AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  OPR AnnexeOPR Annexe  ConnexionConnexion  


Paradoxalement les mêmes

avatar
Enzo P. Hisachi
••• Agent du CP9 •••

♦ Localisation : Probablement derrière toi.

Feuille de personnage
Dorikis: 3870
Popularité: -145
Intégrité: 106

Mer 28 Aoû 2013 - 6:30


-Ça va peut être te sembler ridicule, mais n'oublie pas que de "pareil" à "pas pareil", au final, il n'y a qu'un "pas".




Le soleil commençait à pointer le bout de son nez sur l'île Omega, et la douce et chaleureuse caresse de ses rayons sur la joue de la nature incita cette dernière à se réveiller, lentement, joyeusement, étendant ses fleurs brillantes à cause de la rosée du matin, réveillant tous les habitants de l'île, du plus petit insecte jusqu'au plus gros mammifère qui créchait sur ce charmant petit bout de terre...

L'île avait d'ailleurs accueilli récemment deux nouveaux arrivant, qui dormaient paisiblement dans un arbre ressemblant à une oeuvre d'art offerte par la nature, dont les feuilles et les branches se joignaient entre elles et pointaient vers le ciel, formant ainsi une énorme bulle de verdure...

Les deux locataire de cette petite merveille sylvestre, comme tous les autres, s'extirpaient de leur sommeil en s'étirant sur toute leur longueur, un sourire radieux sur le visage, heureux de pouvoir profiter des bienfait de Mère Nature.... Enfin, c'est ce que cette dernière aurait bien voulue voir, mais malheureusement pour elle, ces deux personnes étaient plutôt sous la coupe d'une autre divinité: Dame Fortune, déesse de la chance et du destin..... Ou plutôt de la malchance et du mauvais karma vu leur situation.

Et justement, la version de la scène selon cette dernière se révélait un poil différent. A commencer par le fait que seul l'un des deux personnages était endormi. Et cela tenait du miracle qu'il réussisse à dormir aussi longtemps, vu la quantité de plainte qu'il avait lâché la veille à propos des conditions dans lesquels il devait se reposer, et qu"On ne devrait pas traiter un blessé comme ça non mais! Non, toi la ferme!".

Cet habitant la était en fait une habitante, ou alors il s'agissait de l'androgyne le plus efféminé que la mer ait connu. "It's a trap!", comme aimait bien dire l'amiral Ackbar, homme célèbre de la marine ayant vu son nom apparaitre dans de nombreux livres suite à ses performances lors de la terrible bataille "d'On Dort?". Mais je m'égare, je m'égare.

Cette jeune femme, donc, se démarquait des autres jeunes femmes lambas que l'on pourrait croiser dans n'importe quelle rue de North Blue non pas par sa capacité à se plaindre même en dormant, mais par ses cheveux d'un rouge flamboyant, les trois sabres accrochés à sa ceinture, et les deux ailes rattachées à son dos, quelqu'un de pas trop aveugle pouvant remarquer que l'une d'entre elles était bandée, et donc probablement blessée.

L'autre petit nouveau de l'île se trouvait pile à coté d'elle.... Plus exactement il était accroupi prêt d'elle, son visage penché au dessus du sien, la fixant avec une telle insistance qu'on aurait dit qu'il cherchait à voir la branche de l'arbre qui se trouvait en dessous (ce qui, avouons le, était un peu stupide comme façon d'agir si cela était vraiment son objectif), et vu l'apparence de l'individu, n'importe quelle personne voyant la scène sans en connaitre le contexte arriverait à la conclusion qu'il s'agissait d'un tueur/violeur/mangeur d'enfant/psychopathe/grobill (barrez les mentions inutiles si besoin) fixant sa proie avant de l’assaillir.

Grand, très grand même, deux bons mètres au moins, des cornes d'une vingtaine de centimètre dépassant du crâne, des yeux vairons et quelque peu cernés, des membres longs et fins, une bouche grande, entrouverte et garnit de belles dents bien pointues, cette personnes était visiblement humaine (difficile de s'en rendre compte au premier coup d'oeil, on vous l'accorde), et était accessoirement un homme. Le fait qu'il était torse-nu et qu'il ne possédait aucune glande mammaire développée donnait du crédit à cette constatation. Une observation plus détaillée du corps de l'homme (pour des besoins scientifiques hein, soyons d'accord, nous ne sommes pas des voyeurs!) révélait les traces de nombreuses cicatrices presque imperceptibles aujourd'hui, d'une scarification formant le mot "Faim", et la présence de cicatrices plus récentes, voir de blessures encore bien ouvertes.

La plupart avaient été bandée, tout comme l'aile de la jeune femme endormie, tandis que d'autres semblaient couvertes d'une étrange mixture verte, probablement un cataplasme maison fait à base de plantes trouvées sur place.

