AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Tu peux lever les bras vers le ciel, personne ne viendra pour te sauver

Montana Candy
Montana Candy


Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: 14
Intégrité: -4

Ven 28 Juin 2013 - 2:49

Candy passa une première nuit avec son nouveau groupe. Elle s'était en quelque sorte allié à ce groupe de bandit et était devenu officiellement leur petite soeur. Le groupe de bandit n'était pas composé que de frère de sang, mais regroupait en gros des amis ayant vécu depuis toujours dans ce monde qu'est la misère de Goa. Le combat et les dégâts causés par la jeune femme était déjà loin derrière et une fois le jour arrivé, tous s'activèrent à la réparation de la demeure.

Les hommes coupaient du bois, cherchaient des lianes afin de retenir, maintenir des planches en attendant d'avoir les outils nécessaires afin de refaire de cette maison, une maison digne de ce nom. La nuit porte conseil et une fois réveillé, les bandits expliquèrent à Candy qu'ils avaient décidé d'agrandir la maison afin de lui faire une chambre rien que pour elle. La décision de ses nouveaux frères était si soudain que la jeune femme ne savait que dire.

C'était comme chez elle, les gens l'appréciaient, l'aimait et lui donnait plus qu'elle ne pouvait en demander et recevoir. Cette simple annonce suffit à faire lâcher une larme à la jeune femme qui, par l'action de ces hommes qu'elle venait de rencontrer lui démontrait qu'elle avait eu raison de quitter son île afin de voyager et explorer le monde. Ici aussi elle avait un rôle à jouer, comme quoi il est possible pour elle de devenir quelqu'un en dehors de son foyer doux et protecteur.

Voyant que la jeune femme se retrouvait émotionnellement un peu ému, les bandits sautèrent dans sa direction et tenta de la réconforter, sans doute pensaient-ils qu'elle était triste.

Ha les hommes, ils n'arrivent décidément pas ce que pensent les femmes.

Décidé de changer leur maison en quelque chose de plus grand, plus beau, enfin une maison où une femme pourrait vivre, les bandits se réunirent afin d'organiser une réunion. Ils avaient besoin de matériel, mais pour cela ils devaient de retourner à Goa. Le seul hic dans leur plan était qu'ils en revenaient de Goa et tout comme Candy à Fushia, ils n'étaient pas les bienvenue de l'autre côté de la colline. Leur dernier coup en date était encore frais dans l'esprit des habitants de la capitale et y retourner signifierait mettre leur vie en grand danger avec en cas d'échec des condamnations à mort sur la place public.


"J'ai qu'à m'y rendre."

"Ce serait la meilleure des solutions."

"Elle n'est pas connue, c'est vrai qu'elle ne court aucun risque."

"Il lui faudra passer Grey Terminal aussi."

"Et ce n'est pas un lieu recommandé pour une femme seule, surtout avec autant de classe."

"Il n'a pas tort."

"Je suis assez grande pour me défendre."

"Elle à plus de force que nous tous réuni."

"Merci de me soutenir Oni-chan, toi au moins tu sais que ta sœur à de la force dans les bras."

"Tu t'en sens capable ?"

"Les doigts dans le nez et puis je veux me rendre utile aussi."


La réunion dura une bonne demi-heure. Durant tous ce temps, le groupe de bandit expliqua à la jeune femme comment elle devait s'y prendre afin de quitter le Mont Corbo et rejoindre Grey Terminal et comment depuis le Terminal s'infiltrer de l'autre côté des remparts. La tâche n'était pas simple et pas non plus à la portée de tous. Depuis leur coup à Goa, ils lui expliquèrent que la sécurité aux abords des remparts devait être renforcé et qu'elle allait devoir faire preuve de beaucoup de discrétion et d'agilité afin de tromper la vigilance des gardes.

Candy n'était pas du genre à écouter, d'ailleurs pendant qu'elle recevait les consignes à suivre, la jeune femme ne pensait qu'à une chose, la peinture qu'elle allait appliquer dans sa nouvelle chambre. C'était peut-être puéril de sa part, mais la jeune femme portait beaucoup d'importance à la peinture de sa chambre. Chez elle, elle avait fait refaire cinq fois la peinture de sa chambre en deux semaines et à chaque fois parce qu'elle n'aimait plus la teinte que prenait la couleur en question à différent moment de la journée, enfin elle était très difficile.


