AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Permission

avatar
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Jeu 23 Mai 2013 - 21:08

1624 | Île de Sirup | Première sortie probatoire de Smiley Smile
_________________________________________________________________________

C’était une magnifique journée. Le ciel était rayonnant et les oiseaux se comptaient par millier en cette période de l’année. Sur la mer bleue aussi calme que limpide d’East Blue, une petite barque dérivait cacher sous une immense ombrelle blanche. À son bord, un marine en permission se laissait dériver vers son destin. C’est donc sur l’île de Sirup que Poséidon décida de le porter, une magnifique place aussi il faux l’avouer, ça fessait changement de la base de la marine, cette grosse base G-2 avec le vieux et tous les autres apprentis marine en formation.

Les circonstances étaient particulières, il s’était avéré qu’encourager une bagarre de nourriture n’était déjà pas une bonne idée, spaghetti boulette ou pas, mais continuer alors que tout le monde s’était arrêté pour saluer le dirigeant de la place, ça s’était la gourde qui avait fait éclater la brouette. Le vieux l’avais reçue en pleine poire la boulette qui lui avait value se petit départ forcé. Au moins, c’était lui qui l’avait pris sous son aile, couver ce petit œuf comme on dit, il l’avait nourrie, habiller et qui lui avais même essuyé les fesses un nombre de fois incalculable. Pourquoi ? C’était simple, mais ça relevais du passé, pour faire court, son père était parti aider la marine dans le Nouveau Monde, aucun contact depuis, quand à sa mère, elle entrait dans la liste d’incalculable victime engendrer par le terrible Tahar.

Sirup, Sirup, Sirup, son petit paradis pour une semaine, mais le vieux avait été bien clair, s’il pouvait racheter ses actions et patati et patata, il pourrait rentrer avant son temps, sinon il faudrait qu’il survive par lui même. Cruel la vie.

Le sable chaud réveilla ses sens, chaque petit grain entre ses orteils venait le chatouiller jusqu’à lui faire dresser les cheveux sur la tête. Ça fessait si longtemps qu’il voulait venir à la plage, profiter d’un bon moment et jouer avec tout et rien. Une enfance ordinaire quoi ! Et ne voyer pas de problème au fait qu’il est vingt-deux étés à son actif, non, non, non. Lui il voyait la vie sous un autre angle, plus longtemps il s’amuserait, plus longtemps il vivrait.

Que faire ? Pensa-t-il, enfin, par quoi commencer plutôt ! Puis, le choix fut assez facile, il enleva ses vêtements, tout en gardant le nécessaire puis débuta un magnifique château de sable, il comptait reconstruire la grosse Berta, par la il voulait bien-dire, la grosse G-2.

Soleil, plaisir et quoi ? Coup de soleil… Oh merde, il était tout rouge comme un homard ! Mais pourquoi monde cruel ! Ça aurait été si simple de se protéger, l’idiot en avait oublié les rudiments de la plage. Il faillait donc suspendre les jeux d’enfant et se diriger vers la ville, la civilisation la crème solaire.


Dernière édition par Smiley Smile le Mar 28 Mai 2013 - 3:55, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
avatar
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Ven 24 Mai 2013 - 22:32

Au bout d’une demi-heure de marche, un zombie boursoufflé pénétra par la porte principale de la ville. Les habitants inquiets se tassaient devant l’immonde créature à la chevelure dorée. Il marmonnait d’étranges paroles tout à fait inaudibles. Un revenant. Les enfants couraient se cacher alors que les adultes scrutaient le monstre qui défilait de porte en porte d’un air désespéré. Le manège dura jusqu'à se qu’il tombe à terre, filet de bave aux lèvres.

Un autre moment plus tard, Smile ouvrit les yeux, il se trouvait attacher sur une chaise d’opération et ligoter aux quatre membres. Bâillonner et retenue la tête dans le vide. Le sang bien monté jusqu'à la racine de ses cheveux, il avait l’impression d’avoir passé une soirée d’enfer. Soudain, un petit bonhomme, non ! Une jolie jeune femme, superbe même, de noir vêtu, petit chemisier et mini jupe, oh mon dieu l’amour avais encore frappé. Se sourire. Elle venait de lui sourire d’un air troublé.

- Pardonnez-moi, je euh, vous libère attendez.

Bon sang, même sa voix était douce comme le Crystal. Une déesse sur deux pattes ! Elle lui retira le bâillon et lui essuya le visage.

- Vous aviez un peu de sécrétion nasale qui coulait jusqu’à vos yeux hihihis.


- HÉ ?! où est la jolie demoiselle ?