La question que beaucoup se poserait à la vue de cette scène serait non, pas "appelez la marine!" ou "à l'aide, au meurtre, au viol, aidez cette pauvre jeune femme!" comme dit plus haut, mais "Qui sont ces gens?".

Et ce serait une question très pertinente, le seul problème étant que personne ne pourrait jamais poser cette question, nos deux protagonistes étant coincés tout seul, l'un avec l'autre, sur la merveilleuse île Omega, qui est accessoirement une île déserte.

Et de toute les personnes pouvant se retrouver coincées ensemble sur une île déserte, ces deux la étaient clairement les plus originaux. Robinson et Vendredi? Non, se sont des minables comparés au duo que l'on vous propose la. Car ici, sous le soleil levant de l'île Omega, se tenait Izya Sélindé, pirate, forgeronne, épéiste et ange tombé du ciel, accompagnée de Enzo P. Hisachi, agent du cipher pol 9, homme à tout faire du gouvernement mondial, scientifique ou médecin à ses heures, et survivaliste tout droit sortis des profondeurs de l'enfer.

Deux personnes à des années lumières l'une de l'autres qui s'étaient retrouvées contraintes de bosser ensemble suite à de nombreux événements inattendus leurs étant tomber sur le coin de la gueule. Parce que quand on se retrouve à servir de jouet pour le destin, il vaut mieux avoir quelqu'un sur qui compter avec soi, quel qu'il soit.

Et histoire de pimenter un peu les choses, notre très chère Izya avait été sévèrement blessée à l'aile, tandis qu'Enzo, lui, avait tout simplement perdu en partie la raison. Et c'est avec cet air un peu fou qu'il regardait son infirme de compagnon d'infortune dormir (plus ou moins) tranquillement, attendant qu'elle se réveille, jusqu'à ce que l'impatience prenne le dessus.




-....Hey......Debout!

-......Rzzzzzzzz.....Pfiouuuuuuuu......Rzzzzzzzzzz.....

-...Nan, sérieux, debout!

-Rzzzzzzz, mgnggngng...........Pfiouuuuuuuu.....RrRrRRrrRrrRrRzzzzzzz....

-.....Si elle se lève pas rapidement je lui enfonce une branche dans l...

-RRRRRRRRRRRR....Zzzzzzzzz.....Mgngngnein? Keskikekoi?



Izya ouvrit lentement les yeux, avec beaucoup de difficulté, et elle regretta cette action dès que ses prunelles se plongèrent dans d'autres prunelles de couleurs différentes chacune, et surtout beaucoup, beaucoup trop proche.


-MgnkeskeOUAAAAAH! DÉGAGE!


Et ce matin la, sur l'île Omega, le chant des oiseaux qui accompagnait en temps normal la levée du soleil ne fut pas le seul son qui se fit entendre dans tout l'île: le bruit d'une énorme claque résonna dans les oreilles de tous les animaux pendant plusieurs minutes, les pauvres bêtes se sentant désolées pour le malheureux ayant mangé la baffe et qui avait surement perdu la vie après un coup pareil.

Fort heureusement pour lui, l'homme avait survécu, mais désormais une magnifique marque de main rouge accompagnait les nouvelles cicatrices de sa joue. Mais, bien qu'il n'avait pas apprécié le coup de la jeune femme, l'homme à corne ne semblait pas malheureux ou énervé pour autant. Non, il avait plutôt un regard..... d'obsédé. Non pas obsédé dans le sens pervers mais obsédé dans le sens "obsession".  Il tirait la tête de celui qui était incapable de se sortir une certaine idée de la tête. Et sachant que notre gus souffrait de troubles bipolaires, le savoir dans cet état n'était certainement pas une bonne nouvelle.



-Malade! Pervers! Cinglé!

-Ouaisouaisouaisouaisouais, si tu veux si tu veux! Ecoute, je....

-Je regrette déjà d'avoir accepté de rester avec toi...

-.............

-Qu...?......Oh non, non non non, je disais ça pour plaisanter, pardon, pardon, arrête de faire cette tête la s'il te plait, on restera ensemble, promis, mais me regarde pas comme ça!

-....Okay!

-Ouf.... Et donc, t'as une bonne raison de m'avoir sortis de mon sommeil en jouant les voyeurs j'espère?

-Ouais! Ouais ouais ouais! Une très bonne même! Et....Et je jouais pas les voyeuuuuuuuuuuurs, snif.....snif.....

-Okay, okay, si tu veux, pleure pas.... Et donc, tu voulais?

-Sniuurf....Bah....snif....snif....Bah.....Kéhéhéhé.....Bah en fait, au cours de cette nuit, alors que je me retenais de dormir pour pouvoir te surveiller afin d'être sur que tu ne te barre pas durant mon sommeil, j'ai réfléchis à plusieurs trucs, et une idée m'en venue à l'esprit: tu t'étais paumée dans des vieilles ruines, nan?