" Tu as compris ?"

"Heu, oui 5/5. "

"Répète pour voir."

"Fais-moi confiance je te dis, j'ai tout retenu."


Quittant le Mont Corbo, Candy descendit en direction de Grey terminal. Le chemin reliant la maison des bandits jusqu'au terminal était un chemin escarpé et peuplé de nombreux animaux sauvage, mais grâce au conseil des bandits, la jeune femme n'eut aucun mal à éviter la tanière et repère des plus dangereux, quant au reste de la faune et flore sauvage, sa seul force suffit à calmer les plus belliqueux d'entre eux.

Plusieurs heures plus tard, la jeune femme arriva enfin à la fin de la forêt et tomba face à la réalité du monde de Goa. Grey terminal était comme ses frères lui avaient décrit, une grande décharge à ciel ouvert. A peine le dernier arbre de la forêt franchie qu'elle se mit à marcher non pas sur un sol fait à base de terre, mais de conserve en métal, d'ordure ménager et de pièce métallique.


"Ha, oé ce n'est pas Fushia."

Candy reconnaissait bien la le paysage d'une île en désolation. Elle ne savait pas ce qui l'attendait de l'autre côté des remparts qu'elle devait trouver et franchir, mais ce qu'elle voyait en arrivant au terminal lui rappelait un peu les histoires que lui racontait son grand-père sur le passé de leur île, quand elle n'était qu'un grand terrain vague où seul les plus forts survivaient et les faibles se faisaient écrasé, mais ça c'était avant.


Dernière édition par Montana Candy le Sam 6 Juil 2013 - 14:48, édité 1 fois
http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t7759-montana-candy]Candy[/url]http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t8054-candy-montana]
Montana Candy
Montana Candy


Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: 14
Intégrité: -4

Ven 28 Juin 2013 - 18:47

La première chose que l'on pouvait dire concernant cette partie de l'île était qu'elle n'était pas la plus accueillante. La forêt dangereuse et hostile semblait plus propre que Grey Terminal et pourtant de nombreuses espèces de créature sauvage y vivent.

Bien qu'extérieure à l'île, Candy voyait à quel point l'activité des hommes pouvait détruire la nature. Si pour que l'homme puisse perduré il fallait en arriver là, alors Candy devrait être vu comme une écologiste. Elle ne l'était pas, mais n'aimait pas le spectacle qu'elle voyait et pourtant elle ne se trouvait qu'à l'entrée du terminal. Ses frères lui expliquèrent qu'il lui faudrait deux heures de plus une fois arrivée à l'entrée du bidonville pour atteindre les rempart, alors si ce qu'elle voyait était le début, que trouverait-elle en s'y enfonçant davantage.

Que c'était-il passé ici pour en arriver à ce stade ? Le sol était couvert d'ordure. Habitué à la propreté, Candy se baissa et poussa quelques ordures afin de voir si la couche de saleté qui recouvrait le sol était important. Une minute après avoir commencé, elle ne trouvait toujours pas la moindre trace de terre à croire que cette partie de l'île n'est que déchet et ordure, un monde créé par les hommes qui est apparu en même temps que la création de cette île.


"C'est peine perdu. Je me suis sali les mains pour rien. Tsss et j'ai rien pour m'essuyer les mains."

C'est donc dans ce monde sale, crasseux, infect et immonde que Candy s'aventura. Quittant une forêt hostile pour un monde pollué, la jeune femme avançait. Quelle que soit la direction où son regard se posait, elle tombait toujours sur des débris au point ou après plusieurs minutes, elle marcha droit devant elle sans même prêter attention à ce qui se passait autour d'elle. Elle était comme une enfant à qui on aurait dit ne n'adresser la parole à personne, de se rendre d'un point A jusqu'au point B sans faire de détour, comme un automate.

Tout aurait pu bien se passer pour Candy. Elle progressait assez vite dans ce monde et personne ne lui parlait ou ne la sollicitait, l'idéal pour une personne qui ne connait pas la cruauté des hommes de Grey Terminal, mais voilà, après avoir franchi une petite colline de déchet, Candy tomba sur une agression. Une jeune femme se faisait agresser par trois hommes. Elle demandait à l'aide, mais personne ne semblait vouloir lui porter assistance. En tant que femme, elle ne pouvait pas rester les bras croiser à ne rien faire.


