume une clope collée au bec, l'autre sirote tranquille pépère sa binouze qu'il picole avant d'la poser sur le rebord d'la table et le dernier du groupe n'a pas encore d'poil sur l'menton pour savourer les joies d'la nicotine et de l'alcool. L'un d'entre eux, le plus comique, décide de mettre de l'ambiance.

- Hé les gars ! J’vous ai déjà raconté la blague de Paf la mouette !?
- Euh…Non. Raconte !
- Ouais, vas-y !
- Hé hé, okay ! Alors voilà, C'est une mouette qui s’pose sur la route, une charrette passe et "paf.... la mouette" ! Ha ha ha ha ha !
- C’est quoi cette blague de merde !?
- Et puis y a quoi d’drôle ?
- QUOI !? Sérieux n’dite pas ça, elle déchire !
- Mouais…..Franchement il y a mieux. Même mon fils de 4 ans à de meilleures blagues que…… vous entendez !? C’est quoi ces secousses !?
- T’as raison, je les entends moi aussi, et sa s’intensifie ! C’est quoi, un tremblement d’terre !? Hé, ça va Shiro !? Pourquoi tu fais cette tête d’un coup !? On dirait que t’as vu un…..

La mâchoire du bonhomme descendit grande ouverte en voyant passer un véritable géant en chair et en os qui s’avance vers eux. Ils fixent ensuite le Wotan sur l’épaule du gigantesque colosse en s’demandant ce que c’était, mais aucun n’eut l’courage de lui poser la question.

- Vous savez ou c’trouve le bureau du sous-amiral Ake Niromoto ?
- Dans cette tour au centre ! Il pointe vers le sommet de la tour avec écrit « G-3 ».
- Merci pour l’info, camarade !
- Hé, géant !
- Quoi ?
- Euh....Vous comptez faire quoi de lui pour l’conduire ici ?
- Quelque chose que t’as pas envie d’connaître………

Tous est dit.
http://www.onepiece-requiem.net/t7276-jormungard-sovereign-pour-vous-servirhttp://www.onepiece-requiem.net/t7748-au-moins-ca-c-est-la-et-c-
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1