AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


 FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mer 23 Fév 2011 - 18:58

West Blue était réellement un océan exceptionnel. Il y avait beaucoup d'îles, toutes plus intéressantes les unes que les autres. La prochaine ville que Kana et Hotaru visiteraient serait sur Hinu Town. Si ils pouvaient y mettre ne serait-ce qu'un seul pas tout du moins. En effet, des rumeurs couraient sur le navire selon lesquelles seuls les gens riches pouvaient évoluer au sein des étranges murailles qui entouraient et emprisonnaient l'animation et le luxe des grandes maisons et des bâtiments les plus cossus. C'était ce qui s'échappait du bateau marchand sur lequel Ayami et Suu demeuraient depuis maintenant deux semaines. Ils avaient quitté la précédente civilisation qu'ils avaient croisé sans regrets. En effet, les deux jeunes gens n'avaient rencontré qu'un peuple insignifiant et inintéressant, uniquement obnubilé par le métal qu'il produisait et les forgerons qui peuplaient l'île et qui étaient traités en réels Dieux. L'albinos n'avait même pas eu le courage de demander une nouvelle lame pour son sabre. Tout le monde avait été si froid et si refermé sur lui-même ! Franchement, ce n'était pas ainsi que le tourisme allait augmenter... Enfin, les visites je veux dire.

Mais revenons plutôt à nos moutons voulez-vous ? Car oui, les deux pirates qui sont devenus les héros de nos aventures allaient débarquer sur l'île qui contenait surement l'une des villes les plus riches du monde. Peut être même la plus riche ! Pour l'atteindre cependant, les deux amis devraient affronter la chaleur d'un désert exposé au soleil le plus ardent. L'albinos décida tout d'abord d'aller chercher sa paye et celle de son frère. Ils avaient tout juste assez de berrys pour pouvoir acheter des nouvelles tenues, plus riches et travaillées, qui leur serviraient à entrer dans la ville close lais également du matériel pour le voyage. En même temps, la médecin avait travaillé d'arrache-pied, ne ménageant pas ses efforts sur le bâtiment et était restée à bord alors qu'une escale appréciable s'était présentée. D'ailleurs, c'était tout à fait la même chose pour Hotaru, lui aussi n'avait pas cédé et avait effectué ses taches comme un force-nez, déplaçant des caisses qui pesaient plus lourd que lui ou en acceptant des travaux comportant quelques risques.

Ainsi, après trois heures de dures négociations, la médecin acheta au type chargé des ventes sur les marchés une robe qu'il qualifia de toute dernière mode mais en même temps assez large pour que la jeune femme puisse porter sa sacoche en dessous sans que cela ne se voit, une sorte de coiffe, indispensable pour compléter la parure et sembler réellement faire partie de la noblesse ou la bourgeoisie de ce monde ainsi qu'un ensemble pour Hotaru qui lui allait d'ailleurs comme un gant, on aurait réellement dit un petit riche quand il exagérait son rôle en faisant de petits regards supérieurs. C'était réellement à s'en tordre de rire. Kana avait également obtenu plusieurs gourdes d'eau et avait payé le droit de voyager en groupe, avec les marchands qui voyageaient sur le bâtiment. Tout était déjà planifié et à vrai dire, Suu et Ayami étaient impatients de pénétrer dans cette ville qui semblait aussi instructive qu'elle était belle selon les dires des habitués. Il semblait également y avoir de nombreuses spécialités locales au niveau culinaire, ce qui intéressait au plus au point le jeune blond.

Le voyage dans le désert à travers les canyons dura deux jours. Enfin le convoi apercevait la ville d'Hinu Town. Il faisait nuit mais le ciel renvoyait de part ses multiples étoiles la lumière qui permettait de continuer à marcher. En fait, il était même beaucoup plus agréable de voyager de nuit à travers ces étendus car en plein jour, la chaleur devenait si intense que même les serpents n'osaient plus sortir de leurs trous. Il avait fallut trouver des abris, ce qui n'avait pas été si compliqué compte tenu que la petite troupe avait voyagé entre des falaises rocheuses la plupart du temps. Chaque pas qu'elle faisait la rapprochait encore un peu plus de la luxueuse cité. Mètre après mètre, ce qui au départ n'avait été qu'un point avait grossit et était enfin devenue ce qui ressemblait bien à une énorme ville, entourée par des remparts d'où s'échappaient divers clochers à l'architecture exquise et travaillée.

Kana et Hotaru était presque au pied des murs. C'était l'heure de se changer, de tirer toute cette poussière qui s'était accumulée sur leur peau, leur rendant le teint presque matte. Ce fut avec un plaisir non dissimulé que la médecin se lava les cheveux et se décrassa enfin. Elle revêtit ensuite la robe compliquée qu'elle avait acheté puis observa satisfaite l'apparence de son frère. Ils passeraient, oui, il n'y avait aucun doute pour ça.