-- -- -- Flash back -- -- --

" Quoi que tu puisses voir, ne te mêle pas des affaires des autres."

"D'accord, j'ai compris"

Les gens qui vivent dans le Terminal sont sans scrupule, sans compter que le terminal est sous la coupe de bande criminel. Jouer les héros ne t'attirera que des ennuie.

-- -- -- Flash Back Fin -- -- --

Tel une héroïne, Candy se jeta sur les deux hommes qui s'en prenaient à la femme. D'un coup de poing, elle calma le premier, puis ordonna au second de partir avant qu'elle ne s'énerve. C'était simple, un jeu d'enfant. S'il acceptait de laisser la jeune femme, ils pourraient partir sans aucun problème. Voyant son compagnon au sol, l'agresseur, sans doute dans un excès d'orgueil ne pouvait s'empêcher de s'en prendre également à Candy. Il sorti un couteau, le lécha et fonça sur sa nouvelle proie. Lent et prévisible, il ne représentait aucun danger pour la pirate-bandit, enfin Candy quoi. Un mouvement sur le côté et un pied qui traîne et voilà l'agresseur au sol sur son ami.

Le premier agresseur qui s'était fait avoir par la jeune femme venait à peine de se remettre du coup dans le ventre qu'il se mangea un coup de tête de son camarade. Il avait mal et il y avait de quoi, car le front de son compagnon venait de lui percuter le nez. Si ce coup avait de quoi l'énerver encore plus, il pouvait remercier sa chance, car le couteau de son camarade s'enfonça entre ses jambes et manqua de peu de lui perforer ses bijoux de famille.


"Je pense que vous avez compris la leçon. Que je ne vous reprenne pas à agresser une.. "

*Hin, il m'arrive quoi. Pourquoi je me sens comme drogué....*

Si Candy se sentait comme sous l'effet de drogue, c'est parce qu'elle venait d'être drogué. Pendant qu'elle avertissait les deux agresseurs sur les possibles conséquences d'une récidive, la jeune femme en profita pour la piquer avec une seringue contenant un étrange liquide.

Les conseils que les bandits lui avaient prodigués avant qu'elle ne quitte le Mont Corbo étaient très claires et devait lui permettre de réussir à franchir Grey Terminal sans accroche. En décidant de ne pas suivre ces mêmes conseils, même pour une cause qui semblait juste, elle venait de tomber dans le piège d'un groupe d'escroc.


"Ça à marcher ?"

"Enfin."

"Cava faire cinq jours que l'on a rien présenté au boss. Je ne pensais pas qu'un piège comme celui-ci marcherait."

"Elle n'est pas d'ici c'est sûr. Regarde ses vêtements, elle doit surement venir de Fushia. "

"Elle n'est pas de cette île moi je te dis."

"Qu'est-ce que tu en sais toi ? Une personne qui n'est pas de l'île viendrais ce perdre dans ce trou à rat ? Arrête de parler pour rien."

"En tout cas, si on l'amène au boss, il pourra la vendre comme esclave et en tirer un bon prix, assez pour tous les jours où on pas rien trouver à lui apporter."

"Avant ça je veux lui faire gouter ma vengeance."

"Arrête, si on l'abime elle ne vaudra plus rien."

"Tssss"


C'était triste à dire, mais en n'écoutant pas les conseils qu'elle avait reçus, la jeune Candy se retrouvait allongé sur le sol. La drogue qu'elle avait reçue ne l'avait pas endormi. Elle voyait et entendait tout ce qui se passait autour d'elle, mais ce retrouvai dans l'incapacité total de bouger et d'interagir avec son environnement. Son corps était lourd, sa vision un peu flou. Au bout de deux minutes, elle ne sentait même plus son corps et au bout de la troisième minutes, ses paupières se fermèrent et l'envoya directement dans le monde des rêves ou plutôt des cauchemars.


