AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Judgement [Lilou - Skye]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mar 27 Aoû 2013 - 17:03

Judgement
1623

    -Vous vous rendez compte de ce que vous avez fait ?! Vous avez failli tuer la moitié de notre service de cuisine ! LA MOITIE ! Vous êtes une calamité ambulante, une vraie catastrophe.


Allons bon, ce n’était tout de même pas si grave. Après elle avait juste voulu jongler avec des couteaux. Et quand on les lui avait retirés, elle s’était rabattue sur des torchons enflammés. Au final il n’y avait pas eu de morts, alors pourquoi faire autant de cris ? Bon d’accord il y avait quand même quelques blessés dans le lot. Mais c’était superficiel.

    -Un de nos cuisiner a été brûlé au 3eme degré. Qu’avez-vous à dire à cela ? Mademoiselle catastrophe ?!
    -Ca veut dire quoi 3eme degré ? C’est pas un terme de navigation ? Genre « 3eme degré bâbord ! », non ? Je croyais qu’on parlait de jonglage…

Facepalm.

Kestuo Fenyang, la cousine de son chef, Alheïri Fenyang, qui s’était mystérieusement volatilisé, en avait plus que marre de cette gamine d’une vingtaine d’année qui, en plus de menacer de faire exploser la base, ne comprenait décidément rien à rien. Du moins en apparence. Elle savait ce que voulait dire 3eme degré, elle voulait juste détendre un peu l’atmosphère devenue trop pesante à son gout. L’idée de rester dans cette pièce n’était déjà pas très accueillante à la base, mais si en plus elle devait rester là à supporter l’ambiance mortelle… Pas de chance ce fut pire.

    -Mademoiselle, je pense qu’il serait temps que vous preniez d’urgence une arme digne de ce nom, hin ? Histoire de vous défendre quand on vous demandera de surveiller la prison à force de conneries ! Avec un peu de chance vous penserez à vous tuer avec. En attendant je ne veux plus vous revoir ici avant que vous en ayez trouvé une. C’est clair ?!


Skye ? Surveiller une prison ? Pour quoi faire ? Libérer tout le monde parce qu’elle trouve qu’ils ne font pas assez de promenades en plein air ? La révolution serait absolument ravie de l’avoir dans son camp. Vraiment.

Elle ne dit rien, comme d’habitude cette femme était l’une des rares à ne pas lui donner un sentiment de joyeuseté, elle et ceux qui faisaient du mal aux animaux. Elle ne prit pas la peine d’afficher un seul sourire, elle perdait cette faculté en présence de Ketsuo, depuis le premier jour où elle l’avait vu, bien avant que ses yeux ne se posent sur elle. Il y avait quelque chose dans cette trentenaire qui lui faisait froid dans le dos. Ça devait être les cheveux roses…

Skye était donc partie en forêt, afin de trouver une « arme digne de ce nom ». Comme l’avait ordonné la cousine de son chef adoré. Un peu pervers sur les bords, mais adoré quand même.

Cela devait faire deux heures qu’elle s’était dirigée vers les arbres, et bien entendu elle s’était perdue. Skye ne possède pas de sens de l’orientation, aucun, elle est capable de se perdre dans les dortoirs de la Marine… Alors dans une forêt… Elle se laissa tout simplement guidé par son « instinct ». Voyez par là qu’elle suivit un écureuil et une abeille pendant plus d’une demi-heure. Elle se croyait définitivement perdue quand un « Couac » attira son attention. C’était un animal grand, avec des plumes d’une teinte jaune orangée, un grand bec et des pattes palmées. Un canard géant. Trop fun.

Elle s’approcha donc de l’animal et l’examina sous tous les angles. Lui-même regardait dans tous les sens en cherchant son chemin, puis sans faire attention à Skye, il se dirigea dans sa direction et la dépassa sans plus de cérémonie. Il ne se doutait surement pas qu’elle allait le suivre. Pourtant c’est ce qu’elle fit. L’Azurée lui emboita le pas, joyeusement, en chantonnant gaiement. Heureusement elle avait une belle voix… Le canard géant se retourna brusquement pour lui lancer un « Couac », traduction : Laisse-moi tranquille.

Skye pencha la tête avec un sourire en lui disant simplement qu’elle le trouvait « trop mignon ». Puis elle le suivit à nouveau.

Pauvre canard.

Il lui jetait plusieurs fois des coups d’œil agacés, des « Couac » plus fort que les autres, il essaya même de lui donner un coup de bec et de la pincer mais la jeune femme lui tendit une mangue, croyant qu’il mourrait de faim. Soit, il allait devoir la semer. De toute façon sa maitresse l’attendait et elle avait besoin de lui. Si lui n’arrivait pas à semer la fille aux cheveux bleus, elle devrait y arriver, elle. Cependant il pensait vraiment la semer dans le dédale des arbres, alors quand il vu qu’il n’en était rien… Il sauta néanmoins dans une barque, en direction d’un navire marchand amarré au large, quand il senti la barque trembler, il comprit qu’elle avait elle aussi sautée dans l’embarcation…


Ils mirent finalement pieds sur le pont quelques minutes plus tard. Le navire marchand regorgeait de poudre à canon et autre denrées. Ils étaient venus ravitailler l’île de Shell Town et, bien entendu, la base de la Marine, ce qui expliquait qu’il y ait autant de poudre et d’armes en tout genre. Mais Skye ne voyait pas les choses de cette façon… Elle n’avait été confrontée à de vrais pirates qu’une fois dans sa vie tranquille. Vivre à Suna Land n’était pas tellement le genre de lieu pour une vie pleine de rebondissements. Même quand elle s’était engagée dans la Marine, elle n’avait pas vécut de grandes aventures comme elle en avait rêvée. Par contre elle avait réussi à donner des ennuis à son QG en seulement deux semaines en amenant des pirates. Bravo.

Elle décida donc d’explorer le bateau, visiblement laissé sans surveillance, pour l’instant. Enfin les gardes étaient justes dans leur cabine à jouer aux cartes. Personne n’allait dépouiller un bateau de marchand à côté d’un QG de la Marine… En temps normal. Elle avait dans l’idée de protéger le canard géant, mais celui-ci fila vers la cale sans demander son reste. Elle avait beau l’interpeler, lui demander de s’arrêter en lui disant que c’était dangereux, que les pirates pouvaient apparaitre d’un moment à l’autre, il continua bien entendu vers l’endroit où se trouvait sa maitresse.

C’était une jolie rousse, légèrement plus grande que Skye. Celle-ci la regarda, se demandant s’il s’agissait d’une pirate, mais voyant qu’elle était plutôt jolie, elle se mit à penser qu’il ne pouvait pas s’agir que d’une civile. Bien entendu pour Skye les pirates étaient tous des méchants pas beaux qu’il fallait coffrer le plus rapidement possible. Donc ce devait être une prisonnière… Pourquoi pas une riche héritière pour avoir une rançon et après balancer son corps par-dessus bords pour nourrir les différents monstres marins ?!

Ciel, la pauvre, il fallait la sortir de là, maintenant !

    -Vous êtes blessée ? Oh mon dieu, si ça se trouve ils vous ont fait du mal ! Vous inquiétez pas je vais vous sortir de là ! Pour l’instant on doit sortir d’ici, vite. Ils pourraient revenir ! On va aller par là. Dit-elle en pointant une porte à gauche qu’elle ouvrit à la volée en faisant, par la même occasion, tomber plusieurs barils de poudre sur le sol humide de la calle. Non, pas par là…

Puis elle se tourna vers la jeune femme à la chevelure de feu et lui demanda innocemment :

    -Vous savez où est la sortie ? Non parce que je sais plus par où je suis arrivée…

Elle eut un temps d’arrêt avant de prendre conscience d’une chose importante :

    -Han ! Moi c’est Skye. C’est bizarre comme nom, j’ai jamais su ce que ça voulait dire, sinon mon deuxième nom c’est Fox. Ça veut dire Renard, j’adore les renards, ils sont trop mignons, j’aimerais bien en avoir un, ils sont doux et ils ont une bonne tête, en plus ils sont roux, comme toi. Enfin vous. Vous aimez les animaux ? C’est cool les animaux, d’ailleurs je suis arrivée ici en suivant le canard, il est trop mignon ce canard, et puis il est grand, il est à vous ? Vous voulez bien me le vendre ? Sinon c’est quoi votre nom ?


Ce qui était incroyable avec Skye, c’était sa façon de parler vite et sans respirer…


©Didi Farl pour Never-Utopia
http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Mar 27 Aoû 2013 - 18:20

Je m’attendais à tout sauf à ça.

Dans une calle presque miteuse au large d’Edge Town, c’est devant une fille à peine plus jeune que moi et un canard dépité que je me tiens. Et à peine arriver qu’on me saute déjà à la gorge pour me secouer frénétiquement dans tous les sens en me demandant si je vais bien. Y’a même pas deux minutes, j’allais bien. Maintenant, je ne suis plus très sûre de ce que je dois répondre. Encore faudrait-il que j’ai le temps de répondre ce qui, avec le débit de parole de la jeune fille que j’ai en face devient tout de suite beaucoup plus complexe… Une chose est bonne à prendre : le monodialogue de l’autre déjantée me laisse au moins le temps de m’expliquer avec mon compère de mésaventure…

Bee… Je te demandais une barque, pourquoi tu me ramènes la folle furieuse qui va avec ?
Kwak…
Comment ça elle t’a suivi ?
Kwakwak…
Et t’as pas pu te débarrasser d’elle ?
Bwaaak…
C’est une blague ?

J’ai à peine à relever les yeux pour constater que ça n’a rien d’une blague. Mais j’ai encore des doutes que je dois confirmer…

Et elle parle tout le temps, sans s’arrêter ?
Bwak…
Non sérieux… Ou sont les dendens caméras pour le canular ?