Dernière édition par Kana Suu le Dim 27 Fév 2011 - 20:59, édité 1 fois
Invité
Invité


Jeu 24 Fév 2011 - 20:07


Hier j'étais à Logue Town ancien ville du châtiment suprême . Ville de naissance d'un ancien roi des pirates , ce pirate connue pour être le seul à avoir atteint une certaine île de Grandline nommé Rough-Tell mais aussi pour être le père d'un grand pirate lui appelé Ace au Poing Ardent . Portgas D.. Ace de son vrai nom qui lui est le frère d'un pirate qui aura bouleversé lui et son équipage des Mugiwara l'ère de la piraterie ; cet homme Monkey D. Luffy et l'homme qui à sut faire bouger la Marine mais aussi , sans oublier l'aide de son équipages , détruit le gouvernement à Enies Lobby . Sa fait maintenant quelques longues années que cette histoire c'est passer mais on peut ainsi percevoir les faiblesse d'une police des mers appelez Marine , c'est habillez de bleu et blanc qui ont une forte dent contre eux les pirates . Les Pirates nous voit comme des emmerdeurs qui sont la juste dans le but de leur casser leur rêve mais non ! Nous Marine ! on ne fait que notre boulot et on protège les habitants de Blue Seas ainsi que ceux de Grandline . Voila pourquoi je ne suis en rien leur amis et je suis pas là pour non plus pour les aider !

Mais aujourd'hui j'avais quitter East Blue pour me rendre en expédition avec un équipage sur West Blue . J'avais pour première ordre de me rendre à Hinu Town sauf que je ne connaissais pas vraiment cette ville . Comme sa restait un ordre je pouvais m'y opposer , de toute façon m'y opposer serais limite dans la même lignée que de me suicider . Il devait être 10 heures du matin maintenant et je voyais seulement maintenant le soleil se lever , un peu bizarre qu'il se lève si tard mais bon j'avais pas la tête à me poser trois milliard de questions donc je chercha pas plus à comprendre . Le village en lui même était sympa , des petites chaumières par-ci par-là et etc ... Mais pour ce qui s'agissait des villageois à les voir t'observer par leurs fenêtres discrètement , la visite semblaient légèrement les déplairent . Il y avait personne dans la rue quand je tomba nez à nez sur une jeune dame , elle avait de longs cheveux gris - blanc . Mais était-ce une amie ou ennemie ?



[Hrp: Dsl j'ai pas trouver du tout l'inspiration]
avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Dim 27 Fév 2011 - 13:04

Voila, Kana était rentrée dans la grande ville, celle de toutes les richesses... Qui sait quelle surprise elle pourrait bien y rencontrer ? De toute façon, le but était juste de s'amuser et non pas de semer un quelconque désordre. Et puis, il fallait bien avouer que cela plaisait beaucoup à la jeune femme de passer pour une noble. Déambuler dans les rues, se faire saluer par la population comme si l'albinos avait un statut dans la société, c'était vraiment très amusant ! La ville était magnifique, les rumeurs ne s'étaient pas trompées, l'architecture, la chaleur cuisante du désert, le ciel bleu qui s'étendait à l'horizon, la bonne humeur qui régnait partout dans ce petit îlot préservé de toute violence et endoctriné par l'idée que seul le rang et l'argent qu'on possédait était important. Ce moyen de fonctionner était intéressant... C'était ce pourquoi Suu et Ayami voulait rester dans cette grande cité le plus longtemps possible.

Après une heure à marcher dans les rues et à flâner en profitant de la fraicheur qu'offrait l'ombre créée par des murs les plus proches possibles les uns des autres, les deux amis croisèrent un groupe de marines. A vrai dire, Suu avait faillit se cogner contre l'un d'eux. Ils semblaient assez fatigués... Venaient-ils seulement d'arriver ? Cela n'avait pas vraiment d'importance après tout... L'albinos refréna son envie de tuer et serrant les dents et se contenta de serrer les dents et de passer devant eux après un léger salut, qui démontrait tout de même de sa rigidité. Le visage du marine auquel elle avait faillit de heurter lui resta tout de même en mémoire... La médecin l'avait échappé belle, elle n'aurait pas supporter de ne serait-ce que frôler l'un d'entre eux et aurait surement craqué et aurait voulut tous les tuer, ce qui revenait à se mettre dans une position délicate. Il y avait sur Hinu Town de nombreux soldats et la quasi-totalité étaient présents dans cette ville, afin de la préserver notamment des pirates mal-intentionnés. Ici, la main-mise du Gouvernement était totale et c'était ce pourquoi Kana ne pouvait se permettre de faire un seul faux-pas.

Après avoir fait à peu près le tour de la ville, l'albinos et son frère se reposaient à l'ombre d'un bosquet d'arbres, sur une petite place tout à fait charmante en dégustant des tokayakis d'une qualité irréprochable. Par là passèrent deux hommes d'âge mur qui se rapprochèrent des deux amis. La médecin soupira... Franchement, il n'y avait aucun moyen d'être tranquille ici ? Pourquoi la population tenait donc tant à leur parler ? Il y avait des gens bien mieux habillés et qui semblaient bien plus riches ici !

Bonjour, êtes-vous au courant de la soirée spéciale qui s'organise ce soir au manoir des Fildhives ?


Hum... Par soirée spéciale, vous voulez dire...?