-Oui oui, c'est exact, mon aile s'en souvient encore... Ouille.....

-Bah, du coup j'me suis dis: les ruines, elles ont pas poussées toutes seules nan? Alors ça veut dire que quelqu'un les à construite nan? Et que si ces personnes ne sont pas en fait des papayes dotées de bras, de jambes et de cerveaux, alors c'était surement des humains nan?

-Euh.....Oui.....Oui, bien sur.....

-Bah du coup, ça veut dire qu'il reste peut être des gens sur cette île! Alors prépare toi, on va partir à leur recherche!

-Okay, si tu veux, rapporte un truc à bouffer tant que tu y es.....Attends... Comment ça "On"?

-T'as promis de pas me laisser toute seule, tu te souviens? Alors viens, on part à l'aventure!

-Non! Non non non non non non non! Tu vas encore plus blesser mon aile abruti! AAAAAH, DÉPOSE MOI PAR TERRE ESPÈCE DE CRÉTIN!!!



Et tandis qu'Enzo tentait de garder Izya par dessus son épaule sans se faire embrocher par les sabres de cette dernière, partant en quête d'une autre forme de vie intelligente (enfin, plus ou moins) pouvant peupler ces terres, ou alors en quête d'un moyen de s'en aller, le duo ne se rendait pas compte que c'était sous cette douce caresse des rayons du soleil de l'île Omega que leur première journée de vie commune commençait. Oui, la première journée d'un duo composé de deux personnes qui n'auraient jamais du se rencontrer... En tout cas, si la fortune ne s'en était pas mêlée.


Dernière édition par Enzo P. Hisachi le Mer 21 Jan 2015 - 2:58, édité 1 fois
http://www.onepiece-requiem.net/t5368-enzo-p-hisachi-le-fin-du-faimhttp://www.onepiece-requiem.net/t5533-le-petit-guide-de-survie-d
avatar
Izya
Reine Céleste

♦ Localisation : Thriller Bark

Feuille de personnage
Dorikis: 8555
Popularité: -692
Intégrité: -475

Lun 17 Fév 2014 - 22:11


Non mais ça suffit maintenant Enzo ! Pose moi par terre tout de suite !

Bah non, il veut toujours pas me poser. Ça fait au mois trente minutes qu'il avance et me porte, et non, pas moyen de mettre les pieds au sol. Bon en vrai, c'est pas si mal, ça m'a laissé le temps de me réveiller tranquillement, sans effort. Mais là, je commence à avoir mal au bide. Bah ouais, ce mec est trop maigre et son épaule et bien trop pointue pour être confortable. 

Donc maintenant, j'en ai marre.

Et maintenant, je vais faire en sorte de descendre de cette échasse vivante.

Oh ! Enzo ! Regarde ! C'est... Anko !

Comme prévue, la rédaction est rapide. Presque violente en fait. C'est limite s'il me jette au sol en se retournant très violemment. C'est d'ailleurs étonnant que ça tête tienne toujours sur ces épaules...

Et pendant qu'il cherche désespérément durant au moins deux secondes, j'ai le temps d'épousseter rapidement mes pauvre vêtements et de m'étirer avant qu'il ne se retourne vers moi, avec son air d'obsédé maladif.

ELLE EST OÙ ?

*Sbaff*

Un peu violent mais rafraîchissant. Ou apaisant, c'est vous qui voyez...

Nul part, mais maintenant je suis enfin par terre et celle la tu l'as pas volée. Donc, on continue d'avancer ou bien... ?

C'est marrant, voilà une expression bizarre à laquelle j'avais pas encore eu droit : le petit sourire forcé qui saute un peu... Je sais pas trop si je dois m'inquiéter ou pas... Je crois que lui même ne le sais pas.

Enfin, on est à moitié paumés dans cette espèce de jungle, tout ça part sa faute à cette andouille ! Franchement... Quand je pense que j'aurai pu dormir encore au moins deux heures et que non, monsieur à pas dormi de la nuit et me force à me lever pour chercher de la civilisation. Enfin, si on en trouve, je pourrai me débarrasser de lui.

Alors avançons.

Et cette montagne, par là, ça me semble un bon endroit pour commencer à chercher. 

Bon, arrête de me regarder comme ça et viens.

J'suis même pas sur que c'était vraiment nécessaire de dire ça en fait, après tout, pour le regard, il ne va pas m'écouter, et ou que j'aille, il va me coller aux basques d'une manière insupportable...

Je commence déjà à regretter de l'avoir retrouvé...
http://www.onepiece-requiem.net/t3683-izya-selinde-termineehttp://www.onepiece-requiem.net/t3825-fiche-d-izya-selinde#43003
Page 1 sur 1