Bee hausse les épaules. Il ne rigole pas, et lui non plus ne sait plus où donner de la tête. Assise sur mon tonneau à regarder la jeune fille qui s’agite pour trouver une sortie dans des endroits pas prévu pour sortir, je ne peux m’empêcher de soupirer. Si j’avais à la base prévue de dérober un bien sans me faire avoir, c’était maintenant peine perdu. Ce qui me parait encore plus dingue, c’est qu’elle est pleine de bonnes intentions et à apparemment vraiment l’envie de me sauver d’un mal que je n’imagine même pas…

Fox, c’est ça ? Je…

Alors que je vais pour me présenter, elle embraille presque immédiatement sur la couleur de ses cheveux et le pourquoi ils sont si uniques. Puis, dévissant une caisse, elle regarde à l’intérieur pour voir s’il n’y a pas une trappe secrète ou une clef…

Mais attendez, la sortie c’est… Non, pas là. Ni là. Encore moins là, ça fait trois fois que tu regardes ce placard… Tu devrais faire moins de bruit, on va se faire… Repérer… Mon dieu, sauvez-moi. Pitié… Quoi ? Oui, il est mignon, mais je te le vendrais pas… Je te le donnerais pas non plus ! C’est quoi ces questions ? Bee, t’es vraiment sûr que y’a pas une caméra cachée ? Ça devient vraiment n’importe quoi !
Bwak…
Sinon, on part en la laissant ici, non ? Euh… Non, attends, touche pas à ça, c’est sûrement fragile. Oui, y’a marqué « fragile » dessus alors Cling Non mais ça va, j’ai rien dit. Allons-y, c’est la fête… Tu devrais plutôt le jeter par terre histoire d’être sûr que tout le monde rapplique ici plus vite que prévu… NON ! Je déconnais, le fais pas !
Bfffaw…
Bee a tout à fait raison, à ce train-là tu vas nous faire repérer en moins de deux. Et puis, tu es rentrée par cette porte, comment tu as pu l’oublier aussi vite ? Et… Ça te prend souvent de suivre des canards sur des bateaux au large ? C’est super dangereux, tu ne sais pas sur qui tu peux tomber !

Elle n’entend pas ça comme une leçon de morale et reprend de plus belle ses explications. Un canard c’est mignon, et celui-ci encore plus parce qu’il est géant, alors forcément elle l’a suivi. Tout à fait logique. Moi ce que je vois, c’est qu’elle a dû être canard dans une autre vie : à priori, c’est plus ces bestioles qui suivent des inconnus dans la rue en les prenant pour leur mère que l’inverse… Et je ne sais pas sur quel spécimen rare je suis tombée, mais ça n’annonce rien de bon…

Bon, tu sais quoi ? Si tu veux m’aider, il va falloir d’abord être discrète. On va repartir comme on est venus : sans faire un seul bruit. Tu te souviens du chemin que tu as pris pour retourner à la barque ?

Je me lève et enfile sur mon dos un sac. Dans celui-ci, quelques pièces de moteur que j’ai dérobé sans que personne ne soit au courant jusqu’ici. J’aimerais que ça continue, mais ça n’a pas l’air aussi simple que prévu. Et je sens venir de loin la cacophonie que ça va être dans peu de temps si je ne suis pas capable de canaliser sa bonne volonté… Rabattant une casquette sur ma tête, je m’adresse à elle à nouveau :

Moi, c’est Lilou, et je te fais confiance pour me tirer de là, d’accord ? Mais avant ça, je dois savoir ce que tu viens faire ici, en vrai, tu dois me dire tout ce qu’il s’est passé : pourquoi tu as suivi Bee, ce que tu fais dans la vie et si tu sais courir vite, au cas ou…
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mer 28 Aoû 2013 - 14:15

Judgement


Folle furieuse, hystérique, fille pas nette…

C’étaient les qualificatifs qui revenaient le plus souvent quand on parlait de Skye. La chose que peu de gens savaient, c’était qu’elle était dotée d’une grande mémoire. Mais était paradoxalement très étourdie. Elle se souvenait, mais quand il s’agissait de ressortir l’information au bon moment, il n’y avait plus personne. On aurait pu la prendre en pitié, si elle n’avait pas été aussi … Énervante.

Entre autre aujourd’hui c’était la pauvre Lilou, la jolie rousse, qui en faisait les frais. Skye n’était pas méchante, non loin de là, mais elle était … Différente des gens nés avec le « bon sens ». Trop différente.

Discrète n’était pas vraiment le genre de mot qui revenait quand on parlait de cette jeune femme resté enfant. C’était plutôt un contraire de ceux qu’on employait. Elle n’était pourtant pas du genre à vouloir attirer l’attention… Mais sa façon d’être faisait que, d’une manière ou d’une autre, c’était ce qu’elle trouvait. Alors quand Lilou lui demanda de faire preuve de discrétion, elle eut un temps d’arrêt.

Ses différents officiers de patrouilles lui avaient plusieurs fois demandés de l’être, mais elle n’avait jamais réussis à l’être. Du moins pas quand il fallait, car quand il s’agissait de se trouver derrière le chef cuistot armée de ses casseroles pleine au ras-bord d’eau bouillante et de poêle au fond d’huile brûlante à le faire sursauter quand il se retourne et l’aperçoit, si bien que les récipients finissent invariablement sur quelqu’un… Elle est la championne.

    -Discrète… ? Ah oui ! Genre ne pas faire de bruit, non ? C’est cool ce jeu, j’aime bien. Même si je perds souvent… On y jouait souvent avec mon officier quand on faisait des patrouilles. C’était drôle. Puis elle analysa un peu mieux les dires de Lilou. La barque ? Quelle barque ?

Elle réfléchit un moment pendant que sa nouvelle camarade lançait un regard alarmant à son compagnon canard.

    -Ah oui ! Cette barque ! Cria-t-elle haut et fort. Ouais, ouais, ouais je me souviens. Faut descendre, aller à droite, puis à droite, et à gauche, encore à droite, on descend encore on va tout droit, puis on fait demi-tour, parce que je m’étais perdue, puis faut aller à gauche, et encore à gauche. Là on prend l’escalier et puis celui d’après et on arrive ici. Puis elle eut un moment d’hésitation. Ou alors… Faut aller à gauche au lieu d’aller à droit. Fini-t-elle sans préciser le moment où elle s’était trompé. Sinon on y va au feeling, ca peut être fun aussi, non ?

Elle regarda cette demoiselle, qui, manifestement, devait rassembler toute sa patience, ou la regardait-elle avec incrédulité ? Ne voulant croire au spécimen qui se trouvait devant elle ? Toujours est-il que Skye prit cela comme un instant de réflexion, elle ouvrit la marche en prenant le sac de Lilou, sans vraiment lui demander la permission, juste parce qu’elle voulait « alléger son fardeau, parce que ça devait pas être drôle d’être prisonnière sur un bateau pirate, mais au moins c’était cool s’ils lui avaient laissés ses objets personnels à portée ». Puis elle prit le chemin de la sortie. De la cale, précisons.

Les deux jeunes femmes et l’animal se retrouvèrent donc un étage plus haut. Mais l’endroit ne disait rien à Skye qui était pourtant passé par là il y a à peine quelques minutes. Le problème quand on est étourdie et avec une grande mémoire, c’est que pleins de souvenirs et de pensées vous viennent en même temps, et qu’il n’est pas forcément aisé de se rappeler de ce que l’on veut au moment voulu. Enfin, je dis cela surtout pour Skye…

L’Azurée se tourna vers Lilou en lui disant :


    -Et sinon le castor il se souvient de par où faut aller ? Parce que moi je me souvenais qu’il fallait descendre, pas monté, en fait, du coup je suis perdue.


Mais le canard entendit un bruit de pas et des voix venant dans leur direction. Des marchands armés s’avançaient vers eux, alertés par le raffut qu’avait fait Skye dans la cale du bateau. Les deux cœurs battants et sensé qui se trouvaient alors avec elle la forcèrent à se mettre à couvert.


    -Pourquoi on se cache ? On pourrait leur demander où est la sortie non ?


Éclair de lucidité :


    -Ah ! Mais non ! En fait c’est des pira… !!!



Merci Bee de l’avoir fait taire.

Elle tenta de dégager l’aile du canard, sans grand succès. Puis, enfin il la relâcha quand ils furent repartis vers leur partie de poker.

Pendant que Lilou et Bee se faufilaient hors de leur cachette, Skye eut un autre instant de lucidité, elle regarda le couloir, s’extirpa à son tour du coin sombre, s’avança vers l’endroit où les marchands armés avaient disparu et s’arrêta en plein milieu de l’intersection, parfaitement à découvert.

    -On va avoir des problèmes… Parce que la sortie c’est par là. Fit-elle en pointant le couloir par lequel leurs « ennemis » avaient disparu il y a quelques minutes.

Elle regarda la jolie rousse en attendant une réponse, comme si celle-ci allait lui dire « ah bon non alors, c’est trop dangereux, on reste moisir dans la cale ». Puis elle se souvint qu’elle lui avait posé une question, en bas pendant qu’elle essayait de trouver une sortie. Elle lui avait demandé qui elle était, ou du moins ce qu’elle faisait ici, notamment « pourquoi t’as suivi un canard ». Pour l’Azurée c’était simple, aussi simple que de sauver un pingouin. Les animaux avaient besoin d’aide. Et puis c’est amusant de rencontrer un canard.

    -En vrai j’ai jamais vu de canard géant, c’est chou comme espèce, on doit pas en trouver partout. On m’a dit que y’en avait à Alabasta mais bon, j’aime pas le sable. Ça colle ça rentre partout, c’est nul. Et puis ça a pas un très bon gout. J’en ai mis une fois dans le plat de mon officier pour donner du gout, mais il a pas aimé. La rose m’a menacé de me faire manger la plage. Mais ça me tente pas trop en fait… Et puis bon, elle crie souvent, elle me fait peur. Je l’aime pas elle est trop méchante. Enfin bref, vu que c’est la première fois que je voyais un canard géant ben je l’ai suivi. Normal. Puis je voulais aussi m’assurer qu’il se fasse pas mal, au départ je croyais qu’il était perdu, alors je voulais le sortir de la forêt, puis après il a sauté dans une barque, alors je voulais pas qu’il aille en mer tout seul le pauvre. Ça aurait été triste un canard géant tout seul. Puis finalement il est monté sur le pont du bateau, donc je voulais m’assurer que c’était pas un navire de braconnier, et quand je me suis rendu compte que non ben je voulais le rendre à son maître. Parce qu’un animal abandonné c’est triste. Ça se fait pas d’abandonner les animaux, c’est cruel.