Dernière édition par Montana Candy le Sam 6 Juil 2013 - 14:48, édité 2 fois
http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t7759-montana-candy]Candy[/url]http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t8054-candy-montana]
Montana Candy
Montana Candy


Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: 14
Intégrité: -4

Jeu 4 Juil 2013 - 0:10

-- -- -- Flash back 6j avant les évènements -- -- --

"On va faire quoi ?"

"Tu es drôle toi, on va devoir lui expliquer ce qu'il vient de se passer."

"Le chef n'est pas connu pour être reconnaissant envers ceux qui échouent."

"Écoute, si on ne lui dit rien, nous serons traqué et il nous fera tuer une bonne dizaine de fois, puis nous ressuscitera avant de nous tuer une fois de plus."

"Qui lui dira ?"

"Qui lui dira quoi ?"


Grey terminal à beau être un enfer, même en enfer il y a des personnes qui règnent comme des rois et utilisent la force et la peur afin d'accroitre leur puissance sur ces terres. Autrefois, partagé par de nombreuses bandes armées, le Terminal c'est vu petit à petit annexer par une bande bien plus agressive et dangereuse que les autres. Chaque jour des affrontements ont lieux un peu partout dans le Terminal, le but de ces affrontements ? La survie.

C'est dans ce contexte que les Black Cats, l'un des groupes de brigands du quartier Ouest du Terminal se retrouva au bord du gouffre. Dernière victime de celui que l'on ne nomme pas, chef en passe de devenir le chef suprême du Terminal, Ozmo Le chat venait d'apprendre que l'une de ses équipes les plus productives venaient de se faire détruire. Une équipe composée d'une vingtaine d'homme et de femme ayant suffisamment d'arme pour se défendre en cas d'attaque venait, d'après ce que l'on venait de lui dire se faire détruire en moins de temps qu'il n'en faut pour voler une sucette à un nourrisson. Dans un contexte tendus, c'était bien évidemment la dernière chose qu'un chef de gang souhaitait entendre.

Ne croyant pas la nouvelle, Ozmo avait fait le déplacement en personne. Sur place, le chef des Black Cats était rouge de colère quand il confirma de ses propres yeux que la rumeur était belle et bien fondé. De son équipe il ne restait qu'une poignée de personne. Cinq âmes chanceuses, cinq poltrons qui avaient abandonné la zone de combat.

Pour donner un exemple, Ozmo fit exécuté les lâches sous les yeux de ceux qui l'accompagnaient. Le message est clair, un Black Cats ne doit pas fuir, mais se battre jusqu'à la mort, car les lâches connaîtrons également la mort.

Se déplaçant vers le troisième hommes, Ozmo se stoppa. L'un de ses bras-droit lui parla à l'oreille. Deux minutes plus tard, le chef des Cats baissa son arme et s'adressa aux survivants.


"C'est votre jour de chance à vous. Kkozo viens de me dire une chose intéressante. Je vous laisse une chance de vous racheté. Saisissez votre chance, car si vous la laissez passer je vous ferais souffrir pendant un mois entier avant de vous tuer."

"Vous avez une semaine pour trouver quelque chose de valeur. Or, diamant, cargaison d'arme, ce que vous voulez qui possède une grande valeur marchande, même une esclave s'il le faut. Nous avons besoin d'argent, car votre défaite vient de nous priver de bien plus que ce vous pensez. Ce n'est pas seulement un territoire que vous nous avez fait perdre, mais nos revenus du trafic avec la révolution ainsi que plus important, notre honneur. 5.000.000M, voilà la somme que vous devrez nous apporter."

"Ne pensez même pas à fuir, car nous vous retrouverons. C'est clair ?"

"Oui, oui merci, très clair."

"Ne gaspillez pas votre temps en remerciement, car le temps s'écoule."


5.000.000B, ce n'est pas une grande somme, un pirate qui s'active à pilier des villes et villages peut regrouper cette somme en moins d'une semaine. Un Chasseur de prime peut en une seule prise rassembler cette somme, mais au Terminal, 5 millions représente une somme colossal et à moins de s'aventurer de l'autre côté de la rempart de Goa où s'en prendre directement au gang les plus riches et par conséquent les plus dangereux, c'était impossible. La révolution se trouvant au Terminal était peut-être en possession d'une telle sommes, mais leur puissance de feu est tel que peu d'habitant ou groupe peut se dresser contre eux, pour ne pas dire que personne ne peut se dresser contre eux.