- Je suis confus monsieur, il n’y a pas eu de demoiselle ici depuis des lustres !

- Je suis pourtant bien sûr d’en avoir croisé une…

- Oh alors c’est que vous avez remarqué mon maquillage ! hihihi !

Soudain tout devin clair, la tête en bas, sécrétion gluante dans les yeux, kimono beaucoup trop court et cheveux longs. Le docteur n’était autre qu’un Okama… Pauvre Smiley, ligoté tête en bas, mais que diable lui avait-il fait !? Peut-être l’avait-il violé !

- Ne vous inquiéter pas jeune homme, j’ai recouvert votre magnifique corps d’une pommade à base d’herbe fraiche, vos coups de soleil ne vous feront plus souffrir, ensuite j’ai réussi à trouver la source de votre gonflement, il semblerait que votre joli derrière se soit assis sur une ruche d’abeille, vous aviez une dizaine de dards bien encrés dans vos deux jolies fesses hihihi. Heureusement pour vous, vos poumons ont réussi à trouver un chemin pour respirer, sinon la mort serait venue vous chercher ! qui aurais cru qu’un si joli garçon soit en réalité terrassé par une petite allergie aux abeilles !?

- Je suis bien heureux de vous entendre dire que je vais mieux, possible de remettre ma tête en l’air, je vais vomir…

- Oh ciel oui !

Le jeune Okama s’exécuta, puis annonça à Smile qu’il devrait rester une journée de plus en observation histoire de s’assurer de la guérison totale de son corps.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
avatar
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mar 28 Mai 2013 - 0:46

Le lendemain matin, à la première lueur de la journée, car il devait bien attendre au lendemain, le jeune Smile déguerpissait déjà en courant par la grande porte de la clinique médicale. Il faut avouer qu’une nuit d’insomnie par peur de se faire violer à tout moment, vous fait imaginer toute sorte de choses horribles, si seulement le monde était plus, pur... C’est donc après un simple « Merci, bonjour, on s’appelle ! » que le jeune pris ses clics et ses clac. Hasta la vista ! Le client rétabli devait désormais se trouver une place pour retrouver ses forces, une grotte ou un château à la hauteur de sa personne !

Après s’être réfugié dans le chaleureux feuillage d’un arbre, seul emplacement trouvé avant de mourir sous les regards diaboliques de deux pigeons. Smile put se confectionner un pseudo lit de camp en compagnie d’un nid d’oiseau et de quelques bébés volatiles beaucoup moins dangereux que les derniers, le marine en permission pue ainsi se reposer et attendre que la vie reprenne sur l’ile. Dès son réveil, une dizaine de minutes plus tard. Il partirait à la recherche d’un malfrat, d’un contrat ou bien d’un bandit du coin pour le capturer et ainsi retrouver les grâces de son supérieur. C’était selon lui le meilleur moyen au monde, je dis bien au monde pour retrouver son vrai lit et trois repas par jour. Ça et une possibilité de manger des travers de porc une fois tous les deux jours. Son plat préféré.

C’est dans les tréfonds d’une auberge que le mousse réussit à tirer les vers du nez d’un gars du coin. Un type bien, quelque peut crasseux et puant, mais un honnête homme. Selon lui, un dénommé : Méta L. Lique, un gras-double de dernière recommandation qui avait échoué la petite école trois fois, se serais mis en tête de se confectionner une armure invincible, le tout avec l’aide de sa mère et de ses conserves. Il se cacherait également non loin du village principal et terroriserais pour le moment les vieux et les plus jeune, un personnage étonnamment diabolique dont le but devait être de gouverner le monde. Cet ennemi semblait bien redoutable voir impossible à combattre, mais le héros dénommé Smiley Smile n’était pas un froussard, pas aujourd’hui. Il s’éprit donc de la nappe tachée de bière et la noua autour de son cou avant de déguerpir en dehors de la bâtisse. Il resta ensuite une bonne demi-heure sous le perron de l’établissement, trop honteux d’avoir fait une si belle sortie de scène sans avoir demandé de plus ample renseignement sur la localisation de sa cible. Par chance, une vieille demoiselle passa dans la rue, lui offrit un biscuit et en lui racontant une vieille histoire sur un chat gris tacheté de noir qui mangeait une drôle de nourriture appeler, baklava. Probablement une folie de son imagination, elle finit par lui donner le renseignement tant attendu ! Vingt-trois, rue du maïs la petite maison verte avec une grande grange rouge derrière. La vieille lui confia même qu’il était temps qu’une personne raisonnable s’en prenne à la terreur du village ! Ce qui remonta le super héros dans son estime personnelle. Il partit ensuite bras tendu, cape au vent, en direction de cette immense forteresse, celle ou se cachait une malsaine créature dotée de pouvoir cérébral et de, non. Simplement un homme de métal.
Méta L. Lique
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
avatar
Smile