Elle finit sa tirade/monologue en penchant la tête avec un air innocent et commença à avancer dans le couloir avec un simple « bon on va par là ? » sans attendre la réponse de Lilou…


©Didi Farl pour Never-Utopia



Je n'ai pas trop l'habitude d'interpréter les personnages des autres en RP, donc s'il y a un problème avec Lilou et Bee, ou si j'en ai fait trop dans mon post n'hésite pas à me le dire.
http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Sam 31 Aoû 2013 - 16:17

Ahun…

Logique implacable… Suivre un animal parce qu’il semble seul et parce que c’est triste, c’est une évidence qui crève les yeux. Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ? Assise sur mon tonneau en train de me demander ce que j’ai bien pu faire pour mériter ça, Skye tourne les talons en fonçant tout droit dans un autre placard à balais. Facepalm.

Ecoute Skye, je te propose un jeu…

Bee tend l’oreille, me tape un coup dans les côtes pour m’avertir qu’il y a du mouvement à l’étage et qu’on se rameute par chez nous. Je me relève pour approcher de la jeune fille, me saisis d’elle par les épaules pour la tirer vers les tonneaux ou se trouve le canard. Lui, il ouvre soigneusement les barils à l’aide de ses palmes en faisant levier. Cachant soigneusement les actions de mon ami, je continue à parler avec Skye avec l’air on ne peut plus sérieux pour qu’elle ne se doute de rien :

On va jouer au… Roi du silence. C’est un jeu super simple, tu dois le connaitre : Le premier qui parle a perdu… Prête ? Un-deux-trois-SILENCE.

Tête la première, je plonge l’azurée dans un des barils et referme juste derrière en tassant ses longues jambes qui gigotent pour en sortir. Bee plonge à son tour dans un autre tonneau avant que je ne les rejoigne tous deux. Je remets le couvercle soigneusement au-dessus de moi et observe par un trou du tonneau deux individus qui pénètrent dans le couloir, une lampe à la main et l’air inquiet. L’un est un homme trapus, crâne chauve et air sympathique, bien loin de l’image du pirate patibulaire, et plus proche du grand père bienveillant. L’autre est une grande femme fine au visage carré, de longs cheveux bouclés tombant sur ses épaules, planqués derrière ce qui semble être son époux :

Tu es sûr d’avoir entendu quelque chose, Jean-René ?
J’en suis certain Céline !
Mais tu vois bien qu’il n’y a personne…
Je ne suis pas fou !
Par-là ?
Par-là !
Tu es sûr ? C’est la calle mon doudou… Il n’y a que des vivres…
Je sais chérie, mais je suis persuadé qu’il y a quelqu’un.
C’est peut-être Marcel qui repliait la voile, ou les vagues qui ont simplement fait tomber une caisse… Pas de quoi s’inquiéter je te dis…
Et si quelqu’un pille notre cargaison ? Tu y as pensé à ça ? On est jamais trop prudent ! La livraison est importante pour notre client !
Jean-René, tu t’en fais pour ri-Hi !

Bling-bam-badaboum !

Aie~ !

Sortie de mon baril en toute discrétion, j’ai bondi comme une tigresse pour pousser la grande perche sur la petite boule. Le résultat est sans appel pour les deux passagers qui se retrouvent dans des positions aussi douloureuses qu'improbables. Me tournant vers les deux autres zouaves, Bee sort de sa cachette et m’aide à remettre l’azzurée sur ses béquilles. Elle n’a pas l’air dans son assiette et reste étrangement silencieuse. Je l’aurais imaginé plus bavarde après ce que je venais de lui faire subir. Mais rien. Tant mieux, que je me dis en m’apprêtant à tourner les talons en l’embarquant par le coude :

Voilà, on peut y aller !
Haha, tu as perdu !

Facepalm.

Nous devons nous dépêcher Skye, le bruit a peut-être attiré les autres membres de l’équipage… Tiens ! Jouons à cache-cache ‘trappe-‘trappe… Un nouveau jeu ! Nous devons atteindre la barque par laquelle vous êtes arrivés tous les deux sans nous faire voir des autres… Prête ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Sam 31 Aoû 2013 - 20:03

Judgement


    -Prête !


Et Skye fonça ni une ni deux vers la sortie. Son esprit de compétition était mis à l’épreuve. Le meilleur moyen pour la voir exécuter un ordre ou une demande étant de le faire comme si c’était un jeu ou un défi. Elle aimait la compétition pour l’adrénaline qui courrait dans ses veines, tout comme le sentiment de vouloir gagner. On ne dirait pas comme ça, mais Skye aimait gagner. C’était le genre à afficher une mine sérieuse dans une compétition et à réfléchir. Là elle montrait tout son talent et son intelligence. Chose qui … en étonnait plus d’un.

Ici elle se mit à foncer vers l’étage, en suivant le chemin exact. Elle ne rencontra personne et prit cela comme une première victoire. Elle dut se faire discrète quand l’équipage revint de sa sortie à Shell Town. Cela allait pimenter le jeu. Mais bon… Skye pouvait être discrète dans une certaine mesure… Mais passer en toute discrétion devant un équipage au complet était surement plus difficile que de passer devant deux ou trois personnes restées pour surveiller le bateau et la cargaison.

Visiblement ils faisaient mal leur travail, car deux jeunes femmes d’une vingtaine d’années avaient réussis à pénétrer dans le bâtiment et l’une d’elles avait chapardé quelques objets. Comme quoi…

L’Azurée avait parcouru une bonne distance depuis le « point de départ » et continua son ascension, confiante, en se disant qu’elle était tout simplement en bonne voie pour gagner. Elle avait juste oubliée de jeter un coup d’œil en arrière. Si elle l’avait fait elle aurait pu voir que Lilou avait été « larguée » en route… Skye l’intrépide avait filé tellement vite qu’elle avait laissé sa camarade sur place. Quelle bonne idée. Était-ce cela, ou était-ce parce qu’elle avait compris qu’elle devait arriver la première au canot pour gagner ? Nul ne le saura vraiment.

Toujours est-il que Lilou s’en sortirait mieux sans Skye, assurément. Même si la jeune femme en question n’était pas en difficulté. Loin de là puisqu’elle avait déjà atteint le pont principal et sauté dans la barque. C’est à ce moment qu’elle se rendit compte qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas…


    -Lilou ? T’es où ? Ah ben zut…


Puis elle remonta sur le bateau, fit tout le chemin inverse, là aussi sans se faire repérer une seule fois et arriva dans la cale. A nouveau.


    -LILOUUUUUU ?! T’ES PASSEE OU ?! AAAAAAAH !


Elle trébucha sur le couple que sa camarade avait balancé dans la cale quelques instants plus tôt, ceux-ci venait de reprendre douloureusement leurs esprits quand Skye leur tomba dessus, les assommant violemment. Au passage elle attrapa un baril de poudre et le renversa sur le sol. Il fit l’effet domino et renversa tous les autres. Le dernier à tomber s’explosa sur le sol de la cale. Skye se releva avec de grands mouvements de bras et fit tomber la lanterne à huile qui déversa son contenu sur le sol, non loin de la poudre à canon.


    -Oups…


C’est alors que Lilou apparut, elle l’attrapa d’une main ferme et la retourna.


    -Ah tiens, Lilou.
    -Mais qu’est-ce que tu fous ?!
    -Ben en fait j’avais rejoint la barque. Mais t’étais pas là, du coup j’ai fais marche arrière, et puis je tomber sur eux, mais genre vraiment tomber sur eux. Du coup je crois que je les ai assomé… Fit-elle pensive.
    -Ah très bien. Maintenant on file. En vitesse !
    -Attends y a un truc important que je devais te dire… Mais je m’en souviens plus.
    -Tu me diras ça en route !


Mettant fin au dialogue, Lilou attrapa le bras de Skye et la tira hors de la cale. Ensemble et continuant dans l’esprit d’un jeu, elles avaient réussis à atteindre l’étage du dessus. Il n’en manquait plus que deux ou trois. Puis, soudain, l’Azurée se souvint de cette chose si importante qu’elle avait à dire à la jolie rousse.


    -Je me souviens !


Voyant qu’elle n’avançait plus, Lilou se stoppa aussi et la regarda, moitié alarmé moitié impatiente.

    -J’ai fais tomber des barils de poudre quand j’ai assomé le grand et l’autre bizarre… Et quand je me suis relevé j’ai fait tomber la lampe.
    -Tu plaisantes… ?
    -Non, non. Je crois que ca va faire « boum ». Mais je sais pas trop quand. J’espère qu’on aura le temps de partir. Finit elle avec un sourire


©Didi Farl pour Never-Utopia


Dernière édition par Skye F. Ephémera le Dim 1 Sep 2013 - 1:52, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Sam 31 Aoû 2013 - 20:58

Tu espères…

Une veine bat à ma tempe. Elle bat fort. Mes mains se crispent contre mes coudes… J’ai un sourire forcé. Comment peut-on oublier ce genre de détails ? Comment peut-on faire l’impasse sur ce genre d’élément ? Je ne la connais pas depuis très longtemps, mais elle me rend chèvre… Elle finira bien par me tuer… Mais pour éviter que ça soit tout de suite, il me faut prendre les devants. Une chose est sûre, elle écoute lorsqu’il s’agit d’un jeu… A garder en mémoire.

Et les deux autres, ils sont toujours en bas ?
Ahun, acquiesce-t-elle du chef.
… RAAAAAH ! Attends-moi ici, ne bouge surtout pas !

Je fais volte-face et dévale les escaliers sous ses yeux ébahis. Bee me talonne de près. Nous débarquons dans la calle ou, en effet, les deux propriétaires du navire, la poudre et la lampe brisée se trouvent. Bee attrape la bonne femme et la hisse sur son dos. Moi, je me saisis de l’homme et le pousse de toutes mes forces. Je n’ai pas le physique pour le mettre sur mon dos, je n’hésite donc pas à le faire rouler sur le sol en gravissant les marches. Nous revenons bien vite à l’étage de Skye, qui attend toujours en secouant la tête pour jouer avec ses longs cheveux.

ON AVANCE !

Elle s’exécute en sautillant, ouvrant la marche. Bee m’aide à monter le capitaine du navire. Mon cœur bat la chamade dans ma cage thoracique, nous n’avons pas beaucoup d’avance et l’explosion va être spectaculaire. Je n’ai aucune envie de l’admirer en première ligne. Le poussant à bout de bras, nous déboulons bien vite sur le pont de l’immense navire, ou l’équipage entier se retourne d’un seul homme en nous voyant débarquer. Le portrait a de quoi étonner. Ils stoppent tous ce qu’ils font pour nous faire face, regardant leurs patrons et les trois ahuris avec des yeux exorbités.