Comment, vous n'êtes pas au courant ?! Il paraît qu'ils ont de la marchandise exceptionnelle !

Kana et Hotaru échangèrent un regard... Des pratiques locales ? Cela semblait bien prometteur !

Oh, et bien, nous sommes intéressés mais nous n'avons pas d'invitations...


Tenez, prenez celles-là, je vous les vend pour ... disons, 5 000 berrys l'unité !

Je ne suis pas intéressée dans ce cas, 5 000 berrys les deux, pas un de plus.

Après une demi heure de négociations serrées, la jeune femme obtint les deux billets pour 6 500 berrys. Elle avait déjà entendu parler de cette soirée spéciale dans les rues, qui lui avait parut une simple rumeur mais était ravie de pouvoir y participer. Sur le billet rouge, on pouvait voir inscrit en rouge vif les lettres «Bal spécial des Fildhives. Nouvelle marchandise». A faisait donc allusion ces deux derniers mots ? L'albinos était impatiente de le découvrir mais il fallait d'abord acheter des tenues de bal faute de quoi les deux pirates seraient recalés à l'entrée même du manoir.

Le soir même, les plus riches et éminentes personnalités de la ville se pressaient au bal, toutes excitées. Kana et Hotaru étaient superbes et avaient donc pût rentrer dans la grande pièce de réception. Il y avait des tentures rouges sombres un peu partout et de larges baies vitrées perçaient des murs recouverts d'un lambris expansif. La pièce était éclairée par plusieurs lustres, surement en or. Dans un coin, la médecin eu la surprise de voir la troupe de soldats qu'elle avait croisé avec son frère, un peu plus tôt dans la journée. L'un d'eux la regardait également et Suu reconnut le marine qu'elle avait faillit bousculer et qui avait également faillit la bousculer. Que diable faisaient des Marines ici ?
Invité
Invité


Dim 27 Fév 2011 - 16:54


Voila maintenant bientôt 7 heure que nous avions débarqués sur cette île nouvelle , que certain appelle Hinu Town , personnellement je l'appelais simplement Hinu , pourquoi ce compliquer la vie quand on peut faire simple . En parlant de sa , pour arriver à ce Bal ou personne ne dansait , les gars qu'était en mission avec moi nous on fait passer par une grande montagne alors que dans le village j'avais repéré une pancarte , plutôt visible d'ailleurs , avec écrit "Direction pour se joindre au Bal " . Enfaîte j'étais quasi certain qu'il voulais me faire peur dans les montagnes sombres par le fait qu'il me faisaient leur petit bizutage comme j'étais le plus jeunes de tous .

Maintenant que nous étions à la soirée , j'étais plus rien mais quand je dis rien c'est rien , aux yeux des marines qui désormais passait leur tant à accoster de jeune demoiselle aussi belle les une que les autres . Mais pour passer le temps je métais fait un petit jeux , je me faisait une description quelconque d'une personne homme ou femme et je devais trouver la personne la plus proche de la description dans cette salle de bal . Je me rappela du physique de la seule femme que j'avais vu ce matin et je cherchais la plus proche possible . Se fut le choc quand je vit justement cette femme au cheveux gris-blond danser avec un homme qui lui aussi était avec elle ce matin.

Un mouvement de foule me fit perde ma position , mes collègues marines avaient légèrement trop abuser de lalcool présent ce soir . Intrigué par son identité je chercha celle-ci , je la vis passez la porte d'entrée avec son amis ou je ne sais trop qui , mais je pouvais pas mempêcher d'être curieux et de savoir qui était cette jeune et jolie jeune femme au teins pâle . Pour ne pas la perde j'accouru au plus vite vers la porte mais , une fois celle-ci passez ... plus rien . Elle n'était plus là du moins je ne la percevais plus , l'air malgré tout était frais et l'atmosphère de dehors était beaucoup plus respirable qu'à lintérieur . Seul , j'avança donc vers les fontaines , avec de jolis chevaux , du jardin qui crachaient par leur bouche de l'eau . Un légère brise vint effleurer ma joue et je sentis une main délicate ce poser sur mon épaule.




avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Lun 28 Fév 2011 - 11:24

Le bal était sympathique. Sans plus. Pourquoi donc les habitants de la ville nommaient-ils cette soirée la «soirée spéciale» ? C'était d'un prétentieux comparé à ce que c'était réellement ! Mais bon en même temps, il était vrai que la soirée n'était pas terminée. L'air devenait suffoquant, se chargeant peu à peu d'une chaleur lourde et oppressante. Les invités commençaient à danser et la réception s'animait, se chargeant peu à peu des rires des convives. Kana et Hotaru sortirent prendre l'air. C'était assez amusant de se confondre parmi les nobles et bourgeois de la ville et si on mettait à part la présence de ces marines, la fête était grandiose, très proche de la perfection. Il y avait là de nombreuses personnes, l'albinos avait estimé le chiffre à cinq cent mais il était vrai que ce n'était qu'une estimation approximative.