-- -- -- Flash Back Fin -- -- --

Drogué et incapable de se sortir du pétrin, Candy se laissa transporté par le groupe de brigand. Une quinzaine de minutes plus tard, là voilà dans l'antre de ces mêmes brigands. Toujours endormi, elle ne savait toujours pas dans quelle merde elle se trouvait. Ce n'est que deux plus tard que la jeune femme se réveilla. Le réveil fut assez brutal, mal de tête, douleur au poignet, estomac complètement retourner. C'était le plus dur réveille de sa vie. Voyant que les effets de la drogue commençaient à se dissiper l'un de ses geôlier lui donna une tisane dans le but de calmer ses douleurs.

Pourquoi ceux qui l'ont agressé prendrait soin d'elle ? Ce n'était pas logique, mais ayant un mal de chien et étant toujours faible, la jeune femme se laissa presque faire et absorba le liquide que lui proposait la main inconnue. La tisane était forte, le temps d'un instant Candy se sentait comme torturé à vif, mais une minute plus tard la douleur disparue et avec elle le sentiment de brouillage et les nausées.

Toujours un peu faible, mais consciente de ce qui se passait autour d'elle, la jeune navigatrice comprenait peu à peu dans quelle situation elle se trouvait. En écoutant la conversation de ceux qui la retiennent, elle apprit qu'elle allait être vendu comme esclave. Elle allait être vendu comme une marchandise dans le but de sauver la vie de ceux l'ayant drogué et conduis jusqu'ici. C'était un peu confus, mais c'était le maximum que son cerveau pouvait analyser.

Dans son état, elle ne pouvait se libérer, elle était trop faible, d'ailleurs elle ne sentait même pas l'ensemble de ses membres. Sa seule chance de s'en sortit était d'attendre et d'économiser ses forces le temps que la drogue ne fasse plus effet. Si elle arrivait à retrouver ses capacités avant d'être vendu, alors elle se sortirait d'affaire.

*Je dois économiser mes forces*

Bon nombre de personnes auraient perdus leur sang froid, auraient paniqué, auraient tenté de gaspiller leur force en ce débattant, Candy aussi fait partie de ces gens là. Elle n'est pas du genre à se laisser faire, mais que peut-elle faire quand on estenchaîné et que l'on se trouve en plus de ça ligoter à un lit. Deux entraves qui font que toute résistance est inutile. Dormir et espérer se refaire une santé jusqu'à qu'une occasion s'offre à elle est la seule décision logique à prendre.


Dernière édition par Montana Candy le Sam 6 Juil 2013 - 17:04, édité 2 fois
http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t7759-montana-candy]Candy[/url]http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t8054-candy-montana]
Montana Candy
Montana Candy


Feuille de personnage
Dorikis: 1750
Popularité: 14
Intégrité: -4

Sam 6 Juil 2013 - 14:54

Sa décision était prise, dormir, reprendre des forces pour attaquer de plus belle une fois qu'elle serait de nouveau avec la pleine mesure de sa force. Ses yeux fermés, Candy commençait à laisser le vide l'emporter, rêvant de tout et de rien, mais surtout plus de choses inutiles, elle n'était plus aussi tendue. Qu'importe ce qui se passe autour d'elle, elle n'allait pas revenir sur sa parole, après tout s'était sa vie qui était en jeu et dans une tell situation, le risque de mort ou autre atteignaient un pourcentage dépassant les limites du raisonnable.

C'est à ce moment, une fois qu'elle venait de fermer les yeux et qu'elle semblait loin, qu'un de ses ravisseurs décida de venir voir sa marchandise. Que venait-il faire ?, bref, Candy le sentait, d'ailleurs qui ne le sentait pas. Son odeur était puissante. Un mélangé d'épice, de linges sales, d'ordures, une odeur capable de réveiller un mort et le tuer une fois de plus. Il est difficile de dormir dans de telles conditions et pourtant connaissant mieux que personne ses capacités et dieu savait qu'elle n'était pas en forme, Candy joua les belles au bois dormant.


"elle dort comme un loir"

Tête-à-tête avec son ravisseur, Candy ouvrit lentement l'un de ses yeux. L'homme qui la maintenait prisonnière regardait les sangles et les entraves qui bloquaient la jeune femme. Pensant qu'elle dormait, celui-ci se tourna et allait s'en aller, mais c'était sans compter le coup de tête qu'il reçu directement au niveau de l'arrière de son crâne.

"Non, mais tu vas me lâcher tout de suite, moi jte dis. Ta intérêt à ce que je ne te retrouve jamais, car je te ferais manger tes yeux toi, ton frère, sa femme et toutes les personnes que tu connais finirons paraplégique. Oh mon dieu que je vais te tuer sale pervers. Depuis quand. Tu m'as vraiment mise en colère, tu es mort. Je vais te tuer, te ressusciter, te tuer une fois de plus, après ce sera le tour de ton âme de mourir. AAAAAAAh"

Fini le plan, fini la récupération d'énergie. Place à la colère et à l'énervement. Candy était hors d'elle, elle venait de jeter en pleine figure de l'un de ses agresseurs la sentence qui l'attendait. Chez elle, quiconque lui aurait fait une chose pareille serait morte et aurait condamné par la même occasion trois générations de sa famille, mais à Grey Terminal, elle n'était personne, personne à part une future esclave en devenir, ce qui signifiait que ses ravisseurs n'avait que faire de ce qu'elle proférait.

"Elle dort comme un loir, tu disais. Mouais. Va me prendre une autre dose de drogue, on va la calmer cette grande gueule."

C'était fait. Candy avait dit tout ce qu'elle avait à dire à ses agresseurs, mais voilà en agissant ainsi, elle venait de gagner une autre dose de drogue, un autre voyage forcé vers le pays des rêves. Maintenant elle pouvait dire adieu à toute chance de récupérer ses forces, de tenter une attaque surprise afin de se libérer de son état de captivité, de retrouver sa liberté chère à son cœur.

"Non, ce n'est pas nécessaire. Je rigolais. Je rigolais je te dis, dépose cette seringue. Dépose, tu comprends pas quand je te parle alors ? Je te jure que toi, je vais me faire un plaisir de.. encore cette drogue... zz ZZ zzz"

Une piqure plus tard, Candy était out. La drogue était puissante, assez pour l'endormir plusieurs heures. Durant son sommeil, Candy ne put pas voir l'homme derrière son enlèvement, celui qui avait posé un ultimatum sur la tête de ses hommes.

"Hum, hum. Vous vous êtes surpassé en dirait."

"Merci patron."

"Où avez-vous trouvez une telle créature ?"

"Ici même."

"Dans le Terminal ?"

"Oui."

"Une femme de ce genre ne peut vivre ici, il suffit de voir ses vêtements ?"

"Nous pensons qu'elle n'est pas d'ici ?"

"Une femme qui n'est pas du terminal et qui traîne dans le Terminal ? Vous vous moquez de moi ?"

"Non, je vous l'assure."

"....Je vais vous croire, parce que cela me ferait mal de vous éliminer."

"Voyez comme le boss est bon."

"Nous sommes donc pardonnés ? Pas avant de l'avoir vendu."

"Quoi ? N'oubliez pas, votre dette est de 5 millions de berry, si sa vente me rapporte 5 millions, vous serez pardonné, sinon, je ferais en sorte de creuser trois tombes."


La conversation entre le Boss des Black Cats dura quelques minutes encore, puis ce dernier observa la jeune femme sous tous les angles possibles. Il était physiquement attiré par elle, mais savait qu'en usant d'elle elle perdrait de la valeur marchande. Pour Ozmo, il n'y avait rien de plus important que l'argent et le pouvoir, alors il préféra ne rien en faire et garder la valeur marchande de Candy intacte.

"Vous me l'emballer et vous irez la vendre ce soir à la salle de vente de Goa. Utilisez le réseau de la révolution pour passer. Il y a un homme dans leur groupe qui se laisse amadouer par l'argent. Graissez lui la patte, il vous conduira directement à Goa sans que nos ennemies ne le sache."

"A vos ordre patron. Vous trois vous venez avec moi."
http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t7759-montana-candy]Candy[/url]http://[url=http://www.onepiece-requiem.net/t8054-candy-montana]
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1