Zut, on s’est fait voir, on a perdu…

Skye hoche la tête, attristée de cette soudaine nouvelle. Je ne peux m’empêcher de la regarder en ouvrant la bouche, complètement abasourdie parce qu’elle vient de me sortir. Nous sommes sur le point d’avoir littéralement le feu aux fesses, et elle s’inquiète de perdre le jeu ? Mais c’est une blague ou quoi ? Je crois que je vais la frapper. Là. J’en ai très envie. Mais un des membres de l’équipage réagit enfin :

Hé mais !
Qui êtes-vous ?
Des pirates ?
Non ! Pas du tout !
Ouais ! Qu’est-ce que vous faites là ?
Bon dieu, mais c’est Céline et Jean-René !
Qu’est-ce qu’ils font là ?
Je…
Vous nous attaquez ? Vous voulez les kidnapper ?
C’est inadmissible !
Aux armes !
A mort !
Qu’on les pende !
Mais laissez-moi en placer une !
Quoi ?
Parle monstre !
La réserve de poudre ne va pas tarder à exploser !
Hein ?!
C’est du bluff !
Ouais !
A la planche !
Dans la barque !

A bout de force, j’envoie violemment Jean-René sur son équipage en le poussant avec mes dernières volontés. La diversion fait son effet, puisque le vieux roule boule jusqu’à l’attroupement qui le reçoit de plein milieu. Le temps de disperser la foule, Bee se déleste de la Céline et fonce avec moi jusqu’à la barque qui n’attend que nous. Je balance Skye à l’intérieur sans ménagement et me jette à mon tour dedans. Dans l’entremêlement de bras et de jambes, j’arrive avec peine à défaire le nœud qui nous retient toujours à bord.

Soudainement, la barque chute jusqu’à la mer étrangement calme. Nous manquons de nous renverser en rencontrant la surface, mais nous nous rééquilibrons de justesse. Je relève péniblement la tête, coincée sous la cuisse d’une Skye qui gigote toujours autant. L’équipage s’est penché par-dessus la balustrade et nous balance des morceaux de bois à la figure. L’un d’eux assomme Bee qui s’écroule sur l’azurée. Sommant la jeune fille de ramer avec ce qu’elle peut, nous allons pour prendre le large, mais un bruit suspect nous stoppe toutes les deux… Un sfffloch un peu sale…

Sffloch ? Qu’est-ce que c’est ?
La poudre n’a pas pris ?
Elle allait vraiment exploser alors ? Elle avait raison !
Pardon mademoiselle !
C’est gentil !
Merci !
C’est risqué ici !
Quittons le navire !
Ha !
Hi !
Ho !
Aux barques !

Accroche toi ma grande… Ca va secouer !
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Lun 2 Sep 2013 - 16:05

Judgement


    -Secouer ? Secouer comment ?

A peine eut-elle finie sa phrase que les marins jetèrent les barques à la mer en faisant plusieurs vagues.

    -Bah c’était pas si terrible.

Lilou lui jeta un regard noir… Et Skye se mit à pleurer.

    -J’ai fait un truc qui fallait pas ? Tu voulais rester prisonnière en fait, je n’aurais pas dû te sauver, c’est ça ? J’ai tout fait foirer, j’ai brisé tes rêves. Oh mon Dieu, je suis désolée. Vraiment. Je pensais bien faire.

Elle continua à pleurer en enfouissant son visage dans ses mains.

    -On en parlera à terre, ça va exploser !
    -Exploser ? Mais c’est moche de mourir exploser, y a des morceaux partout et en plus on nous ramasse à la cuillère ! Faut se barrer d’ici qu’est-ce qu’on attend ?! S’écria-t-elle en prenant une rame pour pagayer à vive allure.

Skye possède énormément d’énergie à revendre et elle la gaspille généralement pour rien. Même s’il lui arrive rarement d’être fatigué à la fin de la journée… Ici elle l’utilisait pour sauver sa peau et celle de Lilou. Et de Bee. Il ne fallait pas oublier Bee. Après tout c’était à cause/grâce à lui que Skye s’était embarqué dans cette aventure. Elle avait, à la base, eut l’idée d’aller dans la forêt pour se trouver une arme, puis ensuite elle avait suivi un canard, puis… Puis elle avait rencontré Lilou, Lilou qui voulait peut être finalement être capturé par des pirates sanguinaires, ben oui forcément c’était le rêve de tout être humain sensé voyez ? Non sérieusement.

Elles arrivèrent finalement à une crique isolée et débarquèrent sans plus de cérémonie. Skye scrutait l’horizon alors que Lilou la tirait vers la forêt attenante. Si explosion il y avait, cela allait faire du bruit au vu de la cargaison. Et beaucoup, beaucoup d’étincelles. Quand elles furent à une distance raisonnable des retombés des débris du bateau, Lilou se tourna vers elle, visiblement pas très contente, il semblait qu’elle prenait sur elle.

    -Pourquoi tu me regardes comme ça ? L’eau aurait dû éteindre la flamme, j’ai ouvert une brèche dans la cale en faisant tomber tous les tonneaux… Et d’autres trucs… Et puis si elle n’aurait pas éteint la flamme elle aurait au moins du rendre à la poudre à un état inoffensif. Enfin suffisamment pour que quelqu’un s’en aperçoive et éteigne le truc. J’ai juste fait une erreur de calcul…

C’était l’un des élans d’intelligence dont pouvait faire preuve l’Azurée. Ressortir une connaissance qu’elle avait lu/vu/entendu, ou tout simplement faire preuve de logique et de bon sens. Puis elle reprit en inclinant légèrement la tête.

    -Mais dis-moi t’es venue ici pour quoi ? Ca me dérangerait d’avoir vraiment fait capoter tes plans… Mais vraiment…

Elle recommença à pleurer.

Skye aimait tellement bien faire que l’idée d’avoir déçue, ou fait foirer un plan la mettait mal à l’aise. Cela la rendait triste et elle se sentait si mal qu’elle pouvait être inconsolable. C’était comme lui dire que ses Cupcakes n’étaient pas bons…

©Didi Farl pour Never-Utopia


plus court, sorry pas d'inspi


Dernière édition par Skye F. Ephémera le Sam 12 Oct 2013 - 17:11, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Mar 3 Sep 2013 - 19:11

Je vais me retrouver primée et traquée à cause de cette andouille ! On allait m’accuser d’avoir coulé ce navire de pauvres brêles qu’avaient rien demandé à personne, je vais me retrouver en prison à cause d’elle ! J’enrage ! Et en plus, elle recommence à pleurer ! Mais c’est pas possible ! Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?!

Skye, bon sang ! Quand un accident comme celui-ci arrive, c’est la première chose qu’on se doit de relever et de communiquer ! On ne t’apprend pas ça chez toi ?

Sortant de la barque, faisant les cent pas, je vais l’étrangler ! Et même ses larmes de crocodiles ne me font guerre d’effet. Il faut dire qu’elle a clairement failli nous tuer, et j’en suis à me demander si on n’a pas mis un contrat sur ma tête pour qu’elle me descende. Elle aurait pu réussir, plusieurs fois !… Elle aurait même pu faire passer ça pour un accident et s’en tirer avec une pirouette magique commençant par « oups j’ai fait une bêtise » ! Mais vu ses airs réellement attristés, j’ai du mal à me dire qu’elle peut m’en vouloir. Je penche plus sur le fait qu’elle est sacrément maladroite et parfois un peu trop naïve. A prendre des premières observations pour des vérités absolues, à ne pas chercher plus loin que le bout de son nez et à tout faire en conséquence. Comme durant mes premières années de galère, à mon départ de mon île natale... Je n’étais pourtant pas aussi… aussi… Fox-ienne, disons. Mais ses bonnes intentions me font déjà du tort, j’ai du mal à trouver une issue convenable…

Tu es un danger public à toi toute seule, et je suis sûre que même ligotée et enfermée, tu arriverais quand même à blesser quelqu’un… C’est terrible ! Tu te rends compte que tu as failli tous nous tuer ? Tu es comme un noyau d’uranium totalement instable dans un tube à essai en plastique !

Criant un bon coup, je me stoppe soudainement et reprends mon inspiration. Au moins, nous sommes en vie, l’équipage aussi va bien. Au vu de la fumée noirâtre qui s’élève de l’horizon, le bateau a sans doute sombré… La poudre a dû s’enflammer et déclencher un incendie… Et j’espère que personne ne sera foutu de m’identifier pour qu’on puisse penser que c’est de ma faute… Avec un peu de chance, Skye ira elle-même se vanter de cette exploit et… Et… Attendez, y’a sûrement un filon à exploiter ! Je me calme soudainement et me tourne vers elle avec l’air sérieux… Si elle dit que c’est de sa faute avec son air adorablement enfantin, on ne pensera même pas à m’inclure dans le dossier sur l’accident… Hinhinhin…

Mh… Ne t’inquiète pas pour mes plans, je cherchais juste un moyen de transport pour arriver à Shell Town et je suis tombée sur eux… J’avais l’intention de…

Non. Stop. Ne surtout pas lui dire le reste mes plans : elle les ferait capoter à coup sûr… Mentir. Trouver une fausse excuse. Ou une raison bidon. Je jette un coup d’œil autour de nous pour voir un paysage loin d’être dégueulasse, avec des petits oiseaux qui chantent et des fleurs très belles. Bref, un coin relax et sympa pour passer un bon moment. Excuse trouvée :

De venir ici pour prendre des vacances... Ils m’ont proposée de monter et m’ont enfermée dans la calle. Je ne sais pas s’ils étaient méchants ou gentils, ni s’ils étaient des pirates mais… Tu m’as quand même permise de m’en sortir en vie donc… Merci Skye. Mais si tu dois en parler aux autres, je préfèrerai que tu ne mentionnes pas ma présence. Disons que je n’étais pas à bord légalement, j’aimerais ne pas m’attirer plus d’ennuis, tu comprends ?

Marquant une pause, je lui fais un sourire pour la rassurer et lui tends un tissu pour qu’elle essuie ses larmes :

Dis voir, Skye… Avant de tomber sur Bee, tu cherchais quoi dans la forêt ? Faisons un deal : si je peux t’aider, tu ne m’attireras plus jamais d’ennuis, d’accord ?
Kwak !


Dernière édition par Lilou B. Jacob le Mer 11 Sep 2013 - 17:42, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mer 11 Sep 2013 - 17:40

Judgement


    « Ce n’est pas très raisonnable comme deal… » Fit elle avec une mine dubitative.