Le jardin était lui aussi magnifique, traversé par les doux arômes et senteurs des fleurs sans cesse exposées au soleil et qui poussait donc à une vitesse impressionnante. Les jardiniers profitaient de la nuit pour arroser le grand parc même si il faisait assez chaud encore. La journée avait été vraiment cuisante. L'albinos leva la tête vers la lune et les étoiles. Le ciel était bien dégagé, c'était vraiment agréable. Chaque petit point lumineux piquait, trouait, la couverture noire des cieux révélant un spectacle admirable.

Durant sa petite promenade silencieuse avec son frère, la pirate appréciait chaque courant d'air, même une légère brise était la bienvenue. Une sorte de valet, enfin ce qui devait en être un, arriva en pressant le pas vers les deux amis qui regardaient maintenant une fontaine avec ravissement, n'ayant que l'envie de plonger leur tête dedans. Suu caressa l'eau du bout de ses doigts, froissant la surface rectiligne des flots. Elle aspergea ensuite Ayami avec les quelques gouttelettes qu'elle avait recueillit s'amusant de son étonnement premier. Ensuite, ces deux enfants commencèrent à se courser autour de la fontaine. C'était un spectacle bien singulier que de voir ainsi deux nobles courir et rire à gorge déployée comme l'auraient fait des gens du peuple selon le domestique qui les observait, ne sachant pas trop comment les aborder.

Enfin Kana remarqua sa présence et s'inclina légèrement vers le serviteur, s'excusant de ne pas l'avoir remarqué plus tôt. A coté, Hotaru reprenait son souffle, ayant visiblement un peu trop forcé sous la chaleur lourde de l'air. Il était difficile de se rafraichir dans ses conditions.

Désolé de vous interrompre mais la vente va bientôt commencer, si vous voulez bien rejoindre la salle de bal...

La vente ? s'exclama la pirate surprise, Ah oui, la vente ! Oui bien sûr merci, se reprit-elle à temps.

Mais de quoi pouvait-il bien parler ce type ? Une vente ? Bah, elle verrait sur le tas. Les deux invités rejoignirent donc la grande pièce en trainant le pas, jetant des regards envieux envers la fontaine et son réservoir d'eau fraiche. Sur le chemin, ils croisèrent une personne qui ne semblait pas avoir été prévenue. Kana s'approcha donc doucement et posa sa main sur son épaule. Ce dernier se retourna vivement et la jeune femme eu la surprise de reconnaître ce marine... Celui qu'elle avait déjà croisé deux fois aujourd'hui. Le hasard faisait très mal les choses ! L'albinos retira ses doigts de l'uniforme blanc du type et s'éloigna d'un demi pas, dissimulant son poing crispé derrière les nombreux plis de sa robe.

La vente va bientôt commencer, dit-elle seulement avant de s'éloigner avec son frère.

Une fois éloignée du gars, Suu pesta son dégoût tout en essayant vainement de nettoyer sa main sur une quelconque plante et entra ensuite dans la grande salle qui avait bien changée... Elle était maintenant très sombre, pourvue d'une estrade devant laquelle s'étalaient de nombreux fauteuils. La jeune femme s'assit dans l'un d'eux et commença à regarder la scène. Une personne était entrée et lançait maintenant d'une voix perçante :

Que la vente d'esclaves commence !

Le sang de Kana se glaça d'un seul coup.
Invité
Invité


Lun 28 Fév 2011 - 19:06


La jeune fille que je suivais m'avait finalement laisser en plant après m'avoir informer qu'une vente ce passait à l’intérieur du bâtiment . J'étais désormais seul dans le jardin , les jardiniers eux aussi étaient rentrés dans la salle de bal apparemment l’évènement de cette vente était très attendu par nos amis nobles et nous les marines , avant d'être là pour draguer et finir par terre comme des carpettes , on étaient là au départ pour protéger toutes venues de l’extérieur mais le truc c'est qu'on à pas eu trop de soucis tant mieux j'ai envie de dire . Je retourna au près de cette grosse centaine , non plus , de personnes qui c'étaient soudain tous tus . Un vielle homme , barbu couleur poivre et sel , et une couronne dorée sur la tête venait de faire irruption sur un tapis rouge que deux hommes venaient de lui dérouler sous les pieds . Il monta avec sa canne elle aussi dorée , qui portait à son bout un jolie lapis-lazuli je dirais , sur une estrade ou se trouvait un micro . Et à se moment là le vieille homme léva sa canne et son autre bars vers le haut et s'écria :

« - Que la vente d'esclaves commence ! »

Tout s’arrêta autour de moi , je sentais maintenant mon coeur battre au plus rapide qu'il pouvait et la haine monté en moi . Une vente d'esclaves !!! Impossible , en plus j'étais seul les autres marines dormaient sur une tables sous la très forte consommation d'alcool . le vieux fit venir un homme torse nue , mal habillé et plutôt sale , comme un animal , il demanda au micro " qui veux de celui-là " . Et c'est abrutis répondais , il montèrent son prix très haut comme si il voulait absolument un esclave pour eux . Dépassé par tout sa je sortis mon sabre de son fourreau et sauta sur l'estrade , je mis la lame sous la gorge du vieux bourgeois . A peine que j'étais monté que 10 hommes me braquaient avec leur fusils en m'ordonnant de le lâcher mais je ne comptais pas le faire. Un homme , surement , vint à me frapper sur la tête par derrière se qui me fit tomber de l'estrade et en même temps lâcher le bourgeois . J'avais le souffle coupé par ma chute mais rien de bien grave et lorsque je voulus me relever , une main se tendit devant moi . Je leva les yeux vers la personne et reconnus une nouvelle fois la jeune femme du jardin , en me relevant je lui dit d'un ton aisé :