Feuille de personnage
Dorikis: 2370
Popularité: -182
Intégrité: -25

Mar 8 Oct 2013 - 21:17

Tel l’espion qu’il s’imaginait souvent être, le mousse contourna la grange, scrutât tous les recoins et finit par trouver sa cible. Niché sur le toit de la vieille construction, le blondinet avait trouvé une grande trappe recouverte d’un champ de force translucide, satané Méta L. Lique, encore un coup d’avance. L’ennemi n’était pas loin et c’était surement son entrepôt personnel avec toute une armée de monstre sanguinaire doté d’une tenue de camouflage blanche tacheté de noir, ou même pire ! Noire tachetée de blanc…

Il était temps d’agir, tel le héros qu’il devait être et au nom de la marine il s’empara de l’une de ses chaussures et attaqua le champ de force, encore et encore. Jusqu’à ce que la barrière vole en éclat ! Laissant par la même occasion tomber le gentil marin, un étage plus bas.


- Métatrouile ! vou.. vous est, é, cette en état d’ares, aresta, arestation !

Le choc était violent, mais le héros à la nappe couverte d’alcool réussi à se relever, de nouveau encercler par un troupeau cornu d’ennemi, Smiley Smile retournait sur le terrain. Il pointa son index vers l’homme de métal qui jusqu’à maintenant n’avait même pas osé se retourner, lui parler ou tenter de fuir ! C’était donc un adversaire de choix, un homme un mâle viril comme lui, qui ne comptait pas fuir ! Smile, prenant son courage à pleine dent, courut donc vers lui évitant au passage les langues longues et visqueuses de ses ruminants mutants. Il lui assena un coup de pied si puissant qu’il crut rapidement l’avoir décapité !

- Oh mon dieu non ! Metavadrouille ! ne meurt pas tu as tant de choses a vivre ! pourquoi me regarde tu comme ça. Dit-il en prenant la tête de son ennemi vaincu… POURQUOIIIIIIII !?

Il venait de commettre l’irréparable, le corps froid et gigantesque de son nouvel ami et ancien rival se tenait devant lui, froid comme un mort vidé comme un homard dans l’assiette d’un obèse… Smile savait que des gens mourrait, mais ignorait encore que l’ont se vidait de son âme de cette façon, lui qui pensait qu’à sa mort les gens récolteraient l’eau qui s’évaporerait de sa peau pour en faire du fertilisant à plante… il devait se faire à l’idée, les gens morts disparaissaient honteusement comme la coquille vide qu’il avait dans les bras.

Suite à cette tragédie, le mousse porta ses veux de bonheur à la mère du défunt et son jeune fils. Leur donna une poignée de main remplie d’émotion alors qu’il pleurait à chaude larme sur son propre sourire fendu jusqu’aux oreilles.

- Vous savez, sa dépouille me sauvera la vie, snif. Grâce à elle je peux retourner voir papy et sauver mes fesses, je l’ai fait seulement, car il comptait dominer le monde et j’ai laissé les monstres enfermer dans leur cage, vous n’avez qu’à les laisser là et dans quelques jours elles auront disparu !

Trop sous le choc pour répondre, ou totalement fasciner par la tournure des évènements la femme lui claqua la porte au nez, c’était peut-être sa façon de débuter un deuil. Pensa le mousse. Ou simplement qu’elle ne croyait pas le récit complètement stupide de se jeune fou.

À sa base, la réaction fut semblablement la même, les gens ne comprenaient pas trop, mais au moins il avait rapporté la (dangereuse) armure d’un criminel se qui lui permis d’arriver a temps pour manger des travers de porc à la cantine.

________________________________________

Un peu plus loin, dans la sale d’analyse.

- Hé Jerry, regarde-moi ça, ta vue se que le mousse a rapporté de son voyage ?
- Nan c’est quoi ?
- Une espèce d’armure avec une mini mitraillette intégrer et cacher dans l’un des bras, je sais pas qui avait cette armure, mais se devait être un mec franchement dangereux !
- Ouais, ou pas. Aller fou la dans les objets à jeter on a pas de temps à perdre avec ces conneries.
http://www.onepiece-requiem.net/t7133-smiley-smile-pour-vous-faire-sourirehttp://www.onepiece-requiem.net/t7889-la-fiche-de-smile
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1