Il y avait un truc bizarre dans cette histoire, à n’en pas douter, mais Skye mit cela sur le fait qu’il s’agissait tout simplement d’une mauvaise journée. Bon pas si mauvaise que ça vu qu’apparemment elle n’avait pas fait capoter les plans de la belle rousse que voila. Même s’il s’agissait là, en partie d’un mensonge, l’Azurée n’avait visiblement pas envie de creuser plus loin. Et puis elle était trop naïve pour faire autrement.


    « Ce que je faisais ? Euh… Ca a un rapport avec des champignons je crois. Non, oui, attends… Je devais me trouver une arme. Voila. La grande rose m’a demander de trouver une arme, parce que je mettais en danger ses … Ses… Subalternes. Un truc du genre, bref qu’en tant que Marine je devais me procurer une arme pour ma survie et celle de mes coéquipiers. Bien que je vois pas franchement l’intérêt d’avoir une arme dans une cuisine… T’as déjà mangé des cupcake ? »


Skye était loin de se douter qu’il s’agissait en somme d’une technique pour la faire disparaitre des lieux rapidement et durablement. Ketsuo ne supportait plus d’entendre parler d’elle ou de la voir débarquer dans le bureau de son cousin pour la voir casser quelque chose, encore. Elle n’aimait pas franchement, non plus, les plaintes des collègue de Skye, qui venaient sans arrêts lui faire des reproches. A elle, forcément, puisque Skye ne comprenait pas, ou feignait de ne pas comprendre et Alheïri ne se voyait certainement pas engueuler une fille. Qu’a cela ne tienne, Ketsuo le faisait très bien, et même mieux que les autres. A vrai dire elle prenait un malin plaisir à tenter de rabaisser Skye, qui malheureuse pour elle, passait au dessus de tout cela. Bien qu’elle devait, en soi, prendre compte des dires de ses supérieurs. Mais le problème c’était qu’il s’agissait là de la rose, et qu’elle ne l’aimait tout simplement pas. Ce qui était une raison purement valable pour ne pas l’écouter.

Ainsi allait la logique de Skye.

Elle regarda les alentours, se mit sur la pointe des pieds, se balançait d’avant en arrière, puis elle s’arrêta et souffla.


    « Je m’ennuie en fait. On peut pas y retourner ? Ou le faire exploser une deuxième fois ? C’était drôle. »


Oui oui, « c’était drôle ». Parfaitement. Skye n’avait vu dans la situation que de l’amusement. Purement et simplement, de l’amusement. Elle avait risqué sa vie, oui, celle de Lilou, aussi, et celle de Bee. Exactement. Mais elle s’était amusé. Follement amusé, assez pour vouloir retenter l’expérience. La vie de Skye tournait autour de l’amusement. Ceci s’expliquait en deux mot : Suna Land.


    « Au fait tu viens d’où ? Moi je viens de Suna Land, c’était marrant aussi comme endroit, on s’ennuie jamais. T’es déjà aller ? En fait c’est un gigantesque parc d’attraction. Mes parents disaient que je passais trop de temps là bas, donc que j’ai attraper une maladie mentale qui fait que je veux toujours m’amuser. Enfin c’est mes parents. Si ça se trouve ils disent ça pour me faire peur. D’ailleurs je devrais leur envoyer une carte postale… Et puis après j’en avais marre des manèges, ça m’ennuyait, du coup je me suis engagé dans la Marine, c’est cool la Marine. Le nom il en jette. « Marine ». Et puis ça avait l’air funny comme truc. Du coup j’ai été les voir. Et c’est là bas que j’ai été en patrouillage, ou patrouille, je sais plus le mot, mais bon c’était drôle. On jouait à cache cache avec les pirate, une fois j’en ai même ramener au QG, mais le chef il était pas très content… Je sais pas trop pourquoi mais bon. Et toi tu fais quoi dans la vie ? »


Elle termina en lui adressant un regard rempli de curiosité, visiblement le remontage de bretelle version Lilou-pas-contente- ne lui avait pas fait plus d'effet que ça. Il semblerait même qu'elle doit habitué à ce genre de procédé. Tellement qu'elle n'y prête même plus attention.

Au moins elle ne lui proposa pas d'acheter son canard.

©Didi Farl pour Never-Utopia

http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Mar 17 Sep 2013 - 9:49

Bwaaak…

Ce qu’elle peut parler. Je n’ai jamais vu quelqu’un enchainer autant de mots sans respire. Elle me perdrait presque. Presque, parce que j’arrive néanmoins à resituer certain truc. J’ai du mal, mais j’y arrive. J’en viens même à m’assoir sur le sable en l’écoutant. Bee, lui, s’effondre simplement, soulé. Littéralement. Elle l’embrouille avec ses paroles, avec ses anecdotes. Pire, elle fait preuve d’une naïveté déconcertante en me balançant sa vie sur un plateau d’argent que j’en suis décontenancée. Je me contente de la fixer avec des yeux exorbités, l’écoutant déblatéré sur son île natale, sa manière d’appréhender la vie, la marine, le jeu… J’en viens même à me demander si elle ne s’est pas engagée auprès du gouvernement juste parce que le nom sonnait bien à ses oreilles.
Ça ne serait pas déconnant, à bien la regarder. Elle serait tout à fait du genre à s’être dit « Marine, ça se rapproche de la couleur de mes cheveux, ça doit être bien », et aujourd’hui, ses supérieurs en payent le prix fort. Et j’ai l’impression que la moindre de mes questions pourraient la faire parler pendant des heures. J’hésite. Ça pourrait lui donner beaucoup de grain à moudre, elle pourrait même en venir à oublier la matinée qu’on vient de passer…

Bon, Fox… Tu ne dois plus faire de bêtises, tu dois te faire oublier, être exemplaire et te tenir à l’écart à partir de maintenant… Parce que tu es de la Marine, et justement parce que tu es de la Marine, tu risques de très gros problèmes à agir comme tu le fais… Et comme la Grand Rose n’a pas l’air de t’apprécier plus que ça, tu devrais vraiment te tenir à carreau… Je veux bien t’y aider. Elle te demande une arme, je peux t’en construire une. C’est mon métier : je suis ingénieure.

Marquant une petite pause, je me permets de fouiller dans mon sac en enfonçant profondément à l’intérieur le paquet que j’ai dérobé, et en sortant un calpin que j’ouvre sur une feuille blanche. Crayon dans une main, je m’attèle à lui rendre ce service. Pourquoi ? Peut-être que d’une certaine manière, elle me fait de la peine. Pas de la pitié, loin de là… Juste qu’elle est tellement naïve et candide que je n’ai pas forcément envie que sa supérieur la réprimande encore…

Qu’est-ce que tu voudrais ?

Je me gratte le menton avec mon crayon, mais reprends aussitôt avec un sourire taquin :

Par contre, je ne comprends pas quelque chose : tu vas dans la forêt chercher une arme ? Pourquoi pas chez un armurier ? Ça serait beaucoup plus logique, tu ne crois pas ?

Voilà, de quoi lui tenir la jambe pendant au moins trois heures.
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Sam 12 Oct 2013 - 17:00

Judgement

Skye observait Lilou fouiller activement dans son sac. Elle ne prêtait pas attention à ce qui s’y trouvait. Elle s’en fichait. Pour la simple et bonne raison que ses paroles trouvèrent écho dans son esprit durant un instant. Assez pour la préoccuper, pour la tenir en silence, assez pour lui couper son enthousiasme naturel. Et puis il n’y avait pas que cela, non si seulement. Elle regarda cette personne qui se trouvait en face d’elle, cette jolie rousse avec son canard géant et protecteur. Elle repensa à l’acte pseudo héroïque qu’elle avait accompli, regarda un instant les flammes s’élever dans le ciel et la fumée noirâtre se disperser dans les nuages blancs. Elle ferma les yeux, pensive. Puis vient à ses pensées l’image de Ketsuo. Lilou avait en ce moment un air de cette grande rose qui crie tout le temps pour un oui ou pour un non.

D’ailleurs il ne s’agissait pas seulement de Ketsuo, il s’agissait en fait de tous ces gens qu’elle avait croisés au fil de sa vie, tous avaient, à un moment ou un autre, cet air mi-deséspéré, mi-agacé sur le visage. Avec sa supérieur elle avait apprit à se taire afin de mieux faire passer la pilule, bien sur elle balançait ici et là quelques idioties bien choisies, pour se moquer d’elle et/ou pour détendre l’atmosphère… Devait-elle faire la même chose avec Lilou ? Avec tout le monde ?

L’univers serait donc si triste ?

Ketsuo s’était plus ou moins calmée une fois que Skye ne lui répondait plus que par des phrases brêves. Devait elle agir tout le temps ainsi dorénavant ? Maintenant qu’elle avait prit conscience de la situation ?

Non. Bien sûr que non. C’était trop lui demander. Néanmoins elle ferait cet effort avec Lilou. Comme avec Ketsuo. Elle fit la grimace en superposant l’image de la grande rose avec celle de Lilou attrapant un calepin et un crayon.

D’ailleurs elle voulut lui demander ce qu’était un ingénieur, mais elle s’abstient, réalisant là le premier miracle de la journée.

« Qu’est-ce que tu voudrais ? » Questionna la jolie rousse.

Elle se mit à réfléchir en silence, guidant son regard vers les vagues qui dansaient au loin. Comme avec sa supérieur. Puis elle lui continua en lui demandant pourquoi elle n’était pas aller directement chez l’armurier. En Fait elle n’en savait trop rien… sans le vouloir elle avait voulu éviter les endroits trop bondés et trop animés. « Non pas aujourd’hui. » C’était une tâche qu’elle devait accomplir seule, trouver son arme par elle-même. C’était une sorte de satisfaction personnelle quelque part. Mais encore une fois elle avait échoué, elle était trop… Stupide pour faire les choses seule ? Triste vie.

Mais au fond d’elle, elle savait qu’elle avait évité les armuriers pour une raison particulière. Une raison qui, comme les autres d’ordre sociale, elle avait voulu taire.

Elle se contenta de secouer la tête, le regard toujours braqué vers le large, ne signifiant pas par là qu’elle ne voulait pas aller à l’armurerie, mais qu’elle tentait de réfléchir à sa précédente question.

« Ils ne veulent pas me vendre d’arme » Finit-elle par répondre simplement.