« - Je crois que cette fois on est ensemble »

J'avais bien compris tout à l'heure que la marine n'était pas son truc , j'en avais donc conclus que c'était une pirate ou une fille dans ce genre ; Je me retourna vers le vielle homme qui venait d'appeler du renfort puis regarda la pirate à son tour pour lui faire comprendre que l'on devrais tout donner , je n'hésita pas à la tutoyer :

« - T'est prêtes , allez on y va »



avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mar 1 Mar 2011 - 11:07

Kana leva les yeux vers l'animateur... Une vente aux enchères... Des Humains que ces nobles s'arrachaient aux enchères comme si il s'agissait d'animaux rares... La tête de l'albinos lui tournait tant la situation était horrible. Il existait encore des pratiques de ce genre... A cette époque ?! Suu se leva, en sortant machinalement son sabre de dessous les nombreux plis de sa robe. C'était bien pratique ce type de tenues. Personne ne faisait attention à elle étant donné que quelqu'un était déjà intervenu... Qui cela pouvait-il bien être ? La jeune femme parcourut la salle du regard avant de trouver le perturbateur. Il semblait être en mauvaise posture, à terre et entouré par plusieurs marines. C'était donc la raison de leur présence ici ? Mais qui pouvait-il bien être, celui qui avait eu le courage de se dresser contre cette ignominie ?

La pirate avança entre les rangées, les spectateurs étaient tous absorbés par l'évènement, par le plaisir de voir ce gamin se faire emmener devant leur yeux dans un temps proches. Certains frétillaient à l'idée que la vente recommence, comptant fébrilement leurs billets et ainsi, l'albinos pouvait glisser entre les fauteuils sans être dérangée. Certains croisaient ses yeux sans vraiment réagir. En même temps, l'arme de la jeune femme était dissimulée sous des touffes de dentelles et de froufrous. Derrière, Hotaru suivait, plus discret encore que sa sœur, ayant privilégié de faire le tour par les extérieurs afin de rentrer à l'intérieur de la pièce le plus proche possible de la scène et peut être pouvoir apporter son aide aux combattants. Il avait d'or et déjà sortit son pistolet.

Kana était enfin arrivée au point où tous les regard convergeaient. Elle entra dans le cercle des marines et autres gens arrivés avec la ferme intention de prêter main forte et tendit sa main au type qui s'était dressé devant cette injustice avec un regard amical tandis que les combattants la dévisageait comme si elle eut été une personne au dessus de tous soupçons. La pirate eut la surprise de reconnaître le gars qu'elle avait déjà croisé par trois fois aujourd'hui... Mais pourquoi quelqu'un de son type était-il intervenu ? Suu était plutôt interloquée... Pourtant oui, c'était bien un Marine... En se relevant, le garçon murmura :

Je crois que cette fois on est ensemble...

Ah ouais... Sa semblait être véridique mais bordel ! Il faudrait encore que l'albinos se lave la main... C'était pas possible ça, les marines étaient tous étranges aujourd'hui ou quoi ? Mais déjà, l'animateur appelait des renforts, ayant bien compris que cette noble bizarre se ralliait à la cause du premier perturbateur. Il faudrait la jouer serré, la ville était pleine d'agents du gouvernement mais il y avait aussi des révolutionnaires. Malheureusement, il semblait peu probable qu'ils aient vent de l'affaire surtout à une heure aussi tardive. Il y avait vraiment peu de chances que les protagonistes s'en sortent indemnes.

T'es prête , aller on y va.


Hé ! Attends un moment toi ! Tu n'as donc pas peur pour ton rang de marine ?


N'espérant pas de réponse mais simplement faire réfléchir le jeune homme, Kana aperçut son frère arriver dans un coin. Elle lui intima par un simple geste l'ordre d'aller libérer les futurs esclaves et de les aider à s'enfuir. Oui, c'était mieux comme ça. Il risquait moins sa vie. Hotaru accepta la mission avec la ferme intention de revenir une fois qu'il aurait finit ce travail-là. Sa sœur commençait déjà à se préparer au combat. Elle retira sa robe encombrante sous laquelle elle avait gardé ses vêtements habituels et sortit une seringue qu'elle plaça dans sa main comme un poignard avant de se saisir de son sabre qui gouttait déjà, répandant le poison sur le parquet qui se faisait dissoudre dans de légers «Pschhhh» à peine audibles. La médecin s'élança ensuite vers son premier adversaire, peu soucieuse de voir ce qu'avait décidé son allié.
Invité
Invité


Mar 1 Mar 2011 - 12:47




« -Hé ! Attends un moment toi ! Tu n'as donc pas peur pour ton rang de marine ? »

Merde ! J'y avais pas pensé , la fille était perspicace et intelligente , elle semblait accepter le fait de combattre au coté d'un marine . Alors que moi j'étais jeune et inconscient à coté d'elle , je me sentais inutile ,bon à rien et j'en passe . Elle venait d'ordonner à son frère si j'avais bien compris d'aller délivrer les prochains esclaves , c'est deux là semblait bien s'entendre et se comprendre . La fille aux cheveux gris-blanc sortit de sous sa robe une sorte de seringue qui laissa tomber une goutte de sa contenance sur le sol laissant une marque de brûlure sur le carrelage noir et blanc de la salle de bal après avoir fait un bruit de dissolution . Celle-ci ne perdit pas son temps et fonça sur les hommes armées , apeuré le vieux bourgeois grisonnent ordonna à ses hommes :

« - Tuez les , exterminez-les mais faites quelque chose bon dieu !!! »

A peine cette phrase lâché de sa sale bouche , ses petits sous fifres nous sautèrent tous devant mais de son coté le vieux tenta de s’échapper par la sortie sud de la salle . Je jeta un coup d'oeil à la jeune fille pour lui faire comprendre que je voulais le rattraper , celle-ci me répondit par un grand "oui" de la tête et retourna directement au courant . Alors , je courra au plus vite vers le vieil homme , qui étonnement courrait vite pour son âge . Mes entraînements avaient largement portés leurs fruits , j'avais rattraper sans problème le fuyard mais nous étions maintenant dans les jardins ou je m’étais retrouvé au début de la soirée. Conscient que je venais de le rattraper le vieux s’arrêta sur la pelouse humide du jardin et se retourna pour me faire fasse . Il eu un petit rire machiavélique et passa sa main sous sa gorge et commença à s’arracher la peau du cou ... Le cou non! Enfaîte l'homme avait tout simplement un masque de vieil homme .Sous se masque ce cachait un jeune homme du nom de Kuro Tora , il était chef-brigand et était recherché par la Marine . Sa répondait à la question que la jeune pirate me posait tout à l'heure , j'allais devoir le ramener vivant à la Marine .

« - Je vais te ramener à la Marine vivant sale ordure ! J'aimerais tant de dépouiller ! »

Je commençais à m’énerver et à sentir une grosse envie de meurtre mais il fallait que je me calme. Je me demandais comment la fille et son frère s'en sortaient , j'avais peur que le pire arrive pour eux mais à ce que j'ai vu tout à l'heure cette fille à du potentiel et il fallait pas que je pense à sa pour l'instant . Je me mis en garde avec ma lame dans mes deux mains prêt à parer ou attaquer .





avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Mar 1 Mar 2011 - 15:02

Bon, l'animateur venait de se barrer. Heureusement que l'autre l'avait poursuivit, c'était surement mieux. Kana ne connaissait pas son niveau mais il semblait tout juste de taille à affronter un petit officier. Ce n'était pas l'idéal dans cette salle où allaient bientôt débarquer des ennemis par dizaines. Suu ne savait pas trop le niveau que chacun aurait mais néanmoins, la bataille serait dure et serrée. La jeune femme avait sortit une dose d'un de ses meilleurs poisons, au cas où. Il détruisait les organes internes et était redoutable au corps à corps. Une seule injection suffisait pour envoyer un adversaire dans les vapes ou au paradis, selon l'endroit où la jeune femme pouvait planter l'aiguille. La médecin retira immédiatement le petit cache de protection. Elle avait déjà tué un marine et le suivant s'élançait, un regard haineux et triste à la fois.

Serait-ce ton ami que j'ai tué ? Bah, ça ne fait rien, tu vas le rejoindre !

Tout en sortant cette phrase, l'albinos avait esquivé une balle en se décalant sur sa gauche puis avait avancé d'un pas, se retrouvant tout à côté du marine. Elle empoigna son épée comme sa seringue en la faisant tourner dans sa paume et trancha l'abdomen de sa victime qui s'écroula en gémissant. La pirate se redressa en écartant une mèche de cheveux qui était venue se placer juste devant ses yeux et regarda avec un regard narquois le petit groupe qui était censé l'arrêter. Ils décidèrent de s'élancer tous en même temps, ce qui leur donnerait plus de chance de toucher cette furie. Kana reprit donc son sabre comme elle le tenait habituellement et para un coup violent, qui aurait fait beaucoup de dégâts si elle l'avait subit de plein fouet, en levant son arme devant sa tête. Ensuite, comme des adversaires venaient de tous les côtés, et tourna sur elle même assez vite tout en gardant son épée à l'horizontal ce qui fit trois victimes légère.

L'une d'entre elle tira un coup avec un pistolet de mauvaise facture alors que les deux autres se tordaient de douleur par terre. Le poison était assez efficace en effet mais celui qui avait eu l'audace de contre-attaquer avait un plus grand potentiel que les autres, une plus grande résistance tout du moins. Suu reçut sa balle dans la cuisse, ce qui lui arracha une grimace douloureuse. Elle s'injecta une dose d'anesthésiant et n'attendit pas qu'elle fasse effet pour planter l'aiguille de sa seringue à quelques centimètres du cœur de celui qui l'avait touché. La jeune femme appuya lentement pour le liquide pénètre l'organisme progressivement, que cet homme ressente cette douleur, par pure vengeance.

Tu vas souffrir gamin.


Le marine était déjà plié en deux, ne pouvant plus faire un seul geste. Après quelques secondes seulement, il s'écroula, mort. La médecin entreprit alors d'achever ses deux autres victimes précédentes, ce qu'elle fit rapidement, d'un seul coup de sabre. L'albinos ne ressentait maintenant plus aucun coup qu'on lui portait et ne sût donc pas qu'un marine lui avait entaillé le bras droit. Elle ne s'en rendit compte que quand elle essaya de le lever. C'était le plus grand inconvénient de cette technique, on oubliait les limites que pouvaient supporter un organisme. Kana contre-attaqua avec un large mouvement du bras gauche, prolongé par son épée empoisonnée. Elle ne fit que frôler sa cible qui s'était déjà reculé par prudence. Le sang qui s'échappait de la blessure de la pirate commençait déjà à rejoindre le sol, s'écrasant lamentablement et formant une minuscules flaque. Suu savait qu'elle ne pouvait pas continuer ainsi. Elle se reprit en constatant que le nombre d'ennemis avait largement augmenté et commença à courir vers le marine tremblant qui était devant elle.

Après l'avoir tué en l'embrochant, la jeune femme sauta sur l'estrade et courut se réfugier dans le jardin. Elle se cacha derrière un large buisson et entreprit de nettoyer sa plaie puis de la bander ensuite de quoi, elle retira la balle qui s'était logée dans sa jambe puis referma la blessure avec la même précaution que la précédente. C'était devenu trop dangereux de rester dans le coin, il fallait que la médecin retrouve Hotaru et qu'ils quittent la ville... Ce ne serait surement pas si simple étant donné que rien que le jardin était déjà truffé de marines.
Invité
Invité


Mar 1 Mar 2011 - 18:27



On se regardaient , fasse à fasse , une légère brise fit virevolter les quelques feuilles qui venaient de tomber depuis le passage des jardiniers et bouger l'herbe pour la faire frétiller . Il prit sa canne qu'il utilisait pour imiter à la perfection son personnage de vieil homme et en sortit une épée dissimulé à l’intérieur . Le bruit de l'épée défouroné retentit très distinctement . Le ciel était sombre et la lune devait être quasi entière , elle était aussi notre seul source de lumière à l'endroit ou nous nous trouvions . Ont entendait dans la salle le son des voix hurlantes des sous-fifres agonisant du chef des brigands , actuellement devant moi . J'étais rassuré cela voulais dire que la Pirate se débrouillait très bien fasse à ses miséreux brigands . Je devais rester concentré sur mon combat qui allait commencer , a peine j'eu le temps d'y penser qu'il me bondit , avec son épée , dessus ; Il tenta de m'infliger un coup sur le h&ut du crane mais je réussis à bloquer son attaque attend . Je répliqua très vite par un coup de pied puissant dans son abdomen , celui-ci recula tout en crachant un jet de sang vers le ciel . Le sang retomba d'un " floc " et tacha l'herbe que les jardiniers entretenaient . Il se releva vite finalement . Dans la salle on entendait toujours les hurlements des agonisants et on entendait aussi quelques coups de feu très brefs . De mon coté le chef de brigand pendant que j'observais la salle de bal , m'avait lâchement entaillé le bras droit évidemment celui dont j'ai plus de dextérité , pour m'affaiblir . Énervé je pris mon sabre dans l'autre bras et l'attaque de plein fouet pour venir l'embrocher dans le coeur , le fait que j'étais énervé avait du jouer ... j'avais réussi ! L'homme poussa un petit gémissement de douleur et tomba à même le sol .

« - Merde mais qu'est ce que j'ai fait !? J'avais dit que je le ramènerait vivant ! »

Je venais de faire une grosse connerie ! Pour stopper l’hémorragie de mon bras , j'arracha un bout de tissu du chef des brigands et l'entoura autour de la plaie sans trop serrer . Abruti par ce que je venais de faire , je continua mes conneries en laissant le corps derrière moi et sans me soucier de quoi que ce soit pour la pirate je retourna vite au village comme si de rien était .

[Hrp : le rp est fini Suu ]


avatar
Kana Suu

♦ Localisation : Royaume d'Alabasta - GL ♥
♦ Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Dorikis: 3755
Popularité: 115
Intégrité: 7

Ven 4 Mar 2011 - 12:26

La nuit était pratiquement terminée. Au loin, à l'horizon, on pouvait voir le ciel rosir, annonçant dans ses plus belles déclinaisons de couleur le début d'un nouveau jour. De l'autre côté, la lune était toujours là, bien visible et entourée de ses étoiles scintillantes. Sur Hinu Town, les personnes les plus courageuses s'éveillaient déjà, par choix ou par obligation selon leur rang. C'était le cas d'une petite vieille, dans une des maisons les plus riches de la ville où les pauvres n'avaient pas leur place. Elle se levait à peine, débarbouillant rapidement son visage, n'apportant aucun soin à ses cheveux plus qu'emmêlés. La servante descendit dans la rue, sortant les poubelles de la veille.

C'est ce moment-là que choisit Kana pour débouler dans l'étroite ruelle pavée, courant comme elle ne l'avait encore jamais fait. Bien sûr, la p'tite vieille étant au milieu de la route, l'albinos ne pût l'éviter ce qui entraîna les deux femmes dans un roulé-boulé des plus actifs. Une fois arrivées en bas de la côte, Suu se releva puis aida la grand-mère à se remettre sur pied. Hotaru suivait derrière, n'ayant pas réussi à aller aussi vite que sa sœur avec sa magnifique roulade bruyante. Après s'être excusée plus que rapidement, d'une simple inclinaison de la colonne vertébrale, la médecin et son frère reprirent leur course sous les yeux interloqués de la vieille qui entreprit de remonter la colline.

Mais comment les deux amis avaient-ils pût en arriver là ?

Il y a quelques heures... ♪

Bon. Il fallait que Kana manœuvre dans le silence le plus total. Elle devait sortir du jardin et retrouver son frère. Elle n'avait pas vu le petit marine depuis qu'il était partit pourchasser l'animateur de la soirée mais la jeune femme espérait que cette ordure était maintenant morte et enterrée... Et que le gamin s'en était sortit indemne aussi. Il risquait une bonne correction de ses supérieurs mais l'albinos doutait que le Gouvernement s'en prendrait à sa vie pour si peu, il avait de l'avenir. Suu se leva, elle n'avait ni le temps ni le loisir de penser à ce bonhomme, si elle réussissait à s'en sortir avec son frère tout en aillant la vie sauve, ce serait déjà une très bonne chose. Profitant de la pagaille qui avait eu lieu dans la grande salle de bal et du fait que les marines devaient également s'occuper des bourgeois sous le choc qui grouillaient à l'intérieur et de leur panique croissante à la vue du sang et des morts pour évoluer dans le parc.

Il fallait d'abord que la jeune albinos retrouve son frère, c'était la première étape. Ensuite, ils aviseraient ensemble. La pirate se dirigea prudemment vers l'arrière de la pièce de ventes. Elle trouva là-bas une espèce de remise, le cadenas avait été forcé, sans doute au passage d'Hotaru et le réduit était maintenant vide. Il n'y avait rien d'intéressant à en tirer donc. Suu soupira, elle aurait peut-être dût rester avec Ayami, se disperser de cette façon... A quoi avait-elle bien pût penser à ce moment-là ? Un peu découragée par l'ampleur de la tâche à accomplir, la pirate s'assit sur une petite pierre. Elle entendait les cliquetis provenant des armes que les marines portaient tout en écrasant les plantes du jardin sous leurs grosses chaussures. Soudain, un cri retentit dans la nuit.

Hé ! Y'en a un là ! Attrapez-le tout de suite !

Kana déplia chacun de ses membres et se mit debout. Oubliant toutes les précautions qu'elle avait usé auparavant, elle se dirigea vers la zone du conflit en courant le plus rapidement possible. Qui était-ce ? Le petit marine ou son frère ? La jeune femme arriva enfin à l'endroit où on avait crié. A quelques mètres de là, un gamin, seul, faisait face à cinq soldats aux abois. Il sortit son pistolet et tua l'un d'entre eux, ce qui aviva la haine des autres qui coururent vers lui, armés jusqu'aux dents. La médecin apparut à ce moment-là, plaçant ses bras en signe de protection devant le petit homme ce qui arrêta un instant les marines, interloqués, avant qu'ils reconnaissent l'albinos qui avait également perturbé la vente.

Cette dernière sortit à nouveau son sabre de son fourreau et, avec un large mouvement de bras, trancha le torse du soldat qui était sur sa gauche. La blessure rependit une large trainée de sang et la victime s'écroula, inconsciente, baignant dans ses propres globules rouges. Les trois autres restèrent tétanisés devant la facilité avec laquelle leur ennemi avait battu leur camarade. Kana n'eut donc aucun mal à envoyer le second dans les vapes tellement leur garde était fébrile. Le troisième semblait s'être un peu reprit et s'élança avec l'objectif de taillader le côté droit de la pirate qui esquiva le coup avant d'assommer le marine avec un grand coup de poing sur la nuque. Le dernier adversaire semblait également être le plus malin. Pendant que Suu n'était pas concentré sur lui, il en avait profité pour se glisser dans son dos et projeta d'attaquer sauvagement cette femme un peu trop forte à son goût. Il reçut une petite balle de plomb dans le cœur qui l'envoya au paradis en un instant.

La doctoresse remercia son frère d'un regard avant que tous deux commence à escalader le mur d'enceinte. C'était déjà ce qu'Hotaru avait commencé à faire avant d'être interrompu par les marines. Kana était heureuse d'avoir retrouvé le jeune garçon et en oublia complètement les esclaves. Les deux amis retombèrent de l'autre côté du mur et commencèrent à courir vers la sortie la plus proche. Le jour commençait déjà à se lever, au loin.
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1