Pour ne pas continuer sa tirade et ne pas lui dire qu’elle n’aimait de toute façon pas faire du mal aux gens et tout ce qui va avec, elle pensa à Ketsuo, car cela voulait dire qu’elle aurait dû formuler une réponse des plus longues, or le but était maintenant de parler avec des phrases courtes et précises. Elle se fit violence pour ne pas lui dire qu’elle n’aimait pas les armes parce que ça faisait du mal aux gens et qu’elle n’aimait pas faire du mal aux gens…

Elle voulut repenser à la réponse à dire à propos de son arme, ce qu’elle voulait, mais elle avait perdu le fil et déjà son esprit déraillait vers toutes les fois où sa supérieur l’avait enguirlandée, oubliant ainsi la question.

Elle secoua la tête, la prit entre ses mains, s’assit sur une souche et reprit le fil de ses pensées à l’envers.

Ketsuo, les armuriers, la ville, la marine… Les armes. « qu’est-ce que tu voudrais ? » résonna la voix de Lilou dans sa tête.

Bonne question.

Elle n’avait jamais aimé les armes. Pourtant elle aimait regarder les tireurs, elle avait toujours voulu en être une. Être Sniper elle aurait adoré, mais elle aimait aussi aller voir les bretteurs, sabre en mains, qui s’entrainaient dans les salles qui sentaient bizarre. Salem était le plus doué, ses combats étaient de véritables spectacles. Elle aimait les regarder faire, manier leurs armes avec dextérité, tout comme elle aimait regarder les tireurs et leur précision. Tous faisaient preuve d’un sang-froid qui était pour elle hallucinant.

Elle maniait des armes blanches elle aussi. En version miniature, dans un espace beaucoup plus petit… Et beaucoup moins bien, mais il fallait avouer qu’elle ne se coupait plus les doigts au fil du temps. Bon ce n’était pas la même chose pour son entourage, mais il y avait du progrès. Certes elle était toujours un danger publique, mais plus pour elle.

Mais elle n’aimait pas se battre.

« Il me faudrait quelque chose d’imposant pour ne pas qu’on m’approche, ou qu’on veuille se battre avec moi. » Finit-elle par dire sans bouger la tête. « J’aime les armes à feu et les armes blanches, mais moi je n’aime pas me battre ou faire du mal aux gens. C’est bête hein ? Demanda-t-elle en regardant Lilou avec une voix un peu… Honteuse ? mais pour moi la Marine c’était surtout la protection.

Elle souffla un bon coup sur cette phrase lourd de sens et reprit plus sérieusement. Bien plus que la jeune fille en face d’elle n’avait pu le voir venant d’elle.

« Je voudrais une arme qui soit tellement impressionnante et intimidante que personne ne voudra se battre…. Mais il faudrait aussi qu’elle soit facile à transporter. » Fit-elle en posant son doigt sur sa lèvre inférieur, reprenant sa réflexion.

Ahin, comment faire ? Imposant mais facile à transporter ? What else ?

http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Mar 4 Fév 2014 - 13:50

Alors comme ça, on refuse de lui vendre une arme ? C’est certainement parce que cette fille est un danger public et que lui mettre un couteau suisse entre les mains revient à donner une bombe à neutron à des révolutionnaires devant Marie Joie. Je pousse un long soupir en me demandant si c’est toujours une bonne idée. Pourtant, je m’y tiens et me mets à la questionner, comme tout bon créateur se doit de le faire pour la personne qu’il cherche à contenter. Après tout, j’attire autant les emmerdes qu’elle les provoque, et je m’en suis toujours très bien sortie avec un canard géant. Pourquoi pas elle ?

C’est intéressant ton concept du combat. Pour toi, c’est juste de la protection ? Tu veux intimider pour prévenir le combat ? Mais pour faire ça, il faut de l’aplomb ou alors une très bonne maitrise de ton arme. Et si c’est trop grand, ça ne risque pas de t’encombrer ? Tu auras assez de force pour manipuler l’arme et la soulever ? Je dis ça, parce que je suis aujourd’hui incapable de faire ça avec Bee, alors je m’interroge…

Peut-être qu’on ne s’y prend pas de la bonne manière. Peut-être qu’amorcer l’idée autrement serait plus pertinent. Elle veut faire peur pour éviter le combat, pour intimider. C’est un choix étrangement sage pour une fille comme elle, mais pour ça, je me dois de la connaître un peu mieux pour lui créer une arme beaucoup plus en adéquation avec ce qu’elle pense.

Faisons ça autrement, tu veux ?

Je me réinstalle bien et la regarde droit dans les yeux. J’essaye de la cerner et de savoir ce qu’elle pense, mais derrière cette moue mi-triste mi-boudeuse, il n’y a rien d’exploitable pour moi. Je ne sais pas comprendre les gens parce que je fuis généralement leur conversation comme leur présence. Et là, j’ai l’impression de choyer une petite fille qui veut se faire grande, présentement. A vouloir jouer, à voir la vie comme une grande partie de cache-cache… Je ne sais pas à quoi rêve une petite fille. Si je me base sur mes propres rêves, pour moi, une enfant rêve à de grande chose, à de grands endroits comme à de grandes vies, également à de grandes armes. Mais peut-être que je me trompe et pour viser juste, je dois savoir…

Qu’est-ce que tu définis comme « impressionnant » ? Devant quel type d’arme est-ce que tu te mettrais à détaler comme un lapin si ton adversaire venait à la sortir ? Un bazooka ? Un canon ? Un lazer ? Un hachoir a viande ? Une hache de bucheron ? Je sais pas… Quoi ?

Skye a tout l’air de réfléchir. Elle doit déjà se creuser la tête en se disant que si elle donne la préférence à l’un, elle ne veut pas abandonner l’autre. Ou qu’elle ne sait pas si être discrète et en imposer physiquement vaut mieux qu’être petite et frêle avec un bazooka plus grand qu’elle…

Et, tu dis aimer les armes blanches et les armes à feu mais… Tu as dû en tester plein en temps que mousse. Avec quelle sorte es-tu plus à l’aise ? Un fusil à pompe ou un petit revolver de sac à main ? Avec une hache géante ou un poignard ?

Trop de pression ? Réflexion trop intense ? Je lui fais un sourire pour la rassurer et la mettre aussi à l’aise :

Je sais, c’est beaucoup de questions. Mais, hé, dès que tu y as répondu, on s’y met toutes les deux ! Tu pourras repartir avec une arme beaucoup plus sympa qu’un morceau de bois !
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Sam 8 Fév 2014 - 18:23

Judgement

Elle écouta Lilou jusqu'au bout, son esprit en marche. Elle avait hâte de répondre à toutes ces questions à la fois. Elle se fit violence pour faire de l'ordre dans sa tête et répondre en douceur... Dans la mesure du possible..

Ben chai pas, impressionnant c'est un truc qui te fait détaller à l'autre bout de la ville, ou du pays. Ou des Blues tiens pourquoi pas. Un machin que t'as pas envie d'avoir contre toi. Qui en impose direct sans que t'ai besoin d'en faire des tonnes, tu vois. Genre ... Un dragon, c'est méga impressionnant un dragon. C'est là ça ouvre la gueule, et avant que ça crache des flammes tu t'es déjà carapater. Me faudrait un truc qui fasse le même effet qu'un dragon, les flammes en moins... Ca me fait peur les flammes.

Depuis qu'elle avait mit la main dans la cheminé pour voir ce que ça faisait, notamment.

Elle se mit à se regarder, son corps frêle, son absence de forme, ses jambes toutes fines de danseuse étoile. Sa carrure était loin de faire détaler qui que ce soit. C'était le genre de carrure devant laquelle on riait quand elle lançait une punch line. "haha petite t'es trop drôle" et on la dégage d'un coup de la main. Si on la cogne elle se casse en deux, assurément. Quelle perte de temps. Évidemment qu'on lui avait demandé de trouver une arme et de ne revenir que quand elle en aurait une. Parce que personne ne voudrait le faire. Un bazooka par exemple, comme le citait Lilou dans son exemple, si elle en portait un elle serait écrasée sous son poids...

Hmhm. Que faire, que faire? Ben.... J'aime bien les gros pistolet en fait. Mais je voudrais un truc qui sorte de l'ordinaire, pas genre le pistolet classique que tout le monde porte à la ceinture, moi je veux quand on le voit on dit "oups". Faudrait qu'il soit gros comme ça! Dit-elle en séparant les bras. Et puis un truc rectangulaire tiens! ce serait marrant. Genre "oh tiens c'est quoi ça?" et puis après le "oups". Tu vois? Non vraiment un pistolet simple, mais qui peut changer de munitions pourquoi, parce qu'en arme à feu dans le fond je suis pas difficile. Pas du tout même, j'aime tout... C'est assez problèma-machin d'ailleurs.

Elle était consciente qu'elle ne facilitait pas la tâche à Lilou, néanmoins répondre à toutes ces questions semblait être une véritable partie de plaisir. Elle tournoyait sur place en faisant bouger ses longs cheveux azurés et utilisait des gestes amples pour aller avec ses mots.

En fait j'aime vraiment les gros trucs. Dit elle en mimant un objet lourd en plaçant ses mains de parts et d'autres de sa taille menue, elle avançait en cercle en mimant des pas lourd et prit une grosse voix. Ouais! En cuisine je suis plus à l'aise avec le graaaand couteau. Celui avec le manche le plus long! l'autre jour y avait un fermier avec une faux et... HAN JE VEUX UNE FAUX!

Elle se mit à sautiller sur place, des étoiles pétillaient dans ses yeux turquoises. Elle se souvenait avoir demander au dit fermier si elle pouvait couper le blé à sa place. Elle avait fait un massacre, mais s'était tellement bien amusée... Sa maladresse n'avait pas trop court avec les grand objets.

Genre une faux avec des griffes au bout, comme les dragons tu vois? Et puis de couleur rouge pour le manche! Et les griffes! Et noir, parce que rouge et noir c'est classe, tu vois? Et puis...

Elle posa son index sur sa lèvre inférieure, regardant le ciel qui perçait à travers le feuillage en mouvement.

Tu crois que c'est possible une faux qui tire des balles...?

http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Jeu 13 Fév 2014 - 9:53

Bon, ok...

Elle ne sait pas s'arrêter de parler. Le jour où ses parents lui ont appris, ils ont fait la plus grave erreur de leur vie. Ils ne s'attendaient sans doute pas à ouvrir une boite de pandore, mais c'est tout comme. Et aujourd'hui, un torrent de mots déferle sur moi sans que je puisse en arrêter le flux. Terrible gamine... Je ne sais pas non plus comment elle arrive à débiter autant sans respirer, ça tient du don... Ah ! Je saisis ma chance : elle s'est arrêtée et je peux enfin en placer une !

Un fusil a pompe, ou une carabine, ça t'irait ? Comme calibre. C'est du gros et c'est impressionnant. Le genre qui fait détaler avant d'être transformé en paté.

Je note ça dans un coin de mon esprit sans trop vouloir la relancer dans un long monologue rempli de questions qui n'attendent pas de réponses. Bon, je dois aussi avouer que je n'ai pas saisi tout ce qu'elle voulait. J'ai beau tout écrire à la vitesse de l'éclair pour être sûre de ne rien rater, le coup des flammes, du rouge et du noir et des griffes de dragon, ça m'est passé au-dessus de la tête. Visons l'essentiel :

Avec une faux. Bien ! Ca sera plus simple : J'ai déjà construit une faux par le passé. Par contre, il va me falloir un dessin de la forme parce que là... Je ne suis pas sûre d'être très douée dans le cubisme ni de visualiser ce que tu veux. Tiens !

Je lui tends mon carnet et mon crayon pour qu'elle s'y mette. Je ne sais pas trop ce que ça va donner. Sûrement un dessin avec des petits chatons diaboliques couvert de flammes et des fleurs mangeuses d'hommes trop mignonnes. J'attends de voir le résultat.

Bon, on va faire simple : Je vais en ville acheter l'arme à feu et du métal, toi, tu vas débiter du bois en attendant. Avec Bee, il t'aidera. Et ensuite, on s'y mettra ensemble ! D'accord ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mar 10 Juin 2014 - 13:40

Judgement

Oh chouette, j'adore le dessin! Je faisais toujours des petits trucs sur mes gateaux!

Ses gradés pouvaient dire tout ce qu'elle voulait mais si elle excellait quelque part c'était bien en dessin. Ni une ni deux elle saisit le carnet que lui tendait la jolie rousse avant de gribouiller rapidement un dessin très réaliste de l'arme qu'elle avait dans la tête. Elle gomma, recommença, changea quelques parties ici et là. Et puis elle dessina une autre version, celle du gros flingue qu'elle avait imaginé. Elle ne doutait pas des compétences de Lilou, à vrai dire elle ne doutait de personne. Ce qui était aussi un de ses plus gros problèmes... Elle était très optimiste et avait dans la tête que tout était réalisable.

Je reste avec le canard, d'accord!

Dit-elle sans trop écouter, trop occuper à gribouiller/dessiner ce qui serait sa plus grande fierté.

Quand elle eut finit, elle posa le carnet sur une pierre et se mit à parler avec le canard qui observait l'endroit par lequel Lilou était parti. Ne semblant croire que sa conceptrice l'avait laissé avec cette folle dingue suicidaire et inconsciente.

C'est mignon Bee comme nom. Sourit-elle. Bon, on y va?

Elle parti vers la forêt, en quête de morceau de bois. Puis elle se tourna vers le canard géant qui la suivant docilement mais avec mauvaise humeur.

Au fait ca veut dire quoi débiter...?

Bee maudit le monde entier.



Pourtant quelques minutes, voire une heure plus tard, ils revinrent à leur point de départ, lâchant sur le sol une grande dose de bois. Elle s'assit et se mit à chantonner de sa voix claire. Skye était plus taillé pour un milieu artistique. Elle savait chanter, danser, elle savait dessiner, et tout cela lui venait naturellement. Mais pour le reste... Certes elle était plutot bonne cuisinière, mais elle échangeait souvent les épices par étourderie ou pour tester de nouvelles saveur.

Mais ses cupcakes étaient les plus délicieux.
Elle réussissait beaucoup les cokctails aussi...

Elle attendit patiemment le retour de Lilou, n'ayant pas vraiment envie de parler, pour une fois, elle continua à chanter en regardant la mer, au loin, perdue dans les arbres
http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Sam 12 Juil 2014 - 15:52

On s’y met !

Lorsque je reviens sur la plage ou les rondins de bois et des planches finement taillés par les soins de Bee ont rejoints le décor, c’est pour pousser laborieusement devant moi une énorme brouette remplie de bric et de brac. La roue de mon transport a évidemment du mal à s’enfoncer dans le sable, et en parlant de sable, celui-ci rentre dans mes chaussures et me laisse une impression particulièrement désagréable… Mais l’essentiel est là : J’ai le matériel qu’il faut pour Skye et son arme, même s’il ne vaut mieux pas signifier comment j’ai fait pour l’obtenir.
Les marchands de Shell Town se souviendront sans doute longtemps de cette rouquine entourloupeuse qui a monté la tête à tout le monde en jouant de son sens du commerce. Je n’ai pas eu à trop payer de toute façon, négociant les chutes d’acier et une carabine à un très bon prix. A cela s’entend que j’ai surtout voler la carabine en jouant à celle qui courait le plus vite, et qu’il m’a suffi d’aller fouiner dans les arrières boutiques d’un forgeron gaspillant un peu trop ses matériaux. Un tanneur de cuir affichait son travail sur un étendoir à linge, et il m’a semblé que c’était probablement là en libre-service. Je m’étais fourvoyée naturellement, mais fallait prévenir aussi… Bref ! Ça n’a pas été du gout de tout le monde, bien entendu, et même l’initial propriétaire de la brouette n’est pas des plus enchantés de mon passage, mais je suis là.

Et bien prête à me mettre au travail. Vidant le contenu sur le sol, je m’empresse juste après de déballer mes outils (un marteau, une pince de fortune et un petit tournevis), pour ensuite me mettre à creuser un trou, faire un petit puits et tasser du bois à l’intérieur. Le temps que le foyer prenne doucement, je me tourne vers l’azurée, le temps de lui tendre une tige d’acier ayant pour but d’éviter de mettre les mains dans les flammes :

Skye, tu t’occupes d’entretenir le foyer ! Je veux des braises, des cendres, pour pouvoir chauffer l’acier et le faire fondre !

Et à peine ai-je dit ça que la jeune fille s’attèle à m’écouter, non sans discuter en même temps, tandis que mon ami canard de son côté tri ce que j’ai pris, me tendant deux plaques d’acier plus larges que les autres qui me serviront de bases aux lames de la faux.

Je vais te préparer une tenue pour que tu puisses la porter dans ton dos simplement en l’accrochant, d’accord ? Laisse-toi faire !

Et paf ! Pas le temps de protester que je décroche le long ruban rose qu’elle a dans les cheveux pour m’en servir comme outil de mesure. Enrobant sa taille, mesurant son dos, puis la largeur de ses épaules et de ses bras, je sors de mon sac un crochet pour la pêche puis un fil de nylon et commence à découper le cuir séché à l’aide d’un petit couteau. Me mettant déjà à coudre en revenant régulièrement vers la jeune femme qui se laisse faire sans broncher, je ne peux m’empêcher de demander avec entrain, cherchant à distraire Skye pour ne pas qu’elle s’ennuie :

Alors, qu’est-ce que tu aimerais faire comme première mission avec cette arme, hein ? Un truc d’envergure j’espère ! Va falloir qu’elle s’illustre, qu’elle devienne célèbre avec toi !
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mer 23 Juil 2014 - 18:59

Judgement


Prendre des mesures elle trouvait ça assez drôle. Mais rester immobile pendant quelques minutes elle trouva ça assez plombant. Lilou du le sentir car quand Skye commença à regarder le ciel à travers les branches des feuilles, elle lui demanda ce qu'elle comptait faire avec son arme.

C'est donc en toute honnêteté qu'elle répondit:

J'en sais rien en fait. On m'a dit de ne pas revenir à la base avant d'en avoir une.

Elle haussa simplement les épaules. Elle s'ennuyait, lourdement. Elle n'avait plus envie de partir dans des phrases interminable. Peut être la fatigue commençait à la gagner. Peut être Lilou avait-elle réussit à la calmer un tant soit peu. Toujours est-il qu'elle resta presque calme. Si on oubliait le fait qu'elle jouait avec son pied et des petits cailloux sur le sol en leur donnant des coups comme un ballon.

J'ai pas grande ambition en vrai. Sauf aider quelqu'un à faire de grandes choses peut être.

Plus elle y réfléchissait plus elle pensait au fait qu'elle n'avait pas de but propre. Pas d'envie à elle. Outre le fait de s'amuser encore et toujours. Elle voulait simplement se rendre utile, faire sourire les gens triste, les aider à aller mieux, même si pour cela elle devait les aider à atteindre leur but, leur grand rêve à eux. Eh bien tant mieux, tant pis. En tout cas elle était sûre qu'elle n'aiderait jamais un pirate. Jamais, jamais!

Mon supérieur est cool. Mais sa cousine est une vraie tyran. Elle est méchante. Elle ne m'aime pas en plus. Elle m'a crié dessus parce que mon couteau m'a échappé des mains. Elle a exagéré les choses en me disant que j'avais failli tuer tout le monde. Pfff. Sur les quinze cuisto il n'y en a que trois à l'infirmerie. C'est pas un drame, et puis il n'y a pas mort d'homme! Non vraiment elle exagère.

Elle s'arrêta. Elle s'en voulait. Un peu. C'était quand même à cause d'elle qu'ils étaient sur des lits avec des entailles.

Mui bon je suis UN PEU maladroite, d'accord. Mais quand même. Du coup je veux juste lui rabattre son clapet. Parce qu'elle est énervant un peu quand même. Et puis elle a des cheveux roses. C'est nul des cheveux roses... Pesta-t-elle tout bas.

Elle s'arrêta devant Bee, le regarda longuement et se retourna vers Lilou, curieuse.

Et en fait, comment ca se fait que tu as un canard géant qui te suit partout?


©Didi Farl pour Never-Utopia

http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Dim 27 Juil 2014 - 0:20

Que trois cuisiniers ?

J’hoquète ça en me stoppant brusquement, reprenant mot pour mot ce qu’elle me balance en papotant comme une pie sur un arbre avec ses copines. J’hallucine un peu je crois, mais je ne devrais pas… C’est Skye. Et du peu que je la connais, elle a tout l’air capable de cent fois pire. Alors sérieusement, péter un esclandre pour si peu, c’est carrément pas professionnel. Elle a quand même fait sauter, à côté de ça, un navire marchand au large de Shell Town sans le vouloir… Plus de peur que de mal, et surtout un bateau qui prend l’eau… C’est carrément plus fort, non ?

Vrai qu’elle a carrément exagéré… !

J’approuve, donc. Je soutiens. Quoique, ça doit être assez dur à gérer sur le long terme un bout en train comme Skye, capable de tous de ses dix doigts, mais surtout du pire. Je ne comprends pas pourquoi les marines ne l’ont pas encore infiltré dans un navire pirate, genre comme celui d’un empereur, pour le détruire accidentellement de l’intérieur. Je suis certaine que pour ce genre de mission, elle ferait carton plein à chaque fois… Certes, ça ne marcherait que sur le court terme, vu que sa réputation ne serait ensuite plus à faire… Mais le court terme, c’est toujours ça de pris pour la distraire, non ?
J’hausse les épaules, et termine de coudre la tenue en levant les bras au ciel :

Ça, c’est fait ! Au suivant !

Et paf, je me tourne vers le foyer qu’entretien entre deux pensées profondes la jeune Skye. Jouant maintenant avec ses cheveux détachés, je commence à doucement faire chauffer le métal alors qu’elle me demande comment ça se fait que je me promène avec un canard géant. Vrai, c’est une bonne question. Et vu que ça lui fait la distraction, j’entreprends de lui répondre :

Parce que nous sommes amis. Je le connais depuis mes huit ans. Puis un canard, c’est beaucoup plus original qu’un chien, ou qu’un chat, comme animal de compagnie.

Sourire amusé, Skye ne peut que reconnaitre que j’ai raison : des comme ça, on en fait pas partout. J’ose même préciser :

En fait, Bee, c’est un fruit du démon. A la base, il est un robot qui a mangé le fruit du canard. Il est devenu vivant, et on est parti à l’aventure ensemble… Fort, pas vrai ?

Puis maintenant, je suis étonnée qu’elle ne m’ait pas posée la question avant en fait. Vu le genre de la jeune fille, difficile d’échapper à ce genre d’interrogatoire express placé entre deux monologues. Je remarque, mais j’ai eu la chance de pouvoir causer un peu avec tout ce qu’elle a à dire. L’avantage de Skye, c’est que quand tu la lances sur un sujet, y’a rien qui peut l’arrêter à part un autre sujet de conversation. Du coup, je me permets de profiter de son temps d’écouter, en commençant à travailler au marteau le fer chauffé :

Tu devrais faire attention de pas trop suivre des animaux que tu ne connais pas. Là, t’es tombée sur moi, mais ça aurait pu être pire, tu ne crois pas ? Parce que y’a des animaux, ils sont mignons mais en fait, c’est des fourbes ! Un peu comme les champignons ! Les plus beaux sont les plus mortels… Et donc… T’es cuisinière, c’est ça, Skye ? T’es douée ?

Et histoire de la pousser encore sur un autre sujet, pour ne pas qu’elle s’ennuie alors que je fais déjà transpirer l’acier mal découpé :

Ce n’est pas courant, ta couleur de cheveux… ça te vient d’où ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
avatar
Skye F. Ephémera

♦ Localisation : Armada
♦ Équipage : Red Pirate

Feuille de personnage
Dorikis: 2200
Popularité: -95
Intégrité: -80

Mer 6 Aoû 2014 - 12:09

Judgement


Un robot qui mange un fruit du démon. Elle trouvait ca vraiment cool. Elle, elle voulait un truc encore plus fou. Genre un pingouin, c'est cool les pingouins...

"Moui ca va. Fin ca dépend si je fais des expériences ou non en fait. D'ailleurs le gâteau au chocolat avec du cumin, ben c'pas à faire. Mais bon je suis encore dans la marine, donc j'imagine que oui. Je suis indispensable en cuisine."

Elle regarda Lilou travailler et se mit à jouer avec ses cheveux.

"C'est naturel. On me repère de loin. C'était pas top pour les missions incognito. Du coup on m'a mit en cuisine. Mais c'est bien aussi je m'amuse bien. Avant j'étais dans une île avec pleiiiiiiiiiiins de parcs d'attractions! J'ai ramené des pirates au QG. Le chef m'en a voulu."

C'était d'ailleurs ce qui l'avait conduit aux cuisines...

Elle continua de la regarder s'affairer à construire son arme dont la silhouette commençait à se profiler.

[...]

Depuis hier Lilou travaillait avec assiduité. Skye était partie plusieurs fois chercher du bois pour le feu, elle avait chantonné, dansé et participé un peu à l'assemblage. Maintenant les lames était assemblées au manche, le canon était installé à l'intérieur. Il y avait aussi un chargeur et elle était en train d'installer un viseur. L'arme était presque prête.

Skye n'avait pas trop compris comment Lilou avait installé le mécanisme pour changer le flingue en faux à double lame. Mais si ça marchait alors peu importe.

En attendant elle avait fait un feu de joie, avait fait à manger, avait sautiller un pu partout joyeusement... Et elle avait bavardé un peu avec Lilou qui travaillait comme elle pouvait en pleine forêt. Elle avait demandé si elle pouvait ramener du monde, mais après tout ce qui s'était passé durant la journée, on lui avait répondu que ce n'était pas une si bonne idée.

"Pourquoi tu fais ça en fait? Je veux dire fabriquer des choses. Ca t'es venue comme ça? Tu t'es rendue compte que tu avais un don? Ou on t'a demandé de le faire?"


©Didi Farl pour Never-Utopia

http://www.onepiece-requiem.net/t8861-sexy-crazy-wild-skye
avatar
Liloutre B. Jacob
Loutre Queen

♦ Localisation : Grand Line
♦ Équipage : Attrape-rêve

Feuille de personnage
Dorikis: 10079
Popularité: -855
Intégrité: -700

Jeu 7 Aoû 2014 - 19:40

Bah, je ne sais pas…

Skye me posait une très bonne question. Travaillant les finitions de son arme en essuyant d’un revers de main les gouttes de sueur sur mon front, je relève à peine le nez pour la regarder, réfléchissant à une réponse plus ou moins claire alors que dans ma tête, c’est le brouillard due à la fatigue et aux doutes que le temps a fait croitre…

J’ai grandi le nez dans des livres de mécanique, et déjà petite, ça me plaisait. La vie a fait que j’ai pu continuer à exercer comme je l’entendais…

Un don ? Une passion ? Je me revois encore sur ce lit trop dur avec un bouquin trop gros entre les mains, les deux bras dans le plâtre en essayant de tourner des pages. Je me revois apprendre des définitions et des passages par cœur, demander à cette femme au visage brouillon et à la coiffe mal mise de troquer ses livres de contes contre des essais d’ingénierie et des articles écrits par le premier Végapunk. Je n’y comprenais rien à l’époque, mais c’est ce qui me faisait vibrer. Peut-être parce que je voulais tout réparer pour qu’on me répare moi. Parce que j’étais tout le temps cassée et qu’il me fallait au moins ça pour continuer. Mais du coup, je ne vois pas comment lui expliquer ça, à elle, que je ne connais pas tellement…

J’aime bien comprendre comment fonctionnent les choses, j’aime bien pouvoir créer. C’est un peu plus qu’un passe-temps ! C’est plus qu’une passion ! Quand je me lève le matin, je suis contente de le faire parce que je sais que je vais encore apprendre des trucs et essayer de construire des machins qui marchent et qui pourront peut-être changer des vies ! J’ai toujours envie que les choses aillent mieux, qu’il y ait du progrès, plus de failles, tout ça… J’adore saisir tous les faces d’un même problème et ne plus avoir aucun doute… Quand je prends une pièce, je la connais par cœur. Et j’aime pouvoir me prendre la tête sur des mécanismes qui ne fonctionnent pas et trouver une réponse en y mettant du mien… Je marque une pause en souriant, attrapant l’arme que je lui construits depuis la veille pour la mettre devant elle… C’est mieux qu’une récompense, faire ce que je fais… C’est… J’sais pas ! C’est juste parfait ! Et puis… Tu sais quoi ? J’aimerais devenir le meilleur ingénieur au monde ! C’est peut-être un rêve un peu fou, mais c’est le mien !

J’y ai mis beaucoup d’entrain, je le sais. J’en ai même profité pour déplier le mécanisme de la faux pour la montrer à Skye. Sous ses yeux ébahis alors que son arme a pris forme en un grincement un poil inquiétant mais vite esquisser par l’allure de l’instrument de combat :

Du coup, voilà… C’est pour toi, Skye.

Et avec ça, elle va sûrement en faire fuir des gens. Faudra juste du temps pour qu’elle s’y habitue et qu’elle le maitrise, mais elles ont le mérite de se ressembler : voyante, impressionnante, aux mécanismes parfois sensibles et dynamique comme pas d’eux. A voir laquelle usera l’autre la première…

Je t’ai mis les boutons sur la poignée, pour que ça soit plus accessible et plus pratique pour toi… Si tu veux la replier, il suffit de la mettre là. Puis, tu peux la transporter plus facilement avec ce gilet. Par contre, fais attention à la portée et au tranchant, faut que tu t’habitues à devoir la manipuler… Elle est peut-être un peu lourde donc faudra que tu te muscles un petit peu les bras, où que tu joues sur ce poids pour des lancées, des trucs comme ça… Gaffe aussi, t’as un quota de munition dans le chargeur assez réduit, faudra te réalimenter régulièrement et mesurer tes coups…

Je cause, je cause, et elle n’a d’yeux que pour le machin que j’ai entre les mains. Pas dit qu’elle ait écouté un seul des trucs que je viens de lui baver. Elle aura encore à fignoler la peinture assez grossière, éventuellement à limer la lame pour l’aiguiser, mais le plus gros est fait, et pour l’instant, ça fonctionne. Elle aura aussi sans doute à faire à des dysfonctionnements… Mais elle saura s’en accommoder : L’azurée est pleine de ressources, elle me l’a déjà prouvé…

Bon… Elle est à toi maintenant, Skye.

Je la lui fourre entre les mains, range mes outils dans mon sac à dos que je hisse à sur mon épaule et conclue :

Prends en soin, d’accord ?
http://www.onepiece-requiem.net/t2202-http://www.onepiece-requiem.net/t3945-fiche-technique-de-lilou#